Vous êtes sur la page 1sur 2

Djamel Meguetouhnif

Sofiane Benali
Ulysse Jacquin

QUESTION 4:

-Cout de transaction: somme des cout encourus dans le processus d'achats et de


ventes. Finalement c'est un cout lié à un échange économique.

->Notion qui apparait en 1937, dans "nature of the firm" de Ronald Coase
->Selon Dahlman, il existe trois type de cout de transaction: -Les couts de recherche et
d'information
-Les couts de négociation
été discision
-Les couts de surveillance
et d'exécution

-Dans son article, Coase explique que la concentration verticale diminue les couts de
transaction

->La concentration verticale: C'est un regroupement des entreprises situées aux


différents stades du processus productif. Son objectif est d'une part la réduction par
suppression des marges bénéficiaires des stades intermédiaires, et d'autre part,
d'assurer la sécurité soit des approvisionnements soit des débouchés.
->Exemple de Rockefeller dans les années 1920, qui contrôla toute la chaine de
production, de la recherche du pétrole a son raffinement jusqu'a la vente aux
particuliers.

Depuis 1920 la situation des entreprises a changée, comme le dis P.DRUCKER, des
changements radicaux de la structure des entreprises sont apparus.

-Situation avant 1970 :

->concentration verticale est rentable, contrôler la totalité de la chaine de production


revient moins cher que d'acheter les produits à d'autres entreprises.
->couts de transaction sont élevés (couts de transport, couts d'information...)
->travailleurs peu qualifiés, peu payés, et quasi impossibilité pour eux de passer d'une
entreprise à l'autre

-facteurs d'évolution :

->révolution des transports : baisse du cout, diminution du temps de transport


->ouverture des frontières, avec lois facilitant le libre-échange : externalisation à
l'étranger, et diminution des couts de production
->division internationale du travail (avantages comparatifs, Ricardo, et absolus, Smith)
->révolution information et communications : plus grande information des vendeurs et
acheteurs, diminuant les couts induits pour tous les agents
->grappes d'innovation : diminution des couts de production grâce aux innovations des
laboratoires du secteur
->exemple d'une innovation majeure : internet, qui a bouleversé la production et le
commerce mondial

Conséquences de ces évolutions sur la structure des entreprises

-Situation âpres 1970 :

->baisse forte des couts de production


->couts de transaction baissent fortement
->rentabilité de la spécialisation et donc de l'externalisation (sous-traitance)
->travailleurs utilisés de plus en plus a mi-temps, diminue les couts de production
->spécialisation des entreprises dans le domaine où elles sont le plus productif

Finalement, on peut voir que les entreprises grâce a un certain nombre d'innovations
plus ou moins importantes ont vu la rentabilité de leur production aller dans le sens
d'une spécialisation et de l'externalisation de leur production, ainsi que de "l'utilisation"
de travailleurs a mi-temps.
De nos jours la notion de cout d'opportunité est un facteur dominant de la gestion d'une
entreprise, la valeur des biens sacrifiés pour produire le bien choisi, autrement dit, ce a
quoi il faut renoncer lorsque l'on fait un choix, devient une et même la directive de la
production de l'entreprise.