Vous êtes sur la page 1sur 48

VIVRE

IVRE
novembre
2009

n°69
Nîmes

Secteur
sauvegardé :
le guide
P. 16

Le PLU
modifié
P. 20

Droits de
l’Enfant
P. 22

Chemin bas :
un meilleur
cadre de vie
P. 27

Couleurs
d'automne
sur la ville !
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
VIVRE

Nîmes
NOVEMBRE09 IVRE
novembre
2009

n°69

Secteur
sauvegardé :

Photo de Une D. Marck


le guide
P. 16

la place aux Herbes


Le PLU
modifié
P. 20

s
Le maire vous répond ................................................................................. p 4
Droits de
l’Enfant
P. 22

Chemin bas :
un meilleur
cadre de vie
P. 27

Actualité.......................................................................................................... p 6 Couleurs
d'automne
sur la ville !

Travo .......................................................................................................... p 12
Secteur sauvegardé ............................................................ p 18
PLU ............................................................................................................... p 20
p16

VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Secteur Sauvegardé

Enfance .................................................................................................. p 22 Tout savoir pour préserver le cœur de Nîmes !


Pour mieux connaître la réglementation et les usages en vigueur dans le
périmètre "sacré" qu’est le secteur sauvegardé, la Ville de Nîmes vient
Le secteur sauvegardé en chiffres
- Superficie :
- Immeubles :
41 hectares
843 parcelles
d’éditer un guide pratique à l’usage de tous ! - Façades : 3 228
- Population : 5 000 habitants

Seniors .................................................................................................... p 24
Quartiers.............................................................................................. p 26 Place de l’Horloge, la devanture commerciale dont la rénovation a obtenu le 1er prix

patrimoine architectural de notre ville, classée ville d’art et d’histoire.

Sport .......................................................................................................... p 32
Il s’agit d’éviter toute pollution visuelle et autres incohérences histo-
riques et esthétiques dans les ravalements des façades, les réfec-
tions commerciales et la pose des enseignes dans un périmètre de 41 Notez bien que :
hectares. Dans ce cadre, la Ville de Nîmes a lancé plusieurs cam- Dans le secteur sauvegardé : aucun
pagnes de ravalement des façades des immeubles et des devantures travaux ne peut être réalisé sans
commerciales qui donnent lieu chaque année à un concours visant à autorisation ! Il est toujours conseillé,
récompenser la meilleure réhabilitation. À ce jour, quatre campagnes avant de déposer un permis de
de ravalement ont déjà eu lieu et une cinquième est actuellement à construire, de consulter en amont de
l’étude, elle concernera le quartier au sud de l’écusson. votre projet le service Secteur sau-
Marion Ponge adjointe
déléguée au secteur Comme le souligne Marion Ponge l’adjointe déléguée au secteur vegardé ou le service départemen-

Culture .................................................................................................. p 34
sauvegardé
sauvegardé : " le secteur sauvegardé de Nîmes est réglementé de- tal de l’Architecture et du Patrimoine.
E secteur sauvegardé a été

L
puis 2007 par un Plan de sauvegarde et de mise en valeur que cha- Ceci afin de connaître précisément
créé en 1985 afin de proté- cun peu consulter sur le site Internet de la Ville (www.nimes.fr). la réglementation en vigueur et d’ob-
ger et mettre en valeur har- Celui-ci implique que tous projets de travaux, pour les professionnels tenir plus rapidement l’accord des
monieusement le formidable ou les particuliers, quelle que soit leur nature, sont soumis à l’avis de bâtiments de France.
16 > <17

Carré d’Art - Bibliothèques .................................. p 36


Spectacles ....................................................................................... p 38
Zoom ..................................................................................................... p 40
sommaire
Agenda ............................................................................................... p 41
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Enfance

Être aimé et protégé : c’est un droit pour


GALLIMARD JEUNESSE

nos enfants
Programme :

Politique........................................................................... p 47
fait que leurs différents droits
sont ceux qui ont été conquis
au fil de notre histoire et qu’ils
droits des enfants à Nîmes
doivent sans cesse être défen- Lundi 16 Vendredi 20
L’année 2009 célèbre le 20e anniversaire de la Convention Internationale Exposition de l’Association Espace Journée d’échanges intercrèches
dus. Relais Éducatif (AERE) à l’école Gus- avec goûter
des Droits de l’Enfant adoptée par l’Assemblée des Nations Unies le tave Courbet.
Une convention bien • 10 h : "J’ai des droits… " -
20 novembre 1989. La Ville de Nîmes, labellisée " Ville amie des enfants " • 8 h – 10 h 30 : Intervention de Débat introduit par la lecture
vivante Madame Dorlhac de Borne au d’un conte. (animé par l’École
par l’UNICEF donnera un éclat particulier à la célébration de cet Cette semaine collège des Oliviers. des Parents et des Éducateurs
anniversaire. sera l’occasion de du Gard) Centre social Valde-
rappeler, à travers Mardi 17 gour.
diverses manifes- Exposition de l’AERE à l’école Paul
• 13 h 30 : discussion débat :
Marcelin.
tations, la genèse "le droit des enfants, le devoir
de la convention • 8 h – 11 h 30 : des parents" Asso-
internationale de Interventions ciation AERE, 2,
Mme Dorlhac de de Madame Place Avogadro
Borne, ancienne 1989, avec notam-
Secrétaire d’État Dorlhac de
à la Famille ment la conférence • 17 h 30 : Salle
Borne au col-
de Madame Dorl- du Conseil Muni-
lège de Capou-
cipal Hôtel de
hac de Borne, ancienne Secré- chiné et à
Ville Exposé sur la
taire d’État à la Famille qui fut l’école élémen-
convention des
un des auteurs, pour la France, taire de la Pla-
droits de l’enfant par
cette.
de ce texte. Dans le hall de Madame Dorlhac de Borne.
l’Hôtel de Ville une exposition Mercredi 18 • 18 h 30 : discussion débat :
de documents permettra de "le droit des enfants, le devoir
• 10 h 30 : Théâtre Christian
mesurer l’impact de ce texte des parents" Association
Liger - spectacle destiné aux
sur le plan mondial et institu- AERE, 2 place Avogadro
enfants des centres de loisirs :
tionnel. "J’ai des droits" par le théâtre Samedi 21
du Beau Parleur
Au-delà d’une présentation gé- • 9 h - 11 h 30 : Documentaire
nérale, variée, ludique et • 14 h : Parade des enfants de des enfants roumains : 2,
Madame Dorlhac de Borne, ancienne Secrétaire d’État à la Famille, entourée d'enfants l'an dernier dans le 8 à 13 ans - Départ Maison
hall de l’Hôtel de Ville lors de l'inauguration d'une exposition organisée dans le cadre de la journée didactique, cette semaine sera Place Avogadro (Association
internationale des droits de l'enfant. Carrée, arrivée parvis des AERE)
l’occasion pour la Ville de mon-
arènes. Après-midi : ORLOJ, 8, rue de
16 au 21 novembre, des manifestations tions qui le concernent et au regard que l’on porte

D
U trer son engagement perma-
seront organisées à Nîmes pour évoquer, sur lui. • à partir de 15 h 30 - Lâcher de l’Horloge. : exposition des tra-
nent en faveur des enfants et vaux du Conseil Municipal des
mettre en évidence et parler des droits légi- Les droits des enfants sont différents de ceux des mille ballons sur le parvis des
de leurs droits. Comment ? Par jeunes
arènes
times de l’enfant. Dans de nombreux domaines — adultes, et c’est normal. Parce que l’enfant n’est les actions que les éducateurs,
alimentation, scolarisation, santé, loisirs, expres- pas, en toute logique, grand, il a le droit d’être pro- enseignants, animateurs et Durant toute la semaine, - Exposi-
Jeudi 19
sion, droit à la différence,… — au sein de notre so- tégé, d’être éduqué, d’être aimé. toute l’équipe municipale ap- Exposition de l’UNICEF dans les cen-
tions de l’UNICEF dans les centres
ciété mais aussi dans le monde, il est important de L’objectif de cette semaine est par conséquent de portent quotidiennement au tres sociaux Valdegour, Paulhan, sociaux Valdegour, Paulhan, Mal-
rester vigilant au respect de l’enfant dans les ac- sensibiliser les enfants, mais aussi leurs parents, au contact des enfants. I Malraux, Emile-Jourdan, ORLOJ. raux, Emile-Jourdan et à l’ORLOJ.

22 > <2

p22
VIVRE
Nîmes

LE MAGAZINE DE LA VILLE DE NÎMES


Adresse postale : Direction de la Communication : Mairie de Nîmes, place de l’Hôtel de Ville 30033 Nîmes Cedex 9 www.nimes.fr, 04 66 76 70 44 fax : 04 66 76 51 74 • Mairie
standard tout service : 04 66 76 70 01 • Directeur de la publication : Anne-Laure Le Gavrian • Conception éditoriale et rédaction : Jean-Luc Nito • Rédaction : Rolland Agnel,
Isabelle Delqué, Gilles Deschamps, Françoise Martinez • Photothèque : Daniel Calandre • Création de la maquette : Terra Luna - Nîmes • Maquette et mise en page : Compoma-
kète - Nîmes • Impression : Rockson - Rognac • Tirage : 80 000 exemplaires • Distribution toutes boîtes aux lettres et dépôt Mairie et annexes, Adrexo Nîmes : 04 66 27 83 00 •
Crédits photos : Marjorie Gourdou, Dominique Marck, sauf mentions contraires • Dépôt légal à parution. Consultable sur le site internet www.nimes.fr

<3
Le maire vous répond…

au cœur des problèmes environnementaux, nous de-


vons les mettre en œuvre à notre niveau, localement,
dans chaque décision prise, que ce soit dans les pro-
jets urbains, les déplacements, la construction et la
requalification énergétique, et bien d’autres do-
maines. Nous avons d’ailleurs signé une charte de
développement durable avec l’agglomération.
Je finirai en rappelant les grands travaux de Nîmes
2012, car ils illustrent parfaitement bien tous les pro-
pos ci-dessus. Nous voulons agrandir le centre-ville
pour mieux accueillir, rapprocher les populations et
faciliter la mobilité avec le TCSP d’autre part, mais
aussi créer une belle entrée de ville avec des lieux
d’échanges et de vie pour les riverains sur les allées
Jaurès, créer huit hectares d’espace continu pour les
piétons et vélos sur AEF. La ville ne s’inscrit-elle pas
ainsi dans un projet de ville verte avec une circula-
tion apaisée et maîtrisée, des avenues verdoyantes et
un cadre de vie respecté.
Le PLU ne peut pas venir contrarier cette ambition


pour la ville !

Nous apprenons que la Ville de Nîmes est


candidate au Grenelle des ondes ? Pour quelles


raisons ?
Aujourd’hui, la ville de Nîmes compte environ 130
Lors de l’enquête publique préalable à la sixième sites d’émission avec antenne, qui répondent à une
modification du PLU, les riverains ont exprimé demande des utilisateurs de téléphone portable
leurs inquiétudes quant à la densification urbaine que nous sommes… presque tous. Ces installa-
et au cadre de vie. Votre réaction ? tions sont faites par des opérateurs privés qui ont
Je suis heureux de voir que la question de l’avenir de obligation, de par la loi, de couvrir le territoire. Bien
Nîmes, de son urbanisme et des enjeux environne- que l’OMS estime qu’elles ne présentent pas de
mentaux devient collective. danger pour la santé, chaque projet de nouvelle an-
Je suis persuadé depuis longtemps qu’il est néces- tenne sur Nîmes suscite de vives oppositions de la
saire de ne pas rester inerte devant la forte croissance part des riverains. Je comprends l’inquiétude dans
démographique que connaît Nîmes depuis des an- ce contexte d’incertitude scientifique et face à une
nées. Soyez convaincus que la révision du PLU prend jurisprudence contradictoire mais il faut savoir que
en compte les souhaits immédiats des riverains, de la Ville ne dispose d’aucun recours juridique possi-
l’identité des quartiers, de notre patrimoine, mais éga- ble pour s’opposer aux nouvelles installations.
lement de l’évolution de la Ville de demain. Suite au Grenelle des ondes de 2009, un comité
Côté urbanisme et environnement, la Ville est bien sûr opérationnel a été missionné pour modéliser et ex-

4 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
périmenter une diminution de l’exposition aux ra-
diofréquences des antennes relais de téléphonie
 Une toute autre question, en novembre ce sont
les vingt ans des droits de l’enfant. En quoi ce sujet
mobile. La Ville s’est donc portée candidate pour est-il important pour vous ?
les expérimentations sur l’abaissement de l’expo- C’est justement la génération de demain, dont on vient
sition et sur la concertation et l’information. Le de parler. On ne peut pas prévoir la ville de demain
quartier qui sera pilote est le Mont Duplan, parti- sans protéger ceux qui la feront… Les enfants ont des
culièrement sensible à cette problématique, droits, dans une société où les adultes se comportent
compte tenu de sa forte densité, de la présence parfois en parents enfants et demandent à leurs en-
d’écoles et de sa géographie. fants de grandir très vite. Nous devons tous être at-
tentifs au respect de ces droits. Quand à la rentrée, j’ai
Cette candidature est logique. S’engager dans fait le tour des écoles, j’ai souhaité le rappeler en of-
une telle démarche permettra une information frant deux livres, destinés aux primaires et aux mater-
massive et objective de la population concernée nelles… Je remercie les éducateurs, instituteurs et
et une clarification du débat quant à la politique encadrants de veiller à nos petites personnes et vous
locale de prévention des risques en matière invite tous à participer à cette semaine des droits de
d’antennes-relais. Réponse à la candidature ce l’enfant, dont vous trouverez le programme dans ce
mois-ci. Vivre Nîmes. 

13 NOV - 28 FEV 3 ET 1 2 D É C

Expo Musiques
12 et 13 NOVEMBRE 2009
Venez découvrir
en avant première votre

ACTUELLES
ROBOTS
Electro
Musée 3/12
Reggae dub
www.nimes.fr

du
Vieux
Nîmes 12/12
Novembre 2009. RCS Nîmes 387768476. © Ville de Nîmes.

PARVIS DES ARÈNES


Accueil du public • Exposition • Animations • 10h-18h30
Direction de la Communication, Ville de Nîmes. Création :

Reconquête de l’espace urbain

Quelques uns de nos prochains rendez-vous ... Les 20 ans de la convention des
droits de l’enfant

<5
Actualités
ORLOJ : DES PASSEPORTS POUR LES JEUNES
Après le succès de la journée "Village Etudiants", qui
a permis à des centaines de jeunes de bien s’informer
et souvent même de décrocher un job, l’ORLOJ pour-
suit ses missions de conseil, d’accompagnement et
d’aide très concrète. Ainsi, durant les vacances sco-
laires d’automne,
ce service munici-
pal a offert son
Passeport Jeunes
à des centaines de
Grand succès pour le Village Etudiant, que visite
collégiens et Julien Plantier
lycéens. Mais
ceux qui n’ont pas pu s’y rendre la carte Campus Culture. Des soutiens au pouvoir
peuvent encore venir y recevoir, gratuitement, ce titre d’achat à ne pas négliger ! 
donnant droit à de nombreuses réductions de prix Renseignements :
pour leur vie quotidienne. Quant aux étudiants et ORLOJ – 8, rue de l’Horloge
élèves de terminales, ils peuvent toujours se procurer Tél. : 04 66 27 76 86

ETUDIANTS ET ENTREPRISES SE RENCONTRENT


Fidèle à sa vocation d’être "professionnalisante", l’uni-
versité de Nîmes organise, le 3 décembre prochain, un
Forum Etudiants Entreprises. Il doit permettre aux
employeurs locaux d’établir des contacts directs avec
les étudiants d’Unîmes, proposer des emplois, des
stages et des apprentissages, ainsi qu’informer sur les
métiers et sur les attentes socio-économiques de leur
secteur d’activité. Pour participer à cette manifestation,
les professionnels doivent remplir un bulletin de pré-
inscription sur www.unimes.fr avant mi-novembre. 
Unîmes entretient des relations suivies avec le monde
de l’entreprise

ÉTUDIANTS EN DIFFICULTÉ FINANCIÈRE, ON S’OCCUPE DE VOUS


La Ville de Nîmes attribue sous conditions une aide à la restaura-
tion aux étudiants en difficulté financière importante. Cette opé-
ration est menée depuis 10 ans grâce à une convention liant la Ville,
le centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS)
et le Crédit municipal. Une commission d’attribution se réunit 3 fois
par an pour examiner la situation des étudiants les plus démunis,
ayant sollicité une aide auprès des services sociaux des établisse-
ments. Pour l’année scolaire 2008-2009, 4 055 repas ont été
attribués à 93 étudiants faisant leurs études à Nîmes. Le montant
des aides s’est élevé à 14 027,25 € 

6 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
LE CRÉDIT MUNICIPAL VEND SES PIÈCES DE
PRESTIGE
Vite dit…
La septième édition de la vente de pres-
tige du Crédit Municipal se déroulera le INSTALLATION :
vendredi 11 décembre à 14 h à la Cha- Après plus de 10 ans de présence
pelle des Jésuites, Grand rue. Les objets à Nîmes et après avoir formé près
mis à la vente seront exposés au public de 6 500 médecins à l’échogra-
le même jour de 10 h à 13 h. Pour cette phie d’urgence, le Centre Fran-
nouvelle édition, c’est le thème du 7e art cophone de Formation en Écho-
qui a été choisi. Une fois encore, les objets graphie vient de créer et
proposés à la vente seront tous de grande avaient un besoin urgent de liquidité d’installer au kilomètre Delta
qualité et particulièrement variés. Chaque et ne sont pas venus les récupérer au l’École Internationale d’Échogra-
année, ce rendez-vous est un événement bout d’un temps déterminé. Ils sont phie (International School of
de la ville à quelques semaines des fêtes mis aux enchères dans la plus stricte Ultrasound). 
de fin d’année. Les bijoux, tableaux, meu- légalité sous le marteau d’un com-
bles et autres qui sont présentés à la vente missaire-priseur.  CONCOURS
ont été laissés en gage par des clients qui Renseignements 04 66 36 62 62 INTERNATIONAL
Organisé par le Jeune Ballet du
Languedoc et sous la direction artis-
VINO NIMÉ : L’AVENTURE CONTINUE tique de Cyril Atanassoff, le XXIe
de Champagne. Et, encore une concours méditerranéen de danse
fois, des grands noms : Mas de classique se déroulera les 28 et
Daumas Gassac, Château des 29 novembre au Théâtre Christian
Tours, Vieux télégraphe ou Mas Liger. Billetterie sur place pour les
Laval et des domaines de moin- épreuves publiques. 
dres réputations mais tout aussi
eemphase-visuelle.com
mphase-visuelle.com

Renseignements : 04 66 21 86 20
intéressants. Le salon qui veut
être un lieu d’échanges, de
découvertes et de dégustations RÉTINITE
dans la convivialité, demeure
Et un jour de plus pour cette deuxième édition gratuit pour le public et s’offre PIGMENTAIRE
vino nimé, qui accueillera quelque 65 viticulteurs… des soirées "off" L’association Information et Re-
soixante-cinq viticulteurs du 11 au 25 de plus notamment au Wine- cherche sur la Rétinite Pigmen-
13 décembre. Confortés par le suc- qu’en 2008 bar avec un dîner de taire (IRRP) s’installe à la
cès de l’an dernier, Benoît Locatelli de grands gala et à la bodega La galerie Jules Salles, du 30 no-
et Olivier Ganozzi, les deux cavistes noms Macarena pour une vembre au 6 décembre avec un
nîmois, créateurs de la manifesta- à découvrir dégustation "à l’aveu- objectif : informer et collecter
tion sont repartis avec enthousiasme gle" dans une ambiance des fonds pour aider la re-
dans l’aventure. Si le lieu n’a pas changé - Bras- Feria…  cherche au travers d’une expo-
serie l’Annexe - il a fallu rajouter une tente de Vino nimé, L’Annexe, avenue de sition-vente de toiles de peintres
60 m2 devant l’établissement pour héberger la Bouvine, le 11 décembre de gardois. 
les 25 viticulteurs de plus qu’en 2008. Vignerons 18 h à 22 h 30, le 12 de 10 h à www.irrp.asso.fr
pour un tiers originaire du Gard, de l‘Hérault 19 h et le 13 décembre de 10 h à
mais aussi des PO, de Bourgogne, du Rhône ou 17 h. www.vino-nime.com

<7
Actualités
DÉBUT DE L’OPAH-RU NORD GAMBETTA
La ville s’engage donc, avec l’Agence Nationale
pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) et Nîmes-
Métropole entre autre dans une Opération Pro-
grammée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) et
de Renouvellement Urbain (RU). C'est un pro-
gramme qui va durer cinq ans. Si vous êtes pro-
priétaire d’un logement habité ou inoccupé situé
dans le périmètre de l’opération, un point infor-
mation vous accueillera au numéro 5 de la rue
Fléchier. 
La permanence est ouverte le lundi de 9 h à 13 h
Le faubourg Nord-Gambetta, idéalement situé à proximité et le mercredi de 14 h à 18 h. Tél. 04 66 84 22 19.
du cœur de la ville, présente cependant des difficultés qui lui Courriel : opahnimesfng@orange.fr
sont propres : inconfort et vacance du parc immobilier, Sites internet : www.aideshabitat.fr et
espaces publics peu mis en valeur, forte densité urbaine… www.nimes.fr

LISTES ELECTORALES : COMMENT S’INSCRIRE ?


Vous allez être majeur ou vous avez déménagé ? Pour le 15 décembre. Les démarches peuvent
pouvoir voter aux prochaines élections régionales en être effectuées à l’Hôtel de Ville, à l’accueil
étant inscrit sur les listes électorales au 1er mars, vous des services techniques (av. Bompard), aux
devez, avant le 31 décembre, faire parvenir en Mairie : CAM de Pissevin, du Chemin bas et du Mas de Mingue, aux
• 1) un formulaire de demande d’inscription • 2) Une pho- mairies annexes de Saint Césaire et de Courbessac. Ser-
tocopie d’un titre d’identité et de nationalité en cours de vices des Elections - 10, rue de la Trésorerie - Ouvert du
validité • 3) Un justificatif de domicile. lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30  04 66 76 72 65
Il est fortement conseillé d’envoyer votre demande avant Site internet www.nimes.fr (Nîmes pratique) 

CYCLISTES, ATTACHEZ VOS VÉLOS !


Dans le cadre du développement du plan vélo, la ville Ce sont ainsi quelque 43 appuis vélo qui devraient
met en place petit à petit des appuis vélos strictement être mis en place l’an prochain et 39 en 2011 sur 22
réservés aux 2 roues non motorisés. A l’heure actuelle, nouveaux sites de la ville. 
22 sites de la ville : rue Auguste, place Questel, place
de la Madeleine, boulevard Victor Hugo au niveau du
lycée Alphonse Daudet, rue Saint Ursule, boulevard de
Bruxelles, rue Bernard Aton (préfecture), avenue Feu-
chères, boulevard de la Libération, boulevard Amiral
Courbet (rue des Greffes, les Carmes), rue Condé, bou-
levard Etienne Saintenac (centre des impôts), boule-
vard Gambetta (rue de la Parisière), rue de la Boucarie,
rue Guizot (halles et ancienne Banque de France), rue
Corneille, rue de l’Agau, rue des Halles (entre la rue
Général Perrier et la rue de la Madeleine), rue de la
Trésorerie, parvis sud de la gare SNCF) sont installés.
En 2010 et 2011, ces installations se poursuivront.

8 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
A 50 ANS CONSERVEZ LA FORME…
POUR DEMAIN ! Vite dit…
aussi améliorer la solidité du sque-
lette, prévenir les risques de chute, FINALISTE :
développer les fonctions hormonales L’agence Tectoniques, maître
et immunitaires et freiner la perte d’œuvre de la Ville pour la recons-
de fibres musculaires remplacées par truction de l’école maternelle des
les tissus graisseux. Pour vous y aider, Platanettes a été finaliste du Prix
la Ville de Nîmes sous l’impulsion de "Energy Performance + Archi-
son élue déléguée au mouvement tecture Award" 2010 organisé à
sportif et au développement du sport l’occasion du salon Interclimat.
pour les seniors, a mis en place des L’agence n’a pas remporté le 1er
Vous êtes quinquagénaire et vous vous ateliers sportifs "vitalité" ouvert à prix mais a confirmé son excel-
sentez en pleine forme. Vous souhaitez tous.  lence dans le domaine de l’éner-
la conserver pour les années à venir et Tarifs: 58 € par an - Stages sportifs à gie et de l’architecture. 
être, demain, un "senior" dynamique thèmes: 6€ la demi-journée. Les ins-
en pleine santé ? Par des exercices phy- criptions à ces ateliers sont prises
siques appropriés et spécifiques, il est
DÉCORATION :
auprès du service animation/coordi-
Dans la famille Tiberino, on
possible de conserver force musculaire, nation de la direction des sports de la
demande… la cousine et le cou-
souplesse, adresse, voire d’en récupérer Ville de Nîmes, 123 avenue de la Bou-
sin. Martine, vice-présidente de la
chez un sédentaire. Ces exercices peuvent vine 30900 Nîmes - 04 66 76 85 50
Chambre de Commerce et d’In-
dustrie et vice-présidente dépar-
tementale de l’association des
APPRENEZ À CUISINER… CHEZ VATEL !
femmes chef d’entreprise, et
cuisine dans le cadre de l’espace gastro- Richard, adjoint au Maire délé-
nomique "Vatel Gourmet" qu’il avait récem- gué à la sécurité et à Saint-
ment ouvert en centre-ville. Il s’agit d’un Césaire, président du conseil de
traiteur proposant des produits haut de quartier de Nîmes Ouest Saint-
gamme confectionnés par les élèves en Césaire promus Chevalier dans
application de l’enseignement qu’ils reçoi- l’Ordre National du Mérite au
vent. Vatel veut ainsi répondre au déve- mois d’octobre. Félicitation. Dans
loppement d’une branche de la restaura- la famille Tiberino, c’est donc
Alain Sebban, président de Vatel,
aux côtés de Myriam Lanquetin,
tion de prestige, l’activité "Traiteur et deux ou rien. 
responsable de Vatel Gourmet, Réception", tant en matière de cuisine que
où on peut apprendre à cuisiner
de commercialisation. Une façon bien sym- DÉCORATION… BIS.
L’école supérieure d’hôtellerie pathique de joindre l’utile à l’agréable ! Cinquante ans au service de la
Vatel est réputée pour le raffi- Quant aux cuisiniers occasionnels, ils musique ont valu à Jean-Claude
nement des mets que ses étu- apprennent à suivre une recette mais aussi Sauzède, dynamique président
diants élaborent. Cet art culi- à dresser une assiette… Leur réalisation de l’Harmonie Cheminote de
naire, Vatel le met à présent à gastronomique, ils peuvent l’emporter ou Nîmes d’être, lui aussi, nommé
la portée de tous les Nîmois ! En la déguster sur place ! Une formule à Chevalier de l’Ordre National du
effet, depuis quelques jours, consommer… avec délectation.  Mérite. 
l’établissement de Nîmes pro- Renseignements : Tél. : 04 66 36 86 38
pose au grand public des cours de www.vatelgourmet.com
<9
Actualités
LITIGES PRIVES : DES CONCILIATIONS GRATUITES
Le saviez-vous ? La conciliation de justice d’accord amiable est formalisé et doit alors
permet la résolution amiable de nombreux être respecté.
conflits, évitant ainsi un procès long et coû- Les permanences d’automne de concilia-
teux. En effet, la procédure de conciliation est teurs en mairie et au CAM du Mas de
entièrement gratuite. Elle s’applique à la plu- Mingue :
part des litiges de nature privée (voisinage, • Michel FALLOURD, Mairie centrale -
location, malfaçon, litiges de consomma- Service accueil des élus, le 3e mardi du
tion…), à l’exclusion de ceux liés au tra- mois, de 14 h à 16 h sans RDV.
vail, à l’état civil ou aux administrations (dans • Michel FALLOURD, CAM du Mas de
ce dernier domaine, le médiateur de la Répu- Mingue, le 2e jeudi du mois, de 14 h à
blique est compétent). La tentative de conciliation est 18 h sans RDV.
menée par un conciliateur de justice assermenté, nommé • Guy CLARY, Mairie centrale - Service accueil
par le premier président de la cour d’appel de Nîmes des élus, le 1er mardi du mois, de 14 h 30 à 17 h
(gage d’impartialité et de discrétion). Le conciliateur sur RDV, Tél. : 04 66 76 72 97
écoute les parties, étudie le dossier de façon contradic- • Guy CLARY, CAM du Mas de Mingue, le 4e jeudi du
toire et propose un compromis, que les parties peuvent mois, de 14 h 30 à 17 h sur RDV,
accepter ou refuser. En cas d’acceptation, un constat Tél. : 04 66 02 12 32 

BANQUE ALIMENTAIRE : 25 ANS ! 150 millions de repas aux personnes


1984-2009, 25 ans d’engagement au quotidien pour accueillies dans les 4 900 associations
mettre en pratique la maxime des Banques Alimen- partenaires pendant que la section
taires : Ensemble, aidons l’homme à se restaurer. Une départementale, présidée par Michel
belle idée concrétisée grâce à l’investissement de milliers Fallourd en fournissait 63 467 rien que pour Nîmes.
de bénévoles qui chaque année collectent gratuitement Lorsque vous rencontrerez les bénévoles de la Banque
des denrées pour les donner aux plus démunis et grâce Alimentaire du Gard, souvenez-vous de ces chiffres. Et
à vous qui donnez ! En 2008, sur le plan national, les lors des collectes dans les grands magasins, poursuivons
Banques Alimentaires ont pu fournir l’équivalent de tous cette solidarité formidable 

NOUVEAUX NIMOIS, INFORMEZ-VOUS !


Depuis le début de l’année, plus de deux mille personnes se sont
installées à Nîmes ! Si vous en faites partie, la Ville vous invite
à la traditionnelle matinée des nouveaux Nîmois. Elle aura
lieu dans le vaste hall de Carré d’Art, le samedi 16 janvier pro-
chain, de 9h à midi. Afin de répondre au mieux à vos interro-
gations, une trentaine de services publics, municipaux pour la
plupart, tiendront un stand. Les domaines ainsi représentés
sont fort variés : transports collectifs, sécurité, tourisme, urba-
nisme, environnement et propreté, enfance et jeunesse, action
sociale, culture, sports et loisirs… Une mine d’informations !
Il est conseillé de s’inscrire au 04 66 76 70 44.

10 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Vite dit…
DISTINCTION :
JUMELAGE : 4 NÎMOIS FINISSENT 1ER À VÉRONE Fin septembre, le restaurant "Le
Cette équipe de quatre jeunes de l’as- gourmet d’Asie", situé avenue
sociation a terminé première au clas- Jean Prouvé, s’est vu remettre
sement général et a remporté la les "Baguettes d’or" par le comité
coupe et le trophée mis en compéti- international de l’action gastro-
tion. Elle était accompagnée d’une nomique. Seuls cinq ou six éta-
délégation du conseil d’administra- blissements sont ainsi récom-
tion de l’association nîmoise, qui a pensés annuellement en France.
été reçue le 5 octobre en Mairie de Bravo à M. et Mme Li, proprié-
taires de cet établissement. 
Le Lieutenant-colonel Longo-
bardi remet les cadeaux à Vérone par Monsieur Corsi adjoint,
Monsieur Corsi, Adjoint au
Maire en présence du Capi-
représentant le maire Flavio Tosi. Au
taine Scalia, interprète. cours de la réception, le lieutenant- PODIUM :
Dans le cadre du jumelage entre colonel Longobardi après avoir trans- Début octobre à Madrid, les
Nîmes et Vérone, l’Association mis le message d’amitié de Jean Paul archers féminins de l’Arc Club de
des Officiers de Réserve de Nîmes Fournier et de Marie-France Juanico Nîmes (Sandrine Vandionant-
et du Gard a engagé une équipe conseillère municipale déléguée aux Frangili, Karine Ranson, Séverine
pour participer au Raid Veneto jumelages, a remis à Monsieur Corsi, Evangelisti) ont terminé troi-
2009, organisé les 2 et 3 octobre le blason de l’Association des Offi- sièmes du championnat d’Europe
par l’Union Nationale des Offi- ciers de Réserve et des présents de des clubs. 
ciers de Réserve de Vérone. la ville de Nîmes. 
EXERCICES :
Du 9 au 14 novembre, des tirs
ÉDITION : LES GRANDES BAGARRES NÎMOISES
d’infanterie seront exécutés au
De nombreux Nîmois l’ont connu jour- camp national des Garrigues. La
naliste à Midi Libre, puis directeur de la route d’Uzès reste libre, le chemin
communication de la Ville durant le de Russan sera fermé chaque fois
premier mandat de Jean-Paul Four- qu’une vedette en interdira le
nier. L’heure de la retraite venue, voici passage. Il sera toujours ouvert
Michel Renouleaud écrivain. entre 12 h et 14 h et 18 h et
Début octobre est sorti en librairie son 20 h. 
ouvrage : Les Bagarres de Nîmes. Pas-
sioné par l’histoire de la ville, il revient ÉDUCATION
sur les événements de toute nature,
THÉRAPEUTIQUE :
petits et grands, dont un nombre rela-
La Caisse Nationale d’Assurances
tivement important d’épisodes violents.
gnades. Elles ne se terminent Maladie (CNAM) et le Collège
Certains ont traversé les siècles, comme
plus dans le sang, mais n’en Régional des Généralistes Ensei-
"la Michelade" qui, fin septembre 1567,
demeurent pas moins vives. gnants (CRGE) mettent en place
a vu les "religionnaires" se livrer à une
C’est peut-être une des nom- des ateliers thérapeutiques à l’in-
véritable Saint-Barthélemy à l’envers
breuses singularités de la cité tention des majeurs diabétiques
et avant l’heure, massacrant une cen-
taine de catholiques. Mais il y a eu des Antonins.  de type 2 ou asthmatiques afin de
Les Bagarres de Nîmes les aider à mieux gérer leur mala-
d’autres affrontements, avant et après.
176 pages - Prix : 18,00 € die. Renseignements et rendez-
vous : 04 66 68 90 28 
Car, à Nîmes, on conserve aujourd’hui
encore un certain goût pour les empoi- En vente en librairie

<11
www.travo.nimes.fr

AEF : les choses se précisent !


Le mois dernier, nous vous présentions le plan de circulation à venir sur l’emprise
Arènes-Esplanade-Feuchères. Ce dernier a été exposé et commenté
lors d’une réunion publique le 5 octobre dernier à l’Hôtel de Ville.

Retour sur la réunion publique…


Le maire et son équipe ont présenté au public le
L’objectif futur plan de circulation sur l’emprise AEF et sur
est d’instaurer les entrées et les sorties de ville, le stationnement,…
une "circulation Nous sommes au 2ème trimestre 2011, la circulation au
apaisée" sud de l’Esplanade est coupée. Pour rejoindre le boulevard de
en ville Prague depuis le boulevard de Bruxelles, il faut désormais passer
derrière la gare. Le centre-ville s’élargit. En voici la preuve…

Le nouveau plan
de circulation
du centre-ville
Il s’agit, sur l’ensemble du projet,
d’une circulation riveraine. En effet,
les axes maintenus sur l’avenue
Feuchères et autour des arènes
sont essentiellement des voies de
desserte. Priorité est donnée aux
piétons et aux vélos pour rendre cet
axe central, entre la gare et le cœur
de ville historique, le plus attrayant
possible.
Cette nouvelle configuration a bien
sûr suscité de nombreuses ques-
tions : où se fera le stationnement
des bus de tourisme ? Qu’est-il
prévu pour réguler la vitesse des
voitures ? Quel sera le revêtement
de la zone piétonne de l’avenue
Feuchères ?...

12 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
www.travo.nimes.fr

Levée de voile sur le futur LETTRE INFO T R AVA U X

aménagement de l’Avenue Feuchères


N° 2 - O C T O B R E 2009

Comme à chaque grande annonce sur les Grands Travaux Nîmes L a Ville de Nîmes publie la deuxième Lettre Info Travaux, cette

2012, les riverains, commerçants et professionnels du quartier fois-ci, consacrée au plan de circulation à venir sur
l'emprise AEF et à l'aménagement définitif de
l'avenue Feuchères.
Elle est distribuée aux riverains, commerçants

concernés, reçoivent une Lettre Info Travaux, leur permettant d’être et professionnels du quartier pour les informer
de l'évolution des chantiers.
Rappelons que le principal objectif de la
mission A.E.F est d’aménager de façon

informés de l’évolution et des plannings des chantiers. La dernière, cohérente et valorisante le futur forum
du 21ème siècle en plein coeur du centre
historique de la ville.
L’ensemble du projet, conçu et réalisé par

distribuée début octobre, présente bien entendu le plan de circulation l’architecte urbaniste Alain Marguerit et son
“Atelier des paysages”, vise à élargir le
centre historique de Nîmes par la création
d'un espace urbain continu de huit hectares.

à venir sur l’emprise AEF mais également l’aménagement définitif de A découvrir dans les pages suivantes...

l’avenue Feuchères illustré ci-dessous.

Aménagement de l’avenue Feuchères


rue Raymond Marc

rue Bernard Aton

rue Jeanne d’Arc

Bd.
de
rux B
elle
s
Sortie

TCSP

TCSP

Esplanade

Vers rue Monjardin


& Bd. Amiral Courbet

Esplanade
foy

dier

Bd
rue de Chaf

rue Pra

. de
Pra
gu
e

Contre-allées avenue Feuchères Voies TCSP est/ouest Zones de stationnement Végétation arbustive fleurie Kiosques
Espaces partagés (piétons et vélos) Fontaines Sortie du parking des Arènes Végétation couvre sol ou pelouse Emplacement pré-équipé pour kiosques

• Des tons naturels


Les matériaux et végétaux choisis pour faible granulométrie, pierre calcaire en
l’aménagement de cet espace sont bordure des chaussées, coloris dans les
identiques à ceux utilisés sur le boulevard tons naturels,…
de la Libération : béton sablé avec la même
<13
www.travo.nimes.fr

• Sur AEF : un stationnement limité seront limités à 30 km/heure. Ce qui devrait


Sur chaque contre-allée de l'avenue limiter leur utilisation.
Feuchères, les véhicules bénéficient d'un
alignement de stationnement longitudinal. • L’enjeu du TCSP
A ce jour pour les bus de tourisme, la gare La création des 2 lignes du TCSP doit
routière est prévue pour les accueillir mais permettre de fluidifier le transport d’un
ce point est encore à l'étude... grand nombre de personnes.
Elle permettra donc d’atteindre l’objectif de
• Une "zone 30" ce nouvel aménagement qui est d’envisager
Pour des raisons de sécurité évi- un cœur de ville sans les nuisances d’un
dentes mais également pour alléger transit systématique par le
la circulation, les axes sur l’emprise AEF centre-ville.

Rappel du planning des travaux


Esplanade Feuchères
Fin des travaux sur le parking : été 2010 Traitement de surface :
Traitement de surface : d’avril 2010 à décembre 2011 sur l’année 2012

Pendant ce temps…

• Jean-Jaurès
Comme prévu, depuis
fin-octobre, la pose des
mâts des luminaires
ainsi que des potelets a
commencé sur le côté Est
de l’avenue.

• TCSP
Le bilan de la concertation 2009 pour la réalisation de la première ligne
Nord/Sud du TCSP a été approuvé lors du Conseil Communautaire de
Nîmes Métropole du 28 septembre dernier. Ce bilan reprend l’ensemble
des questions posées par les citoyens et les réponses apportées par
Le bon sens
les services techniques. Il est consultable sur le site internet de Nîmes collectif !
Métropole www.nimes-metropole.fr et sur le site de la Ville dans les
pages Grands Travaux Nîmes 2012 www.nimes.fr
14 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
www.travo.nimes.fr

Le futur TCSP en avant-première !


Vous êtes invités à découvrir le futur tram’bus les 12 et 13 12 et 13 NOVEMBRE 2009
novembre prochains sur le parvis des Arènes. Tel que l’annonce Venez découvrir
en avant première
Vivian Mayor, Délégué au Transport Collectif en Site Propre de Nîmes votre

Métropole, ce sera pour vous l’occasion de constater que "ce bus

Octobre 2009.
offre des équipements de confort et d'information embarquée

Direction de la communication Nîmes Métropole. Création :


identiques à ceux d'un tramway. Il est d'un niveau exceptionnel
en terme de développement durable. Ses aménagements intérieurs
et son design extérieur ont été conçus pour donner une image de
PARVIS DES ARÈNES
dynamisme et d'engagement volontaire en faveur des transports 10h-18h30

collectifs que Nîmes Métropole continue à développer".


Reconquête de l’espace urbain

Venez découvrir, en avant-première, ce design conçu pour vous !

L’aménagement de la surface sur les 7 km de la ligne Nord/Sud du TCSP


prévoit :
+ 78 000 m2 de trottoirs rénovés,
Chiffres
+ 28 600 m2 d’espaces verts aménagés, clés
+ 32 560 m2 de voirie "toute neuve".
+ 769 arbres supplémentaires sur la ville, dont une vingtaine remplacée à la
suite d’une étude phytosanitaire, menée dans le périmètre de l’écusson.

CADEREAU : travaux et concertation


Le programme CADEREAU suit son prévu à cet effet. Vos observations peuvent égale-
cours. En effet, afin de renforcer la pro- ment être adressées par écrit au commissaire en-
tection des Nîmois face aux risques quêteur : Robert Dewulf - Hôtel de Ville - 30033 –
d’inondations, des travaux ont lieu dans Nîmes cedex 9. Celui-ci recevra les personnes
tous les secteurs concernés. Parmi bien intéressées, aux services techniques, les 13 et 20
d’autres, on peut notamment citer ceux novembre prochains, de 14h à 17h.
qui complètent le chantier du Triangle de N’hésitez pas à vous exprimer ! 
la Gare (voir photo). Renseignements au 04 66 70 37 38
Par ailleurs, une opération particulièrement impor- Près de l’avenue Général-Leclerc, des travaux
hydrauliques nécessaires !
tante consiste à poursuivre l’aménagement du cade-
reau d’Alès et de ses affluents, les cadereaux de
Camplanier et de la Combe des Oiseaux. Pour une
efficacité optimale, la Ville a lancé une large concer-
tation sur les futurs travaux. Ainsi, jusqu’au 20 no-
vembre, aux services techniques municipaux, 152,
avenue Robert-Bompard, chacun peut consulter le
dossier et noter ses observations sur un registre
<15
Secteur Sauvegardé

Tout savoir pour préserver le cœ


Pour mieux connaître la réglementation et les usages en vigueur dans le
périmètre "sacré" qu’est le secteur sauvegardé, la Ville de Nîmes vient
d’éditer un guide pratique à l’usage de tous !

Place de l’Horloge, la devanture commerciale dont la rénovation a obtenu le 1er prix

patrimoine architectural de notre ville, classée ville d’art et d’histoire.


Il s’agit d’éviter toute pollution visuelle et autres incohérences histo-
riques et esthétiques dans les ravalements des façades, les réfec-
tions commerciales et la pose des enseignes dans un périmètre de 41
hectares. Dans ce cadre, la Ville de Nîmes a lancé plusieurs cam-
pagnes de ravalement des façades des immeubles et des devantures
commerciales qui donnent lieu chaque année à un concours visant à
récompenser la meilleure réhabilitation. À ce jour, quatre campagnes
de ravalement ont déjà eu lieu et une cinquième est actuellement à
l’étude, elle concernera le quartier au sud de l’écusson.
Marion Ponge adjointe
déléguée au secteur Comme le souligne Marion Ponge l’adjointe déléguée au secteur
sauvegardé
sauvegardé : " le secteur sauvegardé de Nîmes est réglementé de-
secteur sauvegardé a été

L
E puis 2007 par un Plan de sauvegarde et de mise en valeur que cha-
créé en 1985 afin de proté- cun peut consulter sur le site Internet de la Ville (www.nimes.fr).
ger et mettre en valeur har- Celui-ci implique que tous projets de travaux, pour les professionnels
monieusement le formidable ou les particuliers, quelle que soit leur nature, sont soumis à l’avis de
16 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
cœur de Nîmes ! Le secteur sauvegardé en chiffres
- Superficie :41 hectares
- Immeubles : 843 parcelles
- Façades : 3 228
- Population : 5 000 habitants

Notez bien que :


Dans le secteur sauvegardé : aucun
travaux ne peut être réalisé sans
autorisation ! Il est toujours conseillé,
avant de déposer un permis de
construire, de consulter en amont de
votre projet le service Secteur sau-
vegardé ou le service départemen-
tal de l’Architecture et du Patrimoine.
Ceci afin de connaître précisément
la réglementation en vigueur et d’ob-
tenir plus rapidement l’accord des
bâtiments de France.
<17
Secteur Sauvegardé

Façade avant travaux

Marion Ponge félicite


un commerçant de la rue de
l’Hôtel de Ville pour la qualité de
la rénovation de sa devanture

l’architecte des bâtiments de France qui doit


en vérifier la conformité. Ceci est naturelle-
ment aussi valable pour la pose d’une en-
seigne, d’une bâche ou même des teintes
utilisées pour des volets… L’architecte des
bâtiments de France est aidé dans cette mis-
sion par un architecte conseil et le service
municipal du Secteur sauvegardé qui reçoit
et traite chaque année plus d’une centaine de
dossiers.
Avec eux, nous avons conçu ce guide pra-
tique qui comprend de nombreuses fiches
thématiques afin d’aider les particuliers et les
professionnels qui doivent entreprendre des
travaux et qui sont concernés par cette dé-
marche d’embellissement de Nîmes. Il faut
savoir aussi que des aides pour ces travaux
peuvent vous être attribuées par la Ville à hau-
teur de 8 à 10 % du montant global. Toute la
philosophie de cette réglementation repose
essentiellement sur une volonté d’harmonie
et de cohérence pour le cœur historique de
notre ville, véritable joyau d’architecture, si
cher aux Nîmois et tout aussi attractif pour les
touristes du monde entier ". I

18 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Des fiches thématiques,
pratiques
et pédagogiques…
ƒ Façades
Les enduits

… Menuiseries
Les volets, les
fenêtres et les
Gratté
portesTaloché
Lissé

échantillons de
Des essais et des
Les enduits
ttre à
ions, à soume
grandes dimens
de
n’est pas en pierre
nts de
tecte des Bâtime
Lorsque la façade elle l’avis de l’Archi
s de tout venant, nsables avant
taille, mais en moellon de France, sont indispe
la mise en valeur
les
est enduite. Seule
de déterminer

vegardé de Nîmes
s,
ion afin
ogiques » (fenêtre
exécut définitifs.
traces « archéol ou
es des enduits
aux, meneaux 
caractéristiqu
sculptures, chapite
être tolérée . s devront être
cintres…) peut Les murs pignon ce cas,

fermetures :
nt enduits. Dans

ˆ Espaces privé
Les volets et les
obligatoireme enduit
r soit le même
• Les enduits
seront exécutés
de
on pourra prévoi
Les fenêtres, les
châssis et s
le secteur sauvegardé
nnelle et ) que la façade s doivent être
manière traditio (teinte et finition Les volets ancien
t
les croisées : cours
passages et les t être peints
sont un élémen
dit « à pierre
Les menuiseries
t les interventions un enduit

Lest escaliers,Leslesvolets extérieurs doiven retenue


comprendron principale, soit conservés et restaurés.
l’architecture
et à pierres les
indissociable de
ires à leur tenue t apparaître les la française doiven
être
suivantes nécessa vue », laissan
Les croisées à
d’un immeuble.
écroût age, gobetis, corps ou grands carreau
x, tonalité que celle
: plus en saillie.

leur aspect du type à petits dans la même
:

Nîmes
de
s existantes
de finition. style et du s en suivant l’avis

rdé de Nîmes
Les menuiserie
d’enduit et couche de n du fenêtre
mise en place choisies en fonctio pour les
Dans le cas d’une as en carreaux, nts de France.
ion, seuls les claustr ardé re de la façade. Les l’Archi tecte des Bâtime
au mortier grilles d’aérat du Secteur Sauveg caractè
doivent être réalisé
s
seront réalisés façade Les immeubles , doivent être
plus
• Les enduits és au nu de la Les volets neufs
de de chaux. La
finition de l’endui

talochée fin, lissée


t sera
à la truelle ou
é et la texture
de
terre cuite encastr
sont autorisés
enduites.
pour les façade
s comptent encore
de menuis eries
de nombreux
ancien
e et du XVIII siècle.
e
modèles
nes (fenêtres et
Ces
petits ou grands
hauts que larges.
croisées à petits
Les petits bois
carreau x doiven
des
t
en façade
d’après des modèle
dans le Secteu
r
s anciens existan
Sauveg
:
ardé,
ts
ces modèles

ée. La tonalit volets) du XVII section visible entre autres


frotass de t être préservés
et présenter une sont
nappes croisée
s
t se rapprocher modèles doiven 30 et 40 mm.
Les petits constitués de
l’enduit devron és si compr ise entre • volets

Sont interdits :
s anciens. seront restaur
s à la française
à grands es à joints vifs

l’aspect des enduit maintenus, ils de larges planch
bois des croisée r de
section clouage régulie
les cours :
base de ciment
; nécessaire. t présenter une assemblées par
Les passages et sont à conserver
portes • les enduits à carreaux doiven les pointes seront
des baies, des comprise entre
40 et
Les encadrements des façades en clous forgés, dont
• les parements des menuiseries visible en façade ure ; à
turaux
architec
en pierre
ts
Parmi les élémen
modénatures sé
l’état la face intérie
d’entrée ou des venant ; Au
noncas où
autori es sur ts
r en est Les passages existan
rabattu
nt en moellons de tout trait pas leur 50 mm.
pleinsl’escalie
nés,
ur d’unts,édifice,
enduits et restero s en ou persien
nte des enduit existantes ne permet l’intérie
la mesure du
ne seront pas e la
battan
et à rétablir dans
nt majeur. Il organis
tecte des • volets
• la finition appare avis de l’Archi
n ou maintien, après s en façade ou non l’éléme
ement
; à restaurer dans
leurs
blanc, tyrolie portes-fenêtre général ou
témoignage
saillie. ou nt être les brisés le, et
e un
ciment gris pourro Pour ués possib
France, elles réalisée constitu
constit
ction et
; brisés ne.
écrasés ou grattés Bâtiments de partie basse sera ts ou

vegardé de Nîmes
sur balcon, la constru
• volets battan
dispositions et
aspect d’origi
mouchetis, jetés assembléesble,
neuves
le secteur sau

l’histoirese de l’immeu
ement ou une
chaîne en des menuiseries blage, à petit cadre,
par
deplanch

Lorsqu’un encadr tion en PVC ou remplacées par majeur niveaux
en lambris d’assem larges
des ées
de
• les grilles d’aéra
n dans le plan
s.
est assemblé en modèles ancien te, en te, chevill
tant par sa situatio
ure et clef passan les
d’angle en pierre identiques aux et à table saillan toutes sortes,
au nu de aluminium ; à plate-bande emboît Les appentis de
de », qu’il soit contrecollé, forme.
tées
que par sa
e en PVC de bois ; ices rappor
« queue-d’aron d’arête d’angl non autori sé
excluant l’emplo
i en bois
constructions
advent
• l’utilisation ne constitués
:
, il
s neuves
retrait de celle-ci portant grain
d’orge
battants à capuci les cours et

vega
Les menuiserie doivent être
la façade ou en isé pour les
: lames de
s ou
escaliers
de bois • volets façade
ou acier galvan de lames les
Les
bois sur
nt enduire la façade portes, tées. de larges architectures
faut impérativeme des baies, des moulures rappor d’une nappe ant parfois des
la pierre encadrements ou de faux cadre masqu
petite partie de es, des bande
aux
Les menuiseries
neuves lées par clouag e sur
ale à la
les constructions
en
jusqu’à la plus des chaînes d’angl l’architecture assemb
De l’époqu e médiév e intéressantes,
GUIDE P R AT I Q U E et tirer droit l’endui
encadrements
et des
t, pour obteni
r des

chaînes d’angle
rectilignes.
s ou des soubas
sements enduit

s. choisies en harmo
des façades, leur
nie avec
style et leur époque
ment en bois et
. Sont interdits :
• les vitrages
dits « plein-jour
», à un
Renaist sance,
portan
ou
omnip
re,
moulul’escali
résent.e-rond
de quart-d
et profil
.
er « de
en

il est composé
doucin
vis » est

soit
étages, sur balcon
ou loggias, les
s, coursiv
encorbellements
es, galerie s

ne de
parfaitement Elles seront unique ou deux vantau
x. A la Renaissance, dispositions d’origi
, après avis de posés les murs,
sur deux étrangers aux
doivent être peintes volées urs
entre t être supprimés.

Guide pratique du Secteur


extérie droites
le secteur sau
de France et Les volets
par des la façade doiven
Bâtiments été
cour, ilaévolue
l’Architecte des d’unetecture
dont l’archi
soit sautour
façade
r Sauvegardé. sansunevolets,
« cagesont à t être
du service Secteu à l’origin
séessivem ent edans courettes doiven
compo
progre Les cours et les

Sauvegardé
cas des volets
non autorisé e »Danset deceplus en plus seurs,
:
mer.
Sont interdites
dégagées des climati

suppri
ouvert
des stores à larges fiques et
intérie urs ou ental. , groupes frigori
en PVC et en monum
e unissement du compresseurs ou
• les menuiseries sur rue lamelle
Au s,
XVIIIcachés
e siècle, derrièr
l’enrich
élémen ts techniques, posés
les façades s par la autres

Connaître toutes les démarches à


réalisé
P R AT I Q U E
t être nté
aluminium pour non autorisé quin, peuvenent
est largem
représe façades.
lambre suspendus en
GUIDEet sur cour.
décor
suivan t deserie.
ferronn
modèles ancien
s.
des
des canalisations,
La suppression

accomplir et les aides apportées et de gaz brûlés, de


conduits de fumée nts, est
de câbles appare
ventilations ou de
Au verso : les opérations

par la Ville sur ce périmètre. les portails r dans toutes


• Les portes et
à prévoi nt.
de réaménageme
garage restauration et
• Les portes de

le secteur sau
Est interdite :
Edité à 20 000 exemplaires et disponible gratuitement P R AT I Q U E
• la construction
de locaux
ou d’habitation
dans

fin novembre sur demande au Secteur Sauvegardé, GUIDE commerciaux bles.


ures des immeu
les cours intérie

152 rue Robert Bompard de 9 h à 12 h à 14 h à 17 h

GUIDE P R AT I Q U E

La Ville de Nîmes avait édité en 2005 à


l’occasion des 20 ans du Secteur
sauvegardé un superbe ouvrage
anniversaire . Très complet sur l’histoire
de notre centre ville ancien et
richement illustré, il est disponible à
l’Office de Tourisme, à la librairie de
Carré d’art ainsi que dans les musées de
Nîmes - 35 euros

<19
Plan Local d’Urbanisme (PLU)

Ne pas confondre modification


et révision
La présentation de la 6e modification du PLU a suscité quelques contrarié-
tés auprès de certains comités de quartiers et d’associations. Jacques Perotti,
adjoint au Maire délégué à l’urbanisme et à la rénovation des quartiers,
s’explique.
ORS du conseil municipal du 3 octobre dernier,

L la discussion d’une question était particuliè-


rement attendue par certains comités de
quartiers et associations : celle concernant la 6e
modification du PLU. L’adjoint au Maire délégué à
l’urbanisme et à la rénovation des quartiers s’y at-
tendait et tient à préciser.
"Cette question portait sur une modification et non
sur une révision. Il y a une grande différence. Une
modification est un ajustement technique des rè-
gles d’urbanisme qui n’a vocation ni à modifier les suite à l’avis favorable donné par le commissaire en-
espaces boisés classés, ni les surfaces agricoles, ni quêteur, nous avons décidé des modifications."
les zones naturelles. Une révision, elle, intéresse
toute l’économie du PLU."
Et d’expliquer : "Les objectifs de la sixième modifi-
cation sont uniquement d’actualiser les documents
d’urbanisme, en particulier le règlement, afin de fa-
Jacques Perotti, adjoint au Maire délégué à
voriser une grande mixité d’habitat dans les sec- l’urbanisme et à la rénovation des quartiers
teurs entourant le centre-ville, de permettre
l’émergence du projet urbain Hoche-Sernam, d’as- Hauteur supplémentaire, places de
souplir la création de lotissements en zones ur- parking et hauteur des constructions
baines, d’accompagner la mise en œuvre du principales modifications
schéma vélo, de revoir les règles de stationnement Parmi celles-ci, les principales modifications ap-
et de hauteur dans certaines zones proches du cen- portées aux documents d’urbanisme concerne-
tre-ville. Elle permet aussi de poursuivre la traduc- ront les parkings semi-enterrés en zones II UA, III
tion dans le PLU de l’avancée des études UB, IV UB, V UB en partie, II AU. Ainsi la hauteur
opérationnelles, notamment en matière de projets supplémentaire de 1,50 m accordée en cas de par-
de logements, d’équipements publics, de voirie kings semi-enterrés est supprimée dans la zone V
dans les secteurs urbains mais aussi dans de nom- UB sauf le long des grands axes tels l’avenue de la
breuses zones d’aménagement concerté en cours. Liberté, le boulevard Jean-Jaurès, la rue Dhuoda,
Pour cela, il y a eu enquête publique l’été dernier ; boulevard Allende, route de Beaucaire et rue de

20 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
n
Verdun. Il n’y a donc plus de moyen de gagner un placements réservés pour création de voiries entre
étage dans les constructions neuves d’habitat col- la rue d’Oran et la rue Georges Besse ou pour l’ex-
lectif. Il a été question, aussi, des places de parking tension de l’hôpital Hoche qui n’a plus de raison
dans les nouveaux immeubles en zones IIIUC et d’être dans la mesure où l’Hôpital a été transféré
VUB. Sur ce point, Jacques Perotti précise : sur le site de Carémeau sont abandonnés. Nous en
"lorsqu’on parle d’une place et demie, il faut être sommes donc là aujourd’hui. Cette 6e modification
clair, c’est une moyenne." a été adoptée par le conseil municipal. Le dossier
sera transmis à Monsieur le Préfet et si celui-ci n’a
Un autre point impose une précision : celui des aucune observation à formuler, le P L U sera appli-
hauteurs des constructions. cable."
Les hauteurs sont diminuées en zone V UB. De
13 m on passe à 12 m (R + 3) avec retrait du der- Les autres modifications apportées :
nier niveau et de 10 m on tombe à 9 m (R + 2) en la réglementation des lotissements en zones ur-
zone III UC. La rue Dhuoda est ramenée à 15 m baines (U) et en zones N1, N2, N3, N4 est revue ;
(R + 4), le dernier niveau devant être en retrait
de 3 mètres. Les rues de Beaucaire et de Ver- les stationnements en zones III UB, V UB, III UC
dun voient leurs hauteurs inchangées à savoir et II UA ;
18 mètres (R + 5) mais le dernier niveau est égale- obligation de pourvoir les immeubles collectifs en
ment en retrait de 3 mètres minimum. locaux à vélos dans certaines zones.
"Par ailleurs, précise encore Jacques Perotti, nous
souhaitons avec cette modification préciser certains Elles concernent aussi les Zones d’Aménagement
emplacements réservés en matière de voirie, de Concertées (Z A C) du Puits de Roulle, de la Cita-
prévention des inondations, de créations d’établis- delle, du Mas de Ville de la zone IV AU (tour BRL),
sements publics ou de logements sociaux. En cela, du domaine d’Escattes, de Grézan IV, de Caré-
il s’agit d’être très clair : une réservation ne signifie meau, du rond-point Nord, de Vacquerolles, de
absolument pas que l’emplacement concerné sera l’Esplanade Sud, du Mas de Vignolles, du kilomètre
systématiquement utilisé. Pour preuve, certains em- delta 2…, et certains changements de zonage. I

Rue de Beaucaire Rue Dhuoda

<21
Enfance

Être aimé et protégé : c’est


un droit pour nos enfants
L’année 2009 célèbre le 20e anniversaire de la Convention Internationale
des Droits de l’Enfant adoptée par l’Assemblée des Nations Unies le
20 novembre 1989. La Ville de Nîmes, labellisée " Ville amie des enfants "
par l’UNICEF donnera un éclat particulier à la célébration de cet
anniversaire.

Madame Dorlhac de Borne, ancienne Secrétaire d’État à la Famille, entourée d'enfants l'an dernier dans
le hall de l’Hôtel de Ville lors de l'inauguration d'une exposition organisée dans le cadre de la journée
internationale des droits de l'enfant.

U 16 au 21 novembre, des manifestations tions qui le concernent et au regard que l’on porte

D seront organisées à Nîmes pour évoquer,


mettre en évidence et parler des droits légi-
times de l’enfant. Dans de nombreux domaines —
sur lui.
Les droits des enfants sont différents de ceux des
adultes, et c’est normal. Parce que l’enfant n’est
alimentation, scolarisation, santé, loisirs, expres- pas, en toute logique, grand, il a le droit d’être pro-
sion, droit à la différence,… — au sein de notre so- tégé, d’être éduqué, d’être aimé.
ciété mais aussi dans le monde, il est important de L’objectif de cette semaine est par conséquent de
rester vigilant au respect de l’enfant dans les ac- sensibiliser les enfants, mais aussi leurs parents, au

22 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
GALLIMARD JEUNESSE
fait que leurs différents droits Programme :
sont ceux qui ont été conquis
au fil de notre histoire et qu’ils
droits des enfants à Nîmes
doivent sans cesse être défen- Lundi 16 Vendredi 20
Exposition de l’Association Espace Journée d’échanges intercrèches
dus. Relais Éducatif (AERE) à l’école Gus- avec goûter
tave Courbet.
Une convention bien • 10 h : "J’ai des droits… " -
• 8 h – 10 h 30 : Intervention de Débat introduit par la lecture
vivante Madame Dorlhac de Borne au d’un conte. (animé par l’École
Cette semaine collège des Oliviers. des Parents et des Éducateurs
sera l’occasion de du Gard) Centre social Valde-
rappeler, à travers Mardi 17 gour.
diverses manifes- Exposition de l’AERE à l’école Paul
• 13 h 30 : discussion débat :
Marcelin.
tations, la genèse "le droit des enfants, le devoir
de la convention • 8 h – 11 h 30 : des parents" Asso-
internationale de Interventions ciation AERE, 2,
Mme Dorlhac de de Madame Place Avogadro
Borne, ancienne 1989, avec notam-
Secrétaire d’État Dorlhac de
à la Famille ment la conférence • 17 h 30 : Salle
Borne au col-
de Madame Dorl- du Conseil Muni-
lège de Capou-
cipal Hôtel de
hac de Borne, ancienne Secré- chiné et à
Ville Exposé sur la
taire d’État à la Famille qui fut l’école élémen-
convention des
un des auteurs, pour la France, taire de la Pla-
droits de l’enfant par
cette.
de ce texte. Dans le hall de Madame Dorlhac de Borne.
l’Hôtel de Ville une exposition Mercredi 18 • 18 h 30 : discussion débat :
de documents permettra de "le droit des enfants, le devoir
• 10 h 30 : Théâtre Christian
mesurer l’impact de ce texte des parents" Association
Liger - spectacle destiné aux
sur le plan mondial et institu- AERE, 2 place Avogadro
enfants des centres de loisirs :
tionnel. "J’ai des droits" par le théâtre Samedi 21
du Beau Parleur
Au-delà d’une présentation gé- • 9 h - 11 h 30 : Documentaire
nérale, variée, ludique et • 14 h : Parade des enfants de des enfants roumains : 2,
didactique, cette semaine sera 8 à 13 ans - Départ Maison Place Avogadro (Association
Carrée, arrivée parvis des AERE)
l’occasion pour la Ville de mon-
arènes. Après-midi : ORLOJ, 8, rue de
trer son engagement perma-
• à partir de 15 h 30 - Lâcher de l’Horloge. : exposition des tra-
nent en faveur des enfants et vaux du Conseil Municipal des
mille ballons sur le parvis des
de leurs droits. Comment ? Par jeunes
arènes
les actions que les éducateurs,
enseignants, animateurs et Durant toute la semaine, - Exposi-
Jeudi 19
toute l’équipe municipale ap- Exposition de l’UNICEF dans les cen-
tions de l’UNICEF dans les centres
portent quotidiennement au tres sociaux Valdegour, Paulhan, sociaux Valdegour, Paulhan, Mal-
contact des enfants. I Malraux, Emile-Jourdan, ORLOJ. raux, Emile-Jourdan et à l’ORLOJ.

<23
Seniors

Semaine Bleue : la belleaffluenc


Retour en images sur une Semaine
Bleue marquée par la convivialité et une
forte participation aux manifestations.
Citons pour mémoire le loto, le Café-guinguette et
bien entendu la journée de découverte culturelle de
la ville et le pique-nique partagé avec les enfants
du centre aéré Le Carmel. Sans oublier, à l’Hôtel
de Ville, la remise de médailles aux représentants
d’associations ou d’organismes qui œuvrent au
service des personnes âgées. C’est cette action ir- Loto….Une belle table
remplaçable que Jean-Paul Fournier, sénateur-
maire de Nîmes, avec notamment Marie-Chantal
Barbusse, adjointe à l’action sociale, a tenu à ho-
norer. Cadeaux et fleurs ont accompagnés les féli-
citations pour : Hélène Boissy et Jacqueline
Dalmas (Equipe Saint-Vincent), Geneviève Driole et
Micheline Montes (Entraide gardoise), Gilda Duvant
et Michel Leroyer (Vivadom), Carole Sant et Michel
Bréaud (Secours populaire français), Marie-Anne
Toutain et Fernand Plantier (Visiteurs de malades
en milieu hospitalier), Nicole Ponge (Secours Ca-
tholique). I A l’Hôtel de Ville, médaillés et élus autour du sénateur maire

Pause photo dans les Jardins de la Fontaine, avant le départ pour la matinée de découverte culturelle de la ville

24 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
FAITES PARLER VOTRE

ence
CHEVILLE !
Dépistage gratuit, 40 bd Victor Hugo. Une douleur quand vous mar-
04 66 87 66 70 chez…et si c’était vos artères ? La
douleur à la marche peut révéler une
Artériopathie Oblitérante des Mem-
bres Inférieurs (AOMI) ou artérite,
révélatrice d’un risque cardiovascu-
laire élevé. Pour le diagnostiquer, le
jeudi 26 novembre, les médecins vas-
culaires de France ont mis en place
l'opération "Des Pas Pour La Vie",
journée de dépistage gratuit et ano-
nyme de l’AOMI. A Nîmes, c’est à
l’unité d'explorations fonctionnelles
vasculaires du CHU, que se feront les
Office des seniors : vernissage de l’exposition de l’atelier de
créativité dépistages par une simple prise de
tension à la cheville. Qui peut en
bénéficier ? Les plus de 70 ans, les
fumeurs et les diabétiques de plus
de 50 ans. I
www.despaspourlavie.com

SIDA : MOBILISATION
Associations et collectivités
regroupés au sein du
réseau Regard, dont le
CHU et le Pôle promotion
santé de la Ville, se mobi-
Café guinguette au centre André Malraux… on a beaucoup dansé lisent pour le 1er décem-
bre, Journée mondiale de
lutte contre le Sida. A noter ce jour là
: centre de dépistage anonyme et
gratuit (CDAG) ouvert de 9 h à 16 h
; rencontre débats au CHU "Les nou-
veaux enjeux du dépistage et de la
prévention. Les traitements et les vac-
cins", par le Dr Jean-Marc Maubous-
sain, à 17 h 30 dans la salle de confé-
rences du CHU. Enfin, le professeur
Albert Sotto, chef de service au CHU,
traitera de "L’aspect sociétal de la
pandémie du sida", le 15 décembre
à 17 h, à la salle de conférences de
Toujours à André Malraux, une aubade impromptu à Jean-Paul
Fournier, Marie-Chantal Barbusse, adjointe à l’action sociale et Carré d’Art. I
Catherine Jehanno, adjointe, déléguée aux aînés

<25
Vie des quartiers
Chemin bas d’Avignon
Vivre en toute sécurité
dans son quartier
Visitant le quartier, les responsables municipaux ont acté des mesures de
sécurité renforcées et ont fait le point sur les rénovations en cours et
l’appréciation des riverains…

Où installer des ralentisseurs ? Chacun donne son avis

Excès de vitesse, incivilités ou délinquance plus grave Une rénovation


sont de véritables menaces pour la sécurité de tous et à vocation sociale
des plus vulnérables. Même s’il est moins marqué qu’il La visite de quartier a également porté sur le pro-
y a quelques années, ce problème persiste au Chemin gramme de renouvellement urbain, en cours (voir
bas d’Avignon. Il a été largement évoqué lors de la ré- pages suivantes). Notons d’abord la satisfaction des
cente visite du quartier conduite par Jean-Paul Four- commerçants du Carré Saint-Dominique qui bénéfi-
nier. Son adjoint Richard Tibérino, à l’écoute des cient de la restructuration de cet équipement.
doléances de la population locale, a mis sur les rails Il est devenu, en effet, un lieu convivial de commerce
diverses mesures. Ainsi, les passages protégés et les et de vie, ouvert sur le quartier et bien intégré.
ralentisseurs existants vont être complétés par d’au- Par ailleurs, des jeunes ont dit apprécier la clause im-
tres installations, notamment sur la rue André-Mar- posant aux entreprises d’embaucher au moins 5 %
quès. Il en est de même pour les caméras de d’habitants de ce quartier pour sa rénovation.
vidéosurveillance. Les services municipaux étudient Participer à ces chantiers, c’est à la fois une source
tous les moyens qui pourraient apporter davantage de travail et de revenus ainsi que le gage d’un plus
de tranquillité dans les secteurs sensibles, tels que grand respect du quartier, par la suite.
celui du stade Marcel-Pelatan. Une belle réussite ! I
26 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Rénover, construire, reloger…
pour mieux vivre !
L’habitat et le cadre de vie connaissent des améliorations sensibles, le com-
merce et l’emploi de proximité sont soutenus… On construit et on démo-
lit des immeubles, tout en facilitant le relogement. Rénover, c’est donner de
la confiance en l’avenir…
L’accueil municipal
rénové

Après un incendie, l’accueil admi-


nistratif municipal du Chemin bas
d’Avignon avait été transféré dans
les locaux du centre social André-
Malraux. D’importants travaux de
rénovation viennent de lui permet-
tre de retrouver son emplacement
initial, à côté de l’école Georges
Bruguier, au 10, rue du Comman-
dant l’Herminier.

Le gigantesque Plan Borloo de rénovation urbaine des ban-


lieues défavorisées s’est déjà traduit, à Nîmes, par de vastes
chantiers pilotés par Nîmes Métropole, à Valdegour et au Che-
min bas d’Avignon. Dans ce dernier quartier, les chantiers se
succèdent. Complémentaires, leurs objectifs s’articulent au-
tour de quelques axes principaux :
• rendre le cadre de vie plus agréable,
• renforcer les services publics de proximité,
• améliorer l’habitat,
• redynamiser le commerce,
• faciliter les déplacements,
• mieux relier le quartier au centre-ville.

Pour tout ceci, ce sont plus de quatre-vingts millions d’euros


qui doivent être investis. Ce financement incombe, majoritai-
rement, à l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Ur-
baine) mais aussi, notons-le, aux bailleurs sociaux et aux
collectivités locales.
<27
Vie des quartiers
Chemin bas d’Avignon
Déjà des réalisations
Depuis quatre ans, plusieurs projets ont été menés
à terme. Entre autres, on peut citer :
• la profonde restructuration du Carré Saint
Dominique,
• les maisons à 100 000 € de la rue
Saint-Christophe,
• le mail Jean-Moulin,
• des immeubles neufs (rues J.-Moulin et
A.-Marquès),
• des réhabilitations de logements
(rue Delestraint),
• des aménagements de voirie (route d’Avignon).
Plusieurs immeubles sont démolis ou en cours de
démolition. Leurs anciens locataires bénéficient
d’une charte du relogement. Celle-ci prévoit no-
tamment la prise en charge par le bailleur des frais
de relogement et une aide en cas d’augmentation
du coût réel de la location. Plus des deux tiers des
personnes déjà relogées l’ont été dans le quartier. Le secteur de la rue Jean-Moulin est déjà bien rénové

semble des projets, des précisions peuvent être ob-


tenues au centre social André-Malraux, auprès
d’une correspondante du renouvellement urbain,
Anne-Marie Crépin. Celle-ci peut également assis-
ter toutes les personnes du quartier touchées par
sa rénovation. En effet, cette opération, dans son
ensemble, est, avant tout, sociale et humaine. I
Contact : Anne-Marie Crépin
Centre social André-Malraux T. : 04 66 38 21 34
Le Carré saint Dominique est devenu un centre
commercial très vivant

Ce n’est qu’un début…


Pour les prochaines années, sont programmés
d’autres chantiers visant à améliorer la vie quoti-
dienne de chacun. Entre autres, on peut citer la
création d’une ligne de TCSP (Transports Collectifs
en Site Propre) qui permettra, notamment, de se
rendre très rapidement au centre-ville. Sur l’en- Pour améliorer l'habitat, les constructions se poursuivent

28 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Mas de Mingue
Le quartier en fête
Revenons sur un moment de forte convivialité :
c’est tout le Mas de Mingue qui a pris des cou-
leurs de fête, des couleurs méditerranéennes.
En effet, les animations de la Fête de quartier
ont été organisées sur le thème "Rencontres
Méditerranéennes", par le centre socioculturel
et sportif Jean-Paulhan. Il y en avait pour tous
les goûts : abrivado, repas, stand de maquil-
lage, tournois de football et de pétanque,
concert, jeux et spectacles pour les bambins…
Ce moment de fête et de rencontres renforce le
lien social et favorise la convivialité sur le quar-
tier, comme l’a reconnu le public. Celui-ci, venu
nombreux, a largement apprécié ce rendez-
vous. Bravo et à l’an prochain ! I Une tradition locale qui plaît aux jeunes du Mas de Mingue

Centre social Jean Paulhan - Tel. : 04 66 02 12 90

Puech du Teil
La sécurité, parlons-en !
Teil, présidé par Deny Jean, que le conseiller géné-
ral et premier adjoint Franck Proust est venu, le 7
octobre dernier, écouter la population de ce sec-
teur. Il était accompagné de Gilles Decelle, le coor-
dinateur du Contrat Local de Sécurité. Le thème de
la réunion étant l’insécurité, Franck Proust a re-
connu que celle-ci n’est pas seulement un senti-
ment mais aussi une réalité. Les débats ont
notamment permis de mieux cerner les zones qui
doivent être plus particulièrement surveillées. S’ap-
Le premier adjoint Franck Proust, entouré de Deny
Jean et Gilles Decelle, répond au public, au collège puyant sur les informations recueillies lors de cette
Jules-Verne rencontre, la Ville étudie à présent l'ensemble des
Avoir peur de sortir le soir, ne plus se sentir en sécu- mesures à prendre pour améliorer la situation et ré-
rité chez soi… autant d’inquiétudes qui devaient être fléchit, en particulier, à l'installation de caméras. Une
communiquées à la Ville pour trouver des solutions. prochaine visite de quartier donnera l’occasion de
C’est à la demande du comité de quartier du Puech du faire un nouveau point sur ce sujet. I

<29
Vie des quartiers
Valdegour
Seniors et ados : une chaleureuse
complicité
Deux générations peuvent-elles
prendre plaisir à partager des acti-
vités ? Oui, ont répondu les partici-
pants aux échanges que le centre
social de Valdegour a mis en place
entre les adolescents de ce quar-
tier et la maison de retraite Les So- préparé pour l’occasion. Conclusion des jeunes : "La maison de retraite est
leïades. Deux rencontres ont ainsi un endroit extraordinaire, pas du tout ennuyeux : les pensionnaires sont dyna-
été récemment organisées. Lors de miques et accueillantes". Une semaine plus tard, les adolescents ont confec-
la première, les résidentes ont ac- tionné des décors pour la maison de retraite et partagé des pâtisseries qu’ils
cueilli les adolescents, à qui elles avaient tenu à cuisiner pour leurs aînées. Ce projet a permis de faire reculer les
ont offert un goûter qu’elles avaient préjugés réciproques. Une opération à renouveler ! I

Gambetta
Un puits Couchoux tout neuf !
Il est bien emblématique du quartier Gambetta, le fameux puits Couchoux.
Le Conseil de quartier local avait donc décidé de financer sa rénovation à
hauteur de 27 340 €. Cette opération complète la création, non loin de là,
de l’espace d’animation du lavoir du Puits-Couchoux. Respectant nos tra-
ditions, notamment celles qui donnent leur beauté aux fers forgés, le ré-
sultat de la rénovation est remarquable. Félicitations à tous ceux qui ont
travaillé à cette splendide réalisation. I

Feuchères
Le comité de quartier redémarre
Pour redynamiser le comité de quartier Feuchères-Esplanade, une nouvelle équipe
dirigeante s’est mise au travail, autour d’André Belloy, président, Hubert Fabre, se-
crétaire, et Patrick Michel, trésorier. Le comité agit dans un secteur délimité par le
boulevard de la Libération, la rue Cité Foulc, les boulevards Triaire et Talabot, l’ave-
nue Carnot et la rue Notre-Dame.
Il s’est donné pour principal but d’être un relais constructif des doléances des ha-
bitants du secteur, qui ne doivent donc pas hésiter à l’interpeller. Il peut déjà mettre
à son actif sa participation active à une réunion d’information sur les grands travaux AEF, organisée par la
Ville, le 5 octobre. Mais ce n’est qu’un début… I
Contacts : André Belloy - andrebelloy@orange.fr - T : 04 66 38 08 84 - 06 81 53 61 30
30 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Portrait d’un personnage
Jean-Luc Bénel : la culture
partagée
Architectural, culturel, historique ou même gastronomique, le patrimoine
nîmois passionne Jean-Luc Bénel qui fait profiter ses concitoyens de ses
vastes connaissances. Un régal !
"Fais les choses sérieusement, mais ne te prends pas Consul de la Rome française !
au sérieux", telle est la devise que Jean-Luc Bénel La vocation culturelle de Jean-Luc Bénel date de son
s’applique dans ses très nombreuses activités, axées plus jeune âge et s’est appuyée sur un environnement
sur la culture et le patrimoine. familial très riche sur ce plan. Doté d’une personnalité
Ainsi, il s’investit avec efficacité dans sa fonction de chaleureuse et épicurienne, il n’hésite pas à revêtir la
chancelier du docte collège des Consuls de Nîmes, toge pour exposer, avec truculence, l’histoire de la
une association qui fait la promotion de notre héri- Rome française ! A présent, Jean-Luc Bénel, qui s’ac-
tage historique et de notre gastronomie, par des ma- tive tous azimuts, travaille sur plusieurs projets. Par
nifestations, des délégations à l’étranger…. Titulaire, exemple, après le récent succès de la Fête de la Bran-
notamment, d’une licence d’histoire de l’art, Jean- dade au Grau-du-Roi (avec un repas de 400 convives),
Luc Bénel est écrivain, poète, conférencier, guide, il prépare d’autres manifestations de ce type. Les
ambassadeur du "Gard Gourmand"… Il a donné des Consuls de Nîmes vont ainsi faire connaître davantage
cours, participé à l’organisation de l’Automne musi- ce plat emblématique de notre ville et quelques autres
cal, écrit des articles culturels… Pourquoi un tel de ses spécialités. Une
éclectisme ? "La culture est un tout et chacun de ses action de
domaines me passionne. C’est ma seconde nature" communication en
explique-t-il. Et de préciser : "Puisque j’ai eu la faveur de Nîmes,
chance de pouvoir me cultiver, je m’efforce de parta- de bon goût ! I
ger largement mes connaissances".

Renseignements sur : www.consuls-de-nimes.com

Conférence sur le roi René


La prochaine conférence mensuelle
des Consuls de Nîmes aura lieu à
l’amphithéâtre de l’hôtel Imperator,
le mercredi 2 décembre à 19h.
Jean-Luc Bénel présentera
l’étrange destin de notre voisin, le
roi René, compagnon humaniste de
Jeanne d’Arc, et, en plein Moyen-
Age, mécène et précurseur de la
Renaissance dans notre Midi.
<31
Sports

Petit mais costaud… ce club !


Le Karaté Do Bigot n’appartient pas aux clubs les plus huppés de la ville.
Pourtant son action auprès des enfants, adolescents et adultes du
quartier route d’Arles a été récompensée, en la personne de son
Président, en 2008. Zoom sur une structure qui a une âme.

Jean-Marie Ivars et ses jeunes élèves

E Karaté Do Bigot, est un tout jeune club spor- Une structure à l’âme familiale

L tif. Il a moins de 10 ans d’existence. Mais il fait


un travail remarquable, ce qui a justifié que
Jean-Marie Ivars, son président, professeur et ani-
Sportif dans l’âme depuis toujours, Jean-Marie
Ivars pensait, l’heure de la retraite venue, au début
des années 2000, profiter un peu plus de sa famille,
mateur soit récompensé l’an dernier par le Trophée sans pour autant abandonner ses activités spor-
des sports du Meilleur éducateur de l’année. Une tives. Depuis 1999 il assurait dans le quartier des
belle reconnaissance pour un homme dont l’inves- cours de self-défense. Cela suffisait largement à
tissement n’a d’égale que sa modestie. Il n’aime son bonheur. C’était sans compter sur les hasards
pas beaucoup parler de lui, mais devient intarissa- de la vie et les rencontres qu’elle réserve. Il s’en ex-
ble quand il s’agit de son club. plique. "Un jour j’ai rencontré, tout à fait par hasard,
Les deux ne font pourtant qu’un. un professeur de karaté. Au fil de la conversation,
32 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
!
découvrant mon parcours sportif et mon activité, il On a bien vu le succès de ce type de spectacle cet
m’a proposé de créer un club dans notre quartier été dans les arènes de Nîmes".
pour que les enfants et les adolescents aient une
occupation. Ce professeur se proposait, si je le Jean-Marie Ivars tient aussi à créer
souhaitais, de nous aider en dispensant les cours. du lien social
C’est ainsi qu’a vu le jour le Karaté Do Bigot en Une dizaine d’élèves en karaté, une quinzaine
d’adultes et d’ados en sambo, ça peut paraître mo-
2000. Depuis j’en suis le président".
deste, mais ces petits effectifs conviennent parfai-
Le Karaté Do Bigot ne fait pas partie des grands
tement aux professeurs qui consacrent ainsi plus
clubs de la ville. Tout jeune encore, sa "mission" se
de temps aux élèves. Le travail est mieux suivi, la
veut à la fois sportive et sociale. C’est une petite progression plus sérieuse. Les élèves prennent
structure à l’âme familiale comme le souhaite son aussi des responsabilités car on leur fait régulière-
président. Ce dernier reconnaît d’ailleurs bien vo- ment conduire les échauffements à tour de rôle. Et
lontiers que le nom du club n’est plus, aujourd’hui, les résultats sont là puisque les licenciés du club
totalement en adéquation avec l’enseignement qui montent régulièrement sur les podiums départe-
y est dispensé. Neuf enfants seulement sont en mentaux, régionaux voire nationaux. En parallèle,
effet inscrits en kata et en karaté. Pour quelles rai- durant les vacances scolaires, le Karaté Do Bigot
sons ? Parce que notre ville est riche de plusieurs fait de l’initiation aux arts martiaux pour les enfants
clubs de karaté et judo plus anciens comptant de du quartier non licenciés. Voici pour le volet sportif
nombreux licenciés. Le Karaté Do Bigot a ainsi Car au-delà de son rôle d’éducateur sportif, Jean-
conclu un partenariat avec le Judo Club du Gard Marie Ivars, bien aidé par son épouse, tient aussi
pour l’enseignement de ces disciplines. Par contre, beaucoup à créer du lien social au sein des diverses
le cours de sambo, une discipline émanant de la associations du quartier. Pour cela il entretient d’ex-
lutte ukrainienne, compte plus d’inscrits. Lorsqu’on cellentes relations avec ces dernières et organise
demande à Jean-Marie Ivars une explication à cela, avec elles un petit-déjeuner mensuel. Cette réunion
la réponse est, à ses yeux, évidente : "Cela vient leur permet de présenter leurs activités, de se faire
de l’impact qu’ont aujourd’hui sur les jeunes les re- mieux connaître ou, tout simplement, permet aux
transmissions de combats de catch à la télévision. personnes de se rencontrer. De cette manière les
portes du club ne s’ouvrent pas qu’aux sportifs
mais bien à tout le monde. Et prouve aussi que si le
club est petit, son président, lui, est grand dans l’in-
vestissement. I
Karaté Do Bigot – Tél. 04 66 29 55 30
ou 06 10 46 87 55

<33
Culture

Les sciences sont de la fête !


Des virus au cosmos, que de décou-
MUSEUM D’HISTOIRE
vertes à faire ! La Fête de la Science NATURELLE
offre un programme passionnant, du
16 au 22 novembre. Et c’est gratuit !

Samedi 21 et dimanche 22
novembre,
• de 10 h à 18 h
Darwin et l’Évolution :
• Animations autour de la théorie de
ROP compliquée, la science ? Non : la culture

T scientifique est mise à la portée de tous, dans le


cadre de la Fête de la Science. Cette manifesta-
tion annuelle nationale se déroulera du 16 au 22 no-
l’évolution, dans la collection du
Muséum
• Exposition "Adaptation, endémisme

vembre. et reliques", au 2e étage.


À Nîmes, la science peut être attrayante, ludique, in- Renseignements : 04 66 76 73 45
teractive et variée : la preuve par le programme ! Des museum@ville-nimes.fr
expériences seront réalisées par le public, des cher-
cheurs vont témoigner, des laboratoires vont ouvrir PLANÉTARIUM
leurs portes pour des visites. Enfin, des conférences,
Samedi 21 et dimanche 22
expositions et films sont aussi programmés.
novembre
L’univers scientifique est extrêmement large, et im-
pressionnant par sa complexité. La Fête de la Science,
• de 14 h à 15 h au planétarium :
coordonnée ici par l’université Unîmes, permet de vul- observation des protubérances solaires si
gariser le sujet. les conditions météo le permettent,
Sont associées également l’association Connais- durée 1 heure.
ciences et la Ville de Nîmes, qui ouvre les portes de son
• de 15 h à 16 - Conférence "débris
planétarium et de son muséum d’histoire naturelle,
avec des animations sur Darwin et sa théorie de l’évo- planétaires et collisions cosmiques",
lution. En principe, la participation aux diverses anima- durée 1 heure Renseignements :
tions est gratuite. 04 66 67 60 94 museum@ville-nimes.fr

34 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
De l’archéologie à la psychologie… Parc Georges-Besse, au n° 150 de la rue de même
nom. En collaboration avec le lycée de Rodilhan,
l’université propose des visites sur le thème des
"Chemins de l’Eau", avec des ateliers sur la gestion
des ressources en eaux, sur rendez-vous au
0 825 314 116.
Le week-end des 21 et 22 novembre, une autre op-
portunité est offerte par Unîmes : la visite de sa pla-
teforme de biotechnologie du site des Carmes,
espace de recherche rassemblant chercheurs publics
et créateurs d’entreprises. Trois départs sont prévus :
à 14 h, 15 h et 16 h.
Ce même week-end, également sur le site universi-
Unîmes, notre université, apporte une très riche taire des Carmes, quatre conférences sont program-
contribution à la Fête de la Science. Sur son site Vau- mées : "le risque dans la ville" (samedi à 14 h), "rendre
ban, du 16 au 18 novembre, tous les jours à 18 h, elle la vue par une prothèse visuelle" (samedi à 15 h 30),
propose des conférences sur des sujets forts divers : "les virus de la grippe, vraie menace ?" (dimanche à
"le tatouage numérique" (lundi), "l’archéologie sous- 14 h) et "les rapaces nocturnes" (dimanche à
marine" (mardi), "le statut de l’étranger" et "la colora- 15 h 30). Faites votre choix !
tion des grappes des reines" (mercredi). De plus, aux
mêmes dates, de 11 h à 14 h, se tient le Festival des Un village pour les sciences
films psy., abordant différents aspects de la psycho-
logie : la perception de la société, le développement
des bébés, la gestion des ressources humaines.
Par ailleurs, à la bibliothèque, du lundi 16 au vendredi
20 novembre, on peut s’instruire dans des matières
très variées grâce à l’exposition organisée par les étu-
diants préparant un doctorat. Ceux-ci présenteront
plus précisément leurs recherches le jeudi à 18 h. Un
rendez-vous à noter. Un vrai Village des Sciences vous attend dans le hall
du site des Carmes d’Unîmes, place Gabriel-Péri. Il
La recherche sous vos yeux ! est ouvert tout le week-end des 21 et 22 novembre,
Le vendredi 20 novembre, Unîmes fait découvrir son de 10 h à 18 h Il comporte notamment un Atelier du
laboratoire GIS (Géochimie isotopique), situé sur le Cosmos présentant un télescope, des maquettes,
des ouvrages d’astronomie… Un stand est dédié à
l’évolution des oiseaux à travers les âges. D’autre
part, plusieurs animations sont organisées : dé-
monstration de taille de silex, défis scientifiques et lu-
diques pour petits et grands… Quant au vaste sujet
de l’énergie dans le développement durable, il est
traité au travers d’une exposition réalisée à partir de
photographies de Yann Arthus Bertrand.
Bref, il y en a pour tous les âges et tous les goûts. I
Renseignements sur : www.unimes.fr
T. : 04 66 27 95 78 - fabrice.bardin@unimes.fr
<35
Carré d’Art - Bibliothèques
Mois du film documentaire 2009 Du 12
au 21 novembre
"Questions d’amour…"
Cette année, pour sa dixième édition, le Mois du film documentaire à Carré
d’Art se déroulera sur le thème de l’amour ! ... Au programme, de
nombreuses projections et des rencontres avec comme points forts les soirées
des 12,19 et l’après-midi du 21 novembre. Tous les ans, cette manifestation
nationale mobilise toujours plus de lieux culturels en France et à l’étranger ! Son
but ? Rendre visible au plus grand nombre, des films de grande qualité réalisés
souvent avec des moyens trop modestes pour bien toucher leurs
publics ...
le cinéma documentaire à la re-

P
ARCOURIR
cherche d’images sur l’amour c’est forcé-
ment s’ouvrir à la diversité des points de
vue… A travers le regard de réalisateurs contem-
porains sur le couple, la famille, l’évolution de nos
sociétés, se déclinent de passionnantes histoires
intimes, belles, quelquefois difficiles et le plus sou-
vent émouvantes. Amours d’enfance, relations
mère-fille, familles réinventées ; avec respect et QUESTIONS
sensibilité tous ces documentaires mettent en D’AMOUR...
scène des sentiments humains d’une infinie ri- 12 au 21 novembre
2009
chesse. Ils sont le témoignage de parcours de vie
où quelquefois la force des sentiments a permis à
des êtres de se reconstruire.
Filmer l’intime, c’est quelquefois filmer sa propre
famille ou ses proches, plusieurs des titres présen-
tés durant ce Mois du film documentaire témoi-
gnent de cette tendre complicité filmeur-filmé, et de
la confiance mutuelle nécessaire pour réaliser de Bibliothèque Carré d’Art – Nîmes

telles images.
L’éternelle question de l’amour accompagne tous
les âges de la vie et de l’histoire des hommes, le ci- Programme
néma documentaire ne pouvait l’éviter. De l’embar- • Jeudi 12 novembre
ras à le définir clairement à sa présence réelle ou
à 14 h 30 Auditorium,
supposée, un beau voyage filmique au pays des Godard, l’amour, la poésie
sentiments vous attend à Carré d’art ! I Film de L. Lagier, 2007, 53 min
à 16 h Auditorium
Entrée libre dans la limite des places disponibles


Filmer le désir
Carré d’Art-Bibliothèque- place de la Maison carrée Film de M. Mandy, 2000, 60 min
Programme détaillé sur le www.nimes.fr
36 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
suite
à 20 h 30 Salle de conférence
Du 13 novembre au Exposition
Bonjour, c’est quoi l’amour ? 28 février 2010
Film de J.-L. Calvet, 2009, 50 min

• Samedi 14 novembre
Une collection
à 14 h Auditorium de robots débarque !
Mère fille, pour la vie Dans la série des expositions un collectionneur au musée,
Film de P. Zajdermann, 2005, 63 qui nous ont permis de découvrir successivement un col-
min lectionneur de râpes, d’outils, un collectionneur de cou-
à 15 h 15 Auditorium gourdes et un d’objets kitchs ; le musée du Vieux Nîmes
Où sont nos amoureuses nous propose cette fois la collection de robots de l’artiste
Film de R. Hunzinger, 2006, 53 min nîmois Jean-Noël Avesque.
à 16 h 30 Auditorium

C
ETTE étonnante collection de jouets regroupe plus
Chargée de famille
de 250 pièces et couvre essentiellement la période
Film d’I. Gogny, 1995, 83 min
du XXe siècle. C’est en effet le siècle dernier qui a vu
• Mardi 17 novembre naître ces robots, jouets humanoïdes mécaniques souvent
liés dans les épopées de science-fiction à la conquête spa-
à 16 h 30 Auditorium
tiale où ils sont serviteurs des hommes quand ils ne pren-
Le chant de l’alouette…
Film réalisé par P. Cazals, 1996, nent pas le pouvoir sur eux !
69 min Les rapports et les liens quelquefois troublants entre
l’homme et la machine, et leur évolution commune, ont vu
à 17 h 45 Auditorium
Les amants cinéma naître toute une littérature et un cinéma encore prolixe sur
Film de H. Klotz, 2007, 65 min le sujet. L’exposition retrace dans les grandes lignes cette
évolution du robot depuis ses origines jusqu’à Blade Run-
• Mercredi 18 novembre ner et se termine par une création originale de l’artiste col-
à 14 h 30 Auditorium
lectionneur. Celui-ci a réalisé spécialement pour le musée
une crèche de Noël futuriste avec ses robots. À voir
jusqu’au 28 février… I
Je vous aimais (trois romances)
Film de V. Kossakovski, 1998-2000,
102 min
Pavel et Lialia (Romance de
Jérusalem), 30 min
© Pierre Huber

Sergueï et Natacha (Romance


provinciale), 20 min
Sacha et Katia (Première romance,
Jardin d’enfants), 52 min

• Jeudi 19 novembre
à 20 h Salle de conférences
Louise, son père, ses mères,
son frère et ses sœurs
Film de S. Mercurio et Catherine
Sinet, 2004, 56 min

• Samedi 21 novembre
à 15 h Salle de conférences
Ce que la guerre fait à l’amour
Film de J. Cazeneuve, 2004, 53 min
à 16 h Salle de conférences
De la part de tante Concetta
Film de A. Celesio, 2006, 56 min
Musée du Vieux Nîmes - place aux Herbes
<37
Théâtre de Nîmes

La Folle Nuit à Nîmes


Nouvel évènement, le 5 décembre, avec cette Folle Nuit, amené par
René Martin, le créateur des festivals de musique classique les plus courus de
France et d’ailleurs.
déjà plusieurs années que

V
OILA Quatuor Voce
Théâtre de Nîmes a le plaisir d’avoir
dans son équipe René Martin,
comme précieux conseiller artistique. Cé-
lébré notamment pour ces Folles journées
qu’il a promenées de Nantes à Rio en pas-
sant par Tokyo ou Bilbao, il vient de lancer
la Folle Nuit et la voila déjà à Nîmes. Cette
première édition est consacrée aux grands
musiciens de la "génération 1810" : Cho-
Le programme • 21 h
• 15 h Schubert/Liszt : Ständchen "Leise
pin, Schumann, Liszt et Mendelssohn por- flehen meine Lieder" S. 560 n°7
Concert pour les enfants
tés par des musiciens de renommée
internationale, les pianistes Shani Diluka, Mendelssohn : Romance sans
• 17 h
Brigitte Engerer et le Quatuor Voce. I Liszt : Invocation, extrait des
paroles "Sweet Remembrance"
opus 19 n°1 ; Romance sans
"Harmonies Poétiques et Reli-
paroles en fa dièse mineur opus
gieuses" S. 173/1 ; Ave Maria,
Shani Diluka 67 n°2 ; Romance sans paroles
extrait des "Harmonies Poé-
en la majeur opus 102 n°5 ;
tiques et Religieuses" S. 173/2 ;
Romance sans paroles en sol
Pensées des morts, extrait des
mineur opus 102 n°4 ; Romance
"Harmonies Poétiques et Reli-
sans paroles en ut majeur "la
gieuses" S. 173/3
fileuse" opus 67 n°4
Brigitte Engerer piano
Shani Diluka piano
Mendelssohn : Quatuor à
Schumann : Quintette pour
cordes en fa mineur opus 80
piano et cordes en mi-bémol
Quatuor Voce quatuor à
majeur opus 44
cordes
Shani Diluka, Quatuor Voce
• 19 h
Chopin : 5 Nocturnes ; Scherzo • 22 h 30
n° 3 en ut dièse mineur opus Chopin : 4 Nocturnes
39 ; Ballade n° 4 en fa mineur Brigitte Engerer
opus 52
Chopin : Concerto pour piano et
Brigitte Engerer
orchestre n° 1 en mi mineur
Schumann : Quatuor n° 3 en opus 11
la majeur opus 41 n°3 Brigitte Engerer
Quatuor Voce Quatuor Voce

Brigitte Engerer Programme sous réserve. www.theatredenimes.com


38>
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Théâtre Christian Liger

Buffo, une soirée


exceptionnelle !
Voila plus de 30 ans que l’artiste, écrivain, spécialiste des enfants autistes, Howard
Buten, promène son double Buffo, son clown blanc sur toutes les scènes du monde.
C’est une chance, il sera à Nîmes, le 27novembre avec son nouveau spectacle.
OWARD Buten a trois vies : auteur – d’une di-

H zaine d’ouvrages – psychologue clinicien,


et clown. C’est en 1973 aux États-Unis qu’il
a créé Buffo, son clown blanc à partir d’improvi-
sations jouées devant des enfants autistes. Depuis
lors, il promène sa silhouette fragile et faussement
maladroite de par le monde. Quoique très singulier,
il est l’un des clowns les plus populaires
d’aujourd’hui, et sans doute l’un des rares à
s’être fait connaître hors du cirque mais sur scène
comme le célèbre Grock qui l’inspire.

Nouvelle version
" Mon optique, c’est de ne jamais créer un nou-
veau spectacle, mais, comme le faisait Grock, de
perfectionner à l’infini un seul numéro qui
évolue au fil des années " dit Howard
Buten à propos de son travail.
Il lui arrive quand même de
vouloir bousculer son double et créer une nouvelle
version qu’il évoque lui-même : "Du grand co-
mique et un retour à la corde sensible. Sensibilité
des émotions du clown devenu plus mûr avec sur
scène des images visuelles qui reflètent ces émo-
tions." Tous les ingrédients qui ont fait sa marque
de fabrique – son bonnet, ses chaussures im-
menses, son costume noir, ses " hein ? " et son
sabir – se retrouvent dans cette nouvelle version
qui réserve plein de surprises. Soirée
exceptionnelle. Un beau choix de la
direction des affaires culturelles. I
Théâtre Christian Liger, 27 novembre, 20 h.
Renseignements Billetterie : Direction des
Affaires Culturelles - 04 66 76 74 49
<39
Zoom

St Charles : les dix ans du Petit


Marché de Noël !
Premier rendez-vous incontournable avant les fêtes de fin d’année,
le Petit Marché de Noël de St Charles se tiendra du 4 au 6 décembre.

Rotary :
Noël au cœur
La grande collecte de
jouets, au profit de l’en-
fance défavorisée, du Ro-
tary de Nîmes - Arènes, se
déroulera du 5 au 13 dé-
cembre, de 10 h à 19 h,
comme d’habitude dans le
passage entre la Coupole
et les halles de Nîmes.
Jeux, jouets, peluches,
poupées, en bon état mais
aussi livres, CD, DVD et
C’était en 2008…
vidéos pour enfants et
1999 sur l’initiative du Père Frédéric Auriol et de Françoise Gon-

E
N adolescents sont les bien-
net, la paroisse St Charles inaugurait son premier Marché de Noël. venus.
Deux tentes devant l’église, quelques artisans, l’Église évangélique, Remis en état si nécessaire
les sœurs des Clarisses de Nîmes, le Théâtre du Périscope et le succès et présentés en paquets
était déjà là. L’idée c’était de rassembler les habitants du quartier autour cadeaux, ces jouets seront
d’un beau projet : mission réussie. Depuis, le Petit Marché a pris ses aises, distribués aux enfants par
multipliant d’année en année les participants, les tentes pour les abriter et le Secours populaire parte-
les animations. naire du Rotary pour cette
Aujourd’hui, il déroule sa belle ampleur festive sur le boulevard avec des belle opération. I
stands très attractifs et de nombreux rendez-vous conviviaux. Au pro-
gramme de cette dixième édition un concert le samedi à 17 h, avec la
chorale Le Madrigal, au bénéfice du Téléthon et un autre le dimanche à
16 h 30, avec orchestre symphonique et chœur sous la direction de Mo-
nique Zammit. Lise Gros et ses contes, le samedi à 15 h, une exposition
de peintures d’enfants pendant les trois jours du marché et le traditionnel
concours de crèches. Sans oublier, le vendredi à midi, l’inauguration, ani-
mée par le groupe de musique gitane : Passion. A ne pas manquer ! I
Parvis de l’église St Charles, du 4 au 6 décembre, de 10 h à 18 h.

40 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Agenda

Novembre
Jusqu’au 11 12 et 13
15 novembre ATHLÉTISME PÉRISCOPE
Palimpseste, danse de l’intime.
SALON Conception et performance de Jean-Bap-
Nîmagine. Le grand tiste Bonillo pour cette création résolu-
rendez-vous annuel ment effrontée. L’artiste y explore la
entre les artisans mémoire du corps comme s’il s’agissait
d’art et le public. 200 d’un palimpseste, ce parchemin dont la
exposants venus de première écriture a été effacée et sur le-
toute la France et quel on réécrit… Déconseillé aux moins
cette année aussi de 16 ans.
d’Italie et d’Irlande. 8e cross de la Ville de Nîmes orga- Théâtre du Périscope, 12 novembre,
Parc des Expositions, nisé en partenariat avec l’Entente Nî- 19 h et le 13 à 20 h 30. Réservations :
jusqu’au 15 novem- moise d’Athlétisme (E.N.A). 04 66 76 10 56.
bre. www.expo-nimes.com Domaine de la Bastide, 11 novembre, à www.theatre-periscope.fr
partir de 10 h

10 HANDBALL
L’U.S.A.M reçoit Chambéry dans le
14 et 15
AUTOMNE MUSICAL GÉNÉALOGIE
cadre de la 10e journée du championnat Des dizaines de stands sur l’histoire des
de France masculin de 1re Division. familles gardoises, des rencontres avec
Le Parnasse, 11 novembre, 18 h 30 des spécialistes, des ateliers, des confé-
rences à caractère historico-généalogique
Le Handball Cercle Nîmes reçoit Mios pour cette douzième édition des Jour-
dans le cadre de la 8e journée du cham- nées Généalogiques du Gard. Avec
pionnat de France féminin de 1re division. cette année, des nouveautés comme l’ori-
Le Parnasse, 11 novembre, 20 h 30 gine des noms de famille ou la psycho gé-
Musiques et chants séfarades d’Al- néalogie.
gérie par Sandra Bessis (voix), Rachid Salle d’expositions du stade des
Brahim-Djelloul (violon), Nouredine Costières, 14 et 15 novembre
Aliane (‘oud, mandole).

13 et 14
Musée des Beaux-arts, 10 novembre,
19 h ANIM : 04 66 29 27 03.
Billetterie FNAC THÉÂTRE
Tous les Algériens sont des mécaniciens,
CONFÉRENCE de et avec Fellag et Marianne Épin. Salim et
Voyage botanique dans le nord-est Shéhérazade passent en revue de façon drôle,
de la Turquie par Pierre Coulot, bota- absurde ou émouvante les difficultés de leur vie
niste, spécialiste de la flore des espèces quotidienne dans les faubourgs d’Alger… Ta-
méditerranéennes et irano-touraniennes. lent de conteur et génie comique de Fellag à
Carré d’Art, salle de conférences, savourer sans modération !
10 novembre, 18 h Théâtre, 13 et 14 novembre, 20 h www.thea-
tredenimes.com

<41
Agenda

…Novembre

15 15 et 16 17 et 18
AUTOMNE MUSICAL THÉÂTRE 7 DANSE - CRÉATION

Duel. Chorégraphie Anne Lopez. Cinq


hommes déclinent les différentes formes du
L’Ensemble Musique Oblique et les duel à travers des jeux de scène inventifs. A
Quintettes avec piano de Brahms partir de films cultes, les corps s’exercent
et Ernest Bloch. Musique Oblique ar- aux coups et aux attaques simulées. Chocs,
pente par des chemins de traverse les défis, rapports intenses, le plateau se trans-
XIXème et XXe siècles attentif à tous les forme en arène. La danse devient un art de
flux créateurs. Il est invité régulièrement combat.
dans les salles de concerts et les plus Odéon, 17 novembre à 20 h et le 18 à
grands festivals : Salzbourg, Bruxelles, 19 h. Réservations : 04 66 36 65 10.
Saint-Pétersbourg, le Théâtre des Le beaujolais nouveau est arrivé de www.theatredenimes.com
Champs-Élysées à Paris… Concert pres- René Fallet. Mise en voix et scénographie
tigieux à l’affiche de l’Automne musical. Michel Boy. Le comédien fait vivre avec
Théâtre Christian Liger, 15 novembre,
15 h ANIM : 04 66 29 27 03.
truculence les personnages du "Café du
pauvre", bistrot vieillot et charmant de la
18
JEUNE PUBLIC - CRÉATION
région parisienne…
CONCERT Maison du théâtre et de la poésie,
La Maîtrise de Nîmes et les Chants 30 A bd Sergent Triaire,
Polyphoniques Corses. La Maîtrise, 15 novembre,
sous la direction de Vincent Recolin, invite 17 h et le 16 à 19 h 30.
la Confrérie Santissimu Crucifissu de Bas- Réservations : 04 66 26 49 74.
tia, pour un concert qui permettra d’en- www.theatre7.com
tendre en parallèle la Messe pour Port
Royal de M.A. Charpentier et les chants
sacrés polyphoniques issus de la tradition 17 La Nuit, un rêve féroce… Texte de
Mike Kenny - Mise en scène Marc Lainé.
orale corse. SANTÉ Nous voici au cœur du rêve enchanté d’Isa-
Musée des Beaux-arts de Nîmes, 15 no- Le Diabète, par le docteur Michel Ro- bella pour résoudre avec elle l’énigme de
vembre, 15 h. Réservations : dier, chef du service endocrinologie, ma- ses frayeurs nocturnes. Artistes et specta-
06 13 06 90 76 et billetterie sur place ladies métaboliques au CHU, dans le teurs sont réunis sur la scène du théâtre,
cadre des conférences programmées par dans ce navire étrange qu’est le lit de la pe-
le CCAS de la Ville et le CHU. tite fille. Un spectacle tissé dans les songes.
Carré d’Art, Théâtre à partir de 6 ans.
salle de conférences, Théâtre, 18 novembre à 15 h 30 et
17 novembre, 17 h. Entrée libre 18 h 30. www.theatredenimes.com

42 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
19 et 20 25
DANSE MOBILE HOMME
La Menace. Chorégraphie Anne
Lopez - Compagnie Les Gens du
quai. Danseurs et performeurs sin-
gent la démesure des médias et
leur folle course pour entretenir
nos peurs, réelles ou fantas-
mées…
Odéon, 19 et 20 novembre, 20 h. Réservations : 04 66 36 65 10.

Somnium. Texte et mise en scène Denis


20 22 Lanoy avec Rémy Leboucq. Dans le cadre
de l’année mondiale de l’astronomie
LOISIRS SENIORS THÉÂTRE
(AMA 2009), Somnium, création du Mo-
Journée châtaignes au col du Pen- Un Vénitien en Turquie par la compa-
dedis, le 20 novembre. Le matin, visite bile Homme Théâtre et du Triptyk nous
gnie Tiramisu, composée d’amateurs
du musée de la soie à St Hippolyte du propose avec ce rêve de voyage vers la
éclairés et passionnés par la Commedia
Fort. Repas au restaurant, animations lune, un spectacle visuel, interactif et lu-
Dell’Arte. Les aventures de Pantalone qui
musicales l’après midi et grillée de châ- dique… Jeune public, 7 à 12 ans.
rêve de faire de Venise un parc d’attrac-
Mobile Homme Théâtre,
taignes au vin blanc pour le goûter. tions sont présentées à 14 h 30. Le
25, 28, 29 novembre, 2, 5, 6 décembre
Inscriptions à l’Office des seniors, 8 rue matin, à partir de 10 h, étant consacré à
à 14 h 30 et 15 h 30.
des Chassaintes. Participation : 30 € un forum sur la pratique du théâtre ama-
www.mobilehommetheatre.com
teur en collaboration avec la Fédération
Nationale des compagnies de théâtre
21 amateur.
Théâtre Christian Liger, 22 novembre,
CONCERT
Soirée baroque avec l’Ensemble vocal 14 h 30. Renseignements/réservations :
Lucien Bass et le groupe instrumental 04 67 56 14 18
Beaux Arts de Sète. Au programme :
Psaumes de Telemann, Schütz et Buxte-
hude et Dixit Dominus de Alessandro
Scarlatti.
24 et 25
ATP
Musée des Beaux-arts, 21 novembre,
Les travailleurs de la mer. L’exil,
20 h. Réservations auprès des chanteurs
la rage, le rêve d’après Victor Hugo sauvant un navire échoué espère gagner
et billetterie sur place
par la compagnie Le Temps de Dire. amour et estime…
Dans une ambiance d’auberge maritime Odéon, 24 novembre à 20 h 30 et le 25 à
CONFÉRENCE
et musicale, résonne la bataille épique 19 h. Réservations : 04 66 67 63 03.
Le concours d’harmonies, fanfares
de Gilliat, marin de Guernesey qui en www.atpnimes.fr
et orphéons du centenaire Favre à
Montpellier en 1884, par Mme Teulon-
Lardic. Une programmation de la Société
d’histoire moderne et contemporaine de
Nîmes et du Gard.
26
CONFÉRENCES
Auditorium du centre Pablo Neruda, L’attachement de l’enfant… des
21 novembre, 14 h 30. Entrée libre liens pour toujours avec Nicole Gué-
deney, pédopsychiatre dans le cadre de
la réflexion sur la petite enfance de
PÉRISCOPE
l’Ecole des Parents et des Educateurs
Ceux qui ne sont pas là levez-vous,
(EPE).
écrit et mis en scène par Claire Rengade.
Carré d’Art, salle de conférences,
Spectacle ludique né des réponses aux
26 novembre, 20 h 30. Participation
multiples questions posées au hasard des
aux frais : 5 € et 3 € pour les étudiants,
rencontres dans la rue sur la vie, les sou- Théâtre du Périscope, 21 novembre,
chômeurs et adhérents.
venirs, les cérémonies… Dès 10 ans. 20 h 30. Réservations : 04 66 76 10 56

<43
Agenda

…Novembre
Gaudi et le modernisme Catalan par
Albert Ranieri, historien de l’art, profes- 28
HANDBALL
SALON
Salon des antiquaires a la réputation
seur à l’Ecole supérieure des Beaux-arts de présenter du très beau mobilier pro-
de Nîmes. L’U.S.A.M reçoit Tremblay dans le cadre vençal et languedocien, notamment du
de la 10e journée du championnat de XVIIIe siècle, des meubles et bibelots des
France masculin de 1re Division. périodes art nouveau/art déco, des bi-
Le Parnasse, 28 novembre, 20 h joux, des tableaux, de l’argenterie, de la
vaisselle, des objets de curiosité, des tex-
CONCERT tiles anciens…
Sonate piano basson avec Muriel Boni- Parc des Expositions, 28 novembre au
jol, piano et Hélène Castel-Millet, basson. 6 décembre. Ouvert de 10 h à 19 h et le
Au programme Boutry, Hersant, Milde, 5 décembre jusqu’à 22 h.
Rossini, Saint-Saëns, Telemann, Van de www.expo-nimes.com
Salle de conférences de l’école des Moortel… Dans le cadre de la program-
mation de l’Office de concert nîmois.
Beaux-arts, 26 novembre, 18 h. Entrée
libre dans la limite des places disponi- Temple de l’Oratoire, 28 novembre,
18 h. Renseignements :
29
bles
06 82 00 72 81/06 84 14 44 56

26 et 27
THÉÂTRE
La Paranoïa, de Rafaël Spregel-
burg. Mise en scène Marcial di Fonzo
Bo et Elise Vigier - Théâtre des Lu-
cioles. Fantasmagorie subversive au-
tour des Sept péchés capitaux de
Jérôme Bosch, remis aux goûts du
jour. Cette fresque irrévérencieuse
puise autant chez Lynch que chez Ta-
rantino pour faire saillir les symp- Théâtre 26 et 27 novembre, 20 h.
tômes de nos vices contemporains. www.theatredenimes.com

27
FOOTBALL 28 au 6
AUTOMNE MUSICAL
Le Quatuor Elysée et le Quatuor
Nîmes Olympique reçoit Caen dans le Antarés ont mis à leur programme les
cadre de la 15e journée du championnat Quatuors, quintettes et octuor pour
de France de Ligue 2 cordes de Haydn, Mozart, Schubert et
Stade des Costières, 27 novembre,
Mendelssohn pour cette journée entière
20 h. Sous réserve de retransmission
de musique proposée traditionnellement
télévisée
par l’Automne musical.
Carré d’Art, 29 novembre, 11 h, 15 h,
18 h. ANIM : 04 66 29 27 03.
Billetterie FNAC

44 >
VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Décembre
1
CONFÉRENCE
Les pigments colorés de la maurelle Cinéma d’animation
dans l’histoire par le docteur Jean-
Marie Galmiche, secrétaire de l’associa- 2 au 8 décembre
tion du patrimoine gallarguois. La
chrozophora tinctoria ou maurelle pré-
sente dans la région de Gallargues sert
de colorant depuis le Moyen-Âge.
Carré d’Art,
salle de conférences,
1er décembre, 18 h

2
JEUNE PUBLIC

1er ANIM à NîMES. Le Festival ANIMaSUD de Baillargues, qui rassem-


ble avec succès tous les publics autour du cinéma d’animation,
s’installe pour une semaine à Nîmes dont trois jours au Théâtre
Christian Liger. C’est la plus importante manifestation de notre ré-
gion et du sud de la France consacrée à l’image animée sous toutes
ses formes. Deux avant-premières au programme : Kérity la mai-
son des contes de Dominique Monfery au Sémaphore, le 2 dé-
cembre à 14 h et Astro Boy de David Bowers au Forum, le 8 à 20 h.
La Maison. Chorégraphie Nathalie Per- Le temps du week-end, le festival nomade se pose au Théâtre
nette. Rêverie burlesque où deux dan- Christian Liger, avec notamment dans ses valises animées, Piano
seurs dignes des meilleurs cartoons se Forest de Masayuki Kojima, présenté en ouverture le vendredi à
débattent avec les objets dans une ava- 20 h. Et justement pour cette soirée d’ouverture, cinquante invita-
lanche de maladresses. Nathalie Pernette tions sont offertes par la direction des affaires culturelles de la
revisite pour les enfants La Poétique de Ville, à l’origine du séjour Nîmois d’ANIMaSUD. Invitations à retirer à
l’espace de Bachelard façon Tati. Danse à partir du 30 novembre, 15 rue Dorée.
partir de 5 ans.
Théâtre 2 décembre, Du 2 au 8 décembre. Billetterie : ANIMaSUD - 06 71 75 15 04 ou 04 67 87 33 05.
à 18 h 30. www.festivalbaillargues.fr
www.theatredenimes.com

<45
Agenda …Décembre
4 2006, un processus de création et de re-
cherche qui mêle des corps dansants à 9 et 10
FOOTBALL des écritures poétiques littéraires et so- DANSE
Nîmes Olympique reçoit le Racing Club nores. Dès 15 ans. "G" Giselle.
de Strasbourg dans le cadre de la 17e Théâtre du Périscope, 4 décembre, Chorégraphie de Garry
journée du championnat de France de 20 h 30. Stewart, avec les dan-
Ligue 2 Réservations : 04 66 76 10 56. seurs de l’Australian
Stade des Costières, 4 décembre, 20 h. Dance Theatre. "G"
Sous réserve de retransmission télévisée pour Giselle ou

PÉRISCOPE
6 comment l’auda-
cieux chorégraphe
AUTOMNE MUSICAL
Johannes Brahms "Un re- australien Garry Ste-
quiem Allemand" pour la clôture wart, s’empare de ce
de ce vingt-neuvième Automne monument du ballet
musical. Avec Kamala Stroup-Ro- romantique et invente
cher (soprano), Mario Hacquart une scénographie multimédia placée sous
(baryton), l’Ensemble polypho- le signe du sexe, de la mort et de l’hystérie.
nique de Nîmes, le Chœur de Lozère et Une vision qui déconstruit la technique du
l’Ensemble instrumental Sinfonietta sous la ballet classique.
direction de Marie-Claude Chevalier. Théâtre, 9 décembre, 19h,
Minuit pile, danse, poésie, arts visuels. Eglise Sainte Perpétue, 6 décembre, 17 h. jeudi 10 à 20h.
La compagnie Comme ça, élabore depuis ANIM : 04 66 29 27 03. Billetterie FNAC Théâtre de Nîmes : 04 66 36 65 10

Laissez-vous conter Nîmes


Pour les visiteurs comme pour les nîmois, voici une nouvelle série de visites
découvertes de Nîmes proposées par
l’Office de Tourisme, sous la conduite
d’un guide conférencier.

Balade historique au cœur de la


ville
De la Maison Carrée, seul temple romain entière-
ment conservé, à la cathédrale, nichée au cœur de
la ville médiévale, admirez la richesse du patrimoine
nîmois au cours d’une promenade dans les rues Le quartier du Chapitre
piétonnes. De l’enclos cathédral près du siège épiscopal au
Samedis 14, 28 novembre et 12, 26 décembre réaménagement de la place en 2007, ce quartier
Sans réservation central, où se côtoient des édifices de différentes
périodes, est un témoin privilégié de l’histoire de la
Le quartier des Halles ville.
Des Halles, dont la construction en 1881 s’ins- Samedi 5 décembre I
crivait dans un ample projet de modernisation du Pour toutes visites, sauf mention contraire, réservation
centre-ville, au centre commercial de la Coupole, au 04 66 58 38 00 - RdV Office de Tourisme à 14 h 30
tout découvrir de ce quartier très marchand. Tarif normal : 5,50 €, Tarif Nîmes-Métropole : 4 €,
Samedis 21 novembre et 19 décembre Tarif réduit : 4,50 €
46 >
VIVRENÎMESOCTOBRE10N°68

VIVRENÎMESNOVEMBRE09N°69
Expressions politiques
GROUPE U.M.P.
Les médias nationaux se font l’écho depuis quelques mois de la mauvaise position de notre département en matière de délinquance. Le Gard se situerait en effet juste der-
rière l’Hérault avec une importante progression des faits de délinquance et quasiment 20 % de la délinquance de proximité. Face à ce sombre constat, la Ville de Nîmes s’en
sort plutôt bien avec une stabilité du nombre de faits de + 0,05 % et + 4,6 % d’augmentation de la délinquance de proximité. L’anormale progression des cambriolages et
des violences constatés au plan national n’épargne pas notre commune mais à un bien moindre niveau !! Si notre ville présente ces résultats plutôt meilleurs que ceux du
département, c’est certainement grâce au partenariat efficace ente les différents acteurs du Contrat Local de Sécurité : Police Municipale - Police Nationale - Parquet - Edu-
cation Nationale - bailleurs sociaux et transports en commun.

GROUPE NOUVEAU CENTRE


"Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent le plus haut" disait Frédéric MISTRAL ; Nos langues régionales l’occitan et le provençal sont ces racines profondes
qu’il nous faut entretenir, préserver et développer comme autant de trésors fragiles. A l’heure où la mondialisation uniformise nos modes de vie, où la vitesse de la commu-
nication rend l’actualité de la veille presque obsolète, nos traditions locales suscitent un engouement de plus en plus large et ce, même auprès des nouvelles générations.
Des milliers de personnes ont défilé à Beaucaire pour le provençal et à Carcassonne pour l’Occitan afin d’exprimer avec force leur identité régionale. Depuis 2008, la Consti-
tution a consacré nos langues régionales comme patrimoine de la République. A Nîmes, ce sont à présent deux écoles calandreta qui assurent un enseignement bilingue aux
jeunes nîmois. (français occitan). Régulièrement, avec le soutien actif de Jean Claude FEYBESSE conseiller municipal délégué à la culture traditionnelle, les associations or-
ganisent des expositions, des manifestations de grande envergure qui enthousiasment le public notamment durant la Féria : preuve que les traditions camarguaises et pro-
vençales sont partie intégrante des racines profondes la ville de Nîmes.

GROUPE DES SOCIALISTES POUR L’UNION


Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Cette question se pose alors que se multiplient les retards dans les projets de la Ville et de l’Agglomération : transport en commun en site pro-
pre, route Nîmes-Alès, domaine d’Escattes, Salle de Musique Actuelle (pour 2014 ?) ; alors que la Ville marque son impuissance avec des murs (route d’Alès) et des an-
tennes relais qui poussent comme des champignons, la délinquance qui explose, l’îlot grill qui éborgne l’espace des arènes ; alors que l’inorganisation gêne chacun, tel
l’enchevêtrement des travaux, le flou sur la circulation autour d’AEF, l’arrêt du projet du bois des Espeisses ; alors que des décisions se prennent dans le secret provoquant
de vives polémiques : assainissement non collectif, gestion des arènes, piste cyclable route de Beaucaire. Même l’expo consacrée aux dessins de presse a provoqué la co-
lère ! Et tout cela quand la Décentralisation est remise en cause et que s’accumulent les nuages noirs de la fiscalité sur la ville : paiement de la taxe carbone sans contre-
partie, suppression de la taxe professionnelle, incertitude sur les impôts locaux. Catherine CALMET-ROATTA, Emmanuel CARRIERE, Alain FABRE-PUJOL - 7 rue Bourdaloue
Nîmes - 04 66 76 04 23 - courriel : grp-socialiste-pour-l-union-vdn@orange.fr - blog.ifrance.com/fabre-pujol

GROUPE PARTI SOCIALISTE – PARTI RADICAL DE GAUCHE


Le Maire a engagé une 6e modification du Plan Local d’Urbanisme qui fait suite à la 5e modification décidée il y a peu de mois. Cette modification ne satisfait aucun objectif
clair et vient apporter des modifications relativement douteuses ; à titre d’exemple des dispositions inégalitaires sur des zones pavillonnaires classées en 3UC. Pourquoi dans
le canton de M. PROUST certaines rues du secteur A. Peyre la zone pavillonnaire est préservée ? La densification urbaine de l’habitat doit être mieux contenue. Il est regrettable
que l’on ne fixe pas de règles claires pour contenir les projets des divers promoteurs. Il faut notamment mieux encadrer les constructions nouvelles et abandonner le principe
de "confiance" accordé aux promoteurs qui leur permet de "miter" à leur guise les quartiers d’immeubles disgracieux. La hauteur des bâtiments, le nombre de parkings, les
retraits par rapport à la voie de circulation nécessitent de disposer de règles plus contraignantes. En outre il est regrettable aussi que l’avis des habitants, des Comités de Quar-
tier n’ait pas été mieux entendu suite à l’enquête publique menée par le Commissaire Enquêteur. Mille deux cents familles ont fait part de leur désaccord dans le cadre de
la révision engagée mais Monsieur le Maire et son Adjoint, délégué à l’urbanisme, sont restés sourds à bon nombre de desiderata. Le Maire s’est seulement prononcé pour
engager une révision du P.L.U. avant 2012, il nous faut espérer que des changements notoires, souhaités par la population, soient cette fois-ci intégrés. En aucun cas le Groupe
Socialiste et Radical de Gauche ne peut donner son accord au projet en cours. Bernard CASAURANG - Claude CAMPAGNE - Michèle EL BAZ - Corinne GIACOMETTI - Jocelyne
PEZET-ROMIEUX 60 Rue Pierre Sémard - 30000 Nîmes Tél. : 04-66-67-13-25 - Mail : elussocialistesetradical@hotmail.fr

GROUPE COMMUNISTE
M. Proust, 1er Adjoint, s’inquiète dans la presse locale des conséquences de la suppression de la taxe professionnelle sur le budget nîmois. On ne le lui fait pas dire ! Mais le
même M. Proust, élu UMP, soutient avec MM. Fournier et Lachaud le projet du gouvernement Sarkozy. Qui aura pour résultat de transférer vers les ménages l’essentiel des
impôts payés jusque là par les entreprises : 45 millions d’euros au budget municipal 2009. Soit pratiquement le montant de l’opération AEF (Arènes, Esplanade, Feuchères).
Les Nîmois devront se serrer d’autant plus la ceinture que, selon la revue Capital d’octobre 2009, notre ville reste médaille d’argent des 111 grandes villes de France pour
l’impôt payé par les foyers non exonérés. Derrière… Saint-Maur-des-Fossés, qui compte moitié moins d’habitants mais où le revenu moyen (26 600 €/an) est le double
de celui des Nîmois (13 900 €/an). Il est temps de promouvoir une réforme de la fiscalité locale au caractère progressif pour les ménages et une fiscalité liant étroitement
les entreprises au territoire, incluant les actifs financiers de celles-ci. Chiche, Messieurs de l’UMP ? Catherine Bernié-Boissard, Alain Clary, Sylvette Fayet, Christian Bastid —
1 rue Voltaire 30900 Nîmes – Tél. : 04.66.27.99.90 – Fax : 04 66 27 00 01 - elucom30@wanadoo.fr
<47