Vous êtes sur la page 1sur 12
L’utilisation des réseaux sociaux sur le lieu de travail : perspectives internationales comparées 3.0 Executive
L’utilisation des réseaux sociaux sur le lieu de travail :
perspectives internationales comparées 3.0
Executive Summary
internationales comparées 3.0 Executive Summary Etude 2013/14 Proskauer Rose LLP | Prior results do not

Etude 2013/14

Proskauer Rose LLP | Prior results do not guarantee a similar outcome | Attorney Advertising

Summary Etude 2013/14 Proskauer Rose LLP | Prior results do not guarantee a similar outcome |

Pourquoi une troisième étude sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux sont une formidable ressource pour les entreprises en termes de visibilité, publicité, de communication et de mise en place d’espaces de travail collaboratif et dans le même temps une source de risques. Les sociétés sont aux prises avec ce moyen de communication qui encourage les communications informelles tout en présentant la particularité de conférer aux publications un caractère permanent et une diffusion très large. Quelle que soit leur localisation, les sociétés s’interrogent toutes sur la meilleure façon d’encadrer l’utilisation de ce type de communication.

Pour cette troisième édition, l’enquête a été réalisée dans des pays où l’usage des réseaux sociaux se développe sur le lieu de travail : Argentine, Brésil, Canada, Chine, Danemark, France, Allemagne, Hong Kong, Inde, Irlande, Italie, Corée, Japon, Espagne, Pays-Bas, Royaume-Uni et aux Etats-Unis particulièrement. Elle a pour objectif de déterminer si les sociétés ont modifié leur comportement ainsi que les nouvelles tendances en matière d’utilisation des réseaux sociaux sur le lieu de travail.

Quelques constats sur ce nouveau baromètre

Alors qu’il y a encore 3 ans, lors du lancement de la première enquête, l’utilisation des réseaux sociaux dans l’entreprise était vu comme une « nouveauté », aujourd’hui, un tel usage s’institutionnalise en entreprise. Cet usage banalisé impose donc une appréciation plus mature des risques d’une mauvaise utilisation sur le lieu de travail. En effet, plus les gens se servent des réseaux sociaux, plus les chances de franchir la frontière entre utilisation personnelle et professionnelle se multiplient. Ainsi, l’enquête démontre que les cas de mauvaise utilisation des réseaux sociaux sur le lieu de travail ont augmenté. Pour la première fois depuis l’élaboration de ce baromètre, la majorité des entreprises sondées a été confrontée à une utilisation inappropriée des réseaux sociaux.

Dans les pays où l’enquête a été réalisée, l’objectif était également de rendre compte, de manière synthétique, des récentes évolutions du cadre juridique sur l’usage des réseaux sociaux en entreprise. Un tel usage soulève toujours de nombreuses questions juridiques notamment sur la protection des données personnelles, le respect du secret professionnel et les droits et obligations des salariés. Bien que selon les pays les problématiques juridiques diffèrent, de nombreux points communs ont été identifiés et permettent de dresser une liste de bonnes pratiques à adopter pour les entreprises quelle que soit leur implantation.

A propos de la méthodologie : Proskauer et ses partenaires internationaux ont enquêté auprès de plus d’une centaine d’entreprises internationales reparties dans 17 pays. Ce rapport présente les résultats des études réalisées en 2011 et 2012 et les compare à ceux de l’enquête effectuée en 2013-14.

Principaux résultats

L’usage professionnel des réseaux sociaux se généralise et tente d’être mieux encadré face aux abus

En entreprise l’utilisation des réseaux sociaux devient la norme. C’est le premier enseignement de la troisième étude réalisée par le cabinet Proskauer auprès de ses clients dans plusieurs pays en Europe aux Etats-Unis et en Asie.

90% des sociétés interrogées déclarent utiliser les réseaux sociaux à des fins professionnelles. Cet usage plus répandu va néanmoins de pair avec un plus grand nombre d’abus constaté : 52% déclarent avoir été victime d’un usage abusif des réseaux sociaux. Un chiffre en progression sur les trois dernières années (voir ci-dessous).

L’utilisation abusive des réseaux sociaux constitue-t-elle un problème auquel votre entreprise a déjà été confronté ?

2013/14 Résultats 52.34% 47.66%
2013/14 Résultats
52.34%
47.66%
2012 Résultats 45.9% 54.1%
2012 Résultats
45.9%
54.1%
2011 Résultats 43.4% 56.6%
2011 Résultats
43.4%
56.6%

Oui2012 Résultats 45.9% 54.1% 2011 Résultats 43.4% 56.6% Non Par conséquent cette nouvelle étude rend également

NonRésultats 45.9% 54.1% 2011 Résultats 43.4% 56.6% Oui Par conséquent cette nouvelle étude rend également compte

Par conséquent cette nouvelle étude rend également compte de la manière dont les sociétés adaptent leurs comportement vis à vis des réseaux sociaux.

Selon l’enquête les entreprises sont moins réfractaires à l’usage des réseaux sociaux sur le lieu de travail mais le limitent. On constate par exemple que l’accès aux réseaux sociaux est de plus en plus bloqué par les employeurs sur le lieu de travail, on passe en 2 ans de 26% à 36% des entreprises qui bloquent activement, et que l’utilisation devient de plus en plus réservée à certains employés. En 3 ans le nombre d’entreprise autorisant l’accès à tous les employés est d’ailleurs passé de 52% à 43%.

52%à tous les employés est d’ailleurs passé de 52% à 43%. déclarent avoir été victime d’un

déclarent avoir été victime d’un usage abusif des réseaux sociaux. Un chiffre en progression sur les trois dernières années

Un chiffre en progression sur les trois dernières années 10% de plus d’entreprises qu’en 2012 bloque

10%Un chiffre en progression sur les trois dernières années de plus d’entreprises qu’en 2012 bloque l’accès

de plus d’entreprises qu’en 2012 bloque l’accès aux réseaux sociaux sur le lieu de travail

années 10% de plus d’entreprises qu’en 2012 bloque l’accès aux réseaux sociaux sur le lieu de
années 10% de plus d’entreprises qu’en 2012 bloque l’accès aux réseaux sociaux sur le lieu de

Tous, certains seulement ou aucun des employés sont-ils autorisés à accéder aux sites de réseaux sociaux à des fins personnelles sur leur lieu de travail ?

2013/14 Résultats 30.77% 43.27% 25.96%
2013/14 Résultats
30.77%
43.27%
25.96%
2012 Résultats 23.1% 52.1% 24.8%
2012 Résultats
23.1%
52.1%
24.8%
2011 Résultats 25.0% 48.3% 26.7%
2011 Résultats
25.0%
48.3%
26.7%

Tous23.1% 52.1% 24.8% 2011 Résultats 25.0% 48.3% 26.7% Une partie Aucun Bloquez-vous activement l’accès aux

Une partie52.1% 24.8% 2011 Résultats 25.0% 48.3% 26.7% Tous Aucun Bloquez-vous activement l’accès aux sites de

Aucun24.8% 2011 Résultats 25.0% 48.3% 26.7% Tous Une partie Bloquez-vous activement l’accès aux sites de réseaux

Bloquez-vous activement l’accès aux sites de réseaux sociaux sur le lieu de travail ?

2013/14 Résultats 36.0% 64.0%
2013/14 Résultats
36.0%
64.0%
2012 Résultats 26.4% 73.6%
2012 Résultats
26.4%
73.6%
2011 Résultats 29.3% 70.7%
2011 Résultats
29.3%
70.7%

Ouile lieu de travail ? 2013/14 Résultats 36.0% 64.0% 2012 Résultats 26.4% 73.6% 2011 Résultats 29.3%

Nonle lieu de travail ? 2013/14 Résultats 36.0% 64.0% 2012 Résultats 26.4% 73.6% 2011 Résultats 29.3%

Multiplication des risques et hausse des sanctions

Bien que les réseaux sociaux demeurent une formidable ressource en termes de visibilité, publicité, de communication et de mise en place d’espaces de travail collaboratif, ils peuvent s’avérer être dans le même temps une source de risques pour l’entreprise.

L’usage professionnel des réseaux sociaux soulève beaucoup de questions concernant des abus contreproductifs et dangereux pour l’entreprise. Dans bon nombre d’entre elles des dispositions sont prises pour limiter les risques. Dans l’ordre pour les entreprises interrogées on constate des mesures pour se protéger :

D’une utilisation abusive des informations confidentielles (80.26%)interrogées on constate des mesures pour se protéger : D’une fausse image de l’entreprise (71.05%) D’une

D’une fausse image de l’entreprise (71.05%)abusive des informations confidentielles (80.26%) D’une utilisation non professionnelle inappropriée

D’une utilisation non professionnelle inappropriée (67.11%)(80.26%) D’une fausse image de l’entreprise (71.05%) Contre le harcèlement (64.47%) Contre des commentaires

Contre le harcèlement (64.47%)utilisation non professionnelle inappropriée (67.11%) Contre des commentaires désobligeants sur l’entreprise et

Contre des commentaires désobligeants sur l’entreprise et les employés (64.47%)de l’entreprise (71.05%) D’une utilisation non professionnelle inappropriée (67.11%) Contre le harcèlement (64.47%)

Votre entreprise a-t-elle pris des dispositions pour se protéger du risque que représentent les réseaux sociaux au sein du lieu de travail ? Si oui, cochez toutes les réponses applicables ? :

100

80

60

40

20

0

2013/14 Résultats 80.26% 64.47% 64.47% 71.05% 67.11% 9.21%
2013/14 Résultats
80.26%
64.47%
64.47% 71.05% 67.11%
9.21%

HarcèlementRésultats 80.26% 64.47% 64.47% 71.05% 67.11% 9.21% Utilisation abusive des informations confidentielles

Utilisation abusive des informations confidentielles80.26% 64.47% 64.47% 71.05% 67.11% 9.21% Harcèlement Commentaires désobligeants sur votre entreprise ou vos

Commentaires désobligeants sur votre entreprise ou vos employésUtilisation abusive des informations confidentielles Fausse image de votre entreprise Utilisation non

Fausse image de votre entrepriseCommentaires désobligeants sur votre entreprise ou vos employés Utilisation non professionnelle inappropriée Autres 4

Utilisation non professionnelle inappropriéeCommentaires désobligeants sur votre entreprise ou vos employés Fausse image de votre entreprise Autres 4

Autressur votre entreprise ou vos employés Fausse image de votre entreprise Utilisation non professionnelle inappropriée 4

votre entreprise ou vos employés Fausse image de votre entreprise Utilisation non professionnelle inappropriée Autres 4

Dans le même temps les employeurs sont de plus en plus enclins à prendre de réelles sanctions en cas d’usage abusif. En effet, les sociétés prenant des sanctions envers leurs salariés pour usage abusif des réseaux le sociaux ont augmenté : 71.15% en 2014 contre 35% en 2012 et 31.3%

Votre entreprise a-t-elle déjà dû prendre des mesures disciplinaires à l’encontre d’un employé à cause de son utilisation abusive des réseaux sociaux ?

2013/14 Résultats 28.85% 71.15%
2013/14 Résultats
28.85%
71.15%
2012 Résultats 35.0% 65.0%
2012 Résultats
35.0%
65.0%
2011 Résultats 31.3% 68.7%
2011 Résultats
31.3%
68.7%

Oui2012 Résultats 35.0% 65.0% 2011 Résultats 31.3% 68.7% Non Sur le lieu de travail depuis la

NonRésultats 35.0% 65.0% 2011 Résultats 31.3% 68.7% Oui Sur le lieu de travail depuis la dernière

Sur le lieu de travail depuis la dernière étude, on constate pour la première fois certaines tendances dans la mise en place de sanctions. :

36% des sociétés bloquent l’accès aux sitescertaines tendances dans la mise en place de sanctions. : Plus de 40% surveillent l’usage des

Plus de 40% surveillent l’usage des réseaux sociaux au travail: 36% des sociétés bloquent l’accès aux sites Seules 43% des entreprises permettent à tous leurs

Seules 43% des entreprises permettent à tous leurs salariés d’accéder aux réseaux sociauxaux sites Plus de 40% surveillent l’usage des réseaux sociaux au travail Vers un usage de

Vers un usage de plus en plus encadrésociaux au travail Seules 43% des entreprises permettent à tous leurs salariés d’accéder aux réseaux sociaux

Bien que des réglementations claires n’existent pas véritablement, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’organiser pour limiter les risques en mettant en place par exemple des chartes d’utilisation plus ou moins contraignantes. Près de 79% des entreprises sondées ont adopté ce type d’encadrement de l’usage des réseaux sociaux.

Est-ce que vous avez mis en place des règles/directives relatives à l’utilisation des réseaux sociaux ?

2013/14 Résultats 21.15% 78.85%
2013/14 Résultats
21.15%
78.85%
2012 Résultats 31.1% 68.9%
2012 Résultats
31.1%
68.9%
2011 Résultats 44.9% 55.1%
2011 Résultats
44.9%
55.1%

Oui2012 Résultats 31.1% 68.9% 2011 Résultats 44.9% 55.1% Non Près de 80% en 2014 contre 69%

NonRésultats 31.1% 68.9% 2011 Résultats 44.9% 55.1% Oui Près de 80% en 2014 contre 69% en

Près de 80%
Près de
80%

en 2014 contre

69%

en 2012:

augmentation du nombre d’entreprises disposant de politiques internes relatives aux réseaux sociaux

de politiques internes relatives aux réseaux sociaux Votre entreprise a-t-elle mis à jour ses chartes en

Votre entreprise a-t-elle mis à jour ses chartes en matière de réseaux sociaux au cours de l’année passée pour réduire le risque d’utilisation abusive ?

2013/14 Résultats 47.06% 52.94% Oui Non
2013/14 Résultats
47.06%
52.94%
Oui
Non
de l’année passée pour réduire le risque d’utilisation abusive ? 2013/14 Résultats 47.06% 52.94% Oui Non

Par ailleurs la frontière entre usage professionnel et personnel pouvant être ténue pour les salariés, les entreprises prennent davantage de mesures pour limiter les abus également en dehors du lieu de travail. Pour plus de 52% en effet la charte s’applique sur et en dehors du lieu de travail contre 46.6% en 2012 et 44% en 2011.

Si tel est le cas, ces chartes couvrent-elles à la fois l’utilisation sur le lieu de travail et à l’extérieur du lieu de travail ?

2013/14 Résultats 20.39% 27.18% 52.43%
2013/14 Résultats
20.39%
27.18%
52.43%
2012 Résultats 27.6% 25.9% 46.6%
2012 Résultats
27.6%
25.9%
46.6%
2011 Résultats 16.5% 39.4% 44.0%
2011 Résultats
16.5%
39.4%
44.0%

Sur le lieu de travail uniquement27.6% 25.9% 46.6% 2011 Résultats 16.5% 39.4% 44.0% Sur le lieu de travail et en dehors

Sur le lieu de travail et en dehors du lieu de travai16.5% 39.4% 44.0% Sur le lieu de travail uniquement N/A Une autre problématique complique le bon

N/ASur le lieu de travail et en dehors du lieu de travai Une autre problématique complique

Une autre problématique complique le bon contrôle de l’usage professionnel. Des abus peuvent en effet venir d’anciens salariés. Néanmoins les utilisations impropres constatére de la part des anciens salariés sont en baisse par rapport à la précédente étude. On passe de 30.8% en 2012 à 16.28% aujourd’hui.

Est ce que l’utilisation impropre de réseaux sociaux était un problème causé par des employés actuels ou d’anciens employés ?

2013/14 Résultats 11.63% 16.28% 72.09%
2013/14 Résultats
11.63%
16.28%
72.09%
2012 Résultats 12.8% 30.8% 76.9%
2012 Résultats
12.8%
30.8%
76.9%

d’employés actuelsemployés ? 2013/14 Résultats 11.63% 16.28% 72.09% 2012 Résultats 12.8% 30.8% 76.9% d’anciens employés N/A 7

d’anciens employésemployés ? 2013/14 Résultats 11.63% 16.28% 72.09% 2012 Résultats 12.8% 30.8% 76.9% d’employés actuels N/A 7

N/ARésultats 11.63% 16.28% 72.09% 2012 Résultats 12.8% 30.8% 76.9% d’employés actuels d’anciens employés 7

Quelques recommandations d’usage des réseaux sociaux sur le lieu de travail

Le baromètre Proskauer identifie quelques bonnes pratiques pour limiter les risques et les abus en matière d’usage des réseaux sociaux. Bien qu’ils s’imposent comme un outil professionnel efficace et accessible à tous, chaque entreprise doit adapter et encadrer ces usages afin de se conformer notamment aux législations locals relatives au droit du travail et aux lois relative, à la protectes des donnés personnalls. Pour éviter les abus quelques mesures pratiques sont conseillées :

Effectuer régulièrement des audits pour s’assurer de la conformité des chartes d’utilisation avec les législations locales audits pour s’assurer de la conformité des chartes d’utilisation avec les législations locales

Rédiger une charte informatique dédiée aux réseaux sociaux ou modifier la charte relative à l’utilisation des outils charte informatique dédiée aux réseaux sociaux ou modifier la charte relative à l’utilisation des outils informatiques afin d’y inclure les réseaux sociaux

Ne pas tenter de mettre en œuvre une charte globale applicable à toutes les entités d’un groupe international mais au contraire prévoir une annexe relative applicable à toutes les entités d’un groupe international mais au contraire prévoir une annexe relative à chaque pays afin de tenir compte des spécificités locales

Informer et former les salariés sur l’utilisation des réseaux sociaux, le droit positif et les risques liés à une mauvaise sur l’utilisation des réseaux sociaux, le droit positif et les risques liés à une mauvaise utilisation de ces outils

Renforcer les obligations de discrétion et de déontologie des salariés obligations de discrétion et de déontologie des salariés

S’assurer que les moyens de contrôle mis en œuvre par la société respectent le droit local notamment les moyens de contrôle mis en œuvre par la société respectent le droit local notamment en matière de respect du droit du travail et de protection des données personnelles

Ne pas s’appuyer sur les informations recueillies sur les réseaux sociaux pour arrêter une décision en matière de recrutement et être particulièrement vigilant avant d’utiliser des informations recueillies sur les réseaux sociaux recrutement et être particulièrement vigilant avant d’utiliser des informations recueillies sur les réseaux sociaux pour engager une procédure disciplinaire

réseaux sociaux pour engager une procédure disciplinaire Ne pas tenter de mettre en œuvre une charte

Ne pas tenter de mettre en œuvre une charte globale applicable à toutes les entités d’un groupe international mais au contraire prévoir une annexe relative à chaque pays

à toutes les entités d’un groupe international mais au contraire prévoir une annexe relative à chaque
à toutes les entités d’un groupe international mais au contraire prévoir une annexe relative à chaque

Conclusion : Encourager le développement de la formation

Face aux évolutions législatives et aux usages qui se complexifient selon les innovations techniques et la plus ou moins grande maîtrise des outils par les salariés, des formations régulières peuvent s’avérer être la meilleure manière de limiter les risques et les abus. Elles peuvent encourager une communication régulière entre salariés et employeurs sur l’efficacité et les risques liés à l’usage des réseaux sociaux sur le lieu de travail. Paradoxalement le nombre d’entreprises proposant des formations sur l’utilisation appropriée des réseaux sociaux à leurs salariés reste trop faible. En effet seul 37.5% des entreprises interrogées ont mis en place des formations. Un chiffre néanmoins en très légère hausse. En 2012 elles n’étaient que 33.3%.

Offrez-vous aux employés une formation sur l’utilisation appropriée des réseaux sociaux ?

2013/14 Résultats 37.5% 62.5%
2013/14 Résultats
37.5%
62.5%
2012 Résultats 33.3% 66.7%
2012 Résultats
33.3%
66.7%

Ouil’utilisation appropriée des réseaux sociaux ? 2013/14 Résultats 37.5% 62.5% 2012 Résultats 33.3% 66.7% Non 9

Nonl’utilisation appropriée des réseaux sociaux ? 2013/14 Résultats 37.5% 62.5% 2012 Résultats 33.3% 66.7% Oui 9

Contacts au sein de Proskauer

Pour de plus amples informations, nous vous invitons à contacter les avocats :

informations, nous vous invitons à contacter les avocats : Daniel Ornstein Partner London 44.20.7539.0604
informations, nous vous invitons à contacter les avocats : Daniel Ornstein Partner London 44.20.7539.0604
informations, nous vous invitons à contacter les avocats : Daniel Ornstein Partner London 44.20.7539.0604
informations, nous vous invitons à contacter les avocats : Daniel Ornstein Partner London 44.20.7539.0604
informations, nous vous invitons à contacter les avocats : Daniel Ornstein Partner London 44.20.7539.0604
informations, nous vous invitons à contacter les avocats : Daniel Ornstein Partner London 44.20.7539.0604
informations, nous vous invitons à contacter les avocats : Daniel Ornstein Partner London 44.20.7539.0604

Daniel Ornstein

Partner

London

44.20.7539.0604

dornstein@proskauer.com

Yasmine Tarasewicz Partner Paris

33.1.53.05.60.18

ytarasewicz@proskauer.com

Cécile Martin

Special International Labor & Employment Counsel Paris

33.1.53.05.69.26

cmartin@proskauer.com

Ronald Meisburg Partner Washington, DC

202.416.5860

rmeisburg@proskauer.com

Kristen J. Mathews Partner New York

212.969.3265

kmathews@proskauer.com

Jeremy C. Leifer Partner Hong Kong

852.3410.8048

jleifer@proskauer.com

Lijuan Hou

Associate

Beijing

86.10.8572.1816

lhou@proskauer.com

Hou Associate Beijing 86.10.8572.1816 lhou@proskauer.com Bettina B. Plevan Partner New York 212.969.3065
Hou Associate Beijing 86.10.8572.1816 lhou@proskauer.com Bettina B. Plevan Partner New York 212.969.3065
Hou Associate Beijing 86.10.8572.1816 lhou@proskauer.com Bettina B. Plevan Partner New York 212.969.3065
Hou Associate Beijing 86.10.8572.1816 lhou@proskauer.com Bettina B. Plevan Partner New York 212.969.3065
Hou Associate Beijing 86.10.8572.1816 lhou@proskauer.com Bettina B. Plevan Partner New York 212.969.3065
Hou Associate Beijing 86.10.8572.1816 lhou@proskauer.com Bettina B. Plevan Partner New York 212.969.3065
Hou Associate Beijing 86.10.8572.1816 lhou@proskauer.com Bettina B. Plevan Partner New York 212.969.3065

Bettina B. Plevan Partner New York

212.969.3065

bplevan@proskauer.com

Erika Collins

Partner

New York

212.969.3555

ecollins@proskauer.com

Ying Li

Partner

Beijing

86.10.8572.1888

yli@proskauer.com

Peta-Anne Barrow Special International Labor & Employment Counsel

London

44.20.7539.0638

pbarrow@proskauer.com

Katharine H. Parker Partner New York

212.969.3009

kparker@proskauer.com

Jeffrey D. Neuburger Partner New York

212.969.3075

jneuburger@proskauer.com

Jeremy M. Mittman Associate Los Angeles

310.284.5634

jmittman@proskauer.com

York 212.969.3075 jneuburger@proskauer.com Jeremy M. Mittman Associate Los Angeles 310.284.5634 jmittman@proskauer.com 10

Beijing Suite 5102, 51/F

Beijing Yintai Centre Tower C

2 Jianguomenwai Avenue

Chaoyang District Beijing 100022, China t: 86.10.8572.1800 f: 86.10.8572.1850

Boca Raton 2255 Glades Road Suite 421 Atrium Boca Raton, FL 33431-7360, USA t: 561.241.7400 f: 561.241.7145

Boston One International Place Boston, MA 02110-2600, USA t: 617.526.9600 f: 617.526.9899

Chicago Three First National Plaza 70 West Madison, Suite 3800 Chicago, IL 60602-4342, USA t: 312.962.3550 f: 312.962.3551

Hong Kong

Suites 1701-1705, 17/F Two Exchange Square

8 Connaught Place

Central, Hong Kong t: 852.3410.8000 f: 852.3410.8001

London Ten Bishops Square London E1 6EG, United Kingdom t: 44.20.7539.0600 f: 44.20.7539.0601

Los Angeles 2049 Century Park East, 32nd Floor Los Angeles, CA 90067-3206, USA t: 310.557.2900 f: 310.557.2193

New Orleans

Poydras Center

650 Poydras Street

Suite 1800 New Orleans, LA 70130-6146, USA t: 504.310.4088 f: 504.310.2022

New York Eleven Times Square New York, NY 10036-8299, USA t: 212.969.3000 f: 212.969.2900

Newark One Newark Center Newark, NJ 07102-5211, USA t: 973.274.3200 f: 973.274.3299

Paris

374 rue Saint-Honoré

75001 Paris, France t: 33.(0)1.53.05.60.00 f: 33.(0)1.53.05.60.05

São Paulo Rua Funchal, 418 26º andar 04551-060 São Paulo, SP, Brasil t: 55.11.3045.1250 f: 55.11.3049.1259

Washington, D.C. 1001 Pennsylvania Avenue, NW Suite 400 South Washington, DC 20004-2533, USA t: 202.416.6800 f: 202.416.6899

The London office of Proskauer Rose LLP operates as a limited liability partnership registered in England and Wales (with registered number OC330064) and is regulated by the Solicitors Regulation Authority. It is registered for Value Added Tax in the United Kingdom under registration number GB 918 8174 91. A list of members and their professional qualifications is open to inspection at our registered office, Ten Bishops Square, London E1 6EG. We operate in association with the New York registered limited liability partnership of Proskauer Rose LLP, which is organised under the laws of the State of New York, USA.

www.proskauer.com

22650 - JUNE 2014

Proskauer Rose LLP, which is organised under the laws of the State of New York, USA.