Vous êtes sur la page 1sur 22
DK NEWS MÉTÉO QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION 32° : ALGER 37° : TAMANRASSET p. 2 www.dknews-dz.com
DK NEWS
MÉTÉO
QUOTIDIEN
NATIONAL D’INFORMATION
32° : ALGER
37° : TAMANRASSET
p. 2
www.dknews-dz.com
Jeudi
31 Juillet 2014 -
4 chaoual -
N° 677
- Troisième année
- Prix : Algérie
: 10
DA. France
: 1€
APRÉS LE BRÉSIL ET L’ÉQUATEUR
SITUATION À GAZA
CRASH DE L’AVION AFFRÉTÉ
PAR AIR ALGÉRIE
Le Chili et le Pérou
Le Président Bouteflika
s'entretient avec son
homologue égyptien
et l'Emir du Qatar
Entretiens
rappellent leurs
ambassadeurs
en Israël
téléphoniques
de M. Lamamra
avec ses homologues
français et malien
Pages 6
Page
6
Page 3

AGRESSION ISRAÉLIENNE CONTRE GAZA

1 306 morts, 6 233 blessés

et 240 000 Palestiniens déplacés

Une minute de silence sera observée aujourd’hui à midi en Algérie

L'Algérie réitère sa «ferme condamnation des actes israéliens de violence et de terrorisme d'Etat contre la population de Gaza» et appelle les acteurs «internationaux influents» à assumer leurs responsabilités face à ces tueries, a indiqué hier à Alger, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra dans une déclaration à l'APS. «L'Algérie continue de suivre de près les développements tragiques de la situation à Gaza intervenus durant les jours marquant l'Aïd El Fitr El Moubarek qui ont vu se produire une escalade dans l'horreur et une augmentation sensible des martyrs palestiniens tombés victimes de l'agressivité israélienne», a déclaré M. Lamamra.

Pages 6 - 7

4 L'Algérie réitère sa condamnation des actes israéliens de violence et de terrorisme d'Etat contre
4 L'Algérie réitère
sa condamnation
des actes israéliens
de violence et
de terrorisme d'Etat contre
la population de Gaza
BORDJ BOU-ARRÉRIDJ OUARGLA ÉVÈNEMENTS DE BERRIANE (GHARDAÏA) Les habitants de 5 villages réclament leur part
BORDJ BOU-ARRÉRIDJ
OUARGLA
ÉVÈNEMENTS DE BERRIANE
(GHARDAÏA)
Les habitants de 5 villages
réclament leur part
de développement
4 000 nouveaux bacheliers
orientés vers l’Université
Kasdi-Merbah
18 individus interpellés
et 44 blessés
Page 10
Page 8
Page 8
S ANTÉ
S
ANTÉ
GARDER UN SECRET Impossible selon la science Pages 12-13 SOCIÉTÉ
GARDER UN
SECRET
Impossible
selon
la science
Pages 12-13
SOCIÉTÉ

PROTECTION

CIVILE

2 350 interventions du 29 au 30 juillet Page 10
2 350
interventions
du 29 au 30
juillet
Page 10

Mort «accidentelle» d'une policière à Chlef

Une policière relevant de la Sûreté de Daïra de Boukadir (Sûreté de wilaya de Chlef ), est décédée, mercredi à 10h30, après s'être «accidentellement» tiré une balle de son arme de service qui l'a atteinte en pleine poitrine, indique un communiqué de la cellule de commu-

nication de la Direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn). Le Procureur de la République a été saisi de l'affaire et une enquête a été ouverte pour déterminer les circons- tances de l'accident, a précisé la même source.

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Jeudi 31 Juillet 2014 D’ EIL Météo 4 Régions Nord :

2 DK NEWS

Jeudi 31 Juillet 2014

D’

EIL

Météo
Météo

4 Régions Nord : 32° à Alger

Temps relativement chaud et ensoleillé. Les vents seront en général faibles à modérés. La mer sera généralement peu agitée.

Horaires des prières

Jeudi 04 Chaoual 1435

Fajr 04:05 Dohr 13:20 Asr 16:44 Maghreb 20:03 Isha 21:36
Fajr
04:05
Dohr
13:20
Asr
16:44
Maghreb
20:03
Isha
21:36
 

Max

M i n

Alger

32°

23°

Oran

27°

22°

Annaba

29°

19°

Béjaïa

29°

19°

Tamanrasset

37°

23°

4 Régions Sud : 37° à Tamanrasset

Temps généralement chaud et ensoleillé avec localement une tendance orageuse en cours d'après-midi/soirée vers les massifs du Hoggar/Tassili. Les vents seront en général fai- bles à modérés (20/40 km/h) avec localement de la chasse-sa- ble.

Tahmi à Bouira

Le ministre des Sports, M. Mohamed Tahmi, effectuera aujourd’hui une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Bouira.

SAMEDI 2 AOÛT À 11H

dans la wilaya de Bouira. SAMEDI 2 AOÛT À 11H LUNDI AU FORUM DE LA SÛRETÉ
LUNDI AU FORUM DE LA SÛRETÉ NATIONALE Conférence historique sur “La première apparition populaire de
LUNDI AU FORUM
DE LA SÛRETÉ NATIONALE
Conférence
historique sur “La
première apparition
populaire de
l’emblème national”
A l’occasion du 80 e
anniversaire de la pre-
mière apparition popu-
laire du drapeau natio-
nal, le Forum de la Sû-
reté nationale abritera
lundi 4 août, à 10h, à
l’Ecole supérieure de
police Châteauneuf, une
conférence historique,
animée par le docteur
Lahcen Zeghidi profes-
seur d’histoire à l’uni-
versité d’Alger.
4 EN
SÛRETÉ DE DAÏRA
DE BOUZARÉAH
Les cadres de
la cellule d’écoute
fêtent l’Aïd avec les
enfants abandonnés
A l’occasion de la célébration de la fête de l’Aïd,
les cadres de la cellule d’écoute et de communi-
cation de la Sûreté de daïra de Bouzaréah ont
rendu visite aux pensionnaires de la poupon-
nière «Enakhla» sise à EL Biar. Les membres de
la cellule ainsi que le personnel de l’établisse-
ment ont fêté l’Aïd dans une ambiance de joie
égayé par la présence d’un clown professionnel.
Des jouets, des gâteaux et autres cadeaux ont été
distribués à l’issue de cette journée qui a mis du
baume au cœur des enfants.
de cette journée qui a mis du baume au cœur des enfants. SOLIDARITÉ AVEC LES PALESTINIENS
de cette journée qui a mis du baume au cœur des enfants. SOLIDARITÉ AVEC LES PALESTINIENS
de cette journée qui a mis du baume au cœur des enfants. SOLIDARITÉ AVEC LES PALESTINIENS

SOLIDARITÉ AVEC LES PALESTINIENS DE GAZA

Une minute de silence aujourd’hui à midi en Algérie

GAZA Une minute de silence aujourd’hui à midi en Algérie L'Algérie observera au- jourd’hui jeudi à

L'Algérie observera au- jourd’hui jeudi à 12h00 une minute de silence et 5 mn d'interruption de travail sur tout le territoire national, en hommage aux victimes pa- lestiniennes de Ghaza et en solidarité avec le peuple palesti- nien, suite aux agressions israéliennes barbares. «Les auto- rités du pays ont décidé d'une minute de silence jeudi à 12h00 et 5 mn de cessation de toute activité dans l'ensemble du ter- ritoire national, des secteurs public et privé, aux victimes pa- lestiniennes de Gaza et en solidarité avec le peuple palesti- nien», a indiqué mercredi à l'APS une source gouvernemen- tale. «L'observation de la minute de silence et des 5 mn d'in- terruption des activités se fera à l'extérieur de l'ensemble des entreprises, institutions et autres organisations», a-t-on ajouté de même source

DU 2 AU 31 AOÛT À SIDI-FREDJ

Les soirées du Casif

Comme chaque été, les soirées festives du Casif de Sidi Fredj sont de retour. Un pro- gramme riche et varié a été concocté à l’occasion par l'Office national de la culture et de l'information (ONCI). Le gala d’ouver- ture sera animé samedi 2 août à 22h par le groupe Camelion, Tarbe3t et Abdi El Bandi.

M'Bolhi s'engage officiellement avec l'Union Philadelphie (USA)

Le gardien de but algé- rien, Raïs M'Bolhi, révéla- tionde la Coupe du monde avec la sélection nationale, s'est engagé ce mercredi avec l'Union Philadelphie, pensionnaire de la Major League Soccer (MLS) aux Etats-Unis, annonce le site officiel de ce club. Mais "Conformément à la poli- tique du club et du MLS", les

à la poli- tique du club et du MLS", les termes de la transaction n'ont pas

termes de la transaction n'ont pas été divulgués. Véritable attraction du Mondial bré- silien au même titre que l'ensemble de la sélection algé- rienne, le portier de 28 ans aurait signé un contrat de trois ans, en provenance du CSKA Sofia (Div 1, Bulgarie), pour

un transfert estimé à 300 000 euros, selon la presse spé- cialisée. M'Bolhi était également pressenti au FC Porto (Por- tugal), Sheffield, Blackpool, Leicester, Queens Park Ran- gers (Angleterre) ou encore Nice (France). Il a finale- ment choisi d'opter pour le club nord-américain, lui quia eu des expériences, outre en Bulgarie, en France et en Rus- sie.

Mohamed Raouraoua invité du Forum de la presse sportive

Le président de la Fédération algé- rienne de football (FAF), M. Mohamed Raouraoua, sera l’invité du Forum de la presse sportive (ONJSA) samedi 2 août à 11h, pour une conférence qui portera sur l’ave- nir de l’équipe nationale et le sponsoring entre autres. La rencontre se déroulera à la salle des conférences de l’Office du complexe olympique (OCO), Mohamed Boudiaf.

TAJ

Université d’été en août

(OCO), Mohamed Boudiaf. TAJ Université d’été en août Le parti Ta- jamou Amal El Djazair (TAJ),

Le parti Ta- jamou Amal El Djazair (TAJ), présidé par le D r Amar Ghoul, organisera son université d’été durant ce mois d’août .

4

4

DU 1 ER AU 7 AOÛT À L’HÔTEL MERCURE

Séminaire pour les arbitres de l’élite

MERCURE Séminaire pour les arbitres de l’élite En prévision de l'ouverture de la nouvelle saison

En prévision de l'ouverture de la nouvelle saison 2014/2015, la commis- sion fédérale des arbitres organise un séminaire pour les arbitres de l'élite (di- recteurs et assistants) à l'hôtel Mercure Alger, selon le programme ci-après : Ar- bitres directeurs : du 1 er au 4 août 2014, arbitres assistants : du 4 au 7 août.

AÏN TÉMOUCHENT

Ouverture d’un concours national d’accès en doctorat LMD

Le centre universitaire de Aïn Témouchent (CUAT) orga- nise, au titre de l’année 2014-2015, un concours national d’ac- cès en doctorat LMD dans sept filières, a indiqué le directeur général de cet établissement. Les candidats concourront pour les 16 postes de doctorat ouverts dans les domaines du génie civil (6), du génie de l’eau et de l’environnement (4) et du gé- nie mécanique (6).

Jeudi 31 Juillet 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

CRASH AU MALI DE L’AVION ESPAGNOL AFFRÉTÉ PAR AIR ALGÉRIE

LAMAMRA DANS UN ENTRETIEN ACCORDÉ À ENNAHAR TV

L'avis des experts «indispensable» à toute décision politique dans n'importe quelle capitale

Aucune décision politique concernant certains volets de l'enquête et le rapatriement des corps des victimes du crash de l'avion de la compagnie espagnole Swiftair affrété par Air Algérie, «ne saurait être prise dans n'importe quelle capitale sans l'avis des experts chargés d'enquêter sur place», a affirmé mercredi à Alger le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. «Toute décision doit obéir des consi- dérations purement

«Toute décision doit obéir des consi- dérations purement techniques et pro-

fessionnelles et tous les pays sont appe-

lés à recourir à l'avis des experts concer-

nant les procédures de rapatriement des corps des victimes», a souligné M. Lamamra lors d'un entretien ac- cordé à la chaîne de télévision Ennahar. «Ces experts soumettront une recom- mandation à l'Etat algérien, laquelle sera présentée aux familles des vic- times et au peuple algérien», a an- noncé le ministre précisant que les rapports d'experts qui lui étaient par- venus «font état d'une étroite collabo- ration entre les équipes scientifiques ac- tivant sur le terrain, à leur tête l'équipe algérienne relevant de la Police scien- tifique». «Le travail doit se faire dans un ca- dre empreint de solidarité et d'une

coopération axée sur des bases égales entre tous les gouvernements qui œu- vrent à lutter contre les séquelles de

cette catastrophe humanitaire, et ce en consécration des lois internationales et de la Convention de Chicago». Selon la Convention de Chicago, «la responsabilité de l'enquête incombe à la République du Mali, avec laquelle nous coordonnons. Toutefois, une conjoncture exceptionnelle a fait qu'il

y ait une présence militaire française sur

place qui a facilité l'accès au lieu de l'ac- cident parallèlement à celle de la Mi- nusma». Par ailleurs, M. Lamamra s'est refusé

à tout commentaire concernant les déclarations de certaines parties dans l'enquête. «Je ne suis pas ici pour juger de l'attitude de Paris, de Bamako ou de Beyrouth. Nous sommes tous touchés

par ce malheur qui a coûté la vie à

plusieurs personnes de différentes na-

tionalités», a-t-il dit.

«Nous n'avons pas dit que l'attitude

de l'Etat algérien était exemplaire dans

son traitement des crises et catas-

trophes naturelles. Mais, il faut savoir qu'aucun pays n'est en mesure de pla- nifier et de mettre à exécution sa pro-

pre stratégie en dehors de ses fron-

tières», a souligné le Chef de la diploma-

tie algérienne ajoutant qu'»au regard d'accidents similaires survenus en

Amérique et dans d'autres pays, ce que fait l'Algérie est certainement ce qu'il y

a lieu de faire en pareilles circons-

tances». l A cette occasion, M. Lamamra a réitéré sa solidarité et sa compassion avec les familles des victimes du crash de l'avion qui fait 116 victimes.

L'identification des dépouilles du crash au centre d'un entretien téléphonique Lamamra-Fabius

L'identification des dépouilles du crash de l'avion de la compagnie espagnole Swiftair affrété par Air Algérie a été au centre d'un entretien téléphonique entre le ministre des Af- faires étrangères, Ramtane Lamamra, et son homologue fran- çais, Laurent Fabius, a appris l'APS mercredi auprès de mi- nistère des Affaires étrangères (MAE). «Cet entretien qui fait suite à celui que le chef de la diplo- matie algérienne a eu avec son homologue malien (Abdou-

même source. Les services du Premier ministre avaient, rap- pelle-t-on, indiqué que «le rapatriement (des dépouilles des victimes) se fera dès que l'opération d'indentification sera achevée». A cet effet, «une équipe de la police scientifique algérienne est à pied d'œuvre sur les lieux du crash et travaille en col- laboration avec les experts et spécialistes français ainsi que les autorités maliennes compétentes», avait-on fait savoir.

laye Diop) a porté tout particulièrement sur les actions de coo- pération nécessaires entre les pays concernés par l'accident

L'avion de la compagnie espagnole Swiftair affrété par Air Algérie pour assurer la liaison Ouagadougou-Alger s'est écrasé

de

l'avion affrété par Air Algérie en vue du parachèvement

jeudi dernier au nord du Mali. Les débris de l'avion ont été

de

l'identification des dépouilles des victimes dans les meil-

retrouvés le lendemain (vendredi). Aucun des 116 passagers,

leures conditions possible», a indiqué le MAE. L'entretien té- léphonique Lamamra-Fabius a eu lieu jeudi, a précisé la

du vol, de différentes nationalités dont 6 Algériens et 54 Fran- çais n'a survécu à ce drame.

Un groupe d'experts algériens et maliens au BEA-français demain

Un groupe d'experts algériens et

ticiper au dépouillement et analyse

dans le cadre des enquêtes en cours

maliens se déplacera au bureau des

des données des boîtes noires de

sur

l'accident de l'aéronef de type

enquêtes et analyses pour la sécurité

l'aéronef», précise la même source.

MD

-83 immatriculé EC-LTV ex-

de l'aviation civile (BEA-français) ce vendredi pour «participer» à l'ana-

Pour ce faire, une séance de travail de coordination entre les experts des

ploité par Air Algérie sur la liaison Ouagadougou/Alger (vol AH5017)».

lyse des données des boîtes noires de

deux pays est prévue au préalable à

Air

Algérie avait annoncé, dès les

l'avion de la compagnie espagnole

Alger le même jour, souligne le mi-

premières heures, que l'avion en

Swift Air affrété par Air Algérie qui

nistère qui ajoute que cette ren-

question avait décollé d'Ouagadou-

a

crashé jeudi dernier, et qui assu-

contre vient «conforter la démarche

gou

jeudi dernier à 01h17 GMT et de-

rait la liaison Ouagadougou-Alger, indique le ministère du Transport

de coordination et de concertation engagée par les deux pays depuis le

vait arriver à Alger à 05h11 GMT (6h11 heure locale). «Un dernier

dans un communiqué.

crash». Par ailleurs, la même source

contact radar a eu lieu à 01h55 GMT

«Un groupe d'experts de l'Algérie

indique que ce déplacement inter-

en

survolant la région de Gao

et du Mali désignés par leurs Etats

vient «dans le cadre de la coordina-

(Mali)», a-t-elle ajouté. Les débris de

respectifs se déplacera au BEA-fran- çais le vendredi 1 août à l'effet de par-

tion engagée entre les autorités al- gériennes, maliennes et françaises

l'avion ont été retrouvés le lende- main (vendredi).

Entretien entre M. Lamamra et son homologue malien

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane La- mamra, s'est entretenu au téléphone, avec son ho- mologue malien, Abdou- laye Diop, sur les disposi- tions concernant l'enquête en cours sur le crash de l'avion affrété par Air Algé- rie, a-t-on appris mer- credi, auprès du ministère.

en cours sur le crash de l'avion affrété par Air Algé- rie, a-t-on appris mer- credi,

IDENTIFICATION DES VICTIMES

Opération complexe

L'identification des dépouilles des victimes du

crash de l'avion de la compagnie espagnole Swif- tair affrété par Air Algérie, qui s'est écrasé jeudi au nord du Mali alors qu'il assurait la liaison Ouaga- dougou-Alger, est une opération complexe, en rai- son notamment de l'état de désintégration des corps des victimes, selon des experts. Une équipe de la police scientifique algérienne se trouve depuis vendredi dernier sur les lieux du crash à Gossi (nord du Mali) et travaille en étroite collaboration avec ses homologues malienne et fran- çaise en vue de recueillir tout ce qui peut détermi- ner les causes de l'accident et permettre d'identi- fier les victimes de ce drame.

Des spécialistes expliquent que dans pareilles cir- constances, les enquêteurs seront obligés de recou- rir à des analyses ADN pour pouvoir identifier les corps des victimes issues de plusieurs nationalités dont 6 Algériens et 54 français. L'opération d'iden- tification des corps des victimes de ce crash a été mercredi au centre d'un entretien téléphonique en- tre le ministre des Affaires étrangères, Ramtane La- mamra, et son homologue français, Laurent Fabius. L'entretien a porté tout particulièrement sur les actions de coopération nécessaires entre les pays

concernés par le crash en vue du parachèvement

de l'identification des dépouilles des victimes dans les meilleures conditions possibles, a précisé le mi- nistère des Affaires étrangères (MAE).

M. Lamamra s'est également entretenu au télé-

phone avec son homologue malien, Abdoulaye Diop. Les dispositions concernant l'enquête en cours ainsi que la mise en place des actions de coo- pération nécessaires entre les deux pays concernés

en vue du parachèvement de l'identification des dé- pouilles des victimes dans les meilleures conditions possibles ont été au centre de cet entretien, a expli- qué le MAE.

M. Lamamra a également expliqué, dans un en-

tretien accordé à la chaîne de télévision Ennahar, qu'aucune décision politique concernant certains volets de l'enquête et le rapatriement des corps des victimes du crash ne saurait être prise dans n'im- porte quelle capitale sans l'avis des experts chargés d'enquêter sur place. «Toute décision doit obéir à des considérations purement techniques et professionnelles et tous les pays sont appelés à recourir à l'avis des experts concernant les procédures de rapatriement des corps des victimes», a-t-il précisé. Pour sa part, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui avait présenté lundi, au nom du président de la Répu-

blique, Abdelaziz Bouteflika, ses condoléances aux familles des victimes algériennes du crash, avait indiqué qu'une délégation d'experts et de la police scientifique algérienne compétente travaille en coordination avec le Mali et la France pour déter- miner les causes de l'accident et identifier les dé- pouilles des victimes.

M. Sellal a relevé que la remise des corps des vic-

times aux familles se fera après les résultats de l'en- quête menée par les experts et la police scientifique, invitant les familles de faire preuve de patience.

Pour sa part, le ministre des Transports, Amar Ghoul, qui s'était déplacé sur lieux du crash, avait assuré que l'Algérie ne lésinera pas sur les moyens notamment pour l'identification, la reconnais- sance et les analyses des corps des victimes du crash de l'avion. «L'Algérie ne lésinera pas sur les moyens en pre- nant en charge dans le cadre de l'enquête, des opé-

rations de recherche, d'identification, de reconnais- sance et d'analyse des corps des victimes» de ce crash, avait-il déclaré.

APS

4

DK NEWS

ACTUALITÉ

Jeudi 31 Juillet 2014

TLEMCEN

Proposition de trois tracés pour le prochain tramway

Trois tracés principaux pour le prolon- gement de la ligne du projet du tramway ont été proposés par un bureau d’études mixte algéro-portugais, au terme de son étude sur le terrain du grand groupement urbain de la ville de Tlemcen, a-t-on appris auprès de la Direction des transports de la wi- laya. L'option du tramway a été retenue pour moderniser le transport urbain dans les trois communes qui constituent le grand groupement urbain de Tlemcen (le chef- lieu de wilaya, Mansourah et Chetouane). Les propositions préliminaires de ces tra- cés portent sur trois lignes. Le premier tracé part de Mansourah pour traverser le centre-ville et le vieux Tlemcen avant d’aboutir à la gare ferro- viaire. Le deuxième tracé part de la périphérie de Mansourah pour traverser les pôles universitaires d’Imama et Bouhanak avant de terminer à Chetouane. La troisième variante part de la gare ferroviaire pour traverser les principales ar- tères de la ville avant de se diriger vers les deux nouvelles zones urbaines de Boudjlida et Koudia, à la périphérie nord de la ville. Plusieurs parties ont été impliquées dans l’élaboration de ces propositions qui sont soumises au ministère des Trans- ports, à l’instar des présidents des APC et des chefs des trois daïras concernées par le tracé, les directeurs exécutifs liés au pro- jet, ainsi que les représentants de la société civile (associations de protection de l’envi- ronnement, la préservation du patrimoine, matériel historique). Cette étude permet aussi de délimiter les différentes voiries (hydraulique, électricité, gaz et communications) se trouvant sur les tracés proposés afin de les transférer avant le début des travaux.

ANNABA

Des campings pour accueillir 400 enfants vivant dans le sud du pays

Quatre cents (400) enfants dans le sud du pays seront accueillis dès la première se- maine de ce mois d’août dans des camps de vacances de la wilaya d’Annaba, a-t-on in- diqué hier à la Direction de la jeunesse et des sports (DJS). Il s’agit d’une initiative devenue une tradition bien ancrée dans les programmes d’animation estivale prévus chaque année par les wilayas côtières, a-t-on estimé de même source, soulignant l’impact de cette opération sur le renforcement et la promo- tion des échanges entre jeunes. En plus du programme d’animation sportive et de distraction prévu dans les plages ouvertes à la baignade, les enfants bé- néficiaires de cette opération (venus des wi- layas d’Ouargla et d’El Oued) auront égale- ment droit à des excursions touristiques vers les monuments archéologiques que re- cèle cette wilaya. En outre, environ un millier d’enfants is- sus des régions enclavées des communes d’Annaba bénéficieront, dès la semaine prochaine, dans le cadre du programme de solidarité et d’animation estival, d’excur- sions au bord de la mer, a-t-on indiqué de même source. Ces excursions partiront des communes d’El Eulma, de Berrahal, de Chorfa, d’Oued Lanab et d’Ain Berda vers les plages d’An- naba et d’El Taref, a-t-on précisé de même source. Dans la wilaya d’Annaba, 22 plages ont été ouvertes à la baignade et seront sé- curisées par 200 agents de secours de la Pro- tection civile.

APS

ACCIDENTS DE LA CIRCULATION À BLIDA

L’excès de vitesse et la charge illégale derrière 28 cas de blessures durant l’Aïd

L’excès de vitesse et le transport illégal de personnes (surcharge) sont à l’origine de nombreux accidents de la circulation, à Blida, ayant causé des blessures à 28 personnes durant les deux jours de l’Aïd El Fitr, a-t-on appris hier auprès de la Direction locale de la Protection civile.

"28 personnes ont été blessées durant les deux jours de l’Aïd El Fitr, suite

à des accidents causés par

l’excès de vitesse, ainsi que la charge illégale, ou une surcharge de personnes à bord de véhicules touris- tiques ou de fourgons", a indiqué à l’APS le chargé de la communication auprès de cette direction, le lieute- nant Adel Ezzeraimi. La même source a si- gnalé l’intervention de l’unité de la Protection ci- vile de Bougara, mardi soir, sur la route El Ababiz, pré- cisément au niveau du Haouch El Kahla, pour porter assistance aux pas- sagers d’un véhicule tou- ristique, ayant dérapé de sa route, avec à son bord dix (10) personnes, d’une même famille, dont huit (8) enfants de moins de neuf ans. Les blessés, at- teints à des degrés divers, ont été transférés au sec- teur sanitaire de Bougara.

ont été transférés au sec- teur sanitaire de Bougara. L'unité de la Protection civile de la

L'unité de la Protection civile de la Chiffa est inter- venue, pour sa part, lundi, au niveau du tronçon de la RN1 reliant la Chiffa et Mé- déa, suite à une collision entre un véhicule touris- tique et un fourgon qui transportait un groupe de jeunes et d’enfants. L’acci- dent a causé des blessures

à 12 personnes, dont cinq

(5) enfants, tous évacués au secteur sanitaire de Mouzaïa. L’axe de la RN 69 re- liant Zaouïa et Oued El Al- leug a été, aussi, le théâtre du dérapage d’un véhicule léger de sa route, avec à son bord 5 passagers, avant d’aller percuter une per-

sonne qui était assise au bord de la route, puis un ar- bre. Tous les passagers du véhicule ont été blessés, alors que le sixième per- cuté a été atteint à la tête, selon la même source, qui signale leur évacuation aux hôpitaux Frantz-Fanon et Hassiba-Ben Bouali de Blida.

PROJET DE PÉNÉTRANTE AUTOROUTIÈRE D'AHNIF (BOUIRA) :

Des propriétaires de terrains paralysent le chantier

Des dizaines de propriétaires de terrains à Ahnif et à Ath Mansour dans la wilaya de Bouira, se sont opposés hier à la poursuite des travaux du pro- jet de réalisation d'une pénétrante au- toroutière, demandant une meil- leure indemnisation. Les protestataires, des proprié- taires de terrains touchés par le tracé de la pénétrante de l'autoroute Est- Ouest (Ahnif-Béjaïa), ont empêché, dans la matinée, les entreprises réa- lisatrices de poursuivre les travaux en paralysant par la suite complète- ment le chantier en empêchant l'en- trée des engins, et ce, en guise d'exi- ger des autorités "une bonne indem- nisation de leurs terres expropriées".

Ces citoyens s'opposent égale- ment aux modalités d'évaluation de leurs terrains (de terres agricoles, no- tamment des oliveraies) dont l'exper- tise, selon eux, "a été faite en l'absence de la majorité des concernés". Ils affirment n'avoir été avisés du passage de cet ouvrage sur leur pro- priété qu'une fois l'opération en- clenchée, chose qu'ils qualifient de "mépris" à leur égard et de "violation des propriétés privées". D'autres agriculteurs touchés par ce projet refusent de retirer les déci- sions d'indemnisation, "à cause d'une évaluation des biens, pratiquée selon un ancien barème, et sa non réactua- lisation par les experts fonciers char-

gés de cette opération", selon eux. Ils exigent que l'évaluation soit réactualisée et que les prix soient fixés selon le cours actuel du foncier, "faute de quoi, des actions d'empêche- ment d'accès à nos terrains seront en- treprises dès le démarrage des tra- vaux", disent-ils. Auparavant, un groupe de représentants de ces ci- toyens protestataires a été accueilli par les services de la wilaya ainsi que par les services de la daïra de M'chedallah et de l'Agence nationale des autoroutes (ANA). Ces derniers leur ont promis de trouver un moyen pour revoir le barème d'évaluation des terres et oliviers expropriés à Ahnif et à Ath Mansour.

BRÈVES

BRÈVES

BRÈVES

BRÈVES

BRÈVES

BRÈVES

SIDI-BEL-ABBES Quelque 6.000 enfants et jeunes ont bénéficié de l'opération "Plan bleu", depuis son lancement, le Quelque 6.000 enfants et jeunes ont bénéficié de l'opération "Plan bleu", depuis son lancement, le mois de juin dernier, a-t-on appris hier du chef de service activi- tés des jeunes de la DJS. Megherbi Miloud a souligné que 11 980 enfants et jeunes de différentes daïras de la wilaya bénéficieront de ce "Plan bleu" qui mobilise une di- zaine d'associations. Les sorties programmées par la DJS auront pour destination les plages de la wilaya d'Aïn Té- mouchent . Elles seront encadrés par 30 animateurs de proximité.

SKIKDA Une personne a trouvé la mort et huit autres ont été blessées dans trois accidents Une personne a trouvé la mort et huit autres ont été blessées dans trois accidents de la route distincts, sur- venus dans la wilaya de Skikda au cours des deux jours

de la fête de l'Aïd El Fitr, ont indiqué hier les services de la Protection civile, précisant que des enquêtes ont été ouvertes par les services concernés pour détermi- ner les circonstances des accidents. Dans le premier accident, un jeune de 17 ans a péri suite au renversement d'une voiture dans la matinée du premier jour de la fête dans la commune d'Azzaba

à l'est de Skikda. Les deux autres accidents se sont pro-

duits durant le second jour de la fête. L'un a eu lieu près de localité d'Oued Ksob dans la commune de Filfila fai- sant quatre blessés âgés entre 32 et 60 ans. Le deuxième accident dû au renversement d'une voiture dans la com- mune de Salah Bouchaour a également fait quatre bles-

sés âgés entre 18 et 20 ans évacués vers l'hôpital d'El Harrouch.

BOUIRA

Un jeune adolescent de 15 ans s'est noyé lundi dans une retenue d'eau dans la commune de Aïn Tork, à l'ouest de Bouira, où la baignade est interdite, a-t-on appris mardi auprès des services de la Protection ci- vile. Transféré à la morgue de l'hôpital Mohamed-Bou-ans évacués vers l'hôpital d'El Harrouch. BOUIRA diaf de la ville de Bouira, le corps sans

diaf de la ville de Bouira, le corps sans vie de la victime

a été repêché par les services de la Protection civile. Une

enquête a été ouverte par les services de gendarmerie nationale pour élucider les circonstances de cette énième noyade.

ORAN Cinq groupes de bénévoles de la wilaya d'Oran se sont unis, à l'occasion de l'Aïd Cinq groupes de bénévoles de la wilaya d'Oran se sont unis, à l'occasion de l'Aïd el Fitr, pour former une grande chaîne de solidarité autour des malades, orphe- lins et personnes âgées. "Algériens optimistes", "Ness el khir", "Btissama", "Kheir E-Chabab",et "Ihssane", sont des groupes de

jeunes bénévoles, qui ont sillonné, au deuxième jour de l'Aïd, les hôpitaux, les orphelinats et les foyers des personnes âgées de la wilaya pour apporter du récon- fort, soulager leur douleur et dessiner un sourire sur des visages qui n'ont pu passer l'Aïd el Fitr en famille.

Jeudi 31 Juillet 2014

NATION

DK NEWS 5

ENERGIE - BATIMENT

Lancement d'un programme pour mesurer l’efficacité énergétique dans le bâtiment

L’Agence pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue) a lancé un programme pour mesurer l’efficacité énergétique dans le bâtiment dans la perspective d’intégrer cette démarche dans la construction et pour économiser la consommation d’énergie des ménages.

Touchant plusieurs wilayas du pays, ce projet pilote baptisé «Ecobât» a pour but principal d'«évaluer les gains d’éner- gie en chauffage et en climatisation qui sont des points essentiels», a indiqué à l’APS Mohamed-Salah Bouzeriba, di- recteur général de l’Aprue. Cette agence procèdera à une «évalua- tion réelle des gains en énergie» obtenus par les habitations construites suivant les normes d’efficacité énergétique et com- pare un logement qui a bénéficié de mesures d’efficacité énergétique avec un autre qui ne l’est pas dans la même ré- gion afin de procéder à un monitoring. Dans ce cadre, des bureaux d’archi- tectes sont associés pour élaborer un ca- hier des charges avec le ministère de l’Ha- bitat, de l’urbanisme et de la ville, selon M. Bouzeriba qui souligne qu’un concours sera lancé par les Offices de pro- motion et de gestion immobilière (Opgi) pour choisir un bureau d’études en vue d’effectuer des études thermiques. «On a commencé le monitoring des lo- gements à Djelfa. L’opération a com- mencé depuis deux mois et se déroulera

a com- mencé depuis deux mois et se déroulera toute l’année pour respecter la saisonna- lité

toute l’année pour respecter la saisonna- lité ou tout au moins l’hiver et l’été, pour mesurer l’utilisation de l’éner- gie», ajoute-t-il. Le DG de l’Aprue note qu’étant donné que le bâtiment est un secteur stratégique, le programme «Eco- bât» a la particularité de prendre en considération toutes les zones clima- tiques du pays que ce soit au sud, au lit- toral et dans les Hauts-Plateaux. Ce programme touchera «bientôt» la wilaya de Mostaganem où 4 000 loge- ments seront touchés par l’opération d’évaluation de l’efficacité énergétique des habitations avec le concours du mi- nistère de l’Habitat

Développer une industrie locale des isolants Interrogé sur l’aspect lié aux sys- tèmes constructibles et aux matériaux de construction capables de contribuer à l’efficacité énergétique, ce responsable soutient qu’il était «important de déve- lopper une industrie locale des isolants» en relevant qu’il existe de nombreux produits pouvant être fabriqués locale-

ment dont le liège, le polystyrène, la laine de roche et la laine de verre, de même que les matériaux locaux comme la pierre. «Nous allons travailler avec l’Agence nationale de développement de l’investissement ‘Andi’ pour voir com-

ment accorder des facilitations aux inves- tisseurs, et nous allons discuter des mo- dalités de lancement de ce programme qui va créer de la richesse et l’emploi», dira-t-il à ce propos. Toutefois, les isolants ne suffisent pas et «il faut revoir le système de construction dans sa globalité, comme il

y a aussi la réhabilitation d’un parc de sept millions de logements, et même si on n’aura pas les mêmes gains comme pour un logement neuf on divisera par deux la consommation d’énergie», dit M. Bouzeriba.

Pour le moment, l’APRUE décline un programme pour le double vitrage, le renforcement des toitures et l'isolation

à l’extérieur. Cette isolation s’effectue par

le biais de procédés utilisant le ciment-

colle et le polystyrène ainsi qu’un enduit

à l’extérieur, explique-t-on.

3 QUESTIONS À TOUFIK HASNI CONSULTANT EN ENERGIE

«Agir sur la tarification peut réduire la consommation d'électricité dans les foyers»

Le consultant en énergie Toufik Hasni a plaidé pour la mise en place d'un règle- ment sur l’importation des appareils électroménagers, souvent énergivores, souli- gnant qu'il fallait agir sur la tarification pour que les foyers réduisent leur consommation de 60% ac- tuellement à 30% pour par- venir à l’efficacité énergé- tique.

Pourquoi est-il impor- tant d’inciter les ménages à réduire leur consomma- tion ? Actuellement, 60% de l’électricité est consommée par les ménages alors que la consommation du secteur industriel ne dépasse pas 5%, sachant qu'il faut déve-

duire leur consommation de 60% à 30% pour parvenir à l’efficacité énergétique, y compris en agissant sur la tarification. Ce niveau est aussi conforme aux normes internationales. D’ailleurs, l’Algérien consomme deux fois plus d’électricité comparative- ment aux citoyens euro- péens et ceux des pays déve- loppés. Pour réduire la consommation, il faut s’orienter vers les équipe- ments des ménages car on peut agir rapidement sur ce segment. Un règlement sur l’importation des appareils électroménagers s'avère né- cessaire car ils sont énergi- vores y compris les climati- seurs qui ne sont pas tou- jours aux normes.

moyens de réduire et d’op- timiser la consommation d'énergie mais aussi de limi- ter le gaspillage de cette res- source. Dans les foyers, il y a des équipements énergi- vores qui consomment da- vantage d’électricité que d’autres appareils qui ré- pondent aux normes d’éco- nomie d’énergie. Des campagnes de sensi- bilisation sont lancées pour inciter les ménages à ré- duire leur consommation mais elles n’ont pas pu géné- rer de résultats. Tant que les gens ne sont pas touchés dans leurs poches, on ne pourra réussir dans cette quête de réduction de consommation de l’éner- gie.

norme. Les ménages qui dé- passent ce seuil doivent payer un tarif plus élevé. Dans les foyers, il faut qu'une décision soit prise en vue d'encourager l'utili- sation des chauffe-eau so- laires pour réduire la consommation et le coût de l’installation est infime en comparaison au coût glo- bal du logement. Il faut aussi que les habi- tations respectent les normes d’isolation ther- mique et les ménages qui réalisant des réhabilitations afin de parvenir à la rationa- lisation de l’énergie doivent bénéficier d’un crédit pour effectuer les travaux. Il faut aussi utiliser les matériaux de construction qui aident à parvenir à cette

lopper la consommation dans ce secteur pour parve- nir à un taux de croissance escompté de 7%. A ce mo- ment-là, 40% de la consom- mation sera du fait de l’in- dustrie même si ce secteur est aussi soumis aux règles d’efficacité énergétique. Les ménages doivent ré-

Quelles sont les condi- tions à remplir pour par- venir à une efficacité éner- gétique apte à rationaliser la consommation de l’électricité des ménages et des autres secteurs ? L’efficacité énergétique consiste en la recherche de

Est-ce que d’autres ac- tions peuvent être envisa- gées en ce qui concerne le secteur de la construc- tion? L’optimisation de la consommation des ménages peut conduire à l’utilisation de 300 à 400 KW par bimes- tre ce qui correspond à la

fin et des études sont effec- tuées pour développer des techniques de construction capables de rationnaliser la consommation d'énergie dans les ménages. Avec l’ensemble de ces mesures, on peut parvenir à réduire de 25%, voire plus, la consommation des foyers.

TIARET

Construction annoncée de 10 000 logements

Plus de 10 000 logements de différents pro- grammes seront prochainement mis en chan- tier dans la wilaya de Tiaret, a-t-on appris mer- credi du directeur de l'habitat. Parmi ces pro- jets inscrits dans le cadre du programme com- plémentaire de l’exercice 2013, 3.500 loge- ments sont de type de location-vente (Aadl) qui seront réalisés au chef-lieu de wilaya (1 700 uni- tés), à Sougueur (500 unités), à Frenda, Ksar Chellala ainsi que Mahdia (300 unités cha- cune), a précisé M. Khellaf Abdelhakim. Le di- recteur régional de l'Aadl a annoncé pour sa part que le lancement des projets d'habitat de ce type se fera directement après la fin de consultations avec des entreprises qualifiées et répondant aux conditions fixées par le ministère de tutelle. Il est également prévu le lancement de plus de 4 003 logements sociaux par l'Opgi. Le choix des bureaux d'études a été opéré la semaine passée pour des projets de réalisation de 2 580 loge- ments et un appel d'offres sera lancé pour le choix des entreprises de construction de 850 lo- gements. En matière de logement du type LPA, le quota de la wilaya de l'ordre de 2 302 unités, est en phase de procédures relatives aux offres, évaluation et choix des entreprises.

PROPAGATION DE LA FIÈVRE APHTEUSE

Les vétérinaires sollicitent l'adhésion des éleveurs pour cantonner la maladie

Les services vétérinaires ont appelé mercredi les éleveurs à adhérer massivement au dispositif de lutte contre la fièvre aphteuse qui se propage rapidement après quelque jours de la détection d'un foyer à Sétif. «Pour nous, l'adhésion des éle- veurs est très importante dans la lutte contre la fiè- vre aphteuse parce que c'est eux qui nous donnent la déclaration des suspicions», a déclaré à l'APS le directeur des services vétérinaires au ministère de

l'Agriculture et du Développement rural, M. Ka-

mel Boughanem. «C'est avec leur adhésion qu'on pourra juguler la maladie en laps de temps assez

correcte», a-t-il ajouté. Après la déclaration d'un foyer de fièvre aphteuse le week-end dernier à Sé- tif, la maladie s'est propagée rapidement pour tou- cher d'autres wilayas. Il s'agit de Bejaia, de Batna, de Bouira, de Bordj Bou Arreridj, de Médéa, alors que les services vétérinaires étaient en train de vé- rifier une suspicion à Constantine. Les cas décla- rés dans ces wilayas provenaient de la Daïra de Bir El Arch (Sétif), une zone à forte concentration de bovin d'engraissement avec plus de 20.000 têtes, selon M. Boughanem. Ce foyer a été déclaré suite à une introduction frauduleuse sur le territoire na- tional de bovins de Tunisie qui ont contaminé le cheptel local. «Si on nous avez informé à temps, on aurait suspendu les déplacements des animaux et cette contamination n'aurait pas pu avoir lieu», a regretté ce vétérinaire. Donc, l'«information dans pareil cas est primordiale» dans la lutte contre cette maladieviraletrèsdangereusepourlesruminants et peut occasionner des pertes importantes sur le cheptel. Les services vétérinaires comptent aussi sur la collaboration des services de sécurité qui veil- lent à l'application de l'interdiction de déplacement des animaux. Près de 10.000 vétérinaires (entre pra- ticiens privés et fonctionnaires) sont mobilisés à faire des prospections dans les élevages pour prendre les mesures nécessaire, c'est-à-dire, l'abattage immédiat des animaux affectés, la dés- infection et la vaccination autour des foyers. Pour endiguer la progression de la maladie, les éleveurs doivent s'abstenir à l'achat d'animaux, de laisser leurs animaux sur place, de procéder à des opéra- tion de cholage pour la désinfection, de signaler les cas suspects de la fièvre aphteuse. Les services vétérinaires exhortent également les régions de l'ouest du pays, indemnes pour le moment de cette maladie, de ne pas s'approvisionner d'animaux des régions centre et est du pays. Cette maladie est ex- trêmement contagieuse et se caractérise par l'ap- parition d'aphtes et d'érosions sur les muqueuses buccales, nasales ainsi que sur les onglons. L'Algérie n'a pas connu cette maladie depuis 1999 grâce à des campagnes de vaccination régulières.

6

DK NEWS

ACTUALITÉ

Jeudi 31 Juillet 2014

Gaza

contre

israélienne

Agression

2222

JJoouurrss

Le président Bouteflika s'entretient avec son homologue égyptien et l'Emir du Qatar sur la situation à Gaza

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s'est entre- tenu, hier, successivement avec son homologue égyptien, Abdelfe- tah al-Sissi, ainsi qu'avec l'Emir de l'Etat de Qatar, Temim Ben Hamed Al Thani, sur la situation à Gaza, in- dique un communiqué de la Pré- sidence de la République. «Ces entretiens ont permis aux trois dirigeants de partager leur profonde préoccupation et celle de leurs peuples et gouvernements respectifs devant l'agression is- raélienne contre la population ci- vile palestinienne à Gaza», pré- cise le communiqué. «Le président Abdelaziz Boute- flika a également discuté avec ses interlocuteurs des voies et moyens d'une action arabe commune plus intense en vue d'amener la com- munauté internationale à obte- nir un arrêt urgent de l'agression israélienne à Gaza ainsi que pour une solidarité arabe accrue aux cô- tés de la population palestinienne à Gaza», précise la même source. «Par ailleurs, le Président Abde- laziz Bouteflika a décidé une aide financière urgente de 25 millions de dollars au profit de la Palestine et notamment de Gaza», indique également la Présidence de la Ré- publique.

Erdogan rend un prix décerné par le Congrès juif américain

20 morts

palestiniens dans une école de l'ONU

20 morts palestiniens dans une école de l'ONU Vingt Palestiniens qui s'étaient réfugiés dans une

Vingt Palestiniens qui s'étaient réfugiés dans une école de l'ONU ont été tués hier à l'aube à la suite de bombardements israé- liens dans le nord de la bande de Gaza, se- lon les services de secours. Des obus de chars ont touché de plein fouet deux salles de classes d'une école de l'UNRWA, l'agence de l'ONU pour les réfu- giés palestiniens, dans le camp de Jabaliya, a-t-on précisé de mêmes sources. Des civils palestiniens chassés de chez eux par l'agression de l'armée israélienne, près de 180 000 habitants du territoire pa- lestinien vivent dans des conditions très pré- caires dans 83 écoles gérées par l'UNRWA. Plusieurs de ces établissements ont été touchés par les bombardements massifs de l'armée israélienne.

APS

1306

morts

6233

blessés

et 240 000 Palestiniens déplacés

Au moins 76 Palestiniens ont été tués hier au 23 e jour de l'agression militaire israélienne contre Ghaza, portant le bilan des victimes à plus de 1 306 morts dont une majorité des civils, selon les secours.

Parmi les 76 Palestiniens tués, seize ont péri dans la chute d'obus de chars hier avant l'aube sur une école de l'ONU, dans le camp de ré- fugiés de Jabaliya où s'étaient réfu- giés des habitants ayant fui les at- taques israéliennes, selon le porte- parole des services d'urgence Ach- raf al-Qodra. A Touffah, une ban- lieue du nord-est de la ville de Gaza, six Palestiniens, dont trois enfants, ont été tués dans un raid de chars is- raéliens. Et dans le sud de l'enclave, à

Khan Younès, une localité très éprouvée par les bombardements is- raéliens, au moins 13 Palestiniens dont sept membres d'une même fa- mille ont péri sous raéliens, au moins 13 Palestiniens dont sept membres d'une même fa- mille ont péri sous les obus israé- liens, selon M. Qodra. Trois autres Palestiniens sont morts dans cette localité et un Palestinien a été tué à Deir al-Balah (centre). Les autres Pa- lestiniens ont été tués en différents endroits du territoire palestinien. Selon des chiffres publiés mardi par le Bureau de coordination des

Affaires humanitaires de l'ONUchiffres publiés mardi par le Bureau de coordination des (Ocha), le bilan se portait à 1.118

(Ocha), le bilan se portait à 1.118 morts, parmi lesquels au moins 827 civils dont 243 enfants. Sur un to- tal de 6.233 blessés, 1 949 sont des enfants. En outre, quelque 240 000 Palestiniens ont été déplacés à l'in- térieur de l'enclave palestinienne, selon l'Ocha. Depuis le début le 8 juillet des at- taques térieur de l'enclave palestinienne, selon l'Ocha. Depuis le début le 8 juillet des at- taques sanglantes israélienne, plus de 200 000 se sont réfugiés dans 85 abris gérés par l'agence de l'ONU, les autres se trouvant chez de la fa-

mille ou des amis, a-t-on précisé.de l'ONU, les autres se trouvant chez de la fa- APRÉS LE BRÉSIL ET L’ÉQUATEUR Le

trouvant chez de la fa- mille ou des amis, a-t-on précisé. APRÉS LE BRÉSIL ET L’ÉQUATEUR
trouvant chez de la fa- mille ou des amis, a-t-on précisé. APRÉS LE BRÉSIL ET L’ÉQUATEUR

APRÉS LE BRÉSIL ET L’ÉQUATEUR

Le Chili et le Pérou rappellent leur ambassadeur en Israël

Le Chili et le Pérou ont rappelé mardi "pour consul- tations" leur ambassadeur respectif en Israël en raison de l'intensification de l'agression militaire israélienne contre la population civile dans la bande de Gaza. Après le Brésil et l'Equateur la semaine dernière le Chili a également qualifié ces agressions de "châtiment collec- tif à l'encontre de la population civile de Gaza", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Ces opérations "ne respectent pas les normes fonda- mentales du droit international humanitaire, comme le démontrent les plus de 1 000 victimes civiles, y compris des femmes et des enfants, ainsi que les attaques contre

Ban Ki-Moon qualifie d'"injustifiable"

l'attaque israélienne sur une école de Gaza

des écoles et des hôpitaux", poursuit le texte du gouver- nement chilien. Le Chili qui a également "condamné" les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël, a sou- ligné que "l'escalade et l'intensité des opérations israé- liennes à Gaza contreviennent au principe d'usage pro- portionné de la force, pré-requis nécessaire à la justifi- cation de la légitime défense". Le même jour, le Pérou voisin a pris la même décision, regrettant "profondément", dans un communiqué du mi- nistère des Affaires étrangères, "la violation du cessez-le- feu avec la reprise des opérations militaires d'Israël à Gaza".

L'attaque par l'armée israélienne sur une école de la bande de Gaza, où 16 Palestiniens ont été tués, est "répréhensible" et "injustifiable", a indiqué hier le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon. "Ce matin (mercredi), une école des Nations unies qui hébergeait des milliers de familles palestiniennes a subi une attaque répréhensible. C'est injustifiable, les responsabili- tés doivent être déterminées et jus- tice doit être rendue", a affirmé M. Ban en visite officielle à San Jose, au Costa Rica. Le chef de l'ONU a précisé que "la localisation exacte de cette école élémentaire avait été communi- quée 17 fois aux autorités militaires israéliennes, notamment la nuit dernière, quelques heures seule- ment avant cette attaque". Hier, au moins 76 Palestiniens ont été tués dans de nouvelles

au moins 76 Palestiniens ont été tués dans de nouvelles frappes israéliennes dans l'enclave palestinienne,

frappes israéliennes dans l'enclave palestinienne, dont 16 d'entre eux sont morts dans le camp de réfugiés de Jabaliya, quand deux obus de char ont frappé de plein fouet deux salles de classe d'une école de l'ONU où s'étaient réfugiés des habitants chassés de chez eux par les bombar- dements israéliens. Ces nouvelles victimes portent le nombre de Palestiniens tués dans les agressions israéliennes à près de 1300, dont la majorité sont des civils. L'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNWRA) a af- firmé que l'armée d'occupation is- raélienne a commis de "grave viola- tion du droit international" après l'attaque qui a visé l'une de ses écoles et a appelé à mettre fin au "carnage" dans l'enclave palesti- nienne.

APS

Jeudi 31 Juillet 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS 7

Gaza

contre

israélienne

Agression

2222

JJoouurrss

L’Algérie, fidèle à ses principes

Boualem Branki

Les Algériens observeront aujourd’hui une minute de silence pour les victimes pa- lestiniennes de la plus ignoble et abjecte agression contre des civils par une ar- mée d’un état terroriste. L’Algérie sera ainsi le seul pays au monde à avoir franchement et explicite- ment pris position contre le génocide du peuple palestinien par l’état sioniste, un Etat qui bombarde des écoles et tue des en- fants, massacre les civils. La minute de si- lence que vont observer les Algériens en hommage à la résistance d’un peuple désarmé devant un Etat terroriste équipé par les puissances occidentales, c’est éga- lement une reconnaissance à la bravoure de ce peuple de la bande de Gaza, enclavé depuis 2006, sans eau, sans électricité, sans nourriture, sans médicaments, sans rien. Ils n’ont que les yeux pour pleurer, la voix pour dénoncer et Dieu comme protec- teur. Selon une source gouvernemen- tale citée par l’agence APS, l'Algérie obser- vera ce jeudi à 12h00 une minute de silence et 5 mn d'interruption de travail sur tout le territoire national, en hommage aux vic- times palestiniennes de Gaza et en solida- rité avec le peuple palestinien, suite aux agressions israéliennes barbares. "Les autorités du pays ont décidé d'une minute de silence jeudi à 12h00 et 5 mn de cessa- tion de toute activité dans l'ensemble des entreprises des secteurs public et privé à travers le territoire national, en signe de solidarité avec les victimes palestiniennes de Ghaza et le peuple palestinien", précise cette source. Une position qui honore l’Algérie, le seul pays à l’échelle arabe, continentale et internationale à avoir explicitement dé- noncé le pogrom qui se déroule actuelle- ment à Gaza. L’Algérie, fidèle à ses prin- cipes, nés de la Révolution de Novembre 54, tient donc à manifester sa solidarité avec le peuple palestinien, enseveli sous un dé- luge de bombes dans la bande de Gaza, et à rester mobilisée à défendre, coûte que coûte, la cause palestinienne. Lors de sa vi- site de travail à Constantine, le Premier mi- nistre, Abdelmalek Sellal, avait réaffirmé le "soutien indéfectible" de l'Algérie à la cause palestinienne, mettant en exergue les efforts de la diplomatie algérienne pour mettre fin à l'agression contre Gaza. En outre le président de la République Abdelaziz Bouteflika ne ménage aucun ef- fort pour arrêter l'agression sioniste contre Gaza, soulignant que l'Algérie "considère qu'il est de son devoir d'aider la Palestine". "La position de l'Algérie est claire concer- nant Gaza. L'Algérie a toujours fourni ses aides en tous genres à la Palestine bien avant les autres pays", avait affirmé M. Sel- lal. Aujourd’hui, les terroristes sionistes ont franchi un palier supplémentaire dans la barbarie en s’attaquant aux écoles, ul- time abri de populations gazaouies, bom- bardées, gazées, tuées et massacrées sans que le monde libre, qui s’est autopro- clamé démocrate, lève ne serait-ce que le petit doigt pour ramener les extermina- teurs israéliens à la raison. Sinon comment interpréter ce qui se passe à Gaza, avec son lot quotidien de dizaines de morts, de maisons bombardées et d’enfants massa- crés autrement que par une complai- sance inexpliquée et une aide indirecte au génocide du peuple palestinien. Ceci d’autant plus que les opinions publiques dans le monde arabe appel- lent à une réaction proportionnée et rapide du monde dit libre face au drame des Pa- lestiniens de la bande de Gaza. Plus que ja- mais, le monde dit libre et démocrate est devant ses immenses responsabilités de- vant le drame humanitaire dans les terri- toires palestiniens occupés. Fermer les yeux, c’est être complice du pire massacre de civils de ce siècle. L’Algérie, elle, a pris ses responsabilités. Devant son peuple, et devant l’histoire.

Une minute de silence sera observée aujourd’hui

à midi en Algérie

L'Algérie observera aujourd’hui à 12h00 une minute de silence et 5 mn d'interruption de travail sur tout le territoire national, en hommage aux victimes palestiniennes de Gaza et en solidarité avec le peuple palestinien, suite aux agressions israéliennes barbares.

palestinien, suite aux agressions israéliennes barbares. «Les autorités du pays ont dé- cidé d'une minute de

«Les autorités du pays ont dé- cidé d'une minute de silence jeudi à 12h00 et 5 mn de cessation de toute activité dans l'ensemble des entreprises des secteurs public et privé à travers le territoire natio- nal, en signe de solidarité avec les victimes palestiniennes de Ghaza et le peuple palestinien», a indiqué hier à l'APS une source gouvernementale. «L'observation de la minute de silence et des 5 mn d'interrup- tion des activités se fera à l'exté- rieur de l'ensemble des entre- prises, institutions et autres orga- nisations», a-t-on ajouté de même source. Plusieurs actions de solidarité ont été déjà menées par les auto- rités du pays et la société civile en faveur de la population de Gaza, et ce depuis le début de l'agression sioniste contre cette partie du ter- ritoire palestinien. En ce sens, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait réitéré à partir de Constantine le «soutien indéfectible» de l'Algérie à la cause palestinienne, mettant en exergue les efforts de la diplomatie algé- rienne pour mettre fin à l'agres- sion contre Gaza. Il a précisé que l'Algérie, par la voix du président de la République Abdelaziz Bouteflika, et son minis- tre des Affaires étrangères, Ra- matne Lamamra, ne ménage au- cun effort pour arrêter l'agres- sion sioniste contre Gaza, souli- gnant que l'Algérie «considère qu'il est de son devoir d'aider la Pa- lestine».

«La position de l'Algérie est claire concernant Gaza. L'Algérie a toujours fourni ses aides en tous genres à la Palestine bien avant les autres pays», avait affirmé M. Sel- lal. Dès le début de l'agression sio- niste, le Croissant-Rouge algérien (CRA) a réservé un important lot de médicaments et de matériel médical pour les acheminer vers Gaza, en signe de solidarité avec la population palestinienne. Cette opération de don a été initiée en coordination avec le ministère des Affaires étrangères. Parallèlement à ces actions d'aide et de solidarité, des ras- semblements populaires conti- nuent d'être organisés à travers dif- férentes wilayas du pays, à l'exem- ple de celui d'Alger qui avait vu des milliers de citoyens se rassem- bler vendredi dernier à la Place de la Concorde (ex-1er-Mai). Auparavant, une forte mobilisa- tion de militants et de travailleurs algériens a caractérisé le meeting initié par le Parti des travailleurs (PT) et l'Union générale des tra- vailleurs algériens (UGTA), en so- lidarité avec la population de Gaza et la cause palestinienne. De son côté, l'Association des ulémas musulmans algériens a appelé le peuple algérien à faire des dons au profit des Palesti- niens de la bande de Gaza dans le cadre de la «Caravane Algérie- Gaza3», qualifiant cette action de «devoir pour tout musulman». Face à la poursuite de l'agres- sion barbare contre Gaza, l'Algérie

a réitéré hier mercredi, par la voix de son ministre des Affaires étran- gères, Ramtane Lamamra, sa «ferme condamnation des actes israéliens de violence et de terro- risme d'Etat contre la population de Gaza» appelant les acteurs «in- ternationaux influents» à assu- mer leurs responsabilités face à ces tueries. «L'Algérie continue de suivre de près les développements tragiques de la situation à Gaza intervenus durant les jours marquant l'Aïd El Fitr El Moubarek qui ont vu se produire une escalade dans l'hor- reur et une augmentation sensible des martyrs palestiniens tombés victimes de l'agressivité israé- lienne», a déclaré M. Lamamra. «En réitérant sa ferme condam- nation des actes israéliens de vio- lence et terrorisme d'Etat contre une population supposée être pro- tégée par le droit humanitaire in- ternational, l'Algérie appelle tous les acteurs internationaux sus- ceptibles d'avoir quelque influence sur les auteurs de ces tueries à as- sumer leurs responsabilités devant l'Histoire face aux visées génoci- daires que trahissent la nature, l'envergure et les effets des opéra- tions militaires israéliennes», a ajouté le chef de la diplomatie al- gérienne. Le bilan macabre de l'agres- sion sioniste contre la population de Gaza est, depuis le début de l'agression (le 8 juillet 2014) de plus de 1 296 Palestiniens tués et 7 200 blessés, dont des femmes et des en- fants.

L'Algérie réitère sa condamnation des actes

israéliens de terrorisme d'Etat contre la population de Gaza

L'Algérie réitère sa «ferme condamnation des actes israéliens de violence et de terrorisme d'Etat contre la popula- tion de Gaza» et appelle les acteurs «internatio- naux influents» à assu- mer leurs responsabilités face à ces tueries, a indi- qué hier à Alger, le minis- tre des Affaires étran- gères, Ramtane Lamamra dans une déclaration à l'APS. «L'Algérie continue de

pements tragiques de la situation à Gaza interve- nus durant les jours mar- quant l'Aïd El Fitr El Mou- barek qui ont vu se pro- duire une escalade dans l'horreur et une augmen- tation sensible des mar- tyrs palestiniens tombés victimes de l'agressivité israélienne», a déclaré M. Lamamra. «En réitérant sa ferme condamnation des actes israéliens de violence et terrorisme d'Etat contre

sée être protégée par le droit humanitaire inter- national, l'Algérie appelle tous les acteurs interna- tionaux susceptibles d'avoir quelque influence sur les auteurs de ces tue- ries à assumer leurs res- ponsabilités devant l'His- toire face aux visées géno- cidaires que trahissent la nature, l'envergure et les effets des opérations mi- litaires israéliennes», a ajouté le chef de la diplo- matie algérienne.

de contribuer à des consultations et à des ac- tivités tendant à la réali- sation d'un cessez-le-feu dans des conditions sau- vegardant les acquis du peuple palestinien et ou- vrant la voie à la satisfac- tion de ses droits natio- naux inaliénables, es- compte une accélération et un aboutissement ra- pide des efforts actuelle- ment déployés dans ce contexte», a affirmé M. Lamamra.

suivre de près les dévelop-

une population suppo-

«L'Algérie qui n'a cessé

APS

8

DK NEWS

RÉGIONS

Jeudi 31 Juillet 2014

ÉVÈNEMENTS DE BERRIANE (GHARDAÏA) :

18 individus interpellés et plus de quarante blessés

Dix-huit personnes présumées impliquées dans les échauffourées qu'a connues la localité de Berriane dans la wilaya de Ghardaïa, lundi soir

et mardi, ont été interpelés et seront présentées

incessamment devant les instances judiciaires,

a indiqué hier le wali de Ghardaïa, Abdelhakim

Chater. Ces échauffourées, qui ont éclaté dans la lo-

calité de Berriane (45 km au nord de Ghardaïa)

le premier jour de l'Aïd, ont fait 44 blessés dont

33 agents des forces antiémeutes, a signalé le wali

en précisant qu'un agent a été touché à l’œil et

a dû être évacué vers l'établissement hospitalier

spécialisé de Ouargla dans un état jugé grave. Ces échauffourées entre jeunes ont été marquées par des jets de pierres et de cocktails Molotov, sui- vis de 24 actes d'incendie qui ont touché 21 ha- bitations, trois (3) commerces, deux (2) véhicules de Sonelgaz et des édifices publics, a-t-il ajouté. Intervenant devant les notables et les re- présentants de la société civile de Ghardaïa, le wali a assuré que «l'Etat appliquera la loi contre les fauteurs de troubles et ceux qui tentent de mettre en péril la cohésion sociale de la région». Les échauffourées qu'a connues Berriane ont entraîné aussi une paralysie du trafic routier sur la RN1, obstruant ainsi la circulation entre le Nord et le Sud du pays. Plusieurs actes de vandalisme et de destruc- tion du mobilier urbain et trottoirs sont visibles dans la localité reflétant ainsi une image de dés- olation de Berriane, a-t-on constaté. Cette situation a amené les forces de sécurité, renforcées par des renforts des wilayas limi- trophes, à intervenir en usant de bombes lacry- mogènes pour séparer les antagonistes et réta- blir l'ordre dans la localité où un calme précaire est actuellement enregistré. Une opération de nettoiement sur la route na- tionale a été entamée hier pour effacer les stig- mates de ces malheureux événements, ont as- suré les services de la direction des travaux pu- blics.

BORDJ BOU ARRÉRIDJ

Lancement des travaux de deux trémies

Les travaux de réalisation de deux trémies dans la ville de Bordj Bou Arreridj seront lan- cés au cours du mois d’août prochain, a in- diqué mercredi la direction des Travaux pu- blics. Des travaux de déviation des divers réseaux d’eau, d’assainissement, d’électricité, de gaz et de télécommunications sont actuellement menés en prévision de l’ouverture des chan- tiers prévue sur l’avenue Houari-Boume- diene, a indiqué l’ingénieur en chef de cette direction, Abdelkader Mansouri. Le premier de ces projets retenus dans le cadre du plan d’organisation de la circulation au chef-lieu de wilaya, sera réalisé en face du lycée Saïd Zarouki. D’un coût de 600 millions DA, cette infrastructure, à remettre en 8 mois, sera de 260 mètres de long dont 56 cou- verts, a indiqué le même cadre. Le second ouvrage, prévu en 10 mois sera une trémie double d’un coût estimé à 700 mil- lions DA. De 260 mètres de long, il sera im- planté à la cité 500 logements, à l’entrée Est de la ville entre la RN-5 et le chemin de wilaya

n°42.

Ces projets visent à améliorer la fluidité du trafic dans le centre-ville de Bordj Bou Arre- ridj. Cette wilaya compte un réseau routier de 2.590 km linéaires dont 92 km d’autoroute, 304 km de routes nationales dont 55 km en double voie, 298 km de routes de wilaya dont 16 km en double voie et 1.896 km de che- mins communaux, ainsi que 94 ouvrages d’art.

APS

OUARGLA

4 000 nouveaux bacheliers orientés vers l’université Kasdi-Merbah

Au moins 3 961 nouveaux bacheliers ont été orientés vers l’université Kasdi Merbah d’Ouargla pour la saison universitaire 2014-2015, a-t-on appris hier du vice-recteur chargé de la pédagogie.

De ces nouveaux étu- diants, répartis sur 19 spé- cialités à la lumière de leurs

préinscriptions, 439 sont orientés vers trois des fi-

lières nouvellement intro- duites à cette université, à savoir celles de médecine

(167 étudiants), de gestion

en entreprise et adminis- tration (150) et de préven-

tion, sécurité et environne-

ment (122), a précisé M. Abdelhakim Senoussi. Concernant les inscrip- tions finales, prévue du 2 au 7 août prochain, «toutes les dispositions ont été prises pour assurer les bonnes conditions de leur déroulement», a affirmé le même responsable, signa- lant que des portes ou- vertes ont été organisées dans ce cadre du 6 au 12 juillet courant, afin de per- mettre aux nouveaux ba- cheliers de connaître les filières et spécialités of- fertes et les modes d’ins- cription. Avec ces nouveaux ins-

et les modes d’ins- cription. Avec ces nouveaux ins- crits, l’effectif estudiantin de l’université

crits, l’effectif estudiantin de l’université d’Ouargla avoisinera un total de 24 000 étudiants et étu- diantes, soit presque le même que celui de la sai- son universitaire écoulée,

ter et 21 en doctorat), par un effectif de 1 060 ensei- gnants répartis sur 10 fa- cultés. Il s’agit des facultés des mathématiques et sciences de la nature, des sciences

a

fait savoir M. Senoussi. Ils seront encadrés, dans

de la matière, des NTIC, des sciences d’application,

les

187 spécialités existantes

et de celle des hydrocar-

(88 en licence, 78 en mas-

bures, énergies renouve-

lables, sciences de la terre et de l’univers. Les autres facultés sont celles des sciences de la nature et de la vie, du droit et sciences politiques, des sciences hu- maines et sociales, des sciences économiques, sciences commerciales et sciences de gestion, et de la faculté de médecine.

RELIZANE

Financement

de 1200

projets ANGEM

Plus de 1 200 projets initiés par des jeunes de la wilaya de Relizane ont été financés au titre du dispositif du micro- crédit depuis le début 2014, a-t-on ap- pris de la chargée de communication de l'antenne de wilaya de l'agence na- tionale de gestion du micro crédit An- gem. Ce financement a porté sur 1 171 cré- dits d'une valeur de pas moins de 100 000 DA pour l'achat de matières pre- mières destinées à l'artisanat et aux ser- vices et 101 autres crédits pour l'acqui-

sition de matériels de production d'une valeur d'un million de dinars. Plus de 800 projets du total des projets finan- cés sont initiés par des femmes au foyer. Ces micro-crédits ont permis de générer 2000 postes d'emploi. Par ailleurs, des sessions de for- mation ont été organisées au profit des bénéficiaires de crédits. Elles ont porté notamment sur les modalités et les dé- marches de création de micro-entre- prises et sur la gestion financière.

DJELFA :

Production de plus de 170 000 quintaux d’abricots

Une récolte de près de

celle de 2013 durant la-

timé le rendement à l’hec-

000

qx pour le premier

170 440 quintaux d’abri- cots a été engrangé le mois de juin écoulé sur une sur-

quelle la récolte de ce fruit, fort réputé de la daïra de Messaâd, au sud de Djelfa,

tare, pour cette année, à seulement 91 qx contre une moyenne de 200 qx/ha

fruit, et de plus de 16 000 qx pour le second (prune), dont la culture a enregistré

ce qui est de la pêche, et de

face de près de 2 136 ha à

a

dépassé les 330 000 qx,

durant les campagnes pré-

un succès dans la région de

Djelfa reculant «sensible-

avec un rendement estimé

cédentes. Parallèlement à

Benhar, relevant de la daïra

ment» par rapport à 2013,

à

263 qx/ha», indique-t-on

la clôture de la campagne

d’El-Birine.

apprenait-on, hier, auprès de la direction des services agricoles de la wilaya (DSA). «La production d’abri-

de même source. Les chutes de grêle et le manque de pluies, durant cette année, sont les prin- cipaux facteurs cités à l’ori-

de récolte d’abricots, ne dépassant pas les 17 jours sur le terrain, les arboricul- teurs de la wilaya ont en- tamé la récolte de la pêche

Ces récoltes sont pré- vues sur des surfaces ci- blées estimées à 375 ha dont 323 ha productifs pour

cots pour cette campagne

gine de cette baisse notable

et de la prune, dont les

198

ha dont 173 ha pro-

2014 a sensiblement re- culé comparativement à

de la production d’abri- cots, selon la DSA, qui a es-

prévisions tablent sur une production de plus de 35

ductifs pour ce qui concerne la prune.

M’SILA

Transformation prévisionnelle de 27 millions de litres de lait

Vingt-sept (27) millions de litres de lait cru devraint être transformés par les trois laiteries de la wilaya de M’sila au cours de la saison agricole en cours durant laquelle la production prévi- sionnelle de lait avoisine les 60 millions de litres, apprenait-on hier auprès de la direction des services agricoles (DSA). Ces quantités dépassent de 7 mil- lions de litres celles transformées la sai-

son passée par ces trois laiteries (2 à M’sila et 1 à Boussaâda) qui totalisent une capacité de production journalière de 100 000 litres, indique la DSA, attri- buant cette évolution à l’adhésion de nouveaux producteurs laitiers au dis- positif de collecte. La DSA estime qu’au rythme de l’évolution enregistrée du- rant les cinq dernières années, les quantités transformées sont appelées à passer prochainement à 40 millions

de litres par an. Les trois laiteries de M’sila approvisionnent 17 wilayas en lait et 25 wilayas en dérivés de lait. La pro- duction laitière de la wilaya de M’sila devra augmenter de 20 millions de li- tres par rapport à la saison écoulée pour atteindre 60 millions de litres, précise-t-on à la direction des ser- vices agricoles qui relève que 10 % des quantités de lait collectées ont été transférés vers d’autres wilayas.

jeudi 31 Juillet 2014

ECONOMIE

DK NEWS 9

ESPAGNE:

Croissance meilleure que prévue au deuxième trimestre

Le Produit intérieur brut de l'Espagne a progressé de 0,6% au deuxième trimestre, légèrement mieux
Le Produit intérieur
brut de l'Espagne a
progressé de 0,6% au
deuxième trimestre,
légèrement mieux
que prévu,
marquant une
accélération de la
croissance après
0,4% entre janvier et
mars, selon les
chiffres officiels
provisoires publiés
mercredi.

Le gouvernement a revu mardi à la hausse ses prévi- sions de croissance et espère désormais qu'elle approchera 1,5% cette année, un signe d'embellie pour la quatrième économie de la zone euro même si le chômage reste à un niveau record proche de 25%. Sur un an, la progres- sion du PIB entre mars et

juin s'élève à 1,2%, contre 0,5% au premier trimestre, ce qui s'explique par «une meil- leure contribution de la de- mande intérieure, contreba- lancée partiellement par une dégradation de la demande extérieure», souligne l'Ins- titut national de la statistique (Ine) dans un communiqué. Depuis la sortie de réces-

sion du pays au troisième tri- mestre 2013, la reprise écono- mique espagnole montre des signes d'accélération, avec une croissance de 0,2% au quatrième trimestre 2013 puis de 0,4% entre janvier et mars de cette année. Au point que l'Espagne fait partie des «bonnes sur- prises» de l'économie mon-

diale, selon les termes du Fonds monétaire internatio- nal, qui a revu en hausse la semaine dernière ses esti- mations de croissance pour 2014 et 2015. Selon le ministre de l'Eco- nomie Luis de Guindos, le PIB espagnol devrait croître de 2% en 2015.

Les banques de la zone euro ont relâché les conditions de crédit au 2 e trimestre

Les critères d'octroi de crédits aux ménages et aux entreprises s sont relâ- chés au cours du deuxième trimestre de l'année en cours, pour la première fois depuis 2007, selon l'étude trimestrielle de la Banque centrale européenne (BCE), publiée mercredi. «Pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2007, les banques de la zone euro ont rapporté un relâche-

ment net des conditions de crédit aux en- treprises au cours du deuxième trimes-

tre 2014 (

Concernant les prêts aux

ménages, les banques ont continué à re-

).

lâcher les conditions du crédit en termes nets» autant pour les crédits immobiliers que les crédits à la consommation et au- tres, a expliqué la BCE, dont l'étude se base sur une enquête menée auprès des banques. Une évolution à mettre sur le compte d'une perception des risques moins élevés par les banques et de la «reprise économique modérée» observée dans la région. Toutefois, le niveau du crédit reste «relativement faible», relativise la BCE. La demande de prêts des mé- nages et des entreprises a continué de

progresser au deuxième trimestre, et cette évolution devrait se poursuivre au cours du troisième, estiment les banques. Pour tenter de stimuler le crédit et par ricochet l'investissement et la crois- sance, la BCE avait annoncé début juin une série de mesures, dont de nou- veaux prêts à très long terme et bon mar- ché aux banques de la zone euro. L'en- quête auprès des banques, menée qua- tre fois par an, a été réalisée auprès de 137 banques entre le 26 juin et le 11 juil- let.

Les barrières techniques pèsent sur les exportations chinoises

Les barrières techniques au com- merce (OTC) ont engendré des pertes de 66,2 milliards de dollars pour les expor- tateurs chinois en 2013, selon l'Adminis- tration générale d'Etat pour le contrôle de la qualité. Ce montant est néanmoins inférieur de 2,3 milliards de dollars à ce- lui de 2012, a précisé un responsable de l'administration. Cette dernière a mené un sondage auprès de 3.148 exporta- teurs concernant l'impact des OTC et dont 38% ont déclaré que leurs affaires avaient été affectées par les OTC. Les pays et régions ayant le plus affecté les expor- tateurs chinois sont les Etats-Unis, l'Union européenne, le Japon, le Ca- nada et l'Amérique latine, selon le son- dage. Les OTC à l'encontre des produits industriels chinois sont principalement les certifications, les normes techniques et les étiquetages. Ces barrières concernant les pro- duits agricoles visent principalement les résidus de pesticides et de médicaments vétérinaires, les substances nocives et les micro-organismes.

La Russie décrète un embargo sur les fruits et légumes polonais

décrète un embargo sur les fruits et légumes polonais La Russie a décidé mercredi d'inter- dire

La Russie a décidé mercredi d'inter- dire les importations de fruits et lé- gumes en provenance de Pologne, au lendemain de la mise en place par les Européens de nouvelles sanctions éco- nomiques contre la Russie pour son rôle dans le conflit ukrainien. «Nous avons pris la décision d'impo- ser des restrictions sur les importa- tions en Russie de presque tous les fruits et légumes en provenance de Po- logne», a indiqué à la presse Alexeï Alexeenko, un porte-parole de Rossel- khoznadzor, l'agence vétérinaire russe. Selon M. Alexeenko, cette décision est motivée par «des violations répétées» dans les certificats et les procédures de

quarantaine et entrera en vigueur le 1er août. Moscou avait prévenu lundi qu'elle pourrait bientôt limiter les importations de certains produits en provenance de pays de l'Union européenne en raison de la découverte de la présence d'un in- secte ravageur. Les Européens ont décidé mardi de prendre de nouvelles sanctions à l'en- contre de l'économie russe, visant no- tamment à bloquer l'accès aux marchés financiers européens des entreprises et banques russes et à interdire les ventes d'armes et de technologies sensibles. Ces sanctions doivent également entrer en vigueur le 1er août.

SUÈDE:

Croissance

inférieure

aux attentes

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suède a enregistré une hausse de 0,2% au deuxième trimestre, par rapport au trimestre précédent, contre 0,6% attendu par les ana- lystes, selon les premières estima- tions Par rapport au trimestre précé- dent, les exportations sont passées de 0,6% à 0,1% et les importations de 1,7%

à 0,8%.

Selon SCB, les variations de stocks ont contribué de 0,1 point à la crois- sance du PIB ce trimestre. Sur un an, la consommation des ménages a grimpé de 2,9% et les dépenses pu- bliques ont augmenté de 0,7%. De plus, les exportations, qui ont enregistré une hausse de 1,7% sur un an, sont «quelque peu meilleures qu'attendues» a commenté l'ana- lyste Torbjörn Isaksson, sur le site in- ternet de la banque Nordea, alors que les importations ont baissé de 3,6%. Mais ces chiffres sont «une estima- tion rapide» et sont à prendre «avec des pincettes», a-t-il souligné. Une deuxième estimation du PIB doit être publiée le 18 septembre, avec des données beaucoup plus détaillées.

Nouvelle baisse du baromètre conjoncturel du KOF

Nouvelle baisse du baromètre conjoncturel du KOF Le baromètre conjoncturel du KOF a de nouveau repris

Le baromètre conjoncturel du KOF a de nouveau repris son mouve-

ment baissier en juillet, après s'être légèrement redressé en juin, an- nonçant une perte de vitesse de la croissance suisse, selon le centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. En juillet ce baromètre a cédé 2,4 points pour s'établir à 98,1 points, contre 100,5 points en juin (révisé),

a indiqué mercredi le KOF. Il se situe

ainsi sous la moyenne pluriannuelle

(100).

Ce recul de juillet est imputable surtout au secteur de l'hôtellerie, ainsi qu'aux secteurs proches du bâ- timent et de l'industrie. En revanche, les indicateurs du commerce de dé- tail et du secteur bancaire sont res- tés stables. Sur le plan des exportations, «les perspectives de vente sur les princi- paux marchés étrangers, à l'exception du Royaume-Uni, se sont légère- ment détériorées pour l'économie suisse», indique encore la même source. Le baromètre du KOF donne une indication à court-terme de l'évolution du PIB de la Suisse. En juin dernier, les experts du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) ont révisé à la baisse leurs prévi- sions pour le PIB, avec une estimation de croissance de 2% cette année. APS

10

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Jeudi 31 Juillet 2014

EL ATTAF

Un mort et 10 blessés dans un accident de la route

Salim Ben

Un mort et 10 blessés dont 3 grièvement, ont été signalés sur la route d’El Attaf, selon des sources de la Protection civile de la wilaya d’Aïn Defla, au cours de cette semaine.

Cet accident a eu lieu la veille de l’Eid El Fitr, sur la RN4, à proximité de l'hôpital de Sidi Boua- bida, dans la commune d'El-Attaf. Une personne

a

trouvé la mort et 10 autres furent blessées dont

3

grièvement. Selon la Protection civile, une voi-

ture de marque Renault Clio a percuté violem- ment un bus de transport public, venant de la commune de Rouina, et c’est le chauffeur de la Clio qui a été tué sur le coup. Les victimes ont été évacuées vers hôpital de Sidi Bouabida par les éléments de la Protection civile. La Gendarmerie nationale a ouvert une en- quête pour élucider les raisons de cet accident.

AIN AZEL (SÉTIF)

Mort du jeune par balle : Ouverture d’une enquête judiciaire.

Azzedine Tiouri.

Dns un communiqué rendu public, hier, le parquet d’Ain Oulmène nous a informé que ‘’ Dès l’annonce de l’affaire ayant entrainé la mort de feu Bahlouli Abderrazak le 28 juillet 2014 à Ain Azel, le procureur près le tribunal d’Ain Oulmène s’est déplacé sur les lieux et a ordonné, selon l’article 36 du code de procédure pénal, l’ouverture d’une enquête préliminaire et la dé- signation d’un médecin légiste pour l’autopsie du corps de la victime afin de connaitre les cir- constances et les raisons du décès. Le même communiqué souligne que le parquet d’Ain Oul- mène suit d’une manière continue l’enquête de cette affaire.

PROTECTION CIVILE

2350 interventions du 29 au 30 juillet

Durant la période du 29 au 30 Juillet 2014 à 08h00, Les unités de la Protection civile ont enregistré 2350 in- terventions, dans les diffé- rents types d’interventions pour répondre aux appels de secours, suite

à des accidents de la circulation, accidents domes-

tique, évacuation sanitaire extinction d’incendies, dispositif de sécurité etc. Plusieurs accidents de

la circulation ont été enregistrés durant cette pé-

riode dont 14 les plus mortels ayant causé le dé-

cès de 11 personnes sur les lieux d’accidents et 60 autres blessées, traitées et évacuées vers les structures hospitalières par LEs secours. Le bi- lan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya d’El-Bayadh avec 2 personnes décédés et

4 autres blessées, suite au dérapage d’un véhicule léger sur la RN6, commune de Bougtob. En ou-

tre, les agents de la Protection civile ont procédé

à l'extinction de 27 incendies de forêts et de ma-

quis avec des surfaces parcourues par les flammes estimées à 142 hectares de forêts et 21 hectares de maquis, 13 incendies de récoltes, d’arbres frui-

tiers et de bottes de foin avec des pertes estimées

à 190 arbres fruitiers et 6515 bottes de foin. A no- ter 3 cas de décès par noyade enregistrés durant

la même période, dont 2 cas de noyade au niveau

dans des plages , 1 personne décédée dans la wi- laya de Tizi Ouzou à la plage Caroubier commune d’Azeffoun et 1 autre personne noyée dans la wi- laya d’Aïn Témouchent au niveau de la plage in- terdite à la baignade "l a Pointe" commune de Te- gra. Par contre, une personne est décédée par noyade au barrage Oukris de la commune de Aïn Fekroune, wilaya d’Oum El-Bouaghi.

de la commune de Aïn Fekroune, wilaya d’Oum El-Bouaghi. Bordj Bou-Arréridj : Les habitants de Hasnawa

Bordj

Bou-Arréridj

:

Les habitants de Hasnawa

bloquent

le siège de l'APC

de Hasnawa b l o q u e n t le siège de l'APC Mouad B.

Mouad B.

Les habitants de la commune de Hasnawa, à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, ont procédé hier matin à la fermeture du siège de la com- mune. Les protestataires demandent aux autorités de la wilaya la prise en charge de leurs revendications qui consistent en l’approvisionnement en

eau potable, l'aménagement urbain, la qualification des ruelles, la rénova- tion des réseaux d'AEP et d'assainis- sement. Ils évoquent aussi la dégra- dation du réseau routier à l’inté- rieur de la ville. Les protestataires sont indignés de la situation dans laquelle se trouve leur commune et de l'incapacité des autorités locales à prendre leurs re- vendications en charge. L'état piteux de toutes les ruelles, qui deviennent

impraticables en hiver comme en été et où leurs enfants trouvent des difficultés pour rejoindre leurs éta- blissements scolaires. Ils estiment qu'ils n'hésiteront pas porter la pro- testation devant le siège de la wilaya si la tutelle ne répond pas à leurs re- vendications dans les jours à venir. Notons que ce n’est pas la pre- mière fois que les habitants de cette commune bloquent la route et le siège de l’APC.

Les habitants de 5 villages réclament leur part de développement à Theniet Nasser

Mouad B.

Exaspérés par les pro- messes non tenues des au- torités locales quant à la prise en charge des pro- blèmes de leurs villages, les villageois de Hachachna, Khoubathna, Ain Kahla, Ze-

mamra et Ouled Sidi Amour, dans la commune de Theniet Nasser, 30 kilo- mètres au nord de Bordj Bou -Arréridj , relevant de la commune de Oued Ghir, ont bloqué hier la RN106 re- liant Bordj Bou-Arréridj à Béjaïa en vue de réitérer aux responsables concer- nés leurs doléances, les-

quelles sont liées à l'amélio- ration de leur cadre de vie. Ces protestataires récla- ment notamment le lance- ment des travaux de viabi- lisation des réseaux divers au profit de ces villages. Routes dégradées, égouts à ciel ouvert, éclai- rage public défaillant, pro- lifération de décharges

sauvages et absence d'ali- mentation en eau potable sont autant de problèmes qui rongent le quotidien de ces villageois. L'autre problème sou- levé avec acuité par ces ci- toyens mécontents concerne le raccordement au réseau du gaz naturel qui tarde à voir le jour.

SÉTIF : LE JEUNE TUÉ PAR BALLE À AIN AZEL

Autopsie du corps pour déterminer

les circonstances de la mort

Le cadavre du jeune Abderaouf Bah-

louli, tué lundipar une balle tirée du pis-

tolet d'un policier à Mechta Sekrine dans la commune de Ain Azel (Sud de Sé- tif) a été autopsié pour déterminer les cir- constances et les causes de la mort, a in-

diqué mercredi un communiqué du

procureur de la république près le tribu-

nal de Ain Oulemène. Le procureur gé-

néral près le tribunal de Ain Oulemène s'est rendu immédiatement sur le lieu de l'incident pour constater les faits et a or- donné conformément à l'article 36 du code de procédures pénales, l'ouver- ture d'une enquête préliminaire, precise le communiqué, dont une copie est par- venue à l'APS. «Un médecin légiste a été aussitôt désigné pour procéder à l'autop-

sie du corps du jeune décédé pour connaître les circonstances et les causes de la mort», a ajouté le document qui souligne que le procureur général suit régulièrement et en continu le déroule- ment de l'enquête. Selon un communi- qué de la direction général de la sûreté nationale, l'incident s'est produit lorsque les services de police relevant de la Daïra de Ain Azal ont reçu des informa- tions selon lesquelles des individus se trouvant à bord d'un véhicule touristique, s'adonnaient à une activité suspecte liée au trafic de drogue.Sur la base de ces in- formations, les mêmes services ont pro- cédé à la surveillance des individus sus- pects, lesquels ont vite remarqué la pré- sence de deux policiers et arrêté leur vé-

hicule pour barrer la route à celui des po-

liciers. Ils ont ensuite tenté d'agresser les policiers à l'arme blanche, d'où la réac- tion d'un des policiers qui avait lancé des tirs de sommation, a expliqué la source. L'incident s'est produit lorsqu' un individu dudit groupe, un repris de jus- tice, s'est jeté sur l'un des deux policiers pour lui prendre son arme, c'est alors qu'une balle perdue l'a atteint à la poi- trine», a-t-on précisé dans le communi- qué. «Un rapport préliminaire a été re- mis au procureur de la république qui

a décidé de placer le policier en question

à la disposition de la juridiction compé- tente pour le parachèvement de l'en- quête», ajoute t-on.

APS

Jeudi 31 Juillet 2014

SOCIÉTÉ

DK NEWS 11

LIBYE

20 morts dans le naufrage d'une embarcation de fortune au large

dans le naufrage d'une embarcation de fortune au large Une vingtaine de migrants sont morts et

Une vingtaine de migrants sont morts et des dizaines d'autres sont portés disparus dans le naufrage d'une embarcation de fortune au large de la Libye, a annoncé mardi soir le porte-parole de la marine li- byenne. "Une patrouille de la marine a secouru lundi 22 migrants clandes- tins qui étaient accrochés aux dé- bris de leur embarcation", a indi- qué le colonel Ayoub Kassem, pré- cisant que plus de vingt corps ont été repêchés. Selon les rescapés, quelque 150 migrants étaient à bord de l'embarcation qui a coulé au large d'Al-Khoms, à 100 km à l'est de Tripoli, a-t-il dit.

M. Ayoub a ajouté que des opé- rations de recherches de corps ou d'éventuels autres rescapés étaient en cours. Les migrants, originaires d'Afrique sub-saharienne, ten- taient de rallier les côtes italiennes proches. La Libye est un pays de transit vers les côtes européennes pour des centaines de milliers de mi- grants en grande majorité afri- cains. Parvenus sur les côtes li- byennes, ils s'entassent dans des embarcations de fortune pour ten- ter la périlleuse traversée de la Méditerranée vers Malte ou l'île ita- lienne de Lampedusa, au sud de la Sicile.

Lancement réussi du cinquième ATV de l'ESA

"Georges Lemaître"

Le cinquième et dernier véhicule de transfert automatique (ATV) de l'Agence Spa- tiale Européenne (ESA) a été lancé mer- credi à 1h47 heure lo- cale de Paris (23h47 GMT le mardi 29 juil- let) par une fusée Ariane 5 depuis le cen- tre spatial de Kourou, en Guyane française, a indiqué un communi- qué de l'Arianespace. Environ une heure après son décollage, le vaisseau de ravitaille- ment européen bap- tisé "Georges Lemaî- tre", célèbre astro- nome et cosmologue belge, s'est séparé du lanceur et a com- mencé un vol auto- nome jusqu'à Ia Sta-

tion spatiale interna- tionale (ISS), à laquelle il s'amarrera automa- tiquement, selon l'ESA, le 12 août pro- chain. Avec une masse au décollage de 20 060 kilogrammes, l'ATV Georges Lemaître a pour mission d'ache- miner vers l'ISS envi- ron 6,6 tonnes de four- nitures essentielles, y compris vivres, eau, oxygène et matériel de recherche, et d'as- surer les manœuvres de rehaussement d'or- bite de l'ISS, a précisé le communiqué l'Aria- nespace, société eu- ropéenne offrant des services et des solu- tions de lancement de fusée. A la fin de sa mission de près de six

mois, le vaisseau sera rechargé par les as- tronautes des déchets et autres matériels inutiles avant de se détacher de l'ISS et d'être désorbité, ajoute le communi- qué. Lourd de plus de 20 tonnes, ce vaisseau est à ce jour la plus grosse charge utile lancée par Ariane 5, a confirmé l'Arianes- pace. Selon l'ESA, l'ATV Georges Lemaître, qui est de 10,27 mètres de long et de 4,48 mè- tres de diamètre maxi- mum, a été construit par Airbus Defence and Space dirigeant un large consortium d'industriels euro- péens.

  INDE: 21 morts dans un accident de la route dans le nord du pays
 

INDE:

21 morts dans un accident de la route dans le nord du pays

Au moins 21 personnes ont perdu la vie et 15 autres ont été bles- sées dans un accident de la route survenu mardi dans l'Etat de l'Himachal Pradesh, situé dans le nord de l'Inde, a indiqué mer- credi un officiel de police de haut niveau cité par les médias. «L'accident est survenu lorsqu'un autobus dans lequel voya- geaient les victimes est tombé dans une gorge de 1.000 pieds (en-

viron 305 mètres) dans le district de Shimla de l'Etat. (

)

Alors

que 21 personnes, dont dix femmes et deux enfants, ont été tuées sur le coup, tous les blessés ont été transportés à un hôpital lo- cal», a indiqué l'officiel cité par l'agence Chine Nouvelle. Une en- quête sur l'incident a été demandée, a-t-il ajouté. Les accidents de la route sont fréquents en Inde, où ils font plus de 130.000 morts chaque année.

a-t-il ajouté. Les accidents de la route sont fréquents en Inde, où ils font plus de

tions touristiques de la Ca- lifornie, dans l'ouest des Etats-Unis, qui restait tou- tefois ouvert mardi. "Le feu lifornie, dans l'ouest des Etats-Unis, qui restait tou- tefois ouvert mardi. "Le feu

porte-parole. APS porte-parole.

SIERRA

LEONE:

Mort d'un médecin engagé dans la lutte anti-Ebola

Mort d'un médecin engagé dans la lutte anti-Ebola Le chef d'unité de traitement contre la fièvre

Le chef d'unité de traitement

contre la fièvre Ebola à Kenema (est

de la Sierra Leone), une des régions

les plus affectées du pays est mort mardi après avoir attrapé le vi- rus, a annoncé le chef des ser-

vices de santé sierra léonais. "Le D r Omar Khan est mort à 14h00" lo- cales et GMT, a déclaré le D r Brima Kargbo, chef des services de santé. "Le D r Khan avait été admis la semaine dernière dans un centre

de traitement anti-Ebola géré par

Médecins sans frontières (MSF)

situé dans une autre ville de l'est de

la Sierra Leone, Kailahun, après

avoir été testé positif au virus Ebola", selon la même source. Le ministre de la Santé siérra- léonais, Miatta Kargbo, avait alors qualifié le médecin de "héros na- tional", car depuis des mois "il passait douze heures par jour à sauver des vies, ce qui est un for- midable sacrifice". Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé publiés mardi, 489 cas d'Ebola ont été re- censés en Sierra Leone, dont 159 mortels. 121 patients ont survécu. Lundi et mardi, le président

Ernest Koroma s'est rendu à Ke- nema et Kaïlahun, pour se rendre

compte de l'évolution de l'épidé- mie, rencontrer les patients et le personnel médical. Depuis l'apparition d'une épidé- mie de fièvre hémorragique en Guinée, en Sierra Leone et au Li- beria au début de l'année, plus de

800 personnes ont trouvé la mort dans ces trois pays voisins, essen- tiellement victimes du virus Ebola

qui provoque des fièvres hémorra- giques avec un taux de mortalité al- lant de 25 à 90% chez l'homme. Il

tire son nom d'une rivière du nord de l'actuelle République démo- cratique du Congo (ex-Zaïre), où

il a été repéré pour la première fois

en 1976. De la famille des filoviridae (fi- lovirus), il se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de per- sonnes ou d'animaux infectés. Les personnels médicaux sont parmi les plus exposés. Il n'y a pas de vac- cin homologué contre la fièvre Ebola, qui se manifeste par des hé- morragies, des vomissements et des diarrhées.

5 fruits et légumes par jour suffisent pour rester en bonne santé

Cinq portions de fruits et légumes par jour suffisent pour diminuer sensiblement le risque de décès toutes causes confondues, et plus spé-

cialement d'une maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée hier. Alors qu'une précédente étude britannique publiée en avril estimait qu'il fallait sept portions ou plus de fruits et légumes pour atteindre cet ob- jectif, des chercheurs américains ont montré qu'aller au-delà de cinq portions par jour n'avait pas d'effet bénéfique supplémentaire. Les cher- cheurs dirigés par le professeur Frank B. Hu de l'Ecole de la santé pu- blique de Harvard ont passé en revue 16 études portant au total sur plus

de 830.000 personnes. Selon leurs résultats publiés par bmj.com, la ver-

sion en ligne de la revue médicale British Medical Journal, chaque por- tion supplémentaire de fruits et légumes réduit le risque de décéder, toutes

causes confondues, de 5% en moyenne et de 4% si l'on s'en tient unique- ment aux maladies cardiovasculaires. L'OMS recommande de manger 400g de fruits et légumes par jour, soit 5 portions de 80 grammes en moyenne. Une portion correspond à un fruit de taille moyenne, un bol de légumes verts crus ou un demi-bol de légumes cuits. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise depuis 2003 de consommer cinq fruits et légumes par jour, une recommandation qui figure notamment dans le Programme national nutrition santé (PNNS) français.

ARGENTINE:

Libération du père de Carlos

Tevez (Juventus), 8 heures

après son kidnaping

Le père du footballeur argentin Carlos Tevez a été libéré mardi après avoir été retenu pendant huit heures par des ravisseurs, qui avaient exigé le paiement d'une

rançon, a annoncé l'avocat de la fa- mille. Segundo Tevez, père adoptif

de l'attaquant de la Juventus Turin,

Carlos Tevez, sur le point de s'envoler pour l'Argentine, "a dé- cidé de ne pas voyager après les bonnes nouvelles qui viennent de tomber", a expliqué Daniel Scioli, le gouverneur de la province de Buenos Aires. Segundo Tevez et son épouse ont élevé celui qui est

surnommé en Argentine

a

été enlevé mardi matin alors

"L’apache" ou "le joueur du peu-

qu'il était au volant de sa voiture à Moron, une banlieue de Buenos Aires. La voiture a été retrouvée quelques heures plus tard.

ple", après avoir été abandonné par sa mère et après la mort de son père. Né dans un quartier pauvre de Buenos Aires, Fort Apache, Tevez

Il "a été libéré, il va bien et il a re- trouvé sa famille", a déclaré l'avo-

a

souvent dit que sans le football,

cat de la famille, Gustavo Galasso,

il

aurait sombré dans la délin-

à une chaîne locale de télévision.

quance.

In topsanté.fr

12

DK NEWS

SANTÉ

Jeudi

31 Juillet 2014

DK NEWS

13

ALZHEIMER

Les huiles de poisson utiles pour préserver les fonctions cognitives

Riche en oméga-3, l'huile de poisson réduit les risques d'atrophie cérébrale et aide les seniors à garder un esprit sain, selon une étude américaine.

Malgré un goût désagréable et des relents de poissons qui le sont tout aussi, l'huile de poisson est un atout santé prouvé ! Une étude menée par des chercheurs de l'Hôpital de Rhode Island (Etats- Unis), montre que la prise régu- lière d'huile de poisson, riche en oméga-3, peut aider à conserver un esprit sain, et ainsi prévenir la maladie d'Alzheimer. Pour mener leur étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Alzheimer's & Dementia, les chercheurs ont sollicité 819 adultes d'âge mûr, auxquels ils ont fait passer des IRM et des tests neuropsychologiques, tous les six mois. 229 personnes n'avaient pas de troubles cognitifs, 397 présen- taient une petite diminution céré- brale et 193 étaient atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Des fonctions

cognitives préservées

Et les résultats se sont avérés positifs. Chez les sujets ne présen-

tant aucun trouble et à qui l'on a donné des compléments à base d'huile de poisson, les chercheurs remarquent que leurs fonctions cognitives sont mieux préservées. "De plus, les différentes IRM du cerveau menés au cours de l'étude ont montré que les sujets au fonc- tionnement cognitif normal qui prenaient des compléments à l'huile de poisson enregistraient un rétrécissement cérébral moin- dre dans les zones neurologiques clés, en comparaison avec les per- sonnes qui ne prenaient pas ces compléments", a noté Lori Daiello, spécialiste de la maladie d'Alzheimer à l'hôpital de Rhode Island. On connaissait déjà les vertus de l'huile de poisson pour la protection cardiovasculaire, pour l'arthrite rhumatoïde et potentiellement pour la dépression et les troubles de l'humeur, mais les compléments alimentaires riches en oméga-3 pourraient profiter aux sujets de

riches en oméga-3 pourraient profiter aux sujets de tous âges et même jouer un rôle dans

tous âges et même jouer un rôle dans la prévention et les traitements de la maladie d'Alzheimer. Il est généralement

recommandé de consommer 500mg d'AEP et d'ADH, les deux acides gras de type oméga-3. On trouve cette quantité dans 50

grammes de sardines, 100 grammes de crevettes ou encore vingt grammes de maquereau de l'Atlantique.

Les probiotiques sont bons contre l'hypertension

La consommation régulière de probiotiques, la bonne bactérie présente dans les yaourts, le lait et le fromage, pourrait aider à réduire la tension artérielle, selon une étude. Mangez des yaourts pendant deux mois, cette cure pourrait bien réduire votre tension artérielle. Jing Sun, chercheur à la Griffith University School of Medicine à Queensland, en Australie, pense que le potentiel des

probiotiques (déjà conseillé pour les intestins irritables) est encore trop inexploité, particulièrement dans la lutte contre l'hypertension. "Le défi actuel est de convaincre les médecins et les patients d'intégrer les probiotiques dans leur vie quotidienne", explique-t-elle citée par Fox news. Les probiotiques peuvent contribuer à réduire l'hypertension mais ne peuvent en aucun cas remplacer les

médicaments hypertenseurs, prend soin de préciser la scientifique dans la revue spécialisée Hypertension. Cette méta-analyse australienne a analysé les données de neuf essais menés auprès de 543 participants pendant trois à neuf semaines. Son objectif : évaluer les bénéfices éventuels de la consommation de probiotiques (yaourts, lait fermenté, fromage, suppléments ou boissons "probiotiques" sur la pression

artérielle. Les résultats montrent que les effets bénéfiques de la consommation de probiotiques se fait sentir à partir de huit semaines à condition de consommer plusieurs sources de probiotiques. Même si la réduction reste modérée elle reste suffisamment intéressante pour les personnes souffrant d'hypertension artérielle.

Schizophrénie : un pas vers la compréhension de la maladie

: un pas vers la compréhension de la maladie Une nouvelle étude a permis d'identifier plus

Une nouvelle étude a permis d'identifier plus d'une centaine de variations génétiques associées au risque de développer une schizo- phrénie. Une nouvelle étude, réalisée par un consortium international de gé- néticiens, apporte de nouvelles pistes pour la compréhension de la schizophrénie. Il s'agit de la plus importante étude menée jusque-là dans le domaine psychiatrique : elle a porté sur plus de 150 000 per- sonnes, dont près de 37 000 ma- lades et a rassemblé plus de 300 chercheurs issus de 35 pays. L'objectif était de découvrir les variations génétiques impliquées dans la schizophrénie. L'étude a

permis de dégager 128 variations génétiques qui pourraient prédis- poser à la maladie ; dont 83 qui étaient inconnues jusque-là. Pour le D r Stéphane Jamain, chercheur à l'Inserm, qui interve- nait sur l'antenne d'Europe 1 : "ce genre d'études permet de lutter ef- ficacement contre l'idée reçue qui veut que le schizophrène a un pro- blème mental et qu'il est dange- reux». L'étude vient en effet confirmer qu'il existe bien un lien entre la schizophrénie et les gènes du sys- tème immunitaire. Des gènes de la zone du cerveau sont aussi concer- nés, ceux de la transmission d'infor- mations entre neurones, de

l'apprentissage et de la mémorisa- tion. Mais les malades devront malgré tout être patients car la thérapie gé- nique n'est pas encore d'actualité. "Il faut aussi développer au plus vite des essais thérapeutiques sur des patients, afin de tester des mo- lécules déjà connues qui se révéle- raient efficaces contre la schizophrénie" insiste le chercheur de l'Inserm. Le traitement qui existe actuelle- ment a peu évolué depuis 60 ans. Il agit sur les transmissions entre neurones afin de limiter les halluci- nations, les bouffées délirantes et le sentiment de persécution que vit le schizophrène.

Le coronavirus

pourrait-il se

transmettre

par voie

aérienne ?

pourrait-il se transmettre par voie aérienne ? Une étude saoudienne si- gnale la présence d'un gène

Une étude saoudienne si- gnale la présence d'un gène porteur du coronavirus MERS dans l'air d'une grange qui avait abrité un chameau atteint. Le virus pourrait donc se transmettre par voie aérienne. A-t-on identifié un nou- veau mode de transmission du coronavirus ? C'est l'op- tion que laissent entrevoir les conclusions d'une étude saoudienne, publiées dans la revue biologique américaine Microbiology. En octobre 2013, un Saou- dien qui abritait un chameau atteint du coronavirus décède de la maladie. Le chercheur Esam Azhar de l'Université médicale de Jeddah, décide de se rendre dans la grange où logeait l'animal pour y faire des tests. Les relevés da- tant du 7 novembre ont mon- tré la présence dans l'air du virus MERS (Syndrome respi- ratoire du Moyen-Orient). La transmission se serait donc faite par voie aérienne. "Cette découverte appelle d'autres études et d'autres mesures pour empêcher d'éventuelles contaminations par voie aérienne de ce virus mortel", recommande Esam Azhar.

836 décès liés au coronavirus

Apparu en septembre 2012, le coronavirus MERS est plus mortel que son "cousin" le SRAS (syndrome respira- toire aigu) (son taux de mor- talité est de 65% contre 8%). Un patient atteint souffre

d'une infection pulmonaire, de fièvre, de toux, de grosses difficultés respiratoires et d'une insuffisance rénale aigüe. Des chercheurs améri- cains ont prouvé en mai der- nier que le virus se transmettait du camélidé à l'humain par voie muqueuse. A ce jour, le Bulletin Heb- domadaire international

(BHI) compte 836 décès liés au coronavirus, dont 298 en Arabie Saoudite.

GARDER UN SECRET

Impossible selon la science

On essaie, mais il serait finalement impossible de garder un secret. Selon plusieurs études, il occuperait une place trop importante dans notre cerveau et notre langage corporel finirait tôt ou tard par nous trahir.

N'allez pas trop vite en jurant que vous serez une tombe lorsqu' on vous confie un se- cret. Selon plusieurs études scientifiques, bien qu'on ne soit pas tous égaux face au secret, on ne pourrait de toute façon pas le garder. Trop lourd, trop pesant, notre corps nous trahit le premier, apprend-on sur le Huffington Post. Pourquoi est-ce difficile ? Parce que ça perturbe, évidemment. Des chercheurs américains se sont intéressés en 2013 au corps des personnes cachant un secret. Ils ont publié leurs conclusions dans le Jour- nal of Experimental Psychology. Le sujets de- vaient cacher leur orientation sexuelle pendant un court entretien et ne devaient pas prononcer de mots précis tout en effectuant des tâches variées. Les chercheurs ont alors constaté que les participants avaient du mal à se concentrer, qu'ils étaient plus facilement agressifs et qu'ils présentaient moins d'endu- rance physique. Notre corps finirait donc par nous trahir… Parce que les secrets occupent une place trop importante dans notre cerveau et deman- dent à notre conscience de se focaliser sur eux. "Quand un individu s'entretient avec un autre en sachant pertinemment qu'il y a des élé- ments qu'il doit impérativement garder pour lui, ses pensées sont contaminées les informa- tions secrètes qu'il convient de maintenir à l'écart. Plus on s'efforce de ne pas penser à quelque chose, plus on l'a en tête" explique le psychiatre Jean-Paul Mialet, sur le site Atlan- tico, en commentant les résultats d'une étude de 2007 parue dans The American Journal of Psychology.

Garder un lourd secret peut être risqué

Dépression, solitude, remords, nausées, maux de dos, problèmes relationnels, notre corps est mis à rude épreuve. Garder un lourd secret peut être risqué. En 2009, une étude

un lourd secret peut être risqué. En 2009, une étude s'est intéressée à 300 ados et

s'est intéressée à 300 ados et à leur rapport aux secrets. Les conclusions du professeur Tom Frijins, publiées dans l'International Journal of Behavioral Development, sont inquiétantes : "le contrôle permanent de nos sentiments et de nos pensées est épuisant pour le corps et pour l'esprit". Six mois après ce constat, les adolescents allaient bien mieux s'ils s'étaient confiés, l'état des autres avait empiré. En 1989, James Pennebraker, un psycho- logue de l'Université du Texas a interrogé 33 survivants de camps de concentration, sur des

souvenirs qu'ils n'avaient jamais partagés, pendant que l'on surveillait leur rythme car- diaque. Quatorze mois plus tard, le chercheur

a repris contact avec les survivants pour faire

un bilan de santé. Les participants étaient tous en meilleure condition physique. Mais les recherches soulignent également que nous ne sommes pas tous égaux face aux

secrets. Quand certains mettront un terme à la confidence par fatigue ou remords, d'autres

vivront avec et finiront même par se le cacher

à eux-mêmes.

VIH : la circoncision en Afrique subsaharienne pour lutter contre la maladie ?

A l'occasion de la vingtième conférence sur le sida à Melbourne (Australie), une nouvelle étude soutient la circoncision comme moyen de lutter contre le VIH en Afrique subsaha- rienne. Trois études précédentes avaient déjà dé- montré que la circoncision des hommes hété- rosexuels réduisait les risques d'infection de 60% en modifiant le microbiome du pénis qui regroupe les bactéries qui colonisent un or- gane. Chez les hommes circoncis, les cher- cheurs ont remarqué que la charge bactérienne avait diminué. Chez ceux qui ne l'étaient pas, les charges bactériennes acti- vaient des cellules dans le prépuce, les empê- chant de mener à bien leur rôle antiviral normal. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l'avait donc recommandée comme moyen de prévention, avec le port du préser- vatif, mais certains experts craignaient que la pratique incite les hommes à délaisser ce moyen de protection. Or, une étude de l'Université d'Illinois (Chi- cago), présentée lundi lors de la vingtième conférence internationale sur le sida à Mel- bourne, n'a pas trouvé de preuve justifiant cette crainte. Ce n'est pas parce que les hommes sont circoncis qu'ils utilisent moins le préservatif. L'étude montre que les pra-

tiques sexuelles à risques ont diminué, tandis que l'utilisation des préservatifs a augmenté. "Les pays qui ont freiné les programmes de circoncision médicale en raison du manque de preuve sur une baisse des risques ne de- vraient plus avoir d'inquiétudes à ce sujet", écrit la scientifique Nelli Westercamp dans un communiqué publié par l'université.

Des bons d'achats pour inciter à la circoncision

Une fois la circoncision recommandée par l'OMS et Onusida comme moyen de préven- tion en plus du préservatif dans quatorze pays dans l'est et le sud de l'Afrique, des chercheurs s'étaient aperçus que beaucoup renonçaient à l'opération pour des raisons financières. Harsha Thirumurthy, de l'université de Ca- roline du Nord et son équipe ont recruté 1504 hommes non circoncis, âgés entre 25 et 49 ans, dans la province kényane de Nyanza. Ils étaient divisés en plusieurs groupes, auxquels étaient proposés des bons d'achat de nourri- ture ou pas de compensation du tout. 9% de ceux à qui l'on proposait un bon de 15 dollars se faisaient opérer au cours des deux mois sui- vants. 1, 9% de ceux à qui l'on proposait 2 dol- lars 50 optaient pour la circoncision et

proposait 2 dol- lars 50 optaient pour la circoncision et seulement 1,6% de ceux à qui

seulement 1,6% de ceux à qui l'on ne proposait rien, acceptaient. Même si cette hausse est "modeste", ces ré- sultats sont positifs pour un continent qui reste toujours le plus touché par la maladie (en 2013, 24,7 millions de personnes étaient at- teintes du VIH en Afrique subsaharienne, dont 2,9 millions d'enfants).

2013, 24,7 millions de personnes étaient at- teintes du VIH en Afrique subsaharienne, dont 2,9 millions

14

DK NEWS

AFRIQUE

Jeudi 31 Juillet 2014

SITUATION

EN

LIBYE

Un député enlevé par un groupe armé à Tripoli

Un député et ancien vice-Premier minis- tre libyen, Mustapha Abou Chagour, a été en- levé mardi par un groupe armé dans la capitale libyenne Tripoli, a-t-on indiqué de sources de sécurité et proches de sa famille. "Des hommes à bord de trois voitures ont en- levé mon oncle dans sa maison et l'ont conduit vers une destination inconnue", a déclaré Issam al-Naass. "Vingt minutes avant son enlèvement, M. Abou Chagour avait reçu un appel télépho- nique d'un inconnu qui lui demandait de quitter la maison en raison d'un danger im- minent", a-t-il ajouté. L'enlèvement a été confirmé par un res- ponsable de la sécurité à Tripoli, Issam El Nahas. Aucun groupe n'a revendiqué cet enlève- ment pour le moment. Abou Chagour, qui se présentait comme un indépendant, a été élu député lors des dernières législatives du 25 juin. Il devait entrer en fonction à partir du 4 août, date prévue pour la première réu- nion de la nouvelle Chambre des représen- tants qui doit remplacer le Congrès général national (CGN, Parlement), la plus haute au- torité politique et législative du pays. Abou Chagour était aussi vice-Premier ministre dans le premier gouvernement d'Abdelra- him al-Kib, de novembre 2011 à novembre 2012, instauré après la chute de l'ancien ré- gime. Les enlèvements et assassinats se sont multipliés en Libye depuis la chute du ré- gime de Maamar El Gueddafi en 2011. Ils vi- sent des responsables, des politiciens, des militants des droits de l'homme et des jour- nalistes. En octobre dernier, le Premier mi- nistre d'alors Ali Zeidan avait été brièvement enlevé par une milice.

35 corps de soldats retirés d'une base militaire prise par des groupes armés

Le Croissant rouge libyen a retiré 35 corps de soldats d'une base militaire tombée mardi aux mains de groupes armés à Ben- ghazi, dans l'est de la Libye, a indiqué hier un porte-parole. «Nous avons réussi jusqu'ici à retirer 35 corps. Mais il y en a plus» dans le quartier de Bouatni, où est située la base ainsi que plu- sieurs autres casernes de l'unité des Forces spéciales de l'armée libyenne, a indiqué Mo- hamed al-Misrati, porte-parole du Crois- sant-Rouge, cité par l'AFP. La principale base militaire à Benghazi est tombée mardi aux mains de groupes armés islamistes, au moment où les autori- tés font déjà face à des combats meurtriers dans la capitale Tripoli toujours menacée hier par un immense incendie sur un site de stockage de carburant, provoqué par des combats incessants entre milices rivales. Depuis la chute en octobre 2011 de l'an- cien régime de Maamar El Gueddafi en Libye, les autorités du pays ne parviennent toujours pas à contrôler les dizaines de mi- lices formées d'ex-insurgés qui font la loi en Libye, en l'absence d'une armée et d'une po- lice régulières bien entraînées. Des combats entre milices rivales, ou entre groupes armés islamistes et radicaux et soldats ont coûté la vie à des centaines de personnes à travers le pays depuis des mois, selon des chiffres officiels.

APS

L'Algérie appelle la communauté internationale à se mobiliser face à sa dégradation

L'Algérie appelle l'ensem- ble de la communauté in- ternationale à se mobiliser face à la détérioration de la situation en Libye, et à aider ce pays à «relever tous les défis qui l'assaillent», a in- diqué, hier, le ministre des Affaires étrangères, Ram- tane Lamamra, dans une dé- claration à l'APS. «Les développements graves de la situation sécu- ritaire en Libye préoccupent au plus haut point l'Algérie», a souligné M. Lamamra, ap-

de la situation sécu- ritaire en Libye préoccupent au plus haut point l'Algérie», a souligné M.
de la situation sécu- ritaire en Libye préoccupent au plus haut point l'Algérie», a souligné M.

pelant «l'ensemble de la communauté internationale

Libye nouvelle, démocra- tique, et en paix avec elle-ap- pelant «l'ensemble de la communauté internationale la mise en place d'institu- tions crédibles et

la mise en place d'institu- tions crédibles et efficaces pour assumer les missions relevant de la souveraineté de l'Etat libyen». tions crédibles et efficaces pour assumer les missions relevant de la souveraineté de l'Etat libyen». «L'Algérie mène des consultations avec les autres pays voisins de la Libye en vue de la conjugai- son des efforts pour aider l'Etat et les forces patrio- tiques à faire prévaloir les intérêts supérieurs du peu- ple libyen frère dans ces cir- constances décisives de son histoire», a-t-il indiqué, éga-

à

se mobiliser pour aider la

même que nous appelons de tous nos vœux», a-t-il re- levé. M. Lamamra a fait savoir, à cet égard, que «l'Algérie presse tous les acteurs li- byens impliqués dans cette montée effrénée de la confrontation fratricide de s'en remettre à leur Parle- ment élu en vue de la prise des mesures nécessaires à une indispensable réconci-

Libye à relever tous les défis qui l'assaillent». «Les dures épreuves qui ont été infligées au peuple libyen frère durant les der- niers jours, coïncidant avec l'Aïd El Fitr El Moubarek, assombrissent l'avenir im- médiat du pays et inspirent une inquiétude légitime en ce qui concerne les perspec-

tives de sortie de crise rapide

à

travers l'avènement de la

liation nationale ainsi qu'àà travers l'avènement de la lement.

lement.à travers l'avènement de la liation nationale ainsi qu'à

Combats et incendie sur un site de carburant à Tripoli, le gouvernement impuissant

Les troubles en Libye se sont exa- cerbés mardi avec le déclenchement d'un énorme incendie ravageant un important site de stockage de carbu- rant à Tripoli provoqué par des com- bats incessants entre milices rivales qui ont laissé le gouvernement im- puissant et dans l'expectative. Après une matinée calme, les combats entre milices rivales ont repris en milieu de journée sur la route de l'aéroport de Tripoli, après avoir fait au moins une centaine de morts et 400 blessés de- puis le 13 juillet. Des roquettes tirées durant ces combats ont touché dimanche un im- portant dépôt de stockage d'hydrocar- bures, situé à proximité, y provoquant un énorme incendie. Deux immenses réservoirs de carburant étaient tou- jours en feu mardi. Ce dépôt de stockage contient au total plus de 90 millions de litres de carburant, ainsi qu'une cuve de gaz ménager. Les autorités ont annoncé que l'in- cendie était "hors de contrôle" et dit craindre "une catastrophe humaine et environnementale aux conséquences difficiles à prévoir". Face à l'impuis- sance des pompiers libyens à maîtri- ser le feu, en partie en raison des combats, le gouvernement libyen a fait appel à l'aide de pays étrangers. L'Italie doit, selon Tripoli, envoyer sept avions de lutte contre les incen- dies et des équipes techniques, à une date non précisée, sous condition que les violences cessent. Resté impuis- sant face à l'insécurité et et chaos dans le pays livré à des milices et groupes armés rivaux depuis la chute de l'an- cien régime de Maamar El Gueddafi en octobre 2011, le gouvernement li- byen a de nouveau appelé mardi à "un cessez-le-feu pour permettre aux équipes techniques et aux avions d'éteindre l'incendie le plus rapide- ment possible". Les affrontements autour de l'aéro- port ont éclaté après une attaque menée par des insurgés islamistes et d'ex-rebelles de la ville de Misrata (200 km à l'est de Tripoli) qui tentent de chasser de l'aéroport leurs anciens compagnons d'armes venus de la ville de Zenten. Considérés comme le bras armé de la mouvance libérale, les ex- rebelles de Zenten (170 km au sud- ouest de Tripoli) contrôlent l'aéroport de Tripoli et plusieurs autres sites mi- litaires et civils du sud de la capitale. Toutes les tentatives de médiation du

sud de la capitale. Toutes les tentatives de médiation du gouvernement libyen pour mettre fin aux

gouvernement libyen pour mettre fin aux combats, ont échoué jusqu'ici. Les espoirs se tournent désormais vers le nouveau Parlement, issu des élections du 25 juin, qui pourrait imposer un arrêt des combats. Mais des incertitudes planent déjà sur la capacité des élus à se réunir alors que Benghazi est le théâtre d'af- frontements quasi quotidiens. Une quarantaine de personnes ont été tuées durant le week-end dans de nouveaux combats entre l'armée et des milices islamistes. Mardi, un avion militaire engagé dans des combats au côté d'un général dissident contre des groupes armés is- lamistes s'est écrasé. Le pilote a sauté avec son parachute et il est "sain et sauf", a précisé à l'AFP le général Sagr Al-Jerouchi, "chef des opérations des forces aériennes" loyales au général dissident Khalifa Haftar. M. Al-Jerou- chi n'était pas toutefois en mesure de préciser si l'avion avait été abattu par les islamistes. Le général Haftar mène depuis le 16 mai une opération contre les groupes "terroristes" à Benghazi. Il est accusé par ses détracteurs de mener un coup d'Etat. Benghazi est le théâtre d'affrontements quasi quotidiens avec des groupes radicaux, dont Ansar As- hariaa, classé par Washington organi- sation terroriste. Face à l'anarchie en Libye, plusieurs pays européens ont commencé ou annoncé mardi leur in- tention d'évacuer leurs ressortissants de ce pays pour des raisons de sécu- rité, selon leurs diplomaties. Le Ca-

nada a demandé à l'ensemble de son personnel diplomatique de quitter la Libye en raison de l'instabilité et des problèmes sécuritaires. La Bulgarie a évacué son personnel diplomatique face à la "dégradation de la situation" dans le pays. Le Portugal a décidé de fermer temporairement son ambassade en Libye et a évacué ses ressortissants du pays pour leur sécurité. La France se prépare à évacuer ses ressortissants en raison de la dégradation de la situa- tion dans le pays, a indiqué une source gouvernementale. Les Etats-Unis avaient déjà évacué, samedi dernier, tout leur personnel diplomatique de leur ambassade en Libye en raison des violents affronte- ments dans la capitale. D'autres pays, notamment la Grande-Bretagne, l'Es- pagne et l'Allemagne ont également demandé à leurs citoyens de quitter ce pays. Depuis la chute en octobre 2011 du régime de Maamar El Gueddafi après huit mois de rébellion soutenue par les Occidentaux, les autorités li- byennes ne parviennent toujours pas à contrôler les dizaines de milices for- mées d'ex-insurgés qui font la loi en Libye, en l'absence d'une armée et d'une police régulières bien entraî- nées. Des combats entre milices rivales, ou entre groupes armés islamistes et radicaux et soldats ont coûté la vie à des centaines de personnes à travers le pays depuis des mois, selon des chiffres officiels.

Jeudi 31 Juillet 2014

MONDE

DK NEWS 15

Trois personnes ont été tuées hier matin par l'explosion de deux engins explosifs qu'elles transportaient dans un pick-up au sud du Caire, ont indiqué des sources des services de sécurité et du gouvernement.

Egypte:

3 personnes tuées

par deux engins explosifs

Egypte: 3 personnes tuées par deux engins explosifs Selon un responsable de la sécurité, trois personnes

Selon un responsable de la sécurité, trois personnes à bord d'un petit pick-up ont été tuées par l'explosion de deux bombes dans leur véhicule lors de son passage dans le village de Chou- rafa. Il a ajouté que les corps des trois personnes, qu'il a quali- fiées de «terroristes», jonchaient le sol, leur véhicule ayant été complètement détruit par l'explo- sion. Ali Abderrahmane, gouver- neur de la province de Guizeh, a de son côté fait état d'une «puis- sante explosion» affirmant que les trois passagers du véhicule

«s'apprêtaient à commettre un at- tentat contre un point de contrôle des services de sécurité». De- puis la destitution en juillet 2013 du président Mohamed Morsi et la répression ayant suivi, l'Egypte connaît une vague d'at- taques visant les forces de l'ordre, surtout dans le nord de la pénin- sule. Ces attaques visent en général les forces de l'ordre, mais elles ont également fait des morts parmi les civils. Selon le gouvernement, plus de 500 policiers et soldats ont péri dans de multiples attentats en Egypte.

NORD MALI Un terroriste du Mujao arrêté Un ancien responsable du groupe terroriste (Mu- jao)
NORD
MALI
Un terroriste
du Mujao
arrêté
Un ancien responsable
du groupe terroriste (Mu-
jao) à Gao, dans le nord du
Mali, a été arrêté par des
militaires français de l'opé-
ration "Barkhane", a an-
noncé une source proche
du gouvernement malien.
"Il a été arrêté par les sol-
dats français et sera trans-
mis ensuite aux autorités
maliennes", a précisé la
même source citée par la
radio RFI.
"Yoro Ould Daha était
responsable de la police
islamiste à Gao pour le
compte du Mouvement
pour l'unicité et le jihad
en Afrique de l'ouest (Mu-
jao) avant le lancement de
l'opération militaire fran-
çaise Serval, en janvier
2013. Il a été arrêté dans la
nuit de lundi à mardi dans
le nord du Mali", a précisé
la radio. Le Mujao est l'un
des groupes terroristes af-
filié à Al-Qaïda au Maghreb
islamique (Aqmi) qui ont
occupé en 2012 le nord du
Mali. "Barkane" a succédé
mi-juillet à "Serval" pour
lutter contre les groupes
armés dans l'ensemble de
la zone sahélienne.
 
 

Les rebelles

Les rebelles

syriens

contrôlent

syriens contrôlent
  Les rebelles syriens contrôlent la province de Hama Les rebelles syriens ont gagné du terrain
  Les rebelles syriens contrôlent la province de Hama Les rebelles syriens ont gagné du terrain
  Les rebelles syriens contrôlent la province de Hama Les rebelles syriens ont gagné du terrain

la province

la province

de Hama

de Hama
de Hama

Les rebelles syriens ont gagné

du terrain dans la province de

Les rebelles syriens ont gagné du terrain dans la province de
Les rebelles syriens ont gagné du terrain dans la province de

Hama,

au centre

de

la Syrie,

avec la perspective de neutrali-

avec la perspective de neutrali-

ser un aéroport militaire, ont dé-

ser un aéroport militaire, ont dé-

claré

mardi

un

commandant

rebelle et une ONG aux médias.

rebelle et une ONG aux médias.

sont mainte-

nant à neuf kilomètres de l'aé-

«Les rebelles

sont mainte- nant à neuf kilomètres de l'aé- «Les rebelles
sont mainte- nant à neuf kilomètres de l'aé- «Les rebelles

roport

militaire

de Hama, ils

veulent le mettre hors d'action»,

veulent le mettre hors d'action»,

a confirmé le directeur de l'Ob- servatoire syrien des droits de

a confirmé le directeur de l'Ob- servatoire syrien des droits de

l'homme (OSDH),

Rami Abdel

l'homme (OSDH), Rami Abdel

Rahmane.

Rahmane.
Rahmane.

Cet

aéroport est

important

car “le

régime y

fabrique les

barils

d'explosifs,

et l'utilise

barils d'explosifs, et l'utilise
barils d'explosifs, et l'utilise
barils d'explosifs, et l'utilise
barils d'explosifs, et l'utilise

pour

mener des

raids aériens

sur les zones rebelles”, a déclaré un commandant rebelle qui se fait appeler Hassan.

Les

rebelles ont

déjà

pris

dans

la nuit

de

samedi

à

di-

dans la nuit de samedi à di-

manche les villages de Khattab

manche les villages de Khattab

et Rahbeh, dans la province de Hama s'emparant de deux dé-

et Rahbeh, dans la province de Hama s'emparant de deux dé-

pôts d'armes de l'armée, noncé M. Abdel Rahmane.

a an-

pôts d'armes de l'armée, noncé M. Abdel Rahmane. a an-
pôts d'armes de l'armée, noncé M. Abdel Rahmane. a an-

La Syrie est

en

proie

à

un

conflit depuis plus de trois ans

conflit depuis plus de trois ans

faisant plus de 170 000 morts et

faisant plus de 170 000 morts et

des millions de déplacés, selon des ONG.

des millions de déplacés, selon des ONG.
à un conflit depuis plus de trois ans faisant plus de 170 000 morts et des

AUSTRALIE:

Accéder au site du

crash du MH17

est plus important que les

sanctions envers la Russie

MH17 est plus important que les sanctions envers la Russie La priorité de l'Australie est d'accéder

La priorité de l'Australie est d'accéder au site du crash du Boeing du MH17 dans

l'est de l'Ukraine, et non d'imposer des

sanctions à la Russie, a souligné hier le Premier ministre australien Tony Ab-

bott, au lendemain de l'annonce d'un

nouveau train de mesures par l'Europe et les Etats-Unis.

Tony Abbott a déclaré que l'Australie

avait déjà pris des sanctions envers Mos-

cou, tels que des interdictions d'entrée sur son territoire pour des personnalités, ou

des sanctions financières ciblées.

«Je ne dis pas que nous ne pourrions pas, à l'avenir, aller plus loin», a-t-il pré-

cisé à la presse. «Mais pour le moment,

nous n'avons pas pour priorité de nou-

velles sanctions, notre priorité est de ra-

mener à la maison nos morts, aussi vite

que possible». Sur les 298 personnes à

bord du Boeing de Malaysia Airlines,

abattu le 17 juillet par un missile tiré se- lon les Américains depuis une zone

contrôlée par les séparatistes pro-russes,

28 étaient des citoyens australiens et neuf des résidents dans ce pays.

Les experts néerlandais et australiens

chargés d'enquêter sur l'accident en Ukraine de l'avion malaisien ont à nou-

veau dû renoncer mardi, pour la 3 e fois, à

se rendre sur le site du crash en raison des

combats entre séparatistes et forces loya- listes se déroulant à proximité. Plus de 200

corps ont déjà été récupérés et envoyés

aux Pays-Bas pour l'identification, mais il reste certainement des cadavres sur le

site. «Nous voulons bien entendu essayer

une nouvelle fois aujourd'hui d'accéder

au site», a ajouté le Premier ministre. «Si

ça ne marche pas aujourd'hui, nous es-

sayerons à nouveau demain, puis encore le lendemain

INDE :

Au moins 5 morts dans un glissement de terrain dans l'ouest du pays

Au moins cinq personnes ont perdu la vie et quelque 150 autres seraient coincées sous les éboulis et la boue, après qu'un gi- gantesque glissement de terrain ait enseveli un village dans l'ouest de l'Inde, ont annoncé hier les autorités et les médias. La catastrophe s'est produite dans le district de Pune, dans l'Etat du Maharash- tra, et l'éboulement a enseveli le village de Malin, a indiqué Alok Avasthy, de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, cité par les médias. «Les autorités civiles disent que le nom- bre de maisons affectées est compris entre 42 et 50. On craint que 150 personnes soient coincées. Nous avons envoyé deux équipes», a-t-il ajouté. Le village n'a plus de communication, mais la télévision indienne CNN-IBN évoque un premier bilan de cinq morts et cinq rescapés. «Le nombre exact des victimes n'est pas connu car nous avançons doucement afin de retirer avec précaution les personnes

coincées sous les décombres (

) une tren-

taine d'ambulances sont parties sur les lieux», a indiqué Saurav Rao, un responsa- ble des autorités locales, auprès de l'agence Press Trust of India. Des torrents de pluie se sont abattus pendant des jours sur le Ma- harashtra, en raison de la mousson. Lors de la mousson de 2013, quelque 6 000 personnes ont perdu la vie ou ont été portées disparues dans des crues soudaines ou des glissements de terrain dans l'Etat d'Uttarakhand (nord).

de terrain dans l'Etat d'Uttarakhand (nord). Le secrétaire d'Etat américain John Kerry va tenter
de terrain dans l'Etat d'Uttarakhand (nord). Le secrétaire d'Etat américain John Kerry va tenter
de terrain dans l'Etat d'Uttarakhand (nord). Le secrétaire d'Etat américain John Kerry va tenter

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry va tenter de réchauffer les liens avec l'Inde

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est parti pour l'Inde mardi pour une mission de plusieurs jours visant à réchauffer les re- lations entre les deux géants, mises à mal ces derniers mois. Le chef de la diplomatie américaine doit participer à la cinquième édition du dialogue stratégique entre Washington et New Delhi et s'entretenir pour la première fois avec le nouveau Premier ministre nationaliste hin- dou Narendra Modi. "Nous sommes potentiellement à un moment de transformation de notre parte- nariat avec l'Inde et nous sommes détermi- nés à concrétiser les opportunités straté- giques et historiques que nous pouvons créer ensemble", avait dit prudemment et sans entrer dans les détails John Kerry lundi devant un centre de réflexion de Washington. Après des décennies de tensions durant la Guerre froide et lors des essais nucléaires de l'Inde de 1998 sanctionnés par les Etats- Unis, les deux pays s'étaient beaucoup rap- prochés, notamment au plan économique et à la faveur d'un accord sur le nucléaire ci- vil scellé en 2005 sous la présidence de George W. Bush. Mais les relations se sont de nouveau dé- tériorées fin 2013 après l'arrestation d'une diplomate indienne à New York, soupçon- née de ne pas avoir déclaré dans les formes son employée de maison et de l'avoir sous- payée. L'affaire avait provoqué une tempête di- plomatique entre les deux gouvernements. APS

16

DK NEWS

TÉLÉ

Jeudi 31 Juillet 2014

PROGRAMME DU JOUR

PROGRAMME

DU

JOUR

PROGRAMME DU JOUR
T É L É Jeudi 31 Juillet 2014 PROGRAMME DU JOUR 06:00 Jeunesse : Les mystérieuses

06:00 Jeunesse : Les mystérieuses cités d'or 06:30 Jeunesse : TFou 08:35 Culture Infos : Météo 08:40 Culture Infos : Téléshopping 09:15 Culture Infos : Météo 09:20 Série TV : Une histoire, une urgence 09:50 Série TV : Une histoire, une urgence 10:20 Série TV : Au nom de la vérité 10:50 Série TV : Au nom de la vérité 11:20 Série TV : Au nom de la vérité 11:50 : Petits plats en équilibre été 12:00 Divertissement : Les douze coups de midi 12:50 Sport : L'affiche du jour 13:00 Culture Infos : Journal

13:40 : Petits plats en équilibre été 13:45 Culture Infos : Au coeur des Restos du coeur 13:47 Culture Infos : Météo 13:50 Culture Infos : Météo des plages 13:55 Divertissement : Joséphine, ange gar- dien 15:05 Divertissement : Une famille peu ordinaire

16:35

lune de miel 17:25 Divertissement : Bienvenue chez nous 18:20 Divertissement : Secret Story 19:00 Divertissement : Au pied du mur 19:55 Culture Infos : Météo 20:00 Culture Infos : Journal 20:30 Culture Infos : 1001 questions santé 20:33 : Petits plats en équilibre été 20:35 Culture Infos : Trafic info 20:37 Culture Infos : Météo 20:40 Série TV : Pep's 20:55 Série TV : Section de recherches 21:50 Série TV : Section de recherches 22:50 Série TV : Section de recherches 23:50 Série TV : New York, section criminelle

Divertissement : Quatre mariages pour une

section criminelle Divertissement : Quatre mariages pour une 06:15 Série TV : Y'a pas d'âge 06:30

06:15 Série TV : Y'a pas d'âge 06:30 Culture Infos : Journal 06:35 Culture Infos : Télématin 06:57 Culture Infos : Météo 2 07:00 Culture Infos : Journal 07:10 Culture Infos : Télématin (suite) 08:00 Culture Infos : Journal 08:10 Culture Infos : Télématin (suite) 09:35 Culture Infos : Météo des plages 09:36 Divertissement : Dans quelle éta-gère 09:40 Série TV : Des jours et des vies 10:00 Série TV : Amour, gloire et beauté

10:30 Culture Infos : Le jour où tout a basculé 10:50 Culture Infos : Météo outremer 10:55 Divertissement : Motus 11:25 Divertissement : Les Z'amours

12:00

prendre sa place 12:55 Culture Infos : Météo 2 13:00 Culture Infos : Journal 13:40 Culture Infos : Météo 2 13:45 Culture Infos : Météo des plages 13:46 Culture Infos : Consomag 13:50 Culture Infos : Toute une histoire 15:50 Série TV : Private Practice 16:35 Série TV : Private Practice 17:20 Série TV : Private Practice 18:05 Divertissement : Face à la bande 18:55 Divertissement : N'oubliez pas les paroles 19:25 Divertissement : N'oubliez pas les paroles 19:55 Culture Infos : Météo 2 20:00 Culture Infos : Journal 20:40 Série TV : Parents mode d'emploi 20:43 Divertissement : Alcaline l'instant 20:45 Culture Infos : Carnet de voyage d'Envoyé spécial 22:30 Culture Infos : Les hors-séries de Complé- ment d'Enquête 23:30 Série TV : Private Practice

Divertissement : Tout le monde veut

TV : Private Practice Divertissement : Tout le monde veut 06:00 Culture Infos : EuroNews 06:40

06:00 Culture Infos : EuroNews 06:40 Jeunesse : Ludo 06:43 Jeunesse : Popeye 06:48 Jeunesse : Popeye 06:54 Jeunesse : Popeye 07:01 Série TV : Georges, le petit curieux 07:27 Série TV : Georges, le petit curieux 07:55 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:01 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:08 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:15 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:26 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:32 Jeunesse : Tom et Jerry Tales 08:35 Jeunesse : Ludo vacances 08:41 Jeunesse : Quoi de neuf, Scooby-Doo ?

09:01 Jeunesse : Quoi de neuf, Scooby-Doo ? 09:25 Jeunesse : Garfield & Cie 09:37 Jeunesse : Garfield & Cie 09:48 Jeunesse : Garfield & Cie 10:04 Jeunesse : Les Dalton 10:12 Jeunesse : Les Dalton 10:19 Jeunesse : Les Dalton 10:31 Série TV : Jamie a des tentacules 10:45 Culture Infos : Consomag 10:55 Culture Infos : Un été en France 11:50 Culture Infos : Météo 12:00 Culture Infos : 12/13 : Journal régional 12:25 Culture Infos : 12/13 : Journal national 12:50 Culture Infos : Météo 12:55 Culture Infos : Nous nous sommes tant ai- més 13:30 Série TV : Un cas pour deux 14:35 Divertissement : Louis la Brocante

16:15 Divertissement : Des chiffres et des lettres 16:50 Divertissement : Un livre, un jour 16:55 Divertissement : Harry 17:30 Divertissement : Slam

18:10

Divertissement : Questions pour un

champion 19:00 Culture Infos : 19/20 : Journal régional 19:18 Culture Infos : 19/20 : Edition locale 19:30 Culture Infos : 19/20 : Journal national 19:58 Culture Infos : Météo 20:00 Sport : Tout le sport 20:15 Série TV : Plus belle la vie 20:40 Culture Infos : Météo des plages 20:45 Cinéma : Heat 23:30 Culture Infos : Météo 23:35 Culture Infos : Soir 3

23:30 Culture Infos : Météo 23:35 Culture Infos : Soir 3 06:55 Série TV : Les

06:55 Série TV : Les contes de Tinga Tinga 07:10 Série TV : Allô, c'est Ninou 07:12 Jeunesse : Kika & Bob 07:25 Série TV : Scary Larry 07:40 Série TV : Copy Cut

07:50 Série TV : Trolls de Troy 08:00 Série TV : Trolls de Troy 08:05 Série TV : Les Crumpets 08:25 Jeunesse : Oggy et les cafards, le film 09:45 Culture Infos : Planète dinosaures 10:15 Culture Infos : Planète dinosaures 10:45 Divertissement : La caméra planquée de François Damiens 10:55 Série TV : Revenge 11:35 Série TV : Revenge 12:20 Série TV : Mon oncle Charlie 12:38 Culture Infos : La météo 12:40 Culture Infos : Le JT 13:00 Divertissement : Zapping

13:10

14:10 Cinéma : The East 15:40 Jeunesse : La grosse bête 15:45 Divertissement : Hemingway & Gell- horn 18:20 Série TV : Mon oncle Charlie 18:43 Culture Infos : La météo 18:45 Culture Infos : Le JT 19:10 Culture Infos : Le supplément 20:15 Série TV : Casting(s) 20:20 Divertissement : Le petit journal 20:55 Série TV : Banshee 21:40 Série TV : Banshee 22:35 Série TV : Girls 23:00 Série TV : Girls 23:30 Série TV : Mon oncle Charlie 23:50 Série TV : Mon oncle Charlie

: Les nouveaux explorateurs

Série TV : Mon oncle Charlie : Les nouveaux explorateurs 06:00 Divertissement : M6 Music 07:20

06:00 Divertissement : M6 Music 07:20 Culture Infos : Météo 07:25 Série TV : Tower Prep 08:05 Série TV : Tower Prep 08:45 Culture Infos : Météo 08:50 Culture Infos : M6 boutique 09:55 Culture Infos : Météo 10:00 Série TV : La petite maison dans la prai- rie 10:50 Série TV : Drop Dead Diva 11:45 Série TV : Drop Dead Diva 12:40 Culture Infos : Météo 12:45 Culture Infos : Le 12.45 13:05 Série TV : Scènes de ménages 13:40 Culture Infos : Météo 13:45 : Dans la peau d'une grande 15:45 Divertissement : Un amour à construire 17:40 Divertissement : Les reines du shopping 18:50 Culture Infos : 100 % mag 19:40 Culture Infos : Météo 19:45 Culture Infos : Le 19.45 20:05 Série TV : En famille 20:45 Cinéma : Le gendarme de Saint-Tropez 22:25 Cinéma : Le gendarme à New York

La sélection

19h55

19h55

Section de recherches

Résumé Anéantie par un divorce conflictuel, Constance Fabiani, une mère de famille, a retrouvé le goût et l'énergie de se battre grâce aux cours de tango qu'elle fré- quente assidûment. Un jour, un appel sur son portable l'interrompt en plein cours. Elle s'isole pour dialoguer avec son inter- locuteur. Inquiets de ne pas la voir reve- nir, les autres élèves se mettent à sa re- cherche. Ils la retrouvent sans vie, sur le parking de la salle de danse, de toute évidence assassinée. Attisait-elle les jalousies au point de se faire tuer ? Son an- cien conjoint avait-il des griefs à son encontre ? L'équipe enquête

jalousies au point de se faire tuer ? Son an- cien conjoint avait-il des griefs à
19h45

19h45

Carnet de voyage d'Envoyé spécial

Résumé Au sommaire :

de voyage d'Envoyé spécial Résumé Au sommaire : La guerre de l'olivier En quelques années,

La guerre de l'olivier En quelques années, l'olivier s'est imposé dans les jardins et sur les balcons. De produc- teur d'huile, il a été rebaptisé arbre d'ornement. Certains amateurs investissent dans cette es- sence comme d'autres misent sur les grands crus. Victime de son succès, l'arbre qui symbo- lise la paix et la sagesse est devenu synonyme de discorde. Mes vacances en camping-car Partir à l'aventure, sans avoir rien planifié, sans souci d'hébergement ni contrainte horaire : les vacances en camping-car offrent l'avantage d'une cer- taine liberté. Mais permettent-elles vraiment de faire des économie ? Quelles sont les limites de cette forme de tourisme alternatif et nomade ?

19h45

19h45

 

Heat

Résumé A Los Angeles, en virtuose de l'attaque à main armée, Neil McCauley réussit une

Résumé A Los Angeles, en virtuose de l'attaque à main armée, Neil McCauley réussit une fois de plus un hold-up remarquable, organisé avec une précision extrême, que l'inconséquence d'un complice d'oc- casion, Waingro, qui abat deux vigiles, trans- forme en échec. La bêtise de Waingro permet en effet au lieutenant Vincent Hanna, un enquêteur de grand renom, de remonter rapidement la piste jusqu'à McCauley. Alors qu'il est sur le point de mettre toute la bande en état d'arrestation, Hanna est contraint de la laisser s'enfuir. McCauley sait que le po- licier ne lui laissera désormais plus de répit. Aussi décide-t-il d'organiser une dernière attaque, avant de disparaître

19h55

19h55

 

Banshee

Résumé Rabbit arrive à Banshee et se rapproche dange- reusement de Carrie et Lucas. Celui-ci

Résumé Rabbit arrive à Banshee et se rapproche dange- reusement de Carrie et Lucas. Celui-ci rend visite à la jeune femme, qui est à l'hôpital, gravement bles- sée après son altercation avec Olek. Une fois que Car- rie reprend connaissance, elle explique à Gordon que sa famille court un grand danger. Il ne lui fait pas confiance, mais décide quand même de l'aider à quitter les lieux pour tenter de rassembler sa famille et la faire sortir de la ville. Pendant ce temps, Kai Proctor initie Rebecca au monde des af- faires. De son côté, Alex utilise l'un des sbires du mafieux pour régler un pro- blème au casino

19h50 Le gendarme de Saint-Tropez Résumé Ludovic Cruchot, gendarme modèle, est nommé à la brigade

19h50

Le gendarme de Saint-Tropez

Le gendarme de Saint-Tropez
Résumé Ludovic Cruchot, gendarme modèle, est nommé à la brigade de Saint-Tropez avec le grade
Résumé Ludovic Cruchot, gendarme modèle, est nommé à la brigade de Saint-Tropez avec le grade

Résumé Ludovic Cruchot, gendarme modèle, est nommé à la brigade de Saint-Tropez avec le grade de maréchal des logis. Ses manières brusques et ses méthodes autoritaires bouscu- lent l'adjudant Gerber, habitué à une douce rou- tine. Nicole Cruchot, la fille de Ludovic, s'adapte bien plus vite que son père : à peine arrivée, elle adopte les us et coutumes de la jeunesse locale. Elle s'invente un père million- naire pour impressionner son soupirant, Jean-Luc. Cruchot, de son côté, ne fai- blit pas. Il traque les nudistes avec une rare détermination. Sa vie profession- nelle se complique lorsqu'il découvre que sa fille chérie est impliquée dans une affaire de tableaux volés

Jeudi 31 Juillet 2014

DÉTENTE

DK NEWS

17

Mots fléchés n°671 Proverbes J’acceptais l’ennui alors qu’il me refusait, je le mets près de
Mots fléchés n°671
Proverbes
J’acceptais l’ennui alors qu’il me refusait, je
le mets près de ma tête, je le retrouve près de
mes pieds.
Proverbe algérien
Les dents ont beau rire, le cœur sait la
blessure qu'il porte.
Proverbe berbère
Le mérite appartient à celui qui commence,
même si le suivant fait mieux.
Proverbe arabe
Chassez le naturel, il revient au galop
Proverbe français
C’est arrivé un 31 Juillet
1995
: le Parlement français
adopte la révision
constitutionnelle portant sur
l'extension du champ
d'application du référendum,
l'instauration d'une session
parlementaire unique de neuf
mois pour les deux assemblées et
la réduction de l'immunité des
députés et des sénateurs.
2012
: résolution n° 2063 du
Conseil de sécurité des Nations
unies ayant pour sujet : rapport du
secrétaire général sur le Soudan.
Célébrations :
- Côte d'Ivoire : Flamme de la paix,
commémore la première
cérémonie en l'honneur de la
paix, marquée en 2007.
- Hawaï : Ka Hae Hawai‘i (Fête du
drapeau)
- Malaisie : Hari Pahlawan (Fête
des héros).
Mots croisés n°671
Samouraï-Sudoku n°671

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. 4 Horizontalement: 1.Ch.- 1. de c.

4 Horizontalement:

1.Ch.- 1. de c. du Cher 2.Impuissance - Imita- tion des premiers sons émis par un bébé 3.Qui tiennent de la bête - Américium

rie orientale - Tel quel 7.Tour - Prénom fémi- nin 8.Ch.-1. de c. de la Haute-Garonne - Ap- probation- Préposition 9.Atomes - Arme

4.Indium - Fou

10.Contrôleur

11.

Petit de l'oie - Re-

5.Se dit d'une foule qui manifeste une joie dé- bordante - Souffles

venu minimum d'in- sertion

6.FI. de Russie, en Sibé-

12.

Basques

4 Verticalement :

1.Permis

2.Arbres des régions équatoriales - Conjonction 3. Adjectif possessif - Ad- verbe de lieu - Urine 4.Glucoside extrait de nombreux végétaux- Lente 5.Rivière de l'Asie - Po-

7.Juge et grand prêtre des Hébreux - Qui n'éprouve aucune gêne 8.Tourmentée par l'en- vie 9.Gros bout d'une queue de billard - Du verbe rire - Canton suisse

10.Conjonction - Baie - Fortifié

lice nazie - Tes biens

11. Eliminer - Préfixe

6.Agence centrale de

12. Gonflem ent d'un or-

renseignem ents - Orient - Oui

gane

- Préfixe 6.Agence centrale de 12. Gonflem ent d'un or- renseignem ents - Orient - Oui
7 erreurs
7 erreurs

18 DK NEWS

SPORTS

Jeudi 31 Juillet 2014

MATCH AMICAL Belgique-Islande le 12 novembre à Bruxelles

L'équipe nationale belge de football disputera un match amical contre l'Islande le mercredi 12 novembre au stade Roi Baudouin de Bruxelles, a annoncé hier l'Union belge (URBSFA) sur son site officiel. Cette rencontre servira de préparation au quatrième match qualificatif en vue de l'Euro 2016 contre le Pays de Galles, le dimanche 16 novembre. Les Diables Rouges af- fronteront avant cela l'Australie en amical le jeudi 4 septem- bre (lieu encore à déterminer) avant d'entamer leur parcours qualificatif pour l'Euro 2016 le mardi 9 septembre. Le premier match des qualifications de l'Euro à domicile des Belges est prévu le vendredi 10 octobre contre Andorre, trois jours avant le 3 e match qualificatif en Bosnie-Herzégo- vine le lundi 13.

FRANCE - MONTPELLIER Un joueur koweïtien à l'essai

Un footballeur koweïtien, Abdulaziz Ahmad Al Mashaân Al Enezi, est actuellement à l'essai à Montpellier (Ligue 1 française) dans la perspective d'un éventuel recrutement. Un renfort susceptible de combler le vide laissé par Rémy Cabella, transféré depuis peu chez les "Magpies" de Newcas- tle (Premier League anglaise). "Il s'agit de notre meilleure option dans cette perspective, car ce joueur est considéré comme le meilleur de son pays", ont déclaré certains diri- geants montpelliérains, pour justifier leur choix d'Abdula- ziz Ahmad Al Mashaân Al Enezi. Le Koweïtien, passé par Mouscron en Belgique et Pribam en République tchèque, possède déjà une bonne connaissance du football européen. D'où d'ailleurs l'intérêt de Montpellier pour le recruter.

ARGENTINE Gerardo Martino pressenti pour le poste de sélectionneur

L'ex-entraîneur de Barcelone, Gerardo "Tata" Martino, est pressenti dans la plupart des médias argentins pour suc- céder à Alejandro Sabella à la tête de la sélection argentine de football. Sabella, finaliste du Mondial-2014 face à l'Alle- magne, devait donner une conférence de presse hier à 16h00 (19h00 GMT) au camp d'entraînement de la sélection près de Buenos Aires, pour annoncer qu'il ne prolongerait pas son contrat, qui expire en septembre. "Changement de commandement", titre le quotidien sportif Olé, qui ajoute que "Martino est tête de liste pour remplacer Sabella" et que la Fédération argentine de foot- ball (AFA) attend la réponse du technicien remercié par le club catalan après une saison sans titre. Le journal La Na- cion confirme que Martino, un proche du capitaine argen- tin Lionel Messi, négocie avec l'AFA. "Le départ de Sabella m'attriste car je voulais qu'il continue", a déclaré à des jour- nalistes Julio Grondona, président de l'AFA, ajoutant sans le nommer qu'il avait un nom en tête pour le remplacer. Ge- rardo Martino, 51 ans, a déjà été sélectionneur du Paraguay (2007-2011) et entraîné divers clubs en Argentine et au Pa- raguay, dont Newell's Old Boys, l'équipe où il a joué comme milieu de terrain offensif.

CS SFAX (TUNISIE)

L'Algérien Saâyoud exige 50 000 dinars tunisiens pour résilier son contrat

L'attaquant algérien, Amir Saâyoud, libéré par le CS Sfax six mois après son arrivée au club de Ligue 1 tunisienne de football, a exigé la somme de 50 000 dinars tunisiens pour résilier son contrat, indiquaient hier des médias locaux.

Une demande refusée par la di- rection de la formation sfaxienne qui a proposé au joueur deux sa- laires, selon la chaîne de télévision Attounissia. Saâyoud (24 ans) avait rejoint le CSS en janvier dernier en provenance du club bulgare de PFK Beroe Stara Zagora, mais il a été très rarement utilisé par sa nouvelle équipe. Afin de qualifier l'attaquant ivoirien, Patrick Kouakou, la di-

qualifier l'attaquant ivoirien, Patrick Kouakou, la di- rection du club tunisien était dans l'obligation de se

rection du club tunisien était dans l'obligation de se séparer d'un étranger et c'est Amir Saâyoud qui a été choisi par son nouvel entraî- neur, le Français Philippe Trous- sier pour quitter le navire. Promu à un bel avenir, l'ex-at- taquant de la sélection olympique

algérienne a été stoppé dans son élan depuis qu'il a quitté Al-Ahly d'Egypte au début 2013 pour re- joindre le MC Alger (Mobilis- Ligue 1, Algérie) à titre de prêt. Ses blessures à répétition lui ont joué un mauvais tour.

CAN-2015( PHASE DE GROUPE) - ALGÉRIE-MALI

Les Maliens à Alger le 8 ou 9 septembre

L'équipe malienne de football sera à Alger, le 8

là-bas, nos joueurs de- vront rejoindre leurs

journée des élimina- toires, groupe B de la

jectif primordial. La CAN est l’activité sportive la

ou 9 septembre pro-

clubs respectifs. Donc il

CAN-2015.

plus populaire en

chain, pour affronter l'Algérie, pour le compte de la seconde journée des éliminatoires, groupe B, de la coupe d'Afrique des nations (CAN-2015), rapportait hier le site maliweb.net. "Nous jouerons le premier match des éli- minatoires, à Bamako le 4 septembre prochain contre le qualifié entre Malawi-Bénin. Cinq jours après, nous serons en Algérie et à partir de

sera important nous de prendre toutes les dispo- sitions même s’il faut prendre un vol spécial pour éviter des désagré- ments. Nous pensons déjà à tout cela pour que l’équipe puisse faire face à ces défis", a déclaré le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, au site Mali- web.net. L'Algérie accueillera le Mali le 10 septembre pour le compte de la 2 e

Le groupe B est com- posé également de l'Ethiopie et du qualifié de la confrontation entre le Malawi et le Bénin. Le premier responsable du secteur des sports ma- lien a indiqué que la Coupe d'Afrique des na- tions est un objectif es- sentiel pour le football malien et l'équipe pos- sède des atouts pour être présente au Maroc du 17 janvier au 8 février 2015. " Bien sûr, c’est un ob-

Afrique. Elle reste aussi l’activité la plus popu- laire au niveau de nos Etats. Nous nous sommes dits qu’il est im- portant, si on veut exiger des résultats des sportifs, que le gouvernement prenne toutes les me- sures nécessaires pour mettre les sportifs dans les meilleures condi- tions", a ajouté le respon- sable.

JEUX MÉDITERRANÉENS-2021

Présentation de la candidature de Sfax à Athènes

Le dossier de candidature de la ville tunisienne de Sfax pour l'organisation des Jeux méditerranéens- 2021 ( JM-2021) devait être présenté hier par la délé- gation tunisienne lors d'une cérémonie au siège du Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) à Athènes, rapportent des médias locaux. Le dossier, élaboré dans trois langues (arabe, français et anglais) comprend des informations sur la ville de Sfax dans les domaines sportifs, écono- miques, de développement, culturels et touristiques, selon l'agence de presse TAP. Le dossier comporte

également un document écrit dans lequel le gouver- nement de Mehdi Jomaâ s'engage à fournir l'infra- structure sportive, les équipements et la logistique nécessaires, conformément au cahier des charges du Comité international des Jeux méditerranéens. Outre Sfax, deux autres villes sont en lice pour l'or- ganisation des JM-2021 : Oran (Algérie) et Tanger (Maroc). La Tunisie a organisé à deux reprises les Jeux mé- diterranéens à Tunis en 1967 et 2001.

APS

les Jeux mé- diterranéens à Tunis en 1967 et 2001. APS Solution Sudoku N°670   GLOBETROTTER

Solution

Sudoku N°670

à Tunis en 1967 et 2001. APS Solution Sudoku N°670   GLOBETROTTER Mots Croisés N°670 EUGENIE
 

GLOBETROTTER

Mots Croisés N°670

EUGENIEnERSn

RIRAnCCPnOnD

OSENTnOCCUPE

NAnTRANCHEnC

TNTnAINnUnBO