Vous êtes sur la page 1sur 8

Le multivibrateur astable

Mr :Othmani

A- Introduction (Exemple de circuit à AOP non linéaire c'est-à-dire l’AOP fonctionne en régime de saturation

Le montage comparateur à deux seuils ou Comparateur à hystérésis appelé aussi trigger de Schmitt (Attention:il n’est pas un multivibrateur)

On s’intéresse au montage Comparateur à deux seuils inverseur

L'A.OP est supposé idéal donc les courants d’entrée i + et i - sont nuls Loi des nœuds en B : i 2 = i 1 + i + = i 1

u

Loi des mailles Maille de sortie MSBM

u s -u 1 -u 2 = 0u s = u 2 + u 1 = R 2 .i 2 +R 1. i 1 = (R 2 +R 1 ) . i 1 i 1 =

- i S + i B i u 2 2 e GBF u S i
-
i
S
+
i
B
i
u
2
2
e
GBF
u
S
i
1
2
u
1
1
M

U

s

R

1

R

2

Maille d’entrée u e + u 1 =0= u 1 - u e = R 1. i 1 -u e =

R .U

1

s

R

1

R

2

- u e

La tension u e du GBF est une tension sinusoïdale On remarque bien que lorsque ue varie la tension différentielle d’entrée peut changer de signe on a si >0, u s =+U sat et si < 0, u s = -U sat

D’après l’expression de en fonction de u e , on remarque bien que lorsque la tension u e augmente diminue. Pour observer le basculement de la tension de sortie il faut que change de signe

donc au début de cette augmentation de u e on a >0

R .U

1

s

R

1

R

2

- u e >0 or u s =+U sat puisque

R .U

>0 donc 1 sat - u e >0

R

1

R

2

Lorsque s’annule u S bascule de +U sat à -U sat et la tension u e qui annule s’appelle tension de basculement haut-bas notée u HB

On a

R .U

1

sat

R

1

R

2

R .U 1 sat U HB = R 1  R 2 u S U
R .U
1
sat
U HB =
R 1
 R
2
u S
U sat
u e
0
U HB
-U sat

- U HB = 0

Cas ou u e augmente

Mr : Othmani.Elyes

Lorsque la tension u e diminue augmente. Pour observer le basculement de la tension de sortie il

faut que change de signe donc au début de cette diminution de u e on a <0

R .U

1

s

R

1

R

2

- u e <0

or u s = -U sat puisque <0 donc

-R .U

1

sat

R

1

R

2

- u e < 0

Lorsque s’annule u S bascule de -U sat à +U sat et la tension u e qui annule s’appelle tension de basculement bast-haut notée u BH

On a

-R .U

1

sat

R

1

R

2

-R .U 1 sat U BH = R 1  R 2 u S U
-R .U
1
sat
U BH =
R 1
 R
2
u S
U
sat
u e
0
U BH
-U sat

- U HB = 0

Cas ou u e diminue

Si on visualise sur un oscilloscope les tensions u e (voie Y 1 )et u s (voie Y 2 ), on obtient les oscillogrammes suivants.

U sat u s U HB u e U BH -U sat
U sat
u s
U HB
u e
U BH
-U sat

Si on élimine le balayage temps (on mode XY) on observe l’oscillogramme suivant

La partie noire correspond à l’augmentation de u e La partie rouge correspond à la diminution de u e

u u S S U sat u u e e 0 0 U BH U
u u
S S
U sat
u u
e e
0 0
U BH
U HB
-U sat

Mr : Othmani.Elyes

B- Le multivibrateur astable I- Définition

C’est un générateur autonome qui délivre une tension périodique non sinusoïdale

II- Application dans la vie courante

Le montage astable ne possède aucun état stable, il n’a que deux états instables (Etat logique haut (H) et état logique bas (B). Ce système fonctionne sans tension de commande, uniquement avec des tensions de références qui permettent le basculement de la tension de sortie. Ces bascules trouvent de nombreuses applications dans plusieurs domaines étant donné qu’elles permettent de rythmer le temps, telles les horloges dans les circuits à horloge qu’on peut les trouver dans l’ordinateur ( Le microprocesseur) et dans les appareils programmables

II- Multivibrateur astable à A.O.P

1- Schéma de montage : Le montage astable est représenté ci-dessous:

i R R

1 1

u R i’ - A i _ _ S   + + i 2
u
R
i’
-
A
i
_
_
S
 
+
+
i
2
+
u
i
2
u C
C
C
C
v
v
B
u
S
S
i
S
1
R
R
u
2
3 3
1
R
R
1
2
2
M

Figure 1 : Montage astable

Ce montage comporte une capacité, qui joue le rôle de l’élément évolutif appliqué sur l’entrée inverseuse de l’AOP, et un diviseur de tension (R 1 , R 2 ) qui permet de fixer une valeur de référence sur l’entrée non-inverseuse. Ce montage est instable, la tension de sortie ne peut rester indéfiniment à la même valeur. Lorsque le condensateur n’est pas chargé, la tension de sortie est u s =+U sat L'A.OP est supposé idéal donc les courants d’entrée i + et i - sont nuls Loi des nœuds en B : i 2 = i 1 + i + = i 1 Loi des mailles Maille de sortie MSBM

u s -u 2 -u 1 = 0u s = u 2 + u 1 = R 2 .i 2 +R 1. i 1 = (R 2 +R 1 ) . i 1

U

s

i 1 =

R

1

R

2

Maille d’entrée MABM

u C + u 1 =0= u 1 - u C = R 1. i 1 -u C =

R .U

1

s

R

1

R

2

- u C

La charge du condensateur D’après l’expression de en fonction de u C , on remarque bien que lorsque le condensateur se charge u c augmente et diminue Pour observer le basculement de la tension de sortie il faut que change de signe donc au début

de la charge du condensateur on a >0

R .U

1

s

R

1

R

2

- u C >0 or u s =+U sat puisque >0 donc

R .U

1

sat

R

1

R

2

- u C >0

Mr : Othmani.Elyes

Lorsque s’annule u S bascule de +U sat à -U sat et la tension u c qui annule s’appelle tension de basculement haut-bas notée u HB

On a

R .U

1

sat

R

1

R

2

R .U

1

sat

R

1

R

2

- U HB = 0

U HB =

La décharge du condensateur D’après l’expression de en fonction de u C , on remarque bien que lorsque le condensateur se décharge u c diminue et augmente Pour observer le basculement de la tension de sortie il faut que change de signe donc au début

de la décharge du condensateur on a < 0

R .U

1

s

R

1

R

2

- u C <0 or u s = -U sat puisque <0 donc

R .U

1

sat

R

1

R

2

- u C < 0

Lorsque s’annule u S bascule de -U sat à +U sat et la tension u c qui annule s’appelle tension de basculement bas-haut notée u BH

On a

R .U

1

sat

R .U

1

sat

- U BH = 0

U BH =

R

1

R

2

R

1

R

2

Les chronogrammes de la tension u C et la tension u S lorsque R 1 =R 2

U sat

u C , u S u S u C 0 t 0 T 1 T
u C , u S
u S
u C
0
t 0
T 1
T 2

U HB

U BH

-U sat

Les durées de charge et décharge du condensateur

Loi des nœuds en A : i = i+ i - = i

i R R

1 1

u R i’ - A i _ _ S   + + i +
u
R
i’
-
A
i
_
_
S
 
+
+
i
+
u
2
i
2
u
C
C
C
C
v
v
B
u
S
S
i
S
1
R
R
u
2
3 3
1
R
R
1
2
2
M

Loi des mailles u C +u R -u S = 0u C +u R =u S or u R = R.i et i = dq

dt

On déduit alors que

RC.

du

C

dt

+ u C =u S

= C.

du

C

dt

Mr : Othmani.Elyes

Dans la 1 ère phase qui dure t 0 , le condensateur initialement déchargé se charge On a u C (0) = 0 et u s =+U sat

Donc RC.

du

C

dt

+ u C =u S = U sat

- t
- t

RC

La solution de cette équation est

Condition initiale u C (0) = A+B = 0 A = -B S’il n’ y a pas de basculement lorsque t end vers l’infini, u C (t) tend vers U sat donc B = U sat

et par suite

u

C

(t) A.e

B

- t
- t

RC

)

u

C

(t) U

Sat

(1e

Réellement à l’instant t 0 u s bascule et u C = U HB

U

HB

U

Sat

(1e

- t 0
-
t
0

RC

)

e

t - 0
t
-
0

RC

 

1

U

HB

U

Sat

RC -t

0

Log(1

U

HB

U

Sat

)

t

0



RC.Log(1

U

HB

U

Sat

)

Dans le cas ou R 1 =R 2 on a U HB =

R .U

1

sat

R

1

R

2

=

U

sat

2

t

0

 

RC.Log(1

1

2

)

=RC.Log(2)

Dans la 2 ème phase qui dure T 1 , le condensateur se décharge Si on choisit l’origine de temps le début de décharge du condensateur on aura u C (0) = U HB et u s = -U sat

L’équation différentielle RC.

du

C

dt

du

C

dt

+ u C =u S devient RC.

+ u C = - U sat et la solution de cet

RCRC. + u C = - U s a t et la solution de cet équation

équation est

Condition initiale u C (0) = A+B = U HB S’il n’ y a pas de basculement lorsque t end vers l’infini, u C (t) tend vers -U sat donc B = -U sat

u

C

(t) A.e

B

u (t)  (U +U )e - t RC  U et par suite A
u
(t)  (U
+U
)e
- t
RC
 U
et par suite A = U HB – B = U HB + U sat
et
C
HB
Sat
Sat
 (U
+U
)e
RC
 U
Réellement à l’instant T 1 u s bascule et u C = u BH 
U BH
HB
Sat
Sat

U

BH

+U

Sat

(U

HB

+U

Sat

)e

- T 1 RC  T 1
-
T
1
RC
 T
1

e

T - 1
T
-
1

RC

U

BH

+U

Sat

U

HB

+U

Sat

RC Log(

U

HB

+U +U

Sat

U

BH

Sat

)

=

T

1

RC

U

BH

+U

Sat

Log(

-

RC Log(

U

+U

)

HB

-U -U

SB

U

HB

U

BH

SB

Sat

)

U SB = -U sa t = la tension de sortie à l’état bas Dans la 3 ème phase qui dure T 2 , le condensateur se recharge Si on choisit l’origine de temps le début de décharge du condensateur on aura u C (0) = U BH et

u s = U sat

L’équation différentielle RC.

du

C

dt

+ u C =u S devient RC.

du

C

dt

+ u C = U sat et la solution de cet

RCRC. du C dt + u C = U s a t et la solution de

équation est

Condition initiale u C (0) = A+B = U BH S’il n’ y a pas de basculement lorsque t end vers l’infini, u C (t) tend vers U sat donc B = U sat

et par suite A = U BH B = U BH - U sat

u

C

(t) A.e

B

)e - t RC  (U
)e
- t
RC
 (U

et

u

C

(t) (U

-U

Sat

+U

Sat

BH

-U

Log(

BH

Sat

)e

- T 2
-
T
2

RC

U

HB

-U

Sat

U

BH

-U

Sat

U

BH

-U -U

SH

)

U

HB

SH

Réellement à l’instant T 2 u s bascule et u C = u HB

U

HB

-U

Sat

(U

BH

-U

Sat

)e

- T 2
-
T
2

RC

e

RC U HB -U Sat  (U BH -U Sat )e - T 2 RC 

U HB

-U

Sat

U

BH

-U

Sat

T

2

RC Log(

U

BH

-U -U

Sat

U

HB

Sat

)

U

-

=

HB

2

RC

+U

)

Sat

T

RC Log(

Mr : Othmani.Elyes

U SH = U sa t = la tension de sortie à l’état haut or U HB = -U BH donc

T

2

RC Log(

-U

HB

-U

Sat

-U

BH

-U

Sat

)

= RC Log(

U

HB

+U

Sat

)

U

BH

+U

Sat

T

1


= RC Log

R

1

R 1 +R

2

U

Sat

+U

Sat

-R

1

R

1

+R

2

U

Sat

+U

Sat

2R RC Log   1  1 T 1 = T 2 = 
2R
RC Log   1 
1
T 1 = T 2 =
 . Si R 1 = R 2 on a T 1 = T 2 =
 
=RC.Log(3)
R
2
durée de charge du condensateur de U
à U
T
BH
HB
2
Le rapport cyclique  =
La période la tension de sortie
=
T +T
1
2
III- Multivibrateur astable à une porte logique TRIGGER
U DD
En technologie CMOS, une porte standard bascule à
2
us (V)
Par exemple pour un inverseur,
U
DD
si u e <
2
us=U DD ,
U DD
U
DD
si u e >
2
u S =0
ue(V)
0

U DD

2

= RC Log

  2R

1

R

2

R

2

 

= 0,5 lorsque T 1 = T 2

Contrairement à une porte standard, une porte TRIGGER n’a pas 1 seuil de basculement, mais 2 seuils de basculement : UBH et UHB, tel que UBH < UHB Dans le cas d’un inverseur TRIGGER, les conditions de basculement de la sortie sont les suivantes :

il faut que u e > UHB pour que u S = 0 il faut que u e < UBH pour que u S = U DD

Symbole d’un TRIGGER inverseur :

u e u S
u e
u S

Exemple de valeur des seuils pour les circuits 4093

u

DD (V)

5

10

15

UHB(V)

2,9

5,2

7,3

UBH(V)

2,2

4,2

6

Les seuils UHB et UBH dépendent du circuit utilisé, de la tension d’alimentation, et du fabriquant du circuit (par exemple si on prend 2 circuits 4093, un fabriqué par Texas Instruments et l’autre par Motorola les seuils UHB et UBH peuvent être différents Multivibrateur à porte logique TRIGGER

R C u e u S
R
C
u e
u S

Mr : Othmani.Elyes

u S u C 0
u S
u C
0

U DD

u HB

u BH

En utilisant les résultats du multivibrateur à A.OP on trouve :

Lorsque le condensateur se décharge pendant la durée T 1 on a

T U

U

-U

SB

1

RC Log(

HB

BH

-U

SB

Or dans le cas de cette porte logique U SB = 0 donc

T U

U

1

RC Log(

HB

BH

)

U

BH

-U -U

SH

Lorsque le condensateur se charge pendant la durée T 2 on a

Or dans le cas de cette porte logique U SH = U DD donc

T

2

T

2

RC Log(

U

BH

-U -U

U

HB

DD

U

)

DD

HB

SH

RC Log(

)

)

IV- Multivibrateur astable à deux portes logiques

Les portes logiques utilisées dans le montage sont standards donc chacune possède une seule

tension de basculement U b =

U DD

2

u e1 u S2 u S1 u e2
u e1
u S2
u S1
u e2

U

On donne le chronogramme de u e1

u e1
u e1

DD

Mr : Othmani.Elyes

On déduit alors le chronogramme de u S1

U

u S1 DD
u S1
DD

N.B. la résistance R p , suffisamment élevée, permet de négliger le courant d'entrée du second inverseur devant celui qui traverse le circuit RC, particulièrement lorsque u e2 < 0 ou u e2 > U DD

Lois de maille u S1 = u e2 + u C état initial (t = 0)

u S1 = U DD

et u C = 0

u e2 = U DD

1 ère phase Circuit de charge du condensateur :

Condition initiale u C = 0 et u e2 = U DD

u u S1 = U DD R U S2 u e2
u
u S1 = U DD
R
U S2
u e2

2 ème phase Circuit de décharge du condensateur

Condition initiale u C =

U DD

2

= - u e2

= 0

u S1 = 0 u R u e2
u S1 = 0
u R
u e2

3 ème phase Circuit de recharge du condensateur :

Condition initiale u C = -

U

DD

2

et u e2 = u S1 u C =

3U

DD

2

U S2 = U DD

u u S1 = U DD R U S2 u e2
u
u S1 = U DD
R
U S2
u e2

= 0

Mr : Othmani.Elyes