Maria Isabel Agudelo

Rapport
De
Stage




2
nde
A
1. Avant le Stage :
Pour ce stage je voulais un lieu où les travailleurs auraient fait
une carrière en relation avec la science, par exemple une
ingénierie, biologie, chimie ou médecine… Comme mes parents
sont médecins, j’ai quelques connaissances sur ce qu’ils font et ce
monde laboral lié à la médecine alors j’ai décidé de ne pas faire le
stage dans un hôpital mais explorer autres zones de travail en
relation avec la science. En plus, j’aime beaucoup la chimie a l’école
alors j’ai voulu faire un stage dans une entreprise où les métiers
soient en relation avec les carrières telles que chimie pure, chimie
pharmaceutique, bactériologie et ingénierie chimique.
Premièrement, j’ai pu me contacter avec une amie qui a étudié
chimique et travaille a Colgate. Elle a parlé dans cette entreprise et
ils ont été d’accords de me recevoir mais elle a dû s’en aller en
Allemagne et sans elle je n’étais pas autorisée à entrer.
Ensuite, mon a contacté un ancien ami bactériologue qui travaille
à Batteries MAC mais comme la compagnie est en train de changer
de directeur il était très difficile de me faire rentrer pour le stage.
Finalement, ma mère a parlé avec une patiente qui est manager
d’achat à Baxter Laboratoires. Elle a parlé avec ressources
humaines et ils ont accepté de me recevoir.



Au cours de ce stage j’attendais apprendre sur le monde laborale
et sur les métiers qu’un ingénieur chimiste, un chimiste et un
bactériologue peuvent faire. J’avais entendu parler sur ces carrières
mais je n’avais aucune idée sur l’application dans une entreprise et
dans le monde. C’est pour cela que j’ai décidé de faire le stage dans
une entreprise comme Baxter Laboratoires qui accueille des
ingénieurs chimiste, bactériologues et chimistes dans tous les
charges.














2. Le Stage :
L’entreprise Baxter Laboratoires est une multinationale qui
produit des solutions intra veineuses pour personnes avec
déficiences rénales, hépatiques ou personnes déshydratées. A Cali,
il y a une plante de production des solutions pour déficiences
rénales et pour personnes déshydratées. L’entreprise produit, en
plus des solutions, les tubes et les sachets pour administrer les
solutions aux patients.
L’entreprise de Cali est compose de 3 plantes : les officines
administratives dans la première plante, la fabrication des
matériaux en plastique dans la deuxième plante et la fabrication de
la solution dans la troisième plante.
1
er
jour :
Le premier jour je me suis rencontre avec Andrea Palmezano,
manager d’achat, qui a fait possible ma visite a la compagnie. Elle
m’a montré la première plante de l’entreprise ou se situe
l’administration et les officines. J’ai parlé avec quelques
administrateurs qui m’ont présenté cette carrière et leur métiers.
Ensuite, j’ai connu Claudia Escalante, une ingénieure chimiste qui
travaille dans la deuxième plante comme superviseure de
production. Avec elle j’ai visité la deuxième plante ou les matériaux
en plastique sont fabriques. Les matières premières arrivent en
forme de cristaux et sont fondues dans des fours qui donnent la
forme selon les parties nécessaires pour chaque matériau. Les
parties sont ensablées entre elles par des chaines de personnes
pour créer les tubes et les matériaux pour les différents traitements
qu’on peut faire avec la solution fabriquée pas Baxter.
Pour se rendre dans les chaine d’assemblage on doit prendre
quelques mesures de sécurité
telles que se laver les mains,
porter un casque en tissue et un
survêtement pour que les
matériaux ne s’infectent pas. A la
fin de chaque chaine
d’assemblage les produits sont
emballés et emmenés dans une
chambre de gaz pour les stériliser.
2
ème
jour :
Le deuxième jour j’ai connu Andres Felipe Ortega, un
bactériologue qui travaille comme ingénieur de qualité dans la
troisième plante. Tous les jours il parcoure la plante en recherche
de défauts, il fait un dossier avec les défauts retrouves chaque jour
dans la plante et les présente à ses supérieurs pour trouver une
solution. Avec lui travaillent un ingénieur chimiste et un
technologue chimiste.
Avant être ingénieur de qualité, Ortega a travaillé comme
superviseur de plante et au laboratoire. Il m’a montré la troisième
plante ou la solution est fabrique.
Tout commence par les matières
premières, les éléments chimiques
arrivent d’autres pays mais l’eau
utilisée est celle de EmCali qui, à la
plante, est distillée et purifiée
Ensuite, l’eau et les éléments
chimiques (Na Cl, OH Cl…) sont
mélanges dans des énormes récipients, pour se rendre dans la salle
de mélanges on doit prendre des mesures de sécurité pour ne pas
contaminer la solution, on doit porter des lunettes, des gants, des
chaussures
spéciaux, un tissu
pour couvrir la
bouche et le nez
et un
survêtement. La
solution est
mélangée et
transportée vers une chaine de personnes qui remplient les sachets
avec la solution. Les sachets sont enveloppés avec un autre
plastique et ensuite ils sont introduits dans des
« auto clefs » où, grâce à la chaleur de la vapeur
d’eau, la solution est stérilisée. Les sachets sont
ensuite emballés et transportés dans les
cliniques.
Ce jour-là j’ai parcouru la troisième plante avec Ortega en
cherchant des défauts et l’après-midi on a fait le dossier et on l’a
présenté à ses supérieurs.
3
ème
jour :
Le troisième jour j’ai rencontré quelques professionnels qui m’ont
parlé de leur métiers :
-Myller Lysen, chimiste pharmaceutique, est le superviseur de
sécurité, il est chargé d’assurer que tous les employés portent les
gants, casques en tissus, les survêtements… pour que les produits
ne s’infectent pas.
-Vanessa Lopez, ingénieure chimiste, est chargée de
coordonner les projets des plantes tout au long de l’Amérique.
-Nelson Lopez, technologue chimiste, est ingénieur de qualité,
comme Ortega, il est chargé d’envoyer tous les défauts et leurs
solutions aux Etats-Unis, à la plante générale de Baxter.
-Maria del Pilar Jaramillo, ingénieure chimiste, travaille a
ressources humaines et est chargée de parler avec les aspirants aux
charges de la compagnie.
4
ème
jour :
Le quatrième jour j’ai connu Carlos Duarte, ingénieur chimiste,
qui travaille dans qualité et plaintes. Il catalogue les défauts et leurs
solutions mais aussi il reçoit les plaintes des clients dans toute
l’Amérique. Il écrit un dossier et l’envoi à Yenny Ocampo,
ingénieure chimiste aussi, qui doit le notifier aux supérieurs pour
appliquer les solutions dans la production. Si les plaintes viennent
d’autres pays elle doit se charger aussi de que les solutions soient
appliquées.
5
ème
jour :
Le cinquième jour je suis allée aux laboratoires de l’entreprise.
Là-bas, les travailleurs reçoivent des simples des différentes
solutions pour analyser leur composition et dire si elles sont
autorisées pour être administrées aux patients. Il y a un laboratoire
de chimie et un laboratoire de microbiologie. Les analystes
reçoivent la solution dans différentes parties du jour car ils doivent
analyser la solution avant le
mélange, après le mélange, avant
l’emballage et après l’emballage
pour s’assurer que la solution est
pure et désinfectée. Si quelqu’un
détecte une erreur toute la
production du jour doit s’éliminer.








3. Apres le Stage :
Finalement, après ce stage je peux dire que j’ai connu le monde
laborale car j’ai parcouru toutes les aires de travail d’une entreprise
multinationale. Néanmoins, j’aimerais refaire un stage mais cette
fois ci dans une entité comme le C.I.A.T. pour explorer l’aire que j’ai
aimé le mieux lors de mon stage a Baxter, les laboratoires.
Lors de ce stage, j’ai appris que le monde hors des études est très
diffèrent. Le premier jour du stage je ne me sentais pas à l’aise car
c’est une ambiance totalement différente mais les jours d’après j’ai
appris comment traiter les personnes et comment me comporter.
Ce stage m’a appris beaucoup de choses en relation aux métiers
des carrières scientifiques.
Premièrement, j’ai pu voir des chimistes et des bactériologues
travaillant dans un laboratoire, c’est ce que j’attendais. Par contre,
j’ai connu un bactériologue qui ne travaille pas dans le laboratoire
mas dans la plante de production, il a travaillé un temps dans le
laboratoire et ensuite il a changé d’aire de travail. J’ai aimé cela car
ça signifie que si on étudie bactériologie on ne devra pas rester
toute sa vie dans un laboratoire mais on peut avoir d’autres options
de travail.
Encore, j’ai pu découvrir l’ingénierie chimique. J’avais beaucoup
entendu parler de cette carrière mais je n’avais aucune idée de ce
que c’était. J’imaginais que les ingénieurs chimistes étaient aussi
au laboratoire mais ce n’est pas le cas. Les ingénieurs chimistes que
j’ai connu travaillent, la majorité, dans des postes administratif et
ont une spécialisation en administration et quelques-uns travaillent
dans la plante comme superviseurs de production. En parlant avec
une ingénieure chimiste elle m’a dit que l’ingénierie chimique ne
devrait pas s’appeler ingénierie chimique mais ingénierie de procès
car elle étudie les procès d’une production chimique, comment,
avec une matière première, faire une transformation chimique et
construire un produit.
Ce stage m’a montré que la carrière qu’une personne peut
étudier ne fait pas qu’elle soit attachée à un poste toute sa vie. Une
personne peut faire beaucoup de travaux, quelques-uns en relation
à sa carrière et quelques autres en relation à ses capacités.
J’ai vraiment aimé faire ce stage et j’ai beaucoup appris sur le
monde laborale.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful