Vous êtes sur la page 1sur 11

Prendre la parole en

public

Quelques règles de base

'" Ne soyez pas trop révérencieux / révérencieuse. Votre auditoire est composé de gens comme vous
et moi!
• Considérez toujours votre public comme un partenaire.
" N'oubliez pas que c'est vous le / la spécialiste .
• Faites preuve d'audace, de créativité et de souplesse.
.. Ayez le courage de vous mettre en avant: c'est la clé d'une intervention réussie.
Il Montrez de l'enthousiasme et prenez chacune de vos interventions au sérieux, sans pour autant
. tomber dans l'excès.

Cross-Media
Training & Coaching
TV - Radio - Live

SPEAK GmbH
Talstrasse 43
5275 Elzgen
Tel. +4110)628752273
ta speak

Nous parlons tous les jours.


La parole est le moyen de communication par excellence. C'est également le principal instrument dont
nous disposons pour nous faire comprendre.

Nous ne parlons jamais pour ne rien dire.


Nous parlons pour transmettre un message. Nous souhaitons obtenir quelque chose de notre
interlocuteur ou de notre auditoire.

Nous parlons beaucoup, mais souvent personne ne nous écoute.


Nous sommes souvent perdus dans nos pensées ou préoccupés par autre chose lorsque quelqu'un
nous parle. Il suffit partois que l'orateur prononce un mot ou une phrase pour que nous ayons l'esprit
ailleurs et que nous cessions d'écouter.

Que pouvons-nous faire pour nous faire entendre?


o La façon dont nous parlons est capitale. Nous devons faciliter l'écoute et la rendre agréable à
notre auditoire et à nos interlocuteurs.
o Un auditoire qui écoute avec plaisir est davantage réceptif. La probabilité que le message soit
compris et porte ses fruits augmente en conséquence.
La recherche en communication montre que le succès d'une intervention dépend à 90 % de la façon
dont celle-ci est menée, et à moins de 10% (tendance à la baisse) du sujet abordé, c'est-à-dire du
contenu.

La pyramide de la communication

Erotisme

> 60 %

MANIERE
DE S'EXPRIMER

30%

MESSAGE
6-8%

Crédibilité Compétence

La FAÇOI\J DONT NOUS COMMUNIQUONS en dit long sur notre personne. Prendre la parole
mobilise toutes les facettes de notre personnalité. Nous nous exprimons tous d'une façon personnelle
et unique, qui révèle notre identité.
Lorsque notre MANIERE DE NOUS EXPRIMER et le MESSAGE que nous souhaitons transmettre
concordent, nous faisons preuve de CREDIBILITE, voire de charisme. En général, les personnes
charismatiques sont convaincantes car elles croient elles-mêmes au message qu'elles souhaitent
véhiculer.

Page 2
Avant de courir un cent mètres, un athlète s'entraîne pendant des années, suit un régime alimentaire
spécial et mène une véritable vie d'ascète. Tout cela pour une performance éclair de moins de
10 secondes.
Il est inutile de pousser votre préparation aussi loin. Malgré tout, il est bon de respecter quelques
règles.

La préparation est essentielle

Préparation rapide:

méthode du compte à rebours

Les différentes étapes


Puis-je répondre aux questions suivantes en une seule phrase?

3 ./
./
./
Quel est l'objectif de mon intervention?
Quel est le résultat escompté?
Qu'est-ce que j'attends de mon public?

Définissez et structurez le contenu de votre intervention


Il est impossible de tout dire. Quelles idées retenir et dans quel ordre les présenter?

2 ./
./
Quel est mon message clé? Le formuler en une seule phrase courte.
Ai-je des exemples / des anecdotes? Les formuler sous forme de mots clés .
./ Comment structurer mon intervention? Début, conclusion, différentes étapes .
./ Quels supports utiliser? N'oubliez pas que la simplicité est souvent un atout.

Faites le point sur vos ressources


The messenger is the message! La règle des trois «E" est-elle respectée?

1 ./ ENERGIE: suis-je en forme physiquement? Me suis-je suffisamment hydraté(e)? Ne suis-

./
je pas en hypoglycémie?
EMOTION: suis-je suffisamment impliqué(e)? Est-ce que je m'engage à fond dans cette
intervention?
EROTISME: ai-je fait en sorte d'avoir envie d'intervenir?

Allumez le feu d'artifice


Juste avant votre intervention, posez-vous les questions suivantes:

o ./ Suis-je présent(e) et concentré(e)?


./
./
Ai-je envie de convaincre, pas seulement d'informer?
A quoi pourrais-je penser pour avoir le sourire?

Page 3
Préparation minutieuse

Pourquoi souhaitez-vous prendre la parole?


.. Quel est votre objectif? Répondez par une phrase courte .
.. Introduisez la phrase par «Je veux ... " .
.. Exemple: «Je veux rallier 70 % de l'auditoire.»; «Je veux qu'au moins 10 personnes se portent
ensuite volontaires.»; «Je veux qu'une décision soit prise.», etc .
.. Vous pouvez également vous demander ce qui est important à vos yeux. Cela permet de
s'impliquer personnellement et constitue une bonne source de motivation.

A qui vous adressez-vous?

" Quel est votre public?


.. Que souhaite-t-il? Qu'attend-il de vous?
.. A votre avis, de quelles connaissances techniques dispose-t-il?
.. Combien de termes (courants pour vous) devrez-vous expliquer?
.. Votre auditoire a-t-il des préjugés?
li Quelles questions risque-t-on de vous poser?

Quel message souhaitez-vous transmettre?


G Quel est votre message clé?
.. Souhaitez-vous transmettre d'autres messages (découlant de votre message clé)?
.. Quels sont vos arguments et quelles sont les informations que vous communiquez?
.. Quels exemples ou quelles anecdotes personnelles vous viennent à l'esprit?

Comment souhaitez-vous structurer votre intervention?


li Comment pouvez-vous commencer pour créer l'ambiance idoine (cf. «Décollage», page 7)?
" Reprenez votre message clé au moment de la conclusion (cf. page 7) .
.. Et entre les deux? Comment structurer votre argumentation (cf. page 8)?
.. Quels sont les supports les plus adaptés? La simplicité est souvent un atout.

Dans quel cadre intervenez-vous?


co Où intervenez-vous?
e Comment est la salle (taille, possibilité de moduler l'éclairage, public assis ou debout, etc.)?
" A quel moment de la journée intervenez-vous?
• De quel laps de temps disposez-vous? Quelle sera la durée de votre intervention?
.. Combien de temps souhaitez-vous réserver aux questions de votre public?
.. y a-t-il d'autres intervenants?

Page 4
Répétitions
Dans la mesure du possible, entraînez-vous à prononcer votre discours devant une collaboratrice ou
un collaborateur, devant un(e) ami(e) ou un membre de votre famille. Mettez-vous en situation et
essayez de dire votre texte d'une traite, d'une voix forte, en utilisant tous les supports prévus. C'est le
seul moyen d'être sûr(e) de ne pas dépasser le temps imparti.
Répétez votre discours une dernière fois en tenant compte des critiques formulées, puis mettez-le de
côté et n'y pensez plus. l\Je ressortez vos fiches que vingt-quatre heures avant le jour J. Vous
constaterez alors que prendre de la distance aura été bénéfique.
Ne multipliez pas exagérément le nombre de répétitions pour ne pas apprendre votre texte par cœur.
Réciter son texte comme une litanie est en effet le pire que vous puissiez infliger à votre public et à
vous-même.

Préparation personnelle: la règle des trois «E»

Pour vous préparer de façon optimale, assurez-vous de bien respecter la règle des trois «E,,:
" Energie: il est important d'avoir une bonne condition physique. Se produire en public s'apparente
au sport de haut niveau. C'est pourquoi il est bon, par exemple, de courir, de faire du vélo ou de
nager régulièrement. Une demi-heure avant votre intervention, mangez une barre de céréales ou
un fruit afin de réguler votre glycémie. Pensez également à boire suffisamment.
" Emotion: faites de votre intervention un enjeu personnel. Impliquez-vous.
Ayez de l'ambition et des exigences. Votre auditoire y sera sensible.
" Erotisme: vous voulez que le public vous regarde et vous écoute. Il va
falloir vous investir pour attirer son attention. Comment? Réfléchissez
assez longtemps à l'avance à un moyen d'être en forme le jour J. Essayez
de vous souvenir de situations dans lesquelles vous avez vraiment eu envie d'aborder un sujet,
de rencontrer une assemblée, de parler en public. Choisissez une tenue, des bijoux et des
couleurs qui vous rendront irrésistible et qui vous permettront de dégager quelque chose de
positif.

Préparation sur place

" Il est recommandé de préparer la salle avant l'arrivée du public ou le début de la réunion.
• Familiarisez-vous avec la salle dans laquelle vous allez intervenir. Parcourez-la pour en prendre
toute la dimension. Créez une atmosphère dans laquelle vous vous sentirez bien. Pourquoi ne
pas décorer la salle avec un bouquet de fleurs, par exemple?

Voix, respiration

Reposez-vous ou, au contraire, activez-vous! A vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux
pour vous détendre et vous concentrer. Parfois, il s'avère salutaire de se changer les idées juste avant
de se lancer.
" Echauffez-vous la voix, de préférence le matin. Etirez-vous, fredonnez, chantez. Faites des
exercices pour la bouche, les lèvres, la langue, les muscles du visage, etc. (cf. «Exercices",
page 12)
J Respirez profondément en vous concentrant sur l'expiration.

Page 5
Arrivée du public

La première impression que nous donnons est décisive.


C'est à vous de décider où et quand vous voulez donner cette première impression. Pour cela,
déterminez ce qui vous convient le mieux.
c Souhaitez-vous rester près de la porte, saluer le public et échanger tout de suite quelques mots?
.. Préférez-vous une véritable mise en scène? Les lumières s'éteignent, vous arrivez d'une pièce
adjacente, prenez place sous les projecteurs, puis commencez votre discours.
.. Ou bien préférez-vous faire face à l'assemblée et la saluer du regard? Dans ce cas, ne prenez
pas place tout de suite. Restez légèrement en retrait, à côté de l'estrade, à bonne distance de
l'endroit où vous allez prendre la parole afin que son pouvoir d'attraction demeure intact.

A vos marques! Prêts? Partez!

A partir du moment où il comprend que vous allez être le prochain ou la prochaine à parler, le public
vous accorde toute son attention.
s Votre intervention commence avant même que vous n'ayez prononcé le moindre mot, lorsque
vous vous levez, que vous entrez dans la pièce et que vous vous dirigez vers l'estrade.
.. Chaque intervention donne une nouvelle orientation.

Etre présent(e)

Faites le vide dans votre tête et concentrez-vous sur le moment présent. Vous savez que vous êtes
bien préparé(e) et que le matériel nécessaire sera prêt lorsque vous en aurez besoin.
o Prenez le temps de vous approprier votre espace avec professionnalisme. Est-ce que tout est
bien à sa place? Est-ce que rien ne risque de tomber? Le matériel est-il prêt? Concentrez-vous
uniquement sur les préparatifs, sans vous soucier de votre public.
e Campez-vous sur vos jambes.

o Etablissez un premier contact avec j'auditoire. Regardez autour de vous, notez qui est assis, qui
est debout, à quel endroit. Souriez aux personnes qui le méritent. Tout est bon pour établir le
contact. Réjouissez-vous de voir tout ce monde venu pour vous et prêt à vous écouter.
• Respirez encore une fois profondément en vous concentrant sur l'expiration.
• Jusqu'à présent, vous n'avez toujours rien dit.
o Le moment est désormais venu de rompre le silence.

Prendre la parole... ou les commandes d'un avion

Le décollage et l'atterrissage requièrent toute votre attention. En l'air, vous avez carte blanche: qu'il
s'agisse de voltige aérienne ou d'un vol au long cours, tout est permis, à condition toutefois
d'entretenir un contact personnel avec vos passagers.
e Tout en parlant, veillez à toujours maintenir le contact avec votre public. Cela vous permet de
vous assurer qu'il ne décroche pas, qu'il reste attentif et curieux. I\/Iontrez que vous prenez plaisir
à être en relation avec lui, que vous appréciez sa présence, que vous le respectez et que vous
vous intéressez à lui. Il aura alors plaisir à vous écouter.

Ci!!,AI:/\
), ....•-

Page 6
Improviser
Cinq: le nombre magique

Comment structurer un discours bref?

En psychologie de la perception, le chiffre cinq, comme les cinq doigts de la main, correspond au
nombre magique d'événements, de personnes ou d'informations que l'être humain est en mesure de
percevoir sans compter consciemment.
Il semble donc judicieux de structurer votre exposé en cinq parties.

1re possibilité: la chaîne


La chaîne est idéale pour présenter une solution. Elle permet d'exposer toutes les étapes d'un
raisonnement jusqu'au dénouement final.

Question / problème « Vous vous demandez si ... »

Situation initiale « En principe, ... »

1re conclusion « Cela signifie ici que... »

2 e conclusion « /1 en résulte que ... »

Solution « C'est pourquoi ... »

e
2 possibilité: la contextualisation
La contextualisation permet de mettre en lumière plusieurs aspects d'une même question:
il premièrement, deuxièmement, troisièmement;
il hier, aujourd'hui, demain;
" d'un point de vue marketing, commercial, financier, etc.
Les considérations relatives aux différents aspects débouchent sur une solution générale.

Question / problème « Le problème est le suivant :... Il

3 aspects « Premièrement, deuxièmement, troisièmement... Il

Solution « C'est pourquoi ... »

Page 8
3 e possibilité: l'alternative
L'alternative s'avère utile en cas de forte controverse. Les différentes positions sont classées et
présentées tour à tour. Il est important de faire ressortir un critère de décision fort.

Question / problème « Si vous deviez vous décider... l)

Pour ou contre « D'une part ... ; d'autre part... l)

Critère de « A long terme, notre objectif est de... l)

décision

Solution « C'est pourquoi ... »

4 e possibilité: la synthèse
La synthèse s'impose lorsqu'il est impossible de dégager un critère de décision fort. Après avoir
présenté les deux positions, on pose une nouvelle question visant à concilier les intérêts de tous.

Question / problème « La question est la suivante: ... l)

Arguments pour 1 « Les personnes pour disent. .. l)

arguments contre « Les personnes contre disent... l)

Nouvelle question « La question est la suivante:


visant à concilier comment faire à la fois ... et ... ? l)

les intérêts de tous


Solution / synthèse « L'idée suivante permettrait de répondre à la question
en tenant compte de ces deux aspects. l)

Extrait traduit de: Volker Hoffmann, Überzeugend Vortrage halten


Cornelsen Verlag, ISBN 3-464-49085-8

Page 9
Check-list: feed-back
The messenger is the message

Contenu 1 message-
L'accroche est-elle bonne? Eveille-t-elle ma curiosité?
Les arguments sont-ils solides?
Les anecdotes et les exemples sont-ils marquants?

y a-t-il un fil conducteur? Le messaqe passe-t-il?


Le discours est-il loqique et facile à comprendre?
Le message clé est-il suffisamment répété? L'orateur y revient-il au moment
de la conclusion?

Le langage employé est-il simple? Les phrases sont-elles courtes?

Orateur:
L'orateur occupe-t-il bien l'espace? Sa gestuelle est-elle adaptée?
Sa voix est-elle claire, ni trop forte, ni trop faible?
Le messaqe a-t-il un destinataire? Me reqarde-t-on? Suis-je concerné(e)?
L'orateur déqaqe-t-i1 de l'énerqie? Son enthousiasme est-il contaqieux?
Cherche-t-il à transmettre un messaqe? A-t-il envie de convaincre?

Récapitulatif:
L'orateur est-il communicatif?
Fait-il bien passer son messaqe?
M'a-t-il convaincu(e)?

Page 10
Exercices

Voix

c Tapotez votre cage thoracique avec votre poing tout en


produisant un son détendu. Reprenez votre respiration et
déglutissez lorsque c'est nécessaire.
e Tapotez-vous les joues, tout en produisant des sons.

<> Détendez votre mâchoire, tout en produisant des sons.

• Détendez-vous totalement et dites "bla bla bla». Laissez-vous aller, lâchez prise: ces exercices
doivent vous détendre, non vous stresser!
" Tapotez votre cage thoracique avec vos deux points.
" Soupirez et baillez bruyamment.
.. Imaginez que votre colonne vertébrale est un ascenseur. Faites glisser lentement un son doux de
haut en bas et de bas en haut, la bouche fermée tout d'abord. Répétez ensuite l'exercice d'une
voix plus forte, la bouche ouverte.
e Faites des vocalises et chantonnez en cherchant toujours à vous détendre au maximum.

Diction

.. Déplacez votre langue entre les dents et le palais, vers le haut, vers le bas et de gauche à droite.
.. Imaginez que vous mâchez un chewing-gum qui devient de plus en plus gros et de plus en plus
dur.

Exercices d'articulation:
• Exercez-vous à prononcer bibibibi, bébébébé, bêbêbêbêbê, babababa.
• Continuez avec les autres consonnes: fifififi, didididi, titititi, lililili, etc.
.. Articulez à outrance, parlez très lentement, lisez le journal à voix haute.
e Racontez quelque chose ou lisez à voix haute, un bouchon de liège entre les dents. Répétez
l'exercice sans bouchon.

Bien-être corporel

.. A deux: tapotez-vous l'un l'autre le dos et les épaules.


,., Etirez-vous de tout votre long.
e Tapotez tout votre corps avec la paume de vos mains. A la fin, n'oubliez pas de vous donner une
petite tape sur l'épaule!
.. Vous souffrez de tensions? En position assise ou couchée, les mains posées sur le ventre,
pratiquez une respiration abdominale dans le calme.
• Vous manquez d'énergie? Montez des escaliers en courant et sautez sur place quinze fois de
suite.

Page 11
Bibliographie
(Ouvrages en allemand et en anglais uniquement)

l' Hermann Will: Mini-Handbuch Vortrag und Prasentation


Beltz Taschenbuch, ISBN 3-407-22609-8

.. Volker Hoffmann: Überzeugend Vortrage halten


Cornelsen Verlag, ISBN 3-464-49085-8

• Verena Steiner: Energiekompetenz


Pendo Verlag, ISBN 3-85842-580-X

o Harry Holzheu: Das ultimative Rhetorik-Brevier


Econ-Verlag, ISBN-13: 978-3-430-14704-0

" Jürgen Heckel: Frei sprechen lernen


A1 Verlag, ISBN3-927743-29-1

• Susanne Motamedi, Frank Strikker: Sicher auftreten, überzeugend vortragen


rororo. ISBN 3-499-60350-0

• Elizabeth Urech: Speaking Globally


Kogan Page, ISBN 0-7494-2221-1

Page 12