Vous êtes sur la page 1sur 2

Etude de Cas3

Projet d’investissement de la société MCI


Depuis 1990, le secteur des câbles connaît une forte progression due principalement aux
développements technologiques rapides de cette industrie.
Dans ce contexte, la société Maghreb Câbles Industries (MCI), leader national de l’industrie des
câbles, cherche à tirer avantage de cette évolution favorable.
Les activités de MCI sont fortement intégrées, couvrant la conception, la fabrication,
l’ingénierie et la maintenance. La gamme des produits est composée de câbles métalliques ou à
fibres optiques pour les télécommunications, de câbles pour les liaisons à haute tension,
d’équipements de raccordement de systèmes pour les liaisons à haute fréquence et de câbles
spéciaux destinés à divers secteurs industriels tels que l’aéronautique, l’automobile,
l’exploration minière et pétrolière, le nucléaire, etc.

L’évolution favorable du marché des câbles se traduit pour MCI par une stratégie de croissance
interne et externe. La croissance externe est basée sur une politique sélective d’acquisition de
sociétés appartenant au même secteur. Quant à la croissance interne, celle-ci se traduit par
une forte volonté de MCI d’investir dans des projets d’extension de capacité de production et
pour des nouveaux produits.
Ainsi, l’objet de ce cas est d’étudier une proposition d’investissement pour la création d’une
nouvelle usine de câbles de télécommunication tout à fait révolutionnaire. Le nouveau produit
(câble) portera le nom de code XCT2000.
Ce projet est d’autant plus important que les compétiteurs aussi bien locaux qu’étrangers
s’apprêtent à lancer sur le marché de nouveaux produits concurrents au XCT2000.

Aussi votre mission en tant que consultant externe en études de projets d’investissement
industriels et de financement, est de conseiller la direction générale de MCI et de répondre à
ses interrogations.

I : Données de base du projet d’investissement :


A) Une étude de marché réalisée par une société-conseil en marketing de produits de haute
technologique a permis aux responsables de MCI d’estimer les ventes (la demande) de
XCT2000 (quantités exprimées en kilomètres) pour les sept prochaines années comme suit :

Prévisions de ventes de câbles XCT2000


Année 1 2 3 4 5 6 7
Quantités
3000 4000 5000 6500 6000 5000 3000
(kilomètres)

B) Selon l’étude des services marketing, le prix de vente du kilomètre de XCT2000 pourrait être
fixé à 50000 dh.

C) Selon le service comptable et le bureau d’études des fabrications, le coût de production


(hors amortissement des équipements) d’un kilomètre de câble est estimé à 16000 dh
comprenant :
8000 dh de main d’œuvre,
6000 dh de matières premières,
2000 dh de dépenses d’énergie.

1/2
D) Le directeur de la fabrication estime que pour satisfaire les prévisions de la demande, il faut
investir dans l’acquisition d’équipements pour une valeur de 600 millions de dh.

E) Selon le directeur financier, les équipements pourraient être amortis sur 5 ans de façon
linéaire (soit une période inférieure à 7 ans d’exploitation de l’investissement).
Par ailleurs, il estime que cette nouvelle production générerait un besoin en fonds de
roulement (BFR : besoins financiers générés par l’exploitation, c’est à dire la mise en œuvre
de l’investissement) annuel équivalent à 2 mois de la variation du chiffre d’affaires hors
taxe (CAHT : quantités vendues x prix de vente) :
Soit BFR=(1/6)x[CAHTt+1 – CAHTt]. Il faut donc calculer le BFR de l’année 0 (lancement de
l’investissement) à l’année 7, soit de fin du projet. A noter qu’un BFR>0 est un emploi et un
BFR<0 est une ressource.
Enfin, il considère, par mesure de prudence, que les équipements ne pourraient être
revendus à la fin de la 7ème année que pour une valeur résiduelle de 10% de la valeur
d’acquisition.

II : Travail à faire :

1. Calculez le coût moyen pondéré du capital (CMP) en considérant le taux d’impôt sur les
bénéfices est de 40%, le taux de rentabilité exigé par les actionnaires sur les fonds propres
de 14%, le coût des dettes (taux d’intérêt avant impôt) de 10% et que la société MCI finance
ses investissements 50% par dettes et 50% par fonds propres.
2. Calculez la VAN, le TRI, le délai de récupération du projet et la duration..
3. Calculez le pourcentage de réalisation des ventes (en valeur) prévues pour que le projet soit
une opération blanche, c’est à dire le taux α% des ventes telle que la VAN = 0.
4. Le PDG de MCI estime que l’analyse précédente ne prend pas en compte l’inflation, puisqu’il
est évident pour lui que le coût de production (main d’œuvre, matières premières et coût
d’énergie) augmentera de 3% par an pendant les prochaines années. De plus, compte tenu de
la guerre des prix livrée par les concurrents, il faut prévoir une baisse du prix des câbles de
3% par an. Par conséquent, le PDG de MCI vous demande de recalculez la VAN du projet en
tenant compte de ces conditions.
5. Recalculez la VAN dans le cas où la société MCI applique un amortissement dégressif sur cinq
ans, avec un coefficient 2.
6. Expliquez en quelques lignes votre commentaire sur le projet : risque d’exploitation et
autres, effets de la fiscalité (amortissement)…

2/2