Vous êtes sur la page 1sur 2

PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014

Commission des pétitions

1.9.2009

COMMUNICATION AUX MEMBRES

Objet: Pétition n° 1009/2008, présentée par Bruno Paul Longy, de nationalité


britannique, concernant l'application de la réglementation britannique régissant
l'immigration et les problèmes rencontrés par son épouse, ressortissante non
communautaire, pour résider au Royaume-Uni

1. Résumé de la pétition

Le pétitionnaire, dont l'épouse est ressortissante éthiopienne, conteste la réglementation


britannique en matière d'immigration et les procédures excessives applicables à l'évaluation
des demandes de visa. Il explique que le couple est marié depuis quatre ans et a deux enfants.
Selon lui, son épouse s'est vu refuser une demande de visa présentée au Royaume-Uni en
2005. Il lui a été signifié que cette demande devait être présentée depuis l'Éthiopie. L'intéressé
décrit les raisons l'ayant empêché, lui et son épouse, de rentrer en Éthiopie et conteste les
procédures d'immigration en cours au Royaume-Uni, lesquelles ont atteint leur paroxysme
avec l'émission d'un ordre d'expulsion à l'encontre de son épouse en novembre 2006. Le
pétitionnaire considère que ces règles sont injustes et discriminatoires par rapport à celles
applicables aux ressortissants non communautaires mariés à des ressortissants
communautaires, qui bénéficient du droit d'entrée automatique sur le territoire britannique en
vertu de la législation communautaire. Le pétitionnaire demande l'harmonisation des règles
d'immigration britanniques.

2. Recevabilité

Déclarée recevable le 10 décembre 2008. La Commission a été invitée à fournir des


informations (article 202, paragraphe 6, du règlement).

3. Réponse de la Commission, reçue le 1er septembre 2009

Le pétitionnaire, un ressortissant britannique marié à une ressortissante éthiopienne, se plaint

CM\789377FR.doc PE428.031v01-00

FR Unie dans la diversité FR


que les ressortissants non communautaires mariés à des ressortissants britanniques se voient
systématiquement refuser leur droit à une vie privée et familiale au Royaume-Uni,
indépendamment des circonstances atténuantes.

Dans le droit communautaire, les dispositions régissant le regroupement familial sont établies
par les directives 2003/86/CE1 et 2004/38/CE2.

La directive 2003/86/CE s'applique aux ressortissants de pays tiers, comme indiqué à son
article 4, paragraphe 3.

La directive 2004/38/CE ne s'applique qu'aux citoyens de l'UE qui se rendent ou séjournent


dans un État membre autre que celui dont ils ont la nationalité, ainsi qu'aux membres de leur
famille qui les accompagnent ou les rejoignent.

Étant donné que le pétitionnaire séjourne dans l'État membre dont il a la nationalité, il ne peut
invoquer les droits accordés aux citoyens européens qui ont exercé leur droit de libre
circulation. En l'absence de dispositions applicables de droit communautaire, il revient
pleinement au Royaume-Uni d'établir les règles régissant le droit au regroupement familial
pour les ressortissants de pays tiers membres de la famille d'un de ses ressortissants.

En ce qui concerne la violation alléguée des droits fondamentaux, et plus particulièrement du


droit à une vie familiale, la Commission ne dispose d'aucune compétence générale au titre du
traité instituant la Communauté européenne et du traité sur l'Union européenne pour intervenir
dans des cas particuliers de violation des droits fondamentaux. Elle ne peut intervenir que si
une question de droit communautaire est concernée. Par conséquent, la Commission n'est pas
habilitée à examiner les violations alléguées des droits fondamentaux qui sont sans rapport
avec le droit communautaire.

Si le pétitionnaire estime que ses droits ont été violés, il doit en référer aux autorités
nationales compétentes, y compris à la justice de son pays. Enfin, s'il a épuisé toutes les voies
de recours nationales, il peut saisir la Cour européenne des droits de l'homme du Conseil de
l'Europe.

1
Directive 2003/86/CE du 22 septembre 2003 du Conseil relative au droit au regroupement familial.
2
Directive 2004/38/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relative au droit des citoyens de
l’Union et des membres de leurs familles de circuler et de séjourner librement sur le territoire des États membres,
JO L 158 du 30.4.2004, p. 77.

PE428.031v01-00 2/2 CM\789377FR.doc

FR