Vous êtes sur la page 1sur 29

2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim

Droit des contrats speciaux
Droit des Contrats Spéciaux
Par Arnaud Montas
2ème semestre – MI
Droit générale du contrat: Base de tous les contrats sans aucune exception.
Contrat: C'est un accord de olonté entre 2 parties !ui créent des droits et des
obli"ations. #es droits d'une partie sont les obli"ations de l'autre$ c'est un contrat
s%nalla"mati!ue.
Dans un contrat il existe 3 phases&
1' (ormation )art 11*+c.ci' la sanction est la nullité.
• Consentement & il doit ,tre libre et eclairés
• Capacité& 1+ ans )acte de ie courante$ acte de disposition'$ ma-eur
incapable )trouble mental'
• .b-et& doit ,tre licite$ certain$ determiné
• Cause& si ces conditions sont remplies$ le contrat est /ormé. Si une
condition n'existe pas$ donc le contrat est nul et remet les parties dans
l'état o0 ils etaient aant le contrat.
2' 1xécution&
• 2esponsabilité contractuelle&
3 exécution /orcée
3 domma"es3intér,ts
3 résiliation
• 4 conditions&
3 contrat
3 /ait "énérateur& inexecution de l'obli"ation
3 lien de causalité
3 pré-udice& corporels$ morals$ matériels
5' Disparition&
1
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
Introduction au droit spécial:
#e droit des contrats spéciaux est très /ortement in/luencé par le droit commun )la
theorie "énérale'. #e droit spécial ient complèter la theorie "énérale. #e droit spécial
adapte la theorie "énérale abstraite 6 cha!ue situation concrète.
1) Quels sont les caractères des contrats spéciaux?
1
er
caractère& #es contrats spéciaux sont dependants du droit commun
2
ème
caractère& #es contrats spéciaux sont prati!ues.
3
ème
caractère: contrat theori!ue$ un modèle de ente decliné 6 l'in/ini ex& ente de
solde$ ente d'action boursière.
2) Lo!"et des contrats spéciaux
7ous allons etudier uni!uement les contrats ciils. #a distinction entre contrat
ciil et commer8ial est très di//icile. Souent on a considerer !ue lors!u'un particulier
conclut un contrat aec une personne c'est un contrat mixte )ce n'est ni un contrat
commercial ni un contrat ciil'. .n appli!ue en principe le contrat ciil mais on peut aller
-us!u'au code de commerce.
3) Contrats internationaux
Conention de 2ome de 19+* sur la loi applicable aux obli"ations contractuelles.
#a loi applicable a un contrat s'est la loi choisie par les parties. Si les parties n'ont pas
choisit une loi$ c'est la loi du lieu de trans/ert de propriété.
Il existe des conentions internationales sur certains contrats specials.
#) La $uali%ication du contrat
#a !uali/ication s'est /aire entrer un contrat dans une cate"orie de contrat pour
appli!uer le re"ime -uridi!ue.
:our !uali/ier un contrat il /aut rechercher la prestation la plus caracteristi!ue de ce
contrat.
#a di//erence entre contrat de ente et contrat commercial$ s'est la notion de contrat
speci/i!ue. ;oute la di//iculté du contrat special est la !uali/ication de contrat.
&) Les sources des contrats spéciaux
a) 'ource legal
#es art 1<+2 6 2*44 !ui concernent le droit spécial des contrats. #es contrats !u'on
troue dans le code ciil& la ente$ l'echan"e$ le loua"e$ le pr,t$ le dep=t$ le mandat. Ce
sont les contrats nommés !ui sont re"lementés par le code ciil$ par contre il existe des
contrats innomés !ui sont re"lementés par les parties.
Il % a des contrats !ui etaient inommés !ui sont deenus nommés comme le cas de tout
ce !ui se termine par >in"> !ui est an"lo saxon. 1x& par?in"$ sponsorin"$...........
2
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
!) 'ources internationales
Ils iennent complèter le droit interne. .n les troue dans 2 "rands domaines& domaine
de la ente et le domaine du transport. 1x& conention de ienne du 11 octobre19+*
pour les contrats de ente$ conention de rotterdam de -anier 2*1* pour le transport
maritime. Ces conentions internationales soit elles sont impératies soit elles sont
suppleties )s'appli!uent si les parties sont silencieuses'.
c) 'ource communautaire
Soit des rè"lements soit des directies. 1x& directie du 2< mai 1999 sur la ente des
biens de consommation. 1lle a modi/iée le code ciil sur la ente. Directie de 19+< de
l'union europeene sur la responsabilité du /ait des produits de/ectueux deenu les art
15+@ et suiants du c.ci. #es sources imperati/s et sources suppleties.
#es sources imperati/s sont des sources d'ordre public. #es sources suppleties sont de
la olonté des parties$ ces rè"les ne s'appli!uent !ue si les parties n'ont pas decidé d'un
accord.
d) 'ources complementaires
#a -urisprudence$ la doctrine$ la c.cass$ les usa"es& les coutumes deenues obli"atoires.
#es contrats t%pe& contrat de-a redi"és$ contrat /ixé 6 l'aance.
e) Classemnt des contrats speciaux
:our or"aniser la matière on les classe dans plusieurs cate"ories. :lusieurs
classi/ication possible des contrats spéciaux.
• Contrat relati/ au chose)ex& ente' et contrat relati/ de serice )contrat
medical'
• Contrat conclu intuitu personnae
• Contrat translati/ de propriété )ex& bail' et contrat non translati/ de
propriété
• Contrat conclu aec un pro/essionnel et contrat conclu aec un non
pro/essionnel.
C()*I+,- I: L- C./+,)+ D- 0-/+-
5
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
Introduction:
1) De%inition de la 1ente
An contrat de ente est un contrat impli!uant le trans/ert de propriété d'une
chose en contrepartie de paiement de prix. #a ente est un contrat 6 titre onereux. #e
contrat de ente est le contrat le plus repandue. .n peut tout endre sau/ ce !ui est
interdit par la loi.
Dans le contrat de ente$ l'ob-et du contrat porte sur une chose et non sur une personne.
#a chose peut ,tre presente ou /uture.
2) Les caractères de la 1ente
1
er
caractère& #a ente est un contrat preu 6 l'art 1<+2 c.ci >une conention par
la!uelle une partie s'obli"e 6 lirer la chose et l'autre s'obli"e 6 la pa%er.>
2
ème
caractère: #a ente est translati/ de propriété art 1<+5 c.ci >>la ente est par/aite et
la propriété est ac!uise de l'accord sur la chose et sur le prix.> #e trans/ert de propriété
s'est l'ob-et du contrat.
3
ème
caractère: #a ente s'opère par le seul consentement.
#
ème
caractère: Contrat de plus en plus re"lementé entre l'art 1<+2 et art 1B*1 c.ci. ex&
re"lementation des prix$ concurrence ille"al. Certains t%pes de ente re"lementés. #a
protection de l'acheteur contre un endeur issue d'une loi.
'-C+I./ I: L) 2.,3)+I./ D4 C./+,)+ D- 0-/+-
Crt 1@+5 c.ci >la ente est par/aite.............>
)5 Le droit de 1endre
1) *rincipe
*rincipe: ;out le monde peut acheter et endre 6 la condition d'aoir la capacité
-uridi!ue. Crt 1<94 c.ci>;ous ceux aux!uels la loi ne l'interdit pas$ peuent acheter ou
endre.>
Ce n'est pas un droit absolu c'ad certaines choses inalienables ne peuent pas
,tre endus. #es choses hors commerce ex& le corps humain$ les dro"ues$ domaines
publics$ toute chose dan"ereuse pour les personnes ou la sante public. )ex&les arbres$
les animaux dan"ereux'$ les choses immorales ou contraire aux bonnes moeurs$ le
contrat de ente de bebe$ les choses sur les!uels l'1tat a un monopole en droit /ran8ais$
les medicaments$ les ci"arettes$ les allumettes......
)rr6t du 7 no1em!re 2888 a admis la cession des clientèles ciiles 6 une
condition !ue soit sau1egarder la li!erté de choix du patient.
4
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
Cette !uestion a été le"alisée par une loi du 1+ decembre 2**+. #a cession de clientèle
ciile est admise.
25 Les clauses dinaliena!ilité
Cette clause est alable si elle est -usti/iée par un inter,t serieux et le"itime.
35 Les inaliena!ilités "udiciaires
Dans le cadre de la procedure collectie
9) Le Droit dacheter
15 Linterdiction dacheter
Dès !u'un bien est en ente$ les personnes ont le droit d'acheter$ mais il % a des
exceptions.
• #'incapacité d'acheter soit par l'a"e$ par le metier$ le t%pe de ente )ex& un tuteur
n'a pas le droit d'acheter le bien de la personne sous tutelle'$ certaines
cate"ories de ente...
25 Droit dac$uisition pre%erentiel
Cest le cas lors$uune personne 1a a1oir un droit dachat prioritaire sur
certaines choses: Ce droit est organisé par la loi ;ex: droit de préemption):
#e droit de préemption est au bene/ice de l'administration )ex& ente d'un
chateau l'1tat est l'acheteur prioritaire$ les terrains a"ricoles....'.
35 Le pacte de pre%erence
#e proprietaire si"ne si et seulement si il decide de endre un bien et s'en"a"e
de le endre 6 une personne determiné dans le contrat.
Le pacte de pré%érence est une con1ention par la$uelle une personne
sengage< pour le cas o= elle se deciderait > 1endre un !ien: ;ex:pacte de
pré%érence inseré dans un !ail immo!ilier en %a1eur du locataire):
Il % a une obli"ation d'in/ormation très importante 6 l'e"ard de l'acheteur potentiel. Ceci
crée donc une obli"ation de ne pas /aire. Il est preu par les parties. Cest un contrat
unilateral:
Du'est ce !ui se passe si le endeur end 6 d'autre particulierE #a -urisprudence a
beaucoup eolué. 1n principe le pacte de pre/erence est un droit de creance$ dans ce
cas la ictime peut demander des D.I sur le /ondement de la responsabilité
contractuelle.
C) Le re%us de 1ente
<
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
#e principe s'est l'interdiction du re/us.
1) Le re%us de 1ente est interdit > un consommateur

Cu-ourd'hui de plus en plus on peut re/user de endre 6 un pro/essionnel.
2) Linterdiction de discrimination dans la 1ente
Interdiction de discrimination dans le prix et les conditions de 1ente )ex& un
pharmacien !ui re/use de endre une pillule contracepti/ 6 une -eune /emme au nom
d'une coniction reli"ieuse'. C1DF 2 octobre 2**1 >les cro?ances religieuses ne sont
pas un moti% religieux pour re%user de 1endre@. Cependant certaines discriminations
seront -usti/iés au cas par cas )ex& en ertu d'usa"es commer8iaux certaines
discriminations seront admises'.
Discrimination raciale:
Du'est ce !u'une discriminationE C'est une discrimination opèré entre les personnes
ph%si!ues en raison de leur sexe$ la race$ opinions politi!ues$ reli"ieuses...
D) Lechange de consentement
15 Lo%%re de 1ente
C'est un acte unilateral par le!uel le endeur propose de endre un bien pour un
prix determiné. #'o//re doit ,tre precise$ elle est expresse ou tacite. 1lle est /aite au
public ou 6 une personne determinée.
#'o//re de ente n'est pas une promesse de ente. #'o//re de ente peut ,tre
retracté tant !u'elle n'a pas été accepté$ cependant elle doit ,tre maintenu pendant un
delai raisonnable. C'est le -u"e du /ond !ui ont un pouoir souerain d'appreciation !ui
estime le delai raisonnable. Si le delai n'est pas raisonnable$ il % a des D.I.
25 Lacceptation
C'est un acte unilateral par le!uel l'acheteur mani/este son intention de se porter
ac!uereur. 1lle doit ,tre pur et simple.
#'acceptation peut ,tre tacite ou expresse. #a ente est conclue en cas d'accord sur
la chose et sur le prix. Cette rencontre de l'o//re et de l'acceptation /orme le contrat.
Mais en principe les parties peuent retarder le trans/ert de propriéte.
:our amena"er ce principe de l'e//et instantané du contrat et dans un souci de protection
du contractant le plus /aible$ la loi crée un droit de retractation ou un delai de re/lexion.
#e delai le"al du droit de retractation& B -ours.
#e delai de retractation ou delai de repentir& .n le rencontre dans la ente 6
domicile )la loi preoit un delai de retractaton de B -ours'$ la ente 6 domicile$ la ente
d'immeuble 6 usa"e d'habitation.
#e delai de re/lexion& )ex& la ente d'immeuble 6 construire' l'acheteur a un delai
d'un mois pour re/lechir.
-) Les Contrats préparatoires > la 1ente
@
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
Ces contrats sont diers et ariés.
1) La promesse unilateral de 1ente
C'est un contrat par la!uelle une personne$ le promettant$ s'en"a"e 6 endre 6
une autre personne le bene/iciaire un bien.
#e bene/iciaire de la promesse de ente aura une option& soit il a acheter la chose >il
lèe l'option>$ soit il a renoncer 6 la chose.
#a promesse unilateral de ente est un aant contrat de ente$ prepare la ente
de/initi/ et /ixe ces "randes caracteristi!ues. #a promesse unilateral est un contrat$ elle
en"a"e contractuellement le promettant. S'il ne respecte pas la promesse$ il en"a"e sa
responsabilité contractuelle.
#'o//re peut ,tre retiré. Si l'option n'est pas leé la :AG deient cadu!ue.
Cependant la 3
ème
cham!re ci1 c:cass du 2& mars 288A admet $ue si la promesse
de 1ente nest pas conclu le promettant peut se retracter tant $ue la promesse na
pas été accepté: 1n prati!ue lors!ue le bene/iciare ne lèe pas l'option$ la
-urisprudence tend 6 créer une obli"ation d'immobilisation 6 la char"e de l'acheteur.
Souent en prati!ue$ en echan"e de la promesse unilaterale de ente$ le
bene/iciaire s'en"a"e 6 pa%er une idemnité pour compenser l'immobilisation de la chose
>lindemnité dimmo!ilisation>. 1lle est pa%ée pour compenser le "èle de ente. 1lle
peut ,tre pa%ée soit !ue le bene/iciaire est leé l'option ou non. Ceci depend de la liberté
des parties.
#a c.cass nous dit !ue l'indemnité d'immobilisation est le prix du droit d'option ac!uis
pour le bene/iciaire.
2) La promesse s?nallagmati$ue de 1ente
#a promesse s%nalla"mati!ue de ente est l'en"a"ement des 2 parties. #a :SG doit ,tre
enre"istré.
a5 La *'0 a1ec dedit:
C'est une clause !ui a permettre 6 celui !ui en est bene/iciaire de renoncer le contrat
en echan"e d'une somme d'ar"ent.
Cette clause de dedit est preue 6 lart 1&A8 c:ci1: C'est une clause alable. La loi et la
"urisprudence admettent cette clause cBiale$ c.cass du + noembre 19B*.
#a c.cass admet >lors!u'il % a sur une m,me chose$ une promesse d'achat et une
promesse de ente$ la c.cass considère !u'il /aut re!uali/ier ces 2 promesse unilateral de
ente ):AG' en promesse s%nalla"mati!ue de ente ):SG' mais 6 deux conditions.
 Si elles ont le m,me ob-et
 Si elles sont redi"ées dans le m,me terme
!5 le regime "uridi$ue de *'0
B
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
)rt 1&CA c:ci1 @la promesse de 1ente 1aut 1ente@: :our!uoi celaE 1n /ait une
:SG$ le consentement est donné mais la conclusion du contrat est reporté 6 une date.
#a :SG est un aant contrat de ente !ui comprend un accord sur la chose et
sur le prix$ mais !ui produira son e//et plus tard c'a d au moment de la surenance d'un
eenement.
c5 Conditions de la *'0
#a condition est un eènement incertain !ui echappe 6 la olonté du endeur et
de l'acheteur.
Si la condition se realise la ente est /ormée retroactiement )au moment de
l'echan"e du consentement& promesse'. Si la promesse ne se realise pas$ elle sera
cadu!ue.
*romesse assorti dun terme: An terme est un delai entre l'echan"e du
consentement et l'execution du contrat.
2) La *rotection du consentement de lacheteur
#e droit /ran8ais considère !ue l'acheteur est la partie /aible. #e droit le protè"e
aant la /ormation du contrat )obli"ation d'in/ormation 6 la char"e du endeur' et le
protè"e après la /ormation du contrat par le biais des clauses abusies.
15 .!ligation din%ormation pesant sur le 1endeur
#'obli"ation d'in/ormation pèse sur tout les contrats. Mais le endeur a un deoir de
rensei"nement. #es endeurs sont tenus a 5 deoirs& de1or din%ormation$ de
renseignement )sur la chose' et de conseil )sur les besoins'.
Depuis un arr,t de 2**< ces 5 obli"ations sont cumulatiement 6 la char"e du
endeur.
#'obli"ation est due 6 un pro/essionnel lors!ue le bien endu est noueau et necessite
des precautions particulières d'utilisation depuis un arr,t du 1+ /erier 2**4.
25 .!ligation de ne pas respecter::::::::::
Cette obli"ation existe de manière ren/orcée 6 l'art # 11131 c.cons >;out
pro/esssionnel$ endeur de bien doit aant la conclusion du contrat mettre le
consommateur en mesure de connaitre les caracteristi!ues essentiels du bien>. Mais
comme cette obli"ationn'est pas contrai"nante$ le endeur doit prouer !u'il a executer
cette obli"ation.
Ceci existe en matière de publicité menson"ère$ publicité comparatie )ex&clause
abusie' !ui date de la loi du 1* -anier 19B+ dans le code de la consommation.
#a loi declare abusie et repute non ecrite les clauses imposés au
consommateur par un abus de sa puissance economi!ue et lui con/erant au endeur un
aanta"e excessi/. #e code de la consommation -oue pour tous les contrats et non pas
seulement pour le contrat de consommation.
De manière "énérale pour !u'un contrat soit abusi/$ il /aut deux conditions&
+
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
• !u'il % ait un dese!uilibre
• au detriment du consommateur
#e -u"e decide de la clause abusie. 1n /rance en 2*1* la redaction d'un droit !ui
protè"e le endeur est en cours )il s'a"it de certains endeurs ex& les a"riculteurs'.
D) Lexpression du consentement
*rincipe: le contrat de ente est un contrat consensuel c'a d le consentement du
endeur et celui de l'acheteur sont su//isant pour conclure le contrat preue 6 l'art
1<+9c.ci.
Duels sont les cas de /ormalisme !ue la loi peut mettre en placeE
Lexigence dun ecrit: soit un acte authenti!ue )contrat de maria"e$ contrat de
donation'$ soit un acte sous sein" prié )ex& ente 6 domicile$ ente 6 distance'.
E25 Les modalités de 1ente
1: La 1ente > lessai

#a ente 6 l'essai& s'est s'en"a"er 6 acheter le bien si celui ci ous conient. C'est un
cas exceptionnel de ente )ex& le tailleur ou ente de etement sur mesure'.
2: 0ente > lagréage
C'est une ente par la!uelle l'acheteur se resere le droit d'a"réer ou de re/user la
chose. #a ente n'est conclu !u'après l'a"réa"e de l'acheteur. #'acheteur a un pouoir
discretionnaire )ex& de"ustation de in'.
3: 0ente > condition
C'est la ente par le!uel le endeur conient aec l'acheteur de lui reprendre les ob-ets
endus$ s'il ne parient pas 6 le reendre )ex& ente des -ournaux'.
#: 0ente > %aculte de rachat
Contrat par le!uel l'acheteur a la /aculté de restituer au endeur.
E35 La Chose 1endue
C'est un bien )meuble ou immeuble'$ c'est un droit réel ou une creance.
9
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
1) La chose doit exister
C'est les choses /utures. Il est possible de endre une chose !ui n'existe pas le -our
de la /ormation du contrat&art. 115* c.ci )ex& immeuble 6 construire'.
2) La chose doit 6tre determinée
C'est une chose identi/iée$ de/inie et precisée. )rt 112A c:ci1 exi"e !ue la chose soit
determinée !uant 6 son espèce et !uant 6 sa !ualité.
3) )ppartenance de la chose
:eut on endre la chose d'autruiE 1n principe pour endre une chose il /aut ,tre
proprietaire. 1xception& le mandat.
)rt 1&AAc:ci1 >la ente de la chose d'autrui est nulle$ elle peut donner lieu 6 des D.I$
lors!ue l'acheteur a i"noré !ue la chose etait 6 autrui>.
#a loi protè"e très /ortement le droit de propriété.
Due dera prouer le proprietaire de la choseE Il doit prouer la propriété de la chose et
prouer la ente )sa propriété$ son bien a été endue par autrui'.
1n cas d'une erreur le endeur s'il est de bonne /oi$ la ente est annulée pour erreur et
le endeur ne paie pas de D.I art 1118 c:ci1 )eri/ier dans le neH code'.
#) 0ente dune chose indi1ise
C'est une chose !ui appartient 6 plusieuurs proprietaire. Il est preue 6 l'art +1< c.ci.
An indiisaire peut –il endre la choseE
#a c.cass admet !ue cha!ue indiisaire a un droit indiiduelle sur cha!ue propriéte et
!ue les indiisaires ont un droit collecti/ sur la chose.
*recision& Si mal"rès cela la chose a été endue.
1
ère
condition: #a ente sera maintenue mais 6 la condition du consentement des
autres indiisaires.
2
ème
condition: #'acheteur accepte d'entrer dans l'indiision$ dans ce cas il est
indiisaire.
E35 Le *rix
1' *rix doit exister
1*
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
S'il n'% a pas de prix$ il n'% a pas d'ob-et donc le contrat est nul. Mais le -u"e peut
re!uali/ier le contrat en une donation.
2) *rix doit 6tre determiné
:our !ue le prix existe$ il doit ,tre determiné ;art 1&A1c:ci1'. #e prix est en
principe librement determiné par les parties.
-xception: cas ou le prix n'est pas /ixé par le endeur )ex& electricité$taxi....''. 1n
periode de crise l'1tat peut /ixer le prix.
#e prix ne doit pas dependre de la olonté d'un seul.
3)*rix doit 6tre réel
Ce prix réel doit ,tre serieux$ il ne doit pas ,tre derisoire. Il ne doit pas ,tre /icti/ ou
similée.
#) *rix doit 6tre "uste
Il ne doit pas ,tre lesionnaire )ne pas ,tre derisoire'. #e prix doit ,tre licite.
C()*I+,- II: L-' -22-+' D4 C./+,)+ D- 0-/+-
11
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
E15 Le trans%ert immediat de propriété
#e trans/ert de propriété solo3consensus$ c'ad par le seul echan"e de
consentement. )rt A3C< 113C et 1&C3c:ci1: Dès !ue le consentement se sont rencontrés
la ente est alable et aucun /ormalisme n'est neccessaire.
#a conse!uence de ce trans/ert de propriété concerne le trans/ert des ris!ues. Dans le
trans/ert de ris!ue$ c'est le proprietaire de la chose !ui assume la perte /ortuite de la
chose.
Si la chose est detruite entre l'echan"e de consentement et la remise de la
chose$ il doit !uand m,me pa%er le prix.
E2 Le trans%ert di%%eré de la propriété
1
ère
exception: les choses du genre
Ce sont les choses !ui ne sont pas indiidualisées. :our les choses de "enre le trans/ert
de propriété a lieu lors de l'indiidualisation de la chose.
2
ème
exception: les choses %uturs
Dans la ente d'une chose 6 /abri!uer le trans/ert de propriété a lieu au moment de
l'acheement de la chose )ex& /ast /ood'.
3
ème
exception: la 1ente en li!re ser1ice
;ant !ue le prix n'est pas pa%é$ la propriété n'est pas trans/eré )ex& supermarche'.
E3 L-%%et o!ligatoire > legard du 1endeur
1n droit des obli"ations$ il existe 5 obli"ations dans tous les contrats pour toutes
les parties.
• .bli"ation de bonne /oi
• .bli"ation d'in/ormation
• .bli"ation de securité& obli"ation en ertu de la!uelle l'execution
du contrat ne cause pas de pre-udice corporel 6 l'autre partie.
#es obli"ations speci/i!ue 6 la char"e du endeur dans le contrat de ente sont les
obli"ations de delirance et obli"ation de "arantie.
1' .!ligation de deli1rance
+erminologie: Il ne /aut pas con/ondre delirance et lraison$ la delrance c'est
ce !ui se passe 6 la /in de la liraison.
:remière obli"ation du endeur$ la remise de la chose > lacheteur art
1F8#c:ci1. Ces articles sont suppleties )c'a d n'ont pas de /orce obli"atoire les parties
peuent % dero"er'.
#a delirance peut aoir plusieurs /ormes )pour les meubles& remise des biens$ pour les
immeubles& remises des clés'.
#es /rais de delirance sont 6 la char"e du endeur )art 1F8Cc:ci1'. 1n theorie la
delirance doit se /aire immediatement après l'echan"e du consentement mais en
12
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
prati!ue il %'a un decala"e entre le trans/ert de propriété et le consentement )delai de +
-ours'.
Si la chose n'est pas con/orme l'acheteur a le choix&
• Soit il demande l'execution /orcée
• Soit la resolution de la ente
.n doit delirer la chose mais aussi ces accessoires.
2' .!ligation de garantie
7otre etude a porter sur 2 obli"ations. #'o!ligation de1iction !ui a "arantir 6
l'acheteur$ la possession paisible de la chose et la garantie des 1ice cachées !ui a
"arantir !ue la chose ne soit pas iciée.
7otion de "arantie&
:our en"a"er la responsabilité de !uel!u'un il /aut prouer un /ait$ un lien de causalité et
le pre-udice.
:our en"a"er la "arantie il /aut prouer le pre-udice$ en !uel!ue sorte une "arantie est
une..............
a3 La garantie de1iction
1lle a pour ob-et de prote"er l'ac!uereur contre une depossession de la chose
endue. #e endeur doit assurer 6 l'acheteur la -ouissance paisible de la chose.
Cette "arantie d'eiction est double&
• D'abord la garantie du %ait personnel du 1endeur& le endeur ne doit pas
troubler l'acheteur dans sa possession art 1F2Cc:ci1: )ex&cas de la ente d'un
restaurant et 2 -ours après le endeur installe un autre restaurant 6 c=té>.
#e endeur "arantie l'acheteur 6 la /ois contre le trouble de droit )ex& celui !ui ient de
endre reendi!ue un droit contre le bien et ces accessoires' et le trouble de /ait.
• Darantie du %ait des tiers: le endeur doit emp,cher les atteintes proenant des
tiers. Cette "arantie d'eiction du /ait des tiers est moins lourde.
:our !u'il % ait une "arantie du /ait des tiers il /aut 5 conditions.
1
ère
condition& I'atteinte doit ,tre imputable au endeur )le endeur aurait du /aire en
sorte !ue ni lui ni les tiers ne /assent une atteinte'.
2
ème
condition: l'atteinte doit porter sur le droit de l'ac!uereur
3
ème
condition: l'atteinte resulte d'un droit de tiers sur la chose )la "arantie du /ait des
tiers ne -oue !ue pour les troubles de droit'.
#'eiction peut ,tre totale ou partielle
15
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
1n cas d'eiction totale$ la ente est aneantie$ la "arantie d'eiction met /in au
contrat$ mais en cas d'eiction partielle la ente est maintenue$ dans ce cas l'acheteur
a demander des D.I pour le pre-udice subi.
#a "arantie d'eiction peut ,tre amena"é par les parties. Ils peuent l'a"raer mais par
contre ils ne peuent pas l'alle"er art 1727 et 1F2C c:ci1:
!) La garantie des 1ices cachées
)rt 1F#1 c:ci1 et s:
#'ob-et deliré doit ,tre non seulement con/orme 6 la chose commandée& con/ormité
materielle >o!ligation de deli1rance >. Mais e"alement l'ob-et deliré doit ,tre con/orme
6 l'usa"e oulu& @con%ormité dusage@:
Cette !uestion relèe de la "arantie des ices cachées. #a "arantie du ice cachée est
la "arantie la plus importante 6 l'e"ard du endeur.
1' Conditions
#es conditions sont cumulaties&
1
ère
condition& Il /aut d'abord un 1ice$ un de/aut de la chose.
2
ème
condition& il /aut !ue le ice soit caché
5
ème
condition& il /aut !ue le ice soit anterieur > la 1ente
4
ème
condition& le ice doit rendre la chose impropre > lusage au$uel lacheteur la
destinait:
#a !uestion de l'usa"e au!uel on destinait la chose$ le droit estime un s%stème
de presomption d'un usa"e normal de la chose.
#a -urisprudence pour apprecier la !uestion de l'usa"e au!uel on destinait la chose$ tient
compte de la $ualité de lacheteur) pro/ane ou pro/essionnel'.
#e -u"e apprecie e"alement en /onction de la nature de la chose notamment une chose
neue et une chose d'occasion.
#'action doit ,tre exercé dans un delai de 2 ans 6 compter de la connaissance du ice
)existe depuis 2**B' aant 2**B c'etait un delai bre/.
Duand tous ces conditions sont reunies$ le endeur doit assumer les e//ets des
ices cachés.
#'acheteur a une option&
 Soit l'acheteur doit demander une diminution du prix$ cette action
s'appelle action estimatoire
 Soit l'acheteur peut demander la disparition de la ente )l'acheteur
rend la chose et le endeur le prix' action redhi!itoire.
#'acheteur a le choix discretionnaire entre les deux. Il % a cependant une exception au
choix. #ors!ue le ice de la chose la rend dan"ereuse$ l'action redhibitoire est
obli"atoire. #ors!ue le ice est minime$ action estimatoire.
14
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
.n peut a""raer la "arantie par une clause extensie. .n peut diminuer cette
"arantie )mais on peut pas l'annihiler' sau/ dans les rapports entre pro/essionnels et non
pro/esionnels.
E#5 Les .!ligations de lacheteur
)) .!ligation de pa?er le prix
#e prix a pa%er est le prix conenu au moment de la /ormation du contrat art
1F&8 c:ci1 >lieu ou on doit pa%er le prix>.
#a sanction du paiement du prix
1) 'anction pre1ue par la loi ou garantie legale
#a loi o//re au endeur une option$ soit une action en paiement soit une action en
resolution.
#'action en resolution est necessairement prononcé par un -u"e. Ce dernier attend
tou-ours un delai de "rIce pour le paiement.
1n plus le endeur a un droit de retention sur la chose.
2) Darantie con1entionnel
 Soit une clause resolutoire
 Soit une clause de resere de propriété& le endeur reste
proprietaire de la chose tant !ue l'acheteur n'a pas pa%é.
9) .!ligation de prendre li1raison: le retirement
#'acheteur a l'obli"ation de prendre liraison de la chose et s'est lui !ui doit assumer le
coJt.
C) .!ligation de pa?er les %rais dacte
;out les /rais d'acte lié 6 la ente sont 6 la char"e de l'acheteur )ex& ente d'une
maison$ le contrat a passer deant un notaire$ ce dernier sera pa%é par l'acheteur'.
Conclusion&
#es entes internationales sont re"is par la conention de Gienne de 19+* portant >loi
uni/orme sur les entes internationales>.
C()*I+,- III: L- C./+,)+ D-C()/D-
C'est un contrat !ui se caracterise par la remise d'une chose contre une autre chose.
1<
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
E1) La transposition des règles de la 1ente
.n a appli!uer de manière "énérale les rè"les de la ente et de l'echan"e. Cinsi
l'echan"e est un contrat s%nalla"mati!ue 6 titre onereux.
)rt 1783 et s: c:ci1 l'echan"e se /orme par le seul echan"e des consentements de la
m,me manière !ue la ente.
#'echan"e a un e//et doublement translati/ de propriété. #es deux co echan"istes
ont les m,mes obli"ations !ue le endeur.
E2) Les règles particulières > lechange
#a "rande di//erence entre la ente et l'échan"e est !u'il n %a pas de prix
d'echan"e donc les rè"les de ente relatie au prix ne s'appli!ue pas 6 l'echan"e.
#'echan"e aec soulte est 6 mi3chemin entre l'echan"e et la ente. #ors!ue les
deux biens echan"és n'ont pas la m,me aleur$ l'echan"e a lieu aec soulte.
Si le montant est très important par rapport 6 la aleur du bien$ les -u"es pourront
re!uali/ier le contrat en ente. Si les coechan"istes precisent au -u"e !u'ils eulent
maintenir le re"ime de l'echan"e alors le -u"e ne peut !ue le constater.
C()*I+,- I0: L- C./+,)+ D- 3)/D)+
C'est un contrat par le!uel une partie s'en"a"e a rendre 6 l'autre un serice appreciable
en ar"ent.
#e c.ci connait 5 contrats !ui porte sur une prestation humaine. #e mandat$ le contrat
d'entreprise$)sous traitance' et dep=t.
#e contrat de mandat est aussi appelé contrat de représentation$ art 1AC# et s c:ci1:
C'est un contrat par lequel un mandant donne à une autre personne le
pouvoir de faire quelque chose pour son compte et en son nom. #a tutelle
est un t%pe de mandat.
'-C+I./ I : Le droit commun
#e mandat est préue dans les art 1AC# a 2818 du c:ci1:
1. Les caractères généraux du mandat
C'est d'abord un procèdé de représentation conentionnel. #e mandat le"al le plus
celèbre est l'autorite parental.
Celui !ui donne le mandat est le mandant$ celui !ui recoit est le mandataire.
a5 Le mandat est général et spécial
1@
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
#e mandat est "énéral lors!u'il porte sur tout les actes. #e mandat est spécial
lors!u'il porte sur certains actes precisement préus dans le contrat.
!5 le mandat ne peut porter $ue sur des actes "uridi$ues
1n principe pour les contrats$ les /aits -uridi!ues du mandant ne sont pas pris en
compte.
c5 le mandat est gratuit ou salarié
#es -u"es /ont preue de plus "rande indul"ence aec celui dans le contrat est "ratuit
2: Lexecution de la mission en toute independance
#e mandataire s'en"a"e a exécuter une mission$ mais il est libre de choisir les mo%ens
pour % parenir.
'-C+I./ II: Les 2ormations du mandat
#e mandat est un contrat consensuel c ad n'a pas un /ormalisme particulier$ mais
si le mandat est conclu pour accomplir un acte authenti!ue$ alors le mandat doit ,tre
conclu dans la m,me /orme. Certains mandats doient ,tre ecrit. Il existe 2 /ormes
particulières de /ormation du mandat.
• Il y a d'abord le mandat tacite:
1n ertu de lart 1#32 c:ci1 pour tout ce !ui concerne la ie commune$ il existe un
mandat tacite entre les epoux.
• Autre forme le mandat apparent:
Ane personne peut se trouer en"a"é eners un tiers aant m,me !u'il n'% a pas de
mandat$ lors$ue ce tiers a pu légitement croire $ue la personne a1ec la$uelle il
traite< etait un mandataire: Dans ce cas la personne est tenu d'executer les actes du
mandataire apparent comme si elle lui aait donné un mandat.
:our !ue la theorie du mandat apparent -oue$ il /aut 2 conditions&
3 la bonne /oi du tiers
3 la cro%ance lé"itime du tiers

'-C+I./ III: Les -%%ets du mandat
1B
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
#es e//ets du mandat entre mandant et mandataire
)5 les o!ligations du mandataire
1) .!ligation principal le mandataire doit exécuter son contrat&
De maniere "énérale l'obli"ation d'execution du contrat est une o!ligation de mo?en.
Lart 1AA1 c:ci1 dispose !ue le mandataire peut utiliser tous les mo%ens possibles.
Dans les obli"ations du mandataire la -urisprudence preoit 4 caractères&
• elle doit 6tre précise& le mandataire doit respecter au mieux les
conditions du contrat
• l'exécution doit 6tre diligente et lo?ale& obligation de bonne foi
• l'exécution doit 6tre personnel& le mandataire doit a"ir comme aurait
personnellement a"it le mandant. 1n principe le sous mandat n'est pas
accepté. Cu-ourd'hui de plus en plus la -urisprudence accepte la sous
traitance du mandat. Si le sous mandat respecte les intér,ts du mandat.
• #'execution doit 6tre e%%icace& obligation de moyens.
2) Il doit rendre des comptes art 1AA3 c:ci1
:endant le mandat$ le mandataire doit in/ormer le mandant de toute les demarches !u'il
e//ectue et de toutes les depenses !u'il a e//ectué.
3) .!ligation de conseil
Cette obli"ation est presumé pour le mandataire pro/esionnel .
95 Les o!ligations du mandant
#e mandant a d'abord un de1oir de coopération$ c'ad il doit /acilité la mission
du mandataire$ donner tous les rensei"nements.
#e mandant a des o!ligations pecuniaires art 1999 et s c.ci >le mandant doit
rembourser au mandataire tous les /rais et domma"es subis. Il doit e"alement le
remuneré si le mandat est remuneré>.
'-C+I./ I0: Les -%%ets du mandat > legard des tiers
1+
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
)5 Les rapports entre le mandataire et les tiers
Deux cas seront etudiés&
1) Lors$ue le mandataire respecte les limites de son mandat
• Si le mandataire a in/ormé le tiers de sa !ualité$ le mandataire
n'est pas en"a"é personnellement
• Si le mandataire n'a pas in/ormé le tiers de sa !ualité$ il est
obli"é personnellement
2) Lors$ue le mandataire depasse les limites de sa mission:
• Si le tiers connaissait les limites du mandat$ le mandat n'est
pas obli"é
• Si le tiers i"norait les limites du mandat$ le mandataire est
en"a"é pour tout ce !ui a excedé le mandat.
95 Les rapports du mandant et des tiers
#ors!ue le mandataire a"it dans les limites du mandant. #e mandant sera en"a"é
par les actes du mandataire& art 1AAC al 1 du c:ci1:
#ors!ue le mandataire a depassé les limites de ses /onctions$ le mandant n'est pas
en"a"é sau/ s'il rati/ie le depassement art 1AAC al 2 c:c1:
'-C+I./ I0: La 2in du mandat
Lart 2883 c:ci1 preoit des causes d'extinction du mandat.
 #'acheement de la mission
 #e decès de l'une des parties&art 2**5 c.ci$ exception en cas de
decès du mandant$ le mandataire doit continuer le mandat s'il % a peril
en la demeure
 :ar la /in de la durée du mandat
#es parties peuent mettre /in au contrat.
#e mandant peut reo!uer le contrat 6 tout moment art 288# c:ci1:
Cette reocation est expresse ou tacite. 1lle est d'ordre public$ les parties ne
peuent % dero"er. Il existe une exception& la!us de droit. .n troue des clauses
d'irreocabilité mais en contrepartie des D.I.
#e mandataire peut demissionner$ on dit !ue le mandataire renonce au mandat&
art 2887 al 2c:ci1:
Conclusion sur certais mandats spécaux& les a"ents immobiliers$ les promoteurs
immobiliers$ les intermediaires du tourisme$ les a"ences d'assurance.
19
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
C()*I+,- 0: L- C./+,)+ D-/+,-*,I'- : C./+,)+ D- L.4)D-
D.40,)D-
C'est un contrat par le!uel l'entrepreneur s'en"a"e eners le maitre d'oura"e a
executer un traail independant et sans représentation.
Ce contrat est re"it par les art 17C7 > 17AA c:ci1: Il s'a"it d'un contrat consensuel !ui ne
necessite pas de /ormalisme particulier. C'est un contrat 6 titre onereux$ d'une part le
traail et d'autre part une contrepartie.
1n prati!ue$ les parties doient /aire un deis& c'est une proposition de traail et
de prix !ue l'entrepreneur a proposer au client$ si le client accepte le deis$ le contrat
est /ormé. Si le client n'accepte pas le deis rien ne se passe.
1n droit on considère !ue le deis est un aant contrat ce !ui est criti!uable. Si le deis
est accepté$ le contrat est /ormé. le prix !ue le deis precise est le prix /inal m,me s'il ne
correspond pas 6 la realite de la prestation.
#e deis n'est pas une obli"ation$ mais en prati!ue c'est souent le cas. 7otamment
dans un contrat de transport$ la !uestion de deis est une !uestion importante$ ce !ui a
/ait l'independance du contrat de transport. :ar ex& #e contrat de taxis est un contrat
aleatoire& on ne peut pas determiner exactement le coJt dès le debut.
:ar/ois dans le deis$ le prix n'est pas determiné mais il est determinable et la loi
l'accepte.
1n matière de contrat d'entreprise$ il existe une prati!ue en ertu de la!uelle$
l'entrepreneur a delè"uer une partie du traail 6 une autre personneK c'est la sous
traitance. 1x& chaine de contrat.
E15 Le Droit Commun du Contrat
C'est un droit très -urisprudentiel.
)5 La Quali%ication du Contrat dentreprise
Comment distin"uer les contrats d'entreprise des autres contrats.
15 Les critères du contrat dentreprise
• Lentrepreneur a une o!ligation de %aire: )obli"ation de /aire et non
obli"ation de donner'. Ce critère permet de distin"uer le contrat de ente
)obli"ation de donner' du contrat d'entreprise.
2*
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
• Distinction contrat dentreprise et contrat de depGt& dans le contrat
d'entreprise la prestation de serice doit ,tre e//ectué. Dans le contrat de
dep=t$ la remise de la chose.
• Distinction contrat de 1ente et contrat dentreprise: )ex&une personne
demande 6 une autre de lui costruire un immeuble'. )rt 1711 c:ci1
preoit lors!ue le client /ournit les materiaux.
#a !uestion est plus di//icile lors!ue c'est celui !ui /ait le traail !ui /ournit les
materiaux.
Cu-ourd'hui la c. Cass resout cette problemati!ue aec un seul critère:
le critère economi$ue: la c. Cass re"arde ce !ui est le plus important. Si les materiaux
sont les plus importants& contrat de vente. Si le traail est le plus important& contrat
d'entreprise.
#a -urisprudence a ra-outée un autre critère au critère economi!ue.
le critère ps?chologi$ue: il % a un contrat d'entreprise si le /ournisseur des materiaux
est char"é de realiser un traail speci/i!ue en ertu d'indication particulière.
E25 La 2ormation du contrat dentreprise
C'est un contrat consensuel$ lors de la periode contractuel il %a des pourparlers.
#ors de ces pourparlers l'entrepreneur a remettre un deis au client. ;ant !u'il n'est pas
accepté le deis n'a aucune aleur -uridi!ue. Ce n'est !ue lors!ue le deis sera accepté
!ue le contrat sera /ormé.
E35 Les -%%ets du Contrat
)) Les .!ligations de lentrepreneur
1:La *restation Intellectuelle
1xecuter la prestation de serice au contrat. Il % a deux "randes /amilles des traaux&
la prestation de serice intellectuel et la prestation de serice !ui porte sur une
chose.
• 2aire le tra1ail ou assumer la prestation de ser1ice& l'entrepreneur doit
/aire le traail preu au contrat et de la manière preue au contrat. Si le
contrat est muet sur la manière d'executer le traail$ l'entrepreneur doit le
/aire con/ormement aux usa"es de la pro/ession. #'entrepreneur doit /aire
le traail comme le maitre d'oura"e lui demande de /aire$ m,me sans
lien de subordination.
21
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
#e maitre d'oura"e peut donc demander des modi/ications pendant l'exécution du
contrat. C'est un droit mais le maitre d'oura"e a très loin dans ce droit$ c'est la theorie
de l'abus de droit et donc le maitre d'oura"e en"a"era sa responsabilité.
• Le tra1ail doit 6tre %ait par lentrepreneur ou ses preposés& art 17A7
c.ci. #e traail doit ,tre /ait dans le delai preu ou si ce n'est pas
possible$ dans un delai raisonnable.
• La $uestion $ui se pose en droit est de sa1oir si lo!ligation de
tra1ail de lentrepreneur est une o!ligation de mo?ens ou de
resultat. 1n /ait ceci depend du t%pe de contrat d'entreprise )ex& dans un
contrat de transport$ c'est une obli"ation de resultatK dans un contrat
medical$ c'est une obli"ation de mo%ens'.
#e medecin en "eneral a une obli"ation de mo%en et pour certains actes
medicaux )obli"ation de resultat'. :our les actes benins )ex& prise de san"$
prise de tension$ in-ection musculaire'$ le medecin a une obli"ation de
resultat.
• .!ligation de conseil: cest une o!ligation din%ormation
ren%orcée lors$ue lentrepreneur est un pro%essionnel$il doit
repondre aux !uestions du maitre d'oura"e et lui donner conseil.
Cette obli"ation d'in/ormation a ete ren/orcée dans le contrat medical
notamment par larr6t *eruchet 1C "uillet 2888:
2: -xecution dun tra1ail sur une chose
#'entrepreneur s'en"a"e 6 une obli"ation de resultat. Si l'entrepreneur n'e//ectue pas son
obli"ation$ il en"a"e sa responsabilité contractuel.
9) Les o!ligations du maitre dou1rage
#e maitre d'oura"e a 5 obli"ations&
• Il doit prendre li1raison&)soit de la chose soit de la prestation'
• Il doit receptionner la chose& cela si"ni/ie !ue le maitre de l'oura"e
doit approuer le traail de l'entrepreneur et c'est au moment o0 il
approue le traail de l'entrepreneur !ue la responsabilité de celui3ci
disparait. Donc pas de responsabilité pour mal /a8on.
#e /ait pour un maitre de l'oura"e d'approuer le traail. C'est un acte -uridi!ue$ c'est un
contrat$ lart 17A25F c:ci1 pose des règles particulières en matière de construction
d'immeubles.
22
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
• Il doit pa?er le prix: le paiement du prix est un element
essentiel du contrat d'entreprise. #'art 1B9931 c.ci !ui date de
la loi du 1* -uin 1994. Cet art accorde une "arantie de
paiement aux entrepreneurs.
#a loi or"anise un mecanisme de "arantie o0 l'entrepreneur est prote"é )les
parties sont obli"és de mettre en place ce s%stème pour !ue l'entrepreneur soit pa%er'.
Cest une o!ligation dordre pu!lic:
:our les sous traitant la loi du 51 decembre 19B<.
2: La $uestion des ris$ues dans le contrat dentreprise
La theorie du ris$ue: la !uestion est de saoir lors!ue l'ob-et du contrat est perdu
par cas /ortuit aant la /in de l'execution du contrat !ui doit supporter le ris!ueE
.n doit distin"uer 2 h%pothèses&
• Lorsque c'est l'entrepreneur qui fournit la matière$
lentrepreneur doit assumer les ris$ues des pertes ;art
1FCCc:ci1'. Il existe une exception preue par la loi sau/ si le
maitre d'oura"e a été mis en demeure de receoir la chose
ou la re8ue.
• L'entrepreneur ne fournit pas la matière )le M.. /ournit la
matière ex&bri!ue'$ art 1FCC c:ci1 >dans le cas ou
l'entrepreneur /ournit seulement son traail$ si la chose ient 6
perir l'entrepreneur n'est tenu !ue de sa /aute>.
E#5 La 'ous +raitance
Ane loi du 51 dec 19B< relatie 6 la sous traitance )loi d'.:'.
Crticle 1 de la loi de/init la sous traitance& >cest une operation par la$uelle un
entrepreneur con%ie sous sa responsa!ilité > une autre personne< tout ou partie
du contrat dentreprise conclut a1ec le maitre dou1rage:@
#a sous traitance est un sous contrat !ui se /ait sous la responsabilité de l'entrepreneur$
c'est un contrat !ui re"roupe 5 parties )le maitre de l'oura"e$ l'entrepreneur et le sous
traitant'. 1n cas d'inexecution d'une des obli"ations au contrat$ est ce !ue le maitre
d'oura"e peut a"ir contre les sous traitantsE
Si le sous traitant n'est pas pa%é$ peut3il a"ir contre le maitre d'oura"eE 2 points seront
examinés.
25
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
#a responsabilité du sous traitant eners le maitre de l'oura"e. #'action du sous traitant
eners le maitre d'oura"e.
): Laction directe en paiement du sous traitant contre le maitre
dou1rage
#e sous traitant peut a"ir en paiement contre le maitre de l'oura"e$ dans le cas
ou l'entrepreneur ne paie pas le sous traitant ;art # de la loi de 1A7&)< art 17A1c:ci1. Ce
n'est ni une responsabilité contractuelle ni une responsabilité delictuelle.
• La responsa!ilité du sous traitant > legard de lentrepreneur. #a
responsabilité sera de nature contractuel$ 5* ans 6 compter de la
constatation du domma"e. Ane obli"ation de resultat pèse sur le sous
traitant sau/ en cas de /orce ma-eur.
• La responsa!ilité du sous traitant > legard du maitre dou1rage. #e
maitre d'oura"e ne peut a"ir !ue sur le terrain delictuel ;arr6t 9-''- 12
"uin 1AA1): #e maitre de l'oura"e doit prouer la /aute du sous traitant$ le
delai pour a"ir est de 1* ans.
24
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
C()*I+,- 0I : L- C./+,)+ D- L.4)D-
Il s'a"it du contrat par le!uel le proprietaire d'une chose remet cette chose 6 une
autre personne on lui con/erant sur cette chose certains >droit> et on lui demandant de la
restituer contre remuneration.
1n "énérale on parle de location pour les meubles et de bail pour les immeubles.
Dans un contrat de loua"e$ il % a un proprietaire et un locataire. Dans un contrat de bail$
il % a le bailleur et le preneur.
E15 Les ,ègles Dénérales
#e c.ci preoit les loua"es des choses aux art 178A > 177C c:ci1:
De/inition preue 6 lart 178Ac:ci1 >C'est un contrat par le!uel une partie s'obli"e 6 /aire
-ouir l'autre partie d'une chose pendant un certain temps et mo%ennant un certain prix.>
1n droit /ran8ais le bail perpetuel est interdit. #e preneur est le debiteur precaire de la
chose.
Les 2 éléments particuliers& paiement contre -ouissance d'une chose:
Cette -ouissance peut porter sur tout t%pe de chose$ un meuble ou un immeuble.
:ar contre un bail ne peut pas porter sur un domaine public ou ne peut pas porter sur
une chose consomptible.
1n "énérale le prix est une somme d'ar"ent mais on admet de plus en plus des
/ournitures de serice.
E25 La /ature du Contrat de !ail
): Les o!ligations du !ailleur
#e bailleur a une obli"ation principale !ui est d'assurer la -ouissance paisible de la chose
louée. C'est une obli"ation !ui comprend 5 obli"ations. .bli"ation de delirance$ de
"arantie et d'entretien.
Commme pour le contrat de ente il %'a 5 obli"ations& obli"ation d'in/ormation$ de
securité et de bonne /oi.
1) .!ligation de deli1rance
)rt 1728 c:ci1 >le bailleur est tenu de delirer la chose en bon etat de reparation
de toute espèce.> Cette obli"ation de mettre la chose en bon etat est une obli"ation
suppletie ;arr6t du F "uin 1A7C):
1n droit /ran8ais depuis une loi du 13 dec 2888$ le proprietaire d'un immeuble a
une obli"ation de /ournir un lo"ement decent )c'est une obli"ation d'ordre public'.
2<
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
2) .!ligation dentretien
:endant la durée du bail$ le bailleur s'en"a"e a entretenir la chose louée )sur le
lo"ement'& o!ligation dentretenir la chose$ art 171A52 c:ci1. Cependant pour
l'entretien des choses louées on distin"ue 2 cate"ories&
• #es "rosses reparations concernant la structure du bien 6 la
char"e du bailleur$
• #es reparations locaties 6 la char"e du locataire ;art F8F c:ci1)
1n cas de destruction de la chose pendant le contrat$ lart 1722 c:ci1 preoit !ue
>si la chose louée est detruite par un cas /ortuit$ il %'a une resiliation immediate
du contrat.>#e -u"e considère !u'il %'a une resiliation du contrat$ lors!ue le cout
de remise en etat de la chose depasse la aleur de la chose.
3) .!ligation de garantie
a5 Darantie des 1ices cachés )m,me !ue le contrat de
ente'
!5 Darantie de1iction )m,me !ue le contrat de ente'
:our ces 2 "aranties le bailleur peut s'exonerer en cas de /orce ma-eur.
9) Les .!ligations du preneur
1
ère
o!ligation: Il doit user de la chose en bon père de /amille et suiant
la destination donnée au lieu loué par le bail. Ceci sera apprecié in abstracto)par
rapport 6 ce standard' c'a d on ne peut pas de"rader ou modi/ier la chose louée.
#e locataire doit prendre en char"e locatie.
2
ème
o!ligation: #e locataire doit repondre des pertes et de"radations !ui
se serait produites pendant l'usa"e de la chose louée. Il doit aussi le /aire si ces
pertes arrient par le /ait de ces inités.
3
ème
o!ligation: #e locataire doit rè"ler le lo%er en terme de contrat. Il doit
la restituer dans l'etat ou ils etaient$ en tenant compte de l'usure normal.
1n cas d'inexecution de ces obli"ations$ il % a la resiliation.
,emar$ue: La sous location
)rt 1717 c:ci1 preoit le principe de substitution$ la sous location est en principe
autorisé en droit /ran8ais: Lart 17&3 preoit !ue >le proprietaire a une action directe en
paiement du lo%er contre le sous locataire.>
2@
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
C()*I+,- 0II : L- C./+,)+ D- *,H+
#e pr,t n'est pas de/init dans le c.ci. #e pr,t est un serice basé sur la con/iance. Il n'%
a pas d'obli"ation de restitution.
2B
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
Lart 1C7& c:ci1 preoit le pr,t 6 usa"e et le pr,t 6 consommation.
E15 Le *r6t > usage ou commodat
#e pr,t 6 usa"e est un contrat ciil preue 6 lart 1C7& c:ci1. Il sa"it d'un contrat
par le!uel une des parties) le pr,teur' remet une chose 6 l'autre )l'emprunteur' pour s'en
serir 6 la char"e pour le preneur de la rendre après s'en etre seri.
#e pr,t 6 usa"e peut porter sur n'importe !uel chose 6 une condition !ue la
chose soit dans le commerce -uridi!ue )art 112C c:ci1'.
C'est di//icile dans le pr,t de saoir lors!ue c'est un acte -uridi!ue et lors!ue c'est
un /ait -uridi!ue. An pr,t deient un contrat de pr,t lors!u'il se trans/orme en liti"e. Dans
la plupart des cas$ le contrat de pr,t est un serice d'amis et donc ce n'est pas un
contrat.
:ar contre il existe une autre cate"orie !ui n'est pas amical$ mais !ui est un
contrat& le pr,t bancaire$ le pr,t 6 la consommation.
#e pr,t 6 usa"e ne trans/ert pas la popriété$ il ne trans/ert !ue la detention de la
chose )art 1C77c:ci1'.
)) Le Droit de lemprunteur
#'emprunteur dispose du droit d'user de la chose$ il est limité 6 l'usa"e preu par
sa nature. Mais cet usa"e peut ,tre determné. *ro!lème de $uali%ication: Due se
passe t il lors!ue l'emprunteur doit /aire des /rais sur la choseE #a -urisprudence
considère !ue m,me si l'on /ait des /rais sur la chose ceci constitue un pr,t.
9) L.!ligation de lemprunteur
15 Le droit dusage de la chose: ce droit comporte 5 élèments.
• Lusage stricte de la chose : c'ad !ue l'emprunteur ne peut se serir de
la chose !u'en /onction de sa nature et du contrat.
• Lo!ligation de conser1ation de la chose: art 1CC8 c:ci1 conseration
de la chose en bon père de /amille$ donc une interpretation in abstracto.
• Si la chose pendant le pr,t cause un domma"e 6 un tiers$ c'est
l'emprunteur !ui en"a"e sa responsabilité en ertu de lart 13C# al 1
er
du
c:ci1: responsa!ilité du %ait des choses:
25 .!ligation de restitution de la chose:
2+
2ème semestre – M1 Ibrahim habib Ibrahim
Droit des contrats speciaux
Ane obli"ation de restitution pèse sur l'emprunteur. Cette obli"ation porte sur la
chose mais aussi sur les accessoires et e"alement sur les /ruits. #'emprunteur est tenu
de eiller en bon père de /amille art 1CC8 c:ci1.
#e re/us de restitution de la chose par l'emprunteur est en droit ciil une atteinte
au droit de propriété et au penal s'est un ol.
#a -urisprudence a été très hesitante sur la !uestion. Lart 1CCC c:ci1 > le pr,teur
ne peut recuperer la chose pretée !u'après !u'elle a seri 6 l'usa"e au!uel elle a été
pr,tée.> F%pothèse lors!ue le pr,t est limité dans le temps. #e problème est
lors!u'aucune durée n'a été preu& la -urisprudence dit !ue l'emprunteur peut conserer
la chose autant de temps !u'elle lui est utile.
Il % a 2 exceptions preue par lart 1CCA c:ci1:
• #a preue par le preteur !ue le besoin de l'emprunteur a cessé
• #e besoin pressent et impreu eproué par le pr,teur
Si cette double condition n'est pas proué$ le -u"e a /ixer un terme raisonnable et
au-ourd'hui la -urisprudence admet )arr6t du 2# no1em!re 288A' >en la!sence de
terme con1enu pour le pr6t dune chose< le pr6teur est en 1oie d? mettre %in > tout
moment sous reser1e de respecter un delai de prea1is raisonna!le> .
29