Vous êtes sur la page 1sur 1

FICHE BREVET N6

LES FIGURES (OU PROCEDES) DE STYLE


Une figure de style, cest une faon pour lauteur dexprimer une ide ou un sentiment grce une faon dutiliser
les mots en leur donnant une force particulire. Il peut jouer sur le lexique ou sur la syntaxe des prases.
Les figures de ! resse"#!$%e &
!a comparaison " deux lments sont rapprocs cause dun point commun. !e rapprocement seffectue grce
un mot#outil de comparaison" comme, tel, sem$ler, pareil ...
%x " Il est $eau comme un dieu. %lle a&ait des yeux pareils des agates. 'e camp de $l ressem$le un ocan.
!a mtapore " il sagit dune comparaison sans mot#outil entre deux lments qui nont da$itude pas de point
commun &ident. %lle est plus frappante que la comparaison.
%x " 'e garon, cest un dieu( !es agates de ses yeux $rillaient. 'et ocan de $l est super$e.
!a personnification " cest la reprsentation dune cose ou dun animal sous une forme umaine. )cest un cas
particulier de la mtapore* %x " !e &ent mugissait dans les $rances et urlait sous les portes.
!allgorie " on utilise un +tre &i&ant ou une cose pour reprsenter une ide. %x " la mort est sou&ent sym$olise
par une femme arme dune faux.
Les figures de '())(si*i($ &
!antitse " deux mots ou expressions sopposent. %x " ,ai su monter, jai su descendre
,ai &u lau$e et lom$re en mes cieux.
!oxymore " 'est le rapprocement de deux termes normalement antittiques, opposs.
%x " le noir soleil de la mlancolie- un mort#&i&ant
!e ciasme " sur . lments, le premier et le .me peu&ent +tre associs, le /me et le 0me peu&ent +tre
rapprocs. %x " %t lon &oit de la flamme aux yeux des jeunes gens
1ais dans loeil du &ieillard on &oit de la lumire. )2ugo*
!antiprase " expression ironique dune ide par son contraire. %x " 3, tu es $elle comme a( 4a ne &a pas du
tout.
Les figures de ! r+)+*i*i($ &
!e paralllisme " rptition de la m+me construction dans / prases ou / propositions.
%x " )...* cria#t#elle en lui jetant une pierre- )...* urla#t#il en se prcipitant &ers lui.
!anapore " Un mot ou une expression est rpte en t+te de prase, de &ers.
!numration, laccumulation " il sagit de la juxtaposition de mots spars par des &irgules. 'ela acclre le
rytme, cre le suspense ou souligne la$ondance.
Les figures de 'e,!g+r!*i($ &
!yper$ole " exagration dpassant la ralit. %x " 5u es un gnie.
Les figures de '!**+$u!*i($ &
!eupmisme " on coisit un terme plus fai$le que ce que lon &eut dire )sou&ent afin de ne pas coquer*
%x " 6Il nous a quitts7 pour 6Il est mort7. 6!es non#&oyants7 pour 6les a&eugles7.
!a litote " il sagit dattnuer la ralit en utilisant notamment une tournure ngati&e. Implicitement, le sens
dpasse ce qui est dit. %x " %lle nest pas mal( )4 elle est super$e*
Mlle Dunoyer, collge Eugne Carrire, Gournay-sur-Marne (93)