Vous êtes sur la page 1sur 1

Ministerul Educaţiei, Cercetării şi Inovării

Centrul Naţional pentru Curriculum şi Evaluare în Învăţământul Preuniversitar

Examenul de bacalaureat 2009


Proba E/ F
Proba scrisă la limba franceză
L1 intensiv, 3-4 ore

• Toate subiectele sunt obligatorii. Se acordă 10 puncte din oficiu.


• Timpul efectiv de lucru este de 3 ore.

SUBIECTUL I (30 puncte) Varianta 069


Lisez le texte ci-dessous:
Le travailleur associatif : un nouveau salariat
Le nombre de salariés dans le secteur associatif s’est considérablement développé depuis le
début des années 1980. Entre 1980 et 1999, son augmentation est estimée à 3,6% (contre 0,4%
pour l’emploi total). Pour Mathieu Hély, docteur en sociologie, les travailleurs associatifs instituent
une nouvelle forme de travailleur, en participant à la dissolution des frontières traditionnelles entre
public / privé et salariat / bénévolat. Former des chômeurs, animer un groupe de jeunes, faire le
ménage chez des personnes âgées, même si les conditions de travail sont diverses, c’est « l’utilité
sociale » qui est le moteur principal de la création d’emplois dans ce secteur. Par utilité sociale, il
faut entendre la prise en charge de besoins que ni l’État ni le marché n’assurent. Par exemple, la
profession d’éducateur spécialisé est, dans 95% des cas, exercée au sein d’associations. Dans
l’entreprise associative, les valeurs liées au travail diffèrent sensiblement de celles des secteurs
privé et public. Le salaire, par exemple, n’est pas considéré comme un critère de reconnaissance
professionnelle. Pour certains, comme Benoît, 25 ans, agent d’insertion à temps partiel dans une
association de lutte contre le sida, la faiblesse du salaire est compensée par une certaine liberté,
celle d’agencer son emploi du temps, de choisir ses horaires de travail. Finalement, le travailleur
associatif se retrouve au cœur d’une tension entre bénévolat et salariat. Il doit, d’une part, adhérer
à la mission de l’association et d’autre part, répondre aux exigences professionnelles de sa
fonction, sans pour autant accorder une valeur plus grande à l’efficacité du service qu’à la vertu du
projet associatif. La dissolution des frontières entre salariat et bénévolat est d’ailleurs aujourd’hui
incarnée par l’institutionnalisation du statut de volontaire, qui voit l’existence d’activités à but non
lucratif rétribuées, contractualisées et exercées à temps plein, mais dérogeant au Code du travail.
Sciences Humaines, no 172 / 2006

1. Citez quatre mots du texte appartenant au champ lexical de travail.


4 puncte

2. Dites si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses. Écrivez ensuite la phrase ou le
fragment du texte qui justifie votre réponse.
a. Le secteur associatif couvre les nécessités sociales que les domaines de travail traditionnels
n’assurent pas.
b. Le salaire d’un travailleur associatif est un critère motivant.
c. Le statut du travailleur associatif est clairement spécifié dans le Code du travail.
6 puncte

3. Dégagez les idées essentielles du texte ci-dessus. Reformulez-les avec vos propres mots.
10 puncte
4. Associez les actions aux professions qui leur correspondent.
a. enseigner ; b. soigner ; c. dynamiser ; d. jouer ; e. étudier ; f. réparer.
1. acteur ; 2. sociologue ; 3. professeur ; 4. mécanicien ; 5. animateur ; 6. architecte ; 7. médecin.
6 puncte

5. Pour chacun des mots soulignés donnez un antonyme que vous utiliserez dans une phrase de
votre choix.
4 puncte
Probă scrisă la limba franceză L1 intensiv, 3-4 ore
1