Vous êtes sur la page 1sur 2

‘’ LES ARBRES ONT LE VENTRE CREUX’’: ENTRE L’ÉCRIT (URE) ET

L’ESTHÉTIQUE

PAR : CHARLES JEAN WATSON

L’oeuvre d’Edy Fils-Aimé attire l’attention, en grande partie, du fait que l’auteur
a atteint dans sa poésie une consécration en ouvrant la voie à une écriture et une
thématique nouvelle. L’oeuvre de l’auteur est ce chant libre cassant le rythme de la
prosodie et met en crise toute réflexion à posteriori sur l’oeuvre. C’est dans l’acte
d’écriture poétique que celle-ci accomplie des paradoxes émouvants. Il est important de
remarquer que l’émergence de Fils-Aimé peut être envisagée comme une modernité (au
sens de Baudelaire et de Hegel) dans la mesure où l’oeuvre ébranle tout ordre classique
en aventurant son énonciation à un délire lyrico-poétique:

‘je t’écris pour remplir les marges qui nous séparent


pour apprendre à parler la langue que toi seule comprendras’’

Le projet poétique de Fils-Aimé étant intentionnel et peut être vu sur deux angles:

Au plan thématique:

Ce poème est construit sur un ensemble de réseaux de significations. Le texte se joue


sur deux thématiques assez frappants: ‘’arbre’’ et ‘’babel’’. Face à ces deux concepts,
l’auteur recrée à la fois le mythe de la création en se référant à l’arbre interdite et au
chaos linguistique. Si la sémantique joue un rôle prédominant dans l’oeuvre, c’est pour
échapper aux codes linguistiques et faire accéder à la langue une autonomie réelle dans
l’acte de l’écriture. Fils-Aimé prolonge implicitement l’esthétique d’Antonin Artaud. Si
Artaud écrit pour les illettrés, Fils-Aime n’en fait pas le contraire. Il suffit d’analyser le
signe ‘’arbre’’ qui subit des changements sémantiques et parfois renvoyant à des images
a priori insaisissables ‘’ arbre d’automne de mille voix’’. L’arbre est personnifiée et
hétérosexuel ’’arbres de femmes aux seins mâles’’, mais aussi objet de désir ‘’ rends-moi
mon amour’’.
L’oeuvre est limpide et cursive à la lecture. La thématique dont revêt l’oeuvre est
une tentative d’apporter à la littérature une nouvelle orientation. L’auteur réinvente à la
fois le mysticisme de la création. Ces deux thèmes ne s’opposent point, au contraire, ils
se rejoignent pour accomplir une même poétique. Ces deux thèmes se révèlent très
récurrents dans l’oeuvre. De ‘’langues de Babel’’ aux ‘’ arbres d’étincelles’’, le poète a
su construire à travers l’oeuvre une esthétique nouvelle.

a) Au plan sémantique :

L’oeuvre bouleverse la problématique du langage. Le sens n’est jamais donné, mais


se construit à partir des mots qui ne renvoient qu’au referant abstrait, puisqu’il n’est pas
un étant sous la main. Par exemple, ‘’ Pierre-fille’’, ‘’Arc-en-terre’’, ‘’Pamplemouse en
rut’’. L’oeuvre abolit les sons, le sens, pour créer des images aussi émouvantes que
captivantes.
La poésie d’Edy Fils-Aime n’est pas une fin en soi comme l’a fait Davertige, mais
une tentative de représenter le monde à partir de la réalité qui nous échappe. Face à
cette oeuvre doublement construit, l’auteur déconstruit tout paradigmatique classique
et toute esthétique du délabré.

CHARLES JEAN WATSON


* les arbres ont le ventre creux,De Fils-Aime Edy, Ed. Miroir, 2005