Vous êtes sur la page 1sur 20

Physiologie de la digestion 2 ème partie

Dr.B.KERMICHE

Plan

I. Introduction

II. Phase bucco-œsophagienne

III. Phase gastrique

IV. Phase duodénale

A. Sécrétion pancréatique exocrine

B. Sécrétion biliaire

IV. Phase Duodénale

Trois types de sécrétion

Chyme alimentaire
Chyme alimentaire
Chyme alimentaire
Chyme alimentaire

Chyme alimentaire

Chyme alimentaire
Chyme alimentaire
Chyme alimentaire
Chyme alimentaire
Sécrétion pancréatique exocrine
Sécrétion pancréatique exocrine
Sécrétion pancréatique exocrine
Sécrétion pancréatique exocrine

Sécrétion pancréatique exocrine

Sécrétion pancréatique exocrine
Sécrétion pancréatique exocrine
Sécrétion pancréatique exocrine
Sécrétion pancréatique exocrine
Sécrétion biliaire 3
Sécrétion biliaire 3
Sécrétion biliaire 3

Sécrétion biliaire

Sécrétion biliaire 3
Sécrétion biliaire 3
Sécrétion biliaire 3
Sécrétion biliaire 3

3

FAC Batna - Labo Physiologie

A. Sécrétion pancréatique exocrine

Rappel :

pancréas = glande à 2 fonctions

:

endocrine

exocrine

Endocrine : Concerne 1 à 2 % des cellules

Cellules

Glucagon

glycémie

amas cellulaires : îlots de Langerhans

 glycémie amas cellulaires : îlots de Langerhans Présentent 4 types de cellules sécrétrices Cellules 

Présentent 4 types de cellules sécrétrices

Cellules

Insuline

glycémie

Cellules

Somatostatine

inhibe la sécrétion

d ’insuline et de

glucagon

Cellules F

polypeptide

pancréatique

Régularise la

sécrétion d ’Enz

digestives

pancréatiques

S c h é m a d ’ u n F A C Batna acinus

Fonction exocrine

98% des cellules regroupées en ACINI

Fonction exocrine 98% des cellules regroupées en ACINI Sécrètent suc pancréatique Environ 800 à 1200 ml/

Sécrètent

exocrine 98% des cellules regroupées en ACINI Sécrètent suc pancréatique Environ 800 à 1200 ml/ 24h
suc pancréatique
suc pancréatique

Environ 800 à 1200 ml/ 24h Composition hydrélatique:

98% H₂O -Isotonique au plasma

-pH : 7,6 - 8,2

-

-Electrolytes : HCO3⁻, Na⁺, Ca⁺⁺, Cl, K⁺ Composition enzymatique:

-Amylase (ressemble à celle salive)

-Lipase

-Enzymes protéolytiques ( Trypsine, Chymotrypsine Carboxypeptidase, endopeptidas)

FAC Batna - Labo Physiologie 8
FAC Batna - Labo Physiologie 8
FAC Batna - Labo Physiologie 9

Contrôle de la sécrétion pancréatique

Contrôle de la sécrétion pancréatique Stimule la libération d ’Enz : lipases , trypsine , CCK

Stimule la libération d ’Enz : lipases , trypsine ,

CCK

Vagal
Vagal

Voir estomac

Réponse pancréatique

rapide ( 2 - 3 min )

Hormonal
Hormonal
estomac Réponse pancréatique rapide ( 2 - 3 min ) Hormonal Sécrétine : origine essentiellement duodénale

Sécrétine : origine essentiellement duodénale 28 AA 1/2 vie : 15 - 30 min

H+ = puissant stimulant

stimule la libération d ’HCO3

B. La sécrétion biliaire

La bile est sécrétée par les hépatocytes du foie.

Le volume de sécrétion journalière est de 250 à 1100 ml/24h.

La bile stockée dans la vésicule biliaire(VB) a une concentration 20 fois que celle du cholédoque.

Sécrétée 30 mn après ingestion d’un repas riche en matières

grasses.

Schéma d’un lobule hépatique

Origine et devenir de la bilirubine :

Hb
Hb
Recyclage de l ’Erythrocyte GR Rate , foie AA GR GR macrophage
Recyclage de l ’Erythrocyte
GR
Rate , foie
AA
GR
GR
macrophage

synthèse prot.

GR Rate , foie AA GR GR macrophage synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine

hème

globine

, foie AA GR GR macrophage synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine Transferrine TD

biliverdine

GR GR macrophage synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine Transferrine TD bile hépatocytes
GR GR macrophage synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine Transferrine TD bile hépatocytes
Fe
Fe
GR macrophage synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine Transferrine TD bile hépatocytes

Ferritine

bilirubine

synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine Transferrine TD bile hépatocytes Moëlle oss.

Transferrine

TD

synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine Transferrine TD bile hépatocytes Moëlle oss.

bile

synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine Transferrine TD bile hépatocytes Moëlle oss.

hépatocytes

synthèse prot. hème globine biliverdine Fe Ferritine bilirubine Transferrine TD bile hépatocytes Moëlle oss.

Moëlle oss.

Composition de la bile hépatique :

Na+ , K+ , Cl-

, HCO3-

Protéines plasmatiques Acides biliaires , Sels biliaires Cholestérol Lécithine ( phospholipide ) pigments biliaires (essentiellement la bilirubine)

Rôle de la bile : émulsification des lipides dans l ’intestin grêle

Les sels biliaires délivrés par l ’hépatocyte proviennent :

d ’une néosynthèse exclusivement hépatique ( 5 % )

D ’une captation des sels biliaires plasmatiques ( 95 % )

On parle de « cycle entéro-hépatique » des sels biliaires

Sels biliaires
Sels biliaires
entéro-hépatique » des sels biliaires Sels biliaires Concentrés dans la vésicule biliaire ( voir + loin

Concentrés dans la vésicule biliaire

( voir

+

loin

)

Concentrés dans la vésicule biliaire ( voir + loin ) Aboutissent dans le duodénum , dans

Aboutissent dans le duodénum , dans des

micelles mixtes.

( assure digestion lipides)

ACTIF 85%

Passif 10%

5 %

Colon

95 %

réabsorbés

dans V.porte et retour au foie

Colon 95 % réabsorbés dans V.porte et retour au foie Sels biliaires arrivent inchangés dans iléon
Colon 95 % réabsorbés dans V.porte et retour au foie Sels biliaires arrivent inchangés dans iléon
Colon 95 % réabsorbés dans V.porte et retour au foie Sels biliaires arrivent inchangés dans iléon
Colon 95 % réabsorbés dans V.porte et retour au foie Sels biliaires arrivent inchangés dans iléon

Sels biliaires arrivent

inchangés dans iléon

au foie Sels biliaires arrivent inchangés dans iléon Rq : Ce cycle se réalise 2x par

Rq : Ce cycle se réalise 2x par repas , soit environ 6 x / jour

Vésicule biliaire : Volume ± 40 ml

La bile hépatique se transforme en bile vésiculaire grâce à 2 phénomènes:

CONCENTRATION :

réabsorption d ’H2O ( 16 % / h )

[ ]

de 5 à 10 x

L ’H2O est accompagnée d ’anions ( Cl- , HCO3-)

SECRETION: Glycoprot. qui < cellules muqueuses de l ’épithélium vésiculaire

Entre les repas , le sphincter d’Oddi reste fermé et la majeur

partie de la bile sécrétée par le foie gagne la vésicule biliaire ou elle

est modifiée et concentrée.

Remplissage de la vésicule =

phénomène passif

Si prise d ’un repas

:

Vidange vésiculaire

- Contraction vésiculaire ( présence de quelques fibres musculaires )

- Relâchement du sphincter d ’Oddi

Rq : Canal cholédoque n ’a aucune action dans la vidange

Contrôle de la sécrétion biliaire

La commande hormonale prédomine sur le SNA

1 ]

SNA

:

2 ] Sécrétine

action stimulante sur motricité sympathique : inhibe

X

:

Voir schéma

3 [ ] fibres et relâchement Oddi CCK Sécrétine
3
[ ] fibres et
relâchement
Oddi
CCK
Sécrétine

Stimulation de la sécrétine dépend essentiellement de l ’acidification du duodénum

Stimulation de la CCK dépend de la présence de lipides (AG) et AA .

Anomalies

Cholostase :

défaillance sécrétoire des hépatocytes

( problème au niveau de la glucuronoconjugaison ) rétention dans le sang des substances normalement

évacuées dans la bile.

le sang des substances normalement évacuées dans la bile. ICTERE ( jaunisse ) dû à une
le sang des substances normalement évacuées dans la bile. ICTERE ( jaunisse ) dû à une

ICTERE ( jaunisse ) dû à une anormale

Lithogenèse :

de la [ bilirubine ] plasma

= calculs biliaires Insolubilisation du cholestérol vésiculaire par trop forte [ ] % sels biliaires Cette sursaturation provient du foie