Vous êtes sur la page 1sur 3

Les Normes IFRS/IAS se base beaucoup plus sur le Bilan (le Patrimoine) plus que le Compte de Résultat (CPC) dans le but d’évalue l’E/se (en Cas de cession ou Fusion)

Et aussi les IFRS/IAS se base sur le principe de la Juste valeur (Fair Value) qui favorisé la Réalité économique de l’E/se (la valeur du Marche) a l’opposition en trouve le Principe du Cout Historique (Norme Marocaine) qui favorisé l’Aspect Juridique prudentielle (Prix Historique)

EX : si j’ai une Machine de Production de 10 000 DH

Le Principe du cout historique m’obligé de ne pas rectifié sa valeur en cas (Hausse / Baisse) il reste a 10 000 DH jusqu’à la Sortie à ce moment en constate soit (Plus- Value / Moins-Value)

Alors que le Principe de la Juste Valeur m’oblige de Corrigé à chaque Exercice la Valeur du Machine de Production dans les 2 Sens (Gains ou Perte Latent) CAD j’évalue la Machine de Production selon son Prix sur le Marche

La Notion de la Juste Valeur fait l’objet de plusieurs critique c’est le Top du risque surtout que n’on sait pas les Tendance de l’évolution des marches, le but des IFRS/IAS est de donné une Image Fidèle et économique pour les Actionnaires et Investisseurs mais parfois en peut tomber dans (Sur/ Sous Estimations) car on n’a pas des Marché de référence comme dans la Finance (Marché Bancaire Financière)

NB : le risque de la Just Valeur rassemble au High Frequency Trading (le Trading en haut Fréquence) dans la Bourse

Les IFRS n’oblige pas d’avoir une Présentation spécifique aux états Financier mais il y a des Modules et des règles a respecté il y a 3 états essentielle :

1) état de la Situation Financière : c’est le Bilan qui se découpe en (Actif Non Courant Actif Courant / Capitaux Passif Courant)

2) état du Résultat globale : c’est le Compte de résultat (CPC) ou en regroupe l’ensemble des Produits et l’ensemble des Charges et on trouve Résultat avant l’impôt après en le Résultat Net en procédé a des rectifications spécifique aux Normes IFRS/IAS pour dégage la Résultat Réel

3) état de la Variation des Capitaux : il décrit les variation des Capitaux (les dividendes – prix de l’action – nombre d’actions propre à l’E/se ….)

4) tableau des Flux de Trésorerie : il regroupe l’ensemble des Flux selon leur Nature (Flux liés à l’Activité – Flux liés aux Investissement Flux liés aux Opérations de Financement)

5) les Notes Annexes : regroupe les Informations détails sur les éléments comptables

Les Principes Généraux (IFRS/IAS) :

1) Prééminence du Fond sur la forme Juridique (Fair Value) : on donne la Priorité à l’approche économique pour donner une image fidèle sur l’E/se a lieu d’utilisé le Cout Historique (l’approche Juridique)

2) évaluation des Actifs : c’est la remise en cause les valeurs des actifs régulièrement

Les Principes Fondamentaux : les IFRS/IAS se reposent sur 2 Hypothèses essentielle :

1) la Continuité d’Exploitation : suppose que l’E/se n’a pas l’intention d’arrête ses Activités ou Réduire de façon importante la Taille de son Activité (sauf en cas Faillait ou difficulté économique)

2) la Comptabilité d’Engagement : l’E/se pris en considération l’engagement du Client CAD que les Opérations sont comptabilisé au moment de la production de l’effet (Conclusion de l’Accord) par opposition du Comptabilité de Trésorerie qui considère la comptabilisation de l’opération se fait au moment de versement ou paiement

Les Caractéristique Qualitative qui doivent comprennent les états Financière :

1) l’Intelligibilité : les états Financière doit être Compréhensible par l’utilisateur (c’est une qualité essentielle dans les IFRS/IAS) l’utilisateur doit avoir des connaissances raisonnable dans la comptabilité et les Affaires pour lire les états

2) Pertinence : l’état Financière doit être utile par l’utilisateur

3) Fiabilité : l’état Financière doit contenir des informations fiable (Non biaisé) car sur la base de ses informations les utilisateurs prend leurs décisions cela reflète les notions suivante :

*) Image fidèle : l’information financière doit présenter une image fidèle sur les transactions de l’E/se

*) la Prééminence de la Réalité économique sur la Forme juridique : Juste valeur vs Cout Historique

*) la Neutralité : les états Financière ne doit pas influencer la prise de décision il doit être Neutre

*) la Prudence : les (Actifs / Produits / Charge) ne doivent pas être surévalue ou sous-estimer la notion de Prudence interdit les Provisions excessives et la constitution des Réserve Occulte

*) Exhaustive : l’information financière doit être exhaustive le plus possible dans la mesure de (l’importance Relative et le Couts de préparation de l’information)

NB : une Information Couteau ne présente pas un Avantage économique pour l’E/se et sans oublié l’effet de la Concurrence qui oblige les E/ses de limité la diffusion de l’information (Secret de Métier) alors que ca est en contradiction avec l’Image Fidèle qui doit présenter l’information Financière

4) Comparabilité : l’E/se doit informer sur les Méthodes utilisé (EX : en cas de Consolidation des Comptes d’un Groupe) et la permanence de l’utilisation ces Méthodes et sans oublié que l’information doit être comparable dans le Temps