Vous êtes sur la page 1sur 1

LA POLITIQUE CONOMIQUE DE DUPLESSIS

Source : Conrad Black, Maurice Duplessis, Montral, ditions de l'Homme, 1999 (1977), 547 p.,
traduction de Render unto Caesar par Jacques Vaillancourt.
Fleurissement du syndicalisme
1937 : Le gouvernement reconnat lgislativement pour la premire fois au Qubec le droit
dassociation des travailleurs et facilite leur organisation en units de ngociation collective
(p. 456).
Passe des lois interdisant dempcher ou de dissuader un travailleur de joindre un syndicat
(p. 456).
1945 : Baisse de 60 50+1 % la majorit requise pour constituer une unit daccrditation
syndicale (p. 456).
Entre 1944 et 1959 : Le nombre de syndicats qubcois passe de 673 1600 et le nombre de
syndiqus passe de 176 000 520 000 (p. 456).
Amlioration des conditions de travail
1936 : Restauration du droit des travailleurs accidents de choisir leur propre mdecin (p.
458).
De 1944 1948 : Le salaire minimum augmente de 110 % et est tendu 1.1 million de
travailleurs. LOntario nadopte un salaire minimum pour les hommes quen 1959. Depuis
1951, le salaire minimum au Qubec est le plus lev au Canada. part le Saskatchewan, le
Qubec tait alors la seule province faire appliquer le salaire minimum aux femmes (p.
457).
De 1944 1948 : Augmentation de 600 % les prestations verses aux victimes daccidents
de travail ; les prestations deviennent perptuelles (p. 458).
1945 : Cration dun centre de radaptation incluant un service de placement Montral (p.
458).
De 1944 1959 : La proportion de travailleurs protgs par une assurance-hospitalisation et
un rgime collectif dassurance-sant passe de 20 % 90 %, et la proportion couverte par
une assurance-salaire et un rgime de retraite passe de 20 % 90 % (p. 459).
tatisation de laide aux dmunis
Selon lentente conclue par M. Duplessis, ltat qubcois assumait 28 % des cots caritatifs,
les municipalits 39 %, et lglise 33 % (p. 458).
Amlioration des conditions sanitaires
Entre 1935 et 1959 : le taux de mortalit li la tuberculose est rduit de 300 % (p. 459).
Fondation de lOffice provincial de lhygine industrielle qui garantissait des centaines de
milliers de travailleurs, notamment, des examens mdicaux gratuits (dont la radiographie
pulmonaire) et uvrait lpuration des environnements de travail (p. 459).

Vous aimerez peut-être aussi