Vous êtes sur la page 1sur 17

Cours de comptabilité générale

Extrait:

Concernant ces mêmes services, l'entreprise à la possibilité d'opter pour la TVA sur les débits. Mentions
falcutatives apportées sur la facture. La TVA est alors exigible au moment de l'enregistrement de la
facture (ceci est valable en l'absence d'un versement d'acompte) ...
Sommaire:

I) L'organisation comptable
II) Le processus achat
III) Le processus vente
IV) Enregistrement comptable des opérations d'achat
V) Enregistrement comptable des opération de vente
VI) Opérations particulières d'achat/vente

L'organisation comptable de l'entreprise

présentant l'organisation comptable de l'entreprise. Cours reprenant les différents flux que l'entreprise
doit gérer (salaires, impôts, créances etc.). Le rôle de la comptabilité est ensuite évoquée. Enfin un
tableau de la classification des comptes est donné.

Sommaire:

I) Les flux
II) Le rôle de la comptabilité

III) La classification comptable

Cours de comptabilité sur le plan comptable général. Comment se présente le plan comptable et quelles
sont ses grandes dates importantes ? Quels sont les principes comptables ? Quelle est la codification
comptable ?

Sommaire:

I) Généralités

A. Rappel historique
B. Présentation du plan comptable général

II) Principes comptables

III) Codification comptable

A. Classes
B. Numérotation des comptes
C. Particularités

Les documents comptables obligatoires

Cours de Comptabilité simplifié présentant les différents documents comptables obligatoires.

Extrait:

Les opérations sont classées par nature (charges, produits, créances, dettes...). L'ensemble des comptes
forme de grand livre. Il est obtenu par report du journal (...)

Sommaire:

I) Le journal et les comptes

A. Le journal
B. Les comptes

II) L'inventaire et les comptes annuels

A. Le livre d'inventaire
B. Les comptes annuels

III) Les pièces justificatives et les procédures

A. Les pièces justificatives


B. Les procédures du traitement comptable

La normalisation comptable anglo-saxonne

La comptabilité a fait l'objet d'une multitude de définitions. Elle est à la fois une science et un art ; C'est
une discipline regroupant l'ensemble de systèmes d'information subjectifs ayant pour objectif la mesure
de la valeur des moyens et des résultats d'une entité.
Divers conceptions de la comptabilité peuvent s'affronter, correspondant aux intérêts divergents des
différentes parties prenantes : créanciers, actionnaires, salariés, etc.

Cependant, des recherches récentes ont montré que la comptabilité, loin d'être une simple technique
neutre, est une discipline éminemment politique et sociale. Les systèmes comptables sont extrêmement
divers dans le temps et dans l'espace.
Depuis 1960, les spécialistes des comparaisons internationales ont essayé d'expliquer les causes de cette
diversité des systèmes comptables et de les classer. Selon les propositions les plus récentes,

les causes principales de la diversité des systèmes comptables et la base de leur classement pourraient
être les

modes de financement des entreprises ou la culture des différents pays.


Les différents systèmes comptables avec leurs spécificités nationales peuvent être rattachés plus ou
moins à deux grandes modèles comptables : Le modèle anglo-saxonne et le modèle continental.

La comptabilité anglo-saxonne moderne s'est trouvée, dès ses débuts, confrontée au problème de
transparence des marchés. L'orientation vers la satisfaction des besoins des investisseurs a été imposée
ensuite par l'essor de la demande en information financière issu du contexte socio économique de
l'époque (...)

Sommaire:

Introduction

Chapitre I : Cadre réglementaire de la comptabilité anglo-saxonne

I) Aux Etats-Unis
II) En Grande Bretagne

Chapitre II : Présentation générale de la comptabilité anglo-saxonne

I) Fondements conceptuels de la comptabilité anglo-saxonne


II) Les éléments d'actif et de passif de la comptabilité anglo-saxonne
III) La présentation des états de synthèse de la comptabilité anglo-saxonne

Chapitre III : Cas pratique

I) La phase de financement
II) La phase d'investissement
III) La phase d'approvisionnement
IV) La phase d'embauche du personnel
V) La phase de la production
VI) La phase du stockage des produits finis
VII) La phase de la vente
VIII) La phase de transport et de la commercialisation
IX) La phase de l'encaissement des créances et du règlement des dettes
X) La phase de répartition du résultat d'exploitation
XI) La reprise du cycle

Les normes IAS 32 et 39

Actuellement, l'une des principales préoccupations concernant les organisations publiques et privées est
l'Union Européenne.

Une harmonisation des normes comptables n'est donc pas une surprise, celle-ci visant à faciliter la
perception des entreprises d'un point de vue financier.

Les normes IAS (International Accounting Standard) ont été mises en place à compter de janvier 2005
pour les sociétés cotées en bourse ou faisant appel public à l'Epargne. Ces normes sont au nombre de 14
et vont totalement changer la comptabilité française de ses sociétés.

Dans quelles mesures ces nouvelles normes vont-elles bouleverser le système comptable français et
comment les entreprises vont-elles réagir ?

Ainsi, dans un premier temps, nous définirons les normes IAS 32 et 39 puis nous verrons les
conséquences de la mise en place de ses normes dans les entreprises.

Plan:

Introduction

1. Définition des normes IAS


2. Les conséquences des normes IAS pour l'entreprise

Normes IFRS, Analyse des états financiers

Cours présentant les évolutions des comptes consolidés avec la mise en place des normes IFRS. Il décrit
particulièrement la comptabilisation des locations, du goodwill, des actifs financiers et leur décomposition
ainsi que les méthodes de l'achèvement et de l'avancement pour les contrats à LT.

Sommaire:

I) Loi sur l'information financière

II) IFRS, contextes américains et français

A. Compte de résultat
B. Charges extraordinaires
C. Type de contrôle
D. Bilan
E. Tableau de flux
F. Tableau de variation des CP
G. Postes spécifiques à la consolidation
H. IASB/FASB

III) Comptabilisation en IFRS

A. Contrat de location
B. Groupement d'entreprises
C. Le goodwill
D. Contrats à LT
E. Les subventions
F. Immobilisations incorporelles
G. Instruments financiers

Introduction à la comptabilité générale


Cours d'introduction à la comptabilité générale. Il existe différents types de comptabilité. La comptabilité
publique ou nationale a pour but de retracer l'action économique d'un pays ou d'une région au cours
d'une période déterminé (ex) le PIB ou VA d'un pays au cours d'une année. Elle permet de comparer les
performances économiques de différentes régions et permet au pouvoir politique de prendre des
décisions pour rééquilibrer ou répartir la richesse du pays. La comptabilité privée traite des opérations et
de l'information financière au niveau des entreprises. La comptabilité micro-économique est différente à
la comptabilité publique qui est la macroéconomique. La comptabilité de gestion ou analytique consiste à
déterminer à l'intérieur de l'entreprise le niveau de rentabilité de chaque produit ou département.

Sommaire:

I) ENREGISTREMENT DES OPERATIONS

A. Les comptes
B. La partie double
C. Le journal
D. Le grand livre
E. La balance

II) LES PRINCIPES ET LES REGLEMENTATIONS COMPTABLES

A. Les sources du droit comptable


B. Les principes comptables

C. La qualité de l'information financière

III) LES ACHATS ET LES VENTES

A. L'enregistrement sans TVA


B. L'enregistrement avec TVA
C. Les réductions de prix

IV) LES CHARGES ET LES PRODUITS

A. Les charges
B. Les produits
C. Le cas des charges personnels
D. Les soldes intermédiaire de gestions

V) LES IMMOBILISATIONS ET LES AMORTISSEMENTS

A. Les immobilisations (ou investissements)


B. Classement comptable des immobilisations
C. Calcul de l'amortissement

VI) LES PROVISIONS

A. Les provisions pour dépréciation


B. Les provisions pour risque et charge

Cours de comptabilité générale

Cours de comptabilité générale se décomposant en 6 chapitres. Il comporte également des exercices de


manière à bien comprendre le cours.

Sommaire:

I) Les flux et l'entreprise


II) La TVA
III) Les achats et les ventes
IV) Calculs commerciaux
V) Les charges de personnel
VI) Les amortissements
Introduction aux techniques de gestion

Cours d'introduction aux techniques de gestion. Étude de l'objet et contenu des états financiers, de la
règle de la partie double, de la création d'entreprise, de la marge sur vente des marchandises et
évaluation des stocks, de la marge sur production vendue ainsi que des charges de personnel.

Plan du cours:

Introduction

I) Objet et contenu des états financiers


II) La règle de la partie double
III) La création d'entreprise
IV) La marge sur vente des marchandises et évaluation des stocks
V) La marge sur production vendue
VI) Les charges de personnel

La comptabilité de gestion

La comptabilité générale est l'instrument qui assure l'enregistrement initial des transactions réalisées
avec les tiers (propriétaires, banquiers, fisc,...) permettant d'établir les documents de synthèse sur la
situation financière et la performance globale de l'entreprise. C'est un moyen d'information externe à la
fois réglementaire et mécanique. En effet, la comptabilité générale est obligatoire même pour les petites
entreprises et ses procédures sont formalisées par le Plan Comptable. C'est elle qui fournit le résultat «
officiel » de l'entreprise en se contentant d'identifier la nature des dépenses et des revenus (salaires,
transports, frais financiers, ventes...). Mais la comptabilité générale n'explique pas le résultat de
l'entreprise. Elle ne permet pas au gestionnaire de connaître les produits et les services les plus rentables
de l'entreprise et ceux qui lui font perdre de l'argent. Elle apporte très peu d'informations utiles à
l'analyse interne, à la prise de décision et au contrôle des performances de l'entreprise.

La comptabilité analytique complète et traite les informations fournies par la comptabilité générale. Elle
est plus tournée vers l'information interne et la prise de décision. Elle répond à des préoccupations plus
internes en fournissant des éléments d'informations nécessaires à la prise de décision et au contrôle de
gestion.
Ses objectifs essentiels sont :

- l'évaluation et la classification précise des dépenses et des revenus en vue de connaître les coûts et les
résultats des produits ou des activités de l'entreprise ;
- l'évaluation des stocks (des matières premières, des produits finis, des en-cours...) ;
- l'établissement de prévisions indispensables au contrôle de gestion et à la prise de décision.

La comptabilité analytique peut avoir selon les entreprises des objectifs multiples et variés. On les
regroupe en trois objectifs principaux : la connaissance des coûts de l'entreprise, la connaissance des
conditions internes d'exploitation de l'entreprise, la recherche et la mise à la disposition d'informations
pertinentes sur certains éléments d'actif servant à la comptabilité financière (...)

Sommaire:

Objectifs
Rappels historiques

I) La méthode des coûts complets : les principes de base

A. La classification des charges en comptabilité analytique


B. Le cheminement des charges vers les coûts

II) Les étapes de la constitution des coûts complets

A. La hiérarchie des coûts


B. Le résultat analytique
C. La prise en compte des mouvements de stocks
D. Les approfondissements de la méthode des coûts complets

III) La méthode de l'imputation rationnelle des charges fixes

A. L'influence du volume d'activité sur les coûts


B. La procédure de calcul du coût d'imputation rationnelle
C. L'intérêt de la méthode pour le contrôle de gestion

IV) Les méthodes de coûts pareils

A. Le direct costing simple


B. Le direct costing évolué
C. Le seuil de rentabilité
D. Le coût marginal

V) Les coûts préétablis

A. Définition et objectifs
B. Ecarts sur charges directes

C. Ecarts sur charges indirectes

Le contrôle de gestion

Cours de Comptabilité (présence d'abréviations) sur le contrôle de gestion.

Extrait:

C. La méthode des coûts spécifiques

- Impute à chaque produit les CD fixes qui lui sont propres : dégage une M/C spécifique
- Principe retenu :
Incorporation dans le coût des produits des charges de structures directes
Rejet des charges de structures communes
- Méthode : analyse de façon pertinente les pdts sans prendre de mauvaises décisions (...)

Sommaire:

Avant - propos : finalité et problématique du contrôle de gestion

I) Les différents aspects du contrôle de gestion

A. Le contrôle
B. Le contrôle organisationnel
C. Le contrôle interne
D. L'audit interne

II) Définition et objectif du contrôle de gestion

A. Proposition de définition
B. L'évolution du domaine
C. Les objectifs

III) Le contenu du contrôle de gestion

A. Les outils traditionnel en vigueur


B. Les toutes nouvelles techniques
Chapitre 1 : le seuil de rentabilité

I) Un modèle de comportement des charges

A. Les charges variables


B. Les charges fixes

C. Coût et rendement

II) Le compte différentiel

A Terminologie
B. Construction

III) Le seuil de rentabilité

A. Détermination par le calcul


B. Détermination par le graphique
C. Rentabilité, sécurité et seuil de rentabilité

Chapitre 2 : les coûts partiels : variables et directs

I) Les méthodes de coût partiel

A. Méthode des coûts variables


B. Méthodes des coûts directs
C. Méthodes des coûts spécifiques

II) La mise en oeuvre des coûts partiels

Chapitre 3 : les budgets

I) Approche

II) Définition

La gestion des stocks

Modèle de synthèse présenté au jury lors du passage à l'oral du bac STG. Il concerne la gestion des
stocks et aborde les modes d'utilisation des entreprises virtuelles pour faire de la publicité,
l'approvisionnement, les ruptures et sur-stockage etc..

Sommaire:

I) Introduction

II) Développement

A. Les commandes
B. La gestion des stocks
C. La logistique
D. La livraison
E. Les préférences de la clientèle

Les travaux de paye

Cours de Comptabilité sur les travaux de paye périodiques. Quels sont les éléments du salaire brut ?
Comment calcule-t-on le salaire net ? Quelles sont les différentes charges patronales ?
Extrait:

Les travaux de paye correspondent aux opérations relatives au calcul des rémunérations et à celui des
charges sociales, à l'établissement des documents de paye, au règlement des salaires et des charges
sociales et aux enregistrements comptables (...)

Sommaire:

Introduction

I) Les éléments du salaire brut

A. Le salaire de base
B. Les primes
C. Les majorations pour travaux supplémentaires

II) Le calcul du salaire net

A. Les retenues à caractère social


B. Les retenues à caractère personnel
C. Les retenues à caractère fiscal

III) Les charges patronales

A. Les charges nationales à caractère social


B. Les charges patronales à caractère fiscal

IV) Les documents de paye

A. Le bulletin de paye
B. Le livre de paye

Le crédit-bail et le Syscoa

Cours de Comptabilité niveau Licence sur le crédit-bail et le Syscoa (Le Système comptable Ouest
Africain).

Extrait:

Le SYSCOA a décrit les modalités d'enregistrement des opérations relatives au crédit-bail uniquement
chez le preneur, étant entendu que le bailleur tient une comptabilité spécifique (celle des établissements
financiers).

Bien que le principe comptable de la prééminence de la réalité économique sur l'apparence juridique n'ait
pas été adopté comme tel par le SYSCOA, les techniques de comptabilisation des opérations de crédit-
bail, constitue une des applications de ce principe. Cette option est en phase avec la tendance de la
normalisation comptable internationale et l'évolution récente de la position de certains adeptes de l'Ecole
continentale (...)

Sommaire:

Introduction

I) L'approche du crédit-bail chez le preneur


II) La comptabilisation
III) Cas de non-retraitement du contrat de crédit-bail

Les immobilisations incorporelles


Synthèse sur les immobilisations incorporelles. Définitions, enregistrements comptables... et applications
des nouvelles règles 2008.

Sommaire:

L'avis de 2004-06 du CRC définit une immobilisation incorporelle comme des actifs non monétaires sans
substances physique.

Les conditions des immobilisations incorporelles sont les mêmes que les immobilisations corporelles :

- Elément identifiable
- Avantages économiques futures
- Contrôlé par l'entreprise
- Evaluation fiable

Un élément incorporel est identifiable s'il est séparable des activités de l'entité ou si il résulte d'un droit
légale ou contractuel (...)

Sommaire:

I) Généralité

II) Les logiciels

A. Les logiciels à usage interne acquis


B. Les logiciels à usage interne créé par l'entreprise
C. Les logiciels à usage commercial

III) Le coût de développement

IV) Les sites Internet

V) Le fond commercial et les fichiers clients

VI) Le brevet

VII) Le quota d'émission de gaz à effet de serre

VIII) Les frais d'établissement

Le management des unités commerciales

Extrait:

Introduction :

Exemple : une entreprise achète un équipement

- Questions relatives au financement. Comment le financer ? : amortissement financier (cf. maths


financières)
- Questions relatives à la dépréciation de l'équipement. Cet équipement se déprécie ? : amortissement
comptable.

A. Définition de la notion d'amortissement comptable

Il s'agit d'une dépréciation subie par le bien immobilisé (classe n°2) : immeuble, matériel, outillage,
installation, agencement. Cette dépréciation est due au temps, à l'usage et à l'obsolescence. Exception :
Le terrain ne s'amortit jamais (...)

Sommaire:
I) Les mécanismes fondamentaux de la comptabilité générale
II) Amortissements, provisions et régularisations
III) Calculs de base
IV) Les statistiques
V) La gestion de l'investissement
VI) Analyse de l'exploitation : le seuil de rentabilité
VII) La gestion des stocks

Les stocks et créances

Exposé relatif aux stocks et créances et abordant les méthodes de comptabilisation, l'évaluation des
stocks à l'entrée et à la sortie...

Extrait:

Un stock est un actif qui doit respecter les conditions suivantes :

- Elément identifiable porteur d'avantages économiques futurs


- Eléments contrôlé par l'entreprise, son coût doit être évalué avec une précision fiable

- Il est destiné (...)

Sommaire:

I) Les stocks et en cours

A. Définitions et composition
B. Cas particulier : stock provenant d'immobilisation
C. Evaluation des stocks à l'entrée
D. Inventaire intermittent
E. Inventaire permanent
F. Dépréciation

II) Les créances

A. Règles générales
B. Les abandons de créances

Cours sur l'enregistrement des factures

Cours complet de comptabilité sur l'enregistrement des factures. Ce cours s'adresse à des débutants en
comptabilité dans l'enseignement supérieur. Après un rappel rapide des règles de la TVA, les différents
cas de facture sont analysés en partant du cas simple vers le plus difficile. Il se termine par une série
d'exercices corrigés.

Extrait:

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) est un des principaux impôts indirects. Il a été mis en
place en France, à peu près sous sa forme actuelle, au cours des années 1960. Cet impôt a été
généralisé à l'ensemble des pays de l'Union Européenne. Tout pays souhaitant intégrer l'Union
Européenne doit auparavant mettre en place cet impôt selon les règles européennes (...)

Sommaire:

I) La TVA

A. Le mécanisme de la TVA
B. Les règles fiscales de la TVA
C. La comptabilisation de la TVA
D. Exercice d'application
II) Les factures d'achat et de vente

A. Les factures d'achat/vente simples


B. Les rabais, remises et ristournes sur les factures
C. Les escomptes sur factures
D. Les factures d'avoir

E. Les acomptes
F. Les frais de port et autres frais accessoires
G. Les emballages consignés
H. Les boni mali sur emballages
I. Exercices d'application

Le traitement comptable des emballages

Cours de comptabilité sur le traitement comptable des emballages. Les emballages donnent lieu en
comptabilité à différents traitements regroupés en deux catégories, l'appropriation et la vente d'une part
et la consignation d'autre part. Un document de 3260 mots.

Sommaire:

Introduction

I) La classification des emballages

A. Les emballages Immobilisation


B. Les emballages Valeur d'exploitation

II) Traitement comptable des emballages récupérables

A. La consignation des emballages


B. La déconsignation des emballages
a) La restitution intact : reprise au même prix

b) La restitution détériorée : reprise à un prix inférieur


c) La non restitution : le non retour de la consignation

III) Cas pratique

Les opérations d'inventaire

Cours d'audit sur les opérations d'inventaire, à savoir la régularisation des charges et des produits. Il
traite également des retours sur marchandises, des rabais ristournes et rebus. Il définit l'amortissement
linéaire et l'amortissement dégressif ainsi que les immobilisations. Il traite également des stocks et en
cours, des provisions. Il décrit enfin le contrôle des états financiers et la détermination du résultat fiscal.

Sommaire:

Chapitre 1 : La régularisation des charges et des produits

I) La régularisation des charges


II) La régularisation des produits
III) Problèmes particuliers : les retours sur marchandises et les RRR

Chapitre 2 : Les immobilisations et amortissements

I) L'amortissement linéaire
II) La cession des investissements
III) L'amortissement dégressif
IV) Les problèmes particuliers

Chapitre 3 : Les stocks et les encours

I) La valorisation des stocks


II) La comptabilisation des stocks

Chapitre 4 : Les provisions

I) Les provisions qui concernent l'actif


II) Les provisions du passif
III) Les provisions sur titres

Chapitre 5 : Les contrôles des états financiers

I) La théorie de l'état de rapprochement bancaire


II) Application

Chapitre 6 : La détermination du résultat fiscal

I) La détermination du résultat imposable


II) L'IS

Les opérations d'inventaire

Cours d'audit sur les opérations d'inventaire, à savoir la régularisation des charges et des produits. Il
traite également des retours sur marchandises, des rabais ristournes et rebus. Il définit l'amortissement
linéaire et l'amortissement dégressif ainsi que les immobilisations. Il traite également des stocks et en
cours, des provisions. Il décrit enfin le contrôle des états financiers et la détermination du résultat fiscal.

Sommaire:

Chapitre 1 : La régularisation des charges et des produits

I) La régularisation des charges


II) La régularisation des produits
III) Problèmes particuliers : les retours sur marchandises et les RRR

Chapitre 2 : Les immobilisations et amortissements

I) L'amortissement linéaire
II) La cession des investissements
III) L'amortissement dégressif
IV) Les problèmes particuliers

Chapitre 3 : Les stocks et les encours

I) La valorisation des stocks


II) La comptabilisation des stocks

Chapitre 4 : Les provisions

I) Les provisions qui concernent l'actif


II) Les provisions du passif
III) Les provisions sur titres
Chapitre 5 : Les contrôles des états financiers

I) La théorie de l'état de rapprochement bancaire


II) Application

Chapitre 6 : La détermination du résultat fiscal

I) La détermination du résultat imposable


II) L'IS

Le prix des cessions internes

Cours de comptabilité portant sur les prix de cessions internes. Le contrôle de gestion se doit de
planifier, suivre, motiver et mesurer les performances de l'entreprise. La nécessité de planifier l'activité
d'entreprises de taille de plus en plus grandes sur des marchés complexes.

Sommaire:

I) Les centres de responsabilité

A. Définition
B. Les différents centres de responsabilité

II) La détermination des prix de cession internes

A. Objectifs et contraintes
B. Méthode de fixation des prix de cession internes

Le financement par emprunt

Cours de Comptabilité sur le financement par emprunt présentant les emprunts indivis et les emprunts
obligataires.

Extrait:

Un emprunt est indivis lorsqu'il a été contracté auprès d'une seule personne. Pour éteindre la dette,
l'emprunteur verse au prêteur une annuité qui est composé d'intérêt (I) et du remboursement du capital
ou dit amortissement (A).

Modalités

Il existe trois modalités possibles. Un tableau d'emprunt doit être établi, ce tableau précise le total
emprunté, le total remboursé et les intérêts (...)

Sommaire:

Introduction

I) Les emprunts indivis

A. Définition
B. Modalités
C. Comptabilisation

II) Les emprunts obligataires

A. Définition et conditions légales


B. Les conditions de remboursement de l'emprunt
La gestion prévisionnelle des ventes

Cours de Comptabilité niveau Licence sur la gestion prévisionnelle des ventes présentant les prévisions
de ventes par les droites d'ajustement, l'application des coefficients saisonniers, la correction des valeurs
monétaires et la répartition des prévisions de ventes.

Extrait:

Un responsable d'unité commerciale ne peut se contenter des résultats fournis régulièrement par la
comptabilité générale ou analytique. Il doit précédemment avoir adopté une démarche prévisionnelle qui
définit les objectifs à atteindre. L'ensemble des données prévisionnelles aboutit chaque année à définir
pour l'année suivante (ou pour les trois ou quatre ans à venir) des objectifs de gestion (...)

Sommaire:

Introduction

I) Les prévisions de ventes par les droites d'ajustement

A. La droite des moindres carrés (DMC)


B. La droite d'ajustement par la double moyenne
C. La droite des points extrêmes

II) L'application des coefficients saisonniers

A. La série chronologique
B. La désaisonnalisation d'une série

III) La correction des valeurs monétaires

IV) La répartition des prévisions de ventes

L'analyse du coût marginal

Cours de Comptabilité de gestion sur l'analyse du coût marginal. Quels sont les apports et les limites de
cette analyse ? Comment fonctionne-t-elle ?

Extrait:

L'analyse marginale permet de déterminer pour une entreprise, le niveau optimal de production. On ne
s'intéresse pas à la globalité de l'entreprise mais ce qui masse à la marge. Le calcul de ce coût permet de
mettre en relief le coût induit par la production d'une unité supplémentaire. Cette analyse permet
d'éclairer le gestionnaire sur l'opportunité d'un supplément de production (...)

Sommaire:

Introduction

I) Notion de coût marginal


II) Les apports de l'analyse marginale
III) Les limites de l'analyse marginale

Actifs, amortissement et dépréciation


Cours sur l'actif, l'amortissement et la dépréciation. Cours qui définit ce que les normes IFRS considèrent
comme un actif avec les trois éléments qui le caractérise. Il y a également des exemples pour
comprendre les différents postes et ceux qui ne font plus partis des actifs, ainsi que les critères
indispensables pour les comptabiliser et ce pour quel montant.

Sommaire:

I) Comptabilisation des actifs


II) Amortissement et dépréciation
III) Comptabilisation par composants

L'approche d'audit par les risques

Résumé

Cours de Comptabilité sur l'approche d'audit par les risques.

Extrait:

Dans le passé, l'auditeur financier commence directement par les comptes pour vérifier toutes les pièces
comptables et n'accordait pas ou peu d'importance à la compréhension de l'activité de l'entité, à ses
systèmes de traitement de l'information comptable et à son contrôle interne.

Sous l'effet de l'accroissement de la taille des entreprises et du nombre de plus en plus important de
pièces et documents comptables, la première évolution a consisté, pour les auditeurs, à chercher le
moyen d'alléger le contrôle des comptes en accordant un rôle accru aux systèmes de contrôle interne.
D'où la naissance de l'approche par les systèmes (...)

Sommaire:

I) Présentation générale

A. De l'approche classique à l'approche par les risques

B. Le modèle d'audit par les risques


1. L'étude détaillée de la typologie des risques d'audit
2. Le lien entre les divers types de risques et la modélisation
3. Les niveaux des risques et leur impact sur l'approche d'audit

C. L'évolution de l'approche par les risques vers le "Business Risk Audit"

D. Les étapes préalables à l'acceptation d'une mission d'audit


1. Evaluation de l'indépendance
2. Evaluation de la compétence pour accomplir l'audit
3. Appréciation de l'intégrité de la direction
4. Identification des circonstances spéciales et des risques inhabituels
5. Détermination de la capacité à appliquer les diligences normales
6. La lettre de mission

Annexes

II) La planification de l'audit

A. La compréhension de l'entité et de son secteur d'activité


1. Les techniques utilisées par l'auditeur pour la compréhension de l'entité et de son secteur d'activité
2. Les moyens utilisés par l'auditeur pour la compréhension de l'entité et de son secteur d'activité

B. La compréhension des objectifs, des stratégies et des risques d'affaires et des processus
d'appréciation de ces risques
C. La compréhension des composantes du contrôle interne et l'identification des processus clés
1. Définitions du contrôle interne
2. Les composantes du contrôle interne
D. L'examen analytique préliminaire
E. La fixation du seuil de signification global
1. Définition et utilité du seuil de signification
2. Relativité du concept du seuil de signification
3. Fixation du seuil de significatif

F. L'appréciation des risques d'anomalies significatives au niveau des assertions et la définition de la


stratégie préliminaire d'audit
1. Risques significatifs qui requièrent une démarche d'audit particulière
2. Risques pour lesquels des contrôles de substance seuls ne peuvent fournir des éléments probants
suffisants et appropriés
3. Etablissement de la stratégie préliminaire d'audit par assertion

G. La formalisation du plan d'audit (nature/timing/étendue)