Vous êtes sur la page 1sur 24

C U LT U R E

Abbas salue le soutien «absolu et indéfectible» de l'Algérie à la cause palestinienne Page 5
Abbas salue le soutien «absolu et indéfectible» de l'Algérie à la cause palestinienne
Page 5

DK NEWS

QUOTIDIEN

NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 34° : ALGER 37° : TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
34° : ALGER
37° : TAMANRASSET
p. 2

Lundi 25 Août 2014 -

29 Chaoual 1435-

N° 702

- Troisième année

- Prix : Algérie

: 10

DA. France

: 1€

www.dknews-dz.com

ALGÉRIE-TUNISIE Le Président Bouteflika reçoit Rached El Ghanouchi ALGÉRIE-UKRAINE Le Président Bouteflika
ALGÉRIE-TUNISIE
Le Président
Bouteflika reçoit
Rached El Ghanouchi
ALGÉRIE-UKRAINE
Le Président Bouteflika
félicite son homologue
ukrainien à l'occasion
de la fête nationale
de son pays
Page 24
Page 24
HABITAT
HABITAT

AU 4 E TRIMESTRE 2016

Éradication totale des bidonvilles

au niveau de 1 541 communes

170 000 logements sont prêts à être distribués avant la fin de l'année en cours dont 90 000 sont finis à 100%, a annoncé le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune. Invité vendredi soir à une émission d'une chaîne de TV privée, le ministre a révélé la décision du gou- vernement d'éradiquer les bidonvilles au niveau de 1 541 communes au pre- mier trimestre 2016, dans le cadre de la stratégie du secteur pour le quin- quennat 2015-2019, indique un com- muniqué du ministère. Un budget de 64 milliards USD a été débloqué par l'Algérie pour l'éradica- tion de la crise de logement, a ajouté M. Tebboune. Il a annoncé la tenue d'une réunion du gouvernement durant les prochains jours pour examiner le dossier de re- structuration des grandes villes et l'éradication du logement précaire précisant que cette opération concer- nait les wilayas de Skikda, Annaba, Constantine, Alger et Oran.

Page 3

170 000 LOGEMENTS PRÊTS À ÊTRE DISTRIBUÉS AVANT FIN 2014
170 000 LOGEMENTS PRÊTS À ÊTRE DISTRIBUÉS AVANT FIN 2014
LE CHEF DE SERVICE DERMATOLOGIE AU CHU MUSTAPHA INVITÉ DU FORUM DE DK NEWS CANCERS
LE CHEF DE SERVICE DERMATOLOGIE AU CHU MUSTAPHA INVITÉ DU FORUM DE DK NEWS
CANCERS
LE P R AMAR
KHODJA
DE LA PEAU
«Attention aux
rayons de soleil !»
AVERTIT :
Pages 6-7
S ANTÉ
MOSTAGANEM
FIÈVRE APHTEUSE
SPORT
FORUM
TROUBLES VISUELS CHEZ L'ENFANT Ils peuvent être à l'origine de difficultés scolaires Pages 12-13
TROUBLES
VISUELS CHEZ
L'ENFANT
Ils peuvent être
à l'origine
de difficultés
scolaires
Pages 12-13

2 E ÉDITION DU FESTIVAL NATIONAL CULTUREL DE LA POÉSIE MELHOUN

«Que

du bonheur

pour le grand public» Page 11

TIZI-OUZOU Décès du joueur camerounais de la JSK Albert Ebossé Pp 21-22
TIZI-OUZOU
Décès
du joueur
camerounais
de la JSK
Albert Ebossé
Pp 21-22

Lancement

la semaine

prochaine

des procédures d'indemnisation

des éleveurs

Page 9

Lancement la semaine prochaine des procédures d'indemnisation des éleveurs Page 9

Page

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Lundi 25 Août 2014 D’ EIL Météo Régions Nord : 34°

2 DK NEWS

Lundi 25 Août 2014

D’

EIL

Météo
Météo

Régions Nord : 34° à Alger

Horaires des prières

Lundi 29 Chaoual 1435

Fajr 04:37 Dohr 13:20 Asr 16:34 Maghreb 19:35 Isha 20:58
Fajr
04:37
Dohr
13:20
Asr
16:34
Maghreb
19:35
Isha
20:58

Temps relativement chaud et ensoleillé notamment vers les régions de l'intérieur avec localement une tendance orageuse vers les régions de l'intérieur en cours d'après midi/soirée. Les vents seront en général faibles à modérés. La mer sera généralement belle à peu agitée.

Régions Sud : 37° à Tamanrasset

Temps généralement chaud et ensoleillé avec localement des cellules orageuses en cours d'après-midi/soirée vers les massifs du Hoggar/Tassili. Les vents seront en général faibles à modérés (20/40 km/h) avec localement de la chasse-sable.

 

Max

M i n

Alger

34

18°

Oran

34°

20°

Annaba

31°

20 °

Béjaïa

30°

20°

Tamanrasset

35°

22°

HADJ 2014 RENTRÉE SCOLAIRE LE 7 SEPTEMBRE Prime de rentrée de 3000 DA pour les
HADJ 2014
RENTRÉE SCOLAIRE LE 7 SEPTEMBRE
Prime de rentrée
de 3000 DA pour
les plus démunis
Air Algérie annonce
l'ouverture
des opérations
de réservation
Le président de la Répu-
blique a décidé l’octroi d’une
prime de rentrée scolaire de
3000 DA pour les élèves les
plus démunis.
La rentrée scolaire le 7 sep-
tembre dans toutes les régions
du pays, n’est plus qu’une
question de jours. Cette année,
ce sont plus de 8.600.000
élèves qui sont attendus pour
la rentrée scolaire 2014-2015,
soit une hausse de 188.000
élèves par rapport à l'année
dernière (8.470.007 élèves).
La compagnie na-
tionale de transport
aérien, Air Algérie a
annoncé hier, dans
un communiqué,
l'ouverture des opéra-
tions de réservation
pour la saison du
Hadj 2014/1435.
Les premiers départs
auront lieu respective-
ment d'Alger, Annaba,
Oran le 7 septembre, de
Ouargla le 9 septembre
et de Constantine le 10
septembre, a précisé la
même source, invitant
les hadjis à se présenter
au point de vente le plus
proche. La compagnie
Air Algérie informe, par
ailleurs, les futurs had-
jis de l'introduction du
service 1 re classe au dé-
part d'Alger, Oran et
Constantine.
MED-IT,
applications
mobile
Valoriser l'utilisation des TIC
dans les entreprises et administra-
tions algériennes : la nouvelle édition
du Salon Med-It 2014 organise la
remise de trophées "concours des
meilleures applications mobiles al-
gériennes".
BOUMERDÈS
AUJOURD’HUI, À ORAN
Le Code du travail
en débat à l’initiative
de l’UGTA
8 millions
d’estivants
sur les plages
Une rencontre régionale
sur le nouveau Code du tra-
vail se tient, aujourd’hui, à
Oran. Le regroupement, qui
aura pour cadre le siège
d'Aval/Sonatrach, réunira
des représentants syndi-
caux de 21 wilayas.
LE 4 SEPTEMBRE
« Route
de la mémoire »
Cartagéna-Oran
Les participants algériens sont attendus le mardi 2 sep-
tembre au port de Cartagena. Ils lèveront l´ancre en di-
rection d´Oran le jeudi 4 septembre avec le reste de la flotte.
L´arrivée au port d´Oran, est prévue pour le lendemain
vendredi. Le programme de cette manifestation sportive
nautique prévoit la remise de trophée aux lauréats et une
visite de la ville d´Oran.
Plus de 8 millions
d’estivants se sont rendu
sur les plages de la wi-
laya de Boumerdès de-
puis le début de la saison
estivale, le 1 er juin, a in-
diqué hier le directeur
de la Protection civile,
ajoutant que leur nom-
bre était de 3 millions en
juillet. "Les plages de
Corso, de Boumerdès et
de Cap Djinet, et autres
campings, ont enregis-
tré le plus grand nom-
bre d’estivants", a pré-
cisé à l’APS M. Ahmed
Mahmoudi, qui a fait
état de l’ouverture, cet
été, de plusieurs éta-
blissements éducatifs
relevant des communes
côtières de la wilaya
pour accueillir des en-
fants et des scouts.
de la wilaya pour accueillir des en- fants et des scouts. Les importations de blé en

Les importations de blé en hausse

Selon le Centre na- tional d'informatique et des statistiques (CNIS) des Douanes, les quantités de blé (tendre et dur) im- portées ont atteint 2,411 millions de tonnes contre 1,880 million de tonnes du- rant la même période de comparaison. Ces importations sont évaluées en valeur à 780,73 millions de dollars durant les quatre premiers mois de 2014 contre 702,41 millions de dollars à la même pé- riode de 2013, en hausse de 11,15%, a ajouté le CNIS. Même si elles sont en régression en valeur de 0,25%, les importations de blé tendre restent nettement supérieures à celles du blé dur. L'Algérie demeure l'un des premiers pays importateurs de blé au monde pour couvrir une demande locale qui reste importante. Les besoins nationaux en céréales sont es- timés à environ 8 millions de tonnes/an.

sont es- timés à environ 8 millions de tonnes/an. PLAN QUINQUENNAL 130 milliards de dollars pour

PLAN QUINQUENNAL

130 milliards de dollars pour les grands projets en cours

Le nouveau plan quinquennal 2015- 2019 d’investissements et de développement pour une économie compétitive et diversi- fiée, doté d’une enveloppe de 130 milliards de dollars, destinée au parachèvement des grands projets déjà entamés, notamment dans les secteurs du rail, des routes et de l'eau, sera mené à bonne fin.

MERCURIALE

Prix relevés au marché Ali-Mellah

à bonne fin. MERCURIALE Prix relevés au marché Ali-Mellah Tomate : 40-50 DA/kg Pomme de terre

Tomate : 40-50 DA/kg Pomme de terre : entre 40 et 60 DA/kg Les haricots verts oscillent autour de120 DA/kg, les haricots blancs s’envolent à 300 DA/kg et les rouges pen- chent entre 100 et 140 DA/kg. Les aubergines à 60-70 DA/kg et les poivrons dans une fourchette de60-75 DA/kg gardent la forme. La salade surnage à 70-80 DA/kg

Lundi 25 Août 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

HABITAT :

AU 4 E TRIMESTRE 2016

Éradication totale des bidonvilles au niveau de 1541 communes

170 000 logements prêts à être distribués avant fin 2014

Réunion du gouvernement durant les prochains jours pour examiner le dossier de restructuration des grandes villes et l'éradication du logement précaire. Cette opération concerne les wilayas de Skikda, Annaba, Constantine, Alger et Oran.

Quelque 170 000 logements sont prêts à être distribués avant la fin de l'année en cours dont 90.000 sont finis à 100%, a an- noncé le ministre de l'Habitat, de l'Urba- nisme et de la Ville, Abdelmadjid Teb- boune. Invité vendredi soir d'une émission d'une chaîne de TV privée, le ministre a ré- vélé la décision du gouvernement d'éradi- quer les bidonvilles au niveau de 1541 communes au quatrième trimestre 2016, dans le cadre de la stratégie du secteur pour le quinquennat 2015-2019, indique un communiqué du ministère. Un budget de 64 milliards USD a été dé- bloqué par l'Algérie pour l'éradication de la crise du logement, a ajouté M. Teb- boune. Il a annoncé la tenue d'une réunion du gouvernement durant les prochains jours pour examiner le dossier de restructura- tion des grandes villes et l'éradication du logement précaire précisant que cette opération concernait les wilayas de Skikda, Annaba, Constantine, Alger et Oran. Le prochain plan quinquennal du sec-

teur de l'Habitat devrait être lancé en jan- vier 2015, a fait savoir le ministre qui a sou- ligné que ses services ont tout mis en œu- vre, dont le renforcement des moyens lo- caux de réalisation, pour éradiquer défini- tivement cette crise. 22 firmes étrangères ont eu l'accord du gouvernement pour installer des usines de logements, a pour- suivi M. Tebboune soulignant que le gou- vernement a passé des contrats avec ces firmes pour l'aquisition de la totalité de leurs produits sur une durée de cinq ans. S'agissant du renforcement du disposi- tif national de réalisation, le ministre a an- noncé la restructuration de l'EGP "INJAB" pour devenir 5 groupes à l'Est, Ouest, Cen- tre, Sud-est et Sud-ouest du pays pour at- teindre 10 000 logements à la fin du pro- chain quinquennat. Il a, dans ce contexte, critiqué le cadence du travail du groupe incapable de réaliser 5.000 logements/an malgré le soutien de l'Etat à ses 27 filiales implantées à travers le pays. M. Tebboune a, par ailleurs, appelé les promoteurs à investir dans les nouvelles technologies d'autant plus que le gouver-

les nouvelles technologies d'autant plus que le gouver- nement a décidé le lancement de 600 000

nement a décidé le lancement de 600 000 logements durant le prochain plan quin- quennal à raison de 300 000 logements ré- ceptionnés par an et atteindre l'objectif tracé jusqu'a 2018 à savoir l'éradication de la crise de logement. Pour le premier res- ponsable du secteur, l'AADL reste la meil- leure formule pour reconstituer la classe moyenne dans le pays tout en consoli- dant la formule LPP pour les catégories concernées et en continuant à prendre en charge les couches défavorisées à travers le logement social. Le ministère, a-t-il dit, a mis en place de nouveaux mécanismes de distribution de logements en commençant par la com- mune puis la wilaya dans un souci d'assu- rer un accés équitable au logement au ni- veau national.

Ces mécanismes, a expliqué le ministre, sont susceptibles de mettre un terme à l'exode rural en permettant aux populations des régions rurales, des Hauts-Plateaux et du Sud d'accéder au logement. 400 000 lots de terrain ont été distribués aux populations de ces régions désirant construire des logements individuels sur une superficie de pas moins de 250m². Selon M. Tebboune, le déficit réel en ma- tière de logements est estimé à 720 000 lo- gements qui seront pris en charge du- rant le prochain quinquennat. 7 millions de logements ont été réalisés après l'indépendance contre 1,7 million de constructions coloniales, ce qui contredit, a-t-il dit, les assertions appelant à la démo- lition de 80% des logements au niveau national.

RISQUE SISMIQUE EN ALGÉRIE

Nécessité d'appliquer les normes parasismiques

Nécessité d'appliquer les normes parasismiques Bien présent à l'esprit des Al- gériens, notamment

Bien présent à l'esprit des Al- gériens, notamment depuis le séisme du 21 mai 2003, le risque sismique rappelle à chaque fois la nécessité de s'en prémunir et d'appliquer les normes parasis- miques, d'autant que le tremble- ment de terre du 1 er août a dévoilé de nombreuses insuffisances en la matière, ont affirmé des spécia- listes du BTPH. Selon ces spécialistes, les nou- velles bâtisses construites par les entreprises publiques ont résisté mieux au dernier séisme contrai- rement à certaines constructions réalisées par de promoteurs pri- vés qui n'auraient pas respecté les techniques parasismiques et le choix des matériaux répondant aux normes. Les nouvelles constructions réalisées par les entrepreneurs publics n'ont pas subi de dégâts lors de ce séisme de magnitude 5,6 qui a frappé la capitale le 1 er août

tuant six (6) personnes, alors que des fissures ont été constatées sur des constructions d'opéra- teurs privés dans certains quar- tiers de l'Algérois, ont-ils relevé dans des témoignages à l'APS. "Nous avons constaté des fis- sures dans les murs de séparation au niveau de constructions d'une promotion privée dans la com- mune de Bordj El Bahri à l'est d'Al- ger", a affirmé Abdelkrim Sel- mane, consultant en BTPH. Ces fissures, qui ont épargné l'ossature des habitations, étaient causées en grande partie par un mauvais dosage de ciment dans les jointures pour la pose des briques, a-t-il expliqué. De son côté, Saïd Younsi qui di- rige un cabinet d'architecture, a affirmé qu'"il y a moins de pro- blèmes dans les projets publics". Selon cet expert, des bureaux d'études assurent le suivi sur le terrain et l'organisme national

de contrôle technique de la construction (CTC) effectue le contrôle nécessaire surtout en matière de moyens". En revanche, certaines nou- velles constructions réalisées par des promoteurs privés et situées notamment dans les communes de Birtouta, Chéraga et Baba Ali ont subi des dégâts plus ou moins importants, a-t-il constaté. "Des confrères m'ont aussi parlé de cas similaires à Bordj El Bahri et à Aïn Bénian", a-t-il ajouté, mettant en cause les entre- preneurs qui se soucient peu du respect des normes parasis- miques , notamment le respect des procédés de construction et l'absence de suivi et de contrôle. "Il n'y a pas eu de destructions totales mais des nœuds se sont ou- verts dans ces bâtisses", a-t-il fait remarquer, ajoutant que beau- coup de fissures ont été constatées dans les escaliers.

Construction: nécessité d'utiliser des matériaux modernes Bien que les dégâts ne soient pas très importants, ce profession- nel a mis en garde contre un dé- but de destruction qui va s'accen- tuer s'il n'y a pas de réhabilitation et de respect des normes de construction. "Si un autre séisme se produit et les réparations nécessaires ne sont pas opérées, le désastre va en- core s'accentuer", a-t-il averti.

Quant à la conformité des maté- riaux de construction, M.Younsi

a déploré le fait que des entre-

prises privées de construction continuent à fabriquer elles- mêmes leur béton sans respecter les normes relatives aux procédés de production de ce matériau

stratégique et en l'absence de contrôle. "En Algérie, c'est l'entrepre- neur qui fabrique son béton et quand il le fait lui même, il n'est pas bien contrôlé. Et là, il faut sé- parer les deux métiers qui sont différents", a-t-il noté. Il a donc préconisé à ce sujet que les entreprises arrêtent de fa- briquer leurs béton et le comman- dent auprès des centrales agréées pour les grands ouvrages comme cela se fait dans d'autres pays. Il a relevé, en outre, le manque de professionnalisme et de ri- gueur de la part de certains labo- ratoires de contrôle des maté- riaux de construction, citant à titre d'exemple une différence "énorme" des résultats de contrôle du même béton dans deux labo- ratoires. Dans le même contexte, il a mis en garde contre certaines pra- tiques dans la préparation de bé- ton où les entrepreneurs met- tent plus d'eau qu'il en faut dans

le dosage du ciment, ce qui rend

ce matériau, a-t-il dit, moins ré- sistant par rapport à celui fabri-

qué avec une bétonnière. Cet architecte a souligné, en-

tre autres, la nécessité d'obliger ces promoteurs privés à respec-

ter les lois et règles d'art en vi- gueur pour assurer le contrôle et le suivi des constructions par des hommes de l'art (architectes, in-

et veiller au respect de

la conformité des matériaux de construction aux normes. D'autres experts ont recom- mandé, par ailleurs, l'utilisation de matériaux de construction modernes et plus légers qui ren- forcent la résistance des bâtisses aux séismes et réduisent les dé- gâts. Selon eux, l'Algérie, comme d'autres pays qui connaissent une intense activité sismique, peut remplacer les matériaux classiques comme les briques et les cloisons lourdes par des plaques de plâtre et des cloisons légères. Il existe également des étan- chéités en terrasses plus légères en polymère que les étanchéités classiques qui sont aujourd’hui révolues. Ces professionnels ont regretté le manque de culture de maintenance d'un bâtiment en matière de réseaux, de canalisa- tions, de contrôle et de réfection. Ils ont mis l'accent sur l'impor- tance de s'habituer à assurer des niveaux de maintenance sur des vieux bâtis qui constituent "un pa-

génieurs

)

trimoine et un tissu urbain euro- péen hérité de l'époque colo- niale".

APS

4

DK NEWS

ACTUALITÉ

Lundi 25 Août 2014

HISTOIRE

HISTOIRE Création d u « Prix d es enfants d e novembre» Les ministères de la

Création du «Prix des enfants de novembre»

Les ministères de la Communica- tion et des Moudjahidine ont créé le «Prix des enfants de novembre», qui sera décerné annuellement, chaque 1er novembre, a indiqué dimanche le ministère de la Communication dans un communiqué. Le prix qui connaîtra ses premières distinctions dès la célébration du soixantième anniversaire du 1er no- vembre 1954, récompensera les meil- leurs articles, reportages, récits ou en- quêtes relatifs à la guerre de Libéra- tion nationale (1954-1962), parus ou diffusés entre le 1er novembre 2013 et le 1er octobre 2014, a précisé le com- muniqué. «Les journalistes des presses écrite, électronique, radiophonique et télévi- suelle souhaitant concourir, doivent présenter une œuvre unique, repré- sentant un des genres énumérés plus haut sous un format écrit, radiopho- nique ou télévisuel», est-il souligné. Chaque format se verra décerner , pour l'œuvre distinguée, un certificat de mérite et un prix d'un montant d'un million de dinars, selon la même source. Le «Prix des enfants de novembre» intègre, par ailleurs, deux distinctions, l'une dite «Prix de la mémoire» et l'au- tre dite «du Jury», l'identité des deux personnalités méritantes, primées pour leur contribution à la valorisation de la mémoire nationale, devant être révélée le jour de la remise des prix. Les postulants doivent déposer leurs travaux auprès du Centre natio- nal des études et de recherche sur le Mouvement national et la Révolution du 1er novembre 1954, sis Avenue de La-victoire-du 23-novembre-1836 à El Biar (Alger). Le règlement régissant le «Prix des enfants de novembre» sera publié pro- chainement sur les sites web des mi- nistères de la Communication et des Moudjahidine (respectivement:

www.ministerecommunication.gov.dz et www.m-moudjahidine.dz).

APS

ALGÉRIE

-

FRANCE

Paris promet «toute la lumière» sur le décès d'un ressortissant algérien lors d'une expulsion

Le gouvernement français a réaffirmé dimanche sa «très ferme volonté que toute la lumière soit faite» sur le décès du ressortissant algérien jeudi à l'aéroport Roissy Charles de Gaulles.

jeudi à l'aéroport Roissy Charles de Gaulles. «Le ministère de l'In- térieur partage avec la fa-

«Le ministère de l'In- térieur partage avec la fa- mille de la victime et les autorités algériennes la

de Gaulles à Paris et a ins- truit son ambassade et ses consulats de la région pa- risienne à l'effet de re-

requiert ce genre de si- tuation», avait déclaré, pour sa part, à l'APS le porte-parole du ministère

sie révélés samedi par le parquet de Bobigny, qui a ouvert une enquête, «la mort a été provoquée par

très ferme volonté que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce décès dramatique», selon une déclaration citée par l'AFP. Le ressortissant algé- rien de 51 ans, Abdelhak Goradia, qui devait être placé dans un avion jeudi

cueillir les informations officielles et précises sur les circonstances de ce dé- cès. «Dès l'information du décès d'un ressortissant algérien, le ministère des Affaires étrangères qui suit de très près cette affaire, a immédiatement instruit l'ambassade d'Algérie à

des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif. Il avait souligné que le «strict respect de la dignité des Algériens à l'étranger, le respect des dispositions conventionnelles, notam- ment en matière de réad- mission, figurent parmi les éléments constitutifs

une asphyxie due à une régurgitation gastrique». Le ministère français de l'Intérieur et la Direction générale de la police natio- nale française ont assuré n'avoir, à aucun moment, privilégié une quelconque thèse pour expliquer la mort. «C'est à la justice, et

à

l'aéroport parisien de

Paris, ainsi que les consu-

de l'action consulaire algé-

à elle seule, qu'il appar-

Roissy pour être expulsé de

lats de la région pari-

rienne». Une source poli-

tient de déterminer l'ori-

France, est mort dans des circonstances «encore non élucidées» à son arrivée à l'aéroport, a précisé la même source. L'Algérie suit de très

sienne, à l'effet de recueil- lir les informations offi- cielles et précises sur les circonstances de ce décès et sur l'identité exacte de ce citoyen, et d'engager,

cière a d'abord dit ven- dredi à l'AFP qu'il avait «fait un malaise dans le fourgon» qui le transpor- tait à Roissy et était «mort d'une crise cardiaque,

gine de ce décès», ajoute le ministère, rappelant que les enquêteurs de la «po- lice des polices» s'étaient rendus sur place «dans l'heure qui a suivi le décès»

près l'affaire du ressortis- sant algérien décédé jeudi

dans le cadre de la mission de protection consulaire,

malgré les secours prodi- gués». Mais selon les pre-

pour «débuter les investi- gations nécessaires à l'éta-

à

l'aéroport Roissy Charles

toutes les démarches que

miers résultats de l'autop-

blissement de la vérité».

ALGÉRIE

-

TCHAD

M. Lamamra s'entretient avec son homologue tchadien des moyens de préserver l'unité et la stabilité de la Libye

Le ministre des Affaires étran- gères, Ramtane Lamamra, s'est en- tretenu dimanche au Caire, avec son homologue tchadien, Moussa Faki, de la situation en Libye et des moyens d'intensifier les efforts pour faire face à la menace sécuritaire et préserver sa stabilité et son inté- grité territoriale dans le cadre du groupe des pays voisins de la Libye. En marge de sa participation à la réunion des chefs de la diplomatie des pays voisins de la Libye prévue demain lundi au Caire (Egypte), M. Lamamra a eu un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de l'intégration africaine de la répu- blique du Tchad, Moussa Faki Maha- met, sur la situation en Libye et l'intensification des ef- forts pour faire face à la menace sé- curitaire et préserver l'unité, la sta- bilité et l'intégrité territoriale de la Libye dans le cadre du groupe des pays voisins de la Libye, a indiqué un communiqué du ministère des Af- faires étrangères. L'entretien a porté également sur «l'évolution de la situation au Sahel africain notamment le dialogue ma-

de la situation au Sahel africain notamment le dialogue ma- lien inclusif dans le cadre de

lien inclusif dans le cadre de la dé- marche de l'Algérie» ainsi que «le dé- veloppement des relations bilaté- rales et la situation aux plans poli- tique et sécuritaire dans la région», poursuit la même source. Concernant les relations entre les deux pays, les deux ministres ont exprimé leur «profonde satisfac-

tion à l'égard des relations privilé- giées et des moyens de les élargir à tous les domaines», précise encore le communiqué avant de souligner leur «détermination d'appliquer les décisions et recommandations issues de la réunion de la commission mixte algéro-tchadienne tenue en mars dernier».

Lundi 25 Août 2014

ACTUALITÉ

DK NEWS

5

SAHARA

OCCIDENTAL

OUVERTURE DES TRAVAUX DU 2 E CONGRÈS DE L'UNION DES ÉTUDIANTS DE SEGUIA EL HAMRA ET RIO DE ORO

L'occupation marocaine entre les pressions de la communauté internationale et le combat des Sahraouis

Le président sahraoui, secrétaire général du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, a souligné samedi à Aousserd
Le président sahraoui,
secrétaire général du
Front Polisario,
Mohamed Abdelaziz, a
souligné samedi à
Aousserd que
l'occupation
marocaine se retrouve
entre les pressions de
la communauté
internationales et le
combat du peuple
sahraoui et son
attachement à son
droit à
l'autodétermination.

«L'occupant marocain, qui a échoué aux plans militaire et diplo- matique, vit actuellement entre les pressions de la communauté interna- tionale en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et l'attachement grandissant des Sah- raouis à ce droit», a indiqué le prési- dent Abdelaziz à l'ouverture des tra- vaux du 2 e congrès de l'Union des étudiants de Seguia El Hamra et Rio de Oro. Il a estimé que la communauté internationale est plus que jamais consciente du droit du peuple sah- raoui à l'autodétermination. Le président Abdelaziz a mis en exergue la responsabilité qui in- combe aux étudiants sahraouis pour atteindre cet objectif, les appelant à redoubler les efforts et à préserver le

legs des martyrs. Qualifiant leur rôle de «primordial et de central dans la lutte armée», M. Abdelaziz a appelé les étudiants sahraouis à s'armer du sa- voir et à exploiter les technologies de l'information et de la communication, notamment les réseaux sociaux. Il a présenté à l'occasion une ré- trospective sur la création en 1975 de l'Union des étudiants de Seguia El Hamra et Rio de Oro et la tenue de son 1er congrès, marqué alors par un soulèvement populaire contre l'occu- pant espagnol, relevant que le présent congrès se tient dans des circons- tances similaires, à savoir sous une occupation marocaine, faisant fi des décisions des Nations unies. Le président sahraoui a par ailleurs condamné l'agression israélienne contre les Palestiniens à Gaza, ex-

primant sa solidarité et son soutien à la cause du peuple palestinien «qui fait preuve d'une résistance exem- plaire», a-t-il dit. Les travaux du 2 e congrès de l'Union des étudiants de Seguia El Hamra et Rio de Oro ont débuté sa- medi soir à Aousserd en présence de quelque 700 participants sous le slogan «le mouvement des étudiants sahraouis au service des objectifs nationaux». Lors de cette rencontre, qui inter- vient près de 40 ans après la tenue du premier congrès, les participants procèderont à l'élaboration du plan d'action pour les quatre années à ve- nir et à l'élection du secrétaire géné- ral et des membres du bureau exécu- tif de l'Union.

ALGÉRIE - PALESTINE

Mahmoud Abbas salue le soutien «absolu et indéfectible» de l'Algérie à la cause palestinienne

Le président palestinien, Mahmoud Abbas a salué di- manche au Caire «le soutien absolu et indéfectible de l'Al- gérie» à la cause palesti- nienne et l'appui du Prési- dent de la République, Abde- laziz Bouteflika, et du peuple algérien au peuple palesti- nien. M. Ramtane Lamamra a été reçu dimanche au Caire par le président palestinien qui a salué «le soutien absolu

et indéfectible de l'Algérie à la cause palestinienne» et l'ap- pui du Président Bouteflika et du peuple algérien au peuple palestinien, à travers «le sou- tien politique et financier et l'intensification des efforts et initiatives visant à mettre fin à l'agression israélienne contre la bande de Gaza», in- dique un communiqué du ministère des Affaires étran- gères. Le président palesti- nien a également salué l'élan

de solidarité du peuple al- gérien avec le peuple palesti- nien dans ces circonstances difficiles», ajoute le commu- niqué. La rencontre a été une oc- casion pour «passer en revue les derniers développements de la situation dans la bande de Gaza, notamment après la reprise de l'agression israé- lienne contre Gaza, et souli- gner l'importance d'une ac- tion urgente pour mettre fin

à cette agression», a-t-on pré- cisé de même source. M. Lamamra a réitéré «la condamnation de l'Algérie de cette agression barbare et son soutien ferme au peu- ple palestinien frère pour lui permettre de recouvrer ses droits légitimes concernant la fin de l'occupation et l'établis- sement d'un Etat indépen- dant avec El Qods pour capi- tale», conclut le communi- qué.

AÏN TÉMOUCHENT

Inauguration d'un Centre polyvalent de sauvegarde de la jeunesse à Aïn Tolba

Centre polyvalent de sauvegarde de la jeunesse à Aïn Tolba La ministre de la Solidarité nationale,

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Mou- nia Meslem a procédé, dimanche à Aïn Tolba (Aïn Témouchent), à l'inauguration d'un Cen- tre polyvalent de sauvegarde de la jeunesse (Cpsj). «Ce nouvel établissement, de dimension ré- gionale, est dédié à la prise en charge et à l'orientation des jeunes en difficulté», a indiqué la ministre en présidant la cérémonie d'ouver- ture du Cpsj qui figurait parmi la principale halte de sa visite de travail et d'inspection dans la wi- laya. Cette infrastructure, réalisée en R+1 pour un coût de 184 millions DA, s'étend une superficie de 18 000 mètres carrés dans la commune d'Aïn Tolba (daïra d'Aïn Kihal), comprenant des blocs pédagogiques et des ateliers de formation à même de favoriser l'insertion sociale des mi- neurs. Les pensionnaires bénéficient égale- ment d'une prise en charge médicale et psycho- logique, et de stages de formation professionnelle leur permettant l'acquisition d'un métier, ont ex- pliqué les responsables du Cpsj qui est aussi à l'écoute des parents en quête de solution d'in- sertion pour leurs enfants. La ministre a indiqué par la même occasion que pas moins de 80 établissements similaires sont programmés à l'échelle nationale, souli- gnant à ce titre que «la prise en charge de la jeu- nesse est au coeur des priorités de l'Etat». Elle a rappelé dans ce contexte que plu- sieurs mesures ont été prises en vue de conso- lider davantage la protection des catégories so- ciales vulnérables, citant entre autres l'accès au logement et à l'emploi et l'augmentation de l'allocation financière pour les personnes at- teintes du niveau maximal de handicap (100 %). M me Meslem a également évoqué l'étendue de la prise en charge jusqu'à la réelle insertion des jeunes femmes (même au-delà de l'âge 18 ans), et le lance ent de l'enquête nationale sur les dif- férents handicaps confiée au Centre national d'études et d'analyses pour la population et le dé- veloppement (Ceneap). La ministre a en outre inspecté plusieurs éta- blissements spécialisés relevant de son sec- teur et a rendu visite aux enfants issus de familles démunies bénéficiaires du programme «sé- jours solidaires d'été», venus de différentes wi- layas du pays. Le ministère de la Solidarité na- tionale, de la Famille et de la Condition de la Femme organise cette opération de solidarité du 2 août au 1er septembre au niveau de 14 wilayas littorales et ce, au profit de 6 306 enfants.

OUARGLA :

4 décès par piqûres de scorpion depuis le début de l'année

Quatre personnes, victimes de piqûres de scorpion, ont trouvé la mort depuis le début de l’année 2014 dans la wilaya de Ouargla, a-t-on appris dimanche auprès de la Direction de la Santé, de la popula- tion et de la réforme hospitalière (Dsprh). Les victimes décédées par envenimation scorpionique sont trois hommes, (âgés res- pectivement de 17, 26 et 44 ans) et une femme (68 ans). Une personne est décé- dée au mois de mai, tandis que les autres victimes de morsures scorpioniques sont

mortes en juillet dernier, a-t-on précisé au niveau du service prévention de la Dsprh. Au total 1.013 cas d'envenimation scorpio- nique ont été enregistrés à travers la wilaya de Ouargla au cours du premier semestre 2014, a-t-on ajouté de même source. La majorité de ces cas, enregistrés no- tamment durant la période estivale, a été signalée par les services sanitaires relevant des daïras d’Ouargla, Touggourt, Taibet, El-Hedjira, El-Borma et Hassi Messaoud, a-t-on fait savoir. Cette période a marqué

une nette hausse des cas d'envenima- tions scorpioniques par rapport à la même période de l'année précédente avec 879 cas et un (1) décès, selon la même source. Une enveloppe de 6 millions DA a été consacrée au titre du budget préventif (BP) de l'année 2014 pour la lutte contre ce fléau et les moustiques, a-t-on indiqué à la commission de la santé, de l'hygiène et de la préservation de l'environnement re- levant de l'Assemblée populaire de la wilaya (APW) d’Ouargla. Les services de santé de

Ouargla ont organisé des actions de sensi- bilisation à travers la wilaya sur les risques d’envenimation par les piqûres de scor- pions et leur prévention, notamment en pé- riode estivale. Ces initiatives visent également à encou- rager et à multiplier les campagnes de ra- massage de ces insectes venimeux au pro- fit de l’Institut Pasteur (Alger) spécialisé dans la fabrication des sérums anti-ve- nin, a-t-on signalé.

APS

6

DK NEWS

FORUM

Lundi 25 Août 2014

LE PR AMAR KHODJA , CHEF DU SERVICE DERMATOLOGIE AU CHU MUSTAPHA-PACHA INVITÉ DU FORUM DE DK NEWS

CANCERS DE LA PEAU

5 à 6 cas sévères

diagnostiqués annuellement dans

chaque service de dermatologie

Entre 5 à 6 nouveaux cas de cancer de la peau, de type mélanome, sont diagnostiqués, annuellement, dans chaque service de dermatologie, sur tout le territoire national, a indiqué, dimanche à Alger, le P r Amar Khodja, chef de service dermatologie au CHU Mustapha Pacha.

Ph. Madjid Nait Kaci
Ph. Madjid Nait Kaci

«Cinq à six mélanomes, type de cancer le plus sévère de la peau, sont diagnostiqués, annuelle- ment, dans chaque service de dermatologie, à l'échelle natio-

nale», a précisé, le P r Khodja, lors d'une conférence-débat, au sujet des «cancers de la peau», organi- sée au forum du quotidien DK- News.

Le mélanome est une tumeur localisée au niveau des mélano- cytes (cellules de la peau respon- sables de la synthèse de la méla- nine).

Le P r Khodja a expliqué que les mélanomes sont causés, principa- lement, par une exposition pro- longée au soleil, précisant que des prédispositions génétiques sont aussi impliquées dans l'apparition de ces cancers. A propos des cosmétiques, le spécialiste a prévenu de l'utilisa- tion de certains produits photo- sensibilisants qui accentuent l'ef- fet négatif du soleil sur la peau. L'environnement ainsi que les régions polluées favorisent éga- lement le développement des

cancers de la peau, a ajouté le spé- cialiste. S'exprimant sur le soleil, l'in- tervenant a souligné que les en- fants de moins de deux ans ne doi- vent pas être exposés au soleil et que les enfants et les adultes ne doivent pas s'exposer entre 11h et

16h.

Concernant les personnes au teint clair (phototypes 1 et 2), le chef de service dermatologie a conseillé une protection renfor- cée, avec des crèmes solaires adaptées et des vêtements en co-

ton, aux mailles tressées et serrées et de couleurs claires. Pour les crèmes solaires, l'achat doit se faire dans les phar- macies et les parapharmacies, afin de permettre une traçabilité des produits et leur application doit être renouvelée toutes les deux heures. Au sujet des signes cliniques, les boutons et les nevus (grains de beauté) aux contours irréguliers, de couleur non homogène, et de volume important doivent in- quiéter et faire l'objet de consul-

tations spécialisées. Sur le plan du traitement, le Pr Khodja a relevé que tous les can- cers de la peau sont guérissables à 100 % lorsqu'ils sont pris en charge, chirurgicalement, aux stades précoces (1 et 2). Il a encore précisé que les in- terventions chirurgicales peu- vent être effectuées dans le sec- teur privé qui dispose de tous les moyens techniques nécessaires à ce type de chirurgie.

APS

Le soleil principale cause des cancers de la peau

Sonia Belaidi

Le soleil a été incriminé et pointé du doigt comme étant la principale cause des cancers de la peau, dont le mélanome, le plus sévère d’entre eux. C’est à l’occasion d’une conférence- débat organisée, hier, au forum du quo- tidien DK News, que le P r Amar Khodja, chef de service dermatologie au CHU Mustapha Pacha, a insisté sur les effets né-

fastes du soleil sur la peau. On donne le nom de mélanome aux tu- meurs malignes qui se forment dans les mélanocytes, les cellules qui produisent la mélanine (un pigment) et qui se trou- vent notamment dans la peau et les yeux. Ils se manifestent habituellement par une tache noirâtre. Il a expliqué à ce sujet que le soleil était la principale cause d’apparition des tu- meurs épidermiques notamment des carcinomes et des mélanomes. Le P r Khodja a donc insisté sur l’inté-

rêt d’une prévention soutenue du soleil par des crèmes protectrices, achetées en pharmacie, et par des vêtements en co- ton, comme le jean par exemple. Le spécialiste a également mis en garde sur l’exposition des enfants de moins de deux ans au soleil, rappelant que ces derniers avaient une peau très sensible et ne devaient aucunement être emmenés à la plage, même s’ils étaient abrités sous les parasols. Au sujet des causes du cancer, il a aussi mis en évidence le rôle de la géné-

tique, rappelant que des prédispositions héréditaires pouvaient être impliquées dans le développement du mélanome et du carcinome. Le chef de service dermatologie a tou- tefois rassuré sur cette pathologie en in- diquant que les cancers de la peau étaient guérissables à 100 % lorsqu’ils sont pris en charge précocement, à savoir aux stades 1 et 2. Pour une prise en charge des cancers précoces, le conférencier a appelé à une

Lundi 25 Août 2014

FORUM

DK NEWS 7

La prévention

comme atout

Le chef de service de dermatologie au CHU Mustapha Pacha d’Alger a développé un discours de prévention pour que l’information du public soit la plus efficace possible.

O. Larbi

«Tous les cancers sont guérissables, lorsqu’ils sont au début de leur évolu- tion. Les cancers de la peau comme les autres.» Ces cancers ont pour siège la peau et plus largement les peaux dont le photo- type est de 1 à 3. Ce sont celles des popu- lations des pays nordiques, des souches non-autochtones de l’Australie et des USA notamment. La prévalence des cancers de la peau y est 20 fois plus éle- vée qu’en Afrique du Nord par exemple. «Pour la région qui nous intéresse, les populations présentent les mêmes sta- tistiques, soit 5 ou 6 cas par service de dermatologie» indique le professeur Amar Khodja. Le phototype est une échelle de 6 ni- veaux de sensibilité à la lumière so- laire «les Algériens, Marocains et Tuni- siens sont dans le groupe des popula- tions dont le phototype est de 3 à 4. Celles qui sont du niveau 6 sont moins exposées aux cancers de la peau d’ori- gine solaire. Sauf sur les paumes des mains.»

Protections Puisque le facteur risque est dans l’ex- position au soleil, il est possible d’éviter le cancer de la peau tel que le carcinome, le sarcome en s’exposant le moins pos- sible aux rayons du soleil entre 11 heures et 16 heures : «Les bébés de moins de 2 ans doivent être interdits de plage, même si on croit les protéger sous un pa- rasol, les cristaux de sable renvoyant les rayons ultra-violets sur la peau de l’en- fant.» Les crèmes solaires protègent moins que la publicité ne le matraque et il fau- drait «un tube par jour et par personne pour n’être protégé qu’à 80 % » prévient le professeur Amar Khodja.

Mélanine Il y a des populations qui sont sujettes aux agressions solaires comme les per- sonnes à cheveux roux et peau très blanche avec des taches de rousseur ou les blonds aux yeux verts. Ils sont des personnes à risque. Il y a celles qui ont des prédispositions génétiques qui n’apparaissent qu’après un examen spécifique. L’environnement est également un facteur à risque selon le professeur qui affirme que les citadins des grandes

selon le professeur qui affirme que les citadins des grandes villes sont les plus exposés. Les

villes sont les plus exposés. Les peaux sensibles sont celles qui présentent un déficit dans la production de mélanine par les mélanocytes présents sous la peau. La mélanine est donc le bouclier protecteur de la peau.

Cancer : les carcinomes «Directement liés à des expositions répétées au soleil et à l'accumulation de dommages dans certaines cellules de la peau (kératinocytes), ils apparaissent préférentiellement sur les zones expo- sées au soleil comme le visage, l'arête du nez, le cuir chevelu et les oreilles.» La du- rée d'exposition joue un rôle important dans ces carcinomes. Exceptionnels chez les sujets très jeunes, les carcinomes se développent à partir de 40 ans. Ils sont caractérisés par une ulcération de la peau sans risque de métastase. Le professeur insiste : «Traités pré- cocement, les cancers épithéliaux ont un taux de guérison de l'ordre de 90 %, mais des risques de récidive existent et une surveillance régulière doit être prati- quée.» Il ajoute que leur détection est très fa- cile et les médecins généralistes sont for- més pour les traite, c’est-à-dire pour les enlever chirurgicalement : «C’est une opération qui dure 15 minutes sous anesthésie locale.»

Mélanomes Le mélanome malin est considéré comme le plus redoutable des cancers de la peau. Les taux les plus élevés sont observés dans les pays les plus proches de l'équateur, sauf en Europe où les taux les plus élevés sont constatés dans les pays nordiques. Bien que la moitié des mélanomes ap- paraisse chez des personnes de plus de 50 ans, il est l'un des cancers les plus fréquents chez les jeunes (l'âge moyen au moment du diagnostic est actuelle- ment estimé à environ 30 ans) et est de- venu depuis peu la première cause de mortalité par cancer chez les adultes.

Les grains de beauté Apparaissant au cours de l'enfance ou de l'adolescence, les grains de beauté ou nævus, bénins à l'origine, peuvent deve- nir des mélanomes. Il faut notamment se méfier de ceux à l'aspect asymé- trique (dysplasiques) parfois précur- seurs de mélanomes. Les sujets présen- tant de nombreux grains de beauté sont donc davantage exposés. Les personnes ayant des membres de leur famille atteints présentent un risque supplémentaire. Le professeur Amar Khodja conseille de consulter et de prévenir les effets de l’exposition prolongée aux rayons so- laires quel que soit l’âge.

consultation médicale spé- cialisée en cas de détection d’un bouton ou d’un grain de beauté aux contours irré- guliers, aux couleurs non homogènes et de volume important. Le traitement majeur des cancers se fait chirurgicale- ment, a expliqué le P r Khodja, notant que ce type de chirurgie pouvait très bien se faire dans le secteur privé. Abordant l’effet des cos- métiques sur la peau, le P r Khodja a averti sur les effets négatifs de certains pro-

Khodja a averti sur les effets négatifs de certains pro- duits cosmétiques, photo- sensibilisants, sur la

duits cosmétiques, photo- sensibilisants, sur la peau, car ces derniers augmen- tent les conséquences néga- tives du soleil. Au sujet de la fréquence de ces cancers en Algérie, M. Amar Khodja a fait savoir que pas moins de 6 à 5 can- cers de type mélanome sont diagnostiqués annuelle- ment dans chaque service de dermatologie a l’échelle nationale. Les personnes de teint clair, notamment les rou- quins, sont les plus exposés aux cancers de la peau, a-t- il ajouté.

Les personnes de teint clair, notamment les rou- quins, sont les plus exposés aux cancers de
Les personnes de teint clair, notamment les rou- quins, sont les plus exposés aux cancers de
Les personnes de teint clair, notamment les rou- quins, sont les plus exposés aux cancers de
Les personnes de teint clair, notamment les rou- quins, sont les plus exposés aux cancers de
Les personnes de teint clair, notamment les rou- quins, sont les plus exposés aux cancers de

8

DK NEWS

RÉGIONS

Lundi 25 Août 2014

TRANSPORT URBAIN

Lancement d’un diagnostic du réseau de la ville de Laghouat

Un diagnostic de la situation ac- tuelle du réseau du transport urbain de la ville de Laghouat sera lancé pro- chainement, a-t-on appris dimanche auprès des responsables de la direction locale des transports (DT). Cette opération qui sera menée en étroite collaboration avec les secteurs concernés, s’inscrit dans le cadre d’un programme visant l’actualisation du plan du transport urbain de la com- mune du chef-lieu , dans l’bjectif d’améliorer ces prestations, a-t-on précisé. Ce diagnostic général du ré- seau du transport urbain permettra la détection du déficit ou de saturation au niveau de chaque ligne, a indiqué la même source. Il est prévu dans ce cadre une dotation des bus pour chaque ligne exploitée, en vue d’assu- rer un équilibre entre les quartiers de cette agglomération en matière du transport urbain, a-t-on révélé. Cette action vise non seulement la prise en charge des préoccupations des ci- toyens notamment les résidents dans les nouveaux centres urbains, mais aussi de mettre ces moyens de trans- port au diapason de l’expansion ur- baine et la croissance démographique que connaît la ville de Laghouat. Le transport urbain de cette ville vient d’être renforcé récemment par la création d’un établissement public doté d’un parc roulant constitué d’une quinzaine de bus, ayant permis la couverture de différentes dessertes du chef-lieu, et également la créa- tion de nouveaux postes d’emploi per- manent au profit des jeunes. Le parc de la wilaya de Laghouat dispose ac- tuellement de 256 bus de différentes catégories, assurant les dessertes in- tercommunales, en plus de 170 et 204 véhicules assurant les lignes de trans- port rural et urbain.

ROUTES - ACCIDENTS

Trois personnes ont trouvé la mort et 22 autres blessées à la suite du renversement dimanche matin, sur la RN 78 à la sortie sud de la localité de Boumaguer (N’gaous), d’un car assurant la liaison Sétif-Biskra, a- t-on appris dimanche, auprès de la protection civile.

a- t-on appris dimanche, auprès de la protection civile. 3 morts et 22 blessés dans un

3 morts et 22 blessés

dans un accident

de bus à Boumaguer

Le drame s’est produit lorsqu’un

car

se précipi-

ter dans un ravin, tuant sur le coup 3 personnes (un jeune homme de 18

a

raté un virage avant de

de

transport

de

voyageurs

ans, une fillette de 7 ans, et un bébé

en plus de 22 blessés de

de 8mois)

divers degrés de gravité, précise la

source,

enquête a

la

vices de

sur l’accident.

même

soulignant qu’une

les ser-

été ouverte par

gendarmerie nationale

L’un des blessés, atteint au crâne,

état critique à

a été

source.

se trouve dans un

l’hôpital

évacué,

la

N’gaous,

a

ajouté

de

où il

même

MASCARA

Les travaux de réhabilitation du CW n°13 réceptionnés fin 2014

Le chemin de wilaya (CW) n° 13 reliant les com- munes situées à l’Est des wilayas de Mascara et de Relizane sera opérationnel vers fin de l’année en cours, a-t-on appris du directeur

30% et se poursuit à un rythme «appréciable» de- vant permettre sa récep- tion à la fin de l’année en cours, a indiqué le respon- sable du secteur. Inspec- tant dernièrement le chan-

vrages d’art et l’élimina- tion des points noirs par la correction de certains virages. L’objectif étant de permettre une meilleure fluidité de la circulation routière. De leur côté, les

chef-lieu de Relizane. Les travaux enregistrent un taux «appréciable» d’avan- cement, a-t-on indiqué de même source. Les usagers de la route, notamment ceux des communes situées

local des travaux publics,

tier, le wali de Mascara avait

services concernés de la

à

l’Est de Mascara comme

Amar Kouider. Cette voie routière a fait

donné des instructions pour que cette échéance

wilaya de Relizane entre- prennent la réhabilitation

celles d’Oued el Abtal, Aïn Ferrah et Sidi Abdeldjebbar

l’objet de travaux d’élar-

soit respectée. Les travaux

du tronçon de cette route

et

ceux de la wilaya de Tia-

gissement et de réhabili-

actuels portent sur une dis-

traversant leur territoire.

ret, utilisent fréquemment

tation pour une enveloppe

tance de 11,3 km et visent

Les travaux portant sur 31

le

CW n°13 pour atteindre la

évaluée à 323 millions de di-

l’élargissement de la chaus-

km, touchent la partie al-

wilaya de Relizane ou pour

nars. Le chantier enregistre un taux d’avancement de

sée pour passer de 4,5 m à 7 m, la réalisation de 3 ou-

lant des limites avec la wi- laya de Mascara jusqu’au

accéder à l’autoroute Est- Ouest.

RELIZANE

72 quintaux de kif traité saisis depuis le début de l’année

Avec la récente saisie de 37 quintaux de kif traité, le grou- pement de la gendarmerie na- tionale de la wilaya de Relizane a réalisé sa plus importante prise de drogue, depuis le début de l’année en cours marquée par l’interception de plus de 72 quintaux de cette marchandise prohibée. Le commandant Meguellati Nasreddine, responsable de la communication du groupe- ment, est catégorique, les nar- cotrafiquants «redoublent» d’in- géniosité pour passer à travers les filets des services de sécurité qui les traquent implacable- ment. «Depuis le début de l’année en cours, quelque 72, 87 quin- taux ont été saisis sur notre ter- ritoire lors de quatre opéra- tions, toutes couronnées de suc- cès», a-t-il expliqué. Au-delà de la quantité de drogue saisie, c’est le mode opératoire des ré- seaux de trafic de drogue qui re- tient l’attention. Ces derniers n’hésitent pas à user de toutes les ruses pour détourner l’atten- tion des gendarmes mais en vainà Le 9 février dernier, un ca- mion maquillé en véhicule ap- partenant à Sonelgaz a été inter-

cepté. Une fouille minutieuse a permis de découvrir une quan- tité de 19, 95 quintaux de kif. Les gendarmes ont mis sous la main des documents falsifiés dont un faux ordre de mission por- tant le sigle de cette entreprise nationale. Le 30 mars, un camion frigo- rifique est contrôlé au niveau d’un barrage de la gendarmerie. A première vue, rien d’anor- mal. Le frigo était vide. Seule- ment en redémarrant, le gen- darme remarque une anomalie. Le châssis du camion est presque à ras de terre. L’alerte est donnée. Le véhicule est pris en chasse puis immobilisé. Sa fouille minutieuse a per- mis de découvrir une fausse cache dans laquelle était dissi- mulée 15, 08 quintaux de kif. Le conducteur a été arrêté.

Faux couple, vrais trafiquants Le 12 juillet dernier, les gen- darmes ont mis la main sur une quantité de 84 kilos de kif. Ils étaient dissimulés à l’intérieur d’un véhicule transportant une faux couple accompagné d’un bébé. «La mise en scène était parfaite. Il y avait même à l’in- térieur du véhicule un siège- bébé. On a trouvé même un bi-

beron rempli de lait tout chaud»,

a indiqué le même officier. Le

pot aux roses a été découvert suite à la crevaison d’une roue du dit-véhicule, abandonné sur la bande d’urgence. Ses occu- pants avaient pris la fuite. Enfin, au début de ce mois d’août, agissant sur informa- tion et après une traque de près d’un mois, un camion de trans- port de carburant a été inter- cepté au niveau de la localité de Belassel, sur l’autoroute Es- Ouest. A l’intérieur de la ci- terne, dans une cache bien amé- nagée, les gendarmes avait dé- couvert une quantité de 37 quin- taux de kif, représentant une co- lossale valeur de 400 millions de dinars.

Le conducteur du camion et deux autres complices escor- tant la «cargaison» ont été arrê- tés. L’enquête est toujours en cours pour démêler l’écheveau de cette affaire. L' officier a expliqué que les transporteurs de drogue sont toujours accompagnés de deux complices roulant à bord de vé- hicules. Le premier «ouvre» la route et signale éventuellement les barrages des services de sécurité

et alerte le transporteur en cas

de danger. Le second complice

ferme la marche, sa mission consiste à «récupérer» le trans- porteur au cas où celui-ci se trouve contraint d’abandonner sa «cargaison». Pour le commandant Megue- lati, la wilaya de Relizane est de- venue une région de transit pour les narcotrafiquants qui convoient ces quantités de drogue vers l’étranger. Il a sou- ligné également que cette région est un passage obligé pour ceux devant se rendre vers les diffé- rentes régions du pays. «Au niveau de notre wilaya, ce sont quelque 24.000 véhicules, tous tonnages confondus qui empruntent chaque jour le tronçon de l’autoroute Est- Ouest. C’est dire toute l’énorme tâche que doivent assumer au quotidien nos éléments», a-t-il expliqué. La présence dissuasive sur les routes des éléments de ce corps de sécurité et la mise en service de 9 radars sur différents axes a eu pour effet positif, du- rant les 7 premiers mois de l’an- née en cours, la réduction du nombre d’accidents de la route de moins 22%, par rapport à la même période de l’année précé-

dente (2013).

De janvier à fin juillet 2014, 38 accidents routiers ont été enre- gistrés sur les différents axes de la wilaya causant la mort de 44 personnes et 569 autres ont été blessés. Durant cette même pé- riode, 16.164 procès-verbaux ont été dressés et 10.045 retraits de permis de conduire ont été opérés. Tout en plaidant pour l’appli- cation de la loi à l’encontre des contrevenants et chauffards de la route, le chargé de la commu- nication du Groupement de la gendarmerie de Relizane a mis également en exergue l’impor- tance que revêt l’action de sen- sibilisation et d’information. «Jusqu’à la fin du mois de juil- let dernier, nous avons entrepris 666 campagnes d’information et de sensibilisation sur les dan- gers de la route, les maux so- ciaux, visant aussi bien les au- tomobilistes, les établissements scolaires, les centres de forma- tion professionnel. Nous avons récolté le fruit de nos efforts, avec notamment la baisse sensible des accidents de la route alors que dans d’au- tres régions la courbe est plutôt ascendante», a encore ajouté l'officier.

APS

Lundi 25 Août 2014

SOCIÉTÉ

DK NEWS

9

FIÈVRE APHTEUSE

Lundi 25 Août 2014 SOCIÉTÉ DK NEWS 9 FIÈVRE APHTEUSE Lancement la semaine prochaine des procédures

Lancement la semaine prochaine des procédures d'indemnisation des éleveurs

Les procédures d'indemnisation des éleveurs dont le cheptel bovin a été affecté par la fièvre aphteuse seront "entamées la semaine prochaine" , a affirmé le contrôleur général des services vétérinaires au ministère de l'Agriculture et du développement rural, Abdelmalek Bouhbal.

Même si "l'assurance du cheptel est une procédure légale obligatoire", les éleveurs touchés par ce sinistre se- ront indemnisés à hauteur de 80% du prix réel de leurs bêtes sur le marché, a-t-il précisé. Lors d'une conférence de presse samedi au siège de l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) , M. Boulahbal a indiqué que le nombre de cas de fièvre aphteuse a atteint 3500, des pertes limitées par rap- port à 1999 (4 millions de cas/ 9 millions d'euros). De son côté, le président de la Fédé- ration nationale des éleveurs Boukara- bila Mohamed a qualifié de " perti- nente" la décision du ministre de l'Agri- culture de fermer les marchés de bétail, estimant que " le déplacement du chep- tel s'impose à l'approche de l'Aïd al Adha dans le cadre d'une formule sanitaire qui sera définie par l'Etat". " L'importation d'ovins pour couvrir la demande pendant l'Aïd al Adha est inadmissible, la production nationale d'ovins dépassant les 25 millions", a-t- il ajouté. Evoquant la hausse des prix des viandes rouges sur le marché, M. Bou- karabila a indiqué que le manque de fourrages et le recul de la production se répercutent sur les prix des viandes, es- timant que le soutien du ministère de

l'Agriculture aux éleveurs (300

grammes d'orge/jour pour chaque agneau ou brebis) "est insuffisant".

Il a appelé dan le même cadre le mi-

nistère de tutelle à arrêter la liste des

vrais éleveurs pour barrer la route aux opportunistes qui bénéficient illégale- ment du soutien de l'Etat. L'agneau consomme 1kg d'orge par

jour pour devenir productif et le minis- tère de l'Agriculture assure 300gr et les 700gr restants sont garantis par l'agri- culteur, selon Boukarabila.

A ce propos, le secrétaire général de

l'Union générale des commerçants et artisans (UGCA), Saleh Souileh, a indi- qué que ses services travaillent en coordination avec les ministères du Commerce et de l'Agriculture, pour

le plafonnement des prix du "mouton de l'Aïd" à savoir entre 35 000 et 40 000 DA et le cheptel est suivi par des com- missions de wilayas. D'autre part, le directeur général du contrôle de la qualité au ministère du Commerce, Saadi Abderrahmane, a affirmé que les services du ministère n'ont relevé aucune augmentation des prix de la viande depuis l'apparition de la maladie. Les prix de vente au niveau des marchés de détail et de gros sont communiqués quotidiennement pour enfin procéder au calcul de la moyenne des prix au double plan régional et national.

Il a souligné l'existence d'une bonne

coordination avec le ministère de l'Agri- culture à travers l'équipe "vétérinaire-

commerce" et "vétérinaire-protection de la flore" qui suivent la situation du cheptel jusqu'à son arrivée à l'abat- toir puis sa commercialisation.

Il a évoqué l'instruction signée ré-

cemment par le ministre du Com-

merce, Amara Benyounès, qui stipule une aide matérielle et en ressources hu- maines aux services du ministère de

l'Agriculture dans le cadre de son action visant à éradiquer le virus. Le président du club scientifique de l'Institut national de médecine vétéri- naire, Rezzouk Fahem, a tenu à rassu- rer le citoyen affirmant que la fièvre aphteuse ne cause pas la mort en cas de transmission à l'homme. Il a précisé à cet effet, que la fièvre aphteuse est une maladie qui "se trans-

met à l'homme en cas de contact direct du sang humain avec le virus", comme par exemple lorsque l'agriculteur pré- sente une blessure à la main et procède

à l'examen d'un malade sans protection

ou en cas de consommation de lait non bouilli ou non pasteurisé prove- nant d'une vache atteinte, rappelant que 4 cas seulement ont été enregistrés dans le monde.

Les symptômes de transmission à l'homme se manifestent par une tem- pérature élevée et des aphtes sur la mu- queuse buccale ne peuvent causer la mort, a-t-il encore dit avant d'ajouter qu'aucun médicament n'a été découvert

à ce jour pour la fièvre aphteuse excepté

le vaccin qui doit être administré avant

l'affection. Il a tenu à faire remarquer que la bonne cuisson de la viande suf- fisait à éliminer les résidus de virus, ajoutant que "tous les produits laitiers

sont sains car passant nécessairement par la pasteurisation". Etaient présents

à la conférence des représentants du

ministère de l'Agricultureet du dévelop-

pement local et du ministère du Com- merce ainsi que ceux de l'UGCAA et de la Fédération nationale des éleveurs et

des vétérinaires.

APS

SÉTIF

BILAN MENSUEL DE LA SURETÉ DE WILAYA POUR LE MOIS DE JUILLET

Crimes et délits : 477 affaires traitées

Azzedine Tiouri

faires. Dans le domaine de la lutte contre le trafic de stu- péfiants, les services compé- tents ont eu à traiter 33 af- faires, impliquant 39 indivi- dus, dont 29 ont été incarcé- rés pour détention, com- mercialisation et consom- mation de drogue et de psy- chotropes. Toujours au cours de ce mois de juillet 2014, 194,34 grammes de kif traité et 693 comprimés de

psychotropes ont été saisis. Au cours du même mois de l’année précédente, les ser- vices de l’institution poli- cière de la wilaya de Sétif avait traité 39 affaires, impli- quant 52 personnes, dont 47 incarcérées. Poursuivant inlassablement sa lutte contre toutes les formes de criminalité urbaine, notam- ment l’éradication des ré- seaux criminels pour-

voyeurs de poisons, sous forme de drogue et de psy- chotropes, pour nos jeunes enfants, les services de la Sûreté de wilaya rappelle à tout un chacun de contri- buer à démasquer et dénon- cer ces criminels en utilisant tout simplement les deux numéros de téléphone mis à leur disposition le 15 48 ou en formant le 17.

Le bilan des activités des services de la Sureté de wi- laya de Sétif au cours du mois de juillet fait état de 477 affaires traitées, impliquant 626 individus, dont 33 femmes et 50 mineurs, pour divers crimes et délits. Com- paré au même mois de l’an- née dernière, il a été enregis- tré une légère baisse de 8 af-

A. T.

TISSEMSILT

C’est déjà la rentrée !

ABED MEGHIT

Cela fait deux jours que les magasins de confection et du prêt-à porter, ont garni leurs vitrines de vêtements pour enfants, filles et garçons, en prévision de la pro- chaine rentrée scolaire. D’ailleurs les boutiques des rues 119- Logements, El Wiam et Hai Sbaâ enregis- trent déjà une forte affluence de parents, souvent accompagnés de leurs enfants. Si pour certains, ce sont déjà les achats, d’autres par contre, disent faire de la prospection, estimer les prix proposés et faire éventuellement des comparaisons pour un meilleur choix possible. Pour le moment, on achète surtout des tabliers, bleus pour les garçons et roses poes filles.

A quel prix le tablier ?

A quelques jours de la rentrée scolaire 2014/2015, les libraires et autres revendeurs d’articles scolaires et de vêtements d’en- fants, s’évertuent à stocker la marchandise pour mieux «gérer» la hausse des prix. Les premiers échos font état d’une hausse substantielle sur presque tous les articles scolaires et les Tissemsiltis qui tiennent à ce que cette rentrée ne grève pas trop leur budget, se sont rabattus, sa- medi dernier, sur le souk hebdomadaire de Hassi F’doul, relevant de la wilaya de Djelfa en quête de la bonne occasion à sai- sir. En pure perte d’ailleurs, car à leur grand étonnement, certains prix étaient pratiquement inaccessibles. En effet, le tablier de qualité médiocre,

affichait entre 600 et 1.100 dinars, pour les

tailles de 12 à 16 ans, alors que les faux jeans étaient cotés entre 2 500 et 3 500 DA. Les robes naviguent entre 1 500 et 2.000 D A et les autres vêtements à l’ave- nant. Côté fournitures scolaires, tirées sûrement d’un stock mort de l’année pas- sée, elles sont «ressuscitées» par des jeunes à des prix raisonnables. Les cartables et sacs à dos de qualité douteuse sont cédés entre 1 500 et 2 000 DA, selon leur capacité.

Quant à ceux de meilleure qualité, ils

s’affichent entre 2 500 et 3 000 DA le car- table. Ces prix sont pratiqués, faut-il préciser, chez les revendeurs occasionnels et autres marchands à la sauvette, car au niveau des magasins c’est une toute autre histoire Tout ceci, en attendant l’achat des manuels scolaires.

Pour ces derniers, on croit savoir que les lots de livres de classes d’examen du pri- maire (5 e ) et du moyen (BEM) coûteraient respectivement entre 2.000 et 2.500 DA en moyenne. Pour ceux de la 3 e AS (Bac), le lot de bouquins dépasserait les 4.500 DA. Devant cette avalanche de dépenses qui obscurcit leur horizon, bon nombre de familles ont dû s’endetter auprès de cer- tains prêteurs pratiquant l’usure sans scrupule aucun. D’autres se sont déplacées à Oran pour contracter des prêts sur gage. Restent la fripe et autres livres d’occasion pour les nécessiteux et autres démunis. Voilà la réalité du terrain que certains responsables veulent dépasser par des déclarations qui se veulent rassurantes et par des engagements sans lendemain, pour atténuer l’impact sur le pouvoir d’achat et sur les conditions de vie de plus en plus pénibles des citoyens. Ces derniers n’ont pas besoin d’autres instruments de mesure, pour se rendre à l’évidence qu’il y a faillite dans le système de régulation mis en place par l’Etat. A. M.

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Lundi 25 Août 2014

Un Britannique testé positif au virus Ebola

25 Août 2014 Un Britannique testé positif au virus Ebola Un ressortissant britannique vivant en Sierra

Un ressortissant britannique vivant en Sierra Leone a été testé positif au virus Ebola, a an- noncé samedi à Londres le Dépar-

présenté par le vi- rus Ebola pour les gens vivant en Grande-Bretagne «continuait à être infime». «Des experts

NHS) solide, bien développé et per- formant pour faire face à des maladies infectueuses rares, lorsqu'elles sur- viennent, avec le

tement de la Santé. Des responsa-

médicaux sont ac- tuellement en train

soutien de nom- breux experts», a-t-

bles du Départe-

d'évaluer la situa-

il

encore indiqué.

ment ont indiqué que le malade, qui n'a pas été identifié,

tion en Sierra Leone pour s'assu- rer que les mesures

Le virus, qui s'est propagé au Li- beria, en Guinée,

bénéficiait d'une assistance consu- laire. Le professeur

appropriées sont prises pour faire face à l'épidémie»,

en Sierra Leone, et dans une moindre mesure au Nigeria,

John Watson, un

a-t-il ajouté.

a

causé la mort de

haut responsable du Département de

«Nous disposons d'un système de

1 427 personnes au total depuis l'éclate-

la Santé, a souligné que le risque re-

santé (Service na- tional de santé,

ment de l'épidémie en mars.

La Côte d'Ivoire ferme ses frontières terrestres avec la Guinée et le Liberia

Le gouvernement de la Côte d'Ivoire a décidé de fermer ses frontières terrestres avec la Guinée et le Liberia, où l'épidé- mie de fièvre Ebola fait rage, a indiqué un communiqué du Premier ministre Daniel Ka- ban Duncan. La décision «exception- nelle», active depuis vendredi, s'inscrit «dans le strict cadre des mesures préventives desti- nées à protéger l'ensemble des populations, y compris étran- gères, vivant sur le territoire ivoirien», selon le texte. De premiers décès ont été rapportés vendredi dans le sud-est du Liberia, frontalier avec la Côte d'Ivoire. Cette ré- gion est la seule qui n'était pas encore touchée par le virus dans ce pays où l'avancée du vi-

rus paraît aussi alarmante qu'inexorable. L'Organisation mondiale de la Santé a dénombré 2 615 cas d'Ebola, dont 1 427 décès dans quatre pays d'Afrique de l'Ouest, selon son dernier bilan arrêté au 20 août et publié vendredi. Le Liberia reste le pays le plus touché, avec 1 082 cas, dont 624 morts. En Guinée, où l'épidémie est apparue à 150 km de la frontière ivoirienne, 407 personnes sont mortes au total, pour 607 malades. La Sierra Leone (392 décès) et le Nigeria (5) sont également touchés. Le 11 août, la Côte d'Ivoire avait suspendu tous les vols à destination des Etats affectés. Mardi, Abidjan a interdit toute compétition sportive interna- tionale dans le pays.

Séisme de magnitude

6,4

secoue le centre du Chili

Un fort séisme de magnitude 6,4 a secoué samedi le centre du Chili, sans qu'on ait rapporté pour l'instant ni victimes ni dégâts matériels, a indiqué le Bureau natio- nal chilien des situations d'urgence (Onemi). Le tremblement de terre, qui s'est produit à 18H35 lo- cales (22H35 GMT) à 39 km à l'ouest de la ville de Quillota, a affecté Santiago ainsi que cinq autres régions du cen- tre du Chili. Le séisme a créé un mouvement de panique parmi les habitants d'immeubles où il a été particulière- ment ressenti. Plusieurs secteurs de Santiago ont subi des coupures d'électricité et les communications par télé- phones cellulaires et via internet ont été interrompues, selon les médias locaux. «Ce séisme ne réunit pas les conditions pour générer un tsunami sur les côtes du Chili», a indiqué le Service hydrographique et océanogra- phique de la marine (Shoa).

Sauvetages et arrivées d'immigrants dans les ports italiens

Deux bateaux de la Garde côtière ita- lienne ont secouru dans la journée de samedi 470 personnes sur deux grands canots pneumatiques qui risquaient de couler, non loin des côtes libyennes, ont rapporté les médias italiens, qui font état de diverses opérations de sauvetage en Méditerranée. Les deux bateaux ont débarqué en fin d'après-midi les immigrés à Porto Empedocle en Sicile. A la limite des eaux italiennes et mal- taises, 300 autres immigrants ont été secourus par des vedettes des garde- côtes italiens et un patrouilleur maltais. Un autre navire italien a secouru 203 émigrants syriens et libanais exténués et déshydratés, dont de nombreuses femmes et enfants, sur une grande embarcation en panne. Il se dirigeait dans la soirée vers un autre bateau en difficulté avec plus de 300 personnes à

bord. Plus tôt dans la journée de samedi, 355 immigrés principalement de Syrie sont arrivés dans le port sicilien de Poz- zallo. Deux cent autres avaient débar- qué le jour précédent dans ce même port.

Dimanche matin, devrait arriver

dans le grand port de Reggio de Cala- bre le navire militaire italien Fasan avec 1 373 immigrés à bord, qui ont été se- courus au cours des derniers jours dans le canal de Sicile dans le cadre de l'opération «Mare Nostrum» de la ma- rine italienne en Méditerranée. Selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), plus de 100 000 personnes sont arrivées en Italie par la mer depuis le début de l'an- née 2014. Beaucoup ont rejoint d'autres pays d'Europe.

Un séisme de magnitude 6 frappe le Nord de la Californie

Un séisme de magnitude 6 a frappé, dimanche le Nord de la Californie (ouest des Etats-Unis), a annoncé l'Ins- titut américain de géophysique (USGS), ne signalant ni victimes ni dégâts im- portants. Le tremblement de terre a eu lieu à 03h20 heures locales, au nord- ouest d'American Canyon. Son épi- centre était situé à une profondeur de 10,8 km. Les habitants des villes de San Francisco et Davis ont rapidement an- noncé sur Twitter avoir ressenti le séisme. Selon l'USGS, «le risque qu'il y ait des victimes était très mince», mais l'ins- titut a émis une «alerte orange» en ce qui concerne d'éventuels dégâts, un ni- veau qui signifie que des «dégâts impor- tants sont probables et la catastrophe est potentiellement très étendue». Une réplique de magnitude 2,6 a été enregistrée une trentaine de minutes après la première secousse, a indiqué l'USGS. Il est probable que d'autres ré- pliques de magnitude atteignant jusqu'à 5,0 se produisent la semaine prochaine, a déclaré Jessica Turner, une experte de l'observatoire sismique, à la chaîne de télévision régionale Kcbs. La police routière dans la baie de San Francisco a tweeté qu'elle allait «vé- rifier les passerelles et les ponts pour repérer d'éventuels signes de dégâts structurels», demandant aux habitants de signaler tout problème. A Napa, à une dizaine de kilomètres de l'épicentre, l'électricité aété cou- pée, touchant plus de 28 000 foyers, se- lon la compagnie régionale de gaz et d'électricité.

APS

GLISSEMENTS DE TERRAIN À HIROSHIMA

46 morts et 41 disparus

GLISSEMENTS DE TERRAIN À HIROSHIMA 46 morts et 41 disparus 3 000 sauveteurs interve- naient encore

3 000 sauveteurs interve- naient encore samedi à Hiro- shima dans l'espoir de plus en plus mince de retrouver la qua- rantaine de personnes dispa- rues dans des coulées de boue qui ont déjà fait 46 morts dans cette ville du sud-ouest du Ja- pon. Plus de trois jours après plu- sieurs dizaines de terribles glis- sements de terrain survenus si- multanément dans la nuit de mardi à mercredi, 41 personnes manquaient encore à l'appel et 46 étaient confirmées décédées samedi avec la découverte de six nouveaux corps. Soixante-sept blessés ont aussi été répertoriés,

dont quatre grièvement. Les re- cherches, conduites par près de 3.000 pompiers, policiers et soldats, aidés de bénévoles, avancent lentement, en raison des risques sur le terrain. Alors que la boue a tout en- vahi, la chaleur écrasante et surtout les fréquentes averses de pluie obligent à suspendre les travaux et parfois évacuer les équipes de secours en raison de risques de nouveaux éboule- ments. Les autorités redoutent un désastre en chaîne et ont or- donné à plus de 4.500 habitants de rejoindre des centres de re- fuge.

ÉTATS-UNIS Des milliers de manifestants après la mort d'un père de famille noir

Des milliers de personnes ont ma- nifesté samedi à Sta- ten Island à New York, pour protester contre la mort d'Eric Garner, un père de famille noir décédé le mois dernier après son interpella- tion par la police. De nombreuses pancartes l'asso- ciaient à Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans, tué par balles par un po- licier blanc le 9 août à Ferguson (Mis- souri). Soupçonné de vente illégale de cigarettes, Eric Gar- ner, qui avait tenté de résister, selon la

police, avait été pla- qué au sol par plu- sieurs policiers blancs le 17 juillet à New York. Dans une vidéo amateur, l'un des policiers lui ser- rer le cou. Obèse et asthmatique, Gar- ner, 43 ans, père de six enfants, se plaint à plusieurs reprises de ne pas pouvoir respirer. Il avait en- suite perdu connais- sance et été déclaré mort à l'hôpital. La manifestation avait lieu notam- ment à l'appel du NAN (National Ac- tion Network), or- ganisation du lea- der des droits ci-

viques Al Sharpton. Ils ont défilé pacifi- quement de l'en- droit où Garner avait été plaqué au sol, jusqu'aux bu- reaux du procureur de Staten Island. Al Sharpton et la famille d'Eric Gar- ner ont demandé, en vain jusqu'à pré- sent, une enquête fédérale. Mardi, le procu- reur de Staten Is- land Dan Donovan avait annoncé la convocation - en oc- tobre - d'un grand jury, assemblée po- pulaire chargée de décider d'éven- tuelles inculpations.

ERUPTION D'UN VOLCAN EN ISLANDE:

Le niveau d'alerte d'orange élevé à rouge

L'Islande a interdit samedi le trafic aérien dans le sec- teur du plus important volcan du pays, le Bardarbunga, en élevant le niveau d'alerte d'orange à rouge après avoir détecté une petite éruption, a annoncé le Service météro- logique islandais (IMO). Comme d'autres volcans is- landais, le Bardarbunga, si- tué dans le sud-est de l'Is- lande, est couvert de glace. «Il y a une éruption en cours sous la couche de glace, probablement une petite érup- tion qui n'a pas pu faire fondre la couverture de glace», a dé- claré Theodor Hervasson, di- recteur exécutif de la division des alertes et des prévisions à

l'IMO. Selon la police islan- daise, il n'y avait pas dans l'après-midi de modification en surface sur la zone de l'éruption, où l'épaisseur de la couche varie de 150 à 400 mè- tres. Le Bardarbunga est situé sous le plus grand glacier d'Is- lande, le Vatnajökull. En 2010, l'éruption d'un autre volcan is- landais, l'Eyjafjallajökull, avait provoqué la plus grande fer- meture d'espace aérien dé- crétée en Europe en temps de paix. Plus de 100 000 vols avaient été annulés sur un mois et plus de huit millions de passa- gers bloqués dans les aéro- ports.

Lundi 25 Août 2014

CULTURE

DK NEWS 11

MOSTAGANEM

2 E ÉDITION DU FESTIVAL NATIONAL CULTUREL DE LA POÉSIE MELHOUN

«Que du bonheur pour le grand public»

La wilaya de Mostaganem a abrité du 20 au 26 août 2014, la deuxième édition du Festival national culturel de la poésie melhoun, en honneur au cheikh Sidi Lakhdar Benkhlouf, au niveau de la maison de la culturel Abderrahmane Kaki au chef-lieu de la wilaya.

Salim Ben

Après 5 siècles d’attente et 30 ans de dur labeur pour concrétiser ce rêve, le ministère de la Culture vient d’institu- tionnaliser ce festival national de la poésie lyrique au nom de « Sidi Lakh- dar Benkhlouf », le célèbre poète qui

a révolutionné l’Algérie et le monde

arabe par ses poésies dédiées à notre prophète Sidna Mohamed que le QSSSL. Selon les organisateurs, ce fes- tival est une occasion de reconnais- sance du prince des poètes populaires

Sidi Lakhdar Benkhlouf. Cette struc- ture est chargée de mettre en valeur la poésie melhoun dans notre pays. Ins- titutionnalisée par décision n° 552 du 19 novembre 2012 par le ministère de

la Culture, elle est dédiée au prince des

poètes populaires Sidi Lakhdar Benkh- louf en reconnaissance à la grandeur de sa personnalité historique et de sa dimension culturelle. Ce grand homme, fondateur du genre poétique appelé melhoun (populaire) au XVI e siècle au Maghreb central (Algérie) Sidi Lakhdar Benkhlouf a été le lauda- teur le plus prolifique du Prophète Mo- hamed QLSSSL. Versificateur, moud- jahid, voyageur, sociologue, chroni-

Versificateur, moud- jahid, voyageur, sociologue, chroni- queur et prédicateur, le grand barde de la poésie melhoun

queur et prédicateur, le grand barde de la poésie melhoun a posé les jalons du melhoun, ce véritable véhicule de la connaissance et de la mémoire col- lective algérienne. La nouveauté pour cette année c’est l’organisation des conférences sur ce grand homme de valeur et la transmis- sion des films documentaires sur le

parcours de cet homme et aussi l’édi-

tion et la publication des travaux de ce festival du melhoun qui évaluera en permanence les recherches entre- prises dans ce domaine et bien sûr la promotion d’autres poètes populaires à travers le territoire national de met- tre en valeur la poésie melhoun dans notre pays. Cette deuxième édition de cette manifestation a connu des in- vités de marques et des grands ar-

tistes étaient présents, chanteurs et

écrivains venus des quatre coins du pays. Le programme de ce festival a été lancé simultanément dans quatre villes mostaganémoises à savoir ; la commune de Sidi Lakhdar lieu de naissance de ce poète mystique, Maza- gran, Sidi Ali et Aïn Tedles, a indiqué, le commissaire du festival M. Abdelka- der Bendaâmache lors d’une rencon- tre à la maison de la culture Ould Ab- derrahmane-Kaki. «Ce festival est une

occasion pour dévoiler au monde le parcours impressionnant de ce saint et incomparable poète ancestral Sidi Lakhdar Benkhlouf, cet homme célè- bre, anonyme pour certains, comme l’aiment le surnommer beaucoup d’in- tellectuels, et en même temps rendre un vibrant hommage au plus populaire poète algérien du XVI e siècle ». « Pour les non-connaisseurs, ce poète mort à l’âge de 125 ans a vécu à Mostaganem où il a écrit les plus belles œuvres et poésies, qu’on surnomme également le louangeur du Prophète Moham- med (QSSSL) à qui il a dédié plusieurs poèmes et medh », affirme-t-il. Cette deuxième édition a reçu plu- sieurs chanteur du chaâbi qui se sont succédé durant leur passage et égayé le public durant cette saison estivale. Parmi ceux qui ont été largement ap- plaudi par le public, on compte cheikh Abdelkader Belmahi, cheikh Rachid Guetafa, Bensabeur Boukharouba, cheikh Ahmed Zeguiche et Mazouz Bouadjadj (Mostaganem) cheikh Ka- mel Aziz, Nacer Mokdad, (Alger) cheikh Yahia Mohamed Réda (Tia- ret), cheikh Mustafa,Tarfia (Relizane) cheikh Djamel Magharia (Chlef ) et cheikh Mohamed Yzid Baâzi (Saïda).

TOMBER DE RIDEAU SUR LA 10 E ÉDITION DU FESTIVAL ARABE DE DJEMILA :

Nadjwa Karam envoûte Cuicul

Azzedine Tiouri.

Après dix jours de fête et d’ambiance, les lampions se sont éteints sur la 10 e édi- tion du Festival arabe de Dje- mila, placée cette année sous le signe de la solidarité du peuple algérien avec celui de Gaza, la martyre. Cuicul, la ville antique, aura vécu, le temps d’un fes- tival d’intenses activités cul- turelles et artistiques, à la grande joie du public, qui s’est déplacé nombreux, dont beaucoup d’Algériens émi- grés en Europe. La première partie de cette soirée de clôture a été consacrée à la voix d’or arabe, la chanteuse libanaise Nadjwa Karam. Sa voix et ses chansons ont fait vibrer dans les ruines de Cuicul les pré- sents sur le site, depuis des centaines d’années. Elle a su conquérir le public par sa voix voluptueuse lorsqu’elle ouvrit son tour de chant par une chanson de bienvenue

intitulée ‘’Ya marhabane’’, suivie d’autres telles que

teurs a été pratiquement un seul, c’est celui de chanter la

cents etc. Au fil des jours, se sont succédés, tour à tour,

‘’Khalini nachoufek’’, ‘’Be-

Palestine, notamment Gaza

des

chanteurs libanais, tuni-

dek tardjaa’’, ‘’Taa akhbik’’,

la combattante, la résistante,

sien, marocain, syrien, ira-

‘’Aini biainek’’ etc. Elle a été

la martyre. Pour cette 10 e édi-

kien, algériens, palestinien,

suivie par un genre tout à fait

tion, un riche programme a

tels

que Morad Swaiti, Assi El

autre, propre à notre terroir national avec la chanteuse

été concocté par les organi- sateurs, alliant le chant local

Hinani, Najim, Soltane, Wael Jassir,Massi, Fares, Saber Re-

kabyle Thanina qui a subju-

et maghrébin à l’extrême-

bai,

Hatem Ammor, Kadhim

gué les jeunes pour les attirer vers la danse grâce à ses belles chansons rythmées du genre kabyle. Une autre ve- dette de la chanson arabe et algérienne a conquis le pu-

oriental, interprétés par beaucoup de chanteurs et de chanteuses qui se sont succédés sur la scène aux mille couleurs, parée des drapeaux algériens et pales-

Saher, Asma Salim, Kader Japonais, Rabie El Asmer, Hacen Dadi, cheb Redouane, Djamila, le ballet Ornina. Le clou de cette manifestation culturelle lors de la cérémo-

blic présent par ses belles

tiniens. Chaque soir, à partir

nie

d’ouverture fut aussi la

chansons de chez nous, c’est Fella El Djazaïria Ababsa.

de 23h, parfois plus, le public est bercé par les mélodies

majestueuse démonstration de l’Orchestre symphonique

Après avoir chanté quelques

de la musique et de la chan-

national avec ses chanteurs et

chansons de ses albums,

son arabes jusqu’au petit

sa

chorale. Il y a eu certes

telles ‘’Tachakouret’’, ‘’Maoued’’, etc, elle clôtura son tour de chant par celle de la diva arabe intitulée ‘’Fi youm oua lila’’. Tout au long de ces dix jours, du jeudi 14 au samedi

matin. D’ailleurs, l’une des seules fausses notes de l’or- ganisation de cette manifes- tation culturelle reste l’ab- sence totale de la maîtrise des horaires. Le coup d’envoi de cette 10 e édition a été confié au

quelques retombées touris- tiques et financières sur la ville de Djemila, qui à travers

ce rendez-vous estival et an- nuel s’est fait plus connaître, notamment dans les pays arabes. Coté organisation- nel, malgré l’expérience de

23 aout, la ville de Cuicul a brillé de mille feux et a vibré

prince du raï, cheb Mami,

dix

années, beaucoup de le-

aux rythmes du chant et de la musique arabes. Le point commun entre tous les chan-

qui a fait vibrer Cuicul avec ses tubes puisés dans ses di- vers albums, anciens et ré-

çons n’ont pas encore été ti- rées et beaucoup reste à faire. A. T.

FESTIVAL NATIONAL DE LA MUSIQUE ACTUELLE À GUELMA :

Le groupe El Dey et le chanteur Abdou Skikdi émerveillent le public

Le groupe El Dey et le chanteur Abdou Skikdi, ont émerveillé samedi soir le public guelmi lors de la quatrième soirée du Festi- val national de la musique actuelle. Les chanteurs du groupe ont interprété plu- sieurs nouvelles chansons, appréciées par le public nombreux composé de familles et de jeunes. Le chanteur Abdou Skikdi a également plu à l’assistance en créant une ambiance animée sur les gradins du stade municipal Ali-Abdou de Guelma, bondés de jeunes qui ont dansé au rythme de "I’habalhoum Bache Yalh- gouna" une des ses dernières chansons de l'al- bum 2014. A son tour, cheb Kellal de la wilaya de Guelma, a rapidement conquis le public amoureux la chanson sétifienne. Le public, présent en force depuis l’ouver- ture du festival le 20 août dernier, aura droit durant l’avant-dernière soirée à un pro- gramme algérien, animé par la troupe Triana d' Alger, Amine TGV et l’artiste kabyle Rabah Asma. A signaler que la totalité des recettes de la neuvième édition du Festival national de la musique actuelle qui sera clôturée au- jourd’hui, sera versée au profit du peuple pa- lestinien de Gaza.

38 E FESTIVAL DES FILMS DU MONDE DE MONTRÉAL

«Certifié Halal» de Mahmoud Zemmouri sélectionné

Le long métrage de fiction "Certifié Halal" du réalisateur algérien Mahmoud Zemmouri sera projeté au 38 e Festival des films du monde(FFM) qui se tient jusqu'au 1 er sep- tembre à Montréal (Canada), indiquent les or- ganisateurs sur le site Internet de la manifes- tation. Réalisée en 2014, cette septième œuvre du cinéaste algérien figure dans la section "Re- gards sur le cinéma du monde", une des six ca- tégories hors compétition du Festival qui propose des films de quatre continents dans" l'esprit d'ouverture sur le monde" caractéris- tique du FFM, selon les organisateurs. Coproduit par l'Algérie, la Belgique et la France, "Certifié Halal" est une "comédie de moeurs" sur le thème des mariages arrangés et de l'égalité des sexes avec l'acteur et humo- riste français né en Algérie, Smaïn, et l'actrice française Hafsia Herzi dans les premiers rôles. Né en 1946 à Boufarik (Blida) et établi en France, Mahmoud Zemmouri est entre autres l'auteur de "100 % Arabica" (1997) et de "Beur blanc rouge" (2006). Egalement acteur depuis 1977, il s'est notamment fait connaître en

jouant avec l'humoriste français Coluche

dans "Tchao Pantin" (1983). Crée en 1977, le FFM de Montréal propose chaque année des films de plus de quatre-vingt pays dans l'ob- jectif d"encourager la diversité culturelle et la compréhension entre les peuples", selon ses organisateurs. Environs 350 films sont programmés pour cette 38 e édition qui s'est ouverte le 21 août après des semaines d'incertitudes sur la tenue du Festival à cause de problèmes financiers, avaient rapporté des médias canadiens.

APS

12 DK NEWS

SAN

Lundi 25

TROUBLES VISUELS CHEZ L'ENFANT

Ils peuvent être à l'origine de difficultés scolaires

Pour une année scolaire sereine, pensez à vérifier la bonne santé des yeux de vos enfants. En effet, les troubles de la vision peuvent empêcher l'enfant d'être à l'aise à l'école, de bien se concentrer et d’apprendre avec aisance.

A l'occasion de la rentrée scolaire, il est important que les parents soient vigilants et fassent contrôler la vue de leurs enfants. En effet, une mauvaise vue peut être un réel frein au bon déroulement de la scolarité des enfants, puisque 80% des informations liées à l'apprentissage passent par la vue. De plus, les techniques nécessaires au parcours scolaire d'un enfant s'acquièrent avant l'âge de 6 ans. « Or, 1 élève sur 4 en classe primaire présente encore un trouble visuel » rappelle l'AsnaV (Association natio- nale pour l'amélioration de la Vue) dans un communiqué. «Prendre rendez-vous régulièrement chez l'ophtalmologiste et, si nécessaire, chez l'orthoptiste, c'est offrir à son enfant toutes les chances pour aborder l'école sereine- ment» rappelle Véronique Morin, orthop- tiste, responsable formation de l'AsnaV. Les yeux sont l'outil principal d'appren- tissage des enfants. Ils doivent en effet les solliciter tout au long de la journée et de leur scolarité pour apprendre à lire, à écrire, vi- sualiser des tableaux, travailler sur des ar- doises et des écrans. Si les problèmes de vue sont détectés suffisamment tôt, il sera plus facile de les corriger et ceux-ci risqueront moins de perturber sa scolarité. «Dans un contexte où les Français accor- dent un peu moins d'intérêt aux questions

accor- dent un peu moins d'intérêt aux questions de santé visuelle, y compris concernant celle de

de santé visuelle, y compris concernant celle de leurs enfants, les parents doivent redou- bler d'attention, et ce dès le plus jeune âge»

insiste l'AsnaV. «D'autant que les jeunes sont de plus en plus adeptes des écrans (ta-

aussi

bien chez eux qu'à l'école et cela peut égale- ment générer des effets néfastes sur la vi- sion» rappelle Véronique Morin, orthoptiste.

blettes, smartphones, jeux vidéo

)

Les parents doivent être vigilants dès la maternelle

Le système visuel de l'enfant se développe progressivement jusqu'à l'âge de 6 ans. Les premiers problèmes de vue se révèlent à l'école, mais leur détection est compliquée à cet âge car l'enfant ne se plaint pas forcé- ment de voir flou mais plus souvent de maux de tête. «Pourtant, il est impératif que celui-ci soit pris en charge par un ophtalmologiste avant ses 6 ans dans le cas où il aurait des problèmes de vue. Dès l'âge de 2 ans, les pa- rents doivent donc être très attentifs à la vi- sion de leur enfant » rappelle l'AsnaV. Il est donc recommandé de lui faire consulter un ophtalmologiste dès la mater- nelle puis à 6 ans, lors de son entrée en cours de CP.

Les enfants en surpoids dès l'école maternelle augmentent leur risque de diabète

Les troubles du métabolisme liés à un problème de poids peu- vent survenir dès l'enfance, révèle une nouvelle étude. Diabète, hypertension, maladie cardiovasculaire. On sait que ces pathologies sont favorisées par le surpoids et l'obésité chez les adultes concernés. Mais une nou- velle étude italienne démontre que dès l'école maternelle, les en- fants touchés par des problèmes de corpulence sont autant à risque de troubles métaboliques que les plus âgés. Dans la revue scientifique Jour- nal of the American Medical Asso- ciation Pediatrics, les chercheurs de l'hôpital pédiatrique Bambino Gesù à Rome, en Italie, expliquent avoir suivi 5 700 enfants en bonne santé âgés de 2 à 6 ans entre 2011 et 2012. En tout, 600 enfants sont de-

venus obèses ou en surpoids en l'espace d'un an. Leur état de santé a été analysé au moyen d'un test sanguin. 40 % des enfants ont affiché un résultat anormal au niveau de leur méta- bolisme tel que de l'hypertension, du mauvais cholestérol, un niveau de sucre élevé dans le sang. Or, ces marqueurs sont associés à un risque accru de diabète de type 2 et de maladie cardiovasculaire. Un tiers des enfants en surpoids ou obèses ont développé une stéatose hépatique non alcoolique (affec- tion dans laquelle la graisse s'ac- cumule dans les cellules du foie), ou une accumulation de dépôt de graisses au niveau du foie. Les enfants obèses présentant des résultats métaboliques anor- maux ont également affiché un in- dice de masse corporelle plus

ont également affiché un in- dice de masse corporelle plus important que les enfants obèses sans

important que les enfants obèses sans problème métabolique. Mo- ralité, la courbe de corpulence doit

être surveillée et prise au sérieux dès l'enfance, estiment les cher- cheurs. Des problèmes de poids

dans l'enfance, même sur une courte période, suffisent à nuire à la santé.

Des cellules tueuses pour combattre la leucémie infantile

Des chercheurs américains ont trouvé une nouvelle façon de combattre les cellules cancéreuses de la leucémie lymphoblastique chez les enfants, basée sur l'utilisation de leurs cellules tueuses. Et si les moyens les plus efficaces de lutte contre les cellules cancéreuses étaient déjà dans notre organisme ? Si l'idée parait un peu trop simple, c'est pourtant ce que pensent les chercheurs du Children Hospital de Los Angeles (USA). Ces derniers ont en effet réussi à détruire des cellules cancéreuses de jeunes patients atteints de leucémie lymphoblastique, en utilisant les cellules tueuses (‘‘natural cell killers'' en anglais) issus des

enfants eux-mêmes. Les scientifiques ont ainsi utilisé les lymphocytes NK aussi appelées cellules tueuses, cellules immunitaires présents chez les mammifères, capables de s'attaquer aux cellules anormales, tumorales ou infectées de l'organisme. Cette technique, appelée immunothérapie, s'est avérée concluante puisque les chercheurs ont pu observer la destruction de cellules cancéreuses par les cellules tueuses autologues, appartenant au patient lui-même. Cette technique activant l'immunité du malade permettrait, si elle est développée et maximisée, d'alléger le traitement par chimiothérapie, lourd d'effets

le traitement par chimiothérapie, lourd d'effets indésirables, touchants notamment le développement de

indésirables, touchants notamment le développement de l'enfant et la fertilité. De plus, les cellules NK étant issues du patient lui-même, il n'y a pas besoin de donneur, d'où le risque quasi nul de rejet. « Ces résultats sont très encourageants, se réjouit Hisham Abdel-Azim, co-auteur de l'étude, cela pourrait conduire à une prochaine ligne thérapeutique, et à un traitement pour éliminer les cellules cancéreuses restantes, après une chimiothérapie standard. Nous prévoyons bientôt des tests cliniques afin d'élargir et d'évaluer cette thérapie chez les enfants atteints de toutes sortes de leucémies »

In topsanté.fr

TÉ

Août 2014

DK NEWS 13

Les méfaits du tabac pendant la grossesse se transmettent entre générations

pendant la grossesse se transmettent entre générations Fumer enceinte peut nuire à la croissance des petits

Fumer enceinte peut nuire à la croissance des petits enfants. Le poids et la santé cardiovascu- laire des générations suivantes seraient affectés par la nicotine. On le sait trop bien, le tabac pendant la grossesse est risqué pour la femme enceinte qui s'expose à un risque accru de fausses couches. Le futur bébé n'est lui aussi pas épargné, car il subit un risque accru de nais- sance prématuré ou de retard de développement. Mais la fumée de la cigarette ne s'éva- pore si facilement : elle laisse- rait des traces sur les générations suivantes en im- pactant la santé des petits-en- fants dont les grands-mères maternelles étaient fumeuses. C'est l'inquiétante conclusion d'une étude parue dans la revue scientifique American Journal of Human Biology. L'université de Bristol, à l'origine de ces tra- vaux, a constaté que les petits- enfants dont les grands-mères sont fumeuses sont plus corpu- lents et plus à risque de déve- lopper des maladies cardiovasculaires que les autres. L'étude montre des diffé- rences selon les générations. Les petites-filles dont les grands-mères sont fumeuses se révèlent quant à elles plus fines et plus petites que les filles dont les grands-mères et mères sont non fumeuses. Quand la mère et la grand- mère fument, les adolescents présentent une masse corpo- relle plus importante mais une masse musculaire moins déve- loppée que les autres. Ces différences corporelles confirment que les méfaits de la cigarette se transmettent de gé- nération en génération. «Ces ré- sultats pourraient servir de modèle aux futures études trai- tant du même sujet. Ils doivent donc être pris en compte», considère le P r Marcus Pembrye, auteur principal de l'étude, cité par Pourquoidocteur.

Asthme : les corticostéroïdes inhalés ralentissent la croissance

Certains corticostéroïdes administrés aux enfants asthmatiques freineraient leur croissance, selon deux études publiées récemment. Les chercheurs conseillent l'utilisation d'une dose minimale.

Les produits à base de corti- costéroïdes utilisés dans les inhalateurs des asthmatiques au- raient un effet néfaste sur la croissance des enfants. Ces mé- dicaments sont prescrits pour soigner l'asthme persistant et améliorer la qualité de vie des malades. Mais parents et méde- cins s'inquiètent sérieusement de leurs effets secondaires. Dans deux nouvelles études, différents chercheurs constatent un ralen- tissement de la croissance pen- dant la première année de traitement. La première étude a porté sur 25 essais menées sur près de 8 500 jeunes de 18 ans ou moins souffrant d'asthme persis- tant, de léger à modéré. Tous les corticostéroïdes sauf la triamci- nolone ont ralenti le taux de croissance des patients, indi- quent les scientifiques. Pour vé- rifier ces effets sur une période d'un an, 14 autres essais sur 5 717 jeunes ont été effectués. Résul- tat : la croissance du groupe traité par corticostéroïdes a été freinée de 0,5 cm par rapport aux groupes témoins.

Des recherches à plus long terme

Pour la seconde étude, les mêmes chercheurs ont analysé

Pour la seconde étude, les mêmes chercheurs ont analysé les données de 22 essais pendant lesquels

les données de 22 essais pendant lesquels des enfants asthma- tiques ont reçu des doses petites ou moyennes de corticostéroïdes en inhalation. En testant diffé- rents médicaments et différentes doses, ils ont observé une amé- lioration de la croissance de 0,25

cm la première année lorsque la dose de corticostéroïdes est moins importante. «Nous recommandons l'utili- sation de la dose thérapeutique minimale chez les enfants asth- matiques jusqu'à ce que de nou- velles données sur les doses

soient disponibles», déclare Francine Ducharme, co-auteur de la seconde étude, à La Presse Canadienne. Des recherches à plus long terme sont indispensa- bles, d'après les spécialistes, en particulier chez les enfants souf- frant d'asthme sévère.

Les enfants sportifs ont une meilleure mémoire

Dès l'âge de neuf-dix ans, les enfants les plus actifs affichent une plus grande quan- tité de substance blanche dans le cerveau, signe d'une plus grande mémoire et d'une plus grande attention. Le sport a un impact sur le développement cérébral dès le plus jeune âge. Des cher- cheurs de l'université de l'Illinois aux Etats- Unis ont établi cette corrélation en examinant à l'IRM l'activité cérébrale de 24 enfants âgés de 9 et 10 ans. Ils ont observé que les enfants les plus actifs physique- ment affichaient à l'IRM une quantité de substance blanche dans le cerveau plus compacte et plus fibreuse que les enfants

moins sportifs. La substance blanche est chargée de relier entre elles différentes aires de la matière grise, où se situent les corps cellulaires des neurones. Les fibres nerveuses envoient des signaux entre les différences zones cérébrales. Ces impul- sions nerveuses favorisent la propagation des informations dans le système nerveux. C'est la première fois qu'une étude explore les relations entre la matière blanche du cerveau et le niveau d'activité sportive. De précédentes études ont établi qu'un niveau de sport important augmentait le niveau de matière grise dans le cerveau, associée à la mémoire et à l'attention. Cette nouvelle re-

cherche suggère que la substance blanche améliore les connexions entre les diffé- rentes zones cérébrales, améliorant de fait ces fonctions cognitives. Le Dr Laura Chaddock-Heyman, de l'univer- sité de l'Illinois affirme que la matière blanche pourrait être un mécanisme sup- plémentaire pouvant expliquer pourquoi les enfants en meilleure forme physique surpassent leurs camarades moins actifs dans les matières intellectuelles en salle de classe. Les chercheurs veulent maintenant vérifier si un enfant qui commence une nou- velle activité sportive de manière régulière peut améliorer sa substance blanche.

BRACELETS RAINBOW LOOM

Leurs pendentifs peuvent être toxiques

Ils ont occupé les enfants pendant toutes les vacances et sont accrochés aux poignets de nombreux peoples. Les Rainbow Loom, ces bracelets en élastiques colorés, ont conquis la terre entière et sont évidemment copiés et customisés avec des pendentifs qui ne sont pas toujours sans danger pour la santé. Après avoir passé les vacances à « tricoter » des bracelets en élastiques de toutes les cou- leurs, votre enfant veut les customiser avec des petits pendentifs, appelés « charms », que l'on trouve parfois sur les marchés ou dans les boutiques à bas prix. Attention, car ces pendentifs peuvent contenir des substances dangereuses pour la santé. D'après les résultats d'une étude rap- portée par le quotidien britannique Daily mail, des chercheurs ont constaté que cer- tains pendentifs de Rainbow Loom dépassent les seuils légaux en produits chimiques. Les 16 pendentifs testés par une association indé- pendante sur la qualité des jouets (The Bir- mingham Assay Office) avaient un taux de

jouets (The Bir- mingham Assay Office) avaient un taux de phtalates supérieur à 0,1%, le maximum

phtalates supérieur à 0,1%, le maximum au- torisé en Union européenne. 2 d'entre eux contenaient même un taux supérieur à 50% de ces perturbateurs endocriniens. L'exposi-

tion aux phtalates peut avoir de graves consé- quences sur la santé : accouchements préma- turés, puberté précoce chez les jeunes filles, infertilité, risques d'allergies et d'asthme Le danger concerne particulièrement les enfants : « La peau des enfants est plus fine, plus perméable aux toxiques en général. La préoccupation générale ici est qu'ils mettent ces pendentifs dans la bouche. » a déclaré Ro- bert Barucci, toxicologue à l'Inserm, au micro d'Europe 1. Evidemment, l'idéal est d'éviter d'acheter des contrefaçons et de faire ses achats dans de grandes enseignes de jouets qui contrôlent davantage l'origine de leurs produits et qui sont des points de vente officiels de bracelets Rainbow Loom. Mais heureusement, toutes les contrefaçons, souvent bien moins chères que les originaux, ne sont pas toxiques. Vous pouvez acheter sans prendre trop de risques ceux dont l'emballage comporte le label « CE » qui garantit que le produit est conforme aux normes européennes.

14

DK NEWS

AFRIQUE

Lundi 25 Août 2014

SAHARA OCCIDENTAL

Le président Abdelaziz interpelle l'ONU afin

d'intervenir en urgence pour

protéger une délégation de militants sahraouis

Le président sahraoui a interpellé le secré- taire général des Nations unies, Ban Ki- moon, afin d'intervenir en urgence «pour prendre toutes les mesures nécessaires» pour protéger une délégation de militants sah- raouis à l'aéroport de Casablanca à leur retour des camps de réfugiés sahraouis. Dans une lettre urgente adressée au SG de l'ONU, le président Abdelaziz a appelé l'orga- nisation onusienne «à intervenir pour proté- ger la délégation sahraouie composée de 52 militants qui ont fait vendredi soir l'objet de mauvais traitements infligés par les services de sécurité marocains à l'aéroport Casa- blanca après leur visite aux camps de réfugiés sahraouis et leur participation aux travaux de l'université d'été dans la wilaya de Boumerdès (Algérie)», rapporte l'agence de presse sah- raouie (SPS). Le président sahraoui qui a «fermement dénoncé les pratiques maro- caines contre la délégation de militants sah- raouis à l'aéroport de Casablanca», a souligné que les forces marocaines, «qui poursuivent leur répression à l'égard des Sahraouis dans les territoires occupés et dans les autres villes du Maroc et empêchent les observateurs internationaux et la presse de s'y rendre, se sont attaquées cette fois-ci à une délégation sahraouie en séquestrant ses membres à l'aéroport de Casablanca». Pour le prési- dent Abdelaziz, cet acte «constitue une pour- suite des violations graves perpétrées par l'Etat marocain contre les civils sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental et dans les villes du Maroc appelant «tous les défenseurs de la charte et des décisions des Nations unies à œuvrer en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination».

L'occupant marocain n'a pas réussi à réprimer le mouvement estudiantin sahraoui

Les participants à la conférence internatio- nale de solidarité avec les étudiants sahraouis ont affirmé dimanche à Aousserd (camps des réfugiés sahraouis), que "l"occupant maro- cain a échoué dans son projet de répression du mouvement estudiantin sahraoui qui porte le flambeau de la libération". "L'occupant marocain n'a pas réussi à maî- triser le système éducatif sahraoui qui reste at- taché à son identité nationale et marqué par sa fervente défense du droit du peuple sahraoui à la liberté", a indiqué le représentant de la dé- légation sahraouie des territoires occupés, Mohamed Hali, lors de cette conférence orga- nisée en marge de la 2e conférence de l'Union des étudiants de Sakia el Hamra et rio de oro. Il a rappelé également les souffrances de l'étudiant sahraoui privé de ses "droits fonda- mentaux comme le logement, la nourriture et le transport" ainsi que de la possibilité de s'inscrire dans les instituts et universités pour une formation en aviation, médecine ou ingé- nierie malgré le haut niveau scientifique de ces derniers". Il a évoqué en outre, "les moyens de surveillance et de filature pratiqués par l'occu- pant à l'intérieur des universités devenues de véritables casernes militaires", citant à ce pro- pos les interventions "des forces de l'occupation marocaines qui ont fait plusieurs morts parmi les étudiants et donné lieu à l'arrestation d'au- tres". Malgré cette réalité tragique, "l'étudiant sahraoui continue de porter le flambeau de la libération donnant, chaque jour, des exemples de militantisme et d'héroisme face à l'occupa- tion à l'intérieur et à l'extérieur de ses univer- sités". A la fin de cette rencontre, les unions es- tudiantines de plusieurs pays ont exprimé leur "indignation à l'égard des violations fla- grantes des droits des étudiants sahraouis et à travers eux, le peuple sahraoui qui appelle à une intervention rapide de la communauté inter- nationale pour mettre fin à ses souffrances à tra- vers la décolonisation du Sahara Occidental".

LA LIBYE S'ENFONCE DANS L'ANARCHIE

La guerre des milices se poursuit

L'anarchie continue en Libye : l'aéroport international de Tripoli est tombé samedi aux mains de «groupes terroristes» et l'Assemblée libyenne sortante va reprendre ses activités en dépit de l'existence du Parlement qui l'a remplacée.

de l'existence du Parlement qui l'a remplacée. Après plusieurs semaines de combats avec les miliciens de

Après plusieurs semaines de combats avec les miliciens de Zenten Ansar Asha- ria , les milices de Misrata appelées Fajr Libya, ont annoncé avoir pris samedi le contrôle de l'aéroport international de Tri- poli. «Fajr Libya (Aube de la Libye) an- nonce contrôler totalement l'aéroport international de Tripoli», a annoncé la té- lévision locale Anaabaa. Cette installation stratégique, située à 30 km au sud de la capitale et fermée de- puis le début des combats, était aux mains de miliciens de Zenten (ouest) depuis la chute du régime de Maammar El-Gueddafi en octobre 2011. Fajr Libya est une coalition de mi- lices libyens venant essentiellement de Misrata, à l'est de Tripoli alors que le groupe Ansar Asharia, contrôle quelque 80% de la ville de Benghazi (1 000 km à l'est de Tripoli).

Le Parlement résolu à combattre les «groupes terroristes» Pour le Parlement libyen, ces groupes qui agissent sous les noms de Fajr Libya d’Ansar Asharia sont des «groupes terro- ristes et hors-la-loi qui se dressent contre le pouvoir légitime». Le Parlement s'est dit déterminé à venir à bout de ces deux groupes, dans un communiqué publié dans la nuit de sa- medi à dimanche à Tobrouk (1 600 km à l'est de Tripoli), où il siège. «Ces deux groupes sont une cible légitime pour l'armée nationale, que nous soutenons avec force pour qu'elle continue sa guerre jusqu'à les contraindre à cesser les tueries

et à remettre leurs armes», a-t-il ajouté. Peu après la prise de l'aéroport de Tripoli, les miliciens de +Fajr Libya+ ont retiré leur confiance au Parlement élu le 25 juin et au gouvernement provisoire, et invité l'assemblée sortante, le Conseil général national (CGN) à reprendre ses ac- tivités, ce qu'il a accepté de faire. Le pays se trouve donc avec deux Parlements ag- gravant davantage la crise. «Le Conseil général national va se réunir en urgence à Tripoli pour sauve- garder la souveraineté du pays», a déclaré son porte-parole Omar Ahmidane sur une télévision locale. Le porte-parole a justi- fié la démarche du Conseil national par le fait que le Parlement élu n'a pas respecté la Constitution provisoire, qui l'oblige à siéger à Benghazi (1 000 km à l'est de Tri- poli). «Le Conseil général national a décidé de reprendre ses activités en réponse à l'appel du peuple et pour éviter au pays un vide politique», a encore argumenté le porte-parole. Le Parlement a «outre- passé ses prérogatives en appelant à une intervention étrangère en Libye», a-t-il ajouté. Le Parlement est contesté dans la rue par des manifestants depuis qu'il a ap- pelé le 13 août à une «intervention étran- gère» pour protéger les civils en Libye. Par ailleurs, une télévision libyenne privée, diffusant de Tripoli, et soutenant les miliciens de Zenten, a indiqué que ses studios avaient été attaqués dimanche à l'aube par des miliciens qui ont enlevé l'équipe de nuit. La télévision «Al-As- sima» (La capitale), a précisé qu'»une

force de +Fajr Libya+ (Aube de la Libye)

a attaqué pendant les premières heures de dimanche» son siège à Tripoli.

Intenses efforts diplomatiques pour résoudre la crise libyenne La crise en Libye inquiète de plus en plus la communauté internationale en particulier les Etats voisins dont l'Algérie qui ne cesse de plaider pour «une solution politique sans intervention étrangère» dans ce pays. Cette approche est soutenue par plusieurs pays et organisations inter- nationales notamment l'Union africaine. A cet effet, le ministre des Affaires étran- gères, Ramtane Lamamra, participera, lundi au Caire, à la quatrième réunion mi-

nistérielle des pays voisins de la Libye, in- dique dimanche le ministère dans un com- muniqué. Cette réunion aura pour but de «faire le point des dernières évolutions de

la situation sécuritaire et politique en Libye»,

précise la même source. Il sera également procédé à «un examen approfondidesvoiessusceptiblesd'aiderles différents acteurs politiques libyens qui rejettent le terrorisme et ayant opté pour le

dialogue comme seul moyen de sortie de crise, à aller de l'avant dans la quête d'un rè- glement définitif garantissant l'unité du pays et du peuple libyen». Pour rappel, la pre- mière réunion des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye s'est tenue, à l'initiative de l'Algérie, en marge de

la 17ème conférence ministérielle du Mou-

vement des pays non-alignés (MNA), en mai

dernier à Alger.

Réunion lundi des chefs de la diplomatie des pays voisins de la Libye au Caire

Les ministres des Affaires étrangères de la Libye et de ses six voisins se réuniront lundi au Caire au moment où les mi- lices multiplient les attaques contre les autorités de Tri- poli dont elles contestent la lé- gitimité, a annoncé dimanche l'Egypte.

Les chefs de la diplomatie de la Libye, l'Egypte, l'Algérie, la Tunisie, le Soudan, le Tchad et le Niger participeront à ces entretiens, annonce un com- muniqué du ministère égyp- tien des Affaires étrangères. Depuis la chute en octo- bre 2011 de Mouammar Ka-

dhafi, les autorités libyennes ne parviennent pas à contrô- ler les dizaines de milices for- mées d'ex-insurgés qui font la loi en Libye, en l'absence d'une armée et d'une police régu- lières bien entraînées. Les représentants des six voisins de la Libye s'étaient

déjà réunis les 13 et 14 juillet en Tunisie en présence de l'am- bassadeur libyen dans ce pays. Ils avaient alors appelé au dia- logue entre les factions et an- noncé la mise en place de commissions sécuritaire et politique pour tenter d'aider la Libye à sortir de l'anarchie.

L'Egypte condamne l'exécution d'un de ses ressortissants dans un stade en Libye

L'Egypte a condamné samedi l'exécu- tion publique d'un de ses ressortissants dans un stade de foot en Libye, attribuée à un groupe terroriste, appelant la com- munauté internationale à aider le pays en proie à des violences à rétablir la sécurité. Vendredi, Amnesty International s'était élevée contre une vidéo circulant sur les réseaux sociaux et montrant cette exécu- tion, perpétrée le 19 août à Derna, dans l'est de la Libye, selon l'organisation, et at-

tribuée au groupe armé la Choura de la jeunesse islamique de Derna, apparem- ment lié à Ansar Asharia, classé «groupe terroriste» par les Etats-Unis. «L'Egypte condamne vivement le meurtre du citoyen (égyptien), qui n'a bé- néficié d'aucune des garanties d'un pro- cès équitable», a affirmé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Badr Abdelatti dans un communiqué, disant commenter des informations relayées

par la presse. M. Abdelatti a appelé «toutes les par- ties régionales et internationales à four- nir tout leur soutien aux autorités li- byennes pour faire face à ces groupes ex- trémistes, en participant à la reconstruc- tion des institutions de l'Etat libyen, au ré- tablissement de la sécurité et à la mise en application du droit et de la justice dans toute la Libye».

Lundi 25 Août 2014

MONDE

DK NEWS

15

SYRIE

L'Etat islamique s'empare du dernier bastion de l'armée à Raqa

Les éléments de l'Etat islamique se sont emparé hier de l'aéroport de Tabqa, dernière zone contrôlée par l'armée syrienne dans la province de Raqa, dans le nord de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"Les combats se poursuivent aux alentours de l'aéroport qui est tombé aux mains de l'EI, alors que les corps de dizaines de soldats sy- riens gisent" à l'intérieur, a affirmé l'OSDH. Selon l'ONG, "la majorité des forces du régime se sont retirées de l'aéroport", alors que la télévision officielle syrienne a rapporté que les soldats s'étaient retirés de l'aéroport militaire. Les soldats "se sont déployés (à l'extérieur) et continuent de porter

déployés (à l'extérieur) et continuent de porter des coups durs aux groupes terro- ristes leur infligeant

des coups durs aux groupes terro- ristes leur infligeant des pertes énormes", a indiqué la télévision sans plus de détails. L'aéroport de Tabqa est le der- nier bastion du régime syrien dans

la province de Raqa, contrôlée par l'EI. En juillet et début août, l'Etat islamique avait chassé l'armée de deux bases importantes de Raqa, la

base 93 et la division 17, après avoir

tué plus d'une centaine de soldats.

Libération d'un Allemand après un an de captivité

Un Allemand de 27 ans, enlevé en Syrie par les in- surgés de l'Etat islamique (EI) il y a environ un an, a été libéré, ont rapporté des médias hier. Citant des sources proche de l'enquête, le journal Welt am Sonntag précise qu'une "compensation subs- tantielle" a été consentie pour obtenir sa libération. L'homme originaire du Brandebourg (est) s'était rendu en Syrie en juin 2013 avec l'intention de parti- ciper à "l'aide humanitaire". Sa famille avait signalé sa disparition après avoir perdu le contact avec lui.

Cette année, la famille avait reçu une vidéo avec une demande de rançon, montrant l'exécution sommaire d'un autre otage. Les autorités allemandes - y compris la police fédé- rale, les services de renseignement et le ministère des Affaires étrangères - ont par la suite entamé des négo- ciations avec les ravisseurs, selon la même source. Le ministère allemand des Affaires étrangères, cité par le Welt am Sonnatg, souligne qu'aucune ran- çon n’a été payée pour la libération du jeune homme.

Téhéran dit avoir abattu un drone israélien au-dessus d'un site nucléaire

Les autorités iraniennes ont af-

firmé hier avoir abattu un drone furtif israélien au-dessus du site d'enrichissement d'uranium de Natanz, dans le centre du pays. "Un drone d'espionnage du ré- gime sioniste a été abattu par un

Ce drone furtif tentait

missile (

d'approcher la zone nucléaire de Natanz", ont indiqué dans un com- muniqué les Gardiens de la révolu- tion, l'armée d'élite iranienne. "Cette action montre de nou-

veau l'aventurisme du régime sio-

)

les Gardiens de la révolu-

tion et les autres forces armées se réservent le droit de répondre à cette action", souligne le commu- niqué. Situé dans le centre de l'Iran, le site de Natanz est la principale usine d'enrichissement d'uranium d'Iran, où sont installées plus de 16.000 centrifugeuses. Quelque 3.000 autres se trouvent dans le site de Fordoo. Israël a me- nacé à plusieurs reprises de lancer des attaques contre les installa- tions nucléaires iraniennes.

niste (

),

L'Iran et les puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Al- lemagne) ont décidé en juillet de prolonger de quatre mois l'accord

intérimaire pour tenter d'aboutir à

un accord global pour mettre fin à

dix

L'accord intérimaire de Genève

prévoit la suspension d'une partie

activités nucléaires de l'Iran

des

contre la suspension partielle des sanctions internationales.

ans de crise.

L'Iran dévoile deux nouveaux missiles et deux nouveaux drones

L'Iran a dévoilé hier deux missiles et deux drones qui viennent s'ajouter à son arsenal militaire, lors d'une céré- monie en présence du président Hassan Rohani, ont rapporté des médias. Le missile Ghadir ("Puissant"), qui a une portée de 300 kilomètres, est un missile sol-mer et mer-mer, selon l'agence officielle Irna.

Il est de la même fa- mille que les missiles existants Nour et Gha- der, d'une portée de 200 kilomètres. Le missile Nasr-e Basir ("Victoire clairvoyante"), dont la portée n'a pas été préci- sée, est équipé d'une tête chercheuse. Le nouveau drone, Karar-4 ("Percu- teur"), peut quant à lui mener des missions de repérage et de surveil-

lance des appareils vo- lants ennemis. Le Moha- jer-4 ("Migrateur") est destiné à effectuer des missions de photogra- phie et de cartographie. L'Iran a développé ces dernières années un im- portant programme ba- listique et un programme pour la production de dif- férents types de drones, notamment des appareils d'attaque. "Nous n'avons

aucune intention d'ingé- rence, de domination, d'agression des autres pays ni de pillage de leurs ressources", a déclaré M. Rohani lors d'un discours retransmis par la télévi- sion d'Etat, réaffirmant la doctrine défensive de l'Iran en matière mili- taire. "Mais dans le même temps nous résisterons face à toute agression", a-t-il ajouté.

AFGHANISTAN

80 insurgés taliban tués au cours des dernières 24 heures

80 insurgés taliban tués au cours des dernières 24 heures Quelque 80 insurgés tali- ban ont

Quelque 80 insurgés tali- ban ont été tués et 47 autres blessés dans des opérations

Faryab, Kandahar, Wardak, Logar et Helmand, tuant 80 militants talibans armés et

militaires dans plusieurs pro-

en

blessant 47 autres au cours

vinces afghanes au cours des

des 24 dernières heures", a in-

dernières 24 heures, a an- noncé hier le ministère af- ghan de l'Intérieur.

diqué le ministère dans un communiqué. Des armes ont été saisies,

"Les forces de sécurité na-

a

indiqué le communiqué,

tionales afghanes ont mené des opérations de nettoyage dans les provinces de Kounar,

sans préciser s'il y avait des victimes du côté des forces de sécurité.

Un policier et 11 insurgés taliban tués au cours d'un accrochage

Un policier et 11 insurgés taliban ont été tués hier au cours d'un accrochage dans la province afghane de Takhar (nord), dont le chef-lieu est Taluqan, à 245 km au nord de Kaboul, a déclaré un porte-parole de la police provinciale. "Des activistes armés ont lancé des attaques contre des postes de contrôle dans la localité de Pul-e-Mohmen dans le district de Khwaja Ghar dans la nuit de samedi à di- manche. L'affrontement est toujours en cours. Un agent de la police locale et 11 activistes ont été tués jusqu'à présent", a déclaré le porte-parole de la police, Ab- dul Khali, cité par Chine nouvelle, précisant que des ren- forts ont été déployés dans la zone. Le porte-parole a également indiqué que "sept policiers et 21 activistes avaient été blessés dans l'affrontement". Dans la province voisine de Kunduz, les forces de sécu- rité avaient chassé les talibans des districts de Chardara et de Khan Abad après plusieurs jours de combats, selon la même source. Les insurgés talibans ont intensifié leurs attaques depuis que les troupes des Etats-Unis et de l'OTAN ont com- mencé à se retirer du pays. Plus de 1.560 civils ont été tués et près de 3.290 autres bles- sés dans les conflit et les attaques de talibans au cours des six premiers mois de l'année 2014, selon les chiffres officiels publiés par la mission de l'ONU en Afghanistan.

L'investiture du nouveau président fixée

au 2 septembre

Le président sortant af- ghan Hamid Karzaï a fixé au 2 septembre la date de l'inves- titure du nouveau président alors que l'audit des votes du deuxième tour pour départa- ger les deux candidats, Abdul- lah Abdullah et Ashraf Ghani, est encore en cours. "Le gouvernement afghan est entièrement prêt pour la cérémonie d'investiture du nouveau président à la date du 2 septembre", a précisé le palais présidentiel dans un communiqué samedi. Et cette date ne sera pas changée, précise encore le communiqué publié à l'is- sue d'une rencontre entre le président sortant et le chef de la mission des Nations unies en Afghanistan (Unama) Jan Kubis. Initialement, l'investiture du futur président, dans cette

première transition démo- cratique en Afghanistan, était prévue le 2 août. Mais au lendemain du deuxième tour du 11 juin, Ab- dullah Abdullah a dénoncé des fraudes massives dans le scrutin. La tension est en- suite montée rapidement en- tre les partisans des deux candidats. Afin d'écarter les risques d'instabilité politique, les deux candidats ont signé dé- but août, sous le regard du se- crétaire d'Etat américain John Kerry, un accord pour un gouvernement d'unité natio- nale peu importe le vain- queur de la présidentielle. MM. Ghani et Abdullah se sont aussi engagés à accepter les résultats du scrutin après l'audit en cours des 8,1 mil- lions de bulletins de vote. APS

16 DK NEWS

MONDE

Lundi 25 Août 2014

IRAK

Baghdad soutient la proposition française d'organiser une conférence internationale

française d'organiser une conférence internationale Le président irakien Fouad Massoum a exprimé samedi, lors

Le président irakien Fouad Massoum a exprimé samedi, lors d'un entretien avec le président fran- çais François Hollande, son "soutien" à la proposi-

tion française d'organiser "une conférence inter- nationale" sur la sécurité en Irak, a annoncé l'Ely- sée dans un communiqué.

M. Hollande a eu un "entretien approfondi"

avec M. Massoum. Les deux dirigeants ont évoqué "l'impérieuse nécessité d'une coordination efficace

des efforts internationaux engagés pour rétablir la sécurité en Irak et lutter contre l'Etat islamique", selon l'Elysée.

M. Massoum a exprimé son "soutien" à cette ini-

tiative. "La France et l'Irak y travailleront ensem- ble en associant tous les acteurs", selon le commu- niqué de la présidence française. Le président Hollande avait affirmé mercredi qu'il proposerait prochainement aux partenaires de la France une conférence sur la securité en Irak et la lutte contre l'Etat islamique. "La situation internationale est la plus grave que nous ayons connue depuis 2001. Le monde doit en prendre toute la mesure. Nous devons faire face, non pas à un mouvement terroriste comme Al- Qaïda, mais à un quasi-Etat terroriste, l'Etat isla- mique", a souligné le président Hollande dans un entretien exclusif accordé récemment au quotidien

français Le Monde.

Un nouvel assaut des insurgés contre la principale raffinerie du pays repoussé par l'armée

Un nouvel assaut menés par les insurgés mem- bres de l'Etat islamique (EI) sur la plus importante raffinerie de pétrole d'Irak, a été repoussé par les forces irakiennes au nord de Baghdad, ont annoncé hier un officier de police et des témoins. Les insurgés ont lancé samedi soir un assaut pour s'emparer de la raffinerie de Baïji, l'attaquant sur trois fronts, et les combats se poursuivaient hier, ont précisé les sources, ajoutant que les forces ira- kiennes bénéficiaient d'un soutien aérien. Cette raffinerie située à 200 km au nord de Baghdad, qui fournissait jusqu'à la moitié des produits pétroliers raffinés du pays avant le début de l'offensive terroriste lancée le 9 juin, a été la ci- ble de plusieurs assauts par les insurgés. L'offensive des insurgés menés par l'EI leur a per- mis de s'emparer de larges pans du territoire ira- kien au nord, à l'ouest et à l'est de Baghdad, avant de l'étendre début août vers la région autonome du Kurdistan, face à une armée irakienne impuissante et des forces kurdes dépassées. La violence a affecté la production de pétrole dans le nord du pays, mais les importants champs pétro- liers et terminaux d'exportation du sud irakien n'ont pas été touchés.

APS

UKRAINE

Le Président Porochenko promet plus de 2,2 milliards d'euros pour rééquiper l'armée

Le président ukrainien Petro Porochenko a promis hier d'allouer plus de 2,2 milliards d'euros pour rééquiper dans les prochaines années l'armée natio- nale, engagée dans un conflit depuis plus de quatre mois avec les séparatistes prorusses dans l'est du pays.

"De 2015 à 2017, nous prévoyons d'allouer plus de 40 milliards de hryvnias (plus de 2,2 milliards d'eu- ros) au réarmement", a déclaré M. Po- rochenko dans un discours lors

d'une parade militaire à Kiev célé-

brant le 23 e anniversaire de l'indépen- dance de l'Ukraine. "Cela permettra de moderniser ou d'acheter avions, hélicoptères et na-

)

but modeste" de la renaissance de l'armée ukrainienne, a-t-il assuré. En plein conflit armé dans l'Est, l'Ukraine a renoué avec le défilé d'armes lourdes dans le centre de Kiev qui n'a pas eu lieu depuis 2009. Selon des correspondants de presse sur place, blindés, mortiers,

Ce n'est qu'un dé-

vires de guerre (

mortiers, Ce n'est qu'un dé- vires de guerre ( lance-roquettes multiples ou sys- tèmes de défense

lance-roquettes multiples ou sys- tèmes de défense antiaérienne ont roulé sur l'avenue principale ukrai- nienne Khrechtchatik et la mythique place de l'Indépendance ou le Maï- dan, haut lieu de la contestation ayant conduit en février à la chute du régime prorusse de Viktor Ianouko- vitch après un bain de sang dans le centre de Kiev. M. Porochenko a affirmé que l'Ukraine faisait face à "une véritable guerre". "Notre ennemi se prépa- rait depuis longtemps à nous atta- quer. Et nous n'étions par prêts à une telle perfidie. Deux fois en 100 ans, les élites ukrainiennes en proie à des il- lusions pacifistes ont sous-estimé la nécessité de renforcer la capacité

au combat", a-t-il souligné. "L'Ukraine a perdu son indépen-

dance dans les années 1917-1920 suite à une agression venue de l'Est et maintenant nous avons commis la

Nous avons même

renoncé volontairement aux armes nucléaires" deux ans après l'indépen- dance en 1993, a-t-il poursuivi. "Qui veut la paix doit se préparer à la guerre", a-t-il lancé. "La guerre n'est pas notre initia- tive, elle nous a été imposée de l'ex- térieur. Notre choix c'est la paix", a- t-il assuré. Plus de 2.000 personnes ont péri dans l'est de l'Ukraine depuis avril et plus de 400.000 civils ont fui leurs maisons, selon l'ONU.

même erreur (

).

SYRIE

12 000 djihadistes étrangers de 50 pays, dont 100 Américains

Quelque 12 000 com- battants djihadistes étrangers venant de 50

pays différents se sont rendus en Syrie depuis

le début du conflit il y a

plus de trois ans, dont un

"petit nombre d'Améri- cains", a indiqué jeudi le département d'Etat. Au sein de l'administration américaine, on estime plus précisément à plus de 100 le nombre de res- sortissants américains partis se battre en Syrie ou qui ont tenté de le faire. "Nous pensons qu'il

y a approximativement

en Syrie 12 000 combat- tants d'au moins 50 pays

--des combattants étran- gers, y compris un petit nombre d'Américains-- qui ont pu se rendre en Syrie depuis le début du

conflit" en mars 2011, a déclaré la porte-parole de la diplomatie améri- caine, Marie Harf. "Ils ne sont peut-être pas tous encore là-bas", a-t-elle ajouté, sans vouloir don- ner de chiffre précis sur le nombre de citoyens américains engagés aux côtés des djihadistes de l'Etat islamique (EI) ou d'autres groupes ultra-

radicaux en Syrie. Au sein du gouverne- ment américain, on

pense que plus de 100 Américains ont fait le voyage, ou ont tenté de le faire, pour la Syrie de- puis plus de trois ans.

Washington n'a toutefois pas identifié de filière de recrutement organisée pour d'éventuels djiha- distes américains, comme c'est le cas dans des pays européens. Les Etats-Unis ont ex- primé publiquement au plus haut niveau leurs inquiétudes quant aux risques que représentent des djihadistes occiden-

taux, notamment lorsqu'ils rentrent dans leurs pays. Le président

Barack Obama doit prési- der fin septembre une réunion spéciale du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée à la me- nace que font peser les djihadistes étrangers en Syrie et en Irak. En visite à Sydney le 12 août, le se- crétaire d'Etat John Kerry avait annoncé que Wash- ington et l'Australie al- laient saisir les Nations unies de la menace des djihadistes étrangers se battant dans les rangs de l'EI ou du Front al-Nosra en Syrie et en Irak.

YÉMEN

Un général de l'armée tué dans un attentat à la bombe

Un haut gradé de l'armée a péri sa- medi à Aden, la grande ville du Sud du Yémen, dans un attentat à la bombe contre sa voiture, a rapporté un responsable militaire, attribuant l'attaque au réseau terroriste d'Al- Qaïda. "Une bombe a explosé dans la voiture du général Ahmed Moham- med Saleh al-Omari, en charge de la logistique et de l'approvisionnement

dans la III e région militaire (

le bles-

sant ainsi que son fils" dans le quar- tier de Mansoura à Aden, a précisé le responsable, cité par l'AFP. Le père et le fils ont été transférés à l'hôpital, où le militaire a suc-

)

combé à ses blessures, selon le res- ponsable et une source médicale. Des officiers de la police mais aussi de l'armée au Yémen sont sou- vent la cible d'attaques meurtrières, généralement attribuées à Al-Qaïda. Al-Qaïda dans la Péninsule ara- bique (Aqpa), a profité de l'affaiblis- sement du pouvoir central au Yémen en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer sa présence dans ce pays. Le réseau reste actif dans le sud du Yémen en dépit d'une opération de l'armée qui a éloigné, en avril, ses hommes des centres urbains.

Lundi 25 Août 2014

TÉLÉ

DK NEWS

17

PROGRAMME DU JOUR

PROGRAMME

DU

JOUR

PROGRAMME DU JOUR
11:23 Jeunesse : Les Dalton 11:31 Jeunesse : En sortant de l'école 11:34 Culture Infos

11:23 Jeunesse : Les Dalton 11:31 Jeunesse : En sortant de l'école 11:34 Culture Infos : Des baskets dans l'as- siette 11:45 Culture Infos : Expression directe 11:55 Culture Infos : Météo 12:00 Culture Infos : 12/13 : Journal régional 12:10 Culture Infos : 12/13 dimanche 12:50 Culture Infos : 30 millions d'amis 13:20 Divertissement : Inspecteur Barnaby 15:10 Sport : Equitation 16:15 Divertissement : Des chiffres et des let- tres 16:50 Divertissement : Un livre, un jour 16:55 Divertissement : Harry 17:30 Divertissement : Slam 18:10 Divertissement : Questions pour un champion 19:00 Culture Infos : 19/20 : Journal régio- nal 19:18 Culture Infos : 19/20 : Edition locale 19:30 Culture Infos : 19/20 : Journal natio- nal 19:58 Culture Infos : Météo 20:00 Sport : Tout le sport 20:15 Série TV : Plus belle la vie 20:40 Culture Infos : Météo des plages 20:42 Culture Infos : Beau travail 20:45 Culture Infos : Ils ont libéré Paris ! 22:20 Divertissement : Paris célèbre sa libé- ration 22:45 Culture Infos : Soir 3 23:25 Culture Infos : Météo 23:30 Divertissement : Le pitch

06:05 Jeunesse : Franklin 06:15 Jeunesse : Franklin 06:30 Jeunesse : TFou 10:10 Sport : Automoto 11:00 Sport : Téléfoot 11:50 Sport : L'affiche du jour 11:55 Culture Infos : Météo 11:58 Culture Infos : Météo des plages

 

12:00 Divertissement : Les douze coups de midi 12:45 Culture Infos : Météo 12:48 Culture Infos : Trafic info

12:55

: Du côté de chez vous

13:00 Culture Infos : Journal 13:30 Culture Infos : Reportages 15:15 Divertissement : Camping Paradis

 

17:05 Divertissement : Bienvenue au cam- ping 18:10 Divertissement : Secret Story 19:00 Divertissement : Au pied du mur 19:55 Culture Infos : Météo 20:00 Culture Infos : Journal 20:30 Autre : Tirage du Loto

20:35

: Petits plats en équilibre été

20:40 Culture Infos : Météo 20:45 Série TV : Pep's 20:55 Série TV : Esprits criminels 21:40 Série TV : Esprits criminels 22:35 Série TV : Esprits criminels 23:20 Série TV : Esprits criminels

 
criminels 23:20 Série TV : Esprits criminels   06:00 Divertissement : Les Z'amours 06:35 Jeunesse :

06:00 Divertissement : Les Z'amours 06:35 Jeunesse : La guerre des Stevens 06:55 Jeunesse : La guerre des Stevens 07:25 Jeunesse : La guerre des Stevens 07:45 Série TV : Tandoori & hamburgers 08:05 Série TV : Tandoori & hamburgers 08:30 Culture Infos : Sagesses bouddhistes 08:45 Culture Infos : Islam 09:15 Culture Infos : Judaïca 09:30 Culture Infos : Chrétiens orientaux : foi, espérance et traditions 10:00 Culture Infos : Présence protestante 10:30 Culture Infos : Le jour du Seigneur 12:05 Divertissement : Tout le monde veut prendre sa place 12:55 Culture Infos : Météo 2 13:00 Culture Infos : Journal 13:20 : 13h15, le dimanche 14:00 Culture Infos : Toute une histoire 15:15 Culture Infos : L'histoire continue 15:45 Culture Infos : Comment ça va bien ! 17:00 Divertissement : Le monument pré- féré des Français 17:50 Divertissement : Face à la bande 18:50 Divertissement : N'oubliez pas les pa- roles 19:25 Divertissement : N'oubliez pas les pa- roles 19:50 Culture Infos : Météo 2 20:00 Culture Infos : Journal 20:40 Série TV : Parents mode d'emploi 20:41 Culture Infos : Beau travail 20:42 Sport : Jeux Equestres Mondiaux 20:43 Divertissement : Alcaline l'instant 20:44 Culture Infos : Météo 2 20:45 Série TV : Castle 21:30 Série TV : Castle 22:15 Série TV : Castle 22:55 Série TV : Castle 23:40 Culture Infos : Expression directe 23:44 Culture Infos : Météo outremer 23:45 Cinéma : Death Sentence

: Castle 23:40 Culture Infos : Expression directe 23:44 Culture Infos : Météo outremer 23:45 Cinéma

23:35 Cinéma : Je vous aime très beau- coup

23:35 Cinéma : Je vous aime très beau- coup
 

07:05 Série TV : Stella et Sacha 07:15 Série TV : Larva 07:20 Jeunesse : Kika & Bob 07:30 Série TV : Camp Lakebottom 07:45 Série TV : Camp Lakebottom 07:55 Jeunesse : Oggy et les cafards 08:00 Jeunesse : Oggy et les cafards 08:10 Série TV : Les Crumpets 08:25 Cinéma : Le choc des générations

10:05

: Jamel Comedy Club

10:35 Cinéma : Né quelque part 11:55 Culture Infos : La météo

12:00 Divertissement : L'oeil de Links 12:45 Culture Infos : Le JT 13:05 Sport : La grille 13:55 Sport : Formule 1 14:10 Cinéma : 40 ans : mode d'emploi

16:15 Cinéma : L'amour

l'amour

16:30 Jeunesse : La vie sans truc 16:55 Cinéma : Denis 18:20 Série TV : Mon oncle Charlie 18:45 Culture Infos : Le JT 19:05 Divertissement : Le grand journal 20:00 Divertissement : Le grand journal, la suite 20:25 Divertissement : Le petit journal 20:55 Série TV : Those Who Kill 21:35 Série TV : Those Who Kill 22:20 Culture Infos : Marseille gangsters 23:50 Divertissement : L'oeil de Links

gangsters 23:50 Divertissement : L'oeil de Links 06:00 Divertissement : M6 Music 07:00 Divertissement :

06:00 Divertissement : M6 Music 07:00 Divertissement : Absolument stars 09:45 Série TV : Malcolm 10:10 Série TV : Malcolm 10:35 Série TV : Malcolm 11:10 Sport : Sport 6 11:20 Sport : Turbo 12:40 Culture Infos : Météo 12:45 Culture Infos : Le 12.45 13:05 Culture Infos : Maison à vendre 15:45 Divertissement : Comment séduire un millionnaire 17:35 Divertissement : Les reines du shop- ping 18:50 Culture Infos : 100 % mag 19:40 Culture Infos : Météo 19:45 Culture Infos : Le 19.45 20:10 Série TV : En famille 20:50 Divertissement : L'amour est dans le pré 23:10 Culture Infos : Pour le meilleur et pour le pire

06:00 Culture Infos : EuroNews

06:35 Jeunesse : Jimmy Neutron 06:59 : Georges, le petit curieux

07:24

Série TV : Georges, le petit curieux Série TV : Georges, le petit curieux

07:50

08:13 Série TV : La chouette & Cie 08:24 Jeunesse : Garfield & Cie 08:48 Jeunesse : Garfield & Cie 09:11 Jeunesse : Garfield & Cie 09:36 Jeunesse : Tom et Jerry 10:23 Série TV : Les as de la jungle à la res- cousse 11:08 Jeunesse : Les Dalton 11:16 Jeunesse : Les Dalton

La sélection

19h55Esprits criminels Résumé Reid reçoit un coup de téléphone anonyme. Le contenu du message est

Esprits criminels

Résumé Reid reçoit un coup de téléphone anonyme. Le contenu du message est sibyllin puisqu'il s'agit du mot «zugz- wang». Ce terme, propre aux échecs, dé- signe le moment où un joueur, se sa- chant perdu, doit décider de la marche à suivre. Reid comprend pourtant im- médiatement que quelque chose de ter- rible est arrivé à Maeve. La jeune femme a, en effet, été enlevée. Reid de- mande à toute l'équipe de l'aider à la retrouver

Maeve. La jeune femme a, en effet, été enlevée. Reid de- mande à toute l'équipe de

19h45mande à toute l'équipe de l'aider à la retrouver Castle Résumé Kate finit par accepter la

Castle

Résumé Kate finit par accepter la demande en mariage de Richard. Elle lui avoue également avoir dé- croché le poste qu'elle convoitait à Washington. Deux mois plus tard, Kate apprend le métier avec sa nouvelle équipière, Rachel McCord. Richard, lui, rentre d'une tournée de dédicaces. Il retrouve sa fille Alexis, qui revient du Costa Rica avec son nouvel amoureux, Pi, et se hâte de rejoindre Kate. En se rendant chez elle pour lui faire une surprise, il tombe sur Rachel et découvre les dossiers confidentiels sur lesquels elles travaillent toutes les deux. En s'en mêlant, Richard compromet l'emploi de Kate et met sa propre vie en danger

l'emploi de Kate et met sa propre vie en danger 19h45 Ils ont libéré Paris !
19h45 Ils ont libéré Paris ! Résumé Au cours du mois d'août 1944 se déroule

19h45

Ils ont libéré Paris !

Ils ont libéré Paris !

Résumé Au cours du mois d'août 1944 se déroule la libération de Paris. Cet événement est l'un des plus filmés de la Seconde Guerre mondiale. A l'aide de nombreuses archives inédites, partiel- lement colorisées, et de films amateurs décou- verts dans les placards et les greniers de familles françaises, retour sur cet épisode majeur de l'Histoire. Les Parisiens se sont-ils tous rebel- lés ? Cette libération a-t-elle été exemplaire dans tous ses actes ? Pour croiser les points de vue afin de découvrir la réalité des faits, des vétérans de l'armée allemande en poste à Paris en 1944, des résistants, des collaborateurs, de sim- ples citoyens et des soldats de la deuxième DB et de la quatrième division d'in- fanterie américaine témoignent. Ils dévoilent une histoire complexe.

DB et de la quatrième division d'in- fanterie américaine témoignent. Ils dévoilent une histoire complexe.
DB et de la quatrième division d'in- fanterie américaine témoignent. Ils dévoilent une histoire complexe.

19h55témoignent. Ils dévoilent une histoire complexe. Those Who Kill Résumé Un tueur sadique enlève des

Those Who Kill

Résumé Un tueur sadique enlève des couples. Pour réussir à l'arrêter, l'équipe essaie d'établir une connexion par le biais de son trafic de drogue. A trop vouloir entrer dans la psychologie du meurtrier, Thomas devient paranoïaque. A la réception qui suit l'enterrement de sa mère, Cathe- rine fait la rencontre d'un garçon qu'en- cadre Burgess. Intriguée, elle est partagée entre son désir d'en savoir davantage sur lui et l'enquête qui la happe. Elle laisse son collègue Molbeck seul en planque

la happe. Elle laisse son collègue Molbeck seul en planque 19h50 L'amour est dans le pré
19h50

19h50

L'amour est dans le pré

Résumé L'aventure touche bientôt à sa fin. Vir- ginie file retrouver Mathieu en Norman- die. Une soirée en famille a été organisée en l'honneur de la jeune femme, dont le franc-parler ne manque pas de séduire les convives. En Bretagne, Marie-Line présente sa fille et ses meilleurs amis à un François intimidé, avant de prendre la route de Dublin pour un week-end endiablé. Chris- tophe quitte ses terres auvergnates pour rejoindre Christelle à Toulouse. L'agricultrice Emeline, de passage, réserve bien des surprises au couple. Ces idylles naissantes se poursuivront-elles ? Les couples malchanceux devront-ils affron- ter une déception amoureuse ?

Ces idylles naissantes se poursuivront-elles ? Les couples malchanceux devront-ils affron- ter une déception amoureuse ?

18

DK NEWS

DÉTENTE

Lundi 25 Août 2014

Mots fléchés n°695 Proverbes La femme est une porte, et l’homme sa clef. Proverbe algérien
Mots fléchés n°695
Proverbes
La femme est une porte, et l’homme sa
clef.
Proverbe algérien
Pour les bons, un bienfait est un prêt ;
pour les méchants, c'est une charité.
Proverbe berbère
Lorsque la porte de l'amour est fermée,
passe par celle de l'or.
Proverbe arabe
Faute avouée, à moitié pardonnée
Proverbe français
C’est arrivé un 25 Août
1580
: Bataille d'Alcántara.
1704
: Prise de Gibraltar par
les Britanniques.
1825 : Proclamation de l'in-
dépendance de l'Uruguay.
1830 : Début de la révolution
belge.
1912
:
Naissance
du
Kuomintang.
1920 : Fin de la bataille de
Varsovie (Guerre russo-polo-
naise de 1920).
1944 : Libération de Paris.
1991 : Indépendance de la
Biélorussie.
Célébrations
Brésil
:
Jour
des
forces
armées
Uruguay : Fête nationale
Mots croisés n°695
Samouraï-Sudoku n°695

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq : grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Horizontalement:   1. Organite cytoplasmique de

Horizontalement:

 

1. Organite cytoplasmique de

tielle

la cellule qui synthétise l'adé-

6.

Armée, à l'époque féodale -

nosine triphosphate utilisée

Excréments

comme source d'énergie

7.

Coutumes - Volcan actif

2.

Appareil, dispositif destiné

d'Italie - Sélénium 8. Fret d'un

à prévenir d'un danger - Pro-

bateau - Marteau de couvreur

duits comestibles de la ponte

9.

Agacés - Qui a une saveur ai-

de certains oiseaux, poissons3.

gre

Poisson d'eau douce - Frappas

10. Technétium - Larve

violemment, à coups répétés

11. Relatif à la télévision

4. Saison - Infini

comme moyen d'expression

5. Adoucir - Symbole repré-

(fém)

sentant la fonction exponen-

12.

Einsteinium - Mariages

Verticalement :

l. Religieuse placée sous la voca-

personnel

ble de sainte Marie- Madeleine

8. Formerons des liens plus ou

2.

Esclaves d'État, à Sparte -

moins étroits avec qqn, un

Grands félins

groupe - Sauce

3. Grosse araignée

9.

Acteur américain - Organisme

4. Unité monétaire division-

qui coordonne les recherches

langue officielle de l'U. R. S. S. -

naire de la Suède - Affaire judi- ciaire due à l'intolérance reli- gieuse

aéronautiques aux États- Unis 10. Langue slave qui a été la

5.

Curium - Ville du sud-ouest du

Personne qui cherche à en éga-

Nigeria - Écrivain italien

ler une autre

6.

Mathématicien français - Nom

11.Conifère-Préfixe-Classifica-

de quatorze rois de Suède et de sept rois de Danemark

tion en grades, d'après leur vis- cosité,deshuilespourmoteurs

7.

Loi du silence (pl.) - Pronom

12.

Orient - Versiez des larmes

vis- cosité,deshuilespourmoteurs 7. Loi du silence (pl.) - Pronom 12. Orient - Versiez des larmes 7
7 erreurs
7 erreurs

Lundi 25 Août 2014

SPORTS

DK NEWS

19

FOOTBALL

Sporting Lisbonne : Islam Slimani réintégrera le groupe professionnel

L'international algérien du Sporting Lisbonne Islam Slimani qui était sous le coup d'une mesure disciplinaire depuis une semaine, va réintégrer le groupe professionnel à partir d’aujourd’hui après avoir présenté ses excuses vendredi, a indiqué le club de première division portugaise de football.

le club de première division portugaise de football. Selon le communiqué du Spor- ting Lisbonne, "le

Selon le communiqué du Spor- ting Lisbonne, "le buteur algérien a reconnu vendredi, qu'il n'a pas agi de manière correcte et profession- nelle, et a présenté ses excuses au club". "En conséquence, le Sporting a décidé de réintégrer le joueur dans le travail de l'équipe professionnelle à partir de lundi prochain sans pour-

suite disciplinaire" ajoute la même source. Convoité par plusieurs clubs dont Leicester City, Slimani est bloqué par son club qui a jugé "insuffisante" l'offre du nouveau promu de Pre- mier League. Agé de 26 ans, le natif de Aïn Benian (Alger) avait rejoint le Sporting Lisbonne l'année dernière en provenance du CR Belouizdad.

Après une première partie de cham- pionnat difficile, le joueur algérien a réussi à s'imposer comme un élé- ment indispensable dans le système de l'entraîneur Leonardo Jardim, parti cette saison à l'AS Monaco. L'attaquant algérien est sous contrat avec le Sporting jusqu'en juin 2017, avec une clause libératoire fixée à 30 millions d'euros.

PREMIER LEAGUE (2 E JOURNÉE) - SOUTHAMPTON

Taïder de nouveau sur le banc contre West Bromwich (0-0)

Taïder de nouveau sur le banc contre West Bromwich (0-0) L'international algérien de Southampton FC Sa-
Taïder de nouveau sur le banc contre West Bromwich (0-0) L'international algérien de Southampton FC Sa-

L'international algérien de Southampton FC Sa- phir Taïder est resté pour la deuxième semaine de suite sur le banc des remplaçants contre West Bromwich (0-0) samedi à Saint Mary, en match comptant pour la seconde journée de Premier League. Le milieu de terrain algérien qui espérait effec- tuer ce samedi ses grands débuts dans le champion- nat d'Angleterre contre West Bromwich après sa belle prestation avec l'équipe réserve face à Fulham (1-1) devra encore patienter pour fouler les belles pelouses anglaises. Convoqué par l'entraîneur néerlandais Ronald Koeman, Taïder a assisté, impuissant, au nul concédé par Southampton sur sa pelouse, une se- maine après la défaite essuyée devant Liverpool (2- 1). Agé de 22 ans, Taïder a été prêté pour une saison à Southampton par l'Inter. Il compte s'imposer avec son équipe, dirigée par le Néerlandais Ronald Koe- man. Il figure dans la liste élargie du nouveau sélec- tionneur des Verts, le Français Christian Gourcuff en vue des deux premiers matchs des qualifications à la Coupe d'Afrique des nations CAN-2015 au Maroc, face à l'Ethiopie, le 6 septembre à Addis- Abeba, et au Mali, le 10 septembre à Blida.

Solution

Sudoku N°694

et au Mali, le 10 septembre à Blida. Solution Sudoku N°694   POSTILLONNER Mots Croisés N°694
 

POSTILLONNER

Mots Croisés N°694

NOIRE SUITE

P

SAINTE Q D

RE.RETORQUER ETIEZ Q UELE

METS HUMERUS

E

E

AIEUL

ES

DE P

BENQI E

ILLICO DURER