Vous êtes sur la page 1sur 2

Bonjour,

Voici le communiqué de presse conjoint des chefs des services d'urgence du CHU Sainte-Justine et
du Montreal Children qui sera diffusé à 11h lors de la tenue d'une conférence de presse conjointe qui
vise à faire le point sur la situation des urgences pédiatriques à Montréal qui...débordent. Dr Michael
Arsenault et Dr Harley Eisman rencontreront les journalistes à cet effet.

Adjointe au directeur général


Communications et affaires publiques
CHU Sainte-Justine

Communiqué de presse
Pour distribution immédiate

Les urgences du CHU Sainte-Justine et de L’Hôpital de Montréal pour enfants


observent une forte augmentation du nombre d’enfants en demande de soins

La plupart des enfants souffrent de fièvre et des symptômes grippaux bénins

Montréal, 29 octobre 2009 – Le CHU Sainte-Justine et L’Hôpital de Montréal pour enfants du


Centre universitaire de santé McGill observent une forte augmentation du nombre des patients
dans leurs départements d’urgence. Les enfants s’y présentent avec de la fièvre et des
symptômes grippaux bénins. Les hôpitaux désirent rappeler aux parents que leurs urgences sont
réservées aux soins urgents. Les symptômes grippaux bénins doivent être soignés à la maison.
De plus, en raison de la demande ac crue de soins, les hôpitaux NE font PAS de test de
dépistage de la grippe A (H1N1) pour les enfants.

« L’urgence est exceptionnellement occupée pour cette période de l’année », explique le D r


Harley Eisman, directeur médical du département d’urgence à L’Hôpital de Montréal pour
enfants. « Cette augmentation est attribuable aux enfants qui se présentent ic i avec de la fièvre
et des symptômes grippaux bénins. Cette augmentation de l’achalandage impose une pression
supplémentaire au département d’urgence, et les temps d’attente s’en trouvent allongés. »

Le Dr Eisman rappelle aux parents que la grippe H1N1 est une forme relativement
bénigne de la grippe et que du point de vue de la gravité elle est très similaire à la
grippe saisonnière. La seule différence, c’est que la saison de la grippe a
com mencé plus tôt et que plus de gens en sont atteints.

Même si la seconde vague de la grippe H1N1 vient à peine de surgir, les deux urgences
fonctionnent déjà à 180 % de leur capac ité. L’urgence de L’Hôpital de Montréal pour enfants
dispose du personnel et de l’équipement pour soigner environ 180 enfants par jour; sa moyenne
est actuellement de 300 enfants. Quant au CHU Sainte-Justine, il a le personnel et
l’équipement requis pour soigner environ 180 enfants par jour, et sa moyenne actuelle est de
250 enfants.

« Les enfants qui ont besoin de soins urgents sont notre principale priorité. Il n’y a absolument
aucune attente pour recevoir des soins urgents. Par contre, tout patient qui se présente à
l’urgence avec des symptômes grippaux bénins doit s’attendre à patienter avant de voir un
professionnel de la santé. Il est important que les parents se préparent à la saison de la grippe
en s’informant pour savoir comment garder leurs enfants en santé, comment soigner à la maison
les maladies et les blessures mineures, et quand consulter un médecin ou se présenter à
l’urgence », explique le D r Michael Arsenault, directeur médical des services d’urgence au CHU
Sainte-Justine.

Le Dr Arsenault souligne que les services d’urgence doivent être réservés aux enfants qui sont
gravement malades ou blessés. Il dise, si tout le monde se précipite à l’urgence quand un
enfant fait un peu de fièvre, ça empêchera le personnel de s’occuper adéquatement des
enfants qui sont véritablement en danger.

Les deux médecins recommandent aux parents de consulter le Guide autosoins distribué par le
gouvernement du Québec. Ils attirent toutefois l’attention sur une erreur qui s’est glissée dans le
guide. On indique aux parents de consulter un médecin dès que possible si leur enfant de
moins de 2 ans fait de la fièvre. Ce n’est pas exact. Les parents doivent consulter un médec in
de toute urgence uniquement si leur nourrisson de trois mois ou moins fait plus de 38,3 C (100,9
F). Pour tous les autres enfants, il convient de consulter un médecin si l’enfant est fiévreux et
qu’il souffre de complications associées à la grippe, décrites dans le guide.

Ils vous recommandent aussi d’amener votre enfant ou votre adolescent à l’urgence dans les cas
suivants :

Votre enfant a de la difficulté à respirer (par exemple, il respire plus vite qu’à l’habitude; il
semble plus pâle; il a les lèvres blanchâtres ou bleutées; il tousse énormément, il s’étouffe ou il
respire de façon irrégulière).

Votre enfant s’est blessé et pourrait avoir une fracture ou nécessiter des points de suture.

Votre enfant vomit à la suite d’une blessure.

Votre enfant a moins de trois mois et fait plus de 38 °C ou 100,4 °F de fièvre.

Votre enfant est fiévreux, il semble très somnolent et vous avez de la difficulté à le réveiller.

Votre enfant a une éruption cutanée, et sa peau ne devient pas blanche si on la presse.

Votre enfant souffre de diarrhée et de vomissements, n’a pas de larmes, a la bouche très sèche
et n’a pas uriné au moins deux à trois fois au cours des 24 dernières heures.

Les deux médecins demandent aux familles de consulter leur pédiatre ou leur médecin de
famille, sauf s’ils identifient un véritable cas d’urgence, comme ceux qui sont décrits ci-dessus.
S’il n’y a pas de médec in communautaire ou si le médec in n’est pas disponible, les familles
sont invitées à se présenter à leur CLSC ou dans une clinique sans rendez-vous. Vous devez
faire appel aux services de soins de votre voisinage. Pour savoir où sont situés ces services,
veuillez appeler Info-Santé en composant le 8-1-1.

Les hôpitaux ne sont pas des centres de vaccination

Rappel : Ni le CHU Sainte-Justine ni L’Hôpital de Montréal pour enfants ne sont des centres de
vaccination contre la grippe A (H1N1). Pour trouver le centre de vaccination le plus près de
chez vous, appelez Info-Santé au 8-1-1 ou rendez-vous au www.pandemiequebec.gouv.qc.ca. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez appeler : 


Lisa Dutton
Mélanie Dallaire C hef, Relations publiques et planification stratégique
Conseillère aux relations médias 
L’Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM
CHU Sainte-Justine 5 14-412-4307 514-345-7707