Vous êtes sur la page 1sur 25
MCA Sonatrach met fin à la polémique Charef MAINTENU ! Hachoud «Je ferai tout pour
MCA
Sonatrach met fin à la polémique
Charef MAINTENU !
Hachoud «Je ferai tout pour
jouer face à l’USMBA»
www.lebuteur.com
JEUDI 9 OCTOBRE 2014
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2788 PRIX 20 DA
Malawi-
Algérie
Blessé, il a dû écourter l’entraînement d’hier
J-2
Slimani
incertain !
Boudebouz
«J’ai la rage,
je ne peux pas vous décrire
Gourmi
n’ira
pas au
Malawi !
ma déception !»
De nos envoyés spéciaux au Malawi
Nyirenda Suzgo
(SG de la Fédération malawite de football)
«L’Algérie veut sa
revanche ? Ce sera
pour une autre fois !»
JSK
Delhoum brise
le silence !
USMA
Haddad
lessive les
joueurs
CRB
«Oui, après le décès
d’Ebossé, j’ai songé
à partir mais…»
Zvunka
«On a un
problème
en défense»
USMH
Hendou
«Je ne partirai pas, en tout
cas pas pour le moment»
«Si on ne veut plus de moi,
je restituerai les 3 mois de
salaire et je m’en irai !»
veut
revenir
«Faux, je n’avais aucun
problème avec Broos !»
ESS
Troussier
au secours
de l’Entente !
Les Kabyles dès demain en Egypte
Zamalek-JSK, le 12 octobre
02
02
N° 2788 www.lebuteur.com Jeudi 9 octobre 2014 Equipe nationale Coup d’œil
N° 2788
www.lebuteur.com
Jeudi 9 octobre 2014
Equipe nationale
Coup d’œil

Il a écourté la séance d’hier, en raison d’une douleur aux adducteurs

Slimani incertain

contre le Malawi

chain. Sa participation se décidera demain vendredi Islam Slimani n’a voulu pren- dre aucun risque durant la séance d’entraînement de l’après- midi. Pour rappel, il avait vécu la même situation au Brésil, la veille du match contre la Russie. Toutefois, il avait vite récupéré et même pris part à la rencontre décisive qui avait permis aux Verts d’assurer une qualification historique au second tour. Une chose sûre, Christian Gourcuff ne compte pas prendre des risques avec son capé, mais il a décidé de l’emmener avec lui à Blantyre. Tout se décidera de- main du moment qu’Islam sera soumis à une batterie de tests, avant d’être fixé sur sa partici- pation à ce duel aller contre le Malawi. Moumen A.

Gourcuff compte sur Mahrez

pour jouer les contre-attaques

La blessure de Soudani fait de lui un titulaire en puissance Riyad Mahrez, qui avait tiré son épingle du jeu lors des deux

récentes sorties des Verts, est an- noncé rentrant, ce samedi, à Blantyre contre le Malawi. Il faut dire que l’absence de Hilal Soudani, forfait pour blessure, fait de lui un titulaire en puis- sance pour cette rencontre d’après-demain. Il est vrai que Djabou se présente comme un vrai concurrent mais il reste que l’actuel joueur de Leicester est plus efficace dans ce registre de

M. T.

Il l’a avoué lors de la conférence de presse

L’axe central, le grand chantier de Gourcuff convaincu par les défenseurs cen- traux. Ainsi, les
L’axe central, le grand chantier de Gourcuff
convaincu par les défenseurs cen-
traux. Ainsi, les Benlamri, Khoualed,
Rial ou encore Chafai n’ont pas été
promus en Equipe nationale A,
même s’ils ont été convoqués pour
former l’effectif de l’EN locale (A’).
Autrement dit, Gourcuff ne dispose
pas trop de solutions dans ce com-
partiment de jeu et semble bien dé-
cidé à faire de l’axe central son grand
chantier.
muro
qu’on peut
considérer comme
une autre solution dans
l’axe. D’autre part, une
source sûre nous apprend que
le driver des Verts est toujours
intéressé par d’autres éléments
évoluant en Europe.

Lors de sa confé- rence de presse animée avant-hier au centre de presse du 5-Juillet, l’entraîneur national, Christian Gourcuff, a re- connu qu’un grand travail reste à faire au niveau de la charnière cen- trale de l’EN. Gourcuff, qui a déclaré qu’il n’a pas encore trouvé les oiseaux rares dans ce registre défensif, a en quelque sorte avoué qu’il n’était pas trop convaincu par le rendement de certains éléments en défense cen- trale. Gourcuff continue, en tout cas, à faire confiance aux mondialistes, Medjani, Essaid Belkalem, Madjid Bougherra et Rafik Halliche.

Les défenseurs locaux ne l’ont pas trop convaincu A la lecture de cette déclaration du coach Christian Gourcuff, cela sem- ble bien clair qu’il n’est pas trop

Il est toujours à la recherche des oiseaux rares en Europe Christian Gourcuff, assez logique dans ses déclarations a estimé aussi que les défenseurs centraux algé- riens, à même de renforcer son ef- fectif, se font vraiment rares en Europe. Gourcuff a, du reste, en- censé ses défenseurs actuels affir- mant même qu’ils évoluent dans de bons clubs en Europe, à l’image de Belkalem, Medjani ou encore Cada-

Il fera la CAN avec les défenseurs disponibles A bien décortiquer ses déclara- tions, on déduira que l’ex-entraîneur de Lorient, Gourcuff, devrait faire confiance aux défenseurs centraux dont ils disposent, à savoir Madjid Bougherra, Rafik Halliche, Carl Medjani et Essaid Belkalem. L’expé- rience de ces mondialistes sera d’un grand apport à l’EN, lors de la pro- chaine Coupe d’Afrique des nations qui aura lieu au Maroc en 2015 M. A.

Cela s’est passé lors de la mise en place d’hier

Gourcuff donne les dernières consignes à ses joueurs C omme celle qui a été exécu-
Gourcuff donne les
dernières consignes
à ses joueurs
C omme celle qui a été exécu-
tée dans la matinée à 10h, la
séance d’hier après-midi a
été consacrée par l’entraî-
neur national au volet tech-
nico-tactique. Christian Gourcuff en
profité pour peaufiner son plan d’at-
taque, en prévision de cette première
manche face au Mali qui se jouera ce
samedi à Blantyre contre le Malawi.
Ainsi, après avoir soumis ses capés à
une série d’exercices techniques,
Gourcuff a programmé une mise en
place tactique pour clore la dernière
séance, entamée à 17h sur le terrain
synthétique de Sidi Moussa. Sans trop
montrer grand-chose concernant
l’équipe-type qui commencera la par-
tie, le driver des Verts a expliqué le
schéma de jeu qui sera adopté.
Des remaniements en
défense et au milieu en vue
Comme il l’avait annoncé lors de la
conférence de presse, l’entraîneur na-
tional procédera à quelques remanie-
ments en défense pour donner plus
de solidité à son schéma de jeu basé
sur un 4-4-2 traditionnel. Ainsi, c’est
dans l’axe au niveau du milieu de ter-
rain récupérateur qu’il compte procé-
der à de légers remaniements,
comme il l’a laissé entendre à l’entraî-
nement. En attaque, Brahimi et Sli-
mani devraient être reconduits avec
comme milieux excentrés Feghouli
et Mahrez. Taïder pourrait être sa-
crifié pour laisse place à Bentaleb ou
Guedioura dans la récupération,
alors que Lacen devrait prendre sa
place.
Halliche ou Medjani,
Ghoulam ou Mesbah,
décision demain
Si sur le flanc droit de la
défense, tout porte à croire
que c’est l’actuel capitaine
de Reims, Aïssa Mandi,
qui devrait commencer la
partie, il reste que le coach
entend bien aligner Rafik
Halliche dans l’axe aux
côtés de Belkalem. Rien
n’est certain, mais le
joueur du Qatar SC, de
retour comme titu-
laire avec son club,
devrait retrouver sa
place naturelle-
ment et libérer
Medjani au milieu du terrain.
Ghoulam à gauche, plus adroit
techniquement et précieux
dans la relance rapide,
pourrait aussi effectuer
son retour.
La séance d’entraînement des
Verts, qui s’est effectuée hier
après-midi sur le terrain synthé-
tique du Centre technique natio-
nal de Sid Moussa, a connu la
défection presque durant toute sa
totalité de l’international algérien
du Sporting Lisbonne, Islam Sli-
mani. Le buteur de l’EN lors de
la dernière campagne des élimi-
natoires de la Coupe du
monde 2014 a dû écourter
la séance, en raison
d’une forte dou-
leur ressentie
au niveau
des ad-
duc-
teurs.
Slimani, qui
sera du voyage
à Blantyre avec le
reste de ses cama-
rades, demeure donc in-
certain pour la confrontation aller
contre le Malawi, samedi pro-
S elon une source autorisée,
l’entraîneur national,
Christian Gourcuff, s’est
M. A.
longuement entretenu avec le
jeune attaquant de Leicester
City, Ryad Mahrez, lors de la
séance d’entrainement d’hier
matin consacrée au volet tech-
nico-tactique. Le driver des
Verts, qui compte beaucoup sur
le jeu en contres de l’ancien
joueur du Havre AC, lui a sur-
tout montré qu’il allait l’incor-
porer d’entrée dans ce match. Il
lui a certainement aussi expliqué
avec précision ce qu’il attendait
de lui dans ce duel aller contre le
Malawi.

jeu.

Valence prépare la succession

de Feghouli durant la CAN

L’ international algérien Sofiane Feghouli, toujours décisif à chaque fois que son entraî-

neur à Valence lui offre l’opportu- nité de jouer, prend son mal en patience et continue à faire preuve de persévérance avec son club. Mis sur le banc de touche, Feghouli ne s’impatiente pas, même si les spé- cialistes n’arrivent pas à compren- dre le choix de son coach. Selon Marca, ce choix s’explique par le fait que l’entraineur portu- gais de Valence, veuille d’ores et déjà habituer son équipe à jouer sans son métro- nome algérien qui sera appelé à jouer la Coupe d’Afrique, l’hi- ver prochain au Maroc, avec l’Algérie. Le même journal affirme que Valence pré- pare même un jeune produit du club pour succé- der à Feghouli du- rant son absence qui

s’étalera du mois de décembre jusqu’à février prochains. Il est le 2 e meilleur joker de la Liga Les entrées fracassantes de So- fiane Feghouli avec Valence n’ont pas échappé aux spécialistes et ob- servateurs du championnat espa- gnol. Plusieurs fois décisifs lorsqu’il effectue son entrée en jeu, l’Algé- rien est classé comme le second meilleur joker de la Liga juste der- rière la vedette du Real Madrid et international espa- gnol, Isco.

M. A.
M. A.
www.lebuteur.com N° 2788 Equipe nationale Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2788
Equipe nationale
Jeudi 9 octobre 2014
Coup d’œil
03
03

Boudebouz : «J’ai la rage, je ne peux

pas vous décrire ma déception» Ryad, on a appris que vous êtes forfait pour ce
pas vous décrire ma déception»
Ryad, on a appris que vous êtes
forfait pour ce stage des Verts,
une confirmation ?
Oui, c’est vrai, je viens de rentrer
chez moi à Bastia. Après avoir passé
des examens médicaux, on a décidé
de me libérer pour poursuivre les
soins au niveau de mon club.
Vous souffrez de quoi exactement
mon club, surtout que je suis dans
l’incapacité de jouer.
C’est un coup dur pour vous, on
sait que vous avez longtemps at-
tendu ce retour en sélection…
Tout à fait, je venais de retrouver
toutes mes sensations en Equipe na-
tionale, j’avais envie de prouver ma
sélection au coach, à tout le monde,
?
C’est une blessure au niveau de
l’ischio-jambier. J’ai ressenti des
douleurs et cela m’empêche de tra-
vailler collectivement avec le
groupe. D’où la décision
de me laisser à la disposi-
tion de l’infirmerie de
mais cette blessure m’a freiné. Vrai-
ment, elle tombe au très mauvais mo-
ment. J’ai la rage, je ne peux pas vous
décrire ma déception.
Il y aura aussi la défection de
Soudani, c’est difficile pour
l’EN…
C’est vrai que le mieux aurait été
qu’on aborde ce match avec un effec-
tif au complet, pour donner plus de
solutions au sélectionneur. Mais ce
sont les impondérables du football, il
faut faire avec. Et puis notre effectif
est assez riche, inch’Allah les gars
vont bien faire le boulot au Malawi
pour pouvoir le terminer à Blida,
avec au bout une qualification à la
CAN-2015 au Maroc.
C’est votre objectif aussi ?
C’est clair, je ne vis que pour la sé-
lection de mon pays. Dieu seul sait
que j’attendais cette chance depuis
longtemps et c’est vraiment dom-
mage de ne pas pouvoir la saisir. J’es-
père qu’on réalisera notre objectif, à
savoir hisser l’Algérie sur le toit de
l’Afrique. Gourcuff est un coach com-
pétent et inch’Allah il le fera avec
l’aide de tout le monde.
Parlez-nous un peu de l’ambiance
qui règne, avant le départ des
Verts, ce jeudi à Blantyre ?
Ne vous inquiétez pas, le moral est
au beau fixe, on est solidaires et vous
allez voir que mes camarades se bat-
tront pour aller chercher un résultat
du Malawi. On a des atouts à faire va-
loir et on fera parler nos qualités,
inch’Allah.
Entretien réalisé par Moumen Aït
Kaci Ali
Lui et Soudani ont quitté Sidi Moussa hier matin
Comme révélé, les
deux internationaux al-
gériens Ryad Boudebouz
et son camarade en sélec-
tion Hilal Soudani ne se-
ront pas concernés par
ces deux matchs comp-
tant pour la 3e journée
des éliminatoires de la
CAN-2015 face au Ma-
lawi. Les examens qu’ils
ont passés avant-hier se
sont avérés inquiétants.
Boudebouz, qui souffre
de l’ischio-jambier, est
rentré à Bastia dans la
matinée d’hier. Même
chose pour Soudani qui a
quitté Sidi Moussa pour
rallier son domicile fa-
milial à Chlef. Hilal de-
vrait rejoindre dans les
prochaines heures son
club à Zagreb, pour
poursuivre les soins.
Ils étaient
inconsolables
Très touchés par ce
coup du sort qui les a
contraints de déclarer
forfait pour cette double
confrontation contre le
Malawi, Hilal Soudani et
Ryad Boudebouz étaient
inconsolables, hier.
Quelques instants avant
de quitter Sidi Moussa,
Boudebouz et Soudani
ont eu juste le temps de
saluer leurs camarades
pour leur souhaiter
bonne chance, avant de
rejoindre la voiture qui
devait les conduire à l’aé-
roport.
Moumen A.
Alors qu’il est arrivé hier à 15h30 à Alger
Faute de visa, Gourmi
n’ira pas au Malawi !
pas au Malawi.
Il a été mis à
la disposition
de son club
de préparer ce rendez-vous, l’ancien baroudeur
de l’Entente de Sétif ralliera le groupe des Verts
dimanche à Sidi Moussa.

A fin de pallier les défections de l’inter-

national algérien de Bastia, Ryad

Boudebouz, et du buteur du Dinamo

Zagreb, Hilal Soudani, déclarés hors

service, pour cause de blessures, pour la double confrontation contre le Malawi, l’entraîneur national, Christian Gourcuff, a fait appel à l’at- taquant du Mouloudia d’Alger, Khaled Gourmi. Ce dernier, buteur à deux reprises avec son club et auteur d’un début de saison assez remarquable, a été dans un premier temps retenu dans l’équipe A’, avant d’être rap- pelé comme réserviste en Equipe nationale A.

Gourcuff lui a expliqué qu’il comptait sur lui

Parti en France pour passer l’Aïd El Adha en famille, l’Algérien Khaled Gourmi, appelé à remplacer Hilal Soudani en attaque, est rentré au pays, hier en milieu d’après-midi, en prove- nance de Paris. Une fois arrivé vers 15h30 à l’aéroport d’Alger, il a été aussitôt conduit au centre de Sidi Moussa où il a eu un tête-à-tête avec le sélectionneur national, Christian Gour- cuff. Faute de visa collectif attribué à la déléga- tion de l’EN, Khaled Gourmi, qui a donc rallié bien tardivement la sélection nationale, n’ira

dige lyonnais devrait vite et bien réfléchir, avouant aussi que la balle était dans son
dige lyonnais devrait vite et bien réfléchir,
avouant aussi que la balle était dans son camp.
Une manière de signifier qu’il comptait toujours
sur les services de talentueux attaquant. Seule-
ment, pressé de monter son effectif pour la CAN
aussi, il ne souhaite que Fekir lui rende une ré-
ponse dans les meilleurs délais.
M. A.

Gourmi : «Fier de ma convocation, mais je ne peux faire aucune déclaration pour le moment»

Très en vue cette année avec le Mouloudia d’Alger, Khaled Gourmi ne s’est donc pas en- traîné avec ses camarades en sélection, hier après-midi, à Sidi Moussa. Non concerné par cette empoignade prévue ce samedi à 14h30 heure algérienne à Blantyre, face au Malawi, l’international du Mouloudia a été mis à la dis- position de son club. D’ailleurs, il s’est entrainé avec ses coéquipiers du MCA, hier après-midi.

Khaled retrouvera les Verts dimanche, pour préparer le match retour

Si pour ce match aller, Khaled Gourmi ne

sera pas retenu, il constitue le seul atout prôné par Christian Gourcuff pour pallier la défec- tion des deux attaquants

Ryad Boudebouz et Hilal Soudani. Ne pouvant faire le déplacement à Blantyre, Khaled sera quand même concerné par l’empoignade retour qui se jouera à Blida, le 15 octobre prochain. Afin

Joint par nos soins, hier soir, Khaled Gourmi n’a pas voulu s’exprimer sur cette première sélection en équipe d’Algérie. Khaled, qui suit à la let- tre les consignes données par son entraîneur et les responsables de la FAF, s’est s’excusé de ne pouvoir parler : «Merci de m’avoir félicité, j’en suis fier, mais je ne peux faire la moindre déclaration. Dé- solé !»

Moumen A.

Le coach souhaite une réponse de Fekir, avant la CAN-2015

Même s’il a déclaré sa fierté à la presse fran- çaise par rapport à son choix pour l’équipe de France Espoirs, le jeune Franco-Algérien Nabil Fekir demeure toujours un joueur ciblé par la FAF. L’entraîneur national, Christian Gourcuff, a d’ail- leurs confirmé cette information lors de ses dé- clarations faites mardi en conférence de presse. Seulement, Gourcuff a signifié que le jeune pro-

04
04
N° 2788 www.lebuteur.com Jeudi 9 octobre 2014 Equipe nationale Coup d’œil
N° 2788
www.lebuteur.com
Jeudi 9 octobre 2014
Equipe nationale
Coup d’œil

Les joueurs du Malawi ne jurent que par la victoire !

sans la moindre pression et tentera par l’occasion d’aligner un nouveau succès qui la rapprochera de la qua- lification pour cette phase finale de la CAN. Cependant et face à cette optimisme, parfois démesurée des joueurs, staffs technique et admi- nistratif du Malawi, la vigilance doit être de mise du côté des Verts, qui devront se mettre dans la tête que ce match ne sera pas facile, loin de là. Les Taïder and Co devront re- doubler d’efforts et montrer une so- lidarité sans faille sur la pelouse du Kamuzu Stadium ce samedi pour espérer revenir à la maison avec un bon résultat.

Kamwendo : « A Blida, on perdra sûrement, mais à Blantyre, la victoire ne nous échappera pas »

Après avoir promis une défaite (3- 0) à l’Algérie ce samedi, le capitaine de la sélection malawite, en l’occur- rence Joseph Kamwendo que nous avons de nouveau rencontré, per- siste et signe déclarant que les Verts perdront ce premier match et as- sure qu’à Blantyre, les Flammes sont imbattables. «Je maintiens mon pro- nostic pour ce premier match. On re- fera le coup de 2010 et on gagnera par 3-0. A Blida, chez vous, on per- dra sûrement le match, mais chez nous, à Blantyre, la victoire ne nous échappera pas. On a fait plier beau- coup de grandes équipes ici et main- tenant ça sera le tour de l’Algérie.» Saïd F.

Ils promettent une bataille acharnée ce samedi

D éfait (2-0) lors de la pre m i è re

journée de ces éli- minatoires de la CAN 2015 par le Mali en déplace- ment, le Malawi s’est parfaitement rattrapé quatre jours plus tard en disposant à domi-

cile de l’Ethiopie (3-2). Cette vic- toire salutaire a permis au pays du sud-est de l’Afrique de relancer ses chances de qualification et de ne surtout pas rendre les armes avant l’heure. Ainsi, la rencontre qui se profile face à l’Algérie s’annonce quasiment capitale pour le Malawi qui cherchera à empocher une nou- velle victoire, qui lui permettra de ce fait de recoller en tête du classe- ment de ce groupe B et de redistri- buer complètement les cartes pour la qualification à la phase finale de cette CAN 2015. Lundi dernier, à l’aéroport de Johannesburg, au mo- ment où nous allions prendre la correspondance pour le Malawi, nous avons eu la chance de rencon- trer quelques joueurs profession- nels de cette sélection malawite, ce qui nous a permis de prendre leurs avis et appréhensions par rapport à ce match face aux Verts. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’opti- misme chez les Flammes est au sommet. Tous, sans exception ne pensent et ne croient qu’à la vic- toire. Pour eux, il n’y aura pas de match nul ce samedi, ni même de défaite, mais bien une victoire. Ils

ce samedi, ni même de défaite, mais bien une victoire. Ils promettent de mettre le feu

promettent de mettre le feu sur le terrain de Kamuzu, sportivement parlant, afin de mettre en difficulté les joueurs algériens et les amener à perdre leur concentration et du même coup, les trois points.

Blantyre, le «Tchaker» des Malawites

Ce qui motive le plus les joueurs du Malawi et leur donne ce grand op- timisme, c’est le fait que ce premier match se déroule dans leur antre fé- tiche du Kamuzu à Blantyre. Un stade dans lequel ils n’ont pratique- ment jamais perdu, notamment lors des matchs officiels. En effet, la dernière défaite remonte à juin 2009 devant le Burkina Faso (2-3) lors des éliminatoires du Mondial 2010. Des sélections comme la Côte-d’Ivoire, le Nigeria et la Tunisie n’ont pu ramener la

victoire de là-bas puisqu’ils ont été forcés au match nul malgré leur su- périorité. Les coéquipiers de Kam- wendo, sur le terrain en synthétique (3e génération), vont essayer de faire la différence ce samedi. Voulant savoir pourquoi la sélec- tion préfère recevoir dans ce vétuste stade de Blantyre, et non pas à Li- longwe, capitale politique du pays et qui dispose d’un stade bien meil- leur, un proche de la fédération ma- lawite de football nous a répondu :

«Le stade de Blantyre nous porte chance depuis plusieurs années, pourquoi alors changer de domici- liation ? Tant que les résultats sont là, je ne vois pas pourquoi on chan- gera d’enceinte». Tout ça nous fait rappeler le même cas qu’on retrouve en Algérie, puisque les Verts et de- puis 2008 préfèrent évoluer au stade Tchaker de Blida, au lieu du 5-Juil- let.

Pas du tout complexés d’affronter des mondialistes

Bien qu’ils évoluent pour la plupart dans le championnat local, les joueurs du Malawi croient toutefois en leurs chances de battre l’Algérie, qui reste sur une participation au Mondial brésilien et occupe actuel- lement la tête des sélections afri- caines au niveau du classement FIFA. Cela ne les effraie pas pour autant et ne les complexe pas du tout. Ils disent que ce samedi, ils ne rentreront sur le terrain qu’avec un seul objectif, celui de glaner les trois points.

Les Verts sont avertis !

Victorieuse de ses deux premiers matchs, la sélection nationale vien- dra affronter cette équipe malawite

Franco Ndawa (SG de la fédération malawite de football) (Manager de la sélection malawite) :
Franco Ndawa
(SG de la fédération malawite de football)
(Manager de la
sélection malawite) :
« La belle série de
l’Algérie s’arrêtera
à Blantyre »
Le manager de la sélection du Ma-
lawi, en l’occurrence, Franco Ndawa
qui demeure le bras droit du sélec-
tionneur, nous a parlé de la rencon-
tre attendue face à l’Algérie ce samedi
et, à l’image des joueurs, il demeure
très confiant.
«Actuellement, nous préparons dans
la sérénité notre match face à l’Algérie.
L’équipe ne manque de rien et est prête
pour cette partie très importante. On
aura face à nous une équipe algé-
rienne très costaude, mais cela ne nous
effraie pas. On sait qu’elle reste sur une
longue série de victoires en Afrique,
mais je peux vous dire que celle-ci s’ar-
rêtera à Blantyre ce samedi. Notre seul
et unique objectif sera d’empocher les
trois points et monter à la première
place du classement», dira-t-il.
S. F.
pas au Brésil. Les
conditions ne se-
« Ce samedi, ça
sera
pression. Elle devra
prouver qu’elle est
David contre
Goliath.
ront pas les
mêmes.
Et pourquoi ça ?
Ça sera différent. On ne peut pas
comparer le Brésil au Malawi. Vous
verrez ça ce samedi.
Doit-on comprendre qu’une
grosse pression sera exercée sur les
joueurs algériens ?
On ne mettra aucune pression. C’est
plutôt l’Algérie qui jouera avec la
La
suite, la tout
bien la meilleure
équipe en Afrique en
ce moment. Ça sera
David contre Goliath
et la suite de l’histoire, tout le monde
la connaît.
le monde
connaît
»
Pour conclure, votre pronostic
pour ce match ?
2-0 pour le Malawi.
Entretien réalisé par Saïd Fellak

Nyirenda Suzgo

« Si l’Algérie veut prendre sa revanche, ça ne sera pas pour cette fois»

En marge de la cérémonie or- ganisée par la fédération ma- lawite de football avant-hier soir pour présenter les nou- veaux maillots de la sélection, nous nous sommes rapprochés du secrétaire général de la FMF, Nyirenda Suzgo, qui a bien voulu répondre à nos questions. Comment prépare-t-on ce match face à l’Algérie du côté du Malawi ? L’équipe est déjà bien préparée pour cette rencontre très importante pour nous. Il reste encore quelques jours avant le match et on espère que ça va bien se passer. On jouera à domicile et face à une grande sélection comme l’Algérie, on n’a rien à perdre. Cepen- dant, la dernière fois qu’on a affronté l’Algérie, c’était en Angola, en 2010. On a remporté lourdement ce match et c’est sûr que vos joueurs voudront prendre leur revanche ce samedi. Ce que je peux leur dire, c’est qu’à Blan- tyre, c’est le Malawi qui gagnera. Justement, depuis qu’on est arrivés ici à Blantyre, on sent beaucoup d’optimisme chez les Malawites. Comment

expliquez-

vous cela, sa- chant que l’Algérie, ce n’est pas rien quand même

?

Vous savez, c’est simple, on a

une jeune équipe, mais très forte. La plupart des joueurs se connaissent parfaitement et ont joué ensemble les qualifications du Mondial U20. Per- sonnellement, je suis très confiant. Je sais qu’on peut battre n’importe quel adversaire ici à Blantyre. Lors du pré- cédent match face à l’Ethiopie, on a remporté le match et on aurait pu avoir un meilleur classement si nous n’avions pas perdu au Mali. Une dé- faite qui s’explique par le long voyage qu’on a dû faire. Quel est l’objectif du Malawi dans ces éliminatoires ? Notre objectif est simple, on veut se qualifier pour la CAN au Maroc et je crois sincèrement qu’on a les moyens pour atteindre ce but. C’est vrai que notre groupe renferme de grosses sé- lections à l’image de l’Algérie, le Mali et même l’Ethiopie, mais cela ne freine en rien la détermination de notre sélection. Vous avez des informations sur la sélection algérienne ? Oui, je connais très bien la sélection algérienne. On l’a vue lors du dernier Mondial et il faut re-

« L’Algérie devra prouver à Blantyre qu’elle est meilleure sélection africaine » du bien la
« L’Algérie
devra prouver
à Blantyre
qu’elle
est
meilleure
sélection
africaine
» du
bien la moment

connaître que votre sélection a di-

gnement représenté le continent. Cepen- dant, les données vont changer. Mainte- nant, les Algériens joue- ront en Afrique et non

www.lebuteur.com N° 2788 Equipe nationale 05 Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil De nos Les
www.lebuteur.com
N° 2788
Equipe nationale
05
Jeudi 9 octobre 2014
Coup d’œil
De nos
Les journalistes algériens chassés de l’hôtel Victoria
envoyés
spéciaux
au Malawi
A pparemment, les jour-
nalistes algériens ne
sont pas les bienvenus
tion malawite et le sélectionneur ont re-
fusé catégoriquement la présence des
médias dans le même hôtel que les
au Malawi. Après qu’ils
joueurs. Il est utile
de rappeler qu’il
ont été soupçonnés
Christian Gourcuff, les envoyés spé-
ciaux algériens ont eu maille à partir
avec la direction de l’hôtel dans lequel
ils sont hébergés depuis quatre jours.
En effet, la directrice de l’hôtel Victoria
s’est entretenue avec les journalistes al-
gériens pour leur demander de vider les
lieux aujourd’hui, avant 10h du matin.
Et en cherchant à connaître la raison, ils
ont appris que l’Equipe nationale du
Malawi a déjà réservé dans le même éta-
blissement et le président de la Fédéra-
s’agit d’un hôtel 3 étoiles incomparable
d’être des espions de
avec celui des Verts.
S. F.
S.Fellak
L’aéroport de Blantyre ne peut assurer l’atterrissage des gros appareils
Les Verts contraints
350 policiers
pour assurer
la sécurité du
match
N. Sidi Atmane
de prendre un avion plus petit
Selon les échos
qui nous sont par-
venus, les autorités
locales de la ville
de Blantyre ont pris
la décision de mo-
biliser envi-
Z. Lahlah
S elon nos informations, la
FAF qui s’était mise d’ac-
Arrivée attendue à Blantyre à
23h30 heure locale
cord dans un premier
temps avec la compagnie
nationale Air Algérie
pour que le voyage d’Al-
ger vers Blantyre se fasse avec un gros
porteur, a vu sa demande refusée par
les responsables de l’aéroport interna-
tional de la ville de Blantyre. Ces der-
niers ont expliqué cette décision par le
fait que cet aéroport est trop petit et
que ses pistes d’atterrissage ne permet-
tent pas à un grand appareil de se poser
en sécurité. Au Malawi, il n’y a que l’aé-
roport de Lilongwe, capitale politique
du pays, où les gros appareils de type
A380 et autres peuvent atterrir sans
souci.
Après donc quelques jours passés au
centre technique de Sidi Moussa, l’EN
ralliera aujourd’hui Blantyre en prévi-
sion de son match face au Malawi.
L’avion des Verts qui décollera en début
d’après-midi, devrait arriver à la capi-
tale économique du Malawi aux alen-
tours de 23h30 heure locale (22h30
heure algérienne).
30 minutes pour rallier l’hôtel
Protea
ron 350
policiers pour assurer la sé-
curité de la rencontre qui
opposera le Malawi local à
l’Algérie pour le compte de
la 3e journée des élimina-
toires de la CAN 2015, ce
samedi après-midi. Une
partie de ces policiers sera
placée aux alentours du Ka-
muzu Stadium et l’autre à
l’intérieur.
Les joueurs auront du mal à
se reposer à bord du Boeing
Une fois arrivée sur place, la déléga-
tion algérienne prendra le bus qui l’at-
tendra devant l’aéroport pour rallier
directement le centre-ville de Blantyre
et plus précisément l’hôtel Protea Ryalls
dans lequel l’équipe résidera durant son
séjour ici. Ce parcours par route pren-
dra environ 30 minutes.
Un peuple pacifiste
et non-violent
737-800
Devant ce refus, Air Algérie a donc
prévu pour la délégation algérienne, un
appareil plus petit, qui est le Boeing
737-800. Le hic avec cet appareil, c’est
que généralement, il n’assure pas les
longs courriers et n’offre pas par consé-
quent toutes les commodités de confort
et de repos aux voyageurs. Les joueurs
qui auront à faire plus de 10 heures de
vol pour arriver à bon port, devront
prendre leur mal en patience.
Une journée suffira-t-elle
pour récupérer ?
Evidemment, à leur arrivée à l’hôtel,
les joueurs iront directement se reposer
de leur long voyage. Cependant, la
question qui mérite d’être posée est :
une seule journée suffira-t-elle aux
Verts pour bien récupérer et être au top
physiquement le jour du match, c'est-à-
dire samedi ? Il est clair qu’on aura
notre réponse au terme de la partie.
S. F.
350 policiers, ça peut pa-
raître peu pour un tel match
d’une grande importance,
lorsqu’on sait qu’en Algérie
et pour un match des Verts
à Blida, près de 5000 poli-
ciers sont mobilisés dans
toute la ville pour maintenir
l’ordre et veiller au bon dé-
roulement du match. Ce-
pendant, un confrère
malawite s’est voulu rassu-
rant : «A vrai dire, 350 poli-
ciers, c’est plus que suffisant.
Le peuple malawite est paci-
fiste et ne recourt pas à la
violence, même dans les
stades. Soyez tranquille, tout
se passera bien».
Pas de signe d’Ebola
à Blantyre
Au cours d’une cérémonie grandiose
Face à la pandémie d’Ebola qui
frappe plusieurs pays africains,
nous nous sommes rendus à l’hô-
pital de la ville de Blantyre afin de
savoir ce qu’il en était de ce virus
dans ce pays et s’il y a eu des cas
de contamination ici. Selon un
porte-parole officiel, pour l’heure,
aucun cas d’Ebola n’a été enregis-
tré et tout le pays est mobilisé
pour combattre cette maladie qui
est encore en train de tuer des
milliers de personnes sur le conti-
nent. La délégation algérienne
qui arrivera aujourd’hui à Blan-
tyre peut donc se rassurer.
Les nouveaux maillots du Malawi
Nyamilandu promet un
accueil chaleureux aux
Verts
ont été présentés avant-hier
De son côté, le président de la
fédération malawite, Walter Nya-
milandu, et à travers ses déclara-
tions relayées par la presse locale,
a promis un accueil des plus cha-
leureux aux Verts, soulignant que
les Algériens ne manqueront de
rien durant leur séjour.
S. F.
Quatre personnes
composent le staff
technique du Malawi
L’internet,
un gros souci à
Blantyre
Si du côté de la sélection algé-
rienne, le staff technique est
composé d’une dizaine de coachs
adjoints, préparateurs physiques
et autres, du côté du Malawi, ce
n’est pas du tout le cas. En effet,
sur ce qu’on a vu lors de la
séance d’entraînement d’avant-
hier, le staff est composé seule-
ment de quatre personnes. Le
sélectionneur et trois assistants.
Evidemment, la crise financière
empêche la fédération d’embau-
cher d’autres adjoints.
Comme annoncé dans notre édition d’hier, la fé-
dération malawite de football a organisé une céré-
monie mardi soir afin de présenter ses nouveaux
maillots et sceller l’engagement signé avec l’équipe-
mentier «Umbro». Cette présentation s’est faite dans
un climat très convivial, au cours d’une cérémonie
qui s’est tenue dans une grande salle de la faculté de
médecine de la ville de Blantyre. Trois tenues ont
été présentées à la presse.
Comme on pouvait s’y attendre, l’in-
ternet ne fonctionne pas parfaitement ici à
Blantyre. En dépit de la présence de la 3G, la
connexion demeure dans la majeure partie du
temps assez lente et parfois inexistante.
Avant-hier, une grosse panne a touché l’un des
principaux fournisseurs Internet de la ville.
Le
mercure a
grimpé hier !
Si durant la journée de mardi, le temps
était assez chaud, mais pas trop quand même,
hier, le mercure a sensiblement grimpé pour attein-
dre les
33 degrés à l’ombre et à la mi-journée. On
ose espérer que la température va redescendre
grands magasins de Blantyre.
Biquotidien pour
l’équipe du Malawi
Plusieurs personnalités politiques et
sportives étaient présentes
La sélection du Malawi se pré-
pare activement pour la rencon-
tre de ce samedi après-midi face
à l’Algérie. Les joueurs au com-
plet, qui sont entrés en regroupe-
ment lundi dernier, poursuivent
le travail au rythme de deux
séances par jour. Hier encore, le
sélectionneur a programmé un bi-
quotidien, avec un entraînement
la matinée à 10h et un autre
l’après-midi à 15h sur la pelouse
principale du stade Kamuzu.
Le président de la fédération
malawite a refusé de s’exprimer
quelque peu d’ici samedi afin que les joueurs puissent
préparer et disputer leur match dans les meilleures
conditions possi-
bles.
Cette cérémonie à laquelle on a pu assister a vu la
présence d’un bon nombre de personnalités politiques
et sportives du pays. Les représentants des sponsors et
du nouvel équipementier étaient eux aussi présents.
Un groupe folklorique a animé par la suite la fête, re-
prenant des chants à la gloire de la sélection.
Blantyre,
ville morte après
20h !
Ils ont été mis en vente dès hier
Afin de garantir une rentrée rapide d’argent, la fédé-
ration malawite de football a procédé dès hier matin à
la mise en vente des nouveaux maillots dans certains
Présent bien évidemment à cette cérémonie, le
puissant président de la fédération malawite, qu’on
est allé voir à la fin, n’a pas souhaité s’exprimer à
notre micro. Malgré notre insistance, sa décision est
restée inchangée. «Désolé, mais je n’ai pas envie de
m’exprimer à la presse algérienne. On verra après le
match de samedi», s’est-il contenté de nous répon-
dre.
S. F.
Ce que nous avons remarqué depuis
notre arrivée ici à Blantyre, c’est qu’après
20h en jours de semaine, la ville devient
carrément déserte. Tous les magasins ou
presque (mis à part les bars et quelques res-
taurants) sont fermés et la population reste
cloîtrée chez elle et ne sort pratiquement pas.
Il faut dire que les gens ici se réveillent très
tôt. La journée commence dès 6h du matin.
06
06
N° 2788 www.lebuteur.com Jeudi 9 octobre 2014 JSK Coup franc
N° 2788
www.lebuteur.com
Jeudi 9 octobre 2014
JSK
Coup franc

Delhoum «C’est vrai, après le décès d’Ebossé, j’ai songé à partir, mais…»

le décès d’Ebossé, j’ai songé à partir, mais…» «Faux, je n’avais aucun problème avec Broos» A

«Faux, je n’avais aucun problème avec Broos»

A près plusieurs tentatives, nous avons enfin pu joindre le milieu de terrain, Mourad Delhoum. Furieux, l’ancien joueur de l’ESS dit qu’il était bel et bien blessé. En ce qui concerne son avenir, il considère qu’il est trop tôt pour évoquer ce sujet, du moment que le mercato est encore loin.

Comment peut-on évoquer ce sujet alors que deux mois nous séparent du mercato ? Actuelle- ment, je préfère me concentrer sur mon équipe. Nous avons plusieurs défis à rele- ver. Certaines per- sonnes estiment que vous n’êtes plus à l’aise à la JSK. C’est vrai ?

Non, ce n’est pas ça, mais j’ai besoin de plus de temps d’adaptation. Après une bonne prépara- tion, nous nous sommes re- trouvés suspendus six mois et contraints de jouer loin de notre stade. Croyez-moi, ce n’est pas facile.

ment, c’est très difficile de perdre un joueur avec lequel nous nous entendions parfaite- ment bien. C’était un vrai choc pour nous. Si les résultats ne suivent pas trop en ce début de saison, il ne faut pas trop chercher les rai- sons. Les joueurs traversent une période diffi- cile et il faut les comprendre. Je pense qu’on doit se montrer très solidaires pour remonter la pente. Si vous permettez, je voudrais ajou- ter quelque chose. Allez-y… J’ai entendu dire que Mourad Delhoum touche un très gros salaire à la JSK. Ecoutez, je n’aime pas étaler ce sujet et ne suis pas venu à la JSK pour de l’ar-

gent. Si j’étais resté à Sétif, j’aurais touché le double. Et si on ne veut pas de moi, il n’y a aucun problème, ils n’ont qu’à me le dire en face. Je suis prêt à res- tituer trois mois de sa- laire que j’ai encaissés

redoubler d’efforts et prouver que je peux être utile à l’équipe. Le président Hannachi a déclaré qu’il ne vous laissera jamais partir. Un commen- taire ? Vous savez, j’ai un contrat de deux ans à la JSK et je ne veux pas évoquer ce sujet

de deux ans à la JSK et je ne veux pas évoquer ce sujet actuellement. Comme

actuellement. Comme je viens de le dire, on parle de mon départ deux

«Si on ne veut plus de moi, je restitue trois mois de salaire et je
«Si on ne veut
plus de moi,
je restitue
trois mois
de salaire
et je
pars»
de moi, je restitue trois mois de salaire et je pars» mois avant le mercato. Donc,

mois avant le mercato. Donc, si on ne veut pas de moi, il n’y a pas de souci. Mais s’ils estiment que je

suis utile, je suis prêt à rester.

L’Entente de Sétif a atteint la finale de la Ligue des Cham- pions d’Afrique, assurément vous êtes aux anges… Effectivement, je suis très content pour l’équipe de cœur. Tout le monde sait que je suis un fervent supporter de cette équipe et

«Pour que les gens le sachent, à Sétif, j’aurais touché le double de ce que
«Pour que les
gens le sachent,
à Sétif, j’aurais
touché le
double de ce
que je
perçois ici»
«Je ne partirai pas, en tout cas, pas pour le moment»
«Je ne
partirai pas,
en tout cas,
pas pour le
moment»
«Je ne partirai pas, en tout cas, pas pour le moment» cère- Bonjour Mourad, Saha Aïdek…

cère-

partirai pas, en tout cas, pas pour le moment» cère- Bonjour Mourad, Saha Aïdek… Saha Aïdkoum,
partirai pas, en tout cas, pas pour le moment» cère- Bonjour Mourad, Saha Aïdek… Saha Aïdkoum,

Bonjour Mourad, Saha Aïdek… Saha Aïdkoum, je souhaite une agréable fête à tous les Al- gériens. Alors, où en êtes-vous avec votre blessure ? Comme tout le monde le sait,

je suis très heureux pour eux. C’est un honneur pour toute l’Algérie. Allez-vous assister à la rencontre du 1er novembre prochain à Blida ? Oui, j’irai à Blida pour assister à la rencon- tre. Je suis honnête, j’adore cette équipe et je ne compte pas rater une telle finale. Entretien réalisé par Saïd D.

pour récupérer ma lettre de libération. Avez-vous eu un problème avec l’ancien coach de la JSK, Hugo Broos ? Non, je n’ai aucun pro- blème avec Broos. Je n’ai jamais eu une dispute avec lui ni critiqué ses choix d’ailleurs. Tout ce qui a été dit est faux. Je ne suis pas un joueur à pro-

Donc vous n’avez toujours

j’ai contracté une méchante bles- sure au talon d’Achille. Donc, j’ai profité de ma présence à Sétif pour consulter un spécialiste et passer une IRM. Le médecin m’a prescrit 10 jours de repos.

Quand comptez-vous reprendre avec le groupe ?

pas accepté de défendre les couleurs d’une autre équipe que celles de l’Entente de Sétif… Je vais être sincère avec vous. Je n’ai ja- mais joué dans une équipe autre que l’En- tente de Sétif, en Algérie. Opter pour la JSK a été le choix le plus difficile que j’ai fait depuis le début de ma carrière. Donc, j’aurai besoin de temps pour m’adapter davantage et trouver mes repères.

Sincèrement, avez-vous songé à quitter la JSK après le décès d’Albert Ebossé ? Oui, après le décès d’Albert

Ebossé, j’ai vraiment songé à ré- silier mon contrat et rentrer chez moi. Personne ne peut comprendre ce qui s’est passé, mis à part les joueurs. Sin-

«Qu’on cesse de parler de moi, j’étais blessé et c’est tout !»
«Qu’on cesse
de parler de
moi, j’étais
blessé et
c’est
tout !»
de parler de moi, j’étais blessé et c’est tout !» Il va beaucoup mieux ! A

Il va beaucoup mieux !

A l’issue de la défaite face à la JSS (0-1), plusieurs joueurs de la JSK avaient terminé difficilement la partie à cause de diverses bles- sures contractées en fin de match. Parmi ces éléments, on cite le mi- lieu de terrain, Mourad Delhoum. L’ancien joueur de l’ESS a contracté

une méchante blessure au talon d’Achille. Profitant de la fête de l’Aïd, le joueur s’est rendu chez lui à Sétif pour pas- ser quelques jours avec ses proches et passer une IRM pour connaître l’origine du mal. D’après nos informations, le médecin, et après une profonde consultation, lui a pres- crit 10 jours de repos. Le numéro 4 kabyle, qui se sentait beaucoup mieux, a pris la déci- sion de rallier la ville des Genêts pour repren- dre l’entraînement avec son équipe et préparer sereinement la suite du parcours. Apparemment, tout ce qui a été dit à son sujet ne tient pas la route, du mo- ment qu’il est prêt à prou- ver sa blessure et qu’il n’a jamais songé à boycot- ter les entraîne- ments.

Saïd D.

Je vais rallier la ville de Tizi Ouzou ce soir (entretien réalisé hier) pour repren- dre directement avec le groupe. Je me

sens mieux et je ne ressens aucune douleur. Il y a quelques jours, on ne cessait d’évoquer votre avenir à la JSK. Que pou- vez-vous nous dire là-des- sus ? Ecoutez, je ne comprends

toujours pas comment on peut m’accuser à tort alors que j’étais blessé. J’ai entendu dire que je ne vais plus revenir à Tizi Ouzou. C’est faux ! J’étais blessé. Je ne pouvais pas re- prendre, du moment que le médecin me l’a interdit car j’ai reçu un coup très dur au talon d’Achille. Aujourd’hui, je me sens mieux et je vais reprendre le plus normalement du monde.

Certes que vous allez reprendre, mais on dit que vous allez deman- der à rencontrer le président Hannachi pour évoquer votre avenir… Non, je ne vais pas rencon- trer le président Hannachi et je ne parlerai pas de mon avenir à l’heure ac- tuelle.

blème et je n’ai jamais créé de conflit dans une équipe. Hamdoullah,

j’ai toujours été un exemple. Comment jugez- vous vos prestations jusqu’à présent ? Je ne peux le faire, je préfère que les gens le fassent à ma place. Ce que je peux dire, c’est que je vais re- prendre sereinement avec l’équipe dans l’espoir de donner encore plus à l’ave- nir. Je suis prêt à

Mekkaoui a repris mardi soir

Après avoir fait l’impasse sur la séance matinale de mardi, l’arrière gauche, Zineddine Mekkaoui, qui souffrait d’une forte fièvre, a repris le travail dans la soirée, du moment que l’entraîneur en chef, Mourad Karouf, a mis en place un bi- quotidien. L’ancien joueur du CS Constantine, qui com-

bi- quotidien. L’ancien joueur du CS Constantine, qui com- mence à reprendre peu à peu ses

mence à reprendre peu à peu ses forces, souffre d’une rage de dent. Il a consulté un den- tiste, hier matin.

«Ce match contre le Zamalek va nous changer les idées»

Interrogé par nos soins, l’ar- rière gauche Zineddine Mek-

kaoui estime que le match gala prévu cette semaine contre Al Ismaïly permettra aux joueurs de changer les idées et prépa- rer convenablement le pro- chain déplacement à El Eulma : «Tout d’abord, je tiens à dire que j’ai repris mardi soir avec le groupe. Ce matin, je me suis rendu chez le dentiste car

j’avais trop mal. Pour ce qui est de notre déplacement au Caire, je pense que ce match-gala tombe à pic car il va nous chan- ger les idées. Jouer une rencon- tre face Al Ismaïly est la meilleure manière de préparer le match face au MCEE». Saïd D.

www.lebuteur.com N° 2788 JSK Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2788
JSK
Jeudi 9 octobre 2014
Coup d’œil
07
07

La JSK a répondu favorablement à l’invitation du club égyptien de Zamalek

Une rencontre historique pour confirmer sa présence en Afrique !

L a JSK jouera un match amical international face à la formation égyptienne du Zamalek, dimanche pro- chain en soirée, c’est ce qu’a tenu à confirmer la direc- tion kabyle qui a répondu favorablement à l’invitation de son homologue, le Zamalek d’Egypte.

Cette invitation rentre dans le cadre de la promotion des rela- tions entre les deux clubs et les deux pays. Au-delà du cachet amical qui caractérise cette sortie internationale entre la JSK et le Zamalek d’Egypte, la JSK voudra aussi prouver aux responsa- bles de la CAF, qui vont suivre de très près cette opposition, qu’elle est toujours là, présente malgré la tragédie qui a frappé le club il y a un peu plus d’un mois avec la perte cruelle de l’atta- quant Ebossé. Profitant de la trêve qu’observent les deux cham- pionnats, en Algérie comme en Egypte en raison du déroulement des matchs de qualification à la phase finale de la CAN-2014, les dirigeants du Zamalek ont décidé d’organiser cette rencontre amicale, la première dans l’histoire des deux pays, afin d’exprimer leur soutien à la JSK, victime d’une tragé- die après la mort de son attaquant camerounais dans un match de football. En vue de la situation psychologique que traversent les joueurs de la JSK, cette rencontre leur permettra à coup sûr de connaître une amélioration sur le plan technique. Quoi de mieux que ce match face au Zamalek pour préparer un retour en force en championnat local.

Zamalek à la JSK drainera à coup sûr la grande foule. Les Egyp- tiens ont tenu à exprimer toute leur solidarité avec la JSK, suite au décès de son attaquant vedette, le Camerounais Albert Ebossé.

Le président du club égyptien de Zamalek a communiqué le programme à Hannachi, hier soir

Selon une source de la direction de la JSK, le président Han- nachi a reçu, hier soir, un appel téléphonique de la part de son homologue du club égyptien, le Zamalek, Mortadha Mansour, qui lui a communiqué le programme du séjour de la JSK en Egypte. En effet, l’équipe kabyle arrivera au Caire vendredi soir, et sera reçue à l’aéroport de la capitale égyptienne par les res- ponsables du Zamalek pour les conduire directement à l’hôtel. La délégation kabyle sera conviée à un déjeuner samedi et le match aura lieu dimanche à l’heure indiquée ci-dessus. La délé- gation de la JSK regagnera le pays lundi prochain.

Hannachi insiste à se rendre au siège de la CAF

Pour sa part, le président de la JSK, Mohand-Cherif Hanna-

chi, qui sera le chef de la délégation en Egypte, insiste à se dé- placer au siège de la CAF pour s’enquérir du dossier des sanctions. Comme nous l’avons annoncé, Hannachi compte s’y rendre en compagnie de l’avocat du club pour se renseigner person-

La direction a déposé une partie de la demande des visas hier

Concernant les préparatifs du déplacement en Egypte dans son volet administratif, nous avons appris d’un dirigeant que la direction a pu récupérer hier une bonne partie des passeports des joueurs, notamment ceux qui résident à Alger, et que le président Hannachi lui-même a déposés à l’ambassade d’Egypte en Algérie.

La deuxième partie sera remise aujourd’hui

L’opération de dépôt de demandes de visas se poursuivra en- core, a ajouté notre source, qui indique que les joueurs ont été tous priés, hier, à l’entraînement, de remettre leurs passeports et des photos d’identité. Selon notre source, l’ambassadeur d’Egypte en Algérie a rassuré les responsables de la JSK que l’étude des dossiers ne prendra pas beaucoup de temps et que les visas seront prêts en principe cet après-midi.

Départ pour l’Egypte ce vendredi, le match aura lieu dimanche à 18h, heure égyptienne

S’agissant du plan de vol, les Kabyles ont annoncé qu’ils vont se déplacer demain au Caire. Sauf un retard dans l’obtention des visas pourrait reporter ce déplacement pour samedi au plus tard, sachant que les dirigeants du Zamalek ont pro- grammé le match pour di- manche à 18h, heure égyptienne. Cette rencontre ami- cale qui op- posera le

Aïboud
Aïboud

«C’est une bonne chose de se frotter à une grande équipe africaine comme le Zamalek»

Samir Aïboud, le jeune international espoir de la JSK, s’envolera ce matin avec la sélection olympique à Doha (Qatar) dans le cadre de la double confrontation amicale que disputera notre sélection des olympiques les 11 et 14 du mois d’octobre en cours face à son homologue qatarie. Aïboud nous révèle dans l’entretien qu’il nous a accordé que la préparation pour les JO de Rio se déroule comme il se doit et son ambition et celle de tout un pays est de voir l’emblème national flotter encore au Brésil. Concernant la JSK, Aïboud estime que le club est tenu de réagir dès la reprise de la compétition en allant chercher un bon résultat à El Eulma.

Entraînement hier soir Après avoir programmé un bi- quotidien mardi dernier, le staff technique a
Entraînement
hier soir
Après avoir programmé un bi-
quotidien mardi dernier, le staff
technique a revu pour hier la charge
de travail à la baisse. Hier, les Canaris
ont effectué une seule séance, le soir,
et qui a vu le retour de tous les
joueurs. Etaient absents les interna-
tionaux qui ne seront d’ailleurs
pas concernés par le déplace-
ment en Egypte.
Hannachi
motive les
joueurs pour le
match face au Zamalek
Présent au stade, le président Mohand-
Cherif Hannachi a tenu à s’adresser à ses
joueurs sur le déplacement en Egypte pour
affronter le Zamalek en amical. Il a évidem-
ment expliqué à ses poulains les raisons qui
ont poussé la direction à accepter l’invitation,
en appelant les joueurs à se préparer pour
ce match afin d’honorer dignement les
couleurs du club qui a une grande ré-
putation à défendre à l’échelle
continentale.

L. A.

Le staff médical rassure sur la situation à l’infirmerie

Juste après le match nul concédé face à la JSS, les Canaris ont bénéfi- cié de trois jours de repos pour pas- ser l’Aïd chez eux en famille. Le staff technique a rappelé ses troupes de- puis lundi dernier, premier jour de la reprise des entraînements à Tizi. Avec l’arrêt de la compétition, la JSK, à l’instar des autres clubs, va bénéficier de deux semaines pour apporter les réglages nécessaires dans son effectif et ce, afin d’en- clencher une reprise sans faute dès le match suivant face au MCEE, en déplacement. Côté infirmerie, la si- tuation n’est pas alarmante, a tenu

à rassurer le Dr Djadjoua, lequel an- nonce qu’aucun joueur ne traîne une blessure grave. L’attaquant ira- kien Karrar progresse, les autres ne souffrent que de légères douleurs qui seront prises en charge cette semaine. Par ailleurs, il a été souli- gné dernièrement que des joueurs ont réclamé des séances de mas- sage et de sauna, le staff médical a rappelé que ce volet s’avère normal et les joueurs ne manquent de rien. Certes avec la mort d’Ebossé, la JSK

a été quelque peu perturbée avec la délocalisation pour quelque temps des entraînements à Alger, toute- fois, les deux membres du staff mé- dical, Dr Djadjoua et le kiné Hamrioui, veillent personnellement sur la santé des joueurs et tous les moyens sont mis à la disposition du groupe pour une meilleure prise en charge.

L. A.

nellement sur cette sanction de deux ans qui aurait été prononcée par cette ins- tance sportive, sans pour autant la notifier par écrit ni à la FAF ni au club concerné. Le prési- dent Hannachi ira en Egypte avec dans ses valises un re- cours et espère voir la JSK

rétablie dans

ses droits.

«Les deux matchs amicaux face à la sélection qatarie sont un bon test, notre objectif est d’être présents aux JO de Rio 2016»

notre objectif est d’être présents aux JO de Rio 2016» Comment se déroule la pré- paration

Comment se déroule la pré- paration avec la sélection olympique ? Je vous assure que la prépa- ration se déroule dans de bonnes conditions. Honnête- ment, nous sommes mis dans d’excellentes conditions pour effectuer un stage digne de ce nom. Les choses vont très bien et pour moi personnellement, je suis déterminé à réaliser une bonne préparation surtout que c’est la trêve en championnat national et du coup, je dois être au top dès la reprise. Vous allez vous déplacer au- jourd’hui au Qatar pour disputer deux matchs ami-

caux face à la même sélec- tion qatarie, un commen- taire ? Exactement, nous allons nous déplacer au Qatar pour jouer une double confronta- tion amicale. Avant tout, c’est un exercice pour nous après quelques jours de stage, en- suite c’est une bonne chose de disputer des matchs interna- tionaux en amical. Franche- ment, ça sera pour nous un test en prévision de nos pro- chaines échéances. L’objectif est la qualification aux Jeux olympiques de Rio-2016, vous y pensez certainement… Oui, absolument, nous pen- sons aux JO du Brésil où l’Al- gérie doit être présente. Notre groupe est composé de jeunes joueurs talentueux qui n’ont d’ambition que de conduire le pays vers cette compétition in- ternationale. La rigueur et le sérieux dans le travail vont as- surément nous conduire vers ce résultat. Revenons à la JSK, le cham- pionnat observe une trêve de quinze jours, l’équipe se prépare à Tizi et se dépla- cera aussi en Egypte pour un match amical… Nous suivons au quotidien

l’actualité de notre club. Je sais que la préparation a com- mencé à Tizi et qu’un déplace- ment est prévu en Egypte pour jouer un match amical. C’est une très bonne chose pour le groupe de se frotter à une grande équipe africaine comme le Zamalek, c’est un bon test avant la reprise de la compétition officielle. Je pense que malgré les absents, notam- ment les internationaux, cela ne risque pas d’influer sur le rendement, car dans l’équipe, il

y a plusieurs éléments qui vont

profiter de l’occasion pour dé- montrer leurs qualités. Je leur souhaite bonne chance.

Au retour de la compéti- tion, la JSK effectuera un déplacement à El Eulma pour affronter le MCEE, comment se présente ce match, selon vous ? Après une amère défaite lors

de la précédente journée face à

la JSS, nous sommes tenus de

réagir dès le prochain match et peu importe l’adversaire. Pour vous dire, le match ne sera pas facile face à une équipe du MCEE très coriace, notam- ment chez elle et devant son public. Pour nous, les choses seront bien claires, on ne doit plus continuer à perdre des

points. On vous laisse le soin de conclure… Ce que je dois dire, c’est qu’il ne faut pas oublier que nous avons traversé une crise, une véritable tragédie après la mort d’Ebossé. Franchement, il a été difficile pour nous de repren- dre les entraînements, voire la compétition, sans lui. A pré- sent, nous commençons petit à petit à retrouver nos marques sur le terrain, vous remarquez que la cohésion est très forte,

nous sommes mobilisés et so- lidaires pour permettre à la JSK de rester en haut du ta- bleau malgré les conditions. Vous voulez parler des sanctions, n’est-ce pas ? Oui, tout à fait, la JSK a écopé de lourdes sanctions. Jouer sans nos supporters nous pénalise trop. Nous faisons de notre mieux pour résister à cette situation difficile, le plus

important, c’est cette solidarité qui caractérise le groupe et qui fait heureusement notre force. Nous sommes décidés à dé- montrer que la JSK restera toujours debout, en dépit de toutes les circonstances. Entretien réalisé par Lyès A.

08
08
N° 2788 www.lebuteur.com Jeudi 9 octobre 2014 MCA Coup de force
N° 2788
www.lebuteur.com
Jeudi 9 octobre 2014
MCA
Coup de force

«Je ne veux pas rater ce match !»

Vous avez effectué votre retour à la compéti- tion, à l’occasion du match amical contre l’ESBA. Comment ça s’est passé pour vous

échec devant l’ASMO et qui a provoqué la co- lère des supporters ? Le match que nous allons jouer face à

? «J’ai une dette envers les Chnaoua»
?
«J’ai une
dette
envers les
Chnaoua»

l’USMBA est important mais pas capi- tal, car nous sommes en début

de parcours et à quatre points seulement du lea- der. Les supporters ont raison d’être en colère et réclamer des résultats, mais ils doivent savoir

qu’il n’y a pas le feu à la mai- son. Mais le fait de perdre deux points à domicile n’est pas de bon augure pour une équipe qui veut jouer les premiers rôles du championnat, non ? J’ai suivi cette rencontre et j’étais déçu au même titre que nos supporters qui sont venus en très grand nombre pour encourager l’équipe,

? mais il faut reconnaître que mes camarades n’ont pas démérité, ils ont seulement manqué de chance. En toute sportivité, je pense qu’on méri- tait de gagner ce match, si on tient compte des

occasions que l’équipe s’est offerte. Par contre, il ne faut plus céder le moindre point à Bologhine, il faudra aller chercher des victoires en déplace- ment. Voulez-vous dire que cet échec n’a pas plongé le groupe dans le doute ?

Je peux vous assurer que cette contre-perfor-

mance, malgré le fait qu’elle ait été difficile à di- gérer, n’a en aucun cas ébranlé la sérénité du groupe. Dans le championnat, il faut s’attendre parfois à des échecs et on a des joueurs assez ex- périmentés pour faire face à de pareilles situa- tions. Nous allons donc chercher à nous ressaisir dès le prochain match du championnat, même s’il s’annonce difficile. Je demande seulement à nos supporters d’être aux côtés de leur équipe et de l’aider, car il ne faut pas oublier que nous avons un nouveau groupe. Ils doivent, par consé- quent se montrer patients. Admettez tout de même que l’équipe pouvait mieux faire Personne n’a dit le contraire. Seulement, le football n’est pas une science exacte et il y a par- fois des matchs qui se jouent sur des détails. J’étais présent à Bologhine pour suivre la rencon- tre et je pense que si on avait réussi à ouvrir le score, on aurait pu l’emporter largement. Jusqu'à preuve du contraire, nous sommes bien classés au classement et nous suivons de près la course. Le championnat observe une nouvelle trêve. Ne pensez-vous pas que cette situation puisse pénaliser l’équipe ? (Rire) Cette trêve, et même si elle me permet de ne pas rater des matchs, je pense qu’elle est pé- nalisante pour l’équipe comme vous le dites, car le fait d’avoir une programmation perturbée n’est pas fait pour arranger les affaires de l’équipe. Nous n’avons d’autre solution que d’essayer de bien la gérer pour montrer de bonnes choses. Entretien réalisé par

Je suis très heureux de retrou- ver la compétition. J’attendais ce retour avec impatience car il m’était difficile de rester en dehors des terrains. C’est grâce à l’aide de mes proches, des staffs technique et médical, de mes coéquipiers et des diri- geants que j’ai pu remonter la pente dans ces moments diffi-

ciles. Je ne vous cache pas qu’en foulant le terrain, j’étais ému, car suite à ma blessure, je redoutais de ne pas jouer pendant une très longue durée. Avant de faire votre entrée sur le terrain, les supporters ont longuement scandé votre nom. Cela a dû vous faire plaisir, n’est-ce pas

Je l’ai toujours dit, nous avons un public ex- ceptionnel et qui est toujours fidèle à son équipe. Je n’oublie jamais l’appui des supporters qui s’in- quiètent pour mon état de santé. Je reçois des di- zaines d’appels de soutien par jour ! Quant à leurs encouragements avant que je ne fasse mon entrée en cours de jeu, ils m’ont vraiment fait chaud au cœur et je sens que j’ai une dette envers eux. Je ferai de mon mieux ainsi que tous mes coéquipiers pour être toujours à la hauteur. Vous avez joué plus d’une demi-heure. Avez- vous ressenti des douleurs ? Dieu merci, je n’ai pas à me plaindre, ce qui est déjà une satisfaction pour moi. Comme vous l’avez constaté, j’ai pris part au dernier quart d’heure de la première mi-temps et j’ai joué une vingtaine de minutes de la seconde période. Ce qui m’a permis de jauger mes capacités. Vous sentez-vous prêt pour le prochain match face à l’USMBA ? Même si j’ai pris part à ce match amical, je manque un peu de rythme, car je suis resté long- temps à l’arrêt et il est donc logique que je sois à court sur le plan physique. Il me reste une di- zaine de jours de préparation et je ferai tout pour jouer face à l’USMBA, mais la décision revient au coach qui est le seul habilité à juger de mon aptitude à prendre part à ce match du champion- nat ou pas. Le public souhaite vous voir sur le terrain car votre absence s’est fait ressentir. Qu’en pen- sez-vous ? Je remercie, une fois de plus, les Chnaoua pour cette confiance qu’ils ont en moi, mais il faut savoir que la force de notre équipe réside dans tout le groupe, pas chez un ou deux joueurs. Personnellement, je souhaite jouer le prochain match du championnat qui sera aussi difficile que les autres rencontres qu’on a dispu- tées jusqu'à présent. Mais si je ne suis pas sur le terrain, je suis persuadé que mes coéquipiers sauront faire valoir leurs arguments pour réaliser un bon résultat. Ne croyez-vous pas que cette rencontre est

Kamel M.

Hachoud veut rejouer face à Sidi Bel-Abbès

est Kamel M. Hachoud veut rejouer face à Sidi Bel-Abbès M ardi dernier, le retour de
M ardi dernier, le retour de Hachoud à la compétition a soulagé Charef à plus
M ardi dernier, le retour de Hachoud à la
compétition a soulagé Charef à plus
d’un titre, car l’infirmerie a désempli
et il bénéficiera d’un atout en défense,
mais aussi sur les coups francs, car l’enfant d’El Attaf a
souvent réussi à donner l’avantage à son équipe ou à re-
mettre les pendules à l’heure. Cependant, et après une
longue absence, Hachoud, qui a joué près de 35 mi-
nutes, manquait de rythme par rapport à ses co-
équipiers, ce qui est tout à fait logique pour un
joueur qui n’a participé jusqu'à présent qu’à
deux rencontres du championnat. Hachoud
enclenche donc une course contre la mon-
tre afin d’être prêt le 18 octobre à donner
la réplique à la formation de Sidi Bel-
Abbès. Une confrontation qui s’an-
nonce d’ores et déjà difficile pour
les Mouloudéens, lorsqu’on
connaît la rivalité sportive
qui existe entre les deux
équipes.
Il accuse un léger
déficit sur le plan
physique
À travers sa prestation face à
l’ESBA, il est visible que Ha-
choud accuse un léger déficit sur
le plan physique. Toutefois, ce
match amical livré devant la forma-
tion de Ben Aknoun s’est joué comme
s’il s’agissait d’un match officiel, car le
jeu était intense, lorsqu’on sait que Charef
a joué avec son équipe-type au moment où
les joueurs de l’équipe adverse voulaient
montrer de quoi ils sont capables face au
MCA. Ainsi, cette rencontre a été bénéfique
pour Hachoud, en attendant sa participation à
une joute amicale prévue au début de la se-
maine prochaine. Ce qui lui offrira plus de vo-
lume de jeu, tandis que le travail physique qu’il
est en train de réaliser avec l’équipe lui permet-
tra d’être prêt pour prendre sa place sur le ter-
rain.
Il a joué avec prudence
Tout content de retrouver la compétition,
Hachoud s’est toutefois montré quelque peu
prudent sur le terrain, redoutant le jeu un peu
agressif de l’adversaire, lui qui vient à peine de
se rétablir. Ainsi, l’ex-international ne voulait
en aucun cas prendre de risques lors de cette
rencontre. Mais cela ne l’a, cependant, pas em-
pêché de se montrer généreux dans l’effort
pour assurer une bonne relance. Le staff tech-
nique, pour sa part, s’est montré satisfait de la
prestation de son joueur, car si on tient
compte de sa longue absence, Hachoud a ef-
fectué une bonne partie. Reste à savoir main-
tenant quelle sera la décision de Charef qui
devra trancher entre Hachoud et Azzi pour le
poste d’arrière droit. Toutefois, et lorsqu’on
connaît la volonté du joueur, il y a de fortes
chances de voir le premier nommé retrouver sa
place dans le onze rentrant.
K. M. Amrouche Une rend visite aux joueurs Chaouchi L’ancien président du Mouloudia, Kamel Amrouche,
K. M.
Amrouche
Une
rend
visite
aux
joueurs
Chaouchi
L’ancien
président
du
Mouloudia,
Kamel
Amrouche,
était
présent
il stade dis-
en
manque de
d’El
Mokrani
pour
suivre
la
rencontre
de a
concentration
son
équipe
de
a toujours. a
D’ailleurs,
n’est
pas
passé
inaperçu
car
nombreux
sup-
Contrairement à ses habi-
tudes, Fawzi Chaouchi,
porters
l’ont
vite
reconnu.
Ce
dernier,
qui
qui
était incontestablement
le meil-
aidé
l’équipe
dans
les
a moments visite sait les
il au difficiles joueurs su a
leur joueur sur le
l’été
dernier,
rendu
aux
terrain face à
dans
les
vestiaires
pour
les
encourager.
l’ASMO, a commis une bévue mo-
Un
geste
qui
fait
plaisir
aux
coéqui-
numentale en seconde période de
jeu, car il manquait
de concentra-
piers
de
Hachoud
avec
lequel
tion. Ce dernier,
qui avait
cuté,
lorsqu’on
que
cet
large-
ment le temps de
prendre
la balle,
ex-responsable
toujours
a manqué de timing
et a été de-
comment
réconforter
les
vancé par l’attaquant
de l’ESBA
joueurs.
qui a
inscrit
le second
pour son
équipe. but
aux
Yachir
s’est bien
comporté
bonne organisation du à Hadj grâce match Ahmed La rencontre qui mis prises avec l’ESBA
bonne
organisation
du à
Hadj grâce
match
Ahmed
La
rencontre
qui
mis
prises
avec
l’ESBA
s’est
caractérisée
par
une
bonne
organisation
grâce
aux
a des aux ce n’a efforts
déployés
par
directeur
du
marketing
et
du
a management,
Rakif
Hadj
Ahmed,
rien
laissé
hasard.
qui à dernier, place
Ce
comme
habitude,
suivi
partie
le tout
en
veillant
que
l’équipe
ne
rien,
lui
qui la
est
intervenu
en
le faveur de
dans à supporters
lors
dernier
match
face
l’ASMO
pour
qu’ils
prennent
à la au MCA manque du son tribune
une
partie
de
réservée
Asémistes, car la galerie des visiteurs a
faible affluence.
enregistré une
K. M.

très importante pour l’équipe, après son

Réunion avec Charef et les entraîneurs des jeunes catégories

l Cet après-midi, les responsables du MCA vont tenir une réunion avec le staff tech- nique de l’équipe fanion, en présence des entraîneurs des jeunes catégories, pour

évaluer le travail effectué jusqu’à présent en étant prêt à mettre les moyens néces- saires pour qu’un travail de fond soit mené au MCA. A en croire une source digne de foi, on laisse entendre que les pensionnaires de Hydra vont profiter de cette occasion pour évoquer avec Charef la semaine mouvementée qu’a connue l’équipe.

Aouedj reprend les entraînements

lVictime d’une forte grippe, Sid Ahmed Aouedj a manqué la reprise des entraîne- ments et la rencontre que son équipe a livré face à l’ESBA, mardi passé, où il était présent au stade d’El Mokrani en tenue de ville. Ce dernier s’est donc finalement exercé hier avec le groupe en reprenant le travail pour préparer la prochaine rencontre de son équipe.

Un match amical ce samedi

l Afin de bien meubler cette trêve, le staff technique du MCA a programmé un se- cond match amical pour ce samedi. La direction du club a entamé ses contacts pour trouver une bonne équipe qui découdra avec les coéquipiers de Chaouchi.

équipe qui découdra avec les coéquipiers de Chaouchi. A un quart d’heure de la fin de

A un quart d’heure de la fin de la première

mi-temps, le coach du Mouloudia a rem- placé Hendou par Karaoui en l’associant à Benbraham qui était au four et au mou- lin. Les deux joueurs se sont montrés complémentaires sur le terrain, eux qui ne rechignent pas devant l’effort, et il semble bien que Charef donne moins de chance à Hendou s’il ne se ressaisira pas à l’avenir, lui qui traverse une baisse de forme inexpliquée. La paire Benra- ham-Karaoui a donc bien fonctionné et l’ex-joueur d’Amiens continue d’épater pour gagner sa place dans le onze rentrant.

En évoluant sur le flanc gauche de la ligne d’attaque, Samy Yachir a réussi une bonne partie, lui qui a joué plus de soixante-cinq mi- nutes. Ce dernier s’est montré très remuant, donnant du fil à retordre à la défense de l’ESBA. Pour preuve, Charef lui a fait juste quelques remarques en lui deman- dant d’être plus excentré. Yachir, qui a offert de bonnes balles à ses coéquipiers, était à la hauteur et a marqué des points lors de cette rencontre. Ainsi, il faut s’attendre à ce que le coach lui offre plus de volume de jeu lors des matchs offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé.

La paire

Benbraham-

Karaoui a bien fonctionné

offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
offi- ciels pour retrouver le niveau qui était le sien par le passé. La paire Benbraham-
www.lebuteur.com N° 2788 MCA 09 Jeudi 9 octobre 2014 Coup de baguette
www.lebuteur.com
N° 2788
MCA
09
Jeudi 9 octobre 2014
Coup de baguette

Il était présent hier au stade d’El Mokrani

de baguette Il était présent hier au stade d’El Mokrani Sackey «Si le coach me donne

Sackey

«Si le coach me donne ma chance face à l’USMBA je saurai la saisir !»

Bedja met fin à la polémique et conforte Charef dans son poste

Mardi dernier, la présence du directeur financier exécutif de Sonatrach, Omar Bedja, n’est pas passée inaperçue au stade d’El Mokrani, notamment après la crise qui a secoué le Mouloudia suite à son échec face à l’ASMO. En effet, les dirigeants du MCA étaient partagés entre ceux qui voulaient le dé- part de Charef en pensant même à engager Djamel Menad et ceux adeptes de la stabilité pour éviter de revivre le scénario des années pré- cédentes où le vieux club algérois a connu une valse des entraî- neurs. Une source digne de foi nous a confié que Bedja aurait décidé d’intervenir pour mettre fin à la polé- mique, en décidant de maintenir Charef dans son poste. La même source ajoute que le directeur fi- nancier exécutif de Sonatrach n’aurait, en aucun cas, voulu entendre parler du départ de Charef, sachant qu’il était parmi les décideurs de la société pétrolière qui étaient derrière la venue de l’ancien coach harrachi. Ainsi, Bedja a tranché en faveur du maintien de l’entraîneur, non parce qu’il est en posses- sion d’un contrat de trois années qui pré- serve ses droits, mais en étant convaincu qu’il est prématuré de porter un jugement de valeur sur le travail qu’il est en train d’ef- fectuer.

Vous avez réussi un bon retour à la compétition en inscrivant un dou- blé lors du match amical que vous avez joué… C’est une bonne chose pour moi, car ça me mettra en confiance, surtout que j’avais tant besoin de retrouver la compéti- tion. Je dois continuer à travailler davantage, afin que je puisse être prêt pour le prochain match du championnat. Peut-on dire que votre blessure n’est qu’un mauvais souvenir, du moment que vous avez réussi à jouer sans ressentir la moindre douleur ? J’ai manqué de chance depuis que je suis au Mouloudia, et à chaque fois que je m’ap- prête à reprendre du ser-

vice, je rechute. J’avais donc décidé de bien soigner ma blessure à la cuisse et ne pren- dre aucun risque pour éviter de me compliquer l’exis- tence, car cette situa- tion m’a vraiment porté préjudice. Je n’ai donc repris l’entraîne-

ment avec le groupe qu’après avoir eu le feu vert

du médecin. En jouant ce match, je n’ai res- senti aucune douleur et je souhaite que ma blessure ne soit qu’un mauvais souvenir. Comment avez-vous vécu la situation que vous avez traversée en étant presque tout le temps blessé ? Après avoir réussi une bonne préparation avec l’équipe en Turquie, j’étais prêt à don- ner ce qu’on attendait de moi et même s’il y a une forte concurrence dans mon poste, je pouvais bien m’imposer. Malheureusement, cette blessure à la cuisse a tout remis en cause et je ne vous cache pas que je me suis armé de patience pour guérir à temps. Malgré le fait que vous ayez inscrit deux buts, nous avons constaté que vous man- quez de rythme… Sur le plan physique, je me sens bien, mais pour le rythme de jeu, cela s’explique par le fait que je manque de compétition. C’est au fil des rencontres que je vais m’améliorer Les supporters du MCA attendent beau- coup de vous, car l’équipe a besoin d’un véritable chasseur de buts… Je pense que nous avons une bonne équipe et je suis conscient qu’on attend beaucoup de moi, car si on m’a recruté, c’est pour faire la différence. Maintenant, si le coach me donne ma chance face à l’USMBA, je la saisirai. Entretien réalisé par Kamel M.

Il a eu une longue discussion avec le coach

Juste après la fin de la rencontre amicale, Bedja a eu une longue discussion avec Boua- lem Charef à l’issue de laquelle il a été rassuré sur son avenir par ce dirigeant influent au sein de la société pétrolière. Dans les couloirs de Sonatrach, on murmure que Bedja a une nouvelle fois assuré Charef de son soutien inconditionnel et qu’il ne lésinera pas sur les moyens pour que l’équipe ne manque de rien pour réussir de bons résultat. De son côté, Charef a remercié son inter- locuteur pour cette marque confiance en lui expliquant les raisons qui ont per- turbé l’équipe, à l’image de la programmation qui a freiné son élan. De cela, on pourra dire que Charef jouit toujours de la confiance de Sontrach qui ne pourra établir aucun bilan sur la base des résultats enregistrés avant la fin de la phase aller pour faire un premier constat et essayer de trouver les solutions né- cessaires pour le reste de la saison, si l’équipe aura besoin du renfort en prévi-

sion de la Coupe de la CAF. Cependant, on laisse croire que des membres du CA qui sont favorables au maintien de Charef n’auraient pas apprécié que Bedja in- tervienne, et que la gestion des affaires internes de la SSPA/MCA relève exclusive- ment des prérogatives du conseil d’administration.

Charef pour l’a félicité sa prestation Faisant preuve d’efficacité face A au but dès son
Charef pour
l’a félicité
sa prestation
Faisant
preuve
d’efficacité
face
A au
but
dès
son
retour
à
la de qu’il compétition, le
Sackey
a
montré
bonnes
a coach. dispositions de
sur
le
terrain.
C’est
dire
constitue
une
bonne
solution
pour
l’is-
sue
de
la
rencontre,
Charef
félicité
l’at-
K. M.
taquant
ghanéen
afin
l’encourager
en
étant
convaincu
qu’il
pourra
faire
la
différence,
une
fois
qu’il
aura
retrouvé
la de
plénitude
ses
moyens.

CSC

Garzitto en colère

la de plénitude ses moyens. CSC Garzitto en colère «Je suis furieux contre ceux qui déclarent

«Je suis furieux contre ceux qui déclarent que mes relations avec le président se sont détériorées»

mes relations avec le président se sont détériorées» D ans un entretien ac- cordé à la

D ans un entretien ac- cordé à la chaîne de télévision El Heddaf TV, l’entraîneur du CSC

s’est exprimé sur les rumeurs, dit-il, qu’un organe de presse spécialisée ait colporté sur ses relations qui se seraient détério- rées avec son président, en dépit des bons résultats et de la première place qu’occupe le CSC au classement. Il s’élève même contre certaines critiques de journalistes qu’il estime être in- fondées.

Son message s’adresse aux supporters

Toujours dans ce registre, Diego Garzitto se veut pragma- tique et insiste pour que son message atteigne au premier degré les fans clubistes, afin qu’ils barrent la route aux per- sonnes qui veulent toucher à la

stabilité de l’équipe.

«J’accepte toutes les critiques d’ordre technique, mais pas les mensonges !»

Poursuivant sa déclaration, le

coach des Vert et Noir ajoute :

«Il faut savoir que j’accepte toute critique s’agissant du volet technique, du rendement tech- nico-tactique, du choix et des changements de joueurs, mais pas les allégations mensongères et infondées qui ne font que menacer la stabilité de l’équipe.»

«Mes relations avec le président sont plus qu’excellentes»

«J’entretiens d’excellents

rapports avec le président Ben- toubal qui ne s’est jamais im- miscé dans les affaires techniques. Chacun de nous fait son travail comme il convient et nos relations n’ont jamais été ébranlées.»

Bentoubal réagit aussi

Dans cette affaire de froid entre l’entraîneur et le prési- dent, Omar Bentoubal aussi a réagi à cette affaire en répon- dant par un démenti catégo- rique concernant la relation qu’il entretient avec son entraîneur et

qui serait froide. Il dira qu’il n’a aucun problème avec Garzitto et leur relation n’a jamais été aussi bonne. A ce propos, il dira que lui et Garzitto entretiennent de bonnes relations et qu’ils se re- trouvent à maintes reprises en- sembles en dehors du travail.

«Je suis même très en colère contre ceux qui colportent et

déclarent qu’il existe une froi- deur dans mes relations avec le président Bentoubal. Je tiens à préciser que c’est archi-faux et qu’il n’y a jamais eu de froideur entre nous.»

«Il n’existe aucun différend entre Garzitto et moi»

A son tour, le directeur géné- ral du CSC, Omar Bentoubal,

s’est exprimé sur ce sujet où il dira : «Il n’y a jamais eu de froid dans les relations avec l’entraîneur Garzitto. Chacun de nous est bien plongé dans son travail, mon seul souci est de travailler main dans la main avec l’entraîneur, afin de réaliser le rêve de tous et bâtir une équipe capable de gagner des titres.»

Lamine B.

Reprise de l’entraînement sans les émigrés Pour cette fois, la reprise de l’entraînement s’est effectuée sans les Franco-Algériens qui ont passé les fêtes de l’Aïd el Adha en France parmi leur fa- mille. Le coach Garzitto, qui était parti en même temps que ses joueurs en France, était le premier à se présenter au stade avec son fils et adjoint pour diri- ger la séance. En voulant savoir un peu plus sur les absences constatées, on nous fait savoir que le coach aurait pris le vol à partir de Constantine vers Lyon, contrairement aux joueurs qui se sont déplacés dans la nuit du jeudi au vendredi vers Alger pour prendre des vols vers d’au- tres destinations.

Rani et Guerabis arrivent à la fin de la séance Juste avant la fin de la séance, et à la surprise générale, deux joueurs font leur apparition sur le terrain. Il s’agit d’Ahmed Rani et de Toufik Guerabis qui ont pu regagner la ville des Ponts, mais avec un peu de retard. De l’aéro- port, ils se sont dirigés directe- ment vers le stade, le temps qu’ils se changent et expliquent leur retard, puis se sont mis au travail avec leurs coéquipiers. Même Garzitto a fait durer l’en- traînement plus qu’il n’en faut jusqu’à 20 h, dépassant les deux heures et demi de travail.

Une réception à la fin de l’entraînement Une petite surprise attendait les joueurs à la fin de la séance d’entraînement. Ainsi, après avoir terminé le travail, le prési- dent les a invités à une petite collation, histoire de fêter à leur manière la fête de l’Aïd mais aussi la première place au classe- ment.

Hier du biquotidien, aujourd’hui oxygénation en forêt

Hier, le staff technique a programmé deux séances d’entraînement. Celle du matin, du côté de la forêt de Baâraouia où avait l’habitude de s’oxygéner l’équipe et de travailler l’endurance. La séance de l’après-midi a eu lieu au niveau du ter- rain annexe du stade Hamlaoui. Aujourd’hui aussi, il y aura du biquo- tidien au menu des ca- marades de Cédric, toujours sur le terrain annexe.

Aucun match

amical n’est

prévu

Il semblerait que l’en- traîneur des Vert et Noir en l’occurrence, Diego Garzitto, soit décidé à ne pas jouer de matchs ami- caux. On se souvient que lors de la dernière mini- trêve, le technicien fran- çais avait refusé toute rencontre amicale, préfé- rant travailler durement avec ses poulains. Il nous l’avait même déclaré. Pour cette fois-ci aussi et selon un proche du di- recteur général du CSC, le coach ne serait pas tenté par l’idée de jouer des matchs amicaux, pré- férant le travail avec son groupe et qui avait porté ses fruits.

Lamine B.

10 Philipe Troussier sollicité Les membres du staff de l'ESS, à leur tête Abdelkrim Ma-
10
10

Philipe Troussier

sollicité

Les membres du staff de l'ESS, à leur tête Abdelkrim Ma- doui, ne veulent rien laisser au hasard. Depuis que l'identité de leur adversaire pour la finale de la LDC est connue, ils se sont mis au travail. Il consiste à collecter le maximum d'information sur l'AS Vita club. Rien n'a été né- gligé et il est mis l'accent sur les forces et les faiblesses de cette équipe ainsi que sa façon de jouer, que ce soit à domicile ou à l'extérieur. En plus de cela, Ma- doui compte entrer en contact avec l'ex-entraîneur de Sfax, Troussier, et cela pour avoir de plus amples informations. Le technicien français a eu, avec son ex-équipe à affronter l'AS Vita club en deux manches. On se rappelle que les Congolais s'étaient im- posés, à l'al- ler comme au retour.

Les
Les
N° 2788 Jeudi 9 octobre 2014
N° 2788
Jeudi 9 octobre 2014

Une trêve qui tombe

à point nommé

S’ il y a une équipe de la Ligue 1 mo- bilis pour qui cette mini-trêve fera le plus grand bien, c’est bien celle de

l’ESS. Celle-ci se trouve sur la

brèche depuis le mois de juillet dernier et cela à cause des matchs comptant pour la phase de poules de la LDC. Ces rencontres se succèdent à une allure folle et cela au sortir d’une saison pour le moins éprouvante. Les cama- rades de Mellouli vont décom- presser, sans pour autant observer un repos total. Madoui leur a concocté un programme de travail plutôt copieux.

Le retour des blessés

Il y a une autre bonne raison qui fait que les Sétifiens ont ac- cueilli cet arrêt du champion- nat avec satisfaction. La trêve

a permis aux blessés, Demou et Amokrane entre autres, de totale- ment se rétablir et être d’attaque le jour de la reprise.

Madoui : «Des résultats conformes à notre tableau de marche»

C’est un Madoui rayonnant que nous avons rencontré et qui nous a parlé du parcours réalisé par son équipe jusque-là. Il nous dira en substance : «Mis à part un ou deux petits couacs, nos résultats sont conformes à notre tableau de marche. Le mérite revient en premier lieu aux joueurs qui ont fait les sacrifices né- cessaires pour cela. Notre mission, nous les membres du staff, est de pré- parer les joueurs et cela sur tous les plans. En plus du travail purement technique, il y a une approche psycho- logique. Il faut dire que nous avons affaire à un groupe de joueurs de bonne moralité et qui sont réceptifs. Pour ce qui est des résultats, ils sont

satisfaisants et cela n'était pas du tout évident au départ. Quelque chose me dit que nous allons battre quelques re- cords. Nous gardons cependant les pieds sur terre.»

Nouvelle réunion avec la direction du stade

Aprés qu’un accord ait été trouvé, il y a de cela un peu plus d’un mois, le stade du 8-Mai a été loué au club Noir et Blanc contre la somme de quarante millions de centimes et cela lors des derniers matchs joués par l’ESS à Sétif. La direction de l’ESS veut que cette somme soit revue à la baisse lors du prochain match. On estime que le manque à gagner sera important car un grand nombre de rencontres que jouera l’ESS seront diffusées en direct à la télévision. Un autre point sera débattu. La direction du club veut disposer des trois tri- bunes d’honneur.

S.B.

«Ma blessure fait partie du passé»

travail, en essayant de m’appliquer du mieux que j’ai pu. Comme mes coéquipiers, j’ai donné le meil- leur de moi-même au cours des matchs que j’ai joués. Porter les couleurs de l’ESS est pour moi un honneur. Vous allez jouer le prochain match contre l'ASMO. Dans quel état d’esprit allez-vous l’aborder ? Nous devons impérativement réaliser une belle performance et cela pour gagner en confiance. Ce match se déroule chez notre adversaire et je pense qu’en premier lieu, il s’agit de ne pas perdre. Par ailleurs, il n’est pas question de lâ- cher le moindre point. Et pour ce qui est de la LDC. Comment s'annonce ce match face à l'AS Vita club? Il ne faut pas se faire d'illusions, nous nous attendons à un match très com- pliqué. En plus des conditions propres à l'Afrique noire, nous aurons en face de nous une très bonne équipe. Elle s'est retrouvée en fi- nale après avoir battu à deux reprises le CS Sfax. Cela veut dire beaucoup de choses. Vos supporters atten- dent aussi de vous un bon parcours en cham- pionnat, le leur pro- mettez-vous? Il est trop tôt pour promettre quoi que ce soit. Nous avons des qualités et des argu- ments à faire valoir et en plus un formidable esprit d’équipe, c’est surtout cela qui va nous permettre d’aller de l’avant. Entretien réalisé par Khallil L.

www.lebuteur.com

Coup de chance

ESS

Que d'absents !

l l

Pas moins de 6

joueurs étaient absents

lors de la séance de reprise qui

s'est déroulée avant-hier. Da- goulou et Ze Ondo se trou- vent en regroupement avec leur sélection. Aoualmi, Gasmi, Dahar et Belameiri sont blessés.

Demou et Amokrane ont repris

l l Deux joueurs qui étaient blessés pendant

plus d'une semaine ont repris. Il s'agit de Demou et Amo- krane qui sont tous deux tota- lement rétablis. Ils ont effectué tous les exercices de- mandés par leur entraîneur sans ressentir la moindre gêne.

Séance écourtée pour Ziaya

l l

Abdelmalek Ziaya,

l'avant centre sétifien ne

s'est entraîné en tout et pour tout qu'une vingtaine de mi- nutes. Il s'est ensuite dirigé vers la salle de soins où il a été pris en charge par le kiné du club.

Biquotidien jusqu'à vendredi

l lLe technicien sétifien a décidé d'augmenter la ca-

dence des entraînements au cours de cette mini trêve. Les joueurs effectueront deux séances d’entraînements par jour. La première se déroulera le matin. Elle sera consacrée presque exclusivement au tra- vail foncier. La deuxième séance d’entraînement est pro- grammée l’après-midi. Le pro- gramme sera plus varié avec surtout du travail avec ballon. Les joueurs n’ont pas manqué de signaler que toutes les conditions étaient réunies pour que les entraînements se déroulent dans une excellente ambiance.

Musculation pour tout le monde.

l lContrairement aux au- tres séances, celle d'hier

matin s'est déroulée dans la salle de musculation du com- plexe El Bez. Elle a été dirigée par les trois membres du staff qui, le moins que l'on puisse dire, ont fait suer leurs pou-

lains.

K.L.

L'Algérie, avec peut-être trois représentants en LDC

L'USM Alger, championne d'Algérie en titre et la JS Kabylie, vice-championne, seront les deux représentants algériens en Ligue des champions d'Afrique 2015. A ces deux clubs pourrait s'ajouter l'ESS, si le club sétien s'accapare le trophée après sa double confrontation avec l'AS

Vita club du Congo.

D'autre

part, le MC Alger, vainqueur de la coupe d'Algérie 2013-2014 et l'ES Sétif (si les Sétifiens ne ga-

gnent pas la LDC 2014), en tant que troisième du championnat d'Algérie prendront part à la Coupe de la Confédération. Lors de l'édition 2014, l'Algérie avait deux représentants seulement en compétitions africaines : l'ES Sétif (Ligue des champions) et le CS Constantine (Coupe de la Confédération).

supporters du MOC, de tout cœur avec l'Entente Un groupe de supporters du MOC a
supporters du
MOC, de tout cœur
avec l'Entente
Un groupe de supporters du MOC a
effectué, avant-hier le déplacement à Sétif.
C'était juste avant la séance d'entraînement.
Les fans du MOC ont offert aux joueurs et
aux membres des différents staffs, un gigan-
tesque gâteau aux couleurs de l'ESS. Ils ont
tenu à remettre, en parallèle, des présents
symboliques à Madoui, Mellouli, Khe-
dhaïria, Ziaya et Younes. Ils n'ont pas
manqué de rendre visite à Ham-
mar pour l'assurer du soutien
de toute la famille du
MOC.
Le jeu à une
touche de balle
Lors de toutes les dernières séances d’en-
traînement, Madoui a menacé d’infliger à
chacun de ses joueurs qui garderaient le bal-
lon «cinq pompes» exécutables immédiate-
ment. En décortiquant le jeu de cette
formation sétifienne, lors des matchs qu’elle a
gagnés, ce qui saute aux yeux, c’est cette réelle
envie de porter le danger daans le camp
ad-
verse, chez les joueurs de la ville des hauts
pla-
teaux.
Le bon choix des hommes
Tout le jeu de l’équipe était porté vers l’offen-
sive. Les meilleures preuves pour ne citer que
celles-là, sont les buts, qui sont venus ponctuer
des offensives générées par des défenseurs. Lors
des matchs de LDC, la formation sétifienne a
joué avec, la plupart du temps, quatre éléments à
vocation offensive. En plus du bon choix des
hommes, le coach de l’ESS a contraint ses élé-
ments à jouer à une touche de balle et surtout
d’aller à l’essentiel. Cela leur a particulièrement
réussi.
La bonne formule, enfin trouvée !
Younes et Ziaya, les deux attaquants de pointe
de l'ESS, en plus de leurs grandes qualités
s’enten-
dent comme «larrons en foire». Il semblerait
qu’après avoir essayé plusieurs combinaisons, le
coach sétifien soit en voie de trouver la bonne for-
mule, en ce qui concerne le compartiment offensif
de son équipe. Le retour en forme de Ziaya a été le
bienvenu et ce joueur pourrait, dans un très proche
avenir, être ce finisseur qui fera le plus grand bien à
l’équipe de Sétif. Même s’il ne l’a pas encore montré,
il possède ce sens du but assez rare dans notre cham-
pionnat.
Younes-Ziaya, un duo de feu
Younes sera donc associé lors des prochains
matchs à Ziaya, pour composer la ligne offensive séti-
fienne. Younes se trouve maintenant en pleine
confiance et surtout dans une forme éblouissante.
Contre le TP Mazembe à Lubumbashi, il était presque
toujours dans tous les bons coups. Le duo Ziaya-
Younes pourrait donc former la nouvelle force de
frappe de cette équipe de l’ESS et avec juste un soup-
çon de cohésion, cette association pourrait mettre à
mal les défenses les plus hermétiques du championnat.
S.B.

Demou

Tout d’abord, des nouvelles de votre blessure Avant cela, je voudrais souhaiter à tous les mu- sulmans du Monde une bonne fête de l'Aïd et j'es- père que l'avenir sera empreint de joie et de sérénité. Pour ce qui est de ma blessure, elle fait maintenant partie du passé. Je suis totalement ré- tabli. Sur la base des derniers examens médicaux, mon médecin m'a autorisé à reprendre les entraî- nements. Qu'éprouvez-vous après la qualification pour la finale de la LDC ? Surtout de la joie et beaucoup de bon- heur. Je suis content pour nos supporters qui étaient à chaque fois présents pour nous soutenir et à qui, je pense, nous avons offert un beau cadeau. Il y a aussi les énormes ef- forts fournis au cours de cette compétition et qui, au final, se sont avérés payants. Qu’est-ce qui a fait la force de votre équipe ? C’est le fait de ne pas avoir baissé les bras, dans les moments difficiles de chaque rencontre. Cela prouve qu’il y a un excellent mental et un grand esprit de soli- darité dans le groupe. Je peux vous dire que nous avons mouillé le maillot lors de tous les matchs joués jusque-là. Vous avez réalisé de belles prestations avant votre blessure. C’est en-

coura-

geant,

n’est-ce

pas?

Je n’ai

fait que

mon

réalisé de belles prestations avant votre blessure. C’est en- coura- geant, n’est-ce pas? Je n’ai fait
www.lebuteur.com N° 2788 USMA 11 Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2788
USMA
11
Jeudi 9 octobre 2014
Coup d’œil
R. Haddad réunit ses joueurs et les met en garde D ès son retour de
R. Haddad réunit ses
joueurs et les met en garde
D ès son retour de l’étranger, Rebouh Haddad s’est rendu, mardi en fin de
journée, au stade Omar-Hamadi pour se réunir avec ses joueurs et le
Il a appelé tout le monde à prendre ses
responsabilités
staff technique, après la séance d’entraînement. Une collation a été or-
ganisée à l’occasion où le numéro 2 de l’USMA a tenu à présenter ses meilleurs
vœux de l’Aïd à son équipe, dans une bonne ambiance.
Il les a lessivés
Tout semblait bien se passer jusqu’à ce que le président aborde les trois der-
nières défaites en changeant subitement de ton. Il n’a pas manqué, en effet, de
faire savoir à tout le monde qu’il n’a pas accepté ces résultats pas faciles à digérer.
Rebouh Haddad était toujours en colère et il a bien lessivé les joueurs qu’il a ser-
monnés en les mettant en garde contre un autre éventuel échec. Il leur a rappelé
qu’ils ne manquent de rien et qu’ils sont dans l’obligation de réagir de la plus belle
manière qui soit.
Enfin, Rebouh Haddad a demandé à tout le monde de prendre ses respon-
sabilités et de redresser la situation au risque d’agir sévèrement, en se mon-
trant même menaçant. C’était la première fois qu’il voit ses joueurs et
ses entraîneurs après la défaite face au CSC, et c’était donc l’oc-
casion pour leur dire tout ce qu’il avait sur le cœur.
M. Z.
Le staff technique secoué
Haddad n’a pas manqué aussi de pointer du doigt les membres du staff tech-
nique qu’il a également tenus pour responsables de cette mauvaise passe en
leur demandant de réagir rapidement pour mettre fin à cette crise de résul-
tats. Selon nos informations, la confiance renouvelée à Velud n’est qu’un
sursis. Le coach usmiste sait qu’il n’est pas à l’abri d’une mauvaise sur-
prise en cas d’un autre faux pas.
Benmoussa
«Cette série de mauvais
résultats prendra fin à la
reprise»
Mokhtar Benmoussa est convaincu que son
équipe reviendra en force après la trêve et que
cette série de mauvais résultats prendra fin à la
reprise.

Comment est l’ambiance au sein de l’équipe ? Tout se passe le plus normalement du monde, nous avons tourné la page des trois dernières défaites, on n’y pense plus. Il faut regarder vers l’avant maintenant et penser à la manière avec laquelle on doit remonter la pente. Il est vrai que trois défaites de suite c’en était trop, mais on se doit de nous res- saisir et de redresser la situation. Les supporters n’ont pas accepté ces échecs et étaient en colère envers vous. Une réaction ? Les supporters ont raison de se re- trouver dans cette situation, car ils at- tendaient beaucoup de nous. Il est normal qu’ils veuillent voir leur équipe gagner, d’autant qu’elle venait juste de décrocher le titre, mais il faut savoir que toute chose a une fin et qu’on de- vait perdre un jour. Ce que nous leur promettons toutefois, c’est de tout faire pour revenir en force. Ces derniers se sont-ils montrés compréhensifs en décidant de ne pas envenimer la situation ? Je pense

grosse performance avec 25 matchs sans défaite, une série qu’une autre équipe ne pourra pas réaliser facile- ment. Ainsi, cette belle série a pris fin un jour, et ce qu’on endure doit aussi prendre fin. Les choses vont dans le bon sens et j’espère qu’on renouera ra- pidement avec la victoire. Selon vous, quelles sont les raisons de ce passage à vide ? Il y a plusieurs raisons. En premier, la chance n’était pas de notre côté et l’arbitrage a commis beaucoup d’er- reurs qui ont influé négativement sur le sort des rencontres. Il y a des matchs que nous avons perdus seulement à cause d’un mauvais arbitrage, mais nous sommes habitués à ça et nous avons assez d’expérience pour y faire face et redresser la barre. Lors du dernier match face au CSC, vous avez maîtrisé les débats, en vous créant même plusieurs occa- sions, mais vous avez perdu le match au final. Pourquoi ? Franchement, c’était une grande frustration. Nous avons fait un très bon match, en produisant une belle prestation, mais c’est le CSC qui a mar- qué deux buts anodins. C’est pour ça que je vous ai dit que la chance nous a tourné le dos. La saison passée, nous étions menés au score mais nous avons réussi à égaliser dans les dernières mi- nutes de jeu avant d’ajouter un se- cond but et arracher la victoire. Cette année, au lieu d’égaliser, nous avons encaissé un deuxième but qui a été le tournant du match. Si nous avions égalisé avant, on aurait gagné le match. Curieusement, vous vivez la même période difficile que celle de la saison passée. Un com- mentaire ? Oui, c’est exact, c’était au même moment et on espère s’en sortir le plus vite possible. Qu’attendez-vous de ce stage de Sétif qui débutera au- jourd’hui ? Ce stage va surtout nous aider sur le plan psychologique, car on ne peut plus effectuer un travail comme celui de l’intersaison. Nous serons loin de la pression, les entraîneurs aussi, et cela nous per- mettra de travailler dans la tran- quillité. Nous aurons deux matchs à domicile à la reprise et on doit en profiter pour coller au peloton de tête. Entretien réalisé par M. Zerrouk

Départ cet après-midi pour Sétif

Le stage d’El Bez débute

aujourd’hui

Velud décide d’emmener les blessés

Et ce qui peut soulager l’entraîneur usmiste, c’est le retour des blessés. Ferhat, Nadji, Boudebouda et El Orfi, qui prendront tous part au stage. Selon nos informations, les quatre joueurs pourront réintégrer le groupe une fois à Sétif. Ils continueront tous les quatre à se soigner à l’école nationale des sports olympiques où on évaluera leur état de santé avant de décider s’ils doivent être soumis à la même charge que les au- tres ou non. De toutes les manières, leur présence avec le groupe était in- dispensable, selon le coach.

Un souci physique à résoudre

Cela dit, Velud, qui a été un peu se- coué par sa hiérarchie malgré la confiance qui lui a été renouvelée, a une semaine devant lui pour retaper son groupe et tout réparer. Mais nul ne doute que le problème de l’USMA de cette saison est plutôt physique comme en témoignent les difficultés qu’éprouve l’équipe à finir ses matchs, alors que c’était son point fort la saison dernière où elle finissait souvent par avoir ses adversaires à l’usure. C’est ce que l’on reproche d’ailleurs au technicien fran-

A près trois jours de tra- vail intense depuis lundi passé, les Rouge et Noir mettront le cap

cet après-midi sur Sétif où ils

devront effectuer un stage blo- qué d’une semaine à l’Ecole nationale des sports olympiques d’El Bez. Dans un premier temps, le départ était prévu dans la matinée avec une séance d’en- traînement en fin de journée à Sétif. Mais puisque le trajet allait être fati- gant, on a finalement décidé de pro- grammer la séance d’entraînement le matin à Bologhine afin que les joueurs rejoignent directement leur chambre à l’arrivée pour se reposer. Les coéqui- piers de Hamza Koudri s’entraîneront donc ce matin à Omar-Hamadi avant de prendre la route dans l’après-midi en direction de la ville des hauts plateaux.

çais, avec, notamment, un nombre important de joueurs blessés alors que nous ne sommes qu’en début de cham- pionnat. Si l’USMA avait do-

miné le championnat de l’exercice précédent en parvenant à préserver une longue période d’invinci- bilité, c’est en grande partie grâce à

que oui. Ils n’ont pas oublié que nous venons de réa- liser une M. Z.
que oui. Ils
n’ont pas
oublié
que
nous
venons
de réa-
liser
une
M. Z.
Orinel
ne sera
pas du voyage
Même
s’il
a venait
de
résilier
son
contrat
l’USMA,
Akim
Orinel
nous
avait
savoir
qu’il
si pourrait du
pren-
dre
part
stage
de
Sétif
on
le
lui
de-
mandait.
me
permettra
au
moins
d’entretenir
forme»,
expliquait-il.
Mais
apparemment,
un
accord
est
définitivement
trouvé,
quitte
officiellement
le
club.
Sans
le ne au «Cela joueur avec fait ma attendre
le
retour
de
Rebouh
Haddad,
on
fait
savoir
au
joueur
qu’il
fait
plus
partie
groupe
et
qu’il
n’est
pas
concerné
par
le
stage
d’El
Bez.

une forme physique considérable qui lui

a

permis de ne déplorer que quelques

blessures tout au long de la saison où

le

ce propos la veille des matchs. Plu-

staff technique n’avait aucun souci à

sieurs victoires de l’USMA ont été arra- chées la saison dernière en seconde période, voire dans les dernières mi- nutes de jeu où elle parvenait souvent

à

faire la différence lorsque son adver-

saire abdiquait physiquement. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Est-il néces- saire de rappeler aussi que, la saison dernière, les Rouge et Noir n’ont pas

effectué de stage à l’étranger, ni en Al- gérie d’ailleurs ? Que Courbis avait même épargné ses joueurs d’un bi- quotidien pendant le mois de Ramadhan et que cela n’a pas empêché l’USMA de dominer les débats de bout en bout sans déplorer autant de soucis physiques ? C’est l’équation que Velud doit résoudre.

physiques ? C’est l’équation que Velud doit résoudre. 24 joueurs du voyage Concernant l’effectif concerné par

24 joueurs du voyage

Concernant l’effectif concerné par ce stage, il faut savoir qu’Hubert Velud a décidé de faire appel à tous ses joueurs, à l’exception de Zemam- mouche qui est en regroupement avec les Verts à Sidi Moussa en prévision du match contre le Malawi et des quatre internationaux espoirs, Meziane, Bour- dim, Abdellaoui et Belkhemassa notam- ment, qui sont, eux aussi, en stage avec la sélection olympique. Ainsi, tous les joueurs, blessés ou convalescents, seront du voyage. En tout, le groupe sera composé de 24 joueurs, un nom- bre suffisant pour le coach afin d’effec- tuer du bon travail.

Velud compte aligner une seule équipe contre l’ESS

Pour le programme des matchs amicaux pendant le stage de Sétif, il n’y aura proba- blement pas plus de deux rencontres. La première est déjà programmée pour ce samedi au 8-Mai-45 de Sétif et opposera l’USMA à l’ESS. Les Sétifiens vont se présenter avec le plus important de leur effectif qualifié en Ligue des champions, car Madoui considère cette rencontre comme une base de données dans la préparation de la finale contre Vita Club avant d’affronter l’ASMO, vendredi prochain, en championnat. De son côté, Velud compte aligner une seule équipe dans ce match pour donner un maximum de temps de jeu à ses joueurs, d’autant que l’adversaire est de taille.

Il veut un deuxième match le dimanche

En plus clair, l’entraîneur de l’USMA ne veut utiliser qu’une partie de son effectif samedi face à l’ESS, en espérant pouvoir dénicher un bon adversaire pour le lendemain dimanche où il compte aligner l’autre moitié de l’effectif. En plus clair, Hubert Velud veut un deuxième match amical le dimanche. Reste à savoir s’il trouvera un bon sparring-partner.

M. Z.

N° 2788 www.lebuteur.com 12 Jeudi 9 octobre 2014 Coup difficile A J-8 du derby La
N° 2788 www.lebuteur.com 12 Jeudi 9 octobre 2014 Coup difficile A J-8 du derby La
N° 2788
www.lebuteur.com
12
Jeudi 9 octobre 2014
Coup difficile
A J-8 du derby
La défense, le nouveau chantier de Zvunka
V ictorieux face à l’ASO dans la
dernière journée de cham-
pionnat, les hommes de
12 buts concédés en
6 matches
Zvunka entament cette nou-
velle trêve avec un tout nou-
vel esprit. En effet,
l’ambiance est très sereine au Chabab
dans cette semaine de préparation, les
joueurs semblent avoir repris leur joie de
vivre avec celle de s’entraîner, mais ce
n’est pas pour autant qu’on pourrait dire
que l’orage soit passé. Le staff technique
du club à sa tête Victor Zvunka est bien
au courant qu’il reste encore du travail
avant que cette équipe prenne enfin l’en-
vergure que tout le monde attend. Le
CRB a certes battu l’ASO jeudi dernier,
mais cette victoire était très difficile à se
dessiner en raison de toutes les erreurs
commises au niveau du premier rideau
défensif. C’est sur ce point que voudrait
se concentrer le technicien marseillais de
l’équipe durant les huit jours qui nous
séparent du prochain match face au
NAHD.
Les statistiques de ces 6 premiers
matches de la saison nous résument bien
les difficultés défensives du Chabab. Les
coéquipiers de Khoudi, avec leurs 12
buts concédés en 6 rencontres, une
moyenne de 2 buts par rencontre, ob-
tiendront la pire note de la
Ligue 1 mobilis, même l’actuel dernier le
NAHD, qui est à l’occasion le prochain
adversaire du CRB n’a pas fait pire. Ces
chiffres, retentiront aux oreilles du staff
technique comme une sonnette d’alarme
quant au danger auquel s’expose cette
équipe belouizdadie en raison de ses er-
reurs défensives.
problème vis-à-vis du service national,
son équipe a concédé 6 buts en deux
rencontres de championnat. Face au
MCEE à l’extérieur avec 4 buts concédés
et 2 lors de la réception de l’ASO. L’an-
cien de l’Arbâa sera appelé à apporter de
la stabilité dans l’axe de l’équipe, mais
pour cela il devra prouver à son staff
technique que les deux semaines d’arrêt
n’auront pas atteint sa forme physique.
Kolli aura aussi son mot à
dire
On compte sur le retour de
Cherfaoui
Pour faire mentir les statistiques, le
staff du Chabab compte sur le retour de
Cherfaoui, une pièce maitresse dans l’ar-
rière garde belouizdadie. Absent lors des
deux derniers matches en raison de son
C’est un joueur qui a complètement
disparu de la circulation depuis un petit
moment en raison de sa blessure au
genou. Kolli l’ancien sociétaire de la
JSMC est aujourd’hui de retour
après une absence qui a duré plus
d’un mois. Le défenseur central
s’entraîne aujourd’hui avec le
groupe et entend bien gravir les
échelons rapidement pour disputer
ses premières minutes avec le CRB.
Lamine Amimi
CherfaouiCherfaouiCherfaouiCherfaouiCherfaouiCherfaoui
«J’ai réglé tous mes problèmes, maintenant
je suis prêt à reprendre ma place»
Pour débuter, nous vous souhaitons un
Aïd moubarek ainsi qu’à toute la po-
pulation musulmane dans le Monde…
Merci beaucoup à vous aussi et à tous
les Algériens.
Comment fut votre retour à la prépa-
ration ?
Cela s’est très bien passé, j’ai retrouvé
un groupe très motivé après cette victoire
face à l’ASO jeudi dernier. Nous en avions
grand besoin après ce début de saison dé-
licat, espérons que ce succès sera le déclic
que nous attendions pour démarrer notre
saison.
Vous avez manqué l’ASO, ainsi que le
déplacement à El Eulma en raison de
votre problème de carte militaire. Où
en êtes-vous aujourd’hui ?
Si Dieu veut, j’ai tout réglé. Certes mon
problème m’a pris beaucoup de temps et
m’a obligé de manquer les deux derniers
matches, mais aujourd’hui c’est une his-
toire qui fait partie du passé. Je suis re-
venu à la préparation et je me concentre
aujourd’hui sur les prochaines rencontres.
Pensez-vous qu’un arrêt de deux se-
maines pourrait affecter votre condi-
tion physique ?
Je n’irais pas jusque-là, c’est vrai que ne
pas s’entraîner deux semaines va me ra-
lentir mon élan mais je n’étais pas blessé,
d’ailleurs j’ai repris directement les entraî-
nements avec mes camarades et je me suis
très bien senti. J’ai aussi un travail indivi-
duel à faire dans la semaine pour pouvoir
rattraper mon retard.
En même temps, vous devriez être
soulagé que votre retour coïncide avec
la trêve du championnat, n’est-ce pas ?
Oui. J’aurai un peu plus de temps pour
recouvrir à ma forme physique. Il reste à
peu près dix jours avant le prochain
match du NAHD, je me donnerai à fond
durant cette période pour tenter de rega-
gner ma place. Après c’est le staff tech-
nique qui décidera le jour de la rencontre.
Sinon, que pourriez-vous nous dire
sur les résultats de votre équipe durant
votre période d’absence ?
Il y a eu pour commencer cette défaite
face au MCEE. C’était un score lourd et je
pense que cela a dû beaucoup affecter
mes camarades, mais ils ont prouvé qu’ils
ont du caractère en se rattrapant cinq
jours plus tard à la réception de l’ASO.
Comme je l’ai dit, c’est une victoire qui
nous fera beaucoup de bien et qui devrait
nous remettre sur les bons rails si on ar-
rive bien évidemment à enchainer.
A la prochaine journée, vous aurez
droit à un nouveau match en affron-
tant le NAHD. Pensez-vous déjà à cette
rencontre ?
Si on se prépare c’est pour être prêt
pour ce rendez-vous. Je sais bien que c’est
une rencontre importante pour
nos supporteurs vue la
concurrence entre les deux
clubs, mais pour nous
aussi car nous sommes ap-
pelés à confirmer. Pour le
moment, la date de la ren-
contre est encore loin, donc
il vaudrait mieux se concen-
trer sur notre préparation et
tenter de gommer toutes nos
erreurs commises lors des
dernières rencontres.
Entretien réalisé par Lamine
Amimi
Obélé
entame la
Ngomo en Solo Le milieu défensif du Chabab Gilles Ngomo s’est la du Ngomo match
Ngomo en Solo
Le
milieu
défensif
du
Chabab
Gilles
Ngomo
s’est
la du Ngomo match main entraîné en
hier
en
compagnie
préparateur
physique
Bourzag
marge
de
ses
camarades.
souffre
d’une
blessure
gauche,
cela
ne
l’a
pas
empêché
de
pren-
dre
part
au
dernier
mais
le
staff
qui
avait
programmé
des
ateliers
notamment
avec
des
jeux avec les mains
a décidé de
mettre à l’écart
le joueur pour lui
éviter des complications.
«Le ballon ne se joue
pas avec les mains,
donc
rien
grave
pour
de moi»
Nous nous sommes
en-
tretenus avec Ngomo en marge
de la
séance d’entraînement
pour en savoir
un peu plus
Biquotidien
au programme
hier
sur son état.
«En fait,
Hier encore, les camarades de
c’est toujours ma bles-
sure au doigt
qui me dé-
range. Il s’agit d’une
luxation du pouce, mais
rien de grave
vu que le
ballon
ne
se
ne joue
pas
avec
les
mains.
J’étais
écarté
de
la
séance
pour
Bougueroua ont eu au programme
deux séances d’entraînement dans
la journée. Une première dans la-
quelle, le staff technique avait
programmé des ateliers avec
ballon et une seconde dans
l’après-midi qui fut axée
principalement sur le
éviter
les
chocs
et
que
plan physique.
ma
blessure
s’aggrave,
sinon
je
me
sens
très
bien.»
blessure s’aggrave, sinon je me sens très bien.» Tafat quitte le terrain blessé Lors de la

Tafat quitte le terrain blessé

Lors de la séance d’entraînement le jeune attaquant du CRB, Tafat, qui a ho- noré sa grande première cette saison lors du dernier match face à l’ASO, n’est pas allé au bout de la séance d’entraînement.

Ce dernier a reçu un coup à la cheville de l’un de ses camarades dès le début de la séance. Le médecin de l’équipe après lui avoir appliqué les premiers soins, lui a de- mandé de quitter le terrain.

Des retardataires à la séance

La séance d’entraîne- ment d’hier était marquée par le nombre important de retardataires dont Rebih, Amiri, Chebira et Sahnoun.

préparation

L’attaquant camerounais du CRB, François Obélé, a re- pris hier la préparation avec

son club. Ce dernier, n’était

pas présent à la séance de

reprise en raison de l’annu-

lation de son vol en provenance d’Es- pagne.

On apprendra que tous les re- tards étaient liés à un tragique accident qui eut lieu à Boufarik sur l’autoroute menant à Alger.

CRB

Zvunka

«Il faudrait qu’on mette fin à ce problème de défense rapidement»

A la séance d’entraînement du mercredi nous nous sommes ap- prochés du coach du Chabab Zvunka afin de connaitre son avis sur les prestations de sa défense de- puis le début de la saison. Il s’avère que ce dernier a bien des inquié- tudes concer- nant son

arrière garde qui jusqu’ici n’a jamais réalisé un match propre. «Nous avons parlé du positif face à l’ASO en marquant ces trois buts, ce qui prouve qu’il y a une certaine confiance qui s’installe chez les atta- quants. Mais il faut aussi évoquer les erreurs défen- sives, c’était le bémol de

notre rencontre. La plu- part du temps nous concédons beaucoup de buts à l’extérieur, cela est dû peut-être à notre sys- tème de jeu que je pense à gérer un peu différem- ment lors de nos pro- chaines sorties. En tout cas c’est un problème qu’on doit vite résoudre.»

«Cherfaoui a démontré qu’il a beaucoup de qualités»

Le coach du Chabab compte sur le retour de Cherfaoui pour tenter de résoudre ses problèmes défensifs, mais pas seulement, il serait aussi important de revoir le plan tactique. «Cherfaoui a été re- cruté car il a beaucoup de qualités et il l’a démontré avec nous en début de saison. Il est vrai qu’il va nous aider pour mettre fin à ces problèmes der- rière, mais il faut aussi savoir que même avec lui l’équipe a concédé des buts, donc la question est de trouver com- ment gérer différemment cette situa- tion sur un plan tactique.»

«Nous aurons six séances d’entraînement et un match amical pour finir la semaine»

Pour ce qui est de cette période d’arrêt du championnat le staff, songe pour le mo- ment à une prépara- tion à domicile avec un programme imaginé pour l’occa-

sion, conjugué à des rencontres amicales. «Il y a eu la période de fête où nous avons permis aux joueurs de retrouver leur famille. Pour ceux qui habitent loin cela a pris un peu plus de temps. Mais le programme que nous avons imaginé pour cette trêve devra nous permettre de rattraper

cet arrêt avec les 6 prochaines séances en l’espace de trois jours. Bien évidemment, nous pensons à programmer une rencontre amicale vendredi ou samedi pour garder les

joueurs dans l’ambiance de la compé-

tition.»

Lamine Amimi

www.lebuteur.com

N° 2788

Jeudi 9 octobre 2014

13
13

Publicité

Le Buteur du 09-10-2014
Le Buteur du 09-10-2014
14
14
N° 2788 www.lebuteur.com Jeudi 9 octobre 2014 Coup de théâtre USMH
N° 2788
www.lebuteur.com
Jeudi 9 octobre 2014
Coup de théâtre
USMH

Laïb tient sa promesse

et régularise les cadres

M ohamed Laïb a tenu

sa promesse. Le pré-

sident de l’USMH

avait promis à ses

joueurs, du moins les cadres, qu’ils allaient percevoir leur dû dans un délai d’une semaine, tout au plus. Eh bien ! c’est fait. La di- rection du club banlieusard a in- formé les anciens joueurs que l’argent que le club leur devait a été transféré dans leurs comptes. Ils pourront vérifier leur solde quand ils le voudront du moment que l’argent a été viré. En sus, la direction a payé aux joueurs les primes des matches du MCO et de l’USMA. Il ne reste que celle de l’USMBA à percevoir.

Vers le dénouement de la crise financière

Mohamed Laïb s’est fait un

poing d’honneur de la régularisa- tion de la situation financière des anciens joueurs dans un délai d’une semaine. Voyant que l’équipe enchaîne les bons ré- sultats -2e après six jour- nées- et qu’en parallèle,

sultats -2e après six jour- nées- et qu’en parallèle, de manière à asseoir de nouveau un

de manière à asseoir de nouveau un climat de confiance entre les dirigeants et les joueurs.

La leçon de la saison dernière a été retenue

Par cette façon de faire, le prési- dent de l’USMH ne veut visible- ment pas se retrouver à commettre les mêmes erreurs qu’à la saison dernière où plusieurs ca- dres ont quitté le club pour ne pas avoir été payés. Les cas Belkaroui, El Amali, Hendou, Sylla… sont là pour rappeler à Mohamed Laïb combien il est important de fidéli- ser ses cadres. Le président harra- chi pourra ainsi prochainement évoquer dans la sérénité le projet de prolonger les contrats de ses cadres, comme le lui a demandé Abdelkader Iaïche, il y a quelques jours.

Iaïche, une absence

et des interrogations !

L’ entraîneur Abdelkader Iaïche a brillé par son absence lors de la séance de travail d’hier matin. Une absence qui n’a pas manqué de surprendre tout le monde, d’une part parce que

le technicien n’a pas pour habitude de sécher des entraînements et d’autre part parce qu’il n’a averti personne de son staff technique. Certains ont expliqué cette absence par le fait que le coach ne soit pas content de se retrou- ver avec un groupe très restreint à la reprise des entraînements, la plupart ayant choisi de prolonger leurs congés après l’Aïd.

Il éteint son portable et ne donne aucune nouvelle

Ce qui a fait boursoufler la rumeur autour de l’absence d’Abdelkader Iaïche à la séance d’hier matin est le fait qu’il ait éteint son por- table. Les quelques tentatives de ses assistants de le joindre dans la matinée sont restées vaines. À l’heure où nous mettons sous presse, l’entraîneur harrachi est resté injoigna- ble. De quoi voir valser des rumeurs en tout genre.

Certains joueurs poursuivent tout de même leurs vacances

Au moment où Abdelkader Iaïche boycotte -c’est la seule explication pour le moment à cette absence- certains cadres de l’équipe poursuivent leurs vacances. Alors qu’à la re- prise, ils étaient à peine onze joueurs à avoir daigné se présenter au stade, si l’on compte les espoirs, hier, seuls dix-sept éléments se sont entraînés. C’est justement cette attitude qui a mis les nerfs en pelote à Abdelkader Iaïche au point d’aller jusqu’à s’absenter lui aussi. Des mesures disciplinaires vont sans doute être prises à l’encontre des joueurs en question.

H. M.

être prises à l’encontre des joueurs en question. H. M. L’USMH veut décaler d’une heure son
L’USMH veut décaler d’une heure son match face à la JSS La direction de l’USMH
L’USMH veut
décaler d’une heure
son match face à la JSS
La direction de l’USMH a formulé une re-
quête à la LFP dans laquelle elle demande de
décaler d’une heure le match JSS-USMH, soit à
16h au lieu de 15h, estimant que la chaleur est
encore élevée à cette heure de la journée dans le
Sud du pays. Une requête légitime dans la forme.
Reste à savoir, cela étant dit, si la LFP lui répon-
dra favorablement.
les cadres rechignent
à évoquer une possi-
ble prolongation de
contrat, le prési-
dent harrachi s’est
dépêché de payer
tous les arriérés
des joueurs et as-
sainir ainsi la si-
tuation financière
H. M.
Keniche
en regroupement
avec l’EN olympique
Le défenseur central Keniche se trouve
actuellement en stage bloqué avec l’EN olym-
pique, à Blida. Il devrait s’envoler dans les pro-
chains jours pour le Qatar où les U23 joueront
une série de matchs amicaux. Il devrait du coup
s’absenter durant au moins deux semaines, à l’ins-
tar des autres internationaux. À rappeler que le
jeune défenseur attend toujours de rencontrer Mo-
hamed Laïb pour négocier une augmentation de
salaire. Keniche et les autres jeunes n’ont en
effet pas encore été reçus par le président de
l’USMH, contrairement aux cadres de
l’équipe.
Amada reprend
le travail collectif
Blessé lors du
match face à l’USMA,
Amada est resté près
de dix jours aux soins,
ratant du coup le
match face à l’USMBA,
comptant pour la
sixième journée de la
Ligue 1 Mobilis. Le
Malgache a toutefois
pu reprendre l’entraî-
USMH-WAR en
amical, aujourd’hui
nement collectif,
même s’il ressent encore des douleurs. La trêve
qu’observe le championnat devrait lui permettre de
se soigner convenablement et de se remettre d’aplomb.
Il a reçu la visite de sa maman
L’USMH jouera une rencontre
amicale ce soir à 17h au stade du
1er-Novembre de Mohammadia face
au WA Rouiba. Un match qui rentre
dans le cadre de la préparation spéci-
fique qu’a programmée le staff tech-
nique durant cette trêve
obligatoire de quinze jours.
Amada est très heureux de recevoir sa maman à Alger.
Même si elle vient pour passer des examens médicaux,
elle en profite pour passer du temps avec son fils et dé-
couvrir Alger.
Vers l’annulation du stage
l L’entraîneur Abdelkader Iaïche a demandé il y a
Entraînement
le matin
quelques jours à la direction de programmer un stage bloqué
à Chenoua, durant la trêve. Il y a eu débat sur la question
et au final, il semblerait que la direction de l’USMH pen-
cherait pour l’annulation du stage, faute d’avoir trouvé
des chambres de libres dans l’hôtel où elle avait l’ha-
Les joueurs de l’USMH auront
un programme chargé aujourd’hui.
En effet, en plus de la rencontre ami-
cale du soir face au WAR, le groupe
s’entraînera dans la matinée au stade
du 1er-Novembre. Faute de compéti-
tion ce week-end, le staff technique
harrachi entend bien gérer
comme il se doit cette période
de trêve.
bitude de descendre. La direction harrachie a par ail-
leurs démenti l’existence de factures impayées avec
l’hôtel en question.
Belabbès poursuit les soins en
France
Blessé à un genou, le gardien de but Belabbès
continue de se soigner en France, sur sa demande. Il
ne devrait pas rentrer avant quelques jours. Le
Franco-Algérien poursuit, entre autres, un programme
de renforcement musculaire.
Hendou veut revenir
Quitter l’USMH, c’est apparemment mourir un peu ou beau-
coup pour Karim Hendou qui semble regretter déjà son trans-
fert au MCA. Selon une source sûre, le milieu de terrain confie à
certains proches à lui à El Harrach son mal-être au Mouloudia
et ses regrets d’avoir quitté l’USMH. Le milieu de terrain aurait
même émis le désir de rentrer au bercail dès cet hiver. À rappe-
ler que Karim Hendou fait face depuis quelques jours à une
campagne féroce de la part des supporters du Mouloudia qui
sont allés jusqu’à imposer à Charef de ne plus l’aligner.
Un appel du pied pur et simple
Par ses confessions, Karim Hendou a lancé un appel du pied à la direction de l’USMH.
Il n’y a en effet aucun doute quant aux intentions du milieu de terrain, dès lors qu’il
s’est adressé à des personnes connues pour être très proches de Mohamed Laïb. En
tous les cas, l’idée est mise sur la table. Le retour de Hendou à l’USMH est possible
pour peu que Iaïche et Laïb consentent à le reprendre au mercato.
H. M.

Limane : «Notre place de dauphin est méritée»

Le gardien de but Limane définit les objectifs de son équipe pour l’actuelle saison. Le portier harrachi ne se laisse pas griser par le statut de dauphin qu’occupe provisoirement l’USMH, même s’il dit qu’il n’est pas usurpé.

Comment se déroulent les entraînements durant cette période de trêve ? Nous nous entraînons normalement.
Comment se déroulent les entraînements
durant cette période de trêve ?
Nous nous entraînons normalement. Après
quelques jours de repos, à l’occasion de l’Aïd,
on s’attelle à nous préparer en prévision de la
reprise.
Pensez-vous que cette trêve fasse vos af-
faires ?
Sincèrement, on aurait aimé continuer à
jouer. Nous étions sur une bonne dynamique,
ce qui fait que nous aurions aimé continuer
sur notre lancée. Après, il faut prendre la
chose du bon côté. Cette trêve devrait nous
permettre de nous corriger et de bien nous
préparer pour la suite.
L’ambiance doit être formidable, au vu des
bons résultats que vous avez enregistrés
ces derniers temps, non ?
C’est une certitude. L’ambiance est vrai-
ment formidable. Le groupe vit bien ensem-
ble. Je crois que les derniers succès ont fait
prendre conscience au groupe de la mesure
de son talent. Il y a une certaine confiance.
Ceci nous a permis de mieux nous exprimer
lors des matchs. C’est très important.
En toute sincérité, vous attendiez-vous à
occuper cette deuxième place en début de
saison ?
Je vois qu’ils sont beaucoup à être surpris
de nous voir à la deuxième place. Pourtant, si
on fait les comptes, il n’y a aucune surprise
dans ce classement. Je pense même que si
nous avions remporté notre premier match
face au RCA, nous serions leaders au-
jourd’hui.
Il est certain que vous ne vous contenterez
pas de cette performance
Non, pas du tout. Nous voudrions naturel-
lement nous améliorer. Comme je l’ai dit,
cette deuxième place nous procure la
confiance nécessaire pour aller chercher d’au-

tres succès. Le groupe a encore faim. On ne va pas s’arrêter là. Si on comprend bien, vous ambitionnez de jouer les premiers rôles cette saison ? Il ne faut pas griller les étapes. Moi, je dis qu’on devrait gérer match par match. Nos objectifs seront définis en fonction des résultats que nous réaliserons. L’impor- tant dans l’immédiat est de récolter le maximum de points, afin d’assurer notre maintien le plus tôt possi- ble. Pourtant, les supporters veulent vous voir jouer pour l’une des trois pre- mières places. Qu’en pen- sez-vous ? C’est légitime. Nos suppor- ters veulent toujours nous voir en haut du tableau. Mais il fau- drait être patients avec nous. Mettre trop de pression sur le groupe pourrait engendrer l’effet contraire. Nous avons un effectif jeune qui a besoin de pro- gresser dans la séré- nité. Les supporters ont dû comprendre que les joueurs font tout pour hisser le club le plus haut possible au classement.

M.
M.

Entretien réalisé par Hicham

15

Aguid affiche la grande forme

Blâmé ces derniers temps

pour son rendement jugé in-

satisfaisant, l’arrière droit Aguid Amir s’entraîne d’arrache-pied aux entraînements pour prouver qu’il peut bien donner un plus à l’équipe. Ce jeune défenseur pétri de qualités affiche une grande volonté de répon- dre aux larges attentes de la famille sportive du MOB. Il compte suivre le chemin tracé par les Hechoud et Ziti et se montre décidé à frapper aux portes de l’EN tôt ou tard.

Benali a repris toutes ses forces

l l Quant à l’arrière gauche Be- nali, alité ces derniers jours, il a

repris ses forces et affiche une grande détermination en prévision du match du CSC. Benali compte saisir cette pé- riode de trêve pour améliorer son ni- veau et être au rendez-vous le jour J.

Messaoudi s’explique et demande l’aide des supporters

l l Très critiqué lors du match face à l’ESS, après avoir ré-

pondu aux Crabes, Messaoudi a bien voulu s’expliquer avec ceux-ci lors de cette reprise, en leur demandant de l’aider et de soutenir l’équipe. Il leur a affirmé qu’il n’avait jamais insulté les supporters lors du match contre l’ES Sétif, mais leur avait seulement de- mandé d’encourager les joueurs.

Ferhat grippé et veut bien se reposer

l l Malik Ferhat travaille avec le groupe mais difficilement. Le

milieu de terrain mobiste est grippé et il s’entraîne difficilement. C’est pour cette raison qu’il veut bénéficier d’un ou deux jours de repos pour bien récupérer. Il veut être au meil- leur de sa forme en évitant toute complication à cette forte grippe qu’il a attrapée ces derniers jours.

MOB-Ighzar Amokrane en amical ce vendredi

l l Pour meubler le manque de compétition, le staff technique

a programmé un match amical pour demain vendredi. La rencontre aura lieu à Ouzellaguen et mettra aux prises les Vert et Noir avec l’équipe d’Ighzar Amokrane, sachant que le stade de l’Unité-Maghrébine sera oc- cupé par la JSMB qui jouera un match de championnat.

l l

www.lebuteur.com N° 2788 Coup de trop MOB Jeudi 9 octobre 2014
www.lebuteur.com
N° 2788
Coup de trop
MOB
Jeudi 9 octobre 2014
N° 2788 Coup de trop MOB Jeudi 9 octobre 2014 Reprise au grand complet et Amrani

Reprise au grand complet

et Amrani soulagé

le groupe. Rien n’est laissé au ha- sard et les camarades de Rahal af- fichent une grande volonté et sont décidés à faire de leur mieux pour répondre aux larges attentes des Crabes.

L’équipe s’améliore de match en match

L’équipe s’améliore de match en match, et cela s’est vérifié lors des rencontres devant le MC Alger et l’ES Sétif, où celle-ci a présenté un meilleur visage et s’est distinguée de fort belle manière. Les cama- rades de Dehouche ont été à la hauteur, surtout face au MCA où ils ont réussi à rétablir l’équilibre à deux reprises. Vraiment un men- tal d’acier pour les jeunes loups du MOB face à une équipe tel que le Mouloudia d’Alger. Même l’ES Sétif, finaliste de la Ligue des champions d’Afrique, a trouvé toutes les peines du monde à égaliser dans les

dernières minutes de la partie. Ce qui prouve que le MOB est une équipe à prendre très au sérieux, et les prochains adversaires sont avertis et doivent bien prendre leurs dispositions pour espérer s’imposer.

Tout le monde est conscient de la tâche qui l’attend et les Crabes sont derrière

Dans la maison du MOB, tout le monde est mobilisé et au même temps conscient de la lourde tâche qui l’attend. Les joueurs sont ani- més d’une grande volonté et le staff technique fait de son mieux pour donner un meilleur visage à l’équipe. Les responsables veillent au grain en mettant les moyens nécessaires à la disposition du groupe. Sans ou- blier bien sûr l’apport des Crabes qui sont tou- jours là,

derrière leur équipe favorite. La mobilisation est générale dans la maison des Vert et Noir, et la réussite viendra au fur et à me- sure, à la seule condition que tout le monde reste derrière.

La victoire est impérative prochainement

Toutes les conditions sont réu- nies, une bonne ambiance dans le groupe aux entraînements, les joueurs travaillent d’arrache-pied, le coach Amrani ne laisse rien au hasard et les Crabes sont tous der- rière. Donc, il n’y a qu’à espérer le grand retour du MOB et renouer avec les victoires après une série de cinq matchs nuls consécutifs enregistrés. Un succès devant le CS Constantine lors de la pro- chaine journée est impératif, et il est hors de question de rater ce rendez-vous. Renouer avec la vic- toire et de surcroît à domicile et devant les Crabes, il n’y a pas mieux. Les joueurs sont conscients et déci- dés à rendre le sourire au large public mobiste.

L a séance de reprise a été marquée par la présence de l’ensem- ble des joueurs au stade de l’Unité-Ma- ghrébine de Béjaïa.

Ce qui n’a fait que réjouir le coach Amrani, qui peut travailler dans la sérénité et qui aura l’aubaine de revoir à l’œuvre ses joueurs pour les faire travailler davantage du- rant cette période d’arrêt du championnat. Les éléments bles- sés ont repris avec le groupe, ce qui est rassurant pour la prépara- tion du match face au CSC prévu le 17 de ce mois à domcile.

Une bonne ambiance dans le groupe, un bon signe

Les joueurs travaillent dans une bonne ambiance, ce qui donne de l’envie à ces derniers
Les joueurs travaillent dans une
bonne ambiance, ce qui donne de
l’envie à ces derniers d’aller en-
core de l’avant et de faire de
leur mieux pour améliorer
leur rendement et enregistrer
d’autres bons résultats.
C’est un bon signe
pour la suite du par-
cours et qui dénote
de la grande déter-
mination qui anime
Natouri F.

Mansouri

s’entraîne en solo et son retour est

imminent

Le gardien de but Mansouri, blessé et éloi- gné des terrains depuis sept semaines, commence

Amrani «Les joueurs sont des professionnels et leur présence à l’entraînement est positive»

notre interlocuteur ne veut pas précipiter

les choses et estime : «Le joueur vient de reprendre en solo et sous l’œil vigilant du

staff médical. Mansouri est un élément qui fait partie du groupe et on attend le feu vert du médecin pour qu’il reprenne du ser- vice.»

«Le niveau technique s’est amélioré, mais on doit gagner»

Concernant le niveau technique de

l’équipe, Amrani pense que «l’équipe s’améliore de jour en jour et de match en match, ce qui est rassurant pour la suite du parcours. Elle est en nette progression et les joueurs commencent à s’appliquer da- vantage et à suivre les consignes à la let- tre.» Et de poursuivre : «Si on continue comme ça, le meilleur est à venir.»

«Je suis convaincu que les résultats viendront avec le travail»

Amrani reste persuadé que les résultats

viendront avec le temps. «On travaille d’ar- rache-pied pour améliorer le rendement collectif de l’équipe et je reste confiant que le meil-

leur est à venir».

«L’arrêt du championnat ne nous arrange pas»

À une question relative à l’arrêt du championnat, notre interlocuteur se dit

inquiet : «Cet arrêt n’ar- range pas nos affaires.

Cette trêve peut casser cette bonne dyna- mique de l’équipe et se répercuter négati- vement sur ses résultats. (…) Les matchs amicaux ne peuvent remplacer la compéti- tion officielle.»

«Le travail psychologique est très important en ce moment»

Pour lui, et afin de meubler ce manque de compétition, un travail psychologique

s’impose. «La meilleure manière pour gar- der le groupe soudé et concentré sur son sujet, c’est de faire un travail de fond sur le plan moral. Il faut sensibiliser les joueurs afin qu’ils gardent le même rythme et puis- sent aborder la suite du parcours en force.»

«La victoire face au CSC est impérative»

En conclusion, et concernant le prochain match qui se profile à l’horizon, Amrani dé-

clare : «Seul le succès compte et rien d’au- tre. On doit gagner et renouer avec les victoires. Cinq matchs sans réussite c’est trop et on doit refaire surface face au CSC.»

Propos recueillis par Natouri F.

ANNIVERSAIRE Le 5 octobre 2014, notre jolie poupée Sylia a soufflé sa 6e bougie. En
ANNIVERSAIRE
Le 5 octobre 2014, notre jolie poupée
Sylia a soufflé sa 6e bougie. En cet heu-
reux événement, son père Saâl Akil, sa
maman, son frère Aylane, ses cousins
Saïd, Moh et Karim et tonton Ali et ses
enfants lui souhaitent un joyeux anni-
versaire plein de joie, de bonheur, de
santé et de réussite dans sa vie.
On t’aime tous Sylia !
Ferhat : «J’affiche la grande forme et le meilleur est à venir» Malik Ferhat, qui
Ferhat : «J’affiche
la grande forme et
le meilleur est à
venir»
Malik Ferhat, qui est un élé-
ment incontournable dans l’échi-
quier de Amrani, compte donner le
meilleur de lui-même pour contri-
buer à un bon parcours du MOB
cette saison. Il nous déclare :
«On travaille d’arrache-pied
pour être au top et répondre
présents à chacune de nos
sorties.» Et d’ajouter
: «Le dernier
match nul
réalisé à
Sétif est
un bon
point de
pris,
même si
on aurait pu
s’imposer.
Certes, c’est le cin-
quième match nul de
suite, mais on est toujours invin-
cibles, ce qui est rassurant et en-
courageant pour le reste du
parcours.» Ferhat promet de faire
de son mieux pour aider son
équipe à renouer avec les victoires
: «Je ferai tout mon possible pour
contribuer au grand retour de
l’équipe. Face au CSC, la victoire
est impérative et on doit se pré-
parer en conséquence durant
cette trêve pour attaquer ce
match en force.» Et de conclure
: «On a besoin du soutien des
Crabes pour nous encourager.
On est une seule famille et avec
eux, le MOB ira encore de l’avant.
Inch’Allah, cette saison sera meil-
leure que la précédente.»
Natouri F.

L e coach des Mobistes Abdelkader Am-

rani se dit heureux de reprendre du

service après quelques jours de repos

avec un effectif au grand complet en

à reprendre ses forces petit

nous déclarant ce qui suit : «Les joueurs sont des professionnels et doivent ré- pondre aux attentes des dirigeants et des supporters. Leur présence aux entraînements au grand complet est un signe positif de l’état d’esprit du groupe.» Avant de pour- suivre : «On est là pour travailler et tout le monde doit se mettre au service de l’équipe.»

petit. Ayant subi une inter- vention chirurgicale au genou, il se sent mieux mainte- nant et son re- tour parmi le groupe est imminent. Ce n’est qu’une ques- tion de quelques jours pour qu’il se re- mette aux entraîne- ments.

à

jours pour qu’il se re- mette aux entraîne- ments. à «On veut jouer un deuxième match

«On veut jouer un deuxième match amical mardi prochain, mais…»

«Je ferai mon possible pour reprendre dans les prochains jours»

Le driver des Vert et Noir estime que son équipe aura besoin de disputer un autre match amical la semaine prochaine, mais pour l’instant, faute de sparring-partner,

rien n’est programmé. «On a prévu un match ce vendredi face à Ighzar Amokrane, et j’espère qu’on va trouver un autre adver- saire pour mardi prochain, et ce, pour gar- der le rythme de la compétition.»

Approché hier à l’issue de

la séance d’entraînement, le jeune gardien de but Mansouri nous a rassurés en nous déclarant ce

«Mansouri travaille avec le staff médical et lorsqu’il sera rétabli il réintégrera le groupe»

Concernant le retour du gardien de but Mansouri,

qui suit : «Le plus dur est passé et je me sens mieux maintenant. D’ici quelques

jours je serai parmi le groupe et je m’en- traînerai le plus normalement du monde. Je

dois procéder étape par étape.» Avant de

conclure : «J’ai hâte de reprendre du ser- vice avec mes coéquipiers.»

16
16
N° 2788 www.lebuteur.com Jeudi 9 octobre 2014 ASMO Coup osé
N° 2788
www.lebuteur.com
Jeudi 9 octobre 2014
ASMO
Coup osé

Barka «Nous avons les moyens de réaliser un parcours honorable en championnat»

À l’instar des autres Asémistes, le jeune défenseur Barka Amine estime que la formation de M’dina J’dida a les moyens de réaliser un parcours honorable en championnat de Ligue 1 Mobilis. Le joueur de l’EN olympique évoque dans cet entretien le début de saison réalisé par l’équipe et reconnaît cependant que le plus dur reste encore à faire.

Tout d’abord, comment se dé- roule votre stage avec l’EN olympique ? Le stage se déroule très bien. Nous travaillons dans la sérénité la plus totale. D’ailleurs, nous allons nous rendre dès demain (ndlr : au- jourd’hui) au Qatar pour y jouer deux matchs amicaux. L’ambiance est bon enfant au sein de notre groupe et toutes les conditions sont réunies pour une bonne prépara- tion. Revenons à l’ASMO, quelle lec- ture faites-vous de ce début de saison réalisé par l’équipe en championnat ? Nous sommes satisfaits de nos débuts en championnat. Comme tout le monde le sait, nous avions hérité d’un calendrier difficile. Sur nos six premiers matchs, nous avons évolué quatre fois hors de nos bases. Hormis le faux pas concédé à la maison face au MOB, j’estime que nous avons été à la hauteur en réalisant de bons résul-

tats devant des équipes solides tels que l’ASO Chlef et le Mouloudia d’Alger. Je pense que nous sommes sur la bonne voie. C’est à nous de continuer à travailler pour rester sur cette lancée. Ne craignez-vous pas que cette trêve ait des répercussions néga- tives sur votre groupe ? Sincèrement, nous aurions sou- haité continuer à jouer le cham- pionnat. Mais bon, il faudra faire avec cette situation et bien gérer cette trêve. L’équipe va devoir bien se préparer pour rester sur sa belle lancée et aborder la suite de la compétition avec beaucoup d’assu- rance. Comment voyez-vous l’avenir de cette jeune équipe asémiste en championnat de Ligue 1 Mo- bilis ? Sincèrement, j’estime que l’ASMO a les moyens de réaliser un parcours honorable parmi l’élite. Nous avons démontré jusqu’à pré-

sent que nous avons des atouts à faire valoir en championnat. Il fau- dra juste croire en nos qualités et rester sereins, car le plus dur reste encore à faire. Nous savons que les prochaines rencontres seront diffi- ciles à jouer et nous allons donc devoir faire preuve de beaucoup de concentration et de sérieux pour enchaîner avec d’autres résultats positifs à l’avenir. Sur le plan personnel, comment jugez-vous votre rendement lors du précédent match face au MCA ? J’estime avoir fait de mon mieux pour apporter un plus à l’équipe et l’aider à revenir du stade Omar- Hamadi avec un bon résultat. C’est mon premier match depuis le début du championnat. J’essaye de convaincre le staff technique de mes qualités afin de décrocher une place dans l’équipe type. Entretien réalisé par Riad O.

Belaïd apte pour l’ESS

Bouhadda écourte l’entraînement

Le gardien de but de l’ASMO Bouhadda Sed- dik n’est pas allé au terme de la séance d’entraî- nement d’hier matin qui s’est déroulée au stade Habib-Bouakeul. En effet, le keeper asémiste a écourté cette séance après avoir ressenti des douleurs au niveau du pied droit. Cependant, sa blessure n’a rien d’inquiétant puisqu’il devrait re- prendre aujourd’hui le travail avec le groupe, comme il nous l’a expliqué : «J’ai ressenti des douleurs au niveau du pied. Je ne voulais donc pas prendre de risque. J’ai arrêté les efforts. Toutefois, ma blessure n’a rien d’inquiétant et je devrais en principe reprendre demain (ndlr : au- jourd’hui) le travail avec le groupe.»

Du biquotidien

Un match d’application à la place

aujourd’hui

d’une joute amicale

Ce jeudi, le staff technique asémiste a programmé un bi- quotidien pour ses joueurs. La séance matinale aura lieu au stade Habib-Bouakeul. En fin d’après-midi, les coéquipiers de Boudoumi auront un match d’application à disputer au stade Ahmed-Zabana. Vendredi, les joueurs seront au repos, avant de reprendre samedi le chemin des entraînements et préparer le match de la 7 e jour- née du championnat de Ligue 1 Mobilis contre l’ES Sétif.

La formation de M’dina J’dida ne disputera pas aujourd’hui de match amical. Et pourtant, le coach avait souhaité en programmer un, histoire de meubler la trêve qu’observe le championnat. Les Asémistes n’ont en effet pas réussi à trouver de sparring-partner ce jeudi en raison du déroule- ment des rencontres des différents championnats de division inférieure : «Nous n’avons pas pu trou- ver de sparring-partner car la plupart des équipes de palier inférieur seront concernées ce week-end par le championnat», nous a déclaré Benamar, et d’ajouter : «Nous allons donc programmer un match d’application au stade Ahmed-Zabana. Ven- dredi, les joueurs seront au repos avant de re- prendre le chemin des entraînements samedi.»

À la surprise générale, le défenseur arrière gauche de l’ASMO Belaïd a repris le tra- vail avec le groupe. L’ancien joueur du RC l’Arbâa avait été victime jeudi dernier, lors du match face au Mouloudia d’Alger, d’une blessure au ni- veau de l’épaule suite à un choc avec Aouedj et qui l’avait contraint à céder sa place après moins d’une demi-heure de jeu à son co- équipier, Barka. Le staff mé- dical nous a confié à l’issue de la rencontre que cette blessure allait forcer le joueur au repos pendant deux se- maines. Du coup, on a cru comprendre que Belaïd n’al- lait pas participer au pro- chain match de l’ASMO contre l’ES Sétif prévu le ven- dredi 17 de ce mois d’octobre. Mais finale- ment, il a pu reprendre le travail avec le groupe plus tôt que prévu. En effet, l’ancien joueur du RCA s’est présenté mardi au stade Ahmed-Zabana pour s’entraîner le plus nor- malement du monde avec le groupe. Il n’a pas ressenti la moindre douleur et sera ainsi pré- sent lors du prochain match de la formation de M’dina J’dida face à l’ES Sétif.

de la formation de M’dina J’dida face à l’ES Sétif. Il a repris le travail avec

Il a repris le travail avec le groupe Le retour de Belaïd à l’entraîne- ment est une bonne nouvelle pour les Asémistes. Arrivé à l’ASMO cet été en provenance du RC l’Arbâa, ce joueur s’est imposé comme un élément important dans le onze asémiste. Alors que le champion- nat de Ligue 1 Mobilis observe une trêve de deux semaines, Be- laïd aura donc largement le temps de retrouver son meilleur niveau et d’être prêt pour la prochaine rencontre de son équipe devant l’ES Sétif : «Je suis très content d’avoir repris le travail avec mes coéquipiers. Comme je vous l’avais dit, ma blessure n’a rien de grave. J’ai été victime d’un choc avec Aouedj et j’ai ressenti sur le coup des douleurs atroces au ni- veau de l’épaule. Mais finalement, tout va pour le mieux et je me sens en forme pour poursuivre le travail avec le groupe en prévision du match de l’ES Sétif. D’ailleurs, je me suis entraîné le plus normalement du monde avec mes coéquipiers aujourd’hui (ndlr :

mardi) sans avoir ressenti le moindre mal. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour parti- ciper à cette rencontre», nous a déclaré Belaïd à l’issue de la séance d’entraînement d’avant-hier. R. O.

de la séance d’entraînement d’avant-hier. R. O. Belalem aux soins Pour sa part, Belalem Djamel n’a

Belalem aux soins

Pour sa part, Belalem Djamel n’a toujours pas repris le chemin des entraînements. Victime d’une blessure au niveau de la cuisse, le milieu de terrain asé- miste est loin des terrains depuis plus de deux semaines. Il faut dire que cette blessure a trop duré pour ce joueur qui a raté les deux précédents matchs de son équipe en championnat, devant l’ASO Chlef et le Mouloudia d’Alger, ainsi que le stage de l’EN olympique.

Il sera de retour samedi Selon le kiné de l’ASMO Abdet, le joueur asémiste Bela-

lem va subir des séances de soins durant les deux prochains jours :

«Les résultats de l’écho qu’il a passée ont été satisfaisants. Tou- tefois, Belalem affirme qu’il souffre toujours de douleurs. Il va donc effectuer des séances de soins durant les deux prochains jours. Si tout se passe comme prévu, il devrait reprendre le chemin des entraînements avec le groupe samedi prochain.» La question qui mérite d’être posée maintenant est de savoir s’il sera prêt pour le prochain match de son équipe contre l’ES Sétif. R. O.

PUB

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’HABITAT, DE L’URBANISME ET DE LA VILLE DIRECTION DE L’URBANISME, DE L’ARCHITECTURE ET DE LA CONSTRUCTION DE LA WILAYA D’ORAN

Zone des sièges –USTO- 3ème boulevard périphérique Oran

Tel : (041) 42-44-70/42-44-63/42-44-77

Fax : (041)42-44-71 télex : 22668

Fax : (041)42-44-71 télex : 22668 AVIS D’INFRUCTUOSITE Suite à l’avis d’appel

AVIS D’INFRUCTUOSITE

Suite à l’avis d’appel d’offres national res- treint N°56/2014 lancé le 30/06/2013 por- tant travaux d’amélioration urbaine, site :

471 Lots El Mouhgoun – Arzew. La direction de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction de la wilaya d’Oran in- forme l’ensemble des soumissionnaires que l’avis d’appel d’offres est déclaré infructueux pour motif : un seul soumissionnaire est pré qualifié techniquement. Conformément à l’article 122 du code des marchés publics N°10-236 du 07/10/2010 modifié et complété portant réglementation des marchés publics.

Anep : 31015079 : Le Buteur du 09-10-2014

www.lebuteur.com N° 2788 MCO Jeudi 9 octobre 2014 Coup de vent
www.lebuteur.com
N° 2788
MCO
Jeudi 9 octobre 2014
Coup de vent
17
17

Baba «Avec Cavalli, le Mouloudia visera plus haut»

17 Baba «Avec Cavalli, le Mouloudia visera plus haut» I nvité à la radio régionale d’El

I nvité à la radio régionale d’El Bahia, le président du Mouloudia d’Oran, Ahmed Belhadj, a évoqué plusieurs sujets relatifs à la vie quoti-

dienne du club. Devenu plus diplo- mate et fidèle à sa timidité, le premier responsable du club phare de l’Ouest du pays n’a pas arrêté d’encenser son nouvel entraîneur, Jean Michel Ca- valli. Il pense que c’est en particulier grâce à l’ancien sélectionneur natio- nal que le Mouloudia a pu se ressai- sir. «Tout le monde a remarqué le regain de forme de l’équipe depuis l’ar- rivée de Jean Michel Cavalli. C’est grâce à lui qu’on a réussi à remonter au

Merbah

classement, à la faveur des deux succès de suite enregistrés respectivement face au leader du championnat, le CSC et le NAHD», dira le président du MCO avant d’ajouter : «Je suis convaincu que le Mouloudia visera plus haut sous la houlette de Cavalli. Pour notre part, on va continuer à mettre l’équipe dans les meilleures conditions afin de lui per- mettre de progresser davantage.»

«Il a rendu confiance aux joueurs»

Pour Belhadj, le nouvel entraîneur a réussi à mettre dans les meilleures conditions psychologiques ses joueurs. «Cavalli est psychologue. Il a su comment parler aux joueurs. Il les

Le programme de la trêve arrêté l lLe programme de la trêve n’aura rien de
Le programme
de la trêve arrêté
l lLe programme de la trêve
n’aura rien de spécial pour
contre le NAHD»,
affirme le proprié-
taire du complexe
touristique Mez-
ghena avant d’ajou-
les Hamraoua. L’entraîneur en chef,
Jean Michel Cavalli en concertation
avec son nouvel adjoint, Jean Pierre
Maarek, ont en effet arrêté le programme
de travail de l’équipe jusqu’au match de la
septième journée du championnat prévu
au stade Omar-Hamadi de Bologhine face
à l’USM Alger.
ter : «Je sais bien ce
qui m’attend dans les
prochains mois. En tous
les cas, je suis prêt à assu-
mer mes responsabilités sur
le plan financier.»
Ni stage ni match
amical en vue
l lL’équipe devra se contenter
d’une préparation très banale
avec des séances d’entraînement
«Qu’on arrête de
perturber l’équipe»
Belhadj qui sent encore que
quelques personnes bien connues
quotidiennes au stade Ahmed-
Zabana. Le président qui s’est
pourtant montré favorable à
l’idée d’organiser un mini
stage à Alger, a dû se résigner
à la décision de son coach
à Oran veulent le perturber, leur
a lancé un appel sans pour au-
tant citer leur nom. «A ceux
qui est toujours contre l’idée
d’un stage lui qui ne veut pas
mettre de la pression sur ses
qui sont en train de tout faire
pour me mettre des bâtons
éléments. Il n’a aussi pas mis de
matchs amicaux dans son pro-
dans les roues et qui me
critiquent dans certains
lieux bien connus, je
leur demande de nous
laisser en paix pour
accomplir notre tra-
gramme de travail.
Biquotidien hier
l lLes coéquipiers de Berradja ont
été soumis à du biquotidien hier.
C’est d’ailleurs la seule journée où les
vail.»
joueurs se sont entraînés à deux reprises,
puisqu’ils vont se contenter d’une seule
Belabbès,
Saoula
séance lors des prochains jours de prépa-
ration à Oran.
et Ouasti
Repos dimanche
encensent
le président
l lLes joueurs du Mouloudia de-
vront s’entraîner à raison d’une
Baba n’est pas allé seul
séance par jour jusqu’à samedi
à El Bahia, puisqu’il avait
des alliés de force. Très bien
épaulés par son bras droit
Hafid Belabbès, l’entraîneur des
gardiens de but Karim Saoula et
la future recrue Ouasti Zoubir,
ces derniers ont loué les mérites
du président tout au long de la
prochain. Ils bénéficieront d’une
journée de repos dimanche
prochain avant de reprendre
l’entraînement au stade
Ahmed-Zabana.
mission, rappelant aux auditeurs
les points positifs de Belhadj.
Mise au vert
de deux jours
à Alger
A. L.
l lA défaut d’un stage blo-
qué que l’entraîneur avait
refusé, le Mouloudia d’Oran effec-
tuera une mise au vert prolongée de
deux jours du côté de la capitale. La
délégation oranaise se déplacera en
effet à Alger jeudi le 16 octobre pro-
chain. Cavalli aurait recommandé un
hôtel calme.
L’équipement
hivernal arrive
l lA en croire une source autori-
sée, l’équipementier du Mouloudia
un
d é b u t ,
quoique je
p
C ’e s t
bon
d’Oran, Sarson aurait fourni l’équipe-
e
n
s
e
qu’on pou-
vait
mieux
faire.
Cela
ment hivernal à la direction du
club. Ainsi, des maillots manches
longues, des survêtements, des
parkas et des cabas ont été ré-
cupérés par les dirigeants du
club.
devra
nous
Zabiaa
encourager à
rester
ac-
et Nessakh
crocher
absents hier
dans la
p r e -
mière
moitié
l lLa séance d’hier matin a
été marquée par l’absence
du
classement.
Je
de-
mande à
nos fans
de
ter der-
r i è r e
nous et
de
s oute n i r
tout au long
res-
de Zabiaa et Nessakh. L’entraî-
neur aurait demandé auprès des di-
rigeants la raison de la défection des
deux éléments en question, qui de-
vaient s’expliquer avec Cavalli dans
l’après-midi.
Bezzaz a repris
l lAbsent lors de la reprise des entraî-
nements, le milieu de terrain, Bezzaz,
nous
qui avait demandé l’autorisation de son
staff technique a repris hier le chemin
des entraînements avec le groupe.
de la saison.
Je
remercie
Khrroubi en solo
également la di-
rection du club qui
l lLe milieu de terrain, Kha-
nous a mis dans les
meilleures
conditions
possibles,
afin
d’at-
teindre nos objectifs.
Entretien réalisé par
led Kherroubi absent depuis
plusieurs semaines suite à une
blessure au mollet a repris l’en-
traînement. Le joueur s’est
entraîné en solo.
A. L.
Amine L.

a

quelle l’équipe s’est produite face au CSC et le NAHD, témoigne du chan- gement enregistré au niveau de l’état d’esprit du groupe», affirme Baba avant d’ajouter : «Zabiaa et Larbi ont explosé leur qualité au cours des deux derniers matchs. On est en train de ré- cupérer certains éléments qui étaient au bord du précipice.»

remis en confiance. La façon avec la-

«Bonne chance à Chérif El Ouazzani et Benatia»

Le président du Mouloudia n’a pas voulu enfoncer le clou concernant les départs de Chérif El Ouazzani et Be-

natia. «Pour ce qui est du cas du coach,

je

ché avec lui. Cela ne remet pas en cause le travail qu’il a accompli au Mouloudia. En tous les cas, on lui sou- haite bonne chance ailleurs», annonce Belhadj avant de se pencher sur le cas Benatia : «Ce joueur est victime de son comportement. Le coach n’a pas appré- cié sa réaction face au CSC. Il a remet ça contre le NAHD. Sa cohabitation avec l’entraîneur est devenue pratique- ment impossible. En tous les cas, la sé- paration s’est faite à l’amiable.»

dirai que les résultats n’ont pas mar-

«Je verserai aujourd’hui la prime du NAHD»

Sur le plan financier, le président du Mouloudia sait qu’il est en posi- tion de force par rapport à tout le monde. Il ne rate d’ailleurs aucune oc- casion pour rappeler qu’il a payé tous

les joueurs et les salariés du club. «A force de me répéter, je dirai que tous les joueurs ont eu quatre mois de salaires

et

leur prime. Ils doivent d’ailleurs tou- cher aujourd’hui la prime du succès

sont pratiquement à jour concernant

: «Ces deux succès

face au CSC et au NAHD nous ont

permis de provoquer le déclic»

Le défenseur axial des Hamraoua, Abdelmalek Mer- bah, pense que son équipe vient de provoquer le déclic suite aux deux succès consé- cutifs réalisés face au CS Constantine et le NA Hussein Dey. L’ancien joueur de la JS Kabylie est convaincu que son équipe va devoir enchaî- ner les résultats positifs.

Votre équipe vient de terminer le championnat sur une bonne note suite à ces deux succès réalisés contre le CSC et le NAHD… Ah oui ! On ne pouvait espérer mieux lors de ce premier virage du championnat. Le fait d’avoir réalisé le plein à domicile en récoltant six points, est bon pour le moral. Je pense que ce dernier succès nous a permis de confirmer la victoire du CSC et enta- mer la trêve sans pression. Mais la prestation du MCO était moins bonne face au NAHD com- parativement contre le CSC. Que s’est-il passé ? Ce qui nous intéressait face au NAHD était les trois points de la vic- toire, même si aux dépens de la ma- nière. Auparavant, on jouait bien mais on ne gagnait pas. Personnellement, je préfère qu’on joue moins bien mais qu’on gagne à la fin. Face au NAHD, on est tombés sur une équipe très bien organisée et qui ne voulait pas perdre,

contrairement contre le CSC où le match était ouvert. Ce qui explique donc les difficultés confrontées au cours de ce match.

Donc, ces deux succès de suite vont permettre au groupe de prendre définitivement confiance en prévision de la suite du cham- pionnat ? En l’espace de cinq jours, on est pas- sés du doute absolu à une confiance aveugle. Dans le monde du football, tout peut arriver et tout reste possible. J’avoue qu’on est passés par des mo- ments difficiles sur le plan mental, mais les deux succès contre le CSC et le NAHD nous ont remonté le moral. On prépare d’ailleurs dans les meil- leures conditions possibles cette re- prise du championnat. L’arrêt du championnat arrangera-t-il les affaires du Mouloudia ? Je dirai que cette trêve va nous per- mettre tout d’abord de recharger nos accus et aussi récupérer certains joueurs blessés. L’entraîneur aura éga- lement l’occasion de mieux connaître son groupe, car malgré ces deux matchs joués sous sa coupe, cela fait moins de deux semaines que Cavalli a intégré l’équipe. Mais cette trêve ne risque-t-elle pas d’entraver la marche en avant de l’équipe ?

une

L’arrêt

du

championnat

est

arme à double tran- chant. Comme ça peut casser le rythme d’une équipe, elle pourra aussi nous per-

mettre d’améliorer cer-

tains

Personnellement, je pense que cette trêve va être bénéfique pour l’équipe. Sur le plan personnel, êtes-vous satisfait de votre rendement jusqu’à présent ? Ce n’est pas à moi de juger mes prestations. Je pense qu’il y a un staff technique, des suppor- ters et surtout des spécia- listes de le faire. Personnellement, j’essaye de donner le meilleur de moi-même et continuer à me progresser. Mon ob- jectif est de donner en- tière satisfaction aux supporters et aux res- ponsables qui m’ont fait confiance. Que représente pour vous cette quatrième place du classement que votre équipe oc- cupe actuellement ?

plans.

18
18
N° 2788 www.lebuteur.com Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil Ligue 1
N° 2788
www.lebuteur.com
Jeudi 9 octobre 2014
Coup d’œil Ligue 1

ASO

Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil Ligue 1 ASO Ighil démissionne, Benchikha pourrait lui succéder L’

Ighil démissionne, Benchikha pourrait lui succéder

L’ entraîneur en chef de l’ASO,

Ighil Meziane, a démissionné

officiellement mardi soir

après une discussion qu’il a

eue avec Medouar par téléphone, puisque ce dernier n’est pas en Algérie. Ighil a remis par la suite sa démission au P-DG de l’ASO, M. Ouahab. Une démission qui a été acceptée par la di- rection du club surtout que Ighil n’avait ni l’envie ni le temps à consacrer à l’équipe suite à ses problèmes fami- liaux. Il voulait se consacrer à sa fa- mille pour le moment et ne pouvait continuer sa mission à la tête de l’équipe surtout qu’il y avait une énorme pression sur l’équipe suite à ses mauvais résultats depuis le début de l’exercice. C’est un départ à l’amiable qui se fait pour la deuxième fois après celui du début de la saison 2011/2012.

Medouar au Maroc pour convaincre Benchikha

A près la démission officielle de Ighil et qui était connue par la direction directement après le match du

CRB, le président Medouar n’a pas perdu de temps et s’est envolé vers la capitale ma- rocaine pour trouver un entraîneur qui pourra succéder à Ighil. Medouar a plu- sieurs noms dans son agenda mais le plus proche pour prendre l’équipe en main est l’ex-sélectionneur national Abdelhak Ben- chikha qui a été limogé dernièrement de

son équipe du RAJA et qui veut connaitre une autre expérience. Medouar va mettre tout son doigté pour le convaincre d’ac- cepter le challenge de l’ASO surtout qu’il correspond aux critères. Medouar veut un entraîneur qui ait une personnalité et qui sait mener un groupe. Les négociations devraient commencer entre les deux hommes secrètement surtout que Me- douar veut avoir un entraîneur avant le

surtout que Me- douar veut avoir un entraîneur avant le week-end afin de commencer le travail
surtout que Me- douar veut avoir un entraîneur avant le week-end afin de commencer le travail

week-end afin de commencer le travail avant le prochain match du RCA, il n’a pas de temps à perdre et doit absolument en finir avec ce problème pour éviter de per- dre d’autres points à domicile et d’aggraver la situation de l’équipe.

Bouali, une piste écartée

Fouad Bouali qui était parmi les noms qui pouvaient bien prendre l’équipe en main ne pourra pas être cet entraîneur puisqu’il est parti pour diriger l’équipe saoudienne de Najran où évolue l’enfant du club, Farid Cheklam. Medouar n’aura pas beaucoup de choix en Algérie puisque la plupart des entraîneurs sont en fonction en ce mo- ment.

Alain Michel, un autre choix

Bien que Medouar n’ait jamais travaillé avec un entraîneur étranger puisqu’il ne fait confiance qu’aux entraîneurs locaux, le nom d’Alain Michel reste dans sa liste d’entraîneurs et il pourrait bien être solli- cité au cas où les négociations avec Ben- chikha n’aboutiraient pas.

Benchouia comme dernière carte

La dernière carte de Medouar sera de faire confiance à l’enfant du club, Mohamed Benchouia, parti la saison dernière pour Blida, ce dernier a toujours travaillé à l’ASO comme adjoint et ne reviendra que comme entraîneur en chef. Mohamed Benchouia qui est sans club en ce moment pourrait bien revenir au bercail si on le sollicitait pour une telle mission qui le ten- tera beaucoup. A.F.

Kebir et Sid Rohou assureront l’intérim Comme attendu, Ighil n’est pas revenu à Chlef comme
Kebir
et Sid Rohou
assureront l’intérim
Comme attendu, Ighil n’est pas revenu à Chlef
comme il l’avait précisé à son entourage après la
fin du match face au CRB. La reprise a eu lieu mardi
avec le duo Kebir - Sid Rohou, qui a pris le groupe en
main en attendant la désignation d’un autre techni-
cien. Kebir a instauré un programme durant cette
période de trêve afin d’améliorer le rendement
physique du groupe qui a été longuement cri-
tiqué durant les premiers matches du
championnat.
A.F.

Zazou

Comment se déroule la pré- paration ? On est revenus avec le staff technique pour continuer le travail après l’Aïd malgré la défaite face au CRB où nous pouvions avoir un bien meil- leur résultat, mais on doit continuer quand même pour l’intérêt de l’équipe qui doit se relever absolument et on tra- vaille comme d’habitude. Votre entraîneur a démis- sionné, qu’en pensez-vous ? Je crois qu’il a beaucoup réflé- chi avant de prendre une telle décision, on doit la respecter, et lui souhaiter bon vent, nous sommes des joueurs professionnels et prêts à tra- vailler avec la personne en place et nous faciliterons les débuts de son successeur. Rester sans entraîneur lors de cette trêve ne vous péna- lisera-t-il pas ? On ne sait pas si le nouvel en- traîneur viendra rapidement ou si on doit attendre mais on travaillera avec Kebir et Sid Rohou pour assurer la conti- nuité, nous devrons être res-

les résultats de

nos supporters match car c’est la

«On provoquera ce déclic»

ponsables et rester concentrés pour le bien de l’équipe. Pensez-vous que le départ de l’entraîneur sera la solu- tion pour l’équipe ? On ne le sait pas, il faut pa-

tienter et voir ce qui arrivera, la direction essaye de trouver des solutions pour améliorer

l’équipe et

nous devons l’aider dans cette mission, car nous aussi, on a une part de responsabilité dans ce qui arrive.

Le match du RCA pourrait- il être le déclic ? On est obligés de provoquer ce déclic, il ne viendra pas

tout seul, on a aussi besoin de

lors de ce

responsabi-

lité de toute le monde et non pas celle uniquement des joueurs et du staff, l’intérêt de l’équipe doit passer avant tout et le match de l’Arbâa sera celui de la survie.

Entretien réalisé par Ahmed Feknous

COMMUNIQUE

Suite aux empêchements familiaux qu'a vécus l'entraîneur en chef de l'ASO Chlef au début de cette saison 2014/2015, une séparation à l'amiable a eu lieu ce jour entre le club ASO et l'entraineur en chef Mr IGHIL ALI AMEZIANE, et ce, pour permettre à ce dernier de s'occuper de ses affaires personnelles et familiales. L'intérim de l’entraineur en chef sera assuré par Lamine Kebir et Sid Rohou en attendant de des- igner un nouvel entraineur qui convient aux spécificités de notre club dans les tout prochains jours Fait à Chlef 07/10/14

Le Directeur General A.OUAHAB

NAHD

à Chlef 07/10/14 Le Directeur General A.OUAHAB NAHD L’équipe est depuis hier à Hammam Bourguiba Ait

L’équipe est depuis hier à Hammam Bourguiba

Ait Djoudi remobilise ses troupes

hier à Hammam Bourguiba Ait Djoudi remobilise ses troupes D evant le constat qui risque du

D evant le constat qui risque

du groupe husseindéen

de perturber la sérénité

après cette mauvaise en-

tame de championnat, la direction du club a décidé de programmer un mini-stage à Hammam Bourguiba pour remobiliser le groupe. Ainsi, le NAHD a pris hier la route à destina- tion de Annaba avant de rejoindre le lieu du regroupement par le poste frontalier d’Oum Tboul. Le staff tech- nique s’attelle à motiver les joueurs, et Ait Djoudi est en train d’accomplir un travail psychologique afin de reta- per le moral de ses poulains. Profitant de ce mini-stage de sept jours, le coach du NAHD veut aussi axer son

travail sur l’aspect physique et tech- nico-tactique qui sera son cheval de bataille dans la mesure où l’équipe a atteint sa forme physique et les joueurs arrivent à tenir toute une ren- contre. «Les joueurs sont un peu per- turbés mais pas abattus. Malgré notre mauvaise posture, on garde notre concentration ainsi que l’envie de s’en- traîner. Cette trêve tombe à point nommé car elle nous permettra de re- voir certains paramètres et corriger nos lacunes», nous diront certains joueurs à la fin de la séance d’hier à Bensiam. Concernant la feuille de route du staff technique, et en plus du volet technico-tactique, Azzedine Ait Djoudi est désormais dans l’obliga-

tion de se pencher sur l’aspect psy- chologique et faire en sorte de remo- biliser le groupe. Ce qui est certain, c’est que cette trêve tombe à pic pour parfaire les automatismes du groupe.

Placement et travail offensif au menu

Après avoir constaté des insuffisances sur le plan offensif lors des précé- dentes rencontres de championnat, l’entraîneur du NAHD s’est basé sur le travail devant les buts. Les atta- quants du Nasria se sont penchés sur ce volet durant toute la semaine et continueront à le faire pendant les dix prochains jours. D’ailleurs, le staff technique avait scindé son groupe en deux et les attaquants ont été très sol- licités avec pas mal d’exercices basés sur la dernière touche devant la cage. Cette préparation exceptionnelle de- vant les buts se poursuivra jusqu'à ce que le staff technique trouve des solu- tions fiables à cette inefficacité qui perdure depuis le début du cham- pionnat. Le staff technique a axé son travail face aux buts et ne cesse de multiplier les exercices offensifs afin de mettre les attaquants en confiance. Les coéquipiers de Doungway ont be- soin de ce genre de préparation offen- sive pour retrouver leur efficacité en attaque et renouer ainsi avec la vic- toire. De leur côté, les supporters mettent la pression sur les joueurs, les attaquants en particulier, afin qu’il soient décisifs à l’avenir. Par ailleurs,

Ait Djoudi a mis l’accent sur le positionnement des joueurs sur le rectan-

En amical : PAC 3 NAHD 3 Le Nasria a disputé avant-hier un match amical
En amical : PAC 3
NAHD 3
Le Nasria a disputé avant-hier un
match amical à Hydra contre le PAC. Les
Sang et Or ont été tenus en échec sur le
score de trois buts partout. Les buts ont été
marqués par Herida, Benayad et Ouznadji.
Lors de cette joute amicale, l’entraîneur avait
incorporé deux équipes différentes et la plu-
part des joueurs ont eu un temps de jeu.
1re équipe : Mokrani, Khiter, Khellaf,
Herida, Guebli, Abdeslam, Boussaîd,
Madi, Ouhadda, Doungway, Bitam.
2e équipe : Brahimi, Bendebka,
Bessaha, Allali, Benabderrah-
mane, Aliouane, Metref, Be-
nayad, Ouznadji, Benyahia,
Touahri.
Ghalem ménagé
Le gardien titulaire du NAHD n’a pas
joué la moindre minute lundi dernier contre
Paradou. Le staff technique a décidé de mé-
nager le keeper qui a disputé cinq matches
du championnat. Une décision qui a soulagé
Ghalem qui semble un peu saturé en ce
début de championnat.
Tours de piste pour
Boukhenchouche
En plus de Ghalem, un autre
élément n’a pas été concerné par
ce match test contre le PAC. Il s’agit
de Salim Boukhenchouche qui revenait
d’une longue convalescence. L’ex-atta-
quant de Merouana n’est pas apte à re-
prendre la compétition et s’est contenté de
quelques tours de piste et de légers exer-
cices. Sauf revirement de situation, Boukhen-
chouche aura le feu vert pour renouer avec
la compétition officielle à l’occasion du
derby face à l’USMA, prévu lors de la
huitième journée à Omar-Hamadi.
Youcef M.

gle vert. En effet, il a constaté que le placement de certains éléments méritait d’être revu, ce qui l’a incité à revoir ce paramètre depuis plus de deux se- maines déjà.

Les supporters ironisent

Les fans Sang et Or n’ont pas laissé passer cette décision de program- mer un mini-stage à Hammam Bourguiba pour se moquer des

joueurs et de la direction. Sur la page Facebook du club, ils étaient unanimes à dire que l’équipe ne méritait guère un tel

stage puisque les joueurs vont pro- fiter de ce séjour pour se détendre et passer ainsi d’autres va-

cances. Ils ont cité les deux stages d’intersaison qui n’ont pas été bénéfiques pour le club puisque les joueurs n’arrivent pas à

gagner un match. D’au- tres sont allés jusqu’à

dire que l’équipe ne mé-

rite même pas un weekend à Djelfa… Youcef M.

8www.lebuteur.com N° 2788 Ligue 1 Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil
8www.lebuteur.com
N° 2788
Ligue 1
Jeudi 9 octobre 2014
Coup d’œil

USMBA

N° 2788 Ligue 1 Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil USMBA Bounoua : «Je suis à

Bounoua : «Je suis à la disposition

de l’entraîneur»

Bounoua : «Je suis à la disposition de l’entraîneur» Le milieu offensif de l’USMBA, Bounoua, se

Le milieu offensif de l’USMBA, Bounoua, se dit optimiste quant à l’avenir de son équipe, affirmant que l’équipe est en train de réaliser un parcours mi- tigé mais sera plus forte à l’avenir. Il avoue qu’il fera de son mieux pour contri- buer à la réussite de son équipe qui ambitionne de jouer les premiers rôles.

Après quelques jours de répit, vous allez reprendre du service au- jourd’hui… Tout à fait. Ces jours de repos nous ont permis de souffler et de récupé- rer. Désormais, place au sérieux et au travail, on a encore du pain sur la planche. Vous allez donc entamer la prépara- tion de ce match face au MCA… Absolument, on s’est très bien repo- sés, donc on a intérêt à se retrousser les manches pour une bonne prépa- ration, en vue de cette rencontre et de celles qui suivront. Je pense que c’est la continuité dans le travail, à plus d’une semaine avant la reprise, c’est

dire qu’on a suffisamment de temps pour préparer le MCA. Je pense qu’on doit travailler intensément et jouer un match amical car il y a toujours quelques réglages à opérer, avant la reprise. Mais cette longue trêve risque de casser votre rythme, non ? Absolument, car à chaque fois qu’il y a arrêt du championnat, nous consta- tons une cassure dans notre rythme. On espère que cet arrêt n’influera pas sur notre rendement. D’ailleurs, on va bien travailler durant cette période pour éviter un éventuel fléchisse- ment. Comment analysez-vous votre ren- dement lors des rencontres que vous avez jouées ? C’est vraiment difficile de porter un jugement sur mon rendement alors que je n’ai joué que quelques rencon- tres, mais je peux vous dire que j’ai essayé de donner le meilleur de moi- même et d’être à la hauteur. En tous les cas, il me reste encore du temps pour rebondir, donc je dois travailler encore plus dur afin de mériter ma place parmi le onze et gagner la confiance de mon entraîneur. Entretien réalisé par Noureddine M. O.

Chérifi a rejoint l’EN militaire

Après avoir bénéficié de quelques jours de repos, le jeune latéral gauche de l’USMBA, Chérifi, n’a même pas eu le temps de récu- pérer trop longtemps car il a rejoint direc- tement l’Equipe na- tionale militaire pour un stage d’une di- zaine de jours à l’hô- tel des Roses de Blida. Ainsi, Chérifi sera indisponible avec son équipe pour une longue période, avant de retrouver le groupe le 16 du mois courant, soit 48 h avant la rencontre contre le MCA.

Les anciens

joueurs seront

régularisés

La direction de l’USMBA aurait dé- cidé de régulariser les joueurs de l’exercice précédent, du moins ceux qui sont en litige avec le club. Tous les joueurs sans excep- tion seront régulari- sés et devraient donc percevoir leur argent, à l’instar de Bel- gherfi, Belkaïd, Kheddis ainsi que l’entraîneur Bira. Le club veut ainsi hono- rer ses engagements, après que ses caisses aient été renflouées par deux milliards de centimes.

La reprise fixée pour aujourd’hui

moyens physiques et techniques. Le driver, qui a sûrement décelé beau- coup de lacunes lors des dernières rencontres, va s’atteler à les corriger et tenter de préparer comme il se doit son équipe pour ce match ô combien difficile. Wallemme veut donc tout mettre en œuvre car les joueurs au- ront besoin d’être secoués pour espé- rer revenir en force.

Travail physique durant trois jours

Wallemme ne veut surtout pas perdre davantage de temps. En fait, il compte en profiter au maximum pour bien apprêter ses troupes au match du 18 octobre. Raison pour laquelle il ren- trera directement dans le vif du sujet puisque les joueurs, qui affichaient une belle fraîcheur physique lors des dernières rencontres disputées, avant la coupure de la compétition, ont pris pas moins d’une semaine de repos et, par ricochet, auront besoin d’une pré- paration physique adéquate, afin d’être fin prêts pour la reprise de la compétition.

A près avoir b énéficié de six jours

de repos qui leur ont permis de faire le vide, de ré-

cupérer de leurs efforts et surtout de passer quelques jours en famille, les joueurs de l’USMBA reprennent le chemin des entraînements aujourd’hui après- midi. L’entraîneur français de la for- mation unioniste, Jean-Guy Wallemme, a donné rendez-vous à ses capés à 16h, au stade du 24-Fé- vrier-56, pour entamer la préparation du match face au MCA prévu le 18 du mois en cours. Wallemme compte bien gérer cet intervalle afin d’effec- tuer une bonne préparation, en pré- vision de cette rencontre qui s’annonce très difficile pour l’USMBA qui occupe actuellement une place de relégable. Le staff technique devra en profiter pour revoir ses plans.

Le travail sera allégé, à l’approche de la rencontre face au MCA

Pour ce qui est de la suite de la préparation de la rencontre contre le MCA, l’entraîneur Wal- lemme et ses assistants baisseront la charge de travail pour ne pas saturer les joueurs et les exposer aux bles- sures. Concernant ceux qui revien- nent de blessures, ils seront soumis à une préparation spéciale sous le contrôle du staff médical.

Une équipe de la wilaya au menu

L’entraîneur des Vert et Rouge a sou- haité disputer un match amical pour initier ses hommes à la compétition et leur permettre d’être fin prêts pour la reprise du championnat. D’ailleurs, l’USMBA donnera la réplique au CR Ben Badis ou à la JS Sidi Brahim. En tout cas, des contacts sont entrepris afin de dénicher une équipe pour conclure une joute amicale qui sera une aubaine pour le driver de remet- tre sur pied son équipe, avant la ren- contre contre le MCA.

Du biquotidien au menu

Afin de permettre à ses protégés de garder la même cadence et surtout le même rythme de compétition, l’en- traîneur Wallemme commencera par programmer du biquotidien à partir de samedi et ce, durant deux jours. Une option qui permettra sans doute aux joueurs de préserver leurs

qui permettra sans doute aux joueurs de préserver leurs 19 RCA   Amani aurait rencontré Saâdi
19
19

RCA

 
Amani aurait rencontré Saâdi hier

Amani aurait rencontré Saâdi hier

Neggazi n’aura pas fait long feu au RCA. Après seulement un match à la tête du club, l’ancien maî- tre à jouer du CRB était ap- pelé à pren-

feu au RCA. Après seulement un match à la tête du club, l’ancien maî- tre à

dre la porte. Pour le remplacer, pas mal de noms se sont succédé à l’image de celui de Bouali, or le président de l’Arbâa, Amani, aurait déjà un penchant pour la personne de Saâdi. Ce dernier aurait même prévu de le rencontrer hier dans la soirée. Certaines sources proches du premier responsable du club nous annonce une autre piste que le club garderait en tête au cas où les né- gociations avec Saâdi ne débouchent pas sur un accord, il s’agirait du Français Fran- çois Bracci.

« Saâdi est l’homme de la situation »

Contacté hier par nos soins, Amani nous confirme bien les informations que nous avons pu recueillir. «Je vais rencon- trer Noureddine Saâdi probablement dans la soirée (entretien réalisé mardi), je pense qu’il peut être l’homme de la situa- tion. Après, si par malheur nous n’arrivons pas à trouver un accord nous gardons quand même une autre piste active au cas où, et ce sera Bracci.»

Le RCA affrontera l’USMH en amical samedi

On peut dire que la trêve tombe à point nommé pour le club de l’Arbâa. En proie à une crise après son match nul concédé face au MCEE, le staff technique profitera de cette période pour remettre un peu d’ordre dans le groupe. Un programme minutieusement étudié est déjà mis en place pour cette période, avec des séances d’entraînements et, bien sûr, des rencontres amicales pour s’arrêter sur la forme de chacun des joueurs. Le premier match est déjà confirmé, il aura lieu ce sa- medi après-midi face à la formation de l’USMH. Un choix de l’adversaire qui ne serait pas fortuit de la part du staff qui vise à soumettre ses joueurs devant un vrai défi pour tester leur réaction après la contre-performance du MCEE.

 

M.M.

JSS

 
Benkhoudja et El Amali à l’amende

Benkhoudja et El Amali à l’amende

La direction de la JS Saoura n’a pas mis longtemps pour sanction- ner les deux joueurs Benkhoudja et El Amali qui avaient quitté le lieu du regroupement de l’équipe, la veille du match face à la JS Ka- bylie. Les deux joueurs en ques- tion ont été traduits, hier, devant le conseil de discipline en présence de l’entraîneur Khezzar. Le pre- mier responsable du club, Djebbar, n’a pas été tendre du tout avec ses joueurs, en exprimant sa colère à leur encontre. Le président de la JSS a affirmé à ses deux joueurs qu’ils ont commis une grosse er- reur, ajoutant qu’il était prêt à aller loin avec eux dans cette affaire. Selon les informations en notre possession, la direction de la JSS a infligé aux deux joueurs une sanc- tion financière, soit une amende de 40 millions de centimes. Pour sa part, et selon des indiscrétions, l’entraîneur Khezzar aurait décidé de ne pas compter sur ces deux joueurs pour le prochain match face à l’USM El Harrach. Ainsi, Benkhoudja et El Amali resteront à la maison.

N° 2788 www.lebuteur.com 20 Jeudi 9 octobre 2014 JSMB Coup d’œil
N° 2788
www.lebuteur.com
20
Jeudi 9 octobre 2014
JSMB
Coup d’œil
Les blessures inquiètent le staff technique l lAlors que le coach compte récupérer deux joueurs
Les blessures
inquiètent le staff
technique
l lAlors que le coach compte récupérer
deux joueurs pour le match de demain
face à l’USMM Hadjout, entre autres Dif
qui s’est rétabli de sa blessure, et Me-
barki qui a purgé sa suspension,
un autre joueur vient de se bles-
ser aux entraînements. Il s’agit
du défenseur Tiza qui est déjà
forfait pour le rendez-vous de
demain, mettant ainsi le techni-
cien dans l’embarras. Ces blessures
commencent déjà à inquiéter le staff
technique qui est contraint de chambouler,
à chaque match, son équipe pour trouver la
meilleure formule et se permettre de réussir
un bon résultat.
Des changements
en vue
l lFace à l’indisponibilité de
six joueurs pour diverses
raisons, à savoir Bourechrouche,
Saïghi, Aït Fergane (convales-
cents), Tiza (blessé), Kacem (EN
Olympique) et probablement Meddahi,
des changements s’imposent pour combler
le vide afin de composer une équipe qui sera
en mesure de réussir sa mission. Fergani
devrait faire appel à son banc en ali-
gnant des joueurs capables de rele-
ver le défi en enchaînant un
deuxième succès consécutif de-
main face à l’USMMH.
Omri promu
en seniors
l lPour combler l’absence du gar-
dien titulaire Kacem, qui a été
retenu par la sélection Olympique, le staff
technique a sollicité le jeune portier de la ca-
tégorie espoirs qui s’entraîne déjà avec les
seniors depuis la séance de la reprise,
une manière pour Fergani de pren-
dre ses précautions.
H. L.

Ils n’ont récolté que quatre points en trois matchs à domicile

Le staff technique exige plus de performance

à domicile Le staff technique exige plus de performance P ersonne n’ignore que la JSM Béjaïa

P ersonne n’ignore que la JSM Béjaïa est la meil- leure équipe en déplace- ment depuis le début de saison, en réalisant un

trois sur trois avec neuf points ramenés

en dehors de ses bases qui lui ont per- mis de prendre la première place du classement, après seulement six matchs disputés jusque-là. Soit une perfor- mance pour les poulains du coach Ali

Fergani, d’autant plus que l’accession exige d’engranger le maximum d’unités à domicile et à l’extérieur pour réussir l’objectif tracé. Cependant, si les Vert et Rouge réussissent bien à l’extérieur, il n’en demeure pas moins qu’à domicile, les camarades de Belkaïd ont cédé déjà cinq points lors des trois rencontres disputées au stade de l’Unité-Maghré- bine, en concédant deux faux-pas res- pectivement devant les équipes

chaouies, à savoir le CAB (0-1) et l’ABM (1-1). Ainsi, ces contre-perfor- mances ne sont pas venues pour arran- ger les affaires du club béjaoui, étant donné que ces points pèseront lourd au décompte final, ce qui devrait inciter les Béjaouis à améliorer leur rende- ment at home pour éviter d’autres échecs prochainement. D’ailleurs, c’est l’avis de nombreux observateurs, una- nimes à dire que l’équipe doit faire le plein dans son fief pour être en posi- tion de force et décrocher le ticket de l’accession en Ligue 1 Mobilis à la fin de la saison en cours.

Fergani doit situer les lacunes pour éviter d’autres pertes

Par ailleurs, vu que les coéquipiers de Yahia-Cherif occupent la première place avec 13 points et à deux longueurs de leur poursuivant immédiat, il est évi- dent qu’ils ne doivent pas céder à l’ave- nir pour espérer conserver leur place sur le podium et prendre une distance sécurisante par rapport à leurs adver- saires directs pour l’accession. Le coach, qui a bien réussi son pari jusqu’à pré- sent, doit néanmoins trouver les solu- tions pour que ses joueurs soient encore plus performants chez eux et se per- mettre de faire le plein pour réussir l’ob- jectif tracé. Mieux encore, le staff technique doit situer les lacunes pour réaliser de belles prestations à domicile, tout en évitant d’autres échecs surtout que la course s’annonce serrée et les points pèsent lourdement pour les équipes qui luttent pour l’accession en Ligue 1 Mobilis.

Prendre les adversaires au sérieux

Alors que les Béjaouis ont affronté, jusqu’à présent, des équipes fermées

sur elle-même,

comme c’est le cas contre le CA Batna et l’AB Me- rouana, voilà qu’ils sont

désormais appelés à prendre

les prochains adversaires très au sérieux pour

contourner le piège de la facilité au risque de rater d’autres oppor- tunités d’im-

p o r t a n c e

capitale pour les matchs à venir. Ainsi,

le

sur l’aspect psychologique en demandant aux joueurs de se montrer à la hau- teur des attentes et de livrer un bon ren-

dement pour se racheter dès ce week-end face à l’USMM Hadjout et se permettre de conser-

staff technique a misé

ver leur place sur le po- dium. Les joueurs, quant à

eux, semblent être plus que jamais motivés à ne pas lâcher la moindre oc- casion pour avoir plus de motiva-

tion durant la suite du par- cours afin de faire le plein pour cette première

phase du championnat. H. L.

Le joueur espoir Hamroune signe au FC Dijon L e site du club français de
Le joueur
espoir
Hamroune
signe au
FC Dijon
L e site du club français de Ligue 2,
le FC Dijon, a confirmé la signa-
ture de l’ex-joueur espoir de la
JSM Béjaïa, Rezki Hamroune, après
les essais concluants qu’il a effec-
tués avec le club en question
pendant un mois. L’ex-
sociétaire de l’Acadé-
mie de la FAF était
déjà pisté par plu-
sieurs clubs avant
d’opter pour le FC
Dijon avec lequel il a
signé un contrat de deux
années. Ce joueur dispose de
grandes qualités, comme a été rap-
porté même par le site internet de ce
club.
Hamroune :
«Je suis heureux d’avoir
opté pour le FC Dijon»
Dans une déclaration
faite au site du FC
Dijon, l’ex-espoir de
la formation de la
JSM Béjaïa, Ham-
roune, a affiché sa
grande joie en optant
pour le FC Dijon : «Je
suis heureux d’avoir signé
pour ce club avec lequel j’espère
réussir et lui donner un plus. D’ail-
leurs, en dépit des intérêts d’autres clubs,
j’ai opté pour le FC Dijon et je souhaiterais
être à hauteur des attentes.»
H. L.

du

Djabaret : «Nous sommes appelés à enchaîner avec un deuxième résultat positif»

Le moral est au beau fixe étant donné que nous continuons à nous préparer dans de bonnes conditions en prévision de cette rencontre face à l’USMM Had- jout qui revêt une grande importance à notre égard. Le succès que nous avons ramené de Boussaâda nous a permis de passer un bon Aïd et préparer convena- blement les prochaines rencontres, à commencer par celle de ce vendredi où la victoire est impérative pour se per- mettre de conserver notre place sur le podium et faire le plein à domicile. Exactement, vous êtes dans l’obliga- tion de se racheter après le faux pas concédé lors de la précédente jour- née, n’est-ce pas ? Bien évidemment, je crois que le faux pas que nous avons concédé précédem- ment face à l’ABM nous mettra déjà sous pression où on doit impérativement faire le maximum pour empocher les trois points de la victoire et conserver notre première place au classement. Les joueurs sont conscients de ce qui les at- tend et décidés à renouer avec les vic- toires sur notre terrain. Et comment s’annonce ce match pour vous ? Ça sera un match difficile dans la me- sure où nous aurons affaire à une équipe qui occupe une place dans le bas du ta- bleau et qui se déplacera chez nous pour nous surprendre. De notre côté, on n’a pas droit à d’autres échecs au risque de se retrouver dans une situation délicate surtout que avons déjà concédé deux semi-échecs jusque-là et on ne doit pas céder d’autres points. Exactement, quelle explication don- ner au fait que vous gagniez à l’exté- rieur et pas à domicile ?

C’est clair, à l’extérieur, nos ad- versaires ouvrent le jeu et nous sai- sissons ces avantages pour inscrire des buts et revenir avec des vic- toires avec un trois sur trois jusqu’à présent. Contrairement aux matches à domicile où ils viennent pour défendre et ne nous laissent pas d’espaces. Ce qui nous créé des difficultés. Vous êtes appelé à prendre part au match contre l’USMM Hadjout ce vendredi, votre commentaire ? Je ne vous cache pas que je suis prêt à prendre ma place dans le cas où le coach me fait appel, d’autant plus que je me suis déjà préparé pour ces circonstances et j’ai tra- vaillé à fond aux entraînements. Pour cela, je dirais que je suis apte sur tous les plans à aider mon équipe à réussir un bon résultat et confirmer notre dernier succès face à l’ABS. Et comment évaluez-vous le parcours de votre équipe jusque-là ? Je crois que nous avons effectué un parcours amplement positif, au point d’occuper la première place au classement, avec 13 points et il n’y a pas mieux que cela. Certes, c’est encore trop tôt d’en parler de l’accession, mais nous sommes sur la bonne voie et j’espère que nous conserverons cette place de leader aussi longtemps que possible. Entretien réalisé par H. L.

aussi longtemps que possible. Entretien réalisé par H. L. Appelé à rempla- cer son camarade Kacem

Appelé à rempla-

cer son camarade Kacem qui est retenu avec la sélec- tion na-

tionale

Olym-

pique où

il man-

quera les deux prochains matches de son équipe, le gardien

Djabaret affirme dans cet entretien qu’il nous a ac-

cordé que son équipe est en bonne forme et se prépare dans de bonnes condi- tions pour réussir un

bon résultat, tout en estimant que cette rencontre face à l’USMM Hadjout ne doit pas être facile, étant donné

qu’ils se déplace- ront chez nous pour réussir le meilleur ré- sultat possible.

A quelques heures seule- ment du rendez-vous important face à

l’USMM Had-

jout, com-

ment se

trouve le

moral

groupe ?

www.lebuteur.com N° 2788 Ligue 2 21 Jeudi 9 octobre 2014 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2788
Ligue 2
21
Jeudi 9 octobre 2014
Coup d’œil

USMB