Vous êtes sur la page 1sur 4

L’AMOUR ET LA SEXUALITÉ

DANS LA BIBLE

Pierre Debergé

Racines. Nouvelle Cité, 2001

1
INTRODUCTION

Un titre à faire sourire plus d'un "client" des médias qui nous laissent entendre que le discours
de l'Église en matière d'amour et de sexualité est pudibond, répressif et à mille lieues des
aspirations de la femme et de l'homme d'aujourd'hui.

Pierre Debergé vient ici nous faire "revisiter" la Bible en nous sensibilisant à son contexte
historique et favorise ainsi une autre approche de la "morale judéo-chrétienne" si souvent
décriée de nos jours.

"La Bible, dit-il, contient un message capable d'éclairer les questions qui se posent aujourd'hui
dans le domaine de l'amour et de la sexualité".

Avant de commencer à lire, nous proposons de répondre personnellement et par écrit


aux questions suivantes :

Quelle image de la sexualité avons-nous personnellement ?


Quelle image semble prévaloir aujourd'hui autour de nous ?
Quels mots associons-nous à "sexualité" ? : Liberté ? Frustration ? Déviation ? Respect ?
Danger ? Epanouissement ? Drame ? Répression ? Argent ? Bonheur ? Interdit ? Tabou ?
Va-t-on trouver dans la Bible des solutions aux problèmes d'aujourd'hui ?
La notion de sexualité est-elle clairement définie, n'y a-t-il pas de confusions ? Quels exemples
concrets ?
Gardons nos réponses, puis lisons l'introduction qui va nous permettre d'élargir notre
point de vue et d'être plus réceptifs au livre.

Si vous avez choisi de lire cet ouvrage en équipe :

La 1ère et la 2ème réunions pourraient être consacrées au chapitre 1


La 3ème et la 4ème au chapitre 2
La 5ème et la 6ème au chapitre 3
La 7ème au chapitre 4
La 8ème au chapitre 5 et aux notes personnelles conservées après la lecture de l'introduction.

(Les questions proposées sont indicatives et sont là pour aider à l'approfondissement


du texte en couple et en équipe.)

2
1. Au fil de la Bible, l'amour humain

A. Réunion 1 : "Le corps et la sexualité ont été remis à la responsabilité des hommes pour
qu'ils participent à la puissance créatrice de Dieu" (page 24).

Lecture des pages 19 à 43.

Texte pour la prière en équipe : Osée 6, 1-6

“Allons ! Revenons au Seigneur ! C'est lui qui nous a cruellement déchirés, c'est lui qui nous
guérira ; lui qui nous a meurtris, il pansera nos blessures. Après deux jours il nous rendra la
vie, le troisième jour il nous relèvera et nous vivrons en sa présence. Efforçons-nous de
connaître le Seigneur ; sa venue est aussi certaine que celle de l'aurore, elle sera bien-
faisante pour nous comme l'ondée, comme les pluies de printemps qui arrosent la terre.”
Et Dieu répondit : “Que vais-je te faire, Éphraïm ? Que vais-je te faire, Juda ? Votre amour est
fugitif comme la brume du matin, comme la rosée qui s'évapore à la première heure. Voilà
pourquoi je vous ai frappés par mes prophètes, je vous ai massacrés par les paroles de ma
bouche. Car c'est l'amour que je désire, et non les sacrifices, la connaissance de Dieu, plutôt
que les holocaustes.”

Questions pour l'échange :

1. "La Bible n'est pas un code de morale" … alors comment la définir ?


2. Importance du contexte culturel :

En quoi est-il différent de notre culture actuelle ? des autres cultures anciennes ?

Que révèle Elie en 1R 18, 20-39 ? Et Osée, en Os 2, 4-10 ?


Quelle est la raison de la colère du Seigneur ? Jr 44,15-23.
Que change la nouveauté annoncée en Os 11 ?
Que disent les lévites ? Lv 18, 6-18 et 22 et 20, 13. Lisons attentivement la note 22 p.26.
Pourquoi la fécondité est-elle si importante ? Qu'est-ce qui détermine le rôle de la femme ?

Qu'est-ce qui justifie la polygamie ?

Quelle image a-t-on alors de la femme ? Mikal réf p.33 - Loi du Lévirat réf p.34, Tamar Gn 38
et Dina Gn 34.

Suggestions pour un Devoir de S'Asseoir :

Comment, dans notre vie sexuelle, percevons-nous cette participation à la puissance


créatrice de Dieu ?
Comment réagissons-nous face à l’importance quasi sacrée donnée à la sexualité dans notre
société ?
Comment pouvons-nous éveiller nos enfants aux différentes dimensions de la sexualité ?

3
1. Au fil de la Bible, l'amour humain

B. Réunion 2 : "Sara et Tobias deviendront […] l'image du couple idéal, pleinement fidèle au
projet de Dieu révélé dans les récits de Création" (page 54).

Lecture des pages 43 à 64.

Texte pour la prière en équipe : Livre de Tobie 8, 1-9

Quand ils furent dans leur chambre, Tobie adressa à la jeune femme cette exhortation :
“Sara, lève-toi. Nous allons prier Dieu aujourd'hui, demain et après-demain. Pendant ces trois
nuits, c'est à Dieu que nous sommes unis, et quand la troisième nuit sera passée, nous
consommerons notre union. Nous sommes les descendants d'un peuple de saints, et nous ne
pouvons pas nous unir comme des païens qui ne connaissent pas Dieu.” Ils se levèrent tous
les deux et se mirent à prier ensemble avec ferveur. Ils demandaient à Dieu sa protection.
Tobie disait : “Seigneur, Dieu de nos pères, que le ciel et la terre te bénissent, ainsi que la
mer, les sources, les fleuves et toutes les créatures qui s'y trouvent. C'est toi qui as fait Adam
avec la glaise du sol, et qui lui as donné Ève pour l'aider. Et maintenant, Seigneur, tu le sais :
si j'épouse cette fille d'Israël, ce n'est pas pour satisfaire mes passions, mais seulement par
désir de fonder une famille qui bénira ton nom dans la suite des siècles.”

Questions pour l'échange :

1. Importance de l'hellénisme

Image du corps : est-il méprisable ou doit-il être exalté ?


Influence de l'hellénisme sur le judaïsme : Méfiance à l'égard de la femme ? Méfiance à
l'égard de la sexualité ?

2. Ben Sirac, Salomon, Tobit :

Que nous disent-ils de la femme ? de la fécondité ? de la stérilité ?


Place de l'amour, c'est à dire du sentiment amoureux dans la Bible ?

3. Les 2 grands temps du Cantique des Cantiques ?

Quelles sont les conditions d'un amour authentique ?

Suggestions pour un Devoir de S'Asseoir :

Après une lecture en commun du Cantiques des Cantiques, nous pouvons échanger sur les
questions suivantes :

Qu'est-ce que je trouve d'unique chez mon conjoint ?


En quoi sommes-nous radicalement différents ?
Est-ce que j’accepte avec bonheur qu’il (elle) soit si différent(e) de moi ?
Comment le vivons-nous ?