Vous êtes sur la page 1sur 15

Mai/Juin 2002

N° 3

La Lettre Soufie publie des articles sur le soufisme selon quatre thèmes
principaux : poèmes, histoires, articles généraux, et discours de Dr. Nurbakhsh,
maître de l’ordre Nématollahi. Elle est publiée bi-mensuellement et reflète le
contenu du site web Le Journal Soufi (journalsoufi.multimania.com).

Sommaire
Discours 1
Par Dr. Nurbakhsh
Réalité Divine Afin de comprendre la Réalité monde matériel, gagnant ainsi
Histoire 2 Divine (haqiqat) et atteindre paix et joie d'esprit.
l'Unité comme l'entend le Soufi,
Toujours dans tes bras Le plus haut degré de l'amour des
deux problèmes surgissent sur la
autres est celui que l'on a pour
Poème 4 voie: l'ego et les désirs de l'ego.
son guide spirituel ou maître de la
Ces deux obstacles doivent être
Promesse de rencontre Voie, quant il enlève les voiles de
surmontés avant que l'œil de la
l'ego et accorde l'œil de la vision
Article 5 vision divine ne puisse être
divine. Bien sur, si la personne
ouvert.
Le Soufisme n'est pas accomplie, il existe le
Dans le but d'enlever les désirs danger qu'un culte de la
Humour 14 de l'ego, les maîtres de la voie ont personnalité apparaisse.
Mulla Nassrudin prescrits le service aux autres. En Cependant, le guide parfait
servant les autres, on vient peu a s'efforcera de convertir l'amour
peu à perdre conscience de ses pour le maître en amour pour
propres désirs, et on devient Dieu.
joyeux avec la joie des autres,
Dans la première étape, votre
comme le dit le dicton: "Si tu
attention est éloignée des
marche sur l'eau tu n'es rien
préoccupations du Moi. Dans la
d'autre qu'un insecte; Si tu voles
seconde étape, le guide, à travers
dans les airs, tu n'es rien d'autre
son enseignement et sa guidance,
qu'une mouche; obtient un cœur
dirige votre attention sur Dieu, en
et deviens un être humain."
enlevant graduellement les voiles,
Pour se débarrasser de l'ego et afin que vous deveniez conscient
de l'amour de soi, on doit choisir uniquement de l'unité, en perdant
d'aimer les autres. Cet amour des toute conscience du Moi. Dans
autres fait partie de l'amour cet état, vous voyez Dieu a
figuratif, qui conduit à l'amour Vrai travers les yeux de Dieu, et
ou Divin. A travers l'amour de ce contemplez la Réalité Divine
qui n'est pas soi-même, on peut comme elle est réellement. A la
se libérer dans une certaine fin il ne reste plus trace ni de vous
mesure des limites de son ego, ni du maître, seul reste l'Unique,
dont le résultat est de se libérer contemplant lui-même.
des soucis liés aux affaires du
Traduit du journal SUFI, numéro 44. Titre original « Still in
your arms »

Le jeune homme au visage Si tu persistes à faire cela , nous


marqué d’acné , pressa l’épée transformerons chacun de tes
sous sa robe , afin de vérifier pour poils ici-bas en un organe distinct,
la centième fois qu’elle y était chacun t’enflammant des
toujours . centaines de fois avec désirs et
passions ! »
Se sentant une fois de plus
rassuré , il rentra aux bains Tremblant de peur , le jeune
publics et y rechercha l’intendant. homme laissa tomber l’épée et
s’enfuit vers chez lui aussi vite
« J’ai besoin d’un bain privé. De
que possible. Peu après cet
préférence situé à l’arrière »
événement, il partit à la recherche
« Bien entendu Monsieur « d’un cheikh qu’il connaissait en
l’intendant répondit, « Tout de ville, et se fit initier dans la voie
suite . Par-là Monsieur » Soufie.
Au bout d’un long couloir carrelé, Maintenant, dix ans plus tard, il se
l’intendant ouvrit une porte et, sentait fier d’être devenu enfin le
mettant à sa disposition une maître de ses désirs , et non le
serviette , invita poliment le jeune contraire . C’était probablement
homme à rentrer . Une fois dans pour cette raison, se disait-il, que
son compartiment, l’homme vérifia le cheikh l’avait choisi comme
qu’il était bien seul, et fit couler de compagnon de voyage .
l’eau aussi chaude que possible,
Cela faisait trois jours qu’ils
remplissant ainsi le compartiment
voyageaient à travers des
de vapeur. Quand il ne lui fut plus
chemins de montagnes escarpé,
possible de distinguer l’extrémité
accompagné d’averses
du banc en pierre sur lequel il
fréquentes. Le cheikh et lui étaient
était assis , il ouvrit sa robe, et
tous deux trempés , et avaient
dégaina l’épée . Nu sous sa robe,
depuis bien longtemps
il regarda entre ses jambes et
abandonné tout espoir de rester
hocha la tête avec dégoût.
sec.
« Tu a été la malédiction de ma
Juste avant d’arriver à destination,
propre existence . Mais c’est
ils se trouvèrent face à un pont
maintenant la dernière fois que tu
qui avait été balayé par les
m’égares »
orages. Heureusement, la rivière
« Sur ces propos », il plaça la que le pont recouvrait n’était pas
lame de l’épée entre ses jambes , très profonde et pouvait être
« je vais me débarrasser de tes traversée à pieds.
désirs pervers a la racine ! »
L’homme s’apprêta à aider le
Juste au moment ou il s’apprêtait cheikh pour traverser la rivière
à enfoncer la lame, une voix du lorsqu’il la vit.
fond de son cœur s’éleva :
Bien qu’elle porta un tchador,
« Comment oses-tu interférer comme le prescrit la loi, la fin tissu
avec notre royaume ! Tous les de soie, trempé par la pluie, collait
organes ne sont-ils pas à notre à son corps. Se tenant debout en
dispositions, si nous le désirons ?
contre-jour, on pouvait voir qu’elle compagnon les suivit, une
ne portait rien en-dessous. expression grave de
désapprobation pouvant se lire
« J’ai l’impression que nous
sur son visage.
n’avons pas choisi le meilleur
moment pour voyager » dit le Sur l’autre rive, le cheikh reposa
cheikh en souriant à la femme. la femme aussi gracieusement
qu’il l’avait soulevé, et fit une
« Peut-être aurais-je du consulter
révérence encore plus élaborée.
un astrologue » répondit-elle.
Après avoir accepté de la part de
La femme regarda le cheikh avec la femme de profonds
plus d’attention. Il ne ressemblait remerciements, le cheikh reprit la
pas à ce a quoi elle s’attendait. route, son compagnon toujours
derrière lui .
« Et vous vous demandez
sûrement ce que je fais ici toute Ils continuèrent à marcher
seule ? » pendant quelques heures jusqu’à
ce qu’ils arrivent à une auberge
« Non , au contraire, cela ne me
où ils firent halte pour prendre un
concerne pas » répondit le cheikh
thé et se sécher. Assis à la table,
en faisant une révérence. « Mais
l’homme ne pouvait plus se
je voulais vous demander si vous
retenir. Il fallait qu’il parle à son
auriez besoin d’aide pour
compagnon :
traverser la rivière »
« N’est-il pas vrai, Ô cheikh, qu’il
La femme jeta un œil au courant
nous a été dit de s’abstenir de
d’eau tumultueux et acquiesça,
tout contact, de quelques nature
reconnaissante de l’aide qui lui
que ce soit, avec une femme qui
avait été proposée.
n’est pas de la famille proche, et
Sans un mot, le cheikh plus particulièrement une femme
s’approcha de la femme et la si jeune et si jolie….et de plus
souleva gracieusement dans ses quasiment nue ? »
bras.
Le cheikh regarda l’homme avec
Il alla ensuite jusqu’au bord de la compassion « j’ai déposé cette
rivière, murmura une prière, et la femme depuis des heures. Est-
porta jusqu’à l’autre rive sans elle toujours dans tes bras ? »
aucun effort visible. Son jeune
Dr. Javad Nurbakhsh
Traduit du persan « Vadeh didar », Divani NURBAKHSH

Ce soir, par Amour, nous Loin des regard de la


avons emprunté le chemin création, nous allons à la
qui mène à la porte du Bien- quête du Créateur
aimé
Et comme des fous nous Ce soir, nous avons
cherchons la demeure de l’opportunité de gémir et
celui qui détient nos cœurs d’être joyeux
Et nous y allons avec des
Ce soir, nous avons quitté le cris de douleur et de
domaine du ‘’Nous’’ et du souffrance.
‘’Vous’
Nous partons dans ses Ce soir, grâce au vin nous
quartiers pour honorer Sa avons effacé toutes les
promesse de rencontre. traces de la raison et
Cela n’a été possible qu’avec
Ce soir, la coupe s’est brisée la force de l’Amour
et il ne reste plus aucune
cruche de vin Ce soir, dans l’espoir de voir
sans connaissance nous Celui qui illumine nos vies et
nous rendons à la demeure Avec nos robes à la traîne,
de Celui qui nous a enivré nous nous élançons vers Lui
comme des étoiles filantes .
Ce soir, tous fous et
amoureux , nous avons
déchiré les habits de
l’existence et
Par Dr. Nurbakhsh
Présenté par Henry Corbin
Extrait de la revue « Le Monde Islamique », Dhulhijja 1390

Au moment même ou la Rédaction du présent périodique me


demandait aimablement de collaborer à son journal, je recevais de mon
ami le Dr. Javad Nurbakhsh, le texte qu’on lira ci-dessous. Cette
coïncidence était un signe qui m’engageait à laisser le Dr. Nurbakhsh
esquisser lui-même, avec une parfaite compétence, une réponse à la
redoutable question : qu’est-ce que le soufisme ?
…A ces responsabilités de chef d’une importante tariqat soufie,
le Dr. Nurbakhsh joint la compétence de chef de clinique neuro-
psychiatrique, et ce cumul est un cas très rare. Précisons bien qu’il ne
s’agit pas pour lui de faire la psychanalyse du soufisme, mais de juger
des buts et de la méthode de la psychanalyse à la lumière de la
pédagogie spirituelle du soufisme, ce qui est tout autre chose : cette
tache, le Dr. Nurbakhsh est une des très rares personnes qui pouvaient
l’entreprendre de nos jours. II a déjà publié sur ce points plusieurs
études en persan ; disons que la psychanalyse en ressort située à un
rang assez différent de celui que l’on a l’habitude de lui assigner en
Occident.
- H. Corbin

Il ne manque point d’ouvrages, C’est ce qu’exprimait Mowlavi en


fort brillants, sur le soufisme. Mais s’écriant : « Tout ce que j’ai pu
le sujet est loin d’être épuisé, non dire concernant l’Amour, quand je
seulement en raison du nombre deviens amoureux j’en ai honte !
d’implications difficilement ». “ Si malgré tout je
discernables qui s’entremêlent
L’inadéquation que je souligne ici devais tenter de donner
dans le Tasawwuf, mais surtout
résulte du fait que le soufisme, une définition du
parce qu’il concerne au premier
dans sa phase finale, est soufisme, je dirais qu’il
chef une expérience intérieure
illumination intérieure, que celle-ci
pure dont le caractère s’agit d’une Voie vers la
participe de l’Essence, et que son
d’ineffabilité rend l’exploration Vérité-Réalité absolue,
aboutissement est Dieu seul, sans
discursive presque impossible. qui est Dieu, et dont le
rien d’autre… Si malgré tout je
Mon intention, en tant que soufi et devais tenter de donner une moteur est l’Amour "
neuropsychiatre, est de proposer définition du soufisme, je dirais
une approche du soufisme en qu’il s’agit d’une Voie vers la
deux temps : tout d’abord en faire Vérité-Réalité absolue, qui est
une analyse qui constituera le Dieu, et dont le moteur est
sujet d’un premier article, puis une l’Amour. Le soufisme se situe
comparaison entre quelques donc, en bonne partie, en dehors
aspects du soufisme et la de toute saisie conceptuelle, de
psychanalyse (thème d’un article tout raisonnement ou de telle
ultérieur). discussion.
Toutes les définitions qui peuvent Certes, le soufisme n’exclut
être données du soufisme sont aucunement l’exercice des
inadéquates, car il échappe aux fonctions intellectuelles, bien au
contours qu’une conception contraire, puisqu’il tend vers un
intellectuelle est capable d’édifier. équilibre parfait de l’individu. Mais
ce qu’il permet d’atteindre dans tout individu, plus ou moins
dépasse la démarche masqué ou bloqué. Il est à
conceptuelle : ce que voit le Sage remarquer qu’il n’est pas
ou le Savant est certainement forcement lié à la souffrance qui
juste, ce n’est cependant qu’une en est parfois la lame intime.
partie du tout auquel le soufi Dans sa forme la plus courante le
accède. « eshk » se développe plutôt dans
un état de paix, par stabilisation et
La communication de l’expérience
équilibre de l’individu, quand
soufie est rendue particulièrement
l’agitation habituelle de la psyché
difficile par le fait que le langage,
est calmée et harmonisée :
qui est un système de signes
cependant, il apparaît parfois au
sociaux, est limité à des champs
sein de la paix récupérée dans la
ou les échanges significatifs
souffrance : l’histoire nous fournit
interhumains se sont imposés
des exemples célèbres d’une
dans des zones communes à un
démarche introduite par la
nombre important d’individus. Les
souffrance et maintenue par la
signes linguistiques fond défaut la
joie-souffrance, mais ce sont,
ou les signifiés ne seraient perçus
malgré tout, des cas
que par un nombre restreint
exceptionnels en milieux
d’êtres humains. De plus, pour le
islamiques.
soufi, le signifié ne serait même
pas susceptible de représentation, A partir de cet axe constitué par «
car il s’agit pour lui d’une eshk » s’organisent les faits
expérience existentielle pure, ou psychiques tant sur le plan
le Soi ne se communique plus… perceptible de la conscience que
A ce niveau, la connaissance est dans les profondeurs de
celle de la Vérité–Réalité, donnée l’inconscient. L’œuvre
par illumination. d’orientation globale de l’être ne
peut se réaliser que si la pulsion
La question qui se pose d’abord
dynamique de « eshk » est
est celle de savoir quels sont les
durable, permanente. Il est
ressorts psychiques qui rendent
impossible de s’engager dans la
cette expérience immanente
Tariquat (Acheminement) en se
réalisable. Bien entendu, dans la
fondant sur une assise affective
réalité, l’on ne procède guère à
qui ne soit également motivation
une analyse conceptualisée des
et intentionnalité fermes.
bases psychiques : il suffit qu’elle
L’aspirant soufi ou Morid doit donc
soient constituées par un
être pris en main, analysé, guidé,
dynamisme authentique et non
restructuré, et cela, pendant une
par de fausses motivations (un
période assez longue.
des rôles du Maître consiste
précisément à vérifier
Talab (ou Aspiration)
l’authenticité des motivations). Le
principe moteur, qui est Sur le plan dogmatique, si je puis
indispensable et doit baigner le dire, on considère que le
psychisme dans toute sa masse, mouvement primordial engageant
est un élan affectif-volitif qui le Morid dans la Tariquat est
polarise l’individu tout entier, conditionné par la Volonté et le
l’entraînant à se dépasser sans Désir divins. Cet état se nomme
cesse vers l’Absolu. En termes Talab. C’est en quelque sorte une
soufis, il est appelé « Eshk » tension qui attire l’homme vers
(passion). Il prend racine dans les son but final : la Perfection, la
profondeurs de l’être et s’épanouit Divinité. L’explication en est
en pur amour. Cet élan existe
donnée par le verset coranique psychanalyse, ou la mise à jour
272 de la sourate Baqarat. de l’inconscient exige une durée
de quatre à cinq ans, dans le
« Ce n’est pas à toi de les diriger,
Tasawwuf « l’équilibration »
mais Dieu dirige qui il veut »
interne de l‘individu et l’acquisition
Les soufis pensent que seule la des techniques que cette dernière
volonté de Dieu peut donner nécessite, demandent une longue
naissance à cette tension et à cet mise en condition, et une
acheminement vers la Perfection. participation active, contrôlée, des
Cet Amour d’aspiration est responsables. Comment parler du
l’aiguillon continuel du soufi dans soufisme sans le vivre ?
son ascension spirituelle ; il est Malheureusement, il a été trop
pour lui aussi une aide puissante, souvent décrit de l’extérieur, à
la motivation centrale sans partir de textes dont la substance
laquelle il se découragerait devant n’était communicable qu’a des
les obstacles rencontrés. consciences dument préparées.
On comprend pourquoi le Qotb
Sur le plan affectif le « Talab » se
est indispensable à la formation
traduit par un état de tension qui
de « l’Homme-Parfait ».
donne au disciple, à chaque
instant de son trajet, le courage et
La notion d’homme-parfait
la volonté de progresser sur la
voie sans fin. Le soufi considère que l’homme
est naturellement imparfait ; c’est
Cette tension ou douleur « un malade que son manque de
exquise » provoque chez le soufi discernement empêche de saisir
un arrière fond d’insatisfaction qui la « Vérité-Réalité ». L’homme est
le porte vers son idéal de incapable par lui-même
perfection et de beauté sublime. d’atteindre le vrai, car sa vision
L’existence de cet élan d’amour- est faussée par les apparences et
douleur « bouillonnement » par son propre psychisme. La
canalisé, oriente toute la masse psychologie moderne reconnaît
psychosomatique de l’individu. bien que la plupart des
C’est, dans la série des étages du motivations humaines s’effectuent
psychisme, la référence qui dans l’inconscient, c’est lui qui
désamorce toute autre détermine et gouverne l’homme «
préoccupation intérieure. Sans non préparé » même lorsqu’il croit
doute, cette polarisation se réalise agir d’après la raison.
lentement et le rôle du Qotb est C’est ce stade psychomental qui
d’y veiller avec attention en est désigné par le soufisme sous
maintenant le Morid sous un le nom de « Nafs Ammareh »
sévère contrôle psychanalytique. (ame commandante) c’est-a-dire
Par conséquent, il ne faut point qui est sous l’empire tyrannique
s’étonner si la formation d’un de l’inconscience. L’homme a
disciple demande un laps de l’impression que sa propre
temps variant entre sept et douze conscience le gouverne et que sa
ans, suivant les dispositions volonté intervient sans cesse.
naturelles et les résultats de son
travail d’intériorisations. Or, c’est une erreur. A ce stade,
sa décision est déterminée par la
On voit donc qu’une véritable surface « visible » du psychisme
connaissance du soufisme ne qui fait corps avec l’inconscient
peut s’acquérir qu’en l’explorant jusqu’au « ca ». Le sentiment de
du « dedans », en en vivant les volonté n’est du qu’a la conformité
étapes. Tout comme en
!

des instincts, des pulsions, avec instincts primaires (instinct animal,


les exigences du sur-moi ; il n’est sexuel, agressif, etc) le secouent ,
point l’expression de la puissance à « Nefs Lawwameh » ou les
véritable du spirituel sur le tendances modifiables
psychomental. Or donc, le supplantent les tendances
premier devoir du soufi est de diaboliques et rapprochent le
s’affranchir de cette dépendance saleek de la perfection. Au stade
à l’égard de son inconscient terminal, les passions se taisent
spontané. Par une technique que et se subliment : elles sont
nous examinerons ultérieurement remplacées par des qualités
(Tariqat) il se dégage de « Nafs permanentes. Lorsque le disciple
Ammareh » pour atteindre une arrive à pénétrer dans cet état
région de stabilité relative, hors ineffable, il a atteint le but final,
des attractions et des répulsions suivant les versets coraniques 27
qui constituent la Nafs Ammareh. et 28 de la sourate Fajr (l’aube) :
« O Toi, Ame apaisée ! Retourne
Ce nouveau niveau de
vers ton Seigneur, satisfaite et
conscience s’appelle en soufi
agréé ».
Nafs Lawwameh (ame blâmante),
représentant un élèvement de Un tel Homme-Parfait est digne
l’individu jusqu'à la conscience d’être en présence de Dieu.
morale. Il faut remarquer qu’ici la
Le seul moyen de devenir un
« moralité » n’est pas celle d’une
Homme-Parfait consiste à se
société déterminée, mais celle qui
purifier et atteindre la Perfection.
émane de Dieu à travers le texte
Son champ est donc très vaste.
sacré du Coran. L’individu n’est
On pourrait également lui donner
plus l’objet docile de ses propres
le nom de « Acheminement ».
forces obscures. Bien que parfois
encore atteint par ses conflits, il La Shari’at ou ensembles des
en voit aussitôt la cause et devoirs islamiques est considérée
“ Mes dires sont la parvient à les dominer. Le soufi comme une école obligatoire. Ce
Shari’at, la Loi ; opère une purification intérieure, n’est qu’ensuite que la Tariquat
mes actes sont la grâce à son effort personnel, aide peut être parcourue pour conduire
tariqat, l’Acheminement par son Qotb sans lequel ses à la haqiqat qui est la Réalité –
" progrès seraient illusoires. Cette Suprême.
ascèse aboutit à une espèce
Les soufis apportent en
d’effacement de soi et à un
témoignage le « dire » de
équilibre intérieur ou le mental est
Mohammed : « Mes dires sont la
unifié, concentré autour du Qotb
Shari’at, la Loi ; mes actes sont la
ou de Dieu, dans un état de moins
tariqat, l’Acheminement ».
en moins sensible au tourbillon du
monde extérieur. La notion d’Homme-Parfait est
inséparable de celle de Qotb ou
Dans la troisième étape, celle de
Morad (Maître) car un guide
« Nafs Mutma’inneh » (ame
spirituel est absolument
purifiée) l’Homme-Parfait a perdu
indispensable au soufi. Si je puis
sa conscience relative. L’ego
me permettre d’établir une
s’efface, le monde n’agite plus
comparaison avec la
son mental qui est totalement
psychanalyse (en fait, il ne faut
accaparé par Dieu…
pas oublier que la Tariqat
Ainsi donc la Salek (pelerin comporte une phase
mystique) passe de « Nafs psychanalytique, mais qu’elle
Ammareh », stade ou les dépasse considérablement la
tendances diaboliques de tous les portée d’une psychanalyse) je
"

rappellerai qu’il est impossible à du disciple, Dieu a dit au verset


un individu d’effectuer une auto- 69 de la sourate ‘Ankabut
psychanalyse parce qu’il se voit à (l’Araignée) :
travers ses propres prises
« Ceux qui peineront pour nous,
intérieures et ses propres
nous les dirigerons sur nos
complexes. Il lui est impossible de
chemins ». On appelle cette voie
se saisir par ses propres moyens
Soluk ou Acheminement vers
à cause des obstacles crées par
Dieu. Comme nous l’avons dit,
ses blocages et ses refoulements.
elle doit être parcourue sous sa
Il en est de même pour le soufi direction d’un Qotb. Il convient de
qui doit se remettre totalement en dire que ni celui qui a parcouru le
question avant d’entrer en Tariqat d’un trait, en tant que
possession de sa vraie Majzub seulement, ni celui qui a
personnalité. Ce travail ne saurait seulement parcouru la Tariquat
être réalisé que sous l’étroite par ses propres efforts ne sont
surveillance d’un Qotb, car il est dignes d’être Qotb. Le Qotb ne
hérissé de dangers dont le peut être qu’un Homme-Parfait
moindre serait d’accentuer les qui est parvenu à la Haqiqat des
fausses structures internes. C’est deux façons. Autrement dit, il doit
pourquoi en soufisme on avoir été le « Parcoureur » de la
considère que tout homme qui n’a Tariqat après avoir été « Attiré »
pas subi le débridement de ses ou bien être devenu « Attiré »
fausses motivations est un pendant son parcours. Par
homme malade. Le Qotb est un conséquent, l’ « Attiré » absolu et
Homme-Parfait qui a parcouru la le strict « Parcoureur » sont l’un et
Tariqat. La simple assertion de la l’autre incomplets. Le Qotb doit
part d’un individu ne suffit pas donc avoir une notion complète
pour avaliser l’accomplissement du chemin, l’avoir parcouru et en
de cette formation indispensable. être le « Connaisseur ».
Il faut obligatoirement avoir reçu
l’ijazeh (autorisation) du Maître La valayat et la nobowat
sous les auspices duquel Les notions de Qotb et d’Homme-
l’apprentissage a été fait. C’est Parfait sont également rattachées
pour cette raison que les Qotb et à celle de Valayat. De quoi s’agit-
les Shaikh du soufisme doivent il ? Nous avons dit que l’objet du
nommer leurs maîtres antérieurs : soufisme est de devenir Homme-
« l’investiture de la dévotion » doit Parfait, miroir des Noms et
être prouvée. Attributs Divins.
Il faut remarquer que le parcours A ce stade, il est considéré
de la Tariqat s’effectue en comme « saint » ou « ami de Dieu
principe de deux façons : » : Vali. Ce degré est appelé
- Soit par la Bienveillance Divine Valayat.
qui consiste en ce que Dieu, tout Tous les prophètes ont eu dans
d’un coup « ravit » l’Elu et, le leur mission le rang de « vali ». La
privant de son Moi, le conduit Valayat est leur aspect
jusqu'à Lui. Un tel homme est ésotérique, tandis que la mission
appelé « Majzub » (attiré). Ce cas prophétique proprement dite est
est rare. leur aspect exotérique. Notre
- Soit par l’acheminement vers Prophète Mohammed se situe à la
Dieu, ou parcours progressif de la fois sur les deux plans…
Tariqat. Pour être effectué, ce
chemin exige l’effort et la volonté
#$

La réunion de la Valayat absolue fond de lui-même il ne se


et de la prophétie constitue le préoccupe que de Dieu.
degré de Nobowat c’est le cas de
La tache la plus pénible, peut-
Mohammad.
être, est celle de se mettre en
Selon les soufis, les onze harmonie avec la société tandis
descendants du Premier Imam Ali que Dieu occupe en entier le
possèdent par essence la soufi. Cette harmonisation est le
Valayat…Le Prophète a déclaré symbole de la perfection humaine.
au nom de Dieu : « Mes amis sont A l’opposé, une attitude asociale
sous ma coupole et nul autre que est considérée comme une
Moi ne les connaît ». maladie.
Comme la plupart des Ainsi ceux qui se retirent de la
mouvements mystiques, le société pour adopter la solitude
soufisme repose sur une Loi sont, aux yeux des soufi(s) des
Religieuse qui, en l’occurrence, imparfaits. C’est également
est l’islam (et plus l’opinion de la psychologie et de la
particulièrement l’Islam shiite, en médecine moderne : l’équilibre
raison des portes que ce dernier humain ne peut s’effectuer qu’au
ouvre à l’interprétation ésotérique sein de la société. Dans le
du Coran). Il met en jeu toutes les tasawwuf il y a un lien très net
forces intérieures de l’Individu, entre la perfection humaine et la
tendu vers un but suprême qui est société. Ce lieu commun se
la fusion de l’être en l’Unité traduit même dans la langue : le
Divine. La condition primordiale terme de Voie se traduit par « seir
de l’ascèse que le soufi » et « seluk » dont le sens
entreprend est un élan qui pousse comporte l’idée de « fréquenter et
l’homme à s’élever vers Dieu, non se mettre en harmonie ». C’est
en vue de sa propre satisfaction pourquoi l’Acheminement Spirituel
spirituelle ou de sa vie future, est aussi adaptation à la société
mais simplement parce que et harmonisation avec les êtres.
“ La tache la plus l’amour envers Dieu se suffit à lui-
Remarquons bien toutefois que
pénible, peut-être, est même. Sans qu’il le veuille
l’adaptation dont il est question
celle de se mettre en spécialement, l’homme est ainsi
n’est pas prise dans un sens
harmonie avec la amené à une régénération
courant. Non seulement le soufi
intérieure ou il découvre la vérité
société tandis que Dieu doit servir les autres, mais il ne
à proportion de ses capacités,
occupe en entier le doit jamais se sentir blessé ou
mais toujours à un niveau ou les
soufi " vexé dans les contacts avec
rapports entre la Réalité et la
autrui. L’agressivité, les émotions
Connaissance sont exacts.
de son entourage ne doivent pas
avoir de prise sur son psychisme.
La Tariqat dans le soufisme
Le contact avec la société
Cet état n’implique point que le représente pour le soufi une
soufi s’écarte désormais de la vie épreuve dans son désir de
publique afin de demeurer dans la progresser vers la perfection.
contemplation et la prière. Ce C’est dans la société qu’il doit
serait commettre une grossière prouver qu’il s’est dépouillé de
erreur ! Bien au contraire, le soufi son moi personnel et qu’aucune
véritable n’a d’autre choix que tendance diabolique ne subsiste
l’activité, le travail, au service de en lui…
ses semblables. Il vit en société,
se consacre à autrui, alors qu’au La brève description que je viens
de faire de la Tariqat est loin
d’épuiser le dénombrement de
##

ses diverses dimensions. Il faut miséricorde » (sourate Yussouf,


en faire l’expérience pour verset 53).
apercevoir ses perspectives et
surtout pour mesurer sa L’intellect particulier et
signification car le fait même de la l’intellect universel
suivre modifie radicalement les L’intellect particulier s’exerce dans
données fondamentales de les expériences quotidiennes et
l’individu qui la « goûte » avec son fait profit de l’enseignement que
sens intime. l’homme tire de sa vie matérielle.
Surmontant les obstacles, cet
Eradat et transfert intellect particulier entre
La psychologie soufie reconnaît « Le défaut de l’Intellect
également en jeu dans le contrôle
en l’homme deux principes Particulier est son
de l’ « ame impérative »,
hallucination et son
inconscients : le cœur (del) et remplissant le rôle d’entrave
doute » (Mathnavi).
l’ame (nafs ammareh). Les quand cette dernière s’enivre
mystiques considèrent le « cœur d’elle-même et se comporte mal
» comme un don divin. Il est (c’est l’entrave qui retient le «
comparable à un miroir qui doit chameau rétif »).
être poli, purifié de la rouille de la
Dans le cadre de la vie sociale
nature et du monde matériel pour
soumise aux coutumes et
être apte à refléter la Vérité-
traditions, dans celui de la religion
Réalité. Quant à « l’ame
qui implique des lois et principes a
impérative », elle représente un
respecter, l’intellect particulier est
principe antithétique lié à l’Ego
au service de l’ « ame impérative
charnel. C’est une puissance qui
». Mais il serait vain de penser
trouve sa réalisation par
qu’il puisse conduire l’etre humain
transmutation en « ame blâmante
à la Vérité–Réalité. Cette
» (nasf-e lawwameh), puis
constatation a été illustrée par
finalement en « ame pacifiée »
Roumi :
(nafs-e motma’nneh) celle-ci étant
capable du retour à la Vérité- « Le défaut de l’Intellect
Réalité, suivant le Coran, sourate Particulier est son hallucination et
Fajr, verset 28/29 : son doute » (Mathnavi, Edition
Elmi, page 232).
« O ame pacifiée, retourne vers
ton seigneur agréante et agrée » L’Intellect Universel est une
faculté d’un autre ordre. Quand le
Le « cœur » est le lieu de l’amour
« cœur » a été purifié de
(‘eshq), du dépassement de soi,
l’impureté de la pluralité, il est
de la chevalerie spirituelle, de la
apte à observer la vérité telle
pureté, du bien. C’est ainsi que le
qu’elle est. Dans ce cas, le
Prophète a dit : « les cœurs sont
mystique est appelé « Homme
entre les doigts de Dieu » (Hadith
Parfait » : il dispose d’une
Nabawi, ketab abharul’ ashiqin,
clairvoyance et d’une intuition
Ed. Khanegah, page 123). «
purgées de tout egoisme ou
L’ame impérative », par contre,
égocentrisme, qui pourraient être
est la source des passions
désignées comme « conscience
animales, de l’agressivité, du vice,
de cœur » (del-a-galu). Aussi le
du vil et du trivial…
possesseur de cette conscience
Au sujet de l’ « ame impérative » est-il parfois appelé « Intellect de
le Coran dit : l’Univers ». Roumi a dit à ce sujet
:
« L’ame est l’instigatrice du mal a
moins que mon seigneur ne fasse
#

« L’Intellect de l’Univers et l’ame Le phénomène de transfert


de l’Univers s’appellent Homme Selon les psychanalystes, le
de Dieu. premier élément du traitement est
N’imagine pas que le Trône divin l’établissement d’un lien affectif
soit séparé de la loi ! Sa pure entre le malade et le médecin. Cet
essence est le lieu de attachement, ce lien est
manifestation de Dieu. dénommé par Freud «
phénomène de transfert ». C’est
C’est donc auprès de lui qu’il faut par le transfert que le malade
chercher Dieu et non auprès des déverse sur le médecin
autres » (Mathnavi, Edition Elmi, l’ensemble de ses relations
page 440). passées. Pour Freud, il y a
En cet état, l’Homme Parfait, projection sur l’analyste de la
ayant nié, à l’aide de l’Intellect totalité des phénomènes et
Universel, tout ce qui est « autre- processus psychologique du
que-Dieu » peut affirmer Dieu à malade, dérivés d’autres relations
l’abri de l’Amour… » antérieures avec le monde. (voir
Racker Heinrichs : Transference
Intellect et Amour and Countertransference, The
Hogardth Press and the Institute
« C’est l’Intellect Particulier qui a
of Psychoanalysis, London, 1996,
diffamé l’Intellect
page 13). Une relation de
« C’est l’Intellect mondain confiance entre médecin et
(l’Intellect Particulier) qui a malade est créée par ce
diffamé l’homme » (Mathnavi, phénomène grâce auquel le
Edition Elmi, page 440). patient s’en remet au
psychanalyste. La racine de la
Par « intellect », cité à la fin du
soumission et de l’espoir du
premier vers, Roumi entend
malade remontent aux souvenirs
l’Intellect Universel. Quant à
inconscients qu’il conserve de son
« L’Intellect Particulier l’Amour au sens soufi, il ne s’agit
attitude infantile envers ses
rien d’autre que de la Eradat
renie l’Amour bien qu’il propres parents et qu’il revit dans
parfaite et forte. L’Amour est la
fasse semblant de cette expérience actuelle. Le
force motrice du cœur et de son
connaître les secrets ». médecin attire à lui
ardent désir, et c’est dans son
momentanément des affects
(Mathnavi) sillage que le cœur devient pur.
destinés à un objet qu’il réincarne.
Ainsi que nous l’avons dit, Il s’agira pour le médecin
l’Intellect Particulier s’appuis sur d’amener ce mécanisme
le monde sensible et les psychique profond à la zone claire
expériences de la vie, tandis que de la conscience de son patient.
l’Amour est un don divin qui ne
Le lien interpsychique entre
s’enseigne point mais qui est à
médecin et malade est nécessaire
vivre. C’est pourquoi « les gens
au succès de l’action
de l’Intellect particulier », savants
psychothérapique. Si le transfert
de la loi litteraliste, ont toujours
est positif, on constate d’après
renié les gens de l’Amour et ont
Freud qu’il modifie la situation
pensé que ces derniers étaient
analytique chez le malade ;
dans l’erreur. Roumi a dit à ce
l’inclination vers la solution des
sujet :
conflits, qui devrait uniquement
« L’Intellect Particulier renie occuper son esprit, est supplantée
l’Amour bien qu’il fasse semblant par le désir de complaire au
de connaître les secrets ». médecin. C’est alors que tout fait
(Mathnavi, Edition Elmi, page 52). ayant une relation avec ce dernier
#

devient plus important que son Egoisme et Eradat


intention primitive d’effacer la C’est par cette opération qu’il se
souffrance et de recouvrer la délivre de l’egoisme et du
santé : il est distrait de sa narcissisme. Ne peuvent
maladie. (Freud : Introductory bénéficier de l’Eradat ceux qui
lectures on Psycho-analysis sont enchaînés dans l’egoisme et
translation Joan Riviere, George le narcissisme…
Allen and Unvin, London, page
367). En ce qui concerne le transfert,
Freud est arrivé à la même
Phénomène de transfert et Eradat conclusion en disant : l’expérience
De ce qui précède, on peut montre que des personnes
conclure ceci : souffrant d’une névrose
narcissique n’ont aucune aptitude
- Le phénomène de transfert est « au transfert » ou en ont
l’établissement d’un lien de seulement des traces
confiance entre le médecin et le insuffisantes. Ils se détournent du
malade en vue de la guérison de médecin non par hostilité mais par
ce dernier et sa promotion au indifférence. (Freud : Introductory
degré d’homme sain ; tandis que lectures on Psychoanalysis, page
l’Eradat est l’établissement d’une 374).
relation spirituelle…
-Le phénomène de transfert Science acquise et science
s’opère à la suite d’une sorte de présentielle du « cœur »
relation d’intimité avec le La « Science est une lumière que
partenaire (en l’occurrence le Dieu allume dans le cœur de celui
psychanalyste) ayant pour objectif qu’Il veut » (Kashkul-e Sheikh-e
direct d’amener à la conscience Bahai entesharat-e tab’-e mashr-e
claire l’histoire du malade, tandis Qom, page 493)…
que l’Eradat est une sorte de lien
affectif (amour) pour le morad, qui « Le carnet du soufi n’est pas
est un point d’appui pour encre et lettres,
l’éradication de l’egoisme (amour Ce n’est que le cœur blanc
pour soi) et la délivrance comme neige ;
spirituelle.
Le savant n’a que les effets du
-Dans le phénomène de transfert, calame, “ Ne peuvent bénéficier
c’est le malade qui choisit le
Le soufi n’a que les lumières de l’Eradat ceux qui
partenaire susceptible de dénouer
ses difficultés psychiques. divines » sont enchaînés dans
Quoique le médecin conserve son (Mathnavi, Ed. Elmi, page 108). l’egoisme et le
indépendance, il a l’obligation de narcissisme…"
se pencher sur son malade qui se L’affiliation en Eradat…
pose d’emblée en objet d’intérêt,
Rappelons à ce propos que les
tandis que l’Eradat le morid se fait
psychanalystes de notre temps
partenaire capable d’écouter pour
affirment que celui qui n’a pas été
assimiler les règles traditionnelles
analysé ne peut devenir
du cheminement mystique.
psychanalyste…
-Le transfert est un phénomène
Il sera incapable de conduire ses
psychique relatif et temporel,
disciples à la complétude et
tandis que l’Eradat est un fait
même, il les appauvrira
spirituel, réel et éternel.
spirituellement.
(A SUIVRE)
#

% & '
A l’époque, Nassrudin travaillait en tant que passeur. Un jour, il
embarqua un érudit dans son bateau. Alors qu’il écoutait attentivement
le bavardage du Hodja, le savant remarqua quelques erreurs de
grammaire et lui demanda :
« Dis-moi, Hodja, n’as-tu jamais apprit la grammaire ? »
« Non »
« Quel dommage ! Tu as gaspillé la moitié de ta vie »
Nassroudin resta silencieux. Apres un certain temps il demanda :
« Grand Sage, savez vous nager ? »
« Non » répondit le professeur.
« Quel dommage, vous avez gaspillé toute votre vie…maître, le bateau
coule ! »
() ) *

La Lettre Soufie est une compilation d'articles récents publies sur le site
web journalsoufi.multimania.com et distribuée électroniquement. La plupart
des articles sont des traductions d'articles écrits en anglais et en persans
dans le magazine Sufi (http://www.nimatullahi.org/MAG.HTM)
Publication bimensuelle
sous format
électronique

E-MAIL:
journalsoufi@hotmail.com

WEB
journalsoufi.multimania.com

Appel a participation!
Visitez notre site web et
soumettez vos propositions
d'articles sur le soufisme.

LA LETTRE SOUFIE
JOURNALSOUFI@HOTMAIL.COM
HTTP://JOURNALSOUFI.MULTIMANIA.COM

Vous aimerez peut-être aussi