Vous êtes sur la page 1sur 24
Les dernières news de Cap Town De notre envoyé spécial Halim Djender >La FIFA étudiera
Les dernières news de Cap Town
De notre envoyé spécial
Halim Djender
>La FIFA étudiera le dossier et rendra
son verdict en
février 2010
>Algérie-Italie au 5-Juillet le 3 mars prochain
>SUSPENSION DE GHEZZAL, BELHADJ ET ZIANI
Raouraoua écrit à Blatter
HALLICHE
Le quotidien 100 % foot
évacué à
l’hôpital
Mercredi
2
décembre
2009
2333
prix
20
DA
FRANCE
1.6
EURO
-
ISSN
1111

A 48 heures du tirage au sort, qui affrontera les Verts ?

ALGERIE-FRANCE :

TOUT LE MONDE EN PARLE

Les techniciens souhaitent l’éviter. La rue algérienne enthousiaste

Ghezzal:«Benzema, je te donne RDV en Afrique du Sud» Transfert de Bougherra W. Smith :
Ghezzal:«Benzema,
je te donne RDV
en Afrique du Sud»
Transfert de Bougherra
W. Smith : «Attendre le
Mondial pour le vendre»
2 Compétition édition du mercredi 2 décembre 2009
2
Compétition
édition du mercredi 2 décembre 2009
 Entretien réalisé par Amina Z. Abdelkader Ghezzal revient dans cet entretien qu’il nous a
 Entretien réalisé par Amina Z.
Abdelkader Ghezzal revient dans cet
entretien qu’il nous a accordé sur ce
fameux match Algérie-Egypte dans ses
deux versions : Le Caire et puis
Khartoum. Il raconte le calvaire puis
l’euphorie qui a suivi la qualification
au Mondial. Pour ce qui est de la
Coupe du monde, puisque l’actualité
est au tirage au sort, l’attaquant de
Sienne préfère avoir le Brésil dans le
groupe des Verts. «Il y aura de la
technique, beaucoup de technique»,
assure-t-il. Il est également persuadé
que l’Algérie fera sensation si un
France-Algérie est au menu. Cette
empoignade, Ghezzal la veut une fête
totale, un rendez-vous particulier.
voue que la déception après avoir encaissé le
second but à la dernière minute était présen-
te. Cela dit, on s’est vite repris, car la chance
était toujours là. On avait une dernière carte à
jouer à Khartoum.
- Les Egyptiens disaient en ce temps là
qu’ils vous ont accueillis de la même
manière que vous lors du match à
Blida…
- Qu’ils disent ce qu’ils veulent.
Sincèrement, on s’en fout d’eux. Je ne
me prends pas la tête par leurs déclara-
tions. Je n’ai même pas envie de par-
ler d’eux. Ils savent très bien com-
ment ils ont été accueillis et ils
savent ce qu’ils ont fait à l’Algérie.
Alors ce n’est plus la peine de dire
quoi que ce soit sur eux. Ceci dit,
sur ce qu’ils inventent sur les inci-
dents de Khartoum n’est que leur
imagination qui leur fait un mauvais
tour. La bataille s’est déroulée
sur le carré vert de Khartoum
 «Si
et on a montré qui est le
meilleur sur ce terrain-là.
- Comment ça se passe votre retour en
on
- Qu’avez-vous res-
Italie ?
affronte
- Très bien, dans d’excellentes conditions.
senti une fois que l’a-
vion a atterri sur le
On a atteint nos objectifs en EN, on ne peut
qu’être heureux avec nos clubs, quoique à
Sienne la réussite nous fuit. On aimerait bien
s’extirper de la zone rouge dans laquelle on
se trouve.
la
tarmac
de
France,
Khartoum ?
on fera
en
- Une semaine après l’euphorie de la
sorte
qualification à la Coupe du monde, revi-
vez-vous encore ces moments de joie ?
ler. On était décidés donc à met-
tre le turbo. En ce qui me concer-
ne, je n’avais qu’une seule obses-
sion : aller à la Coupe du monde,
car on le mérite amplement. On a
fait un parcours honorable et on a
mérité notre place de leader.
que le spectacle soit
au rendez-vous et
que le meilleur
- Un grand soulage-
ment. On s’est sentis
enfin en sécurité. On
a été très bien reçus
par nos frères souda-
nais. On s’est sentis
enfin chez nous. Là, on
s’est dit que c’est bon,
gagne»
préparons-nous au match
et c’était parti pour une ren-
contre qu’on s’est promis de la
- Si on vous demande quel souvenir
remporter. C’était bon de se sentir

-Et comment ! Il faut savoir qu’on a décroché cette qualification après un travail intense. On est passés par des moments diffi- ciles pour arracher notre présence au pro- chain Mondial.Tout cela pour vous dire que si aujourd’hui encore je revis ces moments de bonheur, c’est que le chemin était dur pour y arriver. Alors, je savoure cet exploit.

- Avez-vous en mémoire vos premiers pas en EN…

- Oui, c’était contre le Mali lors d’un match

amical. J’étais très content d’avoir été convo-

qué pour défendre les couleurs du pays. Une chose que j’attendais depuis longtemps. Je me souviens encore, j’étais super joyeux de rejoindre l’EN.

- Vous étiez timide dans vos débuts, non ?

- Je crois que c’était normal. Je venais juste

de rencontrer le groupe. Une équipe que je ne connaissais pas. En plus, je suis de nature réservé. Il m’a fallu un temps d’adaptation pour me me fondre dans le groupe qui s’est

avéré être une bonne bande de copains soli- daires et unis pour la même et unique cause, faire triompher notre équipe nationale.

- Au Soudan, on a eu une autre face de

Ghezzal pas du tout réservé celle-là, bien au contraire…

- L’agression dont on a été victimes au

Caire nous a transformés. Il ne fallait surtout pas se laisser faire face à ces Egyptiens qui nous ont maltraités chez eux. Il fallait qu’on prenne notre revanche et bien sûr obtenir cette qualification pour le Mondial.

- A quel moment de ces éliminatoires

vous vous êtes dit, entre vous, les joueurs, qu’aller au Mondial c’est possi- ble ?

- C’est juste après la victoire obtenue cont-

re la Zambie à l’extérieur. C’est à partir de là qu’on s’est dit «oui, on peut l’avoir ce ticket pour le Mondial». On ne pouvait pas laisser cette chance qui se présentait à nous s’envo-

gardez-vous du match de l’Egypte, que diriez-vous ?

- Je pense que les images que le monde

entier a vues parlent d’elles-mêmes. Quand

je reviens sur le séjour au Caire, je me sou-

viens de notre bus qui était caillassé. Je me souviens des pierres qui fusaient de partout. Je me souviens très bien de mes camarades qui ont été blessés. C’était un calvaire. Les Egyptiens ont prémédité ce coup. Le comble,

c’est qu’on nous a accusés d’avoir brisé nous-mêmes les vitres de notre bus et de s’ê-

tre blessés en nous lançant des pierres pour

faire couler du sang et nous faire porter le chapeau par la suite. Même un enfant ne pourrait gober des choses pareilles. Cela nous a fait très, très mal et perdre notre concentra- tion. Mais bon, ce sont eux qui pleurnichent maintenant.

- La peur a-t-elle gagné les rangs des

Fennecs ce jour-là ?

- Si on avait peur, on aurait pris l’avion

pour rentrer en Algérie. Non, c’était plutôt le

choc. On était choqués par ce qui est arrivé.

C’était comme si on était dans un champ de bataille, mais on a gardé notre sang-froid

pour montrer aux Egyptiens qu’ils ne nous impressionnent pas, car il faut beaucoup pour impressionner un Algérien.

- Avant de prendre le

vol pour le

Soudan, comment se présentait pour

vous ce match d’appui ?

- C’était le match de la dernière chance. Le

rendez-vous à ne pas perdre quoi qu’il arrive.

On voulait juste quitter Le Caire, car là-bas on n’était pas en sécurité. On était impatients de quitter le sol égyptien. C’est ce qu’on avait en tête après le match au Caire. Même si j’a-

libres.

- On a vu sur le terrain onze guerriers

déterminés à mettre le feu sur la pelouse du stade d’Omdourman…

- C’était justifiable. On a su que notre

public était là pour nous soutenir. On s’est dit, voilà ce qui nous manquait. C’est comme si on a eu à l’instant même une grande force qui se dégageait de nos corps. On ne pouvait que leur faire plaisir, car nos fans ont été géniaux.

- Au coup de sifflet final, c’était la folie…

- C’était un moment que n’oublieront pas

de sitôt les Algériens. En ce qui me concerne, j’étais aux anges. Un moment de bonheur et de joie indescriptible. Il faut le vivre pour le comprendre et je sais que les Algériens com- prennent ce que j’ai ressenti à la fin du match.

- Puis arrivés à Alger, on vous a vu ému

quand vous descendiez de l’avion…

- Vous avez vu tout ce monde venu juste

pour vous ? C’était magnifique. Un moment magique que je ne vais pas oublier de toute ma vie. Il va rester gravé dans ma mémoire à jamais. J’étais ému comme tout le groupe, car on était enfin chez nous, chez la mère patrie. Les Algériens ont encore une fois fait preuve de solidarité, et c’est ce qui a fait

qu’aujourd’hui on est Mondialistes.

- Un bus vous attendait afin de monter

sur son toit pour que les Algériens puis-

sent partager avec vous la joie…

- Je ne croyais pas mes yeux. J’étais là à

voir une marrée humaine qui était venue spé- cialement pour nous. Ça donne la chair de poule dès qu’on repense à ce moment-là. Un public pareil mérite qu’on se surpasse pour

lui offrir de la joie à chaque occasion qui se présentera. J’étais très fier de rencontrer le Président de la République, Monsieur Bouteflika.

- Cette occasion va se présenter dans

quelques semaines, l’EN affrontera la crème de l’Afrique…

- Il faut maintenir le cap. Il faut progresser

et faire en sorte de faire tout notre possible pour que la joie reste toujours d’actualité. En tous les cas, on est conscients de ce qui nous attend, et on fera en sorte d’être à la hauteur des espérances.

- L’Algérie est dans le groupe de

l’Angola, du Mali et du Malawi. Que

pensez-vous de ce groupe-là ?

- Un groupe à notre portée. On a un bon

coup à frapper. On a en tous les cas les moyens de faire sensation dans cette compé- tition. Le cœur y est pour faire un bon chemin et le physique suivra sans aucun doute. Je suis persuadé qu’on fera un très bon parcours comme ce fut le cas pour les éliminatoires. On fera tout pour conquérir l’Afrique. Mais aujourd’hui, on est avec nos clubs respectifs, on fait en sorte d’honorer notre maillot.

- En évoquant vos clubs, comment s’est

déroulé le retour en Italie pour Abdelkader ?

- Très bien. J’ai reçu plusieurs SMS de

plein de monde. Tout le monde a voulu par- tager la joie avec moi. J’étais super content qu’en Italie on partage mon bonheur. Que ce soit fans, joueurs, staffs ou direction, tout le monde a été là pour me féliciter. Cette marque de sympathie restera gravée dans ma mémoire. Je ferai tout mon possible pour que Sienne se maintienne.

- Le statut de Mondialiste a-t-il influen-

cé sur votre vie ?

- Je suis un professionnel et je me compor-

te comme tel. J’ai repris mes fonctions au sein de mon club avec cette volonté de mett- re les bouchées doubles afin de montrer à chaque fois un beau visage. En fait, je reste zen comme à l’accoutumée.

- Comment se passe maintenant le

contact avec vos camarades siennois ?

- Dès mon arrivée, on m’a félicité pour la

qualification à la Coupe du monde. Que ce soit les joueurs, le coach ou la direction de Sienne, tout le monde est venu me féliciter et me dire qu’on mérite amplement cette qua-

lif’. C’était gentil, et puis, le train-train quo-

tidien a repris ses droits.

- Benzema avait déclaré qu’il était un

ami à vous. Avez-vous échangé vos félici-

tations ?

- Effectivement, c’est mon ami. Je n’ai pas

eu de ses nouvelles, mais on m’a fait savoir qu’il a été heureux pour moi. Moi aussi, je suis content pour lui. On se verra en Afrique du Sud pour faire le spectacle, incha Allah. Karim, RDV au Mondial !

- On parle beaucoup des pays que va

affronter l’Algérie en Afrique du Sud. Un certain Algérie-France revient sou-

vent…

- Un Algérie-Brésil serait tentant aussi.

Mais on ne peut rien avancer, puisque le tira-

ge au sort n’est pas encore fait. Cela dit, cer-

tes un Algérie-France serait particulier, je l’a-

voue. Si on affrontera la France, on fera en

sorte que le spectacle soit au rendez-vous et que le meilleur gagne bien sûr.

- Un dernier mot pour vos fans…

- Je suis très chanceux d’avoir représenté

mon pays d’origine dans ces éliminatoires et de faire partie de l’effectif qui a réussi à se qualifier à la Coupe du monde après une très longue absence. En dépit de la dernière défai-

te de mon club, je vis toujours au rythme de

la qualification de l’Algérie au Mondial. Lors du match d’appui, nous avons prouvé qu’on

est les plus méritants par rapport aux

Egyptiens. Je ressens toujours cette joie jus- qu’au jour d’aujourd’hui, après avoir réussi cet exploit auquel je ne m’attendais pas à mon arrivée en EN.

A. Z.

3 Compétition édition du mercredi 2 décembre 2009
3
Compétition
édition du mercredi
2 décembre 2009
3 Compétition édition du mercredi 2 décembre 2009 EN DIRECT DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL HALIM DJENDER
EN DIRECT DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL HALIM DJENDER DE CAP TOWN AGRESSIONS DU CAIRE
EN DIRECT
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL HALIM DJENDER
DE CAP TOWN
AGRESSIONS DU CAIRE

La FIFA étudiera le dossier

et rendra son verdict en

Prévu initialement aujourd'hui, le verdict de la FIFA concernant l'affaire des incidents du Caire dont ont été victimes nos internationaux ne sera connu finalement qu'au mois de février prochain, c'est ce qu'on a appris hier d'une source sûre.

LE COMITÉ exécutif de la FIFA se réunira bel et bien aujourd'hui, il traitera le dossier présenté par l'Algérie, mais il ne rendra pas son verdict. L'explication est toute sim- ple. La décision fait partie des pré- rogatives de la commission de dis- cipline. En tant que structure dirigeante du football dans le monde, le comi- té exécutif devra trancher en fait sur la nécessité ou non de sanction- ner l'Egypte. Les membres de cette structure vont connaître le contenu du dossier qui pourra condamner l'Egypte. Suite à cela, ils prendront la décision de transmettre le lourd dossier à la commission discipli- naire de la FIFA. Celle-ci, en fonc- tion de son barème disciplinaire, se chargera de la forme à donner à ladite sanction. Seul bémol, le calendrier de cette commission prévoit la tenue de la prochaine réunion vers la fin du mois de janvier, voire début février. Et c'est à cette date-là que l'opi- nion publique découvrira les sanc- tions contre la partie jugée respon- sable des événements enregistrés au Caire.

Le coup de bluff de Zaher

Au lendemain du succès algérien à Khartoum, Jérôme Valcke, le secrétaire général français de la FIFA, avait pourtant déclaré que le

février 2010 SUSPENSION DE GHEZZAL, BELHADJ ET ZIANI RRaaoouurraaoouuaa écrit à la FIFA traitement qui
février 2010
SUSPENSION
DE GHEZZAL,
BELHADJ ET ZIANI
RRaaoouurraaoouuaa
écrit à la FIFA
traitement qui concerne cette affai-
re devait avoir lieu le 2 décembre,
c'est-à-dire, aujourd'hui. Mais en
fait, il s'agissait d'introduire dans
l'ordre du jour la tragédie du Caire
de la réunion extraordinaire du
comité exécutif de la FIFA. La par-
tie algérienne, ne pouvant commu-
niquer sur la procédure et maîtriser
parfaitement le timing de l'opéra-
tion. "Le fait est que le comité exé-
cutif se penche sur notre dossier est
une victoire", nous explique-t-on.
Sauf que, comme rapportait dans
nos colonnes avant-hier, Zaher a
essayé de sortir vainqueur en
annonçant qu'il était en train de
presser de toutes ses forces pour
arracher le retard dudit verdict. En
fait, dès la départ, toutes les parties
savaient que la prochaine réunion
de la commission de discipline
aura lieu fin janvier et que du côté
de la FIFA, il n'a jamais été ques-
tion de report de la sentence
comme avancé par les responsables
égyptiens représentés par Zaher et
surtout Abourida, que toute
l'Egypte présente comme l'homme
fort de la fédération égyptienne.
Plus clairement, si demain le
comité exécutif de la FIFA trans-
met le dossier à sa commission de
discipline, cela voudra dire que
l'Egypte sera à coup sûr sanction-
née.
H. D.
DANS LE CAS OÙ LES DEUX ÉQUIPES NE FIGURERAIENT PAS DANS LE MÊME GROUPE AU MONDIAL
Algérie-IItalie au 5-JJuillet
le 3 mars prochain
Selon une source proche de la
fédération algérienne de football,
la sélection nationale jouerait très
probablement une partie amicale le
3 mars prochain, celle-ci aura lieu
au stade du 5-Juillet face au
champion du monde en titre,
l'Italie. En effet, la qualification
historique des Verts pour le
Mondial sud-africain a poussé
plusieurs grandes nations de
football à émettre le souhait de
croiser le fer avec les coéquipiers
d'Antar Yahia, l'un de ses teams,
c'est la Squadra Azzura,
championne du monde en titre, qui
pourrait être le sparring-partner
idéal recherché par Saâdane, qui
veut se mesurer au moins à un gros
morceau avant le grand rendez-vous
du mois de juin prochain. Les deux
parties, nous révèle notre source,
ont d'ores et déjà conclu un accord
sur le déroulement de cette partie
au stade du 5-Juillet le 3 mars
prochain, sauf si les deux équipes
sont mises ce soir dans le même
groupe lors du tirage au sort prévu
à Cap Town.
LE PREMIER RESPON-
SABLE du football national,
en l'occurrence, Mohamed
Raouraoua, veut à tout prix
lever la suspension sur les
trois internationaux algé-
riens, Ghezzal, Belhadj et
Ziani. Ces trois joueurs, pour
rappel, avaient chacun écopé
d'un second avertissement
lors du match d'appui disputé
à Khartoum, face à l'Egypte
et seront automatiquement
suspendus lors du prochain
match de l'EN, ça sera pour
le compte de l'entrée en
scène des Verts à la CAN en
Angola, face au Malawi. La
FAF estime que ce trio ne
devrait pas être suspendu à
l'échelle africaine, d'autant
que la partie, de plus, d'appui
jouée à Khartoum ne concer-
nait que la qualif' au Mondial
sud-africain. C'est pour cette
raison que Mohamed
Raouraoua, a transmits, nous
dit-on, un mail à la FIFA,
dans lequel il a demandé la
levée de suspension sur ces
trois joueurs afin qu'ils puis-
sent prendre part à la pro-
chaine CAN et profiter de la
mise à zéro du compteur de
cartons, réglementaire, pré-
vue par les lois de la FIFA.
Il est vrai que l'Algérie est
l'un des rares pays qui ont dû
disputer une partie de barra-
ge pour arriver en Afrique du
Sud, celle-ci n'était pas sans
conséquences, puisque les
cartons reçus par les
Ghezzal, Belhadj et Ziani
sont considérés comme une
injustice que la FIFA devra
corriger.
H. D.
H. D.

18 MOIS APRÈS, LE REAL BETIS EST DE NOUVEAU PRÊT À CASSER SA TIRELIRE POUR L'AVOIR

WWAALLTTEERR SSMMIITTHH :: ««BBoouugghheerrrraa nn''iirraa nnuullllee ppaarrtt aavvaanntt llee MMoonnddiiaall»»

Magic Bougherra devrait continuer son aventure avec les Glasgow Rangers au moins durant les six mois à venir.

AYANT ÉTÉ la cible des critiques de plusieurs de ses coéquipiers au club, Bougherra avait émis le vœu de changer d'air dès le prochain mercato hivernal. La direction de son club lui avait même donné le feu vert et s'ap- prêtait à étudier les éventuelles offres en provenance des clubs qui s'y sont intéressés. Le Betis de Séville, actuel huitième au classement de la Liga Adelante (seconde division espagnole), fait de Magic une priorité. Après treize jour- nées de championnat, les Andalous occupent une place peu confortable pour un club qui vise un retour en Liga. Sa défense a encaissé quatorze buts, soit plus qu'un but par match, ce qui a poussé les dirigeants sévillans à songer à Bougherra pour renforcer le secteur défensif. Apremière vue, c'est la bonne affaire pour les Rangers,

mais du nouveau est venu alimenter l'actualité et rendre quasi-impossible la transaction, écrivait le Daily Mail, hier.

Les Ecossais veulent se remplir les poches

Les Glasgow Rangers jouent une partie sans enjeu la semaine prochai- ne à Séville, face aux Rouge et Blanc du FC Séville dans le cadre de la der- nière journée de la Champions League d'Europe. Le Bétis, second club de la ville, voulait profiter de la présence des dirigeants écossais pour finaliser avec eux le transfert du costaud défenseur central algérien, mais cela ne risque pas de se faire aussi rapidement, car si Richard Gough l'un des membres du staff technique et organisationnel des Bleu et Blanc de Glasgow voit bien Magic s'en aller d'Ibrox Stadium dès cet hiver, Walter Smith, le coach de l'é- quipe par contre, ne l'entend pas de cette oreille, il veut garder son joueur jusqu'au mois de juin prochain afin de

tirer profit au maximum de son trans- fert, d'autant qu'il s'attend à une pres- tation honorable de son actuel joueur avec l'Algérie en Afrique du Sud : "Je ne pense pas que vendre Bougherra cet hiver est la meilleure solution, je crois qu'il vaudrait mieux le garder jusqu'à l'été prochain, après le Mondial pour remplir les caisses du club, il peut nous ramener beaucoup d'argent", a déclaré Walter Smith au Daily Mail. Le Bétis, qui s'intéresse à Bougherra depuis 18 mois quand il jouait à Charlton, était revenu à la charge en faisant une offre de 2 millions de livres l'été dernier pour acheter le joueur, il pourrait doubler cette somme pour acquérir le contrat liant le joueur aux Rangers qui court jusqu'en 2011, voire la tripler. La crise financière qui secoue le club écossais incite les dirigeants à laisser partir l'un de leurs meilleurs élé- ments, mais Smith s'y oppose. Qu'en pense Madjid et qui aura le dernier mot dans cette affaire ? S. M. A.

IL S'EST BLESSÉ LUNDI À L'ENTRAÎNEMENT

HHaalllliicchhee éévvaaccuuéé àà ll''hhôôppiittaall

DÉCIDÉMENT, le sort continue de s'acharner sur l'un des héros du match de Khartoum, en l'occur- rence, l'ancien Nahdiste, Rafik Halliche. Ainsi, après avoir pris les pier- res lancées par les Egyptiens au Caire en plein visage, ce qui avait failli compromettre sa participa- tion au match du 14 du mois der- nier, le voilà atteint sur le plan physique une seconde fois en l'espace de deux semaines. Le joueur du Nacional de Madère a été évacué lundi en urgence à l'hôpital de cette ville à la suite d'une blessure contractée aux entraînements, a rapporté le quotidien portugais, Record, hier. Halliche, selon la même sour- ce, aurait reçu de nouveau un coup à la tête à la suite d'un téles- copage avec un coéquipier, mais aussi à l'épaule, ce qui a nécessité son transport à l'hôpital, il a aussi-

tôt été examiné et fait des radios pour être fixé sur la nature et la gravité de ce coup.

Il pourrait rater le match à Brême

Cette blessure tombe au mau- vais moment pour l'enfant de Bachdjarrah, lui qui venait juste de reprendre la compétition avec son club et s'apprêtait à se dépla- cer pour le compte de l'Europa League en Allemagne pour y défier le Werder de Brême ce jeudi. Le Nacional de Madère joue, pour rappel, la qualification pour les huitièmes de finale, et il est fort possible qu'il irait le faire amoindri de son défenseur mon- dialiste, mais aussi de plusieurs éléments blessés. Les résultats des examens de l'ancien Nahdiste étaient attendus hier soir. S. M. A.

4 Compétition édition du mercredi 2 décembre 2009 A 48H DU TIRAGE AU SORT 
4
Compétition
édition du mercredi 2 décembre 2009
A 48H DU TIRAGE
AU SORT
 Par Amirouche B.
Voir
l’Algérie se
qualifier pour
une phase finale
de Coupe du
monde fut le rêve
de tous les
Algériens.
Maintenant que
c’est fait, on se
penche sur les
prochains adversaires
des Fennecs en
Afrique du Sud.
Certains techniciens,
comme Fergani, estiment
qu’il n’y a pas à choisir
entre le Brésil et
l’Argentine, ou la France et
l’Italie, ou pire, entre
l’Angleterre et l’Espagne.
Pour cette catégorie de
spécialistes, toutes les
équipes qui sont en tête de
groupe sont en Afrique du
Sud pour gagner la Coupe du
monde. D’autres, plus
passionnés, rêvent de voir
l’Algérie battre la France en
phase finale de Coupe du
monde. Pour eux, cela est
possible, surtout quand
on voit la manière avec laquelle
les Bleus se sont qualifiés.
L’histoire qui lie les deux nations a
fait que des joueurs algériens ont
choisi de jouer pour leur pays
d’accueil, la France. d’autres par
contre, comme Ziani, ont estimé
que cela n’avait aucun sens. «Que
ferait un Algérien en équipe de
France ?», répondait-il à un
journaliste français qui lui a
demandé. «Pourquoi vous avez
choisi de jouer pour l’Algérie ?»
Un grand paradoxe existe entre
ces deux catégories de joueurs,
les voir s’affronter sur un terrain
de foot les fait tous rêver. Les
Français, par contre, ne
souhaitent pas tomber sur
l’Algérie. En tout cas, c’est ce que
pensent la plupart de ceux à qui
nous avons posé la question. Leur
avis peut être motivé par le fait
qu’il y a plus de 6 millions
d’Algériens qui habitent en
France, il peut aussi être par
apport à Yebda et Meghni qui ont
déjà gagné la Coupe du monde
avec les Bleus, mais une chose est
sûre, la France veut éviter
l’Algérie, notamment au premier
tour. Personne ne peut nier
l’amour des Algériens pour tout ce
qui est Italien. Et pour cela, une
frange de nos techniciens
souhaite vivement jouer l’Italie et
faire tomber ainsi le champion du
monde en titre. D’autres, par
contre, veulent battre Maradona
et Messi. Ceux-là pensent que
l’Argentine est l’équipe la plus
faible des têtes de série, et ce,
malgré le fait que la sélection
renferme des joueurs comme
Higuain, Aguero ou Messi.
Retomber sur l’Allemagne est le
souhait d’une frange de
revanchards. Ceux-là n’ont jamais
pardonné aux Germains d’avoir
combiné avec l’Autriche pour que
l’Algérie ne passe pas au
deuxième tour. L’Algérie a déjà
battu la Manshaft. Et ces
Algériens revanchards veulent les
battre encore une fois, façon de
dire qu’«il ne fallait pas tricher en
1982…» A chacun son avis et à
chacun aussi ses motivations et
ses rêves. Une chose est sûre,
l’Algérie aura du lourd sur son
chemin. Et pour rééditer l’exploit
de 1982, il faudra bien se
préparer pour ce rendez-vous. AA BB
CE QU’EN PENSE LA RUE ALGÉRIENNE
L’Allemagne et la
France plébiscitées
Par Mustapha Memoud
Abacha : «Je voudrais
bien un Algérie-Italie»
Talbi :
«Je dirai que l’équipe qui peut arranger nos
affaires en Coupe du monde, c’est bien l’Italie. La
squadra Azzura ne débute jamais bien les phases
finales de Coupe du monde. Donc, si on sera dans
«J’espère que ça
sera l’Argentine»
«Le meilleur tirage pour nous le
4 décembre est qu’on tombe dans
le groupe de l’Argentine. J’espère
qu’on évitera les équipes des pays
de l’Est, qui ne nous réussissent
pas bien. Je tiens à dire une chose,
s’il y a un joueur indispensable en
EN c’est bel et bien Rafik Halliche,
qui mérite qu’on parle beaucoup de
lui. Si nous avons encaissé le
deuxième but au Caire, c’est parce
qu’il a laissé un grand vide quand il
est sorti.»
EN PLUS des avis de nombreu-
ses figures de la scène footballis-
tique de notre pays, de techni-
ciens en passant par les interna-
tionaux des deux précédentes
Coupes du monde disputées par
l’Algérie en 1982 et 1986,
Compétition a souhaité aussi
avoir l’avis de la rue et de ce
qu’elle en pense. Pour une partie
des gens, l’Algérie n’a pas à pré-
férer un adversaire à un autre, il
faut juste prendre chaque match
comme il vient, et ce, quelles que
soient les circonstances. D’autres
ont des nations bien précises en
tête, et ils en rêvent.
du foot mondial et l’Allemagne,
comme adversaire, animerait
encore plus l’aventure, qui pour-
rait, selon nos interlocuteurs, don-
ner lieu à une empoignade dispu-
tée et engagée. Certes, dans un
autre contexte et d’autres condi-
tions, mais avec un esprit de
revanche encore très vivace de la
part de nos représentants qui,
comme toujours, sont sensibles
aux humeurs de la rue.
Kouici :
leur groupe, il faut en profiter. Pour moi, le joueur
qui m’a impressionné avec les Verts, c’est Meghni
qui a de grandes qualités techniques, il sera la
La France tente
beaucoup les Algériens
«Ma préférence est
pour l’Espagne»
révélation en Coupe du monde.
J’aimerais dire
aussi autre chose, quand j’étais à l’essai, j’ai vu
Yebda et Dejbbour, ils étaient jeunes.»
«Je pense que toutes les
équipes qu’on va affronter en
Coupe du monde ont un niveau
mondial. Ma préférence est
pour l’Espagne. C’est un jeu
qui nous arrange pour imposer
le nôtre. Mais avant tout, il faut
bien se préparer pour la CAN où
nous sommes obligés
d’atteindre les demi-finales
pour dire qu’on est capables de
réaliser un bon parcours en
Coupe du monde. Pour le
joueur qui m’a impressionné, je
dirai sans hésiter Antar Yahia,
qui a contribué dans notre
qualif avec le joli but qu’il a
marqué. Il y a un autre joueur
qui est très bon, à savoir
Meghni, qui, dommage, ne joue
pas dans son poste.»
Aksouh :
La rue veut sa revanche
face aux Allemands
Kaci Saïd :
«Contre le Brésil,
on peut jouer notre
football»
«On se sentira
plus à l’aise
face à l’Italie,
l’Espagne ou
l’Argentine»
Benzekri :
«Personnellement,
je
préfère
les
équipes
de
l’Amérique
latine,
soit
le
Brésil
ou
l’Argentine,
mais
«L’Italie ou l’Allemagne,
cela reste jouable»
je
dirai
que
contre
le
Brésil,
on
peut
développer
notre
football.
Si
vous
avez
remarqué
en
1986,
notre
meilleur
match
c’était
contre
le
Je
n’oublierai
jamais
ma
feinte
contre
Junior.
En
ce
qui
lot Brésil. concerne
le
joueur
qui
sort
du
en
EN,
c’est
Matmour,
qui
est
un
joueur
complet.»
Merzekane :
«Qu’importe l’adversaire»
«On n’a pas le choix, jouer une Coupe du monde ce n’est
pas tous les jours. Il ne faut pas se focaliser sur l’adversaire.
Je me rappelle, quand on a joué en Espagne en 1982, on
n’avait peur ni de l’Allemagne ni d’un autre adversaire. On est
tous des mondialistes et tout le monde se vaut, il faut jouer
notre propre jeu. Si on arrive à réaliser une bonne CAN, je
dirai qu’on pourra réaliser de bonnes choses en Coupe du
monde.»
«A mon avis,
toutes les
sélections qui sont
placées en tête de
série sont les
favoris, ça reste
difficile pour nous
face à n’importe
quelle équipe, mais
s’il y a une
préférence, je dirai
qu’il vaut mieux
jouer une équipe
technique, tels le
Bésil, l’Espagne ou
même l’Italie.
L’Algérie s’inspire
de ces styles de jeu,
donc, on aura
presque un jeu
égal, on n’a rien à
leur envier»,
explique le
technicien
Mustapha Aksouh.
«L’Italie ou l’Allemagne dans le
groupe de l’Algérie, ça reste jouable
pour notre équipe nationale, même si
ces deux sélections restent des ténors
du football mondial, mais c’est possible
pour une équipe disciplinée et bien
organisée de réaliser un résultat positif
contre eux», nous dira l’ex-entraîneur
du NAHD, «C’est dans un tournoi pareil
que notre EN va se découvrir, puisque
lors des éliminatoires c’était presque
des matchs de coupe que les Verts ont
livrés. Personnellement, je souhaite
éviter les équipes tels le Brésil,
l’Argentine ou l’Espagne, il ne faut pas
aussi demander trop à nos joueurs,
c’est un très grand exploit déjà de se
retrouver au Mondial. Je suis persuadé
que s’ils joueront en prenant du plaisir,
ils peuvent créer la surprise» conclura
Benzekri.
D’après nos premiers sondages
parmi les gens intéressés par l’évé-
nement, les avis sont multiples,
mais les Algériens semblent avoir
un certain ressentiment de revan-
che, pour ce qui est de la première
édition. En effet, la confrontation
qui a opposé notre équipe nationa-
le à la RFA à l’époque, est restée
un travers de la gorge de bon nom-
bre de nos interlocuteurs, qui sou-
haitent vivement que le sort nous
fasse tomber avec l’Allemagne,
tête de série. L’épisode de la
supercherie conjointement et
minutieusement préparée par les
Autrichiens et les Allemand a lais-
sé un certain arrière-goût, celui
d’avoir été volé. Pour la prochaine
édition et la participation histo-
rique de notre équipe nationale en
Afrique du Sud, les plus nostal-
giques en rêvent déjà, rien que
pour rétablir une certaine justice et
cela quels que soient le score et
l’issue de la partie. La rue est opti-
miste, le potentiel de l’équipe
s’accroît et selon elle, l’Algérie
possède des qualités certaines
pour peser sur la balance du gratin
Une autre équipe ressort en pole
position des équipes que les
Algériens souhaitent bien volon-
tiers affronter en Afrique du Sud.
Cette équipe, c’est la France, et
c’est l’équipe que le peuple sou-
haiterait croiser sur son chemin, et
ce, pour de multiples raisons,
allant des sportives aux politiques,
mais aussi pour l’honneur. La
France, qui a fait des pieds et des
mains pour se qualifier, tente bien
la rue algérienne et là aussi on en
rêve déjà. Une confrontation en
Coupe du monde serait un fait his-
torique et l’Algérien croit plus que
jamais que son équipe peut domp-
ter son ancien bourreau du temps
du colonialisme. Même si les
Français sont pour la plupart
anxieux en vue d’une éventuelle
confrontation face à l’Algérie,
pour des raisons sécuritaires, les
Algériens, eux, ne sont pas du
même avis et prient pour que la
bande à Saâdane croise la route
des Bleus et cette fois, pas de
débordements ni de dérapages et
c’est le terrain seul qui va trancher.
Et d’après les critiques virulentes
et sévères des analystes français,
concernant leur équipe et notam-
ment la gestion du sélectionneur,
les Algériens considèrent que c’est
là l’occasion de dépasser en
quelque sorte le «maître». M. M.
5 Compétition édition du mercredi 2 décembre 2009
5
Compétition
édition du mercredi 2 décembre 2009

ALGÉRIE-FRANCE

A ntar Yahia était le premier à donner son avis sur un éventuel Algérie- France au Mondial sud-africain, c’était lors de son passage sur les

plateaux de l’équipe TV. L’auteur de la banderille envoyée dans les filets d’El Hadary, compostant ainsi le billet de la présence algérienne à la coupe

du Monde, voit d’un bon œil cette confrontation. Pour le défenseur de Bochum, ce sera là une meilleure occasion d’effacer les images du Stade- de-France. «Il y aura de la fête ce jour-là», souhaite-t-il. Un avis que partagent beaucoup de ses compagnons et compatriotes. Ghezzal abonde dans même sens. En dehors de ce volet

Fergani : «Surtout

pas la France»

En dehors de ce volet Fergani : «Surtout pas la France» Pour l’ex-capitaine des Verts, toutes

Pour l’ex-capitaine des Verts, toutes les équipes qui se sont qualifiées pour la coupe du Monde en Afrique du Sud et qui sont dans le premier chapeau se valent. Jouer l’Italie, l’Argentine, le Brésil, l’Angleterre, ou l’Espagne… c’est pareil.

«C’EST la coupe du Monde ! C’est la compétition qui réunit les 32 meilleures équipes de la planè- te. C’est pourquoi, je vous dirais que tous les participants sont redoutables et leurs niveaux se valent», dira Fergani qui, il faut l’avouer, est très bien placé pour dire cela, lui qui a été le patron du onze algérien qui a battu l’équipe allemande que beaucoup de spé- cialistes considèrent comme étant la meilleure équipe de tous les temps. Notre interlocuteur ajoute

que toutes les sélections qui for- ment le premier groupe joueront pour gagner la coupe du Monde, du coup, ça ne sert à rien de choi- sir entre elles, parce qu’elles sont toutes là pour le sacre final. «Ça ne sera pas facile, ça je peux vous l’assurer. Aucune équipe ne vous fera de cadeau. Le mot faible en coupe du Monde n’existe pas. Les 32 équipes sont là parce qu’elles le méritent. Elles sont, comme nous, passées par des éliminatoi- res, et, ont galéré pour en arriver là. Il faut bien se préparer, c’est la seule chose sur quoi on peut compter. Espérer tomber dans un groupe favorable serait mentir à soi- même.»

«Pas au premier tour !»

Ce n’est pas parce que la France est une grande équipe, et ce n’est pas non plus parce qu’ils jouent de la main, mais Fergani souhaite éviter la France au premier tour. «Sincèrement, je n’aimerais pas rencontrer la France au premier tour. Je préfère les avoir comme adversaires dans un match à élimi- nation directe, c’est-à-dire en quart, ou pourquoi pas en demi- finale. Mais jouer dans le même groupe serait une mauvaise chose», ajoute Fergani, qui pense aux six millions d’Algériens qui vivent en France et surtout aux joueurs de notre sélection qui ont été formés dans les différents cen- tres de formation de ce pays. A. B.

tout le monde en parle

«sentimental», certains y voient une belle occasion pour les camarades de Ziani de prendre une revanche sur la raclée qu’ont infligée les camarades de Zidane à la bande à Madjer de l’époque. D’autres, comme Fergani, ne souhaitent pas que cette confrontation ait lieu à cause des sensibilités qu’il y a entre les deux pays. Ils craignent que la situation ne déborde de son cadre, notamment en France où une forte communauté algérienne y habite et y travaille. En France, le sujet est également abordé. Guy Roux, Roland, ou encore Fernandez n’espèrent pas rencontrer les Verts de peur de se faire… ridiculiser, une façon pour eux de dire que les

Bleus, avec Domenech en tête, ne peuvent faire le poids face à n’importe quelle équipe quitte à ce qu’elle soit cette inexpérimentée sélection algérienne qui disputera un Mondial avec comme seules armes la jeunesse de son effectif, sa fougue et sa hargne de Vert. L’homme de la rue lui aussi s’invite dans le débat et voit en les camarades d’Antar Yahia une bande d’imbattables capable de tenir la dragée haute à n’importe quel adversaire quels que soient son rang et son passé. Le Mondial est ouvert avant l’heure…

Nouzaret :

Fernandez :

«France-Algérie en finale… ça serait grandiose»

L’entraîneur basque, Luis Fernandez, pense que l’Algérie a le potentiel d’aller loin en Coupe d’Afrique, mais aussi de faire une bonne Coupe du monde. Néanmoins, l’ancien international français nous a affirmé son souhait le plus sincère de ne pas voir la France et l’Algérie dans le même groupe. «Il ne faut pas que

nous tombions dans le même groupe. On est tellement proches de vous qu’on n’aimerait pas
nous
tombions
dans le
même
groupe. On
est
tellement
proches de
vous qu’on
n’aimerait
pas voir une
des deux
nations se
faire
éliminer par
l’autre. Se
rencontrer
en finale
serait l’idéal pour nous deux, même si
arriver à ce stade-là est difficile pour

les deux équipes, il nous est permis de rêver», nous a révélé l’ex-entraîneur de Bilbao. Par ailleurs, et concernant les raisons qui l’ont poussé à dire cela,

Fernandez nous dira

match fera sûrement des mécontents en Algérie, mais surtout en France, où il y a une forte communauté algérienne. On est tellement liés à vous… on ne veut pas tomber sur vous. En tout cas, pas au premier tour», nous a annoncé Fernandez.

: «Le score de ce

«Il vaut mieux éviter les Bleus»

: «Le score de ce «Il vaut mieux éviter les Bleus»  «Je ne peux rien

«Je ne peux rien dire sur le tirage au sort qui arrangera l’équipe d’Algérie, mais je sais qu’en Algérie on parle d’un match France-Algérie, mais je dirai qu’il vaut mieux éviter la France car les équipes qui trouvent des difficultés pour se qualifier ont souvent réussi une belle phase finale. Mais ce que je peux vous dire, c’est que l’Algérie sera la surprise de la phase finale de la coupe du Monde. Je vois cette équipe aller au deuxième tour.»

Thierry Roland :

«Un bon France-Algérie pour effacer celui de 2001»

C’est avec amertume que le commentateur vedette français, Thierry Roland, parle du match France-Algérie qui s’est déroulé en octobre 2001 au Stade de France. «Je n’aimerais même pas en parler. C’est un match à mettre aux oubliettes. C’est vraiment dommage de vivre un tel gâchis, et rien pour cela, je souhaiterais que l’Algérie et la France se rencontrent en Afrique du Sud, et cela, pour effacer celui du Stade- de-France. Cette fois-ci, j’aimerais qu’il se déroule dans le fair-play total et que le meilleur l’emporte», nous a dit Thierry Roland. Les incidents qui ont émaillé cette rencontre ce jour-là ont été très mal vus par les Français, mais surtout par la presse locale, qui ont tous accusé les organisateurs de ce match gala. Depuis, personne n’a pensé réorganiser un autre match. S. M. A.

personne n’a pensé réorganiser un autre match. S. M. A.  Suite en page 6 G

Suite en page 6

Guy Roux : «Yebda et Meghni contre Nasri et Benzema…»

«Personnellement, je ne souhaite pas voir l’Algérie et la France dans le même groupe. J’aime beaucoup votre pays, et je vivrai mal son élimination au premier tour, et je serai plus mal si la France serait la cause. Je ne voudrais pas voir mon pays se faire éliminer par un pays frère qui est

l’Algérie

votre question, je dirais que l’idéal pour nous deux, c’est de se rencontrer en quarts ou en demi- finale.» C’est la déclaration que nous a faite Guy Roux, l’ex-entraîneur d’Auxerre.

Donc, pour répondre à

L’autre point sur lequel il est revenu, c’est le cas des Franco-Algériens. «Il y

a des joueurs d’origine algérienne qui

jouent pour la France, et je parle de Benzema et Nasri, d’autres qui

portent le maillot de l’Algérie et qui ont porté celui des Bleus auparavant,

et je pense à Yebda et Meghni. Je suis

curieux de savoir comment vont réagir ces quatre joueurs même si je suis sûr qu’ils défendront le maillot qu’ils portent sur les épaules corps et âme», ajoute Guy Roux.

A. B.

si je suis sûr qu’ils défendront le maillot qu’ils portent sur les épaules corps et âme»,
6 Compétition édition du mercredi 2 décembre 2009
6
Compétition
édition du mercredi 2 décembre 2009
Suite de la page 5 Sadmi : «Tomber sur la France serait particulier» (ENTRAÎNEUR DU
Suite de la page 5
Sadmi :
«Tomber sur la France
serait particulier»
(ENTRAÎNEUR DU FC SOCHAUX) :
L’ex-international et emblématique
défenseur de la JSK, Sadmi Hamid,
nous a volontiers donné ses
impressions, et ce, concernant ses
préférences pour les têtes de poules en
Afrique du Sud et le pays qu’il voit bien
tomber avec les Verts. Selon Sadmi, son
premier choix serait la France. Pour lui,
ce match aurait un cachet particulier,
pour une première en Coupe du monde.
«Je vois bien l’Algérie tomber dans le
groupe de la France. Ce match serait
particulier entre les deux équipes, qui
ne se sont jamais croisées en Coupe du
monde. Je pense que la particularité de
la partie va donner lieu à un grand
match au niveau de la qualité. Nos
joueurs ont une bonne maîtrise
technique et je pense qu’ils auront une
motivation en plus qui les poussera à se
surpasser, celui d’écrire une nouvelle
page de l’histoire de notre football.
Dans l’ensemble, je dirai que tomber
avec de grandes équipes mondiales
nous est plutôt favorable à tous les
niveaux», dira
Sadmi, très
optimiste quant à
la prédisposition de
notre équipe
nationale à créé la
sensation en Afrique
du Sud. Selon lui, le
fait de jouer face à de
grandes nations du
football actuel renforce
la détermination de nos
joueurs. Il nous citera les
exemples des matches
amicaux contre le Brésil,
l’Argentine et aussi
l’Uruguay, mais l’enjeu,
cette fois, aura son poids
sur la partie. Cela va
pousser les joueurs à se
démener pour l’amour de
la nation, comme ils
l’ont déjà prouvé.
M. M.
«Oui, Ziaya nous intéresse,
on attend
le rapport de Djadaoui pour être fixé»
Entretien réalisé par Ahmed Ifticen
L’entraîneur du FC Sochaux,
Francis Gillot, nous confirme
dans cet entretien l’intérêt
de son club pour le
recrutement de l’avant-
centre, Malik Ziaya. Gillot
nous confirme aussi que
Djadaoui était à Sétif pour le
superviser. Pour ce qui de
son recrutement, le coach
français préfère attendre
d’avoir plus d’informations
concrètes sur Malik.
C’est le président du club en colla-
boration avec les responsables du
recrutement qui nous l’ont propo-
sé. Personnellement, si le joueur
est à la hauteur de nos attentes, il
sera parmi nous.
- Selon les informations que vous
avez récoltées sur Ziaya jusque-
là, est-ce qu’il répond au profil
du joueur recherché ?
- Je ne vous cache pas que nous
sommes sur la piste de plusieurs
autres attaquants aussi. Mais si on
s’intéresse aussi à Ziaya, c’est qu’il
répond forcément au profil de l’at-
taquant qu’on cherche.
Sochaux, il paraît qu’’il a le bon
profil, j’ai vu aussi son CV, il est
- Que vous a dit Djadaoui après
pas mal non plus, mais tout de
l’avoir supervisé ?
- Vous êtes sur la piste du
même, je ne peux pas avancer
- Jusque-là, je n’ai pas encore vu
joueur Malik Ziaya, pour un
éventuel recrutement ?
Abdel, il y aura une réunion dans
Badji: «Onles connaît très bien»
ce sens dans deux ou trois jours
- Effectivement, je confirme
«A mon avis, le meilleur tirage pour nous, c’est la France. Ce n’est plus
l’équipe de 1998. Ils ont pratiquement le même niveau que nous. Nos joueurs
connaissent très bien les joueurs français. J’espère qu’on va éviter le Brésil qui
est, pour moi, imbattable et l’Allemagne qui va tout faire pour prendre sa
revanche contre nous. Mais je dirai que si on veut réaliser une bonne Coupe du
monde, il faut aller au moins en demi-finales en coupe d’Afrique. Là, on pourra
dire que notre EN peut rivaliser avec les grandes nations du football.»
que nous suivons de près ce
joueur. Personnellement, j’ai
entendu beaucoup de bien sur cet
quoi que ce soit. Jusqu’à présent,
on n’a pas entamé les négocia-
tions avec aucun joueur de ceux
que nous avons ciblés ; alors,
j’attends la réunion du club pour
décider.
élément, alors on a parlé de lui au
niveau de notre club, et nous
dans le but de voir lequel des atta-
quants qui nous intéressent le plus
on prendra, puisque, comme je
vous l’ai dit, nous sommes sur plu-
sieurs pistes et c’est dans notre
- Parlons de Ziaya toujours,
intérêt de prendre le meilleur.
avons entamé la procédure de le
superviser. On a chargé un respon-
sable
du recrutement de cette
tâche.
êtes-vous au courant qu’il
pourrait être rappelé en sélec-
tion nationale et participer
évidemment à la CAN, cela ne
vous dérange pas ?
Aït Djoudi : «C’est un match qui
créerait une bonne dynamique»
- Justement, Abdelghani
Djadaoui l’a supervisé diman-
che dernier lors de la finale
(match aller) de la
Coupe de la
CAF…
- D’après nos informations,
votre attaque n’a marqué
jusque-là que 14 buts en 13
matchs, d’où
votre priorité
de recruter
un avant-cen-
tre, n’est-ce
pas ?
- Personnellement, je souhaite
avoir un joueur disponible, qu’il
soit aussi disponible pour son
pays durant la CAN. Si Ziaya aura
Le technicien Azzedine Aït Djoudi souhaite bien voir notre équipe nationale dans le
groupe de la France. «Je souhaiterais bien qu’on joue dans le groupe de la France.
Sur le plan spectacle, un Algérie-France va créer certainement une dynamique tout
autour de lui, il y a déjà ce lien historique qui lie les deux pays. Les deux sociétés se
connaissent bien, je suis sûr qu’un tel match va créer une ambiance particulière
autour de lui. Sur le plan sportif, nos joueurs vont avoir une bonne réaction.
J’aimerais bien avoir une équipe de l’Amérique latine tel le Mexique par exemple et
une autre d’Asie, ça serait un groupe varié, avec des sensations nouvelles», nous a
déclaré Aït Djoudi
la possibilité de jouer la CAN,
cela reste tres bénéfique pour lui
- Effectivement,
- C’est
et prouve que c’est un joueur qui
exact, je
a un niveau. Mais pour nous, au
suis
au
courant
qu’Abdel
niveau du club, cela ne nous
arrange pas vraiment, je dis ça
comme ça, car on n’a pas encore
s’est dépla-
en
Algérie
pour le
Abdouche : «La France
voir de
près. A
notre priorité pour
ce mercato reste d’a-
voir un bon avant-
centre pour retrouver
notre dynamique en
attaque et marquer plus
de buts ; il y a aussi la
blessure de notre atta-
quant Charlie Davies.
Donc, j’avoue que
c’est une priorité
tranché quant au recrutement
jusque-là. Dans l’urgence, on sou-
haite avoir quelqu’un de disponi-
ble, mais si notre choix ne tombe
pas sur Ziaya, on continuera à le
suivre et pourquoi pas le recruter
ce
que
est prenable»
la saison prochaine avec le profil
j e
d’un international qui aurait joué
sache,
la CAN.
«Si c’était moi qui choisirais, j’aimerais bien qu’on joue la France , pour moi
ça reste une équipe prenable, La France n’a pas vraiment le niveau connu
d’elle. Notre EN, là en où sont les choses actuellement, pourrait crée la
surprise», c’est l’avis de Réda Abdouche ancien joueur et actuel dirigeant à
l’USM Alger. «Avoir des équipes d’un niveau moyen pourrait nous donner plus
de chances pour s’imposer quoiqu’à ce niveau il n’y a plus de sélections
modestes», ajoutera notre interlocuteur.
pour nous d’avoir
un bon avant-
centre.
Ziaya
a
- Quand est-ce que vous allez
-
Ziaya
brillé
lors
de
cette
trancher pour le recrutement de
votre nouvel avant-centre ?
rencontre, il
était l’auteur
des deux buts
un
compte
parmi les
meilleurs
avant-centres
d’après un clas-
sement de la
FIFA, ce serait
- On sera fixés après la réunion
de
son
équipe.
C’est
bon
prévue ces jours-ci, mais pour
avoir notre joueur, je dirai qu’on a
un mois devant nous pour finali-
ser.
signe.
- Vous n’allez tout de même
tout de même un
-
Personnellement,
Hadj Adlane :
bon atout que de
connaissez-vous
pas inviter Ziaya pour des
tests et le voir de près ?
Ziaya ?
l’avoir dans votre
effectif…
«L’idéal serait la France»
«Comme tout Algérien,
- En toute sincérité,
non. Je ne le connais
pas, et ce n’est pas
moi qui ai eu l’idée
de s’intéresser à lui.
- On m’a parlé de
j’aimerais bien assister à un Algérie-France», nous
lui,
et
d’après
a
ceux
qui
le
avoué l’ex-goleador Hadj
Adlane, et
pour l’ambiance
il ajoute :
«Dans un
- Non, pour le moment, ce
n’est pas encore le cas, il
faut être d’abord fixé sur le
nom du joueur, après on
verra.
connaissent
ici
à
match Algérie-
France, on pourra voir de
tout, personnellement je serais
A. I.
curieux de savoir si Zidane serait au côté
des Algériens ou
des Français.» Sur
le
plan footballistique, Hadj Adlane souhaite aussi
que l’Algérie joue l’Italie.
le football italien est plus défensif,
au football que nous avons pratiqué lors de ces éliminatoires, ça
«On
dit souvent que
il ressemble beaucoup
donnera une
LA DÉLÉGATION DE LA FAF ARRÊTE
Lounici :«Ce serait une occasion de
prendre notre revanche»
belle prestation», ajoutera Hadj Adlane.
sseess pprrooppoossiittiioonnss ddee ccaammppss ddee bbaassee
«En tant qu’ancien joueur, je dirai que le plus important on l’a fait, c’est de faire
partie des 32 meilleures équipes. Si c’est le cœur qui parle, je dirai que je préféré
la France, pour qu’on prenne notre revanche de 2001, quand ils nous ont battus 4-
1. Je dirai aussi que l’équipe de France est juste une équipe moyenne, qu’on peut
battre si on joue notre football qu’on a pratiqué dans les éliminatoires. Pour le
joueur qui m’a impressionné, je dirai Meghni, malheureusement, ce joueur ne joue
pas à son vrai poste. Ce n’est pas un milieu défensif, j’aimerais bien le voir derrière
les attaquants pour apporter le plus escompté à l’équipe. Il y a un autre joueur qui
est très bon, c’est bien Matmour.»
La délégation de la FAF conduite
par son président, M. Mohamed
Raouraoua, a poursuivi en Afrique
du Sud la prospection des camps de
base devant accueillir la sélection
nationale lors du Mondial 2010.
Conformément aux règlements de
l’instance internationale de football,
la délégation algérienne a proposé à
la FIFA les sites qu’elle a retenus
dans l’ordre de priorité requis. La
délégation se rendra mercredi à Cap
Town pour assister au tirage au sort
de la phase finale de la Coupe du
monde 2010 et achever avec les
services de la logistique de la FIFA
et le comité d’organisation les
procédures et dispositifs
nécessaires à la participation de
l’Algérie à la Coupe du monde
Afrique du Sud 2010. Il est à
rappeler que la délégation
algérienne qui comprend
notamment le sélectionneur
national, M. Rabah Saadane, est en
Afrique du Sud depuis samedi.
77 Compétition MC ALGER
77
Compétition
MC ALGER

édition du mercredi 2 décembre 2009

Vendredi, départ Le Mouloudia veut à El Eulma BOUTABOUT En prévision du match de samedi
Vendredi, départ
Le Mouloudia veut
à
El Eulma
BOUTABOUT
En prévision du match de samedi
face au MCEE, la délégation
mouloudéenne se déplacera ce
vendredi en direction de la ville d’El
Eulma. Les Mouloudéens prendront
le vol de vendredi vers la capitale
des Hauts Plateaux pour se diriger
ensuite vers El Eulma.
Les Mouloudéens
à
l’hôtel El Rif
La direction des Vert et Rouge a
Par M. Zerrouki
décidé de passer la nuit de vendredi
Ce n’est un secret pour
personne, le club phare de
la capitale veut à tout prix
renforcer son
compartiment offensif par
un avant-centre de gros
calibre, surtout après le
départ du Franco-
Algérien, Madjid
Bouabdellah.
à
samedi à l’hôtel El Rif qui est à
quelques kilomètres du stade à El
Eulma. Il faut signaler que la saison
dernière, les Mouloudéens ont
passé la nuit à Sétif pour se
préparer au match face au MCEE.
Coulibaly attendu
ce matin
COMME dans le champion-
nat national il n’y a pas beau-
coup de joueurs dans ce poste
et que les meilleurs sont tous
liés à leurs clubs respectifs, la
direction des Vert et Rouge
songe à la piste des Franco-
Algériens. En effet, les diri-
geants des Vert et Rouge sont
tous unanimes à déclarer que
l’ex-international Mansour
Boutabout a le profil recherché
pour donner un plus à l’attaque
des Vert et Rouge lors de la
phase retour, comme nous le
dira le président de section du
MCA. «Boutabout n’est pas à
présenter. C’est un joueur qui a
une grande carrière derrière lui.
Si vous vous rappelez bien,
quand Alain Michel était avec
nous, il a discuté avec lui pour
qu’il vienne au mercato de l’an
dernier. Je ne vous cache pas
qu’on a besoin d’un joueur
comme lui. Comme je vous l’ai
déjà dit, après le match face au
MSPB on va prendre attache
avec lui. Son recrutement
dépendra de ce qu’il va exiger
sur le plan financier. Une chose
est sûre, on n’est pas prêts à
faire des folies. Il ne faut pas
oublier non plus qu’on n’a pas
beaucoup de moyens pour don-
ner plus de un milliard à
Boutabout.» En tous les cas,
d’ici quelques jours, les diri-
geants des Vert et Rouge vont
contacter le joueur pour
connaître ses intentions sur le
plan financier. Ainsi donc, la
venue de Boutabout au
Mouloudia dépendra du volet
financier. Mais ce qui est sûr,
c’est que l’ex-international
veut porter les couleurs vert et
rouge.
Finalement, l’international
malien du Mouloudia, Moussa
Coulibaly, devait arriver aujourd’hui
à
6 heures du matin en provenance
de Bamako. Le retard de Coulibaly
est dû aux problèmes de vols entre
Bamako et Alger.
M. Z.
Bracci
a sa licence
IL A RASSURÉ LES JOUEURS, HIER
GHERIB, président de section
«On signera avec 2 nouveaux
sponsors après le MCEE»
La direction du Mouloudia n’a
pas tardé à régler le problème de la
licence pour que le nouvel
entraîneur, François Bracci, dirige
son équipe à partir du banc de
touche. C’est hier que Bracci a eu sa
licence et le grand mérite revient au
secrétaire du club, Dahmane
Attellah, qui fait du bon travail
depuis qu’il est au Mouloudia.
Boudbouda
Le Mouloudia vit des moments
très difficiles, non pas à cause
des résultats techniques
puisque l’équipe est leader du
championnat national, mais à
cause du problème financier.
tombé et qu’Amrous a été
confirmé à son poste, beau-
coup de choses ont changé. Je
peux vous dire qu’après le
match face au MCEE, on
signera avec deux nouveaux
sponsors. Je ne peux pas
dévoiler leurs noms, mais
comme je vous l’ai déjà dit,
d’ici lundi ou mardi on signe-
ra le contrat», nous informera
Omar Ghrib. Selon une source
bien informée, on a appris que
les deux sponsors qui vont
sponsoriser le club phare de la
capitale sont LG et Condor
qui vont apporter plus de deux
milliards de centimes qui per-
mettront aux locataires de la
villa de Chéraga de régulari-
ser les joueurs et le nouvel
entraîneur. M. Z.
suspendu
LES DETTES du club s’ac-
cumulent de jour en jour, six
joueurs n’ont pas encore tou-
ché la première tranche de
Pour le match face au MCEE, le
Mouloudia sera privé de
l’international des U20, Brahim
Boudbouda, qui a écopé d’un carton
lors du match face à la JSMB,
synonyme d’une suspension
automatique. Son retour est prévu
lors de la prochaine journée face au
MSPB.
leur prime de signature, et ce
n’est pas tout. Malgré tous ces
problèmes, les locataires de la
villa de Chéraga croient dur
comme fer que ce problème
sera réglé prochainement,
avant même la fin de l’année.
On parle d’un accord avec les
responsables de Sonatrach
pour que les 5 milliards ren-
flouent les caisses du club.
Même si cette information
n’est pas encore officielle, le
président de section, Omar
Gherib, a tenu à rassurer tous
les joueurs qui n’ont pas enco-
ZEDDAM : «On ira à El Eulma pour gagner»
Le défenseur du
Mouloudia estime que
son équipe va terminer
champion d’hiver. Il est
même allé plus loin
estimant que le
Mouloudia pourrait
gagner le titre. Il nous
parle aussi de Bracci.
-
Et Bracci ?
Au contraire, ça va nous sti-
-
C’est un grand entraî-
muler pour gagner le
match. Je sais que notre
mission ne sera pas facile
mais on tentera quand
même de revenir avec les
trois points.
- Cette mini-trêve ne va
pas vous handicaper
surtout que vous étiez
sur une courbe ascen-
re
touché leur argent. «Pas de
neur que j’ai connu quand
j’étais au CSC. Je pense
qu’il a montré aussi qu’il
est un grand coach en
gagnant la coupe avec le
MCA. Je sais qu’avec lui,
on fera aussi le même par-
cours que celui fait Alain
Michel.
-
Tout
d’abord,
com-
panique, vous allez être payés
avant la fin de l’année», dira
Omar Gherib à ces joueurs.
Nous avons jugé utile de
contacter Omar Gherib à la fin
de la séance d’entraînement
de l’équipe pour éclaircir l’o-
pinion mouloudéenne sur ce
problème d’argent que vit le
club algérois malgré sa place
ment
est
l’ambiance
dans le groupe ?
- Comment voyez-vous
le match de samedi pro-
chain face au MCEE ?
dante ?
- Non, je ne le pense pas.
On a un groupe qui veut
-
Comme d’habitude, une
-
Jouer à l’extérieur, ce
réaliser de bonnes choses
bonne ambiance règne dans
le groupe. Tout le monde
travaille d’arrache-pied
pour se préparer pour le
match
de samedi prochain
n’est toujours pas facile,
mais si vous l’avez remar-
qué le MCA joue mieux
hors de ses bases. On va y
aller avec l’intention de
cette saison. Je sais que
même si on n’a pas joué
face à l’USMH et l’ESS, on
va faire tout pour gagner
face au MCEE pour conso-
face au MCEE.
glaner les trois points de la
lider notre place de leader.
-
Le
départ d’Alain
de leader du championnat. «Je
sais qu’une équipe qui est
classée première du champ-
ionnat n’a, normalement, pas
de soucis financiers, mais
comme tout le monde le sait,
victoire.
- Un dernier mot ?
Michel n’a pas perturbé
le groupe…
-
Le MCEE est en train
- Je félicite les joueurs de
de se faire battre par le
l’EN pour nous avoir pro-
-
C’est vrai qu’on aurait
CAB, puisque le score
le problème avec l’opposition
a fait fuir les sponsors. Mais
aimé qu’Alain Michel reste
pour garder la stabilité de
l’équipe. Mais bon, le plus
important est qu’on garde
le même état d’esprit dans
le groupe.
est de deux buts à zéro.
Ça va être difficile pour
vous de battre une équipe
qui sort d’une défaite ?
depuis que le verdict est
Non, ça ne veut rien dire
si le MCEE perd à Batna.
curé cette joie avec cette
qualification à la phase
finale de la Coupe du
monde et je pense que le
vrai départ du football algé-
rien a commencé avec cette
qualification. M. Z.
88 DIVISION UNE Compétition
88 DIVISION UNE
Compétition

édition du mercredi 2 décembre 2009

14 e journée Stade de Mohammedia El Harrach, pelouse en bon état, temps nuageux, affluence
14 e journée
Stade de Mohammedia
El Harrach, pelouse en bon état,
temps nuageux, affluence faible,
arbitrage de M. Benamara assisté
par MM. Meknous et Omari.
USM ANNABA
ANNABA VEUT RECRUTER
DES ATTAQUANTS
USMH
3-1
MSPB
El Harrach met fin
au signe indien
BUTS :
BUT :
Un émigré et El Hadi
Adel dans le viseur
Djabou (36')
Amroune (s.p 24')
Hanister (48')
Touahri (76')
Par Bachir Redjel
3 anciens
AVERTS :
AVERT. :
Mebarakou (23')
Allili (32')
internationaux
Naili (70')
Benfissa 5
souhaitent
Boutrig 3
Chouati 3
Aouameur 2
Bouaraba 3
Le bon parcours
réalisé par Annaba
depuis l'entame du
championnat est un
indicateur
significatif des
capacités du groupe
de cette saison.
relancer
Bouchemlal 3
Bitam 3
Benabderrahmane 3
Loukili 3
leur carrière
Mebarakou 3
Saidi 4
Naili 2
(Ounas 82')
Ainsi, on croit savoir
Djeghbala 3
Allili 3
que
des joueurs émigrés
Gherbi 3
(Belhadi 60')
sont
actuellement super-
Djabou 5
Dahouane 3
(Ogbi 82')
(Belabid 77')
Aissaoui 4
Benamokrane 3
(Touahri 75')
Lemouda 3
Hanitser 5
Amroune 5
(Bourekba 86')
Total : 36 étoiles
Total : 38 étoiles
Ent. : Charef
Ents : Nechma
et Bendjaballah
Film du match
1' Première alerte, une
passe d'Aïssaoui à Djabou,
ce dernier fait un retrait sur
Hanister, mais Benfissa
accapare le ballon et marque
son territoire.
24' Amroune pénètre balle
au pied dans la surface et se
fait faucher par Mebarakou,
l'arbitre n'hésite pas à
désigner le point de penalty,
exécuté et marqué par
Amroune.
28' Une passe de Hanister
sur Djeghbala, mais il a été
devancé par le gardien qui
veillait au grain.
37' Coup franc, Aïssaoui
botte sur Mebarakou qui
remet de la tête au deuxième
poteau, Djabou met son pied
et ouvre le score.
47' Coup franc direct du
pied gauche de Hanister, qui
fait mouche et donne
l'avantage à son équipe.
75' Touahri signe son
incorporation par un but, à
la suite d'une erreur de
marquage.
L'ÉQUIPE FLIRTE
avec les cimes du classe-
ment et veut se maintenir
ainsi, ambitionnant de
terminer dans une place
qualificative pour une
compétition internationa-
le. Le groupe affiche un
certain équilibre dans
tous ses compartiments et
Amrani a pu faire tourner
souvent son effectif pour
avoir une idée très précise
sur l'ensemble de ses élé-
visés par des agents et
seront bientôt proposés à
Annaba. Menadi table
surtout sur d'anciens
internationaux souhaitant
relancer leur carrière.
Annaba serait, selon lui,
l'espace idéal pour leurs
ambitions. Selon une
source à la Tabacoop,
trois
noms sont déjà sur le
bureau de Menadi avec
CV
et cassettes vantant
leurs
qualités. Notre sour-
ce n'a pas voulu révéler
Par Kamel H.
dant la trêve pour être prêt
leur
identité avant l'ou-
ments. Mais si en défense
et marquer des buts, ce qui
fut fait à la 47 e minute, où
il expédie un bolide des 18
yards. Loukili a été obligé
de l'arrêter de la main, tout
le monde croyait au penal-
ty, mais le directeur a sifflé
verture du marché.
Le match qui devait sonner le renouveau pour les
poulains du coach Charef a mal débuté pour ces
derniers qui ont été surpris dans leur fief par le
chevronné et adroit Amroune, qui a parfaitement
exécuté le penalty sifflé par le directeur de jeu,
et au milieu, le coach
semble être satisfait, en
attaque, il affiche certains
soucis, dans la mesure où
seul Gacemi arrive à don-
ner le rendement souhai-
té. Bensaïd n'a plus sa
Benamara, à la 24', à la suite de son fauchage.
une faute en dehors de la
Un accord
avec les Béjaouis
n'est pas
à écarter
verve d'antan et Hafid ou
AMROUNE, qui a récu-
péré le ballon sur une mau-
vaise relance du capitaine
Naïli, verra Mebarakou
stopper la pénétration de
l'attaquant batnéen, en
commettant la faute qui a
permis aux Batnéens de
mener à la marque. Les
Harrachis ont raté une
occasion au tout début de
match, n'était l'anticipation
du gardien Benfissa en
déviant la balle qui était
destinée au centre-avant
Hanister qui l'attendait de
pied ferme. L'ouverture du
score par les visiteurs a
touché les locaux dans leur
amour-propre qui a vu les
Sem- Sem sortir de leur
torpeur pour porter le dan-
ger et mettre la pression
sur le porteur du ballon. Ce
procédé a porté ses fruits,
puisqu'à la 36' sur une
balle arrêtée, Aïssaoui sert
Mebarakou qui prolonge le
ballon au deuxième poteau
et trouve Djabou qui ne se
fait pas prier pour mettre le
cuir au fond des filets, à la
grande joie de la faible
assistance harrachie, qui
nous a habitués à mieux.
Le reste du temps ne chan-
gera rien au tableau d'affi-
chage et c'est sur le score
de parité que M. Benamara
renvoie les deux équipes
aux vestiaires.
Le second half est enta-
mé tambour battant par les
Harrachis, qui ont rejoint
la pelouse avec des inten-
tions bien définies, à savoir
prendre le dessus sur l'ad-
versaire du jour et chasser
le doute, qui pourrait leur
être fatal. Trois minutes
après la reprise, la déli-
vrance viendra de l'atta-
quant Hanitser qui était
incertain pour ce match,
mais qui est revenu fort en
besognant durement pen-
surface traduite par un
second but, qui met fin au
rêve batnéen. Les
Harrachis ne vont pas se
contenter de ce maigre
score, ils sont allés bouscu-
ler l'arrière-garde des
coéquipiers du valeureux
Benfissa, l'homme du
match, en sauvant son
team d'un naufrage certain.
La lecture de jeu du coach
Charef fera qu'il fasse ren-
trer Touahri, frais et effica-
ce. A la première touche de
balle, il scelle le sort de la
rencontre à la 75'.
L'abattage du gardien
Benfissa n'a pas pu conte-
nir la détermination et la
fougue des Banlieusards à
renouer avec le succès. La
lanterne rouge n'a pu résis-
ter aux assauts répétés des
attaquants harrachis. Et
c'est sur une victoire méri-
tée de l'USMH que l'arbit-
re mettra fin aux débats.
K. H.
Tebbal tardent à s'affir-
mer et à retrouver leurs
repères. Ainsi, la nécessi-
té de recruter au mercato
un attaquant racé, voire
même deux, est apparue
comme une priorité.
Depuis un certain temps,
des agents installés en
Algérie et à l'étranger ont
été chargés par Menadi et
ses collaborateurs, pour
pister des éléments percu-
tants, pouvant intéresser
l'USMAn. Amrani a dres-
sé un portrait-robot du
prototype d'attaquant
qu'il souhaite intégrer
dans son groupe, à savoir
rapide, percutant, oppor-
tuniste et expérimenté,
pouvant s'adapter rapide-
ment au jeu et à l'environ-
nement annabi. Le joueur
doit aussi être d'un bon
caractère, afin de se mou-
voir rapidement dans
l'ambiance du groupe.
Sur le territoire natio-
nal,
il n'est plus un secret
pour personne que des
influences dans l'entoura-
ge
du boss souhaitent
faire revenir l'enfant ter-
rible El Hadi Adel qui
peine à Béjaïa et qui est,
nous apprend-on, très
chaud pour un retour au
bercail. Carreca est l'atta-
quant qui peut rapide-
ment retrouver ses quali-
tés,
associé à ses anciens
coéquipiers. Son retour
MMSSPPBB,, uunnee ééqquuiippee
ddéécciimmééee
est ainsi d'actualité et un
accord avec les Béjaouis
n'est
pas à écarter durant
les prochains jours. Ainsi,
Pour son déplacement à Alger,
afin de donner la réplique à la
formation d'El Harrach, pour le
compte de la 14 e journée du
championnat Nedjma de la
première division, le MSPB a vu
l'ossature de sa composante
amoindrie par pas moins de neuf
joueurs, deux suspendus, Medour
et Mahieddine, et sept éléments
clés qui ont carrément fait
l'impasse sur cette rencontre
pour diverses raisons, mais le
dénominateur commun n'est
autre que l'aspect financier,
Reziouak, Hezil, Ziad, Zeghidi,
Djilani, Yacef et Amaouche ont de
sérieux contacts avec certains
clubs qui désirent les enrôler
pendant le mercato.
l'on
est décidé du côté de
Sidi
Brahim à ne pas rater
ce mercato et d'en faire
une
réussite totale pour
un
renforcement judi-
cieux de la ligne d'attaque
bônoise, afin d'entamer la
phase retour bien armé.
B. R.
L'œil
CCoach
CHAREF :
«L'essentiel,
DU
c'était la victoire»
LLeess jjeeuunnoottss
hhaarrrraacchhiiss aassssuurreenntt
En lever de rideau du match
USMH-MSPB, les poulains du duo
Herabi-Rahem sont encore sortis
victorieux de la rencontre sur le
score de deux buts à un, ce n'est
que la confirmation de cette
jeune volontaire équipe qui,
malgré le manque de
considération des responsables,
arrive à se faire respecter. Le
classement prouve si besoin est,
ils sont à cinq points du leader
avec deux matches en retard, ils
méritent au moins un lot
d'équipement digne d'un club du
standing d'El Harrach.
"En première mi-temps, mes joueurs manquaient de rythme, il ne
faut pas oublier qu'on est restés un mois sans compétition, mais au
vestiaire, tout le monde a eu pour son grade, je les ai sermonnés et
donné des consignes strictes. La seconde période a été meilleure
que la précédente où les jeunes se sont ressaisis et ont appliqué les
instructions et le second but les a libérés. L'essentiel pour nous,
c'était la victoire. Psychologiquement, les jeunes se sont libérés en
attendant de faire encore mieux. La satisfaction est double, on marque sur
balles arrêtées et par des attaquants."
NECHMA : «L'arbitrage a influencé
le résultat»
"On a bien débuté le match, mais l'arbitrage a influencé le
résultat final. Ses coups de sifflets intempestifs ont énervé mes
joueurs. Figurez-vous qu'il a donné treize fautes à la limite de notre
surface de réparation, cela sautait aux yeux. Aujourd'hui, je peux
vous dire que nous avons eu affaire à deux adversaires. Le Mouloudia
sortira de cette zone, le calendrier nous est favorable. Nous allons
recevoir quatre matches et on récoltera le maximum de points. Il n'y a
pas le feu, on remettra le club sur les rails."
99 Compétition DIVISION UNE
99
Compétition
DIVISION UNE

édition du mercredi 2 décembre 2009

14 e journée

STADE 1 er -NOVEMBRE, temps frais, affluence faible, arbitrage de M. Haimoudi, assisté de MM. Etchiali et Bechirene

 

JSK

4-0
4-0

USMAn

Buts : Yahia Cherif (39'), Belkalem (48'), Aoudia (60'), Belabbès (90'+2). Averts :

Averts :

Berchiche (29'), Azuka (31'), Oussalah (77')

Zazou (63'), Guechi (50')

Hadjaoui 3,

Houamed 3,

 

Oussalah 4,

Remache 3 (Hafid 66'),

 

Meftah 3,

Zazou 3,

Belkalem 4,

Hebaiche 3,

 

Berchiche 3,

Maiza 4,

Maroci 3 (Douicher 51'),

Boucherit 3,

 

Cherif El-Ouazzani 3,

Hemmami 3, (Bensaid 75'),

Tedjar 5 (Belabbès 75'),

Rebih 3,

Azuka 3 (Akkouche 71'),

Dif 3, (Gasmi 52'),

 

Aoudia 4,

Guechi 3

Yahia Cherif 4

Entr. : Amrani

 

Entr. : Karouf et Amrouche

 
L'œil CCooaacchh DU KAROUF : «ON EST CONTENTS, MAIS…» «L’essentiel, c’est la victoire et
L'œil
CCooaacchh
DU
KAROUF
: «ON EST
CONTENTS, MAIS…»
«L’essentiel, c’est la victoire et
les trois points qu’on voulait.
Reste qu’avec ce score de 4 à 0, on
est contents, surtout qu’on a bien
travaillé. On a revu le placement
des joueurs, notamment l’efficaci-
té, et voilà le résultat. Néanmoins,
cela ne m’empêche pas d’affirmer
qu’un grand travail nous attend,
on doit aller doucement et bien
préparer le match face à
l’USMB.»
AMRANI : «PARLEZ-MOI
DE L’EN»
 «Ne me parlez pas du champ-
ionnat, parlez-moi plutôt de l’équi-
pe nationale, là, je peux parler !».

«Lalla Saïda» n’a pas oublié Ammi Ramdane

Le célèbre quartier de la ville de Tizi Ouzou «Lalla Saïda», qui, faut-il le rappeler, a enfanté plusieurs grands joueurs de la JSK, on citera à titre d’exemple les frères Koufi, Anane, Boubekeur, Adjouti, Braik et les autres, n’a pas oublié l’une des figures emblématiques du club phare de la Kabylie. Il s’agit de Madani Ramdane, celui qui était au club depuis 1966, sous le règne du défunt Abdelkader Khalef, en tant que magasinier général du club. Ammi Ramdane a servi la JSK pendant de longues années. Ce n’est que dernièrement qu’il a mis fin à ses activités, car, tout simplement la maladie l’a obligé à le faire. Ammi Ramdane est souffrant, les enfants de son quartier ainsi que le collectif du journal Compétition le soutiennent dans ces moments difficiles.

A. H.

Les Canaris s’envolent

Belkalem, car cette réalisation est intervenue trois minutes après la pause-citron, c’est-à- dire à un moment très important de la rencontre. La suite, les locaux vont la mener

à leur guise, tellement leurs

mouvements devenaient intenables, notamment par l’inamovible Tedjar. Ce dernier, qui a donné une passe décisive à Yahia Cherif, et ce but marqué du pied gauche

(39’), était sur toutes les balles et les actions menées avec lucidité. L’ancien Paciste se distingua aux 48’ et 60’ quand il distilla deux balles à l’adresse de Belkalem, puis à Aoudia, lesquels n’ont eu qu’à mettre une tête bien ajustée pour placer le cuir dans la cage du portier annabi. L’ancien attaquant de l’USMAn avait la possibilité de creuser l’écart et de signer un doublé, mais son essai sur le penalty sifflé suite

à une faute commise sur

Oussalah a échoué dans les bras de Houamed (80’). Ce ne sera pas le cas pour Belabbès qui va intercepter la belle remise de Meftah, et ce, dans le temps additionnel. Voilà une victoire qui confirme que la JSK est prête à mener une bataille rude aux équipes de tête et qu’elle est apte à rebondir là où on l’attend le moins.

A. H./L. M. A.

Par A. Haddad et L. M. Azzi

i n s . A. H./L. M. A.  Par A. Haddad et L. M. Azzi

U-20 : JSK VAINQUEUR

En lever de rideau, le public a assisté au match joué entre les U-20 des deux équipes. Un match dont le dernier mot est revenu à la JSK qui s’est imposée sur le score étriqué d’un but à zéro.

UNE MINUTE

DE SILENCE

Avant le coup d’envoi de la rencontre JSK-USMAn, une minute de silence fut observée par les acteurs et le public présents. C’était pour honorer la mémoire d’Aouali Ahmed, ancien joueur du WA Boufarik.

PENALTY RATÉ, MEFTAH VOULAIT LE TIRER ET LE PUBLIC RÉCLAME AOUDIA

Meftah voulait tirer le penalty accordé suite au fauchage commis sur Oussalah, mais le public de Tizi Ouzou ne l’entendait pas de cette oreille. En effet, ce public a tout simplement réclamé le nom d’Aoudia qui s’est malheureusement permis de le rater. Houamed, le gardien annabi, s’est opposé au désir des fans de l’ancien belouizdadi.

La formation kabyle a remporté une victoire éclatante face au dauphin du leader.

UNE VICTOIRE acquise au prix d’une prestation de tout premier ordre, même s’il faut reconnaître que la mission n’a pas été facile, notamment en première période. Face à un onze annabi, pourtant bien en place, les camarades de Tedjar ont montré de belles dispositions offensives, surtout qu’ils ont évolué avec un 4-3-3 qu’il leur sied bien. Les manœuvres kabyles se sont affichées dès l’entame de cette rencontre abordée avec une belle détermination. Tedjar (7’, 16’), Azuka (9’), Yahia Cherif (27’ 39’) et Aoudia (47’) ont montré que leur formation n’avait pas l’intention de se laisser impressionner par les Tuniques rouges. Telle une tornade, la machine kabyle a su gérer cette partie grâce notamment à la mobilité de ses éléments qui se sont donné à cœur joie, réalisant par la même leur meilleur score de la saison quelques semaines seulement après avoir souffert face au MSPB. Il faut dire que cette machine n’a réellement fonctionné qu’après le deuxième but marqué par

KHALEF : «Je n’ai que la JSK»

«C’est un honneur pour moi de me trouver ici, les joueurs m’ont demandé de venir les encourager. Je les ai vus, ils jouent très bien au ballon. La JSK reste une très bonne équipe, je reviendrai sou- vent la voir jouer, c’est mon équipe, je n’ai qu’elle, il faut la laisser tranquille (…). Je suis content pour Karouf, j’ai du respect pour lui, c’est moi qui l’aie lancé, mais quand on me demande si je reviens prendre la JSK, je dis non, peut-être pour un autre poste. L’équipe nationale a libéré l’esprit des Algériens.»

prendre la JSK, je dis non, peut-être pour un autre poste. L’équipe nationale a libéré l’esprit
P buteur aroles YAHIA CHERIF : «On peut viser le podium» DE «Je vous ai
P
buteur
aroles
YAHIA CHERIF : «On
peut viser le podium»
DE
«Je vous ai
promis de marquer
et j’ai marqué, mais
le plus important
reste l’intérêt de
l’équipe. J’ai joué
pour elle. Cette
victoire nous fait
du bien, notamment
dans la perspective
de bien préparer le
match de l’USMB.
Cela dit, nous
avons les moyens
nous permettant
d’aller de l’avant et
de viser une place
sur le podium.»

SUITE A LA MONTEE AU CRENEAU DE DABO

Tant que je suis en vie, je défendrai les intérêts de mon équipe sans penser aux

««CCee 44-00 rrééppoonndd aauuxx ddééttrraacctteeuurrss»»

HANNACHI : «J’ai défendu les intérêts de la JSK sans faire de calculs»

«JE VOUS ai déjà communiqué les chiffres et les détails la précédente fois concernant le transfert d’Omar Dabo, bien que je n’étais pas obligé de le faire, car la JSK a fonction- né toujours dans la transparence et nos bilans financiers sont là pour en témoigner. Bon, je vais le redire une autre fois. Après la fin de la saison, Brest et le Havre voulaient avoir Dabo, j’ai profité de cette situation pour négocier un bon contrat pour le joueur, mais surtout je n’ai pas négligé les intérêts de mon équipe. C’est grâce à la JSK que Dabo est parti en France. Certes, le joueur a signé dans un premier temps un contrat avec la

JSK où il y avait un avenant qui stipule que le joueur touchera 20% de la somme de son transfert. Comme il y avait deux clubs, j’ai négocié un bon contrat pour Dabo lui rame- nant plusieurs avantages. On s’est mis d’ac- cord pour que ledit avenant sera annulé. Par la suite, la JSK a touché 700 000 euros, d’ailleurs, c’est grâce à cette somme qu’on a réalisé un judicieux recrutement durant le même été et on a effectué une excellente pré- paration. Par la suite, le club a terminé champion d’Algérie. Moi, je ne donne jamais d’importance aux dires des gens. J’ai hérité du nif kabyle des anciens dirigeants.

gens, car la JSK est plus grande que tout le monde.»

«Voilà le contrat de Dabo»

Le boss des Canaris n’a pas hésité à fouiller un instant dans les archives, sortant une copie du contrat de Dabo. «Voilà l’arti- cle numéro 6 du contrat qui démontre l’an- nulation dudit avenant, vous pouvez le noter», nous dira Hannachi. «Le présent accord se substitue et rend nuls de plein droit tous les échanges, projets, discussions, et plus généralement tous documents qui ne pourront ainsi trouver à s’appliquer.» Voilà ce que stipule l’article numéro 6 dudit contrat.

A. H.

a de cher.» tentati- joueur dire

les

et

polémiques

«Après

les

bien

léquipe

déstabilisation,

de

ves

il 4-0, notre que le

score

l’indique

ce

réagi

la encourager les Guedjali comme on

qui

et

contente

à qui qu’on

nous

lourd

score

un

Je

peux

détracteurs.

répond

aux

rôles,

premiers

les

jouera

JSK

que

à autre

l’arrivée

d’un

surtout

il avec l’affaire a jours s’ouvrira

de

est

qui

Pour

ce

venir.

dans

est

club,

du

famille

la

de

est

Khalef,

c’est

joueurs,

les

venu

conseils.

de

besoin

ses

père,

éton-

reste

je

Ech-Chergui,

Concernant

que

annonce

maintenant

décembre

au

15

le

mercato

comprend-

n’arrive

pas

je

1er,

du

lieu

dire

dois

je

Dabo,

Pour

re.

très

le

payera

qui

c’est

10 DIVISION UNE Compétition
10 DIVISION UNE
Compétition

édition du mercredi 2 décembre 2009

Stade Ahmed Zabana, temps frais, faible affluence, arbitrage de M. D'Bichi assisté de MM. Merabtène et Chahi

 

LesOranaisprennent

MCO

2-1
2-1

ASK

Buts :

But :

Chaïb (11')

Ngomo (85')

 

Mezouar (82')

   

Avert :

Avert :

Chaïb(87')

Hadj (89')

 

le leadership

Chaïb(87') Hadj (89')   le leadership

Mezaïr 3

Belhani 3

Boussaâda 3

Rezig 2

Bengoreine 3 (Kaïd

Hamdi 3

 

84')

Ziad 2

Ouasti 3

Talbi 2

Par M. Stitou

En effet, dès les premières

de se contenter de cette

Kechamli (cap) 3

Ngomo 3

minutes du match, les

maigre avance, les Oranais

tentent de plier la rencont- re, s’ouvrant souvent le chemin des buts aux atta-

Benatia 3 (Zmit 74') Sebbah 3

Belhadef 2 (Hadj 44') Naït-Mokkhtar 3

En remportant son

coéquipiers du toujours précieux Arafat Mezouar étouffèrent leurs adversai-

Mezouar 4

Naâmoune 2

match hier, le MCO se positionne à la tête du

Chaïb 4

(Mehdaoui 62')

Medjahed 3 (Medahi 57') Berramla 3

Mesfar 2

classement de la

res. Avec un Toufik Chaïb

quants locaux mais ne par-

viendront à ajouter ce second but que vers la fin de la partie par Mezouar (82’) qui exploitera une belle passe de Chaïb. Néanmoins, les poulains de Hamouche ne baisse- ront pas les bras puisqu’ils réussiront à réduire la

marque. Ce qui n’est que justice à la suite de la belle énergie qu’ils déployèrent en seconde mi-temps. Toutefois, vu la physiono- mie du match, la victoire du MCO est amplement

   

Ent. : Maâtallah

Khaled 2 (Charmat 83') Ent : Hamouche

présent sur tous les bons coups, les Oranais ne met- tront pas beaucoup de temps pour visiter les filets de l’infortuné Amar Belhani par Chaïb qui s’extirpa du marquage des défenseurs khroubis pour marquer de très près. Le même joueur aurait pu ajouter d’autres buts alors que son coéquipier, Sofiane Medjahed, fait toujours preuve d’un manque de réussite

Film du match

division une, une situation sportive que les Oranais n’ont pas connue depuis presqu’une décennie, d’où leur farouche volonté de battre l’ASK, une façon d’ajouter aussi un autre succès à la maison.

LE CLUB oranais a, d’ailleurs, pris le dessus

3' Passe lumineuse de Chaïb pour Sebbah, ce dernier rate son face-à-face avec Belhani 7' Géniale déviation de Chaïb pour Kechamli qui était au second poteau, la tête du capitaine oranais a failli faire mouche. 11' Passe en or de Mezouar pour Chaïb. Seul dans la surfa- ce, l'attaquant mouloudéen contrôle puis fusille de près l'infortuné Belhani. 31' Encore Chaïb qui manque une belle occasion d'inscrire un nouveau but après avoir reçu un caviar de Sebbah. 45' Lancé par Benatia, Medjahed, pourtant à quelques mètres des bois adverses, rate sn face-à-face avec Belhani. 67' Coup franc tiré de la droite par Bengoreine, la balle s'écrase sur la barre, Sebbah le récupère et décoche une frappe enveloppée que Belhani sortira d'un joli réflexe. 82' Mezouar double la marque d'un tir puissant après avoir hérité d'un bon ballon de Chaïb. 85' Coup franc tiré par Naït- Mokhtar, le ballon touche le poteau, Ngomo à l'affut victo- rieusement.

sur son hôte du jour dès le coup d’envoi de la partie.

incroyable, comme l’illust- re son ratage à la 45’. Loin

méritée.

M. S.

 
L'œil CCoach DU
L'œil
CCoach
DU
 

Bettoumi :

 
 

MAÂTALLAH :

  MAÂTALLAH : «Je ne bougerai pas avant la fin de saison» Franchement, je ne pense

«Je ne bougerai pas avant la fin de saison»

Franchement, je ne pense pas avoir été aussi nul durant cette première phase

Le transfuge de l’USB, qui n’a pas encore brillé sous ses nouvelles

«Cette équipe ira loin»

Le néo-driver oranais estime que son équipe aurait

«gagner avec un score plus éloquent sans que

couleurs, nie vouloir quitter le MCO dès cet hiver, avec lequel il compte terminer la saison. - Pourquoi vous n’avez pas encore rejoint votre équipe ?

MCO dès cet hiver, avec lequel il compte terminer la saison. - Pourquoi vous n’avez pas

de championnat. Comme tout joueur qui arrive dans un nouveau club, j’avais besoin d’un temps d’adapta- tion à la mentali- té du groupe et surtout à la façon

personne n’aurait crié au scandale au vu des nombreux ratages de nos attaquants. Cette première place au classement n’est que le début d’un long parcours qui sera sans doute positif, on ira en tout cas à Béjaïa avec la ferme volonté de gagner», prévient Abdelkader Maâtallah.

Chaïb

 
   

n’arien

compris

 

HHAAMMOOUUCCHHEE ::

n’arien compris   H H A A M M O O U U C C H

-

Cela fait deux

de jouer de l’é-

«Cette défaite, on pouvait l’éviter»

Le coach de l’ASK considère que le match a été «plaisant car les deux équipes ont essayé de jouer au ballon. La mienne avait la possibilité de revenir au score en seconde mi-temps. Hélas, on n’a pas bénéficié de la même réussite que le MCO qui a eu, à mon avis, ce qu’il voulait», dira à la fin du match Saïd Hamouche.

jours que je souffre d’une forte angine, d’ailleurs comme mon état de santé s’est dégradé, j’ai été admis pendant une demi-journée dans un centre hospitalier ce lundi (ndlr, entretien réalisé lundi soir), j’ai senti un léger mieux et croyez-moi, cette histoire de maladie je ne l’ai pas inventée comme on va certainement le dire, non j’é- tais réellement malade.

- Dans l’entourage du club, on laisse entendre que vous envisagez sérieu- sement de partir, vrai ou faux ?

quipe qui est totalement différente, et je dois le répéter, à celle que j’ai connue à l’USB. Maintenant

que j’ai passé le stade des découvertes, je serai proba- blement prêt à jouer à mon vrai niveau.

je serai proba- blement prêt à jouer à mon vrai niveau. - Sinon, au cas où

- Sinon, au cas où vous désireriez partir, il y a le CSC qui, paraît-il, vous veut dès cet hiver ?

- J’ai entendu parler d’un intérêt du CSC pour moi, mais à l’instant où je vous parle aucun dirigeant de ce club ne m’a contacté. Cela dit, ça ne vaut même pas la

 

-

Certes, je me pose des

peine, car si je quitte le MCO,

Kechamli était à l’essai en Allemagne

 

questions sur mon avenir, notamment après avoir lu dans la presse que le club désire se séparer de moi, je veux des éclaircissements concernant mon avenir le plus tôt possible afin d’avoir le cœur net.

ce serait pour rejoindre une équipe de division une, d’au- tant que je ne manque pas de sollicitations, il y a le MCEE et le CAB qui sont intéressés par mes services. Aussi, selon mon manager, il y a une autre équipe du Centre qui souhaite m’enrôler, néanmoins, je n’ai pas envie de quitter le MCO sur une mauvaise note, je veux marquer mon passage

dans ce club et j’y parvien-

drai, sinon, à la fin de saison, si ça ne marche pas bien pour

moi j’irai voir ailleurs et c’est

M. S.

Auteur d’un but et d’une passe décisive, Toufik Chaïb ne décolérait pas après la rencontre, hier, la raison de son désappointement est qu’une frange de supporters n’a cessé durant la partie de le huer alors qu’il a été l’un des meilleurs de son équipe sur le terrain. La réaction de pseudo- supporters est incompréhensible.

 
 Alors qu’il a laissé entendre qu’il était allé en Allemagne pour un séjour privé,

Alors qu’il a laissé entendre qu’il était allé en Allemagne pour un séjour privé, on vient d’apprendre que Kada Kechamli a fait des essais dans un club de division trois et n’attend désormais que la réponse que doit lui rendre ce club. Au cas où il serait retenu, il espère que son actuel employeur ne le bloquera pas. Pour rappel, l’année dernière, à la même période, Kechamli avait songé à rejoindre un club de Dubaï, mais il s’était vu opposé un niet catégorique de Kacem Elimam, en raison de l’objectif du MCO à l’époque, qui était la montée en D1. Cette fois, on ignore quelle sera la position du président mouloudéen, si le club allemand

- Avez-vous essayé de voir avec le président qui est le seul habilité à trancher sur cette question ?

L’autre jour je l’ai abordé

sur le sujet, il a démenti les informations parues dans la

-

décide d’engager son capitaine. Attendons pour mieux voir.

M. S.

presse, qui a évoqué ma libé- ration au mercato hivernal.

tout.

1111 Compétition DIVISION UNE
1111
Compétition
DIVISION UNE

édition du mercredi 2 décembre 2009

14 e journée

WAT

1-1
1-1

But : Ghazali (10') Avert : Sidhoum (38')

 

Djemili 3,

Sid-Houm 3,

Megatli 3,

Benmoussa M. (Boukhiar 84') 2,

Belakhdar 3,

Zafour (cap.) 3,

Habri (cap.) 3,

Messali 3,

Bachiri 3,

Hamlaoui 3,

Boulahya 3,

Zerdab 3,

Abdellaoui (Hadji 73') 2,

N'jeng 4,

Belgherri 3,

Boukessassa (El Hadi Adel 60') 2,

Yaâlaoui (Chaïb 62') 3,

Djallit 3,

Deghiche (Boukemacha 70') 2,

Ghazali 4.

Total : 30 étoiles.

Boulemdaïs 3.

Ent. : Bouali Fouad.

Total : 32 étoiles.

Ent. : Hammouche.

Film du match

Par Mustapha Ghernaïa

Film du match  Par Mustapha Ghernaïa Un nul et des regrets  Par Abdelkrim Zoubir

Un nul et des regrets

Par Abdelkrim Zoubir

les Bleu et Blanc repartirent à l’attaque mais sans grande conviction d’autant plus que les Béjaouis, bien regroupés en défense, défendront bec et ongle leur bois. Et c’est sur un score de parité que la première mi-temps fut sifflée. Après la pause citron, les deux équipes sermonnées par leurs entraîneurs respectifs ten- teront de forcer la décision, sans résultat. Les avants tlem- céniens par l’entremise de Ghazali se créent plusieurs occasions, mais par excès de précipitation et par manque fla- grant de concentration devant les bois adverses, ne réussiront aucune. Les visiteurs, emme- nés par un solide N’Djeng, auraient pu aussi prendre l’a- vantage mais se heurtèrent à un Djemili des grands jours. C’est donc sur un score de parité que M. Bichari siffle la fin de la partie marquée par un grand fair-play.

A. Z.

la fin de la partie marquée par un grand fair-play. A. Z. RÉSULTATS NAHD 1-2 CRB
RÉSULTATS NAHD 1-2 CRB CABBA 1-1 USMA USMH 3-1 MSPB CAB 2-0 MCEE WAT 1-1
RÉSULTATS
NAHD 1-2 CRB
CABBA 1-1 USMA
USMH 3-1 MSPB
CAB 2-0 MCEE
WAT 1-1 JSMB
MCO 2-1 ASK
ASO 2-0 USMB
JSK 4-0 USMAn
MCA - ESS (reporté)
CLASSEMENT
Matches
Buts
Equipes
Pts
J.
G.
N.
P.
P.
C.
Diff.
01.
MCO
25
14
08
01
05
17
16
+01
02.
MCA
24
12
07
03
02
18
06
+12
03.
USMAn
23
14
06
05
03
15
16
-01
04.
CABBA
22
14
06
04
04
19
15
+04
05.
WAT
22
14
06
04
04
17
14
+03
06.
JSK
21
13
06
03
04
16
08
+08
07.
ESS
20
12
05
05
02
18
13
+05
08.
JSMB
20
14
05
05
04
14
14
00
09.
ASO
19
14
05
04
05
18
11
+07
10.
USMH
19
12
06
01
05
16
12
+04
11.
CAB
19
14
05
04
05
12
10
+02
12.
MCEE
19
14
05
04
05
17
17
00
13.
CRB
18
13
05
03
05
12
20
-08
14.
USMA
17
14
04
05
05
14
16
-02
15.
USMB
15
14
04
03
07
08
13
-05
16.
ASK
14
14
03
05
06
09
16
-07
17.
NAHD
08
14
02
02
10
10
20
-10
18 . MSPB
06
14
01
03
10
11
24
-13
Prochains rendez-vous
15 e journée : vendredi 4
et samedi 5 décembre
ESS-WAT
CRB-CAB
MSPB-NAHD
USMA-USMH
16 e journée : vendredi 11
et samedi 12 décembre
CABBA-USMB
JSK-ASO
NAHD-USMA
CAB-MSPB
USMAn-ASO
USMB-JSK
MCEE-MCA
JSMB-MCO
ASK-CABBA
MCA-CRB
USMH-USMAn
WAT-MCEE
MCO-ESS
JSMB-ASK

Les capés de Fouad Bouali doivent bien regretter les nombreuses occasions ratées, notamment en seconde période par Djallit et Benmoussa.

POURTANT, PERSONNE n’avait envisagé ce scénario puisque les Zianides prennent dès l’entame de la partie la direction des opérations. Et c’est tout naturellement que Ghazali, royalement servi par Benmoussa, ouvrira le score à la grande joie des quelques supporters présents dans les tri- bunes. Cependant, la joie des Tlemcéniens fut de courte durée puisqu’à la 29’, Zafour remettra les pendules à l’heure en égalisant pour son équipe. Voulant reprendre l’avantage,

L'œil CCooaacchh DU
L'œil
CCooaacchh
DU
HAMMOUCHE : «Satisfait du nul»    «C’est un bon match qu’on pouvait gagner

HAMMOUCHE :

«Satisfait du nul»

«C’est un bon match qu’on pouvait gagner puisque nous avons raté beaucoup d’occasions. La pelouse nous a handicapés, d’autant pus que nous n’avons pas joué sur du gazon depuis plu- sieurs jours.»

BOUALI : «On a gagné un point»

Déçu par les insultes de certains suppor- ters, le coach tlemcénien s’estime content du nul et surtout de la prestation des jeu- nes. «Malheureusement au lieu de les encourager et de les soutenir, certains spec- tateurs ont versé tout leur venin sur eux. Comment voulez-vous que ces derniers puissent progresser.»

Priorité au compartiment défensif

Toutefois, ce que l’on pense aujourd’hui, c’est que la liste est fin prête et se trouve sur le bureau du président Tiab, qui discutera avec Menad de ce dossier après le dernier match de la phase aller. Cependant, ce n’est qu’après avoir remis son bilan au président que le coach don- nera le feu vert au premier responsa- ble du club. Selon un proche de l’entraîneur des Vert et Rouge, la priorité est donnée au compartiment défensif qui a beaucoup freiné la marche de l’équipe. Et les contacts officiels avec plusieurs joueurs rent- rent dans la perspective de résoudre le problème de la défense, qui a tou- jours été le talon d’Achille de la JSMB.

Hachoud, Dahouche et Khedis, la priorité de Tiab

Le président béjaoui devra entrer en contact avec ces trois éléments, Hachoud du CABBA, Dehouche de

avec ces trois éléments, Hachoud du CABBA, Dehouche de la JSK et Khedis du MCA et

la JSK et Khedis du MCA et cela

après la fin du la phase aller. C’est

avec des éléments d’expérience que les responsables du club béjaoui souhaitent renforcer leur équipe qui

a montrée plusieurs lacunes et cela

dans les trois compartiments. Autant dire qu’un libro sera la priorité des

dirigeants qui pensent sérieusement au défenseur de la MCA, Khedis, qui n’a pas eu trop l’occasion de s’illustrer cette saison avec le Mouloudia, les Béjaouis ne vont pas hésiter à prendre attache avec lui cette semaine, tout comme avec le Bordji Hachoud. Il faut dire que les Béjaouis ont montré depuis belle lurette leur intérêt pour ramener ce latéral, mais ils ont été souvent découragés par sa lettre de libéra- tion. Cette saison sera l’occasion pour la JSMB, surtout que l’ex- manager Rachid Redjradj pourra faciliter la tâche aux dirigeants bjaouis afin de convaincre le joueur.

L’autre milieu de terrain, qui est sur

le calepin des dirigeants, est le

joueur Nassim Dehouche qui a acquis une certaine expérience avec les Canaris.

M. G.

TLEMCEN, STADE AKID-LOTFI, temps frais et instable, pelouse à la limite du praticable, affluence faible, arbitrage de M. Bichari assisté par MM. Benarous et Koriche.

JSMB

But : Zafour (29') Avert : Belakhdar (81')

Sidi Mohamed Cedric 3,

4’ Un coup franc botté à la limite de la surface de réparation par Belakhdar passe au-dessus de la barre transversale de Djemili. 7’ Une belle occasion ratée par Djallit alors qu’il se trouvait seul face aux bois béjaouis. 10’ Sur une passe lumineuse de Benmoussa, Ghazali à l’affût trompera la vigilance de Cedric. 23’ Un relâchement de la défense tlemcénienne a failli coûter cher aux Widadis. 27’ Deghiche tente une percée mais voit son essai mourir dans les décors. 29’ Sur un mauvais renvoi de Djemili, Zafour reprend de la tête et égalise. 40’ Une passe en retrait de Yaâlaoui est mal exploitée par Ghazali qui ajuste mal son tir. 50’ Sur un centre tir de Benmoussa, le gardien béjaoui a eu beaucoup de mal à renvoyer le ballon. 53’ Sur un contre mené par Boukessassa, N’jeng reprend puissam- ment sur Djemili. 55’ Une autre occasion ratée par Djallit servi royalement par Ghazali. 67’ Corner botté par Benmoussa sur la tête de Bachiri qui tire au-dessus de la transversale. 70’ Une montée de Sidhoum qui fait un centre-tir. Le ballon est repoussé dif- ficilement par Cédric. 75’ Un contre béjaoui est repoussé par N’jeng dont le tir sera dévié en cor- ner. 86’ Un autre contre de Béjaïa est stoppé par Djemili sorti à la rescousse.

JJSSMMBB :: 44 jjoouueeuurrss sseerraaiieenntt lliibbéérrééss

Nombreux sont les supporters qui attendent avec impatience du nouveau concernant le mercato et plus précisément l’effectif qui aura la lourde mission de porter les couleurs du club, notamment, lors de la prochaine sortie des Lions de la Soummam en coupe de la CAF.

UN ÉVÉNEMENT que toute une population attend avec impatience. Malgré un black-out total de la part du président Tiab et de son bureau, quelques informations ont filtré concernant les joueurs qui sont sur le point d’être sacrifiés. Ceux qui ont, peu ou rarement joué, certains seront prêtés et d’autres seront libé- rés au profit de formations qui devront payer pour les avoir. Ce ne sera pas facile pour les clubs demandeurs, car comme on le sait, Tiab n’est pas près de les céder pour des miettes. Selon une source pro- che du club, ce sont trois ou quatre éléments et concernant leurs noms, Tiab continue à faire dans le suspen- se.

12 PUBLICITÉ
12 PUBLICITÉ

Compétition édition du mercredi 2 décembre 2009

12 PUBLICITÉ Compétition édition du mercredi 2 décembre 2009
1133 Compétition DIVISION UNE
1133
Compétition
DIVISION UNE

édition du mercredi 2 décembre 2009

CR BELOUIZDAD

NA HUSSEIN DEY

BBEENNDDAAHHMMAANNEE ET SSAAÏÏBBII

N D D A A H H M M A A N N E E E
N D D A A H H M M A A N N E E E

AASSSSEELLAAHH:: ««JJee pprreennddrraaii mmaa ddéécciissiioonn aauu mmoommeenntt ooppppoorrttuunn»»

Par Mustapha Larfi

p p p p o o r r t t u u n n » »

Le gardien numéro un du NAHD, Asselah, n'a pris aucune décision concernant son avenir avec l'équipe nahdiste.

décision concernant son avenir avec l'équipe nahdiste. S S e trouvant en fin de contrat avec

SS e trouvant en fin de contrat avec les Sang et Or, le joueur n’a pas encore tranché sur le prolongement de son

contrat. Pour rappel, la direction nahdiste

a souhaité que son gardien international

prolonge son contrat d’une année. Cependant, les deux parties n’ont pas trouvé un accord sur le plan financier. A un mois du mercato, la direction du club n’a fait aucune autre proposition à son gardien. Rencontré hier juste après la

proposition à son gardien. Rencontré hier juste après la séance d’entraînement de son équipe, Malik s’est

séance d’entraînement de son équipe,

Malik s’est contenté de dire : «Jusqu’à

présent, personne ne m’a contacté. Pour le moment, je m’entraîne et je ne pense qu’à la situation du club qui traverse un moment difficile et on pense seulement comment sortir de la zone rouge.

Concernant mon avenir, je prendrai la

décision au moment opportun.» Sachant que c’est un gardien qui intéresse beaucoup de clubs et vu son poids dans l’échiquier de Boudjaârane, son probable départ n’est pas à écarter si les dirigeants nahdistes n’arrivent pas à le convaincre. MM LL

CHAHLOUL : «Que chacun assume ses responsabilités»

L L CHAHLOUL : «Que chacun assume ses responsabilités» Pour l'attaquant nahdiste, Chahloul, sauver le NAHD

Pour l'attaquant nahdiste, Chahloul, sauver le NAHD de la relégation est de la responsabilité de tout le monde. Rencontré hier après la séance d'entraînement effectuée par son équipe, il nous a parlé de la situation du club. Pour le match face au MSPB, il estime que la victoire est impérative au cours de cette rencontre.

que la victoire est impérative au cours de cette rencontre. - C C o o m

- CCoommmmeenntt ssee ddéérroouullee llaa pprrééppaarraattiioonn eenn

pprréévviissiioonn dduu mmaattcchh qquuii vvoouuss ooppppoosseerraa aauu MMSSPPBB ??

- Comme vous le constatez, ça se passe

dans de bonnes conditions. Les joueurs s’entraînent dans une ambiance familiale. Tout le monde travaille d’arrache pied pour être prêt pour ce match capital qui nous opposera au MSPB.

- JJuusstteemmeenntt ccoommmmeenntt ssee pprréésseennttee ppoouurr

vvoouuss cceettttee eemmppooiiggnnaaddee ??

- C’est une rencontre capitale pour

nous. Le MSPB soufre lui aussi au classe- ment. C’est le même cas pour nous. On occupe la lanterne rouge et on doit réagir. On doit gagner ce match sinon notre situation se compliquera davantage. On partira à Batna avec un seul objectif, celui de glaner le gain du match.

- MMaaiiss llééqquuiippee nnaarrrriivvee ppaass àà ggaaggnneerr

ddeeppuuiiss pplluussiieeuurrss sseemmaaiinneess

- Qu’est-ce que vous voulez que je vous

dise, l’efficacité nous a trahis à plusieurs

reprises. On a fourni de belles prestations, mais à chaque fois, on rate des points bêtement. Nous sommes en train de cra- vacher afin de rattraper notre retard, et laissez-moi vous ajouter une chose

- AAlllleezz-yy

- Nous les joueurs, nous sommes en

train de faire le maximum. Pour preuve, tout le monde travaille à l’entraînement. On veut coûte que coûte sauver le club de

CChhaahhlloouull hhuuéé

L’attaquant des Sang et Or, Chahloul, a été hué hier par un sup- porter lors de la séance d’entraîne- ment. Cependant, le joueur n’a pas réagi à la provocation et a terminé sa séance le plus normalement du monde.

BBeennhhaaddjj aabbsseenntt

Le milieu offensif, Réda Benhadj, n’a pas pris part à la séance d’entraîne- ment d’hier. Le joueur doit régler quelques affaires personnelles. Il reprendra du service dès la semaine prochaine.

la relégation. Cependant, on a besoin du soutien de tout le monde pour que le club

puisse s’en sortir.

- VVoouuss ffaaiitteess aalllluussiioonn àà llaabbsseennccee ddeess

ddiirriiggeeaannttss ??

- Le sort du club est la responsabilité de

tout le monde. Tout le monde doit jouer son rôle pour atteindre nos objectifs. Le

club a besoin de la solidarité de tous pour

quitter la lanterne rouge. Le NAHD doit

retrouver sa place habituelle.

- SSiinnoonn,, ccoommmmeenntt vvooyyeezz-vvoouuss llaa ssuuiittee

dduu ppaarrccoouurrss ??

- Les matchs sont de plus en plus diffi-

ciles. La phase retour nous sera favorable

à condition de bien négocier nos rencont- res. On doit gagner tout nos matchs à domicile et ramener des points de l’exté- rieur.

- VVooss ssuuppppoorrtteerrss nnee sseerroonntt ccoonntteennttss qquuee

ppaarr uunn bboonn rrééssuullttaatt àà BBaattnnaa

- On comprend la déception de nos

fans. Ils sont en colère après les résultats enregistrés. Je leur demande seulement d’être patients. Je leur promets qu’on fera le maximum pour renouer avec les victoi- res pour leur procurer de la joie. MM LL

RRééuunniioonn

MMaannaa-BBoouuddjjaaâârraannee

hhiieerrssooiirr

Le premier responsable de la barre technique nahdiste, Boudjaârane, et son président Mana, devaient se réunir hier pour discuter de la situation générale du club. En effet, cette réunion a été pro- grammée avant l’Aïd. Cependant, les diri- geants ont reporté cette réunion pour permettre aux joueurs de passer l’Aïd chez eux, d’un côté et pour ne pas désta- biliser le groupe, d’un autre côté. Ainsi, durant cette réunion, les deux parties discuteront de la situation du club et des moyens de faire sortir le club de la zone rouge qu’il occupe actuellement. Des décisions très importantes sont atten- dues. Nous y reviendrons avec plus de détails dans nos prochaines éditions.

RÉINTÈGRENT LLE GGROUPE

nos prochaines éditions. RÉINTÈGRENT L L E G G ROUPE  Par M. Memmoud staffs du

Par M. Memmoud

RÉINTÈGRENT L L E G G ROUPE  Par M. Memmoud staffs du club. C’est aussi

staffs du club. C’est aussi l’a- vis des deux joueurs qui peu- vent être les hommes décisifs à tout moment.

MM MM

BB endahmane et Saïbi

ont réintégré, hier, le

groupe. Ils se sont

entraînés en solo. Les dou- leurs qu’ils ressentaient sem- blent s’être calmées et le médecin les a autorisés à reprendre. De bon augure pour la pré- paration du pro- chain rendez-vous, ce vendredi. Il faut savoir que le staff, qui a été privé de ces deux éléments lors du match amical face à Boufarik, aurait souhaité tra- vailler avec eux, sachant que ce sont deux pièces essentiel- les du schéma tactique et dans l’ossature de l’équipe. Ils seront bien prêts, selon les

Ousserir

de retour

L’équipe du Chabab a, comme annoncé, entrepris le match amical face au WAB sans gardien, sachant que Fellah était dispensé et qu’Ousserir s’est entraîné en solo. Ce dernier a retrouvé aujourd’hui le reste du grou- pe. Une bonne nouvelle, Ousserir, sous la houlette de Dekimèche, intensifie le tra- vail dans le but de le préparer à temps et dans les meilleures conditions pour le rendez- vous de ce vendredi.

Les

supporters

comptent

l’honorer

A l’occasion du retour de l’équipe du Chabab au 20- Août-1955 et le retour d’Ousserir à la compétition, les supporters du Chabab comptent l’honorer pour son parcours avec les Verts. Même si le gardien international n’a joué aucune rencontre des éli- minatoires, le public belouiz- dadi souhaite lui rendre hom- mage pour sa participation, de près ou de loin, dans la consécration des Verts, quali- fiés à la phase finale de la Coupe du monde.