Vous êtes sur la page 1sur 100

INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL

DE
BRUXELLES

LABORATOIRE DE DAO/CAO

AUTOCAD 2000

COURS DE BASE 2D

AVRIL 2000

Ing Michel HOLZAPFEL


__________________________________________________________________________

150, rue ROYALE 1000 - BRUXELLES Tél 02/2174540


28, rue des Goujons 1070 - BRUXELLES Tél: 02/5564770
Fax: 02/5564771
TABLE DES MATIERES.

I. PRISE EN MAIN D’AUTOCAD 2000 P6

A. LE DÉMARRAGE D’AUTOCAD
B. LA CRÉATION D’UN NOUVEAU DESSIN
C. LA STRUCTURE DE L’ÉCRAN
D. LES TOUCHES DE FONCTION
E. LA SOURIS
F. LANCEMENT D’UNE COMMANDE
G. REMARQUES

II. INTERFACE UTILISATEUR (BUREAU) P12


A. BOUTONS ET TOOLBARS
B. CREATION D’UNE TOOLBAR
C. PROFILE DU BUREAU

III. GESTION DES FICHIERS ".dwg" P16


A. NEW
B. OPEN
C. SAVE – SAVE AS
D. EXPORT
E. RECOVER
F. EXIT
G. REMARQUES

IV. AIDES AU TRACÉ ET INITIALISATION P19


A. LINE
B. L’INTRODUCTION DE COORDONNÉES
C. COORDS – SNAP – ORTHO – GRID – DDRMODES
D. OBJECT SNAP – DDOSNAP
E. DDUNITS
F. LIMITS

Page n°2 – Autocad2000 - Cours de base2D


V. COMMANDES DE CONSTRUCTION P28
A. LINE
B. RAY
C. XLINE
D. MLINE
E. PLINE
F. POLYGON
G. RECTANGLE
H. ARC
I. CIRCLE
J. DONUT
K. SPLINE
L. ELLIPSE
M. POINT – DDPTYPE
N. DTEXT – MTEXT – STYLE

VI. ÉDITION DES OBJETS P38


A. LA SÉLECTION D’OBJETS
B. ERASE
C. MOVE
D. COPY
E. MIRROR
F. ROTATE
G. SCALE
H. OFFSET
I. TRIM
J. EXTEND
K. BREAK
L. LENGTHEN
M. ARRAY
N. FILLET
O. CHAMFER
P. STRETCH
Q. DDMODIFY /DDCHPROP / MATCHPROP
R. DDEDIT
S. PEDIT
T. SPLINEDIT

Page n°3 – Autocad2000 - Cours de base2D


VII. HACHURAGE P52

A. BHATCH
B. HATCHEDIT

VIII. GESTION DE L’ÉCRAN P55


A. PAN
B. ZOOM
C. REDRAW
D. REGEN
E. TRANSPARENCE
F. VIEWRES

IX. TRAVAIL PAR COUCHES – STRUCTURATION P59


A. DDLTYPE (LTSCALE – CELTSCALE)
B. DDCOLOR
C. DDLMODES
D. DDCHPROP (MATCHPROP)

X. UTILISATION DE SYMBOLES P63


A. BLOCK (BMAKE)
B. WBLOCK
C. DDINSERT
D. INTERACTION LAYERS-BLOCKS
E. XREF

XI. QUELQUES COMMANDES SUPPLÉMENTAIRES P69


A. DIVIDE
B. MEASURE
C. BOUNDARY
D. SOLID
E. EXPLODE
F. PURGE

Page n°4 – Autocad2000 - Cours de base2D


XII. COMMANDES DE RENSEIGNEMENTS P73

A. LIST
B. STATUS
C. ID
D. DIST
E. AREA
F. TIME
G. SETVAR

XIII. COTATION P76


A. DDIM
B. DIMLINEAR
C. DIMALIGNED
D. DIMBASELINE
E. DIMCONTINUE
F. DIMORDINATE
G. DIMANGULAR
H. DIMCENTER
I. DIMRADIUS-DIMDIAMETER
J. LEADER
K. TOLERANCE
L. DIMEDIT
M. DIMTEDIT
N. UPDATE
O. REMARQUE

XIV. L’IMPRESSION D’UN DESSIN P89


A. PLOT

XV. INDEX DES COMMANDES P92


A. FRANÇAIS – ANGLAIS
B. ANGLAIS – FRANÇAIS
C. LES TOOLBARS.

Page n°5 – Autocad2000 - Cours de base2D


I. Prise en main d’AutoCAD 2000.

A. LE DÉMARRAGE D’AUTOCAD.

B. LA CRÉATION D’UN NOUVEAU DESSIN.

C. LA STRUCTURE DE L’ÉCRAN.

D. LES TOUCHES DE FONCTION.

E. LA SOURIS.

F. LANCEMENT D’UNE COMMANDE.

G. REMARQUES.

Page n°6 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. Le Démarrage d’AutoCAD .

La procédure de démarrage d’AUTOCAD est dépendante de l’environnement dans


lequel on travaille.

Windows : Double click sur l’icône d’AutoCAD 2000

B. Création d’un nouveau dessin.

F1

1. Utilisation du "Sorcier"

Il existe le "sorcier rapide" qui permet d’initialiser les limites et le système d’unité et le
"sorcier avancé" qui prévoit quelques options complémentaires.

2. Utilisation d’un fichier gabarit

Il existe différents fichiers fournis avec AutoCAD en"mm." et "inches" qui


comportent déjà certains réglages ainsi que le cadre et le cartouche préformaté en
"Layout1", anciennement "Paperspace".
Mais il est plus confortable de créer nous-mêmes nos fichiers "Template " à nos
mesures avec nos réglages.
Les fichiers "Template" sont en fait des fichiers AutoCAD normaux, mais sauvés avec
l’extension ".dwt" en lieu et place de ".dwg". Ils mémorisent nos réglages tels que les
variables de cotation, l’organisation de nos "Layers", l’échelle des types de lignes
etc.…

Page n°7 – Autocad2000 - Cours de base2D


Quant au cadre et au cartouche à utiliser, cela se détermine en fin de travail par
l’insertion de ceux-ci, avec ou sans attributs.
Nous partons du principe que tout est dessiné à l’échelle 1/1 et la mise en page, c’est
pour la fin.

3. Démarrage à froid.

Le système métrique ou anglais, est le seul réglage demandé.

C. La structure de l’écran.

E
C

D
B A

F2

L’écran est constitué d’une zone graphique entourée :

d’une zone de commande "A"


de l’affichage des coordonnées "B"
de différentes barres d’outils modulables "C"
d’une zone d’état "D"
de menus déroulants "E"

Page n°8 – Autocad2000 - Cours de base2D


F3

D. Les touches de fonction.

F1. - Aide contextuelle.


F2. - Passage de l’écran texte à l’écran graphique.
F3. - Accrochage des objets "OSNAP"
F6. - Affichage des coordonnées "polaires relatives" ou "cartésiennes
absolues".
F7. - Affichage de la grille.
F8. - Passage en mode "orthogonal".
F9. - Passage en mode d’accrochage du curseur "snap".
F10. - Affichage des coordonnées polaires en "RealTime".
F11. - Activation du "Tracking" en mode "OSNAP".

Chacune de ces touches de fonction peut être utilisée à n’importe quel moment.

Page n°9 – Autocad2000 - Cours de base2D


E. La souris.

Le bouton de gauche s’utilise 90% du


temps pour sélectionner :
- les commandes et options
- les entités
- les coordonnées
Quant au bouton de droite il correspond
au "Enter" et à la "Spacebar" du clavier
et a pour fonction de cloturer une
commande et de rappeler la dernière
commande utilisée.
N4 Ce bouton de droite peut être
"customiser" dans les "Preferences".

F. Lancement d’une commande.

On peut lancer une instruction par les méthodes suivantes :

v en tapant le raccourci d’une commande (1 à 3 caractères repris dans le fichier


"acad.pgp").
v en tapant une commande
v en sélectionnant une icône dans une "Toolbar"
v au moyen d’une tablette et d’une souris particulière

Page n°10 – Autocad2000 - Cours de base2D


G. Remarques.

La touche <Space> a la même fonctionnalité que la touche <enter>. Si l’une de ces


deux touches est actionnée au prompt de commande, AutoCAD relance la même
commande que la dernière utilisée.

Les lignes d’options affichées dans la zone de commande (les options étant séparées par
le ‘/’) proposent généralement une valeur par défaut ; celle-ci, signalée entre les <>
(ex : <Color>), peut être choisie au moyen du <enter>. Les autres options peuvent être
choisies dans le menu écran ou par leurs initiales.

Toute commande peut à tout moment être interrompue au moyen de la


combinaison CTRL-C ou de la touche ESC (versions Windows en configuration
normale).

Page n°11 – Autocad2000 - Cours de base2D


II. Interface Utilisateur (Bureau).

A. BOUTONS ET TOOLBARS

B. CRÉATION D’UNE TOOLBAR.

C. PROFILE DU BUREAU.

Page n°12 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. Boutons et Toolbars.

Le G.U.I. (Graphical User Interface) utilise des :

Toolbars et boutons Tooltips : la description de l’icône

F5

Flyouts : icônes multiples sous un même bouton.

F6

Les différentes "Toolbars" peuvent être appelées en cliquant avec le bouton droit de la
souris sur n’importe quelle icône.
Elles peuvent aussi être appelées via l’option "Toolbars" du menu "View".
Les "Toolbars", ainsi que la fenêtre de texte, peuvent être placées à n’importe quel
endroit autour de la zone graphique.
Dans la boîte à dialogue, il suffit de cocher par une croix, les "Toolbars" souhaitées.

F7
F7

Page n°13 – Autocad2000 - Cours de base2D


B. Création d’une Toolbar.

La même boîte à dialogue permettra également de :

NEW : créer une nouvelle "Toolbar"


DELETE : supprimer une "Toolbar" existante
CUSTOMIZE : personnaliser une "Toolbar" par addition ou soustraction de
nouvelles icônes . Cela se fait par glissement des icônes d’un
endroit à l’autre.

F8
F8

Quand la boîte à dialogue "Toolbar" est active, on peut cliquer une icône avec le
bouton droit de la souris ; la boîte à dialogue "Button Properties" apparaît.

F9

Celle-ci permet de définir le nom de l’icône et l’instruction AutoCAD qui doit être
réalisée. L’icône quant à elle peut également être modifiée graphiquement.

Page n°14 – Autocad2000 - Cours de base2D


Lorsque l’on crée une "Toolbar" personnalisée, il est possible d’utiliser les boutons de
type "Flyout" auxquels on attache l’une des catégories de "Toolbar" que l’on peut
construire bouton par bouton.

F10

C. Profile du bureau.

Lorsque les "Toolbars" sont bien organisées et placées autour de la zone graphique, il
est conseillé de créer un "Profile" qui mémorisera, entre-autres, l’état du bureau pour
les utilisations futures. ( Tools / Options / Profiles )

F11

Page n°15 – Autocad2000 - Cours de base2D


III. Gestion des fichiers ".dwg".

A. NEW.

B. OPEN.

C. SAVE ET SAVE AS.

D. EXPORT.

E. RECOVER

F. EXIT – QUIT.

G. REMARQUES.

Page n°16 – Autocad2000 - Cours de base2D


Dans le menu déroulant "File", nous retrouverons les commandes classiques
rencontrées dans l’environnement Windows.

N12

A. New.

Création d’un nouveau fichier ".dwg", comme vu précédemment

B. Open.

Chargement d’un fichier ".dwg" existant, avec prévisualisation de celui-ci, si la


sauvegarde a été réalisée en V 14 ou 2000.

F13

Cette commande est aussi utilisée pour ouvrir des fichiers de type ".dxf" et ".dwt".

Page n°17 – Autocad2000 - Cours de base2D


C. Save et Save As.

Le "Save" s’utilise comme d’habitude sous Windows.


Le "Save As" permet de sauvegarder sous l’extension ".dwg" en V2000, V14, V13 et
V12 ainsi que sous l’extension ".dwt" et "dxf".

D. Export.

Permet une sauvegarde vers d’autres standards tels que : .eps / .bmp / .dxf / .3ds

E. Recover.

Sous la rubrique "Drawing Utilities", on trouve la commande "Recover" qui permet


de récupérer un fichier endommagé.
AutoCAD passe la base de données en revue et reconstitue un nouveau fichier avec une
perte possible de structure (par exemple, tout sur le même Layer) ou d’entités.

F. Exit.

Permet de quitter AutoCAD, après avoir sauvé une dernière fois le travail.

G. Remarques.

1. Lors de la première sauvegarde, AutoCAD crée un fichier de type ".dwg".


Lors de la seconde sauvegarde, il crée un nouveau fichier ".dwg" et remplace le
précédent par un fichier ".bak" et ainsi de suite.

2. Il est important de toujours sortir "proprement" d’AutoCAD par la commande


"Exit", car c’est à ce moment qu’il referme ses fichiers temporaires de travail,
qui dans le cas contraire resteraient perdus sur le disque dur.

3. Une sauvegarde automatique est possible dans le menu "Tools" grâce à la


commande "Options", qui reprend certains réglages d’AutoCAD.
Attention ! cette sauvegarde n’est pas envoyée vers le nom de fichier en cours
de travail, mais vers un fichier unique de type "auto.sv$".

Page n°18 – Autocad2000 - Cours de base2D


IV. Aides au tracé et Initialisation.

A. LINE.

B. L’INTRODUCTION DE COORDONNÉES.

C. SNAP – ORTHO – GRID – DDRMODES.

D. OBJECT SNAP – DDOSNAP

E. DDUNITS

F. LIMITS

Page n°19 – Autocad2000 - Cours de base2D


Pour tracer des droites, la commande "Line" s’impose.
Voyons ce qu’AutoCAD met à notre disposition pour nous éviter d’entrer toutes les
coordonnées au clavier.

A. LINE.

Objectif : dessiner une ligne droite.

Exécution : Menu DRAW, option Line


Commande LINE

From point : Donnez le point de départ


To point : Donnez le point suivant
To point : Donnez le point suivant ou
–tapez U pour annuler le dernier segment de droite (et le point associé) ;
–tapez C pour tracer un segment du premier au dernier point de la commande ;
–tapez <enter> pour terminer l’instruction.

B. L’INTRODUCTION DE COORDONNEES.

Coordonnées cartésiennes

Pour réaliser un dessin avec précision dans AutoCAD, on doit pouvoir utiliser un
système de coordonnées. En effet, le logiciel AutoCAD travaille de façon géométrique
avec des vecteurs. Pour indiquer ceux-ci avec une précision maximum, on fait appel au
système de coordonnées cartésiennes : celui-ci défini la position d’un point au moyen
de deux axes orthonormés.
Exemple : 53,25

Coordonnées polaires

On dispose aussi d’un système de coordonnées polaires, souvent plus pratique pour
indiquer des angles. Ce dernier est constitué d’un seul axe de référence appelé Axe
Polaire, comprenant un point ‘0’ appelé aussi point de référence (par défaut, cet axe
coïncide avec l’axe X du système cartésien, le point d’origine des axes de celui-ci étant
confondu avec le point de référence du système polaire). La position d’un point est
alors déterminée par sa distance par rapport au point d’origine, ainsi que par l’angle
formé par la direction de cette distance et celle de l’axe polaire.
Exemple : 10<30

Page n°20 – Autocad2000 - Cours de base2D


Coordonnées relatives

Les deux méthodes présentées ci-avant déterminent toujours la position du point par
rapport aux systèmes d’axes du dessin. Cependant, il arrive couramment (surtout dans
le cas de coordonnées polaires) que les distances, angles ou déplacement du point
suivant sont connus par rapport à un autre point que ce point ‘0’. Si ce point est le
dernier point introduit, on peut donner directement les valeurs en les faisant précéder
du signe @.

Exemples de coordonnées absolues :


10<30 indique le pt. situé à une dist. de 10, avec un angle de 30°, par rapport à
l'origine
10,20 indique le pt. situé 10 suivant X, 20 suivant Y, par rapport à l’origine

Exemples de coordonnées relatives :


@10<30 indique le pt. situé à une dist. de 10, avec un angle de 30°, par rapport au
dernier pt. entré
@10,20 indique le pt. situé 10 suivant X, 20 suivant Y par rapport au dernier pt. entré

Dans le contexte d’un dessin industriel ou de construction, nous constaterons très vite
que le tracé en coordonnées polaires relatives est le plus approprié.

De plus, en se plaçant en mode "Ortho", il suffit d’indiquer la direction dans lequelle


on veut se déplacer, au moyen de la souris, et de taper la distance de déplacement
souhaitée pour travailler également en mode polaire relatif.
Depuis la V2000, Autocad nous permet d'utiliser le "Polar Tracking" qui étend cette
possibilité degré par degré et de se passer, éventuellement du signe "@".

Page n°21 – Autocad2000 - Cours de base2D


C. COORDS – SNAP – GRID – ORTHO – DDRMODES.

Ce chapitre va présenter les aides aux dessins qui sont disponibles dans le logiciel
AutoCAD. Le but de ceux-ci est de faciliter le dessin, notamment en permettant
l’introduction de points directement en cliquant avec le curseur, mais en gardant et en
maîtrisant la précision de travail. Il est important de signaler que ces aides au dessin ne
sont destinées qu’à faciliter le travail à la souris : l’introduction de points au clavier
(coordonnées) ou par mode d’accrochage est indépendante de l’état des aides au dessin.

1. COORDS (F6) :

Par la touche de fonction F6, on peut modifier le contenu de l’affichage des


coordonnées dans la ligne d’état du logiciel.
<coords off> : Gèle l’affichage des coordonnées au moment où on enfonce la touche
<coords on> : Libère l’affichage des coordonnées qui vont alors indiquer la position
réelle du curseur.
Une pression supplémentaire sur la touche de fonction, dans le cas où une commande
serait en cours, permet de passer des coordonnées cartésiennes absolues aux
coordonnées polaires relatives.

2. SNAP (F9) :

La touche de fonction F9 permet d’activer (SNAP ON) ou de désactiver (SNAP OFF) le


mode SNAP. Si ce mode est actif, le mot SNAP apparaît dans la barre d’état.

Le SNAP peut être comparé à une grille invisible qui serait placée sur tout le dessin, et
dont chaque intersection serait magnétisée. Le curseur ne peut alors être positionné que
sur les intersections de cette grille : Il est alors impossible de sélectionner des points ne
correspondant pas avec une intersection. Cet écartement a normalement la valeur 10,
mais peut être modifié si nécessaire.
Le SNAP peut aussi être activé en mode isométrique (3 options étant alors disponibles).

3. GRID (F7) :

La touche F7 permet d’activer ou de désactiver une grille visuelle, affichée sur le dessin
dans l’étendue des limites. Cette grille ne modifie en rien le déplacement du curseur et
a pour but de visualiser le plan de travail et d’évaluer facilement la taille d’un objet.
La distance entre points est réglable indépendamment du SNAP.

Page n°22 – Autocad2000 - Cours de base2D


4. ORTHO (F8) :

La touche de fonction F8 permet d’activer ou désactiver le mode ORTHO. Lorsque


celui-ci est actif, le mot ORTHO apparaît dans la barre d’état ; à partir de ce moment,
seul des déplacements horizontaux ou verticaux peuvent être réalisés par le curseur.

5. DDRMODES :

Objectif : aide au dessin

Exécution : Menu TOOLS, option Drafting Settings


Commande DDRMODES

Cette boîte à dialogue regroupe certaines aides au dessin et nous permet


d’obtenir une vue d’ensemble de ces dernières.

N14

Remarque : il faut noter que toutes les commandes de boîtes à dialogue


disponibles dans Autocad débutent par les deux lettres "DD".

Page n°23 – Autocad2000 - Cours de base2D


D. OBJECT SNAP – DDOSNAP .

1. OBJECT SNAP

Les méthodes vues ci-dessus ne permettent cependant pas de résoudre tous les cas.
En effet, il arrive couramment que l’on doive utiliser dans une commande un point
particulier dont on ne connaît pas ou plus les coordonnées (intersections entre entités,
centre de cercle, …). Pour garder toute la précision du dessin, on va faire appel à ce
que l’on appelle les "Modes d’accrochage aux objets".
Chaque fois qu’AutoCAD demande un point, on peut appeler le mode d’accrochage
correspondant au point caractéristique désiré.
Pour ce faire, on peut appuyer sur la touche droite de la souris en maintenant enfoncé
la touche SHIFT du clavier, ou choisir l'icône ad-hoc).

N15

Après avoir cliqué sur le mode désiré, une cible apparaît sur le curseur. Il ne reste plus
alors qu’à cliquer lorsque le point désiré est situé dans la cible. AutoCAD cherche le
point correspondant et en calcule les coordonnées qui sont alors renseignées à la
commande en cours.
Cette capture de coordonnées, n’est active que pour une seule recherche.

Page n°24 – Autocad2000 - Cours de base2D


Modes d’accrochages disponibles :
Tempory Track point : Points de repérage alignés avec des trajectoires
orthogonales ou des objets d'accrochage.
From : Point situé à une distance relative d’un autre point "@"
Point Filters : Capture des coordonnées de points existants par
l’utilisation de filtres
Endpoint : Point d’extrémité ligne ou arc - cliquer sur l’entité du côté
désiré
Midpoint : Point situé au milieu d’une droite ou d’un arc cliquer sur
l’objet
Intersection : Intersection entre deux entités – capturer l'intersection
Apparent Intersection : Intersection virtuelle entre deux entités - cliquer sur
chaque élément
Extension : Accroche une extension fantôme d'un arc ou d'une droite
Center : Centre d’un cercle ou d’un arc - cliquer sur l’objet
Quadrant : Point situé sur le quadrant d’un arc ou d’un cercle
cliquer sur l'objet, près du cadran
Tangent : Tangente à un cercle ou un arc – cliquer sur l’objet
Perpendicular : Perpendiculaire à un objet (venant donc d’un point) -
cliquer sur l’objet
Parallel : Direction parallèle à la droite que l'on désigne
Node : Accrochage à une entité ‘Point’
Insert : Point de référence d’une ligne de texte ou d’un symbole -
cliquer sur l’objet
Nearest : Point quelconque mais appartenant à l’entité - cliquer sur
celle-ci près du point
None : Désactivation d’un mode d’accrochage (suite à une erreur
de sélection, p ex.)

Page n°25 – Autocad2000 - Cours de base2D


2. DDOSNAP
Objectif : Blocage des modes d’accrochage des objets.

Exécution : Menu TOOLS, option Drafting Settings


Commande DDOSNAP

RUNNING OSNAP: Permet de choisir un ou plusieurs modes d’accrochage des objets,


ainsi que la taille de la cible.

N16

AUTOSNAP: permet de visualiser grâce à un petit carré règlable, l’un des modes actifs
lorsque l’on s’approche d’une entité.
Un petit texte explicatif "Tip" peut être affiché si on le souhaite.

N17

Page n°26 – Autocad2000 - Cours de base2D


E. DDUNITS

N18

A tout moment, il est possible de modifier le système d’unité, la direction


correspondant à l’angle 0° ainsi que le sens de travail pour les angles positifs.
Quant à la "précision", cela correspond au nombre de décimales qu’AutoCAD affiche.
Il faut noter que le logiciel travaille toujours à 8 décimales.

F. LIMITS.

Commande "LIMITS"

A tout moment, il est possible de modifier les limites de travail, ce qui modifiera la zone
d’affichage des points de grille. Quant à la feuille de travail elle reste toujours infinie.

Page n°27 – Autocad2000 - Cours de base2D


V. Commandes de Construction

A. LINE

B. RAY

C. XLINE

D. MLINE

E. PLINE

F. POLYGON

G. RECTANGLE

H. ARC

I. CIRCLE

J. DONUT

K. SPLINE

L. ELLIPSE

M. POINT - DDPTYPE

N. DTEXT - MTEXT – STYLE

Page n°28 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. LINE

Voir chapitre IV.

B. RAY.

Objectif : Tracer une ligne de construction infinie dans un sens.

Exécution : Menu DRAW, option Ray


Commande RAY

From point : Donnez le point de départ de cette ligne.

Through point : Donnez un point de passage de façon à déterminer


la direction de la ligne.

C. XLINE.

Objectif : Tracer une ligne de construction (ligne sans fin).

Exécution: Menu DRAW, option Construction Line


Commande XLINE

Hor/Ver/Ang/Bisect/Offset/<From point> :

Une XLINE peut être dessinée de différentes manières :


- Par 2 points : From point et Through point
- Par 1 point : horizontale ou verticale
- Par 1 point et un angle à définir
- Comme bissectrice d’un angle (à déterminer)
- Comme parallèle à une certaine distance d’un objet à indiquer

Page n°29 – Autocad2000 - Cours de base2D


D. MLINE.

Objectif : Tracer en une fois des lignes de types et d’espacements


choisis.

Exécution : Menu DRAW, option Multiline


Commande MLINE
Justification : Top/Zero/Bothom. Il s’agit de choisir l’âme de la multiple.
Scale : Choisir l’échelle

Style : Passer d’un style de multiligne à l’autre.

Il faut d’abord créer un style de multiligne avec la commande MSTYLE. Dès qu’un
style a été utilisé, il n’est plus possible d’éditer les types de lignes ; par contre, avec la
commande MLEDIT, il est possible d’arranger les intersections.

N19

Page n°30 – Autocad2000 - Cours de base2D


E. PLINE.

Objectif : Tracer une polyligne 2D (objet complexe pouvant avoir des


épaisseurs variables, et composé d’arcs de cercle et de
segments de droite formant un objet unique)

Exécution : Menu DRAW, option"Polyline"


Commande PLINE

From point : indiquez le point de départ.

Une polyligne étant composée de deux types d’éléments différents, on arrive ici à une
ligne de commande permettant de tracer des segments de droite. De celle-ci, on peut
commuter en mode ARC pour tracer des arcs, etc.

Arc/Close/Halfwidth/Length/Undo/Width/<Endpoint of Line> :

Endpoint of Line : indiquer l’extrémité du segment de droite en cours.


Close : fermer la polyligne sur elle-même et sortir de la
commande.
Halfwidth : spécifier la demi épaisseur de départ et de fin de l’élément
en cours.
Length : dessiner un segment d’une longueur à indiquer dans la
même direction que l’élément précédent.
Undo : annuler le dernier élément dessiné.

F. POLYGON.

Objectif : Tracer un polygone régulier.

Exécution : Menu DRAW, option Polygon


Commande POLYGON

Number of sides : donnez le nombre de côtés du polygone régulier.

Edge/<Center of polygon> :

Edge : indiquez deux points formant un des côtés du polygone.


Celui-ci est alors continué dans le sens trigonométrique.
Center of Polygon : indiquez le point de centre du polygone qui sera alors tracé
grâce à un cercle de construction. (Incrit ou circonscrit)

Radius of circle : donnez le rayon du cercle générateur déterminant aussi sa


position.

Page n°31 – Autocad2000 - Cours de base2D


G. RECTANGLE

Objectif : Tracer un rectangle sous forme de polyligne.

Exécution : Menu DRAW, option Rectangle


Commande RECTANGLE

Chamfer : Rectangle à angles chanfreinés


Fillet : Rectangle à angles arrondis
Width : Epaisseur de la polyligne

H. ARC.

Objectif : Tracer un arc de cercle.

Exécution : Menu DRAW, option Arc


Commande ARC
Un Arc peut être dessiné :
- par 3 points ;
- par une combinaison de 3 points caractéristiques de l’Arc

Start point : point de départ de l’arc.


Center point : centre de l’arc.
End point : fin de l’arc.
Lenght of Chord : longueur de la corde.
Angle : angle inclus.
Direction : direction de la tangente au point de départ.
Radius : rayon de l’arc.

I. CIRCLE.

Objectif : Dessiner un cercle

Exécution : Menu DRAW, option Circle


Commande CIRCLE

3P/2P/TTR/>Center point> :

Center point : indication du centre du cercle. On pourra ensuite choisir


la valeur du rayon (ou un point) ou indiquer la valeur du
diamètre : Diameter/<Radius>
3P : cercle déterminé par trois points sur sa périphérie
2P : cercle déterminé par deux points diamétralement opposés.
TTR : cercle tangent à deux objets et d’un rayon à déterminer
TTT: cercle tangent à trois objets

Page n°32 – Autocad2000 - Cours de base2D


J. DONUT.

Objectif : Tracer un anneau avec une surface coloriée.

Exécution : Menu DRAW, option Donut.


Commande DONUT.

Inside diameter : indiquez le diamètre intérieur (si=0 ; disque)


Outside diameter : indiquez le diamètre extérieur
Center of doughnut : indiquez le point de centre où doit être dessiné l’anneau.

Remarque : La commande FILL régit l’affichage des surfaces coloriées comme


devant être réellement affiché plein ou non. Sa valeur est seulement
reconsidérée à la régénération suivante.

K. SPLINE.

Objectif : Tracer une courbe complexe NURBS. (Non Uniform


Rational B-Spline)

Exécution : Menu DRAW, option Spline.


Commande SPLINE.

Object/<Enter first point>: Introduisez le point de départ de la SPLINE.


Close/Fit Tolerance/<Enter Point>: A partir du moment où l'on a introduit le 3è
point, on peut fermer la SPLINE (Close), ainsi
qu'introduire une valeur pour la FIT
TOLERANCE. Cette dernière permet de
chiffrer la précision avec laquelle la SPLINE
doit suivre les points introduits, ou plutôt être
interpolé sur les directions données par ceux-ci.
Après avoir introduit le dernier point, on devra
encore donner la direction des tangentes aux
extrémités.

Page n°33 – Autocad2000 - Cours de base2D


L. ELLIPSE.

Objectif : Tracer une ellipse ou un arc elliptique.

Exécution : Menu DRAW, option Ellipse


Commande ELLIPSE

Arc/Center/<Axis Endpoint 1> :

Axis Endpoint 1 : nous devons ici introduire les deux extrémités du premier
axe de l’ellipse et ensuite, introduire soit l’extrémité du
deuxième axe, soit l’angle de rotation autour du premier
axe.
Center : nous devons ici introduire le centre de l’ellipse, l’extrémité
du premier axe et ensuite introduire, soit l’extrémité du
deuxième axe, soit l’angle de rotation autour du premier
axe.
Arc : ceci permet de tracer un arc elliptique. Nous procédons
comme ci-dessus pour tracer l’ellipse. Ensuite, AutoCAD
demandera l’angle de départ et l’angle de fin de l’arc
désiré.
M. POINT.

Objectif : Une entité point.

Exécution : Menu DRAW, option Point.


Commande POINT.

Le type et la taille du point sont défini via la boîte à dialogue DDPTYPE ou les
commandes PDSIZE et PDMODE.

F20

Page n°34 – Autocad2000 - Cours de base2D


N. DTEXT - MTEXT - STYLE.

1. DTEXT
Objectif : Placer du texte de façon dynamique dans le dessin.

Exécution : Menu DRAW, option Text et puis Single Line Text.


Commande DTEXT.

Justify/Style/<Start Point> :

Justify : détermine le placement du texte


Align : deux points à déterminer, entre lesquels le texte sera
justifié. Chaque ligne sera étirée ou compressée de façon à
avoir la bonne longueur ; la hauteur sera affectée de la
même valeur que la longueur.
Fit : deux points à déterminer, entre lesquels le texte sera
justifié. Chaque ligne sera étirée ou compressée de façon à
avoir la bonne longueur ; la hauteur sera demandée et sera
donc la même pour toutes les lignes.
Center : un point à déterminer qui sera le futur point central bas du
texte.
Middle : un point à déterminer qui sera le futur point central milieu
du texte.
Right : un point à déterminer qui sera la fin de ligne de texte.
TL, TC ,TR, ML, MC, abréviation de Left, Center, Right, Top,
MR,BL,BC,BR : Middle et Bottom
Style : permet de changer de style de texte.
Start Point : permet d’introduire directement le point de départ pour du
texte justifié normalement sur la gauche, sans passer par
l’option de justification.
Height : la hauteur du texte.
Rotation angle : l’inclinaison de la ligne sur laquelle sera écrit le texte.
Text : introduisez la première ligne de texte.
Text : introduisez la seconde ligne de texte ou <enter> pour
terminer.

Caractères spéciaux :

%%u : Activation/Désactivation du mode souligné.


%%o : Activation/Désactivation du mode surligné.
%%p : +/-
%%c : ∅
%%d : °

Attention : Le texte n’est accepté, validé, justifié et placé dans le dessin qu’après le
dernier <Return>

Page n°35 – Autocad2000 - Cours de base2D


2. MTEXT
Objectif : Création d’un paragraphe de texte.

Exécution : Menu DRAW, option Text et ensuite MultilineText.


Commande MTEXT.

First corner : donnez ici deux points définissant la zone dans laquelle le
paragraphe devra être écrit (limites du texte).
Rotation : angle d’inclinaison du paragraphe.
Style : style de texte principal utilisé dans le paragraphe.
Height : hauteur du texte.
Justify : positionne le point d’insertion du paragraphe

Après introduction des deux points apparaît la boîte à dialogue suivante :

F21

Il est possible d’utiliser les Fonts de Windows comme dans un traitement de texte et
d’importer des fichiers de type "texte".

Page n°36 – Autocad2000 - Cours de base2D


3. STYLE
Objectif : Créer des styles de texte ou modifier les textes existants.

Exécution : Menu FORMAT, option Text Style


Commande STYLE

La boîte à dialogue suivante apparaît :

F22

Un style de texte peut être créer au sein du fichier en cours et être utilisé pour tout
texte y compris de cotation.
Un style de texte comporte un Font, une hauteur et un effet de présentation.

Page n°37 – Autocad2000 - Cours de base2D


VI. Edition des objets.

A. SÉLECTION DES OBJETS


B. ERASE
C. MOVE
D. COPY
E. MIRROR
F. ROTATE
G. SCALE
H. OFFSET
I. TRIM
J. EXTEND
K. BREAK
L. LENGTHEN
M. ARRAY
N. FILLET
O. CHAMFER
P. STRETCH
Q. DDMODIFY/DDCHPROP/ MATCHPROP
R. DDEDIT
S. PEDIT
T. SPLINEDIT

Page n°38 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. LA SELECTION D'OBJETS.

Les commandes d’édition peuvent se dérouler de trois manières différentes :

• D’abord choisir la commande d’édition qui sera exécutée (move, erase, …),
suivie de la sélection des objets à éditer, et enfin des éventuels paramètres
(distance, facteur d’échelle, …).

• D’abord la sélection des objets à éditer, suivie du choix de la commande


d’édition qui sera exécutée (move, erase, …), et enfin des éventuels paramètres
(distance, facteur d’échelle, …) (méthode plus ‘Windows’).

• D’abord la sélection des objets à éditer : ceci fait apparaître sur chaque entité
des grips (petits carrés bleus) situés sur les points caractéristiques de l’entité.
Ensuite, après sélection d'un des grips (qui devient alors le point de base par
défaut de couleur rouge), on peut choisir une commande d’édition en cliquant
dans le menu écran ou en appuyant sur le RETURN (qui change alors à chaque
impulsion la commande d’édition).

Dans les trois méthodes, on peut sélectionner les objets en cliquant directement dessus.
On peut aussi former une fenêtre en cliquant à un endroit où il n’y a aucune entité. Ce
clic indique le premier coin de la fenêtre. Ensuite, on clique le deuxième point. Si ce
dernier se trouve à droite du premier, la fenêtre est en trait continu (= window), et
seuls les objets complètement inclus à l’intérieur seront sélectionnés ; s’il avait été à
gauche du premier point, la fenêtre aurait été en trait discontinu (= crossing) et tous les
objets partiellement ou complètement contenus auraient été sélectionnés.
On peut aussi annuler la sélection d’une entité en maintenant la touche SHIFT
enfoncée tout en cliquant sur l’objet.

En cas de sélection "verb-noun" (c.à.d. dans la première méthode d’édition), on


dispose d’options plus puissantes de sélection :

L(ast) : sélection du dernier objet tracé dans le dessin ;


W(indow) : on doit ensuite fixer les deux points de la fenêtre de
sélection (trait continu) ;
C(rossing) : on doit ensuite fixer les deux points de la fenêtre de
sélection (trait discontinu), celle-ci sélectionnant donc aussi
les objets simplement en contact avec la fenêtre ;
W(indow) P(olygon) : très semblable à Window, mais on peut ici introduire
plusieurs points de façon à définir un polygone de sélection
(<enter> pour le valider) ;
C(rossing) P(olygon) : très semblable à Crossing, mais on peut ici introduire
plusieurs points de façon à définir un polygone de sélection
(<enter> pour le valider) ;
F(ence) : on trace ici des segments de droite (<enter> pour le
valider) ; tous les objets en contact avec ceux-ci seront
sélectionnés ;

Page n°39 – Autocad2000 - Cours de base2D


ALL : sélection de tous les objets disponibles dans le dessin ;
R(emove) : permet de passer en mode désélection, toutes les options ci-
dessus étant alors disponibles pour retirer des entités de la
sélection ;
A(dd) : permet de repasser en mode sélection, après utilisation du
mode désélection ;
P(revious) : sélectionne le même set de sélection que celui utilisé dans la
dernière commande ;

B. ERASE.

Objectif : La suppression entière d’objet.

Exécution : Menu MODIFY, option Erase


Commande ERASE

Remarque : L’instruction OOPS permet d’annuler la dernière


commande d’effacement.

C. MOVE.

Objectif : Déplacer des objets.

Exécution : Menu MODIFY, option Move


Commande MOVE

Sélect objects :

Base point or displacement : donner le point de référence utilisé (pt. de départ).


(Coordonnées du point de départ ou rx, ry).
Second point or displacement : donner le point d’arrivée ou <enter> (dépl. Relatif).
(Coordonnées du Point d’arrivée @50,50 ou
<enter>).

Les deux points définissent le vecteur de déplacement. Si l’on introduit <enter> pour le
deuxième point, les coordonnées introduites au premier seront interprétées comme les
composantes X, Y et Z du déplacement relatif.

Page n°40 – Autocad2000 - Cours de base2D


D. COPY.

Objectif : Copier des objets.

Exécution : Menu MODIFY, option Copy


Commande COPY

Select objects :

Base point or displacement/Multiple : fixer le point de référence utilisé (pt. de


départ).
Second point or displacement : fixer le point d’arrivée ou <enter> (dépl.
Relatif).

Les deux points définissent le vecteur de déplacement. Si l’on introduit <enter> pour le
deuxième point, les coordonnées introduites au premier seront interprétées comme les
composantes X, Y et Z du déplacement relatif.

En choisissant "Multiple" nous pouvons réaliser plusieurs copies au sein de la même


commande.

E. MIRROR.

Objectif : Construction symétrique d’objets par rapport à un axe.

Exécution : Menu MODIFY, option Mirror


Commande MIRROR

Select objects :

First point of mirror line : donner un point sur l’axe de symétrie.


Second point of mirror line : donner le deuxième point sur l’axe de symétrie.
Delete old objects ?<N> : N :Les objets originaux sont conservés
Y : Les objets originaux sont effacés

Page n°41 – Autocad2000 - Cours de base2D


F. ROTATE.

Objectif : La rotation d’éléments par rapport à un point pivot.

Exécution : Menu MODIFY, option Rotate


Commande ROTATE

Select objects :

Base point : Indiquez le point pivot

Rotation angle>/reference :

Rotation angle : introduisez directement la valeur de l’angle de rotation


Reference : permet de calculer l’angle de rotation. On doit alors
introduire trois points. Le premier constitue le centre de
l’angle ; la direction de celui-ci vers le deuxième point
donne l’angle de référence (ancien angle), celle vers le
troisième point donnant le nouvel angle désiré. L’angle de
rotation est alors calculé par la différence entre les deux
angles.

G. SCALE.

Objectif : L’agrandissement ou la réduction de la taille d’objets

Exécution : Menu MODIFY, option Scale


Commande SCALE

Select objects :

<Scale factor>/Reference :

Scale factor : introduction du facteur de grossissement (>1) ou de


Réduction (<1).
Reference : permet de passer par une longueur de référence. On doit
alors introduire trois points. La distance du premier au
deuxième constitue la Référence (l’ancienne), celle du
premier au troisième constituant la nouvelle longueur.
AutoCAD calcule alors le facteur d’échelle à appliquer.

Page n°42 – Autocad2000 - Cours de base2D


H. OFFSET.

Objectif : Construire des entités parallèles.

Exécution : Menu MODIFY, option Offset


Commande OFFSET

Offset distance or Through :

Si vous connaissez la distance entre l’objet original et sa copie parallèle,


introduisez ici cette valeur. Ensuite, AutoCAD vous demandera :

Select Object : sélection de l’objet original.


Side to offset : indiquez par un point de quel côté de l’objet la copie
parallèle doit être faite. AutoCAD revient après au "Sélect
Object" en conservant la même distance..

Si vous connaissez un point par lequel devra passer la copie parallèle, introduisez
ici la lettre "T". Ensuite, AutoCAD vous demandera :

Select Object : sélection de l’objet original.


Through point : indiquez le point de passage par lequel la copie parallèle
doit être faite. AutoCAD revient après au "Select Object".

I. TRIM.

Objectif : Suppression de morceaux d’entités par rapport à d’autres


entités.

Exécution : Menu MODIFY, option Trim


Commande TRIM

Select Cutting Edges :

Select Objects :

Sélection des objets qui pourront servir à éditer les objets. La commande ne peut
enlever des morceaux d’entités que s’ils sont délimités par des extrémités et/ou des
intersections avec les entités qui sont sélectionnées ici. Toutes les autres intersections
seront ignorées.
Le <ENTER> correspond à une sélection générale des entités.

Page n°43 – Autocad2000 - Cours de base2D


Select object to trim>/Project/Edge/Undo :

Sélection des morceaux à enlever.


L’option Project permet de déterminer si la projection des limites coupantes peut aussi
servir comme limite en tant que tel. On peut choisir :

None : les projections des limites n’ont aucun effet.


UCS : utilisation des projections des limites sur le plan XY de l’UCS courant.
View : utilisation des projections des limites sur le plan de vue actif.

L’option Edge permet de ne pas ajuster seulement en fonction des intersections réelles
avec les limites, mais aussi avec les prolongations de celles-ci.

J. EXTEND.

Objectif : Prolonger un élément jusqu’à son intersection avec un


autre élément

Exécution : Menu MODIFY, option Extend


Commande EXTEND

Select Boundary Edges :

Select Objects :

Sélection des objets qui serviront de limites afin de prolonger d’autres éléments
(seules les intersections avec ces éléments seront tenues en compte).

Select object to extend>/Protect/Edge/Undo :

Sélection des éléments devant être prolongés. L’option Project permet de déterminer
si la projection des limites peut aussi servir en tant que tel afin de prolonger des
objets. On peut choisir :

None : les projections des limites n’ont aucun effet.


UCS : utilisation des projections des limites sur le plan XY de l’UCS courant.
View : utilisation des projections des limites sur le plan de vue actif.

L’option Edge permet de ne pas allonger seulement en fonction des intersections


réelles avec les limites mais aussi avec les prolongations de celles-ci.

Page n°44 – Autocad2000 - Cours de base2D


K. BREAK.

Objectif : Effacer un morceau quelconque d’une entité.

Exécution : Menu MODIFY, option Break


Commande BREAK

Select Object :
Enter second point (or F for first point) : lorsque l’on a sélectionné l’objet qui
doit être édité en cliquant dessus, le point ainsi désigné est
aussi utilisé comme premier point de coupure. S’il faut à
nouveau spécifier ce premier point, on répond "F" sinon,
on peut introduire directement le deuxième point de
coupure. Si l’on a choisi l’option "F", on doit spécifier les
deux points (Enter first point : le 1er point et Enter second
point : le 2d point). On peut aussi répondre au second point
avec le "@". Ceci aura pour effet qu’aucun morceau ne
sera effacé mais l’objet sera bel et bien cassé en deux en ce
point.

L. LENGTHEN.

Objectif : Permet de modifier la longueur d’une ligne ou l’arc inclus


d’un arc

Exécution : Menu MODIFY, option Lengthen.


Commande LENGTHEN

Delta/Percent/Total/Dynamic/<Sélect Object> :

Sélect Object : après sélection de l’objet à allonger, AutoCAD affiche la


longueur actuelle de la ligne (ou l’angle inclus, dans le cas
d’un arc).
Delta : permet d’indiquer directement la différence de longueur
ou d’angle qui doit être apportée (une valeur positive pour
un allongement, une valeur négative pour un
raccourcissement). On doit ensuite cliquer sur le côté de
l’élément qui devra être modifié.
Percent : permet d’indiquer ici la future longueur de l’élément en
pourcentage par rapport à l’original. On doit ensuite
cliquer sur le côté de l’élément qui devra être modifié.
Total : cette option permet d’indiquer directement la nouvelle
longueur (ou angle inclus) de l’objet. On doit ensuite
cliquer sur le côté de l’élément qui devra être modifié.
Dynamic : la nouvelle longueur de l’élément peut être indiquée
dynamiquement sur l’écran par déplacement interactif
d’un des points d’extrémité (à sélectionner).

Page n°45 – Autocad2000 - Cours de base2D


M. ARRAY.

Objectif : Copie multiple d’éléments organisés sous forme de réseau


polaire ou cartésien.

Exécution : Menu MODIFY, option Array.


Commande ARRAY.

Select objects :

Rectangular or Polar (R/P) :

Rectangular :

Number of rows indiquez le nombre de ligne du réseau.


Number of columns : indiquez le nombre de colonnes du réseau.

Unit cell or distance between rows :

Unit cell : introduisez deux points formant un rectangle. Celui-ci


défini l’espace entre les lignes et entre les colonnes.
Distance between rows : donnez l’écartement entre les lignes.
Distance between columns : donnez l’écartement entre les colonnes.

Polar :

Center point of array : donnez le point de centre du réseau qui sera ainsi créée.
Number of items : donnez ici le nombre total de copies constituant le réseau
(y compris l’original). Dans le cas ou ce nombre est
inconnu, <enter>.
Angle to fill (+,-=CW) : donnez l’angle couvert par le champ polaire, ainsi que sa
direction.
Angle between items : si vous n’avez pas donné le nombre de copies (Number of
Items) constituant le champ, AutoCAD vous demande ici
l’angle existant entre chaque copie.
Rotate objects as they are copied ?<Y> : spécifie si les copies doivent rester
horizontales ou si elles sont orientées en fonction de leur
angle de copie.

Page n°46 – Autocad2000 - Cours de base2D


N. FILLET.

Objectif : Création d’un congé de raccordement (arrondi) entre deux


lignes.

Exécution : Menu MODIFY, option Fillet


Commande FILLET

Polyline/Radius/Trim/<Sélect First Object> :

Select first object/Select second object : sélection des deux éléments formant
l’arrondi.
Polyline : permet d’arrondir une polyligne complètement.
Radius : défini le rayon utilisé pour générer l’arrondi.
Trim : détermine si les entités ayant servi à créer l’arrondi
doivent être ajustées.

O. CHAMFER.

Objectif : Création d’un chanfrein entre deux lignes.

Exécution : Menu MODIFY, option Chamfer


Commande CHAMFER

Polyline/Distances/Angle/Trim/Method/<Select First Line> :

Select first line/Select Second line : sélection des deux lignes à chanfreiner.
Polyline : permet de chanfreiner une polyligne
complètement.
Distances : détermination du chanfrein à réaliser par
indication des distances le long des deux objets
depuis le point d’intersection jusqu’au point de
coupe.
Angle : détermination du chanfrein à réaliser par
indication de la distance le long du premier objet
et de l’angle par rapport à ce dernier.
Trim : détermine si les entités ayant servi à créer le
chanfrein doivent être ajustées.
Method : choix de la méthode de chanfrein, par deux
distances ou par un angle et une distance.

Page n°47 – Autocad2000 - Cours de base2D


P. STRETCH.

Objectif : Etirer une ou plusieurs entités en même temps.

Exécution : Menu MODIFY, option Stretch


Commande STRETCH

Select objects to stretch by crossing-windows or crossing-polygon :

Select objects :

Base point or displacement : fixez un premier point.


Second point or displacement : fixez un second point ou <enter>.

Les deux points définissent le vecteur de déplacement. Si vous avez entré <enter> pour
le second point, les coordonnées du premier sont interprétées comme étant les
composantes X, Y et Z du vecteur de déplacement.

Q. DDMODIFY / DDCHPROP.

Objectif : Modifier les caractéristiques d’entités existantes, ainsi que


divers paramètres.

Exécution : Menu MODIFY, option Properties.


Commande DDMODIFY

Select object : sélectionner les objets à modifier.

La boîte à dialogue "Properties" apparaît alors. Cette boîte à dialogue reconnaissant le


ou les type(s) d’objet sélectionné, sa structure est adaptée aux éléments modifiables.
Depuis la V2000, il n'y a plus de différence entre ces deux commandes.

Remarque : la commande MATCHPROP, correspondant à l'îcone du pinceau,


permet d'attribuer les propriétés d'une entité vers une ou plusieurs autres.

Page n°48 – Autocad2000 - Cours de base2D


N23

General :
Color : permet de modifier la couleur des objets.
Layer : permet de modifier la couche des objets sélectionnés.
Linetype : permet de modifier le type de ligne des objets
Linetype Scale : permet de modifier le facteur d’échelle de type de ligne
personnel.
Geometry: permet l'édition de la géométrie de l'entité sélectionnée.

R. DDEDIT.

Objectif : Modifier un texte existant.

Exécution : Menu MODIFY, option Object, puis Text


Commande DDEDIT
<Select a TEXT or ATTDEF object>/Undo :

Après avoir sélectionné un texte placé avec la commande DTEXT, la boîte à dialogue
suivante apparaît :

F24

Après avoir sélectionné un texte placé avec la commande MTEXT, la boîte à dialogue
de MTEXT sera alors affichée.

Page n°49 – Autocad2000 - Cours de base2D


S. PEDIT.

Objectif : Modifier une polyligne.

Exécution : Menu MODIFY, option Polyline


Commande PEDIT

Select Polyline : sélectionnez la polyligne à éditer. Si l’on clique sur une


ligne ou sur un arc isolé, AutoCAD propose d’en faire une
polyligne pour ensuite l’éditer.

Close/Join/Width/Edit Vertex/Spline/Fit/Decurve :

Close-Open : fermer (ou ouvrir) la polyligne en créant (supprimant) un


segment droit
Join : permet de joindre des éléments de base qui seraient en
connection avec une extrémité de la polyligne.
Width : introduire l’épaisseur de toute la polyligne.
Spline : tracer une courbe interpolée à partir des points de la
polyligne (vertex).
Fit : tracer une courbe passant par les points de la polyligne
(vertex).
Decurve : supprimer tous les arcs et relier les vertex par des segments
de droite.
Ltype Gen : permet de faire "couler" un type de ligne sur la polyligne
sans discontinuité entre segments.
Edit Vertex : permet de modifier les points caractéristiques de la
polyligne.

Next/Previous/Break/Insert/Move/Regen/Straighten/Tangent/Width

Next-Previous : permet de passer au vertex précédent ou suivant.


Break : effacer un morceau entre deux vertex (voir casser la
polyligne en 2).
Insert : insérer un vertex supplémentaire (donc un élément en
plus).
Move : déplacer un vertex (donc modifier les éléments y afférents).
Straighten : remplacer plusieurs vertex et éléments par un seul élément
ou transformer un élément arc en élément ligne.
Tangent : modifier la direction de la tangente utilisée lors de SPLINE
et FIT.
Width : modifier l’épaisseur du segment considéré.
Regen : régénérer la polyligne pour la voir correctement après
édition.

Page n°50 – Autocad2000 - Cours de base2D


T. SPLINEDIT.

Objectif : La modification d'un SPLINE.

Exécution : Menu MODIFY, option Object, puis Spline


Commande SPLINEDIT

Select SPLINE : Après avoir sélectionné un SPLINE, on peut choisir parmi


les différentes possibilités d'édition suivantes :

Fit/Data/Close/Open/Move/Vestex/Refine/Reverse/Undo(<Exit>

FIT DATA propose les options suivantes :

Add : Ajout d'un vertex après un vertex existant.


Close/Open : Fermeture ou ouverture du SPLINE.
Delete : Effacement d'un vertex.
Move : Déplacement d'un vertex.
Purge : Effacement de toutes les informations découlant de
l'utilisation de l'option FIT DATA.
Tangents : Définition des tangentes au SPLINE aux points
d'extrémités.

Page n°51 – Autocad2000 - Cours de base2D


VII. Hachurage.

A. BATCH

B. HATCHEDIT

Page n°52 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. BHATCH.

Objectif : Remplir une surface fermée avec un motif de hachures.

Exécution : Menu DRAW, option Hatch


Commande BHATCH

N25

Pattern : choix du motif


Pattern properties : choix du motif, de son échelle de dessin et de l’angle sous
lequel il sera dessiné.
Boundary : - indication de la surface à hachurer en indiquant (clic) un
point dans cette surface (pick points) ou en sélectionnant
les objets qui forment les limites de la surface à hachurer
(select objects) ;
- les contours fermés trouvés par AutoCAD peuvent être
enlevés par Remove Islands ;
- les objets sélectionnés peuvent être visualisés à l’aide de
View Selection ;
- Advanced permet d’indiquer la méthode de placement
d’une hachure (voir ci-après).
Preview : donne une prévisualisation de l’hachurage.

Inherit properties : les caractéristiques d’un hachurage existant sont reprises


afin de dessiner un nouvel hachurage.

Associative : l’hachurage est oui ou non associatif.

Page n°53 – Autocad2000 - Cours de base2D


Boîte à dialogue Advanced options.

N26

Define Boundary Set : indique quels objets doivent être examinés par AutoCAD
lors de la spécification d’une zone à l’aide de la méthode
"Pick Points".
Island Detection Style : indique les zones de hachurage générées lors de la présence
de trous dans la zone d’hachurage.
Island Detection Method : flood = les îlots sont sélectionnés automatiquement
Ray casting = seul le contour fermé le plus extérieur au
"pick point" est pris en considération, les îlots internes
seront sélectionnés manuellement.
Retain Boundaries : création d’un polyligne ou d’une région (dépendant du
type de l’objet) sur la limite de la zone à hachurer.

B HATCHEDIT.

Objectif : Modifier/ajuster un hachurage existant.

Exécution : Menu MODIFY, option Hatch


Commande HATCHEDIT

Page n°54 – Autocad2000 - Cours de base2D


VIII. Gestion de l’écran.

A. PAN

B. ZOOM

C. REDRAW

D. REGEN

E. TRANSPARENCE

F. VIEWRES

Page n°55 – Autocad2000 - Cours de base2D


AutoCAD étant un logiciel vectoriel et l’écran travaillant en points, le logiciel pour
éviter de nombreux calculs de conversion va travailler avec un écran virtuel. Celui-ci
doit cependant être recalculé de temps en temps ; c’est ce que l’on appelle une
régénération. Celle-ci peut cependant être évitée de temps en temps par une gestion
intelligente de l’écran, épargnant ainsi des temps d’attentes souvent désagréables et
ceci d’autant plus que le dessin est complexe.

A. PAN.

Objectif : Déplacer l’écran de visualisation parallèlement au dessin.

Exécution : Menu VIEW, option Pan


Commande PAN

Real Time : une main apparaît et active le "Pan" en temps réel (idem
clic roulette de souris).
Point : point de départ et point d’arrivée.
Left/Right/Up/Down : montrer les extrémités de la feuille.

B. ZOOM.

Objectif : Avancer ou reculer l’écran de visualisation par rapport au


dessin.

Exécution : Menu VIEW, option Zoom


Command ZOOM

Avec la commande ZOOM, on va pouvoir choisir la partie du dessin que l’on veut
visualiser, ainsi que le facteur de grossissement avec lequel on veut l’afficher. Il est
important de se rappeler que les commandes de gestion d’écran ne changent en rien la
taille ou la position des objets dans le dessin. C’est l’écran qui va au dessin, et pas
l’inverse. On peut choisir :

Real Time : une loupe apparaît à l’écran et permet d’activer le zoom en


temps réel (idem clic roulette de souris).
All : l’écran va nous afficher l’étendue des limites. Dans le cas
où le dessin serait plus grand que celles-ci, c’est un zoom
Extents qui sera réalisé.
Extents : l’écran va nous afficher tout le contenu du dessin, dans un
zoom aussi grand que possible.
Center : on doit ici indiquer un point sur lequel sera centré le futur
écran (=PAN) et ensuite le grossissement relatif désiré
(p.ex. 3x) ou la future hauteur de l’écran en unités de
dessin (p.ex. 50).

Page n°56 – Autocad2000 - Cours de base2D


Left : on doit ici indiquer un point qui sera le futur point
inférieur gauche de l’écran (=PAN) et ensuite le
grossissement relatif désiré (p.ex. 3x) ou la future hauteur
de l’écran en unités de dessin (p.ex. 50).
Dynamic : pour des dessins complexes, AutoCAD montre alors sur
l’écran une grande partie du dessin sur laquelle on peut
retrouver éventuellement des coins rouges spécifiant
l’étendue du dessin qui a été régénéré précédemment. Il
visualise aussi par un rectangle vert l’écran précédent. Le
prochain écran est symbolisé par un rectangle blanc que
l’on peut modifier. La touche gauche de la souris permet de
passer en mode déplacement (croix dans le rectangle) ou
agrandissement (flèche dans le rectangle). En appuyant sur
la deuxième touche, on valide le zoom en question. Celui-ci
est alors réalisé.
Previous : ceci permet de retourner à l’écran précédent.
Window : indiquez deux points formant une fenêtre dans le dessin. Le
prochain écran affichera le contenu de celle-ci. Ce zoom est
celui par défaut.
Scale : permet de modifier le grossissement de l’écran en gardant
le même point de centre, soit relativement par rapport à
l’écran actuel (p.ex. 2x ou 0,5x), soit de façon absolue par
rapport aux limites de dessin (p.ex. 2 ou 0,5). Lors du
travail en multifenêtre (TILEMODE=0), on peut aussi
spécifier le grossissement par rapport au PAPER SPACE
(p.ex. 0,5 xp).

AutoCAD étant un logiciel vectoriel, la représentation se fait avec des vecteurs, y


compris pour des cercles qui sont alors approchés par des polygones. Ceci ne préjuge
en rien du calcul de tangentes, etc.… qui lui est réalisé de façon mathématique par
rapport à la base du dessin. Pour accélérer les zooms dans le cas de dessins complexes,
on peut aussi travailler avec une carte graphique accélératrice beaucoup plus adaptée
à ce genre de travail que le processeur du PC. On fait alors ce que l’on appelle un zoom
hardware.

C. REDRAW.

Objectif : Rafraîchir l’écran rapidement et effacer les "Blips".

Exécution : Menu VIEW, option Redraw


Commande REDRAW

Page n°57 – Autocad2000 - Cours de base2D


D. REGEN.

Objectif : Recalculer l’écran virtuel et remise en ordre de la base de


données.

Exécution : Menu VIEW, option Regen


Commande REGEN
E. TRANSPARENCE.

Les commandes de gestion de l’écran ne nécessitant pas de régénération peuvent, être


utilisées alors qu’une autre commande est en cours. Il suffit pour cela de l’appeler via
le Toolbar, le menu ou de la faire précéder d’une apostrophe si on la lance au prompt
de commande.

F. VIEWRES.

Objectif : obtenir une meilleure définition des arcs de cercle à


l’écran.

Exécution : Commande VIEWRES.

Do you want fast zoom ? <Y> : répondre Yes si l’on veut utiliser le PAN et
Zoomer en Real Time.
Enter circle zoom percent (1-20000) : entrer un facteur correspondant à la capacité de
votre matériel.

Page n°58 – Autocad2000 - Cours de base2D


IX. Travail par couches – structuration du dessin.

A. DDLTYPE (LTSCALE/CELTSCALE).

B. DDCOLOR.

C. DDLMODES.

Page n°59 – Autocad2000 - Cours de base2D


Lorsque l’on dessine un élément, il lui est automatiquement attribué trois
caractéristiques indispensables : la couleur, le type de ligne et la couche (Layer). En
général, les deux premières auront un état variable dépendant de la couche sur laquelle
l’élément se trouvera. Il faut cependant remarquer qu’il est possible de forcer le type
de ligne ou la couleur d’une entité, dans le cadre de certaines applications
particulières ; mais ce n’est pas le cas général.

A. DDLTYPE.

Objectif : Charger et/ou activer un type de ligne.

Exécution : Menu FORMAT, option Linetype.


Commande DDLTYPE.

La boîte à dialogue Select Linetype apparaît alors :

N27

Page n°60 – Autocad2000 - Cours de base2D


Load : permet d’afficher la boîte à dialogue Load ou Reload dans
laquelle on peut aller charger un type de ligne d’une
bibliothèque (fichier .LIN) vers le dessin actif.
Show : filtrage des différents types de ligne chargés.
Current : type de ligne utilisé sur la couche courante.
Global scale factor : facteur d’échelle attribué à tous les types de ligne sur toutes
les couches.
Idem commande LTSCALE
Current object scale : facteur d’échelle attribué aux types de ligne à utiliser dans
le futur.
Idem commande CELTSCALE

B. DDCOLOR.

Objectif : Activer une couleur comme nouvelle couleur par défaut.

Exécution : Menu FORMAT, option Color.


Commande DDCOLOR.

La boîte à dialogue Select Color apparaît et il suffit de cliquer sur la couleur désirée
pour valider cette couleur comme nouvelle couleur par défaut pour la création de
nouvelles entités. Normalement, on travaille avec la couleur ByLayer.

C. DDLMODES.

Objectif : Gérer les couches (layers) du dessin.

Pourquoi ?

1. On peut travailler de façon plus flexible, en gérant les informations contenues dans
le dessin ; on peut supprimer temporairement toutes celles qui ralentissent le dessin
sans être utiles à ce moment (gain de temps) ainsi que celles qui ne concernent pas
le travail en cours (protection d’informations).
2. On peut travailler de façon plus structurée en affectant par couche des
caractéristiques communes qui seront automatiquement attribuées aux éléments
qui y appartiendront.

Exécution : Menu FORMAT, option Layer.


Commande DDLMODES.

Page n°61 – Autocad2000 - Cours de base2D


La boîte à dialogue Layer Control apparaît alors :

N28

Current : affiche le nom de la couche courante.


Layer Filters : filtrage des layers à afficher.
New : création de nouvelles couches.
Delete : suppression de couches non utilisées.
On et Off : gère la visibilité d’une couche.
Thaw et Freeze : gère la disponibilité d’une couche : lorsqu’elle est sur
Freeze, elle n’est plus visible, plus imprimable, mais n’est
plus régénérée.
Lock et Unlock : gère l’édition de la couche : si elle est sur Lock, la couche
est toujours visible, ses éléments ne peuvent plus être
édités, mais bien utilisés.
Lineweight : définit la largeur à attribuer au trait pour l'impression
Plot : permet d'interdire l'impression d'un layer alors qu'il est
visible à l'écran.

Page n°62 – Autocad2000 - Cours de base2D


X. Utilisation de symboles.

A. BLOCK – BMAKE.

B. WBLOCK.

C. DDINSERT.

D. INTERACTION LAYERS-SYMBOLES.

E. XREF.

Page n°63 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. BLOCK — BMAKE.

Objectif : Création de la définition d’un symbole dans un fichier


courant.

Exécution : Menu DRAW, option Block, puis Make


Commande BLOCK — BMAKE (utilise une boîte à
dialogue)

Block name : introduisez le nom du symbole.


Base point : indiquez un point qui servira de point de référence pour le
symbole.
Select objects : sélectionnez les entités qui définiront le symbole.
List Block Names : affiche les blocks existant dans la bibliothèque interne du
fichier.
Retain Objects : garde à l’écran les entités qui ont servi à créer le block.
Insert Units : spécifie l'unité choisie pour l'utilisation éventuelle depuis le
"DesignCenter". Le réglage devra être exécuté dans le
fichier de réception.

N29

Page n°64 – Autocad2000 - Cours de base2D


B. WBLOCK.

Objectif : L’écriture de la définition d’un symbole sur le disque.

Exécution : Commande WBLOCK

Source : choisir entre trois options proposées un block existant,


l'entièreté du dessin ou une sélection d'objets.
Base Point : indiquer un point qui servira de référence pour le symbole.
File Name : nom du block sur le disque.
Insert Units : spécifie l'unité choisie pour l'utilisation éventuelle depuis le
DesignCenter.

N30

Page n°65 – Autocad2000 - Cours de base2D


C. DDINSERT.

Objectif : Insertion, placement dans le dessin d’un block ou d’un


fichier-block externe.

Exécution : Menu INSERT, option BLOCK.


Commande DDINSERT ou INSERT

La boîte à dialogue Insert est alors affichée :

N31

Name : permet de sélectionner le symbole interne à placer.


Browse : permet de sélectionner sur le disque le fichier block désiré.
Insertion point : on peut spécifier ici directement les coordonnées où l’on
désire placer le symbole (correspondant à son point de
référence) ou les montrer à l’écran.
X-Scale factor : introduisez le facteur d’échelle d’insertion suivant X.
Y-Scale factor : introduisez le facteur d’échelle d’insertion suivant Y.
Rotation Angle : introduisez un angle de rotation devant être appliqué au
symbole après son insertion.

Page n°66 – Autocad2000 - Cours de base2D


Remarques : Lorsque l’on veut insérer plusieurs fois un symbole externe
(dont la définition se trouve dans un fichier), il est nécessaire,
pour la première insertion, de passer par le bouton
BROWSE, pour les insertions suivantes, on travaille
directement avec le bouton NAME car la définition a été
ajoutée dans le dessin (devenue interne).
Un fichier créé par la commande BLOCK ou un fichier dessin
créé normalement constitue pour AutoCAD la même chose.
On peut donc éditer un block externe par la commande
OPEN ou insérer un autre dessin comme symbole.

D. INTERACTION LAYERS-BLOCKS.

Au moment de la création de la définition d’un symbole, il est important de se pencher


un instant sur les couches sur lesquelles se trouvent les éléments constitutifs du block.
En effet, les caractéristiques des entités du block seront dépendantes des couches
originelles de celui-ci.

Lors de l’insertion d’un block :

1. Toute entité d’un block créé sur la couche Ø avec les caractéristiques Bylayer,
se placera sur la couche courante et prendra les caractéristiques de celle-ci.
2. Toute entité d’un bloc créé sur une autre couche que Ø avec les
caractéristiques Bylayer restera sur la couche d’origine et gardera les
caractéristiques de celle-ci.
3. Toute entité d’un bloc créé sur une autre couche que Ø avec les
caractéristiques Byblock restera sur la couche d’origine, mais prendra les
caractéristiques de la couche courante.

Page n°67 – Autocad2000 - Cours de base2D


E. XREF.

Objectif : Utilisation de fichiers externes liés au fichier de travail.

Exécution : Menu INSERT, option External Reference.


Commande XREF.

La boîte à dialogue External Reference est alors affichée.

F32

Attach : permet de lier des fichiers extérieurs au fichier de travail, grâce à la boîte
de dialogue Attach Xref.
Detach : détache un fichier qui était attaché.
Reload : recharge un fichier déjà attaché.
Unload : n'affiche pas un fichier déjà chargé.
Bind : lie la Xref de façon permanente au fichier de travail, pour un archivage.

N33

Attachment : permet d’ancrer la XREF à placer dans le fichier de travail, de façon à ce


qu’une utilisation de ce fichier lui-même comme XREF garde
l’attachement.
Overlay : ici, l’attachement sera cassé.

Page n°68 – Autocad2000 - Cours de base2D


XI. Quelques commandes supplémentaires.

A. DIVIDE.

B. MEASURE.

C. BOUNDARY

D. SOLID

E. EXPLODE

F. PURGE

Page n°69 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. DIVIDE.

Objectif : Marquer un objet de façon à le diviser en un certain


nombre de segments égaux.

Exécution : Menu DRAW, option Point puis Divide.


Commande DIVIDE

Select Object to Divide : sélectionner l’objet à diviser.

<Number of Segments>/Block :

Number of Segments : indiquez le nombre de segments à déterminer. A chaque


changement de segment, un point sera placé.

Block :
Block Name to insert : Si vous préférez marquer les divisions avec un symbole
plutôt qu’avec des points, prenez cette option pour
indiquer le nom du symbole à utiliser.
Align Block with Object : Ayant choisi de marquer les divisions en plaçant un
symbole, vous pouvez ici en répondant "Y" demander à ce
que le symbole pivote suivant l’inclinaison de l’objet.

B. MEASURE.

Objectif : Marquer un objet de façon à reporter une distance définie.

Exécution : Menu DRAW, option Point puis Measure.


Commande MEASURE.

Select object to measure : sélectionner l’objet à marquer.

<Segment Lenght>/Block :

Segment lenght : indiquez ici la distance à reporter ; chaque fois qu’elle sera
à nouveau reportée, AutoCAD placera un point.
Block :

Block Name to insert : si vous préférez marquer les divisions avec un symbole
plutôt qu’avec des points, prenez cette option pour
indiquer le nom du symbole à utiliser.
Align Block with Object : ayant choisi de marquer les divisions en plaçant un symbole,
vous pouvez ici en répondant "Y" demander à ce que le
symbole pivote suivant l’inclinaison de l’objet.

Page n°70 – Autocad2000 - Cours de base2D


C. BOUNDARY.

Objectif : Création d’un contour autour d’une zone fermée, sous


forme de polyligne ou de région (3D).

Exécution : Menu DRAW, option Boundary.


Commande BOUNDARY

N34

Pick points : autodétection du contour fermé extérieur.


Island Detection: flood = les îlots sont sélectionnés automatiquement.
Ray casting = seul le contour fermé le plus extérieur au "pick
point" est pris en considération, les îlots internes seront
sélectionnés manuellement.

Page n°71 – Autocad2000 - Cours de base2D


D. SOLID.

Objectif : Dessiner un polygone à 3 ou 4 côtés, colorié.

Exécution: Menu DRAW, option Surfaces puis 2D Solid.


Commande SOLID

First, Second, Third et indiquez les 3 ou 4 point du polygone. Ensuite, il vous


Fourth point : redemande le 3e point pour construire un éventuel polygone
attaché au premier.

E. EXPLODE.

Objectif : Décomposer un symbole, une polyligne ou une ligne de


cote en entités séparées.

Exécution : Menu MODIFY, option Explode.


Commande EXPLODE

Select objects : sélectionnez les objets devant être décomposés.

F. PURGE.

Objectif : Effacer une information de définition inutilisée, hors de la


base de données du dessin.

Exécution : Menu FILE, option Drawing Utilities puis Purge.


Commande PURGE.

Purge Unused Blocks//Dimstyles/Layer/Ltypes/Shapes/Styles/Mlinestyles/All :

Choisissez le type de définition à supprimer, puis validez les noms qui vous seront
proposés.
La commande PURGE s’utilise en fin de travail, lorsque l’on veut réduire le fichier à
une capacité minimum.

Page n°72 – Autocad2000 - Cours de base2D


XII. Commandes de renseignements.

A. LIST.

B. STATUS.

C. ID.

D. DIST.

E. AREA.

F. TIME.

G. SETVAR

Page n°73 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. LIST.

Objectif : Obtenir les informations concernant un ou plusieurs objets


du dessin (extrait de la base de données).

Exécution : Menu TOOLS, option Inquiry, puis List.


Commande LIST

Select Objects : Sélectionnez les objets concernés.

B. STATUS.

Objectif : Demander des informations sur l’état général du fichier


courant.

Exécution : Menu TOOLS, option Inquiry, puis Status.


Commande STATUS.

C. ID.

Objectif : Demander les coordonnées d’un point.

Exécution : Menu TOOLS, option Inquiry, puis IDpoint.


Commande ID.

Point : Indiquez le point concerné.

D. DIST.

Objectif : Demander la valeur de la distance entre deux points.

Exécution : Menu TOOLS, option Inquiry, puis Distance.


Commande DIST

First point :
Second point : Indiquez les deux points concernés au moyen d’un outil
d'accrochage (OSNAP).

Page n°74 – Autocad2000 - Cours de base2D


E. AREA.

Objectif : Demander et calculer une surface à partir de cercles et de


polylignes ou de points.

Exécution : Menu TOOLS, option Inquiry, puis Area.


Commande AREA

<First point>/Object/Add/Subtract :

First point : on peut ici indiquer par différents points (supposés être
reliés par des droites) la surface à calculer, dans le cas où
elle ne serait pas délimitée par un cercle ou une polyligne.
Object : sélectionner un cercle ou une polyligne dont on veut
connaître la surface et le périmètre.
Add/Subtract : permet d’effectuer des additions ou des soustractions entre
surfaces mesurées à l’aide d’une des deux méthodes ci-
dessous, afin de calculer des aires complexes.

F. TIME.

Objectif : Contrôler la durée d’édition du fichier courant.

Exécution : Menu TOOLS, option Inquiry, puis Time.


Commande TIME.

Affiche la date et l’heure du système, ainsi que du moment de création du dessin, de la


dernière sauvegarde et le temps d’édition passé sur le dessin.

G. SETVAR.

Objectif : Afficher ou modifier l’état d’une variable d’AutoCAD.

Exécution : Menu TOOLS, option Inquiry, puis Set Variable.

?: affiche la liste des variables et leur état.


Name : entrez le nom d’un variable afin de la modifier
éventuellement.

Page n°75 – Autocad2000 - Cours de base2D


XIII. Cotation.

A. DDIM.

B. DIMLINEAR.

C. DIMALIGNED.

D. DIMBASELINE.

E. DIMCONTINUE.

F. DIORDINATE.

G. DIMANGULAR.

H. DIMCENTER.

I. DIMRADIUS-DIMDIAMETER.

J.LEADER.

K. TOLERANCE.

L. DIMEDIT.

M. DIMTEDIT.

N. UPDATE

O. REMARQUE.

Page n°76 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. DDIM.

Objectif : La création et la modification d’un style de cotation.

Exécution : Menu DIMENSION , option Style.

Commande DDIM.

N35

Set Current : permet d’activer l'un des styles de cotation existant.


New : permet la création d'un nouveau style de cotation à partir d'un style
existant.
Modify : permet de modifier les caractéristiques des cotations pour toutes les
cotes du style concerné. L'option "Update All" est automatique.
Override : permet de modifier les caractéristiques des cotations pour les cotes
futures uniquement.
Compare : présente les différences de caractéristiques entre deux styles de
cotation sélectionnés.

Page n°77 – Autocad2000 - Cours de base2D


Boîte à dialogue Lines and Arrows :

N36

Dimension Line : permet d’indiquer la visibilité, la largeur, l’espacement


(cotation baseline) ainsi que la couleur de la ligne de cote.

Extension Line : permet d’indiquer la visibilité des traits de rappel, leur


dépassement au-dessus de la ligne de cote, leur distance par
rapport à l’objet à coter et leur couleur.

Arrowheads : permet d’indiquer la forme et la taille des flèches.

Center Mark : permet d’indiquer si l’on doit placer une marque de centre
ou des traits d’axes lors de la cotation d’un diamètre ou
d’un rayon. Si c’est le cas, leur grandeur peut elle aussi
être définie.

Page n°78 – Autocad2000 - Cours de base2D


Boîte à dialogue Text :

N37

Text Alignment : permet de placer le texte horizontalement ou dans


l'alignement de la ligne de cote.

Text Placement : définit la position du texte par rapport à la ligne de cote.

Text Appearance : définit la hauteur, le style et la couleur du texte.

Page n°79 – Autocad2000 - Cours de base2D


Boîte à dialogue Fit :

N38

Fit Options : permet de choisir la position du texte et des flèches lorsqu'il


existe un manque de place entre les lignes d'attache.

Boîte à dialogue Primary Units :

N39

Page n°80 – Autocad2000 - Cours de base2D


Linear Dimensions : indique le nombre de décimales ainsi que le texte qui
apparaît avant (Prefix) ou après (Suffix) le texte de
cotation.
Measurement Scale : permet d'obtenir la valeur réelle d'une entité lors d'un
tracé à l'échelle.
Zero Suppression : gère l'affichage des zéros avant ou après les chiffres
significatifs.
Round off : permet d’arrondir la valeur de la cote.

La boîte à dialogue "Alternate Units" permet d’avoir sur une même ligne de cote, deux
textes de cote dans des systèmes d’unité différents.

Boîte à dialogue Tolerances :

N40

Cette boîte à dialogue permet d'activer et gèrer la présentation des tolérances de


cotation.

Page n°81 – Autocad2000 - Cours de base2D


B. DIMLINEAR.

Objectif : La création d'une cotation linéaire.

Exécution : Menu DIMENSION, option Linear


Commande DIMLINEAR.

First Extension line origin or RETURN to select :


Indiquez le premier point ou pressez RETURN, ce qui permet de
sélectionner un objet; AutoCAD calculant alors les points de
départ des deux traits de rappel.

Second Extension line origin :


Indiquez le deuxième point (si vous avez indiqué un premier
point).

Dimension line location :


Indiquez l'endroit où doit se trouver la ligne de cote et spécifiez
éventuellement la valeur du texte ou l'angle sous lequel le texte
doit se trouver ainsi que le type de cote (Horizontal, Vertical,
Rotated).

C. DIMALIGNED.

Objectif : Placer une cotation alignée avec l'objet.

Exécution : Menu DIMENSION, option Aligned.


Commande DIMALIGNED.

First Extension line origin or RETURN to select :


Indiquez le premier point ou pressez RETURN, ce qui permet de
sélectionner un objet; AutoCAD calculant alors les points de
départ des deux traits de rappel.

Second Extension line origin :


Indiquez le deuxième point (si vous avez indiqué un premier
point).

Dimension line location :


Indiquez l'endroit où doit se trouver la ligne de cote et spécifiez
éventuellement la valeur du texte ou l'angle sous lequel le texte
doit se trouver ainsi que le type de cote (Horizontal, Vertical,
Rotated).

Page n°82 – Autocad2000 - Cours de base2D


D. DIMBASELINE.

Objectif : Placer une cotation parallèlement à la cote précédente


(cotation dite parallèle).

Exécution : Menu DIMENSION, option Baseline.


Commande DIMBASELINE.

Second extension line origin or RETURN to select :


Indiquer directement le 2d point de la distance à coter. La
cotation est alors directement placée, le premier point étant celui
de la cotation précédente. Si l’on appuie sur <Enter>, on peut
sélectionner une autre cote de référence avant d’introduire le 2d
point.

E. DIMCONTINUE.

Objectif : Placer une cotation à la suite de la précédente (cotation dite


de série).

Exécution : Menu DIMENSION, option Continue.


Commande DIMCONTINUE.

Second extension line origin or RETURN to select :


Indiquer directement le 2d point de la distance à coter. La
cotation est alors directement placée, le premier point étant celui
de la cotation précédente. Si l’on appuie sur <Enter>, on peut
sélectionner une autre cote de référence avant d’introduire le 2d
point.

F. DIMORDINATE.

Objectif : Placer une cotation de coordonnées.

Exécution : Menu DIMENSION, option Ordinate.


Commande DIMORDINATE.

Select feature : Indiquez le point à coter.


Leader endpoint : Indiquez où doit se trouver le texte de cotation. Suivant
l’emplacement désigné, AutoCAD déduira s’il s’agit d’une
cotation de la coordonnée X ou Y qu’il placera avec un
leader. La coordonnée est calculée par rapport au repère
de travail actif.

Page n°83 – Autocad2000 - Cours de base2D


G. DIMANGULAR.

Objectif : Placer une cotation angulaire.

Exécution : Menu DIMENSION, option Angular.


Commande DIMANGULAR.

Select arc, circle, line or RETURN : Sélectionner un objet ou appuyer sur <Enter>.

Dans le cas de :
Arc : AutoCAD demande un point pour le placement de la ligne
de cote.
Circle : second angle endpoint : indiquez un deuxième point.
L’angle entre les deux points sera alors côté et AutoCAD
demandera la position de la cote.
Line : second line : sélection de la deuxième ligne. L’angle entre
les deux lignes sera alors côté et AutoCAD demandera la
position de la cote.
RETURN : Angle Vertex :
First Angle Endpoint :
Second Angle Endpoint : L’angle entre les deux directions
formés par les deux points et le centre de l’angle sera alors
côté et AutoCAD demandera la position de la cote.

H. DIMCENTER.

Objectif : Placer une croix de centrage d’arc ou de cercle.

Exécution : Menu DIMENSION, option Center Mark.


Commande DIMCENTER.

Select arc or circle : sélectionner l’arc ou le cercle concerné.

I. DIMRADIUS - DIMDIAMETER.

Objectif : Coter un diamètre ou un rayon.

Exécution : Menu DIMENSION, option Radius/Diameter.


Commande DIMRADIUS ou DIMDIAMETER.

Select arc or circle : sélectionner l’arc ou le cercle concerné.


Dimension line location (Text/Angle) : indiquez le placement de la ligne de cote.

Page n°84 – Autocad2000 - Cours de base2D


J. LEADER.

Objectif : Placer une flèche d’annotation.

Exécution : Menu DIMENSION, option Leader.


Commande LEADER.

First point leader : indiquez le point de départ de la flèche.


Next point : indiquez le point suivant, etc…. et ce jusqu'au nombre
prévu
La suite dépend de ce que l'on a prédéfini dans les "Settings" en début de commande.

N41

Par exemple, la commande basculera vers la boîte à dialogue des "Tolérances


géométriques" ou vers la justification d'un Mtext…

Page n°85 – Autocad2000 - Cours de base2D


K. TOLERANCE.

Objectif : Placement d’une tolérance géométrique.

Exécution : Menu DIMENSION, option Tolerance.


Commande TOLERANCE.

N42

On peut ici choisir le type de tolérance géométrique désiré. Après avoir cliqué sur le
symbole désiré, la boîte à dialogue suivante apparaît :

Sym : symbole choisi.


Tolerance 1 and 2 : on peut placer 2 tolérances en même temps. Celles-ci
peuvent recevoir le symbole de condition de matière ou de
référence cylindrique.
Datum 1, 2 and 3 : permet d’introduire jusqu’à trois références, chacune
pouvant recevoir le symbole de condition de matière ou de
référence cylindrique.
Height : permet d’indiquer une hauteur de projection pour
l’application de tolérance dans le cas d’un élément
perpendiculaire.
Projected tolerance zone : détermine si oui ou non le symbole de zone projetée de
tolérance doit apparaître.
Datum Identifier : permet d’introduire un symbole de référence.

Page n°86 – Autocad2000 - Cours de base2D


L. DIMEDIT.

Objectif : Modifier le texte et la position d’une cotation existante.


Exécution : Commande DIMEDIT.

Dimension Edit (Home/New/Rotate/Oblique) :

New : permet de remplacer le contenu du texte de cotation.


Rotate : permet de faire pivoter le texte de cotation d’un certain
angle.
Oblique : permet d’incliner les traits de rappel sous un angle
différent de 90°.
Home : remet un texte de cotation déplacé et/ou pivoté sous forme
originelle.
Select objects : Sélection des cotations concernées.

M. DIMTEDIT.

Objectif : Modifier la position du texte de cotation.


Exécution : Menu DIMENSION, option Align Text.
Commande DIMTEDIT.

Select Dimension : sélectionner la cotation en question.

Enter Text Location (Left/Right/Home/Angle) :


Left : place le texte contre le trait de rappel gauche, sur la ligne
de côte.
Right : place le texte contre le trait de rappel droit, sur la ligne de
côte.
Home : ramène le texte à sa place originelle.
Angle : permet de faire pivoter le texte d’un certain angle.

N. UPDATE.

Objectif : Mise à jour d’une cotation existante en rapport avec le


style courant.
Exécution : Menu DIMENSION, option Update.
Commande UPDATE.

Sélectionner l’objet à mettre à jour.


Cette commande s'utilisera après l'utilisation de l'option "Override" dans la boîte à
dialogue du "Style de cotation".

Page n°87 – Autocad2000 - Cours de base2D


O. REMARQUE

Il faut souligner que la commande DDMODIFY est très utilisée pour l’édition d’une
cote, car cette commande permet la modification :

- des propriétés
- du texte de cotation
- de la géométrie, format et annotation.

Page n°88 – Autocad2000 - Cours de base2D


XIV. L’impression d’un dessin.

A. PLOT.

Page n°89 – Autocad2000 - Cours de base2D


A. PLOT.

Objectif : Imprimer un dessin.

Exécution : Menu FILE, option Print.


Commande PLOT ou PRINT

Depuis la V2000, des "Plot Style Table" sont apparues, ce qui permet d'obtenir un
réglage personnalisé, tout azimut, du tracé.

Plot Device :

F40

N43

Cette boîte à dialogue gère le choix de l'imprimante ainsi que la forme, la couleur,
l'épaisseur et le remplissage des traits.

Page n°90 – Autocad2000 - Cours de base2D


Plot Settings :

N44

Cette boîte à dialogue gère la mise en page, proprement dite, de la zone à imprimer.

Remarque :Il est intéressant de noter que pour chaque "Layout", la mise en page, le
choix des "Plot Settings" et le choix de l'imprimante peut être différent.
Dans chaque fichier il n'y a plus un seul "Paper Space" comme précedemment, mais
une multitude de présentations différentes appelées "Layouts".

Page n°91 – Autocad2000 - Cours de base2D


XV. Index des commandes.

A. FRANÇAIS – ANGLAIS.

B. ANGLAIS – FRANÇAIS.

C. LES TOOLBARS.

Page n°92 – Autocad2000 - Cours de base2D


Index des commandes AUTOCAD V14
Français - Anglais

3D 3D Crée des objets maillés creux en 3D


3DARRAY 3DARRAY Crée un réseau en 3D
3DFACE 3DFACE Crée une face 3D limitée par 3 ou 4 droites
3DMAILLE 3DMESH Crée une surface maillée quelconque
3DPOLY 3DPOLY Crée une entité composée de lignes et d’arcs dans l’espace 3D
ACCROBJ OSNAP Définit le mode d’accrochage aux objets
AFFCLICH VSLIDE Affiche le contenu d’un cliché
AIDE HELP Aide générale ou à propos d’une commande.
AIRE AREA Calcule le périmètre et la surface d’un contour.
AJUSTER TRIM Ajuste les entités par rapport à une frontière.
ALIGN ALIGN Aligne les entités par rapport à d’autres
ANNEAU DONUT Dessine des cercles et des anneaux remplis
ANNULER UNDO Annule la dernière commande
APPLOAD APPLOAD Charge des applications écrites en Autolisp,…
ARC ARC Crée un arc de cercle
ATTDEF ATTDEF Crée une définition d’attribut
ATTECRAN ATTDISP Contrôle l’affichage des attributs.
ATTEDIT ATTEDIT Modifie le contenu et la position des attributs
ATTEXTR ATTEXTR Extrait certaines données d’attributs vers un fichier extérieur
ATTREDEF ATTREDEF Remet à jour un bloc et ses attributs à partir d'objets existants
BAROUTIL TOOLBAR Gère les barres d’outils
BASE BASE Définit un nouveau point d’insertion du fichier courant
BISEAU WEDGE Crée un solide 3D comportant une face inclinée le long de l’axe "X"
BLOC BLOCK Crée un symbole dans la bibliothèque interne
BMAKE BMAKE Crée un symbole via une boîte de dialogue
BOITE BOX Crée un parallélépipède en 3D solide
CACHE HIDE Affiche une pièce 3D en supprimant les arêtes cachées
CALQUE LAYER Gère les différentes couches de travail
CERCLE CIRCLE Crée une entité cercle
CHANFREIN CHAMFER Biseaute les arêtes d'une pièce
CHANGER CHANGE Modifie la géométrie ou les propriétés d'une entité
CHPROP CHPROP Modifie les propriétés d'une entité
COLLAGSPEC PASTESPEC Idem mais contrôle en plus le format à insérer (bitmap, entité acad..)
COLLERPRESS PASTECLIP Insère le contenu du presse-papiers à l'échelle et l'orientation voulue
CONE CONE Génère un cône en 3D solide
CONTOUR BOUNDARY Crée une polyligne ou une région
CONTRÔLE AUDIT Contrôle l'intégrité d'un dessin
COPIER COPY Copie une ou plusieurs entités de façon unique ou multiple
COPIERHIST COPYHIST Copie l'historique des commandes dans le presse-papiers
COPIERPRESS COPYCLIP Copie des entités dans le presse-papiers
CORRESPROP MATCHPROP Copie les propriétés d'une entité vers une ou plusieurs autres
COT DIM Entre dans la commande de cotation
COTALI DIMALIGNED Crée une cote linéaire alignée à l'entité
COTANG DIMANGULAR Crée une cote angulaire
COTCEN DIMCENTER Crée une marque centrale
COTCONT DIMCONTINUE Crée une cote de type série
COTDIA DIMDIAMETER Crée une cote de type diamètre

Page n°93 – Autocad2000 - Cours de base2D


COTEDIT DIMEDIT Edition des cotes en place
COTLIGN DIMBASELINE Crée une cotation de type parallèle
COTLIN DIMLINEAR Crée une cote linéaire
COTORD COTORDINATE Crée une cote ordonnée
COTRAYON DIMRADIUS Crée une cote de type rayon
COTREDEF DIMOVERRIDE Remplace les variables systèmes de cotation
COTSTYLE DIMSTYLE Gère les styles de cotation
COULEUR COLOR Définit la couleur des nouvelles entités
COUPE SECTION Crée une région par intersection entre un solide 3D et un plan
COUPERPRESS CUTCLIP Copie des entités dans le presse-papiers et les efface
COUPURE BREAK Coupe une entité entre deux points
CYLINDRE CYLINDER Crée un cylindre en solide 3D
DECALER OFFSET Copie en la décalant une entité à une certaine distance
DECOMPOS EXPLODE Explose un groupe d'entités en entités unitaires
DELAI DELAY Fixe la temporisation d'attente dans un script
DEMIDROITE RAY Crée une droite infinie dans un seul sens
DEPLACER MOVE Déplace une ou plusieurs entités
DISTANCE DIST Mesure la distance et l'angle entre deux points
DIVISER DIVIDE Place des repères à intervalles régulier
DRAGMODE DRAGMODE Contrôle la visualisation lors de certaines commandes
DROITE XLINE Crée une droite infinie dans les deux sens
ECHELLE SCALE Modifie la taille d'une ou plusieurs entité(s)
ECHLTP LTSCALE Fixe le facteur d'échelle des types de lignes
EDGE EDGE Modifie la visibilité des arêtes des faces 3D
EDITHACH HATCHEDIT Edite une zone hachurée
EDITSPLINE SPLINEDIT Edite une spline
EFFACER ERASE Supprime complètement une ou plusieurs entités
ELEV ELEV Fixe la nouvelle élévation par rapport au plan XY
ELLIPSE ELLIPSE Crée une ellipse complète ou un arc d'ellipse
ESPACEO MSPACE Bascule de l'espace papier vers une des fenêtres de l'espace objet
ESPACEP PSPACE Bascule de l'espace objet vers l'espace papier
ETAT STATUS Affiche des renseignements concernant le travail en cours
ETIRER STRETCH Etire les objets dans une direction
EXPORTER EXPORT Enregistre le fichier sous un autre format que "dwg"
EXTRUSION THICKNESS Crée une surface 3D par extrusion d'une entité existante
FCALQUE VPLAYER Définit la visibilité des layers dans les fenêtres
FENETRES VPORTS Divise la zone d'affichage graphique en plusieurs fenêtres
FHATCH BHATCH Permet d 'hachurer une zone fermée de façon très conviviale
FICHJOURNAC LOGFILEON Ouvre et écrit le contenu de la fenêtre texte dans un fichier journal
FICHJOURNIN LOGFILEOFF Ferme le fichier journal
FILTER FILTER Crée des listes de sélections à appliquer avec les commandes
FMULT MVIEW Crée et active les fenêtres flottantes en espace papier
GRILLE GRID Gère les points de grille dans la fenêtre courante
GROUPE GROUP Crée un jeu de sélection nommé à partir d'objets
HACHURES HATCH Remplit le contour spécifié avec des hachures
ICONSCU UCSICON Contrôle la position et la visibilité du référentiel "xyz"
ID ID Affiche les coordonnées d'un point
IMAGE IMAGE Insère des images de différents formats dans le dessin
IMPORTER IMPORT Importe différents formats de fichier dans Autocad

Page n°94 – Autocad2000 - Cours de base2D


INSERER INSERT Place un bloc ou un autre dessin dans le dessin actuel
INTERFERENCE INTERFER Crée un nouveau solide à partir de pénétrations entre solides
existants sans supprimer les solides d'origine
INTERSECTION INTERSECT Idem interférence avec suppression des solides originaux
LIGNE LINE Crée des segments de droite
LIMITES LIMITS Détermine une zone avec points de grille sur la feuille infinie
LISTE LIST Affiche un extrait de la BD à propos des entités sélectionnées
LISTEBD DBLIST Affiche toute la base de données
LREPERE LEADER Crée une ligne d'annotation
MAINLEV SKETCH Permet de dessiner à main libre
MARQUES BLIPMODE Contrôle l'affichage des marques de sélection
MCLICHE MSLIDE Crée un fichier cliché de la fenêtre courante
MENU MENU Charge un autre fichier de menu
MESURER MEASURE Place des marques à intervalles donnés sur une entités
MIROIR MIRROR Crée une copie par rapport à une charnière réelle ou imaginaire
MIRROR3D MIRROR3D Crée une symétrie par rapport à un plan
MLEDIT MLEDIT Edite les lignes multiples
MLIGNE MLINE Crée des lignes parallèles multiples
MLSTYLE MLSTYLE Définit le style des lignes multiples
MODIFLONG LENGTHEN Modifie la longueur d'une entité
MODIFVAR SETVAR Affiche et permet de modifier les variables système
MULTIPLE MULTIPLE Répète une commande jusqu'à son annulation par ESC
MVSETUP MVSETUP Configure la mise en page du dessin
NONDEF UNDEFINE Désactive une commande d'Autocad
ORTHO ORTHO Contrainte horizontale et verticale sont activées
OUVERTUR APERTURE Règle la taille de la cible utilisée pour l'accrochage aux objets
PAN PAN Déplace le dessin parallèlement à l'écran
PEDIT PEDIT Edite les polylignes
PMAILLE PFACE Crée une face maillée sommet par sommet
POINT POINT Crée un point au format et à la taille prédéterminé
POINTVUE VPOINT Définit la position de l'œil par rapport à un objet 3D
POLYGONE POLYGON Crée un polygone équilatéral
POLYLIGN PLINE Crée des polylignes 2D
PREFERENCES PREFERENCES Personnalise les paramètres de fonctionnement d'Autocad
PROLONGE EXTEND Etire une ou plusieurs entités jusqu'à une autre entité
PROPMECA MASSPROP Calcule et affiche les propriétés mécaniques des régions et solides
PURGER PURGE Permet de supprimer tout ce qui n'est pas utilisé dans un dessin
RACCORD FILLET Crée des arrondis ou des congés en lieu et place des arêtes vives
RECTANG RECTANG Crée un rectangle sous forme d'une polyligne
RECUPERER RECOVER Essaye de récupérer un dessin endommagé
REDEF REDEFINE Réactive une commande Autocad qui a été désactivée
REDESS REDRAW Rafraîchissement de l'écran dans la fenêtre active
REDESTOUT REDRAWALL Rafraîchissement de l'écran dans toutes les fenêtres
REGEN REGEN Rafraîchissement de l'écran et de la base de données
REGENAUTO REGENAUTO Contrôle la régénération automatique d'un dessin
REGION REGION Crée une région à partir d'entités existantes
REGNTOUT REGENALL Rafraîchissement de toutes les fenêtres et de la base de données
REMPLIR FILL Contrôle le remplissage des entités remplissables
RENDU RENDER Crée une image réaliste d'un objet 3D

Page n°95 – Autocad2000 - Cours de base2D


RENOMMER RENAME Permet de renommer certains composants du dessin
REPERE LEADER Crée une ligne avec flèche pour une annotation
REPRISE OOPS Restaure le dernier groupe d'entités effacées
RESEAU ARRAY Crée des copies d'objets de façon organisée
RESOL SNAP Gère le déplacement du curseur par intervalles
RESUMER RESUME Reprend le traitement d'un script interrompu
RESVUE VIEWRES Gère la résolution des arcs et cercles à l'écran
RETABLIR REDO Annule l'effet de la dernière commande U ou UNDO
REVOLUTION REVOLVE Crée un solide par rotation d'un contour fermé autour d'un axe
ROTATE3D ROTATE3D Permet la rotation autour des 3 axes
RSCRIPT RSCRIPT Relance un script depuis son début
SCENE SCENE Gère une scène dans l'espace objet
SCU UCS Gère la position du référentiel XYZ
SECTION SLICE Coupe un solide 3D et garde la ou les partie(s) voulue(s)
SHADE SHADE Calcule et affiche une image dans laquelle les surfaces sont coloriées
SHELL SHELL Permet de retourner provisoirement au système d'exploitation
SOLDRAW SOLDRAW Génère des profils et des coupes dans les fenêtres dues à SOLVIEW
SOLIDE SOLID Crée des polygones 2D remplis
SOLPROFIL SOLPROF Crée des images de profils de solides en 3D
SOLVIEW SOLVIEW Crée des fenêtres flottantes pour y placer des vues d'objets 3D
SOUSTRACTION SUBSTRACT Crée un solide ou une région par soustraction d'objets 3D
SPHERE SPHERE Crée une sphère solide 3D
SPLINE SPLINE Génère une courbe du second ordre de type NURBS
STYLE STYLE Crée des styles de textes
SURFEXTR TABSURF Crée une surface extrudée
SURFGAU EDGESURF Crée une surface maillée gauche, contrôlée par 4 courbes 2D ou 3D
SURFREGL RULESURF Génère une surface réglée entre 2 courbes
SURFREV REVSURF Crée une surface de révolution autour d'un axe
TEMPS TIME Affiche les statistiques
TEXTE TEXT Crée une seule ligne de texte
TEXTERAP QTEXT Remplace les textes par leurs enveloppes
TEXTMULT MTEXT Crée des paragraphes de texte avec mise en page élaborée
TOLERANCE TOLERANCE Génère des tolérances géométriques
TORE TORUS Crée un solide 3D en forme de tore
TRACE TRACE Crée des lignes de largeur prédéterminée
TRACEUR PLOT Impression vers les imprimantes et tables traçantes
TXTDYN DTEXT Affiche le texte directement à l'écran pendant la frappe
TYPELIGNE LINETYPE Charge les types de lignes nécessaires
U U Recule d'une commande
UNDO UNDO Permet de gérer des reculs dans le fichiers
UNION UNION Crée une région ou un solide à partir de plusieurs autres
UNITES UNITS Sélectionne le format et la précision de l'affichage des coordonnées
VUEAER DSVIEWER Ouvre la fenêtre vue aérienne
VUEDYN DVIEW Positionnement par rapport à un objet 3D de façon dynamique
VUES VIEW Permet de sauver et de rappeler des vues d'écran
WBLOC WBLOCK Sauvegarde des symboles vers un fichier extérieur
XAJOUTER XBIND Lie les symboles dépendants d'une référence externe au dessin
XATTACHER XATTACH Attache une référence externe au dessin courant
XDELIM XCLIP Définit le contour de délimitation d'une xref ou d'un bloc
XPLODE EXPLODE Décompose un objet composé en objets composants
XREF XREF Contrôle les références externes des fichiers dessin
ZOOM ZOOM Avance ou recul d'une caméra par rapport au plan de travail

Page n°96 – Autocad2000 - Cours de base2D


Index des commandes AUTOCAD V14
Anglais - Français

3D 3D Crée des objets maillés creux en 3D


3DARRAY 3DARRAY Crée un réseau en 3D
3DFACE 3DFACE Crée une face 3D limitée par 3 ou 4 droites
3DMESH 3DMAILLE Crée une surface maillée quelconque
3DPOLY 3DPOLY Crée une entité composée de lignes et d’arcs dans l’espace 3D
ALIGN ALIGN Aligne les entités par rapport à d’autres
APERTURE OUVERTUR Règle la taille de la cible utilisée pour l'accrochage aux objets
APPLOAD APPLOAD Charge des applications écrites en Autolisp,…
ARC ARC Crée un arc de cercle
AREA AIRE Calcule le périmètre et la surface d’un contour.
ARRAY RESEAU Crée des copies d'objets de façon organisée
ATTDEF ATTDEF Crée une définition d’attribut
ATTDISP ATTECRAN Contrôle l’affichage des attributs.
ATTEDIT ATTEDIT Modifie le contenu et la position des attributs
ATTEXTR ATTEXTR Extrait certaines données d’attributs vers un fichier extérieur
ATTREDEF ATTREDEF Remet à jour un bloc et ses attributs à partir d'objets existants
AUDIT CONTRÔLE Contrôle l'intégrité d'un dessin
BASE BASE Définit un nouveau point d’insertion du fichier courant
BHATCH FHATCH Permet d'hachurer une zone fermée de façon très conviviale
BLIPMODE MARQUES Contrôle l'affichage des marques de sélection
BLOCK BLOC Crée un symbole dans la bibliothèque interne
BMAKE BMAKE Crée un symbole via une boîte de dialogue
BOUNDARY CONTOUR Crée une polyligne ou une région
BOX BOITE Crée un parallélépipède en 3D solide
BREAK COUPURE Coupe une entité entre deux points
CHAMFER CHANFREIN Biseaute les arêtes d'une pièce
CHANGE CHANGER Modifie la géométrie ou les propriétés d'une entité
CHPROP CHPROP Modifie les propriétés d'une entité
CIRCLE CERCLE Crée une entité cercle
COLOR COULEUR Définit la couleur des nouvelles entités
CONE CONE Génère un cône en 3D solide
COPY COPIER Copie une ou plusieurs entités de façon unique ou multiple
COPYCLIP COPIERPRESS Copie des entités dans le presse-papiers
COPYHIST COPIERHIST Copie l'historique des commandes dans le presse-papiers
COTORDINATE COTORD Crée une cote ordonnée
CUTCLIP COUPERPRESS Copie des entités dans le presse-papiers et les efface
CYLINDER CYLINDRE Crée un cylindre en solide 3D
DBLIST LISTEBD Affiche toute la base de données
DELAY DELAI Fixe la temporisation d'attente dans un script
DIM COT Entre dans la commande de cotation
DIMALIGNED COTALI Crée une cote linéaire alignée à l'entité
DIMANGULAR COTANG Crée une cote angulaire
DIMBASELINE COTLIGN Crée une cotation de type parallèle
DIMCENTER COTCEN Crée une marque centrale
DIMCONTINUE COTCONT Crée une cote de type série

Page n°97 – Autocad2000 - Cours de base2D


DIMDIAMETER COTDIA Crée une cote de type diamètre
DIMEDIT COTEDIT Edition des cotes en place
DIMLINEAR COTLIN Crée une cote linéaire
DIMOVERRIDE COTREDEF Remplace les variables systèmes de cotation
DIMRADIUS COTRAYON Crée une cote de type rayon
DIMSTYLE COTSTYLE Gère les styles de cotation
DIST DISTANCE Mesure la distance et l'angle entre deux points
DIVIDE DIVISER Place des repères à intervalles régulier
DONUT ANNEAU Dessine des cercles et des anneaux remplis
DRAGMODE DRAGMODE Contrôle la visualisation lors de certaines commandes
DSVIEWER VUEAER Ouvre la fenêtre vue aérienne
DTEXT TXTDYN Affiche le texte directement à l'écran pendant la frappe
DVIEW VUEDYN Positionnement par rapport à un objet 3D de façon dynamique
EDGE EDGE Modifie la visibilité des arêtes des faces 3D
EDGESURF SURFGAU Crée une surface maillée gauche, contrôlée par 4 courbes 2D ou 3D
ELEV ELEV Fixe la nouvelle élévation par rapport au plan XY
ELLIPSE ELLIPSE Crée une ellipse complète ou un arc d'ellipse
ERASE EFFACER Supprime complètement une ou plusieurs entitées
EXPLODE DECOMPOS Explose un groupe d'entités en entités unitaires
EXPLODE XPLODE Décompose un objet composé en objets composants
EXPORT EXPORTER Enregistre le fichier sous un autre format que "dwg"
EXTEND PROLONGE Etire une ou plusieurs entités jusqu'à une autre entité
FILL REMPLIR Contrôle le remplissage des entités remplissables
FILLET RACCORD Crée des arrondis ou des congés en lieu et place des arêtes vives
FILTER FILTER Crée des listes de sélections à appliquer avec les commandes
GRID GRILLE Gère les points de grille dans la fenêtre courante
GROUP GROUPE Crée un jeu de sélection nommé à partir d'objets
HATCH HACHURES Remplit le contour spécifié avec des hachures
HATCHEDIT EDITHACH Edite une zone hachurée
HELP AIDE Aide générale ou à propos d’une commande.
HIDE CACHE Affiche une pièce 3D en supprimant les arêtes cachées
ID ID Affiche les coordonnées d'un point
IMAGE IMAGE Insère des images de différents formats dans le dessin
IMPORT IMPORTER Importe différents formats de fichier dans Autocad
INSERT INSERER Place un bloc ou un autre dessin dans le dessin actuel
INTERFER INTERFERENCE Crée un nouveau solide à partir de pénétrations entre solides
existants sans supprimer les solides d'origine
INTERSECT INTERSECTION Idem interférence avec suppression des solides originaux
LAYER CALQUE Gère les différentes couches de travail
LEADER LREPERE Crée une ligne d'annotation
LEADER REPERE Crée une ligne avec flèche pour une annotation
LENGTHEN MODIFLONG Modifie la longueur d'une entité
LIMITS LIMITES Détermine une zone avec points de grille sur la feuille infinie
LINE LIGNE Crée des segments de droite
LINETYPE TYPELIGNE Charge les types de lignes nécessaires
LIST LISTE Affiche un extrait de la BD à propos des entités sélectionnées
LOGFILEOFF FICHJOURNIN Ferme le fichier journal
LOGFILEON FICHJOURNAC Ouvre et écrit le contenu de la fenêtre texte dans un fichier journal
LTSCALE ECHLTP Fixe le facteur d'échelle des types de lignes

Page n°98 – Autocad2000 - Cours de base2D


MASSPROP PROPMECA Calcule et affiche les propriétés mécaniques des régions et solides
MATCHPROP CORRESPROP Copie les propriétés d'une entité vers une ou plusieurs autres
MEASURE MESURER Place des marques à intervalles donnés sur une entités
MENU MENU Charge un autre fichier de menu
MIRROR MIROIR Crée une copie par rapport à une charnière réelle ou imaginaire
MIRROR3D MIRROR3D Crée une symétrie par rapport à un plan
MLEDIT MLEDIT Edite les lignes multiples
MLINE MLIGNE Crée des lignes parallèles multiples
MLSTYLE MLSTYLE Définit le style des lignes multiples
MOVE DEPLACER Déplace une ou plusieurs entités
MSLIDE MCLICHE Crée un fichier cliché de la fenêtre courante
MSPACE ESPACEO Bascule de l'espace papier vers une des fenêtres de l'espace objet
MTEXT TEXTMULT Crée des paragraphes de texte avec mise en page élaborée
MULTIPLE MULTIPLE Répète une commande jusqu'à son annulation par ESC
MVIEW FMULT Crée et active les fenêtres flottantes en espace papier
MVSETUP MVSETUP Configure la mise en page du dessin
OFFSET DECALER Copie en la décalant une entité à une certaine distance
OOPS REPRISE Restaure le dernier groupe d'entités effacées
ORTHO ORTHO Contrainte horizontale et verticale sont activées
OSNAP ACCROBJ Définit le mode d’accrochage aux objets
PAN PAN Déplace le dessin parallèlement à l'écran
PASTECLIP COLLERPRESS Insère le contenu du presse-papiers à l'échelle et l'orientation voulue
PASTESPEC COLLAGSPEC Idem mais contrôle en plus le format à insérer (bitmap, entité acad..)
PEDIT PEDIT Edite les polylignes
PFACE PMAILLE Crée une face maillée sommet par sommet
PLINE POLYLIGN Crée des polylignes 2D
PLOT TRACEUR Impression vers les imprimantes et tables traçantes
POINT POINT Crée un point au format et à la taille prédéterminé
POLYGON POLYGONE Crée un polygone équilatéral
PREFERENCES PREFERENCES Personnalise les paramètres de fonctionnement d'Autocad
PSPACE ESPACEP Bascule de l'espace objet vers l'espace papier
PURGE PURGER Permet de supprimer tout ce qui n'est pas utilisé dans un dessin
QTEXT TEXTERAP Remplace les textes par leurs enveloppes
RAY DEMIDROITE Crée une droite infinie dans un seul sens
RECOVER RECUPERER Essaye de récupérer un dessin endommagé
RECTANG RECTANG Crée un rectangle sous forme d'un polyligne
REDEFINE REDEF Réactive une commande Autocad qui a été désactivée
REDO RETABLIR Annule l'effet de la dernière commande U ou UNDO
REDRAW REDESS Rafraîchissement de l'écran dans la fenêtre active
REDRAWALL REDESTOUT Rafraîchissement de l'écran dans toutes les fenêtres
REGEN REGEN Rafraîchissement de l'écran et de la base de données
REGENALL REGNTOUT Rafraîchissement de toutes les fenêtres et de la base de données
REGENAUTO REGENAUTO Contrôle la régénération automatique d'un dessin
REGION REGION Crée une région à partir d'entités existantes
RENAME RENOMMER Permet de renommer certains composants du dessin
RENDER RENDU Crée une image réaliste d'un objet 3D
RESUME RESUMER Reprend le traitement d'un script interrompu
REVOLVE REVOLUTION Crée un solide par rotation d'un contour fermé autour d'un axe
REVSURF SURFREV Crée une surface de révolution autour d'un axe

Page n°99 – Autocad2000 - Cours de base2D


ROTATE3D ROTATE3D Permet la rotation autour des 3 axes
RSCRIPT RSCRIPT Relance un script depuis son début
RULESURF SURFREGL Génère une surface réglée entre 2 courbes
SCALE ECHELLE Modifie la taille d'une ou plusieurs entité(s)
SCENE SCENE Gère une scène dans l'espace objet
SECTION COUPE Crée une région par intersection entre un solide 3D et un plan
SETVAR MODIFVAR Affiche et permet de modifier les variables système
SHADE SHADE Calcule et affiche une image dans laquelle les surfaces sont coloriées
SHELL SHELL Permet de retourner provisoirement au système d'exploitation
SKETCH MAINLEV Permet de dessiner à main libre
SLICE SECTION Coupe un solide 3D et garde la ou les partie(s) voulue(s)
SLINEDIT EDITSPLINE Edite une spline
SNAP RESOL Gère le déplacement du curseur par intervalles
SOLDRAW SOLDRAW Génère des profils et des coupes dans les fenêtres dues à SOLVIEW
SOLID SOLIDE Crée des polygones 2D remplis
SOLPROF SOLPROFIL Crée des images de profils de solides en 3D
SOLVIEW SOLVIEW Crée des fenêtres flottantes pour y placer des vues d'objets 3D
SPHERE SPHERE Crée une sphère solide 3D
SPLINE SPLINE Génère une courbe du second ordre de type NURBS
STATUS ETAT Affiche des renseignements concernant le travail en cours
STRETCH ETIRER Etire les objets dans une direction
STYLE STYLE Crée des styles de textes
SUBSTRACT SOUSTRACTION Crée un solide ou une région par soustraction d'objets 3D
TABSURF SURFEXTR Crée une surface extrudée
TEXT TEXTE Crée une seule ligne de texte
THICKNESS EXTRUSION Crée une surface 3D par extrusion d'une entitée existante
TIME TEMPS Affiche les statistiques
TOLERANCE TOLERANCE Génère des tolérances géométriques
TOOLBAR BAROUTIL Gère les barres d’outils
TORUS TORE Crée un solide 3D en forme de tore
TRACE TRACE Crée des lignes de largeur prédéterminée
TRIM AJUSTER Ajuste les entités par rapport à une frontière.
U U Recule d'une commande
UCS SCU Gère la position du référentiel XYZ
UCSICON ICONSCU Contrôle la position et la visibilité du référentiel "xyz"
UNDEFINE NONDEF Désactive une commande d'Autocad
UNDO ANNULER Annule la dernière commande
UNDO UNDO Permet de gérer des reculs dans le fichiers
UNION UNION Crée une région ou un solide à partir de plusieurs autres
UNITS UNITES Sélectionne le format et la précision de l'affichage des coordonnées
VIEW VUES Permet de sauver et de rappeler des vues d'écran
VIEWRES RESVUE Gère la résolution des arcs et cercles à l'écran
VPLAYER FCALQUE Définit la visibilité des layers dans les fenêtres
VPOINT POINTVUE Définit la position de l'œil par rapport à un objet 3D
VPORTS FENETRES Divise la zone d'affichage graphique en plusieurs fenêtres
VSLIDE AFFCLICH Affiche le contenu d’un cliché
WBLOCK WBLOC Sauvegarde des symboles vers un fichier extérieur
WEDGE BISEAU Crée un solide 3D comportant une face inclinée le long de l’axe "X"
XATTACH XATTACHER Attache une référence externe au dessin courant
XBIND XAJOUTER Lie les symboles dépendants d'une référence externe au dessin
XCLIP XDELIM Définit le contour de délimitation d'une xref ou d'un bloc
XLINE DROITE Crée une droite infinie dans les deux sens
XREF XREF Contrôle les références externes des fichiers dessin
ZOOM ZOOM Avance ou recul d'une caméra par rapport au plan de travail

Page n°100 – Autocad2000 - Cours de base2D