Vous êtes sur la page 1sur 32

PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 1





























ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE


PLANIFICATION D’UN
RESEAU LTE
Rédigé par :
 AMBARA GILLES ARMEL
 BALENG DONALD AUDE RENEE
 FADIA ANICET HERVE
 MIYENGA MABEL DOMINIQUE
 NGOUATEU PATRICE
 TCHEPGAG NGUIEKEP CAROLE

Sous la supervision de : Pr. EMMANUEL TONYE
5GTEL ANNEE SCOLAIRE 2010/2011


PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 2

Sommaire

Sommaire ....................................................................................................................................................................... 2
Introduction : ................................................................................................................................................................ 3
I. Contexte et Problématique............................................................................................................................. 4
II. Méthodologie ..................................................................................................................................................... 5
1. Présentation du réseau LTE ................................................................................................................. 5
a) Les objectifs du réseau LTE ..................................................................................................................... 5
b) Quelques principes implémentés par LTE :........................................................................................ 6
2. Architecture du réseau LTE : ............................................................................................................... 7
a) Caractéristiques du réseau d’accès E-UTRAN : ................................................................................ 7
b) Caractéristiques du réseau cœur EPC : .............................................................................................. 8
3. Caractéristiques et entités du réseau EPS : .................................................................................. 9
4. Architecture de L’interface radio : .................................................................................................. 11
a) La couche physique .................................................................................................................................. 11
b) la couche MAC ........................................................................................................................................... 12
c) la couche RLC : .......................................................................................................................................... 12
5. Présentation de l’application : Architecture et organigrammes ........................................ 13
a) Algorithme de base .................................................................................................................................. 13
b) Architecture de l’application .................................................................................................................. 14
III. Investigations ................................................................................................................................................. 15
1) Présentation de la base de données ........................................................................................................ 15
2) Planification de la couverture : ................................................................................................................. 16
3) Planification de capacité : ........................................................................................................................... 17
IV. Résultats et commentaires ......................................................................................................................... 19
Conclusion ................................................................................................................................................................... 31
Bibliographie ............................................................................................................................................................... 32




PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 3

Introduction :

Depuis le siècle précédent, les communications mobiles ont connu un essor et une
évolution vraiment remarquables. Cependant, malgré tous les progrès effectués quant
aux techniques d’accès, les usagers se trouvaient dans une mesure comme dans une
autre, insatisfaits. A cet effet les différents opérateurs de télécoms dans le monde ont
très vite compris que la convergence des mondes de l’Internet, de la téléphonie cellulaire
et aussi de la téléphonie fixe était au cœur du succès des services de données à valeur
ajoutée. Cette convergence implique une évolution des réseaux d’accès d’une part et la
migration des réseaux transport vers une architecture de nouvelle génération d’autre
part. Les principales solutions pour l’évolution des réseaux d’accès sont les réseaux
mobiles 3G et les réseaux sans fil IEEE, à l’instar du CDMA et autres. Par ailleurs des
réseaux du type 3.9G, apportant entre autre une nouvelle architecture et de nouvelles
fonctionnalités pour les équipements ne sauraient qu’être meilleurs que les précédents.
Le plus célèbre de ceux-ci est le réseau LTE (« Long Term Evolution »). Il sera donc
question pour nous dans ce rapport de :
 présenter le réseau LTE, c’est-à-dire son historique et ses caractéristiques
 présenter les résultats relatifs au dimensionnement d’un réseau LTE, notamment
la planification de couverture et de trafic.














PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 4

I. Contexte et Problématique

Le dimensionnement d’un réseau cellulaire permet d’assurer la minimisation du coût
de la liaison radio et de l’infrastructure du réseau, en tenant compte de la couverture
radio et de la taille des cellules sous réserve de contraintes de la QoS.
L’EPC est un réseau cœur paquet tout IP. A la différence des réseaux 2G et 3G où l’on
distinguait les domaines de commutation de circuit (CS, Circuit Switched) et de
commutation de paquet (PS, Packet Switched) dans le réseau cœur, le nouveau réseau
ne possède qu’un domaine paquet appelé EPC. Tous les services devront être offerts sur
IP y compris ceux qui étaient auparavant offerts par le domaine circuit tels que la voix,
la visiophonie, le SMS, tous les services de téléphonie, etc.
Le concept de convergence de services supportés indifféremment par des réseaux de
natures différentes (fixe, mobile ou Internet) devient la solution incontournable.
A cet effet, nous a été proposé de :
REALISER UN OUTIL D’AIDE A LA PLANIFICATION D’UN
RESEAU LTE













PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 5

II. Méthodologie

Dans cette partie, il sera question de :
 Présenter un résumé du réseau LTE sous tous ses aspects
 présenter le principe selon lequel nous avons développé notre plateforme

1. Présentation du réseau LTE
La LTE (Long Term Evolution of 3G) est un projet mené par l'organisme de
standardisation 3GPP visant à rédiger les normes techniques de la future quatrième
génération en téléphonie mobile. Elle permet le transfert de données à très haut débit,
avec une portée plus importante, un nombre d’appels par cellule supérieur (zone dans
laquelle un émetteur de téléphonie mobile peut entrer en relation avec des terminaux) et
une latence plus faible. En théorie, elle permet d’atteindre des débits de l’ordre de 50
Mbps en lien ascendant et de 100 Mbps en lien descendant, à partager entre les
utilisateurs mobiles d'une même cellule. Pour les opérateurs, la LTE implique de
modifier le cœur du réseau et les émetteurs radio. Il faut également développer des
terminaux mobiles adaptés. En termes de vocabulaire, le futur réseau s’appelle EPS
(Evolved Packet System). Il est constitué d’un nouveau réseau d’accès appelé LTE (Long
Term Evolution) et d’un nouveau réseau cœur appelé SAE (System Architecture
Evolution).Plus bas, nous présenterons la vision de bout en bout du réseau EPS avec
son accès, son réseau cœur, et les entités associées.

a) Les objectifs du réseau LTE
Les principaux objectifs de cette technologie sont les suivants :
 Assurer la compétitivité à long terme de l’UMTS

 Atteindre des débits pic de 100 Mbps (DL) et 50 Mbps (UL)
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 6

3 à 4 fois la Rel.6 en DL, 2 à 3 fois en UL
 Réduire la latence (RTT de 1ms)
 Améliorer l’efficacité spectrale (3 à 4 fois la Rel.6 en DL, 2 à 3 fois en UL)
 Posséder une bande passante modulable (1.25 / 2.5 / 5 / 10 / 15 / 20 MHz)
 Supporter la mobilité entre les différents réseaux d’accès (2G / 3G / Wlan /
Wimax)
 Utiliser le domaine PS pour l’ensemble des services
 Implémenter une nouvelle architecture simplifiée du réseau
 Assurer la compatibilité avec les Releases 3GPP précédentes

b) Quelques principes implémentés par LTE :

principaux changements du
LTE
Caractéristiques Quelques services et
applications
 De nouvelles technologies
pour les transmissions
radio (OFDMA en
Downlink et SC-FDMA en
Uplink), MIMO
 Une nouvelle architecture
du réseau (Une station de
base enrichie en
fonctionnalités (eNodeB),
l’implémentation d’un
nouveau cœur de réseau
(Evolved Packet Core))
 Une nouvelle architecture
protocolaire radio
(Réduction de la
complexité, Suppression
des canaux dédiés)

-Méthodes d’accès Downlink:
OFDMA avec Préfixe cyclique.
Uplink: Single Carrier FDMA
(SC-FDMA) avec Préfixe
cyclique.
-Supporte le FDD( Frequence
Division Duplexing) et le
TDD(Time Division Duplexing)
- Utilise le H-ARQ (Hybrid
automatic repeat request ), le
controle du débit, la sécurité,
possibilité de mobilité
-modulation et codage
adaptatifs
Modulations en DL/UL: QPSK,
16QAM, and 64QAM
Codage convolutionnel et Rel-
6 turbo code




 Voix
 Navigation
 Informations
payantes
 jeux
 Messagerie P2F
 TV/Vidéo à la
demande
 Musique
 Messagerie avec
pièces jointes et
media
 M-commerce
 Réseaux de données
mobiles
 personnalisation








PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 7

2. Architecture du réseau LTE :
L’architecture du réseau LTE est constituée de 2 principales entités, comme le montre
le schéma ci-dessous :


a) Caractéristiques du réseau d’accès E-UTRAN :
Débit sur l’interface radio : 100 Mbit/s descendant et 50 Mbit/s montant :
L ’interface radio E-UTRAN doit pouvoir supporter un débit maximum descendant
instantané (du réseau au terminal) de 100 Mbit/s en considérant une allocation de
bande de fréquence de 20 MHz pour le sens descendant et un débit maximum montant
instantané (du terminal au réseau)de 50 Mbit/s en considérant aussi une allocation de
bande de fréquence de 20 MHz. Les technologies utilisées sont OFDMA (Orthogonal
Frequency Division Multiple Access) pour le sens descendant et SC-FDMA (Single Carrier
- Frequency Division Multiple Access) pour le sens montant. Cela correspond à une
efficacité du spectre de 5 bit/s/Hz pour le sens descendant et 2,5 bit/s/Hz pour le sens
montant.
Connexion permanente : Principe des accès haut débit où la connectivité est
permanente pour l’accès à Internet. Même si la connexion est permanente au niveau du
réseau, il est nécessaire pour le terminal de passer de l’état IDLE à l’état ACTIF lorsqu’il
s’agira d’envoyer ou recevoir du trafic. Ce changement d’état s’opère en moins de 100
ms. Le réseau pourra recevoir le trafic de tout terminal rattaché puisque ce dernier
dispose d’une adresse IP, mettre en mémoire ce trafic, réaliser l’opération de paging afin
de localiser le terminal et lui demander de réserver des ressources afin de pouvoir lui
relayer son trafic.
Le réseau cœur SAE (ou EPC
par abus de langage)
Le réseau d’accès E-UTRAN
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 8

Délai pour la transmission de données : Moins de 5 ms entre l’UE et l’Access Gateway,
ceci dans une situation de non-charge où un seul terminal est ACTIF sur l’interface
radio. La valeur moyenne du délai devrait avoisiner les 25 ms en situation de charge
moyenne de l’interface radio. Ceci permet de supporter les services temps réel IP
nativement, comme la voix sur IP et le streaming sur IP.
Mobilité : assurée à des vitesses comprises entre 120 et 350 km/h. Le handover pourra
s’effectuer (la LTE ne permet que le hard handover et non pas le soft handover) dans des
conditions où l’usager se déplace à grande vitesse.
Co-existence et Interfonctionnement avec la 3G : Le handover entre E-UTRAN (LTE)
et UTRAN (3G) doit être réalisé en moins de 300 ms pour les services temps-réel et 500
ms pour les services non temps-réel. Il est clair qu’au début du déploiement de la LTE
peu de zones seront couvertes. Il s’agira pour l’opérateur de s’assurer que le handover
entre LTE et la 2G/3G est toujours possible. Le handover pourra aussi s’effectuer entre
LTE et les réseaux CDMA-2000. Les opérateurs CDMA évolueront aussi vers la LTE qui
devient le vrai standard de communication mobile de 4
ème
génération.
Flexibilité dans l’usage de la bande : Comme indiqué précédemment E-UTRAN doit
pouvoir opérer dans des allocations de bande de fréquence de différentes tailles incluant
1.25, 2.5, 5, 10, 15 et 20MHz. Support du multicast notamment pour les applications
multimédia telles que la télévision en broadcast.
Couverture de cellule importante dans les zones urbaines et rurales : Comme la LTE
pourra opérer sur des bandes de fréquences diverses et notamment basses comme celle
des 700 MHz (d’ailleurs choisie par les opérateurs AT&T et Verizon Wireless), il sera
possible de considérer des cellules qui pourront couvrir un large diamètre).

b) Caractéristiques du réseau cœur EPC :
SAE (System Architecture Evolution) est le nom du projet, EPC (Evolved Packet
Core) est le nom du réseau cœur évolué.
EPC est un réseau cœur paquet tout IP. A la différence des réseaux 2G et 3G où l’on
distinguait les domaines de commutation de circuit (CS, Circuit Switched) et de
commutation de paquet (PS, Packet Switched) dans le réseau coeur, le nouveau réseau
ne possède qu’un domaine paquet appelé EPC.Tous les services devront être oferts sur
IP y compris ceux qui étaient auparavant offerts par le domaine circuit tels que la voix,
la visiophonie, le SMS, tous les services de téléphonie, etc.
EPC fonctionne en situation de roaming en mode « home routed » ou en mode «
local breakout ». Lorsqu’un client est dans un réseau visité, son trafic de données est :
Soit routé à son réseau nominal qui le relaye ensuite à la destination (home routed), Soit
directement routé au réseau de destinataire sans le faire acheminer à son réseau
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 9

nominal (local breakout). Le mode local breakout est particulièrement intéressant pour
les applications temps réel telles que la voix qui ont des contraintes de délai fortes.
EPC interagit avec les réseaux paquets 2G/3G et CDMA-2000 en cas de mobilité. Il
est possible de faire acheminer le trafic de l’EPC vers l’accès LTE, CDMA-2000 (paquet),
2G (paquet) et 3G (paquet) et ainsi garantir le handover entre ces technologies d’accès.
EPC supporte les Default bearers et Dedicated bearers. Lorsque l’usager se rattache
au réseau EPC, ce dernier lui crée un défaut bearer qui représente une connectivité
permanente (maintenue tant que l’usager est rattaché au réseau) mais sans débit
garanti. Lorsque l’usager souhaitera établir un appel qui requiert une certaine qualité de
service telle que l’appel voix ou visiophonie, le réseau pourra établir pour la durée de
l’appel un dedicated bearer qui supporte la qualité de service exigée par le flux de service
et surtout qui dispose d’un débit garanti afin d’émuler le mode circuit.
EPC supporte le filtrage de paquet (deep packet inspection par exemple pour la
détection de virus) et une taxation évoluée (taxation basée sur les flux de service). En
effet la LTE fournit des mécanismes de taxation très sophistiqués permettant de taxer le
service accédé par le client sur la base du volume, de la session, de la durée, de
l’événement, du contenu, etc.

3. Caractéristiques et entités du réseau EPS :

L’EPS (Evolved packet System) représente l’ensemble du réseau à savoir LTE et SAE.
Il a les caractéristiques suivantes :
Il possède une architecture plate et simplifiée comparée à celle hiérarchique 2G/3G
puisque la fonction de contrôleur d’antenne disparaît. La seule entité présente dans
l’accès est l’eNodeB qui peut être assimilé à un nodeB+RNC. Il s’agit d’une architecture
uniquement paquet comparée à l’architecture 2G/3G circuit et paquet.
Il permet une connectivité permanente tout-IP comparée à des contextes PDP
temporaires ou permanents en 2G/3G dans le domaine paquet. Son interface radio est
totalement partagée entre tous les usagers en mode ACTIF comparée à des ressources
dédiées et partagées dans l’architecture 2G/3G. Les appels voix et visiophonie requièrent
des ressources dédiées en 3G. Il permet des handover vers les réseaux 2G/3G et
CDMA/CDMA2000 afin d’assurer des communications sans couture en environnement
hétérogène.
Les grandes fonctions assurées par l’EPS sont les:
• Fonctions de contrôle d’accès réseau : Elles permettent d’authentifier l’usager
lorsque ce dernier s’attache au réseau, met à jour sa tracking area, et demande des
ressources pour ses communications. Elles permettent aussi de réaliser la taxation de
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 10

l’usager en fonction de l’usage des ressources et en fonction des flux de service émis et
reçus. Elles permettent enfin de sécuriser les flux de signalisation et les flux média des
usagers en les encryptant entre l’UE et l’eNodeB.
• Fonctions de gestion de la mobilité : Elles permettent à l’UE de s’attacher, de se
détacher et de mettre à jour sa tracking area.
• Fonctions de gestion de session : Elles permettent d’établir des default bearers et
des dedicated bearers afin que l’UE dispose de connectivités IP pour ses
communications.
• Fonctions de routage de paquet et de transfert : Elles permettent d’acheminer les
paquets de l’UE au PDN GW ainsi que du PDN GW à l’UE.
• Fonctions de gestion de ressource radio : Elles permettent l’établissement et la
libération de RAB (Radio Access Bearer) entre l’UE et le Serving GW à chaque fois que
l’UE souhaite devenir actif pour communiquer.
Le réseau EPS consiste en les entités suivantes :
• eNodeB
• Mobility Management Entity (MME)
• Serving Gateway
• Packet Data Network Gateway (PDN GW)
• Home Subscriber Server (HSS)
• Policy and Charging Rules Function (PCRF)

Architecture EPS
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 11

4. Architecture de L’interface radio :
Cette interface fournit des connexions entre UEs et eNodeB. Elle se compose de
trois couches : la première couche (physique), la deuxième couche qui ressemble à la
couche de liaison du modèle OSI, et la troisième couche (RRC) ; comme le montre la
figure ci-dessous :

Interface radio du réseau LTE

a) La couche physique
Elle est la 3
è
couche de l’interface radio. Son rôle principal est :
- Codage/décodage (coding/decoding)
- modulation/démodulation (OFDM)
- mappage multi-antennes
Elle offre des services à la couche MAC sous forme de canaux de transport.
Le schéma ci-dessous présente le processus simplifié de traitement des données par la
couche physique :
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 12


Processus simplifié de traitement des données par la couche physique

b) la couche MAC
Elle est la 2
è
couche de l’interface radio. Elle est responsable de :
 Programmation des liens Uplink et downlink
 retransmissions Hybrid-ARQ
 choix de la modulation
 partage des ressources dans le réseau

c) la couche RLC :
Elle est la 2
è
couche de l’interface radio. Elle est responsable de :
 détection et signalisation des erreurs aux couches supérieures
 découpage et concaténation des données qui entrent dans le système,
d’après la figure ci-dessous :

PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 13

5. Présentation de l’application : Architecture et organigrammes

a) Algorithme de base
Dans cette partie, nous présentons le principe selon lequel nous avons développé
notre didacticiel. L’algorithme de base est le suivant :

PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 14

b) Architecture de l’application
L’architecture de l’application est la suivante :























PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 15

III. Investigations

1) Présentation de la base de données
En vue de mener à bien nos différentes planifications, nous avons mis sur pied une
base de données de 21 tables, d’après la figure ci-dessous.


Modèle conceptuel de données :
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 16





2) Planification de la couverture :
La planification de la couverture permet d’assurer la minimisation du coût de la
liaison radio et de l’infrastructure du réseau, en tenant compte de la couverture radio et
de la taille des cellules sous réserve de contraintes de la QoS. La planification de
la couverture d’un réseau cellulaire permet essentiellement de calculer la taille de la
cellule. Le rayon de la cellule est obtenu suite à la réalisation d’un bilan de liaison qui
permet de déterminer l’affaiblissement maximal alloué MAPL (Maximum Allowable
PathLoss). Cette valeur servira pour le modèle de propagation afin de déterminer le
rayon de cellule. Sachant la taille de la cellule, on pourra donc déterminer pour la zone à
planifier le nombre de stations de base nécessaires.
Le processus de planification de la couverture LTE se présente dans l’organigramme ci-
dessous :
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 17




3) Planification de capacité :

L’ on a déterminé lors de la planification de la couverture le nombre de stations
de base assurant la couverture de la zone à planifier. Toutefois il n’est pas garanti
que ce même nombre soit suffisant pour répondre aux besoins des abonnés en termes
de débit sur les deux liaisons. C’est pour cela qu’un calcul de capacité s’avère plus
que nécessaire. Pour une faible densité de trafic, la planification de la couverture
sera suffisante, mais il suffit de changer le profil des abonnés (changer les débits
moyens) pour s’apercevoir de la nécessité de la planification de la capacité.
Le processus de planification de la capacité se présente à la Figure ci-après :
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 18










PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 19

IV. Résultats et commentaires

Nous commencerons tout d’abord par présenter l’interface d’accueil de l’application :



















En cliquant sur ce
bouton, l’on accède au
processus de planification.
Mais avant, il ya une page
d’authentification présentée
ci-dessous.
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 20









L’utilisateur après authentification peut :
 Consulter la liste de tous les projets existants,
 Créer un nouveau projet,
 Modifier un projet (il ne peut pas modifier un projet qu’il n’a pas créé)
La figure ci-dessous permet d’illustrer cela.
Si un utilisateur n’a pas
de compte, il peut en
créer un avant de
planifier
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 21


Si l’utilisateur clique sur « consulter »,la page suivante s’affiche :

Nom de l’utilisateur
connecté
Liste des projets créés
par d’autres utilisateurs
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 22



PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 23






Il obtient tous les résultats liés au projet consulté.
Si notre utilisateur clique sur le lien Créer un nouveau projet, l’on l’amène à la page
suivante :
Permet de retourner à la page
précédente.
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 24


En cliquant sur le bouton « valider », notre utilisateur passe à la planification de la
couverture. Il doit commencer par enregistrer une nouvelle zone en choisissant le type
d’eNodeB et d’UE.




PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 25

Notre utilisateur peut donc planifier la couverture en introduisant les paramètres qui
l’intéressent. S’il n’a pas idée des paramètres à introduire, il peut se servir du bouton
« valeurs par défaut ».


PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 26

A partir de cette page, notre utilisateur a la possibilité de consulter les paramètres
suivants regroupés dans un tableau :
consultation illustration
Voir les paramètres
de la zone
sélectionnée

Voir les paramètres
de l’eNodeB
sélectionnée

PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 27

Voir les paramètres
du scénario
sélectionné

Voir les paramètres
de l’UE sélectionné



PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 28

On obtient ainsi les résultats de la planification de couverture :



PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 29

Le bouton « suivant » permet d’aller à la planification capacité. Notre utilisateur n’a qu’à
introduire la densité d’abonnés. Nous lui avons déjà fourni tous les paramètres de tous
les services.






Ce bouton permet d’afficher les résultats
de la planification capacité.
PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 30

On peut donc obtenir les résultats de la planification capacité :


Nous présentons donc un récapitulatif de la planification générale :




PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 31

Conclusion

Il était question pour nous dans ce rapport de présenter le réseau LTE, c’est-à-dire
son historique et ses caractéristiques et les résultats relatifs au dimensionnement d’un
réseau LTE, notamment la planification de couverture et de trafic. Ce travail pratique est
largement à l’origine d’une meilleure appréhension de la notion d’intérêt, notamment la
planification d’un réseau de communications. Le besoin de plus en plus urgent de
l’Internet mobile d’une part et des services multimédia d’autre part, incite plusieurs
opérateurs dans le monde à tester des solutions d’accès Internet haut débit et à migrer
leurs réseaux de transport vers des architectures évoluées. A cet effet, avec une
architecture évoluée tendant vers la 4G et de nouvelles fonctionnalités, nous pouvons
affirmer sans risque de nous tromper que LTE assure la compétitivité à long terme de
l’UMTS.


















PLANIFICATION D’UN RESEAU LTE

5
ème
année génie des télécommunications – Promotion 2011 Page 32

Bibliographie

 Présentation de la technologie LTE, PROMOTION 2011, ENSP 2010/2011,
Yaoundé
 3GPP TS 23.002 V8.5.0, Network architecture (Release 8), Juin 2009.
 3GPP TR 24.801 V8.1.0, 3GPP System Architecture Evolution (SAE); CT WG1
aspects (Release 8), Décembre 2008.
 3GPP TR 23.882 V8.0.0, 3GPP System Architecture Evolution: Report on
Technical Options and Conclusions (Release 8), Décembre 2008.
 Long Term Evolution (LTE) - A Tutorial - Ahmed Hamza, aah10@cs.sfu.ca
Network Systems Laboratory, Simon Fraser University, October 13, 2009