Vous êtes sur la page 1sur 2

Objet : Arrêt de travail du 15/05/08 au 31/05/08 Adresse Postale :

..Membre Participant N°0000550362 Mr et Mme VERDI Patrice


.. C/O Mr VERDI Marcel
..Dossier suivi par : Mme CAPPAROS Murielle 34 rue rené dunan
.. 06150 CANNES LA BOCCA
..Responsable Service : Mme PASSERI Marie-claire Email : sermentpv@free.fr

Monsieur VERDI Patrice Cannesle 02/07/08

Madame CAPPAROS

Bureau Permanent M.N.T Ville de Cannes

Immeuble le Cyrnos

1, boulevard Victor Tuby

06400 CANNES

Tél : 0 820 201 202 Fax : 04 92 59 44 95 Tél direct : 04 92 59 44 90

WWW.mnt.fr

Madame CAPPAROS,

J’ai bien reçu la copie de votre courriel en date du 30/06/08 mais mon email est : sermentpv@free.fr , je vous remercie d’avoir
répondu à ma correspondance qui précise certains points, pourtant la CPAM m’a transmis un document que je joins au présent
courrier et qui précise un refus administratif de prise en charge de mes indemnités maladie car je dépends toujours du régime des
agents de la fonction publique territoriale, j’ai donc transmis l’ensemble des pièces de ce dossier avec un duplicata émis par mon
médecin référant de mon arrêt de travail initial car le volet N°3 avait mystérieusement disparu du service des archives.

Je n’ai toujours pas perçu à ce jour mes indemnités maladie car le harcèlement moral et financier orchestré par Monsieur
BROCHAND semble s’amplifier de façon exponentielle.

J’ai donc déposé à l’ensemble de la chaîne judiciaire et diffusé à l’assemblée nationale, au sénat , à la cour européenne de justice mais
aussi à certains médias de nombreuses plaintes et recours :

Un recours en annulation au TA de NICE contre mon arrêté de radiation par l'existence d'une violation de mes droits à la défense en
vertu de l’article 4 du décret du JO N°84-961 du 25 octobre 1984 qui précise la durée nécessaire entre la convocation initiale du
fonctionnaire incriminé dans la procédure disciplinaire et la mise en place de cette commission. Ce délai est fixé à 15 jours au
minimum or l’arrêté émis par Monsieur le Député Maire de CANNES le 12 Octobre 2006 précise que la lettre d’information en LR +
AR envoyé par Monsieur Claude MORIN, adjoint au Député Maire de CANNES et délégué au personnel date du 14 Septembre 2006
et la réunion ainsi que la décision de la Commission Administrative Paritaire date du 26 Septembre 2006, il y a donc une violation
manifeste du délai minimum de quinze jours des droits de la défense en vertu du décret précité.

Un recours en annulation au TA de NICE contre le titre exécutoire N°557 exigé par Monsieur le Receveur Percepteur et orchestré
habilement par Monsieur MORIN qui aurait du m’informer de mes droits au lieu de les enfreindre.

Une plainte au TGI de GRASSE contre Monsieur BROCHAND pour discrimination sociale ( art 432-7 du CP)

Une plainte au TGI de GRASSE contre Monsieur le Receveur Percepteur Municipal de CANNES pour retard de paiement réitéré en
vertu de l’article 1147 du code civil et discrimination sociale ( art 432-7 du CP) en usant de l’art 3 du CPP.

Une plainte contre Madame FOUGA Yvette du service paye de la ville de CANNES et de son représentant actuel Monsieur Député
Maire Bernard BOCHAND pour Coalition de fonctionnaires en vertu des Art. 233 à 236, 260 du Code pénal.

Cordialement, VERDI P.

EMAIL : SERMENTPV@FREE.FR

PS : La diffusion et la maîtrise de l’information sont la base du pouvoir et d’une justice plus équitable.
PJ : Notification CPAM du 03/06/08
2 juillet 2008
Page 2

............................