Vous êtes sur la page 1sur 3

FICHE 8

Séries réelles : Séries à termes positifs

1
1

Soit

u n et v n deux séries positives à partir d’un certain rang N .

a :

b :

c : Si d :

Si u n v n alors u n et v n sont de même nature

Si u n = v n à partir d’un certain rang, les deux séries u n et v n ont même somme

la suite (S n ) définie par S n = u 0 +···+u n est majorée, la

série u n est convergente

Si u n v n à partir d’un certain rang et si v n converge, alors u n converge

Les propositions a , c et d sont vraies pour les séries à termes positives, c’est le cour s. D’autre part, le fait que u n = v n , à partir d’un certain rang, ne prouve pas que les séries correspondante ont la même somme. Pour cela, voir Questions 1 et 2 de la Fiche 7.

2
2

Pour quels valeurs de a > 0, la série e n e n est-elle convergente ? a n

a : a < 1

b : a 1

c : a > 1

d : a > e

3
3

La série proposée étant à termes positifs, on peut chercher u n équivalent du terme général. On sait

que e n e n e n . Ainsi, la série proposée est de même nature que la série de terme général

.

Cette dernière converge pour a > e, car il s’agit d’une série géométrique.

Soit (u n ) une suite réelle strictement positive telle que ln u n converge. Parmi les séries de termes généraux suivants, lesquelles sont convergentes ?

e n

a n

a :

u n

b : (u n+1 u n )

c : e nu n

1

d :

u n

2

n

Comme la série de terme général ln u n converge, alors ln u n tend vers 0, et par conséquent u n tend vers 1. Donc,la série de terme général u n diverge. Le fait que u n converge montre que la somme

(u k+1 u k ) = u n+1 u 0 converge. Donc, la série b converge. Le fait que u n tend

partielle S n =

n

k=0

u n

2

n

1

2

vers 1 implique que

Elle converge donc. Enfin, on a e nu n e n /2 . La série c est à termes positives majorée par une

série géométrique convergente. Donc, la série c converge.

n c-à-d la série d est équivalente à une série géométrique convergente.

4
4

Soit α un nombre réel et u n = 1 α pour tout n 1. La série u n converge si et seulement si

n

a : α< 0

b : 0 α 1

c : α> 1

d : |α|< 1

On sait, d’après le cours, qu’une série de Riemann de terme u n = 1 α converge si et seulement si

n

α > 1.

5
5

Soit u n une série à termes positifs. Quelles conditions sont suffisa ntes pour garantir que cette série converge ?

a :

1

pour garantir que cette série converge ? ❑ ✗ a : 1 u n n ❑

u n n

b : u n 1

n

c : e u n 1

n

2

d : u 2

n

1

n 3

1

1

Les propositions a et d sont équivalentes à u n n 2 et u n n 3/2 respectivement. Dans les deux cas

et en utilisant le critère de comparaison des séries à termes positifs, on peut affirmer que la série de terme général u n converge. On ne peut rien déduire de la proposition b car la série majorante diverge. Noter que la proposition c ne peut jamais se réaliser puisque u n 0.

6
6

Pour lesquelles des séries suivantes le critère de D’Alembert permet-il de déterminer la nature ?

a :

3

1

n

Posons

b :

u n = 1 3 ,

n

n

2

n

v n =

n n ,

2

c :

n n

n !

x n = n n , n !

y n =

1

n ln n

d :

n ln n

1

Calculons la limite du quotient de deux termes consécutifs

lim u n+1 = 1, u n

lim v n+1 = 1

lim v n + 1 = 1

v n

2 ,

lim x n+1 = e, x n

lim y n+1 = 1 y n

Le critère de D’Alembert montre donc la convergence de ( v n ) et la divergence de ( x n ).

En revanche, ce critère ne peut rien dire sur les natures des s éries ( u n ) et ( y n ).

Soit a un réel strictement positif. Pour lesquelles des séries sui vantes le critère de D’Alembert a un réel strictement positif. Pour lesquelles des séries sui vantes le critère de D’Alembert permet-il de montrer la convergence ?

a :

a n n !

Posons

u n =

b : a (1) n

n

a n

n ! ,

v n =

a (1) n

n

c :

, x

n

n

1

=

1

n ,

y n =

n 4

e

n 2

d :

n 4

n 4

e n

2

Calculons la limite du quotient de deux termes consécutifs

lim v n+1 n’existe pas, v n

Le critère de D’Alembert montre donc la convergence des séri es ( u n ) et ( y n ).

En revanche, ce critère ne peut rien dire sur les natures des s éries ( v n ) et ( x n ).

lim u n+1 = 0, u n

lim x n+1 = 1, x n

lim y n+1 = 0 y n

8
8

Soit a un réel strictement positif. Pour lesquelles des séries sui vantes le critère de Cauchy permet-il de montrer la convergence ?

a :

Posons

3 n + 5

13 n

4 n +

u n =

b :

3 n + 5

13 n ,

4 n +

n a

2 n

v n = n a ,

2

n

c :

1 + n n

1

x n = 1 +

1

n

n ,

d :

y n =

n 4

e

n 2

n 4

n 4

e n

2

Calculons la limite de la racine nième de chaque terme généra l

3

la limite de la racine nième de chaque terme généra l 3 lim u n =

lim u n = 4 ,

n

1

de chaque terme généra l 3 lim u n = 4 , n 1 lim v

lim v n = 2 ,

n

lim x n = 1,

n

lim y n = 0

n

Le critère de

En revanche, ce critère ne peut rien dire sur la nature de la série ( x n ).

Cauchy montre donc la convergence des séries ( u n ), ( v n ) et ( y n ).

9
9

Soit α > 0 et u n = 1 cos

α pour tout n 1. La série u n converge si et seulement si

1

n

a : α> 1

1

b : α> 2

1

c : α 2

d : α> 2

Par le développement limité de la fonction cosinus en 0 on a u n 2 n 2α . La série proposée étant à

termes positifs, elle converge si et seulement si la série de Riemann d’indice 2 α converge. D’après le résultat du cours sur les séries de Riemann on déduit que cette série converge si et seulement si

1

α> 1

2