Vous êtes sur la page 1sur 2

Laplace Anaïs

Mavi Can Askan

Utilisez les textes de P. Drucker et J.Schumpeter pour discuter la flexibilité et l’adaptabilité


du mode capitaliste de production.

« Le capitalisme ne peut être analyser que dans le cadre dynamique », pour Schumpeter :
- Innovation : tient rôle déterminant dans l'impulsion du système économique. Une
innovation se distingue d'une invention ou d'une découverte dans la mesure où elle s'inscrit
dans une perspective applicative.
Nouveaux objets de consommation
Nouvelles méthodes de production et de transport
Nouveaux marchés
Nouveau types d’organisation industrielle
- Processus de destruction créatrice, un produit remplace un autre tout en répondant au
même besoin. Dans le capitalisme, on est toujours poussé à innover. Aucune position n’est
durablement acquise. Quand une entreprise innove, elle passe leader et récupère un
maximum de profits grâce à son innovation, elle est en position de monopole, jusqu’à ce
que ses concurrents la rejoignent. Une situation de monopole est le fait qu’une entreprise
essayer d’être la seule à produire un bien, d’avoir un marché captif, diminuer l’élasticité de
la demande. Schumpeter a réfléchi à la théorie de l’économie, au fonctionnement. Il a
défendu les monopoles « les grandes entreprises ont fait progresser le capitalisme » car
elles innovent.
- « Comment le capitalisme gère les structures existantes, alors que le problème qui
importe et celui de découvrir comment il crée, puis détruit ces structures. »
Pour Drucker :
- Avant moitié du 20 siècle : c’est organisation quasi militaire avec une hiérarchie et
des règles.
5 règles ont été implicitement appliquées :
L’entreprise est le « maître » et l’employé le « serviteur ». Parce que l’entreprise est
propriétaire des moyens de production sans lesquels l’employé ne pourrait gagner sa
vie, l’employé est plus dépendant de l’entreprise que l’inverse.
La grande majorité des employés travaillent à plein temps pour l’entreprise. Le salaire
qu’ils touchent est leur seul revenu et leur gagne-pain.
Le moyen le plus efficace pour produire quoi que ce soit est de rassembler sous une
direction unique la plus grande partie possible des activités nécessaires à la fabrication
de ce produit.
Les fournisseurs, et particulièrement les fournisseurs industriels, dominent le marché
parce qu’ils possèdent des informations sur un produit ou un service dont ne disposent
pas les consommateurs et dont ils n’ont d’ailleurs pas envie de disposer s’ils font
confiance à la marque. Ceci explique la rentabilité des marques.
Toute technologie spécialisée est associée à une industrie et une seule, et vice-versa
toute industrie spécifique est liée à une technologie et une seule.
- Entreprise capitaliste d’aujourd’hui : C’est une association de « partenaires ». Le
personnel va être au service de l’entreprise à temps plein. Les travailleurs futurs seront des
professionnels avec une compétence technique spécifique. Avant, les travailleurs étaient
interchangeable. On a une plus grande flexibilité des rapports. Depuis 1973, on a observé
une spécialisation des entreprises dans leurs domaines de compétence et soustraite les
domaines où elle est le moins spécialisé et dont elle a le besoin pour fonctionner. Il y a eu un
recul des règles. Grâce au progrès de la technologie d’information, on a une sous-traitance
plus facile. Le capital matériel va jouer un rôle de moins en moins important et le capital
humain va jouer un rôle essentiel.
- Donc selon Drucker, les entreprises doivent se concentrer sur ce qu'elle savent faire
et ne pas trop diversifier leurs activités. Elles tendent à fabriquer trop de produits, à
embaucher trop de personnel dont elles n'ont pas besoin (la meilleure solution est de sous-
traiter) et d'aller sur des secteurs économiques sur lesquels elles ne devraient pas aller. Ce
qu'il résume par : "Il faut s'en tenir à ce que l'on sait faire"

Le constat des défis du capitalisme est un travail laborieux du fait qu'İl est toujours en train
de se renouveller d'un maniere tres vite qu'on ne puisse pas arriver a trouver un issu pour
résoudre le probleme.On peut bien nommer cette phénomene un "Déstruction Créatrice"
comme nous est indiqué dans le texte.Dans le capitalisme,seul les méthodes changent,la
structure générale qui est basée sur le renouvellement ne change pas.

Les mesures prises afin d'éviter des chaos est en vain a cause de la notion "renouvellement"
parce que lorsqu'un nouveau produit est découvert,l'équilibre au marché se déforme d'un
façon severe et dans ce cas ci,on peut facilement mentionner l'émergence des monopoles qui
existeront jusqu'a ce que les nouveaux producteurs entrent dans le marché.

Le capitalisme suscitera toujours des problemes,surtout,autour des ménages étant donné que
cest eux qui subiront les dépenses de ces renouvellements,Pour la découverte d'un produit
qui s'écoulera au marché,Au coté des producteurs,apres avoir payé un cout fixe,la
production du produit leur procurera des grands profits.Ce qui fait que le capitalisme
propulse aussi la science(le renouvellement et la science sont des notions interliés)et qui
pose un autre problématique philosophique controversé.

La division du travail est en provenance de la révolution industrielle avec les models


fordiste et tayloriste qu'on peut citer et qui s'est intensifiée avec le capitalisme.Le film "Les
temps Modernes" nous donne des idées sur les phases du capitalisme.Avec le film,on se
rend compte aussi que la division du travil a des effets nocifs sur les ouvriers d'un façon a ne
pas négliger qui nous montre que le capitalisme n'a pas seulement un sens quantitatif mais
aussi qualificatif.