Vous êtes sur la page 1sur 2
 

ANNONCES

Prévention Sociale

Session

Jour de Sainte Cène (Le Seigneur

 

nous servant SON Corps et SON Sang) Sainte Cène : Le premier Dimanche du mois. École du Dimanche: De 09h à 9h45; vous êtes encouragés à en devenir des moni- teurs. Rapprochez-vous de l’A/E MEKE- ME Michel. Prière Matinale: Temple, chaque jour à

6h00.

L’OIT Combat L’Exploitation Sexuelle des Enfants

 

Classé comme Pire Forme de Travail des Enfants, par l’OIT, l’Exploitation Sexuelle des enfants est considérée comme un véritable fléau face auquel une lutte achar- née doit être déclenchée…

L’Exploitation Sexuelle est tout simplement l’utilisation de la sexualité des enfants à des fins économiques. Des personnages véreux, fondent leur sale fortune sur ce commerce inhumain, qui transforme d’innocents en- fants, victimes, en objets sexuels au service de la pègre du sexe (avec la pornographie infantile), des proxénètes et des pédophiles.

Étude Biblique: Temple, mercredi dès

16h30

 

Prières des malades: Temple, samedi à 8h ; le pasteur reçoit les malades mardi et jeudi dès 9h Catéchisme: Temple, Mercredi, Samedi à

15h

Tous ces dangers auxquels font face également nos enfants, sont adressés par les Organisations comme l’UNICEF ou l’OIT; mais nous avons aussi quelque cho- se à faire pour apporter notre pierre et contribuer au démantèlement des organisations justement incrimi- nées. La dénonciation est un puissant outil qui contribue effi- cacement à la lutte contre ces forces contraires qui se mettent en opposition avec la Volonté de DIEU. Cepen- dant, ce n’est pas encore le seul moyen, car disons- nous bien qu’il serait difficile à de gérer la dénonciation

ACF

 

Par la grâce de DIEU, la Conférence Trimestrielle s’est tenue du 30 Avril au 04 Mai 2014 au Temple Prières Hebdo tous les Mardis, à partir de 17h, programmés Par Chapelle. Prière Paroissiale Jumelée : 1 er Mardi du mois

DIACRES

 

Réunion Mensuel: 2 e Jeudi Prière au sortir du culte de 10h et de 17h Sport pour tous à 6h tous les Samedis

JAPE

 

s’il n’y a pas d’actions au sommet pour sécuriser les contributeurs.

 

Les activités du 3 e Trimestre sont effectivement lancées cette semaine. FESTINA 2014: Le Festival National de la JAPE, s’est tenu à Douala, enceinte de la Paroisse ANTIOCHE; du 02 au 04 Mai 2014. une cinquantaine de personnes pré- sentes au culte d’ouverture et la prédication du PN, le jeune BILO’O MVOMO Jean, a été fortement interpellatrice sur l’engagement des jeunes, plus portés vers les mauvais exemples pendant que JESUS-CHRIST, l’exemple parfait attend nos rapports de mission. Les activités Sectoriel du Secteur SUD se tenaient pendant ce même Week-End. Était- ce indiqué ? Répétitions de la chorale GOD’s Messen- gers, tous les Mardis à partir de 17h30 et les Vendredis à partir de 17h. Prières Hebdomadaires en chapelles tous les Jeudis à partir de 17h, chez les jeunes programmés selon le calendrier. Affermissement: Chaque Lundi (17h) au Temple. GLOIRE soit à DIEU !!!

A Madagascar, un projet conjoint OIT - UE permet de garder des enfants loin des circuits de l’Exploitation Sexuelle. Le projet ‘TACKLE’ mise sur l’éducation pour aider les enfants à construire leur vie hors des réseaux d’exploitation sexuelle pouvant hypothéquer leur avenir. La Journée mondiale de lutte contre l’exploitation sexuelle est célébré le 4 mars 2014, avec pour VI- SION : Un monde sans (éradiquer) l’exploitation sexuel- le des enfants à des fins commerciales. Le combat ne s’arrête pas à la Journée mondiale ; ce doit être le début d’une lutte quotidienne. L’exploitation sexuelle commerciale des enfants mine les sociétés du monde et le Cameroun n’est pas à l’abris, en s’unissant contre les forces du mal, la victoire est possible.

 

Sylvain BAYA.

Depuis le 24 AVRIL 2014 :

!!!

 
 

INTERDICTION DES EMBAL- LAGES PLASTIQUES

ACH

Répétitions de la chorale Les Séra-

phins au sortir du culte de 10h. Prière Mensuelle : 1 er Lundi

NON BIO-DEGRADABLES

44

EMMANUEL INFOS Édition du Dimanche 04 Mai 2014 Mag-EI, B.P 30183 Yaoundé 13 e /
EMMANUEL
INFOS
Édition du Dimanche 04 Mai 2014
Mag-EI, B.P 30183 Yaoundé 13 e / Email: abscoco2001@yahoo.fr /
Tel: (+237) 22315241 | 77005341
Magazine d’informations de la paroisse EPC
(Église Presbytérienne Camerounaise) BIYEM-ASSI EMMANUEL
Bonne Fête du Travail : 1er Mai 2014
ACF : En Conférence Trimestrielle
‘‘FESTINA 2014’’

EDITO

Le Travail n’est pas une Malédiction

 
 
 

Les Femmes Chré- tiennes Encore au Tra- vail

Page 2

« L’Eternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. » (Genèse 2:15) Selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT) : « Le travail est un facteur clé du bien-être économique des individus. Plus qu’une sour- ce de revenus, le travail contribue au progrès socio-économique et renforce les individus, leurs familles et leurs communautés. Ces pro- grès ne sont néanmoins possibles que si ce travail est décent. Le tra- vail décent résume les aspirations des êtres humains au travail. » Et pourtant certaines considérations issues malheureusement des milieux chrétiens, mal affermis, laissent croire que le travail est Bibli- quement fondé sur une malédiction. Qu’en est-il vraiment ? Nous avons tous lu l’extrait Biblique dans lequel L’ETERNEL déclare que le sol sera maudit à cause du péché originel d’Adam et Ève. Pour- suivant, jusqu’à dire que l’Homme travaillera à la sueur de son front. N’est-ce pas juste un durcissement des conditions de travail de l’Hom- me ? Souvenons-nous que l’Homme avait déjà bénéficié de la confiance de DIEU, qui l’avait installé dans le Jardin d’Éden pour le cultiver et le gar- der, selon SES propres paroles. L’institution du travail est donc anté- rieure à la malédiction Adamique ayant conduit au durcissement des conditions de travail de l’Homme. Le travail étant une grâce de DIEU, marquer sa reconnaissance en rendant grâce à DIEU pour cela, n’est plus une option, mais une vérita- ble exigence de foi. Il s’agit plus que jamais de manifester à DIEU une reconnaissance pratique et active en montrant des œuvres d’Amour et de libéralités à ceux qui sont dans le besoin, comme à DIEU LUI- même.

Prédication

L’Espace Publicitaire

Page 3

Annonces

Prévention Sociale

Page 4

 

Supervision Générale Rév. MANDENG Emile B.

 

Directeur de publication Diac. MENGOLO Serge

Rédacteur en Chef Sylvain BAYA ABOKA

Secrétaire de rédaction Cyrille MBARA TIPANE

Équipe de rédaction A/E. ETEME OBAM A/E BEYECK ZANG J.M. Telesphore MEZOUI

Sylvain BAYA.

11

SOMMAIRE

EMMANUEL Infos: n° 0113 du 04 Mai 2014

Les Femmes Chrétiennes Encore au Travail

Pendant que d’autres étaient dans la mouvance de la Fête du Travail, les femmes Chrétiennes de l’ACF (Association Chrétienne des Femmes), Paroisse EPC Biyem-Assi EMMANUEL étaient rassemblé au Temple pour les travaux de leur Conférence Trimestrielle

© 2014, EI, Photos (Sylvain B.)
© 2014, EI, Photos (Sylvain B.)

D epuis le Mercredi 30 Avril 2014, les femmes de l’ACF, Paroisse EPC Biyem-Assi EMMANUEL, sont en Conférence Trimestrielle. Comme d’habitu- de, la Conférence ne s’achèvera que Dimanche 04 Avril 2014 avec la lecture du Rapport au cours du Culte Solennel. Rien de nouveau, me direz-vous, peut-être ? Cependant, l’on peut noter que le fait que cette fin de trimestre coïncide avec la semaine du travail n’a pas pu empêcher nos mamans de tenir leurs tra- vaux, notamment le 1 er MAI, Fête Internationale du Travail. C’est bien connu : Les femmes sont de grosses travailleuses et elles ne manquent pas de le dé- montrer en travaillant même le jour de la fête Inter- nationale du Travail. C’est à croire que les femmes chrétiennes n’ont-elles pas de revendications. En fait toutes les femmes sont des travailleuses, mê- me si elles même semblent dévaluer leurs travails. Ce sont les femmes qui entrent en travail pour enfanter, c’est encore elles qui préparent le repas pour tous les membres de la famille, qui s’occupent de la plus grande partie de l’encadrement des en- fants et du ménage. En plus, les femmes chrétiennes sont de grandes ‘‘intercesseuses’’; lorsqu’il faut prier, c’est sur elles que l’on s’appui volontiers Le travail des femmes est-il bien connu ? Suffi- samment apprécié ? Son ampleur étant aussi large que l’éventail de sa diversité ; que faisons-nous pour montrer à la femme, surtout chrétienne, que nous l’aimons pour tout ce qu’elle nous apporte ?

que nous l’aimons pour tout ce qu’elle nous apporte ? 2 2 © 2014, EI -
que nous l’aimons pour tout ce qu’elle nous apporte ? 2 2 © 2014, EI -

22

© 2014, EI - Sylvain B. (photos)

|

Rédaction : Sylvain BAYA

Prédication du Président National de la JAPE au FESTINA

PREDICATEUR : A/E BILO’O MVOMO Jean Marie

LECTURE:

Thème: « Comme DIEU l’a envoyé, JESUS-CHRIST t’envoie aussi faire SA Mission d’Évangélisation » Gloire soit à DIEU, Frères et Sœurs dans la JAPE !!! Nous sommes dans la joie et nous pensons que le FESTINA 2014 comble cette joie et notre Jeunesse est rassemblée pour montrer sa reconnaissance à DIEU. Le PN a premièrement rendu grâce à DIEU et remercié toute personne ayant contribué de près ou de loin, dans l’organisation, au succès du FESTINA. Dans son amour de l’Évangile selon Jean, le PN a présenté cet évangile comme extrêmement porté sur l’essentiel. A travers le verset 21, il a attiré l’attention de l’Assistance sur l’importance d’une mission et particulièrement de celle du Seigneur JESUS-CHRIST qui a reçu une mission de SON Père et en a confié une à chacun de SES disciples et donc à tout jeune en CHRIST. Il a retenu comme thème : « Comme DIEU l’a envoyé, JESUS-CHRIST t’envoie aussi faire SA Mission d’Évangélisation ». Le jeune en CHRIST Jean BILO’O, Président du Conseil National de la JAPE, a décrié l’incroyable inactivité des Synodes et de beaucoup de responsa- bles de l’EPC, devant les problèmes de la Jeunesse Chrétienne. Il a ainsi dénoncé les îlots établis entre les différentes instances de la JAPE. Le Synode ne mène pas d’activités en disant ne pas avoir de contrôle sur les jeunes. Le consistoire ne prête pas attention aux instructions du Conseil National en prétextant que les instances supérieures devraient les consulter à l’avan- ce. Ainsi, les Paroisses se retrouvent plus que jamais motivées à désobéir aux instructions des instances supérieures. Où est l’Amour et la Paix, où est l’intérêt pour La Mission du Seigneur JESUS. Même l’Église Centrale ne fait pas exception, lorsqu’elle ne semble pas encore voir tout le potentiel caché dans l’art et la culture par lesquels l’émergence est possible. Il a clairement indiqué que la mort de JESUS a été

l’occasion de porter nos fardeaux de pécheurs et les y laisser en enfer avant de Ressusciter Victorieux pour tous ceux qui acceptent et accepteront de se laisser convertir à SON Évangile de SALUT. JESUS-CHRIST a accompli victorieusement SA Mission. Quant à nous, allons-nous réussir la nôtre ? Nous voulons dévier de la mission qui nous a été confiée. La jeunesse fuit la mission, jeunesse nous nous détournons de la mission du Seigneur à notre égards : Hors du plan de DIEU. E pourtant LA BIBLE déclare que nous sommes devenus des Hommes Nouveaux, parce que CHRIST a rempli SA Mission. Mais voilà nos missions, telle celle de rassembler 5000 jeunes ou juste 5000 personnes à l’occasion du FES- TINA, nous ont dépassé. L’incrédulité, est d’autre part, un problème véritable, lorsque le disciple Thomas ne croit pas et nous som- mes comme lui, malgré La Vérité Évangélique qui est si disponible. Nous nous disons des disciples, mais nous renions DIEU. Être disciple signifie accepter totalement l’enseignement de son maître. Nous dou- tons, nous semblons servir un DIEU que nous ne connaissons pas. Comme Didyme, a été repris par LE Seigneur, nous sommes aussi repris par DIEU au- jourd’hui. Des jeunes sortent des salles pendant les réunions, lorsque leurs responsables prennent la Paro- le. Quel image de respect de l’autorité présentons- nous ainsi? Quel DIEU servons-nous ? Ce jour là, tout œil le verra descendre… Ainsi CHRIST, au dernier jour nous récompensera en fonction de nos œuvres. La Parole de DIEU déclare que la Porte des Cieux est pour les forts seuls, car elle est étroite. Les jeunes qui entraînent les autres vers la déroute, ont peut-être pris déjà la résolution de se perdre. Mais si nous sommes encore de CHRIST, Jeunes en CHRIST, dès mainte- nant, abandonnons nos activités et venons au FESTI- NA 2014, pour servir CELUI qui nous a mis en MIS- SION. Car IL EST ENCORE TEMPS pour nous d’être véritablement RESTAURES. AMEN !!!

pour nous d’être véritablement RESTAURES. AMEN !!! ABOKA Sylvain. Jean 20 : 19 - 29 L’Espace

ABOKA Sylvain.

d’être véritablement RESTAURES. AMEN !!! ABOKA Sylvain. Jean 20 : 19 - 29 L’Espace Publicitaire  

Jean 20 : 19 - 29

L’Espace Publicitaire

 
Le Festival National d’Art et Culture, organisé par le Conseil National de la JAPE a

Le Festival National d’Art et Culture, organisé par le Conseil National de la JAPE a pris posi- tion pour le Développe- ment Social de Tout L’Homme en accueillant plus de 700 personnes du 02 au 04 Mai 2014 à Douala (Bonamoussadi), Esplanade de la Paroisse Antio- che. Les compétitions ont été belles et la promotion des valeurs d’intégrité promues par l’exemple. Un bel espace d’évangélisation en somme.

LES RESPONSABLES PAROISSIAUX

Modérateur:

- Rev. Emile Benjamin MANDENG

Responsable du Catéchisme:

-

Anc. MENGUE Doris

Secrétariat paroissial:

- Anc MBOUA NTEP Paul

- Anc. BEYECK ZANG Jean Marc.

Présidents paroissiaux:

ACH: Anc. (Membre) FOUMANE AKAME ACF: Anc. NGO BATIGLAK Rhode JAPE: Anc. (Jeune) BEYECK ZANG J.M. Diacres (1ère Vice-p): KIBANA NAOMIE. Anciens: Anc. NYANGONO NSOM Esther

« Tout travail procure l’abondance, [

]

» (Proverbes 14:23)

33