Vous êtes sur la page 1sur 19
F EUI LLET D ’ INFORM ATION L’ACT I ON D U VENT SUR L
F EUI LLET D ’ INFORM ATION L’ACT I ON D U VENT SUR L

FEUI LLET DINFORM ATION

L’ACT ION DU VENT SUR LE S TOIT URES P LATES

CON FORM ÉMENT

À LA

NORME

SUR L ’ACTIO N DU V ENT

NBN EN 199 1-1-4

L’UBAtc

des maté riaux d’isolati on et d’étanc héité fabriqué s en usine et destinés à un e application en toiture. En raison du

passage

d’adapter les textes d'ATG concernant l' 'étanchéité de toiture et

l'isolation

matériau x, réalisation, entretien. » ( CSTC, 2000) se base égale ment sur la n orme NBN B 03-002-1, de sorte qu’il convient également d’ adapter les tab leaux présen tés dans cette NIT.

délivre des

ATG portant sur des étanc héités et des i solations de t oiture précisa nt l’aptitude à l’emploi

de la norme b elge NBN B 03-002-1 rela tive à l’actio n du vent à l a norme belg o-européenne NBN EN

1991-1-4 relative à l'a ction du vent , il convient

pour toitur es plates. La Note d’Infor mation Tech nique NIT 2 15 « La toitu re plate. Co mposition,

Ce feuill et d’informa tion de l’UB Atc présente

aperçu d u calcul géné ral de l’action

toiture pl ate comporta nt des matéri aux d’isolatio n et

des étanc héités de toi ture sous agr ément ATG.

chaque pro duit

individue l sont me ntionnées d ans les A TG concerné s. La liste de s ATG peut ê tre consultée le site w ww.ubatc.be.

Ce feuill et d’informa tion de l’UB Atc ne peut

être utili sé comme do cument de ré férence norm atif mais a p our but d'expl iquer la méth ode d’évalua tion utilisée p our les ATG.

sur

règles sp éciales d’app lication pou

un

du vent sur une

Les

pas

1. PRIN CIPES DE B ASE

1988, l’actio n du vent é était

NBN B03-00 2-1.

À la sui te de la ratif ication de l’ Annexe natio nale

En Belg ique, depuis

calculée

conformémen t à la norme

ret our est de 2 5 ans (ce q ui correspon d plus ou

mo ins à la duré

à-d . c prob = 0,9 59), moyenn ant l’applica tion d’un

co efficient

se

(cf . Rapport d u CSTC n°

Eu rocodes à ex érieures », 2

de

« structures

ondaires » (c .-à-d. un fact eur de sécurit é de 1,25)

11 « Applic ation des

la concept ion des m enuiseries

de vie des m atériaux de t oiture ; c.-

sécurité

  Q

09

et NIT 23 9).

pour

de l’UBA tc traite

ex clusivement

pla te. La norme NBN 1991-1 -4 relative à l ’action du

ve nt définit un e toiture pla te comme u n pan de toi ture dont la p ente ne dépas se pas 5°.

Ce

de l’action d u vent sur u ne toiture

feuillet

d ’information

2. ACTION DU

VENT

Co nformément

à la NBN EN N 1991-1-4, l ’action du

ANB de

la norme eur opéenne harm onisée NBN

EN

ve nt sur une toit ure plate peut être calculée à l’aide de

1991-1-4

fin décembr e 2010, la no rme belge N BN

la formule suiva nte:

B03-002- 1 a été retir ée et rempla cée par les d eux

documen ts belgo-europ éens précités.

Dans ce

feuillet d’info rmation, nou s nous pench ons

plus en

détail sur l’a ction du ven t sur une toi ture

plate con formément à la normalisati on actuelle.

La norm e belgo-eur opéenne NB N EN 1991- 1-4

relative à

une pério de de retour NIT 239 9 « Fixation étanchéit és sur tôles

et

d’acier pro filées » (CS TC,

2010), il a été choisi d e calculer l’a ction du vent sur

de

une toitu re plate pou r un vent do nt la période

l’action du

vent se base sur un vent a vec

de 50 ans. Par analogie ave c la

mécanique

des

isolants

F wd = Q . c e (z

Av ec :

) . q ref,50ans . c p rob ² . c p

(1)

d = valeur de c alcul de l’acti ion du vent (e n N/m²)

F w

Q

(ic i : Q = 1,25 su pposé) c e ( z) = coeffici ent d’expositi ion (selon la ru gosité du terra in)

q

de référence du vent sur une période de re tour de 50

an s

classe de

= coefficient partiel de séc urité de l'acti on du vent

re

f,50ans = la vale

ur moyenne d e la pression d ynamique

c prob ² = coefficient de période de retour du vent (ici :

c prob ² = 0,920 supposé) c p = coefficient de pression du vent (combinaison entre le coefficient de dépression extérieure c pe et le coefficient de surpression intérieure c pi )

L’action

principalement :

du

vent

sur

une

toiture

dépend

- de la situation du bâtiment (situation géographique en Belgique, classe de rugosité

du terrain 0-I-II-III-IV, proximité d’un haut bâtiment,…)

- des caractéristiques du bâtiment (hauteur de toiture, dimensions de la toiture, zone de toiture considérée : zone d’angle – zone de rive – zones courantes,…)

: zone d’angle – zone de rive – zones courantes,…) Fig. 1: Vitesse de référence du
: zone d’angle – zone de rive – zones courantes,…) Fig. 1: Vitesse de référence du

Fig. 1: Vitesse de référence du vent v b,0 en Belgique

2.1 SITUATION DU BÂTIMENT

2.1.1 Situation géographique

La situation géographique de la toiture considérée influence la vitesse de référence du vent v b,0 : celle-ci varie entre 23m/s et 26m/s (voir la figure 1).

2.1.2 Classe de rugosité du terrain

Le caractère plus local (et plus particulièrement la rugosité) du terrain donne lieu à une classification supplémentaire de l’action du vent (voir aussi la figure 2) :

- Classe 0 : Mer ou zone côtière exposée aux vents de mer

- Classe I : Lac ou zone à végétation négligeable et libre de tout obstacle

- Classe II : Zone à végétation basse telle que de l’herbe, avec ou non quelques obstacles isolés (arbres, bâtiments) séparés les uns des autres d’une distance au moins égale à 20 fois leur hauteur

- Classe III : Zone à couverture végétale régulière ou avec des bâtiments ou des obstacles isolés séparés les uns des autres d’une distance au plus égale à 20 fois leur hauteur (par exemple, village, zone suburbaine, forêt permanente)

- Classe IV : Zone urbaine dont au moins 15 % de la surface sont recouverts de bâtiments d'une hauteur moyenne supérieure à 15 m

de bâtiments d'une hauteur moyenne supérieure à 15 m Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
de bâtiments d'une hauteur moyenne supérieure à 15 m Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
de bâtiments d'une hauteur moyenne supérieure à 15 m Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
de bâtiments d'une hauteur moyenne supérieure à 15 m Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du

Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du vent sur les toitures plates conformément à la norme sur l’action du vent NBN EN 199114 »

2/19

Classe 0 Classe II Classe I Classe III Classe IV Fig. 2 : Classe de
Classe 0 Classe II Classe I Classe III Classe IV Fig. 2 : Classe de

Classe 0

Classe 0 Classe II Classe I Classe III Classe IV Fig. 2 : Classe de rugosité

Classe II

Classe 0 Classe II Classe I Classe III Classe IV Fig. 2 : Classe de rugosité

Classe I

Classe 0 Classe II Classe I Classe III Classe IV Fig. 2 : Classe de rugosité

Classe III

Classe 0 Classe II Classe I Classe III Classe IV Fig. 2 : Classe de rugosité

Classe IV

Fig. 2 : Classe de rugosité du terrain (NBN EN 1991-1-4)

Pour le calcul des toitures plates, on prend la classe la plus sévère applicable pour un certain secteur, dans lequel on prend en considération une zone d’un rayon de x mètres autour du bâtiment :

x = max (23.z e 1,2 ; 300 m)

avec : z e = hauteur de référence en m

2.1.3 Hauteur de référence z e

La hauteur de référence z e dépend aussi bien de la hauteur du bâtiment proprement dit que des caractéristiques du terrain sur lequel le bâtiment se trouve. Dans le cas de terrains plats, la hauteur de référence z e correspond à la hauteur du bâtiment. En ce qui concerne les terrains dénivelés et dans le cas de bâtiments des classes 0 et I – où la différence de hauteur entre la toiture et le niveau de la mer à marée basse doit être prise en compte – la hauteur de

référence z e est différente de la hauteur du bâtiment (voir la figure 3).

Un bâtiment deux fois plus grand que la hauteur moyenne des constructions avoisinantes va influencer négativement l’action du vent sur ces constructions. Dans ce cas, il y a lieu de tenir compte d’une hauteur de référence z e accrue pour la détermination de l’action du vent sur les toitures des bâtiments voisins.

Dans la classe de rugosité du terrain IV, au droit de bâtiments proches les uns des autres et d’autres obstacles, on pourra prendre en compte une hauteur de référence z e réduite. Ce phénomène dépend toutefois de la direction du vent.

Pour plus de détails et des caractéristiques supplémentaires, voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l’Annexe nationale.

voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l’Annexe nationale. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l’Annexe nationale. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l’Annexe nationale. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l’Annexe nationale. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du

Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du vent sur les toitures plates conformément à la norme sur l’action du vent NBN EN 199114 »

3/19

(a)

(b)

(c)

(a) (b) (c) Fig. 3 : Indication niveau zéro (z = 0) pour la détermination de
(a) (b) (c) Fig. 3 : Indication niveau zéro (z = 0) pour la détermination de
(a) (b) (c) Fig. 3 : Indication niveau zéro (z = 0) pour la détermination de

Fig. 3 : Indication niveau zéro (z = 0) pour la détermination de la hauteur de référence z e Fig. 3 : Indication niveau zéro (z = 0) pour la détermination de la hauteur de

(a)

Terrain plat

(b)

(c)

Terrain présentant une dénivellation

Bord de mer

2.2 CARACTÉRISTIQUES DU BÂTIMENT

2.2.1 Zones de toiture

Selon la hauteur, la largeur et la longueur du bâtiment à toiture plate, on distingue quatre zones de toiture : la zone d'angle, la zone de rive, la zone courante 1 et la zone courante 2 (voir la figure 4).

Les turbulences de vent sont dues à des interruptions « soudaines » dans la circulation globale du vent. Elles sont par conséquent les plus importantes dans les zones d'angle et de rive et moins importantes dans les zones courantes.

Les zones d’angle et de rive mesurant en théorie moins d’1 m sont déconseillées.

mesurant en théorie moins d’1 m sont déconseillées. Fig. 4 : Zones de toiture d’une toiture

Fig. 4 : Zones de toiture d’une toiture plate mesurant en théorie moins d’1 m sont déconseillées. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du

Fig. 4 : Zones de toiture d’une toiture plate Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
Fig. 4 : Zones de toiture d’une toiture plate Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
Fig. 4 : Zones de toiture d’une toiture plate Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du
Fig. 4 : Zones de toiture d’une toiture plate Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du

Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du vent sur les toitures plates conformément à la norme sur l’action du vent NBN EN 199114 »

4/19

2.2.2 Coefficient de pression

L’action du vent, telle que définie dans l’équation (1), dépend d’un coefficient de pression. La valeur de ce coefficient de pression c p dépend d’une part de la zone de toiture considérée et d’autre part des caractéristiques de la structure portante et de l’étanchéité à l’air des éléments.

Le coefficient de pression c p est la combinaison d’un coefficient de pression extérieure c pe et d’un coefficient de pression intérieure c pi .

Grosso modo, une structure de toiture peut être subdivisée en deux couches : d’une part le plancher de toiture et d’autre part la couverture de toiture. Comme il est supposé que le plancher de toiture est plus rigide que la couverture de toiture, le coefficient de pression qui s’applique à la couverture de toiture dépendra surtout du comportement en termes d’étanchéité à l’air du plancher de toiture.

Dans le cas d’un plancher de toiture étanche à l’air, la couverture de toiture ne sera pas influencée par le coefficient de pression intérieure. L’équation suivante est dès lors d’application :

c p = c pe

(2)

Un plancher en béton monolithique constitue un exemple de plancher de toiture étanche à l’air.

Par contre, si le plancher de toiture est perméable à l’air, la couverture de toiture sera influencée aussi bien par le coefficient de pression extérieure que par

le coefficient de pression intérieure. Dans ce cas, le coefficient de pression est calculé comme suit :

c p = c pe - c pi

(3)

Un plancher de toiture composé de tôles d’acier profilées sans pare-vapeur ou avec un pare-vapeur posé en indépendance constitue un exemple de plancher de toiture perméable à l’air.

2.2.2.1 Coefficient de pression extérieure

Dans ce feuillet d’information de l’UBAtc, la détermination du coefficient de pression extérieure se

limite aux bâtiments dont les toitures plates répondent aux exigences suivantes :

- la toiture plate comporte des rives à crêtes vives, avec ou sans acrotères

- le bâtiment est en surpression

- le pan de toiture présente une pente qui ne dépasse pas 5°

Étant donné la souplesse des membranes d’étanchéité de toiture, il est indiqué de partir d’un élément dont la surface soumise à la charge ne dépasse pas 1 m² et d'effectuer le calcul en utilisant le coefficient de pression extérieure local c pe,1. Le coefficient de pression extérieure c pe,1 est présenté au tableau 1 pour les conditions limites susmentionnées.

Pour les toitures plates à rives arrondies et/ou à brisis mansardés et pour d’autres conditions limites, voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l’Annexe nationale.

 

c

pe,1

 

Zone

Zone de

Zone

Zone

Type de toiture

 

d'angle

rive

courante 1

courante 2

Rives à arrêtes vives sans acrotère

 

2,5

2,0

1,2

0,2

 

h p /h = 0.025 (**)

2,2

1,8

1,2

0,2

Rives à arêtes vives avec acrotère (*)

h p /h = 0.05

2,0

1,6

1,2

0,2

h p /h = 0.1

1,8

1,4

1,2

0,2

(*) h p = hauteur de rive; h = hauteur bâtiment sans acrotère (**) cas courant

( * ) h p = hauteur de rive; h = hauteur bâtiment sans acrotère (
( * ) h p = hauteur de rive; h = hauteur bâtiment sans acrotère (

Tableau 1 : Coefficient de pression extérieure c pe,1

2.2.2.2 Coefficient de pression intérieure

Le coefficient de pression intérieure dépend de l’étanchéité à l’air des façades. On distingue en effet les bâtiments avec façade dominante et sans façade dominante. Un bâtiment comportant une façade dominante est un bâtiment dont l'aire des ouvertures sur une façade est considérablement plus grande que l'aire des ouvertures dans les autres façades. On entend par ouverture une ouverture permanente ou une ouverture dont on peut supposer qu'elle est ouverte pendant l'exploitation. Il s’agit notamment des fenêtres et portes ouvertes, des fuites d’air autour des portes, des fenêtres et autres percements dans la façade/toiture.

Si l'aire des ouvertures dans la façade dominante est égale au double de l'aire des ouvertures dans les autres façades, l’équation suivante est d'application :

c pi = 0,75 . c pe,façade

(4)

avec c pe,façade = c pe,1 au droit des ouvertures dans la façade dominante.

Si l'aire des ouvertures dans la façade dominante est égale au triple de l'aire des ouvertures dans les autres façades, l’équation suivante est d'application :

c pi = 0,90 . c pe,façade

(5)

est d'application : c pi = 0,90 . c pe,façade (5) Feuillet d'information de l’UBAtc «
est d'application : c pi = 0,90 . c pe,façade (5) Feuillet d'information de l’UBAtc «
est d'application : c pi = 0,90 . c pe,façade (5) Feuillet d'information de l’UBAtc «
est d'application : c pi = 0,90 . c pe,façade (5) Feuillet d'information de l’UBAtc «

Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du vent sur les toitures plates conformément à la norme sur l’action du vent NBN EN 199114 »

5/19

Si l'aire des ouvertures dans la façade dominante se situe entre le double et le triple de l'aire des ouvertures dans les autres façades, on peut utiliser une interpolation linéaire entre les équations (4) et (5).

Étant donné que c pe,façade représente le coefficient de pression extérieure au droit des ouvertures dans la façade dominante et que la situation la plus défavorable pour la stabilité de l’étanchéité et de l'isolation de toiture correspond à une situation dans laquelle une surpression intérieure maximale serait combinée aux effets de la dépression extérieure sur la toiture: c pe,façade = c pe,1 = +1,0.

Par conséquent, le coefficient de pression intérieure varie entre :

c pi = 0,75 à 0,90

(6)

Un bâtiment sans façade dominante est un bâtiment dont les façades présentent une perméabilité à l'air uniforme. Le coefficient de pression intérieure c pi est dès lors une fonction du rapport entre la hauteur et la profondeur du bâtiment (h/p), et du coefficient de perméabilité pour chaque direction du vent . Le coefficient de perméabilité peut être calculé comme suit :

de perméabilité  peut être calculé comme suit : (7) S’il n’est pas possible d’évaluer 

(7)

S’il n’est pas possible d’évaluer ou en cas de doute concernant la perméabilité du bâtiment, on partira de la valeur la plus défavorable de : c pi = +0,2 ou -0,3. Dans la mesure où, pour les étanchéités de toiture, c’est surtout la dépression qui est problématique, on partira du principe que :

c pi = +0,2

(8)

Pour plus de détails et des caractéristiques supplémentaires, voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l’Annexe nationale.

2.2.2.3 Coefficient de pression sur des toitures comportant plus d’une couche

Lorsque la toiture comporte plus d’une couche, il convient de calculer l’action du vent séparément pour chaque couche. L’action du vent sur chaque couche dépend de la perméabilité des couches, de leur rigidité relative et des ouvertures aux extrémités de la lame d’air séparant les couches. Une couche est définie

comme imperméable quand sa perméabilité (= rapport entre la surface totale des ouvertures et la surface totale de la couche) < 0,1 %.

Pour les toitures comportant une couche intérieure imperméable et une couche extérieure perméable à ouvertures uniformément réparties, les coefficients de pression suivants sont d’application :

Couche extérieure (surpression) :

c p = 2/3 . c pe

Couche extérieure (dépression) :

c p = 1/3 . c pe

Couche intérieure :

c p = c pe - c pi

(9)

(10)

(11)

Pour plus de détails et d’autres sous-répartitions de toitures à plusieurs couches, voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l’Annexe nationale.

2.3 ACTION DU VENT

Les paragraphes précédents donnent lieu à quatre tableaux séparés présentant l’action du vent exercée sur une toiture plate en fonction de la hauteur de la toiture (hauteur de référence z e ), de la classe de rugosité du terrain et des caractéristiques de la composition de toiture: un tableau pour chaque vitesse de référence du vent (voir les tableaux 2 à 5). Dans ces tableaux, l'hypothèse est que le bâtiment se trouve sur un terrain avec une pente de 5%. Pour les pentes supérieures à 5%, voir la norme NBN EN 1991-1-4 et l'Annexe nationale.

Il est déconseillé d’utiliser ces tableaux pour des bâtiments d’une hauteur supérieure à 100 m.

À noter que les valeurs tabulées reflètent uniquement l’action du vent exercée, en incluant un coefficient partiel de sécurité de l'action du vent Q . Lors du dimensionnement de la toiture, les matériaux de toiture doivent avoir une résistance au vent suffisante pour contrer l'action du vent exercée. À cet égard, il ne faut pas oublier de prendre aussi en compte un coefficient partiel de sécurité de matériau. La (valeur de calcul de la) résistance au vent de l’isolation et/ou de l’étanchéité de toiture (collée, soudée ou fixée mécaniquement) est mentionnée dans les ATG concernés. Cette résistance au vent est basée sur les résultats d’essais au vent, prenant également en compte un coefficient de sécurité de matériau de 1,5.

compte un coefficient de sécu rité de matériau de 1,5. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action
compte un coefficient de sécu rité de matériau de 1,5. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action
compte un coefficient de sécu rité de matériau de 1,5. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action
compte un coefficient de sécu rité de matériau de 1,5. Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action

Feuillet d'information de l’UBAtc « L’action du vent sur les toitures plates conformément à la norme sur l’action du vent NBN EN 199114 »

6/19

 

v= 23m/s

 

HAUTEUR DE TOITURE (m)

 
 

0 Mer I Lac ou zone à végétation négligeable II Zone à végétation basse III Zone à couverture végétale régulière IV Bâtiments > 15m

   

‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐

                   

4,3

 

5,2

 

6,2

 

8,2

 

11,5

 

14,0

 

16,5

 

19,3

‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐

 

4,3

 

5,4

6,6

7,9

9,2

11,9

16,3

19,4

22,6

25,9

‐‐‐‐‐‐

 

4,6

 

5,4

 

6,1

 

6,9

9,0

11,0

13,2

15,4

17,6

22,2

29,2

34,1

39,0

44,1

 

6,0

 

7,0

 

8,0

 

9,0

 

10,0

 

12,0

14,0

16,0

18,0

20,0

25,0

30,0

35,0

40,0

45,0

55,0

70,0

80,0

90,0

100,0

16,3

18,8

21,3

23,7

26,2

30,9

35,7

40,4

45,0

49,6

61,0

72,0

83,3

94,3

105,0

 

‐‐‐‐‐

 
 

Zone du toit

Acrotères

c

pe

c

pi

c

p

 

ACTION DU VENT (N/m²)

 
 

Façade dominantel (l'aire des ouvertures dans la face dominante 2 fois l'aire des ouvertures dans les autres façades)

Zone d'angle

Sans acrotère h p /h = 0.025 hp/h = 0.05 hp/h = 0.1

2,5

0,75

3,25

1659

1775

1876

1966

2048

2190

2317

2433

2527

2620

2822

2979

3121

3248

3360

3551

3794

3928

4048

4160

2,2

0,75

2,95

1506

1611

1703

1784

1859

1988

2103

2209

2293

2378

2561

2704

2833

2948

3050

3223

3443

3566

3674

3776

2,0

0,75

2,75

1404

1502

1588

1663

1733

1853

1961

2059

2138

2217

2388

2521

2641

2748

2843

3004

3210

3324

3425

3520

1,8

0,75

2,55

1302

1393

1472

1542

1607

1718

1818

1909

1982

2056

2214

2337

2449

2548

2636

2786

2976

3082

3176

3264

Zone de rive

Sans acrotère h p /h = 0.025 hp/h = 0.05 hp/h = 0.1

2,0

0,75

2,75

1404

1502

1588

1663

1733

1853

1961

2059

2138

2217

2388

2521

2641

2748

2843

3004

3210

3324

3425

3520

1,8

0,75

2,55

1302

1393

1472

1542

1607

1718

1818

1909

1982

2056

2214

2337

2449

2548

2636

2786

2976

3082

3176

3264

1,6

0,75

2,35

1200

1284

1357

1422

1481

1584

1676

1759

1827

1894

2040

2154

2257

2348

2430

2567

2743

2840

2927

3008

1,4

0,75

2,15

1098

1174

1241

1301

1355

1449

1533

1610

1671

1733

1867

1971

2065

2149

2223

2349

2510

2599

2678

2752

Le plancher de toiture est perméable à l'air

Zone courante 1

1,2

0,75

1,95

996

1065

1126

1180

1229

1314

1390

1460

1516

1572

1693

1787

1872

1949

2016

2130

2276

2357

2429

2496

Zone courante 2

0,2

0,75

0,95

485

519

548

575

599

640

677

711

739

766

825

871

912

949

982

1038

1109

1148

1183

1216

Façade dominante (l'aire des ouvertures dans la face dominante 3 fois l'aire des ouvertures dans les autres façades)

Zone d'angle

Sans acrotère h p /h = 0.025 hp/h = 0.05 hp/h = 0.1

2,5

0,90

3,40

1736

1857

1963

2057

2143

2291

2424

2545

2643

2741

2952

3116

3265

3398

3515

3715

3969

4109

4235

4352

2,2

0,90

3,10

1583

1693

1790

1875

1954

2089

2210

2321

2410

2499

2692

2841

2977

3098

3205

3387

3618

3747

3861

3968

2,0

0,90

2,90

1481

1584

1674

1754

1828

1954

2068

2171

2254

2338

2518

2658

2785

2898

2998

3168

3385

3505

3612

3712

1,8

0,90

2,70

1379

1475

1559

1633

1702

1820

1925

2021

2099

2177

2344

2475

2593

2698

2791

2950

3152

3263

3363

3456

Zone de rive

Sans acrotère h p /h = 0.025 hp/h = 0.05 hp/h = 0.1

2,0

0,90

2,90

1481

1584

1674

1754

1828

1954

2068

2171

2254

2338

2518

2658

2785

2898

2998

3168

3385

3505

3612

3712

1,8

0,90

2,70

1379

1475

1559

1633

1702

1820

1925

2021

2099

2177

2344

2475

2593

2698

2791

2950

3152

3263

3363

3456

1,6

0,90

2,50

1277

1366

1443

1512

1576

1685

1783

1872

1944

2015

2171

2291

2401

2498

2585

2731

2918

3022

3114

3200

1,4

0,90

2,30

1174

1256

1328

1391

1449

1550

1640

1722

1788

1854

1997

2108

2209

2299

2378

2513

2685

2780

2865

2944

Zone courante 1

1,2

0,90

2,10

1072

1147

1212

1270

1323

1415

1497

1572

1633

1693

1823

1925

2017

2099

2171

2294

2451

2538

2615

2688

Zone courante 2

0,2

0,90

1,10

562

601

635

665

693

741

784

824

855

887

955

1008

1056

1099

1137

1202

1284

1330

1370

1408

 

Zone d'angle

Sans acrotère h p /h = 0.025 hp/h = 0.05 hp/h = 0.1

2,5

0,20

2,70

1379

1475

1559

1633

1702

1820

1925

2021

2099

2177

2344

2475

2593

2698

2791

2950

3152

3263

3363

3456

Façades à perméabilité uniforme

2,2

0,20

2,40

1225

1311

1386

1452

1512

1617

1711

1797

1866

1935

2084

2200

2305

2398

2481

2622

2801

2901

2989

3072

 

2,0

0,20

2,20

1123

1202

1270

1331

1386

1483

1569

1647

1710

1774

1910

2016

2113

2199

2274

2404

2568

2659

2740

2816

1,8

0,20

2,00

1021

1093

1155

1210

1260

1348

1426

1497

1555

1612

1737

1833

1921

1999

2068

2185

2335

2417

2491

2560

Zone de rive

Sans acrotère h p /h = 0.025 hp/h = 0.05 hp/h = 0.1

2,0

0,20

2,20

1123

1202

1270

1331

1386

1483

1569

1647

1710

1774

1910

2016

2113

2199

2274

2404

2568

2659

2740

2816

1,8

0,20

2,00

1021

1093

1155

1210

1260

1348

1426

1497

1555

1612

1737

1833

1921

1999

2068

2185

2335

2417

2491

2560

1,6

0,20

1,80

919

983

1039

1089

1134

1213

1283

1348

1399

1451

1563

1650

1728

1799

1861

1967

2101

2176

2242

2304

1,4

0,20

1,60

817

874

924

968

1008

1078

1141

1198

1244

1290

1389

1466

1536

1599

1654

1748

1868

1934

1993

2048

Zone courante 1

1,2

0,20

1,40

715

765

808

847

882

943

998

1048

1088

1129

1216

1283

1344

1399

1447

1530

1634

1692

1744

1792

 

Zone courante 2

0,2

0,20

0,40

204

219

231

242

252

270

285

299

311

322

347

367

384

400

414

437

467

483

498

512

 

Zone d'angle

Sans acrotère h p /h = 0.025 hp/h = 0.05 hp/h = 0.1

2,5

2,50

1277

1366

1443

1512

1576

1685

1783

1872

1944

2015

2171

2291

2401

2498

2585

2731

2918

3022

3114

3200

 

Le plancher de toiture est étanche à l'air

2,2

2,20

1123

1202

1270

1331

1386

1483

1569

1647

1710

1774

1910

2016

2113

2199

2274

2404

2568

2659

2740

2816

2,0

2,00

1021

1093

1155

1210

1260

1348

1426

1497

1555

1612

1737

1833

1921

1999

2068

2185

2335

2417

2491

2560

1,8

1,80

919

983

1039

1089

1134

1213

1283

1348

1399

1451

1563

1650

1728

1799

1861

1967

2101

2176

2242

2304

Zone de rive

Sans acrotère h p /h = 0.025 hp/h = 0.05 hp/h = 0.1

2,0

2,00

1021

1093

1155

1210

1260

1348

1426

1497

1555

1612

1737

1833

1921

1999

2068

2185

2335

2417

2491

2560

1,8

1,80

919

983

1039

1089

1134

1213

1283

1348

1399

1451

1563

1650

1728

1799

1861

1967

2101

2176

2242

2304

1,6

1,60

817

874

924

968

1008

1078

1141

1198

1244

1290

1389

1466

1536

1599

1654

1748

1868

1934

1993

2048

1,4

1,40

715

765

808

847

882

943

998

1048

1088

1129

1216

1283

1344