Vous êtes sur la page 1sur 6

A209. Survivants des Illuminati (8)

-

1 -

http://www.paroledevie.org

A209. Survivants des Illuminati (8).

Article de Parole de Vie.

Reproduction autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale, et que les sources soient indiquées.

En conclusion de la série d'interviews que nous avons publiés, nous voudrions soulever un certain nombre de questions importantes, et tirer une conclusion d'ensemble.

Wayne Morris, producteur et interviewer à Radio CKLN FM 88.1 de l'Université Polytechnique Ryerson, à Toronto, Ontario, au Canada, a eu le courage de faire une enquête très approfondie sur le problème de la programmation mentale. Pendant huit mois, entre fin 1997 et fin 1998, il a interviewé à la radio 24 personnalités, survivants ou spécialistes de la programmation mentale. Il a fallu interviewer certaines personnes plusieurs fois, compte tenu de la longueur de leur témoignage.

Voici la liste complète des personnes interviewées :

- Docteur Colin Ross, Psychiatre et chercheur à Dallas, au Texas, spécialiste de la fragmentation de la personnalité et de la programmation mentale.

- M. Ronald Cohen, ancien hippie, enlevé de force par la CIA et soumis pendant 5 ans, contre sa volonté, à des expériences de programmation mentale.

- Mme Varerie Wolf, Assistante Sociale et thérapeute, spécialiste du traitement des survivants de la programmation mentale. Convoquée comme témoin devant la Commission Présidentielle d'enquête sur les expériences illicites utilisant des radiations.

- Mme Claudia Mullen, survivante, convoquée comme témoin devant la même Commission.

- Mme Christ DeNicola, survivante, convoquée comme témoin devant le même Commission.

- Docteur Alan Scheflin, Professeur de Droit à l'Université de Santa Clara, en Californie, chercheur et écrivain, spécialiste de la programmation mentale.

- M. Walter Bowart, écrivain chercheur.

- Docteur Randy Noblitt, Psychologue clinicien, écrivain.

- Mme Jeanette Westbrook, Assistante Sociale, survivante de la programmation mentale.

- Docteur Stephen Kent, Sociologue à l'Université de l'Alberta, au Canada, spécialiste des sectes et des religions.

- M. Peter Tooey, officier de police à la retraite.

- Mme Judy Steed, journaliste au "Toronto Star", enquêtrice et écrivain.

- Mme Lynn Moss-Sharman, survivante, responsable de l'Association ACHES-MC, qui s'occupe du soutien aux survivants de la programmation mentale.

- Mme Kathleen Sullivan, survivante.

- Mme Blanche Chavoust, survivante, responsable de l'Association ACHES-MC pour les Etats- Unis.

- M. Walter Bowart, enquêteur, journaliste, écrivain.

-

1 -

A209. Survivants des Illuminati (8)

- 2 -

http://www.paroledevie.org

- M. Fritz Springmeier, écrivain, conférencier, pasteur.

- Mme Cisco Wheeler, survivante, écrivain.

- Mme Brice Taylor, survivante, écrivain.

- M. Don Gilmor, écrivain.

- M. John Rapoport, journaliste, écrivain, spécialiste de la programmation mentale.

- Docteur Connie Kristiansen, professeur de Psychologie à l'Université Carleton, spécialiste de la mémoire et des problèmes sexuels.

- Mme Gail Fisher-Taylor, Psychothérapeute.

- Mme Caryn Stardancer, survivante, écrivain.

Les transcriptions intégrales de ces interviews (en anglais) peuvent être consultées à l'adresse suivante :

http://www.mindcontrolforums.com/radio/ckln-hm.htm

Il n'était pas question, dans le cadre de nos objectifs, de traduire l'ensemble de ces interviews. Notre but était de sensibiliser le public francophone à l'existence d'un problème de société très grave et universel, et de l'analyser à la lumière des enseignements de la Bible.

Nous avons toutefois rapidement étudié l'ensemble des interviews, afin d'en sélectionner quelques- uns parmi les plus intéressants. Nous avons préféré sélectionner des témoignages de survivants et de personnes qui s'occupent de survivants, plutôt que de présenter les exposés souvent très techniques des psychiatres, psychologues et chercheurs de haut niveau.

A l'issue de l'examen de ces documents, nous sommes en mesure de tirer les conclusions suivantes :

1. La programmation mentale d'êtres humains existe. C'est un fait indéniable. Il s'agit d'un phénomène dont la communauté scientifique n'a pris connaissance qu'assez récemment, à l'échelle historique. Il y a quelques dizaines d'années, presque personne n'en parlait, et il n'existait presque aucun document sérieux publié sur ce sujet.

2. En revanche, la technique de la programmation mentale est extrêmement ancienne, et semble remonter déjà à l'époque de Babylone et de l'Egypte antique. Les hommes semblent avoir compris très tôt qu'il leur était possible de transformer d'autres êtres humains en esclaves mentaux, moyennant un conditionnement approprié, basé sur des traumatismes répétés.

3. Les Illuminati, ou encore ceux qui composent "l'élite dirigeante" de la planète, semblent eux aussi avoir très vite compris l'avantage qu'ils pouvaient retirer de ces techniques pour dominer le monde. En fait, les Chrétiens auront reconnu que derrière ces techniques et ces tortures abominables, se cache la main de Satan, qui veut réduire l'humanité en esclavage, et se faire adorer comme Dieu, sous la forme de l'Antichrist annoncé par la Bible.

4. La programmation mentale s'appuie sur le phénomène appelé "dissociation", ou "fragmentation" de la personnalité en personnalités multiples. Tout se passe comme si la personnalité d'un individu pouvait être fragmentée en plusieurs personnalités toutes différentes, qui peuvent prendre le contrôle du corps à tour de rôle. Par ailleurs, il existe comme des "murs d'amnésie" entre ces différents fragments de la personnalité, de sorte que chaque fragment ne se souvient pas de ce qui s'est passé au niveau des autres fragments.

- 2 -

A209. Survivants des Illuminati (8)

- 3 -

http://www.paroledevie.org

En fait, il ne s'agit pas de personnalités multiples au sens absolu du terme. L'individu conserve une seule personnalité unique, mais elle est fragmentée en différents composants apparemment indépendants les uns des autres.

5. Ce fractionnement de la personnalité est provoqué en général par un traumatisme violent et douloureux. Ce traumatisme provoque des réactions physico-chimiques au niveau du cerveau. Le fractionnement de la personnalité serait une réaction de défense de notre organisme contre

un traumatisme trop violent. Le cerveau crée une "zone de mémoire spéciale", qui va enregistrer

le

traumatisme à un niveau subconscient ou inconscient, pour épargner une douleur trop vive à

la

mémoire consciente. Il se crée donc une fragmentation de la personnalité, qui va permettre de

conserver la mémoire du traumatisme, mais à un niveau qui n'est plus conscient. Cette mémoire cachée sera entourée d'un "mur amnésique", afin que la personnalité de veille n'en soit pas consciente. Ce sont donc les victimes de ces traumatismes qui créent "naturellement" ce fractionnement de leur personnalité, pour pouvoir gérer et absorber les traumatismes subis.

Ce fractionnement de la personnalité peut donc se produire naturellement chez tous ceux qui

vivent des traumatismes violents. Mais il peut aussi être artificiellement provoqué, en infligeant

à des victimes des traumatismes contrôlés, associés à l'hypnose ou à diverses drogues. Il est

alors possible non seulement de fragmenter la personnalité, mais aussi de conditionner, ou de programmer chaque fragment de la personnalité.

Tous ces fragments programmés restent dormants au niveau subconscient. Mais ils peuvent être activés, c'est-à-dire remonter au niveau conscient, et prendre le contrôle du corps. Ils sont activés au moyen de codes secrets définis à l'avance. La réception de ce code par la victime la plonge dans un état hypnotique ou second, et le fragment de sa personnalité qui a été activé prend alors le contrôle de son corps, pour effectuer le programme codé à l'avance : espionner, assassiner, séduire, etc…

On comprend l'avantage de cette technique abominable pour tous les services secrets. Ce sont d'ailleurs la CIA ou le KGB qui ont effectué ou commandité les plus importantes recherches dans ce domaine, recherches financées par les gouvernements américain et russe. Ils ont aussi "bénéficié" des recherches effectuées par les médecins nazis dans les camps de la mort, sous la direction du tristement célèbre Docteur Josef Mengele, réfugié par la suite aux Etats-Unis.

6. Depuis quelques dizaines d'années, de nombreux médecins, psychiatres, psychologues et thérapeutes divers ont vu affluer dans leurs cabinets de plus en plus de patients qui présentaient des symptômes similaires. Ils avaient tous subi des traumatismes sexuels pendant leur enfance, présentaient des troubles graves de la personnalité, et divers symptômes caractéristiques : dépression, alcoolisme, toxicomanie, désordres alimentaires, troubles du sommeil, anxiété… Tous ces malades racontaient aussi toutes sortes de souvenirs personnels très inquiétants, qui parlaient de cérémonies sataniques, d'assassinats programmés, de blanchiment d'argent, de contacts avec les milieux politiques, religieux et économiques, de conspiration mondiale, de Nouvel Ordre Mondial…

Beaucoup de thérapeutes se sont contentés de considérer ces malades comme des dérangés mentaux graves. Mais d'autres ont été étonnés par la similitude de leurs témoignages et de leurs symptômes, et ont décidé de faire des enquêtes sérieuses sur ce phénomène, de manière scientifique et systématique. C'est ainsi qu'ils ont commencé à vérifier les souvenirs des victimes, à s'informer sur les sectes sataniques et leurs pratiques, et à avoir accès à des informations ou des documents ultra confidentiels, prouvant que le gouvernement avait financé des recherches approfondies sur la programmation mentale, et fait effectuer toutes sortes

d'expériences dans des bases militaires, des hôpitaux et centres de recherches, des centres de

la NASA, etc… Ils ont calculé que des centaines de milliers de citoyens innocents avaient servi

de cobayes involontaires à ces expériences très traumatisantes. Les populations favorites étaient les malades mentaux, les prisonniers, les militaires, les prostitués, les orphelins et les enfants en général.

A mesure que le nombre des survivants croissait, ils se sont organisés et, aidés par un grand

nombre de thérapeutes, ont exigé que des enquêtes officielles soient effectuées. Des Commissions d'Enquête présidentielles ont été nommées, qui ont recommandé que des dossiers secrets, notamment de la CIA, soient rendus publics. Le Président Clinton a reconnu les faits, et certaines pratiques, notamment en ce qui concerne les expériences impliquant l'usage de

- 3 -

A209. Survivants des Illuminati (8)

- 4 -

http://www.paroledevie.org

radiations. Il a présenté des excuses publiques aux victimes, et a fait dégager des crédits pour les indemniser.

Mais seul le sommet de l'iceberg a été repéré. La plupart des spécialistes et des survivants sont convaincus que ces expériences se déroulent toujours, et que tout est fait au contraire pour étouffer l'affaire et déconsidérer les victimes ou les chercheurs les plus actifs. Le gouvernement se retranche souvent derrière le "secret défense" ou les exigences de la sécurité nationale. Comme aucun des tortionnaires impliqués dans la programmation mentale n'a jamais été attaqué en justice pour activités illégales ou immorales, cela a, bien entendu, encouragé la poursuite de ces pratiques.

7.

L'étude des témoignages des survivants et des thérapeutes que nous avons publiés (Articles A198, A204 à A207), nous conduit par ailleurs à faire les remarques suivantes :

-

Même si les témoignages des survivants ont été confiés à des thérapeutes compétents qui les ont analysés et vérifiés, ils restent des témoignages personnels. Compte tenu de la complexité du psychisme humain et des techniques de programmation mentale, il faut toujours rester prudent quand on est confronté à un témoignage personnel. Si les survivants sont des Chrétiens nés de nouveau, ce qui est le cas pour certains, il convient d'analyser leur témoignage de survivants à la lumière de leur témoignage chrétien, et des fruits que produit leur vie.

-

Ce qui peut nous inciter à croire que ces témoignages sont véridiques dans leur ensemble, c'est leur nombre important, ainsi que la variété de l'origine géographique et sociale des survivants, qui, pour la plupart, ne se connaissent pas entre eux. La probabilité mathématique pour qu'il s'agisse d'une invention ou d'une manipulation est pratiquement nulle. Mais cela ne signifie pas qu'il faille automatiquement accepter en bloc tous les détails de ces témoignages. Il est connu que la mémoire humaine peut ne pas être très fiable. A cela s'ajoute le problème de certains faux souvenirs, volontairement programmés par les tortionnaires, dans leur désir de brouiller les pistes.

-

Etant donné que les Illuminati ne vont pas manquer de discréditer, souvent sans raisons, le témoignage des survivants et même des thérapeutes ou des personnes qui aident les survivants, il faut que ces derniers veillent toujours à adopter une conduite et une méthodologie de recherche aussi irréprochables que possible, afin de ne pas prêter le flanc à la critique, même si l'on ne peut jamais éviter les calomnies.

Nous avons récemment appris, par exemple, que la maison de Fritz Springmeier, dans l'Oregon, avait fait l'objet d'une descente du FBI et de la police, qui y auraient découvert du "matériel de production de marijuana" et des armes. Il est parfaitement possible que ces choses aient été intentionnellement placées dans sa maison par les enquêteurs, quand on connaît le peu de scrupules de la CIA. En tout cas, le juge a placé Fritz Springmeier en liberté électronique surveillée (avec un bracelet électronique), en attendant le jugement. Springmeier lui-même clame son innocence totale dans cette affaire, et se prétend victime d'un coup monté, ce qui est fort probable.

De même, il est certain que la plupart de survivants ont été drogués et soumis à l'hypnose. Cela ne facilite pas leur désir d'être crédibilisés, et il est relativement facile de rejeter en bloc leur témoignage pour ces raisons. Un chercheur sérieux sera conscient de ces dangers, et veillera à ne pas avoir son jugement faussé, pour s'en tenir aux faits.

Il est important que ceux qui aident les survivants soient donc bien conscients de tous ces dangers, et prennent toutes les précautions nécessaires pour ne pas être pris en faute. Nous pourrions reprocher à cet égard à Fritz Springmeier d'avoir fait pour le moins preuve d'une grande imprudence, en s'occupant personnellement de Cisco Wheeler, comme elle l'affirme elle- même, "24 heures sur 24 et 365 jours sur 365". Nous croyons qu'un Chrétien engagé ne devrait jamais s'occuper ainsi à long terme d'une personne du sexe opposé (sauf s'il fait partie d'une équipe étoffée, et ne se retrouve jamais seul avec la victime), sous peine de prêter le flanc à la tentation ou à la critique. Il pourrait être facilement accusé d'adultère ou de fornication par un calomniateur extérieur qui jugerait selon l'apparence, même si rien de mal n'a été commis.

-

Les Chrétiens (comme Fritz Springmeier et Cisco Wheeler) insistent trop sur les aspects psychiques ou psychologiques de la programmation mentale, et pas assez sur les aspects

- 4 -

A209. Survivants des Illuminati (8)

- 5 -

http://www.paroledevie.org

démoniaques. Il est vrai qu'ils étaient interviewés dans le cadre d'émissions de radio destinées au grand public, non chrétien en majorité. Mais ils auraient pu cependant parler davantage de l'intervention des démons dans ces troubles de la personnalité. Certaines "fractions" de la personnalité peuvent très bien être des démons qui prennent le contrôle du corps des victimes, et qu'il aurait fallu chasser au nom de Jésus-Christ, au lieu de s'engager dans une psychothérapie inefficace dans ce domaine. Cisco Wheeler admet pourtant, dans son interview, que tous les Illuminati sont complètement possédés. Il est très probable que leurs victimes le sont aussi, et seule leur conversion à Jésus-Christ peut leur permettre de régler définitivement ce problème spirituel.

- Cela nous permet de parler des thérapies et des soins apportés aux victimes. C'est sans doute le point le plus faible de ces témoignages. Il est clair que ces thérapies, qui utilisent les compétences de la psychiatrie, de la psychologie et des sciences humaines, sont parfaitement insuffisantes pour guérir complètement les victimes de la programmation mentale. En effet, ces thérapies se limitent à une action au niveau du psychisme, c'est-à-dire de l'âme (pensées, sentiments et volonté), ou du corps (action sur les ondes cérébrales pour contrôler les divers états de conscience). L'esprit des victimes n'est pas touché par ces thérapies. Ainsi, même si ces thérapies peuvent produire des effets bénéfiques au niveau du psychisme et de la restructuration de la personnalité des victimes, elles sont impuissantes pour résoudre leurs problèmes spirituels profonds. La vraie thérapie consisterait à les conduire à Jésus-Christ, pour qu'elles passent par une nouvelle naissance spirituelle, puis qu'on leur enseigne tous les aspects de la croix, pour apprendre à marcher par l'esprit. Seule la puissance de la prédication de la croix peut permettre aux survivants de rompre définitivement avec une hérédité et un passé aussi chargés, et leur faire comprendre qu'en Christ, toutes choses anciennes sont passées, et toutes choses sont devenues nouvelles !

En conclusion :

Ces témoignages doivent nous permettre de réaliser que nous sommes bien plus près de la fin des temps et du retour du Seigneur que beaucoup pourraient le penser. Il est donc important :

- De ne pas paniquer en apprenant toutes ces choses. Le Seigneur contrôle toutes choses. Nous devons relever la tête et nous réjouir de ce que notre délivrance approche, même si des temps encore plus mauvais nous attendent sur cette terre, tant que le Seigneur ne sera pas revenu pour Son Epouse.

- De savoir que le Seigneur Jésus a promis de garder Ses enfants. Mais Il ne le fera pas automatiquement. Il gardera ceux qui garderont Sa Parole. Il les préservera de la séduction qui vient sur le monde entier pour l'éprouver, et Il les fera tenir debout dans Sa présence jusqu'à Son retour.

- De savoir que nous pouvons, et que nous devons intervenir, surtout dans la prière, pour que le Malin et les Illuminati ne puissent pas faire tout ce qu'ils veulent, mais uniquement ce que le Seigneur leur permettra. Il serait vain de prier le Seigneur pour que ce qu'Il annonce dans le Livre de l'Apocalypse ne se réalise pas, comme certains Chrétiens le prétendent. Mais nous pouvons Lui demander que seule Sa Parole s'accomplisse, et que nous soyons gardés fidèles dans ces temps d'apostasie et d'iniquité.

- De prier pour les victimes de la programmation mentale, pour qu'elles puissent faire une réelle rencontre avec le Seigneur Jésus, et avec des Chrétiens capables de les croire et de les aider.

- De rester dans l'amour de la vérité et dans la sanctification, sans laquelle nul ne verra le Seigneur.

- 5 -

A209. Survivants des Illuminati (8)

- 6 -

http://www.paroledevie.org

- 6 -