Vous êtes sur la page 1sur 25
MCA Le ras-le-bol de Gourmi ! «On est dans une caserne, il n’y a aucune
MCA
Le ras-le-bol de Gourmi !
«On est dans une caserne,
il n’y a aucune ambiance»
Alors que le maintien de Charef divise la direction
On parle du retour de Menad !
Mardi 7 octobre 2014
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2786 PRIX 20 DA
Il s’exprime
pour la
première
fois
JSK
Menad : «J’attends de
parler directement
avec Hannachi»
USMA
Velud : «Je ne
songe pas à
démissionner»
CRB
Zvunka : «Pas
question de lâcher
Djediat !»
USMH
Hamdouche :
l«Il n’y a pas
encore de RDV avec
lui, car j’ignore la
date de mon retour
à Alger»
l«Un dirigeant m’a
contacté pour me
proposer de venir
entraîner la JSK»
Il veut Cerbah et Sayah
dans son staff
«Certains ont tout fait
pour me saboter»
ESS
Hammar : «Je partirai en
fin de saison»
Le Zamalek
invite la JSK pour
un match gala
De nos envoyés
Malawi-Algérie J-4 spéciaux à Blantyre
Le capitaine du Malawi
provoque les Verts !
«Comme en 2010,
un autre 3-0 attend
l’Algérie ce samedi»
lSoudani : «Ce match
date d’il y a 4 ans,
tout a changé depuis»
lBrahimi : «L’intérêt du PSG
pour cet hiver ? Il faudra le
demander à mon agent»
lGhoulam : «Je
ressens toujours
des douleurs»
lMahrez : «Je
suis en forme, je
veux en faire
profiter la
sélection»
02
02
N° 2786 www.lebuteur.com Mardi 7 octobre 2014 Equipe nationale Coup d’œil
N° 2786
www.lebuteur.com
Mardi 7 octobre 2014
Equipe nationale
Coup d’œil

Alors que le groupe se complètera aujourd’hui

L es Verts ont entamé, hier, la préparation de la dou- ble confrontation impor- tante pour la qualification à la prochaine CAN-2015

face au Malawi prévue le 11 octobre à Blantyre et le 15 du même mois à Blida. Quinze joueurs ont rejoint Doukha, Ziti, Zemmamouche, Hal- liche et Djabou déjà en place sur les lieux du regroupement des Verts. Ces derniers avaient rallié le Centre technique de Sidi Moussa avant midi.

Guedioura et Mandi, les premiers arrivés

Le milieu de terrain de Crystal Pa- lace, Adlène Guedioura, et son ca- marade international du Stade de Reims, Aïssa Mandi, ont été les pre- miers à avoir atterri à l’aéroport Houari-Boumediène d’Alger. Ils sont arrivés vers 11h. Mandi, très serein, a bien voulu s’exprimer sur l’importance de ce duel qui attend les Verts à Blantyre contre le Ma- lawi. Quant à Guedioura, il n’a voulu souffler le moindre mot, pré- férant éviter la presse. Ce qui est compréhensible de la part d’un joueur pas trop utilisé dans son club et qui n’a donc pas grand- chose à dire.

Soudani et Bentaleb sont arrivés presque en même temps

Hilal Soudani était obligé de passer par l’aéroport de Frankfurt, pour rallier Alger en provenance de Za- greb. L’Algérien, toujours aussi sou- riant, s’est arrêté pour répondre aux questions des journalistes, avant d’être conduit à Sidi Moussa. Quelques instants plus tard, Nabil Bentaleb est arrivé, lui, en prove- nance de Londres. Bentaleb, n’a, quant à lui, pas voulu s’exprimer.

Boudebouz atterrit à 13h…

Ryad Boudebouz, le milieu de ter-

Les Verts depuis hier à Sidi Moussa

le milieu de ter- Les Verts depuis hier à Sidi Moussa rain international algérien du Spor-

rain international algérien du Spor- ting Bastia, a de nouveau refusé de s’adresser à la presse. Ryad, qui a beaucoup souffert des mauvaises interprétations de ses propos, pré- fère ne pas trop s’étaler sur le sujet de l’EN, préférant bosser pour mé- riter sa place et la confiance du coach Gourcuff, comme il nous l’avait signifié.

… puis Slimani, 15 minutes plus tard

Islam Slimani dégageait une confiance qui en disait long sur la bonne période qu’il traverse avec son club. Islam, qui est arrivé un quart d’heure après Ryad Boude- bouz, a quitté rapidement l’aéroport d’Alger pour rejoindre ses cama- rades au CTN de Sidi Moussa, pour surtout ne pas rater la séance d’en-

traînement de l’après-midi.

Feghouli, Mesbah et Mahrez dans le même vol

Trois joueurs de l’EN ont rallié la capitale dans le même vol, en pro- venance de Paris. Il s’agit de Sofiane Feghouli, Riyad Mahrez et Djamel Mesbah. Feghouli, comme à son habitude, s’est excusé de ne pouvoir parler. Mahrez pour sa part, un petit peu disponible, a répondu aux questions des journalistes. Idem pour Mesbah très courtois et assez élégant avec les gens de la presse.

15h30 : apparition de Taïder, Lacen, Belfodil et Ghoulam

Le trio de la Serie A d’Italie, Faouzi Ghoulam, Saphir Taïder et Ishak

Belfodil ainsi que le milieu de ter- rain et capitaine d’équipe de l’EN, Medhi Lacen, sont arrivés à 15h30 dans des vols différents. Nabil Bou- tenoun, qui était à leur accueil, leur a fait presser le pas pour éviter d’ar- river en retard à la séance d’entraî- nement programmée par Gourcuff. Si Lacen et Belfodil n’ont pas voulu s’adresser aux gens de la presse, Ghoulam et Taïder ont répondu fa- vorablement à la sollicitation des

journalistes. Même s’ils étaient pressés, ils ont eu un comporte- ment exemplaire.

15h45 : Brahimi débarque

Attendu dans le même vol pris par Islam Slimani, à 13h15, le meneur de jeu du FC Porto Yacine Brahimi est arrivé finalement dans l’après- midi (vers 15h45) en provenance de Paris. Après s’être entretenu avec l’un de ses cousins présent à son ac- cueil, Yacine, qui a répondu assez rapidement aux journalistes, a été accompagné au CTN de Sidi Moussa.

Cadamuro et Belkalem attendus hier soir

Liassine Bentaiba Cadamuro était attendu en début de soirée d’hier. Selon la chargé des équipements au niveau de la FAF, le joueur d’Osa- suna était attendu vers 19h30 en provenance d’Espagne. C’est aussi le cas d’Essaïd Belkalem qui était at- tendu juste après 23h, en prove- nance d’Istanbul.

Medjani et Mbolhi complèteront le groupe aujourd’hui

Le groupe des 24 joueurs des Verts se complètera aujourd’hui, nous an- nonce une source de la FAF, par l’arrivée de Carl Medjani et Rais Mbolhi. Les deux internationaux al- gériens seront donc les derniers ar- rivés. Ce qui permettra au coach Christian Gourcuff de préparer la double confrontation face au Ma- lawi avec un effectif au complet.

Moumen A.

face au Ma- lawi avec un effectif au complet. Moumen A. Ghoulam «En Afrique, on a

Ghoulam «En Afrique, on a appris à se méfier de tout le monde !»

Partiellement guéri de sa blessure au bras – il dit qu’il lui faudra encore un mois pour être complètement rétabli – Fawzi Ghoulam retrouve avec beaucoup de joie la sélection d’Algérie, à l’occasion de la double confrontation face au Malawi. Le défenseur de Naples affichait un état d’esprit ir- réprochable à son arrivée à l’aéroport, hier après-midi.

Le coach me fait confiance. Il me fait jouer pendant la semaine. Je retrouve mon meilleur niveau petit à petit. Ça me permet de me remettre physiquement dans le coup. Comme vous le savez, on enchaîne les matchs tous les trois jours, ça me donne du rythme. Avez-vous cherché à avoir des infor- mations sur le Malawi ? Sincèrement, je ne sais rien de cette équipe. Mais en Afrique, on a appris à se méfier de tout le monde. Une chose est sûre, on s’attend à deux parties très diffi- ciles. Il va falloir en tout cas les gagner, si on veut se qualifier rapidement à la Coupe d’Afrique au Maroc. Vous attendez-vous à être titularisé pour ces deux matchs ? Peu importe celui qui joue, l’important est de gagner ce match. Je me tiendrai prêt à toute éventualité. Ce qui est sûr, c’est que je suis heureux de retrouver la sélection. C’est au coach de choisir. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

Mesbah «Ça se passe super bien pour moi à la Sampdoria» Pour Djamerl Mesbah, les
Mesbah «Ça se passe super bien
pour moi à la Sampdoria»
Pour Djamerl Mesbah, les deux
rencontres face au Malawi s’an-
noncent décisives, en ce sens où
deux victoires assureront à l’Algé-
rie sa qualification à la CAN-
2015. Mais pour autant, il ne veut
pas griller les étapes, préférant,
dit-il, enchaîner match par match
: «Dans ces éliminatoires, ils le se-
ront, parce que si on gagne les deux
matches, on comptabilisera six
points. C’est suffisant pour assurer
la qualification. Après, on n’y pense
pas trop. On est plutôt concentrés
sur le déplacement au Malawi. On
aura tout le temps pour penser au
match de Blida.» Concernant son
début de saison avec la Sampdoria
de Gênes, l’ancien défenseur de
Parme se dit très content de ses
prestations : «Ça se passe très bien.
Je joue régulièrement. Après,
l’équipe est troisième au classe-
ment. Donc, tout se passe bien
pour nous. J’espère qu’on se main-
tiendra à ce rythme jusqu’à la fin.»
M. A.
Slimani
et Brahimi,
les plus sollicités
Mahrez «J’ai la forme,
je veux en faire profiter
la sélection»
Ils ont été incontestablement les deux
joueurs de l’EN les plus sollicités par les sup-
Riyad Mahrez est arrivé à Alger, après sa belle
prestation en Premier League face à Burnley, ce
week-end. Le milieu offensif de Leicester City a
été l’auteur d’un but et d’une passe décisive. De
quoi recharger ses accus, en vue de la double
confrontation face au Malawi.
porteurs de l’EN présents et les agents de l’aé-
roport Houari-Boumediène d’Alger, hier. Islam
Slimani et Yacine Brahimi ont montré un com-
portement digne envers les fans des Verts. Très
disponibles et gentils avec eux, ils ont pris
beaucoup de photos souvenirs avec leurs ad-
mirateurs. Normal, lorsqu’on sait qu’il s’agit
des deux meilleurs joueurs algériens en
Europe en matière d’efficacité.
Le
père d’Islam
Leicester City reste sur un nul à do-
micile (2-2) face à Burnley, que rete-
nez-vous personnellement de ce
match ?
C’était un match très disputé. Il y avait
de l’engagement et un jeu intense. Je
crois que les supporters en ont eu
pour leur argent. Après, on est en
train de découvrir la Premier League.
On fait face à la concurrence. Je pense
que nous avons livré un bon match.
Dommage qu’on se soit fait rejoindre
au score à la fin du match.
Vous avez été l’auteur d’un but et
d’une passe décisive, vous devez tirer
quand même une petite satisfaction
personnelle…
Oui, je suis très content de mon match.
C’est la forme en ce moment. J’espère
que ça continuera. Comme ça, je pour-
rai en faire profiter la sélection.
Comment se passe votre première
saison en Premier League ?
On essaye de faire notre trou. La
premier League, c’est le top du
football. On joue de grosses
équipes chaque week-end. On en
profite à fond. Cette année, nous
sommes en période d’apprentis-
sage. Le défi, c’est d’être bien classés
à l’arrivée. Il faudra être là la saison
prochaine aussi.
Comment le groupe appréhende-
t-il le match du Malawi ?
Il n’y a pas d’appréhension parti-
culière. On est prêts pour ce
match. On va encore travailler
quelques automatismes durant le
stage. Ça va être très dur là-bas.
Mais on sait à quoi s’en tenir.
était présent
Le papa d’Islam Slimani était lui
aussi présent à l’aéroport Houari-Bou-
mediène. Il était là bien sûr pour ac-
cueillir son fils et récupérer sa
belle-fille pour l’accompagner
chez elle.
La
maman de
Soudani à
l’accueil de son fils
Hilal Soudani a eu l’agréable surprise
de rencontrer sa maman, hier, à l’aé-
roport d’Alger, venue l’accueillir à son
arrivée en provenance de Croatie.
Hilal a passé quelques minutes
avec sa mère, avant d’être
conduit dans une voiture au
CTN de Sidi Moussa.
Entretien réalisé par
Moumen Aït Kaci Ali

Vous n’avez plus revu le groupe de- puis le Mondial Ça fait longtemps, effectivement, que je ne suis pas en sélection. Je n’ai plus revu mes coéquipiers depuis la Coupe du monde. Ça coincide avec la fête de l’Aïd et j’en profite pour dire saha aïd- koum à tous les Algériens. Votre blessure au bras est-elle com- plètement guérie ? Je ressens encore des douleurs. C’est pour cela que je suis obligé de porter une attelle. Ce n’est pas encore cicatrisé. Normalement d’ici à un mois, je serai complètement rétabli. Vous avez quand même enchaîné quelques matchs avec Naples, com- ment vous sentez-vous physique- ment ? Je ne suis pas encore à 100%, car j’ai raté une petite partie de la préparation d’intersaison, en raison de la Coupe du monde. Après, il y avait cette blessure qui m’a freiné dans mon élan. Je com- mence maintenant à jouer des matches.

www.lebuteur.com N° 2786 Equipe nationale Mardi 7 octobre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2786
Equipe nationale
Mardi 7 octobre 2014
Coup d’œil
03
03

Brahimi «L’intérêt du PSG pour cet hiver ? Il faudra demander ça à mon agent»

Très humble et disponible, Yacine Brahimi ne se prend pas du tout la tête. Le
Très humble et disponible, Yacine Brahimi ne se prend pas du tout la tête. Le
meilleur dribbleur de la Ligue des champions, et l’homme au triplé magique
avec Porto dans cette même compétition, a bien voulu répondre aux questions
des journalistes.
Yacine ça marche plutôt bien
pour vous, comment arrivez-
vous en sélection ?
Je me porte bien, on débute bien
en championnat et on arrive à en-
chaîner en Ligue des champions,
c’est de bon augure pour la suite. Sur
le plan personnel, ça se passe plutôt
bien aussi.
Vous avez déclaré que vous aviez
envie de marquer plus de buts et
que, pour le moment, vous n’êtes
pas satisfait de votre moyenne
de buts par match, que voulez-
vous dire par là ?
D’abord, je n’ai pas dit cela, ça a
été mal interprété je pense. J’ai tout
simplement déclaré que je suis à
Porto pour marquer un maximum
de buts pour mon équipe et que je
compte bien faire le maximum pour
progresser encore.
Vous êtes sur trois matchs sans
marquer le moindre but, cela
semble vous perturber…
Non, pas du tout, je joue souvent,
je donne le meilleur de moi-même
et je reste concentré sur mes efforts
sur le terrain dans chaque rencon-
tre. J’ai envie de faire plus à Porto,
sans plus.
Les retrouvailles avec Slimani,
qui marche fort lui aussi au Spor-
ting, se sont déroulées comment
nonce comment cette rencontre
face au Malawi à l’extérieur ?
Très difficile. On sait que les
conditions de jeu ne seront pas for-
cément favorables pour nous,
donc on va essayer de se surpasser
pour nous adapter et surtout rester
?
C’était franchement un plaisir
d’avoir retrouvé Slimani qui est un
frère tout d’abord. Je suis content de
ce qu’il réalise avec le Sporting.
Comme je l’ai dit, Islam est un bon
ami, on essayera de faire profiter la
sélection de la forme que nous res-
pirons en ce moment.
En sélection, on attend beaucoup
de vous après ce triplé en Ligue
des champions et votre magni-
fique forme avec Porto, un peu
de pression ?
Non, je prends les choses comme
elles viennent. Bien sûr je vais faire
le maximum durant ce stage pour
mériter de jouer et aider mes frères
en sélection afin de bien négocier
cette double confrontation contre le
Malawi.
Justement, elle s’an-
concentrés sur notre jeu.
Avez-vous une petite idée sur
cette équipe qui a déjà battu
l’Algérie ?
Non, on ne connaît pas du tout
cette équipe. L’important, c’est de
nous concentrer. C’est la clé du
succès.
En cas de victoire, vous serez
plus proche de la qualification.
Oui, c’est sûr mais restons sur ce
premier match. Il faut bien le pré-
parer pour le gagner, après on aura
le temps de parler d’autre chose.
Il paraît que le PSG vous re-
grette et qu’il envisagerait de
vous relancer cet hiver ?
(Rires) Ecoutez, je ne peux pas
vous parler de ça maintenant. Il
faut le demander ça à mon agent.
Entretien réalisé par
Moumen Aït Kaci Ali
Soudani : «Le match de 2010 ne
peut pas être une référence»
Hilal Soudani affiche la grande forme durant ce mois d’octobre.
L’attaquant du Dinamo Zaghreb, qui reste sur un triplé en Europa
League, arrive en sélection tout affûté. Christian Gourcuff tient
là une bonne arme en perspective du match face au Malawi.
Hilal Soudani, saha aïdek ! Comment
avez-vous passé cette fête religieuse ?
Beaucoup de travail nous attend.
Le Malawi reste sur une large vic-
toire (3-0) face à l’Algérie lors des
phases finales de la CAN 2010, ça
vous inspire quoi ?

Mandi : «Jouer trois matches en une semaine ne me pose pas de problème»

Aïssa Mandi n’affichait pas d’appréhension particulière quant à la perspective de jouer trois matches en l’espace d’une semaine. Le défenseur central du Stade de Reims se dit

très motivé : «Je n’ai pas peur de jouer trois matches en une semaine. Je suis un professionnel, je suis habitué à ce genre de situation. On va bien travailler sur le plan de la prépara- tion.» Concernant l’adversaire de l’Algérie, à savoir le Malawi, Mandi dit ne pas avoir d’idée précise. C’est le cas d’ailleurs de la plupart de ses coéquipiers : «Le Malawi, on ne connaît pas franchement. On va bien étudier cet adversaire, comme d’ha- bitude. Ça va être sans doute compliqué comme à chaque fois, mais on va bien gérer. On doit s’adapter aux conditions du match, tout en se focalisant sur nos propres qualités. Un bon résultat reste largement dans nos cordes.»

M.A.

Comme tous les musulmans. C’est une journée sacrée pour nous tous quoique, loin de la famille et des proches, ça n’ait pas la même saveur. Je suis néanmoins content de rentrer au pays. Humer l’air du bled et se re- tremper dans son ambiance, c’est toujours un réel plaisir.

Vous allez préparer le Malawi, c’est un match déjà décisif pour la qualifica- tion.

Je dirai plutôt qu’il est important. Il n’est pas décisif car il reste encore des matches à jouer. Cela étant dit, on est obligés de reve- nir avec un résultat positif si on veut conso- lider notre place. Sur l’ensemble des matches, le résultat peut effectivement être décisif. On va préparer ça durant le stage.

Le Malawi est un adversaire respectable. On le prend très au sérieux. Après, on ne s’arrête pas pour autant sur ce résultat qui date de bientôt cinq ans. Ce n’est pas le même contexte. Le Malawi a peut-être déjà battu l’Algérie, mais les choses ont beau- coup évolué depuis. Ce match ne peut donc en aucun cas servir de référence.

Quelle idée avez-vous sur cette sélec- tion ?

Franchement, on n’a pas d’idée précise. On va les superviser durant le stage. On aura une meilleure idée après.

Vous restez sur un triplé en Europa

League, en parallèle, vous êtes meil- leur buteur du Dinamo Zaghreb, c’est la forme dites donc !

Je suis bien dans ma tête. Je bosse dur chaque jour pour être au top. Je suis bien à Zaghreb. Je ne manque de rien dans ce club. Tout cela fait que je ne pense à rien d’autre qu’à faire mon boulot comme il se doit. Je suis heureux de voir mes efforts ré- compensés sur le terrain. Je ne me laisse pas griser pour autant mais je ne compte pas m’arrêter là.

Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

là. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali Elle a eu lieu sur une pelouse synthétique

Elle a eu lieu sur une pelouse synthétique

Première séance d’entraînement sans quatre joueurs

L première séance d’entraînement de

a

la

sélection nationale s’est déroulée

hier dans une ambiance bon enfant. Vingt joueurs ont pris part à cette pre-

mière session au Centre technique national de Sidi Moussa. Quatre joueurs ont brillé par leur absence. Il s’agit de Liassine Cadamuro, qui devait rejoindre Alger hier en début de soirée, des deux défenseurs du Trabzonspor, Carl Medjani et Essaid Belkalem. Le premier cité devrait rejoindre Alger ce matin puisque, selon une source autorisée auprès de la FAF, c’est Gourcuff qui lui a accordé une journée de plus avec sa famille en France, alors que Belkalem devait rejoindre Alger hier aux alentours de minuit. Enfin, le

quatrième n’est autre que le portier des

Verts, Raïs Mbolhi, qui sera, lui, ce matin à Alger en provenance des Etats-Unis. Les quatre joueurs étaient absents à cette séance, tandis que les vingt autres se sont entraînés et ont même pris part à un match d’application. Même Yacine Brahimi, qui est arrivé un peu en retard, a pris part tout de même à cette séance d’entraînement. Par ailleurs, cette première session a eu lieu sur une pelouse synthétique au niveau du CTN de Sidi Moussa. Gourcuff a voulu donner l’occasion à ses joueurs pour qu’ils s’adap- tent à ce type de pelouse en prévision du match de samedi prochain à Blantyre face au Malawi.

Xavier Poitrinal a dirigé sa première session avec les Verts

Cette première séance d’entraînement des Verts à Sidi Moussa a été aussi la première que dirige Xavier Poitrinal avec la sélection algérienne. Le nouvel entraîneur des gar- diens de l’EN a soumis hier les deux portiers, Azzedine Doukha, de la JS Kabylie, et Moha- med Lamine Zemmamouche, de l’USM Alger, à un programme spécifique et ce, en l’ab- sence du titulaire habituel dans les bois des Verts, Raïs Mbolhi.

H.R.

04 De nos envoyés spéciaux au Malawi S.Fellak N. Sidi Atmane C’est par pure coïncidence
04
De nos envoyés
spéciaux
au Malawi
S.Fellak
N. Sidi Atmane
C’est par pure
coïncidence qu’on
a rencontré, hier
lors de notre es-
cale à l’aéroport
international de
Z. Lahlah

Johannesburg, afin de rallier en- suite le Malawi, l’excellent mi- lieu de terrain et capitaine de l’équipe malawite, en l’occur- rence, Joseph Kamwendo. Le pensionnaire du TP Mazembe, adulé dans son pays, promet un dur après-midi aux Verts, ce sa- medi, au stade Kamuzu de Blantyre. Entretien ! Vous allez affronter l’Algérie, sa- medi prochain à Blantyre, pour le compte de la 3 e journée des élimina- toires de la CAN-2015. Comment voyez ce match ? On s’attend, bien évidemment, à un match compliqué. Tout le monde sait qu’entre le Malawi et l’Algérie, il y a un grand fossé. La sélection algérienne, c’est le top depuis quelques années maintenant et il est clair que notre mission samedi prochain ne s’annonce pas de tout repos. Que connaissez-vous de la sélection algérienne ? Je sais que la majorité des joueurs qui la composent évoluent en Europe, dans de grands clubs. Cependant, je tiens à dire que même si on respecte l’Algérie, on ne va pas se présenter en victimes, bien au contraire. Nous n’avons rien à perdre dans ce match, car on jouera face au favori du groupe. Mais la pression sera plus sur votre sélection, puisqu’elle évoluera à do- micile… Non, du tout. On jouera ce match sans aucune pression. Certes, on va jouer à domicile, mais nos supporters seront là pour nous aider. On va essayer de pratiquer notre jeu habituel, voilà tout. On ne va pas changer notre façon de jouer juste parce qu’en face, il y aura l’Algérie. A Blantyre, le Malawi est pratique- ment invincible. Voilà maintenant plus de cinq ans que la sélection n’y a plus perdu de match officiel. Quel est le secret ? C’est vrai qu’à Blantyre, on se sent très à l’aise et on reste sur une belle série d’invincibilité qui dure depuis plu- sieurs années. Cela ne signifie que pas qu’on gagne nos matchs en mettant la pression sur les adversaires. Pas du

Résumez-

N° 2786 www.lebuteur.com Mardi 7 octobre 2014 Equipe nationale Coup d’œil
N° 2786
www.lebuteur.com
Mardi 7 octobre 2014
Equipe nationale
Coup d’œil

Joseph Kamwendo

Les mesures de prévention renforcées à cause du virus Ebola

Face à la propagation du virus Ebola en Afrique de- puis plusieurs mois mainte- nant et qui a fait déjà plus de 2 000 morts dans plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest et sub-saharienne, les autorités du Malawi a mis en place des mesures de prévention dra- coniennes, notamment à l’aé- roport international de Blantyre. A notre arrivée, on a dû passer quelques tests médicaux vite fait (on nous a fait prendre la température du corps notamment). Il aussi était indispensable pour nous de présenter le carnet médical jaune qui prouve que le titulaire a bien été vacciné contre la fièvre jaune. Il faut noter que le paludisme est lui aussi très répandu.

La pauvreté du peuple est criante !

Avant de nous rendre au Ma- lawi, on savait qu’il s’agissait d’un pays dépourvu de res- sources naturelles, par consé- quent assez pauvre. Une fois sur place, on s’est rendu compte des grosses difficultés que vivent les citoyens qui partent à la recherche de l’eau à longueur de journée. Les habitations sont anciennes et très vétustes. Sur notre che- min à l’hôtel, la pauvreté des gens se lisait sur leur visage. Le centre-ville de Blantyre reste tout de même assez mo- derne et propre, avec la pré- sence de quelques banques, du fait que cette ville de- meure la capitale écono- mique du pays.

L’alcool est partout présent à Blantyre

Ce qu’on a remarqué à notre arrivée à Blantyre, c’est la pré- sence d’un nombre important de bars et autres enseignes de marques d’alcool. Les gens ici sont des amateurs de bière et oublient souvent leurs maux en s’adonnant à l’alcool.

Point de touristes !

Généralement, les pays afri- cains, notamment ceux qui se situent au Sud du continent, attirent les touristes étran- gers, notamment les Britan- niques et les Américains. Cependant au Malawi, le tourisme, ce n’est pas vrai- ment le top, puisqu’on n’a pas eu à en rencontrer un seul durant toute l’après-midi d’hier. Renseignement pris auprès de la population lo- cale, Blantyre n’attire pas les touristes. Ces derniers, quand ils visitent le Malawi, préfè- rent aller au Nord-Est, du pays où se trouve un lac.

L’anglais, langue officielle du pays

Ancienne colonie britan- nique, la langue officielle du Malawi est tout naturelle- ment l’anglais. Cependant, la population locale utilise aussi la langue maternelle qui est appelée le Chichewa.

3 millions de musulmans environ

Sur les 15 millions de ci- toyens qui vivent au Malawi, 3 millions sont musulmans et pratiquent leur religion en toute liberté. La ville de Blan-

tyre compte, d’ailleurs, plu- sieurs mosquées.

S. F.

Le capitaine du Malawi se remémore le match de 2010 et lance déjà les hostilités

«Un autre 3 à 0 attend l’Algérie ce samedi»

tout. Maintenant, on est plus focalisés sur l’Algérie et on ne vise que les trois points. On a une équipe très jeune avec beaucoup de talent. On veut vrai- ment que cette génération soit récom- pensée par une qualification pour la phase finale de cette prochaine CAN. Quel est, justement, l’objectif du Malawi dans cette campagne d’éli- minatoires ? Notre objectif est simple et clair. On veut participer à la CAN. On sait que notre groupe renferme de grosses sé- lections, mais cela ne nous décourage pas pour autant. Depuis la CAN-2010 en Angola, on n’a plus participé à une phase finale. Ça devient long et tous ensemble, on sait qu’on peut le faire. En parlant de la CAN 2010 en Angola, on ne

peut oublier la correction que le Malawi avait infligée à l’Al- gérie, en le

battant sur le score de 3 à 0 lors du premier match… Et comment ! Je me rappelle parfaite- ment de ce match. C’était l’un de mes meilleurs souvenirs en sélection, car j’ai joué quelques minutes. On a créé la grosse surprise en gagnant lourdement face aux Algériens qui étaient qualifiés pourtant pour le Mondial sud-afri- cain. J’avoue qu’on ne s’attendait pas à les battre par ce score. Cependant, je peux vous dire qu’on se prépare ac- tuellement à refaire le même coup à l’Algérie. On va rééditer ça avec un autre 3 à 0 qui va rester encore dans les mémoires. Vous paraissez tellement sûr de vous… Oui, car on a une très bonne équipe et je suis certain qu’on peut bousculer l’Algérie durant ce match. Il ne faudra surtout pas trop les respecter. Comme

je vous l’ai dit tout à l’heure, si on joue notre jeu habituel, nous vaincrons.

«On doit se méfier de Brahimi et Feghouli !»
«On doit se méfier
de Brahimi
et Feghouli !»
«À Blantyre, on est invincibles»
«À Blantyre, on
est invincibles»

Le sélectionneur de l’Ethiopie, dans une inter-

nous les forces

et faiblesses de votre sélec- tion ? Notre grande force réside dans le col- lectif. On n’a pas de grands joueurs qui évoluent en Europe mais on a beau- coup de qualités. L’équipe a un talent fou et on montrera face à l’Algérie ce qu’on est réellement capables de faire.

view qu’il nous avait accordée dernièrement, a dit que la force du Malawi, c’est vous. Ça vous fait quoi d’entendre ça ? Je suis en sélection depuis longtemps maintenant et c’est sûr que j’ai mes re- pères. Je me donne toujours à fond quand il s’agit de mon pays et enten- dre de tels propos, c’est flatteur, c’est

pays et enten- dre de tels propos, c’est flatteur, c’est Avez-vous suivi l’Algérie lors du der-

Avez-vous suivi l’Algérie lors du der- nier Mondial ?

Oui, j’ai suivi votre sélection et en tant qu’Africain, j’étais à fond derrière elle. L’Algérie a représenté dignement le continent et ne méritait pas de se faire éliminer de la sorte. Mais maintenant, on va les affronter et il est clair qu’on ne va plus les soutenir. On fera tout pour les battre de nouveau. Connaissez-vous des joueurs algé- riens en particulier ? Oui, je connais le joueur qui évolue à Porto (Brahimi). C’est un excellent joueur et il faudra qu’on fasse attention à lui. On ne doit surtout pas lui laisser des espaces, car c’est un parfait dri- bleur et ne se privera pas de nous mar- quer. Il y a aussi le numéro 10 (Feghouli). Je l’ai vu lors du dernier Mondial et il était très bon. Je peux en citer plein d’autres, car l’Algérie compte beaucoup de bons joueurs.

sûr ! Quelle sera la clé du match, selon vous ? Le match pourrait se jouer sur des dé- tails. Dans ce genre de rencontre, il n’y a pas de grandes ou petites équipes. La sélection qui proposera le meilleur football l’emportera. Un dernier mot sur l’ES Sétif qui vous a éliminée de la finale de la Ligue des champions africaine la se- maine passée ? On était déçus de cette élimination, mais il faut reconnaître la supériorité de Sétif qui n’a nullement volé sa qua- lification. On lui souhaite bonne chance en finale. Entretien réalisé à Johannesburg par Saïd Fellak

6 joueurs professionnels ont rejoint le Malawi Alors qu’on allait prendre notre cor- respondance vers
6 joueurs
professionnels ont
rejoint le Malawi
Alors qu’on allait prendre notre cor-
respondance vers Blantyre via Johan-
nesburg, on s’est aperçu qu’il y avait dans
l’avion quelques joueurs de la sélection
du Malawi. Environ six joueurs profes-
sionnels, dont cinq qui évoluent en
Afrique du Sud, ont rejoint hier leur
pays, afin d’entamer la prépara-
tion du match face à l’Algé-
rie.

Les Verts ne manqueront de rien à l’hôtel Protea Ryalls

Les Verts ne manqueront de rien à l’hôtel Protea Ryalls C omme indiqué par nos soins,
Les Verts ne manqueront de rien à l’hôtel Protea Ryalls C omme indiqué par nos soins,

C omme indiqué par nos soins, il y a déjà plu- sieurs semaines de cela,

les Verts éliront domicile à leur arrivée à Blantyre jeudi prochain, à l’hôtel Protea Ryalls. Situé dans un quartier paisible de la ville, cet établis- sement hôtelier de quatre étoiles, qu’on a visité hier, of- frira toutes les commodités à Feghouli et ses coéquipiers. La FAF a exigé des responsables de cet hôtel toute une série de

mesures, afin de permettre aux joueurs de bien se concentrer sur leur match.

Il se trouve à 15 km de l’aéroport

L’hôtel Protea Ryalls, qui se situe au centre-ville de Blan- tyre, est très sécurisé. A son

arrivée à l’aéroport internatio- nal de la ville, la délégation al- gérienne aura à parcourir environ 15 km, pour arriver à leur hôtel. En l’absence d’auto- route, l’EN aura à effectuer une trentaine de minutes de route.

Un 4 étoiles, mais incontestablement le meilleur hôtel de Blantyre

Loin des luxueux hôtels et pa- laces que la FAF a tendance à choisir, cette fois, les Verts se- ront hébergés dans un hôtel, certes, moderne, mais haut de gamme, puisqu’il est à souli- gner qu’à Blantyre, il n’y a pas d’hôtel 5 étoiles. Le Protea Ryalls, selon les informations qui nous sont parvenues, de- meure incontestablement le

meilleur de la ville et celui qui offre le plus de commodités de repos et de récupération aux joueurs.

200 € la nuitée !

Cet hôtel, qui comprend 117 chambres (simples et dou- bles), un grand restaurant et une salle de conférences, pro- pose des prix variables, selon la saison et la disponibilité aussi. Ainsi, le responsable de l’accueil nous a expliqué, hier,

qu’en cette période, le prix mi- nimum d’une nuitée dans cet hôtel est de 200 € pour une chambre simple.

A noter que mis à part le jeudi

(date de l’arrivée de l’EN) où

l’hôtel affichera complet, les

réservations pour les vendredi

et samedi sont disponibles.

S. F.

www.lebuteur.com N° 2786 JSK 05 Mardi 7 octobre 2014 Coup neuf «Je n’ai pas parlé
www.lebuteur.com
N° 2786
JSK
05
Mardi 7 octobre 2014
Coup neuf
«Je n’ai pas parlé avec Hannachi, je
ne peux programmer un RDV alors que
j’ignore la date de mon retour à Alger»
? «C’est un dirigeant qui m’a contacté et fait la proposition de venir entraîner la
?
«C’est un
dirigeant
qui m’a
contacté et
fait la
proposition
de venir
entraîner la
JSK»
«C’est
possible de
revenir
exercer mon
métier
d’entraîneur en
Algérie très
prochainement»
Le stage, pas avant
l’installation d’un
nouvel entraîneur
Le championnat national Mobilis observe une trêve de
deux semaines en raison du déroulement de la double
confrontation Algérie-Malawi comptant pour les qualifications
à la phase finale de la CAN 2015. La JSK, à l’instar des au-
tres clubs, va devoir profiter de cette période pour apporter
quelques réglages surtout qu’elle reste sur une défaite face
à la JSS. A en croire certaines indiscrétions, la direction
songe à programmer un stage bloqué probablement à Alger.
Seulement, pour l’instant, le président Hannachi n’a pas pris
de décision préférant d’abord attendre le règlement du dos-
sier du nouvel entraîneur. En d’autres termes, la succession
du Belge Broos est toujours ouverte et il n’y aura pas de
stage avant l’installation d’une nouvelle équipe. Pour l’ins-
tant, le staff intérimaire conduit par Karouf poursuit sa pré-
paration à Tizi, la reprise a eu lieu hier soir.

Bonjour Djamel, comment allez-vous

Croyez-moi, je l’ignore pour l’instant,

tout se décidera en temps opportun. Suivez-vous l’actualité du football na- tional ? Je ne suis pas très branché, pour l’ins- tant, je suis en pèlerinage et je n’ai même pas le temps de me renseigner sur toute l’actualité. Des informations vous donnent comme étant le futur entraîneur de la JSK, quelle est votre version ? Pour l’instant, il n’y a rien d’officiel, je me trouve toujours en Arabie Saoudite. Excusez-moi, je ne peux pas en dire plus.

Y a-t-il un contact avec la JSK ?

Oui j’ai été contacté par un des diri- geants qui m’a fait la pro-

position de venir entraîner la JSK.

Et quelle a été votre ré-

Le rendez-vous sera fixé une fois que je serai relancé ; après on discutera d’une date pour se voir. Pour l’instant je suis toujours en Arabie Saoudite, je n’ai pas trouvé encore de place disponible pour rentrer en Algérie. Quand comptez-vous revenir en Al- gérie ? Je l’ignore pour le moment, peut-être la semaine prochaine, tous les vols pour l’Algérie sont complets cette semaine. J’ai un billet ouvert, j’attends juste une confirmation de l’agence pour rentrer et le plus tôt sera le mieux. Etes-vous motivé pour exercer à la JSK ?

Je ne peux pas aborder cette question aujourd’hui, je préfère attendre que les choses soient débattues plus sérieusement pour parler en toute tranquil- lité. Votre nom est revenu aussi au CRB et au MCA, un com-

Bonjour, je vais bien, merci. Je suis un peu fatigué. La tâche est très dif- ficile, contrairement à ce que peu- vent penser certains. Toutefois, je remercie Dieu pour cette béné- diction. Nous attendons le retour au pays en bonne santé. Parlons si vous le permettez de football, confirmez-vous la ré- siliation de contrat avec le club saoudien d’El Wihda ? Effectivement, j’ai trouvé un accord avec les responsables d’El Wihda pour procéder à la résiliation du contrat. Cette se- maine je vais encore rencontrer les dirigeants de ce club pour quelques détails et je serai définiti- vement libre de tout engagement. Quelles sont les raisons de votre départ, est-ce un limogeage ? Non pas du tout, personne ne m’a limogé. J’ai réalisé des résultats posi- tifs, quatre victoires en début de saison. Pour tout vous dire, je n’ai pas trouvé d’accord avec les diri- geants d’El Wihda sur quelques détails, raison pour laquelle j’ai demandé à partir. Ma demande a reçu leur accord et, croyez- moi, je ne souhaite pas trop m’étaler sur ce sujet. Est-ce que cela sous-entend que vous revenez exercer en Algérie ? Je ne sais pas exactement, néanmoins, il y a de fortes chances de revenir travailler dans notre championnat. Pourrait-on savoir dans quel club ?

n’ai

«Je

fait de

jamais

déclaration

avant

aujourdhui»

ponse ? Pour l’instant, j’ai de- mandé de reporter ça car je suis actuellement en pèleri-

nage, après tout sera plus clair.

mentaire ? Déjà le fait que mon nom soit cité dans ces clubs est pour moi une fierté et ce bien que je sois éloigné des terrains à cause de la suspension. Oui, il y a tou- jours possibilité de venir travailler en Algérie. Nous vous remercions pour cet entre- tien… Merci à vous, je tiens juste à préciser qu’avant cet instant, je n’ai livré aucune déclaration à un canal d’information, tout ce qui a été rapporté comme décla- rations m’engageant est faux, c’est ma première intervention que je vous livre aujourd’hui.

Entretien réalisé par Mohamed Lakhal

Le pèlerinage est terminé, qu’avez-

vous décidé ? Je n’ai rien décidé pour le moment, j’attends que les contacts soient relancés pour discuter de ça plus profondément ; les choses ne sont pas aussi simples que peuvent le penser certains. Un rendez-vous aurait été même pris avec le président Hannachi, selon les mêmes informations qui ont circulé ces derniers temps…

Pour l’instant, il n’y a aucun rendez- vous de pris. J’ignore comment prendre un RDV alors que, pour le moment, Hannachi ne m’a pas contacté. Peut-on comprendre qu’il n’y a aucun rendez-vous ?

Il est toujours hésitant !

n’abandonnera pas Karouf, l’ancien coach du MCA, lui, acceptera-t-il cette éventua- lité ? Et si jamais il consent, il réclamera d’être épaulé par deux autres adjoints de son choix. Et sans trop chercher, il s’agit de l’entraîneur des gardiens, Cerbah, et du préparateur physique, Sayah. Il est utile de rappeler que le président Hannachi a déjà contacté Sayah. Ce dernier devrait rendre une réponse dans les prochaines heures.

Il n’a pas apprécié la manière avec laquelle Broos a quitté le club

Apparemment, ce n’est pas seulement Broos qui n’a pas apprécié la manière avec

accepter.

Le huis clos, un handicap selon lui

Il faut le dire, ce n’est pas facile de jouer devant des gradins vides. La sanction in- fligée par la LFP a handicapé les joueurs kabyles lesquels ne parviennent plus à en- chaîner avec des victoires à «domicile». En effet, Djamel Menad estime que le huis clos est un vrai handicap pour l’équipe. Réaliser des résultats positifs serait un défi pour les joueurs car ce n’est pas évident de jouer sans l’appui des supporters. Cela aussi pourrait le refroidir et le pousser à décliner cette proposition.

Le feuilleton Menad à la JSK est loin de connaître son épi- logue. Après la démission inattendue d’Hugo Broos lequel ne voulait plus pour- suivre son aventure avec le club kabyle suite à son accrochage verbal avec le pré- sident Hannachi, la direction de la JSK a vite fait de contacter l’ancien coach du MCA, Djamel Menad. Ce dernier qui exerce en Arabie Saoudite depuis quelque temps, n’est encore pas rentré. Selon nos sources, il n’a toujours pas obtenu de billet pour ce faire. Toutefois, il n’a pas rencon- tré les dirigeants d’Al > pour apurer sa si- tuation financière. Alors que d’aucuns affirment que Djamel Menad n’acceptera jamais de travailler à la JSK, une source bien informée nous a confié que l’ancien entraîneur du MCA est très hésitant. D’ailleurs, il a confié à ses proches qu’au- cun rendez-vous avec les responsables ka- byles n’a été fixé après l’Aïd. Selon lui, un dirigeant lui a seulement proposé l’idée de prendre en main l’équipe qui a besoin d’un entraîneur capable de gérer cette dé- licate période. Le moins que l’on puisse dire est que Djamel Menad, qui n’est pas contre l’idée d’entraîner la JSK, attend d’abord une proposition officielle de la part du président Hannachi avant d’enta- mer les négociations.

Cerbah et Sayah dans le staff, son exigence

Djamel Menad acceptera-t-il de travail- ler avec Mourad Karouf ? C’est la question que tout le monde se pose depuis l’an- nonce de sa possible venue. Alors que le président Hannachi a déclaré que la JSK

laquelle il a quitté la JSK. Le départ du Belge a semble-t-il donné à réfléchir à Menad, du fait qu’il hésite à accepter l’of- fre de la JSK et ce, pour éviter de subir le même sort un jour. Lui, s’il accepte de tra- vailler à la JSK c’est pour un projet à long terme et pour fixer des objectifs que l’équipe doit atteindre prochainement. Il est utile de dire que la situation est com- plètement différente avec Menad lequel connaît parfaitement le championnat al- gérien ainsi que la mentalité des joueurs. Donc, il pourrait aisément réussir son pari.

Le boss kabyle est prêt à tout lui expliquer

Avant d’entamer les négociations, le président Hannachi n’hésitera pas la moindre seconde à expliquer à Djamel Menad les raisons qui l’ont poussé à s’im- miscer dans le travail technique et piéti- ner les plates-bandes d’Hugo Broos. Nul n’ignore que Menad n’hésitera pas à de- mander carte blanche et insister à ce que personne ne s’immisce dans son travail. Chose que le président Hannachi devrait

Des clubs algériens sur les rangs

Ce n’est pas seulement la JSK qui cour- tise Djamel Menad. Plusieurs autres for- mations souhaiteraient s’attacher les services de l’ancien coach du MCA, qui a déjà fait ses preuves. Autrement dit, il n’aura qu’à étudier toutes les propositions avant de prendre une décision finale.

Hannachi veut tout régler le plus vite possible

Le président Hannachi ne compte pas perdre trop de temps avant de nommer un nouvel entraîneur. Malgré le fait que Mourad Karouf assure l’intérim depuis quelques jours, le chairman kabyle sou- haiterait régler cette affaire le plus vite possible. Donc, s’il parvient à finaliser avec Menad cette semaine, ce serait l’idéal. Dans le cas contraire, il sera dans l’obliga- tion de patienter encore avant de décider. Heureusement que le championnat ob- serve une trêve de quelques jours et que la JSK n’affrontera le MCEE que le 18 octo- bre.

Saïd D.

06
06
N° 2786 www.lebuteur.com Mardi 7 octobre 2014 JSK Coup d’œil
N° 2786
www.lebuteur.com
Mardi 7 octobre 2014
JSK
Coup d’œil

La JSK invitée par le club égyptien du Zamalek pour un match gala ce week-end

Hannachi – Delhoum

rendez-vous ce mercredi

A pparemment, un malheur n’arrive jamais seul. Après les nat national Mobilis sanctions infli- à
A pparemment,
un malheur
n’arrive jamais
seul. Après les
nat national Mobilis
sanctions infli-
à jouer dans une autre équipe
en Algérie que l’ESS ? Difficile
de connaître une réponse du
moment que le joueur compte
résilier son contrat à l’amiable.
A lors que le champion-
observe une trêve de
gées à la JSK et
la démission d’Hugo Broos, l’un
des éléments clés de cette
équipe s’apprête à quitter le club
lors du prochain mercato hiver-
nal. Comme rapporté précé-
demment par nos soins, le
milieu de terrain, Mourad Del-
houm ne compte plus poursui-
vre son aventure avec le club
kabyle. L’ancien joueur de l’En-
tente de Sétif et selon nos infor-
mations, ne se sent plus à l’aise à
la JSK. Malgré le fait qu’il soit
considéré comme étant le recru-
tement de luxe de l’équipe de ce
début de saison, le numéro 4
souhaiterait changer d’air dans
les plus brefs délais. D’ailleurs, il
compte s’entretenir avec le pré-
sident Hannachi ce mercredi
pour lui faire part de son inten-
tion de quitter les Canaris le 31
décembre prochain. Une déci-
sion qui va certainement sur-
prendre tous les supporters
kabyles lesquels étaient tous aux
anges après le recrutement de
Mourad. D’ailleurs, ils vont cer-
tainement poser une question :
Le joueur a passé
une IRM hier à Sétif
Souffrant d’une blessure à la
cuisse, Mourad Delhoum ne
s’est pas présenté à la séance de
reprise qui s’est déroulée hier
soir au stade du 1er-Novembre
de Tizi Ouzou. Le milieu de
terrain est resté à Sétif pour
passer une IRM afin de connaî-
tre l’origine de sa blessure.
D’après nos informations, il ral-
liera la ville des Genêts ce mer-
credi.
pouvoir obtenir la lettre de li-
bération et signer dans un
autre club. D’après nos sources,
Delhoum a confié à ses proches
qu’il allait rencontrer le prési-
dent Hannachi pour lui faire
part de son intention ce mer-
credi : «Je ne pense pas pou-
voir continuer à la JSK. Je
vais rencontrer le prési-
dent Hannachi ce mer-
credi pour lui faire
savoir que je sou-
haite quitter la JSK
le 31 décembre pro-
chain.»
W. A.
quinze jours en raison de la
double confrontation Algé-
rie – Malawi comptant pour
les qualifications à la phase
finale de la CAN 2015, la JSK
vient de recevoir une invitation
de la part du club égyptien du
Zamalek pour prendre part à un match gala en
Egypte, le week-end prochain. Selon une
source très crédible, le club égyptien a pensé à
la JSK bien entendu pour son palmarès à
l’échelle africaine et surtout en raison de
l’épreuve que le club algérien a traversée après
la mort tragique de son attaquant, le Camerou-
nais, Albert Ebossé. Cette invitation pour la-
quelle la direction a déjà exprimé son accord
va permettre aux joueurs de se frotter à l’une
des plus grosses cylindrées du continent afri-
cain avant la reprise du championnat local.
Delhoum à ses
proches : «Je
quitterai la JSK le 31
décembre»
La direction a déjà commencé
les préparatifs du
déplacement
Une fois l’accord donné au
club égyptien concernant
le déplacement en
Egypte, les dirigeants
de la JSK ont entamé
les procédures admi-
nistratives pour le
Pourquoi Delhoum ne veut plus
continuer à la JSK ? N’est-il plus
à l’aise dans cette équipe ? Le
fait que la JSK soit privée de
jouer la LDC est-il derrière cette
décision ? Ne s’est-il pas habitué
Apparemment,
Mourad Delhoum a
déjà pris la déci-
sion de quitter la
JSK au mois de dé-
cembre. Malgré le
fait qu’il soit tou-
jours sous contrat, le
milieu de terrain est
prêt à restituer
une
somme
d’argent
pour
Les
internationaux
en EN A et
Olympique en
regroupement
Par ailleurs, la séance de reprise d’hier soir a
été aussi caractérisée par l’absence des internatio-
naux, Ziti et Dokha, le portier, en stage avec la sé-
lection, en prévision du match face au Malawi
prévu samedi prochain ainsi que Aïboud et
Ihadjadene rentrés en regroupement égale-
ment avec la sélection olympique qui
prépare de futures échéances, no-
tamment les Jeux olympiques
de Rio de 2016.
Youcef Khodja
passera l’IRM
aujourd’hui
Absence autorisée pour
Meguehout, Mekkaoui et
Youcef Khoudja
L’ attaquant de la JSK, Youcef
Khodja, a contracté une mé-
déplacement en
Egypte le week-end
prochain. Hier à
l’occasion de la re-
prise des entraine-
ments, nous avons
appris que les joueurs
ont été invités à remet-
tre dans les meilleurs
délais à la direction
leur passeport afin
de déposer la de-
mande de visa pour
l’Egypte. Comme
c’est une invita-
tion émanant di-
rectement
d’Egypte, l’ambas-
sade égyptienne
en Algérie est in-
formée pour facili-
ter la tâche aux
Kabyles.
chante blessure au genou lors
Lyès A.
de la précédente journée du
championnat Mo-
bilis, face à la JSS.
Le joueur a diffici-
lement terminé le
match, ce qui a
contraint le staff
médical à le mé-
nager depuis la
dernière confron-
tation. Autorisé à
rentrer chez lui, à
Oum El Bouaghi,
pour passer les fêtes de l’Aïd, l’attaquant
canari a pris rendez-vous pour une IRM
aujourd’hui. Il a eu le feu vert des respon-
sables pour prolonger son retour à Tizi.
Selon un dirigeant, il est attendu demain à
Tizi.
Pour ce qui concerne l’absence des trois
joueurs, Meguehout, Mekkaoui et l’attaquant,
Youcef Khoudja, à la séance de reprise des en-
trainements d’hier soir, nous avons appris que
les joueurs cités ont obtenu l’autorisation
de la direction pour prolonger, surtout
Youcef Khoudja qui doit passer une
IRM aujourd’hui à Oum El
Bouaghi.
Il est incertain pour le
match du MCEE
La reprise des entrainements de la JSK
qui s’est déroulée hier soir au stade du
1er-Novembre a été caractérisée par l’ab-
sence de quelques joueurs, notamment
Youcef Khodja, blessé. Le joueur devrait
être ménagé pour quelque temps afin de
ne pas compliquer son cas et sera soumis
à un programme adapté. Même s’il est en-
core trop tôt pour se prononcer sur la na-
ture de la blessure, sachant que l’IRM est
prévue pour aujourd’hui, l’attaquant, You-
cef Khodja serait incertain face au MCEE.
Le staff technique compte sur le retour de
Karrar afin de parfaire le secteur offensif,
resté muet pendant deux rencontres à do-
micile, respectivement face à l’ASO et la
JSS.
«J’espère que ce n’est
pas trop grave»
Joint par nos soins dans l’après-midi
d’hier, l’attaquant Khodja nous a déclaré :
«Je vais passer des examens ce matin. Je
vais ensuite rentrer à Tizi pour consulter le
staff médical du club. J’espère que ma
blessure du genou n’est pas trop grave et
qu’elle ne m’éloignera pas des terrains
pour longtemps. Je n’ai pas envie de lais-
ser mon équipe dans une situation difficile
surtout qu’on a besoin de tout le monde.
Je vais profiter de cette trêve pour me soi-
gner et me préparer pour la reprise.»
L.A.
Karrar «Je profite de la trêve pour revenir à mon niveau avant le MCEE !»
Karrar «Je profite de la trêve pour
revenir à mon niveau avant le MCEE !»
Abdul Raheem Karrar, l’attaquant irakien de la JSK, avoue qu’il profitera de cette trêve de deux
semaines pour revenir à son meilleur niveau. Opéré du ménisque il y a un peu plus d’une se-
maine, Karrar commence à ressentir une nette amélioration et assure que d’ici à la reprise du
championnat Mobilis, il sera d’attaque.
Tout d’abord, nous vous présentons
nos meilleurs vœux à l’occasion de la
fête de l’Aïd El Adha. Comment vous
portez-vous ?
Je vous remercie beaucoup. C’est le pre-
mier Aïd que je passe en Algérie et, croyez-
moi, je l’ai passé dans la chaleur familiale
avec la présence des membres de ma fa-
mille ainsi que les amis de la JSK qui ne
m’ont pas laissé seul une minute pendant
ces deux derniers jours. J’avoue que je me
porte mieux, et même pour ma blessure, je
commence à ressentir une nette améliora-
tion.
Depuis votre intervention du genou,
vous êtes soumis à un programme de
rééducation ainsi qu’à du footing, est-
ce que vous ressentez une améliora-
tion ?
Oui je ressens une nette amélioration, je
travaille dur sous la houlette des membres
du staff médical. La blessure fait partie du
passé, maintenant je m’apprête à entamer
la deuxième phase de la préparation.
Quand serez-vous autorisé à repren-
dre avec le groupe ?
Cela dépendra de ma guérison. Je vous
assure que je ne souhaite pas rechuter. Pour
l’instant je continue un programme en
solo, ce soir aussi je le suivrai encore (en-
tretien réalisé hier, Ndlr). Je vais attendre le
signal du médecin du club pour reprendre
avec le groupe mais en principe, si tout va
bien, cette semaine je vais m’entraîner avec
mes partenaires.
Le championnat observe une trêve de
quinze jours en raison du déroule-
ment du match Malawi-Algérie, ce
sera une occasion pour vous de prépa-
rer votre retour à la compétition, n’est-
ce pas ?
Exactement, je vais profiter au maximum
de cette trêve pour revenir au meilleur de
ma forme physique. Dès lors que je ne res-
sentirai plus de douleurs, il va falloir redou-
bler d’efforts pour récupérer le temps perdu.
Je pense que j’ai largement le temps pour rat-
traper le retard et je serai ainsi apte d’ici la
reprise de la compétition.
Selon des échos qui nous sont parve-
nus, le staff technique songe à pro-
grammer des matchs amicaux en cette
période de trêve, cela devrait aussi
vous permettre de retrouver la compé-
tition…
Oui c’est évident que la programmation
de matchs amicaux lors de cette trêve est
nécessaire. Nous allons rester deux se-
maines sans compétition et, du coup, ce
genre d’exercice est bénéfique pour le
groupe. Personnellement je suis soulagé car
ça me permettra aussi de retrouver mes re-
pères.
Au retour de la compétition vous serez
attendu par tout le monde sachant que
le compartiment offensif a montré
quelques lacunes ces der-
nières semaines…
Je vous assure que j’ai vrai-
ment hâte de retrouver la com-
pétition. Ma blessure est vraiment tombée
au mauvais moment. En ce moment,
l’équipe a besoin de tout le monde. Person-
nellement, je vais me préparer pendant
cette trêve pour revenir à mon meilleur ni-
veau. Je promets de faire de mon mieux
pour améliorer la situation du comparti-
ment offensif. Il ne faut pas oublier
que nous sortons
d’une période diffi-
cile avec la mort
d’Ebossé. Franche-
ment, ç’a été une tra-
gédie. Je sais que je
suis attendu, je serai
sollicité pour mar-
quer des buts, c’est
après tout la raison
pour laquelle je suis
venu, je promets que je
ne lésinerai pas sur les
efforts pour apporter
une grande contribution
à mon équipe.
Entretien réalisé par
Lyès Aouiche
repris
L’attaquant
et irakien,
Abdul
Raheem
Karrar,
repris
le
chemin
de
l’entraînement
hier.
Après
subi
une
in- à
tervention
chirurgicale
du
genou
puis
été
soumis
des
exercices
de
rééducation,
Karrar
obtenu
l’aval
du
mé-
decin
chef,
Djadjoua,
pour
a footing avoir avoir footing.
entamer
le
La
situa-
tion
du
joueur
est
en
nette
amélioration
a staff
le
médi-
cal
rassure
sur
son
retour
pour
a Il le prochain
le
match
face
au
MCEE.

prochaines heures»

www.lebuteur.com N° 2786 USMA 07 Mardi 7 octobre 2014 Coup de vent
www.lebuteur.com
N° 2786
USMA
07
Mardi 7 octobre 2014
Coup de vent
H ubert Velud, à l’image de ses joueurs, a profité de l’arrêt du champion- nat,
H ubert Velud, à
l’image de ses
joueurs, a profité de
l’arrêt du champion-
nat, pour rentrer
chez lui. De retour hier en fin de
matinée à Alger, nous avons pu
l’accoster dans le hall de l’aéroport
international Houari-Boumediène.
Interrogé, le coach français nous a
dit qu’il n’avait à aucun moment
songé à rendre le tablier. «La pé-
riode que le club traverse n’est pas
facile, mais je n’ai pas songé à dé-
missionner. Je ne compte pas le
faire d’ailleurs. C’est vrai que
nous avons perdu trois ren-
contres de suite, seulement
ce n’est pas pour autant
que nous allons dire
qu’il y a le feu à
l’USMA. Nous
sommes confiants et
nous allons faire
de notre mieux
pour remonter
la pente.»
compte m’entretenir Orinel «Je les dirigeants dans les
compte m’entretenir
Orinel «Je
les dirigeants dans les

avec

Après avoir été autorisé à rentrer chez lui en France, pour passer quelques jours auprès de sa petite famille pour se ressourcer, mais aussi régler des affaires personnelles, Akim Orinel a regagné, hier, Alger en provenance de Marseille. Accompagné par son coéquipier Salim Laassami, le mi- lieu de terrain usmiste, recruté à l’intersaison, avait, pour rappel, émis le vœu de quitter le club champion d’Algérie en titre. C’est dire que son retour en a surpris plus d’un, du moment qu’il avait décidé de résilier son contrat pour rele- ver un nouveau chal- lenge en France. Interrogé à ce sujet, le transfuge de Fréjus Saint-Raphaël nous a dit : «Pour le moment, rien n’est encore fait. Je suis toujours sous contrat avec l’USMA. Le président et le coach ont, certes, confirmé mon envie de quitter le na- vire, mais jusqu’à preuve du contraire, je suis toujours au club. Franchement, je suis toujours dans le flou. Ce n’est qu’en se mettant autour d’une table avec les dirigeants que tout sera plus clair dans ma tête. Le rendez-vous n’a pas encore été fixé, mais si tout se passe comme

n’a pas encore été fixé, mais si tout se passe comme prévu, cette discussion aura lieu

prévu, cette discussion aura lieu dans les pro- chaines heures.»

«Il se pourrait que je sois du voyage à Sétif»

Akim Orinel ajoutera :

«Je viens d’arriver à Alger. Je dois tout d’abord reprendre le che- min de l’entraînement avec mes coéquipiers, afin de maintenir ma forme, en attendant d’être fixé. Pour le mo- ment, je ne sais pas si je serai du voyage ou pas à Sétif. Mais si on me de- mande de le faire, bien sûr que je m’y rendrai, du moment que je suis toujours sous contrat et que je dois donc respec- ter mes engagements.» Pour rappel, la direc- tion de l’USMA a fait appel à un huissier de justice, avant l’Aïd, pour constater les absences du Franco-Algérien.

Adel C.

Velud «Il n’y a pas le feu à l’USMA et je ne songe pas à démissionner»

«Le stage prévu à Sétif nous sera bénéfique»

Interrogé à propos du stage que les Rouge et Noir effectueront pen- dant une semaine à Sétif, l’ex-sé- lectionneur du Togo nous dira :

«Je suis convaincu qu’il nous sera bénéfique. L’arrêt du championnat arrive au bon moment. Nous allons essayer de mettre en place un pro- gramme, afin de corriger les erreurs commises.» Les coéquipiers de Khoualed, qui sont loin de leur meilleur niveau, doivent donc s’at- tendre à suer lors des jours à venir.

«Je suis persuadé que tout rentrera dans l’ordre»

Pour conclure, Hubert Velud s’est montré confiant, en nous décla- rant : «Je suis persuadé que tout rentrera dans l’ordre lors les jours à venir. J’ai confiance en mes joueurs et nous allons tous mettre main dans la main afin d’arrêter cette série de mauvais résultats et repar- tir de l’avant.» Des propos qui ne devront que rassurer et réjouir les supporters.

Adel C.

Plusieurs absents à la reprise

l l

La reprise de l’entraî-

nement s’est effectuée

hier matin par les Rouge et Noir. Lors de la première séance de la semaine, plu- sieurs joueurs ont manqué à l’appel pour diverses raisons. A ce sujet, nous avons appris que pas moins de 13 éléments ont brillé par leur absence. Les joueurs n’ont pas été les seuls puisque même Velud et Armand Sene n’ont pu rejoin- dre l’équipe qu’en début de soirée, eux qui sont arrivés à Alger en début d’après-midi.

Haddad exige un rachat face au MCO

l l Comme nous l’avons souligné dans notre pré-

cédente édition, Haddad a fixé un rendez-vous aux membres du staff technique, afin de leur demander des comptes, suite à la nouvelle défaite concédée à Constan- tine face à l’équipe locale. Selon nos sources, le prési- dent a demandé à Velud et ses assistants de vite réagir. Zem- mamouche et ses coéquipiers débuteront leur prochaine rencontre sous pression, puisqu’ils savent que désor- mais, aucun autre échec ne sera toléré par Rebouh, sur- tout à Bologhine.

Andria «Il faut se ressaisir, et vite !»

Aligné une nouvelle fois dans le onze de départ jeudi passé à l’occasion de l’af- fiche de la sixième journée ayant mis aux prises à Constantine l’équipe phare de cette ville avec les Rouge et Noir, Andria Charles Carolus est resté muet malgré les efforts qu’il a fournis tout le temps qu’il a passé sur la pelouse avant qu’il cède sa place en seconde période. Joint par nos soins, le Malgache est revenu sur cette défaite au goût amer et qu’il faut vite oublier, selon lui.

au goût amer et qu’il faut vite oublier, selon lui. à donner un coup de main

à donner un coup de main à mes coéqui- piers, hélas ! ça n’a pas été le cas, puisque les douleurs m’ont obligé à demander mon remplacement. J’espère que ce n’est pas trop grave, en tout cas je compte bien me soigner lors des jours à venir afin d’être disponible le plus tôt possible et pouvoir du coup participer aux prochains rendez- vous de mon club. Des rendez-vous d’une grande impor- tance, n’est-ce pas ? Oui, effectivement. Nous n’avons plus droit à l’erreur. Il faut vite sortir la tête de l’eau, et nous comptons faire le maximum pour mettre fin à cette série de mauvais ré- sultats. Nous savons tous ce que les res- ponsables ainsi que les supporters attendent de nous. Nous allons donner le meilleur de nous-mêmes, tout en espérant revenir au sommet du classement. Une halte de deux semaines sera obser- vée. Pensez-vous que ce sera une occa- sion pour remettre de l’ordre et repartir du bon pied ? Oui, bien sûr. C’est une aubaine et c’est à

nous de bien la saisir. Nous allons récupé- rer nos blessés, ce qui ne fera que renfor- cer le groupe. Je suis sûr aussi que les membres du staff technique vont mettre en place un programme pour que nous puissions aborder le reste de cette phase aller sereinement et de la meilleure des manières. À nous de les aider en appli- quant à la lettre leurs consignes. Il faut que nous soyons solidaires pour sortir de la zone de turbulences, et sans l’implication totale de tout le monde nous ne pourrons pas faire grand-chose. Un stage d’une semaine se déroulera à Sétif. Qu’en pensez-vous ? Si le coach pense que le mieux est d’aller tra- vailler là-bas, nous irons sans la moindre contestation. À Sétif ou ailleurs, nous allons continuer à fournir des efforts tout en priant pour que nous soyons récompensés. L’USMA est une grande équipe, il ne faut pas l’oublier, et nous allons faire en sorte de remettre notre club à la place où il mérite d’être. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Encore une défaite d’essuyée lors de votre dernière sortie, la troisième consé- cutive. Qu’avez-vous à nous dire à pro- pos de ce nouveau faux pas ? C’est difficile de vivre une telle situation. Nous n’avons pas pour habitude de concé- der autant de défaites. C’est tout à fait nor- mal donc que nous soyons tous déçus et que nos supporters le soient aussi. Person- nellement, je n’ai à aucun moment songé à vivre un tel début de saison. Que voulez- vous que je vous dise ? La situation est agaçante. Il faut se ressaisir et vite. Selon vous, qu’est-ce qui vous a manqué pour éviter un nouvel échec ? Je dirais que la réussite nous a fait défaut et c’est ce que nous avons payé cher. Dans l’en- semble, je trouve que nous n’avons pas été mauvais, que ce soit contre le CSC ou lors de nos précédentes sorties. L’équipe a fourni de bonnes prestations. Nous nous créons plu- sieurs occasions chaque match, mais à chaque fois nous ne les concrétisons pas. La chance nous tourne le dos, c’est rageant parce que je pense que nous méritons à chaque fois un meilleur résultat que ceux que nous avons réalisés ces dernières semaines. Lors de ce match, vous avez réduit le score tardivement. Est-ce que cela vous laisse des regrets ? Oui, bien sûr. Je pense que si nous l’avions fait plus tôt, la donne aurait pu changer. Dommage que nous n’avons réussi à le faire qu’en fin de rencontre. Les carottes étaient déjà cuites puisqu’il ne restait pas beaucoup de temps à jouer. Si cela n’avait pas été le cas, nous aurions continué à faire douter nos adversaires, tout en espé- rant les surprendre une nouvelle fois. Revenons à vous, vous avez quitté le ter- rain blessé. De quoi souffrez-vous au juste ? Je souffre d’un bobo à la cheville. J’aurais voulu rester sur la pelouse pour continuer

08
08
N° 2786 www.lebuteur.com Mardi 7 octobre 2014 MCA Coup d’œil
N° 2786
www.lebuteur.com
Mardi 7 octobre 2014
MCA
Coup d’œil

Le maintien de Charef divise la direction du Mouloudia

A près le troi- sième faux pas des Vert et Rouge

cette fois-ci à domicile face à l’ASMO, le vieux club algérois accuse désormais un retard de quatre unités au terme de six journées seule- ment de champion- nat au lieu de se hisser en haut de l’af- fiche. Cette situation inquiète au plus haut point les diri- geants du club qui ont été accostés par les supporters qui n’ont pas été du tout emballés par le jeu produit jeudi der- nier face au nou- veau promu. Pis encore, sans un Chaouchi des grands jours, le Mouloudia aurait pu perdre la partie sans que personne

ne crie au scan- dale tant les cama- rades de Zeghdane ne transpiraient pas la sérénité et la confiance d’une équipe qui aspire à jouer le titre. C’est pour cela que le maintien de Charef, pour- tant sous contrat avec le club jusqu’en juin 2017, est plus que jamais contesté au sein

même du conseil d’administration. Certains membres, lassés des frasques du coach le plus contro- versé de la Ligue 1 Mobilis, récla- ment tout simplement son départ du club quitte à payer des indemnités car on ne peut plus poursuivre l’aventure avec un technicien qui est très méprisant envers ses joueurs, les supporters et même les dirigeants. En d’autres termes, Charef divise le Mouloudia car il est désormais loin le temps où il jouissait de la pleine confiance de sa direction et des Chnaoua qui ont fini par lui tourner le dos. Le match contre l’ASMO il- lustre parfaitement le désarroi du public de Bologhine.

Le CA a sollicité Hadj Taleb pour une réunion d’urgence

Nous avons par ailleurs appris que les membres du conseil, qui ne veu- lent surtout pas rester les bras croi- sés alors que le club est en train de naviguer en eaux troubles, viennent de solliciter le président Hadj Taleb pour réunion d’urgence qui doit se tenir dans les heures qui viennent. Les membres du conseil doivent dé- battre de la situation actuelle du club et des solutions qu’il faudrait appor- ter pour sortir de ce marasme. Ce n’est qu’à l’issue de cette réunion que Charef sera par la suite convoqué pour apporter des éclaircissements sur la politique qu’il est en train de mener. Même s’il a toujours eu carte blanche, cette fois-ci, il doit rendre des comptes à son employeur. Il devra s’expliquer sur certains choix et son attitude odieuse envers un photographe d’un organe de presse étatique alors que le Mouloudia est sous la tutelle de la Sonatrach. Cela fait forcément désordre dans un club

qui vient tout juste de soigner son image longtemps écornée par le boy- cott de la cérémonie protocolaire.

Les Chnaoua réclament carrément son départ

Pour les supporters du Moulou- dia, il n’y a aucune ambiguïté possi- ble ni le moindre doute sur l’avenir de Charef. Exaspérés par cette poli- tique de favoritisme mise en place par le coach qui était soi-disant au- dessus de tout cela, les fans du club ont réclamé, jeudi dernier, avec force détermination, le départ de Charef qui risque de mener le club à sa perte malgré les gros investisse- ments de la Sonatrach qui n’a pas lé- siné sur les moyens pour permettre au MCA de truster dans un premier lieu les titres au niveau national avant de s’attaquer au continent afri- cain. Les supporters reprochent l’en- têtement de Charef, notamment face à l’ASMO lorsqu’il a refusé d’opérer des changements alors que la situa- tion l’imposait, cela a créé une cas- sure. Ils ont l’impression que le coach fait exprès de casser l’équipe en persistant à faire jouer un Karim Hendou complètement à côté de son sujet. Et lorsqu’on connaît l’influence qu’ont les supporters du Doyen sur la direction, il sera très difficile pour les pensionnaires de Hydra de navi- guer indéfiniment à contre-courant.

Son absence lors des mises au vert exaspère les dirigeants

En plus de certains aspects tech- niques qui restent du ressort et des prérogatives de Charef, ce qui exas- père le plus les responsables du club, c’est le fait que le coach, censé être le premier responsable de la barre

technique, soit le grand absent lors des mises au vert effectuées dans la capitale. Lors de la dernière affiche face aux Asémistes, tous les joueurs étaient en regroupement à l’hôtel d’El Biar devenu le QG de l’équipe, sauf Charef qui, lui, préfère se ren- dre à son domicile alors que la chambre est payée par l’administra- tion. Un gâchis qui déplaît aux diri- geants qui estime que Charef doit être au près de ses troupes surtout à la veille d’un match aussi important. Voilà une situation de plus qui ac- centue le fossé qui existe désormais entre les dirigeants et l’ex-entraîneur de l’USMH dont l’avenir s’inscrit plus que jamais en pointillés.

Le président Taleb s’inspire de Laïb pour le garder

C’est contre vents et marées que le président Hadj Taleb veut donner une seconde chance à Charef de se refaire une santé. Il faut dire que Hadj Taleb s’inspire de son homo- logue de l’USMH, Mohamed Laïb, qui avait la saison dernière gardé Charef malgré les cinq défaites de suite en championnat qui aurait coûté la tête à n’importe quel coach. Cette marque de confiance a fini par payer puisque les Jaune et Noir avaient terminé la saison en force. Le boss mouloudéen semble vouloir maintenir Charef tandis que certains de ses collaborateurs exigent de lui une décision radicale. Voulant à tout prix prôner la stabilité, gage de toute réussite, Hadj Taleb a confiance dans son jugement et entend maintenir Charef mais cela ne pourra durer in- définiment car au prochain faux pas, la question du limogeage va refaire surface.

T.Che

Gherbi et Benbraham doivent figurer dans le Chaouchi : «Je n’ai fait que mon onze
Gherbi et Benbraham
doivent figurer dans le
Chaouchi : «Je n’ai fait que mon
onze type
travail face à l’ASMO et les Chnaoua
Même si les responsables du club n’ont
jamais eu l’intention de s’immiscer
doivent nous soutenir»
dans les affaires techniques qui sont
les prérogatives de Charef et ses
collaborateurs, on croit savoir
Auteur d’une pres-
que le choix de maintenir le
même onze de départ a créé
la zizanie au sein même du
vestiaire qui est actuelle-
ment en effervescence.
Des proches du club
étaient hier matin au siège
du club sis à Hydra pour
évoquer cette question épi-
neuse qui a fait tant jaser. A
savoir que Sabri Gherbi et So-
tation de haute fac-
ture contre les Oranais,
Fawzi Chaouchi semble
avoir retrouvé son niveau
d’il y a deux saisons. L’en-
fant de Bordj Menaïel met
l’accent dans cet entre-
tien sur l’importance
fiane Benbraham ont leur place
dans le onze type et qu’il fau-
drait laisser sur le banc des
joueurs comme Hendou et Sylla qui
sont aux antipodes du niveau requis
pour jouer dans un club comme le
Mouloudia. Lors des prochains
de ne pas céder à la
panique.
matches, à commencer par celui contre
l’USMBA, le MCA doit changer de vi-
Alors, toujours déçu
après le match nul
concédé face à
sage en injectant du sang neuf car
l’équipe agonise à petit feu à cause
de certains joueurs qui sont en
train de tirer l’équipe vers le bas.
Charef, qui n’aime pas qu’on lui
l’ASMO ?
Déçu oui, mais il ne faut
pas non plus en faire toute
une histoire car cela arrive
aux meilleures équipes de se
pour la suite des événements,
n’est-ce pas ?
Ecoutez, je n’ai fait que mon travail.
Effectivement, je me sentais bien ce
soir-là et j’ai pu sortir un gros
match. J’aurais aimé que ma presta-
tion soit suivie par une victoire,
mais hélas ce n’était pas le cas.
Qu’avez-vous à dire aux suppor-
ters qui ont été très critiques avec
Charef ?
Moi, je suis un joueur qui doit se
concentrer sur sa mission sur le ter-
rain. Je dis aux supporters qu’ils
doivent s’armer de patience. Ils doi-
vent nous soutenir dans ces mo-
ments difficiles même si j’estime
qu’il n’y a pas péril en la demeure
car on peut tout aussi bien ramener
les trois points de Bel Abbès et ré-
cupérer les unités vendangées chez
nous. Nous ne sommes qu’à la
sixième journée et tout reste possi-
ble.
Mais vous convenez qu’un club qui
aspire à jouer les premiers rôles ne
doit pas perdre des points à domi-
cile…
C’est vrai qu’on ne doit pas se per-
mettre de perdre des points chez
nous. Mais cela arrive lors d’une sai-
son. Le plus important, c’est
qu’on réagisse positivement
lors de nos prochains ren-
dez-vous.
Vous n’avez pas été re-
tenu, Karaoui et vous,
en Equipe nationale.
Comment avez-vous
vécu cette mise à
l’écart ?
Je respecte totale-
ment les choix de
Gourcuff. Je suis
passé par des moments
très difficiles avec une suspension
d’une année. Et dès mon retour,
je me retrouve titulaire au Mou-
loudia et retenu en sélection na-
tionale. C’est tout bénef pour
moi. A présent, je dois travail-
ler davantage pour progresser
et améliorer mon rende-
ment. J’espère de tout cœur
que l’Equipe nationale
remporte cette double
confrontation avec le Ma-
lawi afin de valider son
billet pour la prochaine
CAN au Maroc.
Entretien réalisé par
Tarek-Che
Certains
joueurs
attendent
les salaires
dicte certains choix, devra
pourtant s’y faire faute de
quoi il risque lui aussi
connaitre le sort d’Alain
Geiger qui avait été congé-
dié pour insuffisance de
résultats. Un choix qui
avait permis au Doyen de
remporter la Coupe d’Algérie
avec Fouad Bouali.
faire accrocher à domicile. Nous
avons dominé les débats, on s’est
créé les meilleures occasions mais la
réussite n’était pas au rendez-vous. Il
y a des jours où rien ne fonctionne
comme on le voudrait.
d’août et
septembre
T.Che
Vous avez été le meilleur joueur
de votre équipe. Cela doit
vous mettre en confiance
Même si le problème financier
est un vocabulaire banni du Mou-
loudia depuis l’avènement de la So-
natrach, il faut dire que certains
joueurs surtout les nouvelles recrues
attendent de percevoir les salaires du
mois d’août et septembre. Une situa-
tion qui devient pesante pour les élé-
ments qui sont dans l’attente d’une
régularisation qui devrait intervenir dans
les prochains jours.
www.lebuteur.com N° 2786 MCA Mardi 7 octobre 2014 Coup de manivelle
www.lebuteur.com
N° 2786
MCA
Mardi 7 octobre 2014
Coup de manivelle
09
09

Mouloudia-ESBA, aujourd’hui à 16h

Afin de meubler la trêve, Boualem Charef a pro- grammé un match amical face à l’ESBA, au stade d’El Mokrani. C’est la seconde fois que l’équipe donne la réplique à cette formation qu’elle a battue sur le score de deux buts à zéro. Toute- fois, ce sont uniquement les joueurs qui ont l’habitude d’être titularisés qui pren- dront part à cette confronta- tion, afin qu’ils puissent bénéficier d’un bon volume de jeu. Ainsi, il faut s’atten- dre à ce que Charef aligne son équipe-type lors de cette confrontation.

Les joueurs

remplaçants

affronteront

Staouéli

Afin que les joueurs rem- plaçants puissent bénéficier d’un bon volume de jeu à leur tour, Charef a pro- grammé, demain, un autre match amical qui se jouera à 17h, à Staouéli, face à la for- mation locale. C’est Ameur Benali qui dirigera la se- conde équipe du Mouloudia pour cette confrontation.

M’bingue depuis hier au Gabon

Pour des raisons d’ordre organisationnel, le milieu de terrain du Mouloudia, Sam- son M’bingue, était dans l’obligation de décaler son voyage vers le Gabon d’un jour. C’est ainsi qu’il s’est en- volé hier en milieu d’après- midi à destination de Casablanca, pour rejoindre Libreville. Toutefois, le joueur ne sait pas encore s’il trouvera un vol à destina- tion d’Alger à partir de Oua- gadougou, le lendemain de la rencontre de son équipe

face au Burkina Faso, afin qu’il puisse rejoindre le MCA la veille de son départ pour Sidi Bel-Abbès, afin de donner la réplique à la for- mation locale.

La SSPA/MCA retourne au siège d’El Achour

A en croire une source digne de foi, on laisse enten- dre que le siège de la SSPA/MCA sera de nouveau déplacé, puisque le contrat de location de la villa d’Hy- dra arrivera à son terme. La même source ajoute que les responsables de la société sportive par actions ont jeté leur dévolu sur l’ancien siège du club sis à El Achour.

Chita et Khadir avec l’EN olympique

Au cours de cette trêve, le Mouloudia sera privé des services du latéral droit Khadir et du milieu de ter- rain Chita qui sont convo- qués en Equipe nationale olympique. Ils seront même du voyage au Qatar pour faire partie de l’équipe qui

donnera la réplique à la sé- lection olympique qatarie, le 9 octobre prochain. K. M.

Le nom de Menad est cité avec insistance par les Mouloudéens

I l n’est un secret pour personne que l’ave- nir de Charef au Mouloudia est
I l n’est un secret pour personne que l’ave-
nir de Charef au Mouloudia est au centre
de la polémique. Même si les responsa-
bles du club ne veulent prendre aucune
décision dans la précipitation, eux
qui attendent que le coach leur
donne des explications au
sujet des reproches dont
il fait l’objet, une
source

digne de foi nous a confié que certains membres du CA, qui sont favorables à un changement, songent à confier les desti- nées de la barre technique à Djamel Menad. Bien que l’ex-go- leador de l’EN se trouve actuellement aux Lieux saints de l’Islam, la même source ajoute que les responsables en ques- tion ont pris attache avec l’un des proches de Menad, qui les a assurés qu’il était disposé à étudier toutes les offres, même s’il est convoité par la JSK actuellement. Ainsi au Mouloudia, on veut bien savoir si l’ancien entraîneur serait prêt à revenir, si on décidait de remercier Charef, estimant que l’ancien baroudeur est l’homme de la situation, lui qui a réussi une bonne sai- son avec l’équipe, même si le MCA avait perdu la finale de la Coupe d’Algérie. En effet, le Mouloudia développait du beau football sous sa coupe et sa ligne d’attaque fai- sait plier n’importe quelle défense. Grâce à ses com- pétences et son expérience, que ce soit en tant que joueur de haut niveau ou de technicien, Djamel Menad a réussi à donner un style de jeu au MCA et c’est pour reste raison qu’on songe à l’engager, une nouvelle fois, pour succéder à Charef.

K. M.

une nouvelle fois, pour succéder à Charef. K. M. La défense donne satisfaction Le remaniement de
une nouvelle fois, pour succéder à Charef. K. M. La défense donne satisfaction Le remaniement de
La défense donne satisfaction Le remaniement de l’équipe, un argument qui n’a pas convaincu le
La défense donne
satisfaction
Le remaniement de l’équipe, un
argument qui n’a pas convaincu le CA
fectif du CSC a connu un grand chan-
gement où la direction constantinoise
L’échec concédé jeudi dernier à do-
micile par le MCA continue à alimenter
les discussions dans l’entourage du
club, puisque personne ne s’attendait à
ce que l’équipe soit accrochée sur son
terrain par le nouveau pensionnaire de
l’élite, en l’occurrence l’ASMO, qui pou-
vait même l’emporter sans que per-
sonne n’aurait crié au scandale. Bien
que le MCA ait perdu deux précieux
points dans cette confrontation, il n’en
demeure pas moins que sa défense a
montré de bons signes face à une
bonne attaque asémiste, ce qui était la
seule satisfaction pour le Doyen. En
effet, certains ont essayé d’endosser
une partie de l’échec à l’arrière-garde
de l’équipe lors de son dernier déplace-
ment en terre béjaouie, mais la ré-
ponse n’a pas tardé à venir en se
montrant à la hauteur face à l’ASMO.
Sur l’ensemble des confrontations dis-
putées jusqu'à présent par le MCA, à
l’exception du premier match joué à El
Eulma, c’est la défense qui est actuelle-
ment le maillon fort de l’équipe, malgré
le fait que Charef n’ait jamais pu ali-
gner les mêmes joueurs au niveau de
ce compartiment pour cause de bles-
sures ou de suspensions.
Azzi tire son épingle
du jeu sur le
flanc droit
Le conseil d’administration de la
SSPA/MCA n’est pas prêt à passer
sous silence la contre-perfor-
mance enregistrée à Bolo-
a
Critiqué par les sup-
ghine, qui a mis à nu
les carences de cette
équipe du Moulou-
dia. Si les pen-
Gourmi
porters du Mouloudia,
Azzi, qui n’évolue pas
dans son poste, a
tout de même réussi
à tirer son épingle
de jeu. Il est vrai
qu’il ne peut égaler
Hachoud qui a réussi
ne
se sent plus
sionnaires de
Hydra ont jugé
à l’aise au MCA
l’issue de la rencontre
A
de jeudi der-
utile de convo-
quer le coach,
c’est pour la
nier, on a laissé
entendre
que Gourmi au-
rait piqué une
vive colèredans le vestiaire, en
présence du coach Boualem Charef. Le joueur,
aurait ressenti une
grande pression sur ses
une très belle en-
tame de parcours
avant qu’il ne se
blesse, il n’en demeure
pas moins qu’il s’est sa-
crifié pour l’équipe. En
qui
voulait l’entendre
épaules, aurait même crié à qui
opté pour une véritable révolution,
mais cela n’a pas empêché les pou-
lains de Garzitto à prendre la tête du
classement. Les Kabyles ont aussi
opté pour la même stratégie, et en
dépit du drame qui a secoué la mai-
son JSK, l’équipe qui rencontre de
grandes difficultés devance le MCA
d’un point, et ce n’est pas encore
l’exemple sétifien qui va nous contre-
dire. Ainsi, la plupart des membres du
CA refusent l’argument du remanie-
ment de l’effectif que Charef avance
et ce sont toutes les équipes qui ont
été pénalisées par la longue trêve que
le championnat a observée.
avait l’impression d’être dans une caserne,
qu’il
pour
illustrer qu’il n’y a
pas d’ambiance
dans le
qui ne sent donc pas
groupe.
Le joueur,
à son
aise au Mouloudia,
ne semble pas être opti-
quant à l’avenir du Mouloudia, un sen-
Le projet sportif
orienté vers les jeunes
catégories
dépit d’une certaine diffi-
culté qu’il trouve pour ac-
complir sa tâche, on peut
dire que Azzi a réussi
sa mission du fait que
miste
que semblent
timent certains
joueurs. partager
En optant pour Boualem Charef, les
responsables du MCA avaient misé sur
sa personne afin de mettre en œuvre
la défense fonc-
tionne bien et a su
trouver son équili-
bre, contraire-
ment au milieu de
terrain et à la
ligne d’attaque
qui affichent une
certaine baisse de
régime depuis la
dernière trêve.
«Nous
sommes
dans
une caserne,
il n’y
simple raison
qu’ils ne sont
pas convaincus
des arguments
qu’il a avancés,
à savoir le rema-
niement de l’ef-
fectif durant
l’intersaison,
réclamant ainsi
plus de temps
pour que
l’équipe puisse
trouver son ho-
mogénéité. Charef,
qui avait pourtant
promis qu’elle
montrera son véri-
table visage après
a aucune ambiance»
Aksas et Berchiche se
sont montrés
complémentaires
«On n’est
pas
une équipe de
football, nous
n’y a aucune am-
sommes dans
une caserne et il
Comment voulez-vous
biance dans
le
groupe.
Six journées maintenant depuis l’en-
tame du parcours, Aksas qui a effectué
comme à son habitude un retour en
force a fini par s’imposer comme un vé-
ritable patron de la défense, héritant
même du brassard de capitaine
d’équipe en étant même l’auteur du but
de la victoire face à la JSS. Recruté à
l’intersaison, Berchiche, qui avait mon-
tré quelques difficultés lors de la prépa-
ration effectuée en Turquie, a gagné
son pari en étant l’un des joueurs les
plus utilisés depuis l’entame du par-
cours et a eu même le mérite d’ouvrir
le score devant le MOB. Ainsi, Aksas et
Berchiche ont gagné des points et se
sont montrés complémentaires sur le
terrain.
qu’on gagne
un match, alors
qu’on rentre sur le
Kamel M.
sous forte
terrain
pression. On ne se sent pas à
l’aise», s’est fait entendre Gourmi dans le ves-
cinq journées,
évoque aussi la
trêve pour justi-
fier ce début de
parcours en
dents de
scie. En
effet,
tiaire. Un sentiment que
partagent aussi cer-
l’ef-
tains de
ses coéquipiers.
Le
Des
à la absences
périmètre
pelle à
d’entraînement
l’entraînement
leur projet sportif. Pour preuve, ils lui
ont fait signer un contrat de trois an-
nées, tout en lui donnant carte
blanche. Le coach du Mouloudia a
même eu le privilège de proposer
Boualem Laroum qui n’est plus à pré-
senter au poste de DTS, mais aussi
l’entraîneur de la catégorie espoir.
Toutefois et au bout de six journées
du championnat, les pensionnaires de
Hydra se sont rendus compte qu’il est
difficile de mettre en œuvre le projet
sportif en question face aux exigences
des supporters et qu’il est nécessaire
de l’orienter vers les jeunes catégories
et miser sur la formation pour l’avenir.
Bien que les pensionnaires de Hydra
ne soient pas contre l’idée de ramener
des stars pour jouer les premiers rôles
en championnat, ils ont tout de même
reconnu leur erreur d’avoir engagé
des joueurs qui ne sont pas habitués
sécurisé
reprise
de
l’entraînement
été
et mar- que
à
Sur
des
responsables
à quée dir est
par
plusieurs
absences,
de
MCA,
le il de demande qui ont pour n’y périmètre
Azzi,
Karaoui,
Goumri,
Hachoud,
Chita
Kha-
été
sécurisé
redoutait
qui
sont
avec
l’EN
olympique
ainsi
mauvaise
réaction
Chnaoua.
Aouedj.
Renseignement
pris
et pour
dernier,
la pression. De cela, on pourra dire
que le conseil d’administration du
Mouloudia compte revoir certaines
choses à l’avenir et prendre en consi-
dération la réalité du terrain.
l’entame
de
d’entraîne-
souffre
d’une
légère
grippe
c’est
pour
a cette
K.M.
ment,
a
que
quatre
suppor-
raison
qu’il
n’a
pu
se
présenter
à à au
stade
an- il
ters
étaient
sur
les A et a du
nexe
du
5-Juillet.
Concernant
sa
participation
lieux
suivre
on présents d’entraînement de des l’entraînement
rencontre
de
demain
face
a l’image l’ESBA, ce
elle
qui
été
par
le
service
tributaire
de
son
état
de
santé.
Quant
sécurité,
quitter
les une
la aux La
autres
joueurs
absents,
chacun
la eu car priés, séance lieux.
évoqué
un
motif
au
staff
technique
pour
se
justifier
N° 2786 www.lebuteur.com Mardi 7 octobre 2014 ESS Coup de bluff
N° 2786
www.lebuteur.com
Mardi 7 octobre 2014
ESS
Coup de bluff
Les visas pour le sont Congo Belameiri prêts se soigne en France Comme les autres
Les
visas
pour le
sont Congo
Belameiri
prêts
se soigne
en France
Comme les autres joueurs, Bela-
meiri a été autorisé à passer les fêtes de
l'Aïd en famille. Il s'est rendu, à cet effet,
en France où il réside. Il en a profité pour
se faire ausculter. Le médecin qui a exa-
miné lui a prescrit pas moins de 10
séances de soins spécifiques. Il a de-
mandé à la direction du club de rester
en France pour se soigner. Madoui
et les dirigeants n'y ont vu
Avant de se rendre au
Maroc pour assister au ti-
rage au sort de la Coupe du
monde des clubs, Rachid
Djerroudi s'est acquitté
d'une très importante
opération. En effet, il a
mené à bien la mission
qui consistait à établir les
visas d'entrée au Congo, en
ce qui concerne les membres
de la délégation sétifiennne
qui doit se rendre à Kinshasa.
aucun inconvénient.
Deux
séances de
soins par jour
L'hôtel Hilton proposé
aux Congolais
On se rappelle que Belameiri
s'était blessé jeudi dernier lors du match
contre le MOB. Il n'est resté sur le terrain,
en tout et pour tout que quatre minutes. Le
diagnostic qui a été établi a été confirmé en
France. Belameiri souffre d'un étirement des
Comme convenu, la FAF
prendra totalement en
charge la délégation de
l'AS Vita Club et les offi-
ciels, lors de leur venue
en Algérie. C'est ainsi
que des membres de

Rabat et Marrakech pour accueillir la Coupe du monde des clubs

La prochaine Coupe du monde des clubs de la FIFA se déroulera du 10 au 20 décembre 2014 au Maroc. Les qua- tre premières rencontres auront lieu à Rabat, tandis que le reste des matchs y compris la finale sont prévues à Marra- kech. La capitale marocaine succède ainsi à la ville d’Agadir, qui a reçu l’an passé la 10 e Coupe du monde des clubs de la FIFA.

Plusieurs finalistes connus

Le tirage au sort de la Coupe du monde des clubs de la FIFA, Maroc 2014 présentée par TOYOTA, aura lieu le mer- credi 11 octobre prochain à l’hôtel La Mamounia de Marrakech. Cinq des sept équipes qui disputeront la compétition sont déjà connues : Auckland City FC (Nouvelle-Zélande), Cruz Azul FC (Mexique), Maghreb Athletic de Tétouan (Maroc), Real Madrid CF (Espagne) et CA San Lorenzo (Argentine). Les équipes représentant les confédérations asiatique et africaine seront déterminées plus tard. La place africaine se jouera entre l'AS Vita Club et l'ESS. Le tirage au sort, qui permettra de déterminer les affronte- ments en quarts de finale, est prévu à 19h et des représentants des équipes qualifiées ont été invitées à y assister.

Le président sétifien se rendra au Maroc ce samedi

C'est en compagnie du directeur admi- nistratif Rachid Djerroudi que Hassan Hammar se rendra au Maroc ce samedi. Il prendra le départ vers Casablanca à 10 heures. Le président de l'Entente doit as- sister au tirage au sort de la phase finale de la Coupe du monde des clubs. L'ESS pren- dra part à cette compétition dans le cas où elle arriverait à glaner le trophée africain. S.B.

10
10

Hammar

«Le 30 juin 2015,

«Le 30 juin 2015,

je quitterai la

je quitterai la

présidence du club»

présidence du club»

«Le 30 juin 2015,

«Le 30 juin 2015,

je quitterai la

présidence du club»

présidence du club»

je quitterai la

«Le 30 juin 2015,

«Le 30 juin 2015,

je quitterai la

je quitterai la

présidence du club»

présidence du club»

C' est en compagnie

d'une équipe d'El

Heddaf TV que

nous avons

rendu visite au

président de

l'ESS, Hassan Hamar. Ce dernier a été contraint de porter un plâtre après la blessure contractée à Lubumbashi. Nous avons abordé plusieurs sujets avec lui dont celui de l'avenir de son équipe et ses objectifs. Il nous sur- prendra en nous annonçant qu'il quit- tera la présidence de l'ESS à la fin de la prochaine saison : «Ma décision est prise et elle irrévocable. C'est ma der- nière saison en tant que président de l'ESS. Je quitterai le club le 30 juin

2015.»

«Gagner la LDC et bien figurer lors de la Coupe du monde des clubs»

Hammar nous dira qu'en guise d'adieu, il veut offrir au club le tro- phée le plus convoité du continent :

«Je ne vous cache pas que je veux partir en beauté. Pour cela, il y a des objectifs à atteindre. Je donnerai le meilleur de moi-même pour que l'ESS gagne la Ligue des champions qui est l'épreuve la plus prestigieuse du continent. Il y a aussi la Coupe du monde des clubs qui

me tient à cœur. Je pense que si l'ESS termine à la quatrième place de cette compétition, je serai comblé. Il est certain que si nous rem- portons la Ligue des champions, nous mettrons le paquet pour ga- gner la Supercoupe face au vain- queur de la Coupe de la CAF.»

«Que ceux qui veulent me succéder se préparent»

C'est avec beaucoup d'amer-

tume dans la voix que Hassan Hammar nous dira que les attaques dont il a fait l'ob- jet sont d'abord gratuites et qu'elles l'ont profondé- ment affecté : «On a tout dit en ce qui concerne ma personne et ma façon de gérer l'ESS. On n'a pas manqué de répéter à qui veut l'entendre que j'ai

échoué dans ma mission. Je veux seulement rappeler que j'ai gagné, toutes compétitions confon-

dues, 23 titres. Par ailleurs, ceux qui veulent prendre la place n'ont qu'à se préparer. Le 30

juin prochain, elle sera va- cante.» S.B

Megatli

ligaments. Boulahdjillet et Madoui l'ont autorisé à se soigner en France. C'est ce que fera
ligaments.
Boulahdjillet et Madoui l'ont
autorisé à se soigner en France. C'est ce
que fera
le joueur à raison de deux
Le stage débutera
après le match contre l'ASMO
«L'Aïd de cette année
avait un goût particulier»
séances par jour. Il a annoncé
qu'il sera de retour à Sétif
samedi prochain.
cette instance ont d'ores
et déjà réservé des cham-
bres au niveau de l'hôtel
Hilton d'Alger. Cette réser-
vation ne sera effective
qu'après accord des Congolais.
S.B.
Le coach sétifien Kheireddine Madoui a préféré
reporter la date à laquelle débutera le stage. Prévu
dans un premier temps pour le 11 octobre, le re-
groupement ne débutera qu'après le match contre
l'ASMO qui est prévu pour le 17 de ce mois.
La finale aller de la LDC se jouera le 26 octobre à 15h30
Le défenseur de l'ESS Megatli nous a confié que
l'Aïd El Kebir de cette année avait un goût parti-
culier et on comprend aisément pourquoi.
preté à l’extérieur du stade et l'aménagement des vestiaires. Le
gouverneur de la région de Kinshasa a déclaré qu'il tient à ce que
la coupe revienne à l’AS Vita Club, qui est sur sa juridiction.
Avant toute chose,
comment avez-
vous passé les fêtes
de l'Aïd ?
Comme tous les Algé-
riens, auprès de ma fa-
mille et de mes amis. Je
dois vous avouer que
cette fête avait un goût
particulier et cela après
notre qualification pour
la finale de la LDC. Per-
mettez-moi de souhaiter
à cette occasion bonheur
et santé à tous les Mu-
sulmans.
Vous restez quand
même sur une
D’un autre côté, notre en-
traîneur a tout fait pour
que les séances soient
agréables. Nous nous
sommes préparés comme
il se doit pour les matchs
que nous aurons à jouer,
et c’est cela l’essentiel.
Justement, un match
important attend
votre équipe face à
l'ASMO. Ce sera com-
pliqué, n'est-ce pas ?
Il ne faudra pas calcu-
ler et se donner à fond
sur le terrain. Cette
équipe de l'ASMO reste
quand même sur une
belle série. La prudence
est de mise. L'essentiel
est qu’il y ait chez l’en-
semble des joueurs une
réelle envie de bien faire
et surtout de se battre.
Et vous personnelle-
ment, êtes-vous sa-
tisfait de vos
prestations jusque-
là ?
En réalité, j’ai toujours
été très exigeant envers
moi-même. Je me dis
tout le temps que je peux
mieux faire. Mes parte-
naires et mon entraîneur
ont confiance en moi et
c’est ce qui me permet
C'est hier en fin d'après-midi que les dirigeants de l'AS Vita Club
ont saisi leurs homologues de l'ESS par écrit en ce qui concerne la
date et l'horaire du match aller qui opposera leur équipe à l'Entente.
La rencontre se jouera le 26 octobre prochain et son coup d'envoi
sera donné à 15 heures 30. Il est certain qu'à ce moment de la
journée, la température et l'humidité seront à leur paroxysme.
L'AS Vita Club démarre
fort le championnat
Le stade de Kinshasa rénové
Le stade Tata Raphaël de Kinshasa sera rénové en vue de la fi-
nale aller de Ligue des champions Orange entre l’AS Vita Club et
l’ESS. Les travaux pourraient débuter la semaine prochaine pour ré-
pondre aux exigences de la CAF, surtout en ce qui concerne la pro-
Pour le compte de la première journée du championnat congo-
lais, l'AS Vita Club a atomisé le Racing Kinshasa sur le score de 4 à
1. L'avant-centre des Dauphins noirs, Hirissi Lagombo, a été l'auteur
d'un triplé. Le futur adversaire des Sétifiens fait partie du groupe B
du championnat de la LINAFOOT. S.B.
contre-perfor-
mance à domicile.
Êtes-vous déçu ?
Certainement car
nous méritions large-
ment de gagner ce
match. Il faut reconnaî-
tre que le match disputé
contre le MOB n'était pas
du tout évident. Malgré
ce semi-échec, le moral
est au beau fixe est c'est
cela le plus important.
Les observateurs
vous ont crédité
d'une bonne pres-
tation. Un commen-
taire.
Cela ne peut que me
faire plaisir. Je pense avoir bien fait ce que
j'avais à faire, c'est tout.
Nous croyons savoir que la multi-
Après le semi-échec devant le MOB,
d'abord éliminer certains défauts
Le coach de l’ESS est formel et il
eux.» Le coach de l’ESS espère que
tous ses conseils seront bénéfiques :
plication des matchs avait com-
mencé à peser sur l’équipe. Qu’en
pensez-vous ?
Oui et non. Nous aurions cependant
aimé qu’il y ait une petite coupure pour que
les blessés aient le temps de récupérer.
d’avancer.
Pensez-vous que le match aller
contre l'AS Vita Club est décisif ?
Décisif, peut-être pas car il y a une se-
conde manche chez nous. Il nous faut ce-
pendant impérativement réaliser une belle
performance à Kinshasa. A partir de là, les
choses iront beaucoup mieux pour nous.
Entretien réalisé par Akram F.
nous dira en substance : «Il nous faut
apporter des correctifs et débarrasser
l’équipe des nombreux défauts qui
l’ont empêché de réaliser les résultats
escomptés. Il y a aussi un certain état
d’esprit à installer chez les joueurs
qui auront à apprendre à se remobili-
ser très vite, après un événement. Ils
doivent aussi reprendre confiance en
«L’une des qualités de nos joueurs
est qu’ils sont réceptifs et je suis
convaincu que notre message est
passé.»
Se ressaisir au plus vite !
Le premier responsable de l’équipe
chez eux une réelle volonté de se ré-
volter et de renouer au plus vite avec
les victoires. Plusieurs d’entre eux
m’ont fait part d’un certain découra-
gement après le manque de réussite
qui les a poursuivis lors des dernières
journées de championnat. Il faut ce-
pendant qu’ils sachent qu’il est utile
parfois de forcer cette chance.»
de Sétif nous nous confie : «J’ai dis-
cuté avec les joueurs et j’ai ressenti
S.B.
www.lebuteur.com N° 2786 CRB Mardi 7 octobre 2014 Coup bas
www.lebuteur.com
N° 2786
CRB
Mardi 7 octobre 2014
Coup bas
11
11

Yahi : «Djediat n’a pas supporté qu’on insulte sa mère»

L’ adjoint de Zvunka, Ho-

fense de son joueur

cine Yahi, a pris la dé-

Lamouri Djediat qui,

Zvunka :

«Notre problème est tactique»

Rencontré hier à l’aéroport, l’en- traîneur du Chabab, qui rentrait à Alger en prévision de la reprise des entraînement qui aura lieu au- jourd’hui, nous a parlé de beau- coup de choses, mais il a mis l’accent sur un problème qui fait défaut à son équipe, «c’est l’aspect tactique. Je crois que c’est notre prin- cipal souci, les joueurs ont du mal à assimiler les consignes, mais on s’y attendait un peu du moment que l’ensemble de l’effectif a été renou- velé. On doit profiter de cette trêve pour y remédier». «Nous avons besoin de l’expérience de Djediat» Concernant le cas Djediat, le coach belouizdadi dit ne pas le connaître. «Moi, je ne le connaissais pas avant. On m’a dit que c’est un bon joueur qui a de l’expérience et du vécu et qu’il pourra nous aider. J’ai donc donné mon accord, et au- jourd’hui, je crois que nous avons besoin d’un joueur comme lui et de

son expérience», nous a-t-il dé- claré. M. A.

Le

coach

est

arrivé

hier

C’est hier

lundi que Vic- tor Zvunka est rentré de France où

il était allé passer ses jours de repos au- près de sa famille. Il devait rencon- trer le président

Malek Réda hier en fin de jour- née, ou au-

jourd’hui matin au plus tard, pour discuter avec lui du programme de cette trêve et des besoins de l’équipe.

Il devait rencontrer le président en fin de journée

Selon nos informations, le CRB ne quittera pas Alger pendant ces deux semaines et aucun stage n’est au pro- gramme. Mais tout peut chan- ger, car certains laissent entendre que la possibilité d’organiser un stage n’est pas à écarter. Zvunka discutera avec Malek à ce sujet et ce n’est qu’après qu’on saura quel pro- gramme sera au menu pen- dant cette trêve.

saura quel pro- gramme sera au menu pen- dant cette trêve. bouée de sauvetage, il faut

bouée de sauvetage, il faut en profi- ter pour travailler de nouveau dans la sérénité. C’est une période très dif- ficile, nous avons besoin de travailler dans la tranquillité et le calme. J’ap- pelle tout le monde donc à s’unir au- tour de l’équipe qui a besoin d’un climat serein.»

«Le succès décroché devant Chlef est venu au bon moment»

Le numéro 2 de la barre tech- nique du Chabab a également parlé de la précieuse victoire face à l’ASO qui est intervenue au moment où l’équipe était en proie au doute suite aux mauvais résultats réalisés aupa- ravant. Il a indiqué que «cette vic- toire est très importante sur le plan psychologique qui va libérer les joueurs et leur redonner confiance en eux. Elle est venue au bon mo- ment et va certainement les débar- rasser de la pression qu’ils ressentaient ces dernières semaines.

Ce succès va en plus nous permettre de travailler dans de bonnes condi- tions pendant cette trêve».

«Nous allons revoir beaucoup de choses à tous les niveaux»

Il n’y a pas de doute, beaucoup de lacunes et de déchets ont été constatés dans le jeu de l’équipe de- puis le début du championnat et dans d’autres aspects, et cela se tra- duit sur le terrain où le Chabab éprouve d’énormes difficultés sur le terrain. On rêvait donc de cette trêve. «On ne le cache pas, c’est une trêve qu’on a accueillie à bras ou- verts, elle est tombée au bon mo- ment. Nous allons revoir beaucoup de choses sur tous les plans. Techni- quement, tactiquement, psychologi- quement et même au niveau du comportement général, c’est très im- portant pour le groupe, il faut qu’on soit bien prêts pour la reprise», a-t-il souligné.

selon lui, a été touché dans son amour-propre en entendant les supporters insulter sa mère, «des insultes qu’il n’a pas supportées», justifie-t-il. «Je sais qu’il aurait dû se maîtrise et agir autrement, mais je crois que n’importe quelle autre per- sonne à sa place n’aurait pas accepté qu’elle soit insultée de la sorte. Ce

qui s’est passé est désolant, il ne faut plus que ça se reproduise», a-t-il dé- claré.

«Il aurait dû ne pas réagir de la sorte, mais c’est un être humain»

Yahi s’est rangé nettement du côté des joueurs, car il sait ce que peut ressentir un joueur dans des situations pareilles. Il a ajouté à ce sujet : «J’aurais préféré que Djediat ne réponde pas à ses insultes en al- lant en découdre avec les supporters, je crois qu’il aurait dû se montrer plus calme, mais en même temps, je ne peux pas le plaindre, c’est un être humain comme nous tous et peut péter les plombs à n’importe quel moment, surtout quand il s’agit de la personne qui lui est la plus chère comme sa mère. Maintenant, il ne faut pas donner plus d’ampleur à cette affaire, il faut calmer les esprits pour l’intérêt de tous. Chacun doit se remettre en question pour qu’on puisse repartir sur de bonnes bases.»

«Il faut oublier cette histoire et s’unir autour de l’équipe»

Hocine Yahi estime aussi que le club traverse une période très sen- sible où tout peut éclater si on ne met pas l’intérêt du CRB au-dessus de toute considération : «Nous ve- nons de réaliser une belle victoire contre l’ASO, je crois que c’est notre

Reprise aujourd’hui avoir bénéficié de Après quatre jours de repos et après la fête de
Reprise
aujourd’hui
avoir bénéficié de
Après
quatre jours de repos
et après
la fête de l’Aïd
avoir passé
en fa-
mille, les Belouizdadis reprendront
aujourd’hui mardi
le chemin des
entraînements sur le terrain du
stade 20-Août.
l’ont s’attend à
Et
ce que le
staff technique pro-
gramme deux séances
pour la
journée en basant sur le plan
physique après
ces quatre
jours de repos.
Obele
rentre
d’Espagne
L’attaquant
belouizdadi
Obele
choisi
l’Espagne
pour
aller
passer
quatre
le jours
à de
repos
accordés
staff
technique.
Le
les joueur
par sera
tou-
tefois
a présent
aujourd’hui
l’occasion de la reprise,
comme il nous l’a fait
savoir lui-même.

F. A.

«On ne doit pas rater les matchs face au NAHD et au MOB»

Hocine Yahi a voulu rap- peler à tout le monde, plus particulièrement aux

joueurs et aux supporters, que deux matchs au 20-Août attendent le CRB à la reprise. «Je ne sais pas si on se rend

compte de cette chance ou non. C’est une chance inouïe pour rattraper le retard et empocher six points qui vont nous permettre de nous redresser définitive-

ment et enclencher un nou- veau départ. On doit pense dès maintenant à ces deux matchs pour bien profiter de cet arrêt du champion- nat», note l’adjoint de Vic- tor Zvunka.

Rebih : «La victoire contre l’ASO nous a soulagés»

Le capitaine du CRB espère que la dernière victoire contre les Oranais pourra libérer les joueurs sur le plan psychologique afin qu’ils reviennent avec un nouveau visage à la reprise.

Ce n’était pas évident par rapport à la pression qui a pesé sur vous avant ce match. Comment l’avez-vous gérée ? C’est vrai, on a ressenti une grosse pression avant cette rencontre, mais nous savions tous qu’il n’y a qu’une seule solu- tion pour nous en débarrasser, c’était de gagner. Nous avions une occasion en or pour remettre les choses en ordre et il ne fallait pas la rater. On savait aussi qu’un autre échec va compliquer encore plus la situation et c’est la raison pour laquelle les joueurs ont tout donné et ont été soli- daires sur le terrain jusqu’à la fin. C’était difficile, mais nous sommes parvenus à empocher les trois points. Peut-on dire que psychologiquement, les joueurs se sont libérés ? Certainement, c’est une victoire qui nous a fait beaucoup de bien. Elle va nous permettre de travailler dans la tranquillité et dans un climat serein durant cette trêve. Nous aurons une autre belle chance de recevoir le NAHD et le MOB sur notre terrain, c’est l’occasion de faire un nou- veau départ et de nous remettre sur les bons rails. Qu’allez-vous faire durant ces deux se- maines où le championnat sera à l’ar- rêt ? Nous allons revoir tout ce qui n’a pas marché jusque-là sur tous les plans. C’est une chance pour nous, on doit profiter de ces deux semaines pour corriger nos er- reurs et nos lacunes ; et comme je viens de vous le dire, la victoire contre l’ASO nous permettra de travailler dans un bon état d’esprit pour qu’on soit au rendez-

vous à la reprise.

Ce match a été également l’occasion pour vous de déclencher votre comp- teur buts. Quel commentaire faites- vous du doublé que vous avez inscrit ? Je fais le maximum pour apporter le plus, et cette fois-ci, la chance m’a souri et la réussite était avec moi. J’espère que je serai aussi efficace à l’avenir pour aider mon équipe qui mérite une meilleure place au championnat. Peut-on dire que c’est votre vrai dé- part ? Je l’espère, car j’ai beaucoup souf- fert de ma blessure qui m’a empêché de jouer avec tous mes moyens. Ces

Comment avez-vous passé l’Aïd ? J’en profite d’abord pour souhaiter une bonne fête de l’Aïd
Comment avez-vous passé
l’Aïd ?
J’en profite d’abord pour
souhaiter une bonne fête de
l’Aïd à tous les Algériens et
aux supporters du CRB en
particulier. Evidemment, j’ai
passé l’Aïd en famille, c’était
bien et tout s’est bien passé.
D’autant que la veille, votre
équipe avait arraché une belle
victoire contre l’ASO
C’est sûr, cette victoire contre
l’ASO est bien tombée, elle est
venue au bon moment et elle
nous a effectivement permis
de passer l’Aïd avec un moral
au beau fixe. On se devait de
réaliser un succès après les
mauvais résultats qu’on
avait enregistrés avant,
d’autant qu’on jouait chez
nous et devant notre public.
Je crois que c’est une victoire
qui a fait du bien à tout le
monde, à commencer par
les supporters qui étaient
très inquiets avant cette
rencontre.
Possibilité d’une joute amicale contre l’USMA Selon une source proche de la direction du CRB,
Possibilité
d’une joute
amicale contre
l’USMA
Selon une source proche de la
direction du CRB, il se peut que les
Belouizdadis, afin de meubler cette
trêve, jouent un match amical ce
samedi face à l’USMA. Rien n’a été
encore décidé d’une manière offi-
cielle à ce sujet. On en saura
plus à l’issue de la journée
d’aujourd’hui.
CRB-
NAHD avancé
au 17 octobre
On vient d’apprendre que
le derby très attendu entre le
CRB et le NAHD, comptant pour
la septième journée du champion-
nat de Ligue 1 Mobilis qui est pré-
vue le 18 octobre, vient d’être
avancé au vendredi 17. Il sera
certainement retransmis en di-
rect, d’où la décision de l’avan-
cer de
24 heures.

deux buts m’ont libéré et vont me remonter le moral, car comme on le sait, la condition physique et les ca- pacités techniques ne suffisent pas si on n’est pas bien dans sa tête. Que pouvez-vous dire aux suppor-

ters qui étaient très inquiets avant la confrontation face aux Chélifiens ? Je leur demande de ne pas trop s’in- quiéter, car nous ne sommes qu’à la sixième journée et cette équipe qui a été remaniée a besoin de temps

pour retrouver tous ses repères et tous ses automatismes. Ils faut qu’ils soient derrière nous dans les moments difficiles et c’est à nous de faire le nécessaire sur le terrain. Entretien réalisé par F. Aboud

N° 2786 www.lebuteur.com 12 Mardi 7 octobre 2014 Coup mou USMH Mebarki «On espère que
N° 2786
www.lebuteur.com
12
Mardi 7 octobre 2014
Coup mou
USMH
Mebarki «On espère que cet arrêt
Mebarki «On espère que cet arrêt
Mebarki «On espère que cet arrêt
Mebarki «On espère que cet arrêt
Mebarki «On espère que cet arrêt
Mebarki «On espère que cet arrêt
Mebarki «On espère que cet arrêt
n’influera pas négativement
n’influera pas négativement
n’influera pas négativement
n’influera pas négativement
n’influera pas négativement
n’influera pas négativement
n’influera pas négativement
sursursursursursurnotrenotrenotrenotrenotrenotrerendement»rendement»rendement»rendement»rendement»rendement»
Votre équipe est contrainte au
repos ce weekend en raison de l’ar-
rêt du championnat. Mais cet arrêt
ne risque-t-il pas de casser le
rythme de votre équipe ?
Oui, ça il faut l'avouer, à chaque fois
qu'il y a arrêt du championnat, nous
constatons une cassure dans notre
rythme de compétition. Nous espé-
rons que cet arrêt n'influera pas né-
gativement sur notre rendement.
D'ailleurs, on doit bien travail-
ler durant cette période et on
continue à le faire afin
d'éviter un éventuel flé-
chissement.
Après six matches
caractérisés par
des résultats au
dessus de la
moyenne, phy-
siquement, com-
ment jugez-vous
votre équipe ?
Physiquement le groupe est presque
au top après le travail que nous avons
effectué depuis plus de trois mois. Il
faut dire que nous avons effectué une
bonne préparation qui a permis à nos
joueurs d'être en forme. Lorsqu’une
équipe se prépare bien, elle aura des
capacités pour répondre sur le plan
physique. Et c’est le cas de l’USMH.
Est-ce que cela veut dire que
l’USMH sera encore plus forte ?
Tout à fait, on peut s'en apercevoir à
travers la grande détermination qu'af-
fichent les joueurs, que ce soit les an-
ciens ou les nouveaux. On sait que
l’USMH ne jouera que pour les pre-
miers rôles.
A travers vos propos, on peut dire
que vous serez prêts pour le reste
du parcours…
En principe oui. Nous devons bos-
ser durant ces deux semaines de trêve.
Nous devons jouer deux matches ami-
caux au moins pour garder le rythme
compétitif. Je pense qu'avec le travail
accompli par le staff technique nous
seront prêts pour la suite. Il nous reste
encore du temps, donc on doit travail-
ler encore plus dur pour être prêts
pour le déplacement à Béchar et le
match contre la JSS.
Justement comment se présente ce
match ?
Ça reste avant tout une rencontre
ordinaire, mais devant une équipe co-
riace. Inutile de dire que ce sera un
match difficile pour les deux équipes.
Notre mission ne sera pas une mince
affaire, mais je pense qu'on a des
atouts à faire valoir. On est bien
conscients de la tâche qui nous attend,
on fera donc tout, pour arracher le
meilleur résultat possible.
Entretien réalisé par Nacereddine
RATNI
Iaïche
veut un stage de
cinq jours
Bechouche : «Les titulaires ont
intérêt à se donner à fond»
Voulant assurer une bonne préparation à
ses poulains et leur permettre une bonne
concentration en perspective de la reprise du
championnat, Abdelkader Iaïche vient de
un stage de cinq ou six
jours pour
la semaine prochaine.
Sitôt informée, la direction de
Dans un récent entretien avec Bechouche concer-
nant les joueurs qui l’ont impressionné et gagné leur
place de titulaire, l’ancien défenseur de l’USMH des
années 80 a tenu à affirmer : «Le fait de voir presque
tout le monde disponible et apte à jouer est réconfor-
tant. Les joueurs doivent comprendre que les choix
Réunion staff-
direction la semaine
prochaine
a
pour
entamé les démarches
concrétiser ce vœu de
l’entraîneur. Selon une
Dans son programme de travail, la direc-
tion de l’USMH, à sa tête le président Laib, a
décidé d'organiser une réunion avec les mem-
bres du staff technique au siège du club. Ce
sera donc une occasion pour les deux parties
de faire un tout premier bilan. C'est à ce mo-
ment que le président de l’USMH va évoquer
certainement les objectifs pour la nouvelle
saison car un des membres du staff tech-
nique, nous a fait savoir récemment
que la direction ne lui a pas en-
core fixé d'objectif pour le
moment.
source proche de la di-
rection technique, on
croit savoir que ce
stage devrait se
dérouler à Ti-
paza.
de l'entraîneur en chef se font sur la base de plusieurs
critères. A ceux qui seront titulaires, je leur deman-
derai de faire preuve de beaucoup de volonté et de
motivation. Ils doivent se donner à fond sur le terrain
et agir comme de vrais guerriers. Il y va de leur intérêt
car ils savent très bien que désormais les places seront
chères.» Dira Bechouche avant d’enchainer : «Malgré la
dernière victoire, il ne faut pas croire que le groupe est à son
top niveau. C'est vrai qu'il y a une progression chez certains élé-
ments mais l'équipe n'est pas vraiment à son meilleur niveau». «Les
joueurs sont encore perfectibles et, de ce fait, ils doivent travailler davan-
tage.» Ajoutera, catégorique, l'ancien défenseur harrachi.
Hamdouche : «Je suis le président du CSA, n’en
déplaise à ceux qui ne l’admettent pas»
E lu à la tête du CSA, il y
a de cela plus de
quinze mois, Hadi
Hamdouche a long-
temps gardé le silence malgré
tout ce qui a été dit concernant
son élection que beaucoup de
membres d’AG ont contestée
pour ses nombreuses irrégula-
rités allant jusqu’à remettre en
cause l’élection du nouveau
président. Des mois sont pas-
sés et beaucoup d’encre a coulé
sans que personne ne com-
prenne le fond du problème.
Aujourd’hui la situation sem-
ble plus claire et les nuages
commencent à se dissiper sur-
tout après la rencontre Moha-
med Laib et son successeur El
Hadi Hamdouche qui nous a
accordé cet entretien dans le-
quel il nous révélera beaucoup
de choses intéressantes. «Avant
de commencer, je dois faire part
de mes sentiments à tous les
Harrachis qui sont ceux d’un
président très déçu par le com-
portement et l’acharnement
inexplicable de la part de cer-
tains membres qui ont tout fait
pour remettre en cause mon
élection à la tête du CSA en
2013. Il est vrai que cela pris des
mois mais aujourd’hui les
choses ont évolué dans le bon
sens. Mon élection a été avalisée
par la DJS et la DRAAG n’en
déplaise à ceux qui ne l’admet-
tent pas.» Nous a affirmé avec
une grande assurance, le nou-
veau président du CSA et pour
étayer ses dires, Hadi Ham-
douche nous a montré des do-
cuments comme preuve et
dont nous détenons des copies.
«Certains ont tout
fait pour remettre
en cause mon
élection, mais ils
ont échoué»
bres de l’AG ont tout à fait rai-
son de s’interroger sur les rai-
sons de cette situation de
blocage parce que certains
parmi ceux qui n’ont pas admis
mon élection ont lâché une ru-
meur selon laquelle, mon élec-
tion n’aurait pas été validée par
la DJS et que la DRAAG au-
raient soit disant rejetés ma de-
mande d’agrément. Il est vrai
qu’après l’AG élective, certains
dans le but de bloquer l’officiali-
sation de mon élection se sont
empressés daller à la DJS pour
remettre en cause mon élection
mais ils ont échoué. N’empêche
que cela a pris des mois de re-
tard.» Nous a déclaré Hadi
Hamdouche.
Si beaucoup de membres de
l’AG le reconnaissent en tant
que président du CSA, nom-
breux sont aussi ceux qui s’in-
terrogent sur les raisons qui
font que El Hadi Hamdouche
n’a pas entamé ses activités en
tant que président du CSA. A
cette question Hadi Ham-
douche a répondu : «Les mem-
«Je tiendrai une
AGO le
18 octobre»
lité. A cet effet, je vous annonce
que je convoquerai tous les
membres de l’AG dans les plus
brefs délais pour l’élection d’un
commissaire aux comptes. Pour
l’instant, je prévois la date du
18 octobre prochain et je remet-
trai personnellement les convo-
cations aux membres de l’AG.»
Concernant la situation fi-
nancière du CSA qui selon Ab-
delkader Mana l’ex-président,
est dans une situation de blo-
cage le nouveau président du
club amateur nous dira : «En
fait la situation n’est pas aussi
catastrophique, comme on veut
le faire croire mais il ya certes
un blocage en raison du retard
dans la présentation des bilans
de 2011 et 2012. J’ai dernière-
ment discuté avec Mohamed
Laib sur cette question. Il de-
vrait préalablement tenir une
AG ordinaire avec bilans finan-
ciers. Mais pour des raisons pu-
rement administratives, il ne l’a
pas encore fait. Son mandat est
arrivé à terme en juillet 2012
et il ne l’a pas fait mais pour
des raisons purement adminis-
tratives. Il y a quelques jours j’ai
eu une séance de travail avec
Laib concernant la situation fi-
nancière des trois dernières an-
nées. Laib et moi avions fait
une lecture des bilans qui n’ont
pas encore été présentés. Il y a
eu un consensus entre lui moi
pour faire avancer les choses.
Désormais et en tant que prési-
dent du CSA, il me revient de
droit de tenir une AG ordinaire
pour présenter les bilans finan-
ciers. Mais avant cela, il va fal-
loir élire un commissaire aux
comptes pour être dans la léga-
«Mana a été
trompé par son
entourage»
Durant notre conversation
avec le président du CSA, ce
dernier est revenu sur les pro-
pos tenus par Abdelkader
Mana et que nous avions rap-
portés dans une de nos der-
nières livraisons. Par respect ou
par démagogie, Hamdouche a
répondu de façon très diploma-
tique à l’ancien boss de
l’USMMC par des mots ten-
dres en disant : «Je n’ai rien
contre l’ancien président Abdel-
kader Mana l’ancien pour lequel
j’ai un profond respect. Mais ses
déclarations me poussent à dire
qu’il a été trompé par des per-
sonnes de son entourage parmi
ceux qui n’ont pas admis mon
élection à la tête du CSA.»
N.R.
www.lebuteur.com N° 2786 MCO Mardi 7 octobre 2014 Coup franc
www.lebuteur.com
N° 2786
MCO
Mardi 7 octobre 2014
Coup franc

Baba veut résilier son contrat, Benatia se défend :

«On a remonté le président contre moi»

se défend : «On a remonté le président contre moi» A u centre d’une grande po-

A u centre d’une grande po- lémique à cause de sa dé- ception lors du match contre le NA Hussein Dey pour être resté pour la se-

conde fois d’affilée sur le banc de touche, Benatia qui est passé du statut de titulaire indiscutable à celui de remplaçant risque l’exclusion définitive de l’équipe pour avoir contesté la décision de l’entraîneur en chef Jean-Michel Cavalli. En réaction aux déclarations du président qui semble décidé plus que jamais à résilier son contrat, l’ex-joueur de l’USMBA et du CSC a tenu à apporter quelques préci- sions : «Jusqu’au moment où je vous parle, personne ne m’a informé d’une sanction ou même d’une résiliation de contrat. Je n’ai appris cette nouvelle qu’à travers la presse», affirme le joueur que nous avons joint hier avant d’ajouter : «Je pense qu’on a remonté le président contre moi, car j’en- tretiens de bons rapports avec lui. Fran- chement, je ne sais pas ce qui s’est passé entre la période du départ de Cherif El Ouazzani et la venue de Cavalli. En l’es- pace de deux jours je me suis retrouvé du statut de titulaire à celui de remplaçant.»

«Je n’ai eu aucune réaction négative»

Benatia à qui on reproche une réaction négative se dit surpris par ces griefs rete- nus contre lui : «Je ne sais pas où les gens ont cherché ce genre de rumeurs, mais je n’ai jamais eu une réaction négative. C’est vrai que j’étais déçu, ce qui est tout à fait normal, mais je ne m’en suis pris à per- sonne, encore moins à mon entraîneur que je respecte beaucoup. J’ai eu le même pro-

13
13
Il était accompagné de Hafid Belabbès Belhadj chez le wali Le président du Mouloudia d’Oran
Il était
accompagné
de Hafid Belabbès
Belhadj chez le wali
Le président du Mouloudia
d’Oran Ahmed Belhadj se trou-
vait hier matin chez le wali
d’Oran Abdelghani Zaâlane
afin de lui présenter ses
meilleurs vœux à l’occa-
sion de l’Aïd El Adha.
Les deux hommes se
sont contentés d’échan-
ger quelques mots
concernant le MCO, sans
vraiment débattre d’aucun
sujet. Le président du Mouloudia
a
été accompagné hier par son bras
droit, Hafid Belabbès.
A. L.
Jean-Pierre
Maarek est
arrivé hier
n nL’entraîneur ad-
joint Jean-Pierre
Maarek, désigné par l’en-
traîneur en chef Jean-Mi-
chel Cavalli, est arrivé hier
à Oran en provenance de Paris
pour entamer son travail au sein
de l’encadrement technique du
Mouloudia. Le préparateur phy-
sique et spécialiste en matière de
récupération a travaillé du côté
de Clairefontaine. Il devra
commencer aujourd’hui
après-midi le travail avec
le groupe.
Reprise
aujourd’hui
n nAprès une période
de repos qui aura
duré quatre jours depuis le
match contre le NA Hussein Dey,
la reprise des entraînements aura
lieu cet après-midi. L’entraîneur en
chef Jean-Michel Cavalli devra
communiquer au cours de
cette séance le programme
de travail aux joueurs du-
rant cette mini trêve.
A. L.

blème en début de saison. Cherif El Ouazzani n’a pas compté sur moi lors

des premiers matchs amicaux en Tunisie. J’ai dû faire preuve de patience et j’ai su par la suite comment m’imposer. Je connais bien ma valeur et mes qualités. Je savais que j’allais convaincre tôt ou tard mon entraîneur.»

«Oui, j’ai dit que j’avais ma place dans cette équipe»

En revanche, Benatia reconnaît avoir lâché cette phrase dans le vestiaire lors de la mi- temps. «J’ai dit que j’avais largement ma place. Jusqu’à preuve du contraire, je sais que je peux apporter un plus grâce à mon expérience. Mais des personnes

ont certainement dressé un tableau noir contre moi à l’entraîneur Cavalli.»

«La résiliation doit être bilatérale»

Pour ce qui est de l’information faisant état que le président veut résilier son contrat, Bena-

tia pense que l’opération devra se faire en bilaté- rale. «La résiliation de contrat ne peut se faire en unilatérale. C’est en ma présence qu’elle doit se faire. Il y a des conditions que je dois poser à la direction si cette dernière veut se séparer

de moi.»

«Seul Hafid Belabbès m’a appelé»

Concernant ce problème, Benatia affirme que la seule personne de

l’équipe qui l’avait appelé pour s’expli- quer avec lui est Hafid Belabbès. «Il était le seul à demander réellement ce qui s’était passé. Les autres n’ont même pas essayé de sa- voir les raisons de ma déception.»

Propos recueillis par A. L.

Il sera interdit d’entraînement

La direction du club va interdire d’en- traînement Madjid Benatia. Le chargé de sécurité au Mouloudia devra défendre l’accès au stade au joueur alors que le di- recteur général Hamid Lahoucine a été chargé de lui transmettre le document signé par la direction qui représente la résiliation du contrat.

Baba : «Benatia est un récidiviste»

À la question de savoir les raisons de cette décision radicale qui est de rési- lier le contrat du joueur, Ahmed Bel- hadj affirme avoir passé l’éponge lors du match contre le CS Constantine, avant que son joueur remette ça face

au NA Hussein Dey. «Il a fallu que je le sanctionne contre le CSC pour cette réaction négative. Au lieu de rentrer dans le rang et demander pardon, le joueur a voulu par son comportement perturber le groupe. Il doit servir de leçon pour les autres éléments. Ma dé- cision de résilier le contrat de Benatia

est irrévocable. D’ail- leurs, elle est prête et si- gnée. On doit la déposer dans les jours à venir au ni-

veau de la LFP et la chambre des résolutions des litiges, afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté. A. L.

Nessakh : «Le regain de forme du MCO

m’a permis de retrouver la mienne»

regain de forme du MCO m’a permis de retrouver la mienne» L’arrière-gauche Chem- seddine Nessakh com-

L’arrière-gauche Chem- seddine Nessakh com- mence à retrouver son top niveau au fil des matchs. Jeudi passé contre le NA Hussein Dey, le joueur en question a été l’auteur d’une belle prestation.

Votre équipe vient d’enchaî- ner avec un second succès consécutif. Comment s’est dé- roulé ce match contre le NAHD ? C’était un match difficile face à une formation du NAHD qui nous a créé beaucoup de pro- blèmes et qui nous a donné du fil à retordre durant les 90 minutes de ce match. Cet adversaire qui se morfond au bas du tableau a voulu coûte que coûte réagir. Ses joueurs ont tout donné. Mais notre volonté d’enchaîner avec un second succès a été plus forte. Ce qui explique donc ce succès difficile, mais mérité. Peut-on dire que le Moulou- dia est tombé dans la facilité ? Non, pas du tout. Je dirais qu’on n’a pas commencé le match

comme face au CSC où nous avions réussi à assurer le succès

pratiquement en première pé- riode. La preuve, on a réagi à la mi-temps en marquant ce but de

la victoire. Je dirais qu’on a joué

ce match avec beaucoup de sé-

rieux. Ce succès confirme néan- moins la bonne santé du Mouloudia, n’est-ce pas ?

Je dirais que ce succès vient de confirmer le regain de forme du Mouloudia et nous a également permis de prendre définitive- ment confiance en nos moyens. On a également fait la paix avec nos supporters qui commencent

à leur tour à croire en cette équipe.

Cette victoire a permis à l’équipe de sauter jusqu’à la 5 e place du classement. Quelle est votre réaction ? C’est très encourageant de se retrouver à cette position au classement pour une équipe qui

a pris la mauvaise habitude de

jouer uniquement pour le main- tien. On n’est certes qu’à la sixième journée, mais cette place devra nous motiver pour nous y

accrocher et pourquoi pas l’amé- liorer davantage ? Le MCO a-t-il les moyens de jouer les premiers rôles ? Pour une équipe qui joue de-

puis quelques saisons pour le maintien, son objectif cette sai- son est de décrocher une place honorable. C’est d’ailleurs l’aspi- ration des dirigeants du club. Mais cela ne veut pas pour au- tant dire que nous allons nous contenter de jouer pour le main- tien. Si l’occasion de se coller au peloton de tête se présente, on ne va pas la rater. En tous les cas, pour le moment on gère les matchs un par un.

Le championnat va connaître un arrêt de plus de deux se- maines. Cela arrange-t-il les affaires de l’équipe ? On aurait aimé enchaîner d’autres matchs dans la mesure où nous sommes sur une courbe ascendante. Les deux succès consécutifs réalisés en cham-

pionnat nous ont remonté le moral et nous ont donné la joie de jouer. Mais ces deux semaines de trêve vont permettre au groupe de se reposer et aussi de

reprendre le travail, avec l’espoir de corriger quelques lacunes. Cela va aussi permettre à l’en- traîneur de mieux connaître son groupe. Apparemment vous com- mencez à reprendre votre top niveau. La preuve, vous avez réalisé un excellent match contre le NAHD… Franchement, j’essaye de faire mon boulot sur le terrain. Je veux remplir mes tâches défen- sive et offensive, afin de contri- buer au succès de mon équipe. Mon objectif personnel est de réussir avec le Mouloudia. Est-ce que le fait de rejoindre la sélection nationale des lo- caux demeure aussi votre ob- jectif ? Qui est ce joueur qui n’aime- rait pas porter les couleurs na- tionales ? Personnellement, je continue à travailler bien comme il faut. Je suis persuadé que si je réédite ce genre de per- formances, l’entraîneur ne res- tera pas indifférent et finira par m’appeler en sélection des lo- caux. Entretien réalisé par Sofiane B.

14
14
N° 2786 www.lebuteur.com Mardi 7 octobre 2014 Coup d’œil Ligue 1
N° 2786
www.lebuteur.com
Mardi 7 octobre 2014
Coup d’œil Ligue 1

MCEE

CSC

Mardi 7 octobre 2014 Coup d’œil Ligue 1 MCEE CSC La rumeur a failli faire exploser

La rumeur a failli faire exploser Hamlaoui

U ne folle rumeur avait

circulé le jour de la

rencontre contre

l’USM Alger faisant

état que les gars de Soustara étaient donnés gagnants d’avance. On imagine bien la pression qu’avait vécue l’arbitre Ghorbal à chaque fois qu’il sifflait en faveur des Rouge et Noir et notamment lorsqu’il avait refusé un penalty pour Boulemdais qui semblait évident. Ses erreurs lui ont valu à la fin de la première mi-temps de se voir engueuler par le coach clubiste lui demandant d’être plus juste dans ses décisions, et par l’entraîneur des gardiens Hakim Sbaâ qui est allé un petit peu plus loin et ne fut calmé que par l’in- tervention des services de l’ordre et de ses dirigeants. Tout cela s’était lorsque le CSC menait par un but à zéro pour dire que la tension était plus électrique sur les gradins. Heureusement que les Sanafir plus matures que cer- tains acteurs même du football ont pris leur mal en patience en ne se privant tout de même pas

de continuer d’encourager leur équipe et ont bien fait de faire la sourde oreille à cette rumeur qui n’était ni fondée ni réelle. Mais avec des comportements et agis- sements de certains de nos arbi- tres, cela a provoqué le courroux des supporters qui ne deman- daient qu’à venir voir un match de football et rentrer chez eux.

Confirmer face au MOB

Battre le champion d’Algérie sor- tant n’est pas aussi simple que certains le croient. Il fallait d’abord annihiler cette pression qui pesait avant la rencontre no- tamment avec les absences en dé-

Babia attend la FAF pour une participation à la CAF La direction du MC El
Babia attend
la FAF pour une
participation
à la CAF
La direction du MC El Eulma at-
tend une décision de la Fédération al-
gérienne de football pour avoir le feu
vert à une participation historique en
compétition africaine en remplacement de
la JS Kabylie qui est sanctionnée pour deux
saisons suite au décès du joueur camerou-
nais Albert Ebossé. Selon une source proche
du club, la décision finale revient à la FAF qui
doit choisir un club car les règlements géné-
raux de
la CAF sont favorables à une partici-
pation du MCEE, conformément à l’article 6
qui stipule qu’un pays peut remplacer un club
qui
se désiste ou qui est suspendu par un
autre club. Le président du club, Arras Her-
rida, qui entretient d’excellentes relations
avec le président de la FAF, Mohamed
Raouraoua, espère que son équipe bénéfi-
ciera d’une première participation en
Coupe africaine. Les dirigeants vont
mettre tout leur poids pour convain-
cre la FAF d’opter pour leur club qui
a terminé à la 4e place au classe-
ment général la saison passée.
Pas de match amical
L’entraîneur en chef Denis Goa-
vec ne compte pas programmer
un match amical durant la mini-
trêve qu’observera le champion-
nat à l’occasion du déroulement
du match international Malawi-Al-
gérie. Goavec a présenté son pro-
gramme à la direction et se
contentera juste d’une simple prépa-
ration et de matches d’application
entre les joueurs dans le but d’éviter
d’éventuelles blessures. Certains diri-
geants auraient souhaité affronter le CSC
durant la trêve, mais le coach a décidé au-
trement.
La reprise sans Goavec
La reprise des entraînements est prévue
pour aujourd’hui en présence de tous les
joueurs. La reprise se fera sous la houlette de
l’entraîneur adjoint, le Camerounais Agbou,
et ce, en l’absence de l’entraîneur en chef,
Denis Goavec, qui a profité des fêtes de l’Aïd
pour rendre visite à sa famille en France.
Son retour au pays est prévu pour jeudi.
Cependant, certains joueurs ont émis le
vœu de bénéficier de quelques jours de
repos supplémentaire en raison de la
trêve, mais la direction interdit tout
retard ou absence à l’entraînement
aujourd’hui au stade Messaoud-
Zouggar. Trois joueurs vont néan-
moins effectuer la visite médicale
chez le médecin de l’équipe avant
d’entamer la préparation. Il s’agit
du portier Ousserir et des deux
défenseurs Naâmane et Belkhei-
ter qui souffrent de blessures.
Hammami : «On peut
faire mieux»
Le milieu de terrain Hammami es-
time que son équipe peut faire mieux
cette saison. «Au vu des résultats que
nous avons réalisés, deux victoires et
deux nuls, on peut dire que cela ne reflète
pas les moyens de l’équipe. Nous avons
perdu un match à domicile qui nous a
coûté trois points. Mais nous avons pu dé-
crocher deux points de l’extérieur. Au vu de
ce que nous produisons sur le terrain, je
pense que notre équipe a les moyens de
faire mieux à l’avenir. Face au RCA, on au-
rait pu gagner comme on aurait pu perdre.
Un point est toujours bon à prendre. A
l’avenir, on tâchera de bien négocier nos dé-
placements. Pour revenir à la défaite face à
l’ESS, je pense que la trêve, à cause du décès
du Camerounais Ebossé, n’a pas été béné-
fique pour l’équipe», a déclaré en subs-
tance Hammami qui se dit très content
si son équipe est choisie pour rempla-
cer la JSK en Coupe de la CAF.
S. H.
choisie pour rempla- cer la JSK en Coupe de la CAF. S. H. fense. Seulement, Garzitto

fense. Seulement, Garzitto ainsi que le psychologue de l’équipe ont fait du bon travail sur le plan mental. Ce dernier ne rate jamais une séance d’entraînement pour être présent et toujours derrière les joueurs leur prodiguant des conseils. Et c’est ce qui avait fait pencher la balance au profit des Sanafir mieux préparés psychi- quement que leurs adversaires qui se présentaient avec deux dé- faites concédées consécutive- ment. Maintenant avec cette force mentale, il faudra pour les co- équipiers de Boulemdais de confirmer face au MO Béjaïa, une autre équipe mentalement forte qui enregistre de bons ré- sultats depuis l’entame du cham- pionnat. Garzitto aura du temps pour préparer son équipe et récu- pérer ses joueurs blessés et sus- pendus pour s’attaquer aux Crabes et défendre son statut.

Garzitto de retour aujourd’hui

Parti en France avec les autres joueurs émigrés ainsi que le Mal- gache Paulin Voavy, l’entraîneur

des Sanafir, Diego Garzitto, sera à Constantine aujourd’hui dans la matinée avec Voavy sur le même vol. d’autres joueurs sont arrivés hier soir et le reste arrivera au- jourd’hui. Il faut dire que la plu- part des émigrés sont partis fêter l’Aïd El Adha avec leurs familles qui se trouvent en France. Le technicien franco-italien lui aussi aurait profité de ces quatre jours de repos afin d’aller voir son épouse qui, selon toute vraisem- blance, sera aujourd’hui avec lui à Constantine. Le coach constanti- nois dispose d’une maison toute équipée dans un quartier rési- dentiel de la ville et d’une voiture neuve pour ses déplacements, histoire d’être plus autonome et plus à l’aise que la vie dans un hôtel.

Reprise à 17h à Hamlaoui (annexe)

Sitôt arrivé aujourd’hui, le coach sera présent à la séance d’entraî- nement de la reprise après le repos lié à la fête de l’Aïd. Il avait demandé à tous d’être présents et qu’il ne tolérerait aucun retard ou

absence non justifiée.

Tony et Berthe chez Bouba

Le trio Tony Garzitto-Ousmane Berthe-Aminou Bouba ont dé-

couvert ce que c’est l’Aïd El Adha

à

Constantine. En effet, Tony qui

n’était pas parti avec son père en France était resté à son domicile

ainsi que les deux Africains du CSC, le Malien Berthe et le Ca- merounais Bouba. C’est chez ce dernier que Tony et Berthe ont passé la journée de l’Aïd. Bouba qui avait avec lui sa petite famille,

a tenu à inviter le duo a

passer cette journée en sa compagnie. Il est à noter que nombre de joueurs et surtout de supporters ont envoyé une invitation à Tony et à Berthe afin qu’ils ne soient pas seuls en cette journée de fête à Constantine. Lamine B.

Sameur : «Notre stratégie a payé face à l’USMA» Vous avez acquis une victoire difficile
Sameur : «Notre stratégie
a payé face à l’USMA»
Vous avez acquis une victoire
difficile face à l’USMA, avec du
recul quel commentaire faites-
vous ?
C’est que cela a été difficile de
battre cette équipe de l’USMA,
mais on l’a fait contre vents et
marées. Les deux équipes étaient
sur le terrain pour la victoire au
regard des résultats négatifs enre-
gistrés auparavant. Mais nous, on
jouait devant notre public et on
se devait de réagir, et Hamdoul-
lah la chance nous a souri et
notre travail durant toute la se-
maine a aussi porté ses fruits et
on a remporté les trois points de
la victoire.
Vous étiez supérieurs
aux Algérois ?
On avait bien maîtrisé la pre-
mière mi-temps laquelle s’était
terminée en notre faveur par un
but à zéro. En revanche, en se-
conde période les gars de Sou-
stara, qui voulaient à tout prix
égaliser, nous ont laissé assez d’es-
paces pour opérer en contre et on
a réussi à leur inscrire un second
but avant d’en encaisser un dans
le temps additionnel par manque
de concentration sans doute. Une
stratégie qui a payé en dépit des
absences en défense et qui nous a
permis de sortir vainqueur de
cette difficile confrontation.
La motivation financière a été
pour quelque chose aussi, n’est-
ce pas ?
En effet, je ne vous le fait pas dire.
Le fait d’avoir reçu des primes
avant cette rencontre constitue
une motivation supplémentaire
qui nous a poussés à nous sur-
passer sur le terrain afin d’obtenir
cette victoire et d’autres succès
aussi. La direction a fait ce qui
devait se faire avant cette rencon-
tre, nous lui avons répondu par
un succès sur le terrain et tout le
monde semble content.
Le prochain match est devant le
MOB, comment le voyez-vous ?
Il sera aussi difficile que celui
contre l’USMA. Les Béjaouis sont
invaincus jusqu’à présent, seule-
ment ils ne possèdent qu’une
seule victoire. On a les moyens de
les contrer chez eux d’autant plus
que d’ici là, on pourra récupérer
tout notre effectif et être fin prêts.
De tout temps, les confrontations
entre le CSC et le MOB ont des
cachets de derby. Mais ce n’est pas
cela qui va nous arrêter à défen-
dre notre première place du clas-
sement. Je dirais que ça sera un
match difficile mais dans nos
cordes.
A vous de conclure…
Je souhaite à tous les Algériens
une bonne fête et en particu-
lier aux Sanafir supporters,
dirigeants anciens et nou-
veaux ainsi qu’à tous les
Constantinois sans distinc-
tion. Je voudrais aussi sai-
sir cette occasion pour
remercier nos chers fans
pour leur soutien total
depuis l’entame en leur
promettant beaucoup
de bonnes choses pour
l’avenir.
Entretien
réalisé par
Lamine B.
www.lebuteur.com N° 2786 NAHD Mardi 7 octobre 2014 Coup sur coup
www.lebuteur.com
N° 2786
NAHD
Mardi 7 octobre 2014
Coup sur coup

Confiance renouvelée à Aït Djoudi

bre du bureau a demandé des ex- plications à Aït Tahar concernant le cas Bitam qui a été autorisé par le staff médical à faire l’impasse sur le dernier match contre le MCO. Pour ce dirigeant, Bitam avait simulé une blessure et le mé- decin Aït Tahar aurait dû exiger une échographie et des examens supplémentaires pour confirmer le diagnostic. Une mise au point qui n’a pas plu à Aït Tahar. Ce dernier lui a fait savoir qu’il connaissait parfaitement son travail et qu’il a déjà traîné sa patte dans tous les stades du pays. Selon Aït Tahar, ce dirigeant n’a pas le droit de lui dic- ter la méthode de travail et per- sonne ne doit se mêler de son boulot. Donc pour Aït Tahar, nul n’est en mesure de simuler une blessure et si Bitam n’avait rien de grave, il ne lui aurait jamais ac- cordé de repos.

Y aurait-il des joueurs tricheurs ?

Cette démission a été provoquée par un scandale qui ne devrait guère passer inaperçu. Ce dirigeant avait soulevé un point très grave, passable de sanction lourde. Appa- remment, certains joueurs simulent la blessure pour éviter certains matchs ou surtout la pression des supporters. Et pourtant, nous ne sommes qu’à la sixième journée du championnat et rien n’est encore joué. En outre, rien ne prouve ou motive ce genre de comportements, s’il n’y a pas un intérêt quelque part. Si la thèse du dirigeant se confirme, quelle sera la réaction du président et du staff technique ?

Youcef M.

réaction du président et du staff technique ? Youcef M. L es joueurs du NAHD ont

L es joueurs du NAHD ont repris, hier matin, le che- min de l’entraînement à Bensiam, après trois jours de repos accordés à

l’issue du match contre le MCO. Avant la reprise, les dirigeants étaient présents au complexe et ont tenu une réunion avec les joueurs et le staff technique. Le président du NAHD ne semble pas satisfait du volet assiduité. Certains élé- ments l’ont irrité et d’autres n’ont pas donné satisfaction. Pour le pre- mier responsable du club, l’assi- duité et la discipline du groupe doivent passer avant tout. Lors de son intervention, Ould Zemirli a insisté sur le respect de la ligne de conduite du NAHD et les joueurs devront avoir un meilleur compor- tement. «Désormais, aucun écart disciplinaire ne sera toléré et les joueurs doivent se montrer profes- sionnels. L’intérêt du NAHD doit passer avant toute autre considéra- tion et les joueurs devront êtres très

responsables.» Par la suite, les diri- geants ont renouvelé leur confiance à l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi. Selon eux, la stabilité constitue la clé de la réussite.

On exige les trois points du Chabab

Les dirigeants husseindéens atten- dent beaucoup de leurs joueurs, à l’occasion du prochain match du championnat face au CRB. Ils exi- gent les points de la victoire. Les responsables nahdistes tiennent énormément à ce derby et ne comptent pas pardonner un faux pas. Si les joueurs arrivent à battre leur rival, ils seront pardonnés

Aït Tahar démissionne

Le NAHD est désormais sans mé- decin, après la démission de Mou- rad Aït Tahar. Ce dernier, malgré l’intervention de l’entraîneur Azze- dine Aït Djoudi qui a essayé de le dissuader de partir, a décidé de quitter le club, après avoir ressenti un manque de confiance de la part des dirigeants. En effet, un mem-

15
15

Abdeslam «Je n’ai jamais insulté les supporters du MCO !»

joint les vestiaires. J’ai été surpris d’en- tendre les cris des supporters après l’ouverture du score, alors que nous avions le match en main.

Mais qu’est-ce qui explique le fait que vous n’arrivez plus à gagner alors que vous produisez du beau jeu ?

Je pense que le problème est d’ordre psychologique. L’équipe arrive à se procurer pas mal d’occasions de sco- rer, mais l’efficacité nous fait défaut. Les joueurs n’arrivent pas à concréti- ser notre domination. Donc, le pro- blème n’est guère technique et je pense qu’avec quelques réglages, l’équipe redémarrera sur de bonnes bases.

Donc, confiant ?

Et même optimiste à la fois. Je suis convaincu que le déclic sera enclen- ché dès la prochaine rencontre du championnat contre le CRB. Ce sera notre vrai départ et nous sommes dé- terminés à réussir notre premier suc- cès de la saison, à l’occasion du derby face au CRB. On fera le nécessaire pour arracher les trois points, même si la rencontre s’annonce difficile pour les deux équipes.

Beaucoup a été dit sur la démis- sion de l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi. Quel commentaire faites-vous ?

Le problème du NAHD n’est pas Aït Djoudi ou qui que ce soit. Le coach fait bien son boulot et nous n’avons rien à dire à ce sujet. Le problème est d’ordre psychologique. L’équipe aura besoin de quelques réglages pour re- trouver le bon chemin. En plus, les joueurs doivent continuer à travailler avec tout le sérieux et croire ainsi en leurs capacités. Nous sommes à la sixième journée du championnat et rien n’est encore perdu. Nous sommes aisément capables de revenir en force et remonter dans le classement. Je suis confiant et optimiste.

Entretien réalisé par Youcef M.

confiant et optimiste. Entretien réalisé par Youcef M. D’abord, peut-on savoir ce qui s’est passé réellement

D’abord, peut-on savoir ce qui s’est passé réellement à Oran avec les supporters du MCO ?

Merci de m’avoir offert l’occasion d’apporter des éclaircissements sur cette histoire. Je démens formelle- ment tout ce qui a été dit et surtout les accusations des Hamraoua. Je n’ai in- sulté personne et tout ce que j’ai fait, c’est leur demander de cesser leurs in- sultes contre ma personne. C’était de la méchanceté gratuite.

Pourquoi toute cette rivalité avec le MCO ?

Il n’y a aucune rivalité et c’est une his- toire qui remonte à l’époque où j’évo- luais à l’ASO. Avec Ghalem, on nous a accusés d’avoir semé la zizanie entre les deux clubs, alors que tout le monde connaît mon éducation et mes principes. Les supporters du MCO ont tort et je n’ai jamais été derrière la détérioration des relations entre Ora- nais et Chéliffiens. En tout cas, mon rôle se limite uniquement sur le ter- rain.

Comment expliquer votre revers contre le MCO ?

C’était une défaite très sévère. Sincè- rement, nous ne méritions pas de per- dre. Nous avons bien joué, mais malheureusement la chance nous a tourné le dos. En outre, nous avons encaissé l’unique but, sur une nou- velle erreur défensive. Croyez-moi, je n’ai rien compris puisque j’ai laissé mon équipe à égalité lorsque j’ai re-

JSS

laissé mon équipe à égalité lorsque j’ai re- JSS Après leur escapade nocturne El Amali et

Après leur escapade nocturne

El Amali et Benkhodja seront sanctionnés

escapade nocturne El Amali et Benkhodja seront sanctionnés La veille du match contre la JSK, le

La veille du match contre la JSK, le duo composé d’El Amali et Ben- khodja s’est distingué de manière inhabituelle. Les deux joueurs ont quitté la résidence en pleine soirée. C’est ce que nous a confié une source généralement crédible proche du club.

Khezzar avait rayé leurs noms de la liste des 18

L’information de escapade des deux joueurs avait été donnée à l’entraî- neur El Hadi Khezzar. Ce dernier était très en colère contre les deux joueurs. Khezzar avait décidé de rayer les noms des deux joueurs de

la liste des dix-huit joueurs convo- qués pour la rencontre contre la JSK.

lence, nous a-t-on confié. El Amali et Benkhodja passeront devant le conseil de discipline du club. Les di- rigeants de la JSS se sont entendus pour convoquer les deux éléments pour les entendre, avant de décider de la sanction.

Une sanction financière est envisagée

On laisse entendre que la sanction sera d’ordre financière. Pis encore, l’entraîneur Khezzar aurait décidé de ne plus compter sur ces deux joueurs. En tout cas pour l’heure, il semble que Khezzar ne veuille plus entendre parler de ces deux élé- ments.

M. M.

Belhafiane : «La victoire contre la JSK nous a remis en confiance» «Après la défaite
Belhafiane :
«La victoire contre
la JSK nous a remis
en confiance»
«Après la défaite amère contre le MCA,
nous reprenons confiance grâce à cette
victoire contre la JSK. On va poursuivre
notre parcours avec la volonté de bien
faire. On va préparer comme il se doit
la rencontre contre l’USMH, parce
que les points du match ne se-
ront pas faciles à pren-
dre.»

Djebbar n’a pas voulu ébruiter l’affaire

L’information de l’escapade noc- turne des deux joueurs n’a pas circulé. Djebbar n’a pas voulu ébruiter l’affaire, de peur de perturber le groupe, ni prendre de sanction immédiate, mis à part celle prise par l’entraîneur qui avait décidé de se passer des services des deux joueurs.

Ils passeront devant le conseil de discipline

Cette affaire ne passera pas sous si-

RCA

de discipline Cette affaire ne passera pas sous si- RCA Amani «Je n’ai contacté ni Bracci

Amani «Je n’ai contacté ni Bracci ni aucun autre technicien, Neggazi est le nouvel entraîneur du RCA»

autre technicien, Neggazi est le nouvel entraîneur du RCA» L e président du RCA, Djamel Amani,

L e président du RCA, Djamel Amani, nous a confirmé, une nouvelle fois, hier, que Noured- dine Neggazi sera bel et

bien le nouvel entraîneur de l’équipe. Et pourtant, des rumeurs ont fait état ces derniers jours de contacts entre Amani et le techni- cien français, François Bracci. Joint hier par téléphone, Amani a infirmé ces rumeurs en nous dé- clarant : «Faux, je n’ai pris contact

ni avec Bracci ni avec aucun autre entraîneur. Tout ce qui a été dit à ce sujet ne sont que de simples ru- meurs», avant d’ajouter : «Je per- siste à dire que c’est Neggazi qui sera le nouvel entraîneur du RC Arba. Nous lui faisons confiance et nous savons pertinemment qu’il va réussir dans sa nouvelle mission. Nous avons déjà travaillé ensemble par le passé et nous sommes parve- nus à battre le Mouloudia d’Alger sur le score net et sans appel de trois buts à zéro.»

«Il entamera mardi son travail»

À la question de savoir quand Neggazi entamera son travail à la tête de la barre technique du RCA, Amani dira : «C’est demain (Ndlr :

aujourd’hui) qu’il entamera son travail à la tête de la barre tech- nique du RCA. D’ailleurs, je serai à ses côtés pour l’aider dans sa nou- velle mission. Je demande aux sup- porters de l’aider et je suis persuadé qu’il va réussir dans sa mission.» Pour rappel, après un repos de quatre jours, les joueurs du RCA reprendront, aujourd’hui, le che- min de l’entraînement pour prépa- rer la suite de la compétition.

M. A.

N° 2786 www.lebuteur.com 16 Mardi 7 octobre 2014 ASMO Coup d’œil Reprise aujourd’hui des entraînements
N° 2786
www.lebuteur.com
16
Mardi 7 octobre 2014
ASMO
Coup d’œil
Reprise aujourd’hui
des entraînements
C’est aujourd’hui que les gars
de M’dina J’dida reprendront le
chemin des entraînements.
Les Asémistes saisissent la LFP
Les Asémistes saisissent la LFP
Les Asémistes saisissent la LFP
Les Asémistes saisissent la LFP
Les Asémistes saisissent la LFP
Les Asémistes saisissent la LFP
Après avoir bénéficié de quatre
jours de repos à l’occasion de la
fête de l’Aïd, les Asémistes re-
prendront le travail ce mardi à
partir de 18h au stade Ahmed
– Zabana afin de préparer le
prochain match face à l’ES
Sétif prévu le 17 de ce mois.
C’est avec un moral gonflé à
bloc que les coéquipiers de Be-
nayada entameront la prépara-
tion de leur prochain match
face au finaliste de la LDC
d’Afrique. Après avoir réussi à
ramener le précieux point du
match nul chez le Mouloudia
d’Alger, les Asémistes vont pro-
fiter de cette trêve pour corri-
leurs lacunes et travailler
pour demander le report du match face à l’ESS
pour demander le report du match face à l’ESS
pour demander le report du match face à l’ESS
pour demander le report du match face à l’ESS
pour demander le report du match face à l’ESS
pour demander le report du match face à l’ESS
C’ est avec un
effectif
amoindri
que les
Asémistes
vont pré-
parer leur prochain match prévu le
vendredi 17 octobre face à l’ES
Sétif. En effet, Barka, Tabti, Benka-
blia et Tahar sont en stage avec
l’EN Olympique, tandis que Chi-
coto est également en stage avec la
sélection du Niger pour participer
aux éliminatoires de la CAN 2015.
Ces cinq joueurs en question n’ef-
fectueront leur retour à Oran, que
la veille du match de l’ASMO face
à l’ESS. Du coup, la direction du
club a saisi la Ligue de football
professionnel pour demander le
report de ce match face à l’ESS.
C’est ce que nous a confirmé le
manager général du club, Benamar
Houari hier au bout du fil ne nous
déclarant : «Notre équipe sera
amoindrie des services de cinq
joueurs jusqu’à la veille du match
face à l’ESS. Il s’agit de Barka,
Tabti, Tahar et Benkablia qui sont
en stage avec l’EN Olympique, ainsi
que Chicoto qui va participer avec
le Niger aux éliminatoires de la
CAN 2015. Nous avons donc jugé
utile de saisir la LFP pour deman-
der le report du match face à
l’ESS.» Dira Benamar et d’ajouter :
En effet, le défenseur central, Chi-
coto, qui s’est rendu vendredi en
«Nous pensons que le report de
cette rencontre sera bénéfique pour
nous ainsi que l’ESS qui aura donc
le temps de préparer à l’aise sa fi-
nale de la Ligue des champions
africaine face au Vita Club. Nous
espérons que la LFP va accepter
notre demande. Dans le cas
contraire, nous serons alors dans
l’obligation de faire avec cette situa-
tion et de préparer notre match face
à l’ESS.»
Tunisie, sera concerné par les deux
prochaines rencontres des élimi-
natoires de la CAN 2015 qui met-
tront aux prises sa sélection
nationale du Niger face à la Zam-
bie en aller et retour. Ces deux
rencontres auront lieu le 11 et le
15 du mois en cours. Ainsi, Chi-
coto devrait retourner à Oran le 16
octobre, soit un jour seulement
avant le match de l’ASMO face à
l’ESS. Quant à Barka, Tabti, Tahar
et Benkablia, ils sont depuis
hier en stage avec l’EN Olym-
ger
dans la sérénité la plus totale.
Après six journées du début de
la compétition, l’ASMO a réa-
lisé un bon parcours en cham-
pionnat jusqu’à présent.
L’équipe entraînée par Ben-
chadli, qui a disputé quatre
matchs hors de ses bases, a ré-
colté trois précieux points hors
de ses bases chez l’USM Bel
Abbes, l’ASO Chlef et le Mou-
loudia d’Alger. Les Asémistes
se sont également imposés à la
maison face au NA Hussein
Dey, pour faire ensuite un
match nul face au MOB.
L’équipement
sera remis
Plusieurs joueurs
manqueront la
préparation de cette
rencontre
pique. Les poulains du tech-
nicien suisse, Pierre André
Shurmann, se déplaceront
le 7 octobre à Doha pour
affronter en amical la sé-
lection olympique qata-
rie le 11 et le 14 de ce
mois. Le retour de ces
joueurs à Oran se fera une
aujourd’hui aux joueurs
Selon
session,
les informations en notre pos-
c’est aujourd’hui à l’issue de la
séance de
reprise prévue au stade Ahmed –
Le staff technique asémiste aura
du pain sur la planche pour prépa-
rer son prochain match face à l’ES
Sétif. Et pour cause, plusieurs de
ses joueurs manqueront à l’appel
ces jours-ci. Certains joueurs n’ef-
fectueront pas la moindre séance
d’entraînement avec le groupe
avant le match face à l’ESS. Il s’agit
du défenseur, Chicoto ainsi que de
Barka, Tabti, Tahar et Benkablia.
Zabana que seront remis les équipements
sportifs aux joueurs et membres de l’enca-
drement technique. La direction de
l’ASMO
remettra aux joueurs tous les
équipements sportifs d’hiver pour
journée seulement avant le
match face à l’ESS. En plus de
cela, des joueurs sont blessés à
l’image de Belaid et Belalem et
sont très incertains de participer
au match face à l’ESS.
Riad O.
pouvoir s’entraîner durant cette
saison.
Sarson,
nouvel
équipementier
C’est finalement Sarson qui
sera le nouvel équipementier de
Belaid décidé à reprendre
l'ASMO cette saison. La direction
de
la formation de M’dina J’dida a
l’entraînement cette semaine
tout
conclu avec cette entreprise de
Victime d’une luxation de
l’épaule lors du précédent match
de son équipe face au Mouloudia
d’Alger, le défenseur arrière
gauche, Belaid a été annoncé ab-
sent des terrains pendant deux se-
maines. C’est ce que nous avait
confié le manager général du club,
Benamar Houari ainsi que le kiné
du club, Abdat. Comme annoncé
dans ces mêmes colonnes dans
notre édition d’hier, l’ancien socié-
taire du RC Arbâa devrait prendre
son mal en patience avant de re-
prendre le chemin des entraî-
nements et ratera ainsi le
match de ce week-end
face à l’ES Sétif. Mais le
joueur en question
semble décidé à re-
prendre le travail
avec ses coéquipiers
cette semaine et à
participer au pro-
chain match de
l’ASMO face à l’ESS.
En effet, Belaid af-
firme que sa blessure
n’a rien de grave et qu’il
sera de retour à l’entraî-
nement cette semaine : «Je
me sens bien et il est fort possi-
ble que je reprenne le chemin des
entraînements ce mercredi. Je serai
inch’Allah prêt pour participer au
prochain match de l’équipe face à
l’ES Sétif.» A-t-il déclaré. Une
chose est sure, les supporters asé-
mistes espèrent revoir Belaid re-
prendre l’entraînement le plus
rapidement possible afin d’être
prêt pour le match face à l’ES Sétif.
L’ancien joueur du RC Arbâa est
considéré comme un élément im-
portant dans le onze asémiste.
l'industrie du sport. Rappelons
que Sarson a déjà été l'équipe-
mentier de l'ASMO à
maintes reprises par
le passé.
Pas de stage
durant la trêve
Barka, Benkablia, Tabti et Tahar
en stage avec l’EN Olympique
R.O.
C’est hier que les
quatre jeunes joueurs
asémistes, Barka,
Benkablia, Tabti et
Tahar se sont rendus
à Alger pour prendre
part au stage de l’EN
Olympique qui pren-
dra fin le 15 de ce
mois. Les poulains
du technicien suisse,
Pierre André Shur-
mann, se déplaceront
le 7 octobre à Doha
pour affronter en
amical la sélection
olympique qatarie les
11 et 14 de ce mois.
L’EN poursuit sa pré-
paration en prévision
des éliminatoires des
JO 2016 qui auront
lieu à Rio de Janeiro
au Brésil.
Belalem ne s’est
pas encore
remis de sa
blessure
Pour sa part, Bela-
lem n’a pas été convo-
qué pour ce stage de
préparation de l’EN
Olympique en raison
de sa blessure. Souf-
frant de douleur à la
cuisse, le joueur en
question n’est pas en-
core fixé sur la date de
son retour à l’entraî-
nement. Toutefois,
Belalem devrait profi-
ter de cette trêve que
va connaitre le cham-
pionnat pour bien ré-
cupérer de sa blessure
et reprendre rapide-
ment le chemin des
entraînements avec
ses coéquipiers. Rap-
pelons que Belalem
avait raté les deux
précédents matchs de
l’ASMO en cham-
pionnat face à l’ASO
Chlef et le Mouloudia
d’Alger.
R.O.
Alors que la reprise des en-
traînements est prévue au-
jourd’hui au stade Ahmed –
Zabana, les Asémsistes pour-
suivront leur préparation entre
le stade Habib – Bouakel et
Ahmed – Zabana. L’occasion
pour les gars de M’dina J’dida
de corriger leur lacunes, mais
aussi et surtout pour certains
joueurs de prouver ce dont ils
sont capables et de gagner la
confiance du staff technique.
Selon les informations en notre
possession, les coéquipiers de
Ntankeu n’effectueront aucun
stage de préparation durant
cette période de trêve que
connaitra le championnat de
Ligue1 mobilis. Dans un autre
registre, le premier responsable
de la barre technique asémiste,
Benchadli aurait souhaité pro-
grammer un match amical
pour sa team ce week-end.
Riad O.
www.lebuteur.com N° 2786 Ligue 1 Mardi 7 octobre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2786
Ligue 1
Mardi 7 octobre 2014
Coup d’œil
17
17

ASO

 
 

Messaoud

 
 

et Madouni

 

Le groupe

cet

reprend

après-midi

Le groupe c e t r e p r e n d a p r è

Quels sont

les plans d’Ighil ?

convalescents

Deux joueurs ne pourront pas faire leur retour cette se- maine, il s’agit de Mo- hamed Messaoud et Laïd Madouni qui en sont à leur deuxième semaine de convales- cence. Ces éléments ne pourront être opé- rationnels qu’à la fin de ce mois. Ils revien- dront en principe à Chlef au terme de la semaine prochaine pour passer d’autres examens.

Badarou

Naït Yahia «On a manqué de réussite»

les joueurs, surtout en seconde mi-temps où on a été meilleurs

L’ ASO se remet- tra au travail en fin d’après- midi à l’occa- sion de

L’ ASO se remet-

tra au travail

en fin d’après-

midi à l’occa-

sion de cette

Les supporters

attendent sa

décision

rait pas à se concentrer sur son travail et son foyer au même temps. C’est là l’une des raisons

que l’adversaire. Mais on a man- qué de réussite devant les buts. On

que l’adversaire. Mais on a man- qué de réussite devant les buts. On

a

raté deux ou trois occasions en

or qui pouvaient changer le score

final de la rencontre.

Les choses risquent de se compli- quer davantage après cet échec. Qu’en pensez-vous ?

en sélection

Il

ne faut pas être pessimiste mais

Cette semaine connaîtra aussi l’ab- sence de Badarou Nana qui sera en sé- lection de son pays la- quelle jouera un match amical face à la Tanzanie le 12 de ce mois. Il reviendra le lendemain pour poursuivre les prépa- ratifs avec l’ASO en prévision du match du RCA.

croire encore en ce groupe. Ce que nous traversons en ce moment est un blocage qui disparaîtra après le premier bon résultat ou la pre- mière victoire. Il faut continuer à travailler et oublier cette défaite si on veut gagner notre premier match chez nous.

reprise qui ne sera pas or- dinaire, puisque l’équipe a enregistré une nouvelle dé- faite, qui l’enfonce cette fois-ci en bas du tableau. Tous les regards sont à pré- sent tournés vers l’entraî- neur Ighil qui n’a pas encore pris de décision quant à son départ ou non de la barre technique. L’on craint aussi de revivre le même scénario que lors de la précédente trêve où Ighil n’avait pris le groupe en main qu’à la dernière se- maine. Une chose est sûre, l’entraîneur doit absolu- ment être présent s’il a l’in- tention de rester à la tête de l’équipe et s’il ne veut pas aggraver son cas, sur- tout que les supporters sont extrêmement en co- lère après la dernière contreperformance des Lions du Chéliff.

Dans cette obscurité qui entoure l’avenir du staff technique à la tête de l’équipe, les supporters at- tendent la reprise des en- traînements pour y voir plus clair. La décision d’Ighil devrait être connue dans les prochaines 24 heures, celle de jeter l’éponge ou de continuer son travail, en attendant de meilleurs résultats dans les prochaines journées.

Il a informé ses proches qu’il comptait quitter l’ASO

Et selon certaines sources et quelques proches de l’entraîneur Ighil, ce der- nier ne compte pas finir sa mission cette saison à l’ASO en raison de pro- blèmes personnels. Il voudrait en effet rester auprès de sa famille à Alger parce qu’il n’arrive-

majeures de sa décision, et il attendrait le bon mo- ment pour annoncer son départ, bien qu’il n’en ait pas encore discuté avec le président Medouar.

Qu’en pense

Vous êtes revenu à la compéti- tion lors de ce match. Comment jugez-vous votre prestation ? C’était une bonne occasion pour moi de retrouver le championnat après ma blessure. J’ai donné le maximum, même si je suis encore loin de mon niveau. Je suis en pro- gression constante et la compéti- tion m’aidera beaucoup à m’améliorer dans les matches ave- nir. La trêve sera-t-elle bénéfique pour vous ? On a besoin de jouer et de gagner pour nous libérer. Rester sans compétition durant deux semaines devra encore nous obliger à tra- vailler dans des conditions défavo- rables sur le plan mental, mais on est obligés de supporter ça pour assurer la continuité du travail. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Medouar ?

Salhi et

Haddouche

Le président et porte-pa- role de l’équipe M. Me- douar préfère ne pas polémiquer, même s’il est l’un des plus affectés par ce qui arrive à son équipe en ce début d’exercice. N’ayant pris aucune déci- sion jusqu’à maintenant, il préfère soutenir le staff technique et ne pas exercer de pression sur l’entraîneur. Il est certain qu’il a ses plans pour remédier à cette situation mais attend de voir ce qui se passera dans les prochaines 48 heures. Une chose est sûre, il ne restera pas les bras croisés.

A. F.

au Qatar

Les deux jeunes élé- ments de l’équipe Salhi Abdelkader et Zakaria Haddouche entreront eux aussi en stage avec l’EN espoir qui aura à jouer une double confrontation amicale avec son ho- mologue du Qatar. Ces éléments man- queront donc à l’ap- pel cette semaine.

L’équipe va mal depuis le début de cet exercice. Que se passe-t-il ? C’est vrai, on n’a pas pu faire un bon début de saison à cause de nos résultats dans les six matches joués. On ressent beaucoup de pression à cause de cette mauvaise entame, ce qui influe beaucoup sur notre rendement, surtout qu’on ne s’imaginait pas commencer l’exer- cice de cette manière. La dernière défaite a été sévère, n’est-ce pas ? Oui, on ne méritait pas de perdre ce match vu les efforts fournis par

USMBA

La trêve pour tout revoirpas de perdre ce match vu les efforts fournis par USMBA L’ entraîneur Wallemme devrait être

L’ entraîneur Wallemme devrait être content de cette têve après que ses joueurs ont perdu la confiance suite à la

défaite d’El Harrach. En effet, le Français craignait une déconcen- tration, voire une démobilisation de ses éléments, fragilisés par les mauvais résultats. Redoutant que le groupe perde l’envie, Wallemme serait favorable à cette trêve qui lui permettra de réguler la méca- nique. Ainsi, l’entraîneur de l’USMBA et son staff ont préétabli un programme distinct à même de permettre aux joueurs de recou- vrer leurs forces mentales pour être d’aplomb face au MCA.

Une occasion pour apporter des correctifs

En effet, l’arrêt du championnat devrait permettre à Wallemme d’apporter les correctifs qui s’im- posent pour rectifier le tir suite aux nombreuses déficiences déce- lées sur la composante. Cela dit, un match amical sera la meilleure solution pour assurer une bonne préparation de la prochaine

confrontation face au MCA. Par ailleurs, on croit savoir que le staff technique aurait décidé d’axer les entraînements sur le physique et le tactique. En somme, c’est un arrêt qui tombe à pic pour Wallemme et ses joueurs, dans la mesure où cela permettra au driver d’apprêter, comme il se doit, sa troupe et sur- tout apporter les rectificatifs né- cessaires avant la rencontre du MCA.

et entamer la

préparation du MCA

Cependant, cette trêve ne semble pas trop chambarder le pro- gramme mis en place par l’entraî- neur de l’USMBA, puisqu’il a préconçu un plan permettant une bonne préparation pour le pro- chain match qui mettra l’USMBA aux prises avec les Chnaoua. À cet effet, en plus d’un match amical, Wallemme a déjà établi un pro- gramme où il tentera de bien pré- parer son équipe pour espérer arracher la victoire. Ainsi, cet arrêt de la compétition est assimilé à une aubaine pour les Bel-Abbé- siens afin de remettre un peu d’or- dre dans la maison, après le revers

essuyé à Batna devant l’USMH. Une « inactivité » qui tombe au bon moment pour les Vert et Rouge afin de se réorienter avant de recevoir le MCA. Ce sera aussi une occasion pour l’entraîneur Wallemme de revoir sa copie du- rant près de deux semaines. Le Français aura largement de temps pour aborder tous les aspects et préparer son équipe décemment, pour poursuivre la saison avec ses meilleurs atouts psychologiques.

Un match amical au menu

Voulant certainement profiter de l’arrêt de la compétition, Wal- lemme compte bien jouer un match amical. La rencontre devrait avoir lieu cette fin de semaine. Pour ce faire, l’administration du club aurait déjà pris contact avec des équipes pour avoir l’aval d’en affronter une en amical. Quel que soit l’adversaire, la chance se pré- sente à l’USMBA de meubler le vide et permettre aux joueurs de garder le rythme de la compéti- tion.

M O Noureddine

Pour assurer sa survie en Ligue 1 Mobilis

Pour assurer sa survie en Ligue 1 Mobilis
Le club a besoin d’un grand investisseur

Le club a besoin d’un grand investisseur

Si l’USMBA a réussi à décrocher une accession en Ligue 1 Mobilis cette saison, il n’en demeure pas moins que le plus dure reste à venir, car pas au mieux sportivement, le club bel- abbésiens fait face à des problèmes ayant trait, particulièrement, aux moyens financiers. D’ailleurs, si les dirigeants ont toujours évoqué ce problème depuis le début de la sai- son, la situation s’annonce encore plus compliquée pour la suite de l’exercice, surtout pour tenter de se maintenir parmi l’élite. À cet effet, les nombreux observateurs et les res- ponsables actuels estiment que le club a besoin d’un grand investis- seur pour mettre les moyens néces- saires qui permettront au club de rester en Ligue 1 Mobilis. De ce fait, les membres du conseil d’adminis- tration semblent être conscients de la tâche qui les attend. Ils ont d’ail- leurs lancé un appel aux industriels de la région pour qu’ils se rappro- chent des responsables du club. L’ouverture du capital, une première démarche pour at- tirer les investisseurs Ainsi, conscients de la mission diffi-

L’ouverture du capital, une première démarche pour at- tirer les investisseurs Ainsi, conscients de la mission

cile et des défis qui les attendent à l’avenir, les membres du conseil d’administration n’ont pas attendu longtemps. De ce fait, ils ont déjà entamé les démarches avec la tenue d’une AG pour ouvrir le capital du club et attirer les investisseurs qui seront en mesure d’apporter le plus en matière d’argent et gérer conve- nablement le club sur le plan finan- cier et sportif. Cela dit, cette démarche vise ainsi à assurer les res- sources financières nécessaires.

Les dirigeants doivent ramener des sponsors Toutefois, si les dirigeants ont décidé de prendre comme première dé- marche l’ouverture du capital afin d’attirer les investisseurs qui veulent devenir des actionnaires majori- taires dans le club, il n’en demeure pas moins que ceux qui sont aux af- faires du club et les membres action- naires doivent se mettre à la recherche de sponsors qui seraient une bouffée d’oxygène, surtout que les industriels et hommes d’affaires sont nombreux dans la région. M O Noureddine

N° 2786 www.lebuteur.com 18 Mardi 7 octobre 2014 JSMB Coup d’œil Invaincus depuis cinq journées
N° 2786
www.lebuteur.com
18
Mardi 7 octobre 2014
JSMB
Coup d’œil
Invaincus depuis cinq journées
Les Béjaouis veulent maintenir leur belle série
pas céder des points à domi-
cile, à commencer par la ré-
ception de la formation de
l’USMM Hadjout. Les Bé-
jaouis, qui n’ont récolté que
quatre points en trois matchs
disputés à domicile, sont plus
que jamais appelés à éviter
un autre faux pas à la mai-
son, afin de maintenir leur
belle série et se motiver da-
vantage pour la suite du par-
cours, dans le but de réaliser
le meilleur parcours possible
et faire le plein en cette phase
aller. Un souhait qui de-
meure à la portée des cama-
rades de Brahim Zafour, bien
que la tâche ne soit pas facile,
vu le calendrier qui attend les
Béjaouis.
micile et éviter de perdre en-
core des points qui pour-
raient leur coûter cher à la fin
de la saison. Le premier res-
ponsable de la barre tech-
nique de la JSMB, Ali
Fergani, est persuadé que son
équipe n’a pas le droit à l’er-
reur surtout lorsqu’il s’agit
d’évoluer à domicile, s’ils
veulent retrouver l’élite à la
fin de la saison et, par là
même, améliorer leur classe-
ment, d’autant que la tâche
s’annonce déjà difficile.
Fergani : «Il ne
faut plus céder
le podium !»
L es Béjaouis de
la JSM Béjaïa
sont en train de
s’illustrer de-
puis mainte-
décrocher le ticket de la
Ligue 1 Mobilis. En effet,
après la défaite concédée lors
de la première journée face
au CA Batna, les Béjaouis se
sont vite remis au travail en
réussissant à alignant une
belle série de trois victoires à
l’extérieur. Pourtant, per-
sonne ne misait sur ce beau
parcours, étant donné que les
poulains du coach Ali Fer-
gani avaient entamé la prépa-
ration avec un léger retard,
mais ils ont pu relever le défi
en réalisant un bon parcours
jusque-là ponctué par une
série de cinq matchs sans dé-
faite qui les a propulsés à la
première place, à l’issue de la
sixième journée avec 13
points. Ce qui est jugé d’une
grande importance mais en-
courageant pour la suite du
parcours pour tenter de faire
encore mieux et d’engranger
d’autres points à domicile
avec cette septième journée
où ils recevront la formation
de l’USMM Hadjout.
Garder les pieds
sur terre
La JSMB
veut gagner
à la maison
nant quelques journées.
D’ailleurs, ils ont enchaîné, le
week-end dernier, leur cin-
quième rencontre sans dé-
faite, en disposant de la
formation de l’ABS sur le
score de 2 à 0, grâce à des
réalisations signées Chibane
et Yahia-Cherif. Une manière
de se présenter comme le
grand favori pour tenter de
Cependant, les Béjaouis
ont intérêt à maintenir leur
invincibilité mais aussi gar-
der les pieds sur terre pour
espérer réussir d’autres bons
résultats et conserver cette
première place le plus long-
temps possible. D’ailleurs,
c’est l’avis du coach Ali Fer-
gani qui a tenu à déclarer que
ses joueurs ne doivent pas
s’enflammer et qu’ils doivent
faire le maximum pour ne
Après avoir été tenus en
échec lors de la précédente
journée, à domicile, par la
formation de l’AB Merouana
qui leur a imposé le match
nul (1/1), les Béjaouis sont
appelés à fournir des efforts
supplémentaires pour ne
plus céder des points, à com-
mencer par la prochaine
journée au cours de laquelle
ils doivent impérativement
renouer avec les bons résul-
tats pour faire le plein à do-
Conscient que la tâche qui
attend son équipe n’est pas
facile, étant donné qu’ils se
rendront lors de la prochaine
journée à Médéa, un autre
postulant pour l’accession, le
coach Ali Fergani estime que
son équipe doit impérative-
ment maintenir sa place sur
le podium pour éviter toute
mauvaise surprise. De ce fait,
il dira : «On ne doit plus quit-
ter le podium, si on veut réus-
sir notre objectif. D’ailleurs, on
a
intérêt à faire le plein à do-
micile et continuer sur cette
belle lancée à l’extérieur, pour
espérer réaliser notre objectif
et
retrouver l’élite à la fin de la
saison.»
H. L.
La préparation du match
contre Hadjout
a débuté hier
l lC’est hier lundi que les Vert et
Rouge de la JSM Béjaïa ont re-
pris le chemin de l’entraînement au stade
de l’Unité-Maghrébine, pour préparer
pour le rendez-vous de ce week-end face à
la formation de l’USMM Hadjout. En effet,
le staff technique tentera de bien mobiliser
ses troupes pour réussir à renouer avec les
succès à domicile et enchaîner une
deuxième performance consécutive, afin
de consolider leur place sur le podium. Le
coach Fergani doit ainsi apporter les cor-
rectifs qui s’imposent pour espérery parve-
nir.
Tatem a enfin repris
l’entraînement
Dif sera
présent contre
Hadjout
l l Ménagé lors du
match disputé à
L o n g t e m p s
blessé, le milieu
de terrain de la
Kacem avec la sélection
olympique depuis hier
l lSi le milieu de terrain Saïghi devra
soigner sa blessure, le jeune portier
Kacem a rejoint, hier lundi, la sélection
nationale olympique, en prévision du stage
bloqué programmé par le coach suisse
Schurman. D’ailleurs, cette sélection natio-
nale devrait s’envoler en direction du Qatar
pour affronter la sélection qatarie en ami-
cal, à deux reprises, en prévision des pro-
chaines échéances qui attendent les
Algériens dans les prochaines semaines. Si
Kacem sera du voyage, ce n’est pas le cas
pour Saïghi qui a contracté une blessure
qui l’éloignera des terrains pendant
quelques jours.
Ferradji ou Djabaret pour
le remplacer
l lSachant que le portier Kacem ne de-
vrait pas être présent lors des deux
JSM Béjaïa Islam Tatem,
qui était absent durant
un mois et demi, vient
de reprendre l’entraîne-
ment, à l’occasion de la
séance d’hier lundi. C’est
dire que son retour sou-
lagera le staff technique,
notamment le coach Ali
Fergani qui a émis le
vœu de voir tous les
joueurs disponibles,
pour bénéficier d’une
large marge de manoeu-
vre au moment de faire
ses choix pour réaliser
les résultats escomptés.
Ainsi donc, ayant été
convalescent depuis sa
blessure contractée lors
de la première journée
du championnat, l’ex-
Harrachi semble avoir
repris ses forces et s’est
rétabli de sa blessure
puisqu’il devait repren-
dre le travail hier pour
préparer la suite du par-
cours et être prêt pour
les prochaines journées.
des attentes d’autant plus
que son équipe a besoin
de ses services. C’est
ainsi que le préparateur
physique lui a déjà
concocté un programme
d’une semaine. Il est cer-
tain qu’il se contentera,
dans un premier temps,
de tours de piste pour
entamer le gros du tra-
vail, en attendant d’être
fixé sur la date de reprise
de la compétition offi-
cielle.
Il sera de retour
dans trois
semaines
Boussaâda, étant donné
qu’il n’est pas encore prêt à
100%, le milieu de terrain
Dif sera présent lors de la
prochaine journée face à
l’USMM Hadjout puisqu’il
s’est entraîné hier avec le
groupe et semble avoir ré-
cupéré toutes ses forces.
C’est dire qu’il pourrait re-
prendre sa place avec le
groupe et aider ses cama-
rades à réussir un bon ré-
sultat face à Hadjout, ce
vendredi. Par ailleurs, la
situation ne s’est pas en-
core éclaircie à propos de
Saïghi, Aït Fergane et les
autres.
JSMB-USMMH
à 15h
Fergani veut récupérer
certains blessés
prochaines rencontres face à l’USMMH et
l’OM, en raison du voyage au Qatar, le pre-
Il sera soumis à
un programme
spécifique
mier responsable de la barre technique, Ali
Fergani, fera appel à Djabaret ou Ferradji
pour le remplacer lors des deux prochains
matchs. A présent, on ignore encore qui
sera choisi par le staff technique pour ces
deux prochaines rencontres.
H. L.
Comme il était éloigné
des terrains, à cause
d’une blessure, Tatem
devrait retrouver la com-
pétition officielle dans
trois semaines, lui qui as-
pire à aider son équipe à
réaliser les objectifs tra-
cés. En effet, il pourrait
être présent lors de la
dixième journée, à l’oc-
casion du déplacement
de son équipe à Alger
pour affronter la forma-
tion de l’ESM Koléa,
chez elle. Tatem doit
impérativement bien
exploiter cette période
pour récupérer ses
forces physiques et être
apte à retrouver sa place
dans l’échiquier du
coach Fergani.
l l La Ligue nationale
H. L.
Du moment que les Vert et Rouge de la JSM
Béjaïa seront appelés à effectuer un périlleux
déplacement lors de la huitième journée à
Médéa, pour affronter l’OM local, le staff
technique de la JSMB n’a pas caché son vœu
de récupérer certains joueurs blessés pour es-
pérer aligner une équipe capable de répondre
à ses attentes. Néanmoins, Fergani pourra
compter sur le retour de Mebarki qui a purgé
sa suspension, et Dif qui a retrouvé sa belle
forme, en attendant les autres.
de football vient de
programmer la rencontre
de la septième journée
entre la JSMB et l’USMM
Hadjout pour ce vendredi
à 15h, au stade de l’Unité-
Maghrébine de Béjaïa.
L’horaire du match a sus-
cité des interrogations
parmi les Béjaouis, dans la
mesure où la direction des
Vert et Rouge n’a jamais
Sur un autre volet, le
joueur béjaoui sera sou-
mis à un programme
spécifique durant
quelques semaines, pour
espérer récupérer ses
forces et être à la hauteur
demandé de jouer à 15h.
D’ailleurs, les deux précé-
dentes rencontres face au
CABBA et à l’ABM se sont
jouées à 18h. Certains es-
timent que ce n’est pas une
bonne décision prise par
l’instance de Kerbadj.
H. L.
www.lebuteur.com N° 2786 Ligue 2 19 Mardi 7 octobre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2786
Ligue 2
19
Mardi 7 octobre 2014
Coup d’œil

MCS

2786 Ligue 2 19 Mardi 7 octobre 2014 Coup d’œil MCS Hanifi retrouve le sens du

Hanifi retrouve le sens du but

L ors du match devant le DRBT, les centaines de supporters se sont montrés très déçus par la presta- tion de Hanifi qui, depuis quelques matchs, n’a pas montré

grand-chose, alors que les dirigeants saïdis l’ont recruté pour son expérience qui pouvait aider l’équipe à s’offrir des succès. En effet, contre Tad- jenanet, Hanifi est complètement passé à côté de son sujet, avant qu’il ne se révolte vendredi der- nier en étant auteur d’une admirable prestation, faisant de lui l’un des meilleurs joueurs de l’équipe pour cette confrontation. Il a été le pre- mier à marquer et a ainsi retrouvé le sens du but qu’il avait égaré ces derniers temps. Ce qui n’a pas manqué de réjouir le staff technique et les responsables du MCS, eux qui attendaient ce dé- clic depuis quelques matchs déjà.

Une victoire venue au bon moment

Il faut dire que ce succès face à l’ABM est venu au bon moment. Les Saïdis ont tout de même raté deux matchs de suite chez eux. Ce qui n’au- gurait rien de très bon pour cette équipe qui s’est fixé comme principal objectif l’accession en fin de saison. De précieux points se sont évaporés face à l’USMB puis contre le DRBT. Le match de l’ABM était donc celui à ne pas manquer, même s’il s’est joué à l’extérieur. Aucune erreur n’allait être permise car le moindre faux pas aurait été synonyme de crise au MCS. Heureusement que la bande à Mehdaoui a sorti le match qu’il fal- lait et est allée chercher cette précieuse victoire qui a permis aux camarades de Seddik de se ra-

victoire qui a permis aux camarades de Seddik de se ra- cheter et de retrouver leur

cheter et de retrouver leur confiance. Ce succès ô combien salvateur a offert à Saïda une belle place dans le trio de tête et a rendu espoir à tous les supporters qui ne souhaitent rien d’autre que de voir leurs favoris accéder en Ligue 1 Mobilis.

Mission accomplie pour le MCS

Avec ce deuxième succès, le MCS a montré que l’équipe voyage bien. Cette victoire a été très bénéfique pour les joueurs qui avaient plus que jamais besoin de se ressaisir pour éviter que le

doute s’installe au sein du groupe. Ces trois points de la victoire ramenés de Merouana prouvent que les Saïdis ont les moyens de faire un bon parcours et de jouer les premiers rôles cette saison. Maintenant que les choses sont ren- trées dans l’ordre et que la confiance est revenue, il ne reste aux hommes de Mehdaoui qu’à hono- rer leur prochaine mission, celle de confirmer à domicile.

Amar B.

WAT

WAT-USR, aujourd’hui à 16h

à domicile. Amar B. WAT WAT-USR, aujourd’hui à 16h Un succès pour chasser le doute A

Un succès pour chasser le doute

aujourd’hui à 16h Un succès pour chasser le doute A près avoir passé 48 heures en

A près avoir passé 48 heures en com- pagnie de leurs familles à l’occasion de la fête de l’Aïd en oubliant mo- mentanément leur galère en cham-

pionnat depuis le début de saison, les Bleu et Blanc vont tenter d’ouvrir une nouvelle page dès cet après-midi, au moment d’affronter en ami- cal la formation locale de l’US Remchi, à partir de 16h au stade Birouana.

La reprise prévue hier après-midi

Avant d’évoquer ce match amical, les coéqui- piers du portier Moudjar ont repris le chemin des entraînements hier après-midi, en s’atten- dant à quelques absences, comme ce fut régu- lièrement le cas depuis le début du championnat.

L’USR, un bon adversaire pour les Widadis

Vu que les Bleu et Blanc restent sur une dé- faite face à la modeste formation de Tadjenanet jeudi dernier, le fait d’affronter l’USR est un ex- cellent test pour eux, surtout que le niveau de ce sparring-partner est presque similaire à celui d’équipes de Ligue 2 Mobilis de bas de tableau.

Belloumi devrait aligner l’équipe type

Contrairement aux récents matches ami-

caux disputés par les camarades de Boussaïd, l’entraîneur Lakhdar Belloumi n’a plus le temps de découvrir les qualités et les défauts de ses éléments, mais il a en revanche intérêt à aligner directement le meilleur onze possi- ble, afin de travailler davantage le domaine de la cohésion.

Une large victoire pour faire le plein de confiance

Même s’il ne s’agit que d’un simple match amical, une large victoire face à l’USR va for- cément redonner confiance aux hommes de l’entraîneur Belloumi qui en ont fortement besoin en ce moment, surtout avec cette ter- rible série de quatre matches de suite sans le moindre succès.

Éviter une nouvelle désillusion avant l’ABM

À quelques jours de la réception de l’ABM, dernier au classement, les Widadis auront in- térêt à ne pas enregistrer un mauvais résultat face à l’USR, afin d’éviter de sombrer dans le doute, surtout que le public tlemcénien a perdu espoir de voir le WAT jouer les pre- miers rôles cette saison, après ce début de championnat calamiteux.

O. R. B. A.

CABBA

ce début de championnat calamiteux. O. R. B. A. CABBA Dernière chance pour Mihoubi contre Saïda

Dernière chance pour Mihoubi contre Saïda

L es deux derniers résultats enregistrés par le CABBA (une défaite à l’extérieur et un nul la- borieux à domicile) ont mis l’entraîneur Mo-

hamed Mihoubi dans une inconfortable position, puisqu’il sera condamné à réagir sinon on le forcera tout simplement à démissionner de son poste. À ce propos, le DG de la SPA Yacine Boucheloukh a de- mandé des explications au coach du CABBA juste après le semi-échec concédé devant le RCR et qui avait un goût de défaite amère face à un adversaire qui n’a d’autre ambition cette saison que de jouer le maintien vu son statut de nouveau promu. Au cours de la ren- contre entre les deux hommes, l’entraîneur s’est dé- fendu en arguant l’arbitrage qui a omis de siffler deux penaltys, en plus des absences de Kherbache et Zer- rouki blessés, et Hamadache suspendu, considérés comme des pièces maîtresses ainsi que l’avant de pointe Aribi qui, lui, souffre de la cheville. Sans se précipiter, Boucheloukh lui a fait savoir