Vous êtes sur la page 1sur 108
ENQUÊTE PUBLIQUE Du 18 juin au 18 juillet 2013 PONT SAINT‐ MARTIN Plan Local d’Urbanisme
ENQUÊTE PUBLIQUE
Du
18 juin au 18 juillet 2013
PONT SAINT‐
MARTIN
Plan Local
d’Urbanisme
PUBLIQUE Du 18 juin au 18 juillet 2013 PONT SAINT‐ MARTIN Plan Local d’Urbanisme Dossier N°

Dossier N° E 13000148/44

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme SOMMAIRE I-RAPPORT D’ENQUÊTE : 1-OBJET DE L’ENQUÊTE page 2

SOMMAIRE

I-RAPPORT D’ENQUÊTE :

1-OBJET DE L’ENQUÊTE

page 2

2-ORGANISATION DE L’ENQUÊTE

page 3

3-PUBLICITE

page 4

4-COMPOSITION DU DOSSIER

page 5

5-REUNION AVEC LE PORTEUR DU PROJET, VISITE DES LIEUX ET ETUDE

DU DOSSIER.

Page 6

6-DEROULEMENT DE L’ENQUÊTE

page 39

7-ANALYSE DES OBSERVATIONS

7.1 Registres d’enquête

page 41

7.2 Courriers

page 63

7.3 Observations orales

page 88

8-SYNTHESE

page 89

II-CONCLUSIONS ET AVIS

page 93

III-PIECES JOINTES

page 107

page 93 III-PIECES JOINTES p a g e 1 0 7 Dossier E13000148/44 enquête publique du
page 93 III-PIECES JOINTES p a g e 1 0 7 Dossier E13000148/44 enquête publique du

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme I-RAPPORT D’ENQUÊTE Article 7 de la Charte de l’environnement «

I-RAPPORT D’ENQUÊTE

Article 7 de la Charte de l’environnement

« Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d’accéder aux informations relatives à l’environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement. » L’article L 120 du Code de l’Environnement définit les conditions et limites dans lesquelles le principe de participation du public est applicable.

1-OBJET DE L’ENQUÊTE

Après les phases d’étude et de concertation, par délibération en date du 14 mars 2013, le conseil municipal a, d’une part et conformément à l’article L.300-2 du code de l’urbanisme, tiré un bilan de la concertation et, d’autre part, conformément à l’article L. 123- 9, arrêté le projet du Plan Local d’Urbanisme qui a été transmis pour avis aux Personnes Publiques Associées mentionnées aux articles L.123.6 et L.121.4 du code de l’urbanisme.

L’ensemble de ces documents est maintenant soumis à enquête près du public conformément à l’article L123-1 du code de l’environnement.

L'enquête publique a pour objet d'assurer l'information et la participation du public ainsi que la prise en compte des intérêts des tiers lors de l'élaboration des décisions susceptibles d'affecter l'environnement mentionnées à l'article L. 123-2. Les observations et propositions recueillies au cours de l'enquête sont prises en considération par le maître d'ouvrage et par l'autorité compétente pour prendre la décision.

par l'autorité compétente pour prendre la décision. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
par l'autorité compétente pour prendre la décision. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme 2-ORGANISATION DE L’ENQUÊTE Par courrier en date du 09/04/2013, Monsie

2-ORGANISATION DE L’ENQUÊTE

Par courrier en date du 09/04/2013, Monsieur le Maire de la commune de Pont- Saint-Martin a sollicité près de Monsieur le Président du tribunal administratif de Nantes la désignation d’un commissaire enquêteur en vue de procéder à une enquête publique ayant pour objet l’élaboration du Plan local d’Urbanisme de la commune.

Par décision N° E13000148/44 en date du 16/04/2013 Monsieur le Président du tribunal administratif de Nantes a désignés :

-Monsieur Jean BUSSON, ingénieur territorial en retraite, en qualité de commissaire enquêteur titulaire ;

-Monsieur Claude LACOUR, ingénieur divisionnaire des travaux publics de l’Etat en retraite, en qualité de commissaire enquêteur suppléant.

Par arrêté n° 2013/URBA136 en date 27 mai 2013, Monsieur le Maire de la

commune de Pont-Saint-Martin a prescrit l’enquête publique relative au projet de révision générale du Plan d’Occupation de Sols en Plan Local d’Urbanisme du 18 juin au 18 juillet

2013.

Durant cette période d’une durée de 31 jours le dossier du projet arrêté ainsi que les avis des Personnes Publiques Associées (P.P.A.) sont restés tenus à la disposition du public aux jours et heures habituels d’ouverture de la mairie.

Conformément à l’article R123-10 du code de l’environnement, les jours et heures des permanences ont été fixés de manière à permettre la participation de la plus grande partie de la population compte tenu notamment des horaires normaux de travail. (Il s’est tenue une permanence chaque jour de la semaine, dont une un samedi matin jour de marché.)

Un registre a permis à toute personne le souhaitant d’y porter des annotations ou d’y joindre un courrier.

Le commissaire enquêteur s’est tenu à la disposition du public en mairie les :

-mardi 18 juin de 9h à 12h, -samedi 22 juin de 9h à 12h, -Jeudi 27 juin de 14h à 17h, -Mardi 2 juillet de 14h à 17h, -Jeudi 4 juillet de 14h à 17h, -Mercredi 10 juillet de 14h à 17h, -lundi 15 juillet de 14h à 17h, -Jeudi 18 juillet de 14h à 17h.

Des courriers ont également pu être adressés en mairie à l’intention du commissaire enquêteur, et joints au registre d’enquête.

commissaire enquêteur, et join ts au registre d’enquête. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
commissaire enquêteur, et join ts au registre d’enquête. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme TEXTES REGISSANT L’ENQUÊTE -décret n° 2011–2018 du 29 décembre

TEXTES REGISSANT L’ENQUÊTE

-décret n° 2011–2018 du 29 décembre 2011 portant réforme de l’enquête publique relative aux opérations susceptibles d’affecter l’environnement ;

- le code général des Collectivités territoriales et notamment son article 2224-

10 ;

- la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 ;

- la loi n° 2009-967 du 3 aout 2009 relative à la mise en œuvre du grenelle de l’environnement ;

- la loi 2010-788 du 12 juillet 2010 portant ENE ;

- la loi 2010-874 du 27 juillet 2010 de modernisation de l’agriculture et de la

pêche ;

- le code de l’urbanisme modifié par la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 et par

le décret n° 2012-290 du 29 février 2012, notamment les articles L.123-10 et R.123-19 ;

- le code de l’environnement modifié par la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010

et ses décrets d’application, notamment les articles L.123-1 et suivants et R.123-7 à R.123-

23 ;

- la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public.

3-PUBLICITE

Avant le début de l’enquête :

Dans les journaux régionaux (rubrique avis administratifs):

- Ouest-France du vendredi 31 mai 2013

- Presse-Océan du vendredi 31 mai 2013

Par affichage :

- Sur 7 panneaux communaux : le Fréty, la Noë Thébaud, la

Champsiome, panneau situé entre la Coquinerie et les Ménanties, Viais rue de la Roche, la mairie, rue du vignoble,

-Secteur du hameau des Vignes : super U et pharmacie des

Vignes,

- Secteur de Viais : café relais Côté ouest,

des Vignes, - Secteur de Viais : café relais Côté ouest, Dossier E13000148/44 enquête publique du
des Vignes, - Secteur de Viais : café relais Côté ouest, Dossier E13000148/44 enquête publique du

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme - Place du marché : cabinet médical, la pharmacie de

- Place du marché : cabinet médical, la pharmacie de la Place,

-Le Bourg : -agence immobilière « Century 21 », salon de coiffure Nicole, clinique vétérinaire, crédit Agricole, maison de retraite la Roselière, Kinésithérapeute.

Sur le site internet de la commune.

Des certificats signés par monsieur le Maire attestent de l’exécution de ces formalités.

Au début de l’enquête :

Dans les journaux régionaux : - Ouest-France du mardi 18 juin 2013

- Presse-Océan du mardi 18 juin 2013

Autres publicités :

- Magazine mensuel municipal ‘Vue du Pont’ de mai et de juillet 2013.

- Supplément spécial de 8 pages diffusé en Juin 2013.

4-COMPOSITION DU DOSSIER

- Arrêté prescrivant l’enquête publique,

- Avis des Personnes Publiques Associées (PPA)

1-

Délibérations,

2-

2.1 Rapport de présentation,

2.2 Évaluation environnementale texte et plan au 1/7500,

3-

Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD),

4-

Orientations d’aménagement et de programmation (OAP),

5- 5-1 règlement écrit, 5-2 règlement graphique :-plan d’ensemble -plan du bourg -plan des entités bâties sur le territoire rural -plan de la ZAC du Haugard. 6- Annexes : - annexes sanitaires

- inventaire des zones humides

- droit de préemption renforcé

- recensement du patrimoine

7- Servitudes

renforcé - recensement du patrimoine 7- Servitudes Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
renforcé - recensement du patrimoine 7- Servitudes Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme 5-REUNION AVEC LE PORTEUR DU PROJET, VISITE DES LIEUX ET

5-REUNION AVEC LE PORTEUR DU PROJET, VISITE DES LIEUX ET ETUDE DU DOSSIER

5-1 REUNION AVEC LE PORTEUR DU PROJET ET VISITE DES LIEUX

Aux fins de prendre connaissance du dossier et de visiter les lieux j’ai sollicité une rencontre avec le porteur du projet.

Une réunion s’est tenue le mardi 28 mai à partir de 10 heures en mairie de Pont-Saint-Martin en présence de Monsieur FRANCOIS Maire de la commune, Monsieur LEGLAND adjoint au Maire chargé de l’urbanisme, Madame LEVI-TOPAL Directrice Générale des Services et Madame GUILLET responsable du service urbanisme.

Monsieur FRANCOIS m’a exposé que la commune de Pont-Saint-Martin compte actuellement environ 5700 habitants, qu’elle est rattachée à l’Unité Urbaine de Nantes depuis 2012, membre de la communauté de communes de Grand Lieu et incluse dans le SCOT du Pays de Retz.

Le plan d’occupation des sols de la commune actuellement en vigueur a été élaboré en 1977 et a fait l’objet de révisions partielles et modifications dont la dernière a été approuvée en mai 2007.

Il s’avère nécessaire de le revoir dans son ensemble afin de répondre aux nouveaux textes et règlementations en vigueur, dont principalement la loi SRU de 2000 et les Grenelle de l’Environnement, ainsi qu’aux plans et schémas locaux d’ordre supra-communal.

Les zonages ne correspondent plus à la vision d’aménagement communal.

En matière de logement social la commune veut s’engager dans une démarche forte pour rattraper au mieux le retard qui la pénalise dans ce domaine et prévoit ainsi la réalisation de 25 à 35 % de logements sociaux dans les opérations de construction de logements à partir de 400 m2 de surface à réaliser.

Est également évoqué le séjour sur la commune des gens du voyage.

La commune tient à préserver ses espaces naturels, agricoles et viticoles, maintenir ses activités artisanales et commerciales, développer la zone D2A.

aussi

recensement a été effectué, et le PLU limite la hauteur des constructions.

Le

projet

veille

à

la

préservation

du

patrimoine

architectural,

un

veille à la préserva tion du patrimoine architectural, un Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
veille à la préserva tion du patrimoine architectural, un Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Monsieur le Maire et son adjoint m’ont ensuite conduit et

Monsieur le Maire et son adjoint m’ont ensuite conduit et présenté sur le terrain leur commune.

L’itinéraire emprunté nous a permis de visionner : la rue de Nantes, la rue du Pays de Retz, le Frety (ancien village viticole), la ZAC du Haugard (en cours d’achèvement), la Bourie, le chemin des Loreaux et la future zone D2A (négociations en cours avec l’exploitant agricole), le secteur de Champsiome, Lavau, les Ménanties, la Vincée, le Moulin Robert, les Garotteries, le parc d’activités de Viais, la rue du Vignoble.

5-2 ETUDE DU DOSSIER

Délibérations du conseil municipal

Le 18 décembre 2008 le conseil municipal délibérait pour la mise en révision du POS élaboré le 14 janvier 1977 et devenu obsolète afin de permettre :

* la création maîtrisée dans le temps de nouveaux quartiers ;

* la construction de logements dans un cadre de développement modéré, maîtrisé , limité assurant la diversité de l’offre ;

* la restructuration, l’organisation et l’amélioration de l’habitat ;

* l’intégration des dessertes des nouveaux quartiers et les circulations douces ;

* la rénovation du bâti ancien des villages ;

* l’extension des zones artisanales, commerciales et industrielles ;

* la prévision des emplacements réservés ;

* l’écoulement des eaux pluviales ;

* un étalement urbain économe en espace ;

* la révision du règlement.

Et décide :

*de prescrire la révision du POS ;

*

l’élaboration ;

de

soumettre

à

la

concertation

les

études

pendant

toute

la

durée

de

*La mise en place d’un registre de concertation et d’expositions publiques.

registre de concertation et d’expositions publiques. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
registre de concertation et d’expositions publiques. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Le 23 juin 2011, le conseil municipal, après en avoir

Le 23 juin 2011, le conseil municipal, après en avoir débattu, prend acte à l’unanimité du Projet d’Aménagement et de Développement Durable.

Le 20 décembre 2012, le contexte territorial et les obligations règlementaires ayant évolués avec l’intégration du territoire communal dans l’unité urbaine de Nantes et ses conséquences sur le logement social, ainsi que le changement de SCOT avec l’intégration au SCOT du Pays de Retz, ces changements ont entrainé des modifications dont il fallait tenir compte dans le PADD. Le nouveau PADD est présenté au conseil municipal.

Le 14 mars 2013, le conseil municipal tire le bilan de la concertation :

organisation de 3 réunions publiques avec la population (à chaque réunion entre100 et 150 personnes présentes, et par ailleurs 207 courriers sont été reçus en mairie), une boite à idées a été mise à disposition, deux expositions ont été réalisées, un registre a été mis à la disposition du public sur lequel aucune observation n’a été portée, trois tables rondes ont été organisées, et parution d’articles et de petits dossiers sur l’avancement de la révision.

Le recensement des zones humides a donné lieu à 4 réunions de travail.

Le choix et la localisation des haies à protéger ont été réalisés.

La réalisation du diagnostic agricole a donné lieu à 5 réunions avec les

exploitants.

La détermination des zones à urbaniser situées en zone INAO est le résultat des avis donnés par les professionnels viticoles.

En conséquence :

Le conseil municipal donne un avis favorable au Plan Local d’Urbanisme par 23 voix pour et 4 contre.

Rapport de présentation

Le rapport de présentation doit contenir tous les éléments qui sont précisés à l’article R123-2 du code de l’urbanisme, expliquer les choix retenus pour établir le PLU.

1-PREAMBULE :

Expose la nécessité de procéder à l’élaboration d’un PLU et présente les orientations et objectifs.

Il rappelle le cadre législatif et décrit la méthodologie et la constitution.

législatif et dé crit la méthodologie et la constitution. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
législatif et dé crit la méthodologie et la constitution. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme 2-DIAGNOSTICS : 2.1 Présentation générale de la commune : La

2-DIAGNOSTICS :

2.1 Présentation générale de la commune :

La commune est située à 10 km au sud de Nantes. Elle fait partie de l’aire urbaine de Nantes. Elle appartient à la communauté de communes de Grand-Lieu et est concernée par le principe de compatibilité avec le SCOT du Pays de Retz.

Le Document d’Orientations et d’Objectifs (DOO) du SCOT s’articule autour de huit axes reprenant les enjeux du PADD :

1-Organiser l’espace et les grands équilibres du territoire (identification du centre-bourg et pôle communal, villages, formes complexes modernes, hameau, habitat isolé) dont la définition est donnée dans le SCOT.

2-protéger les sites agricoles et forestiers.

3-répondre aux objectifs et principes de la mixité sociale et de la

politique de l’habitat.

4-développer l’économie et l’emploi.

5-mettre en œuvre une stratégie de mobilité durable.

6-déterminer les conditions permettant d’assurer la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la maîtrise de l’énergie et la production d’énergie à partir de sources renouvelables.

7-protéger l’environnement.

8-mettre en œuvre, suivre les évolutions et dialoguer avec les

territoires voisins.

Le Document d’Aménagement Commercial (DAC) du SCOT présente la commune de Pont-Saint-Martin comme un pôle commercial intermédiaire.

2.2 Evolutions démographiques

Le taux de croissance était de 1,7% de 1999 à 2009. Ce taux est en baisse car l’attractivité de la commune a progressivement diminué.

La population est estimée à 5770 habitants en 2013 selon

l’INSEE.

La commune est familiale avec une taille des ménages de 2,7 personnes/ménage, le taux de retraités est en forte augmentation (de 17,7% en 1999 à 24,3% en 2009).

Le parc de logements est essentiellement composé de résidences

principales (95%).

essentiellement composé de résidences principales (95%). Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
essentiellement composé de résidences principales (95%). Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Le nombre de permis de construire délivrés a fortement diminué

Le nombre de permis de construire délivrés a fortement diminué

(53 en 2002, 16 en 2012).

En 2009 la commune possédait 3% de logements sociaux locatifs. Avec les opérations en cours la commune en possèdera 90 en 2013, soit un taux de

4,5%.

Accueil des gens du voyage : 22 terrains accueillent des gens du voyage. Ces terrains sont souvent classés en zone A ou N. leur occupation en lieu de résidence est incompatible.

2.3 Analyse économique

2.3.1-Diagnostique agricole : 75 emplois à l’année sur 19 exploitations. 640 hectares sont exploités. L’élevage bovin valorise 360 ha et la viticulture 144 ha. Les 19 exploitations sont à 70 % dans les villages.

2.3.2-Les activités : la commune possède un gisement de 640 emplois et 65 entreprises. Elle compte 2 zones d’activités intercommunales (Viais et sa réserve foncière, et la Nivardière) et une zone d’intérêt supra-communal (D2A).

2.3.3-L’offre commerciale : est regroupée sur 3 pôles, le centre-bourg, Super U, et Viais.

2.4 Le cadre de vie

-Les équipements : la commune possède à ce jour un parc d’équipements qui répond aux besoins de la population, et est en mesure de satisfaire les besoins de la population projetée.

-Les transports et les déplacements : la commune est accessible par un réseau de routes départementales. Elle est desservie par les lignes 12 et 180 des transports LILA. Les transports sont assurés par le syndicat intercommunal. La commune est traversée rue de Nantes par environ 6500 véhicules/jour en trafic pendulaire. Le pont Utrillo qui enjambe l’Ognon est à saturation et il convient de localiser les zones de développement de telle sorte qu’elles impactent le moins possible ce pont.

-le stationnement : la commune et ses pôles sont biens équipés

en stationnement.

2.5-Typologie urbaine, paysages et patrimoine

Structure du territoire : la commune se compose de : 1 aire agglomérée, le bourg ; 1 village, Champsiome ; 3 hameaux, la Bénétière, la Bauche Tue-Loup et la Vincée ; 3 formes complexes modernes, la Planchette, les Ménanties et le Pâtis ; de nombreux groupements bâtis ; un nombre limité d’implantations individuelles.

; un nombre lim ité d’implantations individuelles. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
; un nombre lim ité d’implantations individuelles. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme  Le patrimoine : le patrimoine est riche. Il comporte

Le patrimoine : le patrimoine est riche. Il comporte

notamment 2 menhirs classés monuments historiques, le château de la Rairie et le château du Plessis inscrits monuments historiques.

Archéologie préventive : la commune est concernée par les

sites suivants : menhirs de Pré-Moreau, la Vincée, la Fontaine Saint-Laurent, le Camp- Romain, la Taraignette.

2.6-Bilan de la consommation des espaces agricoles, naturels et

forestiers

Le POS réserve des surfaces importantes destinées à

l’urbanisation future et non consommées, environ 95,8 ha. Les surfaces réservées à l’habitat n’ont pas été mobilisées dans les secteurs des villages de Viais et de la Gautellerie, dans l’espace agricole séparant le bourg du Petit Fréty, et au nord de la commune. Par contre les surfaces dédiées aux activités (sauf D2A) ont été entièrement consommées.

La surface agricole utile (SAU) occupe 36 % du territoire

communal (813 ha). Les exploitants en valorisent 80% (640ha) dont la viticulture (144ha).

Peu d’exploitations se situent à proximité du bourg, excepté sur le secteur de Viais, L’impact du développement urbain aura vraisemblablement des effets limités sur l’acticité.

En 10 ans la consommation des terres agricoles dans le cadre de l’urbanisation a été d’environ 68 ha.

-Le foncier naturel et forestier, a été préservé dans son ensemble. Les boisements sont implantés en bordure de l’Ognon et de ses affluents.

3-ETAT INITIAL DE L’ENVIRONNEMENT

3.1 L’environnement naturel et urbain

La commune de Pont-Saint-Martin se situe en bordure du lac

de Grand-lieu. L’aire urbaine est implantée entre 5 et 15 m NGF, séparée en 2 par l’Ognon. C’est un cours d’eau de seconde catégorie piscicole, d’une largeur moyenne de 15 m. et 1 m. de profondeur. Son principal affluent est le ruisseau de la Patouillère.

Le paysage est marqué par 5 entités : le paysage boisé

(constitué de petits bois parfois humides), les vignobles (3-4 sites sur des emprises relativement vastes), le marais (au sud –est), le paysage agricole (particulièrement concentré sur le nord de la commune-la Planchette et le Champsiome), les zones urbaines.

Inventaire des espaces naturels remarquables : la commune

possède 8 types de zonages différents. Natura 2000 (SIC et ZPS), Inventaires (ZICO, ZNIEF de type1), protection règlementaire (site classé), Eaux et milieux aquatiques (zones humides

d’importance nationale et secteur Ramsar), Réserves (de chasse et de faune sauvage).

Ramsar), Ré serves (de chasse et de faune sauvage). Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
Ramsar), Ré serves (de chasse et de faune sauvage). Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme  La ressource en eau : dans le cadre de

La ressource en eau : dans le cadre de son PLU la commune a

engagé un inventaire des zones humides validé par le conseil municipal le 10 mai 2011 et par la commission locale de l’eau le 22 juin 2011. La commune de Pont-Saint-Martin fait partie du périmètre du SDAGE du bassin Loire-Bretagne et du SAGE Logne, Boulogne, Ognon, et Grand-Lieu. Concernant l’assainissement la commune est desservie par 2 stations d’épuration et une station de lagunage près de Viais. Une nouvelle lagune est programmée pour desservir les parcelles agglomérées de la Champsiome. Les hameaux ne sont pas raccordés à l’assainissement collectif. La desserte en eau potable est assurée par le syndicat intercommunal, la commune ne possède pas de captage d’eau.

L’énergie : la commune n’est pas concernée par une zone de

développement éolien. Le potentiel géothermique est peu exploité.

Le recensement des haies : a permis à la fois d’apprécier

l’importance de ce patrimoine mais aussi sa diversité. Il a été décidé de classer les haies participant à la régulation des eaux pluviales, bordant les chemins de randonnées, et les haies accompagnant le réseau hydrographique et les zones humides.

Les boisements ont été identifiés à l’aide des cartographies

issues de la chambre d’agriculture et de l’INGF.

Les connexions biologiques : le PLU s’est appuyé sur 4

recensements, les haies, les zones humides, le réseau hydrographique et les bois.

La trame verte et bleue : elle reprend les différents niveaux de

protection et prend en compte les préconisations du SCOT.

3-2 Les risques et nuisances

La commune de Pont-Saint-Martin est concernée par l’atlas

des zones inondables du bassin versant du lac de Grand-Lieu, publié le 27 mai 2009. La zone inondable est liée à l’expansion de l’Ognon, les secteurs de la Pigossière et le centre historique sont concernés par ce risque.

Risque sismique : la commune est classée en zone d’aléa

modéré.

Risque de remontée de nappe : les parcelles situées aux

abords de l’Ognon et de l’affluent rive gauche du ruisseau des Patouillères sont exposées au risque.

Risque de retrait et de gonflement d’argile : aléa moyen sur

l’extrême sud-ouest de la commune en lien avec l’Ognon, aléa fort sur une petite bande

passant par le lieu-dit le Landais.

Les nuisances sonores : la commune est concernée par l’arrêté

préfectoral du 19/05/1999 relatif au classement acoustique. Les voies concernées sont la RD 178 et la RD 65. De plus les RD 178 et 937 sont concernées par la loi Barnier (marge de recul

et 937 sont c oncernées par la loi Barnier (marge de recul Dossier E13000148/44 enquête publique
et 937 sont c oncernées par la loi Barnier (marge de recul Dossier E13000148/44 enquête publique

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme de 75 m de part et d’autre de l’axe). De

de 75 m de part et d’autre de l’axe). De plus une partie de la commune est concernée par le Plan d’Exposition au Bruit de l’aéroport de Nantes. Il est signalé également dans le porter à connaissance que de nombreuses plaintes contre des nuisances sonores ont été déposées contre Super U et Oxymétal.

Les ICPE : 17 Installations Classées pour la Protection de

l’Environnement sont recensées sur la commune, dont une dizaine concerne l’activité

agricole.

Les sites et sols potentiellement pollués : aucun site pollué

n’est recensé dans la base de données BASOL. En revanche 2 sites potentiellement pollués

ont été répertoriés sur BASIA : une station-service ALOA rue des Sables d’Olonne et un ancien dépôt de liquides inflammables route de Vannes.

3-3 les servitudes d’utilité publique

La commune est concernée par 12 servitudes d’utilité publique (les cours d’eau domaniaux, les monuments historiques, les sites et monuments naturels, la visibilité sur les voies publiques, les alignements, les canalisations de transport et de distribution du gaz, les canalisations électriques, les transmissions radioélectriques, les communications téléphoniques, les servitudes aéronautiques, les canalisations de transport d’eau, le voisinage de cimetières). Les documents et plans sont joints en annexe au dossier.

4-LES ENJEUX

Amener une mixité sur la commune pour ne pas être une

commune dortoir de Nantes,

Permettre une évolution raisonnée et continuer de développer

une vie dynamique sur le plan scolaire, associatif et commercial,

Associer le développement quantitatif à la qualité de vie,

Permettre aux jeunes de rester sur la commune,

Permettre aux familles de choisir un habitat pavillonnaire aux

portes de Nantes,

Permettre aux couples et familles monoparentales de trouver

un habitat plus petit et moins couteux,

Permettre une mixité des logements qui permettrait aux ainés

de se reloger et aux jeunes d’arriver sur la commune ou d’y rester,

Densifier l’espace bâti en développant les aires agglomérées

et en comblant les dents creuses, afin de limiter l’étalement urbain.

Intégrer une problématique du logement permettant de ne pas

exclure une partie de la population,

permettant de ne pas exclure une partie de la population, Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06
permettant de ne pas exclure une partie de la population, Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme  Développer l’emploi,  Maintenir le développement des activités

Développer l’emploi,

Maintenir le développement des activités commerciales,

Attirer de nouvelles populations en conservant une qualité

d’accueil,

Limiter la circulation dans Pont-Saint-Martin, limiter la circulation sur le pont Utrillo, favoriser les déplacements doux,

Préserver et valoriser le patrimoine environnemental,

Promouvoir les énergies renouvelables,

Limiter la production des gaz à effet de serre.

5-CHOIX RETENUS POUR ETABLIR LE PLU

5.1 Les choix retenus pour le PADD

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable est le projet politique qui a pour objet de proposer et de mettre en œuvre une nouvelle vision territoriale, de concilier les différents intérêts et d’assurer à la commune une évolution raisonnée et rationnelle dans le respect de l’environnement.

Le PADD vise à cadrer l’évolution de la commune à l’horizon 2025. Il s’articule autour de 6 grandes orientations stratégiques.

1-Renforcer l’identité de Pont-Saint-Martin,

2-Favoriser le développement des filières économiques,

3-Protéger et favoriser le patrimoine naturel,

4-Ouvrir des perspectives de développement harmonieux au centre-bourg et maîtriser son extension,

5-Développer

l’intermodalité

transports collectifs et déplacements doux,

et

favoriser

l’utilisation

des

6-Intégrer les préoccupations environnementales au cœur des

projets.

5.2 Politique démographique et logement

Accueillir une population nouvelle est une nécessité. 1,5 % de croissance correspond à cette volonté. Accueillir nécessite une mobilisation du foncier : le foncier déjà urbain à densifier, et le foncier d’extension limitée.

urbain à densifier, et le foncier d’extension limitée. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
urbain à densifier, et le foncier d’extension limitée. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme La politique du logement doit aussi se traduire par la

La politique du logement doit aussi se traduire par la mise en place d’une alternative au modèle pavillonnaire.

Le nombre de logements à réaliser est estimé à 533.

Localisation des sites d’accueil des nouvelles constructions :

la politique de localisation des sites d’accueil des nouveaux logements doit utiliser le foncier

densifiable déjà urbanisé sans consommer d’espace naturel ou agricole.

Le potentiel est de 2 ordres : densification des parcelles des aires agglomérées de Viais et du bourg, et la densification du village de Champsiome et des hameaux ou formes urbaines. Possibilité estimée à 155 logements.

Reste en besoins à créer : 533-155= 378

Il reste 95,8 ha de zones NA non urbanisées au POS. Le PLU n’a pas fait le choix de reconduire ces différentes zones. Le choix de localisation des zones d’accueil des nouvelles constructions procède de principes clés : développer un urbanisme de proximité immédiate habitat-services et développer un urbanisme résidentiel à proximité relative des pôles d’emploi. Ces deux points ont conduit à retenir comme sites principaux d’accueil de nouveaux logements le Bourg et Viais. Par ailleurs 3 secteurs libres de constructions sont capitalisables : secteur de l’impasse des Grapilles, les jardins du centre bourg et les jardins au sud de l’Ognon. Ceci représente un potentiel d’accueil de 234 logements (densité 18 logts/ha, le SCOT en préconise 15 mini).

Le choix d’implantations complémentaires a fait l’objet d’une analyse comparative des différents sites. Une réunion a été organisée avec les représentants de l’INAO et des viticulteurs. Ainsi ont été validés :

- Viais nord pour 92 logements sur 5,1 ha

- Viais sud pour 27 logements sur 1,8 ha

- la Planche au Bouin pour 130 logements sur 10 ha

- secteur Ouest pour 70 logements sur 3,9 ha

- impasse des Grapilles pour 17 logements sur 0,92 ha

- les jardins du Bourg pour 17 logements sur 0,93 ha

- les jardins sud pour 40 logements sur 1,7 ha.

Le PLU propose une offre globale de 548 logements, soit 44 logements par an d’ici 2025. La densité sera de 18 logements à l’ha.

Mixité sociale, à ce jour la commune dispose d’un parc de

logements sociaux peu important (4,5 %). Le PLU retient :

logements sociaux peu important (4,5 %). Le PLU retient : Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06
logements sociaux peu important (4,5 %). Le PLU retient : Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme - pour les secteurs cl assés AU, 35% pour les

- pour les secteurs classés AU, 35% pour les opérations de plus

de 400m2 ou plus de 5 logements, 100% pour certains secteurs proche du centre bourg (impasse des Grapilles, jardin du bourg et une partie du jardin sud).

 

-

en zone U, 25 % à partir de 400m2 de plancher ou plus de 5

logements.

 

Ainsi le pourcentage de logements sociaux passera de 4,5 à

10,4.

5.3 Politique des équipements

Le bien vivre ensemble défendu par le PADD se traduit par :

Le classement en zone UE d’une parcelle le long de l’Ognon afin de renforcer le lien entre la place du marché et l’Ognon.

La zone UE près du bourg est étendue pour permettre la

modernisation de la station d’épuration, un emplacement réservé est créé au sud de Champsiome pour la réalisation d’un lagunage, une zone UE est créée en rive sud de la Nivardière pour le déplacement des services techniques, enfin la zone de la Nivardière fait l’objet d’une orientation d’aménagement.

Gens du voyage, en application du plan départemental d’accueil et des obligations faites à la communauté de communes de créer 6 emplacements, un site pour 3 emplacements est réservé au sud de la commune, sur la limite communale de la Chevrolière.

Pôle de loisirs nature. Au nord-ouest du tissu urbain centre-

bourg, en limite de la Bourrie sur le secteur de la Marionnière, sur ce site le PLU planifie

l’aménagement d’un pôle de loisirs nature. Les sites de la rive Est seront le support d’une démarche d’interprétation des milieux. Des chemins de randonnées permettront d’apprécier la richesse environnementale de la commune.

5.4 Politique économique

La commune dispose de 2 zones d’activités saturées : Viais et la Nivardière. La zone de la D2A fait l’objet d’un travail concerté avec la SELA et la chambre d’agriculture pour solutionner les baux précaires accordés à un agriculteur. En dehors de l’extension de la zone de Viais, non opérationnelle à ce jour, la commune ne dispose plus de réserve foncière lui permettant de mettre en place des activités artisanales.

L’identité agricole : le PLU classe 1495 ha en zone agricole,

soit 68% de la surface communale.

Le renforcement des pôles économiques existants : le PLU

classe en 1AUza le secteur de la D2A. Le pôle sud de Viais sera dédié principalement à

l’accueil des artisans.

sera dédié principalement à l’accueil des artisans. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
sera dédié principalement à l’accueil des artisans. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme  Les pôles de services commerçan ts : Viais et

Les pôles de services commerçants : Viais et le bourg sont 2

pôles de vie car ils proposent en complément de l’habitat des services commerçants et des emplois. Le PADD confirme le principe de ces pôles de vie.

Le tourisme vert. La commune dispose d’un potentiel d’attractivité important, marais de l’île, l’Ognon porte d’entrée du lac de Grand-Lieu, les Prés Moreau et ses dames de pierre entre autres. L’ensemble des éléments motive la mise en œuvre de dispositions règlementaires permettant le développement du tourisme vert.

5.5 Politique des déplacements

La commune est divisée en 2 par l’Ognon et son franchissement par un pont unique représente un point faible du maillage routier.

La politique des déplacements de la commune vise à réduire l’utilisation de la voiture. Elle encourage le développement d’un urbanisme de proximité et des circuits de maillage pour les déplacements doux.

12 emplacements réservés visent à améliorer la circulation en

élargissant certains tronçons, en aménageant des plateformes de retournement et un giratoire.

Maillage piétonnier, la commune conforte le dispositif en

créant de nouveaux chemins.

Adaptation du réseau par reprofilage de la voie entre la D2A

et le bourg.

Qualification des entrées de bourg. Elles vont évoluer avec le

développement des zones à urbaniser, la Planche au Bouin à l’Est et le secteur ouest à l’Ouest. Pour Viais création d’un double giratoire.

5.6 Politique environnementale

Au travers des recensements le PLU a été l’opportunité d’une mise en évidence de l’ensemble des patrimoines.

Préservation des patrimoines : les recensements ont porté sur

le patrimoine architectural du bourg et de l’espace rural, le réseau des haies, les boisements et les zones humides.

Le patrimoine architectural représentatif a fait l’objet d’une

annexe spécifique.

Les haies, la commune dispose d’un réseau important. Elles font l’objet d’un repérage sur le règlement graphique. N’ont été retenues que les haies qui associées aux zone humides, aux boisements et au réseau hydrographique assurent des connexions écologiques.

hydrographique assurent des connexions écologiques. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
hydrographique assurent des connexions écologiques. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Les zones humides ont fait l’objet d’un inventaire validé par

Les zones humides ont fait l’objet d’un inventaire validé par le conseil municipal le 10 mai 2011 et la commission locale de l’eau le 220 juin 2011.

Préservation des ressources, limitation des nuisances et des

pollutions. A cet effet le PLU propose une zone pour la nouvelle station d’épuration du centre

bourg et un lagunage à Viais.

Relation nature-ville, le PLU propose plusieurs actions afin

d’intégrer le développement urbain dans son environnement.

6-INCIDENCES NOTABLES PREVISIBLES DE LA MISE EN ŒUVRE DU

PLU

6.1 Incidences sur l’environnement,

Le PLU s’est attaché à conserver les dispositions de protection des milieux naturels et des paysages. Le PLU ne modifie pas la topographie ni la géologie. La qualité de l’eau ne peut que s’améliorer en regard des dispositions règlementaires. Sur les zones d’assainissement individuel le PLU limite les capacités d’évolution à la seule extension du bâti existant. Le PLU classe en zone NS les espaces protégés (Natura 2000, ZNIEFF, etc.).

6.2 Incidences sur les zones urbanisées

Secteurs impactés par l’évolution :

- Viais nord, la partie à aménager offre l’opportunité de renforcer le second pôle urbain de la commune, l’aménagement portera principalement sur une destination résidentielle pouvant inclure des équipements de proximité comme une maison de quartier.

- Viais sud, extension urbaine du village dédiée à

l’habitat.

 

- La

Planche

au

Bouin,

extension

urbaine

liée

à

l’habitat.

 

- Secteur Ouest, extension du bourg liée à l’habitat.

 

- Impasse des Grapilles, secteur de densification urbaine

dédié à l’habitat.

 

- Les jardins du bourg, secteur de densification urbaine

dédié à l‘habitat.

 

- Les jardins sud, secteur de densification urbaine dédié

à l’habitat.

secteur de densification urbaine dédié à l’habitat. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
secteur de densification urbaine dédié à l’habitat. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme - densification urbaine dédié à l’habitat. Sect eur Haut-Friche

- densification urbaine dédié à l’habitat.

Secteur

Haut-Friche

(Viais

sud)

secteur

de

- Secteur D2A, secteur dédié à l’activité en lien avec l’aéroport. Ce secteur est composé d’une zone urbanisable au POS qui a été fortement réduite,

- Secteurs de densification des villages, les Ménanties, le Pâtis, la Planchette, la Bénétière, la Vincée, la Planche Tue Loup, Champsiome, font l’objet d’un projet villageois.

6.3

Incidences sur les exploitations agricoles

 

Le

PLU

développe

une

politique

urbaine

basée

sur

une

densification forte, de l’ordre de 18 logements à l’hectare. (SCOT=15)

Le PLU s’est appuyé sur la carte établie lors du diagnostic agricole pour identifier les espaces agricoles présentant un intérêt majeur. Les espaces agricoles d’enjeu majeur pour les exploitations sont classés en A, exception faite pour la zone D2A et une partie de la zone sud de Viais.

7-MESURES ENVISAGEES POUR EVITER, REDUIRE ET SI POSSIBLE COMPENSER LES INCIDENCES DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLU

Le PLU met en œuvre une densité bâtie en secteur résidentiel bien plus importante qu’elle ne l’était précédemment afin de réduire la consommation des espaces agricoles et naturels.

Compensation des impacts : le PLU conforte et complète le classement des EBC, recense et protège les zones humides, recense et protège les haies, recense le patrimoine architectural, identifie le réseau hydrographique au travers du recensement des zones humides et des cours d’eau dont il assure la protection.

8-PRISE

EN

COMPTE

DU

CADRE

LEGISLATIF

ET

REGLEMENTAIRE

8.1 Article L121.1 du code de l’urbanisme

Le PLU détermine les conditions permettant d’assurer dans le respect des objectifs du développement durable :

- L’équilibre entre le renouvellement urbain (le PLU réduit la superficie des zones AU par rapport au POS), l’utilisation économe des espaces (le PLU accroit globalement la surface classée agricole et naturelle), la sauvegarde des ensembles urbains et du patrimoine bâti remarquable (recensement), la qualité urbaine, architecturale et paysagère des entrées de ville.

architecturale et paysagère des entrées de ville. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
architecturale et paysagère des entrées de ville. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme - La diversité des fonctions urba ines et rurales et

- La diversité des fonctions urbaines et rurales et la mixité sociale dans l’habitat. Le PLU fixe en zone AU un seuil de 35% de logements sociaux pour les opérations de plus de 400 m2 de surface de plancher ou de plus de 5 logements. Sur le reste de l’ensemble du territoire 25%. Le PLU autorise une augmentation raisonnée des densités, le PLU retient des zones d’urbanisation facilement connectables aux réseaux de desserte.

- La réduction des émissions de gaz à effet de serre, la maîtrise de l’énergie et la production énergétique à partir de sources renouvelables. Le PLU n’interdit pas la mise en œuvre de techniques relevant des énergies renouvelables, il privilégie un urbanisme de proximité visant à permettre des déplacements autre qu’avec la voiture.

8.2 Loi sur l’eau

La loi n° 92-3 du 3 janvier 1992, dite loi sur l’eau, est prise en considération. Le PLU assure la protection du réseau hydrographique (cours d’eau et zones humides). Le développement de la commune est compatible avec la capacité d’épuration de la station.

Le PLU est compatible avec le SDAGE Loire-Bretagne adopté en 2009 avec comme objectif la période 2010-2015.

Le PLU est compatible avec le SAGE ‘ Logne, Boulogne, Ognon, et lac de Grand-Lieu’.

8.3 Relation PLU/SCOT

Le SCOT a été arrêté le 24 octobre 2012. Le PLU tient compte de celui-ci et a été développé dans un souci de compatibilité.

Le bourg de Pont-Saint-Martin et le secteur de Viais s’inscrivent comme des pôles communaux dans le Pays de Retz.

Le SCOT a établi une trame verte et bleue et des principes de coupure verte le long des axes routiers majeurs. Ces coupures sont classées en A ou N.

Le SCOT retient un objectif de 15 logements par hectare. Le PLU en prévoit 18 sauf à la Planche au Bouin 15.

Le SCOT prévoit pour la communauté de communes de Grand- Lieu un objectif annuel de construction de logements entre 250 et 310. Le PLU prévoit la construction annuelle d’environ 44 logements. Le PLU fixe en zone AU un seuil de 35% de logements sociaux et 25 % dans les autres secteurs à partir de 400 m2 de plancher ou plus de 5 logements.

Le SCOT indique que les communes de plus de 5000 habitants devront répondre aux exigences du schéma départemental d’accueil des gens du voyage. Le PLU prévoit une zone dédiée à l’accueil des gens du voyage.

une zone dédiée à l’accueil des gens du voyage. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
une zone dédiée à l’accueil des gens du voyage. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Le SCOT souhaite développer l’ économie. Le PLU réserve des

Le SCOT souhaite développer l’économie. Le PLU réserve des surfaces nécessaires au développement des activités (D2A et Viais).

Le SCOT souhaite développer les modes de transports alternatifs à l’automobile. Le PLU favorise l’intermodalité par la création d’une aire de covoiturage.

Le SCOT identifie les boisements et les principaux corridors écologiques. Le PLU recense les haies, les boisements, les zones humides, les connexions écologiques.

9-EXPLICATION DE LA LIMITATION D’USAGE DES SOLS

Le territoire de la commune est divisé en 25 zones différentes :

11 urbaines : UA (UAa, UAb), UB, UC, UE, UGv, UV (UVa, UVb), UZ

(UZn, UZv) et UK ;

 

7 à urbaniser : 1AUAb, 1AUB, 1AUVa, 1AUVb, 1AUZa, 2AUZ, 2AU ;

3 agricoles : A, AH1, AH2 ;

 

4 naturelles : N, NS, NL, NH.

   

UAa

Secteur urbain central patrimonial

 

8,64 ha

UA

UAb

Secteur urbain central

 

6,67 ha

Zones

UB

 

Zone d’extension urbaine du centre bourg

 

126,24 ha

urbaines

UC

 

Zone d’extension urbaine concernant la ZAC du Haugard

4,99ha

UE

 

Zone d’équipements

 

15,31 ha

UGv

 

Zone d’accueil des gens du voyage

 

0,24 ha

UV

UVa

Zone urbanisée dense des villages traditionnels de Viais et de Champsiome

11,25 ha

UVb

Zone

d’extension

urbaine

des

villages

56,55 ha

traditionnels

 
 

UZn

Zone d’activités de la Nivardière

 

11,55 ha

UZ

UZv

Zone d’activités de Viais

 

29,80 ha

UK

 

Zones d’activités commerciales du centre bourg et de Viais

5,86 ha

   

1AUAb

Zone d’urbanisation immédiate en centre bourg

2,85 ha

Zones à

1AU

1AUB

Zone d’urbanisation immédiate en périphérie du centre bourg

4,94 ha

urbaniser

1AUVa

Zone d’urbanisation immédiate de Viais

 

6,88 ha

1AUVb

Zone d’urbanisation immédiate de Viais

 

1AUZa

Zone d’extension de la D2a

 

27,04 ha

2AU

2AU

Zone de réserve foncière de la Planche au Bouin, vocation d’habitat

10,66 ha

2AUz

Zone de réserve foncière de Viais Sud vocation d’activités

11,55ha

fonc ière de Viais Sud vocation d’activités 11,55ha Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
fonc ière de Viais Sud vocation d’activités 11,55ha Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme   A   Zone agricole 1495,37 ha Zones   AH1
 

A

 

Zone agricole

1495,37 ha

Zones

 

AH1

Zone d’éco-villages

61,93 ha

agricoles

AH

AH2

Zone d’habitat en secteur agricole

44,56 ha

 

N

 

Zone naturelle

143,94ha

Zones

NS

 

Zone naturelle remarquable

70,65 ha

naturelles

NL

 

Zone de loisirs

29,03 ha

NH

 

Zone d’habitat en secteur naturel

2,81 ha

Des tableaux précisent par type de zone (UA, UB, etc…) les caractéristiques de la zone, les objectifs et dispositions retenues.

Evaluation environnementale

Le PLU est soumis à évaluation environnementale dès lors qu’il existe une probabilité ou un risque sur le site Natura 2000 du lac de Grand-Lieu.

Elle comporte :

- l’analyse de l’état existant ;

- l’analyse des incidences notables prévisibles ;

- les motifs et les raisons qui justifient le choix du projet ;

- les mesures envisagées pour éviter, réduire ou compenser les conséquences dommageables du projet sur l’environnement ;

Etat initial de l’environnement-diagnostic : la commune possède un patrimoine naturel majeur. 7 types de zonages différents. La qualité des eaux de l’Ognon est médiocre. Sur la commune on recense 27 ICPE et 2 sites potentiellement pollués. Un inventaire des zones humides a été effectué.

Impact des zones AU : sur 17 zones, 11 d’entre elles ne sont pas concernées par la présence de milieu d’intérêt patrimonial. Sur les 6 autres des milieux patrimoniaux ont été observés et des mesures correctrices et précautions à prendre ont été établies. Aucune zone AU n’est concernée par un espace d’intérêt majeur.

Impact sur l’ensemble du territoire : A l’échelle du territoire le projet de PLU anticipe et n’augmente pas les niveaux de risques de nuisances. L’impact du PLU sur les milieux naturels et les paysages sera limité et la trame verte et bleue a bien été identifiée et prise en compte.

Le projet de PLU prend en compte la problématique de la consommation

d’espace.

en compte la problématique de la consommation d’espace. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
en compte la problématique de la consommation d’espace. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Le projet de Plu prend en compte la problématique des

Le projet de Plu prend en compte la problématique des émissions des gaz à effet de serre, des économies d’énergie et de l’utilisation des énergies renouvelables.

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable

Le PADD définit les orientations générales du projet de développement

communal.

6 orientations stratégiques s’articulent pour formaliser le projet de PLU :

1 Renforcer l’identité de Pont Saint Martin, commune plaçant l’homme au

cœur

de

ses

préoccupations,

au

bénéfice

d’une

meilleure

qualité

de

vie :

vie :

par

un

développement démographique de 1,5% par an attaché à un projet urbain équilibré, le maintien et le renforcement du lien social.

2 Ouvrir des perspectives de développement harmonieux au centre bourg et

la

densification du tissus urbanisé existant, l’extension mesurée en périphérie des zones urbaines, la régulation de l’utilisation de l’espace disponible et l’intégration des obligations du schéma départemental d’accueil des gens du voyage.

maîtriser

son

extension

en

limitant

la

consommation

d’espaces

agricoles. :

par

3 Favoriser le développement des filières économiques identifiées sur le

territoire afin de créer des emplois sur le bassin de vie et de contribuer à l’augmentation des

ou

émergeantes, en favorisant le redéploiement de l’agriculture, filière historique de la commune, en renforçant la vocation industrielle et en valorisant la vocation commerciale du parc de Viais, en capitalisant la localisation de la D2A, en développant un tourisme vert et enfin en préservant le commerce de proximité du centre-bourg.

ressources

financières. :

par

le

renforcement

des

filières

économiques

existantes

4. Développer l’intermodalité et favoriser l’utilisation de transports collectifs et de moyens de déplacements économes et moins polluants : par l’amélioration du réseau structurant en périphérie de la ville en projetant des solutions cohérentes alternatives à la traversée du bourg, en désenclavant les zones artisanales et industrielles pour faciliter leur accessibilité, en développant des points de connexion aux différents modes de transports, en tenant compte de la problématique du transit dans le centre bourg pour localiser et développer les zones d’aménagement futur, et en favorisant les modes de déplacements doux.

5 Protéger et valoriser le patrimoine naturel dans un dessein collectif : par la

préservation et la confortation des principales composantes naturelles et paysagères en les identifiant et en leur assurant un zonage adéquat, et en valorisant ce patrimoine dans le cadre des projets d’activités sports-loisirs-nature.

le cadre des projets d’activités sports-loisirs-nature. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
le cadre des projets d’activités sports-loisirs-nature. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme 6 Intégrer les préoccupations environneme ntales au cœur des projets

6 Intégrer les préoccupations environnementales au cœur des projets urbains :

par la mise en œuvre d’exigences environnementales appliquées aux espaces agglomérés futurs et anciens, la préservation des ressources et la limitation des nuisances et des pollutions, et par la gestion du risque naturel.

Les Orientations d’Aménagement et de Programmation

Les orientations présentées relèvent de divers ordres, elles peuvent être :

- générales, d’ordre supérieur. La mixité architecturale devra servir d’objectif

de mixité sociale en proposant l’accession à la propriété, le locatif, des logements sociaux.

- particulières portant sur des sites d’enjeux urbains à court ou moyen terme.

Secteur de Viais nord : surface 5,1 ha, nombre de logements estimé 92, 35% de logements sociaux. Enjeux généraux : renforcer le second pôle urbain de la commune, destination résidentielle pouvant inclure des équipements de proximité. Enjeux particuliers :

la qualification entre espace urbanisé et espace agro-naturel doit être prise en considération.

Secteur de Viais sud : surface 2,5 ha, 0,7 ha pour les activités et 1,8 ha pour l’habitat avec 27 logements estimés dont 35% de logements sociaux. Enjeux généraux :

secteur nord résidentiel, sud offre commerciale. Enjeux particuliers : prendre en considération la proximité des vignes.

Impasse des Grapilles : surface 0,92 ha, nombre de logements estimé 17,

100% de logements sociaux. Le quartier sera majoritairement à vocation résidentielle. Le

parcellaire s’appuiera sur le contexte paysager.

Les jardins du bourg : surface 0,93 ha, nombre de logements estimé 17,

100% de logements sociaux. Quartier à vocation résidentielle. Le parcellaire s’appuiera sur le

contexte paysager, la trame arborée sera le support de la trame verte piétonne.

Secteur Ouest : surface 3,9 ha, nombre de logements estimé à 70 dont 35%

de logements sociaux. Quartier majoritairement à vocation résidentielle. Il présentera une structure urbaine ménageant une transition avec l’espace agricole et assurant l’intégration des parcelles boisées.

Les jardins sud : surface 1,7 ha, nombre de logements estimés 40 dont 35%

de logements sociaux. Le quartier sera majoritairement à vocation résidentielle. Il présentera des densités diversifiées, intégrant un secteur à plus forte densité à vocation de locatif social.

La Nivardière : surface 2,1 ha. L’aménagement porte sur la seule parcelle

libre, à l’interface entre le tissu aggloméré et l’espace naturel. Cette parcelle sera aménagée

pour accueillir un espace d’information à destination des randonneurs.

un espace d’informa tion à destination des randonneurs. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
un espace d’informa tion à destination des randonneurs. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme D2A : surface 27 ha. Le secteur à aménager était

D2A : surface 27 ha. Le secteur à aménager était déjà classé en

urbanisation future à vocation économique dans le POS. Il complète, prolonge et peu aussi diversifier les pôles économiques. L’enjeu particulier sera la desserte par le Nord pour les poids lourds, les véhicules particuliers pourront accéder par une voie à recalibrer au sud. Le tissu à développer s’organisera en îlots pensés comme des clairières.

La

L’espace loisir nature : surface 27 ha est dédié aux sports, animations, activités valorisant la qualité paysagère des sites. Situé entre le village de la Haugardière et de la Bourie, a pour objectif la valorisation du patrimoine du secteur de la Marionnière par la préservation des habitats et des milieux. Création d’espace de rencontres, de loisirs, de sport nature et de découverte visant le bien vivre des habitants.

et de découverte visant le bien vivre des habitants.  Zone 2 AU de la Planche

Zone 2 AU de la Planche au Bouin : surface 10 ha- urbanisée 8ha, objectif de production de logements 130. Ce secteur sera l’ensemble foncier le plus important d’extension de Pont-Saint-Martin. L’organisation s’appuiera principalement sur la trame parcellaire actuelle. Le quartier sera majoritairement à vocation résidentielle. Il organisera une transition entre un contexte urbanisé et sa périphérie agro-naturelle.

Le Pâtis ; forme complexe moderne (définition du SCOT). Son développement vise à réduire la consommation des espaces agricoles en permettant une densification raisonnée estimée à 15 constructions.

Les Ménanties, forme complexe moderne : Son développement vise à réduire la consommation des espaces agricoles en permettant une densification raisonnée estimée à 15 constructions.

La Vincée, hameau (définition du SCOT) : le développement de ce hameau vise à réduire la consommation des espaces agricoles en permettant une densification raisonnée estimée à 10 constructions.

La Bauche Tue Loup : le développement de ce hameau vise à réduire la consommation des espaces agricoles en permettant une densification raisonnée estimée à 10 constructions.

la

consommation des espaces agricoles en permettant une densification raisonnée estimée à 20 constructions.

La

Bénétière :

le

développement

de

ce

hameau

vise

à

réduire

La Planchette : le développement de cette forme complexe moderne vise à réduire la consommation des espaces agricoles en permettant une densification estimée à 6 constructions.

la

consommation des espaces agricoles en permettant une densification raisonnée estimée à 45

constructions.

Le Champsiome :

le

développement

de

ce

village

vise

à

réduire

: le développement de ce village vise à réduire Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
: le développement de ce village vise à réduire Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Le document présente une programmation dans le temps dans différentes

Le document présente une programmation dans le temps dans différentes

opérations.

Le règlement

Le règlement s’expose en 2 documents : le règlement écrit et le règlement

graphique.

Le règlement graphique comporte 4 plans : un plan d’ensemble, un plan du bourg, un plan des entités bâties sur le territoire rural, un plan de la ZAC du Haugard.

Ces plans présentés en couleurs sont peu lisibles. J’ai demandé qu’ils soient repris et laissent paraître clairement les noms des lieux dits ainsi que les numéros des parcelles cadastrales.

Ce qui a été fait. La commune a été découpée en 6 planches à l’échelle du 1/2500 accompagnées d’un plan d’ensemble au 1/7500, d’un plan du bourg au 1/3000 et d’un plan des entités bâties au 1/2500.

Le règlement écrit

Le document présente en titre I les dispositions générales : rappel des articles du code de l’urbanisme, les définitions communes (accès au terrain, acrotère, alignement, annexe, catégories de destinations, chemins piétons, constructions contiguës, dépendances, emprise au sol, emprise publique, espace libre, espace vert, extension, façade, gabarit et couronnement, hauteur, limite d’emprise, limite séparative, opération d’ensemble, patrimoine, retrait, premier et deuxième rideau, unité foncière, véranda, voie) et les dispositions applicables à l’ensemble des zones : (secteur soumis à risques, zones humides, mixité sociale, éléments du code de l’urbanisme, adaptations mineures).

Il présente également la division du territoire en zones :

LES ZONES URBAINES, DITES ZONES U, auxquelles s'appliquent les dispositions des différents chapitres du titre II, sont des zones déjà urbanisées et des secteurs où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Elles se distinguent en :

ZONE UA : Il s'agit du centre-ville ancien, où se concentrent des constructions à usage d’habitation, de commerces, de services, d’artisanat, de bureaux, ainsi que toutes les activités urbaines compatibles entre elles et avec la capacité des équipements existants. Les bâtiments sont implantés en majorité en ordre continu et à l’alignement des voies. La zone UA regroupe 2 secteurs : UAa et UAb :

UAa : il s’agit d’un secteur central patrimonial. C’est une zone déjà urbanisée, agglomérée et dense de centre-bourg historique.

agglomérée et dense de centre-bourg historique. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
agglomérée et dense de centre-bourg historique. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme  UAb : il s’agit d’une extension du centre-bourg. C’

UAb : il s’agit d’une extension du centre-bourg. C’est une zone déjà urbanisée, à caractère central d’habitat, de commerce, de bureaux, de services et d'activités. ZONE UB : Il s'agit des zones d’extension du centre bourg. Elles ont vocation à demeurer des zones urbaines diversifiées. Elles peuvent accueillir, outre les habitations et leurs dépendances, les activités, services et équipements participant à la dynamique de quartier s’ils peuvent être admis immédiatement compte tenu des capacités des équipements existants et si leurs activités sont compatibles avec de l’habitat. Les zones UB se caractérisent par un tissu pavillonnaire dont la densité peut évoluer. L’urbanisation des zones se réalise suivant les orientations d’aménagement éventuelles, conformément aux dispositions réglementaires afférentes et dans le respect du projet d'Aménagement et de Développement Durables (P.A.D.D.). ZONE UC : Cette zone est également une zone d’extension du centre bourg, réalisée dans le cadre de la troisième tranche de la Zone d’Aménagement Concerté du Haugard. Il s’agit d’un secteur résidentiel à vocation principale d’habitat dans une zone comportant certains espaces boisés. ZONE UE : Cette zone est destinée à accueillir des constructions, installations ou équipements de service public ou d’intérêt collectif. On y trouve en particulier les équipements scolaires et sportifs, les ateliers et centres techniques municipaux, les équipements épuratoirs. ZONE UGv : La zone UGv est une zone destinée à l’accueil et à l’habitat temporaire des gens du voyage. Elle admet principalement l’habitat constitué de résidences mobiles et les équipements qui y sont liés et nécessaires. ZONE UK : La zone UK est une zone déjà urbanisée destinée exclusivement à l’accueil d’activités commerciales. ZONE UV : Il s’agit des villages traditionnels de la commune où la densité et l’imbrication du bâti justifient des dispositions réglementaires spécifiques. Elles concernent les villages de Viais et du Champsiome. Outre leur caractère résidentiel, ces villages identitaires peuvent accueillir des activités, services et installations participant à une dynamique sociale, sous réserve des capacités d’équipements existants. La zone UV regroupe 2 secteurs : Uva et UVb :

UVa : Il s’agit d’un secteur central patrimonial. C’est une zone déjà urbanisée, agglomérée et dense de village historique. UVb : il s’agit d’une extension du centre de village. C'est une zone déjà urbanisée, à caractère résidentiel, de services et d'activités où les constructions sont généralement édifiées en ordre discontinu. ZONE UZ : La zone UZ est une zone d’activités qui regroupe les établissements artisanaux, industriels, commerciaux, ainsi que toute installation privée ou publique incompatible avec l’habitat, et pouvant être admis immédiatement compte-tenu des capacités des équipements existants ou programmés à court terme. Les établissements industriels lourds peuvent être admis sous réserve d’un niveau d’équipement adapté et de respecter des critères d’environnement spécifiques. La zone UZ regroupe 2 secteurs : UZn et UZv :

UZn correspond à la Zone d’Activités de la Nivardière, UZv correspond au Parc d’Activités de Viais.

 UZv correspond au Parc d’Activités de Viais. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
 UZv correspond au Parc d’Activités de Viais. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme LES ZONES A URBANISER, DITES ZONES AU, Sont classés en

LES ZONES A URBANISER, DITES ZONES AU, Sont classés en zone à urbaniser les secteurs à caractère naturel de la commune destinés à être ouverts à l'urbanisation :

ZONE 1AU : Lorsque les voies publiques et les réseaux d'eau, d'électricité et, le cas échéant, d'assainissement existant à la périphérie immédiate d'une zone AU ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter dans l'ensemble de cette zone, le règlement définit les conditions d'aménagement et d'équipement de la zone. Les constructions y sont autorisées soit lors de la réalisation d'une opération d'aménagement d'ensemble, soit au fur et à mesure de la réalisation des équipements internes à la zone prévus. Ces zones sont intitulées 1 AU et peuvent être dotées d’indices renvoyant aux zones urbaines affectées de même indice car elles ont vocation à s’urbaniser selon les mêmes dispositions réglementaires dès lors que les équipements en cours ou prévus seront suffisants. ZONE 1AUZa : Il s’agit de la zone d’extension de la D2A. Elle correspond à une zone destinée à recevoir des activités économiques, ainsi que des constructions et installations nécessaires au service public ou d’intérêt collectif. ZONE 2AU : Lorsque les voies publiques et les réseaux d'eau, d'électricité et, le cas échéant d'assainissement existant à périphérie immédiate d'une zone AU n'ont pas une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter dans l'ensemble de cette zone, son ouverture à l'urbanisation peut être subordonnée à une modification ou à une révision du plan local d'urbanisme. Ces zones s’intitulent 2 AU et sont à vocation d’habitat. Ce sont des réserves de développement, elles ne sont donc pas réglementées car non constructibles. ZONE 2AUz : Lorsque les voies publiques et les réseaux d'eau, d'électricité et, le cas échéant, d'assainissement existant à périphérie immédiate d'une zone AU n'ont pas une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter dans l'ensemble de cette zone, son ouverture à l'urbanisation peut être subordonnée à une modification ou à une révision du plan local d'urbanisme. Cette zone s’intitule 2AUz et est à vocation économique. Elle est une réserve de développement, elle n’est donc pas réglementée car non constructible.

LES ZONES AGRICOLES :

ZONE A : Sont classés en zone agricole les secteurs de la commune, équipés ou non, ou/et à protéger en raison du potentiel agronomique, biologique ou économique des terres agricoles. Les constructions et installations nécessaires aux services publics ou d'intérêt collectif et à l'exploitation agricole sont seules autorisées en zone A. ZONE AH1 : Elle correspond à un secteur pouvant admettre des constructions nouvelles ou des évolutions des habitations et activités existantes compatibles avec cet habitat, correspondant à un développement limité de l’urbanisation, à la condition qu'elles ne portent atteinte ni à la préservation des sols agricoles et forestiers, ni à la sauvegarde des sites, aux milieux naturels et aux paysages. ZONE AH2 : Elle correspond à une unité foncière de taille et de capacité d'accueil limitée, dans l'espace agricole, pouvant admettre des évolutions des habitations et activités existantes compatibles avec cet habitat, à la condition qu'elles ne portent atteinte ni à la préservation des sols agricoles et forestiers, ni à la sauvegarde des sites, aux milieux naturels et aux paysages.

sauvegarde des sites, aux milieux naturels et aux paysages. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
sauvegarde des sites, aux milieux naturels et aux paysages. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme LES ZONES NATUREL LES ET FORESTIERES, DITES ZONES N, peuvent

LES ZONES NATURELLES ET FORESTIERES, DITES ZONES N, peuvent être classés en zone naturelle et forestière les secteurs de la commune, équipés ou non, à protéger en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt, notamment du point de vue esthétique, historique ou écologique, soit de l'existence d'une exploitation forestière, soit de leur caractère d'espaces naturels. ZONE N : Elle correspond aux espaces naturels. Dans cette zone, les possibilités de construire et d’aménager sont très rigoureusement définies et limitées, soit à l’entretien des espaces, soit à leur mise en valeur et à l’accueil du public dans les conditions des lois en vigueur. ZONE NH : En dehors des périmètres définis à l'alinéa précédent, des constructions peuvent être autorisées dans des secteurs de taille et de capacité d'accueil limitées, à la condition qu'elles ne portent atteinte ni à la préservation des sols agricoles et forestiers ni à la sauvegarde des sites, milieux naturels et paysages. Dans ces secteurs, le règlement prévoit les conditions de hauteur, d'implantation et de densité des constructions permettant d'assurer l'insertion de ces constructions dans l'environnement et compatibles avec le maintien du caractère naturel de la zone. ZONE NL : Elle correspond aux espaces naturels dont la vocation est d’accueillir des activités de loisirs. Dans cette zone, les possibilités de construire et d’aménager sont également définies et limitées, liées aux activités sportives, de loisirs et à l’accueil du public dans les conditions des lois en vigueur. ZONE NS : Elle correspond à la zone strictement protégée au titre de sa qualité d’espaces remarquables constitués par le lac de Grand-Lieu.

LES EMPLACEMENTS RÉSERVÉS Le Plan Local d’Urbanisme comporte les emplacements réservés aux voies et aux ouvrages publics, aux installations d'intérêt général et aux espaces verts, repérés par une trame spécifique et un numéro, renvoyant à un tableau de synthèse, indiqué sur le règlement graphique (zonage) et qui précise leur superficie, leur destination et les collectivités, services et organismes publics bénéficiaires.

LES ESPACES BOISES CLASSES (E.B.C.) Le règlement graphique (zonage) comporte les terrains classés comme espaces boisés à conserver, à protéger ou à créer, auxquels s'appliquent les dispositions spéciales visées aux articles L. 130-1 à L. 130-6 et R. 130-1 à R. 130-16 du code de l’urbanisme. Ce classement interdit tout changement d'affectation ou tout mode d'occupation du sol de nature à compromettre la conservation, la protection ou la création de boisements. Nonobstant toutes dispositions contraires, il entraîne le rejet de plein droit de la demande d'autorisation de défrichement prévue aux articles L. 311-1 du code forestier. Dans tout espace boisé classé, les coupes et abattages d'arbres sont soumis à autorisation préalable prévue à l’article L. 130-1 du code de l’urbanisme.

prévue à l’article L. 130-1 du code de l’urbanisme. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
prévue à l’article L. 130-1 du code de l’urbanisme. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme LA PROTECTION DU PATRIMOINE Le patrimoine bâti est constitué des

LA PROTECTION DU PATRIMOINE Le patrimoine bâti est constitué des édifices à conserver pour leurs qualités de composition, de style, de représentativité d’une époque de l’histoire de l’architecture ou de l’histoire locale. Le patrimoine peut être considéré comme des vestiges d’une occupation passée du territoire et témoins d’une époque ou d’un usage. Ils font partis du paysage et de l’identité des quartiers. Ainsi le patrimoine représentatif de l’histoire et de l’architecture locale est repéré sur la carte de zonage par une pastille de couleur et renvoyé en annexe. Toute modification, construction, d’un bâtiment relèvera de l’article L.123-1-5,7e du code de l’urbanisme et devra être conforme au règlement spécifique rédigé dans les « dispositions générales ». La démolition de ce patrimoine ancien est interdite.

Sont ensuite présentés par zones les articles relatifs aux possibilités, contraintes, obligations et interdictions applicables :

*Article 1 : occupations et utilisations du sol interdites.

*Article 2 : occupations et utilisations du sol soumises à des conditions

particulières.

*Article 3 : conditions de desserte des terrains par les voies publiques ou privées et d’accès aux voies ouvertes au public.

*Article 4 : desserte par les réseaux.

*Article 5 : caractéristiques des terrains constructibles.

*Article 6 : implantation des constructions par rapport aux emprises publiques et voies publiques ou privées.

*Article 7 : implantation des constructions par rapport aux limites séparatives.

*Article 8 : implantation des constructions les unes par rapport aux autres sur une même propriété.

*Article 9 : emprise au sol des constructions.

*Article 10 ; hauteur maximale des constructions.

*Article 11 : aspect extérieur des constructions et aménagement de leurs abords-protection des éléments de paysage.

*Article 12 : stationnement des véhicules.

*Article 13 : espaces libres et plantations.

*Article 14 : possibilité maximales d’occupation du sol.

*Article 14 : possibilité ma ximales d’occupation du sol. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
*Article 14 : possibilité ma ximales d’occupation du sol. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Les annexes Annexes sanitaires : - collecte et traitement des

Les annexes

Annexes sanitaires :

- collecte et traitement des déchets : les futures habitations seront desservies

par le système de collecte une fois par semaine pour les ordures ménagères et tous les 15 jours

pour les emballages recyclables.

Eau potable : la commune adhère au syndicat intercommunal d’alimentation en eau potable de la région de Grand-lieu. L’eau provient de l’usine de Basse Goulaine. Les zones urbanisées sont toutes desservies par le réseau d’adduction d’eau potable et les zones à urbaniser sont toutes localisées à proximité d’un réseau existant.

Assainissement : la nouvelle station d’épuration du bourg est dimensionnée pour traiter les eaux usées de 5200 EH. Le lagunage de Viais est dimensionné pour 2000 EH. Le lagunage de Champsiome sera dimensionné pour traiter 140 EH.

Les habitations actuellement non desservies par l’assainissement collectif doivent disposer d’une filière d’assainissement individuel adapté au sol et aux contraintes environnementales.

Concernant la gestion des eaux pluviales des futurs lotissements, la majeure partie faisant plus d’un ha, un dossier de déclaration sera nécessaire.

Les zones humides : l’inventaire a permis de recenser 148,34 ha de zones humides. Il a fait l’objet d’un rapport final en septembre 2011, validé par le conseil municipal le 10 mai 2011 et la commission locale de l’eau le 22 juin 2011.

Le patrimoine a fait l’objet d’un recensement : patrimoine bâti figuré sur un plan général et 2 documents avec photos, bois et haies recensés au titre de l’article L123.1.5-7 du code de l’urbanisme et périmètre de protection renforcée.

Les servitudes

Les servitudes sont reportées sur un plan à l’échelle du 1/7500. Y figurent :

- les servitudes relatives à la protection des monuments historiques ;

- les servitudes relatives à la protection des sites et monuments naturels ;

- les servitudes relatives à l’établissement de canalisations de transport et de distribution de gaz ;

- les servitudes relatives à l’établissement de canalisations électriques ;

à l’établi ssement de canalisations électriques ; Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
à l’établi ssement de canalisations électriques ; Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme - les servitudes relatives aux tr ansmissions radioélectriques ; -

- les servitudes relatives aux transmissions radioélectriques ;

- les servitudes relatives aux communications téléphoniques et télégraphiques ;

-les servitudes aéronautiques de dégagement et de balisage.

Les avis des PPA

Conformément aux dispositions L 123-9 et R123-17 du code de l’urbanisme et L.112-3 du code rural et de la pêche maritime, le dossier a été transmis à 24 Personnes Publiques Associées par courrier en date 15/03/2013. Au terme du délai de 3 mois, 9 réponses sont parvenues.

Préfet de la Loire-Atlantique –DDTM :

* Respect des textes juridiques susceptibles d’affecter la légalité du document

d’urbanisme :

-La DTA de l’Estuaire de la Loire approuvée par décret n° 2006- 884 le 19 juillet 2006 a identifié sur la commune des espaces naturels et paysages exceptionnels protégés. Une partie relativement importante est classée en zone A. Il convient de doter l’ensemble du secteur localisé ‘espaces naturel et paysage exceptionnel protégé’ d’un zonage de protection stricte de type NS.

-Prise en compte du SDAGE Loire-Bretagne et du SAGE Logne, Boulogne, Ognon et Grand-Lieu. La commune a réalisé un inventaire des zones humides et des cours d’eau. Cet inventaire fait ressortir plusieurs zones à enjeux. Toutefois la protection des abords du réseau hydrographique n’est pas totalement effective. La limite ouest de la zone 2AU de la Planche au Bouin s’étend jusqu’au cours d’eau : réduire cette zone 2 AU et élargir la zone N le long de la rive. Le réseau hydrographique et ses abords ne sont pas toujours protégés : à protéger par un classement en zone N. Le projet de la D2A zoné 1AUza impacte de nombreuses zones humides, l’attention est attirée sur la nécessité d’améliorer significativement ces aspects afin de justifier cette zone. Au titre I du règlement du PLU qui traite des dispositions générales et les dispositions applicables aux zones humides, remplacer le dernier paragraphe par ‘en application de l’article 100 SDAGE, sont interdits les constructions, les remblais et déblais, les drainages ou autres ayant pour conséquence la suppression ou la dégradation de la zone humide, ou du cours d’eau…’

-Prise en compte du SCOT du Pays de Retz. Respect de la trame verte et bleue, celle-ci s’avère incomplète, on ne distingue pas les milieux naturels réservoirs ni les continuités et coupures écologiques. Quelques zones humides sont classées en zone A mais situées à proximité immédiate de zones de type N ou Ns. Il semblerait plus cohérent de considérer que ces terrains font partie intégrante des corridors écologique et devraient faire l’objet d’un classement en zone N ou Ns. C’est le cas au sud du bourg. Globalement le

N ou Ns. C’ est le cas au sud du bourg. Globalement le Dossier E13000148/44 enquête
N ou Ns. C’ est le cas au sud du bourg. Globalement le Dossier E13000148/44 enquête

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme repérage de la trame verte et bleue est insuffi sant.

repérage de la trame verte et bleue est insuffisant. Préservation de l’espace agricole pérenne, les zones sont identifiées et prises en compte par un zonage A. Logement, le SCOT prévoit la construction de 250 à 310 logements par an sur l’ensemble de la communauté de communes de Grand-Lieu, le PLU en prévoit environ 44. En tant que pôle communal, Pont-Saint-Martin doit proposer une densité de 15 logements à l’hectare au minimum, le PLU affiche une densité moyenne de 18 logements à l’hectare sur les zones à urbaniser. Réduction de la consommation d’espace, le SCOT impose de réduire la consommation d’espace de 30% pour l’habitat et de rechercher l’optimisation des zones d’activités, préciser de façon plus claire la superficie des zones urbanisées à vocation d’habitat et celles à vocation d’activités depuis 2000 afin de les comparer avec celles prévues au PLU. Respect des coupures vertes, le secteur 2AU de la Planche au Bouin est situé en bordure de la RD 65 sur laquelle le SCOT a identifié une coupure verte, il serait nécessaire de préciser comment cette coupure verte est prise en compte. Zones d’activités, le PLU envisage de créer une nouvelle zone commerciale de proximité sur le secteur de Viais, cette implantation aurait un impact très fort sur le paysage d’une part et l’impact sur les commerces du centre bourg, d’autre part, n’a pas été analysé. Cette zone n’étant pas identifiée dans le SCOT, la retirer.

-protection des paysages et du patrimoine naturel et culturel. Le patrimoine paysager a globalement été pris en compte, cependant le rapport de présentation ne donne aucun chiffre. La commune possède un beau patrimoine de haies qu’il convient de protéger. Mieux les prendre en compte et leur assurer une meilleure protection.

-Evaluation environnementale. La carte des zones humides ne mentionne pas les zones humides sur le secteur D2A ; le chapitre de l’évaluation environnementale consacré à la consommation d’espace n’est pas clair et présente des chiffres différents de ceux du rapport de présentation.

-consommation des espaces agricoles. La commune présente un territoire ou les enjeux viticoles sont importants. De nombreuses zones d’urbanisation future sont localisées en zone AOC. Le rapport de présentation mentionne la tenue d’une réunion avec les représentants de l’INAO ou des accords auraient été trouvés, mais ces informations n’exonèrent pas de l’obtention de l’avis officiel de l’INAO.

-Aménagement numérique du territoire. Depuis la loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010, le PADD doit consacrer un chapitre aux communications numériques, ce qui n’est pas le cas.

* Mise en œuvre des politiques de l’Etat

commune

dispose d’une station d’épuration qui vient d’être mise en service en avril 2013, il est dommage de constater que le rapport de présentation n’apporte aucune information quant aux capacités de traitement de l’ensemble des stations. Par ailleurs le rapport de présentation indique qu’aucune nouvelle construction à vocation d’habitat ne sera autorisée dans les zones sans assainissement collectif. Pourtant le PLU prévoit des potentiels constructibles dans plusieurs hameaux et formes complexes modernes avec un assainissement individuel : la

-Assainissement,

eaux

pluviales,

eau

potable.

La

: la -Assainissement, eaux pluviales , eau potable. La Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
: la -Assainissement, eaux pluviales , eau potable. La Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Bauche- tue -loup, le Pâtis, la Vincée, la Planch ette,

Bauche- tue -loup, le Pâtis, la Vincée, la Planchette, le Champsiome, la Bénétière. Rendre le document cohérent et réduire fortement les possibilités de constructions dans les hameaux qui ne bénéficient pas d’un système d’assainissement collectif.

-Risques et nuisances. La commune est soumise au risque d’inondation. Ce risque est cité dans le rapport de présentation mais pas réellement traité. Les zones inondables de l’Ognon figurent sur le plan de l’évaluation environnementale mais ne sont pas reportées sur le plan de zonage règlementaire. Il est nécessaire de les reporter. Aucune zone d’urbanisation future n’est située en zone inondable. S’agissant du risque sismique le rapport de présentation et l’évaluation environnementale devront être actualisés pour intégrer la nouvelle règlementation entrée en vigueur le 1 mai 2011. Enfin il y a lieu de compléter le dossier par une information relative au transport des matières dangereuses.

Maîtrise de l’urbanisation. Les zones à urbaniser représentent 63,92 ha dont 25,32 pour l’habitat et 38,59 ha pour les activités. L’évaluation environnementale donne des chiffres différents. Il convient de préciser comment ces chiffres ont été obtenus. Le PLU prévoit un développement relativement important de 7 hameaux ou formes complexes modernes, cela ne semble pas répondre aux objectifs du SCOT du Pays de Retz. En ce qui concerne les zones d’activités, le PLU prévoit la création d’une zone d’activités en extension de celle de Viais et la zone D2A, la justification de ces zones est très succincte. Il est rappelé qu’il est demandé de supprimer la zone commerciale Uk à Viais. Concernant la zone de loisirs NL au nord du bourg, le rapport de présentation devrait argumenter sur le fait qu’il s’agit de friches agricoles pour justifier ce projet.

- Politique de l’habitat : La communauté de communes de Grand-Lieu n’est pas soumise à l’obligation d’élaborer un PLH, néanmoins elle a décidé de s’engager dans cette démarche. La commune autorisera la construction de 45,6 logements par an sur 12 ans, cela représente un rythme bien plus élevé que sur les 5 dernières années. La situation aux portes de Nantes laisse supposer que l’objectif est raisonnable.

Logements sociaux : la commune est soumise aux dispositions de l’art.55 de la loi SRU et les dispositions de la loi 2013-61 du 18 janvier 2013, elle doit disposer d’au moins 25 % de logements locatifs sociaux. Pour atteindre le taux de 25% la commune devrait disposer de 535 logements sociaux, ce qui représente 468 logements manquants. Pour la période 2014-2016 l’objectif est estimé à une moyenne annuelle de 38 logements sociaux à réaliser par an. Actuellement l’objectif est de 18 logements sociaux par an. Compte tenu des évolutions législatives récentes, il est à craindre que la commune de Pont-Saint-Martin ne satisfera pas à ses obligations. C’est pourquoi il est demandé d’inscrire un pourcentage de 30 % de logements sociaux en zone U au lieu de 25%.

En ce qui concerne l’accueil des gens du voyage, la commune ayant franchi le seuil des 5000 habitants a été inscrite au schéma départemental d’accueil des gens du voyage pour l’obligation de la réalisation d’une aire de 6 places. La communauté de communes de Grand-Lieu qui dispose de la compétence propose la réalisation d’une aire

de la compétence propose la r éalisation d’une aire Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
de la compétence propose la r éalisation d’une aire Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme intercommunale de 12 places pour les communes de Pont-Saint-Martin et

intercommunale de 12 places pour les communes de Pont-Saint-Martin et la Chevrolière. Le PLU a délimité une zone UGv au sud-ouest de la commune.

Il est dommage que la problématique des installations illicites des gens du voyage ne fasse pas l’objet d’u traitement spécifique. Aucune réflexion n’est présentée concernant la sédentarisation.

*Remarques techniques Des observations et remarques techniques qui pourront utilement favoriser l’instruction des demandes d’urbanisme sont présentées

En conclusion :

Le projet apparaît conforme avec les projections démographiques

retenues. Au vu de ces éléments un avis favorable est émis sur le projet de PLU arrêté sous réserve de :

- démontrer une réduction de 30% de la consommation d’espace à vocation de l’habitat,

- de revoir le % de logements sociaux à la hausse dans certains secteurs,

- de supprimer la zone UK de Viais, - de justifier le projet de la D2A notamment au regard de la problématique des zones humides.

Région Pays de la LOIRE

La région des Pays de la Loire n’a pas d’observation à formuler

sur le projet.

Conseil Général de la Loire-Atlantique

* Routes départementales : rappel du schéma routier approuvé en juin 2012 et de la hiérarchisation des voies. Rappel des conditions d’accès sur les routes départementales et par zone, ainsi que des marges de recul minimales, de la préservation des bonnes conditions de visibilité (réalisation de clôture ou de haie en bordure de RD).

Zone D2A : L’OAP indique que sur le chemin les Loreaux le transit poids lourd sera limité. Pour des questions de sécurité et de maintien de niveau de service de la RD65, raccorder l’ensemble de la zone au réseau existant dans la zone d’activités économique à l’ouest.

La Planche au Bouin : l’urbanisation à vocation d’habitat projetée étant conséquente, et le côté sud de la RD76 étant déjà urbanisé, il semblerait cohérent de déplacer les limites de l’agglomération.

La Planchette : visibilité insuffisante à droite au débouché de la rue de la Plesse sur la RD65, une servitude de visibilité pourrait être matérialisée sur le côté droit.

pourrait être matérialisée sur le côté droit. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
pourrait être matérialisée sur le côté droit. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Le Champsiome : aucun accès supplémentaire ne devra être créé

Le Champsiome : aucun accès supplémentaire ne devra être créé sur la route départementale, ce village sera desservi par les accès existants.

Le Frety : il conviendra de ne pas implanter de nouvelles constructions dans la marge de recul de 25 m.

 

Secteur

Ouest :

prendre

en

compte

les

marges

de

recul

minimales

par

rapport

à

l’axe

de

la

RD,

ou

envisager

un

déplacement

des

limites

d’agglomération.

Viais : prendre en compte les marges de recul minimales par rapport à l’axe de la RD, ou envisager un déplacement des limites d’agglomération.

* Perspectives de développement de l’urbanisation : bien que les

objectifs (18 logements) soient supérieurs aux objectifs du SCOT (15 logements), il aurait été souhaitable d’afficher une densité plus importante compte tenu de la proximité avec l’aire urbaine de Nantes. Il est souligné un travail remarquable sur l’identification des dents creuses.

Mixité sociale : il est satisfaisant de voir que 35% des constructions neuves sont programmées en logement social sur certains secteurs, et que sur d’autres secteurs l’ensemble des constructions neuves soit du logement social (Grapilles et jardins du bourg).

* Activités économiques

Activité agricole : la charte pour la prise en compte de l’agriculture dans l’aménagement du territoire a été prise en compte par un découpage en zonage A, Ah1, et Ah2.

Aménagement numérique : il est regrettable que le rapport de présentation ne présente pas d’état des lieux. Il aurait été souhaitable que le Schéma Départemental d’Aménagement numérique soit mentionné.

*

Déplacements

Les circuits de randonnée ont été mentionnés succinctement dans le rapport de présentation. Il avait été demandé que la continuité des sentiers inscrits au PDIPR soit assurée.

* Climat-énergie

Concernant le potentiel éolien, il est erroné d’affirmer que la fourchette 200-250 Watt/m2 est une densité d’énergie trop faible. Le potentiel de vent est a priori suffisant pour envisager un développement de l’éolien. Le développement du grand éolien est rendu impossible en raison de la densité de l’habitat et de la présence des servitudes de l’aéroport. Cependant des éoliennes de petite et moyenne taille peuvent être envisagées.

de petite et moyenne taille peuvent être envisagées. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
de petite et moyenne taille peuvent être envisagées. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme * Déchets Le rapport de présentation aurait dû faire référence

* Déchets

Le rapport de présentation aurait dû faire référence au Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PDEDMA).

En conclusion

Il est souligné l’effort réalisé dans les objectifs en termes de logements sociaux et de prise en compte de l’énergie renouvelable. Intégrer certains documents stratégiques des politiques portées par le département ainsi que le schéma routier.

Au regard de ces remarques le département émet un avis réservé sur le projet arrêté de PLU.

Syndicat mixte du SCOT du Pays de Retz

Le bureau syndical, à l’unanimité, donne un avis favorable au PLU arrêté le 15 mars 2013, et accorde la dérogation demandée pour l’ouverture à l’urbanisation des zones à urbaniser définies dans le projet.

CCI Nantes Saint-Nazaire

S’agissant du D2A, il était indispensable de réserver et inscrire cet espace dans le PLU. L’OAP propre à ce secteur précise le principe d’une desserte nord pour le flux poids lourds et d’une desserte sud pour les véhicules légers, ainsi que la prise en compte des zones humides.

S’agissant de la zone d’activités de Viais, ce secteur bénéficie d’une très bonne accessibilité qui sera renforcée dans le futur par l’échangeur programmé sur l’axe Nantes- Challans. Il est donc tout à fait intéressant d’y réserver des espaces à vocation économique.

S’agissant du règlement des zones UA, invitation à assouplir légèrement les normes de stationnement.

La CCI soutient le projet et souhaite mettre l’accent sur 2 engagements : la pérennisation du commerce de proximité et la création d’emplois à travers le développement d’espaces supports aux filières économiques, et émet un avis favorable.

Communauté de communes de Grand-Lieu

Zone d’activités de la Nivardière, un terrain de 4000 m² est en cours de commercialisation, l’intégrer en zone UZn.

En matière de gestion des eaux pluviales en zone UZ, le PLU prévoit un traitement des eaux pluviales par parcelle de plus de 5000 m2. Le découpage des lots n’étant pas connu à l’avance, l’étude en cours au titre de la loi sur l’eau prend en compte l’ensemble des terrains cessibles. Il conviendrait de supprimer ce paragraphe.

cessibles. Il conviendrait de s upprimer ce paragraphe. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
cessibles. Il conviendrait de s upprimer ce paragraphe. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme Commune de Saint-Aignan de Grand-Lieu Donne un avis favorable assortit

Commune de Saint-Aignan de Grand-Lieu

Donne un avis favorable assortit d’une condition préalable visant à s’assurer que les modalités de desserte routière du D2A par le sud de la zone soient définies en préalable à l’extension.

Commune de la Chevrolière

Il est rappelé la nécessité de prévoir la création d’un barreau routier permettant de relier les 2 RD que sont la RD65 et la RD11. Il conviendrait que le PLU en tienne compte.

Concernant les gens du voyage, nous souhaitons que cet équipement soit mutualisé. Nous pensons que la meilleure localisation soit le long de la RD 65 à la limite de Rezé, or votre PLU prévoit une implantation à la Championnière à la limite de nos deux communes. Cette localisation est pour nous inacceptable.

Ainsi la commune de la Chevrolière émet un avis défavorable au projet de

PLU.

Commune de Bouguenais

Le conseil municipal émet un avis favorable au projet.

Communauté urbaine de Nantes Métropole

La prochaine séance du conseil étant fixée au 24 juin, l’avis de Nantes métropole ne pourra être rendu dans le délai. Les observations seront produites dans le cadre de l’enquête publique.

Avis de l’autorité environnementale

Le PLU présente de façon détaillée le diagnostic et l’état initial de l’environnement. Il serait cependant nécessaire de revoir la qualité des cartes afin d’en améliorer la compréhension.

Des précisions sont nécessaires concernant la réalisation de nouvelles stations

d’épuration.

En ce qui concerne la prise en compte de l’environnement, clarifier pour mieux répondre aux objectifs de réduction de la consommation des espaces à vocation d’habitat, en particulier pour les hameaux, de protection des zones humides et de préservation du site classé du lac de Grand-Lieu.

Au vu des impacts sur les zones humides, la justification de la D2A devrait être plus fortement étayée.

de la D2A devrait être plus fortement étayée. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
de la D2A devrait être plus fortement étayée. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme 6-DEROULEMENT DE L’ENQUÊTE Des panneaux présentant les plans sont e

6-DEROULEMENT DE L’ENQUÊTE

Des panneaux présentant les plans sont exposés dans la salle d’attente et un dossier est laissé à la disposition du public qui peut en prendre connaissance en attendant de pouvoir s’exprimer près du commissaire enquêteur.

Un bureau est mis à disposition, séparément, afin que les personnes soient reçues dans de bonnes conditions et puissent exposer librement leur point de vue ou demande.

Permanence du mardi 18 juin, ouverture de l’enquête. Prévue de 9 heures à 12 heures, c’est terminée à 13 h.

12 personnes ont été reçues, 8 d’entre elles ont porté 13 annotations au registre,

4 n’ont porté aucune annotation et 2 courriers m’ont été remis.

Permanence du samedi 22 juin, jour de marché, prévue de 9h à 12 h, c‘est terminée à 13h30.

Un courrier de Monsieur le Maire de la commune a été enregistré et joint au dossier. Celui-ci porte principalement sur la correction d’erreurs matérielles et quelques informations ne remettant pas en cause l’économie générale du projet, mais utiles à la bonne information du public, conformément à l’article R123-14 du code de l’environnement.

17 personnes ont été reçues, 10 d’entre elles ont porté des annotations au registre, 1 courrier m’a été remis et 6 n’ont porté aucune annotation.

Permanence du jeudi 27 juin. Prévue de 14 heures à 17 heures, celle-ci s’est terminée à 18 heures. Toutes les personnes présentes à 17 heures ont pu s’exprimer.

18 personnes ont été entendues, 10 annotations portées au registre, et 2

courriers remis. 6 personnes sont venues se renseigner et n’ont porté aucune annotation ni

formulé de remarque particulière pour être enregistrée.

Permanence du 2 juillet

prévue de 14 heures à 17 heures, celle-ci s’est

terminée à 18 h15. Toutes les personnes présentes à 17 heures ont pu s’exprimer.

21 personnes ont été reçues, 7 annotations portées au registre, 6 courriers

déposés, et 8 personnes se sont exprimées oralement.

Permanence du 4 juillet Prévue de 14 heures à 17 heures, celle-ci s’est terminée à 18 h 15.

19 personnes ont été reçues, 9 remarques ont été portées au registre, 6 courriers

enregistrés et 4 personnes se sont exprimées verbalement.

Permanence du 10 juillet prévue de 14 heures à 17 heures s’est terminée à 19

heures.

de 14 heures à 17 heures s’est terminée à 19 heures. Dossier E13000148/44 enquête publique du
de 14 heures à 17 heures s’est terminée à 19 heures. Dossier E13000148/44 enquête publique du

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme A la 6 è m e permanence le public est

A la 6 ème permanence le public est toujours aussi nombreux, désire être

renseigné sur le zonage de ses propriétés et exprime ses sentiments et souhaits.

Toutes les personnes présentes à 17 heures ont été reçues dans des conditions

satisfaisantes.

Ce jour 19 personnes ont été reçues, 12 annotations portées au registre, 1courrier enregistré et 6 personnes se sont exprimées verbalement.

Permanence du 15 juillet prévue de 14 heures à 17 heures, s’est terminée à 19h 30. Toutes les personnes présentes à 17 heures ont été reçues.

12 annotations ont été portées au registre, 14 courriers m’ont été remis et 3

personnes sont venues se renseigner et n’ont pas souhaité porter de remarque.

Permanence du 18 juillet, clôture de l’enquête. Prévue de 14h à 17 heures, la permanence s’est terminée à 19 heures. Toutes les personnes présentes ont été reçues.

30 courriers m’ont été remis et 8 annotations portées au registre.

A la clôture de l’enquête j’ai relevé 81 annotations portées sur 2 registres, 71 courriers me sont parvenus et environ 17 personnes sont venues se renseigner mais n’ont pas formulé de remarque à prendre en compte.

La publicité (affichage, plaquette, bulletin municipal, site internet) faite pour

informer et inviter la population à venir s’exprimer a très bien été perçue. On peut considérer, avec les personnes qui sont simplement venues consulter le dossier en dehors des permanences, qu’au moins 200 personnes se sont intéressées au projet.

Les conditions de réception du public étaient très bonnes, la mairie ayant mis à disposition une grande salle dans laquelle étaient présentés sur des panneaux les plans à l’échelle du 1/2500 ème. Un dossier supplémentaire était également en consultation. Tables et chaises permettaient de patienter. Du papier et des stylos ont été mis à disposition pour les personnes souhaitant préparer un courrier. Toutes les personnes qui se sont présentées ont été reçues individuellement et les permanences ont largement débordé l’heure prévue de fermeture.

La municipalité a été particulièrement attentive aux bonnes conditions de réception du public.

nt attentive aux bonnes conditions de réception du public. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au
nt attentive aux bonnes conditions de réception du public. Dossier E13000148/44 enquête publique du 18/06 au

PONT SAINT‐MARTIN

Plan Local d’Urbanisme

PONT SAINT‐MARTIN Plan Lo cal d’Urbanisme 7-ANALYSE DES OBSERVATIONS Les annotations portées aux registre sont

7-ANALYSE DES OBSERVATIONS

Les annotations portées aux registre sont repérées par la lettre A suivie d’un numéro d’ordre (A 1, etc…)

Les courriers qui sont parvenus sont repérés par la lettre L suivie d’un numéro d’ordre (L1, etc…)

7-1 OBSERVATIONS PORTEES AUX REGISTRES

A1 : Monsieur FRANCHETEAU Yann, la Haute Ménantie-parcelles 170 et 171 (planche 5.2.e). Suite à permis de construire a entrepris des travaux de rénovation d’un bâtiment d’habitation. Au cours des travaux une partie des murs s’est écroulée. Le terrain étant parfois inondé, Mr PINAUD ancien adjoint au Maire, avait autorisé à surélever la construction (de 70 cm m’a précisé le demandeur). Demande la possibilité de reconstruire sur la plateforme surélevée. (Zonage AH2).

Analyse

du

commissaire

enquêteur :

Monsieur

FRANCHETEAU