Vous êtes sur la page 1sur 26
MCA Après le caillassage du bus à Béjaïa Le Mouloudia brandit la menace du boycott
MCA
Après le caillassage du bus à Béjaïa
Le Mouloudia brandit
la menace du boycott
Zeghdane «C’est rageant de perdre des
points à cause du mauvais arbitrage !»
LUNDI 29 SEPTEMBRE 2014
www.lebuteur.com
Karaoui
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2780 PRIX 20 DA
«Oui, Bastia
a contacté
mon frère»frère»frère»frère»frère»frère»
½ finale LDC
TP Mazembe 3 - ESS 2
Une qualification
dans un enfer !
Hammar «Le coup que j’ai reçu
est une blessure de guerre»
Boulahdjilat «On a échappé au lynchage !»
La finale retour,
le 1 er Novembre
à Constantine
JSK
USMA
Redjradj
«On rédigera un
contre Achouri»
Broos-Menad,
rapport
Hannachi s’explique
CRB
Benchikha ou Bouali pour
succéder à Zvunka
Equipe
nationale
«Depuis la mort d’Ebossé, la
femme de Broos lui mettait la
pression pour qu’il rentre»
Mansouri
a discuté
avec
a Idriss
Saâdi
et
supervisé
«Oui, nous avons pris
attache avec Menad»
Ahmed
Kashi
S. Menad «Djamel ne peut
pas refuser l’appel du cœur»
02
02

De nos envoyés spéciaux à Lubumbashi

De nos envoyés spéciaux à Lubumbashi Samir B. Khallil L . Khaled.K

Samir B.

Khallil L .
Khallil L .
De nos envoyés spéciaux à Lubumbashi Samir B. Khallil L . Khaled.K

Khaled.K

L’Entente affrontera l’AS Vita Club l L’AS Vita Club de Kinshasa (RD Congo) disputera la
L’Entente affrontera
l’AS Vita Club
l L’AS Vita Club de Kinshasa
(RD Congo) disputera la troi-
sième finale continentale de son
histoire. Le club congolais s’est imposé
2-1 sur le terrain du CS Sfaxien (Tunisie),
en demi-finale retour de la Ligue des
champions, ce 27 septembre 2014 à Sfax.
L’AS Vita Club retrouve les sommets du
football africain 33 ans après sa der-
nière finale continentale. Le club de
RDC s’est en effet qualifié pour la
troisième fois pour la finale de la
Ligue des champions après 1973
(victoire) et 1981 (défaite). Les
Kinois sont allés décrocher
leur billet sur la pelouse du
CS Sfaxien, samedi der-
nier, en demi-finale re-
tour. A la 26’, les
Tunisiens ouvrent le
score sur un coup
franc puissant tiré
dans la surface de
réparation congo-
laise par Zied Der-
bali (0-1). Dans les
arrêts de jeu de la
première période,
Vita Club égalise par
Issoufou Dayo. Il pro-
fite d’un coup franc pour
marquer de la tête (1-1).
La pression change de camp.
A la 54', Yunus Sentamu ex-
ploite une mauvaise passe en re-
trait, devance la sortie du gardien
et enfonce le clou (1-2).
Troussier démissionne
de son poste
l L'entraîneur du CS Sfaxien, Phi-
lippe Troussier, aurait démis-
sionné de son poste, selon des
sources proches du CSS. Le club du
sud de la Tunisie a été éliminé sa-
medi soir par Vita Club en demi-fi-
nale de la Ligue des champions.
Raït et
Zerrara dans la
récupération
l Pour ce match
retour contre le
TP Mazembe,
Madoui a innové. Il a
incorporé deux nou-
veaux joueurs par
rapport au match
aller. Il s'agit de Raït
et
de Zerrara qui se
sont partagé la tâche
au niveau de la récu-
pération.
Ziaya malmené
l L'avant-
centre sé-
tifien
Ziaya a été ma-
traqué durant
toute la période
qu'il a passée sur
le terrain et cela
en étant ou non
en possession du
ballon. Tout cela
sous les yeux de
l'arbitre et de son
assistant. Coulibaly qui était chargé
de le surveiller aurait mérité d'être
expulsé à plusieurs reprises.
N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014 Coup d’œil Ligue des champions TP Mazembe 3
N° 2780
www.lebuteur.com
Lundi 29 septembre 2014
Coup d’œil
Ligue des champions
TP Mazembe 3
(score cumulé 4-4,
l’Entente qualifiée)
2
ESS

Une qualification dans un enfer !

21', Adji Nii était à l'affût

Le but égalisateur doit beaucoup à la chance. A la 21', Samata exécutera un

coup franc. Le cuir percutera le poteau de Khedhaïria et reviendra dans les pieds de Adji Ne qui n'eut aucune peine à le lettre au fond des filets (1-1).

A partir de cet instant, les Sétifiens per-

dront quelque peu leurs moyens et recu- leront d'un cran. Ils laisseront toutes les initiatives aux Congolais.

38', Coulibaly donne l'avantage aux Corbeaux

Les joueurs du TP Mazembe bénéficie-

ront d'un grand nombre de coups francs

et de corners et cela surtout devant l'af-

folement des défenseurs de l'ESS. Le salut pour le TPM viendra justement suite à un corner botté par Samata à la 38'. Coulibaly reprendra victorieuse- ment le cuir et donner ainsi l'avantage à son équipe (2-1). Le reste de la première période n'apportera aucun changement au score et la mi-temps surviendra sur une petite avance au score pour les Congolais.

50', Bolingui, comme à la parade !

On assistera au même scénario en se- conde période. Les joueurs du TP occu- peront le camp sétifien et Frimpong fut tout près d'ajouter un troisième but si ce

n'est Khedhaïria. Sur le contre sétifien, Benyetou est bousculé dans la surface de vérité, sans que l'arbitre ne bronche. Une mauvaise passe de Ze Ondo permettra à Samata de servir Bolingui qui n'aura au- cune peine pour battre Khedhaïria de près (3-1). Les Sétifiens sortiront de leur coquille et poseront le jeu. Cela leur per- mettra de se créer une superbe occasion par Belameiri (56’).

Younes entre et marque !

La solution viendra de Younes qui sera décisif cinq minutes après son entrée sur le terrain. Après un joli travail à la 75' sur l'aile, il surprendra Kidiaba d'un tir lié (3-2). Ce score qui élimine les lo- caux donnera à la rencontre un tout autre aspect. Les joueurs du TP campe- ront dans le camp sétifien. Ils useront de longues balles qui permettront à Khe- dhaïria d'étaler toute sa classe. Ni Sa- mata, ni Frimpong n'arriveront à tromper la vigilance du portier sétifien. L'homme en noir fera jouer pas moins de sept minutes de temps additionnel pendant lesquels les Corbeaux jetteront toutes leurs forces. La fin de match sera sifflée sur une défaite, sans conséquence pour l'ESS. L'Entente a héroïquement gagné le droit de disputer la finale de la LDC contre un autre club congolais, l'AS Vita Club.

S.B.

Stade : Mazembe (Lubumbashi) Affluence : record Arbitres : Djihad Ghrisha, Hocine Abou Sadate, Ayamen
Stade : Mazembe
(Lubumbashi)
Affluence : record
Arbitres : Djihad Ghrisha,
Hocine Abou Sadate, Ayamen
Dchiche (Egypte)
Avertissements : Adji Nii
(31’), Asanti (45’+1) (TPM) ;
Belameiri (40’) (ESS)
Buts : Adji Nii (22’), Coulibaly
(37’), Boulengui 53’) (TPM) ;
Ziaya (8’), Younes (75’) (ESS)
TP Mazembe : Ki-
diaba, Kassoussou, Coulibaly,
Kimouaki, Frimpong, Sango-
loma, Ouakou (Bolingui 46’),
Adji Nii, Kalaba (Oulimou
82’), Assanti, Samata
Entraîneur : Carteron
ESS : Khedhaïria, Megatli,
Aroussi, Mellouli, Ze Ondo,
Legraa, Zerrara, Raït (Djahnit
60’), Belameiri (Younes 69’),
Benyetou, Ziaya (Boukria
90’+3)
Entraîneur : Madoui

LE CHIFFRE

4

Les deux équipes ont inscrit chacune un total de quatre buts lors des deux manches de cette demi-finale. La différence est que les Sétifiens ont scoré par deux fois à l'extérieur. Des réali- sations qui, selon les règlements Fifa, comptent doubles en cas d'égalité au score cumulé. C'est ainsi que l'ESS se retrouve en fi- nale de la plus prestigieuse des compétitions africaines.

È

TOP

Khedhaïria, le héros ! Si les Séti- fiens ont arra- ché leur qualification, ils le
Khedhaïria,
le héros !
Si les Séti-
fiens ont arra-
ché leur
qualification,
ils le doivent
en grande
partie à leur
gardien de
but Khedhaïria. Ce dernier a
été époustouflant et il a
écœuré les attaquants congo-
lais. Il n'endosse aucune res-
ponsabilité sur les trois buts
qu'il a encaissés. Gourcuff est
interpellé.

L a qualification pour la finale de la LDC, arrachée par les Séti- fiens, est celle du cœur. C'est

dans un stade tout acquis au TP Ma-

zembe que s'est jouée cette demi-fi- nale retour. Les 22 acteurs entreront très vite dans le vif du sujet et ce sont les locaux qui se montreront les premiers menaçants.

8', le centre-tir victorieux

de Ziaya

A la 2', Kabala adres- sera un tir des vingt mètres qui obligera Khedhaïria à la pa- rade. La réplique des Sé- tifiens se fera à la 8' et elle sera fulgu- rante. Ziaya, excen- tré, adressera un

centre-tir qui termi- nera sa course dans la cage de Kidiaba qui fut surpris sur ce coup (0-1). Piqués au vif, les Congolais se jetteront à l'assaut du camp séti- fien. Khedhaïria effectuera des miracles pour sauver sa cage.

FLOP È L'enfer de Lubumbashi La délégation sétifienne a vécu un véritable calvaire lors de
FLOP
È
L'enfer de
Lubumbashi
La délégation sétifienne a
vécu un véritable calvaire lors
de son séjour dans la capitale
du Katanga. Menaces, intimi-
dations et tentatives d'agres-
sion ont été le lot des
Algériens. Les choses ont pris
une tournure plus grave au
coup de sifflet final. Des enra-
gés ont tenté de défoncer la
porte des vestiaires des Séti-
fiens. C'est par miracle que les
poulains de Madoui y ont ré-
chappé.
www.lebuteur.com N° 2780 Coup d’œil Ligue des champions Lundi 29 septembre 2014
www.lebuteur.com
N° 2780
Coup d’œil
Ligue des champions
Lundi 29 septembre 2014
03
03

De nos envoyés spéciaux à Lubumbashi

De nos envoyés spéciaux à Lubumbashi Samir B. Khallil L . Khaled.K

Samir B.

Khallil L .
Khallil L .
De nos envoyés spéciaux à Lubumbashi Samir B. Khallil L . Khaled.K

Khaled.K

devons à notre abnégation. Il y a une finale à jouer face à Vita Club. Quelles sont vos chances de remporter le trophée ? Sans vouloir vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, nous avons toutes nos chances. Je pense personnellement que cette équipe de Vita Club est aussi forte que celle du TP Mazembe. La finale retour se jouera en Algérie, mais pas à Sétif. Avez-vous fait votre choix en ce qui concerne le stade ? Ce sera à Constantine, Blida ou ailleurs. Peu im- porte. L'ESS représente l'Algérie maintenant. Je peux seulement vous dire que la finale retour se jouera le 1 er Novembre, soit la date anniversaire du déclenchement de la Révolution. Ce sera un sym- bole très fort pour toute la famille de l'Entente. On vous laisse conclure. Je voudrais remercier tous ceux qui nous ont aidés. Les autorités, et cela à tous les niveaux, n'ont ménagé aucun effort pour venir en aide à l'ESS et ce succès est un peu le leur. Notre souhait est de rem- porter le trophée et de l'offrir au président Boute- flika. Entretien réalisé par S.B.

Hammar «Nous remettrons

le trophée au président Bouteflika»

C'est une lapalissade que de dire que le plus heu- reux des Sétifiens est Hassan Hammar. Le président de l'ESS était convaincu, bien avant le coup d'envoi du match, que son équipe réussirait à arracher la qualification. «Je jeûnerai trois jours si nous revenons bredouilles du Congo, a-t-il confié à l'un de nos correspondant sur place.» C'est les larmes aux yeux et avec un gros bandage autour de la jambe qu'il a répondu à nos questions. Tout d'abord président, c'est quoi ce bandage autour de la jambe ? (Sourire…) C'est une blessure de guerre. Au mo- ment où je me rendais vers les vestiaires pour félici- ter les joueurs, j'ai été pris à partie par un groupe de supporters du TP totalement hystériques. Dieu merci, je m'en suis tiré avec une blessure à la jambe, mais ce n'est pas là l'essentiel. Expliquez-vous. Nous avons prouvé à tout le continent que l'ESS est un club qui mérite le plus grand respect. Croyez-moi, peu d'équipes en Afrique sont capa- bles de surmonter ce que nous avons enduré et sur- tout privé le TP Mazembe d'une finale sur son propre terrain. Vous n'allez donc pas jeûner pendant trois jours… J'étais certain que les joueurs et les membres du staff allaient puiser dans leurs ressources pour arra- cher la qualification. Les menaces, les tentatives d'agression dont nous avons fait l'objet depuis notre arrivée à Lubumbashi ont attisé chez nous ce senti- ment de hogra. Nous nous sommes sentis dé- laissés et abandonnés par tout le monde. Cette qua- lification est celle du nif.

Il vous faut reconnaître que votre équipe a souffert… C'est certain, tout comme nos adver- saires d'ailleurs. Cette qualification n'est un cadeau de personne. Nous la

qualification n'est un cadeau de personne. Nous la Le président blessé à la jambe Même le
Le président blessé à la jambe Même le président sétifien n'a pas échappé à la
Le président blessé à la jambe
Même le président sétifien n'a pas échappé à la vindicte et à l'acharnement des
supporters du TP Mazembe. Il a été agressé alors qu'il était sur le point de rejoin-
dre les vestiaires à la fin du match. Cela lui occasionnera un gros hématome au ni-
veau de la jambe que se chargera d'estomper le médecin du club.
Après le coup de sifflet final…
La folie dans le vestiaire sétifien !
Dès le retour dans les vestiaires qu'ils ont rejoint sous une
pluie de projectiles, les joueurs sétifiens ont laissé éclater leur
joie. «C'est une qualification historique que je dédie au peuple
algérien et à nos supporters qui m'ont toujours soutenu et qui
ont soutenu l'équipe. Ils le méritent. L'essentiel a été fait»,
douleur et nous nous y attendions. Le TP Mazembe est une
très belle équipe, nous l'avons déjà dit. Nous avons dû affron-
ter beaucoup d'hostilités à notre égard et nous avons su gérer
tout cela. Croyez-moi, ce n'est pas du tout simple. Nous avons
réalisé l'essentiel. Personnellement, je suis très fier.»
lancera Madoui, au bord des larmes.
«Nous n'avons pas craqué»
Madoui : «Cette qualification a été
acquise
dans la douleur»
Le coach sétifien s'ex-
primera un peu plus tard
et confiera à notre cor-
respondant ce qui suit :
«Cette rencontre a été dure et indécise de bout en bout,
mais on ne pourra pas dire que notre qualification n'a pas été
méritée, en dépit des difficultés éprouvées. Ma pensée va à
tous les joueurs qui ont travaillé et subi la pression tout au
long de la phase de poules et surtout lors des deux manches
de la demi-finale. Ils ont été au rendez-vous et ont su gérer, de
manière admirable, les moments clefs de cette qualification.
Nous n'avons pas craqué, comme l'espéraient les Congolais.»
«Cette qualification n'a
pas de prix. Elle a été ob-
tenue dans la
S.B. Legrâa : «Ma joie est indescriptible» l «Il est difficile de vous dé- l
S.B.
Legrâa : «Ma joie
est indescriptible»
l «Il est difficile
de vous dé-
l
crire ce que je ressens. Ma
joie est indescriptible.
Je suis fier
d'avoir participé à
cet exploit.
C'est un rêve qui se réalise
moi. Je rêvais de participer
pour
à une
finale de Ligue des champions. Je
suis comblé mais ma joie sera
totale lorsque je brandirais, avec
mes coéquipiers, le trophée. Ma
grosse joie, c'est que cette qua-
lification a été décrochée sur le
Graves dépassements
Lubumbashi
Boulahdjillet :
terrain
de
l'une
des
meil-
leures
équipes
d'Afrique.
«Nous avons failli être
lynchés !»
Par
ailleurs
si
le des
TP plans
ont été
mis
en
branle
l l Le directeur sportif de l'ESS,
Dhaia Eddine Boulahdjillet,
pour
nous
déstabili-
nous a relaté les conditions dans les-
ser,
c'est
que
Mazembe
craignait
Ce qui s'est passé dans la nuit de
samedi au dimanche à Lubumbashi dé-
passe tout entendement. Des centaines
de personnes, dont certaines étaient
armées, ont tenté d'envahir l'hôtel où
résident les Sétifiens. Les services
de sécurité, en très petit nombre, et
quelles s'est joué ce match contre
le TP Mazembe : «Nous avons
notre
équipe.»
Sétif en liesse
l
Dès
le
match
terminé
la
vécu un véritable enfer à
Lubumbashi. Nous avons
échappé, par miracle, à
un véritable lynchage.
On a été victimes de
la qualification l
pour
finale
de
manifestement complices, ne sont
intervenus que juste avant l'irrépa-
rable. En toute impunité, les Congolais
ont dansé et chanté toute la nuit sous
les fenêtres des Sétifiens, empêchant
ces derniers de dormir.
la LDC
obtenue,
des
milliers
Sétifiens
sont
sortis
dans
rues
de
ville
des
Hauts-Plateaux
pour
fêter
l'événement.
la Les
les ar- et de
tères
principales
étaient
blo-
Les hommes de
Katumbi
étaient armés de
machettes
plusieurs agressions de
la part des supporters de
cette équipe du Mazembe
qui avait accès, inexplicable-
ment, à toutes les parties du
stade et même aux vestiaires. Nous
quées du fait des
processions inces-
santes de voitures
défilant aux sons de
chansons à la gloire
des Noir et Blanc.
Durant tout leur séjour à Lubum-
bashi, les Sétifiens ont eu droit à
toutes sortes de menaces. La popu-
lation chauffée à blanc faisait des
allons saisir nos instances et la CAF
avec des rapports détaillés. Nous avons
vécu un enfer. Nous n'avons pas été
pour jouer un match de foot, nous
s'est pour-
La fête durant
suivie
des
heures.
étions plutôt en guerre à Lu-
bumbashi. C'est inconcevable
! Heureusement que nous
n'avons aucun dommage
corporel sérieux à déplo-
rer.»
S.B./K.L.
signes significatifs. De la main, ils
ont montré aux membres de la délé-
gation de l'ESS qu'ils allaient être
égorgés. Les plus virulents arboraient
des tee-shirts sur lesquels était floqué
le nom du président du TP Mazembe.

Mellouli : «Enormément de tension dans ce match !»

l l «J'ai vécu ce match sur les nerfs sans pour autant perdre mon sang-froid. Il y a eu énor- mément de tension dans cette rencontre. En plus de bien jouer au ballon, les joueurs de

cette équipe du TP Mazembe sont des provocateurs. Nous avons eu beaucoup de chances car l'ar- bitre n'est pas tombé dans le panneau pour leur accorder un penalty. Le plus important, c'est que nous ayons pu réaliser le rêve de nos supporters en décrochant un billet pour la finale. Le rêve est devenu réalité.»

Belameiri : «Khedhaïria est le meilleur gardien du continent»

l l «Ce match n'a pas été facile à gérer. La pression exercée sur nous a été lourde à porter, mais Dieu merci nous avons pu au final réaliser le rêve de nos supporters. Nous sommes aux

anges. Nous sommes tous contents. L'ESS disputera la finale de la Ligue des champions et je suis fier d'y avoir contribué. Je ne trouve pas les mots pour décrire ces moments inoubliables que je suis

en train de vivre. Nous pouvons dire un grand merci à Sofiane (Khedhaïria, ndlr). Il est le meilleur gardien du continent.»

Younes : «On doit maintenant finir le boulot et remporter le trophée»

l l Younes a été le bourreau de l'arrogante équipe du TP Mazembe. En inscrivant un deuxième

but plein d'opportunisme, il a propulsé l'Entente en finale de la LDC : «Je suis très heureux, ma

joie est indescriptible. On avait promis au peuple algérien et à nos supporters une qualification et nous avons tenu notre promesse. Ce succès, je le dédie donc à tout le peuple algérien. Beaucoup de choses ont été dites avant le match. Il est certain que très peu de gens ont cru en nous. Les autres ont oublié que l'Entente est une équipe qui a du cœur. C'est avec courage que nous sommes allés chercher cette qualification. Ce n'est pas encore terminé, on doit maintenant finir le boulot et rem- porter le trophée.»

04
04
N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014 Equipe nationale Coup d’œil Sadi est rentré de
N° 2780
www.lebuteur.com
Lundi 29 septembre 2014
Equipe nationale
Coup d’œil
Sadi est rentré de Bamako avant-hier

Les Verts seront hébergés à l’hôtel Radisson Blu ou celui de l’Amitié

C omme nous l’avons in- diqué au cours d’une de nos précédentes li- vraisons, la Fédération algérienne de football

a décidé d’entamer les préparatifs du match contre le Mali prévu le 19 novembre prochain au stade du 26-Mars de Bamako. Sachant que ce sera le dernier des éliminatoires de la CAN, la FAF a voulu prendre ses devants, dans le cas où ce match serait important pour la qualification. Il faut dire qu’il y a de faibles chances à ce que le match soit important pour les Verts qui pourraient assurer la qualification à la CAN dès ce mois d’octobre, au cours des deux matchs face au Malawi. Toutefois, la FAF a délégué le président de la commission des équipes natio- nales, Walid Sadi, pour préparer le séjour des Verts à Bamako. Sadi s’est ainsi envolé jeudi à destination de la capitale malienne, en compa- gnie de certains responsables de la FAF, afin de préparer le voyage. L’EN, qui ralliera Bamako par vol spécial, élira domicile à l’hôtel Ra-

disson Blu Ressort de Bamako ou l’hôtel de l’Amitié. La FAF choisira celui où l’EN sera logée dans les tout prochains jours.

La FAF a demandé la réquisition d’un étage complet

Walid Sadi, qui a visité les deux hôtels en question, a été satisfait

par le Radisson Blu. D’ailleurs selon nos sources, Sadi a eu des discussions avec les responsables de cet hôtel. Sa première exigence était d’avoir un étage ou deux à la disposition de l’EN, afin de maîtri- ser la situation et surtout d’éviter d’éventuelles provocations. Les res- ponsables du Radisson Blu ont promis à Sadi de rendre à la FAF, dans les plus brefs délais, une ré- ponse. En effet, un grand nombre de chambres est réservé durant la date qui coïncide avec le déplace- ment de l’EN à Bamako.

Elle privilégie le Radisson

Selon une source bien informée, les responsables de la Fédération algérienne de football accordent la priorité à l’hôtel Radisson. Ils ont, en effet, visité l’hôtel de l’Amitié, pour parer à tout imprévu, dans le cas où le Radisson ne pourra pas garantir des étages complets. Le Radisson est, en effet, le plus luxueux hôtel de Bamako puisque les différents chefs d’Etat en visite au Mali y séjournent.

La délégation de la FAF a rencontré son homologue malienne

Selon une source malienne, de hauts responsables de la Fédéra- tion malienne ont rencontré Sadi. On citera le secrétaire général de la Fédération malienne, Yacouba Traoré, qui a promis à la FAF un accueil chaleureux à Bamako. Hamza R.

En prévision de la double confrontation face au Malawi

Gourcuff choisira ses 24 aujourd’hui

face au Malawi Gourcuff choisira ses 24 aujourd’hui C’ est aujourd’hui que Christian Gourcuff choisira les

C’ est aujourd’hui que Christian Gourcuff choisira les 24 joueurs qui prendront part au stage de Sidi Moussa, à partir du 6 oc- tobre, ainsi qu’aux deux rencontres face au Malawi, les 11 et 15 octobre. Selon une

source très proche de Christian Gourcuff, ce dernier a décidé d’établir cette liste en fonction des matchs du week-end des différents championnats européens. Le sé- lectionneur national a voulu s’enquérir de l’état des joueurs, mais aussi s’il n’y a pas de blessure, avant de dresser sa liste. Qui comprendra 24 joueurs, dont quatre gardiens de but.

Entre Djabou et Boudebouz, le sélectionneur hésite

Selon une source bien informée, Christian Gourcuff hé- site entre Abdelmoumen Djabou et Ryad Boudebouz. Le sélectionneur national n’avait pas encore tranché jusqu’à hier entre les deux joueurs. Sachant qu’ils évoluent dans le même registre, Gourcuff pense à ne retenir qu’un seul.

Harek fait les frais du retour de Ghoulam

Un premier joueur est assuré de ne pas être retenu pour le stage, c’est bien Fethi Harek. L’ex-joueur du SC Bastia fera ainsi les frais du retour de Faouzi Ghoulam à la compétition, après une blessure qui l’a empêché d’être convoqué pour les deux premiers matchs face à l’Ethio- pie et au Mali. Gourcuff préfère, en effet, Ghoulam et Mesbah sur le flanc gauche de la défense.

Ghilas d’attaque

Dans un premier temps, Nabil Ghilas devait ne pas figurer dans les plans de Gourcuff à cause de la blessure qu’il avait contracté. Finalement, l’attaquant est à nouveau d’attaque puisqu’il a réjoué hier face à l’Espanyol Barcelone.

Hamza R.

a joué en le
a joué en
le

Il Malawi

aller-retour

Ollé-Nicolle (entr. Bénin) «Le Malawi

est un bloc très bas, ça s’annonce compliqué pour l’Algérie»

L’actuel sélectionneur du Bénin, Didier Ollé-Nicole, qui a affronté le Malawi en aller- retour dans un barrage qualificatif aux éliminatoires de la CAN-2015, nous livre les se- crets de cette équipe malawite qu’il présente d’un niveau moyen mais assez redoutable chez elle sur un terrain qu’elle affectionne bien et des conditions de jeu. L’ex-driver de l’USM Alger nous fait une comparaison de taille entre l’ex-coach des Verts, Vahid Halilhodzic, et son successeur, Christian Gourcuff.

Tout d’abord coach, qu’avez- vous à dire sur la participation de l’Algérie en Coupe du monde ? Je dois dire que l’Algérie a bien ho- noré le continent africain. Vous avez gagné le respect des grandes nations du football. Ça prouve aussi tout le talent de cette équipe algérienne. Vous avez exercé en Algérie, n’êtes-vous pas étonné de voir des joueurs comme Belkalem, Sou- dani, Slimani et Djabou émerger dans ce Mondial ?

En gros, ce n’est pas étonnant parce que l’Algérie est

constituée de très bons joueurs, comme Fe- ghouli, Brahimi et aussi Ghoulam qui évoluent dans le très haut ni- veau. Par contre, j’ai été agréable- ment surpris par l’évolution d’un garçon comme Slimani. C’était pour moi le meilleur attaquant qui évoluait en Algérie, je l’avais même recommandé à Haddad qui ne m’a pas écouté. Je lui avais demandé de faire vite pour le recruter, mais il n’a pas trop cru en lui. Regardez

où il en est aujourd’hui ! Vous avez joué le Malawi à deux reprises,

au Bénin puis chez lui à Blantyre, com- ment jugez-

vous cette équipe ? Très sincère- ment, c’est une équipe moyenne,

elle n’est pas faible, attention ! A Blida où on a pu le

de jeu seront aussi très dures, avec un terrain en syn- thétique qui dégage

une chaleur terrible. J’ai constaté que les Malawites étaient très à l’aise sur ce terrain, ce qui me laisse dire que ça ne va pas être simple

au Malawi. Il faudra faire très attention par rapport au contexte du jeu. Et les points forts et faibles du Malawi ?

C’est un bloc qui défend collective- ment très bas. C’est ce qui explique le fait qu’ils ne prennent pas beau- coup de buts et ne marquent pas beaucoup non plus. Ils ont un très bon numéro 10, un

pur gaucher capable de mener des contres rapides et un avant- centre qui peut être dangereux. Après, pour le reste, ce sont des

«Leur terrain en

synthétique dégage une chaleur terrible, le contexte du match

sera très difficile à

Blantyre»

«Leur force de frappe est le numéro 10 qui évolue en Afrique du Sud ainsi que leur

avant-centre !»

vérifier, les Verts sont irrésistibles. Par contre, je pense que ça va être compliqué au Malawi. Vous avez

une petite histoire avec cette équipe, avec, notamment, une mémorable défaite (3 à 0) lors de la CAN- 2010. Il ne faut pas oublier aussi que sur son terrain, le Malawi a accroché le Nigeria (1 à 1) et a battu l’Ethiopie.

Parlez-nous

justement du

rendement de

cette équipe

chez elle…

Les conditions

«J’avais recommandé Slimani à l’USMA mais Haddad n’a pas cru en lui, regardez où il en est aujourd’hui !»

«Halilhodzic c’est plus de rigueur et de combativité, avec Gourcuff, c’est l’efficacité et le beau
«Halilhodzic
c’est plus de
rigueur et de
combativité,
avec Gourcuff,
c’est l’efficacité
et le beau jeu
qui priment»

ment, le Malawi ressemble à une équipe classique du championnat algérien par rapport au niveau de jeu. C’est comme si votre Equipe nationale allait affronter le MCA, la JSM Béjaïa ou le CS Constan- tine.

Vous suivez

toujours le

champion-

nat algé-

rien ?

contact avec le football algérien que je considère d’un bon niveau. Gourcuff, le sélectionneur natio- nal, a succédé à Halilhodzic, pourriez-vous nous faire une comparaison ? C’est sûr que ce sont deux coachs complètement différents. Gourc- cuf est un très bon entraîneur qui aime faire jouer son équipe. Avec son 4-4-2 traditionnel, il a un sa- voir-faire. Halilhodzic, c’est plutôt le caractère et le physique avec un esprit de guerrier. Avec Gourcuff, vous aurez plus d’animation dans le jeu et une meilleure discipline tactique aussi.

Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

«Le niveau de jeu du Malawi, on peut le comparer à celui du MCA, de la JSMB ou du CS Constantine»

Mais bien sûr, j’adore ce football et je compte toujours d’amis là-bas, notamment des joueurs que j’ai eu l’honneur d’en- traîner comme Bezzaz, Zerdab que j’ai connus en France et je reste en

joueurs combatifs, pas très tech- niques, mais assez ennuyeux sur le terrain. Globale-

www.lebuteur.com N° 2780 Equipe nationale 05 Lundi 29 septembre 2014 Coup d’œil Il l’a appelé
www.lebuteur.com
N° 2780
Equipe nationale
05
Lundi 29 septembre 2014
Coup d’œil
Il l’a appelé au téléphone en fin de semaine dernière
Rien de grave pour
Ghilas
Mansouri a discuté
avec Idriss Saâdi
Meilleur buteur de la Ligue 2 française ac-
tuellement, Idriss Saâdi, comme annoncé en
exclusivité par nos soins, pourrait très bien-
tôt intégrer les rangs de la sélection natio-
nale. En effet, selon une source très bien
informée, l’adjoint du sélectionneur natio-
nal, en l’occurrence Yazid Mansouri, a pris
attache avec le joueur au lendemain de la
parution de l’interview qu’il nous avait ac-
cordée mardi dernier. L’ancien capitaine des
Verts a appelé le buteur clermontois au télé-
phone et lui a manifesté l’intérêt que lui
porte le staff technique de l’EN.
sans doute fait plaisir au joueur.
Plus de peur que de mal
pour l’attaquant
Nabil Ghilas.
Souffrant d’une
blessure à la
cheville
contractée lors
du match de
championnat face
au FC Valence disputé
«Tiens-toi
prêt»
Bien que les
places demeu-
Totalement
remis de sa blessure
jeudi dernier, le joueur s’est entraîné
normalement
samedi avec sa
formation de
Cordoba
et de-
meure
disponi-
Lacen rejoue face à Malaga
Il l’a félicité pour son bon
début de saison et l’a
exhorté à persévérer
D’emblée, Mansouri a tenu à féliciter
Saâdi pour son excellent début de saison, lui
qui enchaîne but sur but avec sa formation
(six réalisations en huit journées disputées).
Il l’a exhorté à continuer sur cette lancée et
à doubler d’efforts pour progresser davan-
tage, d’autant qu’il est encore très jeune (22
ans seulement).
rent chères en sé-
lection à l’heure actuelle, avec la présence de
pas mal d’attaquants qui évoluent dans des
clubs de très haut niveau (Slimani, Belfodil,
Soudani etc.) Idriss Saâdi pourrait bien in-
tégrer l’EN puisque celui-ci affiche un pro-
fil très différent des attaquants dont dispose
Christian Gourcuff. Pas très habile techni-
quement, l’ancien Stéphanois s’appuie sur
un jeu physique très impressionnant qui
peut donner des idées au coach national.
D’ailleurs, avant de terminer sa discus-
sion, Mansouri a demandé au joueur de
se «tenir prêt» à être appelé au cas où.
Absent lors des deux précédentes journées de
championnat en raison d’une blessure à la cuisse, le
milieu de terrain algérien de Getafe, Medhi Lacen, a re-
trouvé la joie de la compétition officielle, hier, à l’occa-
sion de la réception de Malaga pour le compte de la 6 e
journée de Liga. L’ancien pensionnaire du Racing San-
tander, titulaire, a disputé l’intégralité de la partie qui
a vu son équipe l’emporter difficilement sur le
score de (1-0).
ble pour la compétition.
L’entraîneur de Cordoba
l’a d’ailleurs retenu
pour le match qui s’est
joué hier soir contre
l’Espanyol de Barce-
lone pour le compte de
la 6 e journée de Liga.
Sauf mauvaise surprise,
l’ancien sociétaire du FC
Le joueur sera supervisé
prochainement
«Continue comme ça, le
coach national
te suit !»
Toujours selon notre source, Yazid Man-
souri, après avoir discuté avec le joueur au
téléphone, devrait très prochainement aller
le superviser de très près lors d’un match de
championnat. L’adjoint de Gourcuff aura à
déceler les points forts de cet attaquant
racé qui commence à taper dans
l’œil de pas mal de clubs de
Ligue 1.
Porto pourra donc bien ré-
pondre à la convocation de
Christian Gourcuff, en prévi-
sion de la double confrontation
prévue face au Malawi les 11 et
15 octobre prochain. Une
bonne nouvelle pour Ghilas qui
avait, rappelons-le, déjà man-
qué le précédent stage.
Dans l’interview qu’il nous avait accordée
la semaine passée, on lui avait demandé si
Gourcuff ou des responsables de la Fédéra-
tion algérienne de football l’avaient
contacté. Sa réponse était sans équivoque :
Saïd F.
Taïder
titulaire, Ghoulam
remplaçant
Brahimi, meilleur
transfert du FC
Porto cet été
«Non, pour l’instant, personne n’a pris at-
tache avec moi.» Mansouri, durant sa
conversation avec le joueur, l’a assuré que le
coach national le suivait de près et que s’il
continue sur ce rythme encore quelques se-
maines, il sera bien entendu retenu. Cela a
Le Napoli s’est racheté de son mauvais résul-
tat concédé face à Palerme mercredi dernier
en allant ramener les trois points,
hier en
Première défaite
de Mbolhi avec
Philadelphie
Il a supervisé Kashi
avant-hier soir
début d’après-midi, sur la pelouse de Sas-
suolo. Ghoulam a payé les frais de son mau-
vais match face à Palerme, puisqu’il s’est
retrouvé sur le banc, tandis que de l’autre
côté, Saphir Taïder a repris sa place de titu-
laire. Victoire de Naples (0-1) qui se replace
du coup au classement.
Les supporters du FC
Porto ont désigné
le transfert de
Yacine Brahimi
comme étant
le meilleur
parmi les au-
tres effectués
par le club durant
le dernier mercato.
Titulaire face
au DC United,
avant-hier,
pour le
compte de
Toujours dans le contexte de son travail de prospec-
tion, Yazid Mansouri est allé rendre visite avant-hier
soir à Ahmed Kashi, joueur franco-algérien du FC
Metz. L’adjoint de Christian Gourcuff s’est déplacé au
la 30
e jour-
née du
champion-
nat
américain
Malgré les arrivées de certains noms
connus comme Adrian Lopez (Atlético
Madrid), Tello (FC Barcelone), Casemiro
(Real Madrid), Martins Indi (Feyenoord
Rotterdam), le recrutement du milieu de
terrain algérien a été plébiscité à
grande échelle par les inconditionnels
du Dragon, eu égard dauxgrosses per-
formances qu’il réalise depuis l’en-
tame de cette saison 2014-2015.
(groupe de
l’Est), Mbolhi a
concédé pour l’occasion
sa pre-
mière défaite (1-0) sous ses nou-
velles couleurs de Philadelphia
Union, en trois participations
en
championnat. Malgré le but en-
caissé, le portier des Verts a réa-
lisé un excellent match et sauvé
son équipe d’une bien lourde
défaite, a rapporté le site officiel
du club.
Stade Saint-Symphorien de Metz pour suivre de
près la rencontre de championnat qui opposait
le club local au Stade de Reims et superviser
ainsi le joueur. Ahmed Kashi, qui évolue au
poste de milieu de terrain récupérateur, a été
l’un des hommes forts du club messin la sai-
son dernière, contribuant grandement à sa
montée en Ligue 1. Cependant durant l’in-
tersaison, il s’est blessé et a dû manquer la
préparation estivale. De retour sur les ter-
rains depuis quelques semaines, il a enre-
gistré face aux Rémois sa première
titularisation cette saison.
des siens (3-0) en inscrivant un
but d’une magnifique tête à la
70’, le deuxième du match. Il a
cédé sa place dans le temps addi-
tionnel sous l’ovation du public
présent. Mansouri a sans doute ap-
précié et devrait rédiger à son supé-
rieur un rapport très positif qui
pourrait permettre au joueur d’être rapi-
dement convoqué.
La valse des
entraîneurs
de L1
surprend
Gourcuff !
Mesloub voit
rouge, Mostefa de
nouveau sur le
banc
Le joueur était déjà
dans le viseur
d’Halilhodzic
Mauvaise soirée pour Walid
Mesloub, avant-hier, à l’occasion
du match disputé
par son équipe
de Lorient face à Evian onon
Gaillard. Titulaire, l’Algérien n’est
pas allé au bout du match
puisqu’il a été exclu dans le temps
additionnel, après un geste de
mauvaise humeur (il a donné un
coup de pied à un joueur ad-
verse). Cela lui a valu un carton
Il faut rappeler que le profil d’Ah-
med Kashi plaisait déjà à l’ancien
sélectionneur national, Vahid Ha-
lilhodzic, qui avait instruit son
adjoint, Nourdine Kourichi, de le
suivre. Agé de 25 ans, ce Kabyle
d’origine, né à Aubervilliers, n’a
jamais évolué avec les équipes de
jeunes en France. Il pourra donc
rallier les Verts sans avoir à passer
par la FIFA.
Yazid l’a rencontré
à la fin du match
Dimanche dernier, le sé-
lectionneur national avait réuni
les entraîneurs de la Ligue 1 Mobi-
lis afin d’entrer en contact avec eux
et discuter de la situation actuelle du
football national. Gourcuff a demandé
A la fin du match,
Yazid est allé rencon-
trer dans le vestiaire
Ahmed Kashi afin
de le féliciter, bien
entendu, de sa
belle prestation et
lui faire part de
l’intérêt du sélec-
l’aide de ses confrères et avait fortement
apprécié cette première réunion de tra-
vail. Cependant, et au grand étonnement
du Breton, une semaine après cet échange,
voilà que trois entraîneurs ont quitté
leurs postes pour diverses raisons (Ché-
rif El Ouazzani, Mohamed Mekhazni et
Hugo Broos). On rajoute à cette liste
Il a marqué un but
et des points
rouge direct. Lorient, à
la peine
depuis quelques journées,
s’est de
nouveau incliné durant ce match
(0-2). Pour sa part, Mehdi Mos-
tefa, qui a retrouvé le banc, n’a
pas
été du tout utilisé.
Titulaire donc face à cette équipe
de Reims, Kashi a bien choisi son
match pour s’illustrer sous le regard
attentif de Yazid Mansouri. En effet,
auteur d’une grosse prestation, le
joueur a contribué au large succès
tionneur national.
Les deux hommes
ont discuté durant
quelques minutes,
avant que le joueur ne
quitte le stade. Mansouri a pro-
fité de l’occasion aussi pour ren-
contrer vite fait Aïssa Mandi,
pensionnaire de Reims.
Alain Michel qui a dû quitter la JS
Saoura au bout de la 2 e journée
seulement. Cette valse des entraî-
neurs au bout de cinq journées
de championnat a, selon nos
informations, littéralement
surpris Gourcuff.
S. F.
S. F.
06
06
N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014
N° 2780
www.lebuteur.com
Lundi 29 septembre 2014

JSK

06 N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014 JSK Hannachi sur Canal foot : «Broos songeait

Hannachi sur Canal foot :

«Broos songeait à partir depuis un moment, et Menad a donné son accord de principe pour lui succéder»

L e président de la JSK, Mohand-Cherif Hanna- chi, était, hier, l’invité de

l’émission Canal foot au cours de laquelle il est revenu sur l’actualité de son équipe, no- tamment cette démission sur- prenante de l’entraîneur en chef, Hugo Broos, après le match face au NAHD : «Broos est libre de prendre la décision qu’il veut. Il a annoncé sa dé- mission, et nous en tant que direction avons procédé à la résiliation de son contrat. Néanmoins, la chose la plus importante qui devrait être portée à la connaissance de l’opinion publique, c’est le fait qu’il ait déclaré que sa décision de partir était à cause de mon immixtion dans ses affaires techniques. C’est un prétexte, Broos songeait à partir depuis bien longtemps. Depuis la mort d’Ebossé, sa famille lui demandait de rentrer», a dé- claré Hannachi qui annonce que Djamel Menad est le plus proche pour lui succéder : «Je vous confirme que nous avons pris attache avec Menad. Le manager général a discuté avec lui et il a donné son ac- cord de principe. Après son re- tour de La Mecque, les choses seront beaucoup plus claires.»

«Je suis le président, j’ai un droit de regard sur mon équipe»

Toujours concernant les dé- clarations de son désormais ex-entraîneur qui l’accusait

clarations de son désormais ex-entraîneur qui l’accusait d’ingérence dans le domaine technique, Hannachi a ré-

d’ingérence dans le domaine technique, Hannachi a ré- pondu : «Je suis le président du club, le premier responsable de tout ce qui concerne l’équipe. Je suis aussi un ancien joueur, je connais le terrain. Je pense que j’ai quand même un droit de regard sur les affaires tech- niques de mon équipe.»

«J’ai juste proposé l’équipe-type la veille du match»

A propos de la liste qu’il au- rait imposée à l’entraîneur Broos, Hannachi explique :

«Je n’ai jamais imposé une quelconque liste à Broos. C’est vrai que la veille du match, je lui ai proposé une équipe avec laquelle il pouvait bien réaliser un bon résultat, après avoir pris note des insuffi-

sances face à l’ASO, à Bordj. J’ai fait une proposition, je n’ai rien imposé. S’il avait refusé, je n’aurais jamais insisté.»

«Jamais un entraîneur n’a eu autant de privilèges comme lui !»

Concernant ses relations avec son ex-entraîneur, Hannachi a avoué que Broos ne man- quait de rien depuis qu’il est arrivé à la JSK : «Broos a été mis dans d’excellentes condi- tions depuis qu’il a pris la barre technique de la JSK. Nous avons veillé à ce qu’il ne manque de rien. Pour vous dire, jamais un entraîneur n’a eu autant de privilèges comme lui.»

M.A.

«Je de félicite une l’Entente le pour de Sétif mes en pour qualification en finale»
«Je
de félicite une
l’Entente
le pour de Sétif mes en
pour
qualification
en
finale»
Enfin,
président
de
la
JSK
adresser
son
nom
personnel
au
nom
toute
la
famille
du
club
a le qui kabyle tenu et club très de
ses
sincères
félicitations
sétifien
qui
s’est
qualifié
la
finale
de
la
Ligue
des
champions
aux
dépens
du à
TP
Mazembe
:
«Je
suis
vraiment
heureux
l’Entente
de
à pour sa Sétif
dé-
croche
qualification
historique
en
finale
la
Ligue
des
J’adresse
félicitations
champions.
à toute la fa-
mille de l’Entente, à
son président, ses
dirigeants, joueurs et tous
les Sétifiens.
J’espère que la finale se jouera au stade
de Constantine qui
un
pourra contenir
grand
nombre M. de A. supporters.»

A propos des sanctions :

«Nous allons saisir le TAS pour être rétablis dans nos droits»

Lourdement sanctionnée par la LFP et la FAF, la JSK, par le biais de sa direction, saisira sous peu le TAS, c’est ce qu’a confirmé le président Hannachi : «J’es- time que les sanctions sont très lourdes. Je vous confirme que nous allons saisir le Tribunal arbitral sportif pour qu’on soit rétablis dans nos droits.»

«Nous n’avons reçu aucune notification de la CAF»

Concernant cette sanction de la CAF pour deux ans qui a fait couler beaucoup d’encre, le premier responsable de la JSK dira : «Nous n’avons rien reçu de la part de la Confédération africaine de football. Aucune notification n’a été transmise à la direction du club.»

M. A.

Salim Menad confirme les contacts de la JSK avec son frère :

«Djamel ne peut pas refuser l’appel du cœur»

Contacté par nos soins hier après-midi, le frère de Djamel Menad, Salim, qui est actuellement avec lui aux Lieux Saints, a confirmé les contacts établis avec Menad Djamel par la direction de la JSK et dira à ce propos :

«Oui, Djamel a reçu officiel- lement un contact de la part des dirigeants de la JSK. Vous savez tous que Djamel est très attaché à la JSK où il a connu une brillante carrière en tant que joueur et ex-internatio-

nal. Tout ce que je peux vous dire pour l’instant, c’est qu’il ne refusera pas l’appel du cœur. Actuellement, nous sommes aux Lieux saints. Après l’Aïd, on finalisera.»

«Le poste d’adjoint, c’est à lui de voir»

Voulant savoir si Djamel Menad trouvera un accord avec les dirigeants et signera son contrat et s’il sera son

adjoint, comme c’était le cas en Arabie Saou- dite, Salim Menad a répondu :

«La ques-

tion d’ad-

joint,

à Djamel de prendre une décision !»

c’est

H. B.

Equipe nationale

prendre une décision !» c’est H. B. Equipe nationale Après avoir poussé Malouda vers la sortie

Après avoir poussé Malouda vers la sortie

Halilhodzic

s’accroche avec

Kevin Constant

vers la sortie Halilhodzic s’accroche avec Kevin Constant L’ex-sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, continue

L’ex-sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, continue de faire parler de lui en Tur- quie. Ses prises de bec avec les stars de l’équipe n’ont pas échappé à la presse de ce pays qui en a fait ses choux-gras, ce week-end. Connu pour son intransigeance en matière de discipline et sa rigueur sur le plan tactique, le Bosniaque, qui avait, pour rappel, provo- qué le départ de l’ex-interna- tional français, Florent Malouda, n’a pas du tout ap- précié le laxisme de certains de ses éléments sur le terrain lors du dernier match nul concédé à la maison contre Kassim Pacha, un but par- tout. Chose qu’il ne s’est pas empêché de faire avec le dé- fenseur guinéen, Kevin Constant, rapporte la presse turque proche du Trabzon, qui évoque aussi une chaude altercation verbale entre les deux hommes. L’ancien joueur du Milan AC, arrivé cet été au Trabzon, n’est pas resté sans réagir aux critiques de son entraîneur. D’autre part, Oscar Cordozo, qui au- rait aussi mal pris certains re-

proches de son coach en fin de match, s’est vu obliger de riposter à son entraîneur. Ap- paremment, les Turcs du Trabzonspor ne sont pas au bout de leurs peines avec Vahid Halilhodzic, toujours aussi direct et franc lorsqu’il s’agit de dire ce qu’il pense à ses joueurs.

Il a le soutien de son président

Vivement critiqué après les deux nuls concédés en cham- pionnat, le Franco-Bosnien du Trabzonspor peut comp- ter quand même sur l’équipe dirigeante qui le soutient à fond dans sa façon de gérer ce groupe. Halilhodzic, à qui on reproche sa tactique défen- sive et son jeu peu attractif en Turquie, possède aussi la confiance de son puissant président, İbrahim Hotman- Oğlu. «Vahid ne bougera pas, il fait du bon travail, per- sonne ne peut le destituer», disait-il dans la presse, en réaction aux récentes cri- tiques de certains dirigeants du club qui ont réclamé son départ.

M. A.

Ferradj mis à l’essai à Saint- Etienne

l Libre de tout enga- gement, après avoir

résilié son contrat avec le Stade Brestois, l'Algé- rien Brahim Ferradj ne compte pas quitter le championnat de France. Ferradj, qui a reçu des offres de Grèce et d’Asie, s'entraîne actuellement avec l’AS Saint-Etienne qui est à la recherche d’un arrière latéral poly- valent. Selon quelques sites français spécialisés, l’entraîneur des Verts a accepté de le mettre à l’essai.

Fekir titulaire, Zeffane non retenu

l L’Olympique Lyonnais est revenu avec le point du nul

de son déplacement d’hier après- midi à Nantes. Le Franco-Algé- rien, Nabil Fekir, fortement pressenti pour endosser le maillot de l’Equipe nationale al- gérienne, a commencé comme attendu d’entrée ce match. Averti à la première mi-temps, Fekir a cédé sa place à l’heure du jeu à son coéquipier international ca- merounais, N’jie. L’autre Algérien de Lyon, Mehdi Zeffane, n’a pas été retenu par Hubert Fournier, son entraîneur, pour cette ren- contre. Depuis qu’il est passé in- ternational algérien, Zeffane n’est pas trop utilisé.

Belfodil

annoncé

titulaire à

l’Udinese

Belfodil annoncé titulaire à l’Udinese Parme AC rendra vi- site demain à l’Udi- nese, dans le

Parme AC rendra vi- site demain à l’Udi- nese, dans le cadre de la 3e journée du cham- pionnat d’Italie. L’Algé- rien de Parme Ishak Belfodil, concerné par le prochain déplace- ment au Malawi, est annoncé titulaire, au- jourd’hui. Donadoni, convaincu de sa bonne entrée en jeu, l’a mis dans l’équipe et devrait commencer la partie de ce lundi. Quant à Ghezzal, sa titularisa- tion dans ce duel n’est pas encore confirmée.

Ajman songe à résilier le contrat de Ziani

Touché au genou, Karim Ziani n’est pas allé au bout du match joué contre Al Ain, en championnat. L’ancien maître à jouer de l’EN se plaint d’une blessure qui le donne forfait pour le match d’Aj- man, contre Dubaï. Des rumeurs parlent d’une résiliation du contrat de l’Algérien, qui serait à l’étude, si bien entendu les résul- tats des examens médi- caux passés par l’ancien joueur de Marseille s’avèrent in- quiétants. C’est ce que rapporte un site émi- rati.

Il enchaîne les passes décisives avec Bétis Séville

Kadir de

retour au

premier plan

Foued Kadir enchaîne les bonnes perfor- mances. Passeur à trois reprises avec son club, le milieu de terrain de l’EN brille avec le Bétis Séville où il a retrouvé un meilleur moral et un temps de jeu suffi- sant, après avoir ga- léré pendant toute la période du mercato à l’OM. Titulaire de nou- veau, hier, contre Mi- randa, Kadir a été encore à l’origine de l’un de ces deux buts marqués par son cama- rade Castro, dans ce duel gagné ce di- manche par 2 à 0. Foued a joué toute la rencontre.

M. A.

par son cama- rade Castro, dans ce duel gagné ce di- manche par 2 à 0.
www.lebuteur.com N° 2780 JSK Lundi 29 septembre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2780
JSK
Lundi 29 septembre 2014
Coup d’œil

Broos a signé la résiliation du contrat hier !

d’œil Broos a signé la résiliation du contrat hier ! C omme nous l’avons annoncé dans
d’œil Broos a signé la résiliation du contrat hier ! C omme nous l’avons annoncé dans
d’œil Broos a signé la résiliation du contrat hier ! C omme nous l’avons annoncé dans

C omme nous l’avons annoncé dans notre précédent numéro, l’entraîneur belge de la JSK, Hugo Broos, qui a démissionné de son poste à la fin du match face au NAHD, s’est déplacé, hier matin, au siège du club pour

rencontrer les responsables et rendre effectif son départ de la barre technique. Selon les informations que nous avons réunies au sujet de l’entrevue avec ses dirigeants, il semblerait que Broos a accepté de signer la résiliation de son contrat, après avoir discuté avec le manager du club, Samy Idrès, qui lui a rappelé toutes les clauses contenues

dans cet engagement, notamment dans ce cas où c’est

lui-même qui a demandé de partir. Pour rappel, le Belge

a annoncé sa démission après le match face au NAHD,

en déclarant qu’il refusait toute immixtion dans son tra- vail et dans ses prérogatives, entre autres dans le choix des joueurs à aligner le jour du match. Pour leur part, les responsables, à leur tête le président Hannachi, ont af- firmé qu’après le match nul concédé face à l’ASO, les jours de Broos étaient comptés.

Aucun contentieux financier entre les deux parties

Toujours selon les mêmes informations, la résiliation du contrat s’est déroulée dans la sérénité, les deux parties, Broos et la direction, n’ont trouvé aucun obstacle pour

rendre la démission effective. La même source nous a confié qu’il n’existe aucun contentieux financier entre les deux parties.

Les Kabyles le soupçonnent d’avoir préparé son départ

L’annonce de sa démission à la fin du match face au NAHD aura surpris tous les présents, les supporters en premier lieu, qui étaient en train de fêter la victoire. Les dirigeants de la JSK soupçonnent le Belge d’avoir préparé son départ avant ce NAHD. Selon des sources proches de la direction, depuis la mort tragique de l’attaquant Ebossé, ce technicien voulait s’arrêter. D’ailleurs, il avait prononcé son départ avant de revenir à de meilleurs sen- timents. Les choix du coach contestés sont, selon les Ka- byles, une manière pour le coach de provoquer le clash avec ses dirigeants et précipiter son départ de la barre technique.

Il devait rentrer en Belgique, hier soir

Ainsi, le désormais ex-entraîneur de la JSK a regagné Alger en compagnie de son manager, juste après la réu- nion qu’il a tenue avec les responsables de la JSK. Broos devait regagner son pays, hier soir, ou au plus tard au- jourd’hui.

L. A.

07
07

Karrar de retour face au MCEE

tard au- jourd’hui. L. A. 07 Karrar de retour face au MCEE L’attaquant irakien, Mo- hannad

L’attaquant irakien, Mo- hannad Kar- rar, se porte mieux. Ayant subi une in- tervention chirurgicale, il y a moins d’une se- maine, au ménisque, Karrar a en- tamé la ré-

éducation. Selon le médecin du club, Dr Djad- joua, le joueur se porte mieux et devra entamer le footing cette se- maine. Pour le match de ce mer- credi face à la JSS, il est évident que l’attaquant kabyle ne sera pas prêt. Selon les informations recueillies à son sujet, Karrar sera totalement prêt pour la compétition lors du match face au MCEE.

«Je suis impatient de revenir»

Joint par nos soins dans l’après- midi d’hier, l’attaquant Karrar nous a déclaré ceci : «Je me porte beau- coup mieux. Je ne ressens plus de douleurs au genou, j’ai entamé la ré- éducation. Cette semaine, je compte reprendre le footing. Je suis tenu d’appliquer un programme adapté et pour la compétition, je tâcherai de revenir le plus tôt possible. Je ne vous cache pas que je suis très content de la victoire de vendredi dernier, à Alger. Honnêtement, je félicite mes partenaires, nous sommes sur la bonne voie, on tâchera de continuer sur cette lancée. Je suis impatient de revenir.»

L.A.

Aïboud et Ihadjadene depuis hier en sélection Olympique !

Les deux jeunes espoirs de la JSK, Aïboud et Ihad- jadene, sont ren- trés en regroupement avec la sélection Olympique, de- puis hier. Ce stage programmé du 28 septembre au 1er octobre au Centre tech- nique national de la FAF, à Sidi Moussa, rentre dans le cadre de la préparation des Jeux Olym-

piques de Rio de Janeiro (Brésil), en 2016. Les deux Canaris étaient donc absents hier à la reprise du travail à Tizi, en prévision du match face à la JSS de mercredi prochain, au stade du 20-Août.

La direction sollicitera leur libération avant la JSS

Le stage de la sélection nationale Olympique prendra fin mercredi prochain, soit le même jour du match JSK-JSS. En d’autres termes, ces deux joueurs, notamment Aï- boud qui a joué titulaire lors du précédent match, rateront toute la préparation de ce rendez-vous face à l’équipe de la Saoura. Par ailleurs, nous avons appris d’une source cré- dible que la JSK sollicitera l’entraî- neur André Pierre Schurmann de libérer les deux joueurs pour ce match, une demande qui sera en principe accordée pour les Kabyles.

L. A.

Karouf a dirigé la reprise d’hier Après une journée de repos, les Canaris du Djurdjura
Karouf a dirigé la reprise d’hier
Après une journée de repos, les Canaris du
Djurdjura ont repris les entraînements, hier
soir, sous la houlette de l’e intérimaire Mourad
Karouf. Ce dernier a été installé cette semaine
en remplacement à Hugo Broos, qui a démis-
sionné de son poste, et aura pour mission de
préparer l’équipe au prochain match face à la
JSS, en attendant la nomination d’un nouvel en-
traîneur dans les prochains jours.
d’un nouvel en- traîneur dans les prochains jours. Ferrahi «Nous gardons les pieds sur terre, et
d’un nouvel en- traîneur dans les prochains jours. Ferrahi «Nous gardons les pieds sur terre, et

Ferrahi «Nous gardons les pieds sur terre, et il faut confirmer face à la JSS !»

Le milieu de terrain de la JSK, Rachid Ferrahi, continue de confirmer tout son talent sous les couleurs de sa nou- velle équipe. Vendredi dernier face au NAHD, ce joueur a été l’auteur du but de l’assurance qui a offert la victoire à son équipe. L’ex-Sétifien estime que sa performance est le fruit d’un combat collectif sur le terrain et que malgré l’infériorité numérique, son groupe a su tenir la dragée haute au NAHD. Concernant sa convocation en sélection locale, cet élément avoue que c’est une source de motivation supplémentaire pour lui.

qu’on allait avoir une dure mission. Dieu merci, on est restés bien concentrés sur notre sujet jusqu’à l’ouverture du score. Ce but nous a beaucoup galvanisés. Je peux vous dire même qu’on ne s’est pas conten- tés de cette réalisation, car on vou- lait chercher la deuxième. On a joué comme si on était onze sur le ter- rain, et cela prouve aussi que sur le plan physique, nous étions large- ment supérieurs. Les résultats de la 5e journée, les deux défaites de l’USMA et du CSC, vos concurrents directs à la première place, font vos affaires, la JSK grimpe à la première loge qu’elle partage avec le CSC, cela devrait vous réjouir… Je sais que la victoire face au NAHD est d’une très grande importance. Nous sommes aujourd’hui en tête du classement. Seulement, nous gar- dons les pieds sur terre et la tête sur les épaules. Le plus dur reste à venir. Pour nous, tous les prochains matchs seront difficiles. Nous de-

vons gérer cette phase aller intelli- gemment. Chaque match aura son importance. Il ne faut pas trop se fo- caliser sur ce que font les autres comme résultats, on a notre objectif, nous avons un groupe capable de réaliser beaucoup de choses, pour peu que les conditions soient réu-

nies, car franchement, nous traver- sons des moments difficiles que les plus fragiles ne pourront pas tenir. Vous voulez évoquer peut-être les lourdes sanctions prononcées contre les Canaris… Oui, nous arrivons difficilement à tenir le coup. C’est très difficile d’imaginer la JSK jouer sans ses sup- porters pendant toute cette période et en déplacement. Face à l’ASO, on avait tout pour gagner avec l’art et la manière, mais malheureusement, les circonstances n’étaient pas en notre faveur. Vendredi passé, on a été sur- pris par ce nombre de personnes qui ont fait le déplacement, leur soutien nous a été utile pour tenir le coup jusqu’au coup de sifflet final. Vous étiez l’auteur du deuxième but face au NAHD, vous continuez de confirmer votre superbe forme jusqu’à vous imposer dans l’équipe en ce début de saison. Quel est votre secret ? J’estime qu’il n’y a vraiment aucun secret dans la réussite. Seul le travail nous mène vers ça. Je m’investi énormément aux entraînements, les joueurs sont tous solidaires et on s’est donnés le mot de traverser cette pénible preuve avec notre bon sens de solidarité. Ce premier but va me pousser à donner plus et notre force réside dans le collectif. Sur le plan

personnel, je peux vous dire que je ne suis pas encore à cent pour cent de mes capacités, je peux faire en- core mieux à l’avenir. L’entraîneur Broos a annoncé sa démission juste après le match contre le NAHD, cela ne risque-t-il pas d’influer sur vous à quelques jours du match face à la JSS ? Nous concernant, les joueurs, nous sommes tenus de travailler sur le terrain. Franchement, je ne peux pas commenter la décision du coach. On doit rester concentrés sur notre mis- sion et de préparer comme il se doit le prochain rendez-vous que nous devons gagner pour confirmer notre bonne santé et consolider notre po- sition en haut du tableau. Pour finir, le sélectionneur natio- nal vous a retenu pour le dernier stage de la sélection des locaux, cela devrait vous motiver, n’est-ce pas ? Exactement, ma dernière convoca- tion pour le stage de la sélection m’a motivé. En tant que joueur ambi- tieux, je ferai tout pour convaincre le sélectionneur lors des prochains re- groupements, et porter les couleurs nationales constitue un autre objec- tif pour moi, que je compte concré- tiser.

Entretien réalisé par Lyès A.

Vous avez bénéficié d’une journée de repos bien méritée après votre succès au 20-Août face au NAHD. Avec du recul, quelle analyse faites-vous du match ? C’était un match très difficile qu’on a joué vendredi en déplacement. Vous savez qu’après notre échec face à l’ASO qui nous a imposé le match nul à Bordj, on était contraints de gagner cette sortie pour plusieurs raisons, entre autres rester en haut du tableau. On a bien préparé ce match et on a été au rendez-vous, en dépit de tous les paramètres qui ont caractérisé cette rencontre. Vous voulez peut-être soulever l’ex- pulsion de votre partenaire Ziti, n’est-ce pas ? Oui, c’est évidemment ça. Vous avez vu qu’on était très bien organisés et nous nous sommes offerts moult oc- casions de but en première mi- temps. Après l’expulsion de Ziti, les choses sont devenues difficiles pour nous, car il fallait non seulement rester solides derrière mais trouver

la moindre faille pour marquer le

premier but. Finalement, malgré l’infériorité numérique, votre équipe a su trou- ver le chemin des filets, deux buts signés Aïboud et vous-même, un commentaire ? Après l’expulsion de Ziti, on savait

N° 2780 www.lebuteur.com 08 Lundi 29 septembre 2014 JSK Coup fort Ahmed Mouley, le nouvel
N° 2780
www.lebuteur.com
08
Lundi 29 septembre 2014
JSK
Coup fort
Ahmed Mouley,
le nouvel
homme fort
de la JSK
C’ est de l’avis de l’ensemble des observateurs, Ahmed Mouley,
surnommé Bessam, est incontestablement l’homme le plus
en forme à la JSK en ce début de saison. Alignée au poste
d’ailier gauche, la nouvelle recrue estivale de la JSK a
brillé par ses nombreux débordements et sa grande maî-
trise technique. D’ailleurs, dès ses premières minutes face au NAHD,
Ahmed Mouley a prouvé qu’il avait une grande maîtrise technique.
Ajouté à cela sa force de pénétration et sa rapidité à changer de direc-
tion lorsqu’il a le ballon entre les jambes, cela rend Ahmed Mouley un
joueur très percutant sur le côté. Même s’il n’est pas un attaquant de
pointe, il a su apporter sa touche dans le compartiment offensif.
D’ailleurs, il a pleinement contribué à la victoire de son équipe
contre le NAHD, puisqu’il a été l’auteur de la passe décisive lors
du second but en servant Ferrahi. A ce rythme, Ahmed Mouley
est en train de se faire une place en or à la JSK.
Encore un autre but et il sera davantage libéré
Buteur lors de la 1 re journée face au MCO, Ahmed Mouley a débuté en
force sous le maillot de la JSK. Toutefois, Bessam n’a plus trouvé le chemin
des filets lors des quatre journées qui ont suivi. Beaucoup pensent qu’il ne
manque qu’un seul but pour que Mouley soit définitivement libéré menta-
lement. En attendant d’inscrire son second de la saison, il reste très mo-
tivé en prévision des prochaines rencontres, à commencer par le
rendez-vous de ce mercredi face à la JS Saoura.
Il formera un beau duo avec Kerrar
Avoir deux attaquants de qualité ne peut que former un beau duo
dans le compartiment offensif. Le duo Mouley-Kerrar est tant at-
tendu par les supporters de la JSK. Toutefois, il faudra attendre
quelques journée pour que cela se concrétise, le temps que l’Ira-
quien soit totalement rétabli de sa blessure au ménisque.
Le
match
face à la JSS
confirmé pour ce mercredi
Le match face à la JSS confirmé pour ce mercredi La presse mauritanienne parle de ses
La presse mauritanienne parle de ses performances Comme pour habitude, la presse maurita- nienne a
La presse mauritanienne
parle de ses performances
Comme pour habitude, la presse maurita-
nienne a de nouveau parlé des performances de
leur compatriote. La presse locale a rapporté que
l’international a brillé de nouveau sous les couleurs de sa
nouvelle formation. Rien d’étonnant aux yeux des spécialistes maurita-
niens qui connaissent parfaitement le niveau du joueur. Beaucoup
avaient misé pour la réussite de Bessam, ce qui se confirme à cinq jour-
nées après le début de championnat.
C’est désormais officiel, la formation
kabyle disputera la 6 e journée de Ligue 1
Mobilis face à la JS Saoura ce mercredi au
stade du 20-Août. D’après nos sources, le match
est prévu vers les coups de 16h. De son côté, la
direction de la JSK vient de recevoir le OK final
des autorités de Belouizdad mais aussi de la
Ligue nationale de football professionnelle. Et
c’est dans la journée d’aujourd’hui que le
programme complet de cette 6 e journée
de Ligue 1 Mobilis sera communiqué
sur le site officiel de la LNFP.
A.A.
Après la démission de Broos
Probable réunion
Hannachi-joueurs ce mardi
Quelques heures après la démission de Broos à la tête du staff technique de la JSK,
c’est déjà la mobilisation générale chez les Kabyles. En effet, le président Hannachi
vient de nommer de manière officielle le technicien Mourad Karouf au poste d’en-
traîneur intérimaire en attendant la désignation du successeur de Broos. D’après
la même source d’indiscrétion, Hannachi a fait savoir à ses proches qu’une pro-
bable réunion se tiendra ce mardi entre lui et les joueurs. Une réunion durant
laquelle Hannachi tentera de les mobiliser à nouveau la veille du match face à
la JS Saoura. Actuellement premiers au classement, les Kabyles sont plus que ja-
mais motivés à l’idée de rester accrochés à cette place le plus longtemps possible.
D’après la même source, Hannachi devrait annoncer une nouvelle surprise aux
joueurs dans les prochaines heures. Cela concerne le montant de la prime du match
contre la JS Saoura. Une nouvelle source de motivation pour les camarades de Ali Rial
qui sont dans la lancée.
A.C.
les camarades de Ali Rial qui sont dans la lancée. A.C. «C’est dans ce match que

«C’est dans ce match que je me suis senti le plus à l’aise»

«Démission de Broos ? Personne ne s’y attendait»

Parlez-nous tout d’abord de votre excellente forme en ce début de saison. Quel est le secret ? Il n’y a aucun secret. Je me sens très à l’aise dans cette équipe, ce qui me permet de donner le meilleur de moi-même lorsque je suis sur le terrain. Je m’entends bien avec mes partenaires sur le terrain et je sens aussi que je progresse beaucoup. Mainte- nant, le plus important est de poursuivre sur ce rythme car le chemin est encore long. Vous avez été l’auteur de la passe décisive lors du second but face au NAHD. Reparlez-nous de cette action ? J’avais vu de l’espace devant moi alors j’en ai profité. J’ai ef- fectué une accélération afin de prendre en pleine vitesse les défenseurs adverses. Par la suite, j’ai vu que Ferrahi était bien placé. J’ai effectué un centre pas très bien dosé et là ce fut la concrétisation. En tous les cas, je suis très heureux d’avoir contribué au succès de mon équipe. J’espère que le meilleur est à venir. Beaucoup d’observateurs ont été surpris par vos dribles sur le côté. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ? Je suis un bon dribleur. J’aime bien les espaces. En règle gé- nérale, lorsque je trouve de l’espace devant moi, je fonce sans trop me poser de questions. Je sais que je vais finir par trouver des solutions autour de moi. Je pense aussi que le championnat algérien me convient bien car il est très tech- nique. Pour revenir à votre question, c’est dans ce match que je me suis senti le plus à l’aise et je suis très heureux. Etes-vous à la recherche de votre second but avec la JSK ? Non, pas spécialement. Mais il est clair que marquer un second but avec mon équipe ne pourra que me motiver pour la suite. Je reste persuadé que le meilleur est à venir. Nous sommes actuellement premiers au classement et nous ferons tout ce qui est notre pouvoir pour qu’on s’accroche au po-

dium. Un mot sur le départ de Broos ? Je ne vous cache pas que j’ai eu beaucoup de mal à croire à la nouvelle au début. Nous étions dans le vestiaire lorsque nous avons appris que le staff technique venait de démissionner. Mais bon, je pense que le coach a ses raisons. En tant que joueurs, nous n’avons pas trop le choix. Nous devons poursuivre notre mission car nous sommes liés par des contrats que nous devons honorer.

Comment s’annonce la prochaine rencontre face à la JS Saoura ? Ce sera très difficile. Nous avons aujourd’hui une meilleure idée sur le niveau de nos adversaires. Je peux dire qu’il n’y a pas d’équipe facile à négo- cier. Toutefois, nous allons jouer ce match dans la peau de leader. Les trois points de la victoire sont plus que jamais importants. Rester sur cette dyna- mique serait le meilleur scénario pour nous.

Entretien réalisé par Saïd Djoudi

Salaire de Hamroun, un casse-tête pour la direction

Maintenant qu’il est de plus en plus difficile de le qualifier en championnat, la direction kabyle se trouve confrontée à un nouveau casse-tête concernant le cas Hamroun. En effet, le joueur qui a signé son contrat à encaisser une somme d’ar- gent assez conséquente. D’après nos sources, les dirigeants veulent s’entretenir avec le joueur afin d’évoquer avec lui l’aspect financier. Il est clair que la direction n’est pas en mesure d’assurer les salaires du joueur alors que ce der- nier ne jouera pas la moindre minute lors de la phase aller du championnat. Du coup, si Hamroun veut rester à Tizi sans percevoir de salaire jusqu’au mois de dé- cembre prochain, il aura le choix de le faire. D’après la même source, c’est au cours de cette semaine que tout sera dévoilé.

Le président a de nouveau obtenu des garanties

D’autres sources d’indiscrétion nous ont confié que le président Hannachi aurait de nouveau obtenu des garanties concernant la qualification de Hamroun en cette période de la saison. Un proche de la FAF lui a confié que le président Mohamed Raouraoua s’est chargé en personne de régler le cas de Ham- roun. Toutefois, il faudrait que la FAF effec- tue une demande auprès de la Fédération turque afin d’obtenir le TMS du joueur. Af- faire à suivre.

A.C.

www.lebuteur.com N° 2780 USMA 09 Lundi 29 septembre 2014 Coup d’œil Tout en espérant une
www.lebuteur.com N° 2780 USMA 09 Lundi 29 septembre 2014 Coup d’œil Tout en espérant une
www.lebuteur.com
N° 2780
USMA
09
Lundi 29 septembre 2014
Coup d’œil
Tout en espérant une légère sanction pour son joueur
La direction rédige un rapport
contre M. Achouri
L a rencontre contre l’USMH ne s’est pas ter-
minée pour autant et continue de faire des
vagues, cette fois sur un plan purement ad-
ministratif que le jeu se poursuit. Estimant
que leur équipe a été lésée, les dirigeants de
Soustara ont décidé de saisir les deux ins-
au minimum. De ce fait, il sera absent face au CSC et le
MCO. C’est dire que son absence sera pesante lorsqu’on
connaît le rôle important de l’ex-joueur de l’ES Tunis au
sein du puzzle usmiste, notamment au niveau de l’at-
taque qui n’arrive toujours pas à s’exprimer pleinement.
tances footballistiques, la FAF et la LNF, pour faire en-
Redjradj : «Belaili méritait seulement
un jaune, car c’était sa première faute»
tendre leur voix. Ainsi, on a appris que les responsables
de l’USMA ont rédigé un rapport sur l’arbitre de la ren-
contre tenu pour responsable de l’expulsion de Belaïli,
auteur d’une agression sur le joueur harrachi Amada,
à cause de ses décisions irritantes qui ont provoqué
l’exaspération du joueur usmiste.
C’est ce qu’a dit en substance Rachid Redjradj lors
d’un point de presse. «Je crois sincèrement que la faute
commise par Belaïli mérite juste un avertissement car il
s’agissait de sa première faute. L’arbitre devait prendre en
considération ce paramètre», a-t-il ajouté.
L’USMA espère une sanction
clémente
«Notre requête sera appuyée
par des séquences vidéo»
Sachant pertinemment qu’une agression carac-
térisée sur un adversaire est lourdement sanc-
tionnée, les dirigeants ont pris les devants en
rédigeant un dossier pour défendre Belaïli. En
plus d’un rapport très fourni, ledit dossier re-
cèle des séquences vidéo appuyant la sup-
plique de la direction de l’USMA. Cette
dernière, tout en sachant que son joueur sera
sanctionné par la commission de discipline,
espère, néanmoins, que cette dernière fasse
preuve de clémence envers Belaïli.
Poursuivant son intervention, Redjradj a fait savoir
que la direction appuyera son recours par des sé-
quences vidéo concernant l’intégralité de la rencontre
mais aussi l’action qui a débouché sur l’expulsion de Be-
laïli. «Je crois que la commission de discipline recourra à
des vidéos, avant de trancher. Les images montrent claire-
ment la faute du joueur. On s’attend à une sanction in-
dulgente car on sait que le rapport de l’arbitre est
accablant.»
«Il sera sanctionné administrativement
par le club»
Il écopera d’une suspension
de deux matchs au minimum
Andréa
Andréa
Andréa
Andréa
Andréa
Andréa
Au cas où la commission de disci-
pline venait à répondre aux doléances
de la direction du club de Soustara, il
est évident que Youcef Belaïli s’en sor-
tira avec deux matchs de suspension
Voulant savoir si le club compte sanctionner le
joueur, le manager général de l’USMA a fait savoir qu’
«il s’agit là d’une décision interne régie par un règlement
dans l’urgence des choses. On essayera d’éviter au joueur
une sanction sévère. Pour ce qui est du reste, on en par-
lera au moment opportun».
M. Z.
La reprise «On se ressaisira «On se ressaisira «On se ressaisira «On se ressaisira «On
La reprise
«On se ressaisira
«On se ressaisira
«On se ressaisira
«On se ressaisira
«On se ressaisira
«On se ressaisira
face au CSC»
face au CSC»
face au CSC»
face au CSC»
face au CSC»
face au CSC»
Une amère défaite, n’est-ce pas ?
Vous n’êtes pas sans savoir que les décisions de l’arbitre
ont carrément faussé la partie. Je dois dire qu’elles ont in-
fluencé sur le résultat de la rencontre. Il est vrai que les choses
ne sont pas déroulées comme on le souhaitait, car nous avons
raté une multitude d’occasions. Maintenant, il faut ce remettre
de cette déception et faire en sorte de vite se ressaisir.
Les joueurs de l’USM Alger n’ont
pas bénéficié de repos hier. Hubert
Velud a en effet prévu la reprise pour
hier. Elle a eu lieu dans l’après-midi au
stade Omar-Hamadi de Bologhine, et
s’est déroulée dans une ambiance mo-
rose. Les Rouge et Noir préparent
leur prochain match, au stade
Hamlaoui de Contantine, face
au CSC, de ce jeudi.
La déception des supporters est à son comble…
Le derby est toujours ouvert à tous les pronostics, ce qui met l’équipe
sous pression. Gagner un derby a une saveur singulière et le per-
dre engendre une énorme désillusion. On comprend parfaite-
ment le désappointement de nos fans et cela nous exhorte à
redoubler d’efforts pour nous racheter de ce revers et réaliser
Pas
de biquotidien
jusqu'au jour
du match
des performances hors de nos bases pour récupérer les
points perdus.
Peut-on comprendre par là que l’USMA est capable
de revenir dans la compétition ?
Absolument. Ça sera difficile mais pas impossible. On a
été tenus en échec par l’ESS et nous avons réussi à nous im-
poser à Tizi Ouzou. Donc, on est en mesure de revenir en
force. Nous n’en sommes qu’à la cinquième journée donc tout
Hubert Velud a communiqué son
programme de travail jusqu’au jour du
match face au CS Constantine. En effet, le
technicien français a décidé d’organiser
une séance chaque jour, jusqu’à jeudi.
Velud a décidé de ne pas accorder de
repos à ses joueurs, après que la LFP
eut avancé la journée de champion-
reste possible.
A propos, la prochaine journée se jouera ce jeudi ; un
commentaire ?
La rencontre a été avancée de deux jours seulement. Cependant,
nat au jeudi, à cause
Départ
cela exige de nous qu’on se prépare en conséquence pour cette sor-
tie. On ne dispose pas d’assez de temps pour tout mettre au
point, mais ça sera peut-être une opportunité de revenir au-
devant de la scène et renouer avec les perfor-
mances.
Votre prochain adversaire a
mercredi pour
Constantine
La délégation usmiste s’envolera
à destination de Constantine mer-
credi, annonce une source autorisée
lui aussi marqué le pas
lors de son déplace-
ment à Oran…
Toute équipe
ayant concédé une
défaite cherche à
réagir pour ar-
racher un ré-
sultat probant.
Nous concer-
nant, je trouve
que nous
du club. Le départ aura lieu le matin
afin de permettre à l’équipe de s’entraî-
ner à Constantine, l’après-midi. Si
cette éventualité ne se réalise pas,
les dirigeants usmistes
de programmer une séance
au Khroub.
s o m m e s
Deux
défaites
d’affilée, une
première depuis 2012
c ont r ai nt s ,
plus que ja-
mais, à réaliser
un bon résultat
pour reprendre
confiance et rendre
le sourire à nos sup-
porters. Il est difficile
de digérer deux revers de
suite.
L’USM Alger ne s’est pas inclinée
deux fois de suite depuis octobre
2012. On se souvient que l’équipe
s’était inclinée à Bologhine face au
CABBA, avant de tomber quelques
jours plus tard à Sétif contre l’ESS.
Depuis octobre 2012, les gars
de Soustara n’ont pas
connu un tel passage
à vide.
M. Rezzoug

hier

L’USMA victime de l’arbitrage

vide. M. Rezzoug hier L’USMA victime de l’arbitrage de l’Aïd. tenteront L’USM Alger a concédé,

de l’Aïd.

tenteront

L’USM Alger a concédé, samedi, sa première défaite de la saison à domicile, la deuxième d’affilée pour les coéquipiers du capitaine Nacrer- dinne Khoualed qui se sont inclinés, la semaine passée, à l’Arba, face au RCA. Ce faux pas est entouré de polémique. Les

Rouge et Noir se sont vus refuser un penalty en première mi-temps, suite à une faute sur l’Oranais, Youcef Belaïli. Cette défaite a aussi provoqué la colère des dirigeants du club et des supporters qui estiment

que le club est visé par une tentative de déstabilisation, ce qui explique, selon eux, les nombreuses fautes d’ar- bitrage contre l’USMA. Les Usmistes n’arrivent toujours pas à admettre comment leur équipe a été victime de ces erreurs, à commencer par la Super- coupe face au voisin et ennemi juré, le Mouloudia d’Alger, à Blida.

Le club est attendu au tournant

Selon tous les Usmistes, l’USMA est non seulement ciblée, mais aussi attendue au tournant par toutes les parties. Ces der- niers n’arrivent toujours pas à admettre qu’on ne parle que des erreurs du club et qu’on n’ose jamais citer les fautes contre le club. Face au CRB par exem- ple, tout le monde avait parlé du pe- nalty accordé à l’USMA, mais personne n’a cité le but valable de Hamza Koudri, mais refusé par l’arbitre du match. Ce fut pareil pour le but refusé face à l’Arba inscrit par le Camerounais Er- nest Nsombo. Cette réalisation aurait pu changer le cours du jeu du RCA-USMA.

Comment peut-on désigner un arbitre qui a été suspendu pour un tel match ?

Pour revenir à ce match USMA-USMH, les diri- geants du club de Soustara ne cessent de s’interro- ger sur les critères sur lesquels s’est basée la commission fédérale d’arbitrage, présidée par Khelil Hammoum, pour désigner un tel arbitre. Le manager général du club, Rachid Redjradj, avait même évoqué, à la fin du derby perdu par l’USMA, que l’arbitre du match, M. Achouri, reve- nait d’une longue suspension. Selon lui, il a été sanctionné l’année dernière tout au long de la phase retour, où il officiait des matchs de cham- pionnat national amateur. Pour son retour, il a hé- rité d’un grand match, d’une affiche très chaude entre l’USMA et l’USMH.

Redjradj : «Ce sont ces arbitres qui provoquent la violence dans les stades»

Le manager général de l’USMA, Rachid Redj- radj, était très en colère contre l’arbitre, M. Achouri. En fin de match, il a tiré à boulets rouges sur lui : «Tout le monde a vu aujourd’hui l’arbitrage scandaleux de M. Achouri. Il nous a privés d’un pe- nalty valable et tout le monde a vu comment Belaïli a été accroché. C’en est trop ! La semaine passée à l’Arba, on nous a privés d’un but valable, de Nsombo, pour un hors-jeu imaginaire, mais on l’a accepté. Il pourrait y avoir des erreurs, mais comme face à El Harrach. Ce sont de tels arbitres qui pro- voquent la violence dans nos stades, car nos suppor- ters n’aiment pas la hogra. Ils n’aiment pas voir leur équipe être victime d’un tel arbitrage.»

M. Z.

N° 2780 www.lebuteur.com 10 Lundi 29 septembre 2014 MCA Coup raté
N° 2780
www.lebuteur.com
10
Lundi 29 septembre 2014
MCA
Coup raté

Un match nul aux allures d’une défaite pour les Algérois

M ême si le Mouloudia reste sur deux contre-performances face au MOB que ce soit
M ême si le Mouloudia reste sur deux
contre-performances face au MOB
que ce soit à Bologhine ou à
l’Unité-Maghrébine, les Algérois

ont eu l’occasion de remédier à cela en infligeant le premier revers de la saison aux Béjaouis. Au terme d’une première mi-temps accomplie, les hommes de Charef ont donné une leçon de foot- ball à leur adversaire du jour, tant ils avaient la pleine maîtrise du jeu et du ballon. La possession de la balle atteignait par moment les 70%, ce qui s’est traduit au tableau d’affichage avec ce but de Koceila Berchiche qui aurait pu être suivi par un autre signé Gourmi, n’avait été la décision de l’ar- bitre Bachir et de son assistant. Inscrivant deux buts aux locaux pourtant poussés par un public en or, le MCA aurait pu rafler la mise tant il avait la maîtrise du jeu. C’est pour cela qu’au coup de sif- flet final, les camarades d’Aksas avaient le senti-

ment d’être passés à côté d’un coup d’éclat. Ce point arraché dans une muraille réputée infran- chissable a l’allure d’une défaite pour les gars de Bab El Oued qui ont laissé échapper deux autres points après ceux cédés au Nasria au stade du 20- Août.

La première mi-temps, la grosse satisfaction de Charef

Même si le Doyen a montré deux visages lors de ce match contre le MOB, il faut reconnaître que les Vert et Rouge ont été très impression- nants durant le premier half. Depuis le début de la saison, c’est la mi-temps la plus accomplie qui a été produite par les hommes de Charef. Ayant fait main-basse sur le ballon, les Moulou- déens ont contraint les gars du MOB à reculer au point de défendre dans leur propre moitié

du terrain. N’hésitant pas à utiliser tout le rec- tangle vert au point de solliciter souvent Chaouchi pour ses relances très précises, Gourmi est consort ont livré une copie quasi- parfaite avant de baisser de rythme en seconde période. Cette première mi-temps devra servir de repère pour le Doyen afin de tenter de se montrer plus constant, mais cette fois-ci tout au long de la partie. A ce moment-là, il faudrait craindre pour les autres formations de l’élite, car le Mouloudia version Charef sera alors irré- sistible. Malgré ce match nul, le fait d’avoir pro- duit une première mi-temps de ce calibre-là, les Mouloudéens peuvent avoir de gros motifs de satisfactions même si le sentiment qui prédo- mine, c’est le regret de ne pas avoir pu ramener de Béjaïa les trois points de la victoire. T.Che

Abdelaziz

«On s’améliore au fil des matchs»

L’un des adjoints de Boua- lem Charef, Abdelaziz, estime que son équipe va s’améliorer au fil des rencontres. Pour le technicien, le Mouloudia a fourni de loin un meilleur match que celui produit contre le NAHD au 20-Août : «On s’améliore au fil des matchs. Nous avions été bien meilleurs que lors du derby face au NAHD. Cela prouve que le groupe progresse avec l’enchaî- nement des rencontres. A nous de confirmer cela face à l’ASMO.»

«Nous avons marqué à chacune de nos sorties»

Malgré toutes les critiques dirigés à l’encontre de la ligne

avant, encore une fois, l’attaque du MCA ne s’est pas montrée stérile hors de ses bases, comme le souligne Abdelaziz :

«Face au MCEE, nous avons marqué un but. Contre le NAHD, nous avons fait de même. Et cette fois-ci, devant

le MOB, nous avons marqué

deux buts, ce qui est une très bonne chose pour le groupe. Cela démontre qu’on produit du jeu, même en déplacement. On

a toujours le souci de faire le

jeu et de se créer des occasions. Parfois, ça marche et parfois non. C’est aussi cela le football.» T.Che

Zeghdane : «Ça devient pesant de perdre des points à cause de l’arbitrage»

C’est dans un état coléreux que Toufik Zeghdane a quitté le stade de Béjaïa. Le gaucher mouloudéen n’a pas caché son désarroi en estimant que son équipe a été victime d’une injustice, la énième depuis la saison dernière.

Grosse déception après ce match nul que vous avez concédé alors que vous étiez bien meil- leur que votre adversaire… Ce soir, nous avons fourni un très gros match sur le plan technique et tactique. Nous avons pris possession du ballon tout au long du match. Mais au final, nous repartons avec un seul petit point, ce qui n’est pas cher payé après tous les efforts que nous avons fournis. Et pourtant, vous avez mené à deux re- prises au score mais à chaque fois vous vous êtes fait rejoindre… Mais, nous aurions pu tuer le match en première mi-temps, mais l’arbitre en a décidé autrement. Gourmi avait la balle du deux à zéro, mais le referee a sifflé un hors-jeu imaginaire. Figurez- vous que Gourmi a démarré deux mè- tres derrière le défenseur, mais au final, le drapeau a été brandi. En seconde pé- riode, nous aurions pu de bénéficier d’un penalty suite à un fauchage sur Gourmi. C’était le but du KO. Mais une nouvelle fois, nous avons été lésés. On ne méritait pas cela. On avait envie de gagner et on a tout fait pour y parve- nir. Mais l’arbitre a pris certaines déci- sions qui nous ont été fatales. A vous entendre, on dirait que vous avez perdu ce match alors que vous êtes revenu de Béjaïa avec le partage des points… Ce match nul a l’allure d’une défaite, car nous aurions dû empocher les trois points tant nous étions supérieurs à notre adversaire à tous les niveaux. Et se voir privés de la victoire à cause de certaines décisions, cela me frustre beaucoup. Je suis très en colère, car cela devient une habitude. A chaque fois, nous sommes lésés et ce, depuis la saison dernière. A Bordj, nous avions perdu alors que Yahia Chérif avait égalisé mais un hors-jeu imaginaire signalé par l’arbitre nous a fait perdre la partie. Cela devient pesant, car à chaque fois nous perdons des points à cause de l’arbi- trage. A ce rythme, on ne pourra pas jouer les premiers rôles.

L’arbitre Bachir au banc des accusés

Déjà bien avant le match, les Mou- loudéens redoutaient l’arbitrage de Ba- chir avec lequel il y a eu des

antécédents lors de l’exercice précédent avec notamment ce match perdu

point Un au qui le MCA permet de rester sur podium Même si le Doyen
point
Un au qui le MCA
permet
de rester
sur
podium
Même si le Doyen avait cette
possibilité
de revenir avec le plein de points de Béjaïa, il
ne faut pas non plus faire
la
fine bouche car avec
cette
unité précieuse, les
hommes de
sur le podium.
défaite surprise
La
Charef restent
de l’USMA et
le MCO aura permis aux cama-
celle du
CSC contre
rades de Chaouchi
de revenir à deux points du Cha-
bab de Constantine et de
la JSK qui partage
la place
de leader. Lors de la prochaine
journée face à l’ASMO,
passer devant à condition
le MCA a l’occasion de
de
battre les Oranais tout en
espérant des faux pas des
Constantinois et des Canaris. Avec huit unités
dans son escarcelle, le
vieux club algérois
doit
poursuivre sa marche en avant en se mon-
trant intraitable à domicile tout en rame-
nant
des points
précieux de leur
déplacement.
T.Che
Mention bien pour les Chnaoua Les 1 200 fans du Mouloudia qui ont fait le
Mention
bien
pour les Chnaoua
Les 1
200 fans du
Mouloudia qui
ont fait le
montrés à la hauteur en soutenant
déplacement à Béjaïa
se sont
leur
équipe de la première
à la dernière
seconde
de la partie.
Les Chnaoua ont
tenu leur rôle
de douzième homme,
en boostant leurs favo-
ris à s’arracher pour revenir
avec le partage
avec beaucoup de fair-play
des points.
C’est
que les Mouloudéens
présents ont quitté l’en-
ceinte et la ville de Béjaïa, sans
qu’on ne dé-
les rues de la ville.
aucun accroc
nombre
Malgré les deux buts inscrits,
dans
les Chnaoua
n’ont pas fait l’usage
des fumigènes afin
d’éviter qu’on sanctionne leur équipe par
le huis
clos. Autant dire que
la FAF et la
LFP
en sévissant sont en
passe de
pari, à savoir
réussir leur
celui de
bannir les fumigènes
des
stades
du pays.
T.Che

contre Aïn Fekroun à Aïn M’lila qui avait failli tourner au drame. Avant-hier, Bachir a privé le Mouloudia d’une victoire, c’est en tout cas

l’intime conviction des joueurs algérois et de leurs diri- geants. Juste avant la pause alors que le score était d’un but à zéro en fa- veur du Doyen, Gourmi sur une passe lumineuse de Sylla est parti

dans le dos de la défense. Mais l’arbi- tre n’a pas trouvé mieux que de signaler un hors-jeu imaginaire.

Présent pour suivre la

partie, le bras droit de Gourcuff, Neghiz, était très satisfait de la production globale des internationaux… C’est tout le groupe qui a été à la hauteur ce soir et pas uniquement les internationaux. C’est sûr qu’après le regroupe-

ment que nous avons ef- fectué avec les Verts, cela nous a boosté et nous a donné des ailes. Malheureu-

sement, cela était insuffisant pour nous permettre de gagner cette rencontre.

Gourmi à ce moment-là, aurait pu faire plier le match de manière définitive. En seconde période, toujours

Vous allez très vite enchaîner avec la venue de l’ASMO à Bologhine pour ce jeudi. Ce sera l’occa-

sion de confirmer votre em- bellie…

On n’a pas le choix, nous devons gagner ce match. Ce ne sera pas facile, mais avec le soutien de nos supporters on atteindra, Inch’Allah, notre objectif. Une dernière question, comment était votre duel avec votre ami

Zerdab ? Zahir est comme mon frère. C’est sûr que sur le ter- rain, on ne s’est pas fait de ca- deau. Mais à la fin de la

rencontre, nous étions les pre- miers à se féliciter mutuellement car il ne faut pas oublier que ce fut un

Gourmi se fait descendre dans la surface de réparation alors que le score était de 2 à 1 en

faveur des visiteurs. Mais rien n’y fait, Bachir a dé- cidé de siffler une simu- lation sans qu’il ne brandisse un carton jaune à l’attaquant in- ternational. Et comme cela ne suffisait pas, dans les arrêts de jeu, les attaquants moulou- déens ont récupéré le ballon à vingt mètres des bois de Zaidi. Mais Bachir a signalé une faute inexis- tante sur le défenseur du

MOB. C’est sur cette fausse note que Bachir a d’ailleurs indi- qué la fin de la rencontre. Dépités, les joueurs du MCA n’ont pas hésité à protester auprès du referee qui n’a pas du tout été à la hauteur de cette affiche qui, elle, a tenu toutes ses promesses. T.Che

très beau match avec de l’engagement, des buts et des actions spectaculaires.

Entretien réalisé par Tarek-Che

www.lebuteur.com N° 2780 MCA 11 Lundi 29 septembre 2014 Coup sûr Les internationaux ont donné
www.lebuteur.com
N° 2780
MCA
11
Lundi 29 septembre 2014
Coup sûr
Les internationaux
ont donné entière
satisfaction
avons évoqué l’envie
des dirigeants de Bas-
tia de faire venir Amir
Karaoui. Une informa-
1 française veut me recruter.»
«Etant sous contrat avec le
Mouloudia, le dernier mot
revient à ma direction»
A propos de la décision qu’il
pourrait prendre, Karaoui estime
que l’option finale revient à son em-
ployeur du fait qu’il est encore sous
contrat avec le MCA : «Je suis ac-
tuellement sous contrat avec le Mou-
loudia. De ce fait, je n’ai aucun
pouvoir de décision car le dernier
mot revient à mes dirigeants. Nor-
malement, étant engagé avec mon
club, Bastia aurait dû prendre at-
tache avec mon employeur. J’accepte-
rai avec sportivité toute décision qui
sera prise par mes dirigeants car le
Mouloudia aussi est un très
grand club.»
La présence du bras droit du
sélectionneur national Chris-
tian Gourcuff, Nabil Neghiz
semble avoir donné des ailes aux
internationaux mouloudéens.
Tous les éléments concernés ont
donné satisfaction, à l’exception
de Chaouchi qui a connu une se-
conde mi-temps assez difficile,
avec ce second but sur lequel il l’a
exempt de tout reproche. Hen-
dou, Gourmi, Aouedj et Zegh-
dane ont été tous à la hauteur de
l’événement.
tion qui nous a été
«Je suis apte à jouer
contre l’ASMO»
Suspendu contre le MOB,
Karaoui nous a confirmé
son retour qui s’effectuera ce
jeudi face au club asémiste :
«Je me suis bien entraîné. Je
suis apte à jouer ce jeudi
contre l’ASMO à Bologhine. Il
faudrait qu’on fasse le néces-
saire pour empocher les trois
points de la victoire.»
T.Che
Neghiz séduit
par les qualités de
Benbraham
Hariti
Présent pour soutenir ses troupes, Douadi Hariti n’a pas caché
sa frustration au moment de quitter le stade de l’Unité Maghré-
bine. Le deuxième homme fort du Doyen estime que son
équipe avait toute la latitude pour rafler la mise tant elle a
été dominatrice face à une équipe du MOB qui n’a dû son
salut à certaines erreurs individuelles. «Ce soir, nous avons
fourni un gros match face à une bonne équipe du MOB soutenue par
son public. Je ne vous cache pas que nous avons quitté Béjaïa sur un goût
d’inachevé, car il y avait de la place pour revenir avec les trois points. Mais
bon, vu notre prestation de ce soir, je suis très optimiste pour l’avenir», nous a
confié Hariti qui était dépité par les actes de vandalisme dont a été victime son
équipe à la sortie de la ville de Béjaïa.
T.Che
La semaine dernière, c’était Amine Aksas qui avait fait sensation en inscri-
vant le but de la victoire contre Saoura. Avant-hier soir, Koceila Berchiche
s’est inspiré de son partenaire de la défense pour planter une banderille
d’une tête rageuse. C’était la première réalisation de Berchiche sous les
couleurs du Mouloudia. Le transfuge d’El Eulma a de ce fait rejoint
Aksas au rang des buteurs de l’équipe. L’arrière- garde mouloudéenne a
montré qu’elle était toujours aussi efficace, malgré l’absence de Hachoud.
T.Che
Depuis sa venue au club au mer-
cato estival, Sofiane Benbraham a
dû attendre avec impatience son
heure de gloire. Le forfait d’Amir
Karaoui a été salutaire au Franco-
Algérien qui a fait sa première
apparition avant-hier lors d’une
rencontre épique. Un cadeau
empoisonné pour Benbraham
qui a su négocier ce virage im-
portant. Lors du premier half, le
jeune Sofiane très présent à la
récupération a montré ses ta-
lents de relanceur avec des
transversales précises qui ont
permis à Azzi et Aouedj de se
régaler. La prestation de haute
facture de Benbraham n’a d’ail-
leurs pas laissé indifférent Nabil
Neghiz qui a été séduit par les
qualités du milieu de terrain qui
a tout pour devenir à l’avenir un
élément incontournable dans
l’échiquier de Charef. Pour sa
première apparition sous les
couleurs vert et rouge, on peut
déjà dire que le recrutement
de Benbraham est une très
une bonne pioche pour la
direction mouloudéenne
en attendant de décou-
vrir Eric Sackey tou-
jours convalescent.
T.Che
Plus de
peur que
de mal pour
Hendou
Benbraham : «Le fait de

Très critiqué ces der- niers temps, le passage chez les Verts a redonné une autre couleur à Karim Hendou qui s’est acquitté convenablement de sa mission avant-hier contre le MOB. Mais la soirée de Hendou aurait pu virer au cauchemar, lorsqu’un pro- jectile lancé par de pseudo-supporters a at- teint deux vitres de l’auto- car qui ont volé en éclats. Heureusement que Hen- dou n’a pas reçu d’éclat de verre. Une situation simi- laire avait été vécue par Gourmi et Yachir lors de la finale de la Supercoupe d’Algérie, lorsque le bus a été victime d’actes de van- dalisme des Blidéens. C’est donc la deuxième fois que l’autocar du Mouloudia est la cible des voyous qui n’ont rien à avoir avec le football et ne représentent nullement les supporters du MOB qui ont fait avant- hier preuve de fair-play dans et en dehors du stade.

T.Che

séduire l’adjoint du sélectionneur national devra me booster»

l’adjoint du sélectionneur national devra me booster» Comment avez-vous vécu ce pre- mier match officiel sous

Comment avez-vous vécu ce pre- mier match officiel sous les cou- leurs du MCA ? C’était un match très intense avec beaucoup d’engagement physique dans le bon sens du terme, car la partie s’est déroulée dans un fair- play total. En ce qui me concerne, j’ai essayé de faire abstraction de toute cette pression exercée par le public local pour donner le meil- leur de moi-même. Vous avez été tout particulière- ment performant en première mi-temps… C’est à l’image de notre équipe qui a bien tourné en première mi- temps. Nous étions au top au ni- veau collectif. Nous avions la possession du ballon, ce qui rendait les choses faciles. Nous avons ins- crit ce but qui nous a permis de ter- miner le premier half avec maitrise. Mais tout a changé en seconde période, notamment votre pro- duction qui a baissé d’inten- sité… Logique, lorsqu’on manque de point de repère et de compétition dans les jambes il est difficile de garder la même intensité. Et puis, il faut reconnaître que notre adver- saire était plus agressif en seconde période avec une grosse pression exercée sur le porteur du ballon. Cela dit, on aurait dû gagner, car nous étions bien meilleurs que notre adversaire, n’étaient certaines décisions de l’arbitre qui nous ont privés en seconde mi-temps d’un

penalty flagrant. On vous informe que Neghiz l’adjoint du sélectionneur natio- nal était présent pour suivre le match. Il a été agréablement sur- pris et séduit par vos qualités… Cela me touche beaucoup que l’adjoint du sélectionneur national soit séduit par mes qualités. Cela devra me booster pour la suite de mon parcours avec mon équipe. Cette titularisation face au MOB devra en appeler d’autres… Je l’espère. Je vais travailler da- vantage pour gagner mes galons et augmenter mon volume de jeu. Ce sera mon leitmotiv. Après ce match nul, vous allez recevoir l’ASMO à Bologhine. Le match de la confirmation pour vous et pour votre formation… Je vais tout donner durant cette semaine pour essayer de gagner la confiance du coach. Le plus impor- tant, c’est qu’on remporte cette ren- contre à domicile pour rester sur le podium. Comment avez-vous trouvé l’ambiance dans ce stade de l’Unité- Maghrébine ? Il y avait une ambiance de folie. Il y avait aussi beaucoup de fair-play. Le public présent a assisté à une belle rencontre de foot entre deux équipes qui se sont totalement li- vrées. Entretien réalisé par Tarek-Che

totalement li- vrées. Entretien réalisé par Tarek-Che Karaoui : «Oui, Bastia a contacté mon frère» E

Karaoui : «Oui, Bastia a contacté mon frère»

E n avant-première, nous

confirmée par l’intéressé lui-même. Il nous a affirmé que le club de la Ligue 1 française est revenu à la charge pour l’enrôler lors du pro- chain mercato : «Oui, je confirme que Bastia est revenue à la charge pour s’attacher mes services. Des res-

ponsables de ce club ont pris attache avec mon frère pour lui faire part de leur envie de m’enrôler au mois de décembre. C’est sûr que cela me touche de savoir qu’un club de Ligue

«Nous avons quitté Béjaïa sur un goût d’inachevé»

Berchiche rejoint Aksas au rang des buteurs

Mbingui a pris part au décrassage

Contraint de sortir à un quart d’heure de la fin pour se faire rem- placer par Billel Ouali, suite à un coup reçu au niveau du genou, fina- lement, plus de peur que de mal pour le joueur gabonais qui a pris part hier matin au décrassage à l’an- nexe du 5-Juillet. Un retour qui ras- sure Charef qui compte sur lui lors de l’affiche face à l’ASMO, lui qui a été passeur décisif contre le MOB en mettant Gourmi sur orbite sur le se- cond but.

Il rejoindra le 6 octobre sa sélection nationale

Mbingui devra par ailleurs rega- gner son pays afin de rejoindre sa sélection nationale. Le départ du me- neur de jeu est prévu pour le 6 octobre.

Sauna et massage pour les joueurs

Juste après le décrassage effectué au stade Hadjout, les joueurs ont pris la direction de l’hôtel du 5-Juillet pour des séances de sauna et mas- sage. L’heure était à la récupération pour Chaouchi et les siens qui doi- vent recevoir ce jeudi l’ASMO à Bolo- ghine.

T.Che

Après le caillassage du bus du MCA, les dirigeants brandissent la menace du boycott

L’agression dont a fait l’objet samedi la formation algéroise par une poignée de pseudo-supporters béjaouis qui ont caillassé le bus qui trans- portait les joueurs du Mouloudia à l’issue de son match face au MOB a fait réagir les dirigeants du MCA. Ces derniers, par la voix du manager géné- ral, Douadi Hariti, ont tenu à condamner cet acte violent qui a menacé sé- rieusement la sécurité des joueurs et a laissé entendre que la direction n’avait pas l’intention de se taire d’autant plus que ce n’est pas la pre- mière fois que l’équipe soit victime de jets de projectiles. Lors de la Su- percoupe d’Algérie, les coéquipiers de Zeghdane avaient été attaqués à Blida par des jeunes surexcités. Ainsi, on croit savoir, selon une source proche de l’équipe, que le conseil d’administration s’apprête à rendre pu- blic un communiqué à travers lequel il dénoncera cette agression et exi- gera la sécurisation de tous les déplacements de l’équipe, faute de quoi le boycott du championnat sera la seule alternative pour assurer la protec- tion des joueurs.

12
12
N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014 Coup d’œil Ligue 1
N° 2780
www.lebuteur.com
Lundi 29 septembre 2014
Coup d’œil Ligue 1

NAHD

Lundi 29 septembre 2014 Coup d’œil Ligue 1 NAHD La direction convoque Aït Djoudi et les

La direction convoque Aït Djoudi et les joueurs

Ghalem «La JSK

a concrétisé les deux seules occasions qu’elle s’est offertes»

Un mot sur la défaite contre la JSK ? Ce n’est pas facile de perdre
Un mot sur la défaite contre la
JSK ?
Ce n’est pas facile de perdre sur
son terrain. Cette défaite a un goût
amer. On a fait un bon début de
partie, on a même réussi à dominer
l’adversaire. La JSK a réussi à concré-
tiser les deux seules occasions qu’elle
s’était offertes.
Si on revenait sur l’action du pre-
mier but. Vous avez réussi à
contrer la frappe une fois…
J’ai réussi à contrer la frappe
à la suite d’un
coup franc
accordé à
l’adver-
L peu reluisante dernière place qu’occupe
en ce moment le NAHD en championnat
a
que le MCO de
a
poussé la direction du club à provoquer
une réunion d’urgence, en présence d’Aït
Djoudi, le premier responsable à la barre
technique. Le début de la saison des Sang et Or est
loin d’être des plus rassurants. Loin s’en faut, avec
deux défaites contre le MOB et face à la JSK, en
plus d’un revers en dehors de la maison devant
l’ASMO et le semi-échec contre le MCA sur le tar-
tan du 20-Août. La sonnette d’alarme est tirée.
son côté n’a pas réussi
son entame et qu’il a dû changer de coach pour
retrouver la victoire et le sourire et ce n’est pas la
visite du NAHD qui va
chambouler tous
les plans de
cette équipe
qui allait
mal, il y a
une semaine.
saire, mais
un atta-
quant de la
JSK, en opportuniste, était au
bon endroit pour marquer. Je
pense que c’est la faute au
mauvais marquage. Dans
un match comme
celui-là, la solida-
rité et la co-
hésion
entre
les
Boussaïd
Elle voulait entendre ses
justifications
prolonge d’une
Une partie de la direction du club ne semble pas
convaincue par les propos de son entraîneur qui ex-
pliquait que son effectif manque d’expérience dans
cette division. Et comme arguments, ces membres
de la SSPA laissent entendre que, parmi les joueurs
qui forment l’effectif du NAHD cette saison, on re-
trouve d’anciens locataires de la division qui
connaissent bien le championnat. Des arguments
qui ont été balayés d’un revers de la main par les
opposants de la politique d’Aït Djoudi.
Les joueurs
vont devoir rendre
des comptes
incessamment
saison
La direction du club et Rafik Boussaïd
Une autre réunion est
prévue dans les heures qui
viennent. La direction du
club veut écouter tout le
monde pour comprendre
ce qui ne marche pas de-
puis le début de la saison.
Les joueurs, nous a-t-on
expliqué, ont tous touché
une avance confortable dès
leur engagement et les anciens
auraient été aussi payés.
sont arrivés à un accord. Le milieu de terrain
du NAHD prolonge son contrat d’une saison. Le
joueur avait dans un premier temps refusé
d’étendre son contrat en raison d’un désac-
cord sur le montant de son nouveau salaire.
Tout a été réglé. «On a trouvé un terrain
d’entente et j’ai prolongé mon contrat
joueurs sont nécessaires, bien que ce
genre de but soit souvent marqué en
championnat. La vigilance est de
mise.
Comment était le vestiaire du
NAHD à la fin de la partie ?
Quand on laisse échapper tous les
points du match à domicile, le cli-
mat qui règne est un climat de dés-
olation. C’est vraiment triste de faire
tant d’efforts durant toute la semaine
et de se préparer à renouer avec la
victoire, pour se faire battre.
Un difficile déplacement vous at-
tend contre le MCO, n’est-ce pas ?
Le MCO est dans une situation
peu enviable et il a besoin de
gagner des points. Ça
ne va pas être facile.
On n’a plus le choix,
pour revenir très
vite dans le bon
wagon, on est obli-
gés d’aller chercher
les points et, pourquoi
pas, la victoire contre le MCO.
Optimiste ?
Bien sûr ! Si je ne l’étais pas, au-
tant rester à la maison. Nous ne
sommes qu’au début du parcours et
nous avons toutes nos chances pour
bien revenir dans le championnat.
Plus il y a de travail et de solidarité
dans le groupe plus la conviction et
les victoires vont arriver.
Entretien réalisé par A. M.
Lahlou
déçu par la
nouvelle défaite
Examen
approfondi
À une chaîne de télévision
pour Benyahia
Le MCO, dernière carte du coach ?
On a laissé entendre à l’issue de la réunion qu’il
sera accordé à l’actuel entraîneur du NAHD une
dernière chance. Le déplacement à Oran contre le
MCO déterminera le sort de l’entraîneur. Un dépla-
cement qui ne sera pas de tout repos, quand on sait
d’une saison. Je compte faire partie de
l’effectif qui se déplacera à Oran et je
souhaite, par la même occasion, reve-
nir de la capitale oranaise avec les
trois points de la victoire», nous
confiait le joueur à l’issue de la si-
gnature de son bail.
A. M.
privée, Lahlou, le président du
CSA, déclarait que s’il pouvait
intervenir dans le champ de l’en-
traîneur, il l’aurait fait volon-
tiers. Est-ce à dire que Lahlou
avait son idée sur le onze ren-
trant et sur la tactique de
jeu ? Mystère et boule
de gomme…
Sorti en cours de jeu contre
la JSK, Benyahia sera soumis à
des examens médicaux approfon-
dis avant de revenir à l’entraîne-
ment. Le joueur est incertain face
au MCO. Il avait été remplacé
par le Camerounais, Dongui,
à la suite d’une douleur à
la cuisse.
CSC
Bentobal se réunit avec Garzitto
et demande des explications
L président du club
e
toire du MCO.»
Amar Bentobal s’est
réunit dans la soi-
rée de samedi avec
l’entraîneur en chef
Diego Garzitto à l’hôtel et lui
a demandé des explications
sur les choix tactiques et de
joueurs adoptés lors du
match contre le MC Oran qui
neur Garzitto continue à leur
faire confiance. Le boss du CSC
fait allusion au défenseur Lucas
qui a été derrière l’erreur ayant
contraint l’équipe au partage
des points face au MCEE. Ce
dernier a commis la même
faute qui a profité au MCO
pour remporter le match et gla-
ner les trois points de la partie.
Il affirme qu’il ne s’immisce pas
dans les choix tactiques
a été sanctionné par la pre-
mière défaite de la saison du
CSC. Selon notre source, le
président du club aurait
même exigé une victoire face
Bentobal : «J’ai une
grande confiance en
Garzitto »
à l’USM Alger lors de la pro-
chaine journée afin que l’équipe se rachète et
préserve sa place de leader. Un autre faux
pas serait synonyme de limogeage, même si
le président affirme tout le contraire et dé-
clare que l’entraîneur Garzitto a tout son
soutien. La réunion a duré jusqu’à une heure
du matin et le président était dans tous ses
états après cette première défaite de la sai-
son.
Il n’est pas satisfait du
rendement de certains joueurs
Le président Bentobal, ajoute notre
source, était très mécontent du rendement
de certains éléments et pas du tout d’accord
sur leur titularisation au moment où l’entraî-
Le président était très déçu
de l’échec de son équipe face au
MCO et cela se lisait à travers ses déclara-
tions. Il a en effet affirmé que la défaite a fait
mal à l’équipe, mais que cette dernière a les
moyens de se ressaisir et de poursuivre son
bonhomme de chemin. « La défaite face au
MCO nous a fait mal, mais ce n’est pas la fin
du monde, surtout qu’on est qu’au début de
l’exercice. Nous allons continuer à faire
confiance au coach Garzitto malgré le mau-
vais rendement de certains éléments qu’il
s’obstine à faire jouer», a déclaré en subs-
tance Bentobal. Il ajoutera : «L’équipe ad-
verse n’était pas plus forte, mais c’est nous
qui lui avons offert la victoire à cause des er-
reurs fatales des défenseurs. Le joueur Lucas
était out et il a été derrière le but de la vic-
Le président Bentobal a affirmé en outre
qu’il n’est pas du genre à s’immiscer dans le
travail technique de l’entraîneur, mais qu’il
est de son droit de demander des explica-
tions après la défaite. «Je ne suis pas du
genre à m’immiscer dans les affaires tech-
niques de l’entraîneur, mais je veux des ex-
plications sur ses choix, notamment de
joueurs, car pour moi ce sont tous les
mêmes et il n’y a pas de préférence. Celui
qui mérite sa place doit jouer. J’ai discuté
avec Garzitto, mais cela ne veut pas dire qu’il
n’a pas ma confiance. Nous allons le soutenir
dans son travail pour atteindre ensemble les
objectifs tracés en début de saison», a ajouté
le premier responsable du club des Sanafir.
Mial n’a rien à voir avec la
défaite
À propos de l’arbitrage que craignaient les
dirigeants avant le match, le président Ben-
tobal affirme que ce dernier n’a nullement
influencé le cours du match. «Ma foi, l’arbi-
tre Mial a été très correct et n’a nullement
influencé le cours du match. Nous avons
perdu sur des erreurs défensives», a reconnu
le boss constantinois.
S. H.
influencé le cours du match. Nous avons perdu sur des erreurs défensives», a reconnu le boss
influencé le cours du match. Nous avons perdu sur des erreurs défensives», a reconnu le boss
MOB Coup d’œil Chaouchi refait des siennes Zaïdi exempt de tout reproche
MOB
Coup d’œil
Chaouchi
refait
des siennes
Zaïdi
exempt de tout
reproche
refait des siennes Zaïdi exempt de tout reproche www.lebuteur.com N° 2780 Lundi 29 septembre 2014 13

www.lebuteur.com

N° 2780

Lundi 29 septembre 2014

13
13

«Nous avons mieux joué en deuxième mi-temps»

A bdelkader Am-

rani est revenu

longuement sur

le match hé-

roïque sorti par

son équipe face

au MCA. Pour le coach du MOB, son équipe a montré deux visages :

«Je crois que nous étions meilleurs en deuxième mi-temps. En pre- mière période, le Mouloudia nous a dominés. Ils ont eu une meilleure maîtrise du ballon, no- tamment au milieu. Mais en deuxième mi-temps, nous sommes revenus petit à petit dans le match. On a mieux maîtrisé le jeu. On a acculé le Mouloudia dans son propre camp. Sur l’ensemble de la deuxième mi-temps, nous étions largement meilleurs», a dit le coach Amrani, visible- ment satisfait du rendement de son équipe.

«Le manque de concentration et d’expérience nous ont fait défaut»

Pour Abdelka- der Amrani «le

MOB aurait réussi à mieux gérer son match du début à la fin, si nous

avions fait preuve de plus de concentra- tion. Nous

étions quelque peu éparpillés en pre- mière mi-temps. Pourtant, les consignes étaient bien claires. Per- sonnellement, j’explique ceci par le manque d’expérience de certains de nos joueurs. Nous avons apporté quelques correctifs en seconde mi- temps. Le discours a été motivant. Je crois que cette expérience va nous servir à l’avenir. Personnellement, je suis très optimiste».

«Sayeh pas encore au top !»

Concernant les changements opérés, en incorporant Salhi et Sayeh, l’entraîneur Abdelkader Am- rani a défendu ses choix. «Ces deux joueurs ont réalisé un match correct. Salhi a été bon et déterminant dans son secteur, malgré son jeune âge. Sayeh, quant à lui, ne m’a pas déçu. Il est vrai qu’il n’est pas encore au top. J’attends beaucoup plus de lui.»

«Les changements ont porté leurs fruits»

Critiqué, après le décevant match face à l’ASMO, Abdelkader Amrani a apporté des changements sur son onze de départ, à l’occasion du match face au MCA. Des change- ments qui ont porté leurs fruits, selon l’entraîneur qui s’est félicité du rendement de l’équipe. «Nous avons opéré trois changements, comparati- vement au match contre l’ASMO. Je crois qu’ils sont justifiés, du moment que nous avons mieux joué. Après, je ne peux pas me permettre de chan- ger cinq à six joueurs d’un coup, dans la mesure ou ceci menacerait la

stabilité de l’équipe. Je suis encore à la recherche du onze idéal. Cela de- mandera du temps. Mais au regard de notre prestation d’aujourd’hui, on n’est pas loin de la trouver.»

«Le deuxième but est venu contre le cours du jeu»

«Nous avons encaissé un deuxième but contre le cours du jeu. Nous étions à la recherche du break. Le Mouloudia nous a pris sur un contre. Ils ont fait preuve de beaucoup d’efficacité. Ça va nous servir de leçon. Les joueurs doivent apprendre à ne pas laisser beaucoup d’espace derrière lorsque nous atta- quons. Le repli doit être plus rapide. C’est des détails que nous allons travailler un peu plus.»

«Mebarakou et Sidibé ne sont pas encore complémentaires»

Pour l’entraîneur du MOB, en- caisser deux buts à domicile est in- concevable. Pour Amrani, cela reste le point noir de ce match face au MCA. «On ne peut pas encaisser deux buts à domicile et dire que nous avons réalisé un bon match. C’est faux. Lorsque nous cherchons à gagner des matches, on ne doit pas se permettre d’encaisser des buts de cette façon. J’explique cela par l’ab- sence de complémentarité entre Me- barakou et Sidibé. On devrait être un peu plus patients avec eux. Il ne

faut pas oublier qu’ils n’ont joué que deux matches ensemble jusque-là.»

F. N.

la

à Berchiche de secouer

jusque-là.» F. N. la à Berchiche de secouer Faouzi Chaouchi a visiblement un problème avec le
Faouzi Chaouchi a visiblement un problème avec le public béjaoui. Le gardien de but du
Faouzi Chaouchi a visiblement un
problème avec le public béjaoui. Le
gardien de but du MCA s’est rendu cou-
pable, pour la deuxième fois, d’un geste
obscène envers les supporters. Le plus
condamnable, c’est ce que ça vient d’un
gardien qui vient d’effectuer son re-
tour en sélection nationale. Un gar-
dien qui porte les couleurs
nationales doit apprendre
à se maîtriser.
Même s’il a encaissé deux buts, le
gardien de but Mustapha Zaïdi a été l’au-
teur d’une prestation assez bonne dans son
ensemble face au MCA, samedi dernier. Le
gardien de but du MOB n’est en aucun cas res-
ponsable des deux buts encaissés. Le premier a
été inscrit, après une erreur de marquage de
défense quia permis
Caillassage
les filets, le deuxième suite un duel avec
Gourmi. Zaïdi n’a fait aucune faute de
main ou d’interprétation de jeu. Il a
même réussi quelques arrêts ré-
flexes qui font que sa copie
a été correcte.
du bus du MCA

Reprise, hier, dans une bonne ambiance

Les joueurs du MOB ont repris, hier, le chemin de l’en- traînement. Rassurés par leur prestation face au MCA, les coéquipiers de Rahal ont re- pris le travail dans la joie et la bonne humeur. C’est certain que le match héroïque qu’ils ont sorti samedi les confor- tera davantage dans leurs convictions de réaliser une belle saison.

Les Crabes s’en lavent les mains

Comme annoncé dans notre édition de dimanche, le bus de la délégation du MCA a été caillassé à la sortie du stade de l’Unité-Maghrébine. Deux vitres avaient volé en éclats. Naturellement, la direction moulou- déenne a accusé les supporters du MOB d’être derrière cet acte des plus condamnables. Des accusations que les Crabes réfutent avec force vigueur. Plusieurs supporters se sont approchés de nous pour condamner cet acte. Il n’est pas à écarter que cet acte soit isolé.

Le MOB a perdu deux points, mais a gagné une équipe

 
Il est vrai que mathématiquement, le MOB a laissé filer deux points précieux chez lui

Il est vrai que mathématiquement, le MOB a laissé filer deux points précieux chez lui face au MCA samedi, mais il n’en demeure pas moins que le club béjaoui a fait preuve d’une force de caractère im- pressionnante qui a fait dire à tout le monde à Béjaïa que ce nul est précieux, étant donné qu’il a mis en avant la force de caractère de cette équipe du MOB qui a réussi par deux fois à revenir dans le match face à un adversaire mieux nanti. Cela démontre, en effet, que les Crabes en ont dans les tripes. Car une autre équipe aurait pu s’écrouler sous la pres- sion de son public et de cette équipe du MCA qui n’était, on l’a vu, pas venue jouer le nul.

Revenir deux fois dans le match prouve que les joueurs y ont cru

En temps de crise, une équipe fléchira facilement, après le premier but. Pas le MOB. Ce dernier s’est battu avec vail-

lance jusqu’à ce qu’il égalise. Faisant preuve d’une force de caractère impres- sionnante, les Béjaouis continueront à jouer avec la même détermination. On a souvent entendu des entraîneurs ou des joueurs dire que «le deuxième but nous a coupé les jambes», pas le MOB ! Il avait pourtant encaissé une deuxième fois juste après la pause, mais il n’a pas flan- ché. Les Béjaouis se sont battus pour l’égalisation. Et ils l’ont eue. Cette force de caractère va beaucoup servir à l’équipe à l’avenir dans sa lutte pour une place res- pectable en Ligue 1 Mobilis.

Un nul au goût d’une victoire

En d’autres circonstances, un nul à do- micile est perçu comme une défaite. Du moins dans la plupart des cas. Mais dans le cas du MOB, c’est exactement le contraire. Les supporters ont beaucoup applaudi les joueurs et les ont félicités

et se sont donnés à fond jusqu’au coup de sifflet final. Lorsqu’on passe tout près d’une défaite, un nul dégage une saveur de victoire.

Amrani peut souffler

Très critiqué par le nul poussif à Oran face à l’ASMO lors de la journée précé- dente, l’entraîneur Abdelkader Amrani était particulièrement sous pression. Le

driver du MOB était soumis à l’obligation de résultat et le match face au MCA n’était pas fait pour le rassurer. C’est dire que la fin de la rencontre a été une sorte de délivrance pour le technicien, content de voir ses joueurs produire une presta- tion qui n’est pas loin d’être une référence pour l’équipe. Il voudra sans doute voir son groupe jouer souvent, si ce n’est tout le temps, avec la même hargne. Incontes- tablement, Amrani va passer une se- maine tranquille. Du moins jusqu’au prochain match.

pour ne pas avoir baissé les bras. Les co- équipiers de Rahal ont refusé d’abdiquer

F.

N.

14
14
N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014 USMH Coup d’œil De la joie dans l'air
N° 2780
www.lebuteur.com
Lundi 29 septembre 2014
USMH
Coup d’œil
De la joie dans l'air !
l l Au-delà du résultat flatteur obtenu
par les Harrachis face à une équipe
réputée redoutable à domicile, c'est surtout
la manière qui a grandement fait plaisir
aux supporters de l'USMH. Dès le coup
de sifflet final, la joie s'est emparée des
joueurs et des dirigeants. A l'extérieur
du stade, les supporters chantaient
tous en chœur. Des cortèges de voi-
tures ont sillonné les rues de la ville.
Il fallait bien, car l'équipe d'El Har-
rach venait de confirmer qu’elle n’a
rien perdu de ses capacités.
pour nous.
Votre équipe est appelée à li-
vrer un match important face
à l’USMBA. Comment se pré-
sente pour vous ce rendez-vous
Un arbitrage à la
hauteur
l l Excellent arbitrage
que celui du trio qui
?
Comme d'habitude ! Certes, ce
match sera difficile mais il n'y
aura aucune préparation spéciale.
Le groupe est animé d'une grande
volonté de réaliser un bon résul-
tat. L’USMBA est une bonne
équipe, mais nous sommes déci-
dés à enchaîner une autre vic-
a officié le match USMA-
USMH, à sa tête Achouri
qui, à aucun moment, ne
s'est laissé influencer par les
locaux ni par les visiteurs.
Mais il faut dire que dans
cette rencontre, les 22
joueurs ont fait preuve d'un
grand fair-play. Ce qui a faci-
lité la tâche au referee.
toire. Nous allons jouer avec
l'intention d'arracher les
trois points pour
aborder la suite de
la compétition
dans de bonnes
conditions.
Entretien réa-
lisé par Nacer-Ed-
dine RATNI
Une prime de 6
millions !
l l Après leur succès
contre l’USMA, les
joueurs empocheront une
prime de l'ordre de 6 mil-
lions de centimes. En fait,
cette somme est conforme
au barème établi par la direc-
tion, après accord avec les
joueurs.
Pas de repos pour les joueurs ! l l Après leur précieuse victoire d’avant-hier face
Pas de repos pour
les joueurs !
l l Après leur précieuse
victoire d’avant-hier
face à l’USMA, les joueurs n’ont
pas eu le temps de récupérer
leurs forces. Abdelkader Iaïche,
le driver harrachi leur a donné
rendez-vous pour hier au stade
Lavigerie, pour entamer la
préparation du match contre
l’USMBA prévu ce jeudi.
La récupération
au menu des
Harrachis
l l Appelée à
enchaîner les
matchs, l’USMH ne
pourra pas préparer, comme il
se doit, les prochaines rencon-
tres. La programmation
des
matchs avec des dates très rap-
prochées fait que le staff tech-
nique ne disposera tout au plus
que de trois séances pour prépa-
rer le match contre l’USMBA.
Iaïche devrait donc baser son
travail sur la récupération,
avec des séries d’exercices lé-
gers, avant de terminer par des
matchs d’application où il sera
également question de travailler
le placement et la circulation ra-
pide du
ballon.

Amada : «Cette remontée au classement ne doit pas nous faire rêver»

oncernant l’amélioration des performances de son équipe, l’ex- international olympique mal-

de son équipe, l’ex- international olympique mal- C gache nous dira : «Il est certain que

C

gache nous dira : «Il est certain que l’équipe est sur la bonne voie, mais je pense qu'on n'est

pas encore arrivés. Certes, nous sommes sur une courbe ascendante avec une position honorable au classement, mais attention, il ne faut pas croire que les autres équipes vont se rouler les pouces. Le che- min est encore long et tout le monde va se donner à fond lors des prochaines rencontres. Il nous reste à

livrer encore des matches difficiles dans ce cham- pionnat. Il ne faut surtout pas oublier qu'on a perdu des points à domicile qu'on doit récupérer pour équili- brer notre bilan. Ce qui est certain, c'est qu'on est sur la bonne voie. A nous de persévérer jusqu'au bout.»

«Si je quitte l’USMH, c’est pour aller à l’étranger»

Interrogé sur ses projets d’avenir, le jeune milieu de terrain des Jaune et Noir affirme qu’il est prêt à rester à l’USMH, révélant même qu’il ne quittera le club harrachi que pour une expérience à l’étranger. «Mes projets d’avenir ? Comme tout joueur pro-

fessionnel, il faut savoir aussi que je suis à l’aise à l’USMH. Ça ne me dérangerait pas de rester jusqu’à la fin de mon

contrat. Si je dois quitter le club un jour, ça ne sera uni- quement pour l’étranger. Je suis jeune, et vivre une ex- périence loin du pays est le rêve de chaque joueur, mais le destin aura son mot à dire. Pour le moment,

le coach me fait confiance. Je veux lui prouver qu’il n’a pas tort. Je suis heureux et mon seul objectif est de décrocher un titre, mon premier en Algérie et un contrat avec un grand club en Europe.»

Limane

«Face à l’USMA, la réussite

«Face à l’USMA, la réussite

«Face à l’USMA, la réussite

«Face à l’USMA, la réussite

«Face à l’USMA, la réussite

«Face à l’USMA, la réussite

«Face à l’USMA, la réussite

était de mon côté»

était de mon côté»

était de mon côté»

était de mon côté»

était de mon côté»

était de mon côté»

était de mon côté»

D'abord, un mot sur le succès de votre équipe face à l’USMA

?

C'est une belle victoire. En plus, c'est encourageant pour le groupe. Désormais, on peut dire que nous sommes dans les normes. Cette victoire face à l’USMA a été longue à se dessiner, n’est- ce pas ? En effet, cela a été très difficile. L'équipe de l’USMA avait la ferme intention d'arracher une victoire. Leur dispositif basé sur l'offensive à outrance nous a considérablement gênés. Il nous a fallu nous transcender pour contenir les assauts répétés de l’équipe adverse et arracher les trois points. Dieu merci, nos ef- forts n'ont pas été vains. Ce suc- cès est une juste récompense. On comprend par là que vous allez vous mêler à la course pour l’une des premières places

Le titre n'est pas notre objectif, mais nous devrons rester sur cette

lancée pour terminer à une place honorable. Le parcours est encore long. Il reste encore plus de 25 matches, donc beaucoup de choses peuvent se produire. A vous entendre parler, on a l'impression que vous voulez éviter de vous mettre la pres- sion Non, ce n'est pas qu'on veut éviter de se mettre la pression. Pour nous, le plus important est de maintenir cette cadence pour décrocher une place honorable. Maintenant, tout ce qui vient en plus sera du bonus. Pour beaucoup d’observa- teurs, vous avez contribué au succès de votre équipe Ces propos m'encouragent beaucoup et me mettent plus en confiance. En fait, je pense aussi que la réussite était de mon côté. J'espère que cela va durer longtemps

Limane et sa défense ont tenu bon

l lHoussam Limane, le gardien de but harrachi, a fourni une très belle prestation. D'aucuns s'accor-

dent à dire que c'est grâce à sa vigilance que l'USMH a réussi

tenir le coup durant toute la partie et à anéantir les tentatives des attaquants adverses. C'est aussi le cas de Mazari et Ziane- Cherif qui, en compagnie de son camarade Keniche, toujours égal

à

à

lui-même, s'est largement illustré lors de cette rencontre. Cette belle

prestation du gardien laisse dire qu'il a bien retrouvé son niveau habi- tuel, ce qui va donner certainement encore plus d'assurance à la forma- tion de l'USMH.

Bechouche : «Contre l’USMBA, il faudra refaire notre match contre l’USMA»

l’USMBA, il faudra refaire notre match contre l’USMA» «Cette victoire prouve que le groupe est psychologiquement

«Cette victoire prouve que le groupe est psychologiquement en nette pro- gression par rapport au début de sai- son. Cela dit, on ne doit pas s'enflammer pour autant. Il faut gar- der les pieds sur terre et continuer à travailler durement, d'autant que le championnat est encore long et que les rencontres s'annoncent plus difficiles. Il ne faut pas aussi oublier les efforts de la di-

rection du club qui fait tout pour améliorer les choses avec l’espoir de bâtir une équipe forte qui aura pour mission de jouer les premiers rôles», a déclaré l’adjoint de Iaïche. Parlant du pro- chain match contre l’USMBA, il ajoutera : «Le match face à l’USMBA sera un autre défi pour les joueurs.» C'est ainsi que Bechouche, l'ancien dé- fenseur de l’USMH, qualifie cette affiche. «Si nous voulons nous impo- ser, il nous faudra refaire le match contre l’USMA en termes de qualité de jeu», a-t-il fait remarquer.

RCA

en termes de qualité de jeu», a-t-il fait remarquer. RCA La direction ne fermera pas les

La direction ne fermera pas les yeux sur l’affaire Yettou

La direction ne fermera pas les yeux sur l’affaire Yettou L a formation de l’Ar- bâa

L a formation de l’Ar- bâa a vécu une soi- rée assez délicate samedi à Bel Abbès en s’inclinant de-

vant l’équipe locale par la plus petite des marges. En plus du revers, une histoire fera par- ler d’elle tout au long de la se- maine, celle de l’attaquant de l’équipe Yettou. Mis sur le banc de touche pour cette rencontre, l’ancien de l’USMA ne l’aurait pas appré-

cié et a faussé compagnie à ses camarades quelques heures avant le début du

match. Une réaction que la direction est prête à sévère- ment sanctionner, même si Yettou s’impose depuis un moment comme un élément important pour le groupe.

Amani : «Yettou va le payer cher»

C’est avec le président de l’équipe Amani que nous nous sommes entretenus pour connaître la réaction de la direction face à l’attitude du joueur. «Ce qu’a fait Yet- tou est impardonnable. Il a

manqué de professionnalisme devant la décision du staff de le mettre sur le banc de touche. Je ne me souviens pas avoir fait signer un joueur en tant que titulaire indiscuta- ble. On m’a fait savoir que sa réaction avait beaucoup dé- stabilisé ses camarades et, croyez-moi, nous n’allons pas fermer les yeux. Nous allons faire appel à la fédération, mais aussi lui infliger une sanction financière avant de nous réunir avec le staff pour étudier la question.»

«Nous devons battre le MCEE»

Pour ce qui est de la défaite concédée face à l’USMBA, il nous dira : «Cette défaite nous a fait beaucoup de mal. Nous pensions pouvoir enfin décoller après la victoire face à l’USMA, mais voilà, ça bloque toujours ! Ce revers nous met devant l’obligation de gagner à domicile la se- maine prochaine face au MCEE.»

L .A

www.lebuteur.com N° 2780 Coup sur coup ASO Lundi 29 septembre 2014
www.lebuteur.com
N° 2780
Coup sur coup
ASO
Lundi 29 septembre 2014
15
15

MCEE

2780 Coup sur coup ASO Lundi 29 septembre 2014 15 MCEE Herrada a rencontré les responsables

Herrada a rencontré les responsables d’ooredoo à Alger

Herrada a rencontré les responsables d’ooredoo à Alger Le président du MC El Eulma, Arras Herrada,

Le président du MC El Eulma, Arras Herrada, s’est rendu hier à Alger en compagnie du trésorier du club, Rachid Mili, pour rencon- trer les responsables d’ooredoo. Selon nos indiscrétions, le but de cette rencontre serait de bénéficier d’une aide financière et d’entamer les négociations pour prolonger le contrat de sponsoring entre oore- doo et le MCEE vu que le contrat actuel prendra fin en 2015.

La reprise des entraînements prévue aujourd’hui

l l Après avoir bénéficié d’un

jour de repos, les joueurs du

MC El Eulma reprendront au-

jourd’hui le chemin des entraîne- ments pour préparer leur prochain match face au RC Arbâa prévu ce jeudi. Les coéquipiers de Bouter-

biet effectueront deux séances

d’entraînement cette semaine avant de rallier la capitale ce mer- credi en prévision de ce rendez- vous.

Les joueurs toucheront deux primes cette semaine

l l La direction du MC El Eulma sera contrainte

de régulariser les joueurs au cou- rant de cette semaine en leur re- mettant les deux primes du match nul réalisé chez le CS Constantine et la victoire acquise face au CR Belouizdad. Ces deux primes sont

estimées à 10 millions de cen- times. Le président Arras Herrada veut ainsi motiver les joueurs avant la rencontre de jeudi pro- chain contre RC Arbâa.

Naâmane reprend l’entraînement

l l Selon le staff médical du Mouloudia d’El Eulma,

l’arrière droit Naâmane Adel pourra reprendre aujourd’hui le chemin des entraînements. Vic- time d’une blessure au niveau de la tête face au CRB, le joueur n’a pas bénéficié d’un repos et pourra re- prendre le travail aujourd’hui avec le groupe pour entamer la prépa- ration du match de ce jeudi face au RC Arbâa. Selon nos indiscrétions, les résultats des tests effectués par Naâmane se sont avérés rassu- rants. Interrogé à ce sujet, Naâ- mane nous a déclaré : «Dieu merci, je ressens une grande amé- lioration et je serai prêt à repren- dre le chemin des entraînements avec mes coéquipiers et préparer le match de ce jeudi face au RC Arbâa.» G.M.

D’une équipe qui joue les premiers rôles à une autre qui joue le maintien !

Rien ne va plus à l’ASO

une autre qui joue le maintien ! Rien ne va plus à l’ASO A près cinq

A près cinq journées du championnat, l’ASO est en train de faire

l’un des plus mauvais dé- part de son histoire pour des raisons inconnues, même si dans un passé- ressent, à l’entame de la saison, tout paraissait bien et l’équipe s’apprêtait à jouer les premiers rôles, vu que sa direction a estimé avoir fait un recrutement de choix avec des noms qui puissent lui rendre sa vraie valeur, pour rééditer l’ex- ploit de 2011, et dire qu’au- cune ressemblance n’existe entre les deux équipes. Après le dernier nul concédé à domicile, le si- lence s’empare du groupe, et personne ne veut parler et expliquer aux supporters ce qui arrive. L’équipe n’at- tire plus ses fans, une moyenne de 1000 à 1500

par match à domicile, du jamais vu dans les annales de l’ASO, même quand il jouait en D2, ce qui ex- plique le boycott de ces derniers, lesquels ne sont pas d’accord avec la poli- tique de la direction qui a chassé tous les jeunes et enfants du club, en ne comptant que sur 20 joueurs recrutés de l’exté- rieur. Avant, l’équipe ren- fermait 75% des éléments de son cru, et actuelle- ment, seuls quatre joueurs parmi les 24 étaient formés à la maison chélifienne, ce qui prouve le manque de volonté dans ce groupe qui n’a ni l’envie ni le talent de porter le maillot de l’ASO, surtout que certains élé- ments se croient plus grands que le club et ne dépensaient pas la moitié de ce qu’ils faisaient ail- leurs. A qui doit-on porter le chapeau, et qui est res-

Messaoud est sorti blessé

l l Le buteur du dernier match, Mohamed Mes- saoud, était victime d’une blessure à l’approche

des buts, et ne pouvait même pas marcher en fin de match. La blessure au niveau du genou nécessite des examens approfondis.

Naas Laraba ne savait pas où jouer

l l Le jeune défenseur Naas Laraba, qui a été in- corporé en fin de match, n’a pas reçu de

consignes où jouer, et à son entrée, il s’est dirigé vers le banc de touche pour demander s’il devait se pro- duire sur le côté droit.

Daïf et Zaoui ont suivi le match avec les supporters

l l

Les deux joueurs, qui n’étaient pas concernés

par ce match, Zaoui et Daïf, ont suivi la partie

avec les supporters, dans la tribune d’honneur. Ils étaient déçus de la prestation de leurs camarades.

Réunion après le match

Le président Medouar et son entraîneur se sont en- fermés dans les vestiaires, à la fin du match, pour une demi-heure de réunion. Il devait évoquer ce qui se passe dans l’équipe. Le président était furieux, après avoir exprimé tout ce qu’il pensait de l’équipe.

Ighil s’abstient à toute déclaration

l l Le coach Ighil Meziane ne voulait pas faire de déclarations à la fin de la partie, comme d’habi-

tude, aux médias, en envoyant son adjoint, Lamine Kébir, pour s’en charger. Il semblerait que le coach est abattu moralement, pour se justifier.

A. F.

ponsable de ce qui arrive, s’agit-il d’un problème d’or- dre technique ou tactique, des questions qui ont be- soin de répons/ Samedi dernier, cette équipe pati- nait, et les joueurs étaient incapables de faire trois passes de suite. On a dé- celé des erreurs tactiques et dans la récupération, sans oublier les fautes en défense. Ainsi, même l’at- taque s’est absenté durant les 90’, les choix de l’entraî- neur étaient critiqués par les supporters, lesquels se posaient des questions sur l’immobilité de cette équipe qui a perdu son fond de jeu cette saison, tout en se posant des ques- tions légitimes sur la pré- paration des joueurs durant la trêve.

Aucune stratégie de jeu

Le staff technique a eu du mal à instaurer un fond de

jeu à l’équipe, et la majo- rité des joueurs ne sa- vaient même pas où se placer. On a constaté que l’adversaire était largement supérieur à l’ASO, et a raté une victoire toute faite. Ainsi, la non-convocation d’attaquants pour ce match a surpris plus d’un, car sur les sept remplaçants, un seul attaquant était pré- sent, en absence de Obaje et Ejenavi qui ne font pas partie des plans du coach Ighil.

Des joueurs à plat physiquement

Une autre remarque a été relevée, c’est l’absence physique des joueurs qui ne peuvent plus rivaliser avec les autres équipes, notamment en deuxième mi-temps. Les joueurs perdent tous leurs duels physiques, on dirait qu’ils étaient saturés, mais après un mois et demi du lever

du rideau, quel sera maintenant le prétexte du staff technique sur cet aspect-là.

Des joueurs incapables dans le onze

L’équipe a du mal à avoir un onze digne d’être titu- laire, car la plupart de ses éléments éprouvent des difficultés à jouer aisé- ment. Même s’ils étaient menés au score, en deuxième mi-temps, les joueurs ne fournissaient d’efforts. Beaucoup avaient des opportunités de prouver, hélas, rien n’y fut. A présent, il est temps de les écarter et donner la chance à d’au- tres, surtout ceux qui veulent défendre les cou- leurs et les intérêts de l’ASO qui a besoin de ses enfants.

Salhi, la seule exception

Seul le jeune portier Ab- delkader Salhi qui a sauvé, samedi, son équipe d’une défaite certaine, car il a re- poussé plusieurs tentatives adverses, en arrêtant même un penalty, ce qui le rend l’homme des trois derniers matches.

Où va l’équipe ?

La situation obscure que vit l’équipe en ce moment incite les responsables à trouver les solutions, et de prendre surtout des déci- sions courageuses, avant qu’il ne soit trop tard, car l’intérêt de l’équipe passe avant tout, et les suppor- ters veulent voir un autre groupe qui défende bien les couleurs et l’historie de ce club.

A. F.

Zaouche «On n’a pas trouvé de solution»

Quel commentaire faites-vous sur ce résultat ? Je suis très déçu, à l’instar des autres joueurs, d’avoir encore démérité dans ce match. Je ne sais pas ce qui nous arrive. A chaque fois, nous man- quons de chances, et on rate des occasions, ce qui donne l’avantage à nos adversaires de nous piéger. Aujourd’hui, on avait eu des occasions pour marquer, mais on n’a pu les concrétiser. Vous avez frôlé la défaite, n’est-ce pas ? C’est vrai, on est revenus en fin de match où on a réussi à égaliser à la dernière minute du temps réglementaire, c’était difficile pour nous de revenir, notamment sur le plan mental, car le but qu’on a encaissé nous a assommés et rien ne marchait après. En tant qu’ancien joueur de l’équipe, avez- vous vécu des situations similaires ? Certes, on a vécu ça, il y a deux saisons, et il est

? Certes, on a vécu ça, il y a deux saisons, et il est nécessaire de

nécessaire de se ressaisir avant qu’il en soit trop tard, on est déjà à la cinquième journée et il faut absolument enclen- cher ce déclic, car les matches ne se ressemblent pas et on risque d’en- trer dans une période très difficile qui durera toute la saison si on ne se ressaisit pas très vite. L’équipe n’arrive plus à gagner, pourquoi selon vous ? On a un problème de finish, on a créé des occasions, mais sans pouvoir les concrétiser, et pour gagner, il faut être efficace, surtout sur les balles arrêtées qui doivent être bien exploitées dans un derby, comme celui-là. L’équipe est-elle capable de se racheter jeudi face au CRB ? Tout est possible, il ne faut pas baisser les bras ni perdre l’espoir, on doit prendre notre mal en silence et travailler pour préparer ce match, mais ce qui est certain, c’est qu’on n’a pas droit à l’erreur, car on risque de nuire à l’avenir de léquipe.

Entretien réalisé par Ahmed Feknous

16
16
N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014 CRB Coup d’œil
N° 2780
www.lebuteur.com
Lundi 29 septembre 2014
CRB
Coup d’œil

Ambiance tendue dans les vestiaires

l l Quand les ré- sultats ne suivent

pas, souvent cela at- teint le moral des joueurs et dans cer- tains cas, on enregistre certaines irritations au sein du groupe. Ce fut le cas à la fin de la ren- contre contre le MCEE. Compléte- ment abattus, les joueurs ont quitté aus- sitôt le terrain pour rejoindre les vestiaires, où il y a eu quelques explications. Que ce soit entre les joueurs ou parfois avec les di- rigeants ou les mem- bres du staff, certains ont laissé parler leur colère.

Entraînement hier pour les non convoqués

l l Alors que

l’équipe avait dis-

puté samedi soir son match de déplacement

à El Eulma, les joueurs non convoqués pour

l’occasion ont eu droit

à une séance d’entraî-

nement dans la mati- née hier au 20- Août. Des éléments comme Rebih, Djediat et As- selah étaient au ren- dez-vous. A noter toujours l’absence de Cherfaoui qui ne s’est toujours pas présenté

au club depuis lundi dernier.

Reprise pour

les autres

aujourd’hui

l l Pour ce qui est des éléments qui

ont pris part au dépla- cement de samedi, le staff technique leur aura programmé une séance de reprise pour aujourd’hui. Celle-ci marquera le début de la préparation de la ré- ception des Eulmis, une confrontation qui, rappelons-le, est avan- cée pour ce jeudi au lieu de samedi, tout comme le reste des rencontres du cham- pionnat.

Les supporteurs

rendront visite

aux joueurs

l l La nouvelle désillusion en dé-

placement à El Eulma

n’a fait qu’alimenter la tension des suppor- teurs envers leur équipe. Ceux-là en se

passant le message sur les réseaux sociaux se sont donné rendez-

vous aujourd’hui dans la matinée au stade du 20-Août à l’heure de la reprise des entraîne- ments des Belouizda- dis. Les supporteurs qui feront le déplace- ment voudront sans doute avoir des expli- cations.

Alors que l’avenir de Zvunka s’écrit en pointillé

Benchikha et Bouali pour le remplacer

en pointillé Benchikha et Bouali pour le remplacer Malek dernièrement dans nos colonnes, que ce dernier

Malek dernièrement dans nos colonnes, que ce dernier accorde toute sa confiance à son techni- cien, ce qui pourrait bien qu’il le laisse quelques jours de plus au sein de l’équipe. On parle d’une dernière chance qui lui serait donnée face à la formation de l’ASO jeudi soir. Si Zvunka arrive à relever le défi, il gagnera donc un nouveau sursis. Si le résultat

est autre, le nom du technicien français s’ajoutera à la liste des coachs que le club collectionne depuis le départ de Bouali dans laquelle on retrouvera Gamondi, Iaïche et Henkouche. Même si aujourd’hui la direction n’a pas encore tranché l’avenir de Zvunka, certains noms suscepti-

bles de le remplacer sont cités. Le premier est bien évidemment Bouali. Proche de rejoindre le CRB l’été dernier, il avait enfin de compte opté pour le voisin mou- loudéen. Or, aujourd’hui l’homme qui a fait les beaux jours du Chabab se trouve libre de tout engagement. Un autre nom est annoncé par certains di- rigeants pour tenir les rênes de l’équipe, c’est l’ancien sélection- neur des Verts, en l’occurrence Benchikha, qui, lui aussi, est sans club cette année.

Malek prône la stabilité

Ce qui a encouragé le président Redah Malek à faire encore une fois confiance à son entraîneur, c’est qu’il croit dur comme fer que la stabilité est déterminante pour constituer une grande équipe. La saison dernière, Malek avait vécu un scénario similaire avec Gamondi en le gardant jusqu'à la 15e journée même si les résultats n’étaient satisfaisants. Il compte peut-être faire la même chose avec le Français Victor Zvunka en espérant que cette fois-ci la patience du président ne sera pas veine et portera ses fruits.

Une réunion d’urgence s’est tenue hier

Au lendemain de la déconvenue face au MCEE, la direction du Chabab, à sa tête Redah Malek,

au MCEE, la direction du Chabab, à sa tête Redah Malek, A vec ce nouveau re-

A vec ce nouveau re-

vers subi à domi-

cile, l’avenir du

technicien français

du Chabab, Victor

Zvunka, après seulement cinq matches à la tête de l’équipe, voit

son avenir s’écrire en pointillé. Le coach qui a déjà perdu le soutien des supporteurs lors du match nul à domicile face à l’USMBA il

y a de cela une semaine se serait

aujourd’hui mis sur le dos une bonne partie des dirigeants qui ont très mal digéré la claque reçue en déplacement face au MCEE samedi soir. D’ailleurs, dans l’ombre, on préparerait déjà son départ. Sauf qu’il faut savoir, comme l’a annoncé le président

qui a repris les commendes du club dès son retour en Algérie, a organisé une réunion d’urgence avec les membres du staff. L’objet est de connaître les raisons de cette mauvaise phase que vit le club en ce début de saison sur le plan des résultats. D’autre part, la direction a voulu calmer le jeu, ou plutôt la tension qui règne entre certains éléments du staff technique et les dirigeants du club.

Le sujet de la discipline a été évoqué

Un autre point était à l’ordre du jour lors de ce conclave entre la direction et le staff, celui de la discipline. En effet, depuis quelques journées, des cas d’in- disciplines à l’intérieur du club ont vu le jour. Jusqu’ici, les diri- geants ont toujours tenu à régler les problèmes entre les joueurs et le staff en toute discrétion, c'est- à-dire en les étouffant avant que ceux-là arrivent jusqu’en conseil de discipline. Une manière de procéder qui n’est pas la plus re- commandée, puisque cela n’a pas empêché certains écarts de se re- produire. Dorénavant, on devra revenir à l’ancienne méthode en traduisant chaque cas en com- mission de discipline sans passer par aucun intermédiaire.

L.A.

4 points en 5 matchs

Le Chabab fait pire que la saison dernière !

Zvunka «Après cette lourde défaite, il faudra se remettre en cause»

cette lourde défaite, il faudra se remettre en cause» L a formation du CRB a déçu,

L a formation du CRB a déçu, une fois de plus, sa- medi soir sur le terrain d’El Eulma en s’inclinant sur le score de 1-4. Après

son revers lors du derby face à l’USMA suivi d’un match nul at home face à l’USMBA, les hommes de Zvunka étaient appelés à se res- saisir dans la soirée de samedi en dé- placement face à une équipe du MCEE privée du soutien de ses fans. Après avoir tenu une période tout en montrant du répondant en attaque, grâce à Amiri et Sellami les deux hommes en forme en début de

match, l’équipe s’est complètement effondrée à partir de la 55’. La suite, tout le monde la connaît, Derrardja

et Abbès feront passer une soirée

cauchemardesque aux Belouizdadis.

A l’issue de la 5e journée de Ligue 1

Mobilis, le CRB se retrouve dans le bas du tableau à la peu honorable 15e position au classement avec seu-

lement quatre points. A cette même période la saison dernière, même Gamondi, auteur d’une phase aller catastrophique avec le Chabab, n’avait pas fait pire, lui qui avait, après 5 rencontres jouées, récolté 6 points.

Troisième défaite à l’extérieur

L’équipe pourtant renouvelée du Chabab a enregistré des résultats presque similaires à ceux de l’exer- cice précédent. Jusque-là, le club a pris part à 3 rencontres en dehors du 20-Août : face au CSC, contre l’USMA et samedi dernier face au MCEE. Le CRB a, à chaque fois, perdu sur des scores lourd, (3-1), (2- 0), (4-1), soit 9 buts concédés en 3

matchs contre deux petits buts ins- crits.

Une défense à la peine

Il faut reconnaître que la défense du CRB est la plus mauvaise du cham- pionnat de Ligue 1 Mobilis. Samedi.

C’est dire qu’elle constitue le point faible de l’équipe. Ce qui a permis aux attaquants adverses de passer entre les mailles du filet et de se trouver face à Boukacem. D’ailleurs, Khelili et Khoudi ont fait preuve de mésentente qui a été fatale à leur équipe. Pourtant ces deux joueurs ont, la saison dernière, joué ensem- ble l’intégralité du championnat, mais cette saison, on voit bien qu’ils ont perdu leurs repères.

Une attaque qui se cherche encore

La saison dernière, l’attaque du Cha- bab avait beaucoup souffert. En dépit de la venue de Dahmane et Bogy, cela n’avait rien donné, et cette année, on n’est pas loin de vivre le même scénario. Avec Bougueroua auteur de 14 buts avec son ancien l’Arba, Obélé et Balagh, le comparti- ment offensif semble avoir perdu ses marques.

L.A.

L technicien du Cha-

e

bab, Victor Zvunka, à

l’instar de son équipe,

a vécu une soirée très

difficile. Ce dernier,

après cette lourde défaite concé- dée, se dit prêt à reconsidérer le statut de certains joueurs qui n’ont pas répondu aux attentes. «C’est une grosse déception. Quand on fait un match pareil à l’extérieur, on se dit qu’à la limite, on devrait revenir avec un point. Ce qui au- rait été plus logique, au vu de la physionomie du match. Mais voilà qu’on se fait piéger sur trois contres. Nous leur avons laissés des espaces. Bien évidemment, après un score pareil, on doit se remettre en cause et songer à faire confiance à d’autres joueurs.»

«Tout ce que nous retiendrons, c’est le résultat !»

Revenant sur le match, Zvunka nous a déclaré qu’il retenait sur- tout ce résultat qu’autre chose. «C’est bien de se procurer des oc- casions comme nous l’avons fait en première mi-temps et au début de la seconde période, mais nous retiendrons que le résultat final. Désormais, il faudra se remettre sérieusement en question pour pouvoir rebâtir quelque chose de plus solide qui nous permettra de gagner des matchs.»

de plus solide qui nous permettra de gagner des matchs.» «Nous avons commis des erreurs tactiques»

«Nous avons commis des erreurs tactiques»

Le coach du CRB nous explique sa manière de voir les choses sur ce changement effectué peu avant que l’équipe ne concède le 4e but en incorporant Balagh à la place de Nemdil. «Après avoir concédé le troisième but, j’ai voulu mettre un attaquant supplémentaire en passant au 4-4-2. C’était un risque à prendre pour tenter de revenir, avant la fin du match. Mais encore une fois, les défaillances tactiques nous ont pénalisés. Nous avons li- béré des espaces derrière et face à une équipe dont le jeu en contre est son point fort.»

L. A.

16
16
N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014 MCO Coup d’œil
N° 2780
www.lebuteur.com
Lundi 29 septembre 2014
MCO
Coup d’œil
Les Hamraoua retrouvent le sourire n nLoin d’être les fa- voris suite aux évè- nements
Les Hamraoua
retrouvent le
sourire
n nLoin d’être les fa-
voris suite aux évè-
nements qui ont secoué
l’équipe, avec notamment le
changement opéré au niveau de
l’encadrement technique, les Ham-
raoua ont réussi à déjouer les pronostics
en infligeant au leader du classement son pre-
mier revers en championnat. C’est au prix d’un
match référence que les gars d’El Hamri ont su
comment surprendre une solide formation du
Chabab de Constantine. Très bien organisés et
volontaires à souhait, les coéquipiers de
Nekkache ont réalisé le match qu’il fal-
lait. Il faut dire aussi que cette vic-
toire a eu pour effet de soulager
le président Ahmed Bel-
hadj, puisque ce succès
vient de le réconforter
dans son choix d’entraî-
neur, car si jamais le
MCO n’avait pas gagné,
c’est lui qui aurait été désigné
du doigt. Cette victoire a donc
permis à cette formation oranaise de
retrouver le sourire en attendant la
confirmation contre le NA Hussein Dey jeudi
prochain au stade Ahmed-Zabana où le Moulou-
dia sera à la recherche de la passe à deux.
Baba, un président heureux
n nVisiblement sous pression avant le coup
d’envoi du match, Baba qui s’est rendu
au vestiaire en compagnie de son bras
droit Hafid Belabbès n’a pas suivi
le match d’avant-hier. Ayant
l’habitude de se rendre di-
rectement à son lieu de
travail sans revenir au
stade, Ahmed Belhadj
était tellement content du
succès réalisé par son
équipe qu’il a dû rebrousser
chemin après le match, histoire de
féliciter son nouvel entraîneur. En tous
les cas, une belle ambiance a régné dans le
vestiaire du Mouloudia après cette jolie victoire
réalisée contre le CSC. Chose qui a fait énormé-
ment plaisir à Belhadj, appelé désormais à prendre
place dans la tribune officielle du stade Zabana.
A. L.

Voilà comment Cavalli a pu battre le CSC

Zabana. A. L. Voilà comment Cavalli a pu battre le CSC avoir recueilli le maximum d’informations

avoir recueilli le maximum d’informations que Ca- valli a entamé son travail.

Le coach a revu CSC-MCEE

Outre le fait de s’intéresser à son équipe, Cavalli a consacré un temps considérable à étudier la façon de jouer de l’équipe adverse. Au courant que les Ham- raoua devaient affronter le leader du championnat, à savoir le CSC, le nouvel entraîneur du Mouloudia a visionné le dernier match des Constantinois qui les a mis aux prises avec le MC El Eulma au stade Ham- laoui. Une vidéo qui a permis à Cavalli de mettre en place la tactique de jeu adopté avant-hier. D’ailleurs, c’est en se fondant sur cette rencontre que le coach français a arrêté son onze rentrant avant-hier

Il a révolutionné l’équipe

L’autre décision prise par Cavalli a été d’adopter un nouveau schéma tactique avec une équipe complète- ment remaniée par rapport à celle qui a joué les qua- tre premiers matches. En effet, outre le fait d’être

passé au 3-5-2, Cavalli a éliminé les deux joueurs ré- cupérateurs que sont Heriet et Benatia avant de met- tre en place une défense plate avec trois joueurs axiaux en incorporant Farid Belabbès au côté de Merbah et Hamdadou. En attaque, Cavalli a fait avancer Zabiaa d’un cran. Le résultat, tout le monde connaît.

Un discours musclé dans le vestiaire

Pour terminer son travail, l’entraîneur du Moulou- dia a convié ses joueurs à une réunion technique très musclée dans le vestiaire. Cavalli a gonflé à bloc ses éléments en leur demandant carrément de terrasser cette équipe du CSC. Il a utilisé les mots justes et les bonnes expressions afin de les toucher dans leur amour propre et les motiver. «Montrez-moi de quel bois vous vous chauffez», leur a-t-il dit à quelques minutes seulement du coup d’envoi du match.

A. L.

T rois jours seule- ment après avoir pris en main l’équipe, l’ancien sé- lectionneur natio-

nal Jean Michel Cavalli a réussi à offrir au Mou- loudia son deuxième

succès de la saison. D’aucuns estiment que le coach français a

marqué de son em- preinte cette rencontre en remaniant le onze rentrant, mais aussi en adoptant un nouveau

schéma tactique qui est le 3-5-2. Pour ses débuts, Jean Michel Cavalli n’espérait pas mieux en infligeant au leader du championnat sa

première défaite de la saison. Il faut reconnaître que ce n’est pas par pur hasard que le Corse a permis à son équipe d’adjuger son pre- mier succès puisqu’il a entrepris

plusieurs démarches en un laps de temps relativement court afin de préparer

au mieux son onze.

Bezzaz en

éclaireur

Avant de donner son

accord de principe, Cavalli a été certainement briefé par celui qui a servi d’intermédiaire, à

savoir Abderaouf Zarabi et qui a la par- ticularité de bien connaître le MCO et son entourage. Ayant déjà une idée juste sur cette formation oranaise avant de poser pied à Oran,

l’ex-sélectionneur des Verts ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a convoqué avant sa prise de contact avec les joueurs son ancien

capé à la sélection, Yacine Bezzaz, avec lequel il s’est longue- ment entretenu à l’hôtel

Ibis. Le technicien français aurait de- mandé le moindre dé- tail sur le groupe et les raisons de ce mauvais départ. Ce n’est qu’après

Zabiaa : «Cette victoire va nous faire beaucoup de bien»

Considéré comme l’un des meilleurs éléments sur le ter-

match en se donnant à fond. On s’est donné le mot durant ces derniers jours
match en se donnant à fond. On
s’est donné le mot durant ces
derniers jours afin de renouer
avec le succès. Je pense que
tous les joueurs ont tenu leur
promesse sur le terrain en
jouant avec une volonté fa-
rouche qui nous a per-
mis de nous
surpasser au-
jourd’hui.
Sur le
plan

personnel, le coach vous a fait avancer d’un cran. Un poste qui vous a porté chance puisque vous avez réussi à ou- vrir votre compteur… J’ai joué en compagnie de Nekkache en pointe de l’attaque. J’ai déjà dit que je suis prêt à jouer n’importe où sur le terrain. Le fait d’avoir marqué mon premier but sous le maillot du MCO m’a fait énormément plaisir, car j’ai contribué à un succès très important de mon équipe. On ne doit pas également ou- blier le travail accompli par Nekkache qui a été généreux dans l’effort au cours de ce match. Ce but va vous ouvrir l’appétit, n’est- ce pas ? Je suis content qu’on m’ait enfin validé mon but car, réellement, je suis à ma troisième réalisation après les buts qu’on m’a refusés contre la JSK et face au CRB. Mais bon, celui-ci devrait me pousser à envisager l’avenir sous de meilleurs aus- pices. Comment s’annonce le prochain match contre le NAHD ? Ce sera un match difficile, comme celui du CSC. On doit rester concentrés et penser à gagner cette deuxième ren- contre afin de se libérer d’une manière dé- finitive.

Entretien réalisé par Amine L.

rain, l’attaquant libyen a réussi

à

classe en ouvrant le score sur un tir à ras de terre. Un but qui

a

ser une entame inespérée. Il a été également derrière l’expul-

faire montre de toute sa

permis à son équipe de réali-

sion du défenseur central Bouba. En somme, le numéro 27 des Hamraoua a été décisif pour son équipe avant-hier.

Votre équipe vient de déjouer les

pronostics en battant le leader du championnat. Quel commentaire faites-vous à propos de ce match

?

Dieu merci, nous avons réussi à gagner ce match face à une redoutable équipe du CSC. Je pense que nous avons non seulement arra- ché les trois points, mais nous avons aussi bien joué au cours de ce match. Cette victoire a un goût spécial pour nous. Qu’est-ce qui a fait la différence au cours de cette rencontre ? Pour ne rien vous cacher, nous les joueurs on a décidé de gagner ce

Une prime spéciale après le NAHD ?

l lLe président du MCO n’a avancé aucun montant à ses joueurs malgré la joie de

la victoire réalisée contre le CS Constantine. Le premier responsable du Mouloudia n’a pas voulu aller trop vite en besogne, surtout que l’on sait qu’un autre match important attend les Hamraoua dans trois jours au stade Ahmed- Zabana face au NA Hussein Dey. Pour le prési- dent, il n’est pas question de perturber le groupe avec cette histoire de prime. Il songe selon nos sources à consacrer une gratification spéciale si jamais l’équipe aligne un second suc- cès de suite. Il est donc fort probable que la prime de la victoire réalisée contre le CSC soit versée après le match de jeudi.

Fekih en sélection olympique

l lLe jeune attaquant des Hamraoua Mou- nir Fekih a rejoint hier le stage de l’EN

olympique qui devra durer cinq jours. Du coup, il risque de déclarer forfait pour le match contre le NA Hussein Dey.

Reprise aujourd’hui

l lAprès une journée de repos bien méritée, les Hamraoua reprendront le chemin des entraînements cet après-midi au stade Ahmed- Zabana. Le coach commencera son travail, selon nos sources, par l’autocritique du match. Il paraît qu’il n’est pas satisfait de certains com- portements.

L’adjoint débarque dimanche prochain

l lL’adjoint de Jean-Michel Cavalli, à savoir Jean-Pierre Maarek, est attendu dimanche prochain, c'est-à-dire dans une semaine, pour entamer son travail au sein de l’encadrement technique de l’équipe. À noter que le prépara- teur physique en question a décroché son visa d’entrée en Algérie avant-hier. A. L.

www.lebuteur.com N° 2780 ASMO 17 Lundi 29 septembre 2014 Coup neuf Le contrat a été
www.lebuteur.com
N° 2780
ASMO
17
Lundi 29 septembre 2014
Coup neuf
Le contrat a été signé hier à l’hôtel Sheraton
Mobilis, nouveau
sponsor de l’ASMO
C’ est hier matin à l’hôtel Sheraton que
l'opérateur public de téléphonie
El Morro : «Merci à Mobilis pour sa
confiance»
mobile, Mobilis, s’est engagé offi-
ciellement avec l’ASMO pour un
contrat de sponsoring d'une durée
d'une année renouvelable, sans
pour autant que le montant de cet accord ne soit divul-
gué. Cette cérémonie a connu la présence du PDG de
Mobilis Saâd Demma, celui de la SSPA/ASMO, El Morro
Mohamed, ainsi que de nombreux dirigeants de la for-
mation de M’dina J’dida et des trois joueurs Bouhedda,
Boudoumi et Bentiba. Le PDG de Mobilis a entériné
cette action comme un nouvel engagement pour s'inves-
tir dans le club de M’dina J’dida qui, pour son grand re-
tour parmi l’élite, aspire à réaliser un bon parcours en
Ligue 1 Mobilis.
Saâd Demma (PDG de Mobilis) : «Prêt à
aider davantage l’ASMO si…»
Le directeur de Mobilis Saâd Demma a déclaré lors de
cette cérémonie : «L’ASMO est une grande école de foot-
ball qui a enfanté de grands noms du foot national tels
que Hadefi, Tasfaout et Raho pour ne citer que ces
joueurs-là. Nous sommes très contents d'avoir une école
aussi prestigieuse que l’ASMO à nos côtés. Nous parta-
geons les mêmes principes avec ce club. C'est un
Pour sa part, le premier responsable de l’ASMO El
Morro Mohamed s’est montré content après la signature
du contrat avec Mobilis. «Tout d’abord, je sou-
haite la bienvenue à Mobilis
au sein de notre club. L’en-
semble de la communauté
footballistique oranaise re-
connaît notre politique de
formation. Nous sommes
contents de signer cet ac-
cord avec Mobilis. Je remer-
cie tous ceux qui ont
contribué de près ou de loin
à la réussite de cet engage-
ment. Au nom de l’ASMO, je
remercie Mobilis pour sa
confiance et je suis heureux
de participer à cet événement
important pour notre club.
J'espère qu'il va s'inscrire dans
la durée et dans la continuité.»
Reprise hier à
l’hippodrome
d’Es Sénia
Riad O.
Contrairement à leurs
habitudes, les Asémistes
n’ont pas bénéficié d’une
journée de repos. Hier,
les coéquipiers de Bou-
doumi ont repris le che-
min des entraînements
à l’hippodrome d’Es
Sénia pour préparer
leur prochain match
prévu ce jeudi face au
Mouloudia d’Alger. Et
c’est avec un moral au
événement pour nous et cela dépasse l'aspect fi-
nancier. Il s'agit d'un contrat d'objectifs, car il se
pourrait qu'il y ait des rallonges financières, en
fonction des résultats réalisés par l'équipe. Nous
soutiendrons l’ASMO et nous sommes prêts à
aider d’avantage le club en cas de projet de forma-
tion intéressant. Les dirigeants ont de réelles am-
bitions pour donner une autre dimension au club
et nous voulons les accompagner.»
Entraînement
ce matin à Bouakeul
Ce matin, les Asémistes poursui-
vront leur préparation pour leur
prochain match face au Mouloudia
beau fixe qu’ils ont en-
tamé la préparation de cette
rencontre. Les hommes de
Benchadli sont détermi-
nés à aller chercher un
bon résultat chez le
Doyen pour confirmer
«Le montant du contrat ? Il n’est
pas important de le dévoiler»
d’Alger. La séance d’entraînement
d’aujourd’hui est prévue à partir de
10h au stade Habib-Bouakeul. Les
gars de Benchadli doivent
oublier le match de sa-
le résultat réalisé
avant-hier devant
l’ASO.
Zidane
medi face à l’ASO pour
se concentrer pleine-
sur le banc des
Interrogé sur le montant de ce contrat, le PDG
de Mobilis Saâd Demma n’a pas voulu le divul-
guer en se contentant de nous dire : «Je pense
qu’il n’est pas important de divulguer le montant
de ce contrat. Comme je vous l’ai déjà dit, le plus
important pour nous est d’accompagner le club
pour la réalisation de ses objectifs.»
remplaçants
ment sur leur pro-
chaine rencontre
devant le Moulou-
dia d’Alger.
Pour la première fois depuis son
arrivée au club de M’dina J’dida, le dé-
fenseur Zidane Mohamed Amine est
resté sur le banc des remplaçants lors de
la rencontre d’avant-hier face à l’ASO.
BentibaBentibaBentibaBentibaBentibaBentiba
«Avec un peu plus de
concentration, on aurait
facilement pu gagner à Chlef»
Baghor
a fait le
déplacement
à Chlef
L’ancien joueur de l’USMA a apparem-
ment payé les frais de son erreur com-
mise face au MO Béjaïa.
L’entraîneur Benchadli a associé
Chicoto à Sebbah dans l’axe
central de la défense.
Le président du
CSA/ASMO Baghor Merouan a
fait le déplacement avec son équipe à
À l’instar de ses coéquipiers, l’attaquant
Bentiba Mohamed a reconnu que l’ASMO
avait la possibilité de gagner à Chlef.
Alors que les supporters qualifient le
point récolté au stade Mohamed-Boumez-
rag de positif, l’ancien joueur du
Mouloudia d’Oran affirme que son
équipe aurait, avec un peu plus de
concentration, facilement pu rempor-
ter ce match face à l’ASO.
Chlef pour assister à la rencontre de
l’ASO. Le premier responsable de la
formation de M’dina J’dida était
content de voir ses joueurs
réaliser un bon résultat
La prime fixée à
7 millions de
centimes
Alors qu’elle restait sur deux
à Chlef.
Tout d’abord, quelle analyse faites-vous de
votre match joué à Chlef ?
Après nos deux précédentes contreperfor-
mances concédées contre la JSS et le MOB, nous
étions dans l’obligation de réaliser un bon résul-
tat pour nous ressaisir et éviter de sombrer dans
le doute. Je pense que nous avons livré une
bonne prestation à Chlef. Nous avons dominé la
rencontre et nous aurions facilement pu revenir
à la maison avec les trois points de la rencontre.
Malheureusement, nous avons concédé un but
dans les ultimes minutes de la partie. C’est dom-
mage de rater une victoire de cette façon, même
si le point du match nul demeure une bonne
opération pour notre équipe.
Qu’est-ce qui a manqué à votre équipe
pour gagner chez l’ASO ?
Nous avons manqué de concentration.
Sincèrement, je pense qu’avec un peu
plus d’application nous aurions faci-
lement pu remporter ce match à
Chlef. Mais dans l’ensemble, j’es-
time que nous avons bien joué,
puisque nous avons dominé
les débats. C’est important
pour nous d’aller chercher
des points hors de nos bases.
À présent, il va falloir conti-
nuer à travailler et bien pré-
parer nos prochaines
rencontres, à commencer
par celle qui va nous oppo-
ser ce jeudi au Mouloudia
d’Alger.
Vous avez raté un pe-
nalty en première mi-
temps. Qu’est-ce qui s’est
passé ?
J’ai manqué de concentration. J’ai voulu ouvrir
la marque pour mon équipe, mais malheureuse-
ment j’ai buté sur un excellent Salhi, qui a livré
une bonne prestation. C’est comme ça, puisque
même les grands joueurs ratent les pénaltys.
Le fait de disputer un second match ce jeudi
hors de vos bases ne vous pose-t-il pas de
problèmes ?
Non, pas du tout. Nous sommes biens prépa-
concentrés sur cette rencontre
face au Mouloudia d’Alger et nous
allons tout faire pour revenir de la
capitale avec un bon résultat inch’Al-
lah.
Comment se présente pour vous
ce match contre le MCA ?
Notre mission s’annonce difficile
chez le Mouloudia d’Alger qui ren-
ferme dans ses rangs de très bons
joueurs. Nous allons tout faire pour
confirmer au stade Omar-Hamadi
notre réveil pour réussir un résultat po-
sitif. La tâche s’annonce difficile mais
guère impossible. J’estime que nous
avons les moyens d’atteindre notre
objectif.
Êtes-vous satisfait de votre
rendement personnel
jusqu’à présent ?
contreperformances de suite
concédées en championnat face à la
JS Saoura et au MO Béjaïa, la forma-
tion de M’dina J’dida était dans l’obligation de
se ressaisir avant-hier chez l’ASO Chlef. Les hommes
de Benchadli sont parvenus à décrocher le précieux
point du match nul au stade Mohamed-Boumezrag. À
en croire une
source autorisée, la prime de cette ren-
rés sur le plan physique pour pouvoir jouer deux
contre disputée chez l’ASO a été fixée par la direction
de l’ASMO à 7 millions de centimes. Selon nos indis-
crétions, les coéquipiers de Bentiba devraient tou-
cher cette somme dans les tout prochains jours.
matchs en une semaine. Nous sommes pleine-
m e
n
t
Halte à
Relizane
Sur le chemin du retour après la rencontre dispu-
tée à Chlef,
les Asémistes ont pris la peine de s’arrê-
Personnellement,
j’es-
ter à Relizane pour le dîner. Ils ont fait une halte
d’environ une heure avant de poursuivre leur che-
min vers Oran. Tous auréolés pour avoir décroché
le point du match nul à Chlef, l’ambiance était
parfaite chez les Asémistes à leur retour au ber-
cail.
time avoir jusqu’à pré-
sent fait de mon mieux
pour apporter un plus
à l’équipe. Je travaille
très dur aux entraîne-
ments pour être à la
hauteur et aider mes
camarades à réaliser
de bons résultats en
championnat. Mais je
sais que je dois fournir
plus d’efforts pour at-
teindre la plénitude de
mes moyens.
Entretien réalisé par
Riad O.
Aouad meilleur buteur de
l’ASMO
Aouad est en train de réaliser un bon début
de saison sous le maillot vert et blanc. Consi-
déré comme un élément important dans le
onze asémiste, l’ancien joueur du Mouloudia
d’Oran occupe actuellement la première place
au classement des buteurs de l’équipe avec
trois réalisations. Aouad a réussi à secouer les
filets lors des trois précédentes rencontres de
l’équipe face à l’ASO, au NAHD et à la JSS.
Djamaouni quant à lui occupe la seconde
position dans ce classement des buteurs de
l’ASMO avec deux réalisations.
R. O.
18 N° 2780 Lundi 29 septembre 2014 www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1 Un autre déplacement
18
18

N° 2780

Lundi 29 septembre 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1

29 septembre 2014 www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1 Un autre déplacement à risque L’USMBA espère

Un autre déplacement à risque

L’USMBA espère réaliser un résultat positif, même si sa mission semble très difficile au vu de la qualité de l’adversaire et du contexte de la rencontre. Cela dit, il est certain que ce ne sera pas une simple balade de santé pour les Bel-Abbésiens face à un ad- versaire difficile à jouer sur son terrain. C’est d’ail- leurs pourquoi la troupe à Wallemme devra, de ce fait, se surpasser et rester très concentrée et vigilante durant toute la partie si elle espère arracher un ré- sultat positif. Même s’ils semblent enhardis, les Vert et Rouge sont appelés à mettre tout en œuvre pour ne pas se faire surprendre.

Tout reste possible

D’aucuns estiment que l’USMBA, qui peine même à domicile, n’aura pas la mission facile à l’USMH. Toutefois, dans l’entourage du club, on estime que les joueurs ont des arguments à faire valoir. Il leur suffira pour cela de rééditer le jeu développé habi- tuel. Les Vert et Rouge qui joueront sans pression n’ont rien à perdre mais beaucoup à gagner dans cette confrontation. «Certes, El Harrach est une équipe qui reste difficile à jouer, mais pour ce match, nous allons tenter l’impossible. Les améliorations sont en mesure de nous permettre de développer notre jeu et de contrecarrer l’adversaire», nous dira Garriche à quelques jours de cet important rendez-vous. Tout reste donc possible pour les Bel-Abbésiens, pour peu qu’ils retiennent les leçons et appliquent sérieu- sement les orientations données pour ne pas revenir bredouille.

M. O. Noureddine

USMBA

b r e d o u i l l e . M. O. Noureddine USMBA BelgoreineBelgoreineBelgoreine

BelgoreineBelgoreineBelgoreineBelgoreineBelgoreineBelgoreine

JSS

L a formation de la JS Saoura sera aujourd’hui après-midi

tre des sélections nationales

à

Khezzar alignera l’équipe type

«Il n’y a pas de titulaire à part entière ou un éternel remplaçant»

a

Sérieux test contre

l’EN Olympique

en

appel, en match amical, au cen-

de

Sidi Moussa face à l’Equipe nationale olympique. Un match qui va permettre

l’entraîneur Hadi Khezzar de mettre

en place les derniers réglages, en prévi- sion de la rencontre de la sixième jour- née du championnat de la Ligue 1 Mobilis devant la JS Kabylie prévu pour rappel mercredi prochain. L’on s’attend au cours de cette empoignade à ce que l’entraîneur en chef aligne la for- mation qui aura la lourde tâche de commencer ce match contre les Cana- ris.

Tout porte à croire que l’entraîneur Hadi Khezzar va devoir aligner l’équipe type au cours de cette joute amicale, afin d’affûter les armes de son équipe qui sera appelée à se racheter après sa défaite enregistrée contre le MC Alger la semaine passée et son match reporté face à l’Entente de Sétif. Cette joute va donc permettre au staff technique de juger la forme dans laquelle se trouvent actuellement les coéquipiers de Bous- maha et essayer d’apporter quelques correctifs, afin de permettre à l’équipe du Sud d’être fin prête pour le rendez- vous de ce mercredi contre la JSK.

M. H.

Belhafiane

«Ce match va nous permettre de bien préparer la JSK»

«Ce match va nous permettre de bien préparer la JSK» L’entraîneur adjoint, Mohamed Bel- hafiane, affirme

L’entraîneur adjoint, Mohamed Bel- hafiane, affirme que cette joute amicale contre la sélection nationale olympique va permettre à son équipe d’entrer dans l’ambiance du match prévu mercredi contre la JS Kabylie. Pour lui, la JSS va donner beaucoup d’importance à cette rencontre qui va permettre au staff technique de combler certaines lacunes et apporter les réglages nécessaires avant de donner la réplique aux Cana- ris : «Du moment que nous allons jouer un seul match amical, on va donner beaucoup d’importance à cette rencon- tre. Ça va nous permettre de faire notre constat sur la forme de l’équipe et per- mettra également aux joueurs d’entrer dans l’ambiance du match face à la JSK.»

Pour ce qui est de savoir si cette ren- contre sera l’occasion pour le staff tech- nique de dégager l’équipe type qui va affronter la JSK ce mercredi, Belhafiane

fait savoir que l’objectif de cette joute

amicale est de permettre aux joueurs d’avoir un match dans les jambes :

«Nous n’avons pas de joueurs titulaires ou d’autres remplaçants. A Saoura, c’est toujours l’esprit du groupe qui nous in- téresse. Notre objectif est d’améliorer da- vantage notre collectif.»

M. H.

La direction et les supporters en colère contre la programmation

La JS Saoura va devoir aborder son quatrième match à l’extérieur en l’es- pace de cinq journées seulement, après le report de celui contre l’ESS. De ce fait, la direction du club ainsi que les supporters de Saoura déplorent fermement cette programmation défa- vorable à leur équipe.

«On«On «On«On«On«Onaaaafaitfaitfaitfaitl’essentiel»l’essentiel»l’essentiel»l’essentiel» aa faitfait l’essentiel»l’essentiel»

L e latéral gauche de l’USMBA, So- fiane Belgoreine, était satisfait à la fin de la rencontre qui opposé son équipe au RC Arbâa en dépit de la manière avec laquelle les Vert et Rouge ont arraché la victoire.

C’est une victoire laborieuse et bénéfique, n’est-ce pas ? Laborieuse, c’est vrai, cependant très impor- tante à nos yeux pour nous dans la mesure où il nous fallait une victoire pour le moral. On appréhendait ce match, car on savait qu’il n’al- lait pas être facile. Mais, on a été plus véristes et plus opiniâtres. On était déterminés à arracher la victoire indépendamment, car ce qui impor- tait le plus, ce sont les trois points. Dans ce genre de confrontations, il ne faut pas faire de fixation sur la prestation. La production de l’équipe n’a pas été un chef-d’œuvre à cause de la pression qui pesait sur les épaules des joueurs, mais surtout face à la ténacité de l’ad- versaire. Cela ne nous a pas empêchés de ga- gner tout en démontrant de belles facettes de temps à autre. Aujourd’hui, l’USMBA a prouvé sa force de caractère, malgré tous les impondé- rables. Cette victoire va certainement nous ser- vir de détonateur, nous projeter davantage et nous donner plus de confiance et de force mentale pour la suite du parcours.

L’USMBA a été trop prudente en seconde mi-temps face à la ré- plique de Larbâa. Qu’en pensez-vous ? A dire vrai, on appréhen- dait les circonstances dans les- quelles a évolué notre équipe, et l’engagement de Larbâa après sa ré- cente victoire face à l’USMA. Cela dit, je crois qu’on a été plus éveillés et très concentrés sur le sujet, c’est ce qui nous a per- mis de jouer intelligemment notre rencontre et d’arracher une précieuse victoire. Pensez-vous que ce succès va vous propul- ser en conséquence ? Je l’espère, en tout cas. Ce succès est très im- portant. Il renforcera la confiance du groupe et va nous permettre de travailler dans la sérénité. Cela dit, on s’efforcera de maintenir cette ca- dence et engranger d’autres performances, no- tamment à domicile qu’en déplacement. Entretien réalisé par M. O. Noureddine

En prévision de la rencontre face à l’USMH

La reprise prévue pour aujourd’hui

A l’issue de la dernière rencontre jouée devant Lar- bâa et soldée par une pré- cieuse victoire, l’entraîneur Wallemme a décidé de libé- rer ses joueurs pour récupé- rer de leurs efforts. Ces derniers ont donc bénéficié d’une journée. Et comme la prochaine journée face à

l’USMH se jouera ce jeudi, et afin de ne pas perdre plus de temps, le staff a donné rendez-vous à ses capés pour aujourd’hui après- midi à 16 h pour la reprise des entraînements. Les Vert et Rouge devraient se re- mettre au travail au stade 24-Février-56 pour préparer

leur prochain match. Wal- lemme devra profiter de ces quelques jours pour revoir certaines choses et essayer d’apporter les correctifs né- cessaires, afin de permettre à ses poulains une meilleure prestation en prévision de cette rencontre.

une meilleure prestation en prévision de cette rencontre. Des Unionistes plus que jamais enhardis Ainsi, et

Des Unionistes plus que jamais enhardis

Ainsi, et juste après la fin de la rencontre de samedi face à Larbâa, les joueurs de l’USMBA se sont déjà mis dans le bain du match d’El Harrach. Du moins pour le staff technique et les dirigeants qui s’apprê- tent pour cette sortie déli- cate, car il s’agit d’un périple pour y croiser le fer avec les Harrachis eupho- riques devant Soustara et qui joueront pour la gagne dans leur antre et devant leurs supporters. Du côté de Wallemme, la bataille d’El Harrach est, d’ores et déjà, déclenchée. C’est du moins ce que laissent en- tendre certains échos éma-

nant du cercle du club. Le driver des Vert et Rouge, quant à lui, affirme : «Qu’il fera en sorte d’apprêter sa troupe pour négocier au mieux cette joute. Je suis persuadé que les joueurs se- ront solidaires et se battront bec et ongles.» Et d’ajouter :

«Je pense qu’il y a une prise de conscience chez les joueurs. Cela dit, et compte tenu de la situation de l’équipe, nous sommes contraints de réagir pour re- venir à la maison avec un résultat qui nous réconfor- tera. Nous devons absolu- ment réussir ce déplacement pour rester dans le sillage de la dynamique.»

L'inefficacité, un problème récurrent

Si l’USMBA a raté l'op- portunité d'augmenter son capital points lors des précé- dentes rencontres et par la même prendre une avance sécurisante, la raison est simple : l'inefficacité des at- taquants. Comme c'est le cas depuis le début de sai-

son, la machine avant unio- niste éprouve de grandes difficultés à s’exprimer. Le compartiment avant qui grince depuis cinq rencon- tres. Cette inefficacité s'est répercutée négativement sur le rendement du groupe qui n'arrive pas à retrouver ses

marques d’efficience. L’USMBA n'a pu inscrire que trois buts en cinq matchs. En effet, les Bel-Ab- bésiens ont dû compter sur des balles arrêtées et les élé- ments du milieu et de la dé- fense pour s'en sortir.

bésiens ont dû compter sur des balles arrêtées et les élé- ments du milieu et de
www.lebuteur.com N° 2780 Ligue 2 19 Lundi 29 septembre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2780
Ligue 2
19
Lundi 29 septembre 2014
Coup d’œil

Rétrogradés à la troisième place du classement

Les Béjaouis déjà sous pression !

À peine la cinquième journée du cham- pionnat de Ligue 2 Mobilis bouclée que la pression com-

mence à peser sur les épaules des Vert et Rouge de la JSM Béjaïa, puisqu’ils ont été rétrogradés à la troisième place du classement en raison de leur faux pas concédé à domicile face à l’AB Merouana, mais aussi après la victoire du CRB Aïn Fekroun devant le CA Bordj Bou Arreridj. Avec une longueur de retard sur les deux leaders, les Bé- jaouis n’ont plus droit à l’erreur, au risque de se retrouver dans une si- tuation difficile. Ils doivent impéra- tivement éviter la défaite lors de la rencontre de ce jeudi face à l’ABS. À cet effet, le staff technique sous la houlette du coach Ali Fergani sem- ble conscient de ce qui attend son équipe et tente d’assurer une bonne préparation durant cette semaine où les réglages nécessaires seront opérés afin que les joueurs puissent livrer un bon rendement et réussis- sent à revenir avec un résultat posi- tif, même si leur mission n’est pas facile.

Fergani appelé à trouver les bonnes solutions

À quelques jours seulement de ce choc face à Boussaâda dans le cadre de la sixième journée du cham- pionnat, le premier responsable de la barre technique de la JSMB est

le premier responsable de la barre technique de la JSMB est plus que jamais appelé à

plus que jamais appelé à trouver des solutions pour combler les vides, notamment au niveau de l’axe dé- fensif avec l’absence de Mebarki en raison de sa suspension et au milieu du terrain aussi, étant donné que la participation de Saïghi et Dif n’est pas encore confirmée. Le staff tech- nique n’a pas caché ses craintes de voir son équipe affectée par ces ab- sences comme cela a été le cas face

à l’ABM, tout en comptant récupé- rer tous les joueurs blessés pour ce match afin de disposer des ingré- dients nécessaires pour réussir le meilleur résultat possible et éviter de quitter le podium, surtout que les Béjaouis sont sous la menace du CABBA, du MCS et de l’OM. Le moindre faux pas risque de coûter cher aux camarades de Belkaïd qui sont désormais condamnés à four-

nir des efforts supplémentaires pour éviter une mauvaise surprise.

Boussaâda en ligne de mire

En attendant, les Béjaouis n’ont pas beaucoup de temps à perdre puisqu’ils ont entamé depuis hier la préparation de la prochaine ren- contre face à l’ABS qui aura lieu jeudi prochain et qui revêt une

grande importance pour eux. Les poulains d’Ali Fergani doivent en effet éviter la défaite et d’être dis- tancés dans le classement pour res- ter dans la course à l’accession. Pour le staff technique, il s’agit plutôt de confirmer la solidité de son équipe à l’extérieur en réussissant un bon résultat contre l’ABS, bien que la tâche ne soit pas facile, surtout que le leader actuel du championnat reste invincible avec cinq matches sans défaite. Ce qui pourrait poser d’énormes difficultés aux coéqui- piers de Zafour pour maintenir la JSMB sur le podium, comme l’a déjà exprimé le coach Fergani ré- cemment.

Les Vert et Rouge sont- ils fébriles à domicile ?

Le bilan des Vert et Rouge pour ce début de saison demeure négatif, puisqu’en trois matches disputés au stade de l’Unité-Maghrébine ils n’ont récolté que quatre points contre six ramenés de l’extérieur en deux déplacements face à l’USM Blida et Tadjenanet. Ce qui n’est pas rassurant pour l’avenir dans la me- sure où les poulains de Fergani doi- vent impérativement éviter de céder d’autres points à domicile afin de se placer dans une bonne position pour jouer à fond la carte de l’ac- cession et se permettre de réaliser les objectifs tracés.

H. L.

Aït Fergane out face à l’ABS Fergani : «Je n’ai rien à reprocher aux joueurs»
Aït Fergane out face
à l’ABS
Fergani : «Je n’ai rien à reprocher aux joueurs»
n n Encore un coup dur
pour les Béjaouis à la
veille de ce déplacement à
Boussaâda pour y affronter le
leader, puisque le staff technique
doit faire sans son milieu de terrain
C
est un entraî-
neur déçu que
nous avons ren-
contré à la fin de
la rencontre qui
«Les absences nous ont
handicapés»
Aït Fergane qui a contracté une blessure
lors de la rencontre de l’ABM, à savoir une dé-
chirure musculaire. Face à une telle situation, le
a opposé son équipe à l’AB Me-
rouana dans un match qui
s’est soldé par un nul.
joueur en question ne sera pas présent devant l’ABS, ce
Un résultat qui n’est
qui met l’entraîneur dans un grand embarras.
Dif devait réintégrer le groupe
hier
n nN’ayant pas pris part à la rencontre de
vendredi dernier contre Merouana
pas pour arranger les
affaires de son
équipe. Le coach de la
JSMB a déclaré qu’il
n’avait rien à reprocher aux
Le coach de la JSMB a estimé aussi que les ab-
sences qui ont été enregistrées dans son équipe, avec
pas moins de trois joueurs qui ont déclaré forfait,
ont négativement influé sur le rendement des
joueurs. Il dira à ce propos : «Nous étions privés des
services de pas moins de deux joueurs clés au milieu
du terrain et qui ont pesé négativement sur le rende-
ment de l’équipe. Leur absence a laissé un vide et cela
explique le fait que notre prestation n’ait pas été à la
hauteur en seconde période.»
«Désormais, on doit se racheter»
en raison d’une blessure, le milieu
de terrain Dif devrait être de re-
joueurs qui, selon lui, ont fourni
beaucoup d’efforts pour empocher les
tour face à Boussâada ce jeudi
après avoir repris ses forces.
Le joueur s’est entraîné en
solo samedi dernier et il de-
vait réintégrer le groupe hier di-
trois points de la victoire. Ils n’y sont mal-
heureusement pas parvenus à cause des ab-
sences qui ont influé sur
leur rendement, mais
aussi en raison du regroupement de l’adver-
saire en défense.
manche à l’occasion de la séance de
la reprise effectuée au stade de l’Unité-
Maghrébine pour préparer la prochaine
confrontation.
«L’expulsion
de Mebarki
Toutefois, face à cette contreperformance, le pre-
mier responsable de la barre technique est conscient
de la tâche qui attend son équipe à l’avenir en dé-
clarant : «Désormais, je crois que nous n’avons pas
droit à l’erreur. Nous devons nous racheter pour espé-
rer rester sur le podium et maintenir notre belle série
à l’extérieur, à commencer par ce déplacement à
Boussaâda où la tâche ne s’annonce pas facile.»
«Ce nul ne va pas nous couper
les jambes»
a
été le tournant
du match»
Saïghi toujours pas rétabli
n nSi le joueur Dif sera de retour à la compétition offi-
cielle, ce n’est pas le cas pour le milieu de terrain Saï-
D’emblée, le tech-
nicien kabyle déclare
à propos de la rencon-
ghi qui n’a pas encore repris ses forces et ne s’est pas
rétabli de sa blessure. De ce fait, il ne jouera pas
face à l’ABS et devrait être de retour devant
l’USMM Hadjout pour le compte de la
tre de vendredi dernier :
«Je crois que la victoire était à
notre portée dans la mesure où
septième journée du championnat
à domicile.
nous avons dominé les débats et nous
aurions pu inscrire au moins trois buts en
première période n’était le regroupement de l’ad-
À une question liée à ce nul qui pourrait influer
sur le rendement du groupe à l’avenir, le coach de la
JSMB demeure optimiste et confiant. «Ce nul ne va
pas nous couper les jambes dans la mesure où nous
avons constaté des améliorations chez le groupe et
dans le jeu. C’est pour cela que je dirais que cela ne
va pas nous décourager. Nous sommes conscients de
ce qui nous attend et décidés à réussir de bons résul-
tats.»
Pas de match
amical aujourd’hui
Kacem depuis
hier avec l’EN
olympique
versaire en défense qui a fermé tous les espaces. On
a réussi à inscrire le but libérateur en seconde
période, mais l’ABM a réussi à vite reve-
«Le match de l’ABS sera difficile,
mais un bon résultat est dans
nos cordes»
n nEn plus des joueurs blessés, la
séance d’entraînement effectuée hier
au stade de l’Unité-Maghrébine a été tronquée
nir dans le match avec ce penalty où
la sortie de notre défenseur a
laissé un grand vide. Dom-
par l’absence du portier Kacem qui a rejoint la sé-
lection nationale olympique à l’occasion du stage pro-
grammé par l’entraîneur suisse Schürmann qui a débuté
hier à Alger. Saïghi s’est présenté sans pour autant prendre
part à ce regroupement à cause de sa blessure.
mage que nous ayons
cédé encore deux
points précieux qui
pèseront lourd dans le
décompte final.»
Évoquant le déplacement de ce jeudi à Boussaâda
pour y affronter l’ABS locale dans un match consi-
déré comme le choc de cette sixième journée, Fer-
gani dira : «Nous allons nous déplacer à Boussaâda
avec le seul objectif de maintenir notre invincibilité à
l’extérieur et de nous racheter de ce faux pas à domi-
cile concédé contre l’ABM. Certes, ce ne sera pas facile,
mais un bon résultat est dans nos cordes.»
Propos recueillis par H. L.
Ayant l’habitude d’organiser un match ami-
cal chaque lundi, le staff technique n’a pas jugé
utile de le faire cette semaine vu que la pro-
chaine journée du championnat est program-
mée pour jeudi prochain avec un déplacement
périlleux des Vert et Rouge à Boussaâda. Face
aux nombreuses blessures, le coach Fergani a
certainement voulu ménager ses joueurs et évi-
ter d’autres absences, surtout qu’il sera
contraint de composer son onze face à l’ABS
sans Saïghi, Aït Fergane et Bourechrouche,
blessés, ainsi que Mebarki, suspendu.
H. L.
20
20
N° 2780 www.lebuteur.com Lundi 29 septembre 2014 Ligue 2 Coup d’œil
N° 2780
www.lebuteur.com
Lundi 29 septembre 2014
Ligue 2
Coup d’œil

CAB

Ameur Djamil retrouve le sourire

n nLa prestation des Rouge et Bleu, vendredi dernier contre le WAT, a

permis au staff technique de retrouver le sourire. Ameur Djamil confiait à la presse

à la fin du match : «Mon équipe a retrouvé

son jeu de Tunisie.» Allusion de l’entrai- neur au stage de Tunisie effectué par le CAB cet été. Le CAB avait réalisé des matchs de bonne facture et donnait l’air d’être en mesure de démarrer en trombe le championnat. Mis à part le match contre la JSMB et la victoire de la 2e journée, le CAB avait laissé des points important à domicile, contre le CRBAF et face à l’ASK.

Ni Boulaincer, ni Merazka, ni Amroune…