Vous êtes sur la page 1sur 4

L’industrie

électronique en Corée
du Sud 2009
1 janvier 2009
© MINEIE – DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001

Un leader mondial sur le marché de l’électronique

Taux de change utilisé : Le marché de l’électronique coréen bénéficie ces dernières années du
1 USD = 1328,16 KRW dynamisme du secteur des télécommunications et des composants
Moyenne d’octobre 2008 électroniques. L’introduction de nouveaux réseaux et protocoles de
communication (FTTx, IPv6, réseau sans fil, téléphones mobiles) a renforcé
la production et les exportations liées à ce domaine, et les constructeurs de
Les Coréens Samsung et Hynix, composants électroniques coréens (principalement Samsung et Hynix)
leaders mondiaux sur le marché conservent leur position de leaders mondiaux, malgré un contexte
des DRAM. économique difficile, notamment sur le marché des DRAM. Le
développement massif de la RFID dans le pays dans les années à venir
promet un essor de l’activité des constructeurs de puces.

Les télécommunications

De lourds investissements dans Après un essoufflement en 2006 (-1,4%), la production d’équipements de


les communications mobiles et télécommunications (38,7 milliards d’USD) est repartie en 2007, aidée par
Internet soutiennent la
production d’équipement réseau.
l’émergence de nouvelles technologies de télécommunications sans fil et par
câble (dont la fibre optique). Cette tendance devrait se poursuivre en 2008
(+5,5%), suite aux investissements effectués dans les communications
mobiles de nouvelle génération et dans la FTTx, et grâce au lancement de
l’IPv6 par l’Etat coréen. Les exportations sont aussi en hausse (+14,8% en
2007, 32 milliards d’USD), surtout portées par les téléphones mobiles (28
milliards d’USD), qui bénéficient de la demande des marchés émergents et de
Des produits innovants
et riches en contenus la stratégie de diversification des produits des constructeurs coréens.
Mécaniquement, les importations du secteur croissent aussi (+69% depuis
2004, 6,2 milliards d’USD d’importations en 2007).

Les terminaux mobiles


Le marché local des terminaux mobiles est essentiellement fermé et contrôlé
à 90% par les fabricants coréens (47% par Samsung, 26% par LG, 13% par
Pantech et 14% par les autres). Cela est principalement dû à une barrière
technique (la WIPI, Wireless Internet Platform for Interoperability, la norme
logicielle réglementaire) et au leadership des fabricants coréens (qui ont les
premiers associé écran couleur, lecteur MP3 et appareil photo à un téléphone
portable). Dans ce marché très mobile (où les moins de 20 ans changent de
terminal tous les 8 mois), plus de 500 modèles sont en circulation et 16
millions de terminaux ont été vendus en 2006. Leur réussite à l’export est
indéniable, en partie grâce à un marché local très rentable. Samsung et LG,
les fabricants coréens, doivent néanmoins se préparer être remis en cause sur
Marché mondial des terminaux

AMBASSADE DE FRANCE EN COREE - MISSION ÉCONOMIQUE


L’industrie électronique en Corée du Sud 2009 0 1 / 0 1 / 2 0 0 9 © MINEIE - DGTPE

mobiles de Samsung et LG en leur terrain, avec la future introduction de l’iPhone (un accord entre KTF et
2006 (millions d’unités)
Apple se prépare), et du Blackberry de RIM par SKT et l’arrivée de Sony-
Ericsson et de Nokia qui renforcent leurs équipes locales. SKT envisage aussi
Ventes Part de
marché
une introduction de l’Android de Google. Cette ouverture à l’étranger sera
possible grâce à la levée en avril 2009 du WIPI.
Samsung 116 11,8%
LG 62 6,3%

Equipement informatique

Industrie coréenne de L’industrie coréenne de l’équipement informatique a reculé globalement,


l’équipement informatique entre faute d’innovation et de performance des PC et des périphériques. En 2007
2004 et 2007
pourtant, les exportations ont progressé de +4,7%, grâce aux écrans LCD et
aux disques durs.
Production -17%
Exportations -25% La baisse continue des prix des PC portables entame la compétitivité de la
Excédent -73% Corée et la production de PC décroît (-10,8% en 2007). Les prévisions pour
commercial
2008 confirment cette tendance : LG Electronics compte transférer sa
production de PC portables à l’étranger et une hausse des importations de
Baisse générale, sauf les écrans
LCD et les disques durs.
11,5% est anticipée. Néanmoins, les Netbook NC10 de Samsung rencontrent
un vif succès à l’étranger depuis octobre 2008.

Equipement audiovisuel

TV numérique (milliards d’USD) D’un volume de 11,5 milliards d’USD, la production d’équipement
Prod. Exp. audiovisuel a reculé de 2% en 2007 principalement en raison de la
2006 50,3 6,7 délocalisation de produits clés comme la TV numérique. Mais une forte
2007 45,2 6,1 demande de décodeurs et de dispositifs multimédia numériques compense
cette tendance.

Composants électroniques

Capacités de production 2007 Les semi-conducteurs


Alors que le marché mondial des semi-conducteurs ne cesse de croître (139
milliards d’USD en 2001, 256 milliards d’USD en 2007), la Corée du Sud
conserve sa très bonne position dans le classement. Même si le pays est
troisième en termes de capacité de production (18%, derrière le Japon et les
Etats-Unis), un changement est en train de se dessiner, car la Corée connait
une croissance hors norme (augmentation de 205% entre 2000 et 2007 de sa
capacité de production). La production de semi-conducteurs en Corée reflète
cette tendance : en 7 ans, la production a plus que doublé, passant de 12
Source : Trending 123 milliards d’USD en 2001 à 27,8 milliards d’USD en 2007. Les semi-
conducteurs continuent également de bien s’exporter à l’étranger, en hausse
de 5,2% en 2007 (39 milliards d’USD).

Répartition de l’équipement en semi-conducteurs par région

Evolution des capacités de


production entre 2000 et 2007
Chine +598%
Corée du Sud +205%
Taiwan +134%

AMBASSADE DE FRANCE EN COREE - MISSION ÉCONOMIQUE


- 2 -
Marché mondial de l'équipement de semi-
L’industrie électronique en Corée du Sud 2009 0 1 / 0 1 / 2 0 0 9 © MINEIE - DGTPE
conducteurs en %
Asie du Sud-est +110% 25 22 15 17 7 7 7
Japon +25% 2007
Europe +18% 18 23 18 17 9 6 9
Etats-Unis +17% 2006
Source : Trending 123 20 19 27 8 14 0 12
2000

Europe Japon Amérique du Nord Corée du Sud


Taiwan Chine Reste du monde

Source : SEMI/SEAJ

Source : Gartner Dataquest

Samsung et Hynix sont Depuis 2004, Samsung Electronics conserve la seconde place. du classement
respectivement 2 et 6ème des fabricants de semi-conducteurs. Hynix a gagné 8 places depuis 2000 et se
producteurs mondiaux.
classe 6ème en 2007.

Samsung Electronics
Samsung Electronics en 2007
Sur le marché des semi-conducteurs, Samsung Electronics est un leader, avec
Part de marché: 7,4% en 2007 un chiffre d’affaires de 20 milliards d’USD et une part de marché de
Chiffre d’affaires: 20,13 milliards 7,4%. Parti de 8,9 milliards d’USD en 2000, Samsung a su capter en 8 ans
d’USD
une vaste part du marché d’Intel dont les ventes n’ont cru que de 4 milliards
d’USD dans la m6eme période. Après un premier succès que fut le
développement de la 64kb DRAM en 1983, Samsung est devenu un des
leaders du marché des DRAM et SRAM depuis la fin des années 90, et des
NAND FLASH depuis 2003.

Hynix
Fondé en 1983, Hynix s’est spécialisé dans les années 1980-1990 dans la
Hynix en 2007
production de mémoire DRAM et SDRAM, et a effectué une percée
Parts de marché: 3,5%
spectaculaire sur le marché des semi-conducteurs, passant du 19ème au 6ème
Chiffre d’affaires: 9,6 milliards
d’USD
rang mondial et quadruplant son CA entre 2001 et 2007. Il est également 2 ème
sur le marché mondial des DRAM, où ses ventes ont progressé de 20% au
2ème semestre 2008 malgré la baisse des prix des DRAM à cause d’une
surproduction mondiale. Hynix prévoit néanmoins de réduire sa production
de 30 % en 2009.

Hynix et Samsung Electronics se sont alliés en septembre 2008 pour


développer les mémoires vives STT-MRAM, basées sur une nouvelle
technologie d’écriture de donnée inventée par le prix Nobel de physique
Hynix et Samsung Electronics
collaborent pour développer la français Albert Fert. Cette innovation permettra de continuer à augmenter la
nouvelle génération de mémoire puissance des ordinateurs. Hynix a de plus annoncé fin 2008 le
vives STT-MRAM. développement de la puce de mémoire graphique GDDR5 la plus rapide du
monde (7 GHz), ainsi qu’une puce DRAM Mobile à 2Gb, toutes deux
gravées en 54 nm.

AMBASSADE DE FRANCE EN COREE - MISSION ÉCONOMIQUE


- 3 -
L’industrie électronique en Corée du Sud 2009 0 1 / 0 1 / 2 0 0 9 © MINEIE - DGTPE

Les réseaux intelligents

RFID : Radio Frequency Les réseaux intelligents RFID/USN : le tout numérique


Identification Le développement de la technologie RFID et des réseaux de capteurs USN
USN : Ubiquitous Sensor Networks constitue un enjeu majeur pour les fabricants de puces électroniques. Le
nombre de brevets RFID augmente de 60 % par an. De grands projets
Domaines d’application : d’équipements RFID/USN ont été lancés il y a deux ans par la Corée, pour un
logistique (20%), sécurité- marché atteignant en 2007 les 380 millions d'EUR (deux fois plus qu’en
prévention (10,3%), médical 2006). Les investissements des opérateurs (KT, SK Telecom, SK Broadband,
(9,4%), militaire (9,1%), route
(8,9%), environnement (7,7%), LG Telecom) et des équipementiers (Samsung Electronics, LG Electronics,
transport aérien et naval (7,5%), Posdata, …) dans les réseaux RFID/USN se chiffrent en centaines de millions
agro-alimentaire (6,6%), ... d'EUR en 2008. L’export n’a pas été oublié, les Coréens ayant développé dès
l’origine leurs standards en concertation avec les voisins chinois et japonais.

Ubiquitous Korea : les villes ultramodernes du futur


Ubiquitous fait référence à une infrastructure Internet sans fil à couverture
omniprésente qui donne accès à internet et à d’autres services mobiles
n’importe où, et n’importe quand. Plusieurs déclinaisons existent: U-City, U-
house, U-TV, U-Services publics, U-Technologies… Le ‘‘U-Korea Master
Plan’’ prévoit un investissement de 600 millions d’USD par le gouvernement
et les collectivités locales à travers la Corée dans 60 projets de U-Cities, cités
ultramodernes entièrement équipées en fibre optique et en RFID. Le projet
phare de ce plan est New Songdo City (ouverture en août 2008) : 45 milliards
d’USD d’investissement pour cette ville du futur au sud d’Incheon. D’autres
projets sont aussi en cours à Seoul (DMC), Dongtan, Jeju, Busan… Le
gouvernement investira 17 millions d'EUR d'amorçage sur trois ans pour ces
projets, l'investissement privé (opérateurs, industriels et promoteurs
immobiliers coréens ou étrangers) se chiffrant aussi en centaines de millions
d'EUR.

Compléments d’information

Pour tout renseignement, Autres fiches de synthèse téléchargeables sur le site de la Mission
contacter : Sylvain REMY, économique missioneco.org/coree :
sylvain.remy@missioneco.org
- Internet en Corée du Sud 2009
- Contenus et usages des nouvelles technologies en Corée du Sud 2009
- La téléphonie mobile en Corée du Sud 2009

Copyright
Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation
expresse de la Mission Economique de SÉOUL
Auteur : Mission économique
(adresser les demandes à seoul@missioneco.org).
Adresse : Samheung Bldg. 8th Fl.,
705-9 Yeoksam-dong, Gangnam-gu,
Clause de non-responsabilité
Seoul 135-711, Corée du Sud
La ME s’efforce de diffuser des informations exactes et à
jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs
Rédigée par : François-Pascal IWEINS
qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun
Revue par : Sylvain REMY
cas être tenue responsable de l’utilisation et de
l’interprétation de l’information contenue dans cette
Version originelle du 01/12/2008
publication qui ne vise pas à délivrer des conseils
personnalisés qui supposent l’étude et l’analyse de cas
particuliers.

AMBASSADE DE FRANCE EN COREE - MISSION ÉCONOMIQUE


- 4 -