Vous êtes sur la page 1sur 5

GÉNÉRATION HYDROGÈNE

Bureau d'Études de Recherche et de Développement


sur les énergies renouvelables
http://generation-hydrogene.forumpro.fr/

Document : PLSM-B Béta

Chef de Projet : Coxmaster PROJET PLASMA SPARK


Schématique : Plasma v1-2 Version Beta

Connaissance du système

Schématique

LAMPE : A priori, pour limiter le courant de charge dans C1. Nous y reviendrons
probablement en cours d'étude pour suppression éventuelle ou ajustement de sa valeur.

C2 à C5 : Condensateurs de découplage en protection du pont de diodes.

TP_THT : Pour mesure des impulsions THT.

SW1 : Ouvert en fonctionnement normal.

+V Puissance : Alimentation puissance de la bobine (normalement +12v).

IMPULSIONS : Provenant de la carte génération d'impulsions (drain de Q1).


Dans la suite du document, nous désignerons :
Twh la durée du créneau haut (positif) du train d'impulsions
Twb la durée du créneau bas ("négatif") du train d'impulsions

THT
A) Compatibilité Mosfet

Le mosfet utilisé (IRF610) peut délivrer 3,3A avec comme tension max drain / source : 200v.
Suivant le type de bobine utilisée, il est donc nécessaire de vérifier que l'amplitude max des
pics sur le primaire de la bobine ne dépasse pas ces 200v.

Uniquement le pont diviseur R1/R2 connecté


au secondaire de la bobine (pas de liaison avec D2).

SW1 fermé.
+V Puissance = de 3v à 12v, par pas de 1v.

Oscilloscope en TP3 de la carte géné impulsions.

Envoi d'un train d'impulsions à la bobine avec :


Twh = 500µs et Twb = 3ms (peut-être ajusté)

Relevé de l'amplitude en TP3 (de la carte géné) pour chaque


+V Puissance.

Arrêt du test dès que l'amplitude atteint 190v.


Dans ce cas : changement du mosfet (ou de bobine).

B) Définition de la durée minimum du créneau de commande (Twh)

Pour toutes ces vérifications préliminaires, il est intéressant d'utiliser la même durée que celle qui va
être appliquée à la bobine lorsque le système sera installé sur le moteur.

Pour ce faire, il faut donc câbler la sortie de la tête de delco de cette façon (ou autre façon suivant
contraintes) :

Régler la vitesse de la perceuse à 500trs/mn (période 2ms à


l'oscillo).

Noter la durée du créneau.

Faire la même opération avec les fréquences :


- 1.000trs/mn (période 1ms)
- 2.000trs/mn (période 500µs)
- 3.000trs/mn (période 330µs)
C) Mesure de l'impulsion THT sur le secondaire de la bobine

Les impulsions sont maintenant générées par la carte électronique.


Relevé en TP_THT avec les fréquences 500Hz, 1, 2 et 3Khz (avec pour Twb respectivement
les mêmes durées que celles relevées au test B, suivant la fréquence).
+ photo(s) écran oscilloscope (une seule photo si signal sensiblement identique pour chaque
fréquence).

BASSE TENSION
D) Appréciation du courant de fuite de C1

Configuration : Uniquement le pont de diodes et C1 (couper la liaison C1 / D1).

Alimenter le circuit, puis couper l'alim (C1 est donc maintenant chargé).
1) Relevé de la tension aux bornes de C1 au multimètre.
2) Attendre 30s ou 1mn par exemple (multimètre non connecté) et effectuer un relevé de
tension aux bornes de C1.
3) A période régulière effectuer le relevé de tension en notant la durée et ce, jusqu'à
décharge de C1.

Comportement de C1

Configuration :

D2 doit être déconnectée du système

E)
Alimentation secteur (C1 reste toujours en charge).
Relevé tension (au multimètre) en [A].
Relevé tension cathode de D1 (*).
Faire ces relevés "bougie sèche" et "bougie humide".
F)
Couper la liaison entre C1 et D1 et insérer entre les deux (repère A et B) un fil électrique
(normal, 1mm2 par exemple) d'une longueur de 5 ou 10m environ. Ne pas l'enrouler afin
d'éviter tout effet selfique.
Auparavant, mesurer la résistance du fil (le plus précisément possible – contact entre la
pointe de touche du multimètre et le fil très ferme).

Alimentation secteur.
Relevé tension (au multimètre) en [A].
Relevé tension cathode de D1.
Faire ces relevés "bougie sèche" et "bougie humide".

Pour comparaison avec (*) des mesures E (bougie sèche et humide).


Si peu de différence avec [E], confirmation que la résistance du fil rajouté n'influe pas trop.

G) Mesure (évaluation) du courant de décharge de C1 (en statique)

Connecter le multimètre aux bornes du fil (entre A et B).


Alimentation secteur.
Relevé au multimètre de la tension.
Stopper l'alimentation secteur.
Mesurer le temps de décharge de C1 (jusqu'à ce qu'il arrive à une tension d'environ 10v).
Effectuer la mesure deux fois : "bougie sèche" et "bougie humide".

EN DYNAMIQUE
Reconnecter le système en normal (D2, reconnectée), mais en laissant le fil électrique.

SW1 ouvert.
Alimentation secteur.

H) Influence des impulsions THT sur C1

Par précaution (protection oscilloscope), prendre +V Puissance aux environs de +3v dans un
premier temps.

Oscilloscope entre [A] et masse (avec sonde x10).


Envoi d'un train d'impulsions à la bobine.
Suivant résultat, augmentation de +V Puissance à +12v.

Effectuer ce relevé avec Fr = 500Hz, 1, 2, et 3Khz (avec pour Twb respectivement les mêmes
durées que celles relevées au test B, suivant la fréquence).
"Bougie sèche" et "bougie humide"
+ photo(s) écran oscilloscope (une seule photo si signal sensiblement identique pour chaque
fréquence).
I) Observation du signal représentant la charge et décharge de C1 entre chaque impulsion THT

Connections de l'oscilloscope (avec sonde x10) :


- Sonde oscilloscope en [A]
- Masse de l'oscilloscope en [B] (nous "visualisons" donc le courant de charge et de
décharge).

Envoi du train d'impulsions à la bobine avec Fr = 1Khz (par exemple).


"Bougie sèche" et "bougie humide.
Relevé(s) avec photo(s) du signal (prendre une base de temps pour avoir une visualisation de 2
impulsions THT).

J) Observation du signal représentant la charge et décharge de C1 - SANS LA LAMPE

Ôter la lampe.

Connections de l'oscilloscope (avec sonde x10) :


- Sonde oscilloscope en [A]
- Masse de l'oscilloscope en [B] (nous "visualisons" donc le courant de charge et de
décharge).

Envoi du train d'impulsions à la bobine avec Fr = 1Khz (par exemple).


"Bougie sèche" et "bougie humide.
Relevé(s) avec photo(s) du signal (prendre une base de temps pour avoir une visualisation de 2
impulsions THT).

Sous réserve d'erreurs ou omissions…


Le 29 décembre 2008
Asl