Vous êtes sur la page 1sur 5

I Qui est le STRASS ?

(article écrit en avril 2013 ; revu en juillet 2014)

Histoire et relation avec d’autres organismes

Le STRASS (Syndicat du Travail Sexuel) est une association loi de 1901 créée en 2009 lors des Assises européennes de la Prostitution 1 . Selon son site web, son objectif affiché est de défendre « toute personne amenée à échanger un service de nature sexuelle moyennant contrepartie et de toute personne salariée ou indépendante ou travaillant pour son propre compte exerçant une activité liée à la sexualité 2 ». Sous ce dénominateur commun se regroupent principalement des prostitué-e-s et des acteurs et actrices de pornographie 3 . Le STRASS revendiquait en 2011, 462 adhérent·e·s 4 . Ceux-ci ne sont pas nécessairement des « travailleur·se·s du sexe », bien que seul·e·s ces dernier·e·s puissent voter en assemblée générale 2 .

A l’origine du STRASS se

trouve

un groupe

intitulé «

les

Putes

» fondé

en 2006

par

Thierry

Schaffauser, alias Zezetta Star, et Jean-François Poupel, alias Maîtresse Nikita 5 .

Dès le départ, le groupe « les Putes », puis le « STRASS », fut étroitement lié à l’association Act-Up. Presque tous les membres du collectif « les Putes » ont fait leurs classes militantes au sein de cette association de lutte contre le sida, notamment les deux co-fondateurs 5 . Encore aujourd’hui, le siège social du STRASS se situe dans les locaux d’Act-Up 2 et la majorité des communiqués de presse du STRASS sont également signés par Act-Up 6 . Enfin, la plupart des manifestations ou événements du STRASS sont également organisés en collaboration avec Act-Up 7 .

I Qui est le STRASS ? (article écrit en avril 2013 ; revu en juillet 2014)

Act Up-Paris et le STRASS font stand commun à la Fête de l’Humanité de 2012 8

Le STRASS appartient également au collectif « 8 mars pour toutes », aux côtés d’associations dont il est proche 9 : des associations féministes non abolitionnistes (TumulTueuses, Mouvement français pour le planning familial…), des associations de lutte contre le sida (Act-Up, Aides…), des associations de santé communautaire (Grisélidis, Cabiria,…) ou encore des associations LGBT (Etudions Gayment, Acceptess). On retrouve également dans les rangs de ce collectif le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste).

En ce qui concerne les partis politiques, le STRASS reçoit des soutiens essentiellement d’élu·e·s des Verts (à présent : Europe Ecologie Les Verts, EELV). Anne Souyris a un temps hébergé le siège social du STRASS à son adresse personnelle et une sénatrice des Verts leur a ouvert les portes du Sénat lors des « assises de la prostitution 2010 » 10 . Plus récemment, on apprenait que le STRASS était bénéficiaire de la réserve parlementaire 2013 d'Esther Benbassa, sénatrice EELV 11 .

A l’inverse, le STRASS s’oppose au mouvement abolitionniste, militant pour l’abolition de la

prostitution. Les abolitionnistes sont principalement des féministes considérant que la prostitution

est une violence masculine faites aux femmes. En France, dans le milieu associatif, l’abolitionnisme est principalement représenté par le Mouvement du Nid, l’Amicale du Nid, la Fondation Scelles, ou

encore des organisations féministes comme le Lobby Européen des Femmes ou OLF (Osez le féminisme). L’ensemble de ces associations abolitionnistes sont regroupées dans le collectif Abolition 2012. Dès 2007, « les Putes » exigeaient l’ « abolition du Mouvement du Nid », affirmant que cette association était favorable à la loi sur la sécurité intérieure, et que les abolitionnistes étaient des

« cathos intégristes » 12 .

Le STRASS apparait donc comme une émanation d’Act-Up, ayant pour objectif principal de lutter contre les mouvements abolitionnistes.

Les représentants du STRASS

Les membres fondateurs des « Putes », l’ancêtre du STRASS sont Thierry Schaffauser et Maîtresse Nikita. Ils ont coécrit Fières d’être Putes, paru en 2007. Maîtresse Nikita a été trésorière du STRASS de 2009 à 2011 13 . Thierry Schaffauser a été, quant à lui, responsable des relations internationales du STRASS de 2009 à 2011 13 . Il vit à Londres depuis 2007 14 , et est devenu en 2009 15 président de la section « divertissement pour adulte » du troisième syndicat du Royaume-Uni, le GMB. Cette section, censée représenter les prostitué·e·s, les strip-teaseur·se·s, les acteurs et actrices pornos, et autres « travailleur·se·s du sexe, a été créée en 2002 17 . Elle travaille en étroite collaboration avec une autre organisation, l’IUSW (International Union of Sex Workers). Bien qu’il s’agisse officiellement d’entités distinctes, l’IUSW et la section du GMB sont quasi indistinguables l’une de l’autre 17 . Thierry Schaffauser a été membre de l’IUSW, mais en a été renvoyé fin 2011 pour avoir exprimé des réticences sur la forte influence des clients et des proxénètes dans cette organisation 17,18 . Il aurait aussi quitté la section du GMB 17 . En avril 2013 Thierry Schaffauser a annoncé sa candidature aux élections municipales dans le 17 ème arrondissement de Paris, sous l’étiquette EELV.

Depuis juin 2011, l’équipe du STRASS est la suivante 4 (c’est ce qui était indiqué sur le site du STRASS en avril 2013. En juillet 2014, la page sur l’équipe du STRASS est en construction)

Secrétaire générale Morgane Merteuil Trésorière Nicole Simovie Reste du Conseil d'Administration Tatiana M. Cornelia Schneider Chloé
Secrétaire générale
Morgane Merteuil
Trésorière
Nicole Simovie
Reste du Conseil
d'Administration
Tatiana M.
Cornelia Schneider
Chloé N.
Maitresse Gilda
Samantha
Manon
Portes paroles
Maitresse Gilda
Tiphaine Besnard
Isabelle Schweiger

Ayant débuté dans la prostitution en 2009, à l’âge de 23 ans, Morgane Merteuil a rejoint le STRASS au printemps 2011 19 . Cécile Lhuillier, vice-présidente d’Act-Up, considère que son arrivée a redynamisé l’association 19 . Elle a publié un pamphlet contre le féminisme abolitionniste en septembre 2012 intitulé Libérez le féminisme 20 .

Tiphaine Besnard se décrit sur Rue89 comme « éducatrice sexuelle, auteure, performeuse » 21 . Diplômée d’un master d’histoire et de civilisations comparées, elle a publié un livre sur la prostitution au XIXème siècle 22 .

Maîtresse Gilda était déjà présente dans le groupe « les Putes » où elle s’occupait notamment du site-web 23 . Elle a commencé à se prostituer en 1994, mais le personnage de Gilda une dominatrice SM travestie - n’est apparu qu’en 2007 24 .

On note dans cette équipe des personnes issues d’autres associations. Ainsi Cornelia Schneider est aussi la fondatrice de Support Transgenre Strasbourg, une association défendant les droits des transgenres 25 . Isabelle Schweiger, quant à elle, est l’ex co-directrice de Grisélidis 26 .

1.

A propos du STRASS. STRASS - Syndicat du Travail Sexuel. Available at: http://site.strass-

syndicat.org/about/. Accessed March 18, 2013.

  • 2. STRASS

Statuts.

-

Syndicat

du

Travail

Sexuel.

Available

at:

http://site.strass-

syndicat.org/about/statuts/. Accessed March 18, 2013.

 

Tête

  • 3. haute.

Act

Up-Paris.

2009.

Available

at:

http://www.actupparis.org/spip.php?article3716. Accessed May 9, 2013.

  • 4. Une nouvelle équipe pour le STRASS. STRASS - Syndicat du Travail Sexuel. 2011. Available

at: http://site.strass-syndicat.org/2011/06/une-nouvelle-equipe-pour-le-strass-2/. Accessed March 19, 2013.

  • 5. Maîtresse Nikita, Schaffauser T. Fières d’être putes. L’Altiplano. 2007. Available at:

http://www.laltiplano.fr/ouvrages/fieresdetreputes.php. Accessed March 18, 2013.

  • 6. Communiqués

de

presse.

STRASS

-

Syndicat

du

Travail

Sexuel.

Available

at:

http://site.strass-syndicat.org/category/communique/. Accessed March 18, 2013.

7.

Actions.

STRASS

-

Syndicat

du

Travail

Sexuel.

Available

at: http://site.strass-

syndicat.org/category/actions/. Accessed March 19, 2013.

  • 8. CP du Strass : « Quand le PCF fait taire et exclut les travailleurSEs du sexe ». Collectif Droits

&

Prostitution.

2012.

Available

at:

http://droitsetprostitution.wordpress.com/2012/10/03/cp-du-strass-quand-le-pcf-fait-taire-

et-exclut-les-travailleurses-du-sexe/. Accessed March 19, 2013.

  • 9. 8

mars

pour

TOUTES !

Act

Up-Paris.

2012.

Available

at:

http://www.actupparis.org/spip.php?article4774. Accessed April 27, 2013.

  • 10. Feu

« Verts »

au proxénétisme !

Lettre

ouverte du Mouvement du Nid

aux Verts.

Mouvement du Nid. 2010. Available at: http://www.mouvementdunid.org/Feu-Verts-au- proxenetisme-Lettre. Accessed March 19, 2013.

  • 11. Réserve parlementaire 2013 : solidarité, culture et transparence. Esther Benbassa. 2013.

Available at: http://estherbenbassa.eelv.fr/reserve-parlementaire-2013-solidarite-culture- et-transparence/. Accessed March 19, 2013.

  • 12. Le Pastt et les Putes exigent l’abolition du Mouvement du Nid. L’En Dehors. 2007.

Available at: http://endehors.net/news/le-pastt-et-les-putes-exigent-l-abolition-du- mouvement-du-nid. Accessed March 19, 2013.

  • 13. Une nouvelle équipe pour le STRASS. STRASS - Syndicat du Travail Sexuel. 2009. Available

at: http://site.strass-syndicat.org/2009/12/une-nouvelle-equipe-pour-le-strass/. Accessed

March 25, 2013.

14.

Profil

de

Thierry

Schaffauser.

Minorité.

Available

at:

http://www.minorites.org/index.php/membre/4-auteurs/profil-thierry+schaffauser-

2516.html. Accessed April 25, 2013.

  • 15. Schaffauser T. La syndicalisation des travailleur·ses du sexe. Contretemps. 2011. Available

at: http://www.contretemps.eu/interventions/syndicalisation-travailleur%C2%B7ses-sexe. Accessed April 25, 2013.

  • 16. Schaffauser T. Sex workers bring good to the Labour movement.

Blog de Thierry

Schaffauser. 2012. Available at: http://thierryschaffauser.wordpress.com/2012/02/17/sex- workers-bring-good-to-the-labour-movement/. Accessed April 25, 2013.

  • 17. Bindel J. Prostitution en Grande-Bretagne - Un bien étrange syndicat au service des

proxénètes. Sisyphe. http://sisyphe.org/spip.php?article4409. Published April 26, 2013.

18.

Schaffauser

T.

IUSW

fired

me.

Blog

de

Thierry

Schaffauser.

http://thierryschaffauser.wordpress.com/2011/11/11/iusw-fired-me/.

2013.

2011.

Available

Accessed

April

at:

24,

19.

Girard

Q.

Elle

travaille

aux

corps.

Libération.

http://www.liberation.fr/societe/01012375851-elle-travaille-aux-corps. Published December 6, 2011. Accessed March 19, 2013.

  • 20. Girard Q. Le féminisme «prosexe, proporno, proputes» de Morgane Merteuil. Next

Liberation. http://next.liberation.fr/sexe/2012/09/04/le-feminisme-prosexe-proporno-

proputes-de-morgane-merteuil_843615. Published December 4, 2012. Accessed March 25,

2013.

  • 21. La page de Tiphaine Besnard. Rue89. Available at: http://riverains.rue89.com/tiphaine-

besnard. Accessed March 19, 2013.

  • 22. Besnard T. Les prostituées à la Salpêtrière et dans le discours médical (1850-1914): Une

folle débauche. Editions L’Harmattan; 2010.

  • 23. Carré J-M. Travailleu(r)ses du sexe. Editions du Seuil; 2010.

24.

Sulzer

A.

Pour

Gilda,

le

Strass

c’est

pas

du

toc.

20

minutes.

http://www.20minutes.fr/paris/317609-Paris-Pour-Gilda-le-Strass-c-est-pas-du-toc.php.

Published April 3, 2009. Accessed March 25, 2013.

  • 25. Trans’ : une fausse avancée, une interview de Cornelia Schneider. NPA. 2010. Available

at: http://www.npa2009.org/content/trans%E2%80%99-une-fausse-avanc%C3%A9e-une- interview-de-cornelia-schneider. Accessed March 19, 2013.

  • 26. Schweiger I. Droit et législation. Association prostitution Griselidis Toulouse. Available at:

http://griselidis.com/joom/droit-et-l%C3%A9gislation/75-mobile-police-justice.html.

Accessed March 19, 2013.