Vous êtes sur la page 1sur 2

I.G.

E – Dossier 6 - 02/12/2009

→ En utilisant le texte de M-L Allain et C. Chambolle, discutez l'effet de la loi Raffarin


sur la concurrence dans le secteur de la distribution

Éléments du texte :

− Encadrement des circuits de distribution


− Loi Royer : limitation de l'installation de nouvelles grandes surfaces

« L'installation d'entreprise commerciales au-delà d'une certaine surface (1000 m² de


surface de vente pour les communes de moins de 40 000 habitants, 1500 m² pour les
autres communes) ainsi que certaines extensions de magasins sont soumises à
l'approbation des commissions départementales d'urbanisme commercial.

− Protection du petit commerce

« Les pouvoirs publics veillent à ce que l'essor du commerce […] permette l'expansion
de toutes les formes d'entreprises, indépendantes, groupées ou intégrées, en évitant
qu'une croissance désordonnée des formes nouvelles de distribution ne provoque
l'écrasement de la petite entreprise et le gaspillage des équipements commerciaux »

− Différence des relations distributeur/producteur


− Suspension par le gouvernement, suite à la loi Sapin, de l'ouverture de grandes
surfaces

« […], à une décision ministérielle de geler jusqu'à la fin de l'année les ouvertures de
magasin de plus de 300 m², puis au vote de la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 relative
au développement et à la promotion du commerce et de l'artisanat, dite loi Raffarin. »

− Mise en place de réformes par la suite, réduisant encore les conditions


d'autorisations des nouvelles installations (grandes surfaces)

− Fonction du commerce et de l'artisanat (accentuer la création de ce type de


commerce)
− Effets pervers de la loi Raffarin : croissance externe en hausse (les entreprises
se « délocalisent » en banlieue limitrophe pour éviter cette restriction)
croissance interne en baisse.
− Marché oligopolistique (secteur grande distributions : Carrefour, Auchan,
Leclerc, Super U et Géant)
− Limitation artificielle de la concurrence (entente entre les 5, collusion)
− Renforcement du pouvoir des distributeurs
− Répercussion sur le marché financier : croissance du cours des actions et
obligations
− Situation de domination des distributeurs sur les producteurs
− Producteurs qui doivent faire face aux marques « discount » des distributeurs
(en l'occurrence les 5)
− Forte dépendance des producteurs vis à vis des distributeurs