RAPPORT

D'ACTIVITÉS
Exercice 2013
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
1/33
Le projet associatif
[ Signature du r!eau Vi"acit! #$e%de%de%&rance '
 De!cri(ti)
Vivacités Île-de-France est un réseau francilien d’éducation, de formation et
d’accompagnement des acteurs pour construire une ville solidaire et soutenable.
 &ina$it!
Former des citadins-citoyens pour favoriser la participation de tous (du plus jeune au
plus âgé) à la construction d’une ville durable.
Sur un ($an ducati)
 Connaître son milieu de vie, son territoire, son histoire et son patrimoine ;
 Comprendre les enjeux urbains, sociaux et environnementaux ;
 Prendre conscience des grands défis actuels ;
 Développer la responsabilité individuelle et collective des citadins à l’égard de leur
cadre de vie.
Du (*int de "ue de $a cit*+ennet
 Favoriser l’engagement et la participation des citadins ;
 Favoriser le mieux vivre ensemble et la gouvernance citoyenne ;
 Permettre l’appropriation et la maîtrise des ressources du milieu par ses habitants.
Du (*int de "ue c*$*gi,ue
 Accompagner la transition écologique et énergétique.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
2/33
Vivacités Île-de-France,
Réseau d’éducation pour une ville durable
 Va$eur!/Princi(e! (c)- C.arte)
Ìl faut s’intéresser positivement à l’environnement urbain. 80% de la population
habite en ville. L’environnement urbain devient un contexte pour l’action.
 Démarche participative et démarche éducative font partie intégrante de l’éducation à
l'environnement urbain (EEU) ; elles sont liées et complémentaires ;
 Le croisement des regards (du social, de l’environnement, de la culture) permet
l’approche globale et le passage de l’individu au citoyen ;
 Aimer la ville et faire évoluer les représentations négatives de la ville vers des
représentations plus positives : la ville est un espace des possibles.
 /e"ier 0 /'ducati*n 1 $2en"ir*nne3ent ur4ain 5EE67
« Prendre conscience > comprendre, connaître > agir, exercer sa citoyenneté ».
[ Stratgie d'acti*n '
Vivacités promeut, encourage et expérimente toutes formes de démarches éducatives qui
aident à mieux comprendre et appréhender la complexité du milieu urbain par la mise en
réseau des acteurs et l’expérimentation pédagogique.
8 O49ecti)! *(rati*nne$!
8 Re(r!enter $e r!eau: (r*3*u"*ir $'EE6
&aire c*nna;tre < e!!ai3er $e! "a$eur! de $'EE6 < "a$*ri!er $e! acteur! du r!eau 5$a
di"er!it: $a ric.e!!e7 < !en!i4i$i!er $e! )ranci$ien! aux en9eux de $'EE6-
=*de! d2inter"enti*n 0
 participation à des groupes de réflexion, commissions thématiques régionales voire
nationales ;
 intervention lors de conférences thématiques ;
 participation à la rédaction de textes sur l'EEU ; création d'une revue EEU ;
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
3/33
=*t! c$! 0
Mise en réseau ÷ représentation ÷ accompagnement
Recherche/action ÷ expérimentations pédagogiques
 travail inter-réseau (Vivacités Nord, Citéphile, Ceef, ENC, etc.) ;
 communication.
 Capitaliser les ressources : veille, analyse, prospective.
Rendre acce!!i4$e! $e! re!!*urce! ca(ita$i!e! dan! n*tre P>$e re!!*urce 0
outils pédagogiques, banque d'expériences , acteurs , documentation.
 Animer le réseau.
=ettre en $ien: (r*"*,uer de! cr*i!e3ent! et de! !+nergie! entre acteur! < Identi)ier
et ra((r*c.er $e! acteur! 5(er!*nne! (.+!i,ue! et 3*ra$e!7-
=*de! d2inter"enti*n 0
 groupes de travail, groupe projet, commissions de réflexion ;
 ateliers d'échanges, forums, séminaires, café-projets, café-outils ;
 diffuser l'actualité du réseau et l'actualité régionale (politique, associative, etc.).
 Accompagner les acteurs, porteurs de projets
 aide à la formalisation du projet ;
 mise en relation avec des partenaires ;
 soutien la création de projets l'EEU ;
 ingénierie pédagogique.
=*de! d2inter"enti*n : accueil, conseils.
 Mener des projets collaboratifs

 programmation, coordination, animation de balades urbaines ;
 conception d'outils pédagogiques ;
 mise en place d'événementiels ;
 pilotage, animation de programmes pédagogiques (classes de ville, ateliers
urbains ) ;
 accompagnement d'initiatives citoyennes et culturelles ;
 projets de recherche-action : exploration de nouveaux usages, travail en
direction d'un public spécifique ;
 mise en place de programmes de formations.
=*de! d2inter"enti*n :
 projets réalisés via l'expertise du réseau
 animation/coordination de groupes de travail au sein du réseau
 Réponse à des appels à projets
 Projets impulsés par le réseau, à l'initiative d'un ou plusieurs adhérents
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
4/33
Sommaire
 VIVACITÉS #/E%DE &RA?CE 0 $a !tructure 5(- @7
/e r!eau 0 !e! 3e34re! A (- @
/e c*n!ei$ d'ad3ini!trati*n A (- @
/',ui(e de! (er3anent! A (- B
/a "ie a!!*ciati"e A (- C
/e (r*9et a!!*ciati) A (- 10
/e! $*caux A (- 10
=atrie$ A (- 10
 P>$e R!eau 5(- 117
Ani3ati*n de r!eau A (- 11
P>$e re!!*urce A (- 12
C*33i!!i*n de r)$exi*n A (- 13
Re(r!entati*n A (- 1@
C*33unicati*n A (- 1D
 P>$e Pdag*gi,ue 5(- 227
&*r3ati*n! A (- 23
Outi$! (dag*gi,ue! A (- 23
/e! rec.erc.e!%acti*n A (- 2E
/e! acti*n! (dag*gi,ue! A (- 2C
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
5/33
VIVACITÉS ÎLE-DE FRANCE :
la structure, le réseau, son équipe
Le réseau : membres, administrateurs, permanents
La vie associative
Le projet associatif
Les locaux
Le Matériel
 /e r!eau 0 3e34re!: ad3ini!trateur!: (er3anent!
 Membres/adhésions
 Adhérents en 2013 : 80 adhérents à jour de leur cotisation
EC personnes morales ; 32 personnes adhérentes à titre individuel
Évolution des cotisations :
En 2012 : 76 adhérents (50 personnes morales ; 26 individuels)
En 2011 : 89 adhérents (50 personnes morales ; 39 individuels)
En 2010 : 68 adhérents (34 personnes morales ; 34 individuels)
 Qui sont les nouveaux adhérents ?
Per!*nne! 3*ra$e! :
 3 associations : Collectif la Blanchisserie, Couleurs d'Avenir, Comité départemental de
tourisme du Val-de-Marne ;
 3 collectivités : Communauté d'agglomération de la Brie francilienne, Communauté
d'agglomération des Lacs de l'Essonne, le syndicat d’équipement et d’aménagement des pays de
France et de l’Aulnoye (SEAPFA) ;
 1 entreprise : AD'3E Conseil.
13 (er!*nne! 1 titre indi"idue$ 0 demandeurs d'emploi, une architecte, une chargée de
développement local, une graphiste, une sociologue, un animateur nature, des directeurs de
structure, etc.
 Le bureau (membres à titre individuel)
Boniface N'CHO [ président - Brigitte CORÌNTHÌOS [ trésorière - Mélanie GOFFÌ [ secrétaire
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
6/33
 Autres administrateurs (membres à titres individuels)
Sawsan AWADA [ consultante - Lætitia LÌBOUTON [ ingénieur territorial - Francis GARY
[ directeur d’une régie de quartier - Aurélien GUÌLLARD [ directeur de structure - Raphaële HÉLÌOT
[ architecte / formatrice-consultante - Céline DEMOULÌEZ [ chargée de communication - Guillaume
ARMÌDE [ concérencier - Patrick NEVEU [ formateur-consultant, directeur d’agence - Sylvain
HATESSE [ formateur-consultant
 L'équipe des permanents
L'équipe de Vivacités ÌDF compte E (er3anent! en CDÌ : 3 de ces postes bénéficient de contrats
aidés ( dispositif Emplois-Tremplins).
 Annick BENAZECH - ?*u"eau F a été recrutée dans le cadre d'un CDD d'un an qui a pris
fin le 31 janvier 2013 (financé dans le cadre d'un CAE-CUÌ). Sa mission était axée sur la
réalisation d'un guide méthodologique "Balades urbaines accessibles¨(cf. Pôle pédagogique >
expérimentation-action > balades urbaines accessibles, p. 26).
 Marion ALEXANDRE - ?*u"eau F a rejoint l’équipe en tant que stagiaire chargée de
développement associatif, en stage d'avril à fin septembre 2013. Sa mission a porté sur la
réalisation d’un audit de communication en lien avec la refonte de notre projet associatif (cf. p.
10) et une réflexion sur le positionnement du réseau.
 Présentation de l'équipe
P>$e R!eau 0
&*ncti*n 0 animer, représenter et développer le réseau d'acteurs, capitaliser et essaimer des
pratiques et démarches innovantes.
 Gar4ara HO6A/ET [ re!(*n!a4$e du (>$e R!eau % c*%directrice
CDÌ, embauchée depuis septembre 2002 ; le poste bénéficie du soutien régional « Emploi-
Tremplin » depuis le 10 juillet 2008. Fin de l’aide : juillet 2014.
 Gndicte GI=OIO [ c.arge de c*33unicati*n et de ge!ti*n ad3ini!trati"e
CDÌ, embauchée depuis juin 2010 ; le poste ne bénéficie plus d'aide depuis la fin décembre
2012 (CUÌ-CAE). A bénéficié d'un congé sans solde de 6 mois (1
er
avril au 30 septembre
2013).
P>$e (dag*gi,ue 0
&*ncti*n : expérimenter des actions éducatives en partenariat étroit avec les adhérents dans le
cadre de groupes de travail (cf. projets collaboratifs, p. 24).
 =arianne D6&&ET [ re!(*n!a4$e du (>$e Pdag*gi,ue % c*%directrice
CDÌ, embauchée depuis mars 2003, le poste bénéficie du soutien régional « Emploi-
Tremplin » avec un co-financement du Conseil général 94 depuis le 27 novembre 2008. Fin de
l’aide : décembre 2014.
 Vincent C/AIRO? [ c.arg de (r*9et! (dag*gi,ue!
CDÌ, embauché depuis novembre 2011 ; le poste bénéficie du soutien régional « Emploi-
Tremplin ». Fin de l’aide : novembre 2017.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
7/33
 Formation de l'équipe
 =arianne D6&&ET
« Manager une équipe », les 12 et 13 novembre 2013 - Addel
 Gndicte GI=OIO
« Maquette et mise en page sous Ìndesign », du 9 au 12 décembre 2013 -
Graphisme et communication.
 Gar4ara HO6A/ET
« Financement des associations », du 11 au 13 décembre 2013 ÷ Addel
 Vie a!!*ciati"e
 Les instances : assemblée générale et réunions du conseil d'administration
 Assemblée générale ordinaire
L’assemblée générale 2013 s’est déroulée dans les locaux de Deci-delà, et de Tralalère Production,
le 23 mai 3013 à Paris. Une temps participatif a été proposé à nos adhérents et partenaires présents
autour de la signature (positionnement) du réseau. Une modification des statuts a tété opérée, elle
concernait l’article 9. La partie concernée par la modification est présentée en rouge.

Ancien Statut! % Artic$e D
« L'association est administrée par un conseil de douze membres (à titre individuel)
maximum, élus pour une année par l'assemblée générale, et renouvelables tous les ans (...)

C.ange3ent de $'artic$e
L'association est administrée par un conseil de douze membres (à titre individuel) maximum,
élus pour trois années par l'ssemblée générale, et renouvelables par tiers. !es deu"
premiers tiers sortants sont tirés au sort. (...)#
 Conseil d'administration
Le conseil d'administration s'est réuni J fois au cours de l'année 2013 (dont 27/02 ; 23/04 ; 02/07 ;
24/09 ; et 14/11), avec la présence ponctuelle de Jessica VÌLLANÌ, Céline MARTÌNEAU, et Glennie
LARUE (invitées au CA). Les ordres du jour ont porté sur la stratégie du réseau, sa lisibilité et sa
visibilité.
 Réunions de bureau
Le bureau est réactif à distance : réunions téléphoniques, échanges de mail, réunion skype. Ìl se
mobilise autour des questions suivantes : ressources humaines, gestion de la structure, le pilotage
des projets collaboratifs. Le bureau s'est réuni E fois au cours de l'année 2013.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
8/33
 Temps de réseautage réservé aux adhérents
 La saint Urbain (le 19 décembre)
Un temps festif et convivial pour mieux se connaître et de rencontrer les membres du réseau.
Le 19 décembre dernier, les permanents et administrateurs du réseau vous invitaient à fêter la saint
Urbain de façon conviviale et décalée dans une atmosphère résolument chic. Près d’une
cinquantaine de personnes : adhérents, sympathisants et membres fondateurs avaient répondu à
l’appel.
Le coup d’envoi de la soirée était donné, dans le 19
e
arrondissement, au départ du 66, avenue
Jean-Jaurès, au MARÌDÌÉ by Lixya - Lounge for Woman avec une balade urbaine TRANSECT
animée et commentée par l’artiste promeneur Denis Moreau, réalisée telle une coupe à travers la
matière urbaine.
La soirée s’est poursuivie par un apéro dinatoire dans l’enceinte du salon, au milieu des bacs à
shampoings, ponctuée par des animations brises-glace concoctées par nos administrateurs.
L’occasion pour nos membres d’apprendre à mieux se connaître et pour prendre la mesure des
actions du réseau et de son historique. L’événement s’est achevé sur une note musicale et poétique
avec le concert de Nicolas Bras de Musique de Nulle part, homme-orchestre qui a su avec brio nous
plonger dans son univers sonore constitué d’un bric à brac d’objets de récupération.
La dynamique bénévole
Le réseau Vivacités Île-de-France doit son dynamisme à l'implication de ses bénévoles ;
administrateurs ou membres qui contribuent à l'innovation et au développement du réseau par leur
expertise (techniques, pédagogiques, connaissance du milieu, etc.), leur créativité et leur
militantisme.
 Partici(ati*n 1 $a "ie du r!eau
- participation à la vie des commissions ;
- préparation et animation d'ateliers d’échanges ;
- participation aux événementiels (animations de stands), animation de balades urbaines ;
- participation à l'animation du réseau.
 C*ntri4uti*n au d"e$*((e3ent !tratgi,ue de $a !tructure
- présence régulière aux conseils d'administration et bureaux pour les administrateurs ;
- appui à l'équipe des permanents dans ses missions : aide aux recherches de financements, mise
en relation avec des acteurs ;
- représentation de la structure : lors de rendez-vous stratégiques ou d’événements.
 C*ntri4uti*n 1 $'inn*"ati*n
- mise en place de nouveaux projets (outils, actions de formation).
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
9/33
Vi!*nneK $'a$4u3 &$icLr 0 http://bit.ly/1sopec3
 A((ui 1 $a ge!ti*n $ie 1 $'acti"it du r!eau
- gestion du Pôle ressource : cette mission a essentiellement été assurée par MaN$$e =a+rand et
Oe!!ica Vi$$ani, de janvier à juin 2013.
 Pr*9et a!!*ciati)
8 Réflexion sur le développement associatif : dispositif local
d'accompagnement (DLA).
Nous avons été accompagnés sur 2 jours (29/01/13 et 23/03/13) par la cabinet MOUVENS
concernant deux objectifs : aide au développement du réseau, appui à la communication. Un
rapport final d’intervention a été produit par le cabinet. Cet accompagnement a donné lieu à :
- un travail de fond sur la communication du réseau avec un audit réalisé par Marion ALEXANDRE
dans le cadre d’un Master 2 "communication et territoire¨ ;
- à la mise en place d’une commission Communication ;
- au changement de la signature (positionnement) du réseau - qui devient réseau d’éducation pour
une ville durable - avec en parallèle, une évolution du projet associatif de Vivacités.
 /e! $*caux
 Les locaux du 102 avenue Maurice Thorez à Ìvry-sur-Seine sont mis à disposition de Vivacités
Île-de-France par le bailleur OMI&.
 Le local comporte 3 espaces : les bureaux de la permanence, une salle de réunion d'une
capacité de 30 personnes debout et 15 assises, le Pôle ressource.
 Entretien 0 Vivacités ÌDF a contractualisé avec l'AE& DE (Actions Emploi Formation 94). Cette
association d'accompagnement vers l'emploi, met à disposition une personne en charge de
l'entretien des locaux, deux fois par mois.
 =atrie$ in)*r3ati,ue / nu3ri,ue
L'association dispose d'un ordinateur portable, d'un netbook, de 4 ordinateurs fixes, d'une
photocopieuse (don), d’une tablette numérique et d'un smartphone (acquis dans le cadre du projet
« Balades urbaines numériques »): de boucles magnétiques (acquises dans le cadre du projet
« Balades urbaines accessibles »).
L’association fait régulièrement appel à A!tuce in)*r3ati,ue pour la maintenance et la réparation
du matériel informatique.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
10/33
Pôle Réseau
Animation de réseau
Pôle ressource
Commissions de réflexion
La représentation
Communication
 Ani3ati*n de r!eau
 R)rente 0 Gar4ara HO6A/ET
 Programme d'animation du réseau : café-outils, café-projets, ateliers
d'échanges.
 Ate$ier! d'c.ange!
Principe : plusieurs projets sont présentés autour d’une ou plusieurs problématiques communes
C+c$e de renc*ntre! P Vi$$e d'en)ant: "i$$e d'a"enir: "i$$e dura4$e 0
3 regard! (*ur di!cuter de $a ($ace de $'en)ant dan! $a "i$$e Q: $e 0J/11 de D.30 1 12. 1 $a
=ai!*n de! Acteur! du Pari! dura4$e A B0 (er!*nne!
Vivacités ÌDF accorde une attention particulière aux moyens de faire participer les enfants citadins
à la planification urbaine et à la conception des aménagements des espaces les concernant.
L’atelier d’échanges que Vivacités ÌDF organisé , le 5 novembre dernier, avec Robins des Villes et
Rue de l’Avenir était l’occasion de développer la réflexion que le réseau a déjà engagée depuis
quelques années.
 &a4ien GRESSA? 5R*4in! de! "i$$e!7 0
- « L’aménagement concerté des cours d’école : quand les enfants deviennent concepteurs de leur
espace de vie ».
- « L’Hôpital et la ville »: la mallette l’$%pital et la ville déambule dans les couloirs de l’hôpital à la
rencontre des enfants de l’hôpital pour les inviter à un voyage au cour de la ville.
Vincent C/AIRO? 5Vi"acit! #$e%de%&rance7 0
- « De la classe de ville à la classe concertation ».
Deni! =OREA6 5Rue de $2A"enir7 et Ra(.aN$e HÉ/IOT 5c*n!u$tante en c*%arc.itecture7 0
- « Quels actions et outils pour que les enfants prennent leur place dans la ville et participent à sa
durabilité ? ».
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
11/33
C*n!u$teK $e c*3(te%rendu 0 http://bit.ly/1l5szaY
 Ca)%*uti$! et ca)%(r*9et!
Principe : exploration pédagogique d’un outil en présence de son ou ses concepteur(s) ; découverte
d'un projet
 P Energ+ 2020 Q a"ec Pa!ca$e MARREA6 de Tra$a$ere et =+$Rne /E TESIER de Deci%de$a:
$e 1@/01 de D.30 1 12. 1 Ia (er3anence de Vi"acit! ID&: I"r+%!ur%Seine 5DE7 A 1J (er!*nne!
- Découverte du serious game « Energy 2020 » (présentation et expérimentation)
- Échanges autour du jeu (analyse critique et cas d’usage envisageables)
- Présentation du projet pédagogique de l’association Deci-dela autour de ce jeu sérieux.
 P P*(*te =inute % ducati*n 1 $'a$i3entati*n Q a"ec $e Te3(! (re!!e T $e Vent t*urne: $e
2C/0@ de 1E. 1 1@.30: 1 $'E!(ace Mrard P.i$i(e: I"r+%!ur%Seine 5DE7 A 3J (er!*nne!
- Ìmmersion dans le kit pédagogique "Popote minute" créé par le Temps presse et le Vent tourne.
Quelles approches éducatives pour éduquer à l'alimentation dans nos villes et nos campagnes ?
Animé par Vivacités ÌDF et A la découverte de la ferme.
 Ate$ier d'c.ange! aut*ur du (r*9et (artici(ati) et cu$ture$ P ?*! (a+!age! 0 "cu!:
tra"er!!: i3aginaire! Q: $e 3ardi 0D/0B de D.30 1 11.30: 1 $a =ai!*n de Gan$ieue et de
$'Arc.itecture: At.i! =*n! 5D17 A 22 (er!*nne!
Cet échange était l'occasion de questionner la place des habitants dans les processus culturels
participatifs et du rôle de l'éducation à l'environnement urbain dans la construction de ces
dynamiques.
- Présentation de la démarche (mobilisation des habitants, co-construction), des productions
réalisées (parcours patrimonial, créations plastiques)
- Ìnterventions de Sandrine ROUÌLLARD de l'Espace d'Art contemporain, Camille LAMBERT et de
Marie LEMOÌNE de la Maison de Banlieue et de l'Architecture.
 /e! P'tit! D9' (cf. communication > axe animation de réseau p. 19).
Principe : lancés en mars 2011, les P’tits Déj' sont des matinées d'échanges axées sur la
présentation du réseau.
 P>$e re!!*urce!
 R)rente 0 Gar4ara HO6A/ET
Le Pôle ressource est un espace de consultation, d’échanges, d’accompagnement de projets.
 /'accuei$ et $'acc*3(agne3ent de! (*rteur! de (r*9et! membres ou non du réseau
souhaitant mettre en place un projet pédagogique, une animation, un évènement :
- mise à disposition des ressources pédagogiques du réseau : livres, actes, dossiers thématiques,
supports d’animation, guides d'activités, revues, DVD, outils et fiches pédagogiques, jeux, etc.
- aide à la formalisation du projet : conseils méthodologiques, clarification des objectifs ; mise en
relation avec des partenaires (pédagogiques, techniques et financiers).
Cette mission est assurée essentiellement par Barbara HOUALET et Marianne DUFFET (selon les
demandes).
Accueil de structures : demande de supports pour animer un événement ; recherche d’outils pour
construire un outil pédagogique sur la citoyenneté ; recherche d’outils pour tenir des animations en
pieds d’immeubles.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
12/33
 6n tra"ai$ de "ei$$e d*cu3entaire : repérage des nouvelles ressources relatives à l'éducation
à l'environnement urbain (sites Ìnternet, nouvelles publications, création d'outils, etc.). Cette
mission est assurée par l’ensemble de la permanence et les bénévoles.
 6ne actua$i!ati*n rgu$iRre du cata$*gue en $igne 5"ia P=G Me!ti*n7 : à la réception d’un
nouvel ouvrage, une fiche descriptive est réalisée ainsi qu'une mise en ligne sur le site. En 2013,
cette mission a été menée à bien (100 % bénévole !) grâce à l’implication de Gaëlle MAYRAND et
Jessica VÌLLANÌ de janvier à juin 2013. A ce jour, 2028 ressources ont été mises en ligne.
 /e (rUt de d*cu3ent! e!t réservé aux adhérents
 /e! gr*u(e! de r)$exi*n et de tra"ai$
 Les commissions de réflexion
Ces instances permettent d'investir une problématique (thématique, public, etc.)
 Commission [ Agenda 21 0 de $'c*$e au territ*ire
(anciennement Agendas 21 scolaires). Anne de crati*n 0 200C
 Animatrice 0 Barbara HOUALET
Les membres de la commission se sont réunis 3 fois en 2013.
En 2011, les partenaires institutionnels (ARENE ÌDF, ADEME, Région ÌDF, DRÌEE-ÌF) du projet
« Boîte à outils » ont encouragé ses concepteurs à initier une dynamique régionale en faveur des
établissements franciliens engagés dans les E3D, donnant naissance à la « Dynamique
francilienne E3D-21 ».
Jusqu’à présent, la Commission « Agenda 21, de l’école au territoire » a joué ce rôle de catalyseur
et de promotion des E3D, notamment par la mise en place de rencontres départementales en
Essonne et en Seine-Saint-Denis.
Depuis 2013, sur un commun accord, Éc*(.+$$e (*rte $e d"e$*((e3ent et $2ani3ati*n de $a
D+na3i,ue E3D%21: a"ec $2a((ui et $e !*utien de Vi"acit! ID&, présent dans les instances de
gouvernance du projet et certaines actions.
Ainsi, le réseau a aidé à la mise en place d'un « Comité de concertation et de suivi - Dynamique
E3D-21 » né en décembre qui devient à présent l’instance de gouvernance du collectif, composé
du quinzaine de membres (institutionnels, collectivités, réseaux, associations). Vivacités reste aux
cotés d’Écophylle pour l’animation du projet et au sein du collectif.
L’année 2013 a aussi été consacré à la finalisation de la plateforme Ìnternet et des temps de
transmission auprès du webmaster, recruté par Écophylle au cours de l’année.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
13/33
V d'In)*! 0 www.e3d-21.org
 Commission [ Acce!!i4i$it
Anne de crati*n 0 200D
 Animatrice : Barbara HOUALET
Pas de réunion en 2013, le projet « Balades urbaines accessibles » a mobilisé les énergies de la
commission ; elle sera « ré-activée » à l'occasion de la sortie officielle du guide méthodologie
« Balades urbaines accessibles », courant octobre 2014.
Une intervention à l’occasion de la Fête de la nature coordonnée par Natureparif a été faite par
Barbara HOUALET et Annick BENAZECH en mars 2013 : présentation du projet balades
accessibles, conseils et préconisations pour toucher des publics en situation de handicap.
 Commission [ &*r3ati*n
Anne de crati*n 0 2002
 Animatrice : Marianne DUFFET
La commission se réunit pour des commandes spécifiques, pour créer de nouvelles formations ou
pour échanger sur la pratique de formateur. Des groupes projet se sont réunis, selon des
commandes, ou pour la création d’une nouvelle formation : P Éducati*n 1 $'en"ir*nne3ent ur4ain
et (artici(ati*n! cit*+enne! Q- ?*u"eau F
Celle-ci a été créé en étroite collaboration avec Auxilia et Raphaële HÉLÌOT architecte DPLG.
Le principe de co-animation a été privilégié pour assurer un croisement de regard sur les pratiques
d’éducation et de participation. Des personnes ressources adhérents du réseau sont intervenus
dans le programme :
 Félix GRUCKER, animateur de concertation (association Capacités) ;
 Marielle BARRÉ-VÌLLENEUVE, architecte (Arpenteurs) ;
Sawsan AWADA, architecte (association Ville Buissonnière) ;
Gilles MONTMORRY, chargé d’urbanisme (ville d’Ìvry-sur-seine).
Cette formation de 2 jours, proposée en « inter » a été menée 2 fois :
- une première session a eu lieu les 18 et 19/04, réunissant 7 participants, dont 3 demandeurs
d’emploi ;
- la 2
e
session s’est déroulée les 28 et 29 novembre, réunissant 13 personnes, dont 5 demandeurs
d’emploi.
Pr*9et! de $a c*33i!!i*n en 2013 0
 Formation écomobilité
 Formation EEU et participation citoyenne
 Formation BAMBÌNÌ
 =e34re! de $a c*33i!!i*n :
Patrick NEVEU, Brigitte VÌGROUX (Écophylle), Anne DÌELEMAN (Nature et Société), Raphaële
HÉLÌOT, Michèle CAYOL (DiversCités), David LE JEUNE (La Bouilloire), Laetitia LÌBOUTON et
Martin RAULT (Auxilia).
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
14/33
 Commission [ Art: Pdag*gie et "i$$e dura4$e
Anne de crati*n 0 )in 2012
 Animatrice : Barbara HOUALET
Commission officiellement lancée en 2013 : @ réunions ont été tenues durant l’année..
Vivacités ÌDF, réseau francilien d'éducation pour une ville durable, a souhaité lancer une réflexion
sur l’art, la culture et le développement durable. En allant à la rencontre d’artistes et de leurs
ouvres, le réseau veut (*rter un n*u"eau regard !ur $e! d3arc.e! arti!ti,ue! et $e!
d+na3i,ue! ,u2e$$e! gnRrent 1 $2c.e$$e d2un territ*ire. Parce qu’il est expression, expérience,
représentation du monde, l’art et/ou l’acte artistique ouvre au monde et à soi même, incite à
s’exprimer, observer et agir ; parce qu’il interpelle en nous l’appréhension sensible du monde, il
stimule l’imaginaire et la réflexion, la discussion voire la prise de conscience. De manière plus
spécifique, comment la création artistique s’empare-t-elle de la question de la ville, plus
particulièrement de la notion de ville durable ?
 L’art est-il un moyen d’éduquer à la ville durable ?
 Quelles sont les liens existants entre l’art, la culture et l’éducation à l’environnement urbain ?
 L’art et la culture peuvent-ils être des médiateurs au service du développement durable ?
 Est-ce une de leurs fonctions ou bien s’agit-il d’autre chose ?
En 2013: $e! arti!te! 3e34re! du r!eau et d2autre! (er!*nne! de Vi"acit! ID& intre!!e!
(ar ce! ,ue!ti*n! *nt )*r3 $a c*33i!!i*n Art: Pdag*gie et Vi$$e dura4$e (*ur r)$c.ir 1
ce! ,ue!ti*n!.
Acti*n! de $a c*33i!!i*n en 2013 0
 Visite des quartiers d’été TRANS 305, le 10/07
 Définition et construction du projet
 Mise en place d’un programme de rencontre des artistes du réseau
 =e34re! de $a c*33i!!i*n :
Denis MOREAU - A Travers [ artiste promeneur - Sawsan AWADA - Projection publique/l’École de
la ville buissonnière [ consultante en médiation urbaines - Mélanie GOFFÌ [ formatrice-consultante -
Maud LOUVRÌER-CLERC [ plasticienne et chercheuse en capital humain - Guillaume ARMÌDE
[ concérencier - Brigitte CORÌNTHÌOS - MVE-Agence locale de l’énergie [ directrice - Vincent
CLAÌRON - Vivacités ÌDF [ chargé de projets pédagogiques - Glennie LARUE - Collectif La
Blanchisserie.
 Commission [ C*33unicati*n % ?*u"eau F
Anne de crati*n 0 )in 2013
 Animateur : Boniface N'CHO.
Commission lancée en 2013 : @ réunions ont été tenues durant l’année.
La commission "communication¨ a été lancée dans le prolongement de l’audit de communication
réalisé par Marion Alexandre sur la période d’avril à septembre 2013 > (cf. Communication p. 19).
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
15/33
Cette instance de réflexion majoritairement composée d’administrateurs du réseau vise à
accompagner de façon collégiale la formalisation de la stratégie de communication du réseau. La
commission vise également à évaluer l’impact de ses actions grâce à la mise en place d’outils de
reporting et d’évaluation. La commission veille à la mise en cohérence des messages et valeurs
portés par le réseau tel que définis dans notre projet associatif.
En 2013, les échanges de la commission ont notamment porté sur le projet de refonte de la charte
graphique du réseau et le positionnement du réseau.
 =e34re! de $a c*33i!!i*n : :
Barbara HOUALET ; Boniface N’CHO ; Bénédicte BÌMOKO ; Marion ALEXANDRE ; Aurélien
GUÌLLARD ; Mélanie GOFFÌ ; Francis GARY.
 Les groupes de travail > cf. Pôle pédagogique, p. 22.
Les groupes de travail sont opérationnels : ils initient, pilotent et mettent en ouvre un projet (outils
méthodologiques et/ou pédagogiques, ateliers pédagogiques, balades urbaines, etc.). Le cadre de
Vivacités ÌDF permet d'insuffler une dynamique collective et coopérative entre les acteurs, de
mutualiser les compétences des membres autour d’un projet, de croiser les regards.
 /a re(r!entati*n
 Animatrice : Barbara HOUALET
Vivacités ÌDF participe régulièrement et ponctuellement à différents groupes de travail, de réflexion et
événementiels régionaux et nationaux, proposés et animés par des têtes de réseaux et collectifs.
 Collaboration avec d'autres réseaux
 L'EEU au national
 Pas d’actions pour animer Cit(.i$e en 2013
 Des contacts sont maintenus notamment à l’occasion des 3
e
assises de l’EEDD (préparation du
chantier « Villes et territoires durables » avec Vivacités Nord-pas-de-Calais, la Communauté
urbaine du Grand Lyon et Robins des villes.
 Participation à l’assemblée générale de Vivacités Nord-pas-de-Calais, formalisation d’une
adhésion croisée.
 3
e
Assises nationales de l’EEDD ÷ du 5 au 8 mars 2013 à Lyon
 Participation active au Mr*u(e de (r(arati*n de! 3
e
A!!i!e! EEDD nationales
 Animation et coordination du chantier "Villes et territoires durables¨ avec Vivacités Nord pas-
de-Calais, la Communauté urbaine du Grand Lyon et Robins des villes.
 Animation du "Rebond des territoires¨ avec le GRAÌNE ÌDF.
 Animation d’un stand : présentation de projets et outils développés par le réseau.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
16/33
Co-organisées par le Collectif français pour l'EEDD et le GRAÌNE Rhône-Alpes (Réseau Rhône-
Alpes pour l’éducation à l’environnement vers un développement durable), les 3
e
Assises de
l'EEDD !e !*nt dr*u$e! 1 /+*n du J au B 3ar! 2013. /e! A!!i!e! !*nt de! te3(!
d2c.ange!: de "a$*ri!ati*n et de c*n!tructi*n de !*$uti*n! c*$$ecti"e! pour que l’EEDD se
développe. Les assises reoupaient tous les acteurs de l’EEDD : société civile, collectivités, secteur
privé, services de l’Etat ; qu’ils soient locaux, régionaux ou nationaux.
 Le Collectif francilien d'éducation à l'environnement [ Ceef-ERC
L'enjeu pour le Ceef en 2013 était de faire en sorte que des groupes de travail s'organisent et se
structurent, de participer aux réflexions nationales en matière EEDD (conférence
environnementale, assises nationales 2013), de finaliser la gouvernance du Ceef ainsi que que
ses missions, d'impulser des réflexions nouvelles. 2013 marque une nouvelle étape pour le Ceef
qui devient ERC : Espace régional de concertation.
Vivacités ÌDF a coordonné le comité d'animation en étroite collaboration avec Cécile DÌSPAU de
l'association « A la découverte de la ferme » avec pour objectifs :
 impulser des réflexions (création de groupes de travail) ;
 développer une réflexion collective autour du rôle du Ceef et redéfinir ses modalités de
fonctionnement du Ceef et son rôle dans le paysage actuel de l'EEDD ;
 faire connaître l'ERC-Ceef auprès des acteurs franciliens et nationaux de l'EEDD.
C*3it de (i$*tage 0
J réunions < 12/02/13 ÷ 16/4/13 ÷ 4/7/13 ÷ 3/10/13 - 17/12/13

C*3it d2ani3ati*n 0
 5 réunions réunions physiques et des échanges téléphoniques ;
 1 plénière ÷ 17/12/13 ;
 Réunions entre les co-animatrices (physiques et téléphoniques) ;
 Réunions des groupes de travail :
- « Ceef en chantier » 4 réunions
- « Journée nationale EEDD » - 3 réunions téléphoniques ; 2 réunions physiques
- « Groupe de travail - Formation » - 3 réunions ÷ rédaction des comptes-rendus
 Réunions de l'Espace national de concertation : 3 réunions ;
 Participations aux Assises nationales EEDD de Lyon (préparation et animation du rebond).
 Espace national de concertation [ ENC
Animation du groupe "Dialogue territoriale et participation citoyenne
Préparation de la Conférence environnementale - préconisations dans le cadre de la table-ronde
EEDD :
Dans le cadre de l’Espace national de concertation pour l’éducation à l’environnement et au
développement durable (EEDD), 70 acteurs ont co-produit une c*ntri4uti*n (r(arat*ire 1 $a
C*n)rence en"ir*nne3enta$e du 20 et 21/09.
Ces travaux ont permis d’alimenter les échanges d’une table ronde dédiée à l’EEDD, échanges
qui eu lieu en présence de Vincent PEÌLLON, ministre de l’Éducation nationale, Valérie
FOURNEYRON, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie
associative et George PAU-LANGEVÌN, ministre déléguée auprès du ministre de l’Éducation
nationale, chargée de la Réussite Éducative.
 Ani3ati*n (ar Vi"acit! ID& du gr*u(e t.3ati,ue WDia$*gue territ*ria$ et (artici(ati*n
cit*+enneW 0 un processus qui nous a permis de croiser nos regards, de discuter de nos
divergences et de trouver des compromis entre acteurs issus de sphères différentes : les acteurs
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
17/33
historiques de l’EEDD, d’autres issus du monde de l’entreprise, de l’université et nous, plus
focalisés sur la ville et le citadin.
 Adhésions 2013
L'Atelier ÌDF, la Rue de l’Avenir, les Promenades Urbaines, Vivacités Nord, le Comité 21.
 Les partenaires du réseau
 Ìls nous soutiennent en tant que tête de réseau : la DRÌEE-ÌF, la DRJCS, l'ADEME, la Région
Île-de-France, l'ARENE ÌDF, le Conseil général du Val-de-marne.
 Ìls soutiennent nos expérimentations pédagogiques : la Fondation de France, la Fondation des
Aéroports de Paris.
 Rencontres, partenariats
Objectifs : premières prises de contact, consolider les partenariats (projets de conventionnements,
etc.)
Au delà du périph ; Naturparif ; Réseau Mémoire et Histoire ; Les éclaireurs de France ; Villiers-le-
Bel ; Champigny sur Marne ; Conseil régional ÌDF ; Réseau Partenaires pour l’éco-mobilité de
l'école à l’université ; Des ricochets sur les pavés ; Couleurs d’avenir ; ADEME ÌDF ; La
Blanchisserie ; Pouvoir d’agir ; Ecomusée de Savigny le Temple ; Métropop’.
 Participation à des colloques, rencontres, événementiels, en tant qu’intervenant
Objectifs : représenter les valeurs et démarches de l’EEU, valoriser l’expertise du réseau
 Atelier "Eau ma parole¨, présentation de Vivacités ÌDF, le 06/07
 Rencontre-débat "De Marseille à l’Île-de-France, balades urbaines : nouvelles expériences et
enjeux¨, organisé par le réseau Mémoire et Histoire¨, le 18/09
 Ìnstitut de la ville en mouvement (ÌVM), le 13 décembre, dans le cadre de leur séminaire de
travail, "La création numérique à l'épreuve du citadin " qui s’inscrit dans un projet de recherche-
action " Ville lisible : a pprentissage de la ville et de la mobilité ¨/
 Participation à des rencontres, événementiels, petites formations, salons en tant
que "participant¨
Objectifs : découvrir un sujet, rencontrer des acteurs, s’approprier un outil, etc.
 Voux de l’ARENE, le 09/01
 Assemblée générale des Promenades Urbaines, le 22/03
 Assemblée générale de Vivacités Nord, le 31/05
 Réunion partenaire du Comité départemental de tourisme du Val-de-Marne (CDT 94),
le 11/07
 Rencontre DRÌEE-ÌF "Contrats d’avenir¨, le 06/06 (animation du groupe EEDD)
 Table-ronde TRANS305 "Habiter les espaces en transformation¨, le 10/07
 Festival MUSÌC et Fablab de Montreuil, le 25/10
 Journée nationale de l’EEDD, le 08/11
 Dynamique régionale "Agriculture alimentation¨, le 14/11
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
18/33
 Séminaire "Usage du numérique dans la ville¨, le 13/12
 Fête de la Maison du Canal - Régie de quartier Paris 10
e
, le 21/11
 /a c*33unicati*n
 Référente : Bénédicte BÌMOKO
 La stratégie de communication
Objectifs : planifier et de coordonner la communication..
Éminemment stratégique, vecteur d'image et de notoriété, la cellule communication du réseau a
d'abord pour fonction de définir une ligne directrice globale assurant la cohérence des
différentes actions de Vivacités ÌDF. Ressource technique et fonction support, la communication
est ensuite au service du réseau, de ses projets et de son développement. Elle vise à
développer, valoriser les membres du réseau et renforcer les liens et le partage des
informations entre membres. Bénédicte BÌMOKO s'assure de la visibilité des adhérents sur le
site Ìnternet à travers la présentation de leur activité (« onglet : réseau ») et la mise en avant
des projets qu'ils pilotent (rubrique « Zoom sur » et « Actualité des adhérents » de la lettre
d’information Vivacités en actions). Cette valorisation au moyen des outils numériques est
renforcée par la participation du réseau à divers événementiels.
?*u"eau F La stratégie de communication interne et externe du réseau a fait l’objet d’un
audit en lien avec la réflexion sur notre projet associatif, réalisé par Marion Alexandre d’avril à
septembre 2013. En parallèle de cette étude, à la suite de son assemblée générale (cf.
Assemblée générale ordinaire p. 8), le réseau a choisi d’adopter un n*u"eau (*!iti*nne3ent
devenant réseau francilien d’éducation pour une ville durable. Une façon de réaffirmer notre
identité et notre spécificité dans le paysage francilien. Dans le prolongement de ce même audit,
la c*33i!!i*n c*33unicati*n a vu le jour pour définir de façon collégiale avec les
administrateurs la stratégie de communication du réseau et la piloter (cf. Commission de
réflexion > "Communication¨ p. 15).
 Axe animation de réseau
Objectifs : les outils de communication pour animer le réseau .
 Les P'tits Déj' 0 les réunions d'information du réseau.
Les P’tits Déj' sont des matinées d'échanges axées sur la présentation du réseau Vivacités Île-
de-France : son fonctionnement, ses projets. Ìls sont gratuits, ouverts à tous les acteurs
souhaitant prendre contact ou mieux connaître le réseau. Ìls sont animés par la permanence en
présence d'un adhérent. J P’tits dej ont été organisés entre janvier et décembre 2013.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
19/33
 Les appels à réseau : un outil au service des projets collaboratifs
Les appels au réseau sont des 3ai$! de!tin! uni,ue3ent aux 3e34re! du r!eau
Vi"acit! ID&, ils mobilisent les adhérents autour de groupes de travail, de commissions de
réflexion, d'événementiels ; ils informent aussi sur des sessions de formation et de rencontres
uniquement ouvertes aux adhérents.
L'ensemble de ces informations sont en ligne sur le site Ìnternet, dans l’e!(ace ad.rent! >
Appels au réseau.
En 2013, 11 appels au réseau ont été envoyés.
 Présence sur les réseaux sociaux
Le réseau Vivacités Ìle-de-France est présent sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter,
Viadeo et Ìnd-eed. L'investissement du réseau dans le web 2.0 permet de démultiplier les
modes de contacts utiles et la portée ainsi que l'envoi ciblé de messages via des forums de
discussions.
 &ace4**L : poursuite du développement de l’audience des pages "Fan ¨ page Vivacités Île -
de -France : 302 « j’aime » en 2013 ( 168 mentions en 2012 ; 95 mentions en 2011). Le compte
"amis¨ Vivacites ÌDF a été supprimé par erreur lors d’une tentative de synchronisation des deux
pages, ce qui représente une perte de plus de 432 contacts.
 TXitter : poursuite du développement de l’audience du compte avec ECB « followers » (359
en 2012 ; 200 en 2011)
 Viade* : le compte dispose aujourd’hui de EJ1 contacts (411 en 2012 ; 212 en 2011).
 L'Auberge adhérent "Citadins-citoyens¨- ?*u"eau F
Nous avons conçu l'auberge "Citadins-citoyens" sur Google Group pour permettre aux
adhérents de relayer directement leurs infos à l'ensemble du réseau (communiqués, offres
d'emploi, bonnes affaires, questions relatives au financement ou vie associative, etc). Le groupe
compte à ce jour C@ abonnés.
 Axe éditorial
Objectifs : les outils de communication pour valoriser le réseau et ses projets.
 Le site Ìnternet
Vitrine de l'association Vivacités ÌDF, le site internet de Vivacités présente les missions et
activités du réseau ainsi que ses membres via une Google map accessible en ligne. Un coup de
projecteur est également porté sur les ressources du réseau. Les adhérents peuvent accéder
aux informations du réseau (actualités des commissions et groupes de travail, vie associative,
appels au réseau, etc.) via l'espace Ìntranet.
Quelques statistiques de fréquentation du site :
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
20/33
> Top 10 des articles les plus visités
1 Contact 8360
2 APES 4471
3 CE des directions Transverses SNCF 4413
4 AÌCV 4329
5 Catalogue formations Vivacités ÌDF / EEU & EEDD 2014 4148
6 Bulletin d’adhésion 2014 3736
7 La Bouilloire 3235
8 Concours "La rue... on partage" 3206
9 Volumes Urbains 3140
10 Raphaële Héliot 3080
> Moyenne mensuelle de la fréquentation du site
1 janvier 5857
2 février 5725
3 mars 5567
4 avril 5726
5 mai 4753
6 juin 3475
7 juillet 3287
8 août 2629
9 septembre 5442
10 octobre 5148
11 novembre 4428
12 décembre 4154
 Nos lettres d'information
 A la suite de l’audit de communication réalisé par Marion Alexandre, $a )eui$$e de 4rR"e!
InfoCités a t !u((ri3e pour plus de clarté et coller davantage à l’actualité. Sa rédaction en
complément de la lettre Vivacités en action était devenue bien trop chronophage.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
21/33
 /a )eui$$e de 4rR"e! Vivacités en action & lettre d'information diffusée à plus de 2400
abonnés, relate toute l'actualité du réseau Vivacités ÌDF (l’actualité du réseau, de ses adhérents
et de l’éducation à l’environnement urbain). E numéros ont été diffusés en 2013.
[ Y**3 !ur '
Suite à l’audit, la newsletter a fait l’objet d’une re)*nte !ur $a )*r3e c*33e !ur $e )*nd.
D’abord trimestrielle, la périodicité de la feuille de brèves est devenue mensuelle. De même
nous avons fait le choix d’adopter un discours éthique pour rappeler nos valeurs par la
publication d’un éditorial écrit par un administrateur ou un adhérent impliqué dans une des
commission réflexion du réseau. Nous avons par ailleurs transformé le graphisme de la lettre
pour rendre compte du professionnalisme du réseau et davantage structurer l’information au
sein de la lettre.
 Axe événementiel
Participation à différents événementiels pour valoriser projets, actions et champs de
compétences auprès de partenaires institutionnels, des médias et autres acteurs de l'éducation
à l'environnement.
 P /a V*ie e!t $i4re Q: $e 22/0D 1 =*ntreui$ 5D37
Cet événement participatif et original, entièrement bénévole, invite les citoyens et le tissu
associatif local a investir l’autoroute A186 le temps d’un dimanche, afin de proposer des
animations à un public toujours de plus en plus nombreux sur ce site atypique.
Vivacités a proposé un stand dédié à la petite enfance sur le thème de la mobilité douce « La
rue à jouer » en référence au projet mené avec l’ARENE ÌDF " Les rues pour enfants ¨.
Différentes activités autour de la motricité et du déplacement ont été proposées et certaines
expérimentées pour l’occasion : animation sur le sport, l'énergie et la construction d’un village à
partir de volumes en carton.

 P &e!ti"a$ du /i"re et de $a Pre!!e d'c*$*gie Q: $e! 12 T 13/10 1 $a Ge$$e"i$$*i!e 5Pari!
20
e
7.
Ce festival a offert la possibilité à Vivacités et ses adhérents de présenter son activité et
d’animer plusieurs stands tournés vers la ville durable. Le salon a donné lieu à :
- la présentation du jeu « Terrabilis » par Sylvain HATESSE .
- la mise en place d'une balade urbaine dans le quartier de la Bellevilloise par Jacky LÌBAUD et
les Promenades Urbaines ;
- la présentation des ouvrages écrits par Maud LOUVRÌER autour de la ville durable.
 Ìdentité visuelle
/a re)*nte de $2identit "i!ue$$e du r!eau e!t re(*rte 1 201E conformément à la stratégie
et plan de communication défini par le réseau.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
22/33
Pôle Pédagogique
Formations
Outils pédagogiques
Actions pédagogiques
Autres projets
 &*r3ati*n!
 Référente : Marianne DUFFET
 Formations à la demande
 P De"enir c*3*4i$e Q: $e 11/01 (*ur $a "i$$e d2Er3*nt 5DJ7
- 1 jour - 25 participants
- Public : animateurs et coordonateurs du service enfance
- Formateurs : David LE JEUNE (la Bouilloire) et Marianne DUFFET (Vivacités ÌDF).
 P GA=GI?I T Rue (*ur en)ant Q en (artenariat a"ec $'ARE?E ID&: $e 2C/02
- 1 jour - 15 participants
- public : adhérents du réseau, partenaires du réseau
Formatrices : Marianne DUFFET en co-animation avec Céline MEUNÌER (ARENE ÌDF).
 /e! *uti$! (dag*gi,ue!
 Dynamique francilienne E3D-21 (anciennement la boîte à outils « Agenda 21
scolaire »).
 Référentes: Marianne DUFFET et Brigitte VRÌGROUX (Écophylle)
C*ntexte 0
Vivacités ÌDF et Écophylle coordonnent un groupe de travail dont la mission est de créer une
Boite à outils pédagogique « Agenda 21 scolaire ». Cet outil à la fois pédagogique et
méthodologique comprend 5 axes : la formation des éco-délégués ; la sensibilisation de la
communauté éducative ; le diagnostic partagé ; les plans d'actions ; les évaluations des E3D et
Agenda 21 scolaire.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
23/33
C*ntenu :
Le projet a démarré en 2008 sous l'impulsion d'Écophylle. Ìl est le prolongement opérationnel de
la commission de réflexion « Agenda 21 : de l’école au territoire ».
L'année 2013 a été consacrée à la finalisation de la plateforme Ìnternet avec le prestataire, et la
mise en ligne des contenus (articles et outils en téléchargement). Ce site met à disposition tous
les outils pédagogiques produits, et propose de rendre visible et de mutualiser les expériences
les dispositifs E3D en région Île-de-France.
 =e34re! du gr*u(e de tra"ai$ et c*3it de (i$*tage 0
Brigitte VÌGROUX (Écophylle), Michèle CAYOL (DiversCités), David LE JEUNE (La Bouilloire),
Chrystelle WÌTZ (Maison de l’Environnement de Sénart) et Marianne DUFFET.
Partenariat! )inancier! : l'ADEME et la Fondation de France pour Vivacités ÌDF ; le Conseil
régional ÌDF et la DRÌEE-ÌF pour Écophylle
 Outil pédagogique « Notre ville, Champigny »
 Référent: Vincent CLAÌRON
C*33anditaire 0
Service Prévention et droits des femmes de la ville de Champigny-sur-Marne (94)
C*ntexte :
Dans le cadre de classes de villes citoyennes, la Ville de Champigny a sollicité Vivacités Île-de-
France pour concevoir un outil pédagogique « Notre ville Champigny » tourné vers la
citoyenneté et la compréhension du fonctionnement d'une ville.
O49ecti) :
Création d’un outil pédagogique, à destination du public scolaire (cycle 3) de la ville, qui
propose les clefs de lecture de la ville et du fonctionnement municipal (éducation à la
citoyenneté) de Champigny-sur-Marne
/i"ra4$e 59uin 20137 0 proposition d’une méthodologie d’animation pédagogique et ses
supports, ainsi que la réalisation d’un support pédagogique à partir de la cartographie de
Champigny (conception graphique). Test de l’outil en mai avec une classe de CM2 en présence
de la ville et de l’enseignant.
Inter"enant : Vincent CLAÌRON, Vivacités Île-de-France
C*nce(ti*n gra(.i,ue : Jean Baptiste PLASSÌARD, coordinateur communication E-graine.
 /e! (r*9et! 0 ex(ri3entati*n%acti*n
A l’initiative du réseau ou fruit d’une réponse à un appel à projet, il s’agit de projets où un travail
de recherche-action est initié ; ces projets mêlent des expérimentations sur le terrain, des
réflexions et des analyses, ainsi qu'une capitalisation et une mutualisation. Un réel croisement
entre réseau et pédagogie est mobilisé lors de ces projets.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
24/33
 Projet BAMBÌNÌ / ARENE Île-de-France - groupe de travail « Rues pour
enfants », de 2011 à 2013.
 Référente : Marianne DUFFET
C*ntexte 0
Depuis 2009, l’ARENE est partenaire du projet européen BAMBÌNÌ. Ce programme a pour but
d’augmenter la présence des modes de transports doux dans la vie des jeunes enfants et de
motiver les parents à utiliser des modes alternatifs à la voiture. Ìl se traduit, en Ìle-de-France, par
le développement de "Zones de rencontres" et de "Rues pour enfants" selon des processus
participatifs.
Pour stimuler le développement de rues pour enfants, l’ARENE a souhaité apporter un appui à
trois villes : Bois-le-Roi (77), Rosny-sous-Bois (93) et Suresnes (92), dans la mise en ouvre
d’activités adaptées à la « rue pour enfants ». Pour réaliser la partie pédagogique « Rue pour
enfants », l’ARENE a fait appel à Vivacités.
C*ntenu 0
Vivacités ÌDF a réalisé différentes missions : création, expérimentation et évaluation d’actions
pédagogiques dans le cadre des « rues pour enfants » menées au sein des 3 villes " BAMBÌNÌ.
 =e34re! du gr*u(e de tra"ai$ 0
Pour ce faire, un groupe de travail piloté par Vivacités ÌDF a été constitué
autour de 3 pôles de compétences :
- Pôle « Petite enfance » : Muriel MADEC (Et voilà la ville !)
- Pôle « Énergie, mobilité & climat » : Coralie MOÌGNEAU (MVE) et Hélène EXBRAYAT (Voiture
and co).
- Pôle « Animation et usage de l’espace public » : Raphaële HÉLÌOT.
Ce travail a été formalisé sous forme de fiches pédagogiques et méthodologiques qui sont
diffusées au sein d’une plateforme internet de téléchargement.
Afin d’essaimer la démarche de « Rue pour enfant », le réseau a souhaité conduire une
n*u"e$$e )*r3ati*n proposée à destination de ses membres, plus axé sur le volet pédagogique
et les pratiques d’animation sur l’écomobilité (cf. Formation p. 23). La formation a été menée à
l’ARENE ÌDF, en collaboration étroite avec la chargée de mission.
Des animations imaginées au moment de la conception de la boite à outils qui n’avaient pu être
expérimentées, ont pu être testés lors du festival La voix est libre (cf. Événementiel, p. 25).
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
25/33
V d'In)*! 0 http://bambini.areneidf.org
 Projet « Balades urbaines accessibles » (BUA), 94 - 75 - 93, de 2011 à 2013.
 Référents : Vincent CLAÌRON et Barbara HOUALET
C*ntenu : Vivacités ÌDF, par le biais de la commission Accessibilité, a constitué un groupe de
travail autour de la balade urbaine et son accessibilité. Ce projet a été l’occasion pour le réseau
d’aborder la question de l’accessibilité de façon concrète et d’encourager le développement
d’activités EEU accessibles à un maximum de personnes dans un souci de mixité.
Le projet comporte plusieurs phases : expérimentation de balades urbaines accessibles,
conception d'un outil méthodologique, conduite d'une formation.
Ex(ri3entati*n de 4a$ade! acce!!i4$e! :
Un groupe de travail de 6 adhérents* a été constitué afin de concevoir 6 balades urbaines
accessibles sur 6 territoires distincts.
Afin d’atteindre nos objectifs qui étaient d’intégrer la question du handicap au sein d’une balade
tout en maintenant la mixité du public, nous avons 3i! en ($ace un (r*gra33e d2acti*n!.
Pour chaque structure, une journée de formation ainsi qu’une balade-test (expérimenter son
parcours avec un groupe constitué) ont été nécessaires avant l’organisation d'une balade
officielle en octobre 2012.
Durant leur projet, les adhérents ont été amenés à c*$$a4*rer a"ec de! !tructure!
(r*)e!!i*nne$$e! du .andica( (les Paralysés de France, Valentin Huÿ, Périscope, la
commission Accessibilité de la mairie du 10
e
arrondissement de Paris, Percevoir, Tutty Mobi,
Accès Culture, Mobile en ville, et Artis) qui nous ont accompagnés et soutenus durant cette
année.
Un travail de c*33unicati*n a été mis en place par la permanence : création de documents de
communication (flyers, articles etc), gestion des inscriptions des balades-test et des balades
officielles.
L’objectif final de ce projet a été la ra$i!ati*n d2un *uti$ 3t.*d*$*gi,ue qui prenne en
compte et regroupe les expériences menées, les principes et théories liés au handicap ainsi que
les techniques d’approche du public en milieu urbain. Annick BENAZECH, chargée de mission
« Balades urbaines accessible », a été recrutée pour formaliser cet outil. La recherche
documentaire autour du handicap et de la balade urbaine, le suivi de chacune de balades
proposées par les adhérents et l’éditorialisation de l’outil ont été ses principales missions.
Pi$*tage du (r*9et 0
- Barbara HOUALET, coordination générale du projet ;
- Vincent CLAÌRON, coordination du groupe de travail ;
- Annick BENAZECH, création de l'outil méthodologique.
&inanceur! 0 La Région Île-de-France, la Fondation de France et la Fondation des Aéroports de
Paris.
 =e34re! du gr*u(e de tra"ai$ 0
Jacky LÌBAUD (Balades aux Jardins) : « Le faubourg Saint-Martin au cours des siècles » ; Émilie
BÌERRY, paysagiste DPLG : « Le goût des paysages dans le Haut-Montreuil » ; Caroline GAYET
et Hervé BRESSAUD (GDÌE) : « La faune et flore le long du tracé de la Bièvre » ; Françoise
CURTET (Les Ateliers de la Nature) et Anaïs LEROUX, paysagiste DPLG : « De la Cité Mathurin
Moreau à la Butte Bergeyre » ; Régis LABOURDETTE (Les Promenades Urbaines) :
« Beaubourg-Les Halles, la ville à bras-le-corps » ; Emmanuelle LEMONNÌER (Volumes Urbains)
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
26/33
: « Sur les traces de la Bièvre : découvrir la Butte-aux-Cailles, les Gobelins et les métiers au fil
de l’eau ».
 Projet « Balades urbaines numériques » (BUN), de 2011 à 2013.
 Référente : Marianne DUFFET
C*ntexte 0
Suite à diverses expérimentations menées depuis 2009 avec la ville d'Ìvry-sur-Seine, le réseau
Vivacités ÌDF avec le soutien de la Fonderie - Agence numérique d’Île-de-France, a animé un
groupe de travail « Balade urbaine numérique ». Marianne DUFFET en co-animation avec Loïc
HAY (la Fonderie) ont soutenu et accompagné des spécialistes pour explorer les pratiques de
balades intégrant des outils et applications numériques afin d’évaluer les possibilités, les usages
et s’interroger sur les prolongements possibles.
O49ecti)! d"e$*(( (ar $e gr*u(e de tra"ai$ 0
 Re-visiter la démarche de la balade urbaine en créant des nouvelles pratiques d’animation
s’appuyant sur l’usage d’outils numériques (réalité augmentée, géolocalisation, QR codes et
geoblogging) ;
 Expérimenter des méthodes de médiation in situ, puis des espaces de restitution en ligne
permettant la production et la mutualisation d’idées et d’informations de manière participative ;
 Réfléchir aux différents usages des outils numériques pour prototyper un concept de
« balade urbaine numérique et augmentée » ;
 Former, diffuser et réfléchir à ces nouvelles pratiques de balade urbaine, afin de toucher un
plus large public et susciter davantage l’implication citoyenne à l’aide d’outils numériques.
E!!ai3age et "a$*ri!ati*n de $a d3arc.e 0
Afin de diffuser la démarche, présenter la pratique de balade urbaine numérique et de faire des
retours d’expérience, Marianne Duffet est intervenu au cours de divers te3(! d'c.ange! :
 Pour le réseau Mémoire et histoire : soirée-débat « Balades urbaines : nouvelles
expériences et enjeux », organisée par le Théâtre de la Nuit, le 18/09 ;
 Pour l’Ìnstitut de la ville en mouvement (ÌVM), le 13/12 ;
 Dans le cadre de leur séminaire de travail, « La création numérique à l'épreuve du citadin »
qui s’inscrit dans un projet de recherche-action « Ville lisible Apprentissage de la ville et de la
mobilité ».
De même différentes entretiens et interviews ont donné lieu à des (u4$icati*n! :
 Article paru dans la newsletter du réseau belge d’éducation relative à l’environnement
(ERE), « TÌC : nouvelle ERE », mars 2013 ;
 Clara BLANCHET, « La perception de la ville à travers les applications mobiles : comment les
applications mobiles permettent-elles de modifier notre perception de la ville ? », mémoire de
Master 2 « Écriture Ìnteractive et Design d’Ìnteraction » publié en juillet 2013 ;
 Les livrets de l'Ìfrée n °5 (Ìnstitut de formation et de recherche en éducation à
l'environnement) : « Outils numériques et éducation à l’environnement : quels usages possibles
avec le public ? », janvier 2014 (valorisation d'un travail de septembre à décembre 2013).
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
27/33
V d'In)*! 0 bua.vivacites-idf.org, site en cours de développement
[ Y**3 !ur '
Un document de production de l'ensemble du travail mené a été rédigé et diffusé aux
adhérents et partenaires intéressés par la démarche (sur demande).
 /e! acti*n! (dag*gi,ue!
 Programmes pédagogiques
 Classe de ville à Villiers-le-Bel (95) : « la concertation dans les classes », de
septembre 2012 à avril 2013.
C*33anditaire 0
Direction de la Rénovation urbaine, de l’Habitat et de la Vie des quartiers de Villiers-le-Bel.
C*ntexte :
La ville de Villiers-le-Bel a sollicité Vivacités ÌDF afin de mettre en place en direction du public
scolaire (3 classes de CM1), des ateliers pédagogiques durant lesquels les enfants sont amenés
à réfléchir au processus de concertation dans le cadre du projet de renouvellement urbain
(PRU).
O49ecti)! 0
- Donner des clés de compréhension sur l’aménagement de leur quartier ;
- Comprendre les enjeux de la rénovation urbaine de deux quartiers de la ville ;
- Accompagner les enfants dans la production de préconisations sur l’aménagement d’aires de
jeux au sein de ces quartiers.
Re!tituti*n 0
Présentation de maquettes réalisées par les enfants lors d’un temps fort en présence du maire
de la Ville, des enseignants et du paysagiste en charge de l’aménagement des espaces publics
de la rénovation urbaine.
Inter"enante! 0
- Pauline De Divonne, architecte DPLG ;
- Marielle Barré-Villeneuve, architecte ( les Arpenteurs).

 Classe de ville à Ìvry-sur-Seine (94) : « Sur les chemins », de septembre 2012
à juin 2013
C*33anditaire : Espace Gérard Philippe, service urbanisme d’Ìvry-sur-Seine
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
28/33
C*ntexte 0
L’espace Gérard Philipe et le service Urbanisme de la ville d’Ìvry-sur-Seine ont commandé à
Vivacités Île-de-France des interventions auprès d’une école d’Ìvry-sur-Seine afin de sensibiliser
les enfants et de les inviter à réaliser des productions sur le thème des chemins dans la ville.
O49ecti)! 0
- Acquérir les clefs de lecture et de compréhension de l’espace public ivryen
- Appréhender les enjeux du développement durable à l’échelle locale
- Connaître et appréhender les possibilités de cheminement piéton à l’échelle de la ville
Pr*ducti*n! 0
Création de totems exposés à l’Espace Gérard Philipe
Inter"enant! 0
Muriel MADEC, consultante éducation environnement urbain et développement durable ; Emilie
BÌERRY, paysagiste DPLG ; Pauline DE DÌVONNE, architecte DPLG.

 Classe de ville à Achères (78) : « Vis ta ville » , de janvier 2013 à juin 2013
C*33anditaire 0
Le service Développement Durable de la ville d'Achères (78).
C*ntenu :
La responsable du service Développement Durable a sollicité le réseau pour développer et
pérenniser un dispositif de « classe de ville » reconduit pour l'année 2013. Une classe de ville
sur la thématique de « la ville dans son territoire » ; et deux sur le thèmle de « l'eau et des
énergies en ville » ont été réalisées pour un public élémentaire et collège (cycle 2 et 3).
Inter"enant! :
- Volumes Urbains pour le thème « la ville dans son territoire » ;
- La Bouilloire pour « Eau et énergie en ville » ;
- Écophylle et Anim’En Bois à nouveau pour « Eau et énergie en ville ».

 Classe de ville « Animation déchets » à Tremblay-en-France, Sevran, Blanc-
Mesnil (93), de janvier à juin 2013
C*33anditaire 0 :
SEAPFA (Syndicat d’équipement et d'aménagement des Pays de France et de l'Aulnoye).
C*ntexte :
Dans le cadre d’interventions en milieux scolaire, le SEAPFA a confié à Vivacités Île-de-France,
l’accompagnement méthodologique, l’élaboration et l’animation d’ateliers pédagogiques autour
du thème des déchets au sein de 3 écoles élémentaires de Seine-Saint-Denis.
O49ecti)! 0
- Appréhender les enjeux du développement durable
- Sensibiliser et réaliser des productions sur les thématiques liées aux déchets, à l’échelle locale,
en lien avec le gaspillage, la consommation responsable et la revalorisation des déchets.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
29/33
Inter"enant! 0 Caribou, E-graine, GDÌE, Muriel MADEC
 Ateliers pédagogiques participatifs « économies d'énergie dans le bâti » à
Sartrouville (78), d'avril 2013 à juin 2013.
C*33anditaire 0
Le bailleur social Antin Résidence.
C*ntexte 0
Le bailleur social Antin Résidence a confié à Vivacités ÌDF, l'élaboration et l'animation d'ateliers
pédagogiques de sensibilisation. Le projet a donné lieu à la réalisation par les habitants d'un jeu
sur les économies d’énergie qui a été présenté lors de l’événementiel « a fête des HLM » au
sein de la résidence à Sartrouville.
O49ecti)! 0
Sensibiliser et coordonner la réalisation de productions par les résidents sur le thème des
économies d’énergie dans le bâti. Valoriser les productions réalisées lors d’un événementiel.
/i"ra4$e 0
Un outil-jeu autour de la réduction de la consommation d’énergies dans l’habitat
Inter"enant! 0
Anim’En Bois (pour les ateliers et l’événementiel)
GDÌE (pour l’événementiel)

 Balades urbaines
 Balade urbaine numérique « Quand la Bièvre s'éveillera » (94), juin 2013
C*33anditaire 0
Direction des Relations à la Population, mission Démocratie participative ; la direction des
Espaces Verts et du Paysage ; la direction des Services de l'Environnement et de
l'Assainissement du Conseil général du Val-de-Marne.
C*ntexte 0
Dans le cadre de la 2
e
phase de la démarche de sensibilisation et concertation autour de la
réouverture de la Bièvre qui a eu lieu à l'Haÿ-les-Roses et Arcueil-Gentilly, le réseau Vivacités
ÌDF et l'association Dédale, ont co-produit des balades urbaines numériques et augmentées
dans une démarche collaborative avec les structures et relais locaux des collectivités
concernées.
Ce projet s'inscrivait dans la continuité d'une démarche d'interpellation de sensibilisation du
grand public et doit permettre d'entrer dans une phase plus contributive et participative, et de
toucher un plus large public, notamment les jeunes sur ces questions.
O49ecti)! 0
- Rendre accessible au plus grand nombre les informations et connaissances collectées sur la
Bièvre ;
- Articuler sensibilisation/information et concertation, aller au-delà de la médiation et de la
vulgarisation pour rendre les habitants contributeurs du projet ;
- Toucher la cible jeune public (15-25 ans) ;
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
30/33
- Développer des outils et initiatives permettant à la fois de capitaliser la parole habitante, de
garder trace des dispositifs mis en place, de manière dynamique (enrichissement dans la durée
via des contributions de toutes les parties prenantes).
/i"ra4$e 0
Réalisation d’un support numérique pour la balade sous forme de Prezi.
Inter"enant! 0
- Vincent Clairon, chargé de projet (Vivacités Île-de-France)
- Julien Brouillard, chargé de projets numériques (Dédale)


 Balade urbaine numérique à Ìvry-Port (94), octobre 2013
C*33anditaire 0
Espace Gérard Philipe, Ìvry-sur-Seine
C*ntexte :
L’Espace Gérard Philipe et le service Urbanisme et multimédia de la ville d’Ìvry-sur-Seine ont
sollicité Vivacités ÌDF pour concevoir une balade urbaine numérique dans le quartier d’Ìvry-Port.
La thématique de cette balade traitait de la future mutation de la ville à travers le projet urbain
Ìvry-Confluence.
Inter"enant! 0
Vincent Clairon, chargé de projets pédagogiques,(Vivacités Île-de-France )
Philippe Jarry, chargé de projets multimédia (ville d’Ìvry-sur-Seine)

 Balades urbaines
 Cartographie partagée : « Découvrez les Bleuets autrement vus par ses habitants »,
Créteil (94), depuis février 2013
C*33anditaire 0 direction de la culture ville de Créteil (94).
La direction de la Culture de la ville de Créteil a confié à Vivacités ÌDF et Dédale la réalisation
d’une cart*gra(.ie nu3ri,ue !ur un 3*de (artici(ati) a"ec $e! .a4itant! et les partenaires
(MPT des Bleuets, EFÌDÌS, CAUE 94, Mission Ville) du projet de renouvellement urbain du
quartier des Bleuets, sur le thème de la mémoire.
Vivacités et Dédale ont animé un groupe constitué d’habitants entre mars et juin 2013 (8
ateliers) en collaboration avec la MPT des Bleuets, au cour du quartier. Les contenus ont été
soumis à un comité scientifique, qui a joué le rôle de ressources auprès des habitants. Ìl est
composé des services SÌG (système d’information géographique), urbanisme, démocratie
locale, culture et archives de la ville, du CAUE 94, d’EFÌDÌS et du cabinet d’architectes réalisant
la réhabilitation.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
31/33
V d'In)*! 0 accédez au Prezi de la balade http://bit.ly/1lPzQHk
En novembre le réseau Vivacités ÌDF a co-animé une 4a$ade ur4aine nu3ri,ue avec
l’association Dédale et le CAUE 94, avec la participation des habitants du quartier. Cette balade
étaient a été l’occasion de valoriser le projet et les participants, ainsi que la mise en ligne du
travail sur la cartographie sur le site de la ville de Créteil.
Pr*9et rec*nduit en 201E-
Inter"enant! 0 co-animation et co-production avec Dédale
 Étude-analyse
 Projet d’étude sur les « Démarches Plan climat-énergie territoriaux (PCET) et
éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) », de 2013 à
2014
C*33anditaire 0 ARENE Île-de-France
L'ARENE Île-de-France a missionné le réseau pour réaliser une étude visant à observer les
articulations possibles entre les démarches d'éducation à l'environnement et au développement
durable (EEDD) et le PCET. Le but du projet est de favoriser les partenariats entre structure EEDD,
agences locales de maîtrise de l'énergie et du climat (ALEC) et collectivités territoriale dans le cadre
de dispositif.
L’intention du projet est d’inscrire plus fortement l’EEDD dans le processus de mise en ouvre du
PCET et positionner les structures de l’EEDD comme acteurs clé au sein du dispositif.
O49ecti)! 0
- Observer des pratiques éducatives menées dans le cadre des PCET par un état des lieux des
outils et démarches pédagogiques sur l’énergie et le climat ;
- Explorer collectivement des solutions pour que l’EEDD devienne un axe fort du PCET par
l’intermédiaire d’une journée de rencontre et l’animation de groupes de réflexion.
Cet état des lieux permettra de mieux identifier les pratiques éducatives menées au sein des PCET
ainsi que les attentes des acteurs éducatifs qui sera restitué en 2014 et sera prolongé par une série
d’ateliers de réflexion.
Inter"enant 0 co-rédaction d’une synthèse avec Anim’En Bois.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
32/33
V d'In)*! 0 accédez à la cartographie en ligne http://bit.ly/1lPDNf2
 Autres actions
 Réponse à un appel à projet du Conseil général du Val-de-Marne « Soutien aux
initiatives val-de-marnaises contre le dérèglement climatique », septembre 2013.
Dans le cadre de la réflexion que Vivacités ÌDF mène sur l’articulation entre l’EEDD et le disposif
PCET, le réseau a souhaité proposé son expertise sur la question en proposant de réaliser un
programme de formations sur l’éducation à l’énergie-climat, ainsi que différentes expérimentations
pédagogiques dans l’espace public. La candidature du réseau pour cet appel à projet n’a pas été
retenue.
 Rapport d'activités 2013  Vivacités Île-de-France 
33/33

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful