Vous êtes sur la page 1sur 40

Grand

aviGnon

MaG

#19

automne

2014

dossier
dossier

à chacun

son toit

MaG #19 automne 2014 dossier à chacun s o n toit Trimestriel d’information de la Communauté
MaG #19 automne 2014 dossier à chacun s o n toit Trimestriel d’information de la Communauté

Trimestriel d’information de la Communauté d’agglomération du Grand Avignon

ça

fait

La saison culturelle entre en scène

figure

Christophe emprin, la success story de l'assurance

ServiCe

La nouvelle

aveC

Citoyen

gare routière

date

StyLe

SOMMAiRE

8
8
28
28
32
32

ça fait date

4

La saison culturelle entre en scène

vie d'agglo

8

z

Le Grand Avignon mobilise les acteurs économiques

z

Covoiturage : la solution économique !

z

Tout le Conservatoire à portée de clic !

z

Le numérique a la cote !

z

Bienvenue au nouveau directeur de l'Opéra

z

200 ème Don de Soi à l’Opéra Grand Avignon

z

Jean-Pierre Bellucci, les commerçants lui disent merci !

z

Tram ou BHNS : une étude pour comparer et décider

z

Les Teinturiers ont retrouvé leurs pavés

z

Jean-Marc Roubaud confie le portefeuille des finances à Cécile Helle

z

La Loi ALUR expliquée aux élus

z

Un studio optimisé pour les danseurs

z

écotrophélia : incubateur de talents

z

Collecteur Sud : pour un réseau plus performant

z

RestoNouvo, une 2 ème édition prometteuse

z

Montana, résidence dynamique pour des séniors actifs

z

Jean-Marc Roubaud élu administrateur du GART

doSSier

14

Jean-Marc Roubaud élu administrateur du GART doSSier 14 à chacun son toit La belle histoire 2

à chacun son toit

La belle

histoire

28

Les Jardins de la Méditerranée au cœur de la solidarité

figure avec style

30

Christophe Emprin, la success story de l'assurance

Service

citoyen

32

z

La nouvelle vie de la gare routière

z

TCRA au rythme des élèves

z

Saison culturelle :

le Grand Avignon bichonne le jeune public

vie des

grand

communes

22

agenda

37

L'actualité des communes du Grand Avignon

gam - Trimestriel d’information de la Communauté d’agglomération du Grand Avignon Numéro 19 - AuTomNe 2014 Direction de la publication : Ludovic morel Rédaction : service communication Conception de la maquette et mise en page : sur le pont ! communication Crédits photos : Karine Legoix, Anne Van der Stegen, Ville d'Avignon Imprimerie : Léonce Deprez

grand avignon 320, chemin des meinajariès - BP 1259 Agroparc - 84911 Avignon Cedex 9 Tél. 04 90 84 47 00 / Fax 04 90 84 47 01 contact@agglo-grandavignon.fr - www.grandavignon.fr

ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h30, pendant les vacances scolaires du lundi au vendredi de 8h45 à 12h et de 13h30 à 17h45

Imprimé sur papier recyclé.

2 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

#19 comme les mesures en faveur de l’accession à la propriété, pour permettre aux ménages
#19 comme les mesures en faveur de l’accession à la propriété, pour permettre aux ménages
#19 comme les mesures en faveur de l’accession à la propriété, pour permettre aux ménages

#19 comme les mesures en faveur de l’accession

à la propriété, pour permettre aux ménages

les plus modestes et aux classes moyennes de réaliser leur rêve légitime de devenir proprié- taires.

réaliser leur rêve légitime de devenir proprié- taires. Jean-marc roubaud Président du Grand Avignon Maire de

Jean-marc roubaud

Président du Grand Avignon Maire de Villeneuve lez Avignon

Le Grand Avignon inscrit sa politique du lo- gement dans une démarche d’échange et de recherche de solutions avec les communes, no- tamment celles qui sont en déficit par rapport aux obligations fixées par la loi. Il se mobilise pour permettre la construction de logements, grâce à un outil appelé Programme local de l’habitat, ou PLH. Pour faciliter la construction de logements, le Grand Avignon subventionne chaque année des projets immobiliers à hau- teur d’un million d’euros. L’Agglomération apporte également sa garantie aux emprunts contractés par les bailleurs sociaux pour les aider à réaliser leurs projets. En 2013, sa ga- rantie a ainsi dépassé les 15 millions d’euros.

L e logement est l’une des préoccupa- tions majeures des élus de la Com- munauté d’agglomération du Grand Avignon. C’est également un enjeu

primordial pour nous tous, parce qu’il consti- tue une condition essentielle de l’accès à l’em- ploi, à l’école et de la bonne intégration dans notre société.

Bien loger l’ensemble des habitants du Grand Avignon, c’est une tâche qui n’est malheureu- sement pas encore totalement accomplie. Car les besoins sont toujours là, nombreux, pres- sants, et rendus nécessaires par la pression démographique importante dans une région et une agglomération qui attirent toujours plus nos concitoyens. Notre agglomération a en effet gagné près de 1 600 habitants par an depuis 1999.

Nous devons donc organiser le développement du Grand Avignon, plutôt que le subir. Et cette nécessité passe par la mise à disposition d’une offre de logements adaptée aux revenus et be- soins de chacun, avec des loyers abordables pour toutes les familles. Dans la plupart des villes et villages de notre agglomération, où les coûts du foncier et des loyers sont de plus en plus élevés, où les jeunes ménages, où nos séniors ont de plus en plus de mal à se loger, la question de l’offre de logement ne peut être purement et simplement renvoyée à la sphère privée.

Dans un département et une agglomération où 70 % des habitants y sont éligibles, le lo- gement locatif social a toute sa pertinence,

L’objectif est de parvenir à une répartition équi- librée de l’offre de logements sur l’ensemble du territoire de l’Agglomération. Conformé- ment aux objectifs fixés dans le PLH du Grand Avignon, ce sont ainsi 1 200 habitations qui ont vu le jour chaque année, soit plus de 7 100 logements entre 2005 et 2010.

Tous les efforts ne se résument cependant pas à produire de la quantité. Les nouvelles formes urbaines n’ont plus rien à voir avec les grandes tours ou les « barres » HLM des années 1950 à 1970. Les nouveaux programmes s’inscrivent dans une optique de qualité du bâti et d’amé- nagement durable, soucieuse des économies d’espaces et de la réduction des déplacements. Les logements sont désormais pensés pour s’in- sérer intelligemment dans leur environnement. Contrairement aux idées préconçues, la qua- lité du logement est aujourd’hui aussi élevée dans les programmes publics que privés.

Grand Avignon magazine vous invite à décou- vrir, dans ce dix-neuvième numéro, toutes les actions de l’Agglomération en matière d’habi- tat, pour offrir à toutes et à tous un logement adapté et répondre aux évolutions des modes de vie.

toutes et à tous un logement adapté et répondre aux évolutions des modes de vie. grand

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

3

Ça fait date c

© Yann orhan

La saison

culturelle

entre en scène

date c © Yann orhan La saison culturelle entre en scène M ontserrat Caballé, Roberto Alagna,

M ontserrat Caballé, Roberto Alagna, Jessye Norman, Natalie Dessay, José Van Dam, Barbara Hen-

dricks… En quarante ans, l’Opéra Grand Avignon a accueilli les plus grands noms de la scène lyrique mondiale. Et ce n’est pas fini. Cette saison encore, Raymond Duffaut, qui officie à la programmation, avec le souci de la qualité, de la diversité et de l’accessibilité au plus grand nombre, nous a réservé encore de nombreuses sur-

prises.

à l’opéra grand avignon comme à L’autre Scène, de vedène, la saison vient de débuter ! Le premier offre une programmation excep- tionnelle où se mêlent concert lyrique, théâtre, danse, opéra, chanson française, spectacle humoristique. L’autre Scène décline une saison colorée, ouverte sur le monde, avec des saveurs d’ici et d’ailleurs mêlant danse, concert rock, théâtre et opéra baroque.

© Gassian8096
© Gassian8096

Serge Lama, Julien doré, asaf avidan, nolwenn Leroy

4 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

Ça fait date c d

© Philippe Gromelle orange

Ça fait date c d © Philippe Gromelle orange « C'est un très joli personnage que

« C'est un très joli personnage que je suis heureuse d'interpréter ici. »

interview

Ludivine gombert

grand avignon mag : vous interprétez vincenette, la sœur de vincent, dans l’opéra « mireille », le chef d’œuvre de gounod. Comment abordez-vous ce rôle ?

chef d’œuvre de gounod. Comment abordez-vous ce rôle ? Le personnage de Vincenette est un personnage

Le personnage de Vincenette est un personnage d'une grande douceur et qui est déterminant puisque c'est elle qui vient prévenir mireille que Vincent a été blessé par ourrias. mireille décidera ensuite de partir pour les Saintes-maries-de-la-mer, voyage qui la conduira vers la mort. Nous avons d'ailleurs avec mireille un très joli duo. C'est un très joli personnage que je suis heureuse d'interpréter ici.

manfrino - Laconi

une centaine de levers de rideau

Le lyrique bien sûr reste un maillon fort, avec notamment le Requiem de Mozart en octo- bre, « Mireille » de Gounod » en décembre

« La Bohème » de Puccini en février,

« Hamlet » au printemps, avec Patrizia

Ciofi. La danse est également très présen- te avec une douzaine de dates, dont une « Cendrillon » très attendue, chorégraphiée par éric Belaud, avec les danseurs du Bal- let de l’Opéra Grand Avignon. La musique symphonique - avec l’Orchestre Régional Avignon Provence sous la direction de Samuel Jean –, la musique de chambre (Karine Deshayes, Renaud Capuçon) et la musique baroque raviront les mélomanes les plus avertis tandis que les spectacles de variétés et humour – Asaf Avidan, Julien Doré, Serge Lama, Nolwenn Leroy – per-

grand avignon mag : Cet opéra est une ode à la Provence, inspi- rée du célèbre poème, mireio, de frédéric mistral, le fondateur du félibrige, dont nous célébrons cette année le centenaire de la disparition. mais la tragédie chère aux grecs n’est pas loin.

 

en effet, Gounod et mistral ont d'ailleurs travaillé en étroite collaboration à la réalisation de cet opéra. Nous retrouvons ici quelques points de la tragédie grecque puisqu'après son épopée, pour rejoindre Vincent aux Saintes-maries de-la-mer, mireille trouvera finalement la mort consumée par le soleil. une voix céleste l'appellera d'ailleurs à la joindre.

 

grand avignon mag : Le fait d’interpréter ce livret à avignon, terre de Provence, revêt-il un sens particulier pour vous ?

Je suis toujours très heureuse de venir travailler dans cette maison, mais il est vrai que le fait d'interpréter une œuvre écrite dans cette belle région ajoute encore un peu plus de plaisir. Le décor est là sous nos yeux, les odeurs, la lumière tout nous permet d'être dans cet ouvrage à 100%. C'est une belle musique et les personnages sont très riches.

mettent d’élargir le public. Très présente comme chaque année, la saison théâtrale proposera des têtes d’affiche comme Josiane Balasko/Marilou Berry, Françoise Fabian/Rachida Brakni, Michel Leeb, Michèle Bernier/Frédéric Diefenthal ou Richard Berry/Jean Reno. à cette programmation riche et éclectique s’ajou- tent les Aper’Musique, Aper’Opéra ainsi que les conférences, rencontres, portes-ouvertes et ex- positions qui rythment la vie de ce « phare de la vie culturelle du Grand Avignon ».

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

5

Ça fait date c

Ça fait date c 2 ème pour L’autre scène ! éclectique, variée, ambitieuse, mêlant concerts d’artistes

2 ème

pour L’autre scène !

éclectique, variée, ambitieuse, mêlant concerts d’artistes prestigieux (lire ci-dessous l’interview de Camille Chamoux), théâtre, humour, danse contemporaine, et accordant une grande place au jeune public : la 2 ème saison culturelle de L’Autre Scène s’est ouverte le 20 septembre dernier. Du jazz manouche a accompagné la soirée d’ouverture, reflet d’une programmation colorée, avec des saveurs d’ici et d’ailleurs. De l’opéra baroque « Orphée » aux musi- ques du monde avec l’Orchestre National de Barbès, de la danse contemporaine avec Demalenmaux ou Eeexeeecuuuutiooooons ! au Ballet de l’Opéra Grand Avignon avec « Cendrillon », du rock avec Les Flangers au flamenco-oriental avec Souad Massi, L’Autre Scène invite à s’émouvoir, à s’éton- ner, à se bouger. B

www.lautrescene.com Le groupe de rock Les Flangers © Les Flangers
www.lautrescene.com
Le groupe de rock
Les Flangers
© Les Flangers

interview

Camille Chamoux

« J'essaie d’être drôle et exigeante ! »

6 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

grand avignon mag : vous présentez le 11 avril prochain à L’autre Scène votre deuxiè- me one woman show « née sous giscard ». Pourquoi ce titre ?

J'avais envie d'écrire sur ma génération, coincée entre les babyboomers qui ont reconstruit la France,

connu le plein emploi et fait 68, et la génération Y qui a grandi avec les nouvelles technologies et les clefs du monde moderne. Nous, on est balloté, un peu perdu, on a connu la crise à l'âge où on vous de- mande ce que vous rêvez de faire et le sida à l'âge où on embrasse pour la première fois sur la bouche :

on flippe beaucoup. Prendre des décisions, s'engager

on est né à la dernière époque un peu sereine : giscard était l'emblème de cette france encore flo-

et nous on a grandi en s'en posant

rissante, qui ne se posait pas encore beaucoup de questions trop !

c'est pas trop « Née-sous-Giscard »

Ça fait date c d

© Dan Aucante

Cyril Bruneau

©

Souad Massi Elektro kif © Victor Delfim
Souad Massi
Elektro kif
© Victor Delfim

grand avignon mag : Le grand public vous connaît comme la voisine de Clem, la fiction de tf1, mais vous prêtez aussi votre voix à des personnages de Silex and the city, sur arte. éclectique ?

Je suis très éclectique, depuis toujours ! J'ai fait des chroniques comiques sur Canal et sur France2, j'ai fait du cinéma d'auteur avec Virginie Despentes, je fais aujourd'hui un seul-en-scène où j'essaie d'être à la fois drôle et exigeante, ce qui compte c'est la qualité de chaque chose et la dose de travail qu'on y met ! Il n'y a pas de genres ou de gens qui m'intéressent a priori plus que d'autres. L'humour et l'intelligence se glissent dans bien des formes, et c'est ça qui m'émoustille !

© Cyril Bruneau
©
Cyril Bruneau

grand avignon mag : vous êtes venue à plusieurs reprises à avignon dans le cadre du festival. L’agglo vous inspire ?

Je connais très bien Avignon ! J'y ai joué de nombreux spectacles

et je suis venue avec Drucker faire des

émissions en délocalisation du temps où je chroniquais pour eu- rope 1 ! J'adore cette région. Je m'y sens chez moi, et à chaque fois que j'arrive à la gare d'avignon, je suis heureuse.

(dans le In, dans le off

)

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

à la gare d'avignon, je suis heureuse. (dans le In, dans le off ) grand avignon

7

Vie d’agglo

Vie d’agglo Le Président du Grand Avignon Jean-marc roubaud et la 1 è r e Vice-présidente

Le Président du Grand Avignon Jean-marc roubaud et la 1 ère Vice-présidente du Grand Avignon Cécile Helle, ont rencontré les acteurs économiques du territoire.

économie

Le grand avignon mobilise les acteurs économiques

J ean-Marc Roubaud, Président du Grand Avignon, et Cécile Helle, 1 ère Vice-présidente déléguée à

l’économie, ont décidé de faire de l’économie une des priorités du mandat qui débute. Dans cette perspective, les élus du Grand Avignon ont souhaité rencon- trer rapidement les principaux ac- teurs économiques du territoire : un premier échange s’est ainsi déroulé le 16 juillet dernier dans les locaux du Grand Avignon, rassemblant no- tamment les représentants de la CCI, de la Chambre d’Agriculture, de la CGPME, de l’INRA, de la CAPEB… Les échanges, très riches,

déplacements

se sont organisés autour de 4 thèmes essentiels : foncier économique, projets stratégiques, emploi et appui aux entreprises. Les participants, particulièrement satisfaits de cette occasion de com- muniquer et de développer des sy- nergies, ont prévu de se rencontrer à nouveau à l’automne, pour poursui- vre les réflexions engagées.

Le Grand Avignon investit chaque année près de 120 msur le territoire, contribuant de ce fait au soutien de l’économie locale.

Covoiturage :

la solution économique !

L e Grand Avignon investit for-

tement dans les transports col-

lectifs et souhaite proposer des

modes de déplacements performants, respectueux de l’environnement, qui offrent une vraie alternative à la voi- ture. Le Grand Avignon a donc choisi de soutenir la plateforme de covoiturage www.covoiturageavignonvaucluse.fr portée par Azimut Provence, avec le soutien de 14 groupements ou em-

ployeurs de Vaucluse (Agroparc, Cen- tre hospitalier d’Avignon, Courtine

8 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

Accueil, Entrepreneurs d’Entraigues, GEBC Caumont Balarucs, Pôle d’acti- vités de Fontcouverte, MIN d’Avignon, La Poste, l’Université, la CCI…). Le covoiturage est un mode de dé- placement dont les bénéfices sont nombreux pour l’environnement et pour les utilisateurs, grâce au partage des coûts notamment. Il est prati- que pour les déplacements domicile- travail, et pour vos sorties.

renseignements sur www.covoiturageavignonvaucluse.fr

Culture Tout le conservatoire à portée de clic ! action phare de cette rentrée, la
Culture
Tout
le conservatoire
à portée de clic !
action phare de cette rentrée,
la mise en place d’un
nouveau site internet pour le
Conservatoire va permettre aux
élèves mais aussi au grand public
d’accéder facilement à toute
l’information utile concernant
l’établissement : dernières
actualités, infos pratiques sur
la scolarité et présentation des
spectacles seront mis en avant.
accessible depuis ordinateurs,
mobiles et tablettes, ce nouveau
site web permettra également un
accès direct vers les autres sites
culturels du grand avignon :
L'opéra grand avignon, L'autre
Scène, Les nuits de l’avent…
à découvrir d’urgence !
www.leblogduconservatoire.com

économie

Le numérique a la cote !

économie Le numérique a la cote ! Ce sont près de 400 visiteurs professionnels qui ont

Ce sont près de 400 visiteurs professionnels qui ont pu découvrir les outils et les solutions numériques pour augmenter la compétitivité de leur entreprise, à l’occasion de la 2 ème édition du Salon du numérique en Vaucluse. Répartis sur trois espaces, un quartier Logiciels, un espace matériel et réseaux et un village web, trente prestataires ont pu présenter avec enthousiasme et pro- fessionnalisme leurs solutions et services numériques. « Les chefs d’entreprises de notre région peuvent trouver localement des solutions sans se tourner vers Mar- seille, Lyon ou Paris », a-t-on pu entendre du côté d’Avignon Delta Numérique, organisateur du salon. Véritable succès, ce 2 ème Salon du Numérique en Vaucluse a réussi à mêler rencontres d’affaires, business et retours d'expérience, autour de conférences sur des thèmes variés, comme le référence- ment naturel, le cloud pour les PME ou les réseaux sociaux.

ment naturel, le cloud pour les PME ou les réseaux sociaux. opéra Bienvenue au nouveau directeur

opéra

Bienvenue

au nouveau

directeur

ronan allaire, 42 ans, succède à Pierre Guiral à la tête de l’Opéra Grand Avignon. Natif de Nantes, ce spécialiste de la musique ancienne a un parcours original qui lui confère à la fois une compétence culturelle et administrative. « Je suis ici clairement pour m’occuper de la gestion. La programmation incombera jusqu’en 2016 à Raymond Duffaut, qui est une référence, et aux côtés de qui j’aurai une véritable opportunité d’évoluer », s’enthousiasme Ronan Allaire. Souhaitons-lui la bienvenue !

Solidarité 200 ème don de Soi à l’opéra grand avignon L'Autre Scène, puis l’Opéra Grand
Solidarité
200 ème don de Soi à l’opéra
grand avignon
L'Autre Scène, puis l’Opéra Grand Avignon, ont rejoint en juin dernier
la chaîne de solidarité « Le Don de Soi » : l'Opéra est ainsi devenu le
200 ème lieu à accueillir la toile du Don de Soi, une action initiée il y a
quatre ans par l’avignonnaise Hélène Palumbo pour sensibiliser le
public au don d’organes.
« Le Don de Soi », c'est au départ une chanson écrite par Hélène
Palumbo, auteur, compositeur, interprète, puis inscrite sur une toile
que différents lieux accueillent dans le département et même
au-delà : mairies, écoles, restaurants, cabinets médicaux…
Une initiative soutenue par le Grand Avignon, qui a financé l’accueil
de la toile dans ces deux lieux de culture emblématiques de l’Agglo-
mération que sont L’Autre Scène et l’Opéra Grand Avignon.
découvrez l’association Le don de Soi sur www.dondesoi.fr
« Le don de soi, c’est le choix de chacun. Le décider avant, permet
qu’après personne ne le fasse à votre place. » Hélène Palumbo
Vie d’agglo
Merci
Merci

Hommage

Jean-Pierre Bellucci, les commerçants lui disent merci !

Professionnel engagé dans la défense du petit commerce, président de la fédération du commerce de proximité avignonnais et de l’association Cœur de tram, créateur de la grande braderie d’Avignon, Jean-Pierre Bellucci est décédé, victime d’un brusque accident cardiaque. Jean-Marc Roubaud, Président du Grand Avignon, les élus et les services de la

Communauté d’agglomération présentent leurs condoléances les plus sincères à sa famille et à ses proches. Le franc-parler, la disponibilité, la détermination et le courage qu’il mettait à défendre la cause du commerce de proximité en faisaient un personnage très attachant. Les commerçants du

Grand Avignon lui savent gré des batailles qu’il avait menées contre le village de marques de Fournès et les projets d’extension de galeries commerciales.

village de marques de Fournès et les projets d’extension de galeries commerciales. grand avignon mag AuTomNe

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

9

transports tram ou BHnS : une étude pour comparer et décider De gauche à droite
transports tram ou BHnS : une étude pour comparer et décider De gauche à droite

transports

tram ou BHnS : une étude pour comparer et décider De gauche à droite :
tram ou BHnS : une étude
pour comparer et décider
De gauche à droite : Patrick vacaris, Vice-président du Grand Avignon, Cécile Helle,
1 ère Vice-présidente du Grand Avignon et maire d'Avignon, Jean-marc roubaud, Président
du Grand Avignon et maire de Villeneuve lez Avignon, et Joris Hébrard, Vice-président
du Grand Avignon et maire du Pontet
Vie d’agglo

L e Grand Avignon sera-t-il doté d'un Tram, d'un réseau de Bus à Haut Niveau de Service

(BHNS) ou d’un mix des deux ?

Quatre mois après les élections mu- nicipales et communautaires mar- quées par l’arrivée de nouveaux élus, le Grand Avignon, maître d’ouvrage des investissements

« transports » de l’Agglomération,

a décidé de lancer une expertise

indépendante pour éclairer les élus dans leur choix. En présence des nouveaux maires d’Avignon,Cécile Helle,etduPontet, Joris Hébrard, le président du Grand Avignon,Jean-MarcRoubaud, aainsi annoncé, le 11 juillet dernier, qu'il avait commandé un rapport « pour étudier toutes les options pos- sibles », car « la donne a changé » depuis les décisions prises à l’unani- mité en 2010, avec une conjoncture économique fortement dégradée. « Lancer aujourd’hui un investisse-

ment de 250 M, compte tenu du dé- sengagement de l’état, n’est plus en- visageable. Celui-ci va coûter 15 Mà l’agglomération d’ici 2017. Il y a aussi une incertitude quant à la sub- vention de l’état de 30 M, l’absence de participation de la région et des Conseils généraux de Vaucluse et du Gard, un versement transport en baisse par rapport à nos prévisions, les réformes territoriales dont on ne sait rien…Tous ces éléments font que la prudence s’impose à nous » com- mente-t-il. Le Grand avignon estime aujourd’hui pouvoir s’appuyer sur une enveloppe de 130 M, hors subventions, pour faire sortir avignon et sa proche péri- phérie du "tout-automobile" ». L'étude devra dire ce qui peut être réalisé avec cette somme. Les conclusions du cabinet d'experts indépendants sont attendues d’ici la fin de l’automne.

« Lancer aujourd’hui un investissement de 250 m, compte tenu du désengagement

10 grand avignon mag

de l’état, n’est plus envisageable.

AuTomNe 2014

#19

«

travaux

Les teinturiers ont retrouvé leurs pavés

Après un an de travaux, la rue des Teinturiers, chère au cœur des habitants de l’agglomération, a retrouvé sa fameuse calade. Le chantier titanesque, financé en partie par le Grand Avignon et réalisé par la mairie d'Avignon, a permis de finir de relier le quartier au tout-à-l'égout. Le centre historique de la ville est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995 et la rue des teinturiers, classée en Secteur Sauvegardé :

ce contexte particulier a nécessité, préalablement aux travaux, une longue concertation avec les riverains et la Commission des Sites, afin de pouvoir coupler les travaux de réaménagement des voies demandés par les habitants à ceux liés aux réseaux d’eau et d’assai- nissement, pris en charge par le Grand Avignon. Lieu emblématique d'Avignon, avec ses roues à aubes et ses restaurants au bord de l’eau, la rue des Teinturiers a donc désormais retrouvé tout son charme… le confort d’un réseau d’as- sainissement performant en plus.

d’un réseau d’as- sainissement performant en plus. 1 500 m 2 de surface concernés par les

1 500 m 2 de surface

concernés par les travaux

150 000 pavés à remettre en place pour la calade

coût global de l'opération :

1,128 m,

dont 273 000 pour l’eau et l’assainissement

la calade coût global de l'opération : 1,128 m € , dont 273 000 € pour

délégation

Jean-marc roubaud confie le portefeuille des finances à Cécile Helle

roubaud confie le portefeuille des finances à Cécile Helle Le président du Grand Avignon, Jean-marc roubaud,

Le président du Grand Avignon, Jean-marc roubaud, a décidé de confier la délégation des finances à Cécile Helle, 1 ère vice-présidente du grand avignon. Cécile Helle, qui conserve par ailleurs la délégation au développement écono- mique, devient donc 1 ère vice-présidente du Grand Avignon, déléguée aux finan- ces et au développement économique ; preuve de la relation de confiance et du respect mutuel qui anime la gouver- nance du Grand Avignon. Patrick vacaris, qui était jusqu’à présent Vice-président délégué aux finances et à la mutualisation, devient donc Vice-président délégué à la mutualisation et rapporteur du budget au conseil communautaire.

Par choix personnel, Patrick vacaris, a en effet préféré se consacrer entière- ment à la mutualisation des services entre le grand avignon et ses communes membres, qui constitue un enjeu majeur du mandat pour faire baisser les coûts de fonc- tionnement du grand avignon et compenser en partie la baisse des dotations de l’état.

formation La Loi aLur expliquée aux élus Maître Patrick Hocreitère a détaillé aux élus du
formation
La Loi aLur expliquée aux élus
Maître Patrick Hocreitère a détaillé aux élus du Grand Avignon
les principales dispositions de la loi ALUR
La loi pour l’accès au Logement et un urbanisme rénové, dite loi aLur,
publiée le 26 mars dernier au Journal Officiel, aborde de nombreuses thé-
matiques : rapports entre locataires et propriétaires, lutte contre l’habitat
indigne, modernisation des documents d’urbanisme, recyclage des friches
industrielles en projets immobiliers, ainsi que bien d’autres sujets.
Afin de bien maîtriser toutes les dispositions induites par cette loi, les
maires de l’Agglomération, accompagnés de leurs élus à l’urbanisme, ont
participé en juin dernier à un petit-déjeuner organisé par le Grand Avignon
et dédié aux volets urbanisme et environnement de la loi ALUR.
Un succès pour cette formation, qui a rassemblé une cinquantaine de par-
ticipants, autour de thèmes comme les nouveautés en matière de permis
de construire, de lotissements, de ZaC et de financement des opérations
d’aménagement.
Vie d’agglo

Conservatoire

un studio optimisé pour les danseurs

L ieu emblématique pour les

danseurs de tous âges, le

studio Balanchine, au rez-

de-chaussée du pôle danse du Conservatoire du Grand Avignon, rue Ferruce, s’est offert une cure de jouvence cet été : l’équipe techni- que du service Patrimoine de l’Ag- glomération a piloté d’une main de maître un chantier de rénovation complète du lieu. électricité et peintures ont été entièrement refaites et un pla- fond rayonnant a été installé : les danseurs pourront profiter dès la rentrée d’un nouvel environnement plus confortable et adapté à leurs besoins. Le chantier, entièrement financé par le Grand Avignon, a également

vu intervenir des entreprises loca- les, notamment pour l’installation d’un plancher spécifique, offrant un excellent amorti aux danseurs. Un chantier rondement mené, mal- gré un timing très serré.

Un chantier de près
Un chantier de près

Un chantier de près

Un chantier de près de 80 000 euros

de 80 000 euros

Un chantier de près de 80 000 euros

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

11

Vie d’agglo

Vie d’agglo

Vie d’agglo Vie d’agglo agroalimentaire écotrophélia : incubateur de talents L a finale d’écotrophélia France,
Vie d’agglo Vie d’agglo agroalimentaire écotrophélia : incubateur de talents L a finale d’écotrophélia France,
Vie d’agglo Vie d’agglo agroalimentaire écotrophélia : incubateur de talents L a finale d’écotrophélia France,

agroalimentaire

Vie d’agglo Vie d’agglo agroalimentaire écotrophélia : incubateur de talents L a finale d’écotrophélia France,

écotrophélia :

incubateur de talents

L a finale d’écotrophélia France, trophées étudiants de l’inno- vation alimentaire, organi-

sée en juillet dernier au Palais des Papes d’Avignon, a distingué sept produits en phase avec les ten- dances actuelles de consomma- tion, avec en prime le vif intérêt des industriels du secteur. Organisée avec le soutien du Grand Avignon, cette manifestation a l’ambition de promouvoir l’entre- prenariat et la compétitivité dans le secteur alimentaire européen, par la mise en œuvre d’un réseau de formation d’excellence.

écotrophélia réussit l’audacieux pari de faciliter les coopérations entre les acteurs de l’enseigne- ment supérieur, de la recherche et des entreprises, pour prépa- rer les produits alimentaires éco- responsables de demain. Lors de la finale en Avignon, devant un jury composé de professionnels de l’industrie, de la gastronomie et de la distribution, plus de 130 étudiants ont présenté une large palette d’innovations respectueuses de l’environnement et conformes aux recommandations nutrition- nelles. L’équipe de Montpellier Supagro, lauréate du Trophée d’Or 2014, re- présentera la France avec son Duo Marin de lardons de la mer, lors de la finale européenne qui se dé- roulera les 19 et 20 octobre 2014 dans le cadre du SIAL à Paris.

Depuis sa création en 2000, écotrophélia France a enregistré la participation de 1 400 étudiants, la création de près de 300 nouveaux produits alimen- taires et 35 innovations alimentaires industrialisées et commercialisées.

12

10

édition 2014

130 étudiants 12 écoles d’enseignement supérieur 17 innovations présentées 25 000 euros de prix
130 étudiants
12 écoles d’enseignement supérieur
17 innovations présentées
25 000 euros de prix

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

travaux

Collecteur Sud :

pour un réseau plus performant

travaux Collecteur Sud : pour un réseau plus performant Afin d'agir concrètement pour l'environ- nement et

Afin d'agir concrètement pour l'environ- nement et soucieux de lutter contre les inondations, le grand avignon a lancé d’importants travaux sur les réseaux d’eaux pluviales et d’assainissement dans le quartier Sud rocade, en complé- ment des travaux engagés sur l’avenue Moulin Notre Dame. Le « Collecteur Sud » est un ouvrage d’assainissement et pluvial majeur, qui permettra à terme de drainer toutes les eaux pluviales du Sud de la commune d’Avignon, entre Durance et Rocade. Véritable barrière hydraulique, son tracé est parallèle à celui de la Rocade Sud, de Monclar à Cap Sud, soit environ 3,5 km, avec une triple fonction : la prévention des inondations, la gestion des eaux issues des canaux qui rejoignaient jusqu’à présent le réseau d’assainis- sement, et la mise en réseau séparatif de tous les quartiers situés au Sud de la rocade. S’appuyant sur une large concertation avec les acteurs du quartier, les travaux sur le Collecteur Sud offriront donc d’ici quelques mois un réseau performant et sûr, notamment par temps de pluie.

DuRée eSTImée DeS TRAVAux :

DuRée eSTImée DeS TRAVAux :

9 mois (août 2014 – avril 2015)

CoûT DeS TRAVAux :

CoûT DeS TRAVAux :

3,3 Mpour la phase en cours

466 mètres linéaires de tuyau pluvial et 620 mètres pour l’assainissement

466 mètres linéaires de tuyau pluvial et 620 mètres pour l’assainissement

gastronomie

restonouvo, une 2 ème édition prometteuse

Après une première édition promet- teuse qui a réuni plus de 3 000 visi- teurs professionnels et une centaine d’exposants, restonouvo, le salon professionnel des restaurations d’aujourd’hui, s'installera au Parc des expositions d’avignon, les dimanche 12 et lundi 13 octobre prochains. RestoNouvo est le rendez-vous profes- sionnel pour faire le point sur toutes les innovations et les dernières tendances du marché de la restauration et des métiers de bouche : santé, nutrition, formation, environnement, législation… Le grand avignon, carrefour de la gastronomie provençale et méditerra- néenne, est partenaire cette année de ce grand rendez-vous professionnel de la région PACA. Succédant à Michel Portos, Christian etienne, le "pape" de la cuisine pro- vençale, sera le président de cette 2 ème édition. Ce Maître Cuisinier de France apportera sans conteste au salon tout son savoir-faire en matière de cui- sine méridionale et de formation des jeunes. Si le salon est réservé aux profession- nels du secteur, le grand public pourra venir quant à lui déambuler les 12 et 13 octobre de 12h à 16h sur l'esplanade du Hall a du Parc des expositions pour déguster les nouveautés "made in Sud" des camions restaurant (food trucks) de la région.

Plus d'infos sur :

www.restonouvo.com et en page 35 de votre magazine

Services

Vie d’agglo
Vie d’agglo

montana, résidence dynamique pour des séniors actifs

montana, résidence dynamique pour des séniors actifs P iscine, jacuzzi, cinéma, restau- un rant, coiffeur et

P iscine, jacuzzi, cinéma, restau-

un

rant, coiffeur et même

espace de jeux pour les petits

enfants : c'est ce qu’offre désormais la résidence Montana, inaugurée par le groupe Steva à Avignon cet été. à mi-chemin entre club de vacances et centre de remise en forme, la rési- dence propose aux séniors toute une palette de services et d'animations sportives et culturelles. Les 120 logements permettent aux résidents de vivre en toute autono- mie, tout en ayant accès à une col- lectivité. Si elle n'est pas médicalisée, cette résidence entièrement aux nor- mes d'accessibilité pour les personnes

à mobilité réduite, prévoit la présen- ce permanente d'auxiliaires de vie. Lors de l’inauguration, près de 200 personnes étaient présentes, parmi lesquelles parents et amis de résidents et autorités locales, dont Jean-Marc Roubaud, président du Grand Avi- gnon, et Pierre-Emmanuel Audoyer, conseiller municipal délégué aux se- niors à Avignon. La cérémonie a été ponctuée par des visites des appartements et une confé- rence sur le thème « Bien vieillir », plus que jamais d’actualité.

www.residences-montana.com

élection

 

Jean-marc roubaud élu administrateur du gart

à l’issue de l’assemblée générale du groupement des autorités organisatrices de transport (gart) qui s’est tenue le 10 septembre, le Président du Grand Avignon, Jean-Marc Roubaud, a été élu au conseil d’administration de ce grou- pement de collectivités. Fondé en 1980, le gart réunit un grand nombre d'agglomérations, de dépar- tements et de régions, qui ont toutes autorité pour organiser les transports sur leur territoire. Plate-forme d'échanges, de retours d’expérience et de réflexion au service des élus en charge du transport, le gart œuvre au déve- loppement d’une mobilité durable. Le GART représente toutes les sensibilités politiques. Son conseil d’administration est composé d’élus de terrain issus d’autorités organisatrices de transports urbains, départementaux et régionaux.

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

13

habitat

habitat à chacun son toit La Communauté d’agglomération agit au quotidien pour proposer à ses habitants
habitat à chacun son toit La Communauté d’agglomération agit au quotidien pour proposer à ses habitants

à chacun

son

toit

La Communauté d’agglomération agit au quotidien pour proposer à ses habitants un logement adapté à leurs besoins et à leurs moyens.

L’accès à un logement social de qualité constitue une de ses actions

prioritaires, dont les objectifs visent une ambition plus large : bâtir une agglomé- ration équilibrée, préparer le territoire aux mutations démographiques, répondre aux enjeux écologiques mais aussi renforcer la solidarité sociale.

14 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

L'aggLo S'engage 2 QueStionS à JoëL granier LeS "nouveaux" LogementS SoCiaux p18 interview
L'aggLo
S'engage
2 QueStionS à
JoëL granier
LeS "nouveaux"
LogementS
SoCiaux p18
interview
giLLeS PeriLHou
et danS LeS
autreS PayS ?
p15
p17
p20
p21

L’engagement

logement

résidence Le Jardin des oliviers

depuis 2005, la Communauté d’agglomération encourage la production de logements neufs et la réhabilitation du parc ancien afin de développer un habitat de qualité accessible à tous et pré- server un équilibre social entre les communes de son territoire.

+ 1 600 habitants

+ 1 600 habitants

+ 1 600 habitants
+ 1 600 habitants par an depuis 1999

par an depuis 1999

+ 1 600 habitants par an depuis 1999

L’ Agglomération a gagné près de

1 600 habitants par an depuis

1999. Une croissance démogra-

phique soutenue qui, si elle révèle bien l’attractivité du territoire, se traduit éga- lement par une demande accrue en loge- ments. Parallèlement, dans un contexte de crise, les ménages aux revenus plus mo-

destes ont de plus en plus de mal à trou- ver un chez-eux adapté à leur situation. C’est pourquoi, depuis 2005, le Grand Avignon mène une politique volonta- riste en matière de construction. Grâce à son premier Programme Local de l’Ha-

bitat (PLH), qui s’est achevé en 2011, la production de logements neufs a été très soutenue : conformément à son objectif, ce sont 1 200 nouvelles habitations qui ont vu le jour chaque année, soit au total plus de 7 100 logements. De quoi « booster » le secteur de la construction par la même occasion. Côté logement social, le nombre de réalisations a, lui, été dépassé : sur les 1 620 prévus, 1 786 ont été créés.

Le Grand Avignon poursuit aujourd’hui cette politique ambitieuse en s’appuyant sur son deuxième PLH. Conformément au besoin établi par le Schéma de cohérence territoriale (ScoT), qui projette une vision d’ensemble du développement du terri- toire, la production de logements neufs a été fixée à 1 400 par an, dont 30% de lo- gements sociaux, 20% d’accession à coût maîtrisé et 50% d’accession libre ou en

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

15

habitat
habitat

7

113

 

logements neufs construits entre 2005 et 2010

 

16 743

   

logements sociaux en 2009 sur le territoire du Grand Avignon

15 me

   

engagés pour soutenir des projets immobiliers en 2013

 

1

396

 

demandes de logements sociaux ont abouti en 2012, sur 6 945

   

70%

 

des ménages de l’agglo sont éligibles au logement social

 

concernés par une réhabilitation. « Nous établissons actuellement les modalités de financement suivant les priorités d’inter- vention avec les bailleurs sociaux », indique Aline Clozel. Quant à la rénovation du parc privé, des aides sont disponibles pour les propriétaires qui souhaitent améliorer la performance énergétique de leur logement. Pour en bénéficier, une seule adresse :

l’Espace info énergie du Grand Avignon, rue Carreterie à Avignon. B

locatif privé. Le tout réparti de manière cohérente sur l’ensemble du territoire. « Si la part de logement social est en adéquation avec les besoins à avignon, ce n’est pas forcé- ment le cas dans les autres communes », ex- plique Aline Clozel, directrice du service Habitat et rénovation urbaine du Grand Avignon. « Beaucoup de jeunes adultes ne trouvent pas à se loger à cause du prix de l’immobilier trop élevé, tout comme des mères de famille qui se retrouvent seules après un divorce avec un ou deux enfants à charge, poursuit Joël Granier, Vice-président du Grand Avignon délégué à l’habitat et à la politique de la ville. Les besoins sont plus que jamais importants ». Ainsi, en 2012, sur 6 945 demandes de logement social sur le territoire du Grand Avignon, près de 30% concernaient les communes hors la ville centre. Les trois quart de ces demandes sont réalisées par des ménages d’une à trois personnes. « Le profil des oc- cupants a changé », remarque l’élu. D’où la nécessité de construire un habitat diversi- fié pour que chacun puisse se loger. Pour faciliter la création de ces loge- ments, le Grand Avignon subventionne chaque année des projets immobiliers à hauteur d’un million d’euros. L’Agglo ap- porte également sa garantie aux emprunts contractés pour réaliser ces projets. En 2013, son engagement a ainsi dépassé les 15 millions d’euros. Si la construction de nouveaux logements est une priorité, la réhabilitation du parc ancien est l’autre enjeu majeur de la po- litique de l’habitat du Grand Avignon. Beaucoup de bâtiments anciens sont dété- riorés et mal isolés. Sur un parc de plus de 16 000 logements, près de 6 000 seraient

un parc de plus de 16 000 logements, près de 6 000 seraient avez-vous droit à
avez-vous droit

avez-vous droit

avez-vous droit à un logement social ?
avez-vous droit à un logement social ?
à un logement social ?

à un logement social ?

à l’image du département, 70% des ménages de l’agglo peuvent accéder au logement social. La condition première est celle des

revenus. en dessous de 1 667 par mois, une personne seule peut se voir attribuer un logement. Pour un couple avec un enfant, il ne faut pas dépasser la barre des 32 140 annuels.

Ce sont les bailleurs sociaux du département qui gèrent les demandes et instruisent les dossiers, pièces justificatives à l’appui

(il faut être de nationalité française ou admis à séjourner régulièrement sur le territoire français). Vous pouvez vous

adresser à n’importe lequel d’entre eux : la gestion des dossiers est mutualisée à l’échelle du Vaucluse (et de la partie gardoise de l’agglo). un numéro départemental unique est attribué à chaque demande dans un délai d’un mois. Vous devrez ensuite fournir les documents réglementaires : justificatifs de ressources, livret de famille… Après quoi, votre dossier sera étudié au sein d’une commission d’attribution dont les 6 membres se réunissent régulièrement et, en fonction des logements qui se libèrent et de votre situation, vous attribuera ou non un logement. Si aucun ne vous a été proposé au bout d’un an, il faudra renouveler votre demande.

16 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

2 QueStionS à Joël granier, vice-président du grand avignon, délégué à l’habitat et à la
2
QueStionS à
Joël granier,
vice-président du grand avignon,
délégué à l’habitat et à la politique de la ville
« du logement pour tous »
grand avignon mag : Pourquoi la question du logement est-elle une priorité de l’agglo ?
Aujourd’hui, tous les maires des communes du Grand Avignon vous le diront : lorsqu’on reçoit des
personnes à nos permanences, 80% de leurs demandes concernent l’emploi ou le logement.
Il faut savoir que dans le département, comme à l’échelle de l’Agglo, 70% des ménages sont éligibles
au logement social. Je préfère d’ailleurs le terme « logement pour tous » car aujourd’hui les catégories
de personnes concernées sont de plus en plus nombreuses. Il y a beaucoup de couples jeunes qui
débutent dans la vie active et qui n’ont pas des revenus très importants. Il y a également des person-
nes âgées dont la petite retraite ne leur permet plus d’assumer leur logement. Sans oublier nombre
de familles monoparentales.
grand avignon mag : d’où la nécessité de construire un habitat diversifié pour
que chacun puisse se loger…
Tout à fait. Nous devons à la fois satisfaire les besoins des familles de l’Agglomération aux revenus
modestes mais également répondre à la demande des nouveaux arrivants. Notre territoire exerce une
attractivité économique et la population augmente. Le Grand Avignon anticipe ainsi les besoins en
menant une politique globale d’aménagement du territoire. Ce n’est pas tout de construire des
logements, il faut qu’ils soient à proximité de transports en commun, les familles doivent pouvoir béné-
ficier de services, les enfants être scolarisés…
habitat

allan, 23 ans, artisan plombier, morières-lès-Avignon

« une surface doublée pour un loyer équivalent »
« une surface doublée
pour un loyer équivalent »

Après la naissance de notre troisième enfant, nous nous sommes retrouvés un peu à l’étroit dans 43 m 2 ! J’ai donc fait une demande pour obtenir un appartement à la résidence Paul aymard. depuis février 2013, nous habitons cet immeuble dans un t4 de 94 m 2 pour un loyer quasi-équivalent. en plus, les appartements sont équipés de chaudières basse consommation et l’eau est chauffée grâce à des panneaux solaires, ce qui nous permet de réaliser encore des économies. Autre avantage, l’immeuble se trouve à proximité des principaux axes de circulation. Ainsi, ma femme, Claire, qui prépare un doctorat en microbiologie, peut se rendre facilement sur le site d’Agroparc.

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

17

habitat
habitat

Le logement social

nouvelle

génération

Chantier de construction de la résidence Le relais de poste, Rochefort-du-Gard
Chantier de construction de la résidence Le relais de poste, Rochefort-du-Gard

Le Jardin des oliviers, Le relais de poste, Les Champs verts, la résidence Sainte-geneviève et bientôt l’éco-quartier Les oliviers :

voici quelques exemples de résidences, parmi d’autres, qui témoignent de l’évolution du logement social dans l’agglomération.

Les matériaux et le mode de chauffage utilisés permettent aux locataires

d’économiser plus

de 50% sur leur facture d’énergie.

i l est loin le temps des « barres ». Aujourd’hui, les derniers nés de l’habi- tat social ont fière allure et il est bien

difficile de distinguer, par exemple, quels sont les 26 appartements gérés par Mistral Habitat parmi les 52 logements qui com- posent l’ensemble des Champs verts, à Morières-lès-Avignon. Cette résidence, qui s’intègre parfaitement au sein du quar- tier des Campveires, au nord-ouest de la ville, se rapproche des principes de l’éco-

construction : les matériaux et le mode de chauffage utilisés permettent aux locatai- res d’économiser plus de 50% sur leur fac- ture d’énergie. Autre exemple à l’entrée de la ville de Rochefort-du-Gard, à la Bégude, en contre- bas de la RN100, où l’environnement a été totalement modifié. L’ancien Relais de poste, laissé à l’abandon pendant de nombreuses années, accueille désormais la mairie annexe et le pôle culturel de Roche- fort. Derrière ce bâtiment du XVIII e siècle, 21 logements sont en cours de finalisation et seront livrés au mois d’octobre. Un soin particulier a été apporté à la qualité archi- tecturale de ces deux bâtiments en R+1 :

formes contemporaines, bassin paysa- ger de recueil des eaux pluviales, espa- ces verts… Certifiés BBC (bâtiment basse consommation), ils bénéficieront d’un chauffage collectif et d’eau chaude sanitaire alimentée par des copeaux de bois. Cette réalisation d’envergure (2,6 M), gérée par l’OPH d’Avignon, a également permis le réaménagement de tout le quartier avec la création de trottoirs, des chaussées et l’installation d’arrêts de bus. Car tout l’enjeu du « logement pour tous » est là : encourager la mixité sociale, s’in- sérer dans le tissu urbain existant tout en mettant l’accent sur le développement durable. Le projet d’éco-quartier Les Oliviers, dont les travaux débuteront à Morières-lès-Avignon en 2015, en est la parfaite illustration. Située à l’entrée nord de la ville, cette zone de 4,5 hectares ne se résume à l’heure actuelle qu’en terrains viticoles et agricoles en friche, à proximité de deux nouveaux lotissements et d’une grande surface commerciale. Bientôt, 172 logements répartis sur plusieurs bâtiments seront construits autour de commerces et d’espaces publics. Le programme com- prendra donc 162 appartements (dont 70 locatifs, 8 en accession sociale et 84 en accession libre) ainsi que 10 lots à bâtir. Aménagé par Grand Delta Habitat (an- ciennement Vaucluse Logement), l’ensem- ble largement paysager fera la part belle aux espaces verts. Aménagement de voies

18 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

dédiées aux déplacements doux, récupéra- teur d’eau de pluie, toitures végétalisées, jardins familiaux… complèteront les pres- tations de cet éco-quartier. Un ensemble très stylé qui offrira une qualité de vie aux habitants du territoire. Les logements dits « spécifiques » (destinés par exemple aux seniors ou aux étudiants) ne dérogent pas à ces nouvelles règles d’urbanisme. Ainsi, l’ensemble le Jardin des oliviers, rue de la Grange Rouge, aux Angles, offre depuis 2009 des logements (43 collectifs et 41 maisons individuelles) dans un esprit maison de village typique- ment provençal, avec ses façades de cou- leur ocre, où sont installées notamment de nombreuses personnes âgées. B

résidence Le Jardin des oliviers, Les Angles

Paul, 84 ans, Les Angles « J’économise 200 euros par mois ! »
Paul, 84 ans, Les Angles
« J’économise
200 euros par mois ! »

Cela va faire cinq ans que j’habite au Jardin des oliviers. Avant, je vivais dans la résidence du Cosmos, mais l’appartement se trouvait au quatrième étage. maintenant, je dispose d’un duplex de 60 m 2 et je suis ravi. Je peux recevoir mes filles et mon arrière-petite-fille. J’ai un petit jardin, le quartier est très tranquille, bien aménagé avec à la fois des appartements et des petites villas. Autre avantage non négligeable : j’économise 200 euros par mois pour mon loyer ! en plus, il y a une dizaine d’autres locataires retraités comme moi et maintenant je connais bien tout le monde. Comme ça je garde mon indépendance, mais je ne suis pas isolé.

habitat
habitat
Le SavieZ-vouS ? La loi Sru Adoptée en 2001, la loi Solidarité et renouvellement urbain
Le SavieZ-vouS ?
La loi Sru
Adoptée en 2001, la loi Solidarité et renouvellement urbain (Sru)
fixe aux communes de plus de 3 500 habitants de disposer d’au
moins 20% de logements sociaux par rapport à leur parc de rési-
dences principales. 11 des 15 communes du Grand Avignon sont
concernées par cette loi. Celles ne répondant pas à ce pourcentage
sont soumises à une pénalité financière destinée à soutenir les ac-
quisitions foncières et immobilières nécessaires à la production de
ces logements.
La loi aLur
La loi aLur (accès au logement et pour un urbanisme rénové), appelée aussi loi
Duflot, adoptée en mars dernier, instaure un durcissement de la loi SRu avec le
relèvement de 20 à 25% du taux obligatoire communal de logements sociaux
dans les communes de plus de 3 500 habitants. Des objectifs à réaliser d’ici
2025.

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

19

habitat
habitat

interview

gilles Périlhou,

gilles Périlhou,

gilles Périlhou,

directeur de l’agence d’urbanisme rhône avignon vaucluse (aurav)

gilles Périlhou, directeur de l’agence d’urbanisme rhône avignon vaucluse (aurav)

« L’image du logement social doit évoluer »

grand avignon mag : Comment a évolué le logement social depuis la seconde moitié du xx e siècle ?

Après la Seconde Guerre mondiale est venu le temps de la reconstruction. La France doit alors faire face à un problème majeur de mal-logement : près d’un logement sur deux était surpeuplé, 90% de la population n’avait pas de baignoire ou de douche et 50% pas d’eau courante. Dans les années 50 et 60, l’état est intervenu massivement comme planificateur du territoire pour ré- pondre également à la croissance démographique liée au baby-boom et aux rapatriés. en moins de quinze ans, plus de deux millions de logements sociaux ont été réalisés, en s’appuyant sur ce qu’on pensait être à l’époque la modernité, c’est-à-dire un urbanisme fonctionnel, qui a donné lieu aux « barres » HLm. Dans les années 1980, l’époque des grandes opérations est terminée. Avec la décentralisation, ce sont les collectivités locales qui ont pris le relais. et deux problé-

matiques s’installent : normaliser le logement social et gérer les problèmes et les maux inhérents à ces grands ensembles, aux cités.

résidence La miroiterie, Avignon
résidence La miroiterie, Avignon

« Avec un effectif d’environ 9 500 étudiants, les besoins en logements ont été établis

autour de 3 800 appartements.

aline Clozel, directrice du service Habitat et rénovation urbaine au Grand Avignon

«

Zoom Sur

Le logement étudiant en plein boom

« Aujourd’hui, le nombre de logements destinés aux étudiants répond parfaitement à la demande », se réjouit aline Clozel, directrice du service Ha- bitat et rénovation urbaine au grand avignon. L’étude menée en 2011 par la Communauté d’ag- glomération en partenariat avec l’université et le Crous a parfaitement anticipé les besoins liés à l’accueil de ces jeunes adultes aussi bien dans l’intra-muros d’Avignon que sur le site d’Agro- parc, avec l’installation prochaine de la faculté des Sciences. « Avec un effectif d’environ 9 500 étudiants, les besoins en logements ont été éta- blis autour de 3 800 appartements », poursuit- elle. Depuis quelques années, le rythme des constructions a ainsi été soutenu pour répon- dre à cet objectif. Derniers exemples en date :

la livraison de la résidence La miroiterie, route de Lyon, qui comprend 111 t1, et de l’immeuble Le rocher des doms, rue Sainte-Catherine, avec ses 53 studios en plein cœur d’avignon. Les loge- ments étudiants ont également fleuri sur la zone d’Agroparc et vont encore se multiplier grâce à l’opération du nouveau logis provençal, qui va construire un bâtiment en r+3 comprenant 170 studios, un logement de gardien et 170 places de parking. La résidence, dont la livraison est prévue en 2015, sera subventionnée par le Grand Avignon à hauteur de 340 000 .

20 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

grand avignon mag : Quels sont les autres enjeux du logement social ?

L’urbanisme en général et ces nouvelles formes urbaines doivent faciliter et promouvoir le vivre ensemble et la cohésion sociale. C’est ce que font d’ailleurs de nombreuses collectivités à tra- vers des opérations très réussies respectant les particularités des quartiers, des villes et villages. Le logement social doit être intégré dans une politique globale accompagnant et facilitant les parcours résidentiels des ménages. Toujours dans une vision cohérente du territoire, il faut que les transports en commun, les servi- ces, les équipements… se trouvent à proximité.

L’enjeu énergétique est également impor-

tant. Ce sont les ménages les plus modestes qui bénéficient de ces logements : il faut donc qu’ils soient le moins énergivores possibles, d’où l’importance, également, de la réhabilitation du parc ancien. Sur tous ces sujets, les SCoT et PLH jouent un grand rôle.

Récemment inaugurée, la résidence Sainte-Geneviève (ancienne gendarmerie) à Villeneuve lez Avignon, s'inscrit dans une démarche privilégiant la valorisation du bâtiment vacant plutôt que l'occupation d'espaces nouveaux par des constructions neuves.

grand avignon mag : L’image du logement social pâtit encore aujourd’hui de ces constructions…

Tout à fait, le logement social fait peur. on lui associe par exem- ple la notion de densité. Pourtant, cela fait 25 ans qu’il a évolué.

aujourd’hui, il répond aux mêmes qualités de construction que les logements « classiques », y compris architecturalement

parlant. on ne réalise plus de grandes opérations comportant uni- quement des logements sociaux. Ils sont intégrés au sein de pro- grammes immobiliers pour favoriser la mixité. on peut réaliser des logements très fonctionnels, qui mêlent maisons individuelles et petites résidences et casser cette image qui a traumatisé le pays. L’image du logement social doit évoluer.

© oPH de la Ville d’Avignon
© oPH de la Ville d’Avignon

vu à l’extérieur

Des

voisins

imaginatifs

à travers le monde, les initiatives

pour permettre l’accès (ou le main-

ment originaux tels que, par exemple, la construction de maisonnettes sur les toits des immeubles. Outre-Atlantique, les éco-quartiers ne sont pas réservés aux plus riches. à Buffalo (état de New York), des populations défavorisées ont elles- mêmes imaginé l’habitat écologique qu’elles vont investir sur un espace vert en déshérence. Mais la situation la plus singulière se trouve peut-être au Québec. Là-bas existent depuis plus de trente ans des coopératives d’habitation (1 300 en tout). 60 000 personnes sont concernées, selon un mode de fonctionnement très participa- tif : les coopérateurs sont locataires de leur appartement et possèdent collectivement des parts de l’immeuble (une part sociale pour chacun). Et ceux qui s’investissent opérationnellement dans la gestion béné- ficient d’une réduction de loyer. B

tien) du plus grand nombre à un lo-

gement décent ne manquent pas. Ainsi, en Espagne, où la crise immobilière a très du- rement touché la population, certaines ré- gions ont décidé d’intervenir : par décret, l’Andalousie interdit pour une durée de trois ans les expulsions de propriétaires endettés par les banques. En Allema- gne, la mixité sociale est érigée en prio- rité dans les programmes de construction et de rénovation. Dans la capitale, Berlin, on contraint sévèrement les propriétai- res pour dissuader l’envolée des loyers

et on encourage les projets d’agrandisse-

au Québec existent depuis plus de trente ans des coopératives d’habitation.

Les coopérateurs sont locataires de leur appartement et possèdent collectivement des parts de l’immeuble.

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

habitat
habitat

21

Vie des communes v

avignon

Caumont-sur-durance

entraigues-sur-la-Sorgue

Jonquerettes

Le Pontet

Les angles

morières-lès-avignon

Pujaut

rochefort-du-gard

Saint Saturnin-lès-avignon

Sauveterre

Saze

vedène

velleron

villeneuve lez avignon

entraigueS-Sur-La-Sorgue

une nouvelle jeunesse pour la Montée de la calade

une nouvelle jeunesse pour la Montée de la calade Le 3 juillet dernier, en présence de

Le

3 juillet dernier, en présence

de

Jean-Marc Roubaud, président

du Grand Avignon et de Jean- Michel Ferrand, conseiller général,

le maire d’Entraigues, Guy Moureau,

a inauguré officiellement la

Montée de la Calade. Après plusieurs mois de travaux, ce quartier emblématique de la cité a retrouvé une nouvelle jeunesse et sa vocation de véritable lieu de vie :

l’architecte est parti de l’histoire du lieu pour remettre en valeur ses ca- ractéristiques de principale porte d’entrée de la commune.

La place, agrémentée d’espaces verts et de mobilier urbain flambant neuf, met désormais en avant les habita- tions. Le nouveau parking s’intègre à l’ensemble, grâce notamment à un mur en pierre qui n’est pas sans rap- peler le rempart du XI ème siècle. Avec un réseau d’eau potable refait à neuf, un assainissement revu et des réseaux aériens enfouis, les riverains ont été entendus : leur quartier offre désormais un nouveau visage autour d’un espace conçu pour être un lieu de rencontres avant tout.

www.ville-entraigues84.fr

LeS angLeS

rencontres avant tout. www.ville-entraigues84.fr LeS angLeS évolution : pelouses sèches résiduel- les joliment

évolution : pelouses sèches résiduel- les joliment fleuries au printemps, garrigue haute aux senteurs toutes provençales et matorral, havre de fraîcheur en été. Des bornes présen-

tent les principales espèces, et chaque plante est associée à ses trois noms, français, provençal et latin, ainsi qu’à la famille à laquelle elle appartient. Bonne balade !

un livret retraçant ces parcours est disponible à la mairie des angles et à l'office de tourisme de villeneuve lez avignon.

www.ville-les-angles.fr

au détour des sentiers

En flânant ou en marchant d'un bon pas, deux sentiers balisés, l'un court, l'autre un peu plus escarpé, vous emmèneront dans les rues et les ca- lades du vieux village des Angles. Le Sentier des Peintres est une jolie promenade, en quête des différents endroits choisis par les peintres pour composer leurs œuvres : Derain, Chabaud, Masereel, Montagné et bien d'autres peintres de renommée internationale, installèrent leur che- valet sur ce site. Le promeneur peut ainsi découvrir leurs tableaux, re- produits dans le village sur des pla- ques de lave. Le Sentier des Plantes, lui, entraî- ne le visiteur dans une végétation méditerranéenne foisonnante, à la découverte d'un milieu en constante

22 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

d c

Vie des communes v

Le Pontet

d c Vie des communes v Le Pontet La sécurité au cœur des priorités « Lutter

La sécurité au cœur des priorités

« Lutter contre l'insécurité au Pontet, c'est participer à l'amélio- ration de la sécurité dans tout le Grand Avignon » affirmait récem- ment Joris Hébrard, maire du Pontet. Depuis quelques mois, la nouvelle municipalité du Pontet s’attache ainsi à mettre en place de nouvel- les mesures, en s’appuyant notam- ment sur une réorganisation de sa police municipale. Le recrutement de 6 policiers mu- nicipaux supplémentaires a été lancé, afin de renforcer les pa- trouilles dans les rues de la com- mune : les premiers agents de- vraient arriver dès cet automne.

Un plan de modernisation du ma- tériel de la police municipale a également été engagé : près de 100 000 euros seront consacrés à des achats de matériels (nouvel- les radios, gilets pare-balle…) et à l’acquisition de véhicules neufs. Une réunion de travail avec le Préfet Christian Lambert, délégué spécial du Ministre de l'Intérieur en charge des zones de sécurité prioritaire, a été également orga- nisée afin de favoriser la collabo- ration entre les polices municipale et nationale, et la gendarmerie sur ces questions sensibles.

www.commune-lepontet.com

SaZe

En mode 2.0

Fournir une information complète

sur la vie du village, les activités, les rencontres : telle est l’ambi- tion du nouveau site internet de la commune de Saze. Clair et simple

à consulter, il est destiné à facili-

ter la vie au quotidien en délivrant des infos pratiques, en aidant les habitants dans leurs démarches administratives, ou en informant sur la vie associative, le tourisme

ou la rentrée scolaire. Il est amené

à s’enrichir et à évoluer dans les semaines à venir.

à s’enrichir et à évoluer dans les semaines à venir. www.mairie-saze.fr viLLeneuve LeZ avignon c’est décidé,

www.mairie-saze.fr

à évoluer dans les semaines à venir. www.mairie-saze.fr viLLeneuve LeZ avignon c’est décidé, je roule

viLLeneuve LeZ avignon

c’est décidé, je roule électrique !

Afin de privilégier le développement durable et favoriser les modes de déplace- ment doux, la municipalité de Villeneuve lez Avignon a mis en place une aide pour l'acquisition de deux-roues électriques. Une subvention de 100 est ainsi accordée pour un vélo à assistance électrique et 200 pour un scooter électrique, achetés neufs, dans la limite de deux aides par foyer, et à condition que le bénéficiaire s'engage à ne pas revendre le véhicule pendant un an à compter de la date d'achat.

renseignements au 04 90 27 49 20 ou par mail : developpementdurable@villeneuvelezavignon.fr

www.villeneuvelezavignon.fr

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

23

Vie des communes v

avignon

Caumont-sur-durance

entraigues-sur-la-Sorgue

Jonquerettes

Le Pontet

Les angles

morières-lès-avignon

Pujaut

rochefort-du-gard

Saint Saturnin-lès-avignon

Sauveterre

Saze

vedène

velleron

villeneuve lez avignon

JonQueretteS

La « Petite achille » enregistre son premier cD à Jonquerettes

C’est l’histoire d’une rencontre entre deux musiciens passionnés. D’un côté Jean-Pierre Caparros,

professeur des écoles et auteur-com-

positeur-chanteur-musicien-fonda-

teur du groupe « La Petite Achille » et de l’autre Alain Lascombe qui par passion pour la musique a créé son propre studio d’enregistrement à Jonquerettes il y a une quinzaine d’année. Sous la forme d’une asso- ciation à but non lucratif, ce studio

baptisé Succes Studio n’a pas vo-

cation à concurrencer les studios professionnels même s’il dispose de matériels performants. Pour Jean- Pierre Caparros, c’était la structure idéale pour enregistrer le premier CD de son groupe « La Petite Achille » dans la région. Une musique que ce dernier qualifie de chanson fran- çaise festive, proche des Négres- ses Vertes. Un week-end aura suffi pour enregistrer l’album dans des conditions proches du live mais le mixage ensuite aura été plus long. « Le studio a été très souple et l’am- biance très conviviale, nous sommes très satisfaits du résultat » confie Jean-Pierre Caparros. Baptisé « Lala… Boum », ce premier CD de la Petite Achille est désormais dis- ponible en contactant directement le groupe par mail :

lapetiteAchille@laposte.net

© Petite Achille
© Petite Achille

Site officiel : http://caparros.wix.com/la-petite-achille et sur facebook : la petite achille

Caumont-Sur -duranCe

La nouvelle bibliothèque écrit son histoire

-duranCe La nouvelle bibliothèque écrit son histoire La première bibliothèque municipale a été créée à

La première bibliothèque municipale a été créée à Caumont sur durance en 1969

24 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

Le maire de Caumont, Joël Fouiller, a inauguré la nouvelle bibliothè- que au cœur du village, au rez- de-chaussée de l’ancien Cabaret Neuf, véritable emblème de la vie caumontoise. La nouvelle bibliothèque a tout na- turellement été baptisée « Biblio- thèque Pierre Vouland », en pré- sence de l’enfant du pays, brillant linguiste et écrivain, né dans ce même édifice en 1930. Professeur agrégé et docteur es lettres et sciences humaines, Pierre Vouland a appris dès son plus

jeune âge le Provençal, à l’époque largement utilisé dans le Vaucluse et le pays d’Arles. Il a ensuite ef- fectué de nombreuses recherches, notamment sur le Provençal, à la manière d’un Frédéric Mistral. Le nouvel établissement, spacieux et bien agencé, d’une surface de 317 m 2 , comprend notamment des zones enfance et petite enfance, des collections pour tous les pu- blics, ainsi que des expositions temporaires et des ateliers.

www.caumont-sur-durance.fr

d c

Vie des communes v

© association Bmx Pujaut

vedène

Demandez le programme !

v © association Bmx Pujaut vedène Demandez le programme ! Retrouvez la programmation détaillée de L’Autre

Retrouvez la programmation détaillée de L’Autre Scène, sur trois nouveaux panneaux d’affichage double face

éclairés, disposés sur les lieux de pas- sage suivants :

- Place du Petit Pont

- Avenue Pierre de Coubertin

- Rond point du chemin d'Eguilles

www.lautrescene.com

PuJaut

une piste de BMX unique dans le Gard

à Pujaut, le BMX est roi ! Depuis quelques semaines, les riders se retrouvent désormais en nombre sur la piste de 325 mètres aména- gée à proximité du stade Jacques- Rouchette. Quatre lignes de bosses qui font le régal des amateurs de race (la course) ou de freestyle (les figu- res). Et ceci en accès libre, à condition de respecter le règlement et de possé- der l’équipement adéquat. La Ville de Pujaut a fait appel à une société spécialisée – constructeur offi- ciel de la piste qui accueillera les pro- chains championnats du monde 2015 – pour aménager cette infrastructure réglementaire, accessible à tous et à tous les niveaux. à noter que cette piste de Bicycle motocross est la seule piste publique du Gard. www.mairiepujaut.fr

Sauveterre

piste publique du Gard. www.mairiepujaut.fr Sauveterre veLLeron carton plein au Point info Des milliers de
piste publique du Gard. www.mairiepujaut.fr Sauveterre veLLeron carton plein au Point info Des milliers de

veLLeron

carton plein au Point info

Des milliers de visiteurs, touristes et habitants des villages alentours découvrent chaque année Velleron et son emblématique marché agricole (150 000 visiteurs chaque année, 30 000 m 2 de stands, 150 exposants.) Mais Velleron, c’est aussi un riche pa- trimoine touristique et architectural, des animations appréciées de tous, comme la Fête de la Fraise ou le Festi- val de la Sorgue, d’agréables sentiers de randonnée, et bien d’autres cen- tres d’intérêt. C’est ce que la nouvelle équipe en charge du Tourisme a souhaité met- tre en avant, avec la mise en place d’un Point Info, implanté en face du marché agricole. Le lieu, décoré aux

couleurs de la Provence, a accueilli tout au long de l’été plusieurs centai- nes de visiteurs, leur permettant de découvrir la richesse touristique, éco- nomique et culturelle du village. « Notre Point Info a suscité un vérita- ble engouement de la part des com- merçants et artisans de proximité », affirme avec enthousiasme Françoise Ghibaudo, la dynamique adjointe au Tourisme, en charge du projet. Commerçants, artisans, mais aussi chambres d’hôtes, cafés, hôtels, res- taurants ont été mis à l’honneur par ce mini « Office de Tourisme », une idée nouvelle pour donner au touris- me sa juste place à Velleron

www.velleron.fr

Festival « cap’ ô Voix » du 16 au 19 octobre

La Compagnie Artifex a créé en 2010 le festival « Cap’ô voix », alors principalement axé sur les opé- ras. Pour cette 5 ème édition, du 16 au 19 octobre, ce festival s’ouvre plus largement à la musique et à la voix avec une programmation éclectique (chanson française, concert pop/rock, comédie musicale pour les enfants, musique classique avec le Requiem de Fauré…). L’objectif : créer un événement festif et innovant dans le village avec des spectacles profes- sionnels et des animations en partenariat avec les associations et commerçants. En plus des soirées, une journée conviviale sera organisée le samedi 18 octobre sur la place du village

www.compagnieartifex.eklablog.com

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

25

Vie des communes v

avignon

Caumont-sur-durance

entraigues-sur-la-Sorgue

Jonquerettes

Le Pontet

Les angles

morières-lès-avignon

Pujaut

rochefort-du-gard

Saint Saturnin-lès-avignon

Sauveterre

Saze

vedène

velleron

villeneuve lez avignon

roCHefort-du-gard

L'oMa : facilitateur d'échanges culturels

Au cœur de la vie culturelle de la ville, l'Office Municipal d'Anima- tions de Rochefort-du-Gard, plus connu sous l’anagramme OMA, met son enthousiasme au service des habitants depuis 2008. Association « loi 1901 », il a pour objet de promouvoir les activités et animations d’ordre culturel, festif et plus généralement de dynamiser la vie du village. Une trentaine de bénévoles sont ainsi à pied d’œu- vre, emmenés par Richard Gervy, le dynamique président de l’OMA, véritable figure locale à l’énergie communicative. Richard Gervy précise : « l’OMa

propose au minimum une anima- tion par mois et depuis 2013 prend en charge la Maison des arts, un outil de création et de recherche ar- tistique, apportant une assistance aux jeunes créateurs multidiscipli- naires, qui bénéficient là d’un lieu pour réaliser leur projet ». Après 6 ans d’existence, et une de- mande d’adhésions en constante augmentation, l’OMA a gagné son pari, celui de favoriser les échan- ges culturels entre le public et les différentes formes d’art, pour le plus grand plaisir de tous les ro- chefortais.

Programme complet à retrouver sur : www.oma-rochefort.com facebook : office municipal animations de rochefort-du-gard

Saint Saturnin-LèS-avignon

Xavier Gonzalez-Bernard sacré champion de France junior de BMX

Pour Xavier Gonzalez-Bernard, le BMX Race est bien plus qu’un sport : c’est une véritable pas- sion. « Quand je suis sur mon BMX, je ne pense ni aux problèmes, ni au len- demain, juste à prendre du plaisir » confie-t-il. Et cette passion pour le BMX Race ne le quitte plus depuis l’âge de 3 ans. à 14 ans, ce Saint- Saturninois intègre le pôle France jeune et 3 ans plus tard il parcourt toute la France et l'Europe pour se confronter aux meilleurs pilotes. 2014 est en effet une année char- nière pour ce jeune sportif puisqu’il est sacré champion de France le 5

sportif puisqu’il est sacré champion de France le 5 juillet à Saint Quentin en Yvelines. Une

juillet à Saint Quentin en Yvelines. Une semaine plus tard il termine 4 e au classement général du cham- pionnat d'Europe à Roskilde au Danemark. Ces bons résultats lui permettent de participer au cham- pionnat du monde à Rotterdam au Pays-Bas où il se qualifie pour la grande finale et termine à la 5 e place. Et preuve qu’il est possible de concilier études et pratique d’un sport à un haut niveau, il obtient la même année le BAC ES avec men- tion assez bien. C’est ce que l’on ap- pelle une année bien remplie.

www.saintsaturnin.com

26 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

d c

Vie des communes v

viLLeneuve LeZ avignon www.villeneuvelezavignon.fr
viLLeneuve LeZ avignon
www.villeneuvelezavignon.fr

morièreS-LèS-avignon

une terre de gourmandises

Certains gourmands en ont déjà les papilles qui frétillent : deux ta- lentueux artisans du goût ont élu domicile à Morières ! Pâtissier passionné, Rodolphe Janot

a réussi à se hisser parmi les meilleurs de sa profession, ses pairs lui ayant

attribué par deux fois déjà les lauriers de Champion de France du Maca- ron, en 2011 et 2012. Deux titres qui lui ont permis de dé- velopper une notoriété au-delà des frontières du Grand Avignon, puisque ses macarons se vendent aujourd’hui jusqu’en Italie. « Ce qui me plaît c’est trouver de nouveaux goûts », affirme avec délectation ce Bourguignon d’origine qui, adolescent, se destinait au métier de charpentier. Clément Martin, lui, est le tout jeune lauréat de la Coupe de France des Jeunes Chocolatiers Confiseurs 2014 : à 19 ans seulement, vainqueur devant 25 autres jeunes chocolatiers,

il a interprété avec brio le thème de

« la Fête des Mères », avec une pièce

chocolatée d’exception qu’il a peaufi- née pendant cinq mois.

Celui qui, à 4 ans, concoctait ses pre- miers moelleux au chocolat dans la cuisine de sa grand-mère, affirme :

« je n'en reviens toujours pas ». Hébergé à la Maison des Compa- gnons de Morières, Clément Martin, est actuellement en apprentissage chez le meilleur ouvrier chocola- tier de France, Frédéric Hawecker, à Châteaurenard.

Rodolphe Janot a remporté le titre de champion de France du macaron en 2011 et
Rodolphe Janot a remporté le titre de
champion de France du macaron en
2011 et 2012
© So.m.

www.ville-moriereslesavignon.fr

Quand art rime avec Polar

Du 3 au 5 octobre derniers s’est déroulée la 10 ème édition du célèbre Festival du Polar de Villeneuve. Depuis 10 ans maintenant, la fine fleur du roman noir et policier a rendez-vous le pre- mier week-end d'octobre à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon. Une cinquantaine d'auteurs de romans et de bandes dessinées, français et étrangers, vient à la rencontre des lecteurs à travers des dédicaces, des débats et des lectures. C'est également une vraie fête du polar qui se déroule dans tout le centre ancien de la ville, à travers des expositions, des spectacles, des ateliers et des « murder party ». La manifestation, organisée cette année autour de la thématique des Arts et du Polar, s'adresse à tous les publics : les lecteurs bien sûr, mais aussi les amateurs du genre à travers des supports télévisuels, cinématographiques et graphiques. Le jeune public n'était pas oublié grâce à la présence d'auteurs jeunesse et d'animations spécifiques.

vedène

jeunesse et d'animations spécifiques. vedène Le chef cuisinier Franck Jacquier du collège Lou Vignarès

Le chef cuisinier Franck Jacquier du collège Lou Vignarès se distingue

Chef cuisinier au collège Lou Vignarès, Franck Jac- quier a remporté en juin dernier le concours des chefs bio de PACA organisé à Arles. Ce concours met en compétition des professionnels issus de la restau- ration collective de Paca et vise à créer un moment de rencontre entre les acteurs de la filière bio et la restauration collective. Il s’agit donc d’une très belle distinction pour ce disci- ple d’Escoffier, diplômé de l'école hôtelière d'Avignon, qui aime partager son amour de la cuisine. Au col- lège, assisté de son adjoint de cuisine Olivier Ruel et de sa commise de cuisine, il concocte journellement pour près de 500 élèves de la cantine, des plats inédits et de qualité pour le plus grand plaisir des papilles. Deux après-midi par semaine, ce passionné transmet son savoir-faire en animant des ateliers, pour les col- légiens volontaires. www.mairie-vedene.fr

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

27

La belle histoire

La belle histoire Les Jardins de la Méditerranée au cœur de la solidarité Portés par l’association
La belle histoire Les Jardins de la Méditerranée au cœur de la solidarité Portés par l’association
La belle histoire Les Jardins de la Méditerranée au cœur de la solidarité Portés par l’association

Les Jardins de la Méditerranée

au cœur de la

solidarité

Portés par l’association imagine 84 et soutenus par le grand avignon, les Jardins de la méditerranée associent aide alimentaire, insertion professionnelle et lutte contre le gaspillage. dans l’atelier du min d'avignon où s’activent 18 personnes, 1 450 tonnes de fruits et légumes sont récupérés chaque année pour y être triés, conditionnés et redistribués, en majorité aux Banques alimentaires et aux fédéra- tions du Secours Populaire. Plongée dans un univers où la solidarité n’est pas un vain mot.

une reconnaissance d’utilité nationale
une reconnaissance
d’utilité nationale

Ouvert à la sollicitation du Ministère de la Santé et des Sports dans le cadre du plan national Nutrition santé 2, les Jardins de la Méditerranée ont ouvert le 16 février 2009. Cet atelier/chantier d’insertion fait partie du pôle « aide alimentaire » du collectif imagine 84. Labellisé en mai 2008 par Terralia (pôle de compétitivité fruits et légumes), ce projet est reconnu d’utilité nationale par un décret du 25 février 2013.

Khédidja Boudjémaa, encadrante technique et nicolas Cabot, directeur

, encadrante technique et nicolas Cabot , directeur E n ce 18 août, jour de reprise,

E n ce 18 août, jour de reprise, une di-

zaine de personnes s’affairent autour

de deux lignes de conditionnement,

dans un vaste hangar de 700 m 2 situé au cœur du MIN d’Avignon. Sous l’œil atten- tif de Khédidja Boudjémaa, encadrante technique, Mohamed El Majhoubi, ac- compagnateur socio-professionnel et Nicolas Cabot, directeur, elles trient, sé- lectionnent et conditionnent des tomates et oignons gracieusement offerts par des grossistes en fruits et légumes. Ce dispositif bien huilé – acheminement, tri, condition-

nement, transport, distribution – les 18 employés en insertion (1) le répètent 4 jours par semaine à raison de 24 heures. Au total, ce sont 1 450 tonnes de fruits et légumes qui transitent par ici, dont 1 130 seront distribuées à des bénéficiaires dûment

28 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

6 000 tonnes de dons 5 en ans 100 tonnes de fruits et légumes par
6 000 tonnes de dons 5 en ans 100 tonnes de fruits et légumes par
6 000 tonnes de dons
5
en
ans
100 tonnes de fruits et légumes par mois,
en moyenne, sont distribuées dans toute la France.
v
54%
sont distribués vers les banques
alimentaires,
v
28%
dans les fédérations du Secours
Populaire,
v
17%
en direction des grosses associations
et Boutiques alimentaires sociales.
30,7% sont distribués dans l’arc médi-
terranéen (PACA, Rhône Alpes, Languedoc-
Roussillon), dont 13,5% dans le vaucluse.
L’aide du grand avignon
La belle histoire

et légumes. « Nous récupérons les produits dans un rayon de 50 kilomètres autour d’avi- gnon, principalement sur Chateaurenard et Cavaillon. Pour l’entreprise qui donne, c’est aussi la possibilité de bénéficier d’une réduc- tion d’impôt de 60%, dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires », précise Nicolas Cabot. Sur ces 6 000 tonnes, 4 404 ont été redistri- buées après un reconditionnement réalisé sur les deux lignes (une semi-automatique pour filets de pommes de terre et une ma- nuelle avec balance individuelle). Les bé- néficiaires ? Les 31 Banques alimentaires en France, les fédérations du Secours Populaire, mais aussi les Boutiques ali- mentaires sociales réparties sur le ter- ritoire du Grand Avignon (Roquemaure, Villeneuve lez Avignon, Saint Saturnin-lez- Avignon, Avignon centre-ville, Avignon Champfleury, Vedène). Les coûts inhérents au conditionnement et au transport sont juste compensés par une « participation de solidarité ». De quoi faire « tourner la bouti- que » sans pour autant faire de profit. B

(1) 9 sont en RSA, les 9 autres sont des demandeurs d’emploi lon- gue durée, jeunes de moins de 26 ans ou travailleurs handicapés

Le Grand Avignon finance les jardins de la Méditerranée à

hauteur de 15 000 euros par

an depuis 2013. Ces crédits permettent à la structure de

poursuivre l’acquisition de fournitures nécessaires au fonctionnement du chantier.

Les Jardins de la méditerranée

MiN Bat R1 135 avenue Pierre Sémard 84000 Avignon Sud Tel. 04 13 41 61 32 jardimed@orange.fr

www.imagine84.fr

Sud Tel. 04 13 41 61 32 jardimed@orange.fr www.imagine84.fr répertoriés (lire encadré). « Les Jardins de

répertoriés (lire encadré). « Les Jardins de la Méditerranée ont été créés en février 2009 avec deux objectifs principaux : limiter le gas- pillage alimentaire et réinsérer des personnes dans la société », explique le directeur, en poste depuis l’origine.

Emploi :

un taux de réussite de 60%

Porté par le collectif Imagine 84 – qui tra- vaille essentiellement sur l’hébergement d’urgence –, ce chantier d’insertion a permis à 55 personnes, sur un peu plus d’une cen- taine, de retrouver un emploi ou une for- mation qualifiante. Soit un taux de réussite de 60%. Si ce premier objectif est rempli, le second – l’aide alimentaire – l’est également. Depuis cinq ans, les Jardins de la Méditerra- née ont reçu 6 000 tonnes de dons en fruits

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

29

Figure avec style

christophe

Emprin

la success story

de l’assurance

après un parcours dans l’industrie, Christophe emprin créé en 2002, avec l’aide du dispositif alizé, Pack Solutions, une pla- teforme de gestion de portefeuilles d’assurance-vie. installée aux angles depuis trois ans, dans un bâtiment HQe ultra- moderne, la société a connu une ascension fulgurante. elle emploie aujourd’hui 85 personnes et gère 400 000 contrats pour un chiffre d’affaires de 6,5 m. Zoom sur une success story qui contribue à l’attractivité de notre bassin de vie.

qui contribue à l’attractivité de notre bassin de vie. un modèle gagnant Pack Solutions, c’est quoi

un modèle gagnant

Pack Solutions, c’est quoi ? C’est d’abord une idée simple, dé- veloppée par Christophe Emprin : appliquer au monde de l’assurance vie des processus industriels comme il en existe dans le monde de la finance. D’où l’idée de créer une plateforme de gestion accueillant les portefeuilles confiés en délégation par les compagnies d’assurance du marché. Pack Solutions, c’est avant tout deux métiers : le déve- loppement informatique et la gestion des contrats. De 4 salariés en 2002, Pack Solutions est passée successivement à 15 salariés en 2004, 50 salariés en 2010 et 85 salariés en 2014.

30 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

85 salariés en 2014. 30 grand avignon mag AuTomNe 2014 #19 d ouze ans. Douze années

d ouze ans. Douze années séparent la création de Pack Solutions, en- treprise naissante imaginée par

Christophe Emprin et Philippe Magdelaine, installée dans un petit immeuble en zone de Courtine, et ce vaisseau contemporain de 1 700m 2 , qui surplombe la zone d’ac- tivités des Angles, où 85 employés gè- rent quotidiennement 400 000 contrats d’assurances-vie confiés par 16 clients (1) . Dans son bureau lumineux où des maximes d’hommes célèbres sont agrafées au mur, Christophe Emprin mesure le chemin parcouru. « Pack Solutions, c’est avant tout une aventure humaine, dans un métier – l’assurance – qui doit s’inscrire dans la longévité et la pérennité. Comme aime à le dire Philippe Magdelaine, le directeur général, nous avons la culture

de l’éclairage public et non du feu d’artifice ».

grand avignon initiative

veille au grain des entreprises

Association créée en 1997, Grand Avignon initiative (ancienne- ment GRAiN) est un acteur prépondérant du développement économique du bassin de vie. Soutenue par le Grand Avignon depuis l’origine, elle aide à la création d’entreprises en agis- sant sur plusieurs leviers : un appui personnalisé au montage de projets de création ; une expertise et une labellisation de projets permettant de bénéficier plus facilement du soutien des banques et fournisseurs ; un soutien financier direct ; un accompagnement spécifique de l’entreprise (parrainage, suivi technique). Depuis sa création, cette association, actuellement présidée par Bertrand Gautier, a contribué à la création de plus de 1 000 entreprises et près de 1 700 emplois. Grand Avignon initiative gère le dispositif Alizé.

« nous sommes partie prenante de l’éco-système du grand avignon qui est un territoire qui, bien qu’à cheval sur trois départements et deux régions

administratives, illustre bien ce qu’est

un bassin de vie.

Christophe emprin, PDG de Pack Solutions, aux Angles

«

Figure avec style
Figure avec style

Symbole de cette réussite, l’ingénieur d’af- faires devenu PDG d’une société dispo- sant depuis décembre 2012 d’une filiale au Luxembourg, est aussi, depuis 2008, le président du comité d’agrément du label Alizé. Un dispositif soutenu par le Grand Avignon (lire par ailleurs) auquel Christophe Emprin avait fait appel en 2004, au moment où Pack Solutions connaissait quelques difficultés liées à sa « montée en charge ». « à l’époque, alizé m’avait octroyé une avance remboursable. J’avais été séduit par ce dispo- sitif au delà de l’aide financière, somme toute modeste, car j’y avais obtenu un conseil, une écoute attentive », se souvient-il. Brassant 400 000 contrats d’assurance soit 3Md’actifs, l’entreprise poursuit son déve- loppement. L’installation aux Angles, en no- vembre 2011, dans des locaux plus adaptés à son standing, accompagne cette montée en puissance. Outre sa filiale luxembour- geoise, Pack Solutions vient de prendre une participation dans une entreprise toulon-

vent favorable avec alizé

Le Grand Avignon apporte également son soutien au dispositif alizé, qui vise à mutualiser des moyens afin d’apporter un soutien à un projet de création d’emploi au sein d’entreprises existantes. « Avec Alizé, l’entreprise existe déjà, nous l’aidons à franchir un palier », explique, Christophe Emprin, le président. « J’ai pu découvrir la solitude du jeune chef d’entreprise qui n’est plus dans un couffin mais n’a pas encore de stabilité », ajoute-t-il. Le dispositif Alizé regroupe des grandes entreprises nationales et des entreprises locales, et mobilise, outre l'appui financier et technique de ses partenaires privés, le soutien des institutions publiques. L’objectif quantitatif défini pour ce dispositif porte sur la création d’en moyenne 100 emplois par an. Le grand avignon a apporté une subvention de 15 000 en 2014 à alizé.

naise qui gère les complémentaires santé. Et l’objectif affiché est clair : le doublement des chiffres d’ici 3 ans. Une ambition qui ne manque pas d’assurance. B

(1)Parmi lesquelles Generali, Les Mutuelles du Mans, Malakoff Médéric ou Natixis Assurances.

Pack Solutions

600 Avenue de Grand Angles, 30133 Les Angles Tel. 01 74 90 45 10 www.pack-solutions.com

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

31

service citoyen

La nouvelle vie

de la

gare routière

service citoyen La nouvelle vie de la gare routière de surveillance et de sécurité. L’association GTV

de surveillance et de sécurité. L’association GTV 84 (Groupement des transporteurs de voyageurs de Vaucluse), qui gère pour l’instant l’endroit, a vu son budget de fonc- tionnement porté à 800 000 euros, ce qui lui a permis de passer d’un effectif de trois personnes à onze aujourd’hui. De la sorte, de nombreux agents sont à la disposition des voyageurs tout au long des 20 quais de la gare. La Communauté d’agglomération du Grand Avignon a supporté 12,5% du coût de la réhabilitation, dont le montant global est d’un peu plus de 3 millions d’euros. L’Agglo versera également 40 000 euros annuels pour le fonctionnement du PEM. Trois cent cinquante mouvements d’autocars (départs et arrivées) y sont enregistrés chaque jour pour plus d’un million d’usagers à l’année. B

rebaptisée Pôle d’échanges multimodal après huit mois de tra- vaux conséquents, la gare routière offre un visage plus fonction- nel et plus sécurisant.

Inauguration de la gare routière le 12 septembre © Ville d'Avignon
Inauguration de la gare routière le 12 septembre
© Ville d'Avignon

C’ est un plébiscite. Mis en service le 30 juin dernier, le nouveau Pôle d’échanges multimodal d’Avignon

est une vraie réussite, appréciée à sa juste valeur par ses utilisateurs. Le nouveau vi- sage de la gare routière, comme les usagers avaient l’habitude de la nommer jusque-là, est en effet séduisant. Fini l’espace sombre, sale et peu sécurisant qui accueillait les voyageurs en contrebas de la gare ferroviai- re située au centre de la ville. Désormais, à l’angle de l’avenue Monclar et du boulevard Saint-Roch, le « PEM » offre un cadre mo- dernisé qui redonne envie de prendre le car à Avignon. Il aura fallu huit mois de travaux pour que ce maillon majeur dans le dispositif des transports du territoire de l’Agglo voit le jour. C’est que les équipements inédits sont légion : un système d’information par quai, une accessibilité pour les personnes à mo- bilité réduite, des ascenseurs pour la gare SNCF et le parking, la vidéosurveillance…

Et une présence humaine, avec des agents

800 000 e

de budget de fonctionnement

3 me

apportés par l'ensemble des partenaires pour la réhabilitation

20

quais

350

mouvements

d’autocars

chaque jour

1 million

d'usagers

chaque année

32 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

s c

s c tcRa au rythme des élèves Chaque année, le réseau de transports en commun du

tcRa au rythme

des élèves

Chaque année, le réseau de transports en commun du grand avignon, tCra, transporte 525 000 élèves, de la primaire au lycée, sur l’ensemble du territoire de l’agglo. une trentaine de lignes spécifiques leur sont dédiées.

C’ est un réseau parallèle à celui qui transporte chaque année quel- ques 11 millions de Grands Avi-

gnonnais aux quatre coins de la Commu- nauté d’agglomération : TCRA mobilise une cinquantaine de véhicules durant l’année scolaire pour desservir tous les

collèges et lycées du Grand Avignon, ainsi que les établissements primaires de cinq

communes (Villeneuve lez Avignon, Saze, Rochefort-du-Gard, Vedène et Le Pontet). Les cars réservés au réseau scolaire sont uniquement équipés de places assises (50 par véhicule). En 2013, ce sont ainsi plus de 525 000 écoliers, collégiens et

lycéens qui les ont empruntés. Soit près

de 5% du nombre total des usagers du ré- seau de transports en commun du Grand Avignon. Une trentaine de lignes sont dédiées au transport scolaire dans l’agglomération. On les identifie facilement grâce à un sys-

tème de numérotation intégrant la premiè- re (ou les deux premières) lettre du nom de la commune de départ (ainsi la ligne V3 relie-t-elle Vedène au lycée René-Char, par exemple). évidemment, ce réseau est adapté aux horaires spécifiques des éco- liers, avec des cadences soutenues aux heures de rentrées et de sorties des établis- sements, chaque jour, entre le 1 er septembre et le 3 juillet pour l’année scolaire qui vient de débuter. La grande nouveauté, cette année, concerne les primaires : le réseau fonctionnera désormais le mer- credi pour répondre aux impératifs de la réforme des rythmes scolaires. Pour les collégiens et les lycéens, dont les emplois du temps sont plus aléatoires, il existe également la possibilité d’utiliser le réseau classique. TCRA propose en ef- fet une grille tarifaire en fonction de l’âge. Pour les moins de 16 ans, l’abonnement annuel « collégien » revient à 104 (on peut échelonner le paiement mois après mois). Il en coûte 193,50 pour un abon- nement « junior », à destination des moins de 19 ans. Pour ces derniers, une formu- le mensuelle est également disponible, à 21,50 . Les trois premiers mois sont of- ferts. Bien transportés, les jeunes scolarisés sur le territoire du Grand Avignon sont égale- ment choyés : grâce à leur abonnement, les séances au cinéma Pathé Cap Sud sont moins chères. B

aBonnement

- 16 ans

v abonnement

« CoLLégien »

104 /an

de 17 à 19 ans

v abonnement

« Junior »

193,50 /an 21,50 /mois

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

service citoyen

33

service citoyen

saison culturelle :

le Grand avignon bichonne

le jeune public

des plus jeunes enfants aux étudiants, la politique culturelle du grand avignon fait la part belle à la jeunesse. matinées scolaires, programmations spécifiques, accès aux répétitions, animations pédagogiques, soutien aux associations, tout est fait pour faciliter l’accès à la culture.

P hare culturel de l’agglomération,

l’Opéra Grand Avignon propose une

programmation spécifique destinée

au jeune public. Des spectacles musicaux et de théâtre spécialement adaptés aux en- fants et à leurs parents, ainsi qu’en mati- nées scolaires pour les écoles. Des Fourberies de Scapin de Molière à la Cendrillon de Pro- kofiev, en passant par Sophie Forte, le monde du spectacle vivant, dans sa grande diversité, s’ouvre aux émerveillements du plus jeune âge. Outre ces rendez-vous spécifiques, des visites guidées de l’institution (coulisses, fonctionnement technique et artistique etc), des projets pédagogiques et des animations autour des instruments de musique, en lien avec les professeurs du Conservatoire du Grand Avignon, permettent une immersion dans le monde merveilleux des troubadours. Par ailleurs, chaque saison, l’Opéra accueille 700 scolaires par répétition générale d’opéra, d’opérette et de concert sym- phonique, afin de rendre accessible au plus grand nombre ce prestigieux outil. Partenai- re du Patch Culture (lire ci-contre), l’Opéra soutient également l’association « Premières loges » animée par des étudiants de l’univer- sité.

L’autre scène au cœur de la formation du jeune public

Du côté de Vedène, à L’Autre Scène, le jeu- ne public est au cœur de la programmation. Avec pour objectif premier de faire découvrir les arts et les œuvres par le contact direct avec les artistes. Très éclectique et variée, en prise

Le grand avignon

Le grand avignon associé au Patch Culture
associé au Patch Culture

associé au Patch Culture

Dispositif mis en place par l’Université d’Avignon, le Patch Culture permet de développer et de diversifier les pratiques culturelles des étudiants. L’opéra grand avignon est partenaire de ce dispositif et offre 100 places en 2 e catégorie au tarif de 5pour les spec- tacles de la saison 2014-2015. à L’autre Scène, les détenteurs du Patch Culture paieront eux aussi 5pour tous les spectacles.

avec la modernité, la programmation est une invitation à découvrir toutes les esthétiques :

spectacle musical de percussions, spectacle de danse électro-urbaine, comédie musicale, danse contemporaine… Chaque proposition sera ponctuée de rencontres, ateliers, discus- sions, avant et après le spectacle, permettant au jeune public de développer sa créativité et son éveil. L’aspect pédagogique y est pré- pondérant : étude des principes de la per- cussion (avec le spectacle Phasmes), étude de l’histoire de la danse électro (avec Elektro Kif) évocation de la comédie musicale (avec la création de L’Autre Scène L’extraordinaire Noël de M.Scrooge), découverte de la tragédie (avec Phèdre), autant d’exemples qui permet- tront aux écoliers, collégiens et lycéens de développer leur sens artistique et de les sen- sibiliser aux métiers du spectacle. B

www.operagrandavignon.fr

www.lautrescene.com

34 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

Grand agenda G a

oc toBRE

danSe
danSe
SaLon
SaLon

Dimanche 12 et lundi 13 octobre

SaLon reSto nouvo

Dimanche 12 et lundi 13 octobre SaLon reSto nouvo 2 è m e édition du Salon

2 ème édition du Salon Profession- nel Provence-Méditerranée des Restaurations d’Aujourd’hui qui met à l’honneur notre région, troisième en France dans le secteur de la restauration et la filière de l’agroalimentaire. Présidé par Christian Etienne.

avignon / parc des expositions

v Dimanche 12 octobre

de 9h à 18h

v Lundi 13 octobre de 9h à 17h

+ d’info www.restonouvo.com

Jeudi 9 octobre

roméo et JuLiette

DANSe

Musique : Hector Berlioz Chorégraphie : Thierry Malandain Avec le Malandain ballet Biarritz

Opéra grand avignon

v 20h30

tarifs et location auprès de l’opéra grand avignon

tHéâ tre
tHéâ tre

Samedi 11 octobre

itinéraireS

THéÂTRe

muSi Que
muSi Que
danSe
danSe
tHéâ tre
tHéâ tre

Itinéraires de vie, faits de solitu- des, de rencontres, de partages, d’amour, d’humour, de séparation, de haine, d’isolement, de rancœur et d’oubli. Forme improvisée, dansée, parlée, vécue, proposée par les élèves du cours passion du pôle théâtre du Conservatoire, dirigé par Catherine Liverato.

conservatoire du grand avignon morières-lès-avignon / espace culturel folard

SaLon
SaLon

v

20h30

entrée gratuite

 
ren Contre
ren
Contre
 

Dimanche 12 octobre

ren Contre
ren
Contre
 

autour du vintage L’oPéra de gueux

 

ReNCoNTRe

Rassemblement de passionnés ou amateurs de vintage sous toutes ses formes. Organisé par l’association « Les Parents d’abord »

Rochefort-du-gard

v Toute la journée

entrée gratuite informations et réservations 06 14 55 64 13 lesparentsdabord@yahoo.fr

 

Du jeudi 16 au samedi 18 octobre

muSi Que
muSi Que
  Du jeudi 16 au samedi 18 octobre muSi Que avignon BLueS feStivaL 17 è m

avignon BLueS feStivaL 17 ème édition

 

avignon

+ d’infos : www.avignonbluesfestival.com

 

Samedi 18 octobre

SaLon
SaLon

SaLon du Livre

2 ème salon du livre proposé par l’association « Au Fil des Mots ». Rencontres, dédicaces, conférences et lectures publiques. Parrain de l’édition 2014 :

 

Jean-Pierre Alaux

morières-lès-avignon /

espace culturel folard

v

10h à 18h30

entrée gratuite + d’infos :

 

www.lesrencontreslitterairesmorieres@yahoo.fr

 

Samedi 18 octobre

muSi Que
muSi Que
  Samedi 18 octobre muSi Que orCHeStre nationaL de BarBèS   muSIQue Du moNDe

orCHeStre nationaL de BarBèS

 

muSIQue Du moNDe

Symbole de métissage, la pop « transmaghrébine » de l’Orchestre Nationale de Barbès nous emporte

dans un tourbillon festif et coloré

auquel il est difficile de résister.

L’autre scène

v

20h30

tarifs et location auprès de L’autre Scène

 

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

35

Grand agenda G a

© Yann orha©

© Dan Aucante

noVEM BRE

muSi Que
muSi Que

Vendredi 7 novembre

ConCert SymPHoniQue

oRCHeSTRe RéGIoNAL AVIGNoN PRoVeNCe

Soliste : Gavriel Lipkind, violoncelle

Opéra grand avignon

v 20h30

tarifs et location auprès de l'opéra grand avignon

Samedi 8 et dimanche 9 novembre

mireiLLe matHieu « 50 anS de Carrière »

muSi Que © ABILeNe DISC
muSi Que
© ABILeNe DISC

muSIQue

Opéra grand avignon

v

Samedi 8 novembre 20h30

v

Dimanche 9 novembre à 17h

tarifs et location auprès de l’opéra grand avignon

muSi Que
muSi Que

Dimanche 9 novembre

LeS automnaLeS de L’orgue

Dans le cadre des 22 ème Automnales de l’Orgue qui se dérouleront du 25 septembre au 22 novembre 2014, « Orgue en Avignon », en partenariat avec le Conservatoire du Grand Avignon, propose un pro- jet pédagogique qui vise à mettre les élèves de l’Ensemble Instrumen- tal de Musique à Vent du Conserva- toire en situation professionnelle.

conservatoire grand avignon

église saint agricol, avignon

v

tarif et réservation auprès

17h

oc toBRE

muSi Que
muSi Que

mercredi 22 octobre

auprès 17h oc toBRE muSi Que mercredi 22 octobre JuLien doré - « Love » muSIQue

JuLien doré - « Love »

muSIQue

En co-réalisation avec Les Passagers

du Zinc

Opéra grand avignon

v 20h30

tarifs et location auprès de l’opéra grand avignon

muSi Que
muSi Que

Samedi 25 octobre

Gassian7972
Gassian7972

Serge Lama - « 50 anS d’enCre et de ProJeCteurS »

muSIQue

Opéra grand avignon

v 20h30

tarifs et location auprès de l’opéra grand avignon

tHéâ tre
tHéâ tre

Samedi 25 et dimanche 26 octobre

L’amour danS une uSine de PoiSSonS

THéÂTRe D’ISRAëL HoRoVITz

Atelier théâtre à tour de rôle dirigé par Alain Igonet Comédie dramatique sur fond de récession économique.

morières-lès-avignon / espace culturel folard

v

tarif unique : 5

16h

AuTomNe 2014

#19

muSi Que Jeudi 13 novembre © Cyrille Georges Jerusalmi
muSi Que
Jeudi 13 novembre
© Cyrille Georges Jerusalmi

vinCent niCLo

muSIQue

"Premier rendez-vous"

Opéra grand avignon

v 20h30

tarifs et location auprès de l'opéra grand avignon

danSe
danSe

Vendredi 14 novembre

eLeKtro Kif

BLANCA LI / DANSe éLeCTRo uRBAINe

Elektro Kif est une pièce de théâtre où la musique et la danse livrent une dynamique de mouvements furtifs, et de gymnastique de l’esprit.

L’autre scène

v 20h30

séance scolaire vendredi 14 novembre à 14h30

tarifs et location auprès de L’autre Scène

vendredi 14 novembre à 14h30 tarifs et location auprès de L’autre Scène d’orgue en avignon 36
vendredi 14 novembre à 14h30 tarifs et location auprès de L’autre Scène d’orgue en avignon 36

d’orgue en avignon

36 grand avignon mag

Grand agenda G

noVEM

Pro JeCtion
Pro
JeCtion

BRE

Samedi 15 novembre

Caumont diaPorama

PRoJeCTIoN

Spectacle audiovisuel et artistique réalisé par des diaporamistes, à partir d’une sélection des meilleurs courts-métrages photos de l’année 2013. à l’initiative de l’association « Lou Fourniguie »

à l’initiative de l’association « Lou Fourniguie » caumont-sur-durance / salle des fêtes Roger Orlando v

caumont-sur-durance /

salle des fêtes Roger Orlando

v 20h30

entrée libre

muSi Que
muSi Que

Samedi 15 novembre

Ciné muSiQue

muSIQue

Concert : Over the Hills Film : « Garde à vue » de Claude Miller avec Lino Ventura, Michel Serrault et Guy Marchand

Rochefort-du-gard / Le castelas

v 20h30

entrée : 10 e réservations : 06 10 04 38 19

forum
forum

mardi 18 novembre

forum « autre regard Sur L’emPLoi »

Organisé par le Centre d'Informa- tions pour le Droits des Femmes et des Familles (CIDFF). Cette journée a pour but de recueillir des informations pour envisager des « possibles » devenir ou redevenir acteur-trice de sa vie professionnelle.

avignon / salle des fêtes de montfavet v 9h30 - 17h

Du vendredi 21 novembre au samedi 20 décembre

© ACm Studio Delestrade
© ACm Studio Delestrade

LeS nuitS de L’avent

5 ème édition des concerts d’hiver du Grand Avignon

veLLeron – 21 novembre v 20h30 PuJaut – 22 novembre v 17h Caumont-Sur-duranCe – 23 novembre v 17h LeS angLeS – 27 novembre v 20h30 Le Pontet – 27 novembre v 20h30 roCHefort-du-gard – 28 novembre v 20h30 entraigueS-Sur-La-Sorgue – 29 novembre v 20h30 SaZe – 30 novembre v 17h avignon – 7 décembre v 17h Sauveterre – 12 décembre v 20h30 viLLeneuve LeZ avignon – 13 décembre v 20h30 JonQueretteS – 14 décembre v 17h Saint Saturnin-LèS-avignon – 19 décembre v 20h30 morièreS-LèS-avignon – 19 décembre v 20h30 vedène – 20 décembre v 20h30

Concerts gratuits sur réservation (à partir du 12 novembre) www.lesnuitsdelavent.com

muSi Que Dimanche 30 novembre et mardi 2 décembre mireiLLe LYRIQue Musique de Charles Gounod.
muSi Que
Dimanche 30 novembre et mardi 2 décembre
mireiLLe
LYRIQue
Musique de Charles Gounod. Une production
de l’Opéra Grand Avignon. Dans le cadre du cente-
naire de la création de l’ouvrage de Fréderic Mistral.
Opéra grand avignon
v
Dimanche 30 novembre à 14h30
v
mardi 2 décembre à 20h30
tarifs et location auprès de l’opéra grand avignon
© Alexandra Sophie

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

37

Grand agenda G a

muSi Que
muSi Que

cEMBRE

muSi Que
muSi Que

mardi 9 décembre

Quatuor girard

muSIQue De CHAmBRe

Sous l'égide de la Société de Musique de Chambre d'Avignon

Opéra grand avignon

v 20h30

tarifs et location auprès de l'opéra grand avignon

muSi Que
muSi Que

Jeudi 11, samedi 13 et dimanche 14 décembre

© ACm Studio Delestrade
© ACm Studio Delestrade

ConCertS de L’orCHeStre SymPHoniQue du ConServatoire

muSIQue

En partenariat avec les écoles associées au Conservatoire

v Jeudi 11 décembre

salle Polyvalente de Pujaut -

20h30

1 ère partie : école de Musique inter- communale « Musique Expression »

de Rochefort-du-Gard et l’école de musique de Pujaut

v samedi 13 décembre

auditorium du grand avignon, le Pontet - 20h30 1 ère partie : Musique ancienne

v dimanche 14 décembre

salle polyvalente d’entraigues- sur-la-sorgue - 16h

1 ère partie : école Mélodia d’Entraigues

entrée gratuite

Dimanche 14 décembre

Comédie muSiCaLe
Comédie muSiCaLe
 
© ACm Studio Delestrade
© ACm Studio Delestrade

L’extraordinaire noëL de m. SCrooge

ComéDIe muSICALe TouT PuBLIC

Adaptation musicale du célèbre conte de Noël de Charles Dickens « A Christams Carol ». Création L’Autre Scène

L’autre scène

v

17h

séances scolaires :

 

- mardi 9 décembre à 14h30

- Jeudi 11 décembre à 9h30 et

14h30

-

Vendredi 12 décembre à 9h30

tarifs et location auprès de L’autre Scène

 

Samedi 27, dimanche 28 et mercredi 31 décembre

muSi Que
muSi Que
 
© Alexandra Sophie
© Alexandra Sophie

La BeLLe HéLène

LYRIQue

Musique d’Offenbach

Opéra grand avignon

v

samedi 27 décembre à 20h30

v

dimanche 28 décembre à 14h30

v

mercredi 31 décembre à 20h30

tarifs et location auprès de

 

l’opéra grand avignon

Jeudi 4 décembre

ConCert JaZZ

muSIQue

Avec la classe de jazz de Julien Tamisier et Philippe Coromp Concert réunissant élèves et profes- seurs du Conservatoire autour d’un répertoire varié : du jazz le plus tra- ditionnel du début du siècle en pas- sant par les compositions des plus grands musiciens de Jazz, jusqu’à des créations d’élèves influencés par diverses esthétiques.

conservatoire du grand avignon

amphithéâtre mozart, site Leclerc

v 19h

tHéâ tre Samedi 6 décembre muSi Que tHéâ tre Comédie muSiCaLe
tHéâ tre
Samedi 6 décembre
muSi Que
tHéâ tre
Comédie muSiCaLe

Le tomBeur

THéÂTRe

Avec Michel Leeb

Opéra grand avignon

v 20h30

tarifs et location auprès de l'opéra grand avignon

38 grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

Grand agenda G

oPéra

Programme complet sur www.operagrandavignon.fr

Tarifs détaillés et location auprès de l’opéra Grand AvignonProgramme complet sur www.operagrandavignon.fr réservation obligatoire pour chaque manifestation. Location : Tél. 04

réservation obligatoire pour chaque manifestation. Location : Tél. 04 90 82 81 40 / Fax. 04 90 pour chaque manifestation. Location : Tél. 04 90 82 81 40 / Fax. 04 90 82 81 41

SuIVez L’ACTuALITé De L’oPéRA Du GRAND AVIGNoN

Fax. 04 90 82 81 41 SuIVez L’ACTuALITé De L’oPéRA Du GRAND AVIGNoN v sur facebook

v sur facebook v sur Twitter @oPeRAAVIGNoN

Fax. 04 90 82 81 41 SuIVez L’ACTuALITé De L’oPéRA Du GRAND AVIGNoN v sur facebook
L'autre SCène PROGRAMME Programme complet sur www.lautrescene.com réservation obligatoire pour chaque
L'autre SCène
PROGRAMME
Programme complet sur www.lautrescene.com
réservation obligatoire pour chaque manifestation
Billetterie : Tél. 04 90 31 07 75
SuIVez L’ACTuALITé De L’AuTRe SCèNe Du GRAND AVIGNoN
v sur facebook
SAISON 2014-15
SAISON 2014/2015 Programme
SAISON
2014/2015
Programme

Le ConServatoire

Programme complet sur www.leblogduconservatoire.com

entrée gratuite pour tous les spectacles sauf spectacles indiqués. réservation obligatoire uniquement sur les spectacles indiqués. Pour pour tous les spectacles sauf spectacles indiqués.
gratuite pour tous les spectacles sauf spectacles indiqués. réservation obligatoire uniquement sur les spectacles réservation obligatoire uniquement sur les spectacles indiqués. Pour réserver : par mail conservatoire.reservation@agglo-grandavignon.fr ou par téléphone au 04 32 73 04 81.

SuIVez L’ACTuALITé Du CoNSeRVAToIRe v sur facebook v sur Twitter @CRRGRANDAVIGNoN

v sur facebook v sur Twitter @CRRGRANDAVIGNoN orCHeStre régionaL avignon ProvenCe Info, tarifs et

orCHeStre régionaL avignon ProvenCe

Info, tarifs et programme sur www.orchestre-avignon.com

v
v

sur facebook

Info, tarifs et programme sur www.orchestre-avignon.com v sur facebook v sur Twitter @oRCHAVIGNoNPVCe

v sur Twitter @oRCHAVIGNoNPVCe

grand avignon mag

AuTomNe 2014

#19

39

sur le pont ! communication • Getty images

VOTRE

sur le pont ! communication • Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O
sur le pont ! communication • Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O
sur le pont ! communication • Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O
2014-15
2014-15

NOUVELLE

SAISON

• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ

SALLE

DE SPECTACLES

• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ

RETROUVEZ LE PROGRAMME SUR

• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ

LAUTRESCENE.COM

• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ
• Getty images VOTRE 2014-15 NOUVELLE S A I S O N SALLE DE SPECTACLES RETROUVEZ