Vous êtes sur la page 1sur 1

création

voir le modèle identitaire comme plu-


sieurs strates ou plusieurs dimensions
qui s’agglomèrent pour faire une identité.
Lors d’une conférence à Québec, j’avais
fait un inventaire de trente de mes identi-
tés, dont certaines aussi farfelues que le
fait d’être Bélier. Avant, on nous deman-
dait de nous réduire à une identité, au fait
d’être Acadien. Dans la dimension post-
moderne que nous vivons, je pense que
c’est plus éclaté. Il y a des effets de
collage, qui sont peut-être plus intéres-
sants que de travailler à toujours mainte-
nir un modèle.

Pouvez-vous être Acadien et moderne ?


Je suis Acadien. J’ai grandi dans cette
collectivité-là. Mais, dans les années 1970,
j’étais un peu mal à l’aise parce que cela
correspondait à quelque chose d’assez réac-
HERMÉNÉGILDE CHIASSON tionnaire et dépassé. Avec tout ce mouve-
ment qui surgissait à l’Université de Monc-
Acadien et moderne ton, je me disais : Picasso fait autant partie
de mon imaginaire que la poutine râpée, un
Entretien Jean-Luc Terradillos Photo Bruno Veysset mets typique de l’Acadie.

crivain, poète, cinéaste, dramaturge, qu’elle offrait une ouverture sur le monde Quels sont les écrivains et cinéastes
E Herménégilde Chiasson est un ar- à ces jeunes contestataires qui étouffaient
dans l’idéologie nationaliste ambiante.
français qui vous passionnent ?
Pour le cinéma : Raymond Depardon.
tiste complet, né en 1946 à Saint-Simon
dans la province du Nouveau-Brunswick. «Peut-on être Acadien et moderne ?» se Pour la littérature : Philippe Delerm en ce
C’est l’une des grandes voix acadiennes disaient-ils à l’époque. La production moment. Il y a chez cet écrivain un rapport
et c’est à ce titre qu’il avait été invité au artistique qui en suivit prouve que oui. à l’inframince, une façon de parler de
colloque de l’Association française des choses anodines, qui m’intéressent beau-
études acadiennes. Entre-temps, «l’ho- L’Actualité. – Vous avez écrit : «Pouvons- coup – peut-être à cause du fait que je vis
norable» Herménégilde Chiasson a été nous exister dans le temps seulement en dans un milieu minoritaire et que les évé-
nommé lieutenant-gouverneur du Nou- continuant de nier notre espace ?» nements qui se produisent n’ont pas de
veau-Brunswick, c’est-à-dire représen- Herménégilde Chiasson. – La création nous répercussions énormes. Finalement, ça
tant de Sa Majesté la reine Elizabeth II, et a permis d’inventer un genre de territoire passe souvent dans un rapport à l’intime…
il a prêté serment d’allégeance – s’expo- imaginaire, un terrain neutre par rapport
sant ainsi à de vives critiques tant parmi à la culture. La génération qui était venue Et Georges Perec ?
les Acadiens que les Québécois. Pas de avant nous avait beaucoup investi dans le Perec a été une de mes grandes influen-
garrochage en règle le 3 juin à Poitiers, au particularisme – tous les effets de langue, ces. Quand j’ai lu Je me souviens, j’étais
contraire, le lieutenant-gouverneur a été d’accent, de folklore, etc. – alors que nous fasciné par cette cartographie de la mé-
chaleureusement applaudi après sa con- avons surtout investi dans le discours. moire que Perec avait établi, allant du
férence inaugurale intitulée «Considéra- C’était une proposition pour aller à l’ex- trivial à des choses vraiment très profon-
tions identitaires et culturelles sur l’Aca- térieur, rencontrer les autres créateurs, des. A partir de ce moment-là, j’ai com-
die moderne». Un exposé très clair sur faire des échanges, établir un travail sur mencé à m’intéresser à de tels phénomè-
l’évolution des courants artistiques de- le discours. Effectivement, c’est la créa- nes. Un de mes livres, Les Conversa-
puis les années 1960. Trois générations tion qui maintient l’Acadie vivante et le tions, est inspiré par la méthode de Pe-
se sont succédé. La première, représentée jour où il n’y aura plus cette efferves- rec. Sachant que, dans une journée, je
par Antonine Maillet, est celle du passage cence, j’ai l’impression que cette Acadie- parle au moins à dix personnes, j’ai
de l’oral à l’écrit ; la deuxième a travaillé là va s’éteindre. essayé de trouver dans chaque conver-
sur le discours ; la troisième, où l’on sation une phrase, un mot, une atmos-
retrouve les jeunes poètes urbains écri- Dans les années 1970, on sent une volonté phère qui la résume. Et j’ai fait un livre
vant en chiac, marque un retour de l’écrit de faire exploser les carcans, de clamer : de mille phrases correspondant à mille
vers l’oral. Herménégilde Chiasson ap- on n’est pas seulement Acadiens. conversations, un livre écrit pour le
partient à la deuxième génération. Il dit Les gens pensent toujours que l’identité passage dans le nouveau millénaire.
combien la fondation de l’Université de est une chose très homogène, très pure et
Moncton en 1963 fut salutaire parce condensée. Pour ma part, j’ai tendance à

■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 65 ■ 71

Actu65.pmd 71 28/06/2004, 20:54