Vous êtes sur la page 1sur 35

Architecture de

l'ordinateur p2
Tél : 066950863 1
3. Microprocessor
Le processeur (aussi appelé microprocesseur) est le cerveau de l'ordinateur.

Il exécute les instructions des programmes grâce à un jeu d'instructions.

Le processeur est caractérisé par sa mémoire cache et sa fréquence, c'est-à-dire

la cadence à laquelle il exécute les instructions.

un processeur cadencé à 800 MHz effectuera 800 millions d'opérations par seconde.

Le premier microprocesseur (Intel 4004) a été inventé en 1971. Il s'agissait d'une unité de

calcul de 4 bits, cadencé à 108 kHz.

Depuis, la puissance des microprocesseurs augmente

exponentiellement.

2
Le tableau ci-dessous montre l'évolution technologique des microprocesseurs Intel :

Taille du registre Largeur du bus de


Modèle Année Nb transistors Horloge
interne données
4,77
8088 1979 29 000 16 bits 8bits
MHz
80286 1982 134 000 8MHz 16 bits 16 bits
i386 1986 275 000 16 MHz 32 bits 16 bits
i486 1989 1,2 millions 33 MHz 32 bits 32 bits
Pentium 1993 3,3 millions 166 MHz 32 bits 32 bits
Pentium II 1997 7,5 millions 200 MHz 64 bits 32 bits

Pentium III 1999 9,5 millions 450 MHz 64 bits 32 bits

Pentium IV 2001 9,5 millions 1.5 GHz 64 bits 32 bits

Duo Core 2007 1.5 GHz

3
DOS – 8086 (8MHz, 29m transistors)
Windows 3.x – 80386
Windows 95 – 80486
Windows NT
– Pentium
– Pentium Pro
Windows 98 – Pentium / MMX
– Pentium II
Windows 2000/XP
– Pentium III, AMD k7
– Pentium IV (1600MHz, 42M transistors)
Windows Vista – Duo Core

4
Fonctionnement

Le processeur (noté CPU, pour Central Processing Unit) est un circuit électronique cadencé au rythme d'une horloge interne,

grâce à un cristal de quartz qui, soumis à un courant électrique, envoie des impulsions, appelées « top ».

La fréquence d'horloge (appelée également cycle, correspondant au nombre d'impulsions par seconde, s'exprime en Hertz (Hz).

Ainsi, un ordinateur à 200 MHz possède une horloge envoyant 200 000 000 de battements par seconde. La fréquence

d'horloge est généralement un multiple de la fréquence du système (FSB, Front-Side Bus), c'est-à-dire un multiple de

la fréquence de la carte mère

A chaque top d'horloge le processeur exécute une action, correspondant à une instruction ou une partie d'instruction.

L'indicateur appelé CPI (Cycles Par Instruction) permet de représenter le nombre moyen de cycles d’horloge nécessaire

à l’exécution d’une instruction sur un microprocesseur. La puissance du processeur peut ainsi être caractérisée par le nombre

d'instructions qu'il est capable de traiter par seconde. L'unité utilisée est le MIPS (Millions d'Instructions Par Seconde)

correspondant à la fréquence du processeur que divise le CPI.

5
Instruction

Une instruction est l'opération élémentaire que le processeur peut accomplir. Les instructions sont stockées dans la mémoire

principale, en vue d'être traitée par le processeur. Une instruction est composée de deux champs :

• le code opération, représentant l'action que le processeur doit accomplir ;

• le code opérande, définissant les paramètres de l'action. Le code opérande dépend de l'opération. Il peut s'agir d'une

donnée ou bien d'une adresse mémoire.

Code opération Champ opérande

Le nombre d'octets d'une instruction est variable selon le type de donnée (l'ordre de grandeur est de 1 à 4 octets).

Les instructions peuvent être classées en catégories dont les principales sont :

Accès à la mémoire : des accès à la mémoire ou transferts de données entre registres.

Opérations arithmétiques : opérations telles que les additions, soustractions, divisions ou multiplication.

Opérations logiques : opérations ET, OU, NON, NON exclusif, etc.

Contrôle : contrôles de séquence, branchements conditionnels, etc.

6
7
3.1 Architecture minimum d’un microprocesseur
Un microprocesseur peut être divisé en quatre grandes parties :

a) Les registres

Les registres sont des petites mémoires linéaires, à accès parallèle, dont la capacité peut varier d’un à plusieurs octets .On

trouve trois styles de registres.

les accumulateurs : Qui stockent le résultat de l’instruction traitée ;

Le compteur ordinal (CO) : contenant l'adresse de la prochaine instruction à traiter ;

Les registres d’instructions : Qui enregistrent le code de l’instruction qui vient d’être lue dans la mémoire et

Ramenée dans le microprocesseur. ( contenant l'instruction en cours de traitement)

b) Le décodeur

Le décodeur sert à animer les circuits électriques nécessaires à l’exécution de l’instruction lue. En faite, il gère la mise

en place des portes logiques pour le bon déroulement de l’opération demandée.

c) Le séquenceur (Le circuit de commandes et de séquencement)


(ou bloc logique de commande) chargé de synchroniser l'exécution des instructions au rythme d'une horloge. Il est ainsi

chargé de l'envoi des signaux de commande(sont des signaux électriques permettant d'orchestrer les différentes unités

du processeur participant à l'exécution d'une instruction ) ; 8


d) L’unité arithmétique et logique (UAL)

L’UAL est chargée d’exécuter les opérations arithmétiques et logiques du programme.

3.2 Circulation de l’information dans un microprocesseur

On distingue 5 cycles pour exécuter une instruction :

1. La recherche de donnée en mémoire (fetch)


2. Lecture du code d'instruction
3. Décode de l'instruction
4. Superviser l'exécution de l'instruction
5. Revenir au début

3.3 Les autres composants d'un microprocesseur

a) La fréquence

En dehors de la famille du processeur, la fréquence est un élément déterminant de la vitesse de ce composant.

Celle-ci est exprimée en MégaHertz (Mhz), soit en million de cycles à la seconde. Il convient de savoir qu'une opération

effectuée par l'utilisateur peut correspondre à de nombreux cycles pour le processeur.

Mais, plus la fréquence est élevée, plus le processeur réagira vite

9
b) La mémoire cache

La cache est une mémoire RAM très rapide (de l’ordre du nanoseconde) . Son but est d’accélérer le système en réalisant

un tampon entre la mémoire vive et le microprocesseur. En effet, si le microprocesseur cherche une donnée et qu’elle se

trouve dans la cache, le gain de temps s’en trouve réduit de l’ordre de 90 % (avec 64 Ko de cache) par rapport à un

accès direct à la mémoire vive .

10
11
12
Constructeur

Processeur Socket

Modèle

Carte mère 13
Constructeur

Modèle

14
Processeur Slot 1

15
16
Fabricant Processeur Type de connexion
486 et compatibles Socket 5
Intel Pentium Socket 7
Intel Pentium MMX Socket 7
Intel Pentium Pro Socket 8
Intel Pentium II Slot One
Intel Pentium III (première génération) Slot One
Intel Celeron (première génération) Slot One
Intel Pentium III (deuxième génération) Socket 370
Intel Pentium 4 Socket 423
Intel Celeron (deuxième génération) Socket 370
Intel Pentium Xeon Slot Two

AMD K6 Socket 7
AMD Athlon (première génération) Slot A
AMD Athlon (deuxième génération) Socket A
AMD Duron Socket A

Cyrix 6x86 Socket 7


Via Cyrix MII Socket 7
Via Cyrix III Socket 370 17
il est possible de connecter un processeur Socket sur une carte mère possédant un

Slot One.

Pour cela, vous devez acheter un adaptateur Socket vers Slot One (voir photo) ;

l'inverse n'est pas possible.

18
Liste des principaux fabricants :

Nom du fabricant Adresse Internet

AMD http://www.amd.com

INTEL http://www.intel.fr
VIA-CYRIX http://www.via.com.tw

19
Installer un Processeur sur un connecteur "Socket"
1ère étape

Vous devez absolument vérifier que le connecteur "Socket" présent sur votre carte

mère correspond bien à votre processeur.

20
2ème étape

Après avoir vérifié que votre connecteur "Socket" correspond bien à votre processeur,

vous pouvez commencer l'installation.

Pour cela, relevez le petit levier présent à côté du connecteur

3ème étape

Pour installer le processeur, vous devez maintenant

repérer l'encoche qui se trouve dans un de ses coins

21
4 ème étape

Une fois que vous avez repéré l'encoche présente sur votre processeur,

repérez là aussi sur votre connecteur "Socket« .

5 ème étape

Alignez l'encoche du processeur avec celle du connecteur,

puis mettez le processeur en place. Ce dernier doit glisser

dans les trous du connecteur. Si vous devez pousser

le processeur dans le connecteur, c'est que l'alignement

n'est pas correct. Une fois le processeur en place, baissez

le levier du connecteur. Pour éliminer la chaleur produit

par le processeur, vous pouvez et cela est plutôt conseillé

installer un petit ventilateur 22


Installer un processeur sur un connecteur "Slot"
1ère étape

Vous devez absolument vérifier que le connecteur "Slot"

présent sur votre carte mère correspond bien à votre

processeur.
2ème étape

Après avoir vérifié que votre connecteur "Slot" correspond

bien à votre processeur, vous pouvez commencer

l'installation. Pour cela, il vous suffit d'enfoncer le

processeur dans le connecteur et de refermer

les taquets.

Alignez bien les encoches du processeur

(voir photo 2) avec celles du connecteur.


23
3ème étape

Pour éliminer la chaleur produit par le processeur, vous pouvez et cela est plutôt conseillé installer un petit ventilateur

24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35