Vous êtes sur la page 1sur 1

LDK-14-33 Page 1

Lettre de Kenscoff n 14-33 Kenscoff, vendredi 4 juillet 2014


Ce vendredi, sur invitation de Jacky Lumarque, je suis all assister la crmonie
dhommage organise lUniversit Quisqueya en lhonneur de Leslie Franois Manigat,
professeur dhistoire, ancien Prsident de la Rpublique, dcd dans son sommeil le
vendredi prcdent. Arriv 8 h 45, il ny avait pas
plus dune dizaine de personnes sous le chapiteau
dcor de rubans et de fleurs, dont Jacky
Lumarque, le professeur Henri Bazin, et
Franktienne que je suis all saluer. Doucement
berc par la musique du Requiem de Mozart, jai
attendu patiemment presquune heure que la salle
se remplisse petit petit des personnalits invites
et quarrive enfin la famille du dfunt, avec sa
veuve plore, Madame Mirlande Hyppolite
Manigat, accompagne de sa fille. tait prsent
lambassadeur de France, Patrick Nicoloso, que jai
donc eu loccasion dapprocher pour la premire
fois et qui je me suis prsent. Jai revu un
certain nombre de personnes amies dont Jacques
douard Alexis, ancien Premier Ministre, la veuve
de Guy Alexandre rcemment disparu, Evelyn
Margron Alexandre, la doyenne de la Facult de
mdecine et des sciences de la sant, Genevive
Poitevien, Guy Maximillien de lInstitut Franais,
fortement handicap, Tardieu, conservateur de la
bibliothque des Pres du Saint Esprit, Gabriel
Timothe, ancien Directeur gnral de la Sant
La crmonie a t anime avec toute la verve
truculente et chaleureuse de Franktienne qui fut
Ministre de la culture, lors de la courte prsidence
de Leslie Manigat en 1988, loccasion pour lui de
rgler aussi quelques comptes et dassner
quelques vrits bien senties. Trois enseignants de
Quisqueya, les professeurs Henri Bazin, Cary
Hector et Claude Mose ont voqu la mmoire du
disparu en rapportant quelques souvenirs
personnels. Quant Jacky Lumarque, fortement
mu, il a dress avec art et sensibilit quatre
bouquets pour souligner la riche personnalit de
Leslie Manigat, sa grande culture et son amour de la patrie. Crmonie trs russie et
mouvante qui sest termine vers 11 h 30 et qui restera certainement dans le cur et la
mmoire des nombreuses personnes prsentes, recueillies dans une relle communion
desprit.
Bien vous tous,
Christian et Jean-Philippe