Vous êtes sur la page 1sur 12

Orthographe et grammaire

Étudier un groupe de lettres

Le panda du manège

an
an
am
am

1.

Christophe veut monter sur le

2. La d

a cueilli un

 

p

du m

beau ch.

 

.

in
in

3. Des s

de l’u

.

poussent près

em
em

4. Le feu de la ch réchauffe la t

la pièce.

de

près em 4. Le feu de la ch réchauffe la t la pièce. de À l’aide

À l’aide des dessins, complète les légendes, puis entoure le groupe de lettres proposé en bas à droite de chaque dessin.

1
1

Recopie les mots sur deux colonnes, selon la graphie du son [ ε]. Puis écris les mots féminins correspondants.

le voisin – le lapin – le vilain – le coquin – l’Américain – le parrain

 
le voisin la le vilain la le la l’ l’ le la le la
le voisin
la
le vilain
la
le
la
l’
l’
le
la
le
la
2
2

Découpe les mots en syllabes.

 

un bâtiment

un monument une montagne

un renne

le caméléon

un timbre

une agence

la campanule

3
3

Écris ce que font ces personnes.

 

Les présidents président. Les patients Les campeurs

 

Les écrivains

Les gardiens

 

.

.

 

.

Les nageurs

 

.

 

.

4
4

Trouve un nom de la même famille que le mot en italique.

Un petit camion : une Lieu où l’on vend du parfum : une Ils servent à freiner : les

 
 
 
 

Un même groupe de lettres se lit parfois de différentes façons :

Elle dure sept jours : la semaine.

C’est une saison agréable : le printemps.

Découper les mots en syllabes peut aider à distinguer les sons :

une to / ma / te – une tom / bo / la.

Orthographe et grammaire

Classer les noms selon leur genre

Bizarre, bizarre !

Classer les noms selon leur genre Bizarre, bizarre ! Les personnages de cette scène parlent bizarrement

Les personnages de cette scène parlent bizarrement :Classer les noms selon leur genre Bizarre, bizarre ! barre dans leurs paroles tous les mots

barre dans leurs paroles tous les mots qui ne conviennent pas.

Souligne les noms masculins en bleu, les noms féminins en rouge. les noms masculins en bleu, les noms féminins en rouge.

Coche les noms masculins. masculins.

une fusée

la bicyclette

un camion

le train

un moteur

un avion

Recopie chaque nom masculin à côté du nom féminin qui correspond : un roi – un homme – masculin à côté du nom féminin qui correspond : un roi – un homme – un père – un oncle – un garçon – un frère – un monsieur – un parrain.

une fille

une tante

une femme

une reine

une marraine

une mère

une dame

une sœur

Les noms d’une même famille n’ont pas toujours le même genre. Écris m. ou f.
Les noms d’une même famille n’ont pas toujours le même genre.
Écris m. ou f. à côté de chaque nom.
portail
, porte
toiture
, toit
dentifrice
, dent
savonnette
, savon
bordure
, bord
soirée
, soir
dent savonnette , savon bordure , bord soirée , soir Les noms communs peuvent être classés

Les noms communs peuvent être classés selon leur genre. selon leur genre. selon leur genre.

– Ils sont masculins si on peut les faire précéder des déterminants le ou un. Exemple : un roi.

– Ils sont féminins si on peut les faire précéder des déterminants la ou une. Exemple : une reine.

un roi . – Ils sont féminins si on peut les faire précéder des déterminants la

Orthographe et grammaire

Classer les noms selon leur nombre

On dirait que l’hiver tombe…

les noms selon leur nombre On dirait que l’hiver tombe… On dirait que l’hiver tombe ;

On dirait que l’hiver tombe ; Tous les toits sont déjà gris ; Il pleut deux ou trois colombes, Et c’est aussitôt la nuit.

Un seul arbre, comme un clou, Tient le jardin bien au sol. Les ombres font sur les joues Comme des oiseaux qui volent.

L’air est plein d’étoiles blanches, La Noël est pour lundi, Qu’il sera long, le dimanche Que nous passerons ici !

Maurice CARÊME, À l’Ami Carême, Hachette, 1993.

Dans les deux premières strophes, repère les noms masculins et leurs déterminants. Recopie-les. repère les noms masculins et leurs déterminants. Recopie-les.

l’hiver

les toits (le toit)

Fais le même travail pour les noms féminins. pour les noms féminins.

Relie chaque nom au pluriel au nom au singulier qui lui correspond. au pluriel au nom au singulier qui lui correspond.

des oiseaux

des oiseaux l’élève

l’élèvedes oiseaux

les leçons

les leçons le jeu

le jeules leçons

les jeux

les jeux une voix

une voixles jeux

les élèves

les élèves la leçon

la leçonles élèves

des voix

des voix un oiseau

un oiseaudes voix

Souligne les noms au pluriel. au pluriel.

des voix un oiseau Souligne les noms au pluriel. a. Les enfants observent le petit insecte

a. Les enfants observent le petit insecte apporté par un camarade.

b. Tous les dessins montrent le corps énorme et les pattes allongées de

l’animal.

c. Le mois prochain, des oiseaux naîtront dans les nids des arbres de la cour.

Écris s . (singulier) ou p . (pluriel) à côté de chaque nom. s. (singulier) ou p. (pluriel) à côté de chaque nom.

le chat

les rats

l’ours

un crapaud

des chiens

des chevaux

rats l’ours un crapaud des chiens des chevaux Les noms communs peuvent être classés selon leur

Les noms communs peuvent être classés selon leur nombre.rats l’ours un crapaud des chiens des chevaux – Ils sont au singulier lorsqu’ils désignent un rats l’ours un crapaud des chiens des chevaux – Ils sont au singulier lorsqu’ils désignent un

– Ils sont au singulier lorsqu’ils désignent un seul être ou une seule

chose (déterminants : le, la, un, une…). Exemples : le chat une maison.

– Ils sont au pluriel lorsqu’ils désignent plusieurs êtres ou plusieurs choses (déterminants : les, des…) Exemples : les élèves des écoles.

Orthographe et grammaire

Reconnaître un déterminant

Dame la pluie

Que faites-vous dame la pluie Sur mes carreaux frappant ainsi ? Le ciel a donc tant de chagrin Qu’il pleure depuis ce matin ?

Que faites-vous dame la pluie Sur mes carreaux frappant ainsi ? Lavez-vous le joli jardin La maison, le toit, le chemin ?

Que faites-vous dame la pluie Sur mes carreaux frappant ainsi ?

Poème anonyme.

la pluie Sur mes carreaux frappant ainsi ? Poème anonyme. Entoure les noms communs, souligne leurs

Entoure les noms communs, souligne leurs déterminants. les noms communs, souligne leurs déterminants.

Recopie tous les noms et leurs déterminants qui sont au masculin singulier. et leurs déterminants qui sont au masculin singulier.

Complète les groupes avec les déterminants ce, cet ou cette. avec les déterminants ce, cet ou cette.

Aide : attention, on emploie cet, au lieu de ce, devant un nom masculin commençant par une voyelle. Exemple : cet arrosoir.

nuage

saison

orage

averse

éclair

temps

Écris devant chaque nom le déterminant qui convient. le déterminant qui convient.

vélo. –

c. Je reviens jardin. – d. Les habitants village préparent une fête.

a. Nous avons beaucoup

travail ! – b. Les enfants font

Entoure les noms communs, souligne les déterminants. souligne les déterminants.

Cet automne, nous avons ramassé les feuilles des arbres de la cour. Nous les avons fait sécher entre les pages d’un vieil annuaire. Puis nous avons réalisé un tableau représentant un arbre imaginaire. Le tronc de cet arbre était formé des poèmes que nous avons écrits sur les quatre saisons. Pour faire le feuillage, nous avons mélangé toutes les feuilles.

  Un déterminant est un petit mot qui annonce un nom commun :
  Un déterminant est un petit mot qui annonce un nom commun :
  Un déterminant est un petit mot qui annonce un nom commun :
 

Un déterminant est un petit mot qui annonce un nom commun :

une goutte – les flaques – ce parapluie – leurs bottes.

Le déterminant a le même genre et le même nombre que le nom :

un robinet (m. s.)

des robinets (m. p.)

cette source (f. s.)

ces sources (f. p.)

Les déterminants les plus employés s’appellent des articles :

le, la, les

le vent

la mer

les vagues

un, une, des

un orage

une barque

des voiles

Orthographe et grammaire

Reconnaître le sujet du verbe

Quelle étrange aventure !

Un bel après-midi d’octobre, le petit Marc et ses copains jouaient au foot

dans le parc. Les feuilles commençaient à roussir. La vieille dame s’était mise à l’ombre comme d’habitude, et comme d’habitude, elle ronflait

Rrroooh

la

petite vieille aspira les sept points noirs de la coccinelle ! Se sentant soudain toute nue, celle-ci s’envola, horrifiée À cet instant, Marc se trouva presque nez à nez avec l’étrange vieille femme. Il poursuivait son ballon. Il voulait le récupérer pour vite retourner jouer. Mais il se pencha tout de même doucement pour le ramasser En se relevant, il vit sept petits points noirs sortir de la bouche de la

tout près d’elle

Une jolie coccinelle se posa sur un brin d’herbe

Pchuiuiui

Alors, dans un énorme ronflement grave

Rrroooh

Il s’essuya vite le visage, et

il courut rejoindre ses copains. Ils éclatèrent tous de rire quand il les retrouva. Marc ne comprit pas pourquoi

ronfleuse et foncer sur lui dans un Pchuiuiui

D’après Marlène JOBERT, La Sorcière du parc Monceau, Nathan, 1992.

J OBERT , La Sorcière du parc Monceau , Nathan, 1992. Coche les phrases qui correspondent

Coche les phrases qui correspondent à l’histoire. qui correspondent à l’histoire.

1. Une jolie fourmi se posa sur un brin d’herbe.

2. Les sept points noirs aspirèrent la petite vieille.

3. La petite bête s’envola toute nue.

4. Le ballon ramassa Marc.

5. Sept petits points noirs foncèrent sur son visage.

Pour chaque verbe en italique, pose la question Qui est-ce qui ? suivie du verbe. Souligne le mot ou le pose la question Qui est-ce qui ? suivie du verbe. Souligne le mot ou le groupe de mots qui sert de réponse.

Coche la phrase qui correspond à chaque dessin. qui correspond à chaque dessin.

Coche la phrase qui correspond à chaque dessin. ❏ La dame tricote sur le banc. ❏

La dame tricote sur le banc.

Les dames tricotent sur le banc.

Le pigeon picore les graines.

Les pigeons picorent les graines.

Complète chaque phrase avec un des verbes proposés. Fais attention aux accords. avec un des verbes proposés. Fais attention aux accords.

a. plante, plantons. Le jardinier

b. berce, bercez. Près de sa mère, une petite fille

c. courent, courons. Mon père et moi

d. s’entasse, s’entassent. Déjà les feuilles mortes

de nouveaux arbres. sa poupée. souvent dans le parc le soir. sur la pelouse.

 
 
 
 

Pour reconnaître le sujet d’un verbe, j’ai plusieurs moyens :

 

– Je peux poser la question Qui est-ce qui ? (ou Qu’est-ce qui ?) suivie du verbe. Ex. : La vieille dame s’était mise à l’ombre. (Qui est-ce qui s’était mise à l’ombre ? la vieille dame). Le verbe est commandé par son sujet. Lorsque le sujet varie, le verbe varie : le verbe s’accorde avec son sujet. Ex. : Une coccinelle se pose sur un brin d’herbe. Des coccinelles se posent sur un brin d’herbe.

Orthographe et grammaire

Ne pas confondre et et est, son et sont

Les loups

Ne pas confondre et et est , son et sont Les loups 1. Le loup a

1. Le loup a un museau pointu et des oreilles toujours droites.

loup a un museau pointu et des oreilles toujours droites. 3. Son appétit est bien connu.

3. Son appétit est bien connu. Ne dit-on pas « avoir une faim de loup ? »

bien connu. Ne dit-on pas « avoir une faim de loup ? » 2. Le loup

2. Le loup est un mammifère.

« avoir une faim de loup ? » 2. Le loup est un mammifère. 4. Les

4. Les loups sont peu appréciés des petits enfants.

Entoure, dans les phrases ci-dessus, les formes du verbe être . dans les phrases ci-dessus, les formes du verbe être.

Remplace les mots entourés par : était (au singulier) ou étaient (au pluriel) et réécris les phrases. entourés par : était (au singulier) ou étaient (au pluriel) et réécris les phrases.

Relie les différentes parties de chaque phrase. de chaque phrase.

a. On a peur du loup

le loup le plus fort.

b. Le chef de la meute

et

pour protéger les petits.

c. Les loups hurlent pour réunir la meute

est

on raconte beaucoup de bêtises à son sujet.

Complète le texte avec et , est , son et sont . avec et, est, son et sont.

que des fables, faisons connaissance

avec l’animal :

sa vue excellente, de jour comme de nuit.

Les louveteaux naissent sourds aveugles. À un mois, cependant, ils assez grands pour se nourrir seuls , à cinq mois, ils

adultes.

Les histoires de loup ne

pelage

épais.

ouïe

très fine

 
 
 
 

Je ne confonds pas et et est.

et est un mot invariable qui indique qu’on ajoute quelque chose.

 

est est une forme conjuguée du verbe être. Pour le reconnaître, je peux changer le temps de la phrase. Ex. : Le louveteau est joueur et batailleur.

Le louveteau était joueur et batailleur.

Je ne confonds pas son et sont.

son est un déterminant possessif.

sont est une forme conjuguée du verbe être.

Pour le reconnaître, je peux changer le temps de la phrase. Ex. : Le louveteau et son frère sont inséparables.

Le louveteau et son frère étaient inséparables.