Vous êtes sur la page 1sur 3
Mobizen (Durée : 70 minutes) Vous, CPA, vivez à Grandville, une ville de taille moyenne

Mobizen

(Durée : 70 minutes)

Vous, CPA, vivez à Grandville, une ville de taille moyenne de 300 000 habitants. Vous y avez passé toute votre vie. Votre bureau est dans le petit centre-ville mais, comme la plupart des résidents de Grandville, vous faites chaque jour la navette depuis la banlieue, où le coût du logement est abordable. L’étalement urbain de Grandville est considérable. Malheureusement, le système de transport en commun ne répond pas aux besoins des banlieusards et ce service est jugé inférieur à la moyenne. La plupart d’entre eux ne supportent pas les inconvénients du transport en commun, même s’il s’agit d’une solution plus économique et écologique que la voiture.

Vous êtes le contrôleur de Domaine Mont-Plaisant inc. (DMP), société à capital fermé qui possède beaucoup d’immeubles résidentiels locatifs en banlieue. Lundi matin, après un autre long trajet en autobus jusqu’au travail, vous êtes convoqué dans les bureaux des propriétaires de DMP, Mikoua et Jacques Legrand, qui vous annoncent une grande nouvelle : ils ont décidé d’exploiter une entreprise d’auto- partage à partir de leurs immeubles résidentiels.

«Les entreprises du genre sont florissantes à Vancouver, Toronto et Montréal, explique Jacques. Elles achètent un parc de véhicules et établissent des points de retour un peu partout au centre-ville. Les gens qui n’ont pas de voiture paient pour devenir membres et disposent ainsi occasionnellement d’une auto pour faire des courses ou pour aller là où les autobus ne se rendent pas. Ils n’ont donc pas à payer pour l’achat, l’entretien et les assurances d’un véhicule. La seule différence dans notre cas, c’est qu’au lieu de fonctionner à partir du centre-ville, nous mettrons quelques véhicules à la disposition de nos locataires et des gens du voisinage à chacun de nos immeubles.

«Nous n’avons pas mené d’étude de marché, mais la tendance actuelle aux choix écologiques nous porte à croire que le pari est gagné d’avance. De plus, à peine environ la moitié de nos locataires ont une auto; nous avons donc des places libres pour garer ces voitures partagées. Il y a eu quelques effractions et vols de voitures dans nos garages l’an dernier mais, comme vous le savez, nous avons récemment installé un système de sécurité de pointe pour nos stationnements, avec cartes d’accès et caméras de surveillance. Les voitures seront donc en sécurité», ajoute Mikoua.

Selon Mikoua et Jacques, les opérations de leur entreprise actuelle (collecte des loyers mensuels) et celles liées au nouveau projet sont de nature très différente. Ils aimeraient donc que vous les conseilliez sur les méthodes comptables appropriées à suivre selon les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF).

Pour vous aider, ils vous livrent leurs premières réflexions sur les tarifs et certains détails commerciaux (Annexe I). Ils mentionnent aussi quelques idées générales quant au fonctionnement possible de l’entreprise (Annexe II), mais admettent que les processus manuels et les contrôles internes qu’ils suggèrent ne peuvent être que temporaires. Jacques a hâte d’automatiser les contrôles et d’implanter une nouvelle technologie sur laquelle il a lu et que les agences de location de voitures utilisent déjà. Cette technologie consiste à connecter le système électronique et le moteur de la voiture à un petit ordinateur permettant à l’agence de contrôler l’accès au véhicule et de recueillir l’information sur son utilisation.

De retour à votre bureau, vous examinez l’information fournie par Mikoua et Jacques. Vous gardez à l’esprit qu’ils se sont toujours montrés très ouverts à vos suggestions à propos de leur entreprise, et qu’ils respectent votre opinion. Ils veulent faire de ce projet un vrai succès .

Annexe I

Tarifs et détails commerciaux

1. Types d’abonnements :

a) Plan A : kilométrage illimité – 8 000 $

b) Plan B : 10 000 kilomètres – 4 000 $

c) Plan C : 5 000 kilomètres – 2 100 $

d) Plan D : 2 000 kilomètres – 900 $

e) Au kilomètre – 0,50 $ / km

Le paiement est normalement exigible dès l’inscription, à moins que l’abonné ait convenu de payer par versements. Les abonnements durent un an, et les kilomètres non utilisés au terme de cette période sont perdus. Si un membre excède le nombre de kilomètres prévu selon son plan, il peut prendre un nouvel abonnement ou payer au kilomètre.

2. Un dépôt de 500 $ pour la franchise d’assurance est exigible lorsque le membre s’inscrit. Il est entièrement remboursable à la fin de l’abonnement s’il n’y a pas eu de sinistre.

3. Des frais mensuels de 10 $ seront perçus et déposés dans un compte bancaire distinct à des fins d’autoassurance pour les accidents coûtant moins de 5 000 $ et sans intervention policière. Tous les accidents coûtant 5 000 $ ou plus ou nécessitant une intervention policière doivent être déclarés à l’assureur. (Note : ce fonds a pour but de limiter nos primes d’assurance. Si un membre demeure abonné pendant cinq ans et n’a eu aucun accident durant cette période, nous lui rembourserons l’équivalent de 50 % des sommes qu’il aura versées à ce fonds.)

4. Des frais d’ouverture de dossier de 50 $ seront perçus à l’abonnement.

5. Les membres réserveront les véhicules pour des périodes déterminées. Une pénalité de 15 $ l’heure s’appliquera pour les véhicules rapportés plus tard que prévu.

6. Les membres doivent faire le plein d’essence avant de rendre les véhicules.

7. Des frais fixes de 25 $ seront facturés si un membre réserve une voiture mais ne la prend pas.

À noter que nous prévoyons utiliser les véhicules pendant environ trois ans (ou jusqu’à 120 000 km) et les revendre ensuite à un concessionnaire de voitures d’occasion. Nous pensons comptabiliser les véhicules comme éléments de stocks.

Fonctionnement de l’entreprise

Nous voulons que notre entreprise fonctionne avec un minimum d’intervention, comme nos immeubles locatifs. Nous ne voulons vraiment pas que ce projet entraîne des coûts de main-d’œuvre accrus si nous pouvons les éviter. Pour que l’entreprise soit vite opérationnelle, nous avons pris les décisions suivantes :

Une fiche de réservation sera placée dans l’entrée de chaque immeuble afin que les membres puissent réserver un véhicule pour une période donnée. Si un membre rapporte une voiture en retard, nous présumons que la personne qui attend cette voiture signalera le retard, et la pénalité sera facturée. Il y aura donc autogestion.

Annexe II

Chaque véhicule aura son journal de bord. Il incombera au membre d’y indiquer le kilométrage au début et à la fin de son parcours. En cas d’oubli, le kilométrage sera facile à établir grâce aux données entrées par l’utilisateur précédent et le suivant. Il y aura ici aussi autogestion. Une fois par mois, notre commis comptable prendra le livre de bord, additionnera la distance parcourue par chaque membre et réduira d’autant le solde de kilomètres de chacun.

Comme des non-résidents de l’immeuble pourront aussi être membres, le concierge leur donnera accès au garage où se trouvent les voitures.

Chaque véhicule sera muni d’un système de verrouillage à code pour ouvrir la portière. La clé de démarrage sera attachée par une corde sous le tableau de bord. Le code pourra être changé aussi souvent que nous le souhaiterons mais, comme le nombre de membres sera limité, nous ne prévoyons pas le changer.

La boîte à gants de chaque voiture contiendra une carte d’accès permettant d’ouvrir la porte du garage.

Nous savons qu’il nous faudra un jour un site Web pour que les gens puissent s’informer sur notre entreprise et nos tarifs, réserver et payer en ligne, et nous joindre. Nous avons obtenu une soumission pour avoir une idée du coût. Le prix proposé est de 20 000 $, réparti comme suit :

Achat et personnalisation d’un logiciel Conception graphique Création du contenu et chargement de la base de données

4 700 $ 4 500 5 500

Enregistrement d’un nom de domaine Internet

100

Enregistrement auprès des moteurs de recherche

200

Formation

5 000

20 000 $