Vous êtes sur la page 1sur 126

ROYAUME DU MAROC

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail


DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

OFPPT
SECTEUR ELECTROTECHNIQUE

R E S U ME S D E T H E O R I E E T
T RA V A UX PRA T I Q UES

Module n° 05:
UTILISATION DES OUTILS DE
L’ELECTRICIEN

Spécialité :

ÉLECTRICITÉ D’ENTRETIEN
INDUSTRIEL

Niveau :
Qualification

ANNÉE : 2001

EEI05 i
Remerciements

La DRIF remercie les personnes qui ont participé ou permis


l’élaboration de ce Module (Utilisation des outils de l’électricien).

Pour la supervision :

M. Mustapha ESSAGHIR : Chef de la Division Modes et Méthodes de


Formation
M. Brahim KHARBOUCH : Chef de projet marocain PRICAM-RGE
M. René LAPIERRE : Chef de projet canadien PRICAM-RGE
M. Jocelyn BERTRAND : Expert canadien

Pour l'élaboration et validation :

• Mme Najat FARHANE − Responsable CFF/Électrotechnique(ISIC)


• Mme Carmen DINCA − Formatrice au CFF/Électrotechnique(ISIC)
• Mme Naima EL KORNO − Formatrice au CFF/Électrotechnique(ISIC)
• Mme Meryem SKALI − Formatrice au CFF/Électrotechnique(ISIC)
• M. A. EL YAKOUTI − Formateur au CFF/Électrotechnique(ISIC)

Pour le secrétariat :

• Mlle MOUTAWAKIL Fatima Zahra


• Mlle CHAHID Hanane

Les utilisateurs de ce document sont invités à


communiquer à la DRIF toutes les remarques et
suggestions afin de les prendre en considération
pour l’enrichissement et l’amélioration de ce
programme.

Mme EL ALAMI

DRIF

EEI05 ii
SOMMAIRE

Présentation du module Page 4

Contenu du document Page 10

Projet synthèse
Résumés de théorie des :
- Objectifs opérationnels de premier niveau et leur durée
- Objectifs opérationnels de second niveau et leur durée
Exercices pratiques des:
- Objectifs opérationnels de premier niveau et leur durée
- Objectifs opérationnels de second niveau et leur durée

EEI05 iii
PRESENTATION OU PREAMBULE

L’étude du module 05 : Utilisation des outils de l’électricien permet d’acquérir les savoirs,
savoirs-faire et savoirs-être nécessaires à la maîtrise de la compétence.

Ce résumé de théorie et recueil de travaux pratiques est composé des éléments suivants :

Le projet synthèse faisant état de ce que le stagiaire devra savoir-faire à la fin des
apprentissages réalisés dans ce module, est présenté en début du document afin de bien le
situer. La compréhension univoque du projet synthèse est essentielle à l’orientation des
apprentissages.

Viennent ensuite, les résumés de théorie suivis de travaux pratiques à réaliser pour chacun des
objectifs du module.

Les objectifs de second niveau (les préalables) sont identifiés par un préfixe numérique alors
que les objectifs de premier niveau (les précisions sur le comportement attendu) sont marqués
d’un préfixe alphabétique.

Le concept d’apprentissage repose sur une pédagogie de la réussite qui favorise la motivation
du stagiaire, il s’agit donc de progresser à petits pas et de faire valider son travail.

Les apprentissages devraient se réaliser selon les schémas représentés aux pages qui suivent :

EEI05 4
SCHÉMA D’APPRENTISSAGE D’UN OBJECTIF

Lecture du résumé de
théorie de l'objectif " n "

Réalisation du travail
pratique de l'objectif " n "

Évaluation
formative de
l'atteinte de
N
l'objectif " n "
O

Passage à l'objectif " n + 1 "

EEI05 5
SCHÉMA DE LA STRATÉGIE D'APPRENTISSAGE

I ACTIVITÉ PARTICULIÈRE ÉVALUATION FORMATIVE

ENSEIGNEMENT CORRECTIF

II ACTIVITÉ PARTICULIÈRE ÉVALUATION FORMATIVE

ENSEIGNEMENT CORRECTIF

ACTIVITÉ GLOBALE ÉVALUATION FORMATIVE

ENSEIGNEMENT CORRECTIF

ÉVALUATION SOMMATIVE ENRICHISSEMENT

EEI05 6
MODULE 5 : UTILISATION DES OUTILS DE
L’ÉLECTRICIEN

Code : Durée : 45 h

OBJECTIF OPÉRATIONNEL DE PREMIER NIVEAU


DE COMPORTEMENT

COMPORTEMENT ATTENDU
Pour démontrer sa compétence, le stagiaire doit
utiliser les outils de l’électricien
selon les conditions, les critères et les précisions qui suivent.

CONDITIONS D’ÉVALUATION
• Travail individuel
• À partir de directives.
• À l’aide :
- de l’outillage manuel et électrique de base de l’électricien d’entretien;
- de matériel;
- de l’équipement de protection individuelle.

CRITÈRES GÉNÉRAUX DE PERFORMANCE


• Respect des règles de santé et de sécurité et des mesures de protection
individuelle et collective.
• Respect des directives.
• Respect des techniques de travail.
• Utilisation appropriée de l’outillage et de l’équipement.
• Travail soigné et propre.
• Respect de l’environnement et de l’aménagement.

(à suivre)

EEI05 7
OBJECTIF OPÉRATIONNEL DE PREMIER NIVEAU
DE COMPORTEMENT(suite)

PRÉCISIONS SUR LE CRITÈRES PARTICULIERS


COMPORTEMENT ATTENDU DE PERFORMANCE

A. Sélectionner l’outillage, l’équipement et - Choix judicieux des outils en fonction de


les accessoires. la nature du travail à exécuter.

B. Effectuer des opérations d’usinage manuel - En tenant compte des caractéristiques des
telles que : matériaux à usiner.
• visser; - Poste de travail fonctionnel et sécuritaire.
• clouer; - Précision des opérations d’usinage.
• scier;
• limer;
• percer;
• riveter;
• meuler;
• tarauder;
• fileter;
• ébavurer;
• extraire des vis, des boulons et des
écrous.

C. Utiliser les dispositifs d’ancrage. - Choix judicieux du dispositif.


- Préparation adéquate des ancrages.
- Respect de la technique de fixation.
- Solidité des ancrages.

EEI05 8
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS DE SECOND NIVEAU

LE STAGIAIRE DOIT MAÎTRISER LES SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR PERCEVOIR OU SAVOIR ÊTRE JUGÉS
PRÉALABLES AUX APPRENTISSAGES DIRECTEMENT REQUIS POUR L’ATTEINTE DE L’OBJECTIF DE PREMIER
NIVEAU, TELS QUE :

Avant d’apprendre à sélectionner l’outillage, l’équipement et les accessoires (A) :

1. Reconnaître les outils manuels utilisés en électricité et leurs caractéristiques.


2. Démontrer les techniques d’utilisation des divers outils.
3. Distinguer les accidents associés à l’utilisation des outils manuels et les
précautions à prendre.
4. Définir les modes d’entretien et de rangement des outils manuels.
5. Reconnaître les principaux organes d’assemblage.

Avant d’apprendre à effectuer des opérations d’usinage manuel telles que :


• visser;
• clouer;
• scier;
• limer;
• percer;
• riveter;
• meuler;
• tarauder;
• fileter;
• ébavurer;
• extraire des vis, des boulons et des écrous (B) :

6. Reconnaître l’outillage électrique utilisé en électricité et ses caractéristiques.


7. Procéder aux vérifications d’usage de l’outillage électrique.
8. Démontrer les techniques d’utilisation de l’outillage électrique.
9. Définir les modes d’entretien et de rangement de l’outillage électrique.
10. Décrire les caractéristiques des principaux matériaux utilisés en électricité.
11. Reconnaître les règles de sécurité relatives aux opérations d’usinage manuel ainsi
qu’aux matériaux utilisés.
12. Distinguer différents types de filets.
13. Distinguer les organes filetés des organes non filetés.
14. Reconnaître les matériaux ainsi que les produits utilisés pour assembler des
éléments de façon permanente.

Avant d’apprendre à utiliser les dispositifs d’ancrage(C) :

15. Distinguer les différents types d’ancrages, leurs caractéristiques et leurs usages.
16. Distinguer les différents matériaux sur lesquels des ancrages peuvent être fixés.
17. Reconnaître l’outillage nécessaire à l’exécution d’ancrages.
18. Déterminer les critères de choix d’un dispositif d’ancrage.
19. Décrire les techniques de fixation des dispositifs d’ancrage.
20. Reconnaître les critères de qualité d’un ancrage.

EEI05 9
EEI MODULE 05

PROJET SYNTHESE

A partir de croquis et de directives.


A l'aide de l'outillage manuel et électrique de base de l'électricien d'entretien, de matériel et
de l'équipement de protection individuelle, le stagiaire devra :

• Sélectionner les bons outils ;


• Effectuer des opérations d'usinage manuel ;
• Utiliser les dispositifs d'ancrage ;
• Respecter les techniques de travail, les règles de santé et de sécurité et les mesures de
protection individuelle.

EEI05PS
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°1 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les outils manuels utilisés en électricité industrielle et leurs
caractéristiques.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique présente au stagiaire les outils manuels utilisés en électricité et leurs
caractéristiques.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

EEI0501RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°1 DURÉE : 0,7 h

1. Les outils de frappe :

L’outil de frappe est le marteau, dans la figure 1 on représente les divers types de marteaux.

Figure 1
2. Les outils de serrage

a) Les pinces :

Les pinces sont des outils utilisées pour tenir, couper, courber ou retenir des objets ainsi que
pour dénuder des conducteurs.
La figure 2 représente les pinces les plus couramment utilisées.

Figure 2

EEI0501RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

b) Les clés :

Elles servent à tenir, serrer ou desserrer des vis, des écrous, des boulons ou des tuyaux.
Elles sont fixes ou ajustables. La figure 3 représente les divers types de clés.

Figure 3

EEI0501RT 3
RÉSUMÉ DE THÉORIE

c) Les tournevis :

Le tournevis sert à serrer ou desserrer des vis de toutes sortes à têtes très variées. La figure 4
représente les divers types de tournevis.

Figure 4

3. Les outils de filetage :

Elle sont des outils qui servent pour realiser le filetage (les filets).
Pour exécuter des filets dans un trou, on utilise un taraud, alors que pour faire des filets sur une
tige, on utilise une filière. La figure 5 représente les outils de filetage.

Figure 5

EEI0501RT 4
RÉSUMÉ DE THÉORIE

4. Les instruments de mesure et de traçage :

Les instruments de mesure servent pour mesurer des dimensions comprises entre 0,002 mm
et 30 m.
Les instruments sont : la règle, le micromètre, le ruban à mesurer, le pied à coulisse, à
vernier, les jauges d’épaisseur.

Les outils de traçage serviront à indiquer l’endroit où une pièce doit être coupée ou percée.
Ces outils sont : le traçoir, les compas et les trusquins. La figure 6 représente ces outils.

Figure 6

EEI0501RT 5
RÉSUMÉ DE THÉORIE

5. Les outils de coupage :

Pour couper un métal ou un autre matériau on a besoin d’un outil de coupage tel que : une scie,
des cisailles, une guillotine ou un coupe tuyaux. La figure 7 représente ces outils.

Scie à métaux Cisailles Coupe-tuyaux

Guillotine

Figure 7

EEI0501RT 6
RÉSUMÉ DE THÉORIE

6. Les outils de perçage et de pointage :

♦ Les pointeaux : il est utilisé pour le centrage ou pour l’établissement de points de repère sur
la surface d’une pièce à percer. La figure 8 représente les divers types de pointeaux

Figure 8

EEI0501RT 7
RÉSUMÉ DE THÉORIE

♦ Les outils de perçage : il peut être manuel, mécanique, électrique ou pneumatique. La


figure 9 représente les outils de perçage les plus courants.

Figure 9

EEI0501RT 8
RÉSUMÉ DE THÉORIE

7. Les outils de poinçonnage :

Le poinçage consiste à découper une ouverture dans une plaque à l’aide d’une presse. La figure
10 représente un poinçon à tôle manuel.

Figure 10

8. Les outils d’ancrage :

Les outils d’ancrage sont essentiels pour la fixation de tout objet sur un ouvrage de maçonnerie,
le béton, la brique, etc. La figure 11 représente les outils d’ancrage.

Figure 11

EEI0501RT 9
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°1 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les outils manuels utilisés en électricité industrielle et leurs
caractéristiques.

- Description sommaire de l’activité :.

Le stagiaire doit reconnaître chaque outil manuel utilisé en électricité industrielle.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0501TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°1 DURÉE : 1,1 h

D’après les images représentées ci-dessous reconnaître chaque outil manuel utilisé en
électricité industrielle et indiquer son nom dans le tableau.

Figure 1 Figure 2

Figure 3 Figure 4

Figure 5 Figure 6

EEI0501TP 2
EXERCICE PRATIQUE

Figure 7 Figure 8

Numéro Nom de l’outil

EEI0501TP 3
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°2 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Démontrer les techniques d’utilisation des divers outils.

- Description sommaire du contenu

Ce résumé théorique comprend : La représentation des techniques d’utilisation des outils manuels
utilisés en électricité industrielle.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Directives particulières :

EEI0502RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°2 DURÉE : 0,7 h

Technique d’utilisation des outils de l’électricien :

1. Les outils de serrage :

a) les pinces :

Le fonctionnement de la pince est basé sur le principe du levier. Elles sont composées de deux
leviers articulés d’un pivot et de deux mâchoires. Par une simple action sur les leviers on obtient
une grande force près du pivot.

Technique d’utilisation générale : Pour exercer une pression contrôlée sur les pinces, on tient
les leviers entre ses doigts. En plaçant le petit doigt contre l’intérieur d’un des leviers, on peut
facilement ouvrir les mâchoires, à moins que les leviers soient repoussés par un ressort. Pour
couper un fil par exemple, on le place entre les mâchoires coupantes, on serre fermement les
leviers de l’autre main.

♦ Pinces universelles : (pinces d’électricien) : Les pinces universelles ont des mâchoires
partiellement plates, moletées et partiellement tranchantes; on peut s’en servir pour tenir,
plier et couper. Les électriciens les utilisent beaucoup pour faire des épaissures et pour
dénuder les fils d’où le nom de pinces d’électricien.

♦ Pinces à dénuder : Ce sont des pinces qu’on règle pour couper seulement l’isolant d’un
conducteur électrique.

Technique d’utilisation : en exerçant une simple pression sur les leviers, une mâchoire agrippe
le fil et le retient tandis que les tranchants se referment et coupent l’isolant pour ensuite tirer ce
dernier du conducteur. En relâchant les leviers, tous les mécanismes reprennent leur place
originale et sont prêts à un nouveau dénudage.

♦ Pinces à sertir les cosses : les pinces à sertir servent à serrer ou écraser la partie de la cosse
en contact avec le fil. La figure 1 montre les différentes étapes du sertissage d’une cosse à
un fil.

EEI0502RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

Figure 1

♦ Pinces à usages multiples : ces pinces sont très pratiques et tout technicien devrait en
posséder une; elle sert à couper les fils électriques, à sertir les cosses sur des conducteurs.
Elle sert aussi à couper proprement les vis de petit et moyen calibre, voir figure 2

Figure 2

EEI0502RT 3
RÉSUMÉ DE THÉORIE

b) Les clés :

Une clé doit toujours être utilisée en tirant vers soi et jamais en poussant car si elles glissent, on
pourrait facilement se blesser. La clé doit être placée en respectant l’angle de prise avec la manche.
On utilise jamais une clé dans le sens latéral, car elle ne supporte pas de grande force, voir figure 3.

Figure 3

c) Les tournevis :

Pour visser une vis, on doit tenir fermement le manche d’une main en appliquant la lame dans la
rainure de la vis et en exerçant seulement la pression nécessaire pour que la lame demeure dans la
rainure, on tourne lentement la poignée en tenant la vis de l’autre main, voir figure 4.

Figure 4

EEI0502RT 4
RÉSUMÉ DE THÉORIE

2. Les outils de filetage :

♦ Technique de l’utilisation :

2.1) Pour tarauder il faut :


a) Choisir le taraud et le tourne-à-gauche approprié pour le taraudage à exécuter.
b) Enduire le taraud d’un fluide de coupe approprié.
c) Engager le taraud dans le trou, exercer une pression descendante égale et uniforme sur le
tourne-à-gauche et tourner dans le sens horaire (pour des filets à droite) jusqu’à faire
deux trous complets.
d) Retirer le tourne-à-gauche et vérifier à l’équerre si le taraud est perpendiculaire à la
pièce.
e) Si le taraud n’est pas engagé d’équerre, le sortir du trou et reprendre le taraudage en
exerçant la pression dans le sens opposé à celui de l’inclinaison du taraud.
f) Lorsque le taraud est engagé comme il se doit, le faire pénétrer plus en avant en tournant
le tourne-à-gauche, voir figure 5.

Figure 5 - Taraudage avec tourne-à-gauche en « T »


(L.S. Starrett Co.)

g) Tourner le taraud à droite sur un demi-tour environ et revenir d’un quart de tour en
arrière à fin de briser les copeaux.

2.2) Pour tailler des filets externes sur des tiges cylindriques :

On utilise les filières. La filière doit être maintenue fermement dans une monture appelée
porte-filière. Voir figure 6.
Quart de tour
Demi-tour

Figure 6

EEI0502RT 5
RÉSUMÉ DE THÉORIE

Les précautions indiquées pour l’utilisation d’un taraud doivent également être observées
lorsqu’on utilise une filière.

3. Instruments de mesure et de traçage :

3.1) Les instruments de mesure :

♦ Règles et rubans d’acier : Pour déterminer un longueur, placer l’instrument, la règle ou le


ruban à mesurer sur la pièce, le long de la dimension à mesurer, en prenant soin de mettre le
repère Zéro en regard de la marque de départ. Ensuite relever sur l’instrument, en face de la
marque d’arrivée, la longueur cherchée.

♦ Jauges d’épaisseur : elles sont de deux types :

♦ Le premier type sert à mesurer l’épaisseur d’une pièce mince, une tôle par exemple
figure 7. Pour l’utiliser, il suffit d’insérer la tôle dans l’une des fentes appropriées et la
jauge nous indique le numéro et l’épaisseur de la tôle.

Figure 7 – Jauge d’épaisseur des tôles d’acier


( L.S. Starrett Co)

EEI0502RT 6
RÉSUMÉ DE THÉORIE

♦ Le deuxième type sert à mesurer un espacement, un dégagement par exemple figure 8


Pour évaluer la largeur d’un dégagement, on choisit une feuille qui semble plus mince
que l’ouverture à mesurer et on y place la feuille, on aura ainsi la dimension précise de
l’espacement.

Figure 8 – Jauge d’épaisseur à lames et à fils (Utica Tool)

♦ Le micromètre : pour effectuer des mesures de précision, on utilise le micromètre.

Technique d’utilisation : voir figure 9

Figure 9

D’après cet exemple on lit :

- 17 mm sur les divisions au-dessus de l’axe longitudinal.


- 0,5 mm sur les divisions en dessous de l’axe longitudinal.
- La douille indique 11 vis-à-vis de l’axe longitudinal.

La dimension totale à mesurer sera :

17 x 1 = 17,00 mm
1 x 0,5 = 0,50 mm
11 x 0,01 = 0,11 mm
Totale = 17,61 mm

EEI0502RT 7
RÉSUMÉ DE THÉORIE

♦ Pied à coulisse à vernier :

Le pied à coulisse est l’instrument utilisé pour faire des mesures, intérieures, extérieures et
de profondeur.

Technique d’utilisation :

- Desserrer les deux vis de blocage du coulisseau de réglage et de bec mobile ;


- Ajuster le bec mobile près de la pièce à mesurer mais sans y toucher ;
- Serrer la vis de blocage du coulisseau de réglage ;
- Aligner dans les deux axes les becs avec la pièce à mesurer ;
- Ajuster l’écrou de réglage jusqu’à ce que le bec mobile touche la pièce ;
- Relever la lecture, en place sans bouger le pied à coulisse ;
- Resserrer les deux vis de blocage et dégager le pied à coulisse de la pièce.

3.2) Les instruments de traçage :

Le traçage :

Pour graver des traits permanents sur les surfaces dures on utilise le traçoir. Pour graver des
traits sur une face métallique, on se sert de la règle et du traçoir. Pour faire des traits précis, la
pointe du traçoir est placée dans le coin formé par la règle est la surface de la pièce, puis en
tenant fermement la règle et le traçoir, on fait glisser la pointe le long de la règle en maintenant
un angle constant.

Figure 10

EEI0502RT 8
RÉSUMÉ DE THÉORIE

Le trusquin :

Pour tracer des lignes parallèles à une arête ou à une surface donnée, on utilise le trusquin.

Technique d’utilisation : on place la règle de bout près de la pointe à tracer, on ajuste cette
dernière à la hauteur désirée puis on trace sur la pièce la ligne requise en faisant glisser le
bloc de base sur la surface de référence. Voir figure 11.

Figure 11
4) Les outils de coupage :

a) les scies à métaux :

Une scie est faite de trois éléments principaux : le cadre, la poignée et la lame.

Technique d’utilisation :

D’abord la pièce à couper doit être fixée dans un étau puis :

- Les dents de la lame doivent pointer vers l’avant, c’est à dire en s’éloignant de la poignée ;
- L’écrou de serrage doit tendre la lame de manière à l’empêcher de se tordre et de flamber ;

EEI0502RT 9
RÉSUMÉ DE THÉORIE

- On doit saisir la scie comme à la figure 12, c’est à dire la main gauche sur le cadre et ma
main droite sur la poignée. La position debout avec le pied gauche légèrement en avant du
pied droit : est la meilleure position à adopter.

Figure 12

- Il faut guider la lame avec son pouce scier près du tracé et à l’extérieur de ce dernier ;
- Lorsque le trait de scie est amorcé, il suffit de pousser le cadre avec la main gauche en
contrôlant la pression sur la poignée avec la main droite. On applique la pression lors du
mouvement vers l’avant seulement.

b) Le coupe tuyau :

Technique d’utilisation :

Le tuyau est inséré entre le couteau et les rouleaux de la serre. A l’endroit désiré le couteau
est serré avec la poignée puis le coupe-tuyaux est tourné autour du tuyau. A chaque tour de
l’outil il faut serrer la poignée d’un tour ce qui fait pénétrer le couteau d’avantage. De cette
façon après quelques tours, le tuyau est coupé à la longueur désiré, voir figure 13.

Figure 13

EEI0502RT 10
RÉSUMÉ DE THÉORIE

5) Les outils de perçage et de pointage :

5.1) Le pointeau :

Technique d’utilisation :

- En maintenant fermement le pointeau entre les doigts d’une main, l’autre main servant à
manipuler le marteau, on place la pointe à l’endroit précis où le pointage doit être fait ;
- Une fois qu’on est sûr que l’axe de pointeau est perpendiculaire à la pièce on frappe
légèrement l’enclume avec le marteau ;
- Si le pointage n’est pas assez profond on frappe le pointeau de nouveau en vérifiant sa
perpendicularité. Voir figure 14.

Figure 14

5.2) Les outils de perçage :

Technique d’utilisation :

- Le centre du trou à percer ayant été déterminé à l’aide de pointeau à centrer ;


- On perce un petit trou qui servira de trou-guide ;
- Le petit foret pénétrera le métal exactement au centre de l’empreinte laissée par le pointeau ;
Lorsque le foret amorce sa coupe, il faut exercer une certaine pression et maintenir une
avance continue ;
- Si on doit percer en profondeur on doit lubrifier la pointe et le trou d’huile de coupe ;
- On relâche la pression occasionnellement pour que les copeaux se dégagent d’eux-mêmes ;
- Lorsque la pointe du foret atteint le côté opposé de la pièce, on diminue la pression pour
éviter la formation de bavures au bord du trou.

EEI0502RT 11
RÉSUMÉ DE THÉORIE

6) Les outils de poinçonnage :

Les différentes pièces du poinçon sont :

1. Le bras de levier.
2. Poinçon.
3. Guide de profondeur.
4. Point de centrage.
5. Matrice.
6. Porte poinçon.
7. Espace de profondeur.

Technique d’utilisation :

- Le bras de levier actionne le poinçon qui s’insère dans la matrice, en perforant la tôle selon
le format désiré ;
- Pour plus de précision de perçage, le poinçon porte un point de centrage qui doit être aligné
avec le centre du trou à percer ;
- Le guide de profondeur permet à l’opérateur de percer plusieurs trous à une même distance
du bord de la tôle ;
- Le porte-poinçon retient le poinçon en place, il permet aussi un changement facile de
poinçon.

EEI0502RT 12
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°2 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les techniques d’utilisation des divers outils de l’électricien.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit démontrer les techniques d’utilisation des divers outils de l’électricien

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis : Les outils de l’électricien disponible à l’atelier.

- Directives particulières :

EEI0502TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°2 DURÉE : 1,1 h

Après la lecture de résumé de théorie et l’explication donnée par le formateur on doit mettre
à la disposition du stagiaire un certain nombre d’outils de l’électricien, il doit nous démonter leurs
techniques d’utilisation.
Pour chaque technique d’utilisation d’un outil, le stagiaire doit tenir compte des points suivants :

♦ La façon de tenir l’outil.


♦ La position de l’outil.
♦ Le sens du mouvement dans lequel se fait le travail.
♦ La force ou la pression à exercer sur l’outil.

EEI0502TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°3 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les accidents associés à l’utilisation des outils manuels et les
précautions à prendre.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation des accidents qui surviennent lors d’utilisation
d’un outil en mauvais état ou une mauvaise méthode d’utilisation de cet outil et les précautions à
prendre pour éliminer un maximum de risques.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

EEI0503RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°3 DURÉE : 0,7 h

Accidents associés à l’utilisation des outils manuels :

Employés incorrectement les outils manuels sont un danger pour leurs utilisateurs, il est
donc primordial pour le stagiaire de respecter les méthodes de travail offrant tout la sécurité. Les
accidents les pus fréquents sont :

• Les fractures aux doigts.


• Les coupures, qui peuvent entraîner jusqu’à l’amputation.
• Les enflures.
• Mains et bras écrasés.
• Doigts coupés.
• Perte de la vue. etc…
Il est donc essentiel pour les stagiaires d’apprendre à assurer sa sécurité.

Précautions pour éviter tout accident en utilisant un outil manuel :

1. Outils de traçage :

- Ne jamais transporter dans ses poches un traçoir ou pointe à tracer, un compas diviseur ou
un compas hermaphrodite ;
- Enlever les bavures et arêtes vives avant de tracer sur une pièce.

2. Outils de serrage (tournevis - pinces - clés) :

• Tournevis :
- La lame ou la pointe de tournevis doit s’adapter parfaitement à la tête de la vis, si non il y a
risque d’accident.
- Pour réparer la pointe ou la lame d’un tournevis sur la meule, il faut porter des verres
protecteurs.
- Utiliser un tournevis isolé pour travailler sur un circuit électrique alimenté.
Voir figure 1et 2.

Figure 1 Figure 2

EEI0503RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

• Les pinces –clés :

- Il ne faut pas utiliser des pinces en guise de clés de serrage.


- Il ne faut pas demander à des pinces coupantes de sectionner des pièces plus grosses que
celles prévues par leur fabricant. Voir figure 3.

Figure 3

- Il ne faut pas prolonger de bras de levier des pinces coupantes ou des clés.
- Tirer sur une clé offre plus de sécurité que de la pousser.
- Il faut utiliser la clé appropriée si non l’écrou sera endommagé.
- Ne jamais frapper une clé avec un marteau.
- Ne jamais utiliser de clé sur une machine en mouvement.

3. Outils de perçage :

- Ne jamais porter de vêtements amples, cravates, foulards, relever ses machines de chemise ;
- Les cheveux longs doivent être retenus par un casque ou un filet ;
- Porter des verres de sécurité ;
- S’assurer que la perceuse est en bon état et que l’outil de perçage est coupant ;
- Attacher solidement la pièce à percer à la table de perçage ou dans l’étau ;
- Enlever la clé du mandrin avant de mettre en marche ;
- Enlever les copeaux avec une brosse et non avec la main et les doigts.

4. Outils de coupe :

- Ne pas vérifier l’acuité d’une lame de scie avec ses doigts ;


- S’assurer que la lame de scie est bien tendue, sinon elle pourrait se briser en sciant et causer
des blessures ;
- Couper avec une scie électrique exige le port de verres protecteurs ;
- N’opérer la machine que si tous les protecteurs en place ;
- Ne jamais laisser ses mains près des pièces en mouvement.

EEI0503RT 3
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°3 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les accidents associés à ‘utilisation des outils manuels et les
précautions à prendre.

- Description sommaire de l’activité :.

Le stagiaire doit répondre à des questions pour pouvoir distinguer les accidents associés à
‘utilisation des outils manuels et les précautions à prendre.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0503TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°3 DURÉE : 1,1 h

Répondre aux questions suivantes :

1. Nommer les accidents qui peuvent être causés par l’utilisation d’un outil manuel en
mauvais état ou une mauvaise méthode d’utilisation de cet outil ?

2. Quelles sont les précautions à prendre pour éviter les risques associés à l’utilisation des
outils de traçage ?

3. Quel est l’origine des risques occasionnés par les outils de serrage ?

4. Que doit- on faire pour réduire les risques ?

5. Qu’est ce qu’on exige lors du perçage d’une pièce ?

6. Quelles sont les solutions à adopter afin d’éviter les risques associés à l’utilisation des
scies à métaux ?

EEI0503TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°4 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Définir les modes d’entretien et de rangement des outils manuels.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend le mode d’entretien et de rangement des outils manuels. Le


stagiaire doit apprendre à entretenir et à ranger les outils manuels.

- Lieu de l’activité : L’atelier.

- Directives particulières :

EEI0504RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°4 DURÉE : 0,7 h

1. Entretien des pinces :

• Pour éviter que le métal de l’outil ne s’oxyde il faut :


- Appliquer un léger film d’huile avec un chiffon tout en nettoyant les pinces ;
- On applique aussi quelques gouttes d’huile sur le pivot pour s’assurer que les leviers
fonctionnent librement.

• Si les mâchoires plates unies ou moletées sont endommagées, il faut :


- Les réparer en les limant légèrement ;
- Après l’opération s’assurer qu’elles continuent de bien s’appuyer l’une sur l’autre.

• Les pinces coupantes sur bout peuvent être réparées si :


- On meule leurs tranchants ;
- Vérifier que ces derniers se touchent après l’opération.

• Les leviers des pinces peuvent être isolés pour en augmenter le confort et la sécurité
d’emploi avec du ruban gommé ou un enduit caoutchouté spécial.

2. Entretien des cles :

• Pour protéger l’opérateur, la clé et la pièce il faut que les clés ajustables soient bien
ajustées.

• Une clé durera longtemps si :


- Elle est gardée propre, sans graisse ni saletés ;
- Elle est nettoyée après usage avec un chiffon ;
- On évite l’infiltration de particules dans les cliquets, les chaînes et les écrous de réglage.

• Quelques gouttes d’huile légère assurant une utilisation facile et prolongée des pièces
mobiles des clés.

3. Entretien des tournevis :

• Afin d’éviter les dégâts causés par l’utilisation d’une lame de tournevis endommagé, il faut
que :
- La lame soit de largeur et d’épaisseur à appropriées à la fente des têtes des vis à serrer
ou à desserrer ;
- Lame ne soit pas ni trop étroite ni trop large.

• Afin d’ajuster la lame à la rainure de la vis il faut :


- Effectuer un équarrissage de la lame à l’aide d’une meule , voir figure 1.

EEI0504RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

Figure 1

- Plonger souvent la lame dans l’eau pendant l’opération précédente car si elle s’échauffe,
elle va perdre sa trempe.

4. Entretien des instruments de mesure et de traçage :

• On doit éviter les encoches et les égratignures sur les instruments de mesure. Pour cela en
doit :
- Nettoyer les instruments de mesure régulièrement et les débarrasser des empreintes
digitales pour éviter le risque de provoquer leur corrosion ;
- Ranger séparément les instruments de mesure et les outils de traçage des autres outils ;
- Protéger les règle d’acier en les essuyant avec un chiffon imbibé d’huile légère.

5. Entretien des pointeaux :

Après un certain temps d’utilisation, il faut réparer les points des pointeaux, pour cela, il suffit de
les meuler, sans les surchauffer, en les refroidissant souvent à l’eau lors du meulage. Voir figure 2.

Figure 2

EEI0504RT 3
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°4 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Définir les modes d’entretien et de rangement des outils manuels de
l’électricien.

- Description sommaire de l’activité :.

Le stagiaire doit répondre à des questions pour démontrer sa compétence.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0504TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°4 DURÉE : 1,1 h

Répondre aux questions suivantes :

1. Quelles sont les solutions à adopter pour éviter que le métal de l’outil s’oxyde ?

2. Qu’est ce qu’il faut faire si les mâchoires plates unies ou moletées des pinces sont
endommagées ?

3. Comment entretenir les clés ?

4. Quelles opérations faut-il effectuer pour que la lame de tournevis soit compatible à la
rainure de la vis ?

5. Quelles sont les précautions à prendre pour que les instruments de mesure et de traçage
restent en bon état ?

EEI0504TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°5 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les principaux organes d’assemblage.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation des principaux organes d’assemblage.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Directives particulières :

EEI0505RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°5 DURÉE : 0,7 h

1- BOULONS :

Un boulon est une pièce à tige filetée, destinée à être insérée dans des trous percés à travers
des pièces à attacher, on le fixe ordinairement au moyen d’un écrou. Voir figure 1.

Figure 1

EEI0505RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

2- VIS :

Dans la figure 2 on présente quelques types de têtes de vis utilisées pour l’assemblage.

Figure 2
3- ÉCROUS :

Il accompagne le boulon pour le serrage. Figure 3 présente les écrous standards.

Figure 3

EEI0505RT 3
RÉSUMÉ DE THÉORIE

4- RONDELLES :

On peut les utiliser comme freins pour les écrous. La figure 4 présente les rondelles.

Figure 4

EEI0505RT 4
RÉSUMÉ DE THÉORIE

5- RIVETS :

Le rivet est une tige de métal ductile servant à former une liaison solide et permanente. La
figure 5 présente quelques petits rivets.

Figure 5

6- CLOUS :

La figure 6 présente les divers types de clous.

Figure 6

EEI0505RT 5
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°5 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les principaux organes d’assemblages.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit être capable de reconnaître les différents organes d’assemblages existant à
l’atelier où à partir des images présentes.

- Lieu de l’activité : Atelier d’électricité.

- Liste du matériel requis :


- Organes d’assemblage (boulons, écrous, rondelles, rivets, clous)
- Images.

- Directives particulières :

EEI0505TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°5 DURÉE : 1,1 h

D’après les images suivantes, reconnaître les différents organes d’assemblages ?

Fig. 1 Fig. 2

Fig. 3 Fig. 4

Fig. 5 Fig. 6

EEI0505TP 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : A DURÉE : 1,2 h

- Objectif poursuivi : Sélectionner l’outillage, l’équipement et les accessoires.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit effectuer des travaux en utilisant les différentes catégories d’outils manuels après
la lecture de résumé théorique et respectant les directives.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis : Les outils manuels existants à l’atelier.

- Directives particulières : Il faut respecter les précautions à prendre lors de l’utilisation de chaque
outil (voir objectif 3), afin d’éviter les accidents qui en découlent.

EEI05ATP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : A DURÉE : 1,2 h

En utilisant les outils nécessaires et avec le respect des directives :

1.
a) Le stagiaire doit par exemple fixer un coffret de commande d’une machine déjà
existant à l’atelier ;

b) Effectuer le cheminement d’une petite canalisation permettant par exemple


l’alimentation de ce coffret.

2. On demande au stagiaire de démonter le câblage d’un coffret de commande qui existe dans
l’atelier et qui ne fonctionne plus.

EEI05ATP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : A DURÉE : 0,8 h

- Objectif poursuivi : Sélectionner l’outillage, l’équipement et les accessoires.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend : la procédure d’exécution des travaux en utilisant les différents
catégories d’outils manuels.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Directives particulières :

EEI05ART 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : A DURÉE : 0,8 h

Pour exécuter un travail sur l’utilisation des différentes catégories d’outils manuels, il faut :

1. Faire un choix judicieux des outils en fonction de la nature du travail à exécuter avec
le choix aussi des organes d’assemblage nécessaires ;

2. Connaître la technique d’utilisation appropriée de chaque outil ;

3. Effectuer un travail précis et sécuritaire ;

4. Nettoyer le lieu et les outils avant de les ranger.

EEI05ART 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°6 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître l’outillage électrique utilisé en électricité et ses caractéristiques.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation de l’outillage électrique utilisé en électricité.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Directives particulières :

EEI0506RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°6 DURÉE : 0,7 h

1. Les outils de perçage :

On classe généralement les perceuses électriques selon le diamètre des tiges que peuvent
accepter leurs mandrins. Les formats les plus courants sont : 6, 10, 13, 16 et 19 mm; la plus
courante étant la 6 mm. La puissance du moteur d’entraînement varie entre 0,2 ch pour le 6 mm et
1,5 ch pour la 19 mm. La vitesse étant de 2000 tr/min pour la 6 mm par exemple.
La figure 1 présente la description de la perceuse électrique.

Figure 1
2. Les outils de coupe :

a) Parmi les outils de coupage électriques, on trouve les scies électriques. Elles sont
classés en trois groupes : les scies à lame alternative, à lame continue et circulaires.
La figure 2 présente une scie électrique.

Figure 2

EEI0506RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

b) Cisailles électriques :

La figure 3 présente une cisaille électrique.

Figure 3

EEI0506RT 3
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°6 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître l’outillage électrique utilisé en électricité et ses caractéristiques.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit reconnaître les images des outillages électriques utilisés en électricité que on lui
présente.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0506TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°6 DURÉE : 1,1 h

Reconnaître les outils électriques présentes ci-dessous.

Figure 1 Figure 2

Figure 3

EEI0506TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°7 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Procéder aux vérifications d’usage de l’outillage électrique.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend les vérifications qu’il faut faire avant de travailler sur un
outillage électrique.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Directives particulières :

EEI0507RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°7 DURÉE : 0,7 h

Pour éviter les accidents ou risques d’électrocution, avant d’utiliser n’importe quel outillage
électrique, il est essentiel de prendre en considération les points suivants :

Avant de débuter un travail sur un système, il faut repérer le point de coupure de


l’alimentation ;

S’assurer que le fil d’alimentation électrique n’est ni fissuré ni coincé ;

Vérifier soi-même que les lignes sur lesquelles on doit travailler sont mise à la terre ;

S’assurer que l’appareil sur lequel on doit travailler possède une bonne mise à la terre
car une mise à la terre appropriée préviendra tout choc électrique dans son voisinage
immédiat ;

S’assurer du bon fonctionnement de la gâchette.

EEI0507RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°7 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Procéder aux vérifications d’usage de l’outillage électrique.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit indiquer quelle sont les vérifications à faire avant de travailler sur l’outillage
électrique.

- Lieu de l’activité : Atelier

- Liste du matériel requis : Des images.

- Directives particulières :

EEI0507TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°7 DURÉE : 1,1 h

D’après les images présentées, ci-dessous, il faut indiquer quelle sont les vérifications à faire
avant de travailler sur cet outillage électrique.

Figure 1 Figure 2

Figure 3

EEI0507TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°8 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Démontrer les techniques d’utilisation de l’outillage électrique.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la presentation des techniques d’utilisation de l’outillage


électrique.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Directives particulières :

EEI0508RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°8 DURÉE : 0,7 h

Pendant l’utilisation d’un outillage électrique, on doit tenir compte des opérations suivantes :

Maintien ferme des poignes de l’outil avant sa mise en marche et pendant son
fonctionnement ;
Maintenir l’axe de travail ;
Pression adéquate sur l’outil pour éviter les blocages ;
Une bonne posture de travail ;
Ne pas utiliser le dispositif de blocage automatique de la gâchette.

Exemple d’utilisation rationnelle de la perceuse électrique :

a) Il faut que la pièce à forer soit bien


fixée à la table de la perceuse sinon, il
y aura danger. Voir figure 1

Figure 1

b) Dans le cas de perçage des pièces


cylindrique ou partiellement
cylindriques, utiliser des prismes de
fixation munis de brides de serrage. Le
maintien d’une pièce cylindrique avec
d’autres types d’outils est dangereux.
Voir figure 2.

Figure 2

c) Pour percer le métal et éviter de surchauffer le foret ainsi que la pièce respecter certains
normes :
- Il faut un foret dont l’angle de coupe est appropriée ;
- Il faut que le foret tourne à une certaine vitesse ;
- Il faut que son angle de dégagement soit efficace ;
- Il faut que le lubrifiant ou huile de coupe soit aussi bien choisi.

EEI0508RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°8 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Démontrer les techniques d’utilisation de l’outillage électrique.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit démontrer la technique d’utilisation d’un outillage électrique par exemple la
perceuse électrique.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis :


• Perceuse électrique ;
• Métal à percer ;
• Support de fixation.

- Directives particulières : Lire le résumé théorique avant de travailler.

EEI0508TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°8 DURÉE : 1,1 h

Après la mise en disposition du stagiaire de tout le matériel nécessaire pour le perçage avec
une perceuse électrique, ce dernier doit démontrer qu’il a compris la technique d’utilisation de la
perceuse électrique en effectuant ces exercices devant son formateur.

EEI0508TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°9 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Définir les modes d’entretien et de rangement de l’outillage électrique.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation des modes d’entretien et de rangement de


l’outillage électrique.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Directives particulières :

EEI0509RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°9 DURÉE : 0,7 h

L’entretien des outils électriques peut varier d’une marque de commerce à l’autre et d’un
modèle à l’autre mais il suffit de se référer au manuel du fabricant, fourni avec
l’appareil, pour plus de précisions ;
Pour un usage normal, les outils électriques requièrent peu d’entretien, il suffit de les
nettoyer souvent et de les lubrifier périodiquement avant leur rangement ;
Si des pièces semblent défectueuses, il faut les changer pour éviter que la situation
s’aggrave.

Exemple d’entretien des perceuses :

Si les balais de contact semblent usés, il faut les remplacer par des balais neufs ;
Dans le cas de démontage d’une perceuse sans manuel d’entretien, tracer un plan
indiquant la place de chacune des pièces. La figure 1 représente le démontage d’une
perceuse ;

Figure 1

Lorsque la graisse des engrenages dans le carter est sale, l’enlever et la remplacer par de
la graisse à engrenage ;
Quelques gouttes d’huile légère suffisant à huiler les coussinets et le mandrin ;
Si les contacts du collecteur semblent encrassés, on les nettoie avec une laine d’acier
pour assurer un excellent contact électrique avec les balais.

EEI0509RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°9 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Définir les modes d’entretien et de rangement de l’outillage électrique.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit répondre à des questions pour démontrer sa compétence.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0509TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°9 DURÉE : 1,1 h

1. Définir les modes d’entretien d’un outillage électrique en général ;

2. Définir les modes d’entretien d’une perceuse.

EEI0509TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°10 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Décrire les caractéristiques des principaux matériaux utilisés en électricité
d’entretien industriel.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend les caractéristiques des principaux matériaux utilisés en


électricité d’entretien industriel.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

EEI0510RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°10 DURÉE : 0,7 h

I. MATÉRIAUX MÉTALLIQUES :

1. MÉTAUX FERREUX :
a) La fonte :

Dans son état initial la fonte est si impure qu’elle est inutile en tant que produit, pour la
transformer en fonte de moulage ou en acier, il faut une autre opération d’affinage. La fonte est un
alliage de fer, de silicium et de plus de 2% de carbone.

b) L’acier : (l’acier laminé à froid ou à chaud)

L’acier comprend un faible pourcentage de carbone, de silicium, de manganèse et d’autres


éléments métalliques en plus du fer, qui lui donnent ses propriétés de résistance.
La variété de matériaux en acier disponible est presque infini, chacun de ces matériaux a des
caractéristiques et des qualités différente qui les tendent plus apte à tel ou tel usage.
L’acier laminé à froid est classé comme acier à basse teneur en carbone, ce type d’acier
est relativement mou, on peut l’usiner en un fini très lisse et brillant ;

On peut cémenter les surfaces d’acier laminé en recouvrant l’acier d’une substance
contenant du carbone dans une caisse hermétique que l’on chauffe dans un four spécial à
une température de 900 à 950°C ;
On lamine les tôles en acier au carbone à partir de lingots dont ont réduit graduellement
l’épaisseur dans un laminoir lisse.

c) L’acier inoxydable :

Il sert à des multiples usages en industrie à cause de sa résistance, il possède les qualités
suivantes : grande résistance à la corrosion et à l’oxydation ainsi qu’aux températures élevées, il
s’adapte bien aux procédés de façonnage et d’usinage.

2. MÉTAUX NON FERREUX :


a) L’aluminium :

L’aluminium est un important métal commercial à cause de sa légèreté et de sa malléabilité,


de ses conductivités thermiques et électriques élevées et de sa résistance à la corrosion dans certains
conditions ;
b) Le cuivre :

La propriété principale du cuivre est sa conductivité électrique élevée. Le cuivre est


malléable à chaud et à froid ce qui lui permet d’être assez facilement formé mécaniquement. Dans
de nombreuses circonstances, le cuivre résiste à la corrosion. Il a une conductivité thermique et une
capacité d’absorption de la chaleur élevées.

EEI0510RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

c) Le bronze :

Les alliages de cuivre contenant de l’étain sont des bronzes. Cependant, très peu de bronzes
modernes ne comprennent que du cuivre et de l’étain, la plupart contiennent de faibles quantités
d’autres éléments tel que : l’aluminium, le phosphore, le nickel, le zinc et le manganèse.

d) Le laiton :

Le laiton est un alliage de cuivre et de zinc dont les proportions vaut de presque 100% à
55% de cuivre pour former une série d’alliages qui ont une variété exceptionnelle de propriétés.

II. MATÉRIAUX NON MÉTALLIQUES :

1. Les plastiques :

Ils sont des produits de la chimie moderne, ils occupent une place de plus en plus
importante. Dans le monde d’aujourd’hui, on appelle plastique une matière que l’on peut modeler,
façonner en de formes différentes de la forme initiale.

EEI0510RT 3
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°10 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Décrire les caractéristiques des principaux matériaux utilisés en électricité,
d’entretien industriel.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit répondre à des questions.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0510TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°10 DURÉE : 1,1 h

Répondre aux questions suivantes :

1) Comment peut-on durcir les surfaces d’acier laminé à froid ?

2) Quel type d’acier qui offre la meilleure résistance à la corrosion ?

3) Nommez trois métaux non ferreux.

4) Quelle est la principale propriété du cuivre ?

EEI0510TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°11 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les règles de sécurité relatives aux opérations d’usinage manuel
ainsi qu’aux matériaux utilisés.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation de quelques règles de sécurité relatives aux


opérations d’usinage manuel ainsi qu’aux matériaux utilisés.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

EEI0511RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°11 DURÉE : 0,7 h

Lors de l’usinage manuel, on doit prendre en compte les mesures de sécurité suivantes :

1. PRÉCAUTIONS PERSONNELLES :

Le port de verres protecteurs ou de visière protectrice est obligatoire lorsqu’on


travaille sur une machine outil ;

Il faut enlever cravate et foulard ;

Il faut enlever montre, bracelets et bagues.

2. PROPRÉTÉ :

Le nettoyage de la machine exige que celle-ci soit arrêtée ;

Il faut éviter de poser les outils ou matériaux sur la table de la machine-outil.

3. FIXATION DES PIÈCES :

Avant d’exécuter un travail sur une pièce, il faut débarrasser de ses bavures et de ses
arêtes à l’aide d’une lime ;

Il faut s’assurer que la pièce est bien fixée dans l’étau ou à la table de la machine.

4. USINAGE DES PIÈCES :

Il ne faut jamais faire fonctionner une machine avant d’avoir compris le


fonctionnement de son mécanisme. Il faut aussi connaître les moyens de l’arrêter
rapidement en cas d’urgence ;

Il faut tenir ses mains éloignées de toute pièce en mouvement ;

Il est important que tous les dispositifs de sécurité soient en place avant de faire
fonctionner une machine ;

Toute blessure, si légère soit-elle, doit être traitée immédiatement.

EEI0511RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

5. SÉCURITÉ PROPRE AUX OUTILS :

a) Outils de perçage :

S’assurer que la perceuse est en bon état et que l’outil de perçage est coupant ;

Tenir le burin de sorte que le marteau n’atteigne pas les doigts ;

Attacher solidement la pièce à percer à la table de perçage ou dans l’étau ;

Enlever les copeaux avec une brosse et non avec la main et les doigts.

b) Outils de sciage :

S’assurer que la lame de scie est bien tendue, sinon elle pourrait se briser en sciant et
causer des blessures;

Demander de l’aide s’il faut couper une grande ou grosse pièce;

c) Outils de meulage :

Au démarrage de la meule se tenir de côté si l’on ne connaît pas l’état de la meule ;

N’ajuster le support que lors que la meule est arrêtée ;

Ne jamais utiliser une meule à une vitesse supérieure à celle spécifiée par son fabricant

d) Outils de filetage :

Il faut manipuler un taraud cassé avec soin car il est coupant comme du verre ;

Laver ses mains des huiles de coupe car certains provoquent des irritations ;

La pièce à fileter, à tarauder doit être solidement maintenue.

EEI0511RT 3
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°11 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître le règles de sécurité relatives aux opérations d’usinages manuel
ainsi qu’aux matériaux utilisés.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit répondre à des questions.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0511TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°11 DURÉE : 1,1 h

Répondre aux questions suivantes :

1- Citez quelques précautions personnelle à prendre lors de l’usage manuel.

2- Nommez quelques situations dangereuses ayant trait à la malpropreté.

3- Citez quelques règles de sécurités relatives aux outils d’usinage manuel.

EEI0511TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°12 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les différents types de filets.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation des différents types de filets.

- Lieu de l’activité : Classe

- Directives particulières :

EEI0512RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°12 DURÉE : 0,7 h

1. Filet métrique :

Profil métrique ISO NF E 03-001


Il est utilisé pour la majorité des pièces filetées

Désignation d’un filtrage ISO


Symbole M suivi du diamètre (d = 8) et du
pas (P = 125) séparés par le signe de la
multiplication, indiquer ensuite le tolérance
de filetage.

Pour une vis : M8 X 1,25* - 6g**


Pour un taraudage : M8 X 1,25 – 6H

d = D = diamètre nominal d2 =D2 = d – 0.6465 P P = Pas H1 = 0,5412 P


d1 = D1 = d – 1,0825 P d3 = d – 1,2268 P H = 0,866 P r = 0,1443 P

Figure 1
2. Filet trapézoïdal :

Figure2

P = pas du profil d2 = D2 = d – 0,5P D1 = d – P


Ph = pas hélicoïdal (avance axiale par tour) d3 = d – P – 2a D4 = d + 2a
d P d P
8 (9) 1,5 - - 32 (36) (6) 5 (4)
10 (11) 2 (1,5) - 40 (45) (8) 6 (4)
12 (14) 2 (1,5) - 50 (56) (10) 8 (5)
16 (18) 3 (2) - 63 (70) (12) 8 (5)
20 (22) (4) 3 (2) 80 (90) (16) 10 (5)
25 (28) (5) 4 (3) 100 (110) (20) 12 (6)
Tolérances Écrou Vis Vide à fond de filet a
Qualités moyenne 7H 7e p 1,5 2à5 6 à 12
Qualités grossière 8H 8c a 0,15 0,25 0,5
Éviter l’emploi des valeurs entre parenthèses

EEI0512RT 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

3. Filet rond :

Figure 3

4. Filet dissymétrique (en dents de scie) :

Figure 4

EEI0512RT 3
RÉSUMÉ DE THÉORIE

5. Filet gaz pour tubes et raccords :

Figure 5

EEI0512RT 4
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°12 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les différents types de filets.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit reconnaître les différents types de filets représentés par des images.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0512TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°12 DURÉE : 1,1 h

Reconnaître chaque filets représentés ci-dessous :

Figure 1 Figure 2

Figure 3 Figure 4

Figure 5

EEI0512TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°13 DURÉE : 0,7 h.

- Objectif poursuivi : Distinguer les organes filetés des organes non filetés.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend La presentation des quelques organes filetés de quelques organes
non filetés.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

OBJECTIF : N°13 DURÉE : 0,7 h

EEI0513RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

Parmi les organes suivants :

• Vis et écrous ;
• Boulons et goujons ;
• Rondelles ;
• Rivets ;
• Clous.

On distingue ceux qui sont filetés et ceux qui ne sont pas filetés dans le tableau suivant :

Organes fileté Organes non fileté

• Vis • Rondelle
• Ecrou • Rivets
• Boulon • Clous
• Goujon

EEI0513RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°13 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les organes filetés des organes non filetés.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit reconaître des organes filetés des organes non filetés à partir des images
presentes.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières : Le formateur doit preparer des images pour l’application pratique.

EEI0513TPP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°13 DURÉE : 1,1 h

Reconnaître les organs filetés des organs non filetés dans les images suivantes.

Figure 1 Figure 2

Figure 3 Figure 4

Figure 5 Figure 6

EEI0513TPP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°14 DURÉE : 0,7 h.

- Objectif poursuivi : Reconnaître les matériaux ainsi que les produits utilisés pour assembler des
éléments de façon permanente.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation des matériaux ainsi que les produits utilisés pour
assembler des éléments de façon permanente.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

EEI0514RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°14 DURÉE : 0,7 h

1. Etain :

Le soudage à l'étain - plomb consiste à assembler deux pièces à l'aide d'un métal d'apport
fondant à une basse température, c'est à dire à une température nettement inférieure à celle de la
fusion des pièces à souder.

2. Baguettes d'apport pour soudure :

Voir figure 1.

Figure 1
2. Rivets :

Le rivet est une tige de métal ductile servant à former une liaison solide et permanente. Voir
figure 2.

Figure 2

EEI0514RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°14 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les matériaux ainsi que les produits utilisés pour assembler des
éléments de façon permanente.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit reconnaître les produits utilisés pour assembler des éléments de façon
permanente.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0514TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°14 DURÉE : 1,1 h

Reconnaître les produits utilisés pour assembler les éléments d'une façon permanente.

Figure 1

Figure 2

EEI0514TP 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : B DURÉE : 2,5 h.

- Objectif poursuivi : Effectuer des opérations d'usinage manuel, tel que : visser, scier, limer,
percer etc...

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit effectuer des travaux d'usinage manuel, tel que : visser, scier, limer, percer etc ...

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis : Tout le matériel nécessaire pour effectuer les opérations d'usinage
manuel avec bien sûr ce qui existe à l'atelier.

- Directives particulières : les stagiaires doivent respecter les règles de santé et de sécurité au
travail pour éviter les accidents.

EEI05BTP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : B DURÉE : 2,5 h

Suivant ce qui existe à l'atelier le formateur doit permettre à ses stagiaires d'effectuer les
opérations d'usinage manuels tel que :

• Visser ;
• Clouer ;
• Percer ;
• Limer ;
• Fileter ;
• etc...
en respectant les techniques de travail de chaque opération.

Les stagiaires doivent aussi respecter les règles de sécurité relatives aux opérations d'usinage
manuel ainsi qu'aux matériaux utilisés.

EEI05BTP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°15 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les différents types d'ancrages, leurs caractéristiques et leurs
usages.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation des différents types d'ancrages, leurs


caractéristiques et leurs usages.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Directives particulières :

EEI0515RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°15 DURÉE : 0,7 h

Les dispositifs d'ancrages sont essentiels pour la fixation de tout objet sur un ouvrage de
maçonnerie.

Bien qu'il existe un grand nombre de dispositifs connus par leurs marque de commerce, ils
se rattachent tous à l'un des types suivants, fondés sur le principe de l'expansion d'une pièce :

a) Tampon de plomb ;
b) Cheville et goujon ;
c) Cheville expansible ;
d) Cheville-tamponnoir ;
e) Goujon et tampon ;
f) Liaison pour murs creux. Voir figure 1.

Figure 1

EEI0515RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°15 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les différents types d'ancrage, leurs caractéristiques et leurs
usagés.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit reconnaître les dispositifs d'ancrage présentes et déterminer leurs usages.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0515TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°15 DURÉE : 0,7 h

Le formateur doit présenter à ses stagiaires des dispositifs d'ancrage.


Ils doivent les reconnaître et déterminer leurs caractéristiques et leurs usages.

EEI0515TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°16 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les différents matériaux sur lesquels des ancrages peuvent être
fixés.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation des outils nécessaires à l’ancrage.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

EEI0516RT_ 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°16 DURÉE : 0,7 h

Il existe deux techniques pour la mise en place de dispositifs d’ancrage dans la maçonnerie
existante : la force explosive ou l’ancrage dans un trou foré au prealable

EEI0516RT_ 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°16 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Distinguer les différents matériaux sur lesquels des ancrages peuvent être
fixés.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit distinguer les différents matériaux sur lesquels des ancrages peuvent être fixés.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0516TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°16 DURÉE : 1,1 h

Distinguer les différents matériaux sur lesquels peuvent être exécutes des ancrages et donner
la différence entre eux en ce qui concerne les difficultés de perçage.

EEI0516TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°17 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître l’outillage nécessaire à l’exécution d’ancrages.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend la présentation des outils nécessaires à l’ancrage.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

OBJECTIF : N°17 DURÉE : 0,7 h

EEI0517RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

Il existe deux techniques pour la mise en place de dispositifs d’ancrage dans la maçonnerie
existante : la force explosive ou l’ancrage dans un trou foré au préalable.

- La première technique requirent un outil semblable à une arme à feu et une charge
explosive pour projeter le dispositif d’ancrage dans le béton ou le métal, voir figure 1.

Figure 1

- La deuxième technique d’ancrage requiert le perçage préalable d’un trou dans le béton
à l’aide d’outils comme le tamponnoir et le marteau ou la perceuse électrique avec un
foret à maçonnerie.

EEI0517RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°17 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître l’outillage nécessaire à l’exécution d’ancrage.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit reconnaître les outils d’ancrage.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0517TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°17 DURÉE : 1,1 h

Reconnaître l’outil d’ancrage suivant et citer la différence entre cet outil et une perceuse
électrique.

Figure 1

EEI0517TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°18 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Déterminer les critères de choix d'un dispositif d'ancrage.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend les critères de choix d'un dispositif d'ancrage.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

OBJECTIF : N°18 DURÉE : 0,7 h

EEI0518RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

Pour exécuter un ancrage on doit tenir compte des points suivant pour choisir le dispositif :

• Le poids de la pièce à fixer.


• Le type du mur c’est à dire la nature du matériau par lequel est construit le mur.

Exemple :

Le bois est humide, le tampon sèche dans son trou, se resserre et ne tient plus. Mieux vaut
employer des chevilles en bois traité, c’est à dire imprégné de résines synthétiques qui n'absorbent
pas l'humidité.

• Selon l'endroit de fixation : mur ou plafond.

Les planches des rez-de-chaussée sur caves sont construits solidement en matériaux
insensibles à l'humidité, les planches des étages sont souvent faits en béton armé avec un dallage ou
un parquet en bois.

EEI0518RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°18 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Déterminer les critères de choix d'un dispositif d'ancrage.

- Description sommaire de l’activité

Le stagiaire doit déterminer les critères de choix d’un dispositif d’ancrage.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0518TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°18 DURÉE : 1,1 h

Question :

Déterminer les critères de choix d'un dispositif d'ancrage.

EEI0518TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°19 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Décrire les techniques de fixation.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend les techniques de fixation d’un dispositif d’ancrage.

- Lieu de l’activité : Classe

- Directives particulières :

EEI0519RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°19 DURÉE : 0,7 h

Pour fixer un dispositif d’ancrage, on peut utiliser soit :

1) Un pistolet de scellement ; pour cela on doit :

Localiser le point de fixation ;


Choisir le dispositif d’ancrage suivant la nature du matériau par lequel est
construit le mur ;
Charger le pistolet ;
Exécuter le perçage en respectant les règles de travail et de sécurité.

2) Une perceuse et un foret ; pour cela, on doit :

Localiser toujours le point de fixation;


Choisir le foret suivant la nature du mur ;
Percer le trou ;
Installer le support du dispositif ;
Fixer le dispositif d’ancrage approprié.

EEI0519RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°19 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Décrire les techniques de fixation.

- Description sommaire de l’activité

Le stagiaire doit décrire les techniques de fixation d’un dispositif d’ancrage.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0519TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°19 DURÉE : 1,1 h

Suivant la nature de l’outil à utiliser, décrire les techniques de fixation d’un dispositif
d’ancrage?

EEI0519TP 2
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°20 DURÉE : 0,7 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les critères de qualité d’ancrage.

- Description sommaire du contenu :

Ce résumé théorique comprend les critères de qualité d’ancrage.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Directives particulières :

EEI0520RT 1
RÉSUMÉ DE THÉORIE

OBJECTIF : N°20 DURÉE : 0,7 h

Parmi les critères de qualité d’un ancrage, on doit vérifier :

La solidité de fixation ;
La précision dans la fixation ;
La propreté.

Pour le dernier critère, un monteur électricien doit travailler proprement dans les locaux
d’habitation par exemple, il doit prendre les précautions suivantes :

Etendre des papiers, maintenus par des punaises contre les murs au dessous des
percements et sur le sol à l’aplomb des trous à faire ;
Balayer et ramasser souvent les débris de maçonnerie pour éviter de les disperser
sous les semelles des chaussures ;
S’abstenir de poser les mains sur les murs qui en gardent trace ;
Couvrir de papiers les meubles qui se trouvent au voisinage de l’endroit où on
travaille.

EEI0520RT 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°20 DURÉE : 1,1 h

- Objectif poursuivi : Reconnaître les critères de qualité d’ancrage.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit reconnaître quelques critères de qualité d’ancrage.

- Lieu de l’activité : Classe.

- Liste du matériel requis :

- Directives particulières :

EEI0520TP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : N°20 DURÉE : 1,1 h

Présenter quelques critères de qualité d’un ancrage ?

EEI0520TP 2
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : C DURÉE : 1,8 h

- Objectif poursuivi : Utiliser les dispositifs d’ancrage.

- Description sommaire de l’activité :

Le stagiaire doit exécuter des travaux sur la pose de dispositifs d’ancrage sur différentes sortes de
matériaux.

- Lieu de l’activité : Atelier.

- Liste du matériel requis :


- L’outil d’ancrage ;
- Dispositifs d’ancrage ;
- Tout le matériel nécessaire qui accompagne le dispositif d’ancrage.

- Directives particulières : Les stagiaires doivent respecter les techniques d’utilisation, ils doivent
aussi effectuer un travail précis en respectant les règles de santé et de sécurité.

EEI05CTP 1
EXERCICE PRATIQUE

OBJECTIF : C DURÉE : 1,8 h

Le formateur doit permettre à ses stagiaires d’exécuter des travaux sur la pose de dispositifs
d’ancrage sur différentes sortes de matériaux à partir des deux méthodes possibles. Pour cela, ils
doivent :

Choisir le dispositif en fonction des matériaux et de la méthode ;


Avoir une technique de fixation appropriée ;
Assurer un travail précis et sécuritaire ;
A la fin nettoyer les lieux et ranger le matériel.

La vérification du formateur consiste à contrôler :

Le choix judicieux du dispositif;


Le respect de la technique de fixation ;
La solidité des ancrages ;
Le respect des règles de santé et de sécurité au travail ;
La précision et la propreté.

EEI05CTP 2