Vous êtes sur la page 1sur 30
 
CTN-258 : Statique et dynamique
2-1
Chapitre 2 STATIQUE DES CORPS RIGIDES
2.1 Introduction
Les objectifs de ce chapitre sont :
 
Apprendre à substituer un groupe de forces agissant sur une particule par une force résultante ayant le même effet;
 
Apprendre et maitriser les opérations de calculs vectoriels et scalaires.
2.2 F
ORCES DANS LE PLAN
 
2.2.1 Force sur une particule. Résultante de deux forces
Une force se définit par : un point de contact, une intensité et une direction (ligne d’action et sens). Les forces appliquées sur un corps rigide peuvent être séparées en deux groupes : les forces intérieures et les forces extérieures. Les forces intérieures représentent l’interaction entre l’ensemble des points matériels constituant le corps rigide. La majorité des quantités physique en mécanique peuvent être définies mathématiquement par des scalaires et des vecteurs.
2.2.2 Scalaires
Un scalaire est une quantité caractérisée par un nombre positif ou négatif. Par exemple, une masse, un volume, le temps et une longueur sont des scalaires car ils ont une intensité, mais pas de direction ou de sens. Nous utiliserons les caractères italiques dans cet ouvrage pour définir un scalaire.
2.3 Vecteurs
Les quantités se définissant par une
intensité
 et une
direction
 (forces, vitesse, déplacement, accélérations, quantité de mouvement) peuvent être représentées par des
vecteurs
. Par opposition un
scalaire
 est une quantité ayant une intensité seulement (temps, volume, masse, énergie). Les vecteurs sont des expressions mathématiques ayant une intensité et une direction, et pouvant s’additionner selon la loi du parallélogramme ou du triangle. Ils sont représentés par des flèches.
 
Chapitre 2 : Statique des corps rigides
2-2 Représentation vectorielle
(en caractère gras)
 
PP
P
 r
 L’intensité de la force est définie par la longueur du vecteur :
P (en italique!) 
P = P P + (-P) = 0
Vecteur égaux Vecteurs égaux mais opposés Figure 2.2
 
Figure 2.3
 
Il existe trois catégories de vecteurs; 1) les vecteurs libres, 2) les vecteurs glissants et 3) les vecteurs liés. Vecteur libre : vecteur qui peut se déplacer librement dans l’espace sans changer les conditions du problème; Vecteur glissant : vecteur qui peut glisser le long de sa ligne d’action sans changer les conditions du problème; Vecteur lié : vecteur qui ne peut se déplacer dans l’espace sans changer les conditions du problème.
P P P -P P
direction sens grandeur 2m 30
o
Figure 2.1
 
CTN-258 : Statique et dynamique
2-3
Q P Q P R Q P Q P S Q Q P R P
2.4 L’addition de vecteurs
L’addition de vecteurs est
commutative
Une méthode alternative pour trouver la résultante est la méthode
triangulaire ou la méthode du parallélogramme.
La soustraction d’un vecteur est définie par l’addition d’un vecteur négatif correspondant L’addition de plus de deux vecteurs se fait par la règle du
polygone
 en plaçant les vecteurs bout à bout. Figure 2.4 Figure 2.5 Figure 2.6 Figure 2.7
576648e32a3d8b82ca71961b7a986505