Vous êtes sur la page 1sur 42

Je veux entreprendre ! 7 conseils pour vous lancer

Je veux entreprendre ! 7 conseils pour vous lancer Omar AIT-MOULID L’Entrepreneur Musulman www.entrepreneurmusulman.fr

Omar AIT-MOULID

L’Entrepreneur Musulman

Ce tte œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons

Vous êtes libre de le distribuer à qui vous voulez, à condition de ne pas le modifier, de ne pas en faire un usage commercial et d’inclure un lien vers www.entrepreneurmusulman.fr

Introduction

1

1.

Définissez le pire qui puisse vous

arriver

4

2. Ayez de grandes ambitions

8

3. Entourez-vous des bonnes

personnes

14

4. Affinez votre idée

18

5. Planifiez votre projet

22

6. Arrêtez de planifier et agissez

28

7. Adaptez-vous !

34

Conclusion

37

Introduction

Nous connaissons tous dans notre entourage des gens qui ont la volonté de créer leur entreprise mais qui ne veulent pas faire le grand saut parce que, selon eux, ce serait trop risqué. Ils attendent le déclic ou l'opportunité en or, celle qui va leur permettre d'être rentable immédiatement sans aucune prise de risque.

Un entrepreneur, par définition, prend des risques. Il investit dans un produit ou un marché qu'il estime rentable, mais comme personne ne peut prédire l'avenir avec certitude, parfois il gagne, parfois il perd.

1
1

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

La seule chose à faire est de calculer le risque, planifier son projet en conséquence, se lancer et placer sa confiance en Dieu.

La place de la foi dans tout projet entrepreneurial doit être centrale. Il ne suffit pas d’avoir confiance en Dieu avec la langue, cette confiance doit se réaliser dans l’acceptation de Son Décret et dans le suivi de Sa Loi.

Je vous propose dans cet ouvrage de découvrir mon approche de l’entrepreneuriat, je ne prétends pas détenir une formule magique qui vous transformera, je souhaite simplement partager mon point de vue avec vous pour tenter de vous donner l’envie de vous

2
2

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

lancer dans cette aventure autour de 7 conseils que j’ai simplifié au maximum afin qu’ils soient accessibles au plus large public possible.

Des conseils sont régulièrement publiés sur le blog www.entrepreneurmusulman.fr sur des thèmes plus ciblés, je vous invite donc à venir y partager vos expériences et vos remarques.

3
3

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

1. Définissez le pire qui puisse vous arriver

Quand j'ai un projet, j'ai souvent tendance à penser au pire, au scénario catastrophe. Je ne suis pourtant pas spécialement pessimiste, je ne me dis pas « Je n'y arriverai jamais », mais plutôt « Je fais quoi si le pire m'arrive ? ». Il faut apprendre à penser au pire avec pragmatisme sans pour autant tomber dans le fatalisme, ça permet de relativiser et de réduire ses peurs.

Je vous propose de faire un petit exercice, prenez une feuille et un stylo ou ouvrez une application de traitement de texte et suivez les étapes suivantes :

4
4

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Quelle est la pire chose qui puisse arriver si vous vous lancez ? Quelles mesures pourriez-vous prendre pour réparer les dégâts ou remettre les choses en bonne voie, même de manière temporaire ? Après avoir défini le cauchemar, quels sont les résultats ou les avantages des scénarios les plus probables ? Si vous étiez renvoyé de votre travail aujourd'hui, que feriez-vous pour vous en sortir financièrement ? Aidez-vous des trois précédentes questions pour y répondre. Que repoussez-vous par peur ?

Combien

coûte

cela

vous

(financièrement,

émotionnellement,

5
5

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

physiquement) de remettre l'action à plus tard ? Il ne faut pas se contenter d'évaluer le coût de l'action, il est nécessaire d'évaluer aussi le coût de l'inaction pour comparer. Qu'attendez-vous pour agir ? Si vous ne pouvez pas répondre autrement que par "J'attends le bon moment" c'est que seule la peur vous paralyse, comme la plupart des gens.

Je vous conseille très vivement de suivre ce schéma que j’ai trouvé dans le livre « La semaine de 4 heures » de Timothy Ferris que j’ai chroniqué ici : La semaine de 4 heures : travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !, il est très important de formaliser nos freins et les risques

6
6

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

qu’on prend pour pouvoir trouver des solutions et relativiser ces risques. Généralement on se rend compte que les risques pris ne sont pas si dramatiques que cela et qu’il existe des solutions simples à toute situation en apparence difficile.

7
7

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

2. Ayez de grandes ambitions

Vous êtes plutôt du genre à vous dire « Je veux juste pouvoir manger » ou plutôt « Je veux ériger un empire » ?

Si vous êtes en train de lire ce livre, c'est que vous voulez entreprendre. Sachez que vous ne devez pas avoir peur de vouloir les meilleures choses possibles et imaginables, ce n’est pas incompatible avec votre foi !

Prenons pour exemple le meilleur des

exemples,

le

Prophète

(Paix

et

bénédictions de

Dieu

sur

Lui)

qui

n’a

8
8

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

jamais cessé d’avoir de grandes ambitions pour sa communauté. L’excellence est un concept que l’islam recommande très fortement, aussi bien dans l’application des rites religieux que dans l’accomplissement d’une œuvre liée à l’acquisition de biens. Dans un hadith, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu sur Lui) nous dit : « Allah aime lorsque l’un d’entre vous accomplit une œuvre, qu’il l’accomplisse avec excellence ». Et Dieu lui-même nous dit dans le Coran :

« Allah a prescrit l’excellence pour toute chose ».

Pour toute chose, c’est-à-dire aussi pour notre future entreprise. Il ne s’agit pas de vouloir le plus de biens possible juste pour les accumuler, mais de les mettre à profit dans le bien, tout est une question de finalité et de but.

9
9

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

N’oublions pas que parmi les compagnons du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu sur Lui) se trouvaient des gens extrêmement riches, comme sayyidouna Othmane (Que Dieu soit satisfait de lui) qui aurait certainement droit à un article dans Forbes s’il vivait à notre époque, aux côtés des milliardaires brésiliens américains et chinois.

Si je vous dis : « Je vous donne 10 millions d’euros sans aucune contrepartie, ils sont à vous faites en ce que vous

voulez »,

pense

plutôt que vous les prendriez et que vous les utiliseriez en partie pour vous faire

plaisir, aider les gens dans le besoin, investir dans un business rentable…

diriez-vous

non ?

Je

10
10

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Globalement nous avons tous les mêmes aspirations.

L’excuse qui consiste à dire : « Avoir beaucoup d’argent peut me monter à la tête et pourrir mon cœur » traduit le plus souvent une paresse devant les actes à accomplir pour acquérir les biens de ce bas monde et ne relèvent que rarement d’un quelconque ascétisme.

Si refuser d’acquérir des biens était réellement motivé par de l’ascétisme, on refuserait ces 10 millions d’euros ou bien on les redistribuerait en totalité !

Rien n’interdit d’acquérir des biens de manière licite, ça constitue même un excellent exercice spirituel. Ce qu’il faut se

11
11

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

dire c’est : Je vais travailler ma foi pour qu’elle me permette de posséder des biens sans qu’ils ne pervertissent mon cœur.

A partir de là toute ambition devient un moteur pour notre foi car plus elle est grande, plus le travail sur nous- même s’intensifiera ! Celui qui veut ériger un empire devra ériger en parallèle de son projet un vrai Califat islamique dans son cœur. Le cheminement spirituel deviendra alors une nécessité absolue.

C’est le chemin que j’ai décidé de prendre, d’affronter ces réalités tout en faisant de mes projets et de mes biens un chemin vers Dieu et un support à la progression

12
12

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

de

l’islam,

et

toutes

les

reviennent à Dieu seul.

13
13

louanges

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

3. Entourez-vous des bonnes personnes

Il n'y a rien de pire pour un entrepreneur en devenir que d'être entouré de gens qui ne croient pas possible le changement et qui ont peur de voir les choses en grand. Il est capital de faire un grand ménage dans vos relations si vous voulez vous lancer, ou alors vous finirez par être constamment ralenti, ou pire, vous finirez par lâcher prise.

Les meilleurs compagnons sont ceux qui sont capables de nous soutenir dans nos projets les plus ambitieux, ils n'hésitent pas à nous encourager et ne sont pas

14
14

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

avares de conseils. Ils n'hésitent pas à critiquer nos erreurs lorsque c'est nécessaire. Ils sont aussi capables d'alimenter notre réflexion sans jamais prendre de décision à notre place. Quand on est en face d'une personne qui n'arrête pas de vouloir nous faire voir le monde selon son prisme, ce n'est plus un conseil mais un diktat !

Eloignez-vous des gens qui peuvent avoir une mauvaise influence, c’est une nécessité pour vous, votre projet et votre foi !

Cela dit, s’éloigner ne veut pas dire rompre tout contact. De toute façon si vous réussissez à trouver quelques frères ou sœurs à fréquenter qui soient source d’avancement dans vos projets, vous vous

15
15

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

éloignerez naturellement et doucement de ceux qui ne vous font pas avancer.

Le but ici est de trouver des personnes à côtoyer qui remplissent certains critères dont :

Des valeurs morales conformes à l’éthique islamique

La motivation de créer leur entreprise ou monter des projets

De grandes ambitions pour eux- mêmes et pour les autres

L’envie de partager leurs expériences

Dans l’idéal entourez-vous de différents types de personnalités, les gens créatifs ne réfléchissent pas comme les analystes, les femmes ont une sensibilité que les

16
16

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

hommes n’ont pas, les jeunes ont un état d’esprit que les moins jeunes n’ont pas… Plus les profils sont variés, plus les échanges seront riches.

17
17

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

4. Affinez votre idée

Affiner son idée de business ne se fait pas dans son coin, à moins que Dieu vous ait fait don de pouvoir constamment inventer de nouvelles choses, ce qui reste assez rare. Vous aurez besoin de partenaires pour vous aider dans cette tâche, d’où le fait d’être bien entouré au préalable.

Les idées les plus fructueuses sont celles qui sortent d’un groupe. Ce n’est pas pour rien que la meilleure technique pour faire jaillir un maximum d’idées soit le brainstorming.

18
18

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Les idées qui sortent d’un groupe sont plus abouties, prennent en compte plus d’aspects que vous ne pourriez en percevoir seul, et surtout sont sources de synergie.

Quand trois personnes A, B et C réfléchissent ensemble à leurs projets respectifs, chacun des trois projets sont imprégnés de la touche personnelle de A, de B et de C. Il est de ce fait très probable que A, B et C deviennent de réels partenaires commerciaux à l’avenir, le business de l’un pourra apporter aux autres ses clients, sa notoriété, son expérience… C’est la création d’un cercle vertueux où chacun apporte une valeur ajoutée aux autres.

19
19

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Pour revenir sur le brainstorming, une des variantes qui me plaît est le brainwriting 6-

3-5.

Comment ça fonctionne ?

On se met en cercle à 6, chacun a devant lui une feuille pour écrire 3 idées en 5 minutes, sans se soucier de la qualité ni de la pertinence de celles-ci. Ce qui compte dans un premier temps c’est la quantité d’idées.

Au bout de 5 minutes chacun fait passer sa feuille à son voisin, on repart pour 3 idées en 5 minutes, on peut s’inspirer des idées qui sont déjà présentes sur la feuille

20
20

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

que l’on améliorer.

vient de recevoir

afin

de

les

Après avoir fait un tour complet, on se retrouve avec 108 idées en 30 minutes.

Sur les 108 idées il y en aura des franchement ridicules et des totalement irréalistes, mais il y a de grandes chances que vous en trouviez une que vous voudrez développer dans votre business, et ça ne vous aura pris que 30 petites minutes

Vous pourrez adapter la méthode à votre guise et faire un 4-2-4 ou un 6-3-10, tout dépend du temps que vous avez et du nombre de personnes présentes.

21
21

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

5. Planifiez votre projet

C’est bien beau d’avoir une idée, encore faut-il la mettre en oeuvre !

Une fois que vous avez défini le but à atteindre, vous devrez nécessairement planifier les différentes étapes de votre projet.

Pour avoir une idée de ce dont vous avez besoin pour mettre en œuvre votre projet, faites le bilan des compétences nécessaires à la réalisation de votre projet. Vous pourrez avoir besoin de ces compétences :

Commercial

Marketing

22
22

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Juridique

Management

Gestion

Communication

Comptabilité

Lancer un projet qui marche ne se fait pas

avec de

compétences.

Si l’une de ces compétences vous fait défaut, il est nécessaire de vous former un minimum avant de créer votre société.

Un proverbe arabe dit : « Apprends toutes choses dans une chose, et apprends une chose dans toutes choses ». Autrement dit soyez expert dans un domaine précis, et initiez-vous également à tous les domaines.

la chance mais avec des

23
23

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Le but n’est pas d’être un expert dans partout, mais d’avoir des bases pour vous épargner bien des soucis si vous devez vous en occuper vous-même dans le cas d’une petite structure. Et si vous faites appel à un prestataire ou un collaborateur ça vous permettra de comprendre leur langage, vous éviterez ainsi les malentendus avec votre avocat ou votre expert-comptable et gagnerez un temps précieux.

La planification démarre bien avant la création de l’entreprise, elle démarre en

réalité dès que la flamme entrepreneuriale

qui sommeille

Instinctivement on se dit « Je vais faire ceci, puis cela, il me faut telles

en

vous se réveille.

24
24

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

ressources, je mettrai en place tel plan d’action… »

L’important est de bien saisir qu’une fois que vous êtes prêt à vous lancer votre projet doit être planifié de façon formelle, vos objectifs doivent devenir des actions concrètes avec des dates butoir, l’enchaînement des étapes doit être limpide dans votre esprit.

Le diagramme de Gantt est le premier outil avec lequel vous devrez vous familiariser pour planifier votre projet.

25
25

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Après avoir découpé les grandes lignes de votre projet en sous-projets le diagramme de Gantt

Après avoir découpé les grandes lignes de votre projet en sous-projets le diagramme de Gantt permet de visualiser d’un coup d’œil l’état d’avancement de celui-ci. Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, chaque ligne représente un sous-projet. On lui attribue une date de début, une date de fin (ou une durée et le logiciel calcule automatiquement la date de fin), un état d’avancement, les ressources nécessaires, et d’autres attributs que je ne détaillerai pas ici.

26
26

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Ce que je vous conseille c’est d’utiliser le logiciel GanttProject, il est gratuit et relativement simple à utiliser, il suffira largement pour la plupart des projets tant que vous vous limitez aux grandes lignes.

Evitez de l’utiliser pour planifier vos petites actions du quotidien, je vous préconise plutôt la méthode GTD (voir ce lien pour plus de détails : Gérer son temps efficacement : La méthode GTD de David Allen), qui est bien plus pertinente pour cela que le diagramme de Gantt. Il existe des outils gratuits en ligne comme ToodleDO qui s’appuie sur la méthode GTD et fera l’affaire pour la plupart d’entre nous.

27
27

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

6. Arrêtez de planifier et agissez

A partir du moment où vous avez assez

d’éléments pour démarrer votre première action du premier sous-projet, n’hésitez plus, foncez !!

Si vous voulez planifier la moindre de vos

petites actions sur cinq ou dix ans vous ne vous en sortirez pas, ce n’est que du perfectionnisme qui cache une peur de l’échec… Je ne vous dis pas qu’il ne faut pas penser au long terme, mais plutôt qu’il faut se limiter aux grandes lignes.

Le perfectionnisme est à la base un trait de caractère positif puisqu'il pousse à toujours réaliser les choses dans leur

28
28

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

meilleure forme, mais il peut se révéler un obstacle à la réalisation de votre projet lorsqu'il est poussé à l'extrême. J'ai moi- même été confronté à cela, j'étais auparavant incapable de lancer un projet avant d'en maîtriser la totalité des tenants et aboutissants. Et comme un projet entrepreneurial comporte intrinsèquement une part non maîtrisée vu la complexité de la mise en oeuvre, j'ai mis beaucoup de temps à sortir de ce cercle vicieux et à passer à l'acte.

En mettant en route vos projets vous échouerez certainement dans certaines de vos actions, mais vous en réussirez aussi bien d'autres. Vous tirerez un véritable enseignement de vos échecs si vous ne vous contentez pas de pointer du

29
29

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

doigt ce que vous avez échoué, il faut aussi apprendre à s'appuyer sur les réussites pour orienter l'aspect de vos projets et vous concentrer sur ce que vous savez faire de mieux.

Tous les grands projets sont donc faits de petites actions.

Ce que je pourrai vous conseiller c'est de ne pas chercher à maîtriser la totalité des étapes du projet, focalisez plutôt toute votre énergie sur le premier sous-projet à réaliser.

Puisque le perfectionnisme est un trait de caractère très ancré (chez moi en tout cas), je ne vous conseille pas de refouler

30
30

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

cela et de bâcler ce que vous faîtes car vous ne serez plus vous-même, vous ne serez pas satisfaits du résultat et vous finirez par baisser les bras.

Utilisez plutôt vos capacités à bien faire les choses pour gérer au mieux votre première action uniquement, il faut juste apprendre à lâcher prise une fois l’action achevée car il est toujours possible de l’améliorer indéfiniment. Il faut tirer les leçons utiles, enchaîner avec laction suivante et ne plus se retourner, vous aurez l’occasion de faire mieux la prochaine fois grâce aux leçons que vous aurez tiré de votre expérience et de celle de vos partenaires !

Rappelez-vous vos objectifs finaux, vous devez avoir une vision globale du but à

31
31

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

atteindre comme je l’ai dit précédemment, mais il n'est pas nécessaire de maîtriser les détails de toutes les étapes de votre projet.

Si par exemple votre premier sous-projet consiste à suivre une formation en comptabilité, oubliez le reste et concentrez-vous sur celle-ci. Cherchez le bon centre de formation, cherchez tous les moyens de financement possibles, inscrivez-vous et acquérez toutes les compétences nécessaires. Pendant que vous serez en formation vous aurez largement le temps de réfléchir au sous- projet suivant. Une fois la formation passée, mettez toute votre énergie dans le second sous-projet.

32
32

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Vous devrez répéter ce processus jusqu'à ce que la réussite frappe à votre porte

33
33

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

7. Adaptez-vous !

Si on reprend le processus du début à la fin : vous avez défini les risques que vous encourez et trouvé des solutions pour les réduire ou les éliminer, vous avez développé de grandes ambitions, vous vous êtes entourés de personnes fiables avec qui vous pourrez construire quelque chose de solide, vous avez trouvé votre idée de business, vous avez planifié les grandes étapes de votre projet, vous avez défini votre première action du premier sous-projet, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : Adaptez-vous au contexte !

34
34

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Une erreur souvent commise c’est de croire que notre projet ressemblera exactement à ce qu’on avait imaginé avant de se lancer. La réalité du terrain est toute autre, on passe de la théorie à la pratique.

Selon les chiffres de l’APCE (agence pour la création d’entreprise), 95% des business plan ne sont pas respectés. C’est criant de vérité. A part faire les yeux doux à un investisseur, votre business plan ne vous sera d’aucune utilité une fois votre projet entrepreneurial face à la réalité du terrain, seule l’expérience fera foi. D’où l’importance de bien avoir conscience que votre projet devra nécessairement subir des ajustements.

35
35

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

C’est également pour cette raison que je vous conseille de ne pas planifier tous les détails du projet sur du long terme. En ayant planifié les grandes lignes sur le long terme et les détails sur le court terme, il vous sera plus facile de revoir vos plans, vous ferez ainsi preuve d’une meilleure capacité d’adaptation et gagnerez un temps précieux.

Un bon entrepreneur est un entrepreneur qui sait rebondir, qui profite des difficultés pour saisir des opportunités, qui se remet constamment en question, qui se renseigne sur ce qui se fait chez ses concurrents et qui s’adapte à son environnement !

36
36

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Conclusion

L’entrepreneuriat est pour moi plus qu’un projet, c’est un mode de vie.

Quand on demande à un parent ce qu’il aimerait pour son enfant, la réponse est souvent « je veux ce qu’il y a de mieux ». Quand on a cette ambition pour nos enfants qu’ils aient ce qu’il y a de mieux alors on se doit de chercher cette excellence pour nous même.

Si nos propres ambitions se limitent à un salaire fixe pour payer son loyer et ses frais courants, comment voulez-vous que nos enfants soient ambitieux et accèdent à ce qu’il y a de mieux ?

37
37

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Nous servons de modèles pour nos enfants, peu importe nos paroles, ce sont nos actes avant tout qui seront gravés dans leur esprit.

capacité

d’entreprendre, ce n’est qu’une question d’ambition et de motivation.

Servons donc de modèles pour nos enfants, soyons des entrepreneurs ambitieux, soucieux du respect de la législation de Dieu, soucieux des valeurs morales et éthiques véhiculées par notre religion, et si Dieu le veut la future génération dentrepreneurs musulmans sera assez influente dans la sphère économique pour avoir un vrai poids dans les grandes décisions de ce monde !

Nous

avons

tous

la

38
38

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr

Le mot de la fin

Si vous avez apprécié le contenu de cet ebook, vous pouvez le partager à tous ceux de votre entourage qui sont intéressés par l’entrepreneuriat.

Vous pouvez aussi me laisser vos commentaires et remarques dans le blog www.entrepreneurmusulman.fr ou prendre contact avec moi à cette adresse :

Baraka Allahou fikoum pour avoir pris le temps de me lire, je vous dis à très bientôt in cha Allah

Le 6 Joumâda 1 er 1434 (17 mars 2013),

Votre frère en Dieu, Omar AIT-MOULID

39
39

Omar AIT-MOULID – L’Entrepreneur Musulman – www.entrepreneurmusulman.fr