Vous êtes sur la page 1sur 9

1

Année Universitaire 2013/2014
Licence III – Semestre II

DROIT DU TRAVAIL
Cours de M. Ludovic de Villèle Avocat et Professeur des Universités Associé, Université de Paris I
Travaux dirigés de Melle Désia! T"UA#$$A, c!argée de for%ation


Séance n°3 : Le recrtement
!LA"

I La #i$erté %e recrter et ses #imites

A& Les 'ri(rités %)em'#(i &l'accès ( l'e%)loi*
*& Les inter%icti(ns %)em$ac+e &contr+le, sanctions et )olice de %arc!é du travail &trafic de %ain
d',uvre et travail dissi%ulé*
,& La n(n-%iscriminati(n

II Le m(%e %e recrtement

A& Le service '$#ic %e #)em'#(i
*& Les ('érati(ns %e recrtement
-. La )u.licité des offres d'e%)loi
/. La sélection
0. Les for%alités du recrute%ent



2

DO,U./"TS 0OUR"IS

I La liberté de recruter et ses limites

• D(cment n°1 1 Article L. --2/3- du Code du travail
• D(cment n°2 1 Article L. -//43- du Code du travail
• D(cment n°3 1 Article L. /-2-34 du Code du travail
• D(cment n°4 1 Article L. 400-3/ du Code du travail
• D(cment n°1 1 Directive /5567427C8 du Parle%ent euro)éen et du Conseil du 54 uillet /556
relative ( la %ise en ,uvre du )rinci)e de l'égalité des c!ances et de l'égalité de traite%ent entre
!o%%es et fe%%es en %atière d'e%)loi et de travail, article -9

II Le mode de recrutement

• D(cment n°2 1 Article --5: du Code civil
• D(cment n°3 1 Cass. $oc., /: %ars /555, n;9<324/4: et 9<324/49
• D(cment n°4 1 Cass. $oc., -0 %ai -969
• D(cment n°5 1 Cass. $oc., -
er
février -9<9, n;<<3-246:

/6/R,I,/
• Co%%entaire d'arr=ts Cass. $oc., /9 octo.re -996 > Cass. $oc., /0 nove%.re -999 > Cass. $oc., /:
%ars /555.

I La liberté de recruter et ses limites

• D(cment n°1 : Artic#e L7 1142-1 % ,(%e % travai#
$ous réserve des dis)ositions )articulières du )résent code, nul ne )eut 1
-; Mentionner ou faire %entionner dans une offre d?e%)loi le sexe ou la situation de fa%ille du candidat
rec!erc!é. Cette interdiction est a))lica.le )our toute for%e de )u.licité relative ( une e%.auc!e et @uels
@ue soient les caractères du contrat de travail envisagé >
/; Aefuser d?e%.auc!er une )ersonne, )rononcer une %utation, résilier ou refuser de renouveler le
contrat de travail d?un salarié en considération du sexe, de la situation de fa%ille ou de la grossesse sur la
.ase de critères de c!oix différents selon le sexe, la situation de fa%ille ou la grossesse >
0; Prendre en considération du sexe ou de la grossesse toute %esure, nota%%ent en %atière de
ré%unération, de for%ation, d?affectation, de @ualification, de classification, de )ro%otion )rofessionnelle
ou de %utation.
• D(cment n°2 : Artic#e L7 1221-1 % ,(%e % travai#
L?e%)loBeur ne doit )as )rendre en considération l?état de grossesse d?une fe%%e )our refuser de
l?e%.auc!er, )our ro%)re son contrat de travail au cours d?une )ériode d?essai ou, sous réserve d?une
3

affectation te%)oraire réalisée dans le cadre des dis)ositions des articles L. -//43<, L. -//439 et L. -//43
-/, )our )rononcer une %utation d?e%)loi.
Il lui est en consé@uence interdit de rec!erc!er ou de faire rec!erc!er toutes infor%ations concernant
l?état de grossesse de l?intéressée.

• D(cment n°3 1 Article L. /-2-34 du Code du travail
Il est interdit ( l?e%)loBeur de )rendre en considération l?a))artenance ( un sBndicat ou l?exercice d?une
activité sBndicale )our arr=ter ses décisions en %atière nota%%ent de recrute%ent, de conduite et de
ré)artition du travail, de for%ation )rofessionnelle, d?avance%ent, de ré%unération et d?octroi d?avantages
sociaux, de %esures de disci)line et de ru)ture du contrat de travail.
Un accord déter%ine les %esures ( %ettre en ,uvre )our concilier la vie )rofessionnelle avec la carrière
sBndicale et )our )rendre en co%)te l?ex)érience ac@uise, dans le cadre de l?exercice de %andats, )ar les
re)résentants du )ersonnel désignés ou élus dans leur évolution )rofessionnelle.
• D(cment n°4 : Artic#e L7 1331-2 % ,(%e % travai#
Il est interdit de faire )u.lier dans un ournal, revue ou écrit )ériodi@ue ou de diffuser )ar tout autre
%oBen de co%%unication accessi.le au )u.lic une insertion d?offres d?e%)loi ou d?offres de travaux (
do%icile co%)ortant la %ention d?une li%ite d?Cge su)érieure exigée du )ostulant ( un e%)loi.
Cette interdiction ne concerne )as les offres @ui fixent des conditions d?Cge i%)osées )ar les dis)ositions
légales.
• D(cment n°1 1 Directive /5567427C8 du Parle%ent euro)éen et du Conseil du 54 uillet /556
relative ( la %ise en ,uvre du )rinci)e de l'égalité des c!ances et de l'égalité de traite%ent entre
!o%%es et fe%%es en %atière d'e%)loi et de travail, article -9

,+ar8e %e #a 'reve
-. Les Dtats %e%.res, confor%é%ent ( leur sBstè%e udiciaire, )rennent les %esures nécessaires afin @ue,
dès lors @u?une )ersonne s?esti%e lésée )ar le non3res)ect ( son égard du )rinci)e de l?égalité de traite%ent
et éta.lit, devant une uridiction ou une autre instance co%)étente, des faits @ui )er%ettent de )résu%er
l?existence d?une discri%ination directe ou indirecte, il inco%.e ( la )artie défenderesse de )rouver @u?il n?B
a )as eu violation du )rinci)e de l?égalité de traite%ent.
/. Le )aragra)!e - n?e%)=c!e )as les Dtats %e%.res d?i%)oser un régi%e )ro.atoire )lus favora.le ( la
)artie de%anderesse.
0. Les Dtats %e%.res )euvent ne )as a))li@uer le )aragra)!e - aux )rocédures dans les@uelles
l?instruction des faits inco%.e ( la uridiction ou ( l?instance co%)étente.

II Le mode de recrutement

• D(cment n°2 : Artic#e 1104 % ,(%e civi#
Euatre conditions sont essentielles )our la validité d?une convention 1
Le consente%ent de la )artie @ui s?o.lige >
$a ca)acité de contracter >
4

Un o.et certain @ui for%e la %atière de l?engage%ent >
Une cause licite dans l?o.ligation.
• D(cment n°3 1 Cass. $oc., /: %ars /555, n;9<324/4: et 9<324/49

Vu leur connexité, oint les )ourvois n;s 9<324./4: et 9<3243/49 >
$ur le %oBen uni@ue 1
Vu l?article L. 2-/3/ du Code du travail >
Attendu @ue, selon l?arr=t atta@ué, MM. F... et Gluc!ère, entrés res)ective%ent en -962 et -9<5 (
l?éta.lisse%ent d?Avignon de la $#CG, tous deux agents de conduite exerHant ou aBant exercé de
no%.reux %andats re)résentatifs et sBndicaux, ont saisi la uridiction )rud?!o%ale d?une de%ande de
do%%ages3intér=ts en se )révalant d?un )réudice résultant du déroule%ent retardé de leur carrière,
consé@uence de la )rise en considération )ar l?e%)loBeur de leurs activités sBndicale et de re)résentation
du )ersonnel >
Attendu @ue )our dé.outer MM. F... et Gluc!ère de leurs de%andes de do%%ages3intér=ts )our )réudice
de carrière, la cour d?a))el énonce, )ar %otifs ado)tés, @ue les dis)ositions statutaires )révoient les
conditions dans les@uelles la !iérarc!ie, seule co%)étente )our le faire, accorde les avance%ents @u?elle
esti%e %érités et @ue, dès lors, il n?est )as éta.li @ue les de%andeurs n?ont )as eu la carrière @ue ustifiaient
leurs @ualification, assiduité et leurs co%)étences et, )ar %otifs )ro)res, @u?aucun des agents ne faisant la
dé%onstration @u?il B aurait eu ( son égard discri%ination en raison de son a))artenance sBndicale > @ue le
uge n?a )as @ualité )our se su.stituer ( l?e%)loBeur @uant ( l?a))réciation de la @ualification, de la
co%)étence, le cas éc!éant de la dis)oni.ilité et autres élé%ents @ui gouvernent les décisions d?affectation
des agents ( des )ostes déter%inés et @ue les )ièces )roduites ne )er%ettent )as de )enser @ue la carrière
des agents concernés ne serait )as confor%es ( leurs @ualités )rofessionnelles )ro)res >
Attendu, ce)endant, @u?il a))artient au salarié sBndicaliste @ui se )rétend lésé )ar une %esure
discri%inatoire de sou%ettre au uge les élé%ents de fait susce)ti.les de caractériser une atteinte au
)rinci)e d?égalité de traite%ent et @u?il inco%.e ( l?e%)loBeur, s?il conteste le caractère discri%inatoire du
traite%ent réservé au sBndicaliste, d?éta.lir @ue la dis)arité de situation constatée est ustifiée )ar des
élé%ents o.ectifs, étrangers ( toute discri%ination fondée sur l?a))artenance ( un sBndicat >
Eu?en statuant co%%e elle l?a fait, alors @ue, d?une )art, si le uge n?a )as ( se su.stituer ( l?e%)loBeur, il lui
a))artient de vérifier, en )résence d?une discri%ination sBndicale invo@uée, les conditions dans les@uelles
la carrière des intéressés s?est déroulée, et alors, d?autre )art, @ue la )reuve de la discri%ination n?inco%.ait
)as au salarié, la cour d?a))el a violé le texte susvisé >
PAA C8$ M"TIG$ 1
CA$$8 8T A##UL8, dans toutes ses dis)ositions, l?arr=t rendu le /0 se)te%.re -99<, entre les )arties,
)ar la cour d?a))el de #I%es > re%et, en consé@uence, la cause et les )arties dans l?état oJ elles se
trouvaient avant ledit arr=t et, )our =tre fait droit, les renvoie devant la cour d?a))el de Mont)ellier.
• D(cment n°4 1 Cass. $oc., -0 %ai -969

$UA L8 M"K8# U#IEU8 1
VU L?AATICL8 -8A, A, DU LIVA8 III DU C"D8 DU TAAVAIL >
5

ATT8#DU EU?IL 8$T I#T8ADIT A T"UT 8MPL"K8UA D8 PA8#DA8 8#
C"#$ID8AATI"# L?APPAAT8#A#C8 A U# $K#DICAT "U L?8F8ACIC8 D?U#8 ACTIVIT8
$K#DICAL8 P"UA AAA8T8A $8$ D8CI$I"#$ 8# C8 EUI C"#C8A#8 #"TAMM8#T
L?8MLAUCMAN8 >
EU8 T"UT8 M8$UA8 PAI$8 PAA L?8MPL"K8UA C"#TAAIA8M8#T A C8$ DI$P"$ITI"#$
8$T C"#$ID8A88 C"MM8 ALU$IV8 8T D"##8 LI8U A D"MMAN8$3I#T8A8T$ >
ATT8#DU EU8 LA C"#G8D8AATI"# GAA#CAI$8 D8M"CAATIEU8 DU TAAVAIL &CGDT*
A G"AM8 C"#TA8 LA $"CI8T8 A#"#KM8 A"CLAI#8 U#8 D8MA#D8 8# D"MMAN8$3
I#T8A8T$ P"UA AV"IA I#VIT8 L8$ CA#DIDAT$ A U# 8MPL"I A A8MPLIA U#
EU8$TI"##AIA8 C"MP"ATA#T LA M8#TI"# OAV8P3V"U$ U#8 AGGILIATI"#
$K#DICAL8O >
EU8 L?AAA8T ATTAEU8 L?8# A D8L"UT88, AUF M"TIG$ 8$$8#TI8L$ EU8 LA CGDT #8
GAI$AIT 8TAT D?AUCU#8 M8$UA8 PAI$8 D8 C8 CM8G PAA LA $"CI8T8 A"CLAI#8, 8T
EU8 $I L8$ A8P"#$8$ A8CU8ILLI8$ P"UVAI8#T #?8TA8 PA$ $8UL8M8#T D8$TI#88$
A GACILIT8A D8$ C"#TACT$ DIA8CT$ 8V8#TU8L$ 8T 8TAI8#T $U$C8PTILL8$ D8
P8AM8TTA8 A L?8MPL"K8UA D8 GIF8A $"# CM"IF D?APA8$ U# CAIT8A8 PA"MIL8, LA
$IMPL8 8V8#TUALIT8 D?U#8 I#GAACTI"# 8T D?U# D"MMAN8 #"# 8#C"A8 #8 #I
ACTU8L 8TAIT I#$UGGI$A#T8 P"UA 8#TAAI#8A LA C"#DAM#ATI"# D?U#
8MPL"K8UA EUI, 8# L?AL$8#C8 D?U#8 I#T8ADICTI"# G"AM8LL8, D8M8UAAIT 8#
DA"IT LILA8 D8 D8MA#D8A D8$ A8#$8IN#8M8#T$ AUF CA#DIDAT$ A U# 8MPL"I
L8$EU8L$ D8 L8UA C"T8 P"UVAI8#T #8 PA$ A8P"#DA8, M8M8 $?IL$ $8
TA"UVAI8#T L8 PLU$ $"UV8#T DA#$ U#8 P"$ITI"# D?I#G8AI"AIT8 VI$3A3VI$ D8
L8UA 8MPL"K8UA 8V8#TU8L >
EU?8# $TATUA#T AI#$I, AL"A$ EU8 LA $"CI8T8 A"CLAI#8 #8 P"UVAIT $A#$ ALU$
OPA8#DA8 8# C"#$ID8AATI"#O 8# VU8 D?U# 8MLAUCMAN8, L?APPAAT8#A#C8 A
U# $K#DICAT "U L?8F8ACIC8 D?U#8 ACTIVIT8 $K#DICAL8, #I P"$8A U#8 EU8$TI"#
EUI #8 P"UVA#T 8TA8 T8#U8 P"UA $UP8AGLU8 8T PA8$UM88 I#UTIL8 IMPLIEUAIT
PAA 8LL83M8M8 C8TT8 PAI$8 8# C"#$ID8AATI"#, LA C"UA D?APP8L A GAIT DU
T8FT8 $U$VI$8 U#8 I#T8APA8TATI"# A8$TAICTIV8 EU?IL #8 C"MP"AT8 PA$ >
PAA C8$ M"TIG$ 1
CA$$8 8T A##UL8 L?AAA8T A8#DU 8#TA8 L8$ PAATI8$ L8 // MAA$ -96: PAA LA C"UA
D?APP8L D8 PAAI$ >
A8M8T 8# C"#$8EU8#C8 LA CAU$8 8T L8$ PAATI8$ AU M8M8 8T $8MLLALL8 8TAT
"U 8LL8$ 8TAI8#T AVA#T L8DIT AAA8T, 8T, P"UA 8TA8 GAIT DA"IT, L8$ A8#V"I8
D8VA#T LA C"UA D?APP8L D?"AL8A#$.
#; 6:3-/./56. CGDT C7$A A"CLAI#8. PA8$ID8#T 1 M. VIN#8A"#. 3 AAPP"AT8UA 1 M.
LAA"EU8. 3 AV"CAT N8#8AAL 1 M. "AVAI#. 3 AV"CAT$ 1
MM. #IC"LA$ 8T F....
• D(cment n°5 1 Cass. $oc., -
er
février -9<9, n;<<3-246:

$ur le )re%ier %oBen, )ris de la violation des articles --02 et --2< du Code civil, :5: et :59 du Code de
)rocédure civile, < de la loi du /5 avril -:-5, 244 et 24: du Code de )rocédure civile, défaut de ré)onse
aux conclusions, défaut de %otif, %otifs !B)ot!éti@ues et %an@ue de .ase légale > Attendu @ue, le -9 avril
-9<<, la %aorité des salariés de l?entre)rise de confection ex)loitée )ar Gurnon ( $aint3C!ristol3leQ3Alès
6

&Nard* s?est )ar vote, déclarée !ostile ( la création d?une section sBndicale CNT > @ue dans les ours
suivants, ces salariés se sont o))osés ( l?entrée dans l?entre)rise de leurs ca%arades de travail favora.les (
cette organisation, .ien @u?une ordonnance de référé en eRt ordonné la réintégration > @ue Gurnon, a
invo@ué l?i%)ossi.ilité d?exécution de cette ordonnance résultant de l?attitude de la %aorité de son
)ersonnel, constitutive, selon lui, de la force %aeure, et a )ro)osé d?affecter ( un atelier s)écial les salariés
%inoritaires, ce @ui a été refusé )ar ceux3ci >
Attendu @u?il fait grief ( l?arr=t atta@ué, statuant en référé, d?avoir ordonné la réintégration dans leur atelier
antérieur, sous astreinte, des salariés e%)=c!és de travailler et de leur avoir alloué des )rovisions sur
salaires, aux %otifs @u?il lui a))artenait de faire res)ecter )ar la %aorité de son )ersonnel la décision de
réintégration, alors @ue, d?une )art, cette réintégration était rendue i%)ossi.le )ar la force %aeure
résultant du refus des salariés %aoritaires de laisser travailler leurs ca%arades %algré ses inonctions
contraires > @ue la Cour d?a))el, @ui a retenu )ar des %otifs !B)ot!éti@ues une connivence entre la
%aorité du )ersonnel et l?e%)loBeur n?a )as ré)ondu ( ses conclusions faisant valoir @u?une réintégration
o)érée )ar la force aurait entraIné une grève, l?occu)ation des locaux et la faillite de l?entre)rise et alors,
d?autre )art, @u?il existait ( tout le %oins ( cet égard, une contestation sérieuse excluant la co%)étence de
la uridiction des référés et interdisant l?allocation de )rovisions >
Mais attendu @ue la Cour d?a))el a énoncé @ue les tracts diffusés )ar Gurnon et ses déclarations ( la )resse
faisaient )résu%er @u?il n?avait exercé @ue %olle%ent son autorité )atronale )our o.tenir la réintégration
et @u?il lui a))artenait de cesser d?ins)irer et de soutenir en sous3%ain les %e%.res de son )ersonnel @ui
s?o))osaient ( l?a))lication de la loi > @u?aBant ainsi constaté, au vu des élé%ents de )reuve @ui lui étaient
sou%is et )ar des %otifs nulle%ent !B)ot!éti@ues, la connivence de Gurnon avec la %aorité de son
)ersonnel, elle a )u en déduire @u?il n?était )as fondé ( invo@uer la force %aeure )our de%ander
l?infir%ation de la %esure de réintégration ordonnée )ar le )re%ier uge, et @u?il était en %esure d?en
i%)oser le res)ect > @u?elle a ainsi ré)ondu aux conclusions et légale%ent ustifié sa décision de %ettre fin
( un trou.le %anifeste%ent illicite, ( la@uelle ne )ouvait faire o.stacle aucune contestation sérieuse >
$ur le second %oBen, )ris de la violation des articles --02 et suivants du Code civil, < de la loi du /5 avril
-:-5, 244 et 24: du nouveau Code de )rocédure civile, défaut de %otif, %otifs !B)ot!éti@ues, %an@ue de
.ase légale > Attendu @ue Gurnon fait encore grief ( l?arr=t atta@ué d?avoir dit @ue les salariés devaient =tre
réintégrés dans les )ostes de l?atelier )rinci)al et de lui avoir interdit de les affecter ( un autre atelier, alors
@ue l?e%)loBeur dis)ose, dans l?exercice de son )ouvoir de direction, du droit de )rendre les %esures
nécessaires au %aintien de l?ordre et de la sécurité des travailleurs, @ue l?affectation des e%)loBés sBndi@ués
dans un atelier s)écial, loin d?entraIner les discri%inations i%aginées )ar les uges en des %otifs )ure%ent
!B)ot!éti@ues, ré)ondait au souci d?éviter des !eurts constants )réudicia.les ( la .onne %arc!e de
l?entre)rise entre sBndi@ués et non sBndi@ués et alors, d?autre )art, @u?il existait ( tout le %oins ( cet égard,
une contestation sérieuse excluant la co%)étence de la uridiction des référés.
Mais attendu @ue les uges du fond ont esti%é @ue la %esure )réconisée )ar Gurnon constituait, en
a))arence, une discri%ination d?a)rès l?a))artenance sBndicale, )ro!i.ée )ar l?article L 2-/3/ du Code du
travail, et sanctionnée )énale%ent )ar l?article L 26-30 > @u?elle a ainsi légale%ent ustifié sa décision >
PAA C8$ M"TIG$ 1
A8S8TT8 le )ourvoi for%é contre l?arr=t rendu le /- uillet -9<< )ar la Cour d?a))el de #I%es >

/6/R,I,/
• Co%%entaire d'arr=ts Cass. $oc., /9 octo.re -996 >Cass. $oc., /0 nove%.re -999 > Cass. $oc., /:
%ars /555.

7

,ass7 S(c79 25 (ct($re 1552

Attendu @ue, selon l?ordonnance de référé atta@uée &conseil de )rud?!o%%es de Toulouse, /6 uin -99/*,
M%e F... a été e%.auc!ée le 6 nove%.re -995 )ar la société DelQongle en @ualité de secrétaire
ad%inistrative, )uis, le 6 %ars -99-, en @ualité de secrétaire de direction %oBennant un salaire .rut
%ensuel de : 555 francs > @ue, faisant valoir @ue son salaire %ensuel était calculé sur une durée su)érieure
( la durée légale de travail et @u?il était en outre inférieur ( celui d?autres secrétaires effectuant un travail
co%)ara.le au sien, elle a saisi la uridiction )rud?!o%ale d?une de%ande en )aie%ent d?!eures
su))lé%entaires et d?un ra))el de salaires >
$ur la fin de non3recevoir soulevée )ar la défense 1 &sans intér=t*
$ur le )re%ier %oBen 1 &sans intér=t* >
$ur le second %oBen 1
Attendu @ue la société DelQongle re)roc!e encore au conseil de )rud?!o%%es de l?avoir conda%née (
)aBer ( M%e F... un ra))el de salaire sur le fonde%ent de l?article L. -253/ du Code du travail, alors, selon
le %oBen, @ue le )rinci)e d?égalité de ré%unération )osé )ar cet article s?a))li@ue entre les !o%%es et les
fe%%es et @u?en la conda%nant au )aie%ent d?un ra))el de salaire )our une ré%unération différente entre
fe%%es, le conseil de )rud?!o%%es en a fait une fausse a))lication >
Mais attendu @ue le conseil de )rud?!o%%es a exacte%ent ra))elé @ue la règle de l?égalité de ré%unération
entre les !o%%es et les fe%%es était une a))lication de la règle )lus générale O ( travail égal, salaire égal O
énoncée )ar les articles L. -0034 2; et L. -063/ :; du Code du travail > @u?il s?en déduit @ue l?e%)loBeur est
tenu d?assurer l?égalité de ré%unération entre tous les salariés de l?un ou l?autre sexe, )our autant @ue les
salariés en cause sont )lacés dans une situation identi@ue >
8t attendu @u?aBant relevé @ue la salariée acco%)lissait, avec un coefficient salarial identi@ue et une
@ualification su)érieure, le %=%e travail @u?une autre salariée et )ercevait une ré%unération %oindre, et
@ue l?e%)loBeur se .ornait, )our ustifier cette situation, ( alléguer la différence d?ancienneté entre les
salariées, le conseil de )rud?!o%%es, @ui a constaté @ue l?ancienneté res)ective des salariées était )rise en
co%)te )ar une )ri%e d?ancienneté distincte du salaire de .ase, a légale%ent ustifié sa décision >
PAA C8$ M"TIG$ 1
A8S8TT8 le )ourvoi.

,ass7 S(c79 23 n(vem$re 1555

$ur le %oBen uni@ue 1
Attendu @ue Mlle F... a été engagée le -er février -96- )ar le C8A et affectée au Centre d?études
nucléaires de $aclaB > @u?esti%ant avoir été victi%e d?un traite%ent discri%inatoire dans le déroule%ent de
sa carrière, elle a saisi la uridiction )rud?!o%ale )our o.tenir sa reclassification avec réévaluation des
)oints de retraite ainsi @u?un ra))el de salaire et d?inde%nité de congés )aBés et des do%%ages3intér=ts >
Attendu @ue Mlle F... fait grief ( l?arr=t atta@ué &Paris, /2 avril -99<* de l?avoir dé.outée de sa de%ande
tendant ( faire dire et uger @u?elle était l?o.et d?une discri%ination illicite, @ue son e%)loBeur, le C8A,
devra )orter sa classification ( l?indice conventionnel C2 I L, régulariser sa situation en ce @ui concerne ses
)oints de retraite et conda%ner le C8A au )aie%ent d?un ra))el de salaire, des congés )aBés B afférents et
de do%%ages et intér=ts, alors, selon le %oBen, @u?en i%)utant ( la salariée, la c!arge de la )reuve d?une
discri%ination illicite @uant ( sa carrière et sa ré%unération, la cour d?a))el a renversé la c!arge de la
)reuve, en violation des articles -0-4 du Code civil et L. -253: du Code du travail, --9 du traité de Ao%e,
8

- et / de la directive <43/5<7C88 et de la Convention -:6 de l?"IT, alors, en outre, @u?il résulte des
constatations de l?arr=t atta@ué @ue Mlle Neneviève F... n?avait .énéficié, de)uis le -er uillet -9<:, d?aucun
avance%ent dans sa classification et @ue le C8A ustifiait )ar la )roduction de la convention de travail @ue
l?avance%ent était exclusive%ent au c!oix et ( l?ancienneté, l?a.sence d?avance%ent d?un agent de)uis )lus
de cin@ ans )er%ettant la saisine de la co%%ission des carrières > @ue, )our autant, il n?est relevé aucun
élé%ent o.ectif ustifiant cette inégalité de traite%ent, la )résence de fe%%es dans des )ostes élevés de la
!iérarc!ie ne )ouvant constituer une telle ustification, le seul élé%ent )roduit )ar l?e%)loBeur ( cet égard
datant de -9:0 > @ue, de ce c!ef, la cour d?a))el n?a donc )as légale%ent ustifié sa décision au regard des
articles L. -/03- et suivants du Code du travail et des textes susvisés, alors, enfin, @ue, dans ses
conclusions, Mlle F... faisait valoir @ue sa classification C- IV L datant de -9<: ne corres)ondait )as aux
définitions visées )ar cette catégorie dans la %esure oJ elle avait une ancienneté de )lus de 06 ans au sein
du C8A, alors @ue la catégorie C- concerne les agents aBant une ancienneté entre - et -5 ans > @u?elle
nétait )as en %esure de ra))orter la )reuve d?exe%)les )récis de co%)araison )uis@u?elle ne dis)ose, en sa
@ualité de salariée, d?aucune infor%ation concernant la classification et la ré%unération de ses collègues
%asculins ou fé%inins cadres ou ingénieurs, %ais @ue le C8A n?avait )as )roduit aux dé.ats
d?infor%ations de cette nature )er%ettant d?éta.lir des co%)araisons et susce)ti.les d?infir%er ou de
confir%er sa t!èse > @u?( titre su.sidiaire, en outre, elle de%andait @u?il soit ugé @u?elle faisait l?o.et d?une
discri%ation illicite sur le fonde%ent du )rinci)e O travail égal, salaire égal O, résultant des dis)ositions des
articles L. -0034 et L. -063/ du Code du travail > @u?( ces c!efs déter%inants des conclusions de Mlle F...,
il n?a été a))orté aucune ré)onse, en violation de l?article 244 du nouveau Code de )rocédure civile >
Mais attendu, d?a.ord, @ue l?avance%ent des agents du C8A @ui est régi )ar l?article 96 de la convention de
travail du C8A et non )ar l?article -6, co%%e indi@ué )ar erreur dans l?arr=t atta@ué, a lieu au c!oix et non
( l?ancienneté >
8t attendu @u?il a))artient au salarié @ui se )rétend lésé )ar une %esure discri%inatoire de sou%ettre au
uge des élé%ents de fait susce)ti.les de caractériser une atteinte au )rinci)e d?égalité de traite%ent entre
!o%%es et fe%%es et @u?il inco%.e ( l?e%)loBeur, s?il conteste le caractère discri%inatoire de cette
%esure, d?éta.lir @ue la dis)arité de situation ou la différence de ré%unération constatée est ustifiée )ar
des critères o.ectifs, étrangers ( toute discri%ination fondée sur le sexe >
Eue )rocédant ( une a))réciation des élé%ents de fait et de )reuve @ui lui étaient sou%is )ar les )arties et
ré)ondant )ar l( %=%e aux conclusions dont elle était saisie, la cour d?a))el, a.straction faite de %otifs
sura.ondants voire erronés, a constaté l?a.sence d?élé%ents susce)ti.les d?éta.lir @ue la salariée avait été
victi%e d?une discri%ination > @ue le %oBen n?est )as fondé >
PAA C8$ M"TIG$ 1
A8S8TT8 le )ourvoi.
,ass7 S(c79 24 mars 2000

Vu leur connexité, oint les )ourvois n;s 9<324./4: et 9<3243/49 >
$ur le %oBen uni@ue 1
Vu l?article L. 2-/3/ du Code du travail >
Attendu @ue, selon l?arr=t atta@ué, MM. F... et Gluc!ère, entrés res)ective%ent en -962 et -9<5 (
l?éta.lisse%ent d?Avignon de la $#CG, tous deux agents de conduite exerHant ou aBant exercé de
no%.reux %andats re)résentatifs et sBndicaux, ont saisi la uridiction )rud?!o%ale d?une de%ande de
do%%ages3intér=ts en se )révalant d?un )réudice résultant du déroule%ent retardé de leur carrière,
consé@uence de la )rise en considération )ar l?e%)loBeur de leurs activités sBndicale et de re)résentation
du )ersonnel >
9

Attendu @ue )our dé.outer MM. F... et Gluc!ère de leurs de%andes de do%%ages3intér=ts )our )réudice
de carrière, la cour d?a))el énonce, )ar %otifs ado)tés, @ue les dis)ositions statutaires )révoient les
conditions dans les@uelles la !iérarc!ie, seule co%)étente )our le faire, accorde les avance%ents @u?elle
esti%e %érités et @ue, dès lors, il n?est )as éta.li @ue les de%andeurs n?ont )as eu la carrière @ue ustifiaient
leurs @ualification, assiduité et leurs co%)étences et, )ar %otifs )ro)res, @u?aucun des agents ne faisant la
dé%onstration @u?il B aurait eu ( son égard discri%ination en raison de son a))artenance sBndicale > @ue le
uge n?a )as @ualité )our se su.stituer ( l?e%)loBeur @uant ( l?a))réciation de la @ualification, de la
co%)étence, le cas éc!éant de la dis)oni.ilité et autres élé%ents @ui gouvernent les décisions d?affectation
des agents ( des )ostes déter%inés et @ue les )ièces )roduites ne )er%ettent )as de )enser @ue la carrière
des agents concernés ne serait )as confor%es ( leurs @ualités )rofessionnelles )ro)res >
Attendu, ce)endant, @u?il a))artient au salarié sBndicaliste @ui se )rétend lésé )ar une %esure
discri%inatoire de sou%ettre au uge les élé%ents de fait susce)ti.les de caractériser une atteinte au
)rinci)e d?égalité de traite%ent et @u?il inco%.e ( l?e%)loBeur, s?il conteste le caractère discri%inatoire du
traite%ent réservé au sBndicaliste, d?éta.lir @ue la dis)arité de situation constatée est ustifiée )ar des
élé%ents o.ectifs, étrangers ( toute discri%ination fondée sur l?a))artenance ( un sBndicat >
Eu?en statuant co%%e elle l?a fait, alors @ue, d?une )art, si le uge n?a )as ( se su.stituer ( l?e%)loBeur, il lui
a))artient de vérifier, en )résence d?une discri%ination sBndicale invo@uée, les conditions dans les@uelles
la carrière des intéressés s?est déroulée, et alors, d?autre )art, @ue la )reuve de la discri%ination n?inco%.ait
)as au salarié, la cour d?a))el a violé le texte susvisé >
PAA C8$ M"TIG$ 1
CA$$8 8T A##UL8, dans toutes ses dis)ositions, l?arr=t rendu le /0 se)te%.re -99<, entre les )arties,
)ar la cour d?a))el de #I%es > re%et, en consé@uence, la cause et les )arties dans l?état oJ elles se
trouvaient avant ledit arr=t et, )our =tre fait droit, les renvoie devant la cour d?a))el de Mont)ellier.