Vous êtes sur la page 1sur 22

Extrait de la publication

Extrait de la publication

Sexologie

Contemporaine

Extrait de la publication

Photo page couverture: Louis Ducharme

ISBN 2-7605-0280-5 Tous droits de reproduction, de traduction et d ' adaptation réservés © 1981 Presses de l'Université du Québec

Dépôt légal — 1er trimestre 1981 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada

Claude Crépault, Joseph Josy Lévy, Henri Gratton

Sexologie

Contemporaine

1982

Presses de l'Université du Québec C.P. 250, Sillery, Québec G1T 2R1

Les auteurs et l ' éditeur remercient le ministère de l ' Éducation du Québec pour l ' aide apportée à la publication de cet ouvrage.

Extrait de la publication

Table des matières

Pages

AVANT-PROPOS

11

LISTE DES COLLABORATEURS

13

PREMIÈRE PARTIE:

Les fondements épistémologiques de la sexologie

15

CHAPITRE I:

Histoire de la sexologie, Henri GRATTON CHAPITRE II:

17

La sexologie et le phénomène sexuel, Henri GRATTON

47

DEUXIÈME PARTIE:

Les déterminants bioculturels de la sexualité humaine

57

CHAPITRE III:

Comparaisons interspécifiques et héritage humain, Frank A. BEACH CHAPITRE IV:

63

La sexualité humaine : fondements phylogénétiques et déterminants culturels, Claude CREPAULT et Joseph Josy LÉVY CHAPITRE V :

85

Évolution et sexualité humaine, Jerome H. BARKOW CHAPITRE VI:

103

Expérience érotique et civilisations, Joseph Josy I,ÉVY

119

Extrait de la publication

8

SEXOLOGIE CONTEMPORAINE

TROISIÈME PARTIE:

Ontogénèse de la différenciation sexuelle et de la conduite érotique

133

CHAPITRE VII:

Le développement sexuel humain : fondements biologiques du développement social, Milton DIAMOND CHAPITRE VIII:

137

L'identité sexuelle, Robert J. STOLLER CHAPITRE IX :

177

Les stades du développement sexuel, Daniel OFFER et William SIMON

203

QUATRIÈME PARTIE:

Les composantes psychiques et physiologiques de la fonction érotique

227

CHAPITRE X :

L'imaginaire érotique, Claude CRÉPAULT CHAPITRE XI:

231

Les cycles de la réponse sexuelle de l ' homme et de la femme:

anatomie et physiologie comparée, William H. MASTERS et Virginia E. JOHNSON CHAPITRE XII:

253

L'expérience orgastique, Claude CRÉPAULT

271

CINQUIÈME PARTIE :

Déviations et troubles de la fonction érotique

283

CHAPITRE XIII:

Déviations de la conduite érotique, Jean-Pierre TREMPE CHAPITRE XIV :

287

Impuissance et troubles éjaculatoires, Judd MARMOR CHAPITRE XV:

317

Frigidité, dyspareunie et vaginisme, Judd MARMOR CHAPITRE XVI:

333

Counseling face aux gens mariés sexuellement incompatibles, William H. MASTERS et Virginia E. JOHNSON CHAPITRE XVII:

345

Vision synthétique d'une approche thérapeutique des dysfonctions sexuelles, Georges ABRAHAM

359

SIXIÈME PARTIE :

Sexologie et phénomènes connexes

375

CHAPITRE XVIII:

Problématique de la sexualité et de son éducation, Jean-Marc SAMSON

377

TABLE DES MATIÈRES

9

CHAPITRE XIX:

La passion amoureuse, Claude CRÉPAULT et Jean-Pierre TREMPE

403

REVUES ET LIVRES GÉNÉRAUX DE SEXOLOGIE

419

Extrait de la publication

Avant-propos

L'intérêt pour l'étude des phénomènes sexuels ne fait que s'amplifier si l'on se rapporte au nombre impressionnant de publications scientifiques portant sur ce sujet. Aussi la sexologie 1 est-elle devenue un champ d'études de plus en plus interdisciplinaire visant à parvenir à une compréhension intégrée de la sexualité. Le présent ouvrage s ' inscrit dans cette ligne de pensée et a pour objectif principal de fournir un tableau d'ensemble des grandes problématiques sexologiques sans prétendre pour autant tout couvrir. Les données de recherches les plus récentes sont présentées selon les différents modèles théoriques qui les sous-tendent.

 

Le

choix

des

textes

s'est

fait

en

tenant

compte

de

plusieurs

critères.

Ainsi,

nous

avons

privilégié

des

textes

de

synthèse,

récemment

publiés.

La

plupart

d'entre

eux ont été rédigés par les chercheurs les plus connus dans le domaine sexologique ;

les

autres

sont

des

textes

originaux

dont

les

auteurs

sont

des

professeurs

du

Département

de

sexologie

de

l ' Université

du

Québec

à

Montréal,

ou

d ' autres

institutions 2 .

Ce

livre

constitue

de

ce

fait

un

recueil

de

textes

1. La sexologie ne s'est pas, pour autant, imposée à l'attention des universités, en y obtenant le statut d'un champ d'études. Lorsqu'elle accède à l'enceinte universitaire, c'est rattachée à la médecine, à l'éducation ou à d'autres disciplines découpées à l'intérieur des sciences humaines. Longtemps sous la tutelle de disciplines comme la biologie, la médecine et la psychologie (surtout la psychanalyse), elle ne s'est taillée une place sui generis qu'à l'Université du Québec à Montréal où l'on a réussi à lui accorder un département autonome et à mettre sur pied un programme de baccalauréat spécialisé en sexologie et d'une maîtrise professionnelle en sexologie. 2. Nous nous sommes chargés de traduire les articles publiés à l'origine en langue anglaise. Mesdames Sylvie Pinsonnault et Isabelle Abitbol ont aidé à la traduction de deux articles. Nous les en remercions. Nous profitons aussi de l'occasion pour remercier très sincèrement madame Marcelle Harfouch-Brisebois pour la précieuse collaboration qu'elle a apportée à la dactylographie de cet ouvrage.

Extrait de la publication

12

SEXOLOGIE CONTEMPORAINE

fondamentaux nécessaires à la compréhension du domaine sexologique et reflète, dans sa composition, les axes essentiels de réflexion que l'on peut dégager de tout ce qui a été écrit sur ce sujet.

Cet ouvrage comprend six parties. La première fait état des fondements épistémologiques de la sexologie, d'abord par un retour sur les principales étapes historiques du développement de la sexologie, puis par une tentative de définition du phénomène sexuel. La seconde partie porte sur les déterminants bio-culturels de la sexualité humaine. On a examiné les fondements phylogénétiques de la sexualité animale et humaine avant d'analyser, dans une perspective transculturelle, les constantes et les variations significatives dans les modes d'expression sexuelle. Par la suite, la sexualité humaine est étudiée dans une perspective évolutionniste, empruntée à la théorie récente de la sociobiologie. Enfin, pour compléter cette section, les états de conscience liés à l'expérience érotique sont analysés dans une optique transcivilisationnelle.

La troisième partie porte sur l'ontogénèse de la différenciation sexuelle et de la conduite érotique. Les niveaux de différenciation sexuelle, sont situés dans un cadre de référence bio- psychologique. Dans un second chapitre, les processus d'acquisition de l'identité sexuelle, les conflits pouvant en résulter et les modes de résolution sont analysés. Le dernier chapitre décrit l'évolution de la conduite érotique et génitale découlant des contraintes psychologiques et sociologiques.

Dans la quatrième partie, on examine les composantes psychiques et physiologiques qui interviennent dans la fonction érotique. Tout d ' abord, la nature et la fonction de l'imaginaire érotique sont analysées. Ensuite, les manifestations physiologiques de la réponse sexuelle de l'homme et de la femme sont étudiées. Cette section est complétée par un texte portant sur l ' expérience orgastique.

La cinquième partie est consacrée aux déviations et aux troubles de la fonction érotique. Dans le premier chapitre les principales déviations de la conduite érotique sont analysées sous l'angle psychodynamique à partir d'un critère ontogénique utilisé comme référentiel normatif. Le second chapitre porte sur les troubles de la fonction érotique masculine, en particulier les troubles érectiles et éjaculatoires. Le troisième chapitre analyse les troubles de la fonction érotique chez la femme, en particulier l'anorgasmie, la dyspareunie et le vaginisme. Les quatrième et cinquième chapitres portent sur les modèles d ' intervention clinique en sexologie.

Compte tenu de l'importance que soulève l'éducation sexuelle et les interrogations sur les rapports pouvant exister entre l ' amour et l'érotisme dans notre société, nous avons cru bon, dans la sixième partie, de présenter un texte portant sur chacun de ces thèmes.

Il nous reste enfin à remercier les auteurs et les maisons d'édition qui ont permis la publication de ce recueil.

Claude CRÉPAULT, Ph.D. Joseph Josy LÉVY, Ph.D. Henri GRATTON, Ph.D.

Extrait de la publication

Liste des collaborateurs

ABRAHAM, Georges, M.D. Psychiatre consultant, professeur à la faculté de médecine de l'Université de Genève et de l'Université de Turin.

BARKOW, Jerome, Ph.D. Professeur d'anthropologie, Dalhousie University, Nouvelle-Écosse.

BEACH, Frank A., Ph.D., Sc.D. Professeur au Département de Psychologie, University of California (Berkeley).

CRÉPAULT, Claude, Ph.D. Professeur au Département de Sexologie de l'Université du Québec à Montréal.

DIAMOND, Milton, Ph.D. Professeur d'anatomie et de biologie reproductive, University of Hawaï School of Medicine.

GRATTON, Henri, Ph.D. Professeur au Département de Sexologie de l'Université du Québec à Montréal.

JOHNSON, Virginia E. Directrice adjointe du Reproductive Biology Research Foundation, St-Louis, Missouri.

LÉVY, Joseph J., Ph.D. Professeur au Département de Sexologie de l ' Université du Québec à Montréal.

Extrait de la publication

14

SEXOLOGIE CONTEMPORAINE

MARMOR, Judd, M.D. Professeur de psychiatrie, University of Southern California School of Medicine.

MASTERS, William H., M.D. Directeur du Reproductive Biology Research Foundation, St-Louis, Missouri.

OFFER, Daniel, M.D. Professeur de psychiatrie, University of Chicago Pritzker School of Medicine.

SAMSON, Jean-Marc, Ph.D. Professeur au Département de Sexologie de l'Université du Québec à Montréal.

SIMON, William, Ph.D. Directeur du Institute for Juvenile Research (Social Science Division), Chicago, Illinois.

STOLLER, Robert J., M.D. Professeur de psychiatrie, University of California (Los Angeles) School of Medicine.

TREMPE, Jean-Pierre, Ph.D. Professeur au Département de Sexologie À l'Université du Québec à Montréal.

Extrait de la publication

PREMIÈRE PARTIE

Les fondements épistémologiques de la sexologie

Extrait de la publication

Histoire de la sexologie

par

Henri GRATTON

Extrait de la publication

PRÉLIMINAIRES

La sexologie, en tant que discours plus ou moins articulé sur la différenciation sexuelle, existe depuis longtemps (Cheveny, 1976; Taylor, 1954). La sexologie, en tant que discours d'allure scientifique (Brecher, 1969) est apparue depuis plus d'un siècle, du moins si l'on s'en tient à l'une ou l'autre de ses branches.

Le présent historique de la sexologie se limite strictement à ce qui s'est amorcé en Europe et en Amérique du Nord. Il se réduit plus précisément à une esquisse d'histoire ayant pour fondements les spéculations de certains penseurs en biologie, médecine, psychologie, droit, criminologie, sociologie, ethnologie, etc., et de ceux qui ont tenu un discours tel sur les problèmes sexologiques qu'on peut les considérer comme des sexologues 1 . La pensée des auteurs choisis est compréhensible si l'on a soin de la situer dans les courants de pensée qui caractérisent les périodes ou orientations préscientifique, scientifique et proprement sexologique.

1. La période ou orientation préscientifique, surtout valable pour les XVIII e et XIX e siècles, se caractérise par un esprit fortement répressif et antisexuel, du moins en ce qui concerne la sexualité-plaisir. Le discours sexologique de cette orientation, bien qu'organisé depuis longtemps par la pastorale chrétienne, ne s'est présenté sous sa version efficace qu'avec l ' entrée en scène de médecins, tel le fameux Charles-Auguste Tissot (1760), qu'ont suivi de près les éducateurs du temps. Par la suite, surtout à la fin du XIX e siècle et au début du XX e siècle, les confesseurs, prédicateurs et moralistes y ont ajouté leurs terrifiantes « rançons du péché de la chair ».

En

tout

cela,

rien

de

très

scientifique,

mais

plutôt

des

postulats,

raisonnements

dialectiques,

croyances

invérifiables,

etc.

Ce

discours

sexologique

est

des

plus

1. En un si court résumé, on doit fatalement laisser de côté des noms même célèbres qui figureraient dans une histoire plus exhaustive, pur exemple, ceux mentionnés par Hoenig (1977).

Extrait de la publication

20

SEXOLOGIE CONTEMPORAINE

répressifs : caractère intimiste et élitiste de l'information sexuelle, préparation au mariage

dans l'abstinence sexuelle, et surtout répression impitoyable de l'auto-satisfaction, considérée comme la source d'une multitude de méfaits physiques, psychologiques et même sociaux. Le mariage et la sexualité sont étroitement reliés à la reproduction. Au surplus, certaines valeurs défendues par ceux qui ont préparé et réussi la Révolution française (les bourgeois d'alors), surtout celles centrées sur le travail par opposition à l ' oisiveté, mère de tous les vices, allaient vigoureusement à l'encontre du plaisir et en particulier du plaisir sexuel. Enfin, une double éthique sexuelle concrète va de soi: l'une plus favorable à l'homme, dont la sexualité est censée être de nature plus impulsive, plus incontrôlable, l'autre de devoir, pour la femme, dont la sexualité se doit d'en être une de soumission, surtout dans le mariage. Vers la fin du

XIX e siècle, l'offensive culpabilisante de l'Église devait rendre encore plus inacceptable la

sexualité-plaisir et donner au discours sexologique un ton nettement répressif. Évidemment, on peut soutenir que la répression s'accompagnait d'une «volonté de savoir» (Foucault, 1976), de constituer une science de la sexualité 2 , mais cette volonté, soumise à des autorités médicales, légales et moralisatrices contraignantes, ne pouvait que s ' orienter vers un savoir torturé par les postulats indiscutables de ceux qui détenaient le pouvoir de réglementer ce savoir supposément scientifique.

2. La période scientifique 3 ne commence, à vrai dire, que vers la fin du XIX e siècle ; en général, elle est présexologique, en ce sens qu ' elle n ' est guère représentée par des auteurs aux ambitions très nettes de constituer un champ d'études sexologiques (à l'exception de la tentative implicite d'Havelock Ellis). Les discours se font par des penseurs qui orientent le savoir sexologique dans des avenues qui leur sont bien connues, sans qu ' aucun ne pense très sérieusement à un champ sexologique organi- quement structuré où les phénomènes sexuels pourraient s'expliquer à travers la pluri- dimensionalité qui les caractérisent.

On observe au cours de cette période des discours sexologiques, biologiques, médicaux, psychiatriques, psychologiques, légaux, ethnologiques, sociologiques, etc. Trois d'entre eux dominent : celui de Freud, d ' abord, avec ses myriades d'échos que continuent de répercuter disciples et dissidents. Celui de Reich, qu'une lignée de disciples et de dissidents font également retentir très haut. Celui de Kinsey enfin qui, poursuivi par

son

équipe, puis repris avec une orientation différente par Masters et Johnson, a suscité

un

immense intérêt et des imitations innombrables. Avec Freud, c ' est surtout la

sexualité infantile et l ' interprétation plutôt symbolique de la sexualité adulte en termes d'évolution de la sexualité infantile. Avec Reich, c'est la sexualité adulte, la fonction de l'orgasme et l'intérêt porté à l'expression corporelle de la sexualité. Enfin, avec Kinsey,

2. Exceptionnellement, en Occident, une volonté de produire un art érotique.

3. En fait, il ne s ' agit pas toujours de science avec une méthodologie rigoureuse. Avec Guyon, par exemple, il s'agit plutôt d'une pensée qui remet en question les limites et (ou) les extensions de l'emprise scientifique sur les phénomènes sexuels.

Extrait de la publication

Extrait de la publication

Achevé d'imprimer à Montmagny par les travailleurs des ateliers Marquis Ltée en septembre 1985

Extrait de la publication